télécharger le guide médias 2013 [PDF] - Publisuisse SA

publisuisse.ch

télécharger le guide médias 2013 [PDF] - Publisuisse SA

Guide médias

2013


Sommaire

Population et économie 3

Marchés des médias et de la publicité 9

TV et télétexte 19

Radio 45

Cinéma 57

Internet 61

Nouvelles formes publicitaires 71

Presse 77

Publicité extérieure 91

Marketing direct 101

Glossaire et formules médias 107

Intermédias 123

Contacts 135


Population et économie


Population

Population résidante

Population résidante*1000 7952,6 Ménages privés 1000 3472,5

Proportion d’étrangers*1000 1814,8 Ménages d’une seule 1000 1302,2

personne

Densité de la population Pers./km 2 195,7 Familles avec enfants 1000 1082,0

Femmes* 1000 4031,4 ∅ personnes/ménage 2,3

Hommes*

1000 3921,2 ∅ nombre d’enfants par

femme

1,5

* Population résidante, résultats annuels provisoires, état au 26.4.2012

Sources: Office fédéral de la statistique (www.statistik.admin.ch) | Eurostat | GfK Vademecum

Langues (recensement 2000)

Allemand 63,7 % Rhéto-romanche 0,5 %

Français 20,4 % Autres langues 9,0 %

Italien 6,4 %

Source: Office fédéral de la statistique (www.statistik.admin.ch)

Etat civil

Célibataire 43,2 % Veuf(ve) 5,1 %

Marié(e) 43,8 % Divorcé(e) 7,8 %

Source: Office fédéral de la statistique (www.statistik.admin.ch), résultats annuels provisoires,

état au 31.12.2011

Population résidante en milliers (31.12.2010)

Zones urbaines* 5798,7

Zones rurales* 2071,4

Total 7870,1

Les plus grandes villes

Les plus grandes agglomérations*

Zurich 372,9 Zurich 1188,6

Genève 187,5 Genève 526,4

le 163,2 Bâle 497,7

Lausanne 127,8 Berne 353,3

Berne 124,4 Lausanne 336,4

* Selon la définition du recensement 2000

Source: Office fédéral de la statistique (www.statistik.admin.ch)


Population et économie 4 | 5

Pyramide de la population en Suisse 2011, en milliers par âge

Age

100+

90–94

80–84

70–74

60–64

50–54

40–44

30–34

20–24

10–14

0–4

350000 250000 150000 50000 0 50000 150000 250000 350000

Hommes

Femmes

Source: données STATPOP 2011, Office fédéral de la statistique (www.statistik.admin.ch)


Produit intérieur brut

Produit intérieur brut (aux prix courants du marché)

2008 2009 2010 2011

Total nominal 545 536 551 565

Indice (1990 = 100 = 331 mia CHF) 165 162 166 171

Source: Secrétariat d’Etat à l’économie Seco (www.seco.admin.ch)

Renchérissement en Suisse (en %)

2008 2009 2010 2011

2,5 –0,5 0,7 0,2

Source: Office fédéral de la statistique (www.statistik.admin.ch)

Activité professionnelle 2011

en 1000 % 1000 % 1000 %

Personnes avec activité professionnelle, Hommes Femmes Total

par taux d’occupation

Plein temps (90% +) 2054 86,4 838 42,2 2892 66,3

Temps partiel I (50%–89%) 199 8,4 638 32,1 837 19,2

Temps partiel II (


Population et économie 6 | 7

Revenus et dépenses

Dépenses par ménage (en % du revenu ménage brut, par mois)

Dépenses obligatoires 26,9

Assurances sociales 9,6

Impôts 12,0

Caisses-maladie: assurance de base 5,3

Transferts monétaires à d’autres ménages 2,2

Autres assurances, taxes et transferts 6,1

Caisses-maladie: assurances complémentaires 1,4

Autres assurances 2,0

Taxes 0,8

Dons, cadeaux et invitations 1,9

Dépenses de consommation 57,4

Produits alimentaires et boissons non alcoolisées 7,0

Boissons alcoolisées et tabac 1,1

Restauration et hôtellerie 5,8

Vêtements et chaussures 2,4

Logement et énergie 16,0

Ameublement, équipement et entretien du ménage 3,0

Dépenses de santé 2,9

Transport 7,7

Communications 1,9

Loisirs et culture 6,7

Autres biens et services 2,9

Source: Office fédéral de la statistique (www.statistik.admin.ch), recensement des budgets ménages (EBM) 2009


La Suisse comparée au reste de l’Europe 2011

CH D F GB I A

Produit intérieur brut aux prix du marché – aux prix correspondants

en mio EUR 478 764 2 570 800 1 996 583 1 746 962 1 580 220 300 712

PPA

par habitant

39 500 30 100 27 000 27 300 25 300 32 299

Population totale

le 1 er janvier 7870134* 81751602 65048412** 62435709 60626442 8404252

Densité de la population – habitants***

par km² 195,7 1 229,0 102,5 254,2 2 200,7 101,8

Taux de chômage

en % 3,7 1 5,9 9,7 8,0 8,4 4,2

Nombre de ménages***

en 1000 3473 2 39616 28088 27030 24883 3623

Taille moyenne des ménages***

en % 2,3 2 2,1 2,3 2,3 2,4 2,3

Activité professionnelle – personnes 15–64 ans

en % 79,3 72,5 63,8 69,5 56,9 72,1

Population active par secteur, en %

Agriculture 3,5 3 1,6 2,5 1,3 3,9 4,9

Industrie 22,8 3 24,6 18,8 15,8 26,9 23,5

Services 73,7 3 73,8 78,7 82,9 69,3 71,5

* Nouvelle méthode de recensement

** Valeur provisoire

*** Valeurs 2010

1 Source: Secrétariat d’Etat à l’économie Seco (www.seco.admin.ch)

2 Source: GfK Vademecum

3 Source: Office fédéral de la statistique (www.statistik.admin.ch)

Remarque: PPA = parité de pouvoir d’achat avec la moyenne de l’EU27

Source: Eurostat 2011


Marchés des médias et de la publicité


Offre médias

Offre médias en comparaison européenne

CH D F GB I A

Presse

Journaux PN journalière* % 81 73 1 12 1 43 34 75

Magazines PN hebdomadaire* % 74 57 1 92 1 41 39 n.c.

PN mensuelle* % 88 67 1 97 1 70 59 76

TV

PN journalière* % 63 87 1 83 79 93 62

PN hebdomadaire* % 86 93 1 94 94 99 n.c.

Ménages avec TV mio 3,3 37,4 26,6 25,9 24,0 3,5

% 92 93 98 97 99 97

Pourcentage du câble % 81 53 8 13 6 39

∅ durée de vision par jour* min 150 228 216 241 242 153

Radio

PN journalière* % 91 77 1 81 79 72 1 82

PN hebdomadaire* % 99 85 1 90 91 87 1 n.c.

Ménages avec radio mio 3,2 37,1 21,5 1 26,7 24,3 3,6

% 93 92 86 1 99 99 99

Chaînes commerciales nombre 54 363 16 308 300 83

∅ durée d’écoute par jour* min 132 177 1 179 172 166 203

Cinéma

PN mensuelle* % 15 20 1 62 18 12 20

Ecrans de cinéma nombre 471 4734 3580 3696 3103 577

Publicité extérieure

Emplacements nombre 86350 344690 1 89 015 141327 154794 58216

Internet

PN hebdomadaire* % 82 60 1 61 70 38 62

PN mensuelle* % 83 64 1 63 73 42 65

Utilisation d’Internet**% 87 74 75 80 48 70

Utilisation de l’e-commerce***% 47 48 42 60 9 32

Mén. avec raccord. à Internet % 85 82 74 80 59 73

Raccordement large bande % 77 75 67 70 49 64

Membres Facebook**** mio 2,710 21,634 23,248 30,481 20,577 2,639

Dont des utilisateurs

de terminaux mobiles

% 54 45 44 60 32 50

* Personnes (14+)

** Personnes (16–74 ans)

*** Dernier trimestre (16–74 ans)

**** Utilisateurs de 13 ans et plus (état au 31.10.2011)

1 Valeurs non actualisées

Sources: Eurostat 2011 | Western Europe Market & Mediafact 2010 | OFS/OCDE 2011 |

NET-Metrix-Base 2011-1 | www.thomashutter.com


Marchés des médias et de la publicité 10 | 11

Utilisation des médias

Evolution de la consommation médias dans le monde

En heures par semaine

80

60

40

20

0

1900 1920 1940 1960 1980 2000 2020

TV numérique TV analogique Publicité extérieure Cinéma

Radio numérique Radio analogique Presse Jeux Mobile Internet

Source: estimations Microsoft

Utilisation des médias pendant la journée, Suisse

En % des personnes interrogées

70

60

50

40

30

20

10

0

Matin Matinée Midi Après-midi Soir Nuit

Télévision Radio Quotidiens Internet

Source: étude de publisuisse sur l’utilisation des médias 2012, CH-SA, 15–74, représentatifs d’Internet


Utilisation quotidienne des médias par personne en minutes

Suisse

alémanique

Suisse

romande

Radio 113,9 70,2

Télévision 83,9 113,8

Internet à des fins privées (pendant les loisirs) 76,9 93,5

Livres 24,5 26,5

Quotidiens 17,8 12,3

Consommation via vidéo/DVD 14,1 14,5

Consommation via téléphone mobile/iPod (MP3) 13,5 6,5

Magazines, presse grand public et thématique 9,6 9,1

Journaux pendulaires 9,1 7,1

Consoles de jeux 4,2 5,7

Télétexte 3,5 3,6

Source: étude de publisuisse sur l’utilisation des médias 2011, 15–74, représentatifs d’Internet

Budget médias des ménages privés en 2011

en mio CHF Dépenses par Dépenses en CHF part en %

ménage par an

par mois

Presse 1674 482 40 32

Livres (estimation) 805 232 19 15

Cinéma 236 68 6 5

Radio 488 141 12 9

Télévision 882 254 21 17

Electronique de

divertissement

593 171 14 11

IT et télécoms 546 157 13 10

Total 5224 1504 125 100

Source: Association Médias Suisses, sondage sur le budget médias (www.schweizermedien.ch)

Uniquement les dépenses pour les contenus médias, TVA comprise, et les frais de transports éventuels

(sans les dépenses pour l’accès, l’équipement)


Marchés des médias et de la publicité 12 | 13

Marché publicitaire

Pression publicitaire brute en mio CHF

Groupe médias 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Médias électroniques 791 873 959 979 1120 1292 1414 1493 1707 1850

TV 617 670 737 752 876 1044 1116 1165 1336 1450

Radio 112 118 129 128 136 137 154 168 168 221

Internet 16 19 29 36 47 52 86 119 160 141

Cinéma 36 48 50 50 50 48 45 30 33 29

Télétexte 10 17 14 13 11 11 12 11 10 8

Presse 2001 1927 1900 1924 2095 2256 2365 2146 2405 2501

Presse quotidienne, 1224 1172 1140 1126 1273 1361 1470 1332 1444 1493

hebdomadaire

régionale et dominicale

Presse grand public, 370 346 322 342 374 419 404 322 355 350

financière et économique

Presse spécialisée 324 329 361 372 366 394 402 404 518 570

Presse professionnelle 83 80 77 84 83 82 90 88 88 87

Publicité extérieure 410 416 391 402 424 447 459 434 454 478

Affichage 410 416 391 402 424 437 452 428 446 465

Supports publicitaires 0 0 0 0 0 9 7 6 8 12

numériques

Total 3202 3 215 3250 3306 3639 3995 4239 4 074 4566 4828

Source: Media Focus, WizzAd (www.mediafocus.ch)

Modifications de la base de données: depuis 2005: nouvelle systématique pour la presse; depuis 2007:

relevé des adscreens; depuis 2008: nouvelle systématique pour Internet; depuis 2008: nouveau rele

pour les manifestations; depuis 2010: propre saisie TV; depuis 2010: relevé des suppléments (presse);

depuis 2011: nouvelle systématique Internet

Les chiffres ayant été arrondis, le total indiqué ne correspond pas tout à fait à la somme effective.


Pression publicitaire brute en %

Groupe médias 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Médias électroniques 24,7 27,1 29,5 29,6 30,8 32,3 33,4 36,7 37,4 38,3

TV 19,3 20,8 22,7 22,8 24,1 26,1 26,3 28,6 29,3 30,0

Radio 3,5 3,7 4,0 3,9 3,7 3,4 3,6 4,1 3,7 4,6

Internet 0,5 0,6 0,9 1,1 1,3 1,3 2,0 2,9 3,5 2,9

Cinéma 1,1 1,5 1,5 1,5 1,4 1,2 1,1 0,7 0,7 0,6

Télétexte 0,3 0,5 0,4 0,4 0,3 0,3 0,3 0,3 0,2 0,2

Presse 62,5 59,9 58,5 58,2 57,6 56,5 55,8 52,7 52,7 51,8

Presse quotidienne, 38,2 36,5 35,1 34,1 35,0 34,1 34,7 32,7 31,6 30,9

hebdomadaire

régionale et dominicale

Presse grand public, 11,6 10,8 9,9 10,4 10,3 10,5 9,5 7,9 7,8 7,2

financière et

économique

Presse spécialisée 10,1 10,2 11,1 11,2 10,0 9,9 9,5 9,9 11,3 11,8

Presse professionnelle 2,6 2,5 2,4 2,5 2,3 2,1 2,1 2,2 1,9 1,8

Publicité extérieure 12,8 12,9 12,0 12,2 11,6 11,2 10,8 10,7 10,0 9,9

Affichage 12,8 12,9 12,0 12,2 11,6 10,9 10,7 10,5 9,8 9,6

Supports publicitaires 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,2 0,2 0,1 0,2 0,3

numériques

Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0

Source: Media Focus, WizzAd (www.mediafocus.ch)

Modifications de la base de données: depuis 2005: nouvelle systématique pour la presse; depuis 2007:

relevé des adscreens; depuis 2008: nouvelle systématique pour Internet; depuis 2008: nouveau rele

pour les manifestations; depuis 2010: propre saisie TV; depuis 2010: relevé des suppléments (presse);

depuis 2011: nouvelle systématique Internet

Les chiffres ayant été arrondis, le total indiqué ne correspond pas tout à fait à la somme effective.


Marchés des médias et de la publicité 14 | 15

Chiffre d’affaires publicitaire net en Suisse (y compris Internet), en mio CHF

2006 2007 2008 2009 2010 2011

Médias électroniques 845 867 873 883 999 1093

TV (secondes publicitaires) 560 581 565 542 615 697

Radio (secondes publicitaires) 104 106 102 105 98 102

Sponsoring (TV et radio) 89 86 92 84 91 88

Internet (pression publicitaire 47 52 75 119 160 176

Media Focus)*

Cinéma 37 33 30 26 28 24

Télétexte 8 9 9 7 7 6

Presse 2369 2487 2406 1916 2000 2004

Journaux 1688 1765 1676 1309 1341 1337

Presse grand public 424 458 458 382 425 424

Presse spécialisée 129 138 145 119 126 125

Presse professionnelle 128 126 127 106 108 118

Autres médias 2075 2132 2120 2029 1814** 1772

Adscreens 6 5 4 5 5

Publicité extérieure 551 613 633 559 563 515

Annuaires 211 206 213 215 227 235

Publicité directe 1313 1307 1269 1251 1019** 1017

Total 5289 5486 5399 4828 4813** 4869

* Pression publicitaire brute d’Internet selon Media Focus

** Pas de comparaison possible avec l’année précédente en raison de changements dans la méthode

de calcul

Source: Fondation Statistique Suisse en Publicité

Croissance indexée des genres de médias depuis 2007

180

160

140

120

100

80

60

1 er sem. 07 2 e sem. 07 1 er sem. 08 2 e sem. 08 1 er sem. 09 2 e sem. 09 1 er sem. 10 2 e sem. 10 1 er sem. 11 2 e sem. 11 1 er sem. 12

Presse Médias électroniques Publicité extérieure Marché

Source: Media Focus, WizzAd (www.mediafocus.ch)


Les secteurs les plus actifs de la publicité

en Suisse

Top 10 des secteurs, tous médias confondus, pression publicitaire brute, 2011, en mio CHF

Secteur

mio CHF

Alimentation 517

Automobile 470

Initiatives/campagnes 368

Commerce de détail 366

Produits cosmétiques/soins du corps 363

Finance 281

Télécommunication 281

Manifestations 271

Loisirs/sport/tourisme 263

Construction/industrie/aménagement 263

Source: Media Focus, WizzAd (www.mediafocus.ch)

Top 10 des secteurs, médias électroniques, pression publicitaire brute, 2011, en mio CHF

Secteur

mio CHF

Alimentation 317

Produits cosmétiques/soins du corps 259

Automobile 139

Télécommunication 120

Loisirs/sport/tourisme 87

Finance 84

Initiatives/campagnes 73

Construction/industrie/aménagement 71

Commerce de détail 68

Manifestations 65

Source: Media Focus, WizzAd (www.mediafocus.ch)


Marchés des médias et de la publicité 16 | 17

Faits médias en comparaison européenne

Dépenses publicitaires brutes 2011

CH D F GB* I*** A

Médias traditionnels

3852,0 25764,7 28721,7 11241,4 7882,8 3021,0

en mio EUR

Indice (année précédente

122 103 112 ** ** 105

= 100 %)

Par média en mio EUR

Journaux 1171,3 5410,6 4021,0 1597,9 1348,0 984,8

Magazines 818,2 4148,1 4078,5 1777,9 796,2 782,4

TV 1176,5 11104,6 9392,0 4692,3 4627,2 728,0

Radio 179,7 1468,6 4164,6 517,6 433,6 181,3

Cinéma 23,5 103,1 373,4 213,8 47,3 15,1

Publicité extérieure 368,7 1056,4 3130,7 1069,0 228,6 211,5

Internet 114,1 2473,4 3561,5 1372,8 402,0 117,8

Par média en %

Journaux 30,4 21,0 14,0 14,2 17,1 32,6

Magazines 21,2 16,1 14,2 15,8 10,1 25,9

TV 30,5 43,1 32,7 41,7 58,7 24,1

Radio 4,7 5,7 14,5 4,6 5,5 6,0

Cinéma 0,6 0,4 1,3 1,9 0,6 0,5

Publicité extérieure 9,6 4,1 10,9 9,5 2,9 7,0

Internet 3,0 9,6 12,4 12,2 5,1 3,9

Ménages TV en %

Ménages TV 93,1 96,6 98,5 96,6 98,9 97,0

Pourcentage du câble 77,0 47,9 12,1 14,2 n.c. 37,3

Réception par satellite 11,1 40,9 31,5 40,8 29,6 52,6

Réception terrestre 9,0 7,3 31,8 42,5 68,2 4,4

Internet en %

Ménages avec accès à Internet 86,3 76,9 70,2 77,8 53,9 77,0

Ménages avec raccordement 77,0 61,8 69,0 70,4 51,7 56,6

à large bande

Smartphones en %

Ménages avec smartphones 48,0 26,8 37,4 42,7 19,4 54,4

* Pour la TV chiffres bruts; pour les autres médias une estimation des dépenses a été réalisée,

elles ne sont donc ni brutes ni nettes

** Pas de comparaison possible avec l’année précédente en raison des changements dans la méthode

de l’étude

*** Chiffres nets

Source: EGTA c/000-Database


TV et télétexte


Le marché de la TV

L’avenir appartient à l’image animée. La quasi-totalité des ménages suisses disposent d’un

téléviseur et plus de la moitié de la population possède déjà un téléviseur compatible HD. Ces

dernières années, aucun média traditionnel n’a connu un développement aussi rapide que la

télévision.

La TV séduit dans tous les domaines, tant par sa qualité d’image (HDTV) et son univers de

découverte (16:9 Full Format, home cinéma) que par ses nouvelles possibilités de diffusion

sur First & Second Screen comme l’Internet (IPTV) ou le téléphone portable (Mobile TV).

La TV – vecteur d’émotions

La force d’attraction de la télévision est l’une des raisons à l’origine de son évolution rapide

et de sa forte présence sur le marché. La TV est vectrice d’émotions et peut comme nul autre

média raconter des histoires en images et émouvoir les téléspectateurs.

Premier choix pour l’actualité, le divertissement, le sport et les documentaires

Pour s’informer de l’actualité quotidienne, les consommateurs choisissent en premier lieu la

télévision. Il en va de même pour le divertissement, le sport et les documentaires. Côté

musique, la TV est au coude-à-coude avec la radio et Internet. Quant aux informations sur les

voyages – autrefois la chasse gardée des magazines –, les consommateurs les cherchent

maintenant avant tout sur le web. Force est de constater que les quatre médias que sont la

TV, la presse, la radio et Internet se voient conférer aujourd’hui des fonctions claires, même

s’il existe quelques chevauchements. Ainsi, la radio accompagne les gens tout au long de la

journée et sert de stimulateur d’ambiance, tandis que la presse couvre avant tout le besoin

d’information. Internet sert en première ligne de plate-forme d’information interactive dotée

d’éléments de divertissement complémentaires. Enfin, la télévision et sa vaste gamme

d’offres satisfait tant les besoins de divertissement que d’information.

Ratings actuels avec l’application iPhone de publisuisse

Grâce à l’application iPhone de publisuisse, vous accédez en tout temps et en tout lieu aux

classements des émissions les plus récentes, en parts de marché et en ratings. Sans oublier

la base de données des spots publispot. Toutes ces données restent bien entendu disponibles

sur www.publisuisse.ch.

