Pdf 3,5 Mo - Parc naturel régional des Vosges du Nord

parc.vosges.nord.fr

Pdf 3,5 Mo - Parc naturel régional des Vosges du Nord

SYCO

PARC

n°42 décembre 2011

lettre d’information

du Syndicat de coopération

pour notre Parc naturel régional

PatrimOine naturel

Bravo aux communes

forestières du Parc

Heimbach-Steinbach / Episode 1

De la réflexion à l’action

communale !

tOuriSme

Bravo à l’office de tourisme

de l’Alsace Bossue pour son

application pour Smartphone

« Alsace Bossue Tour »

urBaniSme DuraBle

Appel à projets éco-Rénovation

2010 : remise des prix

Projet Interreg IV

man anD BiOSPHere

Le site MAB de l’UNESCO

COnServatiOn DeS muSéeS

Clôture des Amuse-Musées

2011 à la Maison de l’Eau

et de la Rivière

PartenariatS

Partenariat entre le Parc

et la délégation régionale

de Lorraine de GRTgaz

Partenariat entre le Parc

et les délégations régionales

d’Alsace et de Lorraine

du groupe La Poste

Parc

naturel

régional

des Vosges du Nord


édito

miCHaël WeBer Président du SYCOPARC

Chers ami(e)s du Parc,

Ce bulletin se veut être une prolongation

de l’excellent moment que nous

avons passé avec les 900 représentants

et amis des Parcs à travers la France.

Je veux d’abord vous remercier tous,

par votre implication dans notre Parc

naturel régional, pour avoir contribué

un jour ou l’autre, ou simplement

en étant des relais de nos ambitions ;

vous avez permis à ce Congrès d’être

un énorme succès de l’avis unanime

des participants.

Par ce Congrès, je voulais que notre

territoire exemplaire soit reconnu dans

les travaux qu’il accomplit au service

des populations depuis près de 40 ans.

Je souhaitais aussi par ce biais créer

une plus forte cohésion autour du

projet que nous portons ensemble

alors que s’écrit notre nouvelle Charte.

Par les actions que nous avons pu

décrire, nous parviendrons encore

mieux à donner de la cohérence

au projet qu’auront à porter

ensemble les élus, les associations,

les acteurs économiques et les habitants

de notre Parc.

Ce Congrès n’est pas un aboutissement,

il est au contraire une étape qui

consiste à remettre notre projet dans

un contexte national répondant aux

objectifs fixés par la loi, mais aussi aux

attentes des territoires en difficultés,

en recherche d’espérances, de réussites

et de développement. Le thème choisi,

« Une culture par nature » rappelle

l’un des fondements des Parcs naturels

régionaux, car la construction d’un

projet de territoire ne peut se faire

qu’en partageant une culture commune.

à cet égard, le PNRVN a été pionnier,

notamment par toutes les actions

mises en œuvre dans le cadre

de la « Chaîne de la Découverte »,

cette action mutualisée à l’attention

de 16 sites et musées du territoire.

Ce dispositif, reconnu par tous nos

partenaires, en particulier par l’Etat,

fera l’objet de longues discussions

dans les mois à venir. Les élus du Parc

veulent des actions plus lisibles et plus

cohérentes en faveur des musées et

des sites. Notre richesse culturelle

doit contribuer encore mieux à l’appropriation

de notre histoire commune

par nos habitants, mais aussi à une reconnaissance

touristique qui va au-delà

des paysages et de la nature préservée.

C’est à cette tâche nouvelle que

je vous invite en 2012, afin que

la Charte du Parc devienne plus

que jamais le fil conducteur d’un

« Mieux Vivre Ensemble ».

toute l’équipe

du SYCOParC

vous souhaite

une trèS Belle

année 2012

Photo DaviD hackel

p2


eriC Brua Directeur du SYCOPARC

Révision de la Charte :

le chantier avance

Nous vous l’avions annoncé, une révision

de Charte de parc naturel régional

est un processus long. Mais notre projet

avance à grands pas. L’avant-projet,

document issu du fruit de la réflexion

des nombreuses réunions qui se sont

déroulées depuis début 2010, est

aujourd’hui sur le point d’être soumis

à la commission nationale pour la

protection de la nature (CNPN) et à la

Fédération des Parcs, qui ont en charge

d’émettre un avis intermédiaire.

Cette étape est précédée de la visite

d’une délégation de rapporteurs qui

s’est déplacée dans les Vosges du Nord

les 28 et 29 novembre. Cette visite doit

leur permettre de découvrir le territoire,

de mieux appréhender ses enjeux,

de tirer sur place le bilan des actions

menées par le Parc et les acteurs du

territoire, et d’apprécier l’adhésion et le

soutien des élus, des partenaires. Nous

avons à cette occasion balayé avec eux

les grandes priorités de notre nouveau

projet de territoire en les illustrant par

des projets concrets : le développement

de l’économie des filières et des

savoir faire locaux avec le Pôle bois

et l’éco-rénovation, la gestion durable

de la forêt, la protection des éléments

naturels remarquables et la gestion des

cours d’eau, l’agriculture et les filières

courtes, le tourisme « Parc » et l’itinérance,

l’urbanisme et l’architecture,

la pédagogie et la culture.

Cette rencontre est fondamentale. Elle

permet de démontrer que notre projet

répond aux enjeux du territoire et

qu’il fédère largement les forces vives.

Un grand merci à tous ceux qui se sont

impliqués à cette occasion et plus largement

dans le cadre de cette révision et

gageons que nous avons donné l’image

d’un territoire dynamique et mobilisé.

Nous entamerons ensuite le passage

devant la commission du CNPN et

en cas d’avis favorable, des étapes

plus « administratives » jalonnées par

l’enquête publique et les délibérations

locales. Ceci devrait nous conduire

vers une nouvelle labellisation en Parc

naturel régional pour 2013.

