BULLETIN 27 - Parc naturel régional des Vosges du Nord

parc.vosges.nord.fr

BULLETIN 27 - Parc naturel régional des Vosges du Nord

27


parc

Syco

lettre d’information du Syndicat de coopération pour notre Parc naturel régional

fevrier 2006

sommaire

regards d’artistes 2005

5 e édition pour l’anniversaire des 30 ans du Parc

habiter un parc naturel

2 jours de colloque sur l’urbanisme et l’architecture

alsace bossue

2 e édition du festival des paysages

patrimoine bâti

un guide pour les Vosges du Nord

2 nouvelles rubriques

dans le bulletin

croquez le paysage !

le coin bouquins sur les Vosges du Nord

Parc

naturel

régional

des Vosges du Nord

et des brèves sur les patrimoines naturels et culturels,

la vie associative dans les Vosges du Nord

et toutes les nouveautés

du sycoparc sur www.parc-vosges-nord.fr

et sur www.biosphere-vosges-pfaelzerwald.org


habiter le monde

autrement

Si vous avez reçu la carte de vœux du Sycoparc,

n'hésitez pas à vous rendre sur le nouveau site

habiterlemondeautrement.com pour déposer votre

engagement pour la planète (les soldes sont terminées !).

Pour ceux qui n'auraient pas reçu ce courrier, vous êtes

bien sûr cordialement invités à vous rendre sur ce site,

pour tester votre empreinte écologique, pour faire

part de vos initiatives, de votre expérience, de vos

informations en matière de développement durable.

Ainsi, ensemble, nous pouvons agir au quotidien et

développer une intelligence collective

pour l'avenir des Vosges du Nord.

marc hoffsess

directeur

bravo à l’unité

territoriale onf

de bitche

Un bravo pour l'Unité Territoriale ONF de Bitche qui vient,

cet hiver, de stabiliser une piste forestière en bordure du site

de l'Erlenmoos, commune de Sturzelbronn (Moselle), à l'aide

de concassé de porphyre, roche chimiquement stable et

neutre, à la place du calcaire dont l'impact sur la chimie des

cours d'eau est pressenti. La stabilisation a pour but de rendre

la piste plus carrossable pour les porteurs de grumes, mais

aussi de limiter les départs de sable vers les fonds de vallée

lors des fortes pluies.

Ce site, classé en Réserve Naturelle, est inclus dans le site

Natura 2000 « Cours d’eau, tourbières, rochers et forêts des

Vosges du Nord et souterrain du Ramstein » dont l’un des

objectifs majeurs est de restaurer et préserver les ruisseaux

La piste de l’Erlenmoos enrochée

en porphyre

et rivières sur grès, notamment en garantissant leur bonne

qualité chimique. Une opération-test similaire avait déjà été

menée dans le site Natura en 2004 au débouché du vallon du

Schnepfenbach.

Ce type d’opération représente un surcoût de 15% que nos

collègues forestiers n'ont pas hésité à assumer pour suivre les

recommandations du plan de gestion de la Réserve Naturelle

et du document d’objectifs du site Natura en cours de

validation, et contribuer ainsi à préserver durablement ces

vallons humides et leur flore remarquable.

loïc duchamp

Conservateur de la Réserve Naturelle

des Rochers et Tourbières du Pays de Bitche

La remarquable et fragile Circée

des Alpes (Circea alpina)


Bilan

regards d'artistes 2005

L'année 2005 fut particulière : 5 e édition de « Regards d'artistes » et année des 30 ans de création

du Parc naturel régional des Vosges du Nord. D'où la thématique des relations entre l'homme et

la nature, le programme de l'UNESCO pour les Réserves de biosphère.

En plus d'une programmation spécifique à la Maison du Parc, et pour renforcer l'image des

Vosges du Nord, une « estampille 30 ans » du Parc a distingué les rares festivals, de grande

qualité ainsi qu'un pôle culturel majeur de ce territoire. L'évaluation par la quantité de visiteurs

(17 500) est à compléter par l'impact des rédactionnels dans la presse, sensibilisant habitants et

visiteurs.

Depuis 2000, le Sycoparc organise chaque année une

opération « Regards d’artistes » pour accompagner et faire

connaître les actions spécifiques du Parc, diffuser la

philosophie d’un Parc Naturel Régional, mais aussi

permettre de découvrir diverses formes d’art contemporain

et des lieux patrimoniaux inédits, tout en ciblant en

particulier les jeunes.

