hommage aux artistes handicapés - Pro Infirmis

proinfirmis.ch

hommage aux artistes handicapés - Pro Infirmis

Timbres-poste spéciaux Artistes handicapés

Au-delà des frontières et des apparences –

hommage aux artistes handicapés

Le titre «Artistes handicapés» est un hommage à celles et ceux qui, malgré un

handicap, poursuivent vaille que vaille leur cheminement artistique. La route est

souvent difficile, et il faut en général à une personne handicapée plus de force pour

exister dans la société. L’accès à l’école, aux études et à l’emploi est moins facile.

Les efforts qu’il lui faut faire pour s’imposer sur la scène artistique et culturelle –

où la charge émotionnelle est énorme et sur laquelle il faut se battre avec acharnement

– est difficilement imaginable pour qui ne souffre d’aucun handicap. La

liberté de créer n’est pas quelque chose qui va de soi.

Scène de «Il sogno della vita», 2006, Théâtre HORA, www.hora.ch. Photo: Michael Bause

Schang Hutter n’en démord pas: «Le

soutien aux personnes souffrant d’un

handicap quel qu’il soit est une évidence

démocratique». Ce sculpteur soleurois

à la renommée internationale, aujourd’hui

âgé de 77 ans, est l’auteur du logo qui

orne l’enveloppe du jour d’émission

«Artistes handicapés». Les personnages,

typiques de l’œuvre de Hutter, diffèrent

par leur taille et leurs couleurs, mais sont

tous sur un même niveau du point de

vue du regard. L’œuvre avait été créée à

l’origine pour le projet artistique de Pro

Infirmis «mehrlebenswert – c’estbonlavie»,

destiné à promouvoir l’intégration. Le

principe de ce projet était de faire travailler

ensemble des artistes handicapés et non

handicapés. Les quatre timbres du bloc

spécial représentent chacun une œuvre

d’un artiste handicapé exposée en 2010

parmi 75 autres réalisations en cinq

endroits différents du canton de Berne.

Lesquelles des œuvres présentées étaient

dues à des artistes handicapés, lesquelles

à des artistes non handicapés? Comme

le public allait bientôt s’en rendre compte,

c’est une question à laquelle il est impossible

de répondre.

Art jeune et profond

Les jeunes artistes Claudia Aebi-Torre,

Flavia Trachsel, Christian Oppliger et

Bajram Mahmuti, auteurs des quatre

œuvres choisies pour figurer sur les

timbres spéciaux de la série «Artistes

handicapés», ont conquis de haute lutte

la liberté de créer. Faire entrer leur travail

dans le patrimoine du timbre-poste

est une façon de rendre hommage à tous

les artistes souffrant d’un handicap, qu’ils

pratiquent la peinture, la photographie

ou toute autre discipline. L’accès à tous

les niveaux de la culture est un sujet

d’actualité. Des projets tels que «Beweggrund»

(danse), «Hora» (théâtre), «Wildwuchs»

(festival) ou «Die Regierung»

(musique) sont les prémices d’un début

de professionnalisation des artistes handicapés.

Christiane Staudenmann et Pia Banderini

Pour plus d’informations sur les artistes, l’exposition

«mehrlebenswert – c’estbonlavie» et les

services proposés par l’organisation Pro Infirmis,

qui est à l’initiative du projet d’intégration, rendezvous

sur www.culticap.ch.

20


Photo: H. U. Trachsel

Flavia Trachsel, 28 ans

Le titre de l’exposition donnée l’année

dernière par Flavia Trachsel, «Sitzend auf

eigenen Füssen stehen» (assise, mais

debout), caractérise parfaitement cette

jeune photographe en fauteuil roulant.

Après l’obtention d’une maturité spécialisée

dans les arts visuels, un cours préparatoire

à la Haute école des arts de Berne

et plusieurs expériences pratiques, elle

décroche en 2008 le diplôme VFO (Vertiefung

Fotografie) de la Haute école des

arts de Zurich. Flavia Trachsel travaille

à temps partiel comme photographe pour

l’Association suisse des droguistes. Le

reste du temps, elle est à son compte. Ces

dernières années, Flavia Trachsel a exposé

en Suisse et à l’étranger, soit seule, soit

dans le cadre d’expositions collectives. Ses

travaux sont visibles sur www.myspace.

com/fotografin.

L’image reproduite sur le timbre spécial

d’une valeur d’affranchissement de

CHF 1.90 a été créée par l’artiste dans

l’environnement de travail de son partenaire

de prédilection – l’artiste et

sculpteur sur bois mondialement connu

Urs P. Twellmann – avec la participation

de la danseuse Eliane Krauer.

21


Ernst et Christian Oppliger

Photo: D. Fuchs

Christian Oppliger, 32 ans

Pour les enfants issus d’une famille d’artistes,

la voie est souvent toute tracée.

Cela n’a pas été le cas pour Christian

Oppliger, fils d’Ernst Oppliger, découpeur

internationalement reconnu, et de Rosmarie

Oppliger, tailleuse de bois très

demandée. Après une scolarité en

classe spéciale, le jeune homme a suivi

une formation pour devenir jardinier

et travaille depuis pour la fondation Silea

à Gwatt, près de Thoune. Devant les

tableaux pointillistes de Christian Oppliger,

on comprend difficilement pourquoi cet

artiste doué n’a pas davantage produit.

«J’habite à Berne et travaille à Thoune.

