Des prodromes d'une guerre civile en France ? - Stalker

stalker.hautetfort.com

Des prodromes d'une guerre civile en France ? - Stalker

11/11/2005

Le temps des kaïra, par Raphaël Dargent

Complétant et prolongeant à leur façon les deux textes remarquables (le premier et le second) de

Francis Moury qui, je dois le dire, ont été lus, si j'en crois les nombreux blogs anglo-saxons qui les ont

mentionnés, bien au-delà de la zone d'influence traditionnelle arpentée par le stalker, voici un texte

(sous-titré : L'Avant-Guerre civile ethnique), pas moins polémique, de mon ami Raphaël Dargent,

directeur du Cercle Jeune France et de la revue Libres. La Zone s'ouvre donc, une nouvelle fois, à

toute personne désireuse d'y venir penser, et penser n'est-ce pas, cela signifie toujours remonter à la

source et surtout ne point se laisser séduire par les sirènes défraîchies chantant le quotidien infraverbal.

Je puis dire aussi que ces deux textes de Francis m'ont valu un abondant courrier, toujours

retransmis à mon ami. Je garde de l'un d'entre eux, signé par le patron de la Revue des deux Mondes,

Michel Crépu, un souvenir amer : nous était demandé de prendre de la hauteur, les événements qui

ensanglantaient nos banlieues méritant, selon Crépu, bien autre chose (mais quoi ? L'intéressé n'a

jamais pris la peine de nous répondre...) que des échevelades bloyennes. N'allons pas plus loin, tout est

dit : lorsque Michel Crépu désire exprimer le comble de sa colère, que dis-je, l'abomination de la

désolation tranquillement assise dans le saint des saints de la pensée juste et humaniste, l'adjectif

ordurier bloyen revient systématiquement sous sa plume sagement policée qui, n'en doutons point,

écrira dans le prochain numéro de sa vénérable revue un papier sage, ironique, intelligent, content de

son point de vue stratosphérique et bien incapable mon Dieu, à moins d'y déverser le combustible de

mille enfers, de commencer à rougeoyer... Quant à la combustion n'y rêvez pas, autant demander à un

placide catholique d'aller houspiller, son petit Du Bos en poche, contre la mort de plusieurs innocents

tombés sous les coups des chi... pardon, des sauvageons.

Que l'on ne s'y méprenne pas, le Mal tel que l'analyse et le stigmatise Raphaël est exactement le même

que celui qui a provoqué la belle colère de Francis, laquelle semble avoir dérangé bien des cervelles de

9

More magazines by this user
Similar magazines