En attendant le document intermédiaire

est accessible depuis notre site internet

et nous vous invitons à continuer à y formuler

vos remarques, questions et avis.

p3


DévelOPPement

miCHel SCHiler Tourisme durable et action culturelle

Nouvelles étoiles,

nouvelle base de travail

Le nouveau classement hôtelier est

un classement volontaire en 5 catégories

(de 1 à 5 étoiles), défini par la loi

du 22 juillet 2009. Les classements liés

à l’ancienne réglementation ne seront

plus valables à partir du 22 juillet 2012.

Après cette date, toutes références

à l’ancien classement devront être

retirées.

Pour préparer la procédure (prévoir

2 à 4 mois), un pré audit gratuit est

proposé par les services tourisme des

Chambres de Commerce et d’Industrie

(CCI), côté bas-rhinois et côté mosellan.

Les hôteliers sont invités à se manifester

rapidement auprès de leur CCI !

itinéranCe

marie BaumGartner

Tourisme durable et itinérance

Calendrier

de l’avent

Best of Wandern

Ce classement nouvelle formule

offrira aux hôteliers une nouvelle

base de travail, entre autres orientée

clients et développement durable. Cela

permettra au dirigeant et au personnel

de mieux valoriser le classement des

Vosges du Nord en espace protégé,

et d’optimiser le prix reçu par le Parc

naturel régional des Vosges du Nord,

comme « destination touristique

européenne d’excellence » (lauréat

du concours européen EDEN).

Le Parc naturel régional peut

accompagner votre démarche en

lien avec les CCI, faciliter l’information

du personnel, par exemple, sur

Comme chaque année, le réseau Best of Wandern propose son calendrier

de l’avent en ligne ; une brillante idée pour patienter jusqu’à Noël !

Les internautes peuvent chaque jour tenter de remporter les nombreux lots

mis en jeu par les destinations et marques partenaires : topoguides, équipements

de randonnée et week-ends, dont deux dans les Vosges du Nord

proposés par l’Auberge des Mésanges (Meisenthal) et le Gimbelhof (Lembach).

Un grand merci à ces hôteliers-restaurateurs pour leur contribution

à cette action de promotion !

Le calendrier de l’avent sur www.best-of-wandern.de

le développement durable. L’adhésion

au Club EDEN du Parc naturel régional

permettra de progresser vers ces valeurs,

de plus en plus recherchées par

les visiteurs et touristes.

itinéranCe

marie BaumGartner

Tourisme durable et itinérance

Les bâtons

de randonnée

sont arrivés

au Test Center !

Fruit d’un partenariat développé

récemment par le réseau Best of

Wandern avec le fabricant américain

Black Diamond, le Test Center des

Vosges du Nord compte à présent

10 paires de bâtons de randonnée

flambant neufs ! Tout comme les

autres équipements disponibles

(porte-bébés, sacs à dos, chaussures

de marche, parapluies de rando,

raquettes, jumelles…), ils peuvent

être empruntés gratuitement par

tous sur plusieurs jours.

Rendez-vous toute l’année

au Test Center

à l’Office de Tourisme du Pays

de Bitche pour les découvrir et

les tester ensuite en randonnée !

PluS D’inFOS

sur www.parc-vosges-nord.fr

Actualités – rubrique Destination

touristique d’excellence

p4


BravO

L’office de tourisme de l’Alsace Bossue lance l’application

pour Smartphone « Alsace Bossue Tour »

eCrin De verDure à 80 km au nOrD-OueSt De StraSBOurG, l’alSaCe BOSSue a CHOiSi

leS nOuvelleS teCHnOlOGieS POur DévelOPPer SOn OFFre tOuriStique. l’aPPliCatiOn

« alSaCe BOSSue tOur » Permettra aux viSiteurS De DéCOuvrir, De manière autOnOme,

l’enSemBle DeS riCHeSSeS De Ce PaYS SeCret.

Les rubriques « Quoi faire ? »,

« Manifestations », « Où manger ? »

et « Où dormir ? » répertorient toutes

les informations pratiques nécessaires

à l’organisation de son séjour.

Le module « Itinéraires », disponible

uniquement sur I-phone pour le

moment, permet la visite guidée

de l’Alsace Bossue : à pied, à vélo

ou en voiture ! Une série de circuits ont

été référencés : visites de ville, de sites

historiques, balades à vélo, sorties naturalistes…

tous les goûts sont satisfaits.

« Alsace Bossue Tour » est le guide

de tous les séjours.

Envie de découvrir les vestiges

de la chapelle qui se cache au cœur

de la forêt de Butten ? Besoin de se

ressourcer au plus proche de la nature ?

L’Alsace Bossue invite le visiteur

à un séjour calme et serein.

L’application « Alsace Bossue Tour »

complète ainsi l’offre de découverte

innovante en Alsace Bossue.

En effet, depuis 2010, l’office de tourisme

propose la location vélos VTC

(dont deux à assistance électrique)

et GPS permettant de parcourir

des circuits cyclotouristiques

de manière audio-vidéo guidée.

Pour les adeptes du géocaching,

des GPS uniquement dédiés à la pratique

de cette activité sont également

disponibles à la location.

Pour passer des vacances à son rythme,

en toute indépendance, et découvrir

une région de manière insolite, tous

ces outils sont à disposition à l’office

de tourisme de l’Alsace Bossue !

Application à télécharger gratuitement

sur I-phone et Androïd !

PluS D’inFOS

Office de tourisme de l’Alsace Bossue

90, rue Principale – 67430 Lorentzen

Tél. 03 88 00 40 39

Fax 03 88 01 50 43

tourisme@alsace-bossue.net

www.tourisme.alsace-bossue.net

p5


COmmuniCatiOn

niCOle Brunet Communication

Bilan Carnet du Parc 2011

en réSumé, en 2011, nOuS avOnS enCOre réDuit le nOmBre De CarnetS PaPier ;

l’eFFOrt De COmmuniCatiOn a été POrté Sur DiFFérentS SiteS WeB et nOuS avOnS été

PluS PréSentS DanS la PreSSe PaPier POur un réSultat De FréquentatiOn en HauSSe.