Source: valeurs dans le texte tirées de l’étude KommTech 2011, www.igem.ch/kommtech-studie


TV et télétexte 20 | 21

Chaînes TV nationales et régionales

PN

nette*

PM

en %**

PN

nette***

PM

en %****

Programme

Points forts 24 h 24 h Primetime

Primetime

CH-SR 3+ (y c. invités) 15–59 (y c. invités)

RTS Un Programme généraliste suisse; 764 900 20,4 342 800 23,4

émissions d’actualité, d’information,

de conseil et de divertissement,

films, séries

RTS Programme destiné au jeune public 488 600 7,2 185 000 7,6

Deux suisse romand. Programmes pour

enfants, séries, retransmissions

sportives en direct

M6 Séries, films, téléfilms (productions 459 400 9,5 208 400 12,2

maison), shows

RTL9 Films, séries, documentaires,

soirées de poker et de boxe

179100 1,4 69 100 1,8

TF1

Suisse

Programme généraliste, actualités,

films, séries, émissions de conseil

et de divertissement

497 600 10,8 206 700 11,1

* Pénétration nette moyenne dans la région linguistique, 3 ans et plus, performance journalière 24 h,

1.1–30.6.2012

** Part de marché en % dans la région linguistique, 3 ans et plus, performance journalière 24 h,

1.1–30.6.2012

*** Pénétration nette moyenne dans la région linguistique, pers. 15–59, prime time 19–23 h, 1.1–30.6.2012

**** Part de marché en % dans la région linguistique, pers. 15–59, prime time 19–23 h, 1.1–30.6.2012

Remarque: le tableau n’est pas complet; seuls les programmes principaux y figurent

Source: panel TV Mediapulse


PN

nette*

PM

en %**

PN

nette***

PM

en %****

Programme

Points forts 24 h 24 h Primetime

Primetime

CH-SA 3+ (y c. invités) 15–59 (y c. invités)

SF 1 Programme généraliste suisse; 2131400 19,2 920300 18,3

émissions d’actualité, de conseil

et de divertissement, magazines

d’information

SF zwei Programme destiné au jeune public 1542800 8,9 708300 11,5

suisse. Films, séries, retransmissions

sportives en direct, magazines

sportifs, programmes pour enfants

SF info Programme complémentaire qui 880400 1,6 339000 1,5

reprend des émissions d’information

de SF 1, SF zwei et PresseTV

3+ Films, séries, documentaires, 499500 2,4 253800 3,5

divertissements

Comedy

Central

Mix de genres, avec des sitcoms,

des dessins animés, des films

et des comédies suisses

156800 0,3 80400 0,5

kabel

eins

MTV

Nickelodeon

Pro-

Sieben

Films, séries, shows de divertissement,

formats d’information

Formats axés sur la musique,

la jeunesse et la culture pop

Programmes pour enfants, séries

de dessins animés

Films, séries, émissions de

divertissement, comédies, formats

d’information, fenêtre de programme

suisse

650 000 2,1 291 700 2,5

184 900 0,3 67 700 0,2

240 900 1,1 40 200 0,2

898 200 3,7 447 400 5,4

* Pénétration nette moyenne dans la région linguistique, 3 ans et plus, performance journalière 24 h,

1.1–30.6.2012

** Part de marché en % dans la région linguistique, 3 ans et plus, performance journalière 24 h,

1.1–30.6.2012

*** Pénétration nette moyenne dans la région linguistique, pers. 15–59, prime time 19–23 h, 1.1–30.6.2012

**** Part de marché en % dans la région linguistique, pers. 15–59, prime time 19–23 h, 1.1–30.6.2012

Remarque: le tableau n’est pas complet; seuls les programmes principaux y figurent

Source: panel TV Mediapulse


TV et télétexte 22 | 23

PN

nette*

PM

en %**

PN

nette***

PM

en %****

Programme

Points forts 24 h 24 h Primetime

Primetime

CH-SA (suite) 3+ (y c. invités) 15–59 (y c. invités)

RTL Emissions de divertissement et 1092900 6,6 495200 7,5

d’actualité

RTL II Films, séries, émissions d’actualité 795000 2,8 366700 3,4

et documentaires récréatifs,

musique, programmes pour enfants

Sat.1 Films, divertissement, comédies, 940000 4,7 403200 4,0

sport, fenêtre de programme suisse

SSF Sport en direct, magazines sportifs 228400 0,2 76800 0,2

STAR TV Films, style de vie, jeux, divertissement

174900 0,1 58700 0,1

Super Programme pour enfants avec 507500 1,5 199400 1,2

RTL dessins animés, films, shows et

magazines

VOX Production maison, formats

d’information, films et séries

790100 3,6 357600 4,4

CH-SI

RSI LA 1

RSI LA 2

Programme généraliste suisse;

émissions d’actualité, d’information

et de conseil, films, émissions de

divertissement et jeux télévisés

Retransmissions sportives en direct,

magazines sportifs, programmes

pour enfants et jeunes, films, séries

159 500 23,2 69 100 28,5

107 600 8,0 41 700 10,0

* Pénétration nette moyenne dans la région linguistique, 3 ans et plus, performance journalière 24 h,

1.1–30.6.2012

** Part de marché en % dans la région linguistique, 3 ans et plus, performance journalière 24 h,

1.1–30.6.2012

*** Pénétration nette moyenne dans la région linguistique, pers. 15–59, prime time 19–23 h, 1.1–30.6.2012

**** Part de marché en % dans la région linguistique, pers. 15–59, prime time 19–23 h, 1.1–30.6.2012

Remarque: le tableau n’est pas complet; seuls les programmes principaux y figurent

Source: panel TV Mediapulse


Chaînes TV régionales

PN

nette*

PM

en %**

Programme Zones de réception 24 h 24 h

CH-SR (zone de concession plus restreinte que la région linguistique, 3+ (y c. invités)

part de marché plus élevée dans la zone de concession)

Canal 9 Monthey, Martigny, Sion, Sierre 37500 1,0

Canal Alpha

Canton NE, La Chaux-de-Fonds,

36900 0,7

Boudry, Le Locle

La Télé Fribourg, Vaud 64500 0,3

Léman Bleu

Genève et son agglomération

46300 0,7

ainsi que Nyon

Tele Bielingue

Biel/Bienne, St-Imier, Tramelan,

26200 0,5

Tavannes, Granges, Moutier,

Büren a. d. A., Lyss, Aarberg, Anet

CH-SA

Tele Basel Région bâloise 99200 2,2

Tele Bärn Cantons BE, SO, FR 149200 1,0

Tele M1 Cantons AG, SO 139100 1,3

Tele Ostschweiz Cantons SG, AI, AR, Haute-Thurgovie; FL 59600 0,9

Tele Südostschweiz Canton GR, parties des cantons SG et GL 24400 0,4

Tele 1 Cantons LU, ZG, SZ, NW, OW, UR 124200 1,2

Tele Top

Cantons SG (sans la vallée du Rhin), 101600 0,2

AI, AR, TG, SH, ZH

Tele Züri Région zurichoise 314800 3,4

CH-SI

Tele Ticino Canton TI 55500 1,3

* Pénétration nette moyenne dans la zone de concession (pour Tele Züri: région principale), 3 ans et plus,

performance journalière 24 h, 1.1–30.6.2012

** Part de marché en % dans la zone de concession (pour Tele Züri: région principale), 3 ans et plus,

performance journalière 24 h, 1.1–30.6.2012

Remarque: le tableau n’est pas complet; seuls les programmes principaux y figurent.

Source: panel TV Mediapulse


TV et télétexte 24 | 25

PN

nette*

PM

en %**

PN

nette***

PM

en %****

Offres

combinées

Programmes 24 h 24 h Primetime

Primetime

CH-SR 3+ (y c. invités) 15–59 (y c. invités)

Tele

Romandie

Combi

Canal 9, Canal Alpha,

Léman Bleu, TeleBielingue ,

La Télé

192500 0,7 59000 0,5

CH-SA

tele regio

combi

Tele1, Tele Züri, Tele Bärn,

Tele M1, Tele Ostschweiz,

Tele Basel

916 500 2,2 331 500 1,9

* Pénétration nette moyenne dans la région linguistique, 3 ans et plus, performance journalière 24 h,

1.1–30.6.2012

** Part de marché en % dans la région linguistique, 3 ans et plus, performance journalière 24 h,

1.1–30.6.2012

*** Pénétration nette moyenne dans la région linguistique, pers. 15–59, prime time 19–23 h, 1.1–30.6.2012

**** Part de marché en % dans la région linguistique, pers. 15–59, prime time 19–23 h, 1.1–30.6.2012

Remarque: le tableau n’est pas complet; seuls les programmes principaux y figurent

Source: panel TV Mediapulse


Publicité TV

Aucun autre média n’atteint si rapidement un public aussi large et ne parvient à diffuser

aussi durablement des messages publicitaires.

La télévision est un important média de diffusion qui bénéficie d’une fidélisation des téléspectateurs,

d’une force de persuasion et d’une crédibilité élevées. Elle présente une grande

diversité de contenus, allant de l’information, du divertissement et de la culture aux émissions

de conseil aux consommateurs et aux retransmissions sportives, en passant par les

quiz, les films et les séries. La TV étant essentiellement regardée à domicile, elle jouit d’un

degré d’attention et d’acceptation élevé, en particulier le prime time de 19 h à 23 h. Depuis

2012, la plupart des programmes TV sont également disponibles en HD, ce qui accroît le

plaisir des consommateurs et captive encore davantage leur attention. L’utili sation des

«Sinus-Milieus» dans la planification TV permet encore d’affiner la sélection des groupes

cibles.

La TV – un bon vecteur publicitaire

La notoriété d’une marque peut être accrue en peu de temps grâce à une pénétration élevée

et au cumul rapide des contacts. Vient s’y ajouter un taux de reconnaissance remarquable,

car la télévision en tant que média multisensoriel (image, son et texte) permet une combinaison

ciblée des stimuli clés. De même, les associations entre marques et univers de découverte,

ainsi que la mise en scène émotionnelle des informations, facilitent l’ancrage du message

publicitaire dans la mémoire des téléspectateurs. L’impact publicitaire est optimal, car

l’image prime sur le texte dans la communication, ce qui est particulièrement important

aujourd’hui face à la surabondance des informations.

Planification pointue, analyses d’efficacité précises

La publicité TV peut être planifiée avec précision grâce au calcul électronique de l’audimat et

au contrôle permanent des performances. Les analyses d’efficacité peuvent être réalisées

immédiatement grâce au relevé et à la mise à disposition des données d’audience sur une

base quotidienne. La comparaison objectif-résultat (postcontrôle) indique avec précision si

l’objectif média a été atteint et quel est son rapport qualité-prix effectif.


TV et télétexte 26 | 27

Durée publicitaire brute moyenne par jour, en secondes, en prime time

3000

2500

Sat.1

2000

kabel eins

ProSieben

RTL

RTL II

VOX

M6

1500

1000

500

SF 1

MTV

Comedy Central

RTS Deux

TF1

CN

SF zwei

Super RTL

RTS Un

RTL 9

RSI LA 1

3+

RSI LA 2

0

SF info

SSF

Source: panel TV Mediapulse, 1.1–30.6.2012, 19–23 h


Toute une palette de spots

Formes de publicité

A chaque spot sa longueur

Un spot publicitaire dure entre 5 secondes et 12 minutes. Pour les spots TV de plus de

60 secondes, il est nécessaire d’afficher la mention «publicité».

émission jingle pub 5” 35” 18” jingle pub émission

spots de toutes durées

Interruption publicitaire

Entre 18 h 00 et 23 h 00, les émissions TV des programmes de SRG SSR d’une durée

de 90 minutes et plus peuvent être interrompues une fois. Entre 23 h 00 et 18 h 00 toutes les

30 minutes.

émission , 1 re partie jingle pub interruption publicitaire jingle pub émission 2 e partie

Spot reminder

Dans un même écran publicitaire, vous pouvez diffuser au maximum trois spots TV pour le

même produit. En cas de placements multiples, une majoration est appliquée sur les spots

les plus courts.

émission jingle pub spot 1 er reminder 2 e reminder émission jingle pub

Placements spéciaux

Ecran mono

L’écran mono est placé avant ou après un écran publicitaire classique et ne comprend qu’un

seul et unique spot TV. Les écrans mono doivent être négociés individuellement et suffisamment

à l’avance (contre facturation d’un supplément).

émission jingle pub écran pub jingle pub trailer jingle pub écran mono jingle pub émission

Powerbreak

Votre spot gagnera les faveurs des téléspectateurs, car l’attention du public est à son comble

pendant les courtes interruptions proposées lors des retransmissions en direct d’événements

sportifs dans des disciplines comme le ski alpin, le saut à ski, la formule 1 (qualifications) et le

hockey sur glace. Durée du spot: 20 secondes au minimum, 30 secondes au maximum.

événement sportif en direct jingle pub powerbreak jingle pub événement sportif en direct


TV et télétexte 28 | 29

Exclusivité

En vous assurant que votre produit est le seul de son groupe à apparaître dans l’écran publicitaire,

vous écartez la concurrence. L’exclusivité donne lieu à la facturation d’un supplément,

dont le montant est fixé en fonction du degré d’exclusivité souhaité.

émission jingle pub spot fromage spot auto spot fromage spot café spot auto jingle pub émission

exclusif

Réservation exclusive d’un écran

Offrez à votre produit ou à votre entreprise le privilège d’une attention unique! L’écran publicitaire

est dédié exclusivement à votre produit. Seuls des spots d’une durée minimale de

270 secondes peuvent être diffusés.

émission

jingle pub 1 spot, min. 270” jingle pub

émission

Placement en dernière position

L’attention du public est particulièrement grande au début et à la fin d’un écran publicitaire.

Conclus individuellement, les placements en dernière position doivent être planifiés suffisamment

à l’avance et ne sont pas toujours possibles.

émission jingle pub

votre spot jingle pub émission

Best of product / Best of company

L’offre «Best of» permet de réserver un écran en exclusivité. Elle est intéressante pour marquer

l’anniversaire d’un produit ou d’une entreprise. Aucun supplément n’est appliqué en cas

de reminder.

Formes publicitaires spéciales

«Making of»

Le «making of» garantit un démarrage idéal à toute nouvelle campagne TV. D’une durée de

120 secondes environ, il est suivi de la diffusion du nouveau spot.

10” trailer «Making of», env. 120”

diffusion du spot

jours 1, 2, 3 jour 4

jour 4

TVText

TVText permet une interaction avec le téléspectateur et une promotion crossmedia à travers

la publicité TV classique, le télétexte et Internet – le tout en réseau.

émission jingle pub teaser du spot (en option)

spot TVText jingle pub émission

le téléspectateur active TVText


Spot event

Le spot event offre une flexibilité maximale pour personnaliser et renforcer le message

publicitaire. Le client livre deux versions du spot pour son message et décide à court terme

laquelle diffuser. Exemple: victoire ou défaite de Federer (contre facturation d’un supplément).

14 h 15 h 16 h 17 h 18 h 19 h spot 20 h 21 h

événement choix du sujet spot event

diffusion

Spot express

Spot express – priorité à l’actualité! Une offre destinée à tous ceux qui souhaitent atteindre

leur public avec des messages faisant écho à l’actualité. Exemple: histoire à la une du journal

du lendemain (contre facturation d’un supplément).

14 h 15 h 16 h 17 h 18 h 19 h spot 20 h 21 h

Livraison du spot TV au min. 3 heures avant la diffusion

Time

Avec Time, le spot est diffusé en exclusivité juste avant les émissions d’information les plus

regardées de Suisse. Un spot Time peut durer 10 secondes et est diffusé directement avant

l’émission, sans diffusion d’un signal de séparation programme/publicité.

émission trailer trailer jingle pub publicité jingle pub trailer horloge spot 10” émission

Spot sur écran partagé

L’écran partagé permet, grâce à une division de l’écran, de diffuser simultanément des contenus

rédactionnels et publicitaires. Placez votre spot au cœur de l’action!

Autres types de spots

Sous réserve de l’accord de la chaîne, il existe encore nombre d’autres possibilités pour

mettre un spot en évidence – p. ex. cut-in spot, premier/dernier spot, spot destination weekend

ou émission de vente. Pour des informations détaillées sur les différents types de spots,

veuillez contacter votre conseiller commercial.

Remarque

Vous trouverez tous les détails et les conditions-cadres légales dans la LRTV.


TV et télétexte 30 | 31

Stratégie TV

Les modèles stratégiques fondamentaux

Il existe deux orientations stratégiques fondamentales selon l’objectif de la campagne.

Stratégie de masse

Objectif: développer une forte pénétration dans le groupe cible | Stratégie d’achat: écrans

publicitaires vus par un grand nombre de téléspectateurs différents et/ou occasionnels; écrans

publicitaires à forte pénétration dans un nombre restreint de programmes ou dans un grand

nombre de programmes et d’environnements différents | Utilisation: développer ou augmenter

la notoriété de la marque (p. ex. lors de lancements sur le marché et de publicité promotionnelle)

Stratégie sélective

Objectif: nombre élevé de probabilités de contact (OTS) par personne cible | Stratégie d’achat:

écrans publicitaires vus par les mêmes téléspectateurs et/ou un grand nombre de téléspectateurs

réguliers; un nombre restreint de programmes et d’environnements | Utilisation:

stimuler la notoriété d’un produit et/ou d’une marque; changements de perception (p. ex. repositionnement

d’un produit déjà commercialisé)

Diffusion temporelle

Les objectifs de communication et de média, le comportement d’achat, les cycles d’achat

et la pression de la concurrence sont déterminants dans le choix du support.

Burst Strategy (Peak Strategy)

Diffusion très concentrée sur un court laps de temps (env. 4–6 semaines) | Avantage: forte

présence durant la phase publicitaire active | Utilisation: produits fortement saisonniers,

publicité promotionnelle; produit suiveur (me too) avec faible pression de la concurrence;

budget publicitaire limité; avant tout pour des stratégies de médiamix

Pulsing Strategy (Step Strategy)

Périodes à forte présence publicitaire entrecoupées de pauses publicitaires ou de périodes à

présence publicitaire moindre | Avantages: présence sur une période plus longue, réduction

des coûts; utilisation efficace aussi pour de petits budgets | Utilisation: stratégie la plus fréquente,

indépendamment de la branche d’activité et de l’objectif de communication

Drip-Strategie

Diffusion continue sur une longue période avec un impact publicitaire moindre | Utilisation:

lors de gros budgets; avant tout lors de stratégies mono TV, idéal pour les produits à usage

quotidien (p. ex. poudre à lessive)

Remarque: vous trouverez des donnés détaillées sur la stratégie et la planification TV sur www.publisuisse.ch


Planification TV

Avec une campagne TV, vous générerez rapidement des taux de pénétration élevés et obtiendrez

des valeurs de mémorisation remarquables. D’où la pertinence d’une campagne TV pour

introduire un produit sur le marché.

A l’exemple de la campagne ci-dessous, un budget de 380 000 francs permet déjà de concrétiser

une Burst Strategy. Il est ainsi possible, en l’espace d’un mois, de générer 65 GRP par

semaine dans les 3 régions linguistiques. Le spot est diffusé 609 fois dans toute la Suisse.

59 % de toutes les personnes entre 15 et 59 ans voient le spot au moins 1 fois. Le prix par

mille contacts est de 34 francs seulement.

Performance de campagne pour 380 000 CHF (nets/nets) en novembre 2012

Groupe cible: personnes 15–59 ans

Région/

programmes

Nombre

d’écrans

Coûts de

diffusion

Rating

cum.

N. total de

contacts

GRP OTS PMC Prix

GRP

CH entière, 6994000 (4165) pers.

4504000 (2354) personnes

Total Suisse 636 381637 58,4 11340000 251,8 4,3 34 1516

CH-SR, 1656400 (1336) personnes

1057600 (736) personnes

Total CH-SR 187 96043 55,5 2651500 250,7 4,5 36 383

RTS Un 61 49016 37,1 1269500 120,0 3,2 39 408

RTS Deux 65 19080 23,7 498300 47,1 2,0 38 405

TF1 31 13684 17,4 396600 37,5 2,2 35 365

M6 30 14263 13,9 334300 31,6 2,3 43 451

CH-SA, 5017100 (2255) personnes

3248300 (1297) personnes

Total CH-SA 355 270099 59,3 8162400 251,3 4,2 33 1075

SF 1 127 112759 35,9 3416100 105,2 2,9 33 1072

SF zwei 31 28023 14,6 721600 22,2 1,5 39 1261

3+ 40 26913 11,0 768000 23,6 2,1 35 1138

ProSieben 24 16559 7,4 408000 12,6 1,7 41 1318

RTL 28 28116 10,1 734800 22,6 2,2 38 1243

Sat.1 56 26772 13,1 972500 29,9 2,3 28 894

VOX 41 14229 7,0 512600 15,8 2,3 28 902

trc 8 16728 8,1 537600 16,6 2,0 31 1011


TV et télétexte 32 | 33

Groupe cible: personnes 15–59 ans

Région/

programmes

Nombre

d’écrans

Coûts de

diffusion

Rating

cum.

N. total de

contacts

GRP OTS PMC Prix

GRP

CH-SI, 320600 (574) personnes

198100 (321) personnes

Total CH-SI 94 15495 58,2 526000 265,5 4,6 29 58

RSI LA 1 47 10768 45,8 336400 169,8 3,7 32 63

RSI LA 2 47 4727 30,5 149900 75,7 2,5 32 62

Toutes les valeurs dans les lignes des totaux comprennent également l’utilisation hors région (p. ex. RTS Un

en CH-SA).

Cet exemple de campagne se base sur le groupe cible des 15 à 59 ans. La répartition des

diffusions comprend 50 % de prime time et 50 % de non prime time. Les coûts de diffusion

sont calculés sur la base d’un spot de 20 secondes. La commission conseil est déjà déduite.


Informations TV de base de publisuisse

Facteurs déterminant le prix

Plusieurs facteurs déterminent le prix de la diffusion d’un spot TV. Les éléments déterminants

sont la durée du spot, le nombre estimé de personnes qui verront l’écran publicitaire,

le prix par mille contacts, la répartition des diffusions ainsi que des facteurs saisonniers.

Compensation de prestations / garantie de performances

Selon le groupe cible, elle est accordée gratuitement lorsque la campagne n’atteint pas le

taux d’audience planifié.

100 % sur le groupe cible 15–59 ans

100 % sur le groupe cible 15 ans et plus

100 % sur le groupe cible 20–59 ans, responsable d’un ménage

80 % sur le groupe cible 15–49 ans

80 % sur le groupe cible 20–49 ans, responsable d’un ménage

80 % sur le groupe cible 30–59 ans

Elle n’est pas appliquée lorsque la performance de la campagne publicitaire est supérieure

aux prévisions.

Rabais de volumes

Ils sont octroyés sur la base des investissements publicitaires bruts réalisés au cours d’une

année civile.

Commission conseil

publisuisse accorde à tous ses clients une commission conseil, usuelle dans la branche,

de 15 % sur le prix net.

Publicité non autorisée

Publicité portant sur des boissons alcoolisées (à l’exception de la publicité pour des boissons

légèrement alcoolisées), sur le tabac et sur des médicaments soumis à prescription, ainsi

que la publicité politique et religieuse.

Temps réservé à la publicité

Sur les programmes TV de SRG SSR, la publicité ne doit pas représenter plus de 15 % du

temps d’antenne quotidien. Tous programmes confondus, les spots télévisés ne doivent pas

durer plus de 12 minutes par heure.


TV et télétexte 34 | 35

Sponsoring TV

Le sponsoring TV permet d’assurer une forte présence. La marque devient programme, ce

qui profite tant à l’émission qu’au sponsor.

Se caractérisant par un engagement continu et à long terme, le sponsoring TV permet de

développer une marque et de soigner son image. En tant que sponsor, vous profitez d’une

forte pénétration du marché et de la capacité unique de la TV à véhiculer des émotions. La TV

jouit d’une attention et d’une acceptation particulièrement élevées auprès du public, d’où la

grande notoriété qu’un sponsoring TV peut apporter à votre marque. Son effet est particulièrement

fort si vous optez pour des émissions phares comme la météo. Ou particulièrement

ciblé si vous choisissez l’émission préférée de votre groupe cible – «Box Office» ou

«Piatto forte» par exemple.

Un vaste choix de possibilités

L’offre de sponsoring s’articule autour de différents secteurs thématiques. Les possibilités

sont quasi illimitées: cinéma, divertissement, documentaires, émissions de service, sport,

magazines, émissions pour enfants ou quiz – c’est votre stratégie de communication qui

définit l’émission la plus adaptée à votre sponsoring TV. Dans tous les cas, le sponsoring TV

suppose un engagement à long terme, le seul à même de développer pleinement la fidélisation

à la marque et l’entretien de l’image. Intégré à une stratégie de marketing mix, le sponsoring

TV devient un instrument efficace.

Du sponsoring sur mesure

Le sponsoring est accessible à tous les budgets – la palette des engagements est vaste. Elle

va d’une apparition temporaire lors de la retransmission d’un événement à une présence tout

au long de l’année associée à l’émission souhaitée.