En 2005 le programme « Regards d'artistes » a conforté par

une « estampille 30 ans » le Festival de théâtre de

Phalsbourg fin juillet, le Festival de jazz à La Petite-Pierre à

la mi-août, et une démarche en profondeur sur le site de

Meisenthal ( résidence compagnie danse contemporaine ).

A la Maison du Parc, Claude Braun, de la Kohlhuette, a

installé une exposition multimédia « Souffle de vie »,à

partir des quatre éléments (le feu, l'eau, la terre, l'air).

Chaque visiteur pouvant animer une sculpture aérienne

par son propre souffle de vie. Des images fixes et animées

apportaient une dynamique à l'ensemble.

Par ailleurs, un jeu-parcours « sur les traces de

Pumpernickel » a été mis en place pour les jeunes, toute

l'année, à travers l'exposition permanente « l'Aventure des

Vosges du Nord ».

En 2005, la clôture du Festival interrégional Jeune Public

« Mon mouton est un lion » s'est déroulée le 22 mai à la

Maison du Parc bénéficiant d'une grande affluence de

familles avec enfants. A l'initiative du Sycoparc, outre les

coproductions et spectacles vivants, il y eut une scène libre

pour découvrir des spectacles, des ateliers artistiques de

jeunes, en milieu scolaire ou associatif. Ces innovations

s'inscrivent totalement dans la dynamique des 30 ans du

Parc, pour écouter et donner la parole aux générations

futures.

Au total, les manifestations estampillées « 30 ans » ont

sensibilisé environ 9 500 personnes, « Souffle de vie » a été

parcouru par environ 6 000 personnes et la clôture de

« Mon Mouton est un lion » a rassemblé autour de la

Maison du Parc environ 2000 personnes, dont un grand

nombre de jeunes. Les grands quotidiens régionaux ont

bien relayé ces événements, une page entière a pu être

réservée dans Saisons d'Alsace sous forme de publirédactionnel.

michel schiler

tourisme et culture


colloque

habiter les parcs naturels régionaux

Vers un développement durable partagé en urbanisme et en architecture

colloque les 10 et 11 mars à Lorentzen

Les villages des parcs naturels régionaux bénéficient d’une

nouvelle attractivité. Cet intérêt est fortement déterminé par un

environnement préservé, le caractère de leurs patrimoines, des

capacités foncières et parfois la commodité d’accès vers les villes.

Ce regain de population risque de s’accélérer. L’émergence

annoncée du monde rural ouvre de nouveaux potentiels de

développement pour les territoires des parcs naturels régionaux.

Nous vous proposons deux jours de débats et d’échanges sur le

thème « Habiter les parcs naturels régionaux » pour construire

ensemble le patrimoine et les espaces de demain.

vendredi 10 mars

Quel urbanisme dans un Parc naturel régional ?

samedi 11 mars

Quelles constructions dans un Parc naturel régional ?

Sur les deux jours, une dizaine d’interventions, des projets en

exemple préparent le débat ouvert de chaque fin de journée.

Le programme complet se trouve sur le site internet du Parc

www.parc-vosges-nord.fr ; « A LA UNE » dans le pavé

ACTUALITES de la page d’accueil.

Le samedi en fin d’après midi, suite au colloque, aura lieu

l’inauguration du Festival des paysages porté par la CCAB. Un

spectacle clôturera cette soirée « La Fanfare Académie, par la

Cie Erectus »

Inscription au siège du Parc

Participation de 10 euros aux repas

eric brua / pascal demoulin

aménagement / architecture

800 ans d’histoire de lichtenberg

1206-2006 : cette longue histoire mérite bien un anniversaire,

une année de commémoration et de festivités. La commune

de Lichtenberg propose un calendrier de manifestations pour

découvrir les temps forts de l'histoire du château, des sires de

Lichtenberg, des savoir-faire anciens et actuels, pour comprendre

la dynamique actuelle du site, et pour inviter un large public, à

venir passer des vacances ou un séjour court dans un site

attachant, poétique et emblématique du Parc naturel.