COmmuniCatiOn

Supports papier

> 22.000 exemplaires du Carnet

(148 pages) (25.000 en 2010)

> 30.000 Flyers

> 250 affiches d’appel

ont été diffusés sur le territoire du Parc,

dans les villes-portes et les villes périphériques,

sur Strasbourg et environs,

et au-delà (Haut-Rhin, Meurthe et

Moselle), à la Maison de l’Alsace

à Paris, lors d’événements, salons, ….

400 exemplaires (x 4 périodes) d’affiches

annonçant les sorties d’été et

d’automne ont été diffusés dans les

hébergements (hôtels, campings, …)

Pour les internautes

> Carnet interactif : permet de rechercher

par thème, par date, par commune

> Lettre d’informations « Curieux de

Parc » qui reçoivent mensuellement

cette lettre annonçant les actions du

SYCOPARC ou des acteurs

du Parc, les sorties et autres manifestations

sur le territoire (lien vers le

Carnet- Le Carnet du Parc est téléchargeable

Interactif).

> Toutes les sorties et manifestations

ont été alimentées dans le LEI

du CRT Alsace

Presse

> Communiqué de lancement

avant Pâques

> Communication hebdomadaire

à la presse locale écrite et audio et

télévisuelle

> Des reportages vidéo sur

les télévisions locales comme TV3V

et TV Cristal*

> Sur France3 - Run Dum, une semaine

sur le Parc naturel régional des Vosges

du Nord*

* visibles sur le site du Parc.

leS CHiFFreS DeS SOrtieS

Au total 6 573 participants (contre

4 368 en 2010) pour plus de 237 sorties

(contre 360 en 2010)

animées par une centaine d’animateurs

> plus de 50 % d’augmentation de participants

au total pour moins de sorties.

La moyenne par sortie est de 27,7

en 2011 contre 16,5 en 2010.

Les efforts de communication, la qualité

des prestations, la participation des

locaux et des touristes de proximité

en augmentation, souvent fidèles,

expliquent cette augmentation.

Et si l’on se réfère à l’analyse de

fréquentation dans les sites et musées

de l’Observatoire du tourisme d’Alsace,

le bilan de l’été, pour les professionnels

du tourisme est bon. Globalement,

les responsables de sites sont plutôt

satisfaits.

Les raisons évoquées : la richesse

des animations et des événements.

Canal D’inFOrmatiOnS

DeS SOrtieS

Presse > 45,2 %

Autres > (Parents, amis, associations

dont les offices de tourisme),

manifestations, …) 33,8 % (*)

Carnet du Parc > 16 %

(*) Autres ayant souvent le Carnet

du Parc comme vecteur

Sites internet > 5 %

PrOvenanCe

Territoire du Parc

Proximité

tOtal alSaCe/lOrraine

Comparatif de fréquentation sur 5 ans

2011

68.48

18.52

87

2010

66.4

17.1

83.5

PartiCiPatiOn

Par GranDS tHèmeS

48 % des sorties sont sur le thème

de l’histoire pour 53 % des participants

41 % des sorties sont sur le thème de

la nature pour 21 % des participants

La différence se répartit sur les autres

thèmes.

PreviSiOnS 2012

> Renforcement des liens avec le LEI-

ALSACE et SITLOR-LORRAINE vers

le Carnet interactif, base interactive

des données touristiques des sites

des deux régions et des divers Offices

de Tourisme, ….

> Et inversement, mise en ligne vers

LEI et SITLOR des sorties des associations,

bénévoles, etc…

> une mobilisation plus forte vers les

internautes qui augmentent chaque année

(50 % chaque année depuis 3 ans).

> Renforcement des liens vers d’autres

sites culturels et touristiques.

> Renforcement du partenariat avec

TV Cristal et TV3V ainsi qu’avec divers

autres médias.

> Participation à des manifestations

Grand Public sur le territoire et en

proximité (avec partenaires locaux).

2009

70

17.5

87.5

2008

64

24.2

88.2

2007

62.6

25.4

88

Autres vecteurs

Toutes les sorties du Parc instruites

dans le LEI-Alsace, donc visibles

sur différents sites web touristiques

Le site d’info-culture 67 et 57 a

également été instruit régulièrement.

Diverses autres communications

occasionnelles : stand Parc dans

diverses manifestations, ….

autre France

Allemagne

Autre pays

etranger

tOtal tOuriSteS

8

3

2

5

13

10.8

4

1,6

5,6

16,5

7.8

3.2

1.5

4.7

12.5

8.3

2.8

0.2

3

11.3

6.2

2.8

3

5.8

12

p6


man anD BiOSPHere

niCOle Brunet Communication

Le site MAB de l’UNESCO

lanCé en 1971 Par l’uneSCO, le PrOGramme Sur l’HOmme

et la BiOSPHère « maB » (man anD BiOSPHere) enCOuraGe

leS reCHerCHeS interDiSCiPlinaireS et leS aCtivitéS

De DémOnStratiOn et De FOrmatiOn POur une GeStiOn

DuraBle DeS reSSOurCeS naturelleS.

Il s’appuie sur un réseau mondial

de sites, les Réserves de biosphère.

En 2011, le réseau mondial compte

580 Réserves de biosphère dans 114

pays, désignées suivant des critères

communs. Le réseau s’enrichit chaque

année de nouveaux sites.

Le comité MAB France coordonne et

anime le réseau des 10 Réserves de

biosphère françaises (*), aide à la mise

en place de nouveaux sites et assure la

liaison et la coopération avec le réseau

mondial.

le maB FranCe retiSSe Sa tOile

Depuis octobre, le nouveau site web

du MAB France est en ligne :

www.mab-france.org

Il a pour objectifs :

> de faire connaitre le programme de

l’UNESCO « Man and the Biosphere »

(MAB) ;

> de mettre en valeur les missions et

actions du MAB France et des Réserves

de Biosphère françaises, afin de donner

une véritable identité à ce réseau

méconnu en France ;

> d’être le support de notre rôle

d’animation du réseau des Réserves

de biosphère françaises ;

> de jouer un rôle d’interface entre le

réseau français et le réseau international

du programme Man And Biosphere

(MAB).