Grille des tarifs pour le sponsoring TV

Niveau de

sponsoring

Premium Manifestations |

Evénementiel/

culture |

Evénements

sportifs

majeurs |

Pénétration

élevée |

Intégration

Continuité

Largeur

Description Exemple Cadre

tarifaire SRF

Coupe du CHF 200000.–

monde de à 70000.–

football | Jeux

olympiques |

Coupe du

monde de ski |

The Voice of

Switzerland

Emissions TV

régulières |

Pénétration

élevée |

Prime time

Emissions TV

régulières |

Pénétrations

moyennes |

Pre-prime

time

Météo |

Emissions

sportives

quotidiennes |

Divertissement

| Films

et séries |

Documentaires

Séries |

Emissions

de quiz |

Divertissement

CHF 100 000.–

à 700 000.–

CHF 50 000.–

à 400 000.–

Cadre

tarifaire RTS

CHF 80000.–

à 250000.–

CHF 50 000.–

à 400 000.–

CHF 20 000.–

à 100 000.–

Cadre

tarifaire RSI

CHF 40000.–

à 80000.–

CHF 20 000.–

à 150 000.–

CHF 10 000.–

à 50 000.–

Les prix sont donnés à titre indicatif, ils servent de repères par niveau de sponsoring et peuvent varier

en fonction de l’engagement et de la durée.


TV et télétexte 36 | 37

Formes de sponsoring TV

Le sponsoring assure une présence exclusive à l’écran et place chaque produit au plus près

des émissions et des événements, et par là même du public.

Billboard et reminder

Votre marque entre en scène directement avant et après l’émission. Une musique bien choisie

renforce l’impact auprès des téléspectateurs. Lors de l’interruption d’une émission ou

d’une retransmission en direct, le reminder assure une présence supplémentaire avant et

après une pause. Le billboard et le reminder sont des formes classiques de sponsoring.

Trailer de promotion

Le trailer annonçant l’émission sponsorisée sert aussi à faire connaître le sponsor. Le sponsor

apparaît en incrustation à la fin de la bande-annonce, par exemple avec son logo, sa

marque ou le nom de sa société.

Insert

Vous êtes en direct à la télévision lors des retransmissions sportives: votre logo incrusté de

manière visible s’affiche en plan fixe. Le nombre d’apparitions de l’insert à l’écran augmente

avec la durée de la retransmission.

Requisite placement

Une mise en scène de soap ou de sitcom sans produits n’est pas crédible. Grâce au requisite

placement, vos produits sont physiquement présents à l’écran. Les sponsors ayant participé

sont mentionnés au générique en début et/ou à la fin d’émission.

Dotation de prix

A travers une dotation de prix en faveur d’un concours organisé dans le cadre d’une émission,

vous soutenez efficacement votre présence à l’écran. Les concours sont très appréciés des

téléspectateurs et favorisent leur fidélisation.

Le sponsoring interdit la publicité

C’est la loi qui fixe ce qu’un sponsor a le droit de faire et ce qui est interdit. Les annonces

relatives au sponsor et au produit sont interdites uniquement si elles constituent un appel à

l’achat et sont liées à des indications de prix. Le sponsor peut toutefois faire mention des

éléments suivants: nom de la société ou de la marque, nom du produit, affirmation, indication

brève et neutre du domaine d’activité, informations sur l’actualité et sur des engagements,

coordonnées de contact telles qu’adresse, site Internet ou numéro de téléphone. Pour des

informations détaillées, veuillez contacter votre conseiller commercial.


IPTV et télévision par Internet

IPTV

Les offres d’IPTV (Internet Protocol Television) sont des systèmes propriétaires, c’est-à-dire

fermés. Le terme IPTV est en principe utilisé pour la réception de programmes TV et de films

au moyen d’un décodeur TV via Internet (fermé). Pour pouvoir utiliser l’IPTV, un contrat doit

être signé avec un opérateur pour le décryptage du flux de données. L’utilisateur peut ainsi

être identifié et avoir accès au réseau fermé et stable.

Comme chez les exploitants du câble (Digital TV) et les opérateurs télécoms, les abonnés

s’acquittent d’une taxe de base mensuelle et bénéficient ainsi d’un bouquet de chaînes TV et

radio, ainsi que d’une possibilité de consommation individuelle non linéaire issue d’un portefeuille

limité. Les abonnés peuvent en outre visionner des films et des matchs de football ou

de hockey sur glace (Pay TV).

Télévision par Internet

Les offres de TV par Internet se distinguent des offres d’IPTV par leur diffusion en libre accès

via un navigateur web. La consommation ne dépend donc pas d’un contrat avec un opérateur

et fonctionne sur tous les terminaux capables d’accéder à Internet et disposant d’un tel accès

(c’est-à-dire aussi la TV mobile). La redistribution assurée par les prestataires est en partie

refinancée par la publicité. Lorsque le téléspectateur zappe d’un programme à l’autre, un

spot publicitaire est diffusé dans une fenêtre publicitaire interactive durant 10 à 15 secondes.

En cliquant sur «Channel Switch Ad», les utilisateurs sont directement conduits vers le site

du client. Par ailleurs, il est possible d’avoir de la publicité en marge de l’image TV. Des

modèles d’abonnements, garantissant un accès sans publicité supplémentaire, sont également

disponibles.

Les programmes télévisés sur Internet peuvent aussi être visionnés sur l’écran TV classique.

Les terminaux compatibles avec Internet et les Set Top Box permettent de se détacher des

opérateurs d’IPTV et des réseaux câblés pour regarder la télévision. Une connexion Internet

suffit.


TV et télétexte 38 | 39

Télétexte

1,1 million de personnes s’informent chaque jour sur le télétexte. Ce média est particulièrement

utilisé lors d’événements exceptionnels. Son contenu factuel, son degré d’actualité et

sa crédibilité élevés ainsi que sa disponibilité en tout temps rendent le télétexte plus incontournable

que jamais. Fort d’une pénétration technique de 98 %, il atteint actuellement plus

de 6,9 millions de consommateurs en Suisse.

Que vous souhaitiez informer régulièrement votre groupe cible de vos offres ou activités,

lancer la promotion d’un produit à plusieurs niveaux ou organiser un concours, le télétexte

constitue le média d’accompagnement idéal, économique et à forte pénétration pour vos

campagnes.

Formes publicitaires

Publicité à la ligne (2 à 4 lignes) dans un environnement rédactionnel (actualité nationale/

internationale, sport, météo, p. ex.). Pages de base et de catalogue spécifiques aux groupes

cibles (voyages, finances, culture, etc.). Les formes publicitaires Top Spot, Flash Spot et Flash

Spot XL figurent en vedette sur la page d’accueil. Nouvelle forme publicitaire «Branding Day»,

avec jusqu’à 550 000 contacts par jour. Sponsoring de pages spéciales dans le télétexte.

Graphisme simple et nombreuses possibilités de coloris.

Prix du télétexte dans les programmes de SRG SSR, en CHF par jour

SF 1 SF

zwei

SF

info

RTS

Un

RTS

Deux

RSI

LA 1

RSI

LA 2

Page d’accueil Publicité sur

90 32 18 32 18 18 6

100

2 lignes

Top Spot 113 40 23 40 23 23 8

Flash Spot 338 120 68 120 68 68 23

Flash Spot XL 810 288 162 288 162 162 54

Prix/page* Page de base 200 70 40 70 40 40 14

Page suivante 50 18 12 18 10 10 4

Publicité Publicité sur

60 21 18 21 12 12 4

à la ligne* 2 lignes

Publicité sur

4 lignes

90 32 10 32 18 18 6

* Prix journalier brut moyen 2012, en CHF, coûts de production compris, hors TVA

Source: SWISS TXT (www.swisstxt.ch)


L’offre multimédia de SWISS TXT

SWISS TXT réunit le télétexte, Internet et le marketing mobile sous un seul toit, offrant de ce

fait des solutions de communication véritablement interactives et crossmedia.

Selon les besoins ou l’objectif publicitaire et médiatique, il est possible d’élaborer une proposition

pour une présence efficace ou d’étendre une campagne existante. Vous atteignez ainsi

votre groupe cible à différents niveaux et dans des environnements divers – à la maison, au

bureau et en route.

teletext.ch – un maximum de contacts sur Internet

teletext.ch génère en moyenne 17 millions de pages vues par mois, se classant ainsi par les

10 premiers sites d’information en Suisse selon l’audit REMP/NET-Metrix. Outre la reprise à

l’identique de tous les emplacements publicitaires et des formes publicitaires standard IAB

que sont Leaderboard, Skyscraper et Rectangle, teletext.ch propose également des formes

publicitaires spéciales de grand format pour une mise en scène remarquée de votre message

– comme Monster Sky, Wallpaper ou Branding Day. Avec les «In-Page Video Ad» il est

possible par ailleurs de diffuser aisément des contenus d’images animées sur teletext.ch.

Source: SWISS TXT (www.swisstxt.ch)


TV et télétexte 40 | 41

Télétexte mobile – pour plus d’interaction

Diffusez vos messages publicitaires de manière interactive et complète via la plate-forme

mobile de SWISS TXT. Qu’il s’agisse de jeux par SMS ou de vos propres services d’actualité,

SWISS TXT offre des solutions complètes pour les campagnes mobiles.

Les principales informations du télétexte sont aussi disponibles sur m.txt.ch – y compris la

publicité par bannière ciblée. Sur le téléphone portable, il est ainsi possible de générer

jusqu’à 835 000 contacts supplémentaires par mois.

Une reprise à l’identique des contenus du télétexte est disponible en outre comme application

iPhone/Windows Phone 7 dans l’App Store. Des contenus qui, à ce jour, ont été téléchargés

plus de 95 000 fois (état juin 2012).

L’avenir du télétexte

«Hybrid broadcast broadband TV» (HbbTV) est un standard reconnu pour la TV hybride, digne

successeur du télétexte actuel. La HbbTV permet de relier les contenus TV et Internet sur le

téléviseur. Tant pour le programme que pour la publicité. Le téléspectateur peut ainsi obtenir

des informations et des services complémentaires en appuyant simplement sur un bouton

de son écran. Des projets pilotes sont en cours de réalisation à la SSR.

Source: SWISS TXT (www.swisstxt.ch)


Recherche et outils

Recherche

Panel TV Mediapulse

Le panel TV de Mediapulse SA fournit des valeurs de performance très précises pour la

planification média et constitue à l’heure actuelle l’outil le plus performant pour déterminer

l’utilisation média. Le système mesure l’utilisation des programmes TV et des différentes

émissions ainsi que les ratings effectifs des écrans publicitaires (= téléspectateurs effectifs

de l’écran publicitaire entier). Le panel est constitué d’un public représentatif trié sur le volet.

Les données d’utilisation du panel permettent d’effectuer une extrapolation sur l’ensemble

de la population. Dès 2013, l’étude quantitative de l’utilisation TV se fera au moyen de Taris

5000 Series PeopleMeter en Suisse. Cet instrument de mesure moderne sera complété par

un VirtualMeter capable de mesurer la consommation TV sur l’ordinateur.

Les données sont relevées 24 heures sur 24, toutes les secondes. La reconnaissance de la

chaîne se fait selon le principe de l’Audio Matching. La Source Detection permet de détecter

dans le panel d’un ménage quel appareil périphérique diffuse l’image sur le téléviseur. Les

signaux infrarouges de la télécommande sont détectés pour reconnaître l’utilisation du télétexte.

Quant aux données issues du panel de ménages, récoltées durant la nuit, elles font

d’abord l’objet d’un examen approfondi, selon différents critères. Cette analyse est réalisée

par un institut pour le compte de Mediapulse (Kantar Media dès 2013). Les données sont

ensuite sauvegardées dans le système d’évaluation et mises à la disposition des utilisateurs

qui peuvent les analyser avec le logiciel prévu à cet effet.

«Sinus-Milieus»

L’outil «Sinus-Milieus» permet une description multidimensionnelle de groupes cibles en

tenant compte de l’environnement social ainsi que des valeurs et des convictions personnelles.

«Sinus-Milieus» catégorise la population en groupes partageant les mêmes univers et

styles de vie, si bien qu’on pourrait décrire les milieux comme des «groupes de personnes

partageant la même conception de la vie». La typologie des «Sinus-Milieus» est utilisée dans

de nombreux pays en Europe et ailleurs. Les 10 «Sinus-Milieus» suisses sont intégrés dans

les outils mediacompass, mediaoptimizer/MediaWizard, publiplan et Telecontrol/InfoSys+;

ils sont représentés stratégiquement sur un graphique selon les affinités des groupes cibles,

ce qui permet aussi en Suisse d’intégrer les «Sinus-Milieus» dans le processus marketing,

de la planification à la mise en œuvre opérationnelle.


TV et télétexte 42 | 43

Service

InfoSys+

Le nouveau système de mesure TV introduit en Suisse en 2013 sera assorti d’un logiciel pour

l’analyse des programmes. Suite à une évaluation rigoureuse, les clients ont été convaincus

par le logiciel InfoSys+ de Kantar Media et lui ont attribué la meilleure note. Le logiciel n’aura

aucun mal à relever les défis du futur et se distingue par de nombreuses fonctions très

conviviales. InfoSys+ succédera à Media Reporter TV le 1 er janvier 2013 et sera ainsi la référence

pour les données d’utilisation des programmes TV en Suisse.

mediaoptimizer

mediaoptimizer sert en priorité à la planification sommaire et détaillée d’une campagne TV.

Il englobe les programmes actuels de SRG SSR idée suisse ainsi que la quasi-totalité des

autres programmes TV à fort potentiel publicitaire disponibles sur le marché TV suisse,

offrant un soutien complémentaire lors de la planification de campagnes. Avec mediaoptimizer,

publisuisse offre un outil de programmation d’une fonctionnalité simple et complète.

Pour des informations détaillées, veuillez consulter le site www.mediaoptimizer.ch.

MediaWizard

Nouvel instrument pour la publicité TV en Suisse, MediaWizard est capable de faire des projections,

de planifier, d’optimiser et d’établir des rapports pour les campagnes de pub TV. Les

données se fondent entre autres sur les données PIN de Mediapulse, les schémas publicitaires

et les tarifs des régies TV.

2013 sera une année de transition dans la branche publicitaire. Le logiciel d’évaluation

MediaWizard sera progressivement introduit par AGFS (communauté de travail pour la planification

TV en Suisse). Début 2013, la fonction «reporting» du nouveau logiciel sera activée.

Les outils existants, mediaoptimizer et Telecontrol Advertiser, continueront d’être exploités

pour la planification publicitaire comme pour la gestion de l’offre destinée à l’établissement

des offres publicitaires. Dès le second semestre 2013, toutes les fonctions de MediaWizard

seront disponibles et il sera dès lors possible, pour la première fois en Suisse, de travailler

avec des données d’utilisation personnalisées (les fameuses données PIN).

Telecontrol Advertiser

La fonction «evaluation» calcule désormais les performances prévues. Quant à «ranking»,

elle permet d’avoir la performance moyenne par mois.


TV Media Tool

Le TV Media Tool est une banque de données TV. Chaque fiche d’information média contient

les informations relatives à la chaîne TV, au groupe cible et à la région de diffusion, ainsi que

des données de performance et d’utilisation. Le positionnement interactif des chaînes offre

une vue d’ensemble sur les divers diffuseurs. Pour des informations détaillées, veuillez

consulter le site www.swissmediatool.ch.

publiplan

Le système de réservation et de traitement en ligne publiplan a été développé par publisuisse.

Il permet aux utilisateurs externes de réserver directement l’espace publicitaire

souhaité sur les chaînes de SRG SSR et d’autres offres TV sur le marché suisse. L’accès

direct à la disponibilité des écrans vous permet de réserver immédiatement un écran pour

votre campagne. De nombreuses tâches administratives peuvent aussi être effectuées aisément,

24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

MediaPro

L’outil en ligne MediaPro permet de réserver du temps d’antenne pour des campagnes TV.

Grâce à cet outil, l’utilisateur peut accéder directement, 24 heures sur 24, aux écrans publicitaires

effectivement disponibles dans les programmes TV gérés par Goldbach Media.

Application publisuisse

Elle informe quotidiennement sur les audiences des émissions les plus suivies, pour tous

les programmes TV de Suisse. L’application permet aussi d’accéder à la banque de données

publispot.

publispot

Le site www.publispot.ch contient une compilation unique de plus de 90 000 spots TV diffusés

en Suisse depuis 1992. Vous avez la possibilité de choisir entre un abonnement prépayé et un

abonnement professionnel avec des fonctions étendues. Les fonctions, options et features

à télécharger et à sauvegarder varient selon le type d’abonnement.


Radio


Le marché de la radio

La radio est et reste l’un des médias les plus prisés de Suisse. Près de 90 % de la population

dès 15 ans l’écoutent chaque jour – dans toutes les régions du pays, indépendamment de la

catégorie d’âge et de la couche sociale.

A la maison, sur le trajet menant au travail, au bureau ou pendant les loisirs, environ 5,8

millions de personnes de 15 ans et plus en Suisse écoutent quotidiennement la radio. Aucun

autre média ne jouit d’une pénétration aussi élevée. Elle nous accompagne idéalement dans

notre quotidien et trouve incontestablement sa place dans la société mobile d’aujourd’hui.

La radio peut être utilisée partout et en tout temps, sans pour autant accaparer toute l’attention

des auditeurs. Mais elle est aussi tellement plus qu’un simple média d’accompagnement.

Les Suisses l’utilisent pendant deux heures environ par jour, sans doute parce qu’elle est à la

fois source d’information, de services et de divertissement. La Suisse dispose d’un large

éventail de programmes radio.

Dans les quatre régions linguistiques, il existe des programmes radio très diversifiés: actualité,

reportages, informations politiques, culturelles, sociales et sportives, sans oublier le

divertissement avec des talks, des quiz et de la musique. En fonction de la chaîne et du

public cible, l’accent est mis plutôt sur l’information ou plutôt sur le divertissement.

Source: panel radio Mediapulse (www.mediapulse.ch)


Radio 46 | 47

Programmes radio

Radios

Prix moyen par sec, en CHF, PN en 1000 PN en %

6 h 00–20 h 00

CH-SR

La Première uniquement sponsoring 630,7 40,6

Espace 2 uniquement sponsoring 124,6 8,0

Couleur 3 uniquement sponsoring 237,9 15,3

Option Musique uniquement sponsoring 205,0 13,2

BNJ (RFJ, RJB, RTN) 25.25 124,9 8,1

Canal 3 (français)* 6.25 5,2 0,3

Chablais 9.35 48,9 3,2

Cité n.c. 8,5 0,6

Fréquence Banane n.c. 1,5 0,1

Fribourg (français)* 14.20 71,9 4,6

LFM 17.55 122,8 7,9

Meyrin FM n.c. 5,2 0,3

One FM 12.75 90,3 5,8

Rhône FM 13.55 75,8 4,9

Rouge FM 20.20 128,3 8,3

Yes FM 10.15 66,4 4,3

* Ces programmes radio sont évalués dans toute la Suisse.

PN = pénétration nette moyenne

Source: panel radio Mediapulse; Suisse romande, personnes 15+, 1 er semestre 2012;

performance journalière 24 h, lu–ve, prix 2012

Radios

Prix moyen par sec, en CHF, PN en 1000 PN en %

6 h 00–20 h 00

CH-SA

DRS 1 uniquement sponsoring 1802,5 38,0

DRS 2 uniquement sponsoring 379,4 8,0

DRS 3 uniquement sponsoring 1425,5 30,1

DRS 4 News uniquement sponsoring 348,5 7,4

DRS Musikwelle uniquement sponsoring 333,8 7,0

DRS Virus uniquement sponsoring 104,7 2,2

Swiss Jazz pas de sponsoring 60,7 1,3

Swiss Pop uniquement sponsoring 210,4 4,4

Swiss Classic pas de sponsoring 90,5 1,9

Radio Rumantsch uniquement sponsoring 71,1 1,5

32 Goldies uniquement en tarif combiné

avec Radio 32

27,4 0,6

PN = pénétration nette moyenne

Source: panel radio Mediapulse; Suisse alémanique, personnes 15+, 1 er semestre 2012;

performance journalière 24 h, lu–ve, prix 2012


Radios

Prix moyen par sec, en CHF, PN en 1000 PN en %

6 h 00–20 h 00

CH-SA (suite)

Argovia 30.75 244,1 5,2

Basilisk 23.30 122,1 2,6

BeO 15.45 79,9 1,7

Canal 3 (allemand)* 8.20 38,1 0,8

Capital FM 17.80 91,0 1,9

Central 18.80 208,3 4,4

Energy Basel** 11.30 88,1 1,9

Energy Bern 21.65 104,5 2,2

Energy Zürich 29.45 290,8 6,1

Eviva 6.00 107,4 2,3

FM1 28.20 228,4 4,8

Fribourg (allemand)* 6.10 33,4 0,7

Grischa 19.15 69,3 1,5

Heimatklang*** 2.50 11,8 0,3

Inside n.c. 7,9 0,2

Life Channel 1.80 47,6 1,0

Montecarlo 10.00 15,7 0,3

Munot 8.80 32,6 0,7

Neo 1 6.55 36,9 0,8

Pilatus 26.20 191,1 4,0

Radio X n.c. 47,6 1,0

Radio 1 21.15 129,9 2,7

Radio 24 35.80 327,2 6,9

Radio 32 22.25 151,3 3,2

Radio 105 6.60 113,7 2,4

Rock Nation 10.00 12,8 0,3

Rottu 9.45 33,6 0,7

Sunshine 15.40 126,8 2,7

Top 25.90 168,9 3,6

Top Two n.c. 18,6 0,4

Toxic 2.95 9,7 0,2

Zürisee 22.95 229,9 4,9

* Ces programmes radio sont évalués dans toute la Suisse.

** Avant le 13 janvier 2012 Radio Basel

*** Avant le 1 er février 2012 Neo zwei

PN = pénétration nette moyenne

Source: panel radio Mediapulse; Suisse alémanique, personnes 15+, 1 er semestre 2012;

performance journalière 24 h, lu–ve, prix 2012


Radio 48 | 49

Radios

Prix moyen par sec, en CHF, PN en 1000 PN en %

6 h 00–20 h 00

CH-SI

Rete Uno uniquement sponsoring 145,7 49,0

Rete Due uniquement sponsoring 30,1 10,1

Rete Tre uniquement sponsoring 95,0 32,0

3i 6.00 42,2 14,2

Fiume Ticino 5.50 33,2 11,2

PN = pénétration nette moyenne

Source: panel radio Mediapulse; Suisse italienne, personnes 15+, 1 er semestre 2012;

performance journalière 24 h, lu–ve, prix 2012

Radios

CH entière

World Radio

Switzerland

Prix moyen par sec, en CHF,

6 h 00–20 h 00

PN en 1000 PN en %

uniquement sponsoring 75,4 1,1

PN = pénétration nette moyenne

Source: panel radio Mediapulse; Suisse entière, personnes 15+, 1 er semestre 2012;

performance journalière 24 h, lu–ve, prix 2012


Publicité radio

Média d’information et de divertissement très apprécié, la radio convient à merveille pour

soutenir des campagnes dans d’autres médias. Elle constitue aussi une plate-forme publicitaire

idéale pour des offres actuelles, des promotions, des lancements de produits, des messages

à effet rapide ainsi que des campagnes d’image émotionnelles.

La radio atteint très rapidement une forte pénétration dans des groupes cibles spécifiques,

car elle peut être utilisée partout – même là où aucun autre média n’a accès. La radio a souvent

un rôle de média complémentaire.

La publicité radio – précise, flexible et économique

Les spots radio peuvent être placés à une heure précise et dirigés exactement sur le groupe

cible, ce qui améliore l’efficacité de la publicité et réduit la dispersion. Les spots radio diffusés

plusieurs fois à bref intervalle augmentent encore le degré de mémorisation. Un spot radio

est produit et diffusé en un rien de temps et sans grands frais. La publicité radio se prête

donc particulièrement bien aux offres ou messages de dernière minute liés à l’actualité.