Informations : www.ot-paysdelapetitepierre.com

www.lichtenberg-alsace.com ou www.chateaudelichtenberg.com

michel schiler

tourisme et culture


sensibilisation à l’environnement et au développement durable

festival des paysages en alsace bossue

2 e édition

Le paysage est un concept à la mode, qui fait l’objet de nombreux écrits, conférences, débats…

Il est aussi l’objet de nombreux malentendus et véhicule un certain nombre d’idées reçues.

Qu’est-ce que le paysage ?

Faut-il préserver les paysages ?

Que signifie préserver les paysages ?…

Le Festival des paysages est né de ces interrogations, en avril

2004, et de l’envie d’en découdre avec cette notion…

La première édition a connu un succès très encourageant, tant

auprès des classes que du grand public, suscitant réflexion et

débat autour des problématiques liées aux paysages.

La deuxième édition, du 10 mars au 2 avril 2006, vise à

perpétuer l’effervescence locale initiée en 2004 autour

de la sensibilisation à l’environnement proche et aux

paysages. Elle s’adresse aux écoles et au grand public.

La Communauté de Communes d’Alsace Bossue organise

ce deuxième Festival des paysages, en préfiguration de la

démarche de sensibilisation à l’environnement et au

développement durable, qui sera mise en œuvre dans

le cadre du futur Centre d’Initiation à la Nature et à

l’Environnement de Lorentzen.

Programme complet www.festivaldespaysages.org

Renseignements Syndicat d’Initiative d’Alsace Bossue

Tél. 03 88 00 40 39 / tourisme@alsace-bossue.net

anne-france wittmann

communauté de communes d’alsace bossue

un « coin parc »

au collège

Afin de renforcer la présence du Parc naturel régional

des Vosges du Nord au sein des établissements scolaires

et notamment des collèges et lycées, 2 établissements ont

accepté d’accueillir au sein de leur CDI, Centre de

documentation et d’information, un coin Parc.

Le mobilier en bois a été dessiné et

conçu par les élèves de la section

menuiserie du lycée professionnel

de Saverne et installé au lycée

Teyssier de Bitche en Lorraine et au

collège d’Ingwiller en Alsace en ce

début d’année 2006. Il doit

permettre aux élèves d’accéder

rapidement à des ressources en

matière d’environnement, de

patrimoines, de développement

durable et toutes les informations

concernant le territoire du Parc.

Cette expérience sera renouvelée afin de doter les

établissements qui le souhaitent de ces meubles.

valérie meyer

médiation des patrimoines

coopération avec la réserve

de biosphère de berezinsky

Dans le cadre de la coopération entre le Sycoparc et la

Réserve de Biosphère de Berezinsky en Biélorussie, une

délégation de trois personnes dont le nouveau directeur

de la réserve est venue du 3 au 10 décembre 2005 dans

les Vosges du Nord.

Cette visite avait pour but

de présenter la sylviculture

proche de la nature

pratiquée par l’association

Pro Silva sur le territoire du

Parc. En effet, Pro Silva doit

se rendre à Berezinsky en

mai 2006 pour mettre en

œuvre ses principes de

gestion sylvicole dans certaines forêts biélorusses gérées par

la réserve. Cette visite a été l’occasion de renouveler pour une

seconde fois l’accord de coopération existant depuis 1994.

Ce nouvel accord sur 5 ans reprend les thèmes déjà abordés

dans le passé comme la protection et l’étude des milieux

naturels, l’éco-tourisme et la gestion forestière et envisage

de coopérer sur les bases de données, et en particulier l’outil

SIG. En présence de plusieurs élus du comité syndical, le

président du Sycoparc a souligné la nécessité de développer

les contacts. La Réserve de Biosphère de Berezinsky a d’ores

et déjà invité les élus du Sycoparc à venir découvrir les

patrimoines biélorusses.

jean-claude génot

protection de la nature


nouveau

un guide sur le patrimoine bâti

des vosges du nord

Le poste de mutualisation d’un conseil architectural mis en

place, en 2004, entre quatre Communautés de Communes,

avec le soutien technique du Syndicat de coopération pour

le Parc naturel régional des Vosges du Nord et le soutien

financier de l’Etat, de l’Union Européenne, de la Région Alsace

et du Département du Bas-Rhin, a comme objectif la

valorisation des constructions remarquables de l’architecture

traditionnelle rurale du Parc.