Les cibles visées sont :

> un public professionnel intéressé

par les questions de développement

durable : techniciens, chercheurs,

étudiants ;

> le réseau français et international

du programme MAB.

Chacune des 10 réserves a son espace

qu’elle enrichit au fur et à mesure des

projets et actualités où vous découvrirez

notamment leurs actions spécifiques.

(*) Camargue (delta du rhône) – Cévennes –

Commune de Fakarava – vallée du Fango –

Fontainebleau et Gâtinais – l’archipel de Guadeloupe –

mer d’iroise – luberon lure – mont ventoux –

réserve de biosphère transfrontalière des vosges

du nord – Pfälzerwald.

COmmuniCatiOn

niCOle Brunet

Le Parc des Vosges

du Nord présent

dans les réseaux

sociaux

En 2011, 23 millions d’internautes

français sur 38 millions au total

ont un compte sur Facebook © ;

de nombreuses structures institutionnelles,

culturelles, touristiques,

… sont présentes dans les réseaux

sociaux.

Le réseau Facebook © permet de

partager son statut, des photos, des

liens et des vidéos. C’est aussi un

moyen de communiquer très efficace.

Le SYCOPARC a créé sa page pour

toucher de nouvelles cibles et leur

faire découvrir les divers atouts de

son territoire.

à ce propos, notre site est riche d’informations,

de vidéos, de documents

à télécharger ; de notre site, on peut

accéder aux sites de la Conservation

des musées (webmuséo), des Amuse-

Musées, des Rendez-vous du verger,

de la Maison de l’eau et de la rivière,

au blog du Projet de territoire, …

D’autres réseaux de partage existent

que le SYCOPARC emploie déjà

pour des vidéos, des photos, …

comme YouTube © , FlickR © pour

communiquer avec les internautes.

Et de nombreux autres réseaux se

créent régulièrement, mais il faudra

faire des choix !

p7


PartenariatS

niCOle Brunet Communication

Partenariat entre le Parc et la délégation

régionale de Lorraine de GRTgaz

Partenariat

PARTENARIAT ENTRE LE PARC NATUREL

RéGIONAL DES VOSGES DU NORD ET LES

DELEGATIONS REGIONALES D’ALSACE ET

DE LORRAINE DU GROUPE LA POSTE

Jean-marC laOuCHeZ, DéléGué réGiOnal De Grtgaz en lOrraine

et miCHaël WeBer, COnSeiller réGiOnal et PréSiDent Du ParC

naturel réGiOnal DeS vOSGeS Du nOrD Ont SiGné une COnventiOn

De Partenariat le 5 OCtOBre 2011 à meiSentHal.

Dans le cadre de son projet global de

territoire de référence du développement

durable, le SYCOPARC et ses partenaires

institutionnels et territoriaux se

donnent comme objectif de sensibiliser

le public aux enjeux de la préservation

de la biodiversité.

Le Parc mène, depuis plusieurs années,

une réflexion sur sa biodiversité et un

programme de recherche en écologie et

sur les milieux et espèces du territoire

classé Parc naturel régional des Vosges

du Nord.

Dans ce cadre, les enjeux liés au maintien

des pollinisateurs et soutien à l’apiculture

représentent un enjeu majeur pour

l’avenir.

Consciente des enjeux, GRTgaz, s’est

résolument engagée dans la voie du

développement durable, faisant de

celui-ci une orientation stratégique

majeure de son action, cohérente avec

ses missions de service public. La lutte

contre les changements climatiques,

la maîtrise de la demande en énergie,

la gestion des linéaires en terme de

réseaux écologiques en sont des axes

fondamentaux comme l’a prouvé son

engagement à l’échelle nationale avec

6 autres partenaires pour la création

du « Club infrastructures linéaires et

biodiversité ».

La convention a pour objet de définir les

principes du partenariat entre les Parties

dans le cadre de la réalisation d’actions

et de programmes, dans les domaines de :

> la connaissance, la recherche et

le soutien à l’apiculture

> la réflexion et la gestion sur les emprises

de GRTgaz en termes de réseaux

écologiques et d’habitats naturels.

Les deux parties s’engagent à mettre en

œuvre les moyens nécessaires à la mise

en place d’un monitoring abeille en lien

avec les ouvrages de GRTgaz et en partenariat

avec le CETAM (Centre d’Etudes

Technique Apicole de Moselle) :

Objectif : établir une caractérisation

du territoire reposant sur des analyses

physico-chimiques et palynologiques

du miel comme témoin et traceur de

la diversité floristique et phytosociologique

de différents secteurs délimités

par le tracé des voies de transport

de gaz naturel.

Méthode :

> Mise en place de stations automatiques.

Ces stations d’étude permettent

d’avoir une double analyse qualité via la

métrologie apicole (air), et via l’analyse

de miellat (sol). La mise en place de ces

stations nécessite un partenariat entre

des apiculteurs locaux assurant le suivi

de la ruche et la collecte des échantillons

(proches géographiquement des

localisations des stations) et le CETAM.

> Localisation des stations automatiques

: une par unité paysagère caractéristique

du territoire du Parc (piémont,

massif, plateau). Ces localisations

permettront d’assurer un suivi

à proximité des ouvrages de GRTgaz,

mais également d’observer la présence

de divers facteurs extérieurs.

Jacques Perrier, Délégué Régional du

Groupe La Poste en Alsace, François-

Xavier Lehmann, Délégué Régional

du Groupe La Poste en Lorraine et

Michaël Weber, Conseiller Régional

et Président du Parc naturel régional

des Vosges du Nord ont signé une

convention de partenariat le 10 juin

2011 à Woerth.

Cette signature s’inscrit dans le cadre

d’un partenariat national entre Le

Groupe La Poste et la Fédération

des PNR de France, conclu en octobre

2009 et renouvelé en mars 2011.