S’agissant de la production, ce média offre des possibilités de créativité illimitées, mais aussi

des coûts bas imbattables.

Formes de publicité radio

La durée standard d’un spot radio varie entre 15 et 30 secondes. Il va de soi que des spots

plus longs ou plus courts sont aussi envisageables. Le même espace publicitaire peut contenir

un spot et un reminder, ce qui accroît fortement le degré de mémorisation.

La publicité radio classique est complétée par des formes publicitaires particulières comme

le sponsoring radio, les promotions et les contributions RP.


Radio 50 | 51

Sponsoring radio

Le sponsoring radio accroît la notoriété d’une marque, complétant ainsi idéalement la télévision.

Sur les programmes radio de SRG SSR, le sponsoring est placé sans être entouré de

publicité.

Formes de sponsoring radio

En matière de sponsoring radio, il s’agit de distinguer entre l’émission de service et l’émission

de structure. Des émissions de service comme la météo, le trafic ou le sport touchent

chaque jour de nombreux auditeurs, ce qui leur garantit un fort impact. Elles conviennent

parfaitement pour faire connaître rapidement des produits et des marques. Selon leur contenu

et leur orientation, les émissions de structure s’adressent à des segments de groupes

cibles très divers. C’est le transfert d’image qui joue ici lele clé, d’où l’avantage d’un engagement

à long terme.

La radio se prête aussi bien au sponsoring d’événements, tant dans le domaine sportif que

culturel.

Dans la forme classique de sponsoring radio, le sponsor est cité au début et/ou à la fin de

l’émission. Certaines émissions offrent également la possibilité de diffuser des trailers promotionnels

et/ou de citer le sponsor lors de la mention des prix d’un concours (dotation de

prix).

Une solution pour chaque budget

Le sponsoring radio est accessible à tous les budgets et la palette des engagements est

particulièrement vaste. Elle va d’une apparition unique lors de la retransmission d’un événement

à une présence tout au long de l’année associée à l’émission souhaitée. Le sponsoring

radio peut être réservé au plan régional et national.


Planification radio

Grille tarifaire du sponsoring radio

Niveau de

sponsoring

Premium Manifestations |

Evénementiel/

culture |

Evénements

sportifs

majeurs |

Pénétrations

élevées

Continuité

Largeur

Description Exemple Cadre

tarifaire SRF

Coupe du CHF 50000.–

monde de à 150000.–

football | Jeux

olympiques |

Coupe du

monde de ski |

Programme

du jour

Emissions

radio

régulières |

Pénétrations

élevées

Emissions

radio

régulières |

Pénétrations

moyennes

Emissions

journalières |

Météo/trafic |

Emissions

sportives |

Emissions

de quiz |

Magazines |

Programme

du jour

Emissions

hebdomadaires

| Talk/

musique/quiz

| Programme

du jour

CHF 50 000.–

à 200 000.–

CHF 40 000.–

à 80 000.–

Cadre

tarifaire RTS

CHF 20000.–

à 50000.–

CHF 20 000.–

à 100 000.–

CHF 10 000.–

à 30 000.–

Cadre

tarifaire RSI

CHF 10000.–

à 25000.–

CHF 5 000.–

à 20 000.–

CHF 5 000.–

à 10 000.–

Les prix sont donnés à titre indicatif, ils servent de repères par niveau de sponsoring et peuvent varier

en fonction de l’engagement et de la durée.


Radio 52 | 53

Exemples de prix pour la publicité radio

Une campagne à la radio est toujours payante. Comme l’illustrent les exemples ci-après,

vous pouvez accroître de manière rapide, simple et avantageuse la notoriété de votre entreprise

ou de vos produits.

Compte tenu de l’hétérogénéité – géographique surtout – du paysage suisse de la radio

privée, le publicitaire peut couvrir différentes zones géographiques en fonction de besoins

propres (le plus souvent sur la base des canaux de distribution).

Dans le domaine de la radio privée également, il est possible de poursuivre une stratégie de

masse (plan 1) ou une stratégie sélective (plan 2). La stratégie de masse vise une pénétration

aussi élevée que possible, la pénétration maximale se fondant sur une couverture géographique

(de nombreuses stations radio privées dans différents bassins de réception) et l’occupation

de différents créneaux horaires. Quant à la stratégie sélective, elle vise un nombre

élevé de contacts moyens. Dans des régions plutôt urbaines, un petit nombre de stations

radio occupent peu de créneaux horaires, ce qui réduit la pénétration au profit des contacts

moyens.

Dans la pratique, le choix se porte généralement sur une combinaison entre la stratégie de

masse et la stratégie sélective (plan 3), afin de maintenir la pénétration à un niveau élevé et

d’optimiser l’impact publicitaire (GRP).

Tous les plans proposés s’appuient sur des moyens financiers identiques.


Exemples de campagne

Données du plan

Plan 1 (lu–ve)

Suisse entière (plan 1) Tranche horaire 20 s

Radio City Kombi; Radio Pilatus, Radio Sunshine,

07–08 2

Radio Zürisee; Ostpool; Modul Mittelland; Radio Top;

08–09 2

neo1; Canal3 d; Tourismus-Pool Schweiz; LFM;

09–10 2

Pool JPA City Plus; Radio One FM; Rouge FM, yes.fm

10–11 2

11–12 2

12–13 2

13–14 2

14–15 2

15–16 2

16–17 2

17–18 2

18–19 2

Plan 2 (lu–ve)

Suisse entière (plan 2) Tranche horaire 20 s

Radio City Kombi; Radio Pilatus; Radio Top; Radio Zürisee;

08–09 16

Ostpool; LFM; Pool JPA City Plus; Radio One FM

17–18 16

Plan 3 (lu–ve)

Suisse entière (plan 3) Tranche horaire 20 s

Radio City Kombi; Radio Pilatus, Radio Zürisee; Ostpool;

Modul Mittelland; Radio Top; Tourismus-Pool Schweiz;

LFM; Pool JPA City Plus; Radio One FM

07–08 5

08–09 5

12–13 5

17–18 5

18–19 5

Chaînes individuelles dans les pools

Radio City Kombi: Capital FM, Energy Bern, Energy Zürich, Radio 24, Energy Basel,

Radio Basilisk

Ostpool: FM1, FM1 Melody, toxic.fm

Modul Mittelland: Radio Argovia, Radio 32

Tourismus-Pool Schweiz: Radio Berner Oberland, Radio Central, Radio Grischa,

Radio Rottu

Pool JPA City Plus: Radio Chablais, RFJ, Radio Fribourg (f), RJB, Radio Rhône FM, RTN

Groupe cible: 15+ (potentiel: 6 592 000/cas: 22 368)

Source: RadioControl Manager, RadioControl 2012/I, lu–ve


Radio 54 | 55

Plan

Données du plan Plan 1 Plan 2 Plan 3

CHF brut 218906 211328 215340

(sans déduction de rabais de quantité et de CC)*

Durée du spot 20s 20s 20s

Créneaux horaires 12 2 5

Stations radio 31 20 26

Diffusions 744 640 650

Résultats pour le groupe cible

PN nette en % 54,0 32,5 47,3

PN nette en 1000 3561 2145 3117

∅ contacts 5,0 8,0 5,7

Contacts bruts en 1000 17897 17231 17693

GRP 271 261 268

* Valeurs de performances de FM1 Melody non comprises

Groupe cible: 15+ (potentiel: 6 592 000/cas: 22 368)

Source: RadioControl Manager, RadioControl 2012/I, lu–ve


Recherche et outils

Recherche

Panel radio Mediapulse (Radiocontrol)

Radiocontrol est un système de mesure radio électronique développé en Suisse; depuis

2001, il est utilisé comme instrument de mesure officiel de la pénétration pour toute la

branche radio. Il fonctionne à l’aide d’une montre-bracelet (Mediawatch). Un microphone

intégré capte les sons quatre secondes par minute. Les données fournies par Mediawatch

sont ensuite comparées avec les signaux de référence des stations de radio captées et sont

disponibles après 18 jours.

Planification et réservation

RadioControl Manager (RCM)

Développé sur la base de l’outil RadioControl, le RadioControl Manager est utilisé pour évaluer

avec exactitude l’impact et le coût des futures campagnes radiophoniques. Il sert à la

planification et à l’optimisation de campagnes radio, à la planification sommaire et détaillée,

à la planification stratégique de la publicité radio dans les agences médias et de publicité,

à l’évaluation de l’ensemble d’une campagne avec toutes les valeurs de performance pertinentes,

à la création d’une catégorisation pour toutes les unités de planification et pour

toutes les variantes, à la visualisation des zones de planification au moyen de cartes et de

graphiques ainsi qu’à leur exportation à des fins de présentation.

Radio Media Tool

Radio Media Tool est une banque de données radio exhaustive pour la Suisse. Chaque fiche

d’information média contient des informations détaillées sur la station radio en question (p. ex.

groupe cible, région de diffusion, données de performance et d’utilisation). La carte radio

dynamique intégrée fournit une vue d’ensemble unique des différentes zones du diffusion.


Cinéma


Le marché du cinéma

Depuis l’invention de l’image animée, les salles obscures ont la cote. Car le cinéma réunit

tous les ingrédients pour émouvoir les foules.

Qu’il s’agisse d’action, de fantaisie, de science-fiction, d’épopées historiques, de comédies

romantiques ou de films dramatiques, le cinéma est synonyme d’émotions à l’état brut – c’est

un îlot dans le quotidien, une expérience audiovisuelle d’une intensité sans pareil. Il n’est

donc guère étonnant que le cinéma reste un média de divertissement prisé par des publics

de tout âge.

Nombre de cinémas en Suisse

CH-SR: 81 cinémas avec 154 salles

CH-SA: 196 cinémas avec 371 salles

CH-SI: 14 cinémas avec 25 salles

Nombre de visiteurs par année en millions

18,8

17,1 17,0 17,7

16,9

15,6 15,4

14,2 14,7

15,7 15,1 15,3

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Grille des âges pour les cinémas

en %

Classement des préférences par genre

en %

14–19 ans 15,1 Femmes Hommes

20–29 ans 24,5 1. Comedy/Musical53,0 Action/Thriller57,7

30–39 ans 19,9 2. Romance/Drama47,6 Comedy/Musical43,3

40–49 ans 16,6 3. Action/Thriller46,0 Family/Kids41,5

50–59 ans 13,1 4. Family/Kids43,7 Art/Documentary27,7

60–69 ans 6,6 5. Art/Documentary28,6 Romance/Drama24,7

Sources: Publicitas Cinecom SA (www.publicitas.ch/cinecom) | Procinema (www.procinema.ch) |

REMP SA, MACH Cinema Consumer 2012 (www.wemf.ch)


Cinéma 58 | 59

Publicité au cinéma

La publicité au cinéma bénéficie de la pleine attention du public dans un environnement

de détente. Les messages publicitaires sont perçus avec plus d’intensité, aucun facteur perturbateur

ne venant détourner le regard des spectateurs. 88 % d’entre eux visionnent l’intégralité

des écrans publicitaires.

La société Publicitas Cinecom SA commercialise 471 salles de cinéma, dont 16 multiplexes

avec 133 salles ainsi que environ 30 cinémas en plein air. En diffusion nationale, les films

publicitaires apparaissent dans 471 cinémas, 8 center pools, 2 agglo pools et 3 pools régionaux.

La réservation par genre est possible pour cinq genres. Les cine pictures et les cine

motions sont possibles dans quelque 471 cinémas et se prêtent idéalement à la publicité

locale et régionale (soutien aux commerces). Des campagnes crossmedia avec promotions,

événements et adscreens peuvent aussi être organisées dans les foyers des cinémas.

Spots

publicitaires

Région/ville Cinémas ∅ visiteurs

par semaine

∅ prix 1” en CHF

par semaine

Pools régionaux Suisse romande 134 88000 935

Suisse alémanique 317 201000 2117

Suisse italienne 20 10000 112

Pool Suisse entière 471 299 000 2 942

Center pools Bâle 26 18000 207

Berne 51 34000 395

Lugano 8 10000 118

Lucerne 25 18000 211

Genève 33 28000 324

Lausanne 53 33000 386

St-Gall/Schaffhouse 37 22000 255

Zurich 93 64000 747

Spots

publicitaires

Cine pictures

(7 sec, sans son)

Région Cinémas Nombre

Prix/

de sièges mois en CHF

Suisse romande 128 26415 43652

Suisse alémanique 311 61767 103775

Suisse italienne 21 3501 6615

Total pour la Suisse 460 91 683 154 042

Prix 2012, offre pour toute la Suisse, hors TVA (sous réserve de modifications)

Source: Publicitas Cinecom SA (www.publicitas.ch/cinecom)


Recherche et outils

Recherche

MACH Cinema

Se fondant sur MACH Basic et MACH Consumer, l’enquête étudie la fréquentation des salles

de la population représentative. Conjuguées aux statistiques de billets vendus, les données

recueillies offrent la possibilité de prévoir les pénétrations hebdomadaires par pool de cinémas.

En complétant ces données par les informations sur les consommateurs fournies par

MACH Consumer et par les résultats obtenus sur la base des analyses de genres de films,

il est possible de cibler davantage la planification du média cinéma. L’étude MACH Cinema

paraît chaque année en septembre.

Cinema Admission Monitor (CAM)

L’outil CAM, élaboré par Publicitas Cinecom, est le premier outil de planification et de contrôle

a posteriori pour la publicité au cinéma. Il tient compte des variations saisonnières sur le

marché cinématographique suisse et fournit des indications précises sur le taux de fréquentation

effectif. CAM se fonde sur les chiffres de vente de billets effectifs de ProCinema. Les

données de vente des trois dernières années donnent une valeur moyenne, laquelle est complétée

par les billets gratuits non recensés. Pour le contrôle a posteriori, les chiffres de fréquentation

des plus grandes villes de Suisse sont étendus à l’ensemble du territoire helvétique

et publiés sur une base hebdomadaire.

Planification

AdStore

Banque de données donnant accès à quelque 5000 Rate Cards des médias cinéma, presse,

online et mobile. Le marché B2B avec offres spéciales de prix et de contenu (anciennement

admarketplace.ch).

AdPlanning

AdPlanning est l’outil de planification au sein de la famille AdMarket. Cet instrument de marketing

pour l’élaboration professionnelle d’analyse de marché et de médias, comme pour la

planification médias, permet d’accéder aux chiffres actuels des études médias les plus courantes,

réalisées dans les domaines de la presse, de l’online, du cinéma et d’autres genres

médias au sein de la MA Strategy. Evalutions de tendances (séquence), tarifs (bruts, nets),

tirages, cartographie, organisation de projet avec structure sous forme de dossiers, mise à

disposition de projets pour d’autres utilisateurs, planification cinéma avec infos films et

bandes-annonces, mise en évidence de Specials et autres fonctions présentant aux utilisateurs

les performances médias de façon simple et claire.

Sources: Publicitas Cinecom SA (www.publicitas.ch/cinecom) | REMP SA Recherche et études des médias

publicitaires (www.wemf.ch)


Internet


Le marché Internet

En Suisse, tout juste 90 % de la population de plus de 14 ans a aujourd’hui accès à Internet

à la maison ou sur le lieu de travail ou de formation. C’est du moins ce qui ressort de l’étude

NET-Metrix-Base. Une valeur nettement supérieure à la valeur moyenne européenne de

73 % publiée par l’Office statistique de l’Union européenne.

Depuis quelques années, la tendance est à la hausse sur le territoire helvétique, aussi bien

pour ce qui est de l’accès à Internet que de son utilisation sur des terminaux mobiles. Environ

2,5 millions de Suisses ont recours aux offres Internet via des Small Screen Devices, ou

terminaux à petit écran, et environ 1,5 million le font quotidiennement ou presque, au vu du

dernier rapport mobile de NET-Metrix.

De plus en plus d’internautes surfent aussi sur leur tablette. Ce groupe compte aujourd’hui

415 000 personnes, ou sept fois plus qu’en 2010. Depuis avril 2012, NET-Metrix publie

chaque mois des données d’utilisation des offres mobiles certifiées et donc comparables. La

publication mobile se réfère à la mesure standard de NET-Metrix-Audit, des statistiques web

largement reconnues et acceptées sur le marché suisse. Actuellement, une soixantaine de

sites mobiles et d’applications de prestataires suisses y participent.

Source: NET-Metrix SA (www.net-metrix.ch)


Internet 62 | 63

Palmarès des sites web

en Suisse romande

Top des sites web dans NET-Metrix Profile 2012-1

Site PN en % PN en 1000 Impressions de pages en 1000

CH-SR (en fonction de unique user par mois)

local.ch 46,4 575 17060

Microsoft Advertising

44,6 553 38897

Schweiz

rts.ch 38,0 471 12528

Bluewin 35,5 440 76332

20minuten.ch 28,4 352 60604

LeMatin.ch 26,4 327 26950

search.ch 25,4 315 9130

Tribune de Genève 21,4 265 13181

24heures.ch 21,1 261 13557

auFeminin.ch 19,3 239 3180

Remarque: Google, Facebook, YouTube et bien d’autres comptent également parmi les sites les plus

performants, mais ils ne sont pas pris en compte dans NET-Metrix-Profile.

Source: NET-Metrix-Profile 2012-1; univers: 5 298 000; période: 4 e trimestre 2011


Palmarès des sites web

en Suisse alémanique

Top des sites web dans NET-Metrix Profile 2012-1

Site PN en % PN en 1000 Impressions de pages en 1000

CH-SA (en fonction de unique user par mois)

search.ch 44,9 1728 63679

sf.tv 38,2 1470 67658

Blick Online 37,5 1444 397012

Bluewin 36,9 1421 280618

20minuten.ch 35,8 1375 200928

Microsoft Advertising

34,4 1325 131559

Schweiz

local.ch 33,8 1301 30532

tagesanzeiger.ch 22,1 851 74158

NZZ Online 20,1 773 36045

gmx.ch 18,7 719 114610

Remarque: Google, Facebook, YouTube et bien d’autres comptent également parmi les sites les plus

performants, mais ils ne sont pas pris en compte dans NET-Metrix-Profile.

Source: NET-Metrix-Profile 2012-1; univers: 5 298 000; période: 4 e trimestre 2011


Internet 64 | 65

Palmarès des sites web

en Suisse italienne

Top des sites web dans NET-Metrix Profile 2012-1

Site PN en % PN en 1000 Impressions de pages en 1000

CH-SI (en fonction de unique user par mois)

tio.ch 52,5 112 16008

local.ch 49,5 106 3083

Bluewin 39,7 85 14269

RSI.ch 38,5 82 2514

search.ch 30,8 66 1270

ticinonews.ch 28,1 60 4082

Microsoft Advertising

23,9 51 2022

Schweiz

Corriere del Ticino 23,3 50 3907

auFeminin.ch 18,2 39 399

AutoScout24 17,1 36 7299

Remarque: Google, Facebook, YouTube et bien d’autres comptent également parmi les sites les plus

performants, mais ils ne sont pas pris en compte dans NET-Metrix-Profile.

Source: NET-Metrix-Profile 2012-1; univers: 5 298 000; période: 4 e trimestre 2011


Offres mobiles générant le plus de trafic

Palmarès des offres mobiles de NET-Metrix-Mobile (par mois)

Offre mobile

Unique Offre mobile

Visites

Clients

Blick Online | site mobile 532000 20 Minuten online (CH-SA) | 11700511

App (Apple iOS, Phone)

20 Minuten Online (CH-SA) | 495000 Blick Online | site mobile 6212485

App (Apple iOS, Phone)

20 Minuten Online (CH-SA) | 427000 20 Minuten Online (CH-SA) | 3978519

site mobile

App (Google Android, Phone)

Bluewin | site mobile 396000 Bluewin | site mobile 3308360

Search | site mobile 375000 Blick News |

3055415

App (Apple iOS, Phone)

Search |

216000 Tages-Anzeiger mobile | 2931931

App (Apple iOS, Universal)

App (Apple iOS, Universal)

Zattoo |

190000 20 Minutes online (CH-SR) | 2718799

App (Apple iOS, Universal)

App (Apple iOS, Phone)

Tages-Anzeiger mobile | 182000 Search |

2149322

App (Apple iOS, Universal)

App (Apple iOS, Universal)

Doodle | site mobile 149000 Le Matin mobile |

1960647

App (Apple iOS, Phone)

20 Minuten Online (CH-SA) |

App (Google Android, Phone)

143000 20 Minuten online (CH-SA) |

site mobile

1829125

Source: NET-Metrix-Mobile, publication mobile, mai 2012


Internet 66 | 67

Possibilité de publicité en ligne

Internet offre un large éventail de possibilités publicitaires. Des solutions qui se différencient

par le mode de transmission (publicité par e-mail, bandeau publicitaire, publireportage), par

la prestation payée (pénétration, performance) ou par la discipline (publicité display, marketing

lié aux moteurs de recherche, publicité de performance, réseaux d’affiliés, publicité sur

médias sociaux). Une nouvelle forme de réservation s’est établie à l’échelle internationale,

le «Real Time Bidding (RTB)». Elle permet de faire le commerce en temps réel des emplacements

publicitaires en ligne. Les enchères sont comparées en l’espace d’un millième de

seconde et les données des cibles mises à disposition. La publicité mobile poursuit sa croissance

avec l’envolée du smartphone.

Publicité display

Elle se fonde sur la pénétration (cost per mille, c’est-à-dire prix par mille contacts). Le plus

souvent, des bandeaux dynamiques ou statiques apparaissent aux emplacements prédéfinis

sur le site. Les video ads sont également de plus en plus utilisés. La livraison se fait par un

adserver spécial.

Marketing lié aux moteurs de recherche

Il comprend aussi bien l’optimisation de sites web pour un placement de choix dans les moteurs

de recherche que l’intégration optimale de textes et de termes pour la publicité dans les

moteurs de recherche. Des indications de textes sont suggérées à l’utilisateur en fonction de

sa recherche (p. ex. adwords). Le calcul se fait sur la base du cost per click. Seul le clic effectif

est facturé.

Publicité de performance

La performance d’une campagne est ici déterminante. Différentes démarches peuvent être définies

en tant qu’objectif, telles que la saisie d’une adresse lors d’un concours, la conclusion d’un

contrat, une conduite à l’essai ou une commande. Un montant fixe est versé par action (cost per

lead ou cost per action). Divers moyens de transmission sont utilisés (courriel, bandeau, texte).

Réseau d’affiliés

Il s’agit d’un cas particulier de la publicité de performance, qui mise avant tout sur le bandeau

publicitaire. Ici, des centaines ou même des milliers de sites web sont disponibles dans un

réseau. Les agences affiliées et les exploitants de sites web choisissent ensemble des campagnes

adéquates. L’objectif est de vendre des produits via les magasins en ligne des annonceurs.

C’est en général un pourcentage du prix de vente qui est facturé. Il se peut aussi que

le décompte se fasse par cost per lead ou cost per action.

Source: admazing SA (www.admazing.ch)


Formes publicitaires les plus courantes

dans le domaine du display

www.

Expandables

Wide

Skyscraper

www.

Wallpaper

160 × 600 pixels

Halfpage

Medium Rectangle

300 × 600 pixels

300 × 250 pixels

Leaderboard

Rectangle

728 × 90 pixels

180 ×150 pixels

Sources: admazing SA (www.admazing.ch) | Publimedia web2com SA (www.web2com.ch)


Internet 68 | 69

Recherche et outils

Recherche

Recherche Internet NET-Metrix

NET-Metrix sert à étudier l’utilisation d’Internet en Suisse et au Liechtenstein, et fournit des

outils professionnels pour la planification média et la planification stratégique des médias en

ligne.