Cet engagement passe par une sensibilisation aux enjeux

du patrimoine et un accompagnement pour l’entretien et

la restauration de ces patrimoines, envers les particuliers et

les professionnels du bâtiment (artisans, architectes, services

instructeurs).

Une des actions engagées par le Sycoparc, dans le cadre

de cette démarche est la publication d’un guide sous forme

de fiches pratiques, explorant les traditions constructives

et l'évolution des savoirs faire.

Ces fiches permettent de découvrir et comprendre, restaurer

et entretenir, transformer et agrandir ces constructions

traditionnelles.

Les premières fiches présentent la maison bloc, la maison cour,

la maison en pierre, la maison à pans de bois et la maison

mixte, bâtis majoritaires du territoire.

D'autres fiches conseils abordent

la façade, le toit et la menuiserie

dans les détails.

Le guide est évolutif, d’autres

thèmes viendront le compléter,

pour permettre la valorisation des

patrimoines par rapport aux enjeux

actuels.

Il sera disponible gratuitement, courant

du deuxième trimestre, dans les mairies,

les communautés de communes, les

autres structures sollicitées lors d’une

intervention sur un bâtiment ancien et à la Maison du Parc.

aurélie wisser

patrimoine bâti

découverte

le carnet

du territoire

du parc 2006

à tourissimo

Les efforts de chacun ont payé, le

Carnet du Parc est prêt pour le salon

Tourissimo qui ouvre ses portes du

3 au 5 mars.

Ce salon qui se déroule à Strasbourg touche une clientèle de

proximité, la cible principale des activités proposées dans cette

brochure.

Nouveaux atouts de la brochure

• meilleure lisibilité par date, calendrier global de toute l’offre

proposée dans la brochure,

• meilleure lisibilité par commune des circuits de découverte,

histoire et nature confondus,

• meilleure lisibilité des actions/manifestations du Sycoparc.

En bref, plus de clarté pour permettre aux habitants ou aux

visiteurs d’organiser leur programme de découverte.

Les programmes d’animations/manifestations des différents

offices de tourisme/associations étant beaucoup trop riches

pour être inclus dans cette brochure (elle n’est pas extensible),

nous avons extrait l’une ou l’autre manifestation par secteur et

renvoyons vers les programmes des offices de tourisme et le

Carnet interactif sur le site du Parc qui proposera une palette

plus large.

Une affiche d’appel permettra une communication élargie, et

dans le temps.

Carnet interactif, rubrique « Actualités »

et lettre « Curieux de Parc »

Des marques-pages seront distribués à grande échelle incitant

les internautes à consulter le Carnet Interactif du Parc et la

rubrique « Actualités » qui permet de valoriser certaines actions.

Nous espérons ainsi toucher une nouvelle cible et faire découvrir

le territoire et les acteurs du Parc à de futurs adeptes.

Et à ce jour, plus du double d’internautes sont inscrits à notre

lettre d’informations « Curieux de Parc » ; tout est mis en

œuvre pour poursuivre cette progression.

N’oublions pas que le site internet nous permet de valoriser,

mettre à jour et que « Curieux de Parc » touche directement

des personnes sensibilisées par les actions du territoire.

nicole brunet

tourisme de découverte


croquez dans le paysage !

Les vergers traditionnels de haute tige sont des éléments

paysagers caractéristiques du Parc naturel régional des

Vosges du Nord. Témoins de modes de vie anciens, ils sont

néanmoins aujourd’hui à la base de multiples expériences

de valorisation. Consommer les produits issus de nos

vergers, c’est contribuer à les préserver, et donc à préserver

nos paysages … d’où le nom de cette nouvelle rubrique !

Que se passe-t-il dans nos vergers et comment sont

valorisés les fruits qui en sont issus ?

C’est ce que nous vous proposons désormais de découvrir

dans chaque bulletin, en mettant en lumière, à travers

l’expérience d’un acteur du territoire, un aspect des filières

locales : leur organisation, leurs évolutions, leurs difficultés

et les moyens mis en œuvre pour les surmonter.

Vous souhaitez faire connaître une entreprise, un artisan,

une association qui valorise les fruits issus des vergers

traditionnels ? N’hésitez pas à nous en faire part !

lucile orliac

valorisation des vergers traditionnels

le pressurage des pommes alsaciennes n’a pas dit son dernier mot !

