A la recherche de l'or bleu

oieau.org

A la recherche de l'or bleu

DESSALEMENT

Pour les pays côtiers, il existe la possibilité de dessaler l’eau. Cette méthode est applicable

à l’eau de mer ou à une eau saumâtre ou lagunaire. Les rendements sont fonction de la

salinité.

Tableau 1 : Energie nécessaire et rendement suivant l’eau traitée [15]

% d’eau

énergie en kWh

douce produite Eau de mer 35 kg/m 3 Eau saumâtre 5 kg/m 3

10 0.8 0.032

50 1.1 0.174

90 2.2 0.29

O OU ?

Moyen et Proche-Orient, Etats-Unis, Russie [16]

L’énergie nécessaire à ce traitement étant considérable, seuls les pays possédant des

sources d’énergie l’ont jusqu’alors mis en œuvre.

Trois principes

O COMMENT ?

! le plus ancien : la distillation

C’est aussi le plus gourmand : 1000 kWh/m 3 d’eau douce produite. Il existe un distillateur

solaire simple (effet de serre), d’emploi commode dans les régions arides ensoleillées pour

la production de faibles quantités d’eau.

! l’osmose inverse

De l’eau salée est placée dans un compartiment séparé d’un second par une membrane.

Cette eau est à une pression supérieure à la pression osmotique (25 atm). Il s’ensuit un

déplacement d’eau salée à travers la membrane, le sel décantant dans le premier

compartiment.

! l’électrodialyse à membrane sélective :

Elle consiste en l’utilisation de la mobilité des ions d’un sel dissous soumis à un champ

électrique. Les anions gagnent l’anode, les cations la cathode. Le dessalement est assuré

par une alternance de membranes cationiques (perméables aux cations) et de membranes

anioniques.

L’osmose inverse est un concurrent direct de la distillation pour le traitement de l’eau de mer

alors que pour le dessalement des eaux saumâtres, elle concurrence l’électrodialyse.

L’utilisation d’énergies nouvelles (solaire [17], éolienne, …) a été expérimentée mais vite

laissée de coté pour des raisons de rentabilité.

Malgré sa faisabilité satisfaisante, le dessalement reste utilisé ponctuellement. Cependant,

son développement n’est pas à exclure.

[15] www.entropie.com

[16] Le dessalement des eaux de mer. La Recherche. Mars 1981, n°120

[17] www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/potable/dessalEau.html

17