Les univers et les structures de la communauté des internautes en Suisse figurent dans l’étude

de base NET-Metrix-Base. Les statistiques web de NET-Metrix-Audit fournissent des données

d’utilisation fiables, comparables et certifiées au sujet des offres web (unique client, use time,

visits, page impressions). L’étude NET-Metrix-Profile complète pour sa part les données de

NET-Metrix-Audit par des descriptions des utilisateurs. Quant à NET-Metrix-Mobile, il comprend

des informations de base sur l’utilisation mobile d’Internet en Suisse ainsi que des données

d’utilisation des sites mobiles et des applications. Le rapport NET-Metrix-Streaming présente

finalement des aspects sociodémographiques de base et des informations sur l’utilisation des

internautes qui ont recours aux contenus en streaming sous forme d’offres audio et vidéo via

Internet.

Nielsen NetView

NetView offre des données d’utilisation très complètes de sites suisses et étrangers, ainsi

que des applications en ligne comme Messenger et des services de streaming. Le relevé des

données s’effectue par le biais d’un logiciel installé chez les participants d’un panel représentatif.

Le sondage dépend donc du lieu. C’est sur la base d’un interface fondé sur le web

que les clients peuvent finalement accéder aux résultats. Des analyses individuelles de données

brutes sont possibles. Le fait de pouvoir procéder à une comparaison internationale est

précieux, car Nielsen est présent dans de nombreux pays.

Sources: ArgYou SA (www.argyou.com) | Publimedia web2com SA (www.web2com.ch) |

Net-Metrix SA (www.net-metrix.ch)


Nielsen AdRelevance

AdRelevance livre des informations sur la publicité en ligne dans quatorze pays d’Europe. Le

«crawler» automatique lance une recherche dans le système, 24 heures sur 24, dans plus de

5000 sites web. AdRelevance génère des données d’analyse du marché, des annonceurs aux

placements de campagnes, en passant par la durée et la fréquence, jusqu’à l’enregistrement

des moyens publicitaires. Les clients obtiennent ainsi des indications sur les budgets consacrés

à la publicité, la pénétration ou l’activité publicitaire en ligne. Même par branche ou par

entreprise. Les données du jour sont disponibles par le biais d’un interface à adapter.

Planification

AdPlanning

AdPlanning est l’outil de planification au sein de la famille AdMarket. Cet instrument de marketing

pour l’analyse des médias et du marché comme pour la planification média, permet

d’accéder aux chiffres actuels des études médias les plus courantes, réalisées dans les

domaines de la presse, de l’online, du cinéma et d’autres genres médias au sein de la MA

Strategy. Evaluation de tendances (séquence), tarifs (bruts, nets), tirages, cartographie, organisation

de projet avec structure sous forme de dossiers, mise à disposition de projets pour

d’autres utilisateurs, planification cinéma avec infos films et bandes-annonces, mise en évidence

de Specials et autres fonctions présentant aux utilisateurs les performances médias

de façon simple et claire.

AdStore

Base de données donnant accès à quelque 5000 Rate Cards des médias online, presse, cinéma

et mobile. Le marché B2B avec offres spéciales en termes de prix et de contenu (anciennement

admarketplace.ch).

Goldbach Audience Online Media Tool

La très complète base de données de Goldbach Audience, filiale de Goldbach Group, présente

les données de performances et les conditions de réservation de plus de 400 sites web. Informations

sur les produits, genres de publicités, moyens et supports y figurent. Les données

d’utilisation et de performance proviennent de systèmes AdManagement, de NET-Metrix ou

de Nielsen NetView et permettent de comparer directement les données des différents sites,

mobiles ou non. Dans le showroom des moyens publicitaires, les formes les plus courantes

peuvent être visualisées par des exemples. Pour tous ceux qui ne sont pas très à l’aise avec

la terminologie de la publicité en ligne, le glossaire offre un soutien précieux. Avec sa base de

données servant à la recherche, Goldbach Audience met à disposition un vaste catalogue

d’études réalisées dans le domaine de la publicité en ligne.

Sources: admazing SA (www.admazing.ch) | Publimedia web2com SA (www.web2com.ch) |

Net-Metrix SA (www.net-metrix.ch) | Goldbach Audience SA (www.goldbachaudience.ch)


Nouvelles formes publicitaires


A nouveaux médias,

nouvelles formes de communication

La Suisse est numérique. Suivre l’actualité sur la tablette, écouter la radio via Internet, s’informer

sur un produit au moyen de son smartphone, les contenus médias sont désormais

utilisés à la demande, peu importe le support, le lieu et l’heure.

Le déplacement et la fragmentation du comportement média n’est qu’un aspect du phénomène.

On assiste aujourd’hui aussi à un véritable changement des mentalités. Le client exige

désormais d’avoir des échanges francs, il veut pouvoir participer et décider lui-même.

C’est en favorisant un dialogue actif et ouvert entre l’entreprise et le consommateur que les

nouveaux médias électroniques parviennent à répondre aux besoins en perpétuelle évolution.

Leur affectation ciblée permet d’allier admirablement les facteurs «Richness» (interactivité

et personnalisation) et «Reach» (connectivité et pénétration) des messages.

Le marketing des médias sociaux et le marketing mobile s’imposent ici comme des pièces

maîtresses de la communication.

Source: Maxomedia SA (www.maxomedia.ch)


Nouvelles formes publicitaires 72 | 73

Marketing dans les médias sociaux

Rien qu’en Suisse, des millions de dialogues ont lieu quotidiennement sur les réseaux sociaux.

Ces conversations permanentes sur Facebook, YouTube ou Twitter génèrent une toute nouvelle

forme d’interaction entre le consommateur et l’entreprise.

Les réseaux sociaux sont une place de marché formée pour l’essentiel de dialogues. Des

contenus signifiants, sous forme d’opinions ou d’états d’âme, images et vidéos ou contenus

web «étrangers», en constituent la trame monnaie. Un contexte dans lequel les entreprises ne

sont toutefois pas considérées comme les interlocuteurs les plus séduisants. Les organisations

peuvent elles aussi y participer en écoutant et en offrant un contenu essentiel et facile à

partager, spécifique à une cible.

Réseaux sociaux

Amis d’enfance, collègues de travail ou proches en Australie: plus de 2,7 millions de Suisses

sont en contact avec leurs amis via Facebook (comp. page 10), avec aussi de plus en plus de

cibles plus âgées.

Les possibilités de communication sont multiples sur Facebook. D’un côté, il est possible

d’intégrer des bandeaux et des textes publicitaires ou placer des messages dans l’actualité

des fans. De l’autre, de nombreuses marques disposent toutefois déjà de leurs pages ou proposent

aux utilisateurs, via des applications, du divertissement ou des fonctions à valeur ajoutée.

Les social plugins («j’aime», commentaires) sont également utilisés pour générer des

effets viraux, les entreprises s’attribuant ainsi, par voie détournée, une présence média. Elles

ont aussi la possibilité, via la fonction «Facebook Open Graph», d’utiliser les liens existant au

sein de la communauté et les informations démographiques concernant les utilisateurs pour

les intégrer dans leurs campagnes ou leurs modèles d’affaires.

Blogs et blogs vidéo

Plus de 10 000 Suisses tiennet un blog. Et leurs propos sont lus. Deux tiers des utilisateurs

lisent un blog au moins une fois par mois. Et ils sont autant à juger fiables les récits des bloggeurs

sur des expériences faites. Les entreprises peuvent gérer un blog d’entreprise, lancer

un weblog sur les produits ou s’attribuer les faveurs de décideurs par le biais de blogs indépendants.

Source: Maxomedia SA (www.maxomedia.ch)


Microblogs

Les blogs en version courte ne sont pas utilisés uniquement par les stars de Hollywood mais

aussi par des entreprises. Pour diffuser un message bref et concis, rien ne vaut les microblogs

comme Twitter.

Partage de vidéos et de photos

Des plates-formes comme YouTube, Flicker, Tumblr, Instagram ou Pinterest sont idéales pour

partager, juger et commenter des vidéos et des photos avec d’autres utilisateurs. Créations

personnelles, spots publicitaires amusants ou campagnes de qualité se propagent ainsi à la

vitesse de l’éclair, pouvant être visionnés et recommandés à tout moment.

Marketing mobile

Les smartphones sont très populaires en Suisse, avec la plus grosse densité globale. Un

Suisse sur deux dispose d’un téléphone portable avec écran tactile et accès à Internet, quatre

sur cinq parmi les adolescents.

Le téléphone portable tend à devenir un «cordon ombilical numérique», puisque tout se

passe sur un seul écran. Les services adaptés aux besoins spécifiques des clients (événements,

groupes cibles, lieux) sont particulièrement appréciés (services basés sur le contexte).

Car on souhaite accéder aux contenus en fonction de l’environnement ou du moment. Les

études révèlent que les recherches effectuées sur un terminal mobile reflètent davantage la

réalité et déclenchent plus facilement une action qu’une recherche sur terminal fixe. Puisque

le mobile est considéré comme un élément personnel, de nombreuses formes publicitaires

jouent sur la logique de permission, autrement dit sur l’adhésion du client.

Alors que le marketing mobile traditionnel fonctionnait via SMS (comme les concours, les

bons ou les votes), les options se multiplient aujourd’hui avec les smartphones.

Source: Maxomedia SA (www.maxomedia.ch)


Nouvelles formes publicitaires 74 | 75

Sites web mobiles

Les entreprises réagissent à la forte croissance en proposant uniquement des sites web

mobiles ou en optimisant leur site existant. Le but étant d’ajuster les contenus aux besoins

des utilisateurs mobiles. La situation d’utilisation, la taille de l’écran et la connexion Internet

sont ici des critères essentiels. L’interface utilisateur est simplifiée et le contenu remanié en

fonction des priorités. Pour un restaurant par exemple, cela signifierait mettre en évidence

l’accès, les réservations et les heures d’ouverture en renonçant aux informations plus détaillées.

Applications mobiles

De nouvelles applications pour smartphones apparaissent quotidiennement. Horaires de

train de la gare la plus proche, prévisions météorologiques, actions des grands distributeurs

ou partie de jass en toute mobilité: il existe des programmes pour tout. En publicité, des jeux

sont lancés à des fins publicitaires et des programmes développés. Des démarches qui permettent

de répondre aux besoins précis des groupes cibles, de respecter l’ADN de la marque

et de renforcer ainsi son identité.

Téléchargez l’application iPhone de publisuisse pour disposer en tout temps des derniers

ratings, parts de marché et temps forts des programmes TV. Et accéder à la base de données

des spots, publispot.

Publicité sur appareils mobiles

De nombreuses agences médias proposent des formats de bandeaux publicitaires qui, lors

de l’accès à un site, ou durant son utilisation, peuvent être diffusés dans des applications ou

des jeux mobiles.

Source: Maxomedia SA (www.maxomedia.ch)


QR codes

Les QR codes figurent sur des supports physiques (presse, affichage, emballage, etc.) et

peuvent être scannés au moyen de l’appareil photo du téléphone portable. L’utilisateur est

alors directement dirigé vers le contenu de la campagne, ce qui permet de passer aisément

d’un média à l’autre dans le cas de campagnes crossmedia.

Services basés sur la géolocalisation

L’utilisateur se voit proposer des données basées sur sa géolocalisation. Pour la publicité, les

applications les plus intéressantes sont celles qui permettent à l’utilisateur de se connecter

en des endroits précis et de collecter ainsi des points. Par exemple, un client peut recevoir

une prime s’il visite le plus grand nombre possible de succursales d’un magasin de sport. Ou

alors des rabais lui sont signalés lorsqu’il passe devant une vitrine.

Réalité augmentée

Diriger la caméra du téléphone portable vers un hôtel à Genève pour savoir s’il reste une

chambre libre et connaître l’avis d’autres hôtes sur cet hôtel: les fonctions de réalité augmentée

complètent les faits réels avec des contenus disponibles sous forme numérique.

Recherche et outils

Monitoring des médias sociaux

Quelles informations sur une entreprise figurent sur Internet? Comment un produit est-il

évalué par des bloggeurs? Le monitoring des médias sociaux consiste en l’identification,

l’observation et l’analyse des contenus générés par les utilisateurs dans des réseaux sociaux.

Il existe trois formes de monitoring: automatisé, semi-automatisé et manuel.

Source: Maxomedia SA (www.maxomedia.ch)


Presse


Le marché de la presse

Malgré la forte présence des médias électroniques, les journaux et les magazines restent

très prisés. Le comportement de lecture reste stable.

Qu’il s’agisse de jeter un coup d’œil dans le journal lors du petit déjeuner, de lire les dernières

nouvelles dans le tram ou de se plonger dans un article de magazine le week-end, la presse

reste accessible en tout lieu. Elle offre les informations les plus diverses et des articles fouillés

tout en laissant au lecteur la liberté de lire ce qui l’intéresse. Les offres mobiles et via la

tablette permettent désormais aussi d’accéder à la presse écrite n’importe où et n’importe

quand. Grâce aux nouvelles technologies, et surtout aux appareils mobiles, les articles de

presse peuvent en tout temps être utilisés comme complément d’information.

Nombre de titres

Presse quotidienne 113 Presse financière et économique 28

Presse hebdomadaire régionale 319 Presse spécialisée 1 130

Presse dominicale 19 Presse professionnelle 902

Presse grand public 41

Total 2552

Source: banque de données médias ASSP, échantillon au 15 octobre 2011

Répartition régionale des médias

Langues

Presse Presse hebdomadaire

Presse Total

quotidienne

régionale dominicale

Allemand 90 = 79,6 % 257 = 80,6 % 16 = 84,2 % 363 = 80,5 %

Français 18 = 15,9 % 52 = 16,3 % 1 = 5,3 % 71 = 15,7 %

Italien 4 = 3,5 % 9 = 2,8 % 2 = 10,5 % 15 = 3,3 %

Romanche 1 = 0,9 % 1 = 0,3 % 0 = 0,0 % 2 = 0,4 %

Total 113 = 100 % 319 = 100 % 19 = 100 % 451 = 100 %

Source: banque de données médias ASSP, échantillon au 15 octobre 2011


Presse 78 | 79

Presse quotidienne

Presse quotidienne

CH-SR Tirage PN PN Prix en CHF PML

en % en 1000 page , 4 c., net en CHF

20 minutes (TT CH-SR) 203407 34,6 507 19750 38.95

24 Heures (TT) 75796 15,9 233 22637 97.15

Le Matin 57107 16,7 245 11348 46.32

Le Temps 42433 7,9 115 13483 117.24

Tribune de Genève 51487 9,3 136 13425 98.71

CH-SA

20 Minuten (TT CH-SA) 496205 31,2 1397 45472 32.55

Basler Zeitung (TN) 77619 3,6 163 17765 108.99

Blick 208360 13,7 613 25300 41.27

Blick am Abend National (TT) 321095 14,2 633 20700 32.70

BZ Berner Zeitung/Bund (TT) 175254 8,2 364 26282 72.20

Die Nordwestschweiz (TT TN) 180774 8,0 359 26019 72.48

Neue Luzerner Zeitung (TT) 121382 5,8 258 17654 68.43

Neue Zürcher Zeitung (CH) 136387 6,3 283 18542 65.52

St. Galler Tagblatt 118440 5,6 250 17472 69.89

Die Südostschweiz (TT TN) 123004 5,3 237 17630 74.39

Tages-Anzeiger (TT TN) 197034 11,5 514 26035 50.65

Zürcher Regionalzeitungen 125226 5,6 251 25705 102.41

CH-SI

20 minuti 36000* 24,5 70 4800 68.57

Corriere del Ticino 36274 42,7 122 7682 62.97

Giornale del Popolo 16440 17,1 49 6720 137.14

LaRegione Ticino 32418 37,4 107 7503 70.12

* Tirage non certifié par REMP

Remarque: TT = tirage total, TN = tirage normal

Sources: REMP SA, MACH Basic 2012-2 (www.wemf.ch) | Publimedia SA (www.publimedia.ch)


Presse dominicale

Presse dominicale

CH-SR Tirage PN PN Prix en CHF PML

en % en 1000 page , 4 c., net en CHF

Le Matin dimanche 175951 34,3 502 31920 63.59

CH-SA

NZZ am Sonntag 130756 11,8 529 22393 42.33

Sonntag (TT) 162415 7,4 331 21732 65.65

SonntagsBlick 230180 18,0 805 26870 33.38

SonntagsZeitung 182129 16,5 738 27477 37.23

Südostschweiz am Sonntag 51822 2,4 107 6919 64.66

(TT)

Zentralschweiz am Sonntag 106894 4,1 182 12513 68.75

CH-SI

Il Caffè della domenica 58106 39,2 112 8255 73.70

Il Mattino della Domenica 43000* 27,3 78 5000 64.10

* Tirage non certifié par REMP

Remarque: TT = tirage total

Sources: REMP SA, MACH Basic 2012-2 (www.wemf.ch) | Publimedia SA (www.publimedia.ch)


Presse 80 | 81

Presse grand public

Presse grand public

CH-SR Tirage PN PN Prix en CHF PML

en % en 1000 page , 4 c., net en CHF

Bon à savoir*** 98747* 26,7 391 11760 30.08

Coopération 601673 37,7 552 14422 26.13

L'Hebdo 45219 14,1 207 13095 63.26

Illustré 88882 22,1 324 18139 55.98

Migros Magazine 505869 41,3 605 13009 21.50

Paris Match 50000* 4,9 72 6200 86.11

Reader's Digest Suisse 30677 3,7 55 4750 86.36

Touring** 419081 24,7 362 13689 37.81

CH-SA

Beobachter 303865 22,6 1011 22017 21.78

Beobachter Natur 39180 9,4 421 10372 24.64

Coop Zeitung 1770380 59,9 2679 35705 13.33

Geo 48000* 17,3 774 16990 21.95

Ktipp 266821* 22,2 994 21952 22.08

Das Magazin 433172 17,2 769 29596 38.49

Migros Magazin 1558918 53,3 2384 29976 12.57

NZZ Folio 197728 14,6 651 24186 37.15

Reader's Digest Schweiz 94835 4,6 208 9980 47.98

Schweizer Familie 193125 16,4 732 18870 25.78

Schweizer Illustrierte 201458 19,6 878 26310 29.97

Surprise 29400* 2,5 112 4023 35.92

Touring** 847253 17,1 766 24733 32.29

Die Weltwoche 77951 7,0 314 15400 49.04

WoZ Die Wochenzeitung 15752 2,4 105 6512 62.02

CH-SI

Azione 98600 41,3 119 6328 53.18

Cooperazione 123501 47,5 136 5164 37.97

Illustrazione Ticinese 131335 50,3 144 10945 76.01

ticinosette 70634 44,9 129 12250 94.96

Touring** 84918 29,9 86 7267 84.50

* Tirage non certifié par REMP

** Magazine clients

*** Presse destinée aux consommateurs

Sources: REMP SA, MACH Basic 2012-2 (www.wemf.ch) | Publimedia SA (www.publimedia.ch)


Presse féminine

Presse féminine

CH-SR Tirage PN PN Prix en CHF PML

en % en 1000 page , 4 c., net en CHF

Edelweiss 21583 6,0 88 10059 114.31

Elle 25000* 3,7 54 6200 114.81

Femina 175077 25,4 371 22070 59.49

Marie Claire 30000* 6,3 92 8200 89.13

CH-SA

20 Minuten Friday 174431 9,9 444 19800 44.59

Annabelle 71445 7,1 315 18900 60.00

Bolero 21272 1,8 80 10570 132.13

Brigitte 30000* 2,9 130 9600 73.85

Cosmopolitan 32000* 4,5 201 12500 62.19

Faces 33000* 1,1 51 9800 192.16

Freundin 45000* 2,5 111 10350 93.24

GlücksPost 175488 9,3 414 12885 31.12

Joy 48000* 2,9 128 10900 85.16

SI Style 126193 8,8 396 18200 45.96

* Tirage non certifié par REMP

Sources: REMP SA, MACH Basic 2012-2 (www.wemf.ch) | Publimedia SA (www.publimedia.ch)


Presse 82 | 83

Presse financière

Presse financière

CH-SR Tirage PN PN Prix en CHF PML

en % en 1000 page , 4 c., net en CHF

Agefi 10000 1,0 14 11640 831.43

Bilan 13111 6,9 101 10045 99.46

PME Magazine 16327 4,3 63 8550 135.71

Tout compte fait 37047* 7,4 108 5194 48.09

CH-SA

Bilanz 39773 4,4 196 14900 76.02

Finanz und Wirtschaft 29790 2,2 100 13037 130.37

Handelszeitung 36320 2,5 113 13500 119.47

Stocks 20179 0,9 41 9850 240.24

* Tirage non certifié par REMP

Sources: REMP SA, MACH Basic 2012-2 (www.wemf.ch) | Publimedia SA (www.publimedia.ch)


Presse des programmes

Presse des programmes

CH-SR Tirage PN PN Prix en CHF PML

en % en 1000 page , 4 c., net en CHF

Guide TV Cinéma 156482 14,4 211 11084 52.53

Télé Top Matin 175644 26,7 391 18944 48.45

TV 8 87699 16,9 247 7566 30.63

CH-SA

Kulturtipp 18625* 1,3 56 4656 83.14

Tele 145939 11,4 508 15500 30.51

Teleclub Magazin 71704 5,9 265 4475 16.89

TV täglich 660955* 13,9 620 18650 30.08

TV2 34521 1,8 81 2900 35.80

Tvstar 130537 4,9 219 8500 38.81

TVvier 46949 1,7 75 2900 38.67

* Tirage non certifié par REMP

Sources: REMP SA, MACH Basic 2012-2 (www.wemf.ch) | Publimedia SA (www.publimedia.ch)


Presse 84 | 85

Publicité dans la presse

Les médias de la presse écrite suivent la tendance du numérique et proposent de plus en

plus de possibilités publicitaires interactives parallèlement aux formes publicitaires standard

et spéciales.

Les journaux sont particulièrement indiqués pour des offres actuelles, des messages publicitaires

à effet rapide, des campagnes régionales ou orientées vers les fournisseurs ainsi que

pour la publicité rédactionnelle. Les magazines se prêtent à des messages profonds et complexes,

à la communication à des groupes cibles par centre d’intérêt, à l’entretien de l’image,

à l’ancrage d’une marque ainsi qu’à la publicité de masse et/ou ciblée sur les contacts. La

diversité de la presse en Suisse favorise une intégration ciblée et efficace de la publicité.

Avec un minimum de déperdition. Les formats standard sont complétés par des formats

et des emplacements spéciaux. La presse suisse bénéficie par ailleurs d’une recherche en

médias éprouvée.

Publier des annonces sous forme de Smart Ads ou les doter d’un QR code crée un lien entre

la publicité imprimée et un groupe cible mobile, avec une capacité illimitée.

Une trentaine de titres proposent aussi leurs publications en versions tablette ou mobile.

L’article devient interactif, élargissant les possibilités publicitaires.

Source: Publimedia SA (www.publimedia.ch)


Recherche et outils

Recherche

MACH Basic

Cette étude sur la pénétration, qui paraît à un rythme semestriel, fournit des données actuelles

et valides sur les lecteurs des journaux et des magazines ainsi que sur les utilisateurs

des cinémas en Suisse. Elle informe sur le nombre de lecteurs d’une édition d’un titre ou

d’une combinaison de titres. En raison des changements rapides intervenant sur le marché

publicitaire, l’actualité des données sur l’utilisation des médias et sur les lecteurs ainsi que

sur leurs habitudes de consommation ne cesse de gagner en importance.