Suite à l’arrêt du pressurage par les entreprises Réa puis Cidou en 2000, la situation paraissait claire pour tous : les pommes

alsaciennes n’avaient plus leur place dans le difficile marché des jus de fruits industriels. Pourtant rien n’est plus faux : si l’activité

de pressurage a été délocalisée en Allemagne pour des raisons de coût, la collecte des fruits est quant à elle toujours d’actualité sur

notre territoire. Les pommes alsaciennes sont même particulièrement prisées !

A Sarre-Union, c’est la coopérative fruitière JUCOOP-ALSACE qui relaie cette demande pour le groupe Eckes-Granini France.

Fondée en 1956 à Sarre-Union,

JUCOOP-ALSACE emploie 7 personnes

à plein temps et double ses effectifs

chaque automne. La coopérative est

le partenaire privilégié de la filiale

française d’Eckes-Granini, qui possède

une unité de conditionnement à

quelques mètres de là. Le directeur

de la coopérative, Johnny KRAU, explique : « le système

coopératif est basé sur des relations de confiance entre

partenaires. Les adhérents se regroupent pour avoir plus

de poids dans les négociations et assurer leurs débouchés

auprès d’une entreprise, dans notre cas Eckes-Granini France.

En contrepartie, celle-ci s’assure à travers notre structure

une certaine garantie d’approvisionnement. » Ce partenariat

se traduit concrètement dans la réalité par un contrat

emphytéotique liant les deux structures. « JUCOOP-ALSACE

garantit à l’entreprise la livraison de la totalité des fruits

récoltés. En contrepartie, Eckes-Granini s’engage à acheter

ces fruits, bien sûr, mais aussi à ne pas se fournir ailleurs…

Même si les pommes ne sont pas toujours vendues à un aussi

bon prix que sur le marché, ce partenariat offre l’avantage

d’écouler la récolte quoiqu’il arrive », tempère M. KRAU.

Une fois le fonctionnement de cette filière éclairci, une autre

question émerge. Reprenons notre exemple : Eckes-Granini

produit tous les ans un volume de jus de pomme équivalent

au pressage de 25 000 tonnes de fruits. Or JUCOOP-ALSACE

ne lui fournit que 3 500 à 7 000 tonnes selon que l’on est

dans une « année à fruits » ou pas, le complément étant

assuré grâce à du jus concentré en provenance d’Europe

de l’Est ou de Chine. Pourquoi les industriels recherchent-ils

des pommes alsaciennes alors même qu’une majorité du jus

qu’ils commercialisent est à base de concentré ? « Il s’agit

d’une question d’équilibre entre le goût sucré d’un jus et son

caractère acide, explique Johnny KRAU (voir « Le Saviez-vous ? »).

Les pommes alsaciennes apportent l’acidité nécessaire pour

contrebalancer le goût très sucré des jus issus de variétés

standard, c’est pourquoi elles sont recherchées par notre

partenaire. » Sans avoir la prétention de fournir la totalité

des besoins d’Eckes-Granini, la proportion de fruits que la

coopérative devrait apporter pour assurer l’équilibre optimal

sucre/acide du jus est d’environ 2/3. « Et nous sommes

aujourd’hui loin de ces 17 000 tonnes environ ! » constate

le directeur de JUCOOP-ALSACE. Pour s’approcher le plus

possible de ce volume, et afin d’éviter aux particuliers de

se déplacer jusqu’à Sarre-Union, des points de collecte ont

donc été mis en place dans le Bas-Rhin (à Butten et

Weislingen), le Haut-Rhin (à Saint Hippolyte) et certaines

années en Moselle (à Kalhausen). Et le directeur d’ajouter

« Tous ceux qui souhaitent valoriser leurs pommes de variétés

traditionnelles sont les bienvenus ! »

Si l’activité de pressurage industriel n’a pour l’instant plus

cours en Alsace, le débouché offert par ces jus de fruits existe

encore pour nos pommes. Si elles apportent un « plus »

largement reconnu aux jus obtenus, la reconnaissance n’est

malheureusement pas au rendez-vous. Qui sait, en effet, que

c’est à nos vergers traditionnels qu’un bon jus de fruits doit

ses qualités ? Resterait donc à mieux qualifier ces filières

pour que les variétés anciennes d’Alsace soient à l’avenir

autre chose que des reliquats du passé mais des éléments

avec lesquels ils faut compter dans la filière fruits.

pour en savoir plus : jucoop-alsace

JUCOOP-ALSACE / 13, route de Sarrebourg / 67 262 SARRE-UNION / Tél. 03 88 00 37 70

Le Saviez-vous ?