Le soir, quand je rentre, je ne suis bon

à rien. Les idées sont là, mais je suis trop

fatigué pour les réaliser» a-t-il confié à

une journaliste venue l’interviewer à

l’occasion d’une exposition. Ernst Oppliger

sait depuis longtemps que les dessins de

son fils ont un pouvoir d’expression hors

du commun. Et d’expliquer: «Lorsque

nous avons entendu parler du projet

«mehrlebenswert – c’estbonlavie», j’ai

pris cela comme une incitation à titiller

l’artiste qui sommeille en Christian».

Le timbre spécial d’une valeur d’affranchis

sement de CHF 1.40 reproduit un

dessin dont Christian Oppliger affirme

qu’il reflète exactement le contenu de

son âme.

Claudia Aebi-Torre, 33 ans

Claudia Aebi-Torre a toujours été éprise

de mouvement. Le coup est donc rude

lorsque, âgée de 27 ans, elle apprend

qu’elle est atteinte de sclérose en plaques.

Il lui faut se réorienter tant professionnellement

que dans ses loisirs. En dépit de

sa passion qui la porte vers la peinture,

cette jeune infirmière et massothérapeute

décide alors de suivre une formation pour

devenir secrétaire médicale. Elle travaille

depuis à temps partiel pour une organisation

à but non lucratif. Affaiblie par la

maladie, elle ne se sent pas suffisamment

de force pour vivre une vie d’artiste. Mais

la peinture la rattrape et devient dès lors,

avec le sport, une véritable obsession.

Dès qu’elle a un peu de temps devant elle,

Claudia Aebi-Torre prend le pinceau et

couche sur la toile, dans des couleurs

tendres, les impressions éprouvées devant

le spectacle de la nature. De sa collaboration

avec Fred Bauman, le peintre naturaliste

emmentalois, l’artiste a retiré un

nouveau souffle pour sa création. C’est

ainsi qu’est né le tableau intitulé «Emmental»,

choisi pour figurer sur le timbre

spécial d’une valeur d’affranchissement

de CHF 1.00.

Photo: A. Aebi

22


Timbres-poste spéciaux Artistes handicapés

Sujet de l’enveloppe

du jour d’émission

Timbres-poste spéciaux

Artistes handicapés

Bajram Mahmuti, 23 ans

Par son art, Bajram Mahmuti a le pouvoir

d’abattre les frontières. Au lieu de cela,

il s’isole dès qu’il le peut du monde extérieur.

La peinture et le chant l’aident à

travailler sur son vécu et à exprimer ses

émotions. Ce jeune artiste originaire

du Kosovo a intégré l’École de pédagogie

curative de Berne en 2006. À l’aide de

ses pinceaux et de couleurs vives, il s’offre

au regard et laisse le spectateur lever un

coin du voile. Il se sert parfois aussi de

l’ordinateur pour ses créations. L’œuvre

choisie pour figurer sur le timbre spécial

d’une valeur d’affranchissement de

CHF 0.85 fait partie d’une série de

tableaux saisissants et pleins de fantai -

sie, peints dans l’atelier d’Ursula Dolder-

Streit. Pour ce qui est de la voix, Bajram

Mahmuti travaille avec la célèbre professeure

et chanteuse de jazz Birgit Ellmerer

au Zentrum für Stimmentfaltung de Berne.

Son but est de toucher par de brèves

performances vocales le public intéressé.

Photo: zvg

Vente

Philatélie:

dès le 2.9.2011

jusqu’au 30.9.2012,

jusqu’à épuisement

des stocks

Offices de poste:

dès le 9.9.2011,

jusqu’à épuisement

des stocks

Validité

illimitée dès le 9.9.2011

Impression

offset, en 4 couleurs;

Gutenberg AG,

Schaan, Liechtenstein

Formats

Timbres: 32,5340 mm

et 40332,5 mm

Feuilles: 1603190 mm

et 1903160 mm

(4 rangées de 4 timbres)

Papier

papier pour timbres blanc,

avec azurant optique,

gommé mat, 110 gm²

Dentelure

13¼:13¼

Rencontrez les artistes

Jeudi 8 septembre 2011, à partir de 17h00, vous aurez la possibilité de rencontrer les artistes pendant environ deux heures

à l’occasion d’un débat qui se tiendra au Musée de la communication de Berne:

– Mot de bienvenue de La Poste Suisse

– Eloge animé du dessinateur Pfuschi

– Extrait du court-métrage du projet «mehrlebenswert – c’estbonlavie»

– Débat animé par Ruedi Josuran sur le thème «Artiste handicapé – et alors?» en présence des artistes Flavia Trachsel,

Claudia Aebi-Torre et Christian Oppliger, de Jakob Jenzer (artiste indépendant) et Ernst Oppliger (découpeur), qui ont

également participé au projet «mehrlebenswert – c’estbonlavie» ainsi que de représentants de La Poste Suisse et de

Pro Infirmis

Programme-cadre attractif avec performances vocales de Bajram Mahmuti et tirage au sort d’une visite individuelle

d’une journée à l’atelier d’Ernst, Rosmarie et Christian Oppliger

Conception

Bajram Mahmuti, Berne

Claudia Aebi-Torre,

Jegenstorf (BE)

Christian Oppliger, Berne

Flavia Trachsel, Berne

Cachet

du jour d’émission

Attention

La manifestation se déroulera en allemand. Le nombre de participants sera limité! Les participants seront tirés au sort.

Envoyez votre candidature avant le 16 août 2011 (maximum deux entrées, le nombre devant être spécifié) en indiquant

votre adresse et votre numéro de client à La Poste Suisse, Réseau postal et vente, Timbres-poste et philatélie,

Isabel Lo Verso, Viktoriastrasse 21, 3030 Berne

23

More magazines by this user
Similar magazines