Ainsi, le PNR des Vosges du Nord

et les délégations régionales d’Alsace

et de Lorraine du Groupe La Poste

s’engagent à collaborer dans les domaines

suivants :

> Les transports, en accompagnant

le PNR dans sa réflexion en matière

de politique de transport, sur la

sensibilisation à l’éco-conduite et aux

véhicules électriques. Par exemple à

La Poste, tous les facteurs du territoire

conduisant des voitures ont été formés

à l’éco conduite.

> Les produits et services, en proposant

des produits et des services valorisant

le patrimoine local, à l’image

des enveloppes « prêt-à-poster »

lancées ce jour.

> La communication, en sensibilisant

le grand public sur la thématique du

développement durable.

> Le partage d’opportunités, en

collaborant dans des projets d’intérêt

commun pour les deux parties.

un 1 er exemPle COnCret, DeS envelOPPeS

Prêt-à-POSter à l’eFFiGie Du ParC

les 10 visuels représentent les thèmes forts et atouts

du territoire du Parc.

il est vendu exclusivement par lots de 10

(10 visuels différents) - le prix public de vente d’un lot

est de 8 euros dans le réseau des bureaux de poste.

Chaque commune peut commander des lots directement

au Groupe la Poste : tél : 03 88 52 34 82

p8


COnServatiOn DeS muSéeS

elen GOuZien Services des publics

Clôture des Amuse-Musées 2011

à la Maison de l’Eau et de la Rivière

Les Amuse-Musées c’est terminé

pour 2011 ! Sous le signe du musée

« hors les murs » et du dialogue avec

la nature ou la ville environnante, cette

édition fut un vrai succès. En effet, près

de 1400 personnes ont fréquenté les

animations proposées les dimanches

pour découvrir le musée « autrement ».

Le 20 novembre dernier, la MER

a accueilli les familles gagnantes du

grand tirage au sort des Amuse-Musées

2011 pour un après-midi ludique.

Au programme, la découverte de

l’équipement, un grand jeu de l’oie

« Gaspido » animé par Romain Cantat,

pour mieux apprendre à économiser

cette ressource si précieuse, un jeu

de piste à l’extérieur tout autour de

l’étang, mais également des jeux des

musées du réseau sortis exceptionnellement

pour l’occasion. L’après-midi s’est

achevé par un grand goûter et le visionnage

des photos de toute la saison.

Toute l’équipe des musées de la Chaîne

de la découverte donne rendez-vous

aux familles des Vosges du Nord

dès le 18 mars 2012, à Woerth pour la

première animation de la 8 e édition sur

le thème des couleurs.

PluS D’inFOS

sur amusemusees.com

COnServatiOn DeS muSéeS

annaBelle DuruPt Inventaire des musées

Annabelle Durupt

chargée de mission

inventaire à

la Conservation

des musées

Après des études en histoire de l’art,

en ethnomuséographie et des expériences

professionnelles, notamment

d’inventaire de collections dans

le domaine de la culture scientifique

et technique, elle remplace Anne-

Claire Hoeffler au poste de chargée

de mission inventaire depuis janvier

2011. Son périmètre d’intervention :

le musée de Bouxwiller en pays

de Hanau et le Musée de l’Image

populaire de Pfaffenhoffen.

En lien avec la responsable scientifique

des musées, sa mission implique

de réaliser l’inventaire réglementaire

des biens affectés aux collections de

ces musées (données juridiques, descriptives

et historiques), de s’assurer

de leur intégrité et de mettre en œuvre

les mesures de conservations préventives

nécessaires à leur pérennité.

La gestion de ces tâches s’accompagne

du renseignement d’une base de données

destinée à être un outil scientifique

et documentaire efficace.

Actuellement, le travail dans ces

Musées de France se caractérise par

la réalisation d’objectifs orientés,

pour l’un par le projet de rénovation

du musée et par le transfert de toutes

les collections dans une nouvelle

réserve et pour l’autre par la poursuite

de l’inventaire et du récolement

des collections.

p9


aménaGement et DévelOPPement - mut’arCHi

aurélie WiSSer - anne riWer Aménagement – Mut’Archi

Appel à projets éco-rénovation 2010

Remise des prix

nOS BâtimentS anCienS SOnt auJOurD’Hui DeS reSCaPéS, SOuvent SOumiS à DeS DéGraDatiOnS

Par une méCOnnaiSSanCe De leur valeur PatrimOniale et Par l’emPlOi De matériaux inaDaPtéS.

CeS lieux auSSi FaSCinantS et SéDuiSantS SOient-ilS Ont la néCeSSité D’être SauveGarDéS et

SurtOut D’être HaBitéS.

Un projet d’éco-rénovation c’est le fruit

de plusieurs enjeux : renouvellement

urbain, adaptation d’un patrimoine aux

besoins d’aujourd’hui, respect de sa

valeur patrimonial, emploi de matériaux

adaptés au bâti ancien, nouvelle

relation entre les propriétaires et

les professionnels du bâtiment.

Dans l’ensemble des projets primés,

l’emploi de matériaux naturels permet

d’assurer le transit de l’humidité dans

les murs, de maîtriser la sensation de

confort et d’atteindre des performances

d’économies d’énergie.

Enfin, l’enjeu primordial dans tout

projet architectural est la réduction

de la dépendance aux énergies fossiles

en mettant en œuvre des matériaux

du territoire, à faible énergie grise,

afin de limiter les rejets de CO 2 dans

l’atmosphère.

Pour cette seconde édition de l’appel

à projets sur le thème de l’éco-rénovation,

le jury avait pour objet d’analyser

et d’évaluer les projets qui répondent

au mieux à cette démarche. Comme

pour la première édition, les réponses

réceptionnées étaient largement

à la hauteur des exigences et prouvent

le dynamisme et la volonté des habitants

du territoire des Vosges du Nord.

Trois prix et deux mentions spéciales

ont été attribués ; les lauréats sont

les suivants :

1 er prix – 5 000 euros : projet

d’éco-rénovation d’une maison cour

du 18 e siècle, en grès et bois, sise au

3 rue Blanche à Lampertsloch, dont

le propriétaire est M. POUDRAS Blaise.