Les jus de fruits doivent avoir un rapport sucre/acide équilibré pour des

raisons gustatives.

Cet équilibre est le plus souvent obtenu par le mélange de jus d’une

même espèce, certaines variétés présentant une acidité plus marquée

que d’autres. Ainsi, c’est l’assemblage de jus provenant de diverses

variétés et origines qui permet d’obtenir le rapport sucre/acide qui

répond aux attentes des consommateurs. En ce qui concerne les variétés

d’Alsace Bossue (Rambour d’hiver, Reine des Reinettes, Eichelgold, …),

elles se caractérisent de façon générale par une acidité marquée,

indispensable pour contrebalancer le goût très sucré des variétés les

plus communément produites (Golden Delicious, Gala, Jonagold, …).


coin bouquins sur

les vosges du nord

freiheitswind

La libération de Goetzenbruck,

Sarreinsberg & Althorn

Philippe Koffler et Lise Pommois

Le 6 décembre 1944, les hommes de la 100e Division US,

la « Century », entrèrent dans Goetzenbruck. Les habitants,

soulagés, songeaient alors à célébrer dignement leur

premier Noël libre. Mais déjà, les allemands préparaient

une contre-offensive en Alsace

du Nord et en Moselle Est : c’était

l’Opération Nordwind qui allait

retarder de quelques mois la

libération définitive et entière de

ce village.

En décembre 2004, la commune

de Goetzenbruck fêtait, comme

beaucoup d’autres communes en

Moselle, le 60 e anniversaire de

l’arrivée des troupes américaines.

A cette occasion, elle a demandé

à Philippe Koffler, animateur du

Patrimoine à l’AICSEPT, de

recueillir des témoignages inédits

auprès de la population locale. Ils font revivre les

événements tragiques qui marquèrent l’hiver 1944-45 pour

notre secteur, ainsi que le drame de l’incorporation de force.

L’histoire militaire est retracée par Lise Pommois, auteur

de nombreux ouvrages, dont « Tempête sur les Vosges du

Nord » publié en France en 1995 et « Winterstorm », publié

aux Etats-Unis en 1991. L’ouvrage est illustré de plus de 150

photos d’archives, qui proviennent des Archives militaires de

Washington ou de collections privées.

nature à cœur

Bernard Bischoff

A tous les amoureux de nature et d'animaux sauvages,

de vastes paysages...

à ceux qui se lèvent à des heures pas possibles, qui goûtent

avidement les aurores brumeuses, à ceux qui guettent

avec leurs tripes le passage furtif du renard...

... ces quelques photos, pâles témoignages de la beauté

d'un monde où nous trouvons si difficilement notre place...

à vous, braconniers d'images qui pratiquez la chasse

photographique, au plaisir de faire un jour connaissance...

bonne quête...

Livre de 160 pages contient 107 photographies,

dont 67 panoramiques jusqu'à 14 x 58cm.

Commande , soit par courriel à l'auteur, avec une demande

de dédicace si vous le souhaitez, soit auprès de l'éditeur

« Les Petites Vagues »

Prix de vente : 35 euros (+5 euros frais de port pour

la France métropolitaine, pour l'étranger, consulter l'auteur)

Livre de 164 pages couleur – dos carré collé

Format 21 X 29,7cm

Disponible en mairie de Goetzenbruck

Prix de vente : 25 euros (possibilité d’envoi

pour 7 euros de plus par chèque à l’ordre de l’AICSEPT)

Lettre d’information du Syndicat de coopération pour le Parc naturel régional des Vosges du Nord

Maison du Parc - BP 24 • 67290 La Petite Pierre • Tél. 03 88 01 49 59 • Fax 03 88 01 49 60 • Email : contact@parc-vosges-nord.fr

www.parc-vosges-nord.fr • www.biosphere-vosges-pfaelzerwald.org

Rédaction : équipe du Sycoparc • Graphisme contexte

Photographies : bâteau de papier / Sycoparc / Yvon Meyer / visuel habiter le monde : Welcome Byzance

Directeur de publication : Jean Westphal • ISSN 1282-6510

More magazines by this user
Similar magazines