Situé sur la commune de Cinais, le camp des Romains culmine à ...

magix.website.com

Situé sur la commune de Cinais, le camp des Romains culmine à ...

Situé sur la commune de Cinais, le

camp des Romains culmine à 110 m

d’altitude et s’étend sur un plateau

infertile dominant la vallée de la

vienne au Nord, et la plaine du

Loudunais au sud, la vue se dégage

jusqu’à Chinon, et vers le Véron.

Depuis le XVIIIéme siècle, le camp

des romains suscite la curiosité, on

retrouve des écrits à partir de 1809

décrivant tour à tour les « alignements

de pierres », les « vieilles ruines », des

rangées régulières, des enceintes, des

fossés, des « pierres levées », des

fortins, etc.…

On y a découvert des lames de silex,

un couteau en silex, des monnaies

romaines, des monnaies d’argent, des

cuillères en bronze de l’époque

médiévale.

On admet, au regard des objets

retrouvés, qu’à l’époque du

néolithique des hommes ont circulé

sur ce plateau, et les petits mégalithes

(menhirs) sont peut être de l’age de

bronze.


On peut aussi affirmer que depuis

l’âge de fer, cet éperon naturel fut

utilisé comme refuge permettant

aux habitants des villages de la Rive

Gauche de la Vienne de se

rassembler sur ce promontoire, alors

que les habitants de la rive droite se

réfugiaient à l’emplacement du

château de Chinon.

Les empierrements furent érigés par

les Gaulois, mais faute d’eau sur le

plateau les populations se sont

développées au sud dans les caves

troglodytiques.

Il n’y a pas de certitude que le camp

ait été utilisé par les Romains, car les

alignements ne respectent pas les

règles de construction romaines.

Hormis un pot de pièces qui aurait

pu y être caché, on n’a pas retrouvé

de « villa » ou « d’aire à poterie »

comme ce fut le cas ailleurs.

Au XIXéme siècle, le camp fut

transformé en carrière de pierre pour

l’empierrement des routes et la

plupart des gros blocs de

« poudingue » ont disparu.


Mais la légende reste intacte, et l’on

peut toujours rêver de trouver des

vestiges de nos ancêtres en

empruntant les sentiers qui ont été

aménagés par la Commune de

Cinais avec l’aide de l’Europe et du

projet « Leader + » destiné aux

communes rurales.

Le projet du sentier des Romains a

été conçu par le CPIE de Touraine

Val de Loire, il met en avant le

mystère et la légende du camp.

Les illustrations d’Amandine

LABARRE présentées le long du

sentier apportent aux promeneurs

des informations sur la vie de

l’homme dans la lande ainsi que

celles liées à la flore et à la faune.

Nous vous invitons à découvrir

cette lande sauvage, composée de

plus de 25 espèces de bruyères

fleuries en toutes saisons, d’ajoncs et

de quelques conifères.

Au-delà de l’histoire, une légende est

racontée, on y parle de St Martin …

et peut être rencontrerez vous au

détour d’une pierre dressée, l’âme de

la lande……..

Bon voyage et que vos sens

s’éveillent lors de votre parcours……..

More magazines by this user
Similar magazines