MACH Consumer

La plus vaste étude de consommation réalisée en Suisse révèle le nombre de consommateurs

achetant un produit ou utilisant un service et indique les magasins qu’ils recherchent.

Le profil et l’état d’esprit des consommateurs, ainsi que leur comportement face aux médias

y figurent également. Baptisée MACH Consumer, l’étude paraît une fois par année.

MACH Radar

Dans MACH Radar, la psychographie radar est reliée à MACH Consumer, la plus vaste étude

de consommation de Suisse. Il est ainsi possible d’associer les données médias et de

consommation avec les caractéristiques psychographiques et de les visualiser dans le profil

psychographique de DemoSCOPE. Avec MACH Radar, vous obtenez des informations annuelles

sur le positionnement de produits, de marques, de services, de canaux d’achat et de

médias imprimés, ainsi que sur les valeurs des utilisateurs actuels ou potentiels de produits.

MA Leader

MA Leader est une étude publiée tous les deux ans qui analyse les habitudes de consommation

et l’utilisation des médias des cadres dirigeants; elle s’intéresse prioritairement à l’utilisation

des journaux, des magazines et d’un certain nombre de sites Internet de maisons

d’édition pour les deux groupes cibles, les «leaders» et les «top leaders». Ces informations

sur l’utilisation des médias sont complétées par des indications relatives à l’activité professionnelle

et aux habitudes de consommation de cet important groupe cible regroupant

302 000 personnes.


Presse 86 | 87

Données de diffusion de la presse suisse

Le sondage annuel réalisé par la REMP, pour le compte de l’ASSP Association des Sociétés

Suisses de Publicité, sur la diffusion des journaux, combinaisons, suppléments, tirages augmentés,

feuilles d’annonces et feuilles officielles, informe sur la répartition géographique,

autrement dit sur la diffusion d’un organe de presse. Il s’agit là d’une aide précieuse dans la

planification des campagnes publicitaires régionales ou locales. Les données peuvent être

évaluées au moyen de l’outil de Publimedia «AdPlanning» et présentées sur la base d’une

carte.

Media Pathfinder (anciennement AX Radar / AD Control)

Media Pathfinder de DemoSCOPE sert à la gestion stratégique et complète d’une marque. Les

pré- et post-tests des mesures de communication (presse, affichage, Motions*) en sont le

cœur. Ils déterminent les groupes cibles en fonction de critères psychographiques et analysent

leur perception de la publicité (Attention Tracking). Par ailleurs, Media Pathfinder fournit

chaque mois des données de performance sur l’impact de la publicité commerciale en

Suisse (benchmark). En combinaison avec des données ad hoc, ou d’autres études comme

MACH Radar, Media Pathfinder permet une gestion stratégique complète de la marque, l’optimise

et la différencie de la concurrence.

* images animées

Sources: Publimedia SA (www.publimedia.ch) | REMP SA Recherches et études des médias publicitaires

(www.wemf.ch) | DemoSCOPE SA (demoscope.ch)


Planification

AdMarket

AdMarket est un ensemble d’outils pour les données média, la planification, la réservation

et la mesure de campagnes publicitaires, Single Sign On compris. L’alliance judicieuse de

médias online et offline ainsi que la mise à disposition de possibilités d’information, de planification,

de réservation et de reporting rendent AdMarket extrêmement pertinent. AdMarket

est constitué des quatre outils suivants:

AdStore

Base de données avec libre accès à quelque 5000 Rate Cards des médias presse, online,

cinéma et mobile. La place de marché B2B avec offres spéciales en termes de contenu et

de prix (anciennement admarketplace.ch).

AdPlanning

AdPlanning est l’outil de planification au sein de la famille AdMarket. Cet instrument de

marketing pour l’analyse des médias et du marché comme pour la planification média,

permet d’accéder aux chiffres actuels des études médias les plus courantes, réalisées

dans les domaines de la presse, de l’online, du cinéma et d’autres genres médias au

sein de la MA Strategy. Evaluations de tendances (séquence), tarifs (bruts, nets), tirages,

cartographie, organisation de projet avec structure sous forme de dossiers, mise à disposition

de projets pour d’autres utilisateurs, planification cinéma avec infos films et bandesannonces,

mise en évidence de Specials et autres fonctions présentant aux utilisateurs les

performances médias de façon simple et claire.

AdCampaign

L’outil de réservation AdCampaign planifie clairement les campagnes de presse écrite. La

base de données la plus complète de Suisse donne accès à quelque 2500 titres, avec entre

autres les tarifs, les formats et les parutions. Les titres n’y figurant pas peuvent tout simplement

être saisis et intégrés dans la calculation.

AdReporting

AdReporting se distingue par une administration back-end claire et modulable, avec l’intégration

aisée de données externes. Le dashboard donne en un coup d’œil le contrôle budgétaire.

Des graphiques illustrent les chiffres clés et les informations financières. Tous les

canaux utilisés figurent clairement sur le plan de parution, alors que les valeurs de performances

et les affinités sont accessibles par simple clic, des médias en ligne à la conversion,

en intégrant Google Analytics. Toutes les campagnes et tous les sujets peuvent être

téléchargés et sauvegardés.


Marchés des médias et de la publicité 88 | 89

Next>Level

Cet outil permet d’accéder aux données et aux études de la REMP. Next>Level offre toutes les

possibilités pour l’extraction de tableaux croisés et de classement par groupe-cible. De l’analyse

à l’évaluation des plans de diffusion en passant par tous les critères essentiels à la

planification et par le calcul de différentes alternatives avec valeurs de performance hebdomadaires.

Les résultats sont présentés sous forme graphique (Powerpoint ou Excel) et

peuvent être retraités. Pour analyser l’évolution d’un titre, MACH Basic dresse par ailleurs un

tableau sur dix ans avec toutes les données clés. Les fonctions «drag & drop» rendent l’utilisation

du programme très conviviale.

MediaPrint

MediaPrint permet de consulter l’ensemble des informations relatives aux titres, de l’adresse

aux tarifs en passant par les informations de publication et les données techniques. Cette documentation

unique en son genre est un must pour tous ceux qui s’intéressent aux annonces

publicitaires. MediaPrint est un produit de l’ASSP (Association des sociétés suisses de publicité).

Sources: Publimedia SA (www.publimedia.ch) | REMP SA Recherches et études des médias publicitaires

(www.wemf.ch)


Publicité extérieure


Publicité extérieure en Suisse

Les gens sont de plus en plus mobiles. Près de 90 % de la population suisse quittent leur

domicile au moins une fois par jour.

En moyenne quotidienne, chaque personne parcourt 37 kilomètres et est en déplacement

pendant 88 minutes – en route pour le travail, pour la formation, pour les courses et pour les

loisirs. Les médias classiques et numériques utilisés hors domicile, comme l’affichage, les

mégaposters ou la publicité dans les transports publics, en profitent pleinement.

Mobilité par personne et par jour

Par moyen de transport* Distance journalière Durée de déplacement**

en km en % en min en %

Total 36,7 100 83,4 100

Voiture 17,3 47 24,4 29

Covoiturage 6,6 18 8,9 11

Train 7,1 19 6,4 8

A pied 2,0 6 31,4 38

Bus, tram, car postal 1,5 4 5,1 6

Vélo 0,8 2 3,8 5

Divers*** 1,4 4 3,4 3

*** En moyenne de tous les jours ouvrables et de tous les sondés (base = 62 868 personnes dès 6 ans)

*** Durée de déplacement: durée d’un trajet de l’heure de départ à l’heure d’arrivée, sans les temps d’attente

et de transfert

*** Vélomoteur/petite moto, moto, car, avion, taxi, camion, bateau, trains de montagne

Source: Office fédéral de la statistique, microrecensement 2010 sur le comportement en matière

de transports, publié mai 2012 (www.statistik.admin.ch)


Publicité extérieure 92 | 93

Affiches classiques

L’affiche est un média qui attire l’attention de son public dans la rue. La publicité extérieure

permet aux annonceurs de faire grimper rapidement leur taux de pénétration et de bénéficier

d’une large couverture. L’affichage est aussi idéal pour cibler des zones géographiques

très précises. Réseaux homogènes ou emplacements isolés sont disponibles. Dans ce dernier

cas, des campagnes très spécifiques à un groupe cible peuvent être mises en place en

fonction des critères de l’emplacement.

Digital Sales: eBoards et ePanels

Les eBoards, écrans publicitaires LED et LCD en format géant (jusqu’à 60 m 2 ), offrent une

publicité efficace – animée, émotionnelle et ancrée dans la mémoire – dans les gares les plus

importantes et les plus fréquentées de Suisse. Les ePanels dans les six grandes gares de

Suisse sont des écrans de haut format full HD de 82" qui offrent une publicité extérieure de

la plus haute qualité.

Mégaposters et formats spéciaux

Les mégaposters, en 2D ou 3D, peuvent avoir jusqu’à 1000 m 2 de superficie. Ils sont placés à

des endroits stratégiques, p. ex. suspendus aux murs de grands chantiers. Par leur dimension

inhabituelle, les mégaposters interpellent directement les passants et dégagent de la

sympathie. Quant aux formats spéciaux, ils comprennent la publicité dans les transports

publics de plus en plus appréciée, la publicité dans les aéroports ou les formats publicitaires

dans le secteur touristique.

Publicité aux POS

70 %* des décisions d’achat sont prises au point de vente (Point of Sale). Les affiches POS

sont en principe de la publicité extérieure au point de vente. Elles génèrent des contacts auprès

de groupes cibles disposés à consommer à l’instant même de la décision d’achat. Pour

les centres commerciaux de toutes tailles, la couverture peut être tant nationale que régionale.

Il est en outre possible de faire une sélection en fonction de la zone géographique, de la

taille, du canal de distribution ou du mix des locataires de centres commerciaux.

* Sondage akw sur les consommateurs 2006, Coblence (D)

Source: APG|SGA (www.apgsga.ch)


Affichage publicitaire

Les affiches suivent au plus près les différents groupes cibles dans leurs déplacements,

du domicile au point de vente ou d’intérêt: utile pour promouvoir l’achat de produits et de

services ainsi que pour la communication liée à des marques. Formats numériques (eBoards,

ePanels), publicité dans les aéroports, à la montagne, dans les transports publics, mégaposters

et autres complètent la palette «out of home» pour en faire des offres intégrales très

attrayantes.

Formats en affichage

Format city F200 Format du papier 116,5 × 170 cm

F200L/LR Format du papier 119 × 170 cm Format visible 116 × 166 cm


F200P Format de la bâche 135 × 190 cm Format visible 121 × 172 cm

Format large F12 Format du papier 268,5 × 128 cm


F12L/LR Format du papier 268,5 × 128 cm Format visible 264 × 123,5 cm

F12P Format de la bâche 290 × 140 cm Format visible 278 × 129 cm

Grand format F24 Format du papier 268,5 × 256 cm

Format mondial F4 Format du papier 89,5 × 128 cm

Nombre d’emplacements

Surfaces d’affichage APG|SGA Clear Channel

Format city F200/F200L/LR 15000 3500

Format large F12 26000 15000

Grand format F24 1200 250

Format mondial F4 25000 400

Formats spéciaux* 89000 850

* Publicité dans les transports publics, mégaposters, screens, etc.

Sources: APG|SGA (www.apgsga.ch) | Clear Channel Suisse SA (www.clearchannel.ch)


Publicité extérieure 94 | 95

Exemples de prix

Les offres varient énormément, allant de l’affiche isolée au réseau national avec plus de

800 emplacements. Les prestataires accordent des rabais pour campagnes, volumes, réservations

précoces ou de dernière minute. Exemples de prix:

Affichage dans toute la Suisse

APG|SGA; «Agglos F12 Big 25» (les 25 plus grandes agglomérations), format F12; 924 emplacements;

durant 14 jours; prix de 429 800 CHF (tarif brut; rabais échelonné de 15 %. Le cas

échéant, rabais Early-Booking, rabais en fonction du chiffre d’affaires ou rabais de groupe).

Affichage en ville de Genève

APG|SGA; «Citystar 200L Genève», format F200L; 69 emplacements; durant 14 jours; prix

de 62 300 CHF (tarif brut. Le cas échéant, rabais échelonné, rabais en fonction du chiffre

d’affaires ou rabais de groupe).

Affichage APG|SGA en ville de Zurich

«City200 Zürich», format F200; 126 emplacements; durant 14 jours; prix de 72 150 CHF (tarif

brut. Le cas échéant, rabais échelonné, rabais en fonction du chiffre d’affaires ou rabais de

groupe).

Affichage Clear Channel Suisse SA en ville de Zurich

Format F12; 100 emplacements; durant 14 jours; prix d’environ 65 000 CHF (en fonction de la

qualité de l’emplacement; rabais de volume sous la forme de surfaces gratuites).

Sources: APG|SGA (www.apgsga.ch) | Clear Channel Suisse SA (www.clearchannel.ch)


AdScreens, eBoards, ePanels, Digital out of Home

Réseau

Emplacements

Screens

Contacts

bruts par

semaine

Prix pour

10” par

semaine

Annonceurs

AdScreen au foyer

62 545 187250 3788 Cinecom

cinéma

Aires d’autoroutes 21 21 107690 4180 Monzoon Networks

SA,

Goldbach Media SA

Airport Boarding TV 1 18 51170 1875 Neo Advertising SA

Airport Shopping TV 1 16 98700 8000 Neo Advertising SA

Airport Welcome TV 1 3 159250 2000 Neo Advertising SA

CanalPoste 234 360 725656 7020 La Poste Suisse,

Goldbach Media SA

Casernes militaires 29 65 130479 3219 Goldbach Media SA,

Monzoon Networks

SA

Chaîne de soins et 350 350 500 500 4960 Excom Media SA

de beauté

Coop Pronto TV 176 176 1464000 17600 Neo Advertising SA

Luxury TV 3 6 4000 125 Neo Advertising SA

Manor Food 33 656 665693 4667 Goldbach Media SA,

Neo Advertising SA

Media-Saturn

27 5400 675277 4707 Goldbach Media SA

Instore TV

Migrol/Shell

80 550 385182 7616 Goldbach Media SA

stations-essence et

shops

migrolino 37 37 143009 2823 Goldbach Media SA

Move & Shop

(transports publics)

>4* 476 1000000 5900 Neo Advertising SA,

TPG Pub

MovingAds 17 61 55706 3010 Goldbach Media SA,

PRW Public

Relations +

Werbe AG


Publicité extérieure 96 | 97

AdScreens, eBoards, ePanels, Digital out of Home

Réseau

Emplacements

Screens

Contacts Prix pour 10” Annonceurs

bruts par par semaine

semaine

MovingAds Hiver 20 69 134400 4131 Goldbach Media SA,

PRW Public

Relations +

Werbe AG

Palexpo (ex. Salon de 1 70 750000 10000 Neo Advertising SA

l’automobile, valeurs

pour 10 jours)

Réseau d’eBoards

dans les gares

11 26 11200000 75096 APG|SGA

Digital Sales

Réseau d’ePanels

dans les gares

7 49 8099000 49131 APG|SGA

Digital Sales

Shopping TV 48 616 2449115 24250 Neo Advertising SA

Tamoil stations-

76 402 159922 3856 Goldbach Media SA

essence et shops

Transports publics

(Livesystems)

20 1059 4934832 32760 Goldbach Media SA,

Livesystems SA

Zone de branding 4 60 547000 12000

Neo Advertising SA

(min. 30”)

* Emplacements fixes, plus transports publics

Sources: Goldbach Media (Switzerland) SA (www.goldbachmedia.com) | Neo Advertising SA

(www.neoadvertising.com) | Cinecom (www.cinecom.ch) | Excom Media SA (www.excommedia.ch) |

APG|SGA Digital Sales (www.apgsga.ch/digital)


Recherche et outils

Recherche

Swiss Poster Research Plus (SPR+)

SPR+ est l’institut de recherche neutre, scientifique et transparent pour la publicité extérieure

en Suisse. Les valeurs de contact relevées par SPR+, qui sont désormais disponibles

pour l’ensemble de la Suisse, sont considérées aujourd’hui comme la seule mesure reconnue

de la publicité extérieure. Pour évaluer la performance des campagnes d’affichage, il est

possible de recourir à l’outil en ligne SPR+ Expert, dont le module Studio sert à la planification

sommaire et à l’élaboration de la stratégie. Grâce au module Planning, les planificateurs

médias peuvent comparer à l’écran les offres spécifiques de divers fournisseurs, puis les

évaluer et les optimiser selon différents critères. Quant à la visualisation et à l’analyse de la

répartition géo graphique de l’ensemble des emplacements d’une campagne d’affiches, elles

peuvent être réalisées à l’aide de Google Maps, indépendamment des formats d’affiche.

Planification

Swiss Poster Research Plus Expert (SPR+ Expert)

L’outil de planification pour l’affichage SPR+ Expert s’appuie sur l’une des principales études

internationales consacrées à la mobilité GPS et sur quelque 55 000 emplacements d’affichage

en Suisse. Dans le cadre de la planification sommaire, SPR+ Studio offre la possibilité

de simuler des campagnes. SPR+ Planning fournit des valeurs de contact par espace d’affichage

et permet ainsi d’évaluer les offres de campagnes nationales d’affichage individuelles

et de les optimiser en fonction de la performance média. Outre la visualisation des campagnes

sur les cartes de Google Maps, il est aussi possible d’avoir les plans détaillés d’insertion

ou les aperçus des performances, des coûts et des emplacements. www.spr-plus.ch

PosterDirect®

Ce service en ligne de l’APG|SGA permet de planifier et de réserver des campagnes d’affichage

directement à l’ordinateur. Avec l’aide d’un assistant, l’utilisateur élabore lui-même sa

campagne étape par étape, en toute simplicité. Il peut télécharger des sujets existants, en

concevoir de nouveaux, afficher la campagne sur Google Maps et la visionner sous forme

d’animation. www.posterdirect.ch

Sources: APG|SGA (www.apgsga.ch) | SPR+ (www.spr-plus.ch)


Publicité extérieure 98 | 99

APG|SGA Vis®

Grâce à l’outil de visualisation APG|SGA Vis®, toutes les surfaces d’affichage APG|SGA peuvent

être consultées et visualisées sur les cartes numériques de l’Office fédéral de topographie.

Il est aussi possible de copier virtuellement les sujets publicitaires sur les sites d’affichage

choisis et d’évaluer ainsi la présentation de la campagne avant son implantation dans l’environnement

réel. Les plans de répartition, les images des sites d’affichage et tous les détails

à ce sujet sont livrés sous forme imprimée ou sur CD.

APG|SGA InterMediaMap®

APG|SGA InterMediaMap® est un outil permettant de visualiser des campagnes d’affichage

via Internet. Basé sur Google Maps, le service de cartes géographiques transmet l’ensemble

des informations pertinentes, y compris les photos, concernant des surfaces réservées.

www.intermediamap.com

ClearView

ClearView est l’outil de planification transparent par groupes cibles pour la publicité extérieure

élaboré par Clear Channel. Basé sur Internet, ClearView permet de visualiser à l’aide

de Google Maps l’emplacement et l’environnement de chaque surface d’affichage Clear

Channel. ClearView relie ces informations à des bases de données publiques et aux valeurs

de géomarketing (p. ex. magasins, arrêts de transports publics, centres de formation et de

divertissement), mais aussi à des données spécifiques des clients, des valeurs sociodémographiques

ou des informations sur la mobilité. A l’aide de cette base de connaissances, Clear

Channel livre une campagne d’affichage optimale selon les besoins du client et assure que

les groupes cibles sélectionnés sont effectivement atteints. www.clearchannel.ch/clear-view

EasyPlan Shopping

EasyPlan Shopping simplifie la planification individuelle des campagnes POS. Grâce à Easy-

Plan Shopping, il est possible de réaliser en peu de temps un canevas de la planification

selon les besoins du client, sur la base de critères tels que les canaux de distribution,

les cantons, les régions linguistiques, les régions économiques REMP ainsi que la taille et

la catégorie des centres commerciaux. EasyPlan dresse toute l’offre d’affichage POS de

Clear Channel et peut être téléchargé sur le site web de cette société. www.clearchannel.ch/

easyplan-shopping

Sources: APG|SGA (www.apgsga.ch) | Clear Channel Suisse SA (www.clearchannel.ch)


Marketing direct


Le marché du marketing direct

Le marketing direct n’a cessé de gagner en importance ces dernières années. Cette forme de

publicité permet de s’adresser personnellement à des clients potentiels, d’obtenir une fiabilité

élevée quant aux groupes cibles grâce aux nombreuses possibilités de sélection et de

prendre des mesures de réponse concrètes.

La part du marketing direct dans le volume publicitaire global net en Suisse s’élève actuellement

à environ 20 %.

Le marché est assez fortement fragmenté. Il existe dans les différents domaines un nombre

incalculable de prestataires de services, des fournisseurs d’adresses aux lettershops en passant

par les organismes de distribution et les centres d’appels. Le répertoire des membres

de l’Association suisse de marketing direct publié sur le site www.sdv-asmd.ch offre une vue

d’ensemble des sociétés actives dans le marketing direct.

Dépenses en marketing direct, en mio CHF, net

1047

1089

1078

1045

1022

788

783

228

224

230

223

229

232

234

2005 2006 2007 2008 2009 2010* 2011

Publicité adressée

Publicité non adressée

* Les valeurs de 2010 ne peuvent pas être comparées à celles de l’année précédente, car la méthode

de calcul utilisée n’est pas la même

Sources: Künzler Bachmann Directmarketing SA (kbdirect.ch) | Fondation Statistique Suisse

en Publicité (www.werbestatistik.ch)


Marketing direct 102 | 103

Publicité par marketing direct

Le marketing direct englobe l’ensemble des mesures publicitaires qui consistent à s’adresser

directement au groupe cible et impliquent une réponse du consommateur.

Le marketing direct permet d’établir un dialogue avec un groupe cible déterminé au préalable.

Dans ce domaine, il existe diverses formes de publicité: mailings adressés et non

adressés, marketing téléphonique, marketing mobile, marketing électronique, encarts et

suppléments dans des journaux et des magazines.

En marketing direct, selon la forme de publicité, les possibilités d’utilisation sont très variées,

à l’exemple des mesures pour gagner et fidéliser des clients, de la vente directe de produits

ou de services, des dépliants d’information sur de nouveaux produits, des promotions et des

offres spéciales ou encore des invitations.

Publicité directe adressée, une adresse par ménage (= nombre de ménages)

Nombre d’adresses privées Nombre d’adresses professionnelles

CH-SR 745131 152187

CH-SA 2252310 418482

CH-SI 152304 38884

Total CH 3149 745 609553

Source: KünzlerBachmann Directmarketing SA (www.kbdirect.ch)


Prix pour la publicité directe adressée, pour 1000 adresses*

Prix indicatif pour location d’adresses en CHF

Adresses privées 210–600

Adresses de sociétés 240–800

* Les prix dépendent du nombre de critères de sélection et du volume d’adresses. Prix 2011, hors TVA.

