La récolte dans la forêt boréale (PDF, 366KO) - Ontario.ca

mnr.gov.on.ca

La récolte dans la forêt boréale (PDF, 366KO) - Ontario.ca

La récolte dans la forêt boréale

La coupe à blanc dans la forêt boréale

Depuis des milliers d'années, les forêts boréales se sont adaptées aux phénomènes naturels à

grande échelle, comme les incendies de forêt, les invasions d'insectes et les tempêtes qui ont

tendance à perturber des peuplements entiers en une seule fois. En réalité, certaines essences

boréales comme le pin gris et l'épinette ont besoin de ce type de perturbation pour se régénérer

et croître.

Dans les forêts gérées de l'Ontario, la coupe à blanc permet de simuler la manière dont

l'incendie ou la tempête affectent le paysage. Ces deux évènements peuvent avoir des

répercussio ns sur des zones dont la taille peut aller de minime à immense. Pour cette raison, la

taille des zones récoltables varie également.

Les zones de coupe à blanc sont régénérées grâce à la plantation, à l'ensemencement et aux

processus naturels. Le ministère des Richesses naturelles exige du secteur forestier qu'il reboise

toutes les zones récoltées.

Il ne faut pas confondre la coupe à blanc avec le déboisement. Les coupes à blanc ne modifient

que temporairement le type de végétation d'une forêt. Dans les dix années qui suivent, une

nouvelle forêt productive se remet à croître. Le déboisement concerne le dénuement de zones

forestières pour la construction de routes ou d'immeubles, ou encore pour l'agriculture.

Le ministère n'autorise plus le type de coupe à blanc laissant des parcelles de récolte

entièrement dépourvues d'arbres sur pied. Certains grands arbres vivants doivent donc rester sur

les parcelles, environnés des arbres morts sur pied, de parcelles de forêt non coupées et de

débris ligneux fournissant un habitat à certaines espèces animales. De cette manière, l'état de la

future forêt traduira mieux la diversité des tailles de peuplements et des arbres qui croissent

naturellement dans la forêt.

Les méthodes forestières et la coupe à blanc

Après des années de consultation, la Commission des évaluations environnementales de

l'Ontario en est arrivée à la conclusion que la coupe à blanc est une méthode acceptable (et

souhaitable dans ce rtain cas), particulièrement en ce qui concerne la forêt boréale. Le ministère

s'attache à créer, pour la future forêt, les conditions garantes de la diversité des tailles de

peuplement et des arbres naturellement produits par la forêt. Depuis des décennies, les forêts

boréales de l'Ontario se sont régénérées après les coupes à blanc. Ce sont ces nouvelles forêts

qui abritent la faune boréale.

En Ontario, la gestion commerciale de la forêt s'effectue dans la zone d'étude (ZE). Constituée

de terres de la Couronne, cette zone de 38,5 millions d'hectares se situe approximativement au

51e degré de latitude nord. Environ 50 % de la forêt boréale ontarienne se trouve au nord de la

zone d'étude.

Actuellement, au moins 80 % de toutes les zones récoltées de la forêt boréale sont divisées en

blocs de coupe d'une superficie inférieure à 260 hectares. Les coupes à blanc plus importantes

ne sont permises que pour de très bonnes raisons liées à la biologie ou à la sylviculture, et

lorsque la justification de la méthode est consignée et approuvée dans des plans de gestion

forestière. Dans la zone d'habitat du caribou des bois, par exemple, il est préférable de

regrouper les récoltes sur de grandes parcelles équiennes qui se régénéreront en des parcelles

semblables propices au futur habitat du caribou.


La récolte dans la forêt boréale

Les méthodes forestières et la coupe à blanc

En revanche, le cantonnement de la coupe à

blanc à de petites zones interdit la régénération

de la forêt boréale en vastes peuplements de

même âge essentiels à l'habitat du caribou des

bois. On maintient également l'habitat en

limitant la récolte dans certaines zones

sensibles.

Dans le cadre des démarches de révision des

guides provinciaux de gestion forestière, le

ministère élabore un nouveau guide du

paysage qui donnera d'autres directives sur les

modèles de récolte. Les directives actuelles sur

la taille et l'espacement de la coupe seront

revues au cours de ce processus.

Zone de récolte et incendies de forêt 1990 à 2007

500.0

450.0

400.0

Zone en milliers d'hectares

350.0

300.0

250.0

200.0

150.0

100.0

Zone d'incendie

Zone de récolte

Les tendances en matière de récolte

La ZE est composée d'un mélange de forêts

productives et non productives, de parcs, de

lacs et de terres privées. La superficie totale des

terres forestières productives de la Couronne

dans lesquelles il est possible de mener des

opérations de gestion forestière est estimée à

26 millions d'hectares.

50.0

0.0

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Dans la partie de la ZE occupée par la forêt

boréale, la forêt gérée couvre environ 20

millions d'hectares.

Chaque année, la récolte du bois d'œuvre a lieu

dans moins d'un pour cent des forêts de la ZE.

De 1990 à 2005, environ 210 000 hectares ont

été récoltés annuellement.

Chaque année, les forêts de l'Ontario sont

perturbées par des incendies et des

phénomènes météorologiques. En

comparaison, les causes naturelles comme

l'incendie et les chutes d'arbres ont affecté une

superficie totale de 230 000 hectares.

Les insectes forestiers et les maladies ravagent

également plus de 4,5 millions d'hectares de

forêts par an. La mortalité due aux insectes et

aux maladies est souvent différente de celle

due aux incendies ou aux phénomènes

météorologiques. Les insectes et les maladies

ont tendance à ralentir le rythme de croissance

des arbres et à tuer des arbres seuls ou en

petits groupes dans tout le paysage plutôt

qu'un pourcentage élevé d'une parcelle donnée.

L’Ontario s’est engagé sur la voie de l’aménagement forestier durable – la vitalité des

forêts assure un ensemble équilibré de retombées environnementales, sociales et

économiques pour aujourd’hui et pour demain. Vous trouverez plus de

renseignements sur la forêt à l'adresse http://ontario.ca/forets

More magazines by this user
Similar magazines