2 e prix – 4 000 euros : projet d’éco-rénovation

d’une maison bloc de 1861,

en grès et bois, sise au 3 rue du Rocher

à Wingen-sur-Moder, dont les propriétaires

sont L’HOSPITALIER Marie et

PRINET Julien.

3 e prix – 3 000 euros : projet d’éco-rénovation

d’une maison bloc de 1737, en

grès et bois, sise au 19 rue de Mattstall

à Lembach, dont le propriétaire est

M. SPILL Bernard.

Mention spéciale au titre de la qualité

architecturale et de la mise en valeur

du patrimoine - 500 euros : projet

de réhabilitation d’une maison bloc

lorraine de 1750/1800, en grès, sise

au 6 place Adolph Yvon à Volmunster,

dont les propriétaires sont LAUER

Martin et Barbara.

Mention spéciale au titre de l’ambition

du projet de renouvellement urbain

- 500 euros : projet de réhabilitation

d’un ensemble de 7 maisons urbaines

formant un îlot datant du 16 e siècle,

en grès et pans de bois, sises rue

du cimetière à Reichshoffen, dont

le propriétaire est la SCI HIGELIN.

La remise des prix s’est déroulée

le samedi 05 novembre 2011 par

une visite du chantier du 1 er prix et

s’est poursuivie par une présentation

des actions menées par le Parc sur le

thème de l’éco-rénovation ; la mission

mutualisée d’architectes conseils pour

la rénovation du patrimoine bâti sur

les 8 communautés de communes

alsaciennes ; le projet éco-rénovation

Interreg IV en partenariat avec le

Naturpark Pfälzerwald, dont l’objectif

principal est de mobiliser une chaîne

d’acteurs : particuliers, artisans, maîtres

d’œuvre, collectivités, qui aujourd’hui

n’est pas structurée sur le thème du

patrimoine bâti et de l’amélioration

énergétique ; le partenariat Fondation

du Patrimoine/Parc qui a permis

la création de cet appel à projets

destiné à mettre en place une action

de valorisation et de pérennisation

du patrimoine bâti.

p10


aménaGement et DévelOPPement

PaSCal DemOulin Pôle aménagement

Habiter autrement

DePuiS 2008, le SYCOParC OrGaniSe CHaque année un PrOGramme D’animatiOn POur

Faire PartaGer une Culture émerGente en arCHiteCture, urBaniSme et PatrimOine.

Ce PrOGramme « HaBiter autrement » a POur But De SenSiBiliSer et D’inFOrmer

leS HaBitantS aux multiPleS enJeux De l’éCO-rénOvatiOn, De l’utiliSatiOn DeS reSSOurCeS

lOCaleS et De la maitriSe De BeSOinS en énerGie, tOut en S’Ouvrant aux queStiOnS

Du PaYSaGe et Du vivre enSemBle.

Cinq types de manifestations sont

organisés annuellement :

leS CaFéS BavarDS

(printemps et automne)

Rendez-vous dans des cafés, bistrots

ou restaurants du Parc naturel régional

des Vosges du Nord pour rencontrer

des professionnels de la construction,

de l’urbanisme et de l’architecture.

metteZ la main à la Pâte...

(Stages d’été)

Lors de ces stages, les participants

reçoivent une formation pratique sur

les techniques de mise en œuvre des

matériaux renouvelables dans la rénovation

de bâti ancien ou la construction.

le PrintemPS Du PatrimOine

et maiSOn D’auJOurD’Hui

(fin printemps) Journée portes ouvertes

Dans le cadre d’une visite chez des

particuliers, accompagnés de professionnels

du bâtiment, artisans, maîtres

d’œuvre et architectes, découvrez

des interventions exemplaires

d’éco-rénovations, de transformations

ou d’extensions et des nouvelles façon

de bâtir.

reCetteS arCHiteCturaleS

(printemps et automne)

Ateliers pour tout public souhaitant

construire ou rénover un patrimoine.

Concrétisez vos idées de maison,

du rêve à l’engagement.

Ciné-DéBatS

(printemps, été et automne)

« Un monde pour soi » Film réalisé par

Yann Sinic, écrit par Nathalie Combe.

Dans le nombre de films documentaires

qui se succèdent depuis quelques

années autour des questions d’écologie

et de biodiversité, la question de

l’urbanisation était le parent pauvre…

Ce documentaire trace un état des lieux

sans complaisance et interpelle

les spectateurs !

Aujourd’hui, ces manifestations

font partie du paysage événementiel

du territoire, c’est pourquoi pour 2012

nous souhaitons y associer plus activement

les communautés de communes,

les offices de tourisme, les structures

d’éducation à l’environnement, les

partenaires institutionnels (Régions,

Départements, Pays).

L’ambition est de proposer un calendrier

en 2012 correspondant à d’autres manifestations

organisées sur le territoire.

à ce titre, il nous semble déterminant

de coordonner les futurs cafés bavards,

le printemps du patrimoine, les recettes

architecturales et les cinés-débats avec

ces projets événementiels.

Le programme Habiter Autrement 2012

sera disponible sur le site internet du Parc

p11


aménaGement et DévelOPPement

eriC Brua Direction

Nouveau dans l’équipe

alexanDre OttO – éCO-rénOvatiOn DanS la réServe

De BiOSPHère tranSFrOntalière

Architecte DPLG depuis 2002 et titulaire

d’un master 2 ‘’Matériaux bois et mise

en œuvre dans la construction’’.

D’origine Néerlandaise il grandit

dans ‘’l’outre-forêt’’ en plein cœur

du Parc où il se familiarise avec

la ‘’vieille pierre’’ et un patrimoine

culturel omniprésent.

Plus tard formé avec rigueur au projet

moderne à l’école d’architecture de

Paris Belleville (UP8), il rédigera néanmoins

un mémoire sur la morphologie

des premiers sites d’habitations en Alsace

et choisira le site du Fleckenstein

pour son diplôme de fin d’étude.

à son retour de la capitale, il se formera

un certain temps aux concours et travaux

de marchés publics au sein de grandes

agences strasbourgeoises et créera en

2008, en association avec Julie Peschard

(architecte DPLG), sa propre agence

d’architecture en bordure du Parc.