Prix pour la distribution de la publicité directe non adressée, pour 1000 expl.* (état 2011)

Prix indicatif en CHF Boîtes aux lettres sans autocollant

«stop à la pub»

CH-SR 87–140 596698

CH-SA 87–140 1418977

CH-SI 87–140 108901

Total CH 2124 576

Le coût de la distribution totale de publicité non adressée, jusqu’à 25 g, dans tous les ménages de Suisse,

s’élève à CHF 228 000.–. Coûts de distribution pour 1000 expl. Ø CHF 104.– (y compris CHF 8.–/1000 expl.

de frais de transport).

* Les prix dépendent du poids et de la catégorie de localité.

Offres sélectives

Boîtes aux lettres

Maisons d’une ou deux familles 831550

Sources: Prisma Medienservice SA (www.prisma-ms.ch) | KünzlerBachmann Directmarketing SA

(www.kbdirect.ch) | Direct Mail Company SA (www.direct-mail-company.com)


Marketing direct 104 | 105

Planification

Mailings adressés

Grâce au rattachement d’informations relevant du marketing aux destinataires, il existe de

nombreuses possibilités de sélection pour les adresses privées et commerciales, tant sur

une base géographique et sociodémographique que psychographique (p. ex. à l’aide des

«Sinus Geo Milieus®»). Les courtiers en adresses fournissent par ailleurs des listes spéciales

énumérant les acheteurs et les abonnés à certains produits. Les mailings adressés permettent

ainsi d’atteindre la quasi-totalité des ménages.

«Sinus Geo Milieus®»

Les «Sinus Geo Milieus®» combinent de façon unique l’étude de marché et le marketing direct.

Ainsi, les fameux «Sinus-Milieus» sont aussi accessibles aux applications de marketing

direct et aux planifications spatiales. Pour chaque personne en Suisse, l’on calcule la probabilité

statistique d’appartenir à un «Sinus-Milieu».

Mailings non adressés

La sélection s’effectue en première ligne selon des critères géographiques mais parfois

aussi sociodémographiques. En raison de la forte densité des autocollants «Pas de publicité»

en Suisse (environ 45 %), nombre de ménages sont toutefois inaccessibles pour les mailings

non adressés.

Mesure

Aucun autre média publicitaire ne peut être mesuré aussi facilement que le marketing direct.

La réponse reçue à une promotion, p. ex. au moyen d’un talon-réponse, d’un formulaire de

commande, d’un e-mail, d’un SMS ou d’un appel téléphonique peut être saisie de manière

rapide et précise.

Quelques indices

Taux de réponse:

nombre de réactions en % au volume total

de l’action de marketing direct

Cost per contact (CpC)/coût par contact: coûts totaux de l’action de marketing direct

divisés par le nombre de destinataires

Cost per order (CpO)/coût par ordre: coûts totaux de l’action de marketing direct

divisés par le nombre d’ordres

Source: KünzlerBachmann Directmarketing SA (www.kbdirect.ch)


Glossaire et formules médias


Glossaire et formules médias

Glossaire et formules médias portant sur des concepts généraux

Affinité

Indicateur traduisant l’aptitude d’un média à atteindre un groupe cible. Un indice d’affinité

supérieur à 100 indique une affinité supérieure à la moyenne entre le média et le groupe

cible, un indice d’affinité inférieur à 100 une affinité inférieure à la moyenne.

Affinité

Part du groupe cible dans les utilisateurs d’un média × 100

Part du groupe cible dans le groupe cible de référence

Classe de contact / répartition des contacts

Valeur comprenant les différentes fréquences de contacts avec les groupes. La répartition

des contacts indique quel pourcentage des personnes effectivement atteintes se réfère aux

différentes classes de contacts.

Contact moyen (OTS – Opportunity to see / OTH – Opportunity to hear)

Valeur indiquant le nombre moyen de contacts par personne touchée au moyen d’un plan

média reposant sur des médias imprimés, de la télévision, de la radio ou de l’affichage.

Nombre moyen

de contacts

Somme des contacts dans le groupe cible en milliers

Pénétration nette dans le groupe cible en milliers

Coût par GRP / Cost per point (CPP)

Rentabilité en termes de coûts d’un impact publicitaire (pénétration brute/GRP) avec 1 % du

groupe cible.

Crossmedia

Par campagne crossmedia on entend la mise en place de mesures de communication reliées

les unes aux autres par un fil rouge. D’où l’importance d’avoir des médias et des moyens

publicitaires en harmonie (contenu, forme, période) lors la planification et l’affectation. La

diffusion du message est ainsi garantie sur l’ensemble des canaux choisis et l’implication de

la cible assurée. L’utilisateur passe par différents médias avant d’être dirigé vers un canal de

base. Les médias électroniques, et surtout l’online et les médias sociaux, jouent ici un rôle

majeur.


Glossaire et formules médias 108 | 109

Gross Rating Point (GRP)

Appréciation quantitative de la pression publicitaire exercée. Un GRP correspond à la pénétration

brute (somme des contacts) pour 1 % du groupe cible. La valeur du GRP n’est pas

suivie du signe de pourcentage, car il s’agit d’un indice. Exemple: un GRP de 200 signifie que

la somme des contacts est deux fois plus élevée que le groupe cible. Pour des raisons liées à

la méthode de recensement, il n’est pas permis d’additionner des GRP correspondant à des

genres médias complètement différents. Des comparaisons isolées ne sont admises qu’en

présence d’informations suffisantes sur des méthodes spécifiques de recensement des

valeurs de performance des médias.

Overspill

Taux de réception et utilisation de chaînes TV étrangères et/ou visualisation de spots publicitaires

étrangers. L’importance de l’overspill va néanmoins décroissante, car il n’est guère

plus possible de réceptionner ces espaces publicitaires par l’intermédiaire du câble. Outre

les programmes TV, l’on relève en Suisse l’utilisation de magazines et de stations radio étrangers.

La télévision, tout comme, parfois, la radio et certains médias imprimés, permettent de

mesurer la pression publicitaire exercée par des campagnes étrangères.

Pénétration brute

Somme de tous les contacts atteints ou des opportunités de contacts des personnes avec

un plan média. Pour des raisons liées à la méthode de recensement, il n’est pas permis

d’additionner des contacts et des opportunités de contacts provenant de différents genres de

médias.

Pénétration nette

Pourcentage des personnes ciblées qui sont atteintes au moins une fois par un support

publicitaire ou dans le cadre d’un plan média reposant sur un type de média.

Pénétration nette

Somme des contacts en milliers

Contacts moyens (OTS/OTH)


Potentiel de réception et de distribution

Indication sur le nombre de ménages ou de personnes qui, dans une zone géographique

donnée, sont susceptibles d’utiliser une chaîne TV ou radio, de feuilleter un média imprimé

ou de prêter attention à plusieurs affiches. Aucune indication n’est par contre donnée sur

l’utilisation effective du média.

Prix par mille contacts (PMC)

Coûts pour 1000 contacts, calculés sur la base des contacts bruts et des coûts de diffusion

correspondants.

Prix par mille téléspectateurs/lecteurs (PMT/PML)

Coûts pour 1000 personnes qui ont été atteintes au moins une fois, calculés sur la base des

coûts de diffusion correspondants.

Recoupement externe

Valeur indiquant le recoupement, au sein d’une utilisation de médias, entre les utilisateurs de

deux ou de plusieurs médias imprimés, de deux ou de plusieurs programmes TV, de deux ou

de plusieurs chaînes radio, d’une liste de pools de cinémas ou de plusieurs emplacements

d’affichage.

Recoupement interne

En cas de placements multiples, valeur indiquant le recoupement entre les utilisateurs du

même support publicitaire. Par exemple après trois parutions dans plusieurs numéros d’un

même magazine ou après six diffusions d’un spot sur la même chaîne TV en l’espace d’une

semaine.


Glossaire et formules médias 110 | 111

Glossaire et formules médias se rapportant à la télévision

Audience

Durée d’utilisation totale moyenne d’un créneau horaire, d’une émission ou d’un écran publicitaire,

exprimée en minutes.

Part de marché

Part de l’audience d’une chaîne ou d’une émission à l’audience totale de toutes les chaînes ou

de toutes les émissions au cours d’une période donnée. Elle est systématiquement exprimée

en pourcentage et se rapporte toujours à des chaînes, non à des écrans publicitaires. La part

de marché peut être déterminée pour certains groupes cibles, créneaux horaires ou encore

périodes (p. ex. sur 24 heures, pour le prime time, le samedi uniquement).

Audience d’une chaîne/émission (en min) % × 100

Part de marché

Audience de toutes les chaînes/émissions (en min)

Pénétration technique

Nombre total théorique de ménages et de personnes d’une région donnée, lesquels sont

susceptibles de capter une chaîne TV par voie terrestre, par le câble ou par satellite. Elle ne

permet pas de savoir si les ménages et les personnes concernées possèdent un téléviseur et

s’ils ont effectivement programmé la chaîne en question.

Rating/taux de vision

Synonyme de taux d’audience d’une chaîne ou d’un écran publicitaire. Valeur de planification

décisive pour la télévision, qui correspond au nombre de contacts publicitaires effectifs. Le

taux de vision désigne le nombre moyen de personnes qui ont vu une émission ou un écran

publicitaire intégralement. Il peut également être déterminé pour une période donnée. Il est

exprimé en milliers et en pourcentage (= GRP). Il est tenu compte dans le calcul de l’audience

effective d’un écran publicitaire ou d’une émission. Exemple: lorsqu’un téléspectateur n’a vu

qu’une moitié de l’écran publicitaire, le taux d’audience retenu est de 50 %. Le rating ne prend

donc en compte pour chaque personne que la portion d’une émission ou d’un écran publicitaire

qu’elle a effectivement visionnée.


Glossaire et formules médias se rapportant à la radio

Diffusion audio numérique (Digital Audio Broadcasting, DAB) et DAB+

Le DAB est une nouvelle norme de signaux radio (voir radio numérique). La qualité du son est

quasiment comparable à celle d’un CD, mais exige des récepteurs spéciaux (www.digitalradio.ch).

DAB+, une évolution de DAB, permet de diffuser un plus grand nombre de stations.

Durée d’écoute

Durée d’utilisation totale moyenne d’un créneau horaire, d’une station radio ou, parfois, d’une

émission, exprimée en minutes.

Fréquence

Nombre d’oscillations par seconde. Les stations radio émettent sur plusieurs fréquences

dont l’utilisation est régie par des accords internationaux.

Radio en ligne

Connectés à Internet, un ordinateur ou une radio permettent de capter des milliers de stations

classiques ou des chaînes disponibles uniquement sur Internet.

Réception terrestre

La radio traditionnelle se distingue de la radio satellite et en ligne en ce que les signaux sont

envoyés au récepteur à partir d’un émetteur situé au sol grâce à une antenne, qui en assure

la propagation. Selon la fréquence, la réception terrestre peut être entravée par des montagnes,

des bâtiments ou d’autres obstacles.

Streaming

Procédé permettant de lire en ligne, sans les sauvegarder, des fichiers son ou vidéo.

Très haute fréquence (very high frequency, VHF)

Fréquence privilégiée pour la propagation des ondes radio (87,5 à 108 MHz). Elle est également

appelée radio FM, en référence aux programmes radiophoniques diffusés dans cette

gamme de très hautes fréquences. La très haute fréquence offre une largeur de bande

potentielle plus élevée que les ondes courtes, moyennes et longues (LF, MF, HF), ce qui améliore

considérablement la qualité du son.


Glossaire et formules médias 112 | 113

Glossaire et formules médias se rapportant au cinéma

CAM

Cinema Admission Monitor. Premier outil de planification et de contrôle a posteriori pour la

publicité au cinéma.

Couverture complète

Désigne la réservation de toutes les salles de cinéma disponibles pendant une durée de

campagne publicitaire de 4 semaines, par exemple.

Créneau, créneau au cinéma

1 créneau = 1 semaine dans 1 salle de cinéma = env. 20 diffusions du spot.

Diffusion de cine picture/cine motion

20 diffusions par salle de cinéma et par semaine en moyenne.

Diffusion d’un spot

20 diffusions par salle de cinéma et par semaine en moyenne.

Lancement de films

En Suisse, les lancements de films ont lieu à des jours différents.

CH-SR: mercredi

CH-SA: jeudi

CH-SI: vendredi

Valeur hebdomadaire

Chiffre qui exprime le rapport entre le nombre de salles de cinéma disponibles et le nombre

de salles de cinéma réservées. Exemple: réservation complète d’un pool comprenant 100

salles de cinéma: valeur hebdomadaire = 1,0. En cas de réservation de 50 salles pour le

même pool: valeur hebdomadaire = 0,5. Pour les grands pools, la valeur hebdomadaire optimale

se situe entre 0,4 et 0,7.


Glossaire et formules médias se rapportant à Internet

Adclick (clic)

Le nombre d’adclicks correspond au nombre exact d’utilisateurs qui ont cliqué sur un moyen

publicitaire. Un clic génère un lien vers le site web de l’annonceur.

Adimpression (adview)

Chaque apparition/affiche d’un moyen publicitaire sur un écran crée une adimpression.

Application

Un programme d’application pouvant être téléchargé sur un terminal à petit écran (p. ex.

smartphone, lecteur MP3 ou Personal Organizer), sur une liseuse numérique ou sur une

tablette. La connexion Internet permet d’accéder au contenu via l’application. Le contenu

peut correspondre plus ou moins à celui d’un site existant, se référer à un site mobile ou

proposer des éléments qu’on ne trouvera pas ailleurs.

Ciblage (targeting)

Stratégie publicitaire qui présente les moyens publicitaires sur un site web selon des critères

prédéfinis, lesquels dépendent du groupe cible à atteindre. Selon l’étendue des données

des utilisateurs ou des profils d’utilisateur, un ciblage peut être opéré par sexe, âge, région,

revenu, etc.

Cookie

Petit fichier de texte qui contient des données sur le comportement du visiteur d’un site web

et enregistré sur l’ordinateur dudit visiteur. Les cookies permettent d’identifier anonymement

un visiteur (visiteur n o 123).

CPC (coût par clic; cost per click)

Modèle tarifaire qui prévoit que l’annonceur paie pour le nombre exact de clics sur un moyen

publicitaire.

CPL (coût par lead; cost per lead)

Modèle tarifaire qui prévoit que l’annonceur paie pour le nombre exact d’adresses de contact

générés (leads).


Glossaire et formules médias 114 | 115

CPX

Terme générique qui comprend tous les modèles de facturation basés sur les résultats

comme le CPC, le CPL ou le CPO, où X a fonction de caractère de remplacement.

CTR (taux des clics; click through rate)

CTR

Adclicks × 100

Adimpressions

Page de renvoi (landing page)

Page vers laquelle un internaute est renvoyé à la suite d’un clic sur un adclick.

Placement fixe

Modèle tarifaire qui prévoit la réservation d’un espace publicitaire à durée et à prix fixes.

PMC

Le PMC (prix pour mille contacts; CPM: cost per mille) indique le prix payé par l’annonceur

pour 1000 diffusions/affichages (adviews) de sa bannière publicitaire.

Run of site (ROS)

Terme qui désigne la réservation d’une campagne sur un site web sans limitation précise des

domaines de diffusion. Les moyens publicitaires qui sont placés run of site ne se voient pas

attribuer d’emplacement bannière fixe, mais apparaissent à tour de rôle sur les différentes

pages du site web.

Site mobile

Une offre de site web dont la présentation a été adaptée aux petits écrans. Le contenu peut

correspondre à un site existant, mais pas forcément. C’est au moyen de la connexion Internet

que le site mobile peut être consulté par l’utilisateur via le navigateur de l’appareil à petit

écran ou remanié par le fournisseur de contenu sur la base des informations de l’agent utilisateur

et/ou de la résolution de l’écran.


Small Screen Device

Les appareils (devices) des catégories téléphones mobiles/smartphones, lecteurs MP3/iPod/

PDA ou Personal Organizer. Il s’agit là d’appareils à petit écran (small screen), avec souvent

une présentation d’offres de sites adaptée (sites mobiles) et la possibilité de télécharger des

applications.

Taux de conversion (conversion rate)

Pourcentage des utilisateurs qui deviennent clients (participant, abonné, acheteur) suite à un

adclick.

Unique client

Correspond au nombre de terminaux évidents (ordinateurs, téléphones mobiles, ordinateurs

portables) qui ont accédé à un site web. Un unique client peut être utilisé par plusieurs

unique users.

Unique user

Nombre de personnes qui utilisent un site durant une période donnée.

Visite

Désigne le nombre de consultations de longue durée effectuées par des internautes sur un

site web.


Glossaire et formules médias 116 | 117

Glossaire et formules médias se rapportant aux médias imprimés

Cercle le plus large des lecteurs (CLL)

Indique le nombre de tous les sondés qui ont lu ou feuilleté au minimum une édition du titre

au cours des six derniers mois.

Coût par mille exemplaires (CPM)

Le coût par mille exemplaires se fonde sur les coûts d’insertion pour un titre ou un plan

média imprimé.

Lecteur

Personne qui a lu ou feuilleté partiellement ou intégralement un journal ou une revue. Définition

selon REMP SA Recherches et études des médias publicitaires.

Lecteur par numéro (LpN)

Nombre moyen des lecteurs d’une édition d’un journal ou d’une revue.

Lecteur par exemplaire (LpE)

Nombre moyen des lecteurs qui lisent le même exemplaire d’un journal ou d’une revue.

Nombre total de lecteurs

Lecteur par exemplaire (LpE)

Tirage

Pénétration

La pénétration, exprimée en pour-cent ou sous forme de projection, indique le nombre de

lecteurs d’une édition moyenne d’un titre.

Tirage normal/augmenté/total

Certains journaux font l’objet aussi bien d’un tirage normal que d’un tirage augmenté, ce

dernier étant distribué en règle générale 1 fois par semaine gratuitement à tous les ménages

d’une région. Le tirage total d’un journal comprend tant le tirage normal que l’ensemble des

éditions régionales.


Glossaire et formules médias se rapportant à la publicité extérieure

Champs de visibilité

Espace défini d’un emplacement d’affichage où le passant peut voir l’affiche. C’est le passage

qui est relevé et pondéré aux contacts en fonction de la visibilité.

Classe de contact

Désigne l’intensité de contact (somme des contacts pondérés pour une affiche) d’une campagne

d’affichage par personne, c.-à-d. la fréquence minimale avec laquelle une personne

est en contact avec une campagne. La classe de contact influence la pénétration: plus la

classe de contact est élevée, plus la pénétration est faible.

Contact avec l’affiche

Le contact avec l’affiche est le passage pondéré d’une personne dans le champ de visibilité

d’un emplacement d’affichage.

Critère de pondération

Coefficient utilisé pour pondérer les passages devant les emplacements d’affichage par rapport

à la qualité du contact (chiffre entre 0 et 1). SPR+ distingue cinq critères de pondération:

l’angle de passage

la vitesse de passage

le moment de la journée

le cumul (nombre de surfaces par emplacement d’affichage)

la variété (nombre de sujets par emplacement d’affichage)

Mobilitymeter

Récepteur GPS ultrasensible spécialement mis au point dans le cadre du projet de recherche

SPR+. Il enregistre les coordonnées géographiques d’une personne cible portant un tel appareil

mobilitymeter (saisie des itinéraires parcourus hors du domicile).


Glossaire et formules médias 118 | 119

Passage

La relation entre la mobilité des personnes connues (échantillon) et les champs de visibilité

de surfaces d'affichage géocodées avec précision définit un passage.

Passant

La personne mobile qui génère un ou plusieurs contacts avec une affiche publicitaire, dans

un lieu public.

Point de cheminement

Informations sur la position géographique actuelle d’une personne, recueillies au moyen du

mobilitymeter et mémorisées sur carte numérique (données géographiques numérisées:

date, moment de la journée, personne, numéro de l’appareil).

Support publicitaire

Le support publicitaire est la zone cible. C’est la relation entre les personnes et les emplacements

d’une même zone cible qui est relevée. Le support peut aussi être un objet (p. ex. une

gare). En fonction du type d’objet, c’est la relation entre des personnes soit de l’univers soit

de la zone avec des emplacements de l’objet en question qui est relevée.


Glossaire et formules médias se rapportant au marketing direct

Coût par client (cost per client)

Coûts publicitaires par nouveau client acquis.

Coûts de la mesure d’acquisition de clientèle

Coût par client

Nombre de nouveaux clients acquis

Coût par contact

Coût par contact

Coûts totaux

Nombre de contacts

Coût par lead (cost per lead; cost per interest)

Coûts d’acquisition par personne intéressée/lead.

Coût par offre

Coût par offre

Coûts totaux de la mesure réalisée

Nombre d’offres

Coût par ordre (cost per order)

Coûts par commande. Paramètre utilisé pour la planification et l’évaluation du succès d’une

action de marketing direct.

Coûts totaux

Coût par ordre

Nombre de commandes reçues

Double inclusion (double opt-in)

Technique qui prévoit d’obtenir l’accord du client via un site web. L’annonceur envoie un courriel

de confirmation qui contient un hyperlien sur lequel la personne intéressée doit cliquer

pour activer l’approbation.

Doublon

Adresse qui figure plusieurs fois dans un fichier.


Glossaire et formules médias 120 | 121

Inclusion confirmée (confirmed opt-in)

Technique qui prévoit d’obtenir l’accord du client via un site web. L’annonceur confirme l’enregistrement

par l’envoi d’un courriel de confirmation avec possibilité de désinscription.

Lettershop

Entreprise professionnelle qui adresse, met sous pli, affranchit et remet pour envoi à la poste

des éléments de publipostage.

List broking

Transmission de listes d’adresses actuelles, en fonction de groupes cibles.

Mesure de la valeur à vie du client (customer lifetime value)

Valeur d’un client (somme des marges de contribution comme valeur actuelle) sur l’ensemble

de la durée de sa relation avec l’entreprise.

Permission marketing

Technique de marketing one-to-one qui demande l’autorisation des personnes ciblées avant

de leur envoyer de la publicité et des informations.

Réponse/retour

Réaction du groupe cible à une action de marketing direct.

100

Taux de réponse

Nombre d’actions DM envoyées × volume de réponses

Single opt-in

Technique qui prévoit d’obtenir l’accord du client via un site web. Il n’obtient aucun courriel de

confirmation.


Intermédias


Recherche et outils

MA Strategy

Etude intermédias, MA Strategy permet de trouver le mix média idéal dans le but d’atteindre

le mieux possible un groupe cible. Il est ainsi possible de comparer des groupes médias et

des médias isolés de la presse, de la télévision, de la radio, du cinéma, d’Internet et de l’affichage.

MA Strategy est publié sous la forme de deux études, MA Strategy Basic et MA Strategy

Consumer.

mediacompass

mediacompass est le nouvel outil intermédia de publisuisse pour la planification stratégique

des médias. Il donne de nouvelles pistes sur l’utilisation des médias en Suisse et sur le comportement

de consommation. Réalisée par l’institut d’analyse de marché GfK Switzerland,

sur mandat de publisuisse, et publiée une fois par année, l’étude sur les médias et la consommation

en est la base. Quelque 3300 personnes de 15 à 74 ans sont ainsi interrogées sur

leurs habitudes de consommation, puis sondées durant 14 jours d’affilée sur leur utilisation

des médias la veille. Pour la première fois, une étude livre une valeur homogène et comparable,

tous médias confondus. 290 médias sont sondés dans la presse quotidienne et dominicale,

comprenant 18 genres, dans les radios avec chacune 12 genres et dans le secteur TV

avec chaque fois 11 genres. La consommation média est combinée avec des questions de

socio-démographie, de consommation et de propriété, en tenant aussi compte des intérêts,

des hobbies et de l’état d’esprit. L’étude comprend, en plus de tous ces éléments, des informations

Sinus-Milieus. Fondé sur le web, mediacompass offre de nouvelles fonctions pour

analyser et visualiser l’utilisation média des cibles. Après les premiers tests, les experts sont

unanimes et jugent cette aide à la planification innovante et précieuse.