Cette association sera l’occasion

de revenir vers le marché privé et

le patrimoine bâti de notre région et

se traduit rapidement par des chantiers

de restauration, de restructuration et

d’extensions de bâtiments anciens (maison

à colombages / grès des Vosges).

Soucieux de réconcilier les demandes

et les techniques actuelles avec le patrimoine

ancien, il lui est paru naturel

de continuer cette démarche au sein de

l’équipe du Parc.

Il occupe aujourd’hui, en tant que chargé

de mission à mi-temps, un poste de

coordination et d’animation du réseau

des acteurs régionaux sur le thème

de l’éco-rénovation au sein du Projet

Interreg IV ‘’Habiter dans la réserve

de biosphère Vosges du Nord–Pfälzerwald

– Energie – Environnement –

Patrimoine bâti régional’’.

p12


urBaniSme DuraBle

alexanDre OttO Interreg IV / éco-rénovation

Projet Interreg IV

HaBiter DanS la réServe De BiOSPHère vOSGeS Du nOrD – PFalZerWalD

énerGie – envirOnnement – PatrimOine Bâti réGiOnal

La réserve de biosphère Vosges du

Nord/Pfälzerwald comprend un patrimoine

bâti remarquable et homogène

(avant 1948). Terre d’échanges d’une

culture de la construction traditionnelle,

en pierre et en pans de bois, elle

est issue d’une intelligence de conception

en lien avec les spécificités d’un

territoire et de ses ressources locales.

Lors d’interventions d’amélioration énergétique,

le respect des modénatures et

des techniques anciennes est souvent nié.

Ce qui entraine une dégradation, voire

une disparition de notre patrimoine.

Un premier bilan a permis de distinguer

que les deux territoires sont en avance

dans des domaines complémentaires :

la valorisation du patrimoine bâti

pour les Vosges du Nord et l’économie

d’énergie dans le bâtiment pour le

Naturpark.

Aujourd’hui, l’économie d’énergie

s’impose à nous tous mais, mettre

en pratique le lien entre la maîtrise

de l’énergie et le respect des techniques

anciennes reste difficile. Pour lever cet

obstacle, ce projet transfrontalier est

l’opportunité d’aider les professionnels

et les particuliers vers des procédés

d’éco-rénovation.

L’objectif principal de ce projet

commun est de mobiliser une chaîne

d’acteurs : particuliers, artisans, maîtres

d’œuvre, collectivités qui aujourd’hui

n’est pas structurée, et de mettre

en place un réseau sur le thème du

patrimoine bâti et de l’amélioration

énergétique.Pour développer cet

échange, le projet vise à :

> Tisser les liens entre le savoir-faire

de la construction traditionnelle et

de la construction contemporaine par

l’élaboration d’un guide technique bilingue

sur la base d’études scientifiques.

> Encourager un comportement respectueux

et durable face à cet héritage

culturel et à l’identité régionale de nos

patrimoines, en intégrant une démarche

réfléchie par rapport aux enjeux

du patrimoine bâti et de l’économie

d’énergie, par la mise en place de

formations théoriques et de stages

pratiques (chantiers écoles pilotes).

> Organiser un temps fort d’échanges

et de conférences entre professionnels

et particuliers et reconnaissance

du réseau.

Le tout pour donner une impulsion

à rénover le bâti ancien et répondre

au renouvellement urbain et à la réduction

de la consommation de l’espace

naturel, par la communication autour

de projets exemplaires.

C’est un projet qui aspire à renforcer

l’identité d’un territoire, son cadre de

vie, pour devenir une région modèle

sur le thème de l’éco-rénovation.

p13


BravO

Heimbach-Steinbach / Episode 1

De la réflexion à l’action communale !

Des habitants aux petits soins pour leur rivière, Le Heimbach.

Visite de terrain pour évaluer l’état de santé du Steinbach et trouver les bons remèdes.

COmme évOqué DanS le PréCéDent Bulletin, DeS PrOGrammeS COlleCtiFS De reStauratiOn

De la FOnCtiOnnalité DeS COurS D’eau Ont été initiéS en 2011 Sur le HeimBaCH et le SteinBaCH.

aPrèS une PHaSe De DiaGnOStiC et D’iDentiFiCatiOn DeS enJeux, leS PremièreS aCtiOnS

vOient le JOur.

Sur le Heimbach, une demi-journée

de découverte et de sensibilisation à

destination des habitants a été organisée

par la commune de Wingen et le

SYCOPARC le 9 juillet. Cette descente

du cours d’eau a permis de découvrir

ou re-découvrir ses spécificités :

températures fraîches, nutriments

très peu abondants, débit régulier,

son aptitude à divaguer, son peuplement

piscicole… et les perturbations

existantes : discontinuités écologiques,

pollutions physiques et chimiques,

travaux hydrauliques historiques…

Les habitants se sont « mouillés », en

ôtant du lit mineur nombre de déchets :

plaques de fibrociment, vieux bidons,

objets en plastiques, semelles de chaussures…

La demi-journée s’est terminée

par un moment de convivialité autour

d’un verre de l’amitié et de knacks,

offerts par la municipalité.

à noter que cette dernière s’engage

activement dans la restauration du

Heimbach, par le dépôt en novembre

d’un contrat Natura 2000 qui permettra

de remplacer une buse mal dimensionnée

située sous la route forestière du

Litschhof. Les truites apprécieront !

Dans la vallée du Steinbach,

les vacances d’été n’ont pas eu raison

de l’attachement des riverains à leur

rivière. Plus de 40 personnes ont assisté

le 22 août, à Niedersteinbach, à une

réunion publique visant à présenter

l’état de santé du cours d’eau et discuter

des remèdes à prescrire !

La commune d’Obersteinbach transforme

les paroles en actes, en portant

une opération de restauration du lit

du Steinbach – recréation d’un cours

sinueux par la pose de banquettes végétalisées

et de déflecteurs*–. Ces travaux

financés par un contrat Natura 2000,

seront mis en place à l’automne 2012.