Time Use Study (TUS)

L’étude TUS renseigne sur l’utilisation des médias et les activités des adolescents et jeunes

adultes suisses au fil de la journée. Elle indique quelles offres médias sont utilisées, à quel

moment et durant combien de temps, sur quels terminaux.

Source: publisuisse SA (www.publisuisse.ch)


Intermédias 124 | 125

Comparaison intermédias

TV

Avantages

Performance média

quantitative, pénétration

et contacts

Capacité de communication/rôle

dans

le médiamix

Profil des utilisateurs/

contact groupe cible et

média

Média de masse d’information et de divertissement. Selon un

sondage, fidélisation des téléspectateurs et crédibilité élevées,

en particulier pour les programmes de SRG SSR. Planification

précise, contrôle de performance permanent et compensation

en cas d’éventuelles baisses de performance. Mesures

actuelles sur une base quotidienne.

Ratings variant selon le jour, l’horaire de diffusion, le programme

et l’émission. PMC fondé sur le taux de vision moyen

effectif et sur les écrans publicitaires de l’année précédente.

Pénétration en forte augmentation en cas de diffusion répétée.

Pour 75 % de pénétration, 20–30 spots diffusés en prime time

suffisent en cas de réservation sur plusieurs programmes.

Média national avec forte capacité de communication émotionnelle

et multisensorielle. Convient à l’établissement de la notoriété,

à la recherche d’une pénétration élevée, à la publicité image, à la

publicité émotionnelle et argumentée et aux démonstrations.

Possibilité de sélection précise de groupes cibles par le choix du

programme, de l’émission et de l’horaire de diffusion.

Ensemble de la population, avec prédominances selon la région

linguistique et l’environnement de programmation. Communication

dans un environnement familial et familier. Réceptivité et

acceptation élevée dans l’attente des émissions souhaitées.

Utilisation principale entre 19 h et 23 h.

Formes des offres

publicitaires

Coûts

Publicité (publicité charnière et interruptions publicitaires),

sponsoring et émissions de vente possibles. Spots courts

(5 à 14 secondes), spots classiques (15 secondes à 12 minutes:

dès 1 minute, mention «publicité »). Diverses formes

publicitaires spéciales, placements spéciaux et formules

possibles.

Coûts variant en fonction de la performance d’audience,

de l’horaire de diffusion, de la saison et de la durée

du spot.

Sources: admazing SA (www.admazing.ch) | APG|SGA (www.apgsga.ch) | Clear Channel Suisse SA

(www.clearchannel.ch) | Publicitas Cinecom SA (www.publicitas.ch/cinecom) | Publimedia SA (www.publimedia.ch) |

SWISS TXT (www.swisstxt.ch) | The whole Media SA (www.twmedia.ch) | Cover Media SA (www.covermedia.ch)


Télétexte

Avantages

Média national d’information, jouissant d’une très forte

crédibilité, accessible gratuitement 24 heures sur 24, depuis

n’importe quel téléviseur avec décodeur télétexte. Il peut aussi

être utilisé de façon interactive en combinaison avec Internet,

un appareil mobile ou la télévision.

Performance média

quantitative, pénétration

et contacts

Pénétration technique: 98 % des ménages, 6,9 mio de

consommateurs. Selon Telecontrol, 1 mio de personnes utilise

quotidiennement le télétexte.

Capacité de communication/rôle

dans

le médiamix

Média d’accompagnement. Possibilité d’approfondir

les informations. Aucune rupture médiatique avec la

publicité TV.

Profil des utilisateurs/

contact groupe cible et

média

Utilisation quotidienne dans un environnement familial et

familier, avec forte hausse le week-end. Utilisation selon désir.

Attention et concentration élevées par le choix conscient

des thèmes et des pages.

Formes des offres

publicitaires

Publicité à la ligne dans un environnement rédactionnel.

Pages de base et de catalogue en fonction du groupe cible.

Sponsoring de pages spéciales, différentes thématiques axées

sur les groupes cibles. Possibilités graphiques et de couleurs

simples. Intégralité du télétexte reproduit sur Internet.

Coûts Exemple SRG SSR, prix moyen brut par jour sur SF 1:

publicité sur 2 lignes variable (exemple page 100 du télétexte:

90 CHF), page de base 230 CHF, coûts de production compris.

Rabais de 3 à 30 %, CC 15 %.

Sources: admazing SA (www.admazing.ch) | APG|SGA (www.apgsga.ch) | Clear Channel Suisse SA

(www.clearchannel.ch) | Publicitas Cinecom SA (www.publicitas.ch/cinecom) | Publimedia SA (www.publimedia.ch) |

SWISS TXT (www.swisstxt.ch) | The whole Media SA (www.twmedia.ch) | Cover Media SA (www.covermedia.ch)


Intermédias 126 | 127

Radio

Avantages

Média d’information et de divertissement national, régional

et local avec forte fidélisation des auditeurs.

Performance média

quantitative, pénétration

et contacts

Capacité de communication/rôle

dans

le médiamix

Publicité classique seulement possible auprès des radios

privées. Environ 15 à 30 % des auditeurs d’une radio locale

écoutent une station privée au moins 30 minutes (pénétration

quotidienne). Pour atteindre 50 % de pénétration et 4 à

5 OTH, il faut env. 22 radios locales en Suisse alémanique

et 9 en Suisse romande, avec chacune 20 insertions.

Utilisation comme média de base et d’accompagnement.

Convient avant tout aux offres actuelles, aux actions,

aux promotions, aux messages à effet rapide ainsi qu’au

soutien des ventes. Aussi adapté pour les campagnes

d’image émotionnelles. Utilisation rapide et flexible.

Profil des utilisateurs/

contact groupe cible et

média

Formes des offres

publicitaires

Coûts

Utilisation régulière. Tendance à une population jeune auprès

des radios privées dans les zones de diffusion concernées.

Utilisation principalement pendant la journée, avec prédominance

le matin, à midi et en fin d’après-midi. Utilisation

fréquente en parallèle à d’autres activités (travail au bureau,

ménage, conduite).

Principalement des spots de 20 à 30 secondes, placés selon

des souhaits individuels en termes d’horaire et d’environnement

de programmation. Vaste choix de combinaisons

possibles pour réserver plusieurs radios privées, aussi dans

les pools. Possibilité de sponsoring aussi sur les programmes

de SRG SSR.

30 secondes de publicité sur une radio locale moyenne 180 CHF

à 1230 CHF (6 CHF à 41 CHF par seconde, échelonnés selon

la performance de pénétration). Tarification différenciée selon

jours ouvrables et samedis/dimanches. Rabais de pool si

utilisation combinée de plusieurs stations. Rabais jusqu’à 25 %,

CC 10 %.


Internet

Avantages

Performance média

quantitative, pénétration

et contacts

Capacité de communication/rôle

dans

le médiamix

Profil des utilisateurs/

contact groupe cible et

média

Média de communication et d’information interactif et

individuel, avec moyens de contrôle directs de l’utilisation et

de l’impact. Utilisation commerciale pour les secteurs de

la communication et de la distribution. Engagement élevé du

fait de l’interactivité et de la disponibilité à tout moment

d’informations pertinentes.

Facturation principalement sur la base des contacts

publicitaires effectifs. La mesure directe permet un calcul

précis des expositions publicitaires (adimpressions), des

pages (pageimpressions), de la pénétration (unique user) et du

nombre de visiteurs (visits) et de clics générés (adclicks).

Pénétration quotidienne: env. 3 mio de personnes dès 14 ans.

Complément d’actualité au médiamix classique, utilisation

fréquente pour les campagnes crossmédia. Convient aux

produits et prestations nécessitant une explication dans les

domaines B2B et B2C, ainsi qu’aux comparaisons d’offres.

Utilisation croissante comme complément aux campagnes TV

au moyen de formes de publicité vidéo en grand format.

Utilisation principalement comme média de communication

et d’information. Média d’achat et de vente. Utilisation

professionnelle pendant les heures de travail, et aussi forte

utilisation privée. Comportement de consommation variable

selon le groupe cible, la motivation et la période de la journée.

Formes des offres

publicitaires

Coûts

Diverses formes publicitaires comme les bannières, les

skyscrapers, les leaderboards, les rectangles, etc.; recours

croissant aux formes publicitaires en grand format combinées

avec des video ads. Outre la diffusion publicitaire classique,

il existe aussi le marketing sur les moteurs de recherche,

l’affiliation, la classification et le sponsoring.

PMC (prix par mille contacts) allant de 5 CHF à 150 CHF

(réseaux performance entre 3 CHF et 150 CHF) par

1000 adimpressions (expositions publicitaires). De plus,

placements fixes à un prix journalier ou hebdo madaire

fixe. Il existe aussi le coût par clic, le coût par action et

le coût par vente. CC 5 %.

Sources: admazing SA (www.admazing.ch) | APG|SGA (www.apgsga.ch) | Clear Channel Suisse SA

(www.clearchannel.ch) | Publicitas Cinecom SA (www.publicitas.ch/cinecom) | Publimedia SA (www.publimedia.ch) |

SWISS TXT (www.swisstxt.ch) | The whole Media SA (www.twmedia.ch) | Cover Media SA (www.covermedia.ch)


Intermédias 128 | 129

Journaux

Avantages

Média d’actualité et d’information jouissant d’une crédibilité

élevée grâce au fort attachement du lectorat au produit.

Ancrage généralement local et régional.

Performance média

quantitative, pénétration

et contacts

Forte pénétration selon le titre et le bassin géographique,

et nombre élevé de contacts en cas d’insertion multiple.

Capacité de communication/rôle

dans

le médiamix

Média de base national, régional et local. Convient aux offres

actuelles, aux actions, à la publicité rédactionnelle ainsi qu’à

l’entretien de l’image et à l’ancrage d’une marque.

Profil des utilisateurs/

contact groupe cible et

média

Formes des offres

publicitaires

Larges couches de la population, avec légère prédominance

chez les hommes et les personnes de formation supérieure

dans les agglomérations. L’attente d’information engendre

une utilisation régulière. Forte identification avec le titre, taux

d’abonnement élevés pour les quotidiens et les hebdomadaires

(classiques). Consommation généralement le matin.

Divers formats possibles (formats standard et spéciaux).

Possibilités d’insertion selon l’environnement. Choix allant de

la monochromie à la quadrichromie et/ou couleurs spéciales.

Encarts séparés et autocollants (individuels) possible.

Coûts

Très large fourchette de tarifs selon le tirage et la pénétration,

le format et la chromie ainsi que le genre de titre (presse

quotidienne classique/presse destinée aux pendulaires/presse

hebdomadaire). Rabais pour placements combinés et rabais

échelonnés en cas de contrat annuel. CC 5–15 %.


Magazines

Avantages

Média de divertissement et d’information, avec informations

et conseils pratiques. Forte compétence thématique pour les

magazines thématiques et spécialisés.

Performance média

quantitative, pénétration

et contacts

Pénétration élevée en cas d’insertion dans des titres d’intérêt

général. Généralement plusieurs contacts par lecteur et par

numéro, nombre élevé de contacts en cas d’insertion multiple.

Capacité de communication/rôle

dans

le médiamix

Média de base national. Convient à la transmission de

messages complexes et approfondis ainsi qu’à l’entretien

de l’image et à l’ancrage d’une marque.

Profil des utilisateurs/

contact groupe cible et

média

Formes des offres

publicitaires

Coûts

Larges couches de la population dans le domaine d’intérêt

général. Ciblage de groupes d’utilisateurs pour des magazines

thématiques et spécialisés. L’attente d’information engendre

une utilisation régulière. Forte identification au titre, taux

d’abonnement élevés pour les magazines classiques. Utilisation

surtout le soir et le week-end.

Divers formats possibles (formats standard et spéciaux).

Possibilités d’insertion selon l’environnement. Possibilité

d’insertion dans le rabat de couverture (gatefolder, etc.).

Choix allant de la monochromie à la quadrichromie et/ou

couleurs spéciales. Encarts séparés, suppléments et

autocollants possible.

Large fourchette de tarifs selon le tirage et la pénétration,

le format ainsi que le genre de titre (magazines grand public,

spécialisés). Tendance à l’application d’un prix unitaire

indépendamment de la chromie. Rabais échelonnés en cas

de contrat annuel. CC 15 %.

Sources: admazing SA (www.admazing.ch) | APG|SGA (www.apgsga.ch) | Clear Channel Suisse SA

(www.clearchannel.ch) | Publicitas Cinecom SA (www.publicitas.ch/cinecom) | Publimedia SA (www.publimedia.ch) |

SWISS TXT (www.swisstxt.ch) | The whole Media SA (www.twmedia.ch) | Cover Media SA (www.covermedia.ch)


Intermédias 130 | 131

Publicité extérieure

Avantages

Média omniprésent pour passants à effet large. Proximité

du message publicitaire. Transmission de brèves informations.

Progression rapide de la pénétration.

Performance média

quantitative, pénétration

et contacts

Capacité de communication/rôle

dans

le médiamix

Profil des utilisateurs/

contact groupe cible et

média

Pénétration, nombre moyen de contacts (OTS) et valeurs de

mémorisation élevés. Une affiche F12 diffusée à 1250

emplacements pendant 7 jours au niveau national permet

d’obtenir une pénétration de 85 % pour 8 contacts par

personne en moyenne (catégorie de contact >0). Valeur de

mémorisation de 50 % en moyenne selon le sujet.

Utilisation comme média de base et d’accompagnement.

Interaction par l’image et les gros titres. Convient à l’actualisation

des produits/noms, aux messages à effet rapide et aux campagnes

de lancement dans le cadre d’un médiamix. Positionnement

géographique précis. Interaction avec des groupes cibles

mobiles. Messages publicitaires dans la rue et au point de vente.

Contacts rapides et nombreux avec des couches de la

population mobiles. Média publicitaire à effet large.

Acceptation élevée. Des critères locaux spécifiques permettent

d’accroître l’interaction avec des groupes cibles mobiles.

Formes des offres

publicitaires

Réseaux et positionnements individuels dans différentes

régions de diffusion: niveau national, région linguistique, villes/

agglomérations. Différents formats et groupes de produits.

Durée d’affichage: 7, 14 ou 21 jours.

Coûts

Fortement variable selon l’utilisation. Exemple SGA,

agglo mérations F12 Big 25, 924 espaces d’affichage, 14 jours:

429 800 CHF (brut). PMC selon le format et la région,

env. 5 CHF à 15 CHF. Rabais échelonnés* de 18 à 46 % pour

les campagnes, CC 5 %. Rabais clients supplémentaires

en fonction de l’investissement annuel.

* Le rabais échelonné est accordé pour des campagnes d’affichage homogènes, dédiées à un produit

ou à une marque, et diffusées durant 8 semaines au maximum.


Cinéma

Avantages

Média de divertissement national et local avec identification

élevée en particulier chez le public cible jeune.

Performance média

quantitative, pénétration

et contacts

Progression lente de la pénétration et faible niveau de contacts

en moyenne. Les périodes de campagnes plus longues

(4 à 6 semaines) sont recommandées. Exemple: 5 semaines

de présence dans tous les cinémas permettent d’obtenir

22 % de pénétration et 1,4 OTS auprès des 14 à 34 ans.

Capacité de communication/rôle

dans

le médiamix

Profil des utilisateurs/

contact groupe cible et

média

Formes des offres

publicitaires

Coûts

Interaction émotionnelle et multisensorielle avec attention

potentiellement élevée (qualité de contact) de la part du public

cible. Utilisation généralement comme média d’accompagnement.

Convient aussi à la publicité locale et régionale (p. ex.

cine pictures ou cine motions). Ciblage des groupes cibles par

le choix des cinémas et du genre de film.

Prédominance de personnes urbaines, actives, aimant les

sorties et ayant une formation supérieure à la moyenne.

50 % des personnes allant au cinéma ont entre 14 et 39 ans,

principal groupe cible: 14 à 34 ans. Utilisation en situation

de loisirs, plutôt le soir. Expérience intense, attention élevée

et détendue, très peu de facteurs perturbateurs.

Couverture nationale des films dans 471 cinémas. 8 center

pools (réservation possible par ville), 2 pools d’agglomération et

3 pools linguistiques. Réservation par genre de film possible

pour 5 genres différents. Cine pictures et cine motions possibles

dans 471 cinémas. Possibilité de formes de publicité spéciales

comme la publicité en 3D, les promotions et les événements.

Film: moyenne annuelle de 30 secondes avec couverture

nationale dans tous les cinémas: env. 88 000 CHF. Niveau

tarifaire selon audience. 8 structures tarifaires saisonnières

entre –25 % et + 45 %. Cine pictures de 217 CHF à 763 CHF,

cine motions (10 secondes) de 310 CHF à 1090 CHF par

cinéma et par mois. CC 15 %.

Sources: admazing SA (www.admazing.ch) | APG|SGA (www.apgsga.ch) | Clear Channel Suisse SA

(www.clearchannel.ch) | Publicitas Cinecom SA (www.publicitas.ch/cinecom) | Publimedia SA (www.publimedia.ch) |

SWISS TXT (www.swisstxt.ch) | The whole Media SA (www.twmedia.ch) | Cover Media SA (www.covermedia.ch)


Intermédias 132 | 133

Marketing direct

Avantages

Média publicitaire de communication personnelle ou

impersonnelle. Capacité d’information élevée et vastes

possibilités de mise en page.

Performance média

quantitative, pénétration

et contacts

Le marketing direct non adressé permet d’atteindre env.

55 % des ménages (45 % avec l’autocollant «Pas de publicité»).

Interaction atteignant quasi 100 % pour le marketing direct

adressé. Contacts multiples possible.

Capacité de communication/rôle

dans

le médiamix

Profil des utilisateurs/

contact groupe cible et

média

Formes des offres

publicitaires

Coûts

Interaction par le texte et l’image. Convient à la publicité

rédactionnelle, à l’échantillonnage, aux catalogues. Non

adressé: distribution globale auprès d’une large partie de la

population. Adressé: vastes possibilités de sélection. Offres

promotionnelles au niveau local et régional (non adressé) et

groupes cibles clairement définis (adressés).

Selon l’adresse de destination, à la maison ou au bureau.

Acceptation plus faible en cas d’envois tous-ménages non

adressés. Pour le marketing direct, selon l’offre et la qualité de

l’interaction. Opportunité de contact direct, peu de pertes de

diffusion. Bonnes possibilités de réponse. Utilisation fréquente

dans le domaine du B2B.

Non adressé: 2,78 mio de ménages et de cases postales, en

majorité desservis par des distributeurs privés. Positionnement

géographique facile à sélectionner. Forte densité de prospectus

certains jours ouvrables. Adressé: matériel d’adresses

disponible pour groupes cibles variés. Différences de qualité

et de prix selon adresses privées et professionnelles.

Non adressé: distribution globale à tous les ménages en

Suisse, jusqu’à 25 g, 228 000 CHF. Coûts de distribution

par 1000 ex.: ∅ 104 CHF (y c. 8 CHF/1000 ex. pour les coûts

de transport). Adressé: coûts pour adresses privées

par 1000 ex. 300 CHF à 600 CHF selon adresses exigées.

Adresses professionnelles: dès 300 CHF pour 1000 ex.


Contacts


Autorités et organisations faîtières

ASA – Association Suisse des Annonceurs

www.swa-asa.ch

Commission Suisse pour la Loyauté

www.loyaute-en-publicite.ch

DETEC – Département fédéral

de l’environnement, des transports,

de l’énergie et de la communication

www.uvek.admin.ch

economiesuisse – Fédération

des entreprises suisses

www.economiesuisse.ch

EGTA – Association of television

and radio sales houses

www.egta.com

OFCOM – Office fédéral de la communication

www.bakom.admin.ch

PROMARCA – Union suisse de l’article

de marque

www.promarca.ch

PS – Publicité Suisse

www.sw-ps.ch

Publicité Romande

www.publicitesuisse.ch

SSA – Société Suisse des Auteurs

www.ssa.ch

SUISA – Coopérative des auteurs

et éditeurs de musique

www.suisa.ch/fr

Swissmedic – Institut suisse des produits

thérapeutiques

www.swissmedic.ch

USAM – Union suisse des arts et métiers

www.sgv-usam.ch

Presse spécialisée dans le marketing

et la communication

cominmag – Magazine de la communication

et des médias

www.cominmag.ch

Klein Report – Service médias de la

branche suisse de la communication

www.kleinreport.ch

Marketing & Kommunikation –

Revue destinée aux spécialistes du

marketing et de la communication

www.marketingmall.ch

mediaforum – Portail pour la communication

et la production médias

www.mediaforum.ch

persönlich – Magazine sur le marketing,

la communication, la publicité et les médias

www.persoenlich.com

Werbewoche – Journal de la branche

du marketing, de la publicité et des médias

www.werbewoche.ch


Contacts 136 | 137

Associations

ADC – Art Directors Club Suisse

www.adc.ch

Adscreen – Communauté d’intérêts adscreen

www.adscreen.ch

ASRP – Association des radios privées

suisses

www.vsp-asrp.ch

ASSP – Association des Sociétés Suisses

de Publicité

www.vsw-assp.ch

ASW – Alliance Suisse d’Agences

de Publicité

www.asw.ch

AWS – Publicité extérieure suisse

www.aussenwerbung-schweiz.ch

BPRA – Association des agences

de relations publiques en Suisse

www.bpra.ch

bsw – leading swiss agencies

www.bsw.ch

comm-on – Association pour la communication

publicitaire

www.comm-on.ch

COPYPRINTSUISSE – Association suisse

des ateliers de reprographie

www.copyprintsuisse.ch

Créatifs romands

www.creatifsromands.ch

Expo-Event – Live communication

association suisse

www.expo-event.ch

FASPO – Association sponsoring

www.faspo.ch

FSF – Fédération Suisse de la Franchise

www.franchiseverband.ch

GfM – Société suisse du marketing

www.gfm.ch

Groupement Romand des Etudes

de Marché

www.grem.info

IAA – International Advertising Association

www.iaa.ch

IAB – Interactive Advertising Bureau

Switzerland

www.iabschweiz.ch

IGEM – Communauté d’intérêts

médias électroniques

www.igem.ch

IGS – Association de l’industrie

graphique suisse

www.druckindustrie.ch

KOMMA – Association professionnelle

pour la communication et le marketing

www.komma.li

Médias Suisses

www.schweizermedien.ch

Promoswiss – Association professionnelle

suisse pour la publicité par l’objet

www.promoswiss.ch

pr suisse – Association Suisse

de Relations Publiques

www.sprg.ch

SADV – Association suisse des éditeurs

de banques de données et d’annuaires

www.sadv.ch

SAVA – Association des régies suisses

annonces et médias

www.sava.ch


SBF – Photographes professionnels

et photodesigners suisses

www.sbf.ch

SCRIPT – Association suisse des rédacteurs

publicitaires

www.scriptweb.ch

sda – swiss design association

www.swiss-design-association.ch

SDV – Association suisse du marketing

de dialogue

www.sdv-dialogmarketing.ch

SGD – Swiss Grafic Designers

www.sgd.ch

SGV – Union Suisse des Graphistes

www.sgv.ch

simsa – swiss interactive media and

software association

www.simsa.ch

SMAMA – the swiss mobile association

for marketers & advertisers

www.smama.ch

SMC – Swiss Marketing

www.swissmarketing.