La suite au prochain épisode !

* Les banquettes végétalisées et déflecteurs visent

à diversifier les écoulements, à pincer la lame

d’eau afin de restaurer les capacités d’auto-curage

du cours d’eau, à recréer des habitats favorables

aux poissons et aux invertébrés aquatiques.

1 2 3

Principe de pose des déflecteurs bois

1 simple, 2 vis-à-vis, 3 alternée

p14


PatrimOine naturel

Jean-ClauDe GénOt Protection de la nature

BravO

aux communes forestières du Parc

aGriCulture et tOuriSme

CéCile BaYeur / marie BaumGartner

Les Terres

à l’Envers

Les 16, 17 et 18 septembre derniers

avaient lieu les Terres à l’Envers à

Oberhausbergen, manifestation d’envergure

au cours de laquelle plus de

180 000 visiteurs ont pu découvrir le

monde merveilleux de l’agriculture.

Le SYCOPARC était bien évidemment

de la partie et animait à cette occasion

deux stands qui ont tous deux remporté

un vif succès :

L’ONF met en place des îlots de

sénescence dans les forêts domaniales

et dans les forêts communales après

accord des communes. Un îlot de sénescence

est une petite zone forestière

(généralement entre 0,5 et 5 ha) choisie

dans les stades âgés où les arbres ne

sont plus coupés afin d’obtenir plus

de gros arbres et de bois mort, nécessaires

pour la biodiversité mais aussi

pour la richesse du sol. La plupart des

communes sollicitées par l’ONF et le

SYCOPARC pour créer de tels îlots ont

accepté sans compensation financière,

pour certaines à hauteur de 1% de leur

forêt. Le bilan actuel est le suivant :

1,52 ha (1) à Woerth, 1,62 ha (3)

à Soultz-sous-Forêts, 2,35 ha (2) îlots

à Neuwiller-les-Saverne, 1,2 ha (3) à

La Petite-Pierre, 0,32 ha ( 1) à Climbach

et 9,81 ha (8) à Niederbronn-les-Bains.

(-) = nombre d’îlots.

PatrimOine naturel

Jean-ClauDe GénOt Protection de la nature

Visite de la réserve de biosphère

des lacs de Smolensk (Russie)

Un stand Tourisme dans l’espace

« Terroir d’Alsace » dédié à la promotion

de l’itinérance douce dans

les Vosges du Nord, et sur lequel

se sont relayés chargés de mission

du SYCOPARC et offices de tourisme

du territoire que nous remercions

pour leur participation.

Un stand Prairies fleuries dans l’espace

« Préservation des ressources »

dédié à la promotion des prairies

agricoles naturellement fleuries

de notre territoire. Ce fut l’occasion

d’accueillir 8 classes du primaire

pour leur dévoiler les secrets

de la pollinisation, et la multitude

de plantes que l’on rencontre dans

les prairies fleuries.

La remise des prix du second

concours agricole des prairies fleuries

a également eu lieu au niveau du ring

élevage lors de cette manifestation.

Patrick Michel du comité syndical et

Jean-Claude Génot, chargé de mission

du SYCOPARC ont rencontré les

responsables du Parc national des lacs

de Smolensk en Russie du 25 au 28

octobre 2011. Ces derniers ont signé

un accord de coopération avec Kampinoski

en 2009 et Berezinsky en 2010.

Ils ont demandé, lors de la rencontre

annuelle de 2010, si le SYCOPARC

était intéressé pour une coopération

entre les 4 réserves de biosphère.

Ce Parc de 1400 km 2 est situé à 120 km

de la ville de Smolensk. Il aura 20 ans

en 2012. Il possède 35 lacs glaciaires

dont certains sont très touristiques

et comprend 80% de forêts, 10% de

friches et 10% de villages et de zones

humides. Le Parc compte 5 000 habitants.

Nos hôtes sont invités à visiter

les Vosges du Nord en 2012. Ensuite

le comité syndical se prononcera sur

une éventuelle coopération.

PluS D’inFOS

cf. bulletin 41

p15


HOmmaGe

Louis Nicolas Perrette,

l’homme des papillons

à travers ces quelques lignes, nous voulons rendre hommage

à un grand naturaliste lorrain, entomologiste autodidacte,

qui nous a quittés le 5 décembre dernier, à l’âge de 87 ans.

Louis était notre grand spécialiste des papillons qu’il étudiait

depuis sa prime jeunesse. Dans la lignée d’un Jean-Jacques

Kieffer, il s’est d’abord intéressé au Pays de Bitche avant

d’étendre sa zone d’étude à l’ensemble des Vosges du Nord.

Après cinquante années de terrain, il nous a légué un formidable

ouvrage, publié fin 2009 et auquel le SYCOPARC

a fortement contribué, intitulé « Les papillons de la Réserve

de la Biosphère des Vosges du Nord » *.

Son humour et son enthousiasme vont nous manquer,

mais nous pouvons reprendre son crédo à notre compte :

« Observer pour comprendre, Comprendre pour aimer,

Aimer pour protéger ».

* « Référence de l’ouvrage : PERRETTE L.N., SPILL F., RAUCH M., 2009.

Les papillons de la Réserve de la Biosphère des Vosges du Nord.

Numéro spécial de la revue Ciconia (33) de 324 pages

(contact : yves.muller@lpo.fr).

lettre d’information du Syndicat de coopération

pour le Parc naturel régional des vosges du nord

maison du Parc - BP 24 / 67290 la Petite Pierre / tél. 03 88 01 49 59 / Fax 03 88 01 49 60

email : contact@parc-vosges-nord.fr / www.parc-vosges-nord.fr / www.biosphere-vosges-pfaelzerwald.org

rédaction : équipe du SYCOParC / conception : monsieur cantin

crédits photos : SYCOParC, Yvon meyer , David Hackel / impression Scheuer - 67320 Drulingen

Directeur de publication : michaël Weber • iSSn 1282-6510

Parc

naturel

régional

des Vosges du Nord

More magazines by this user
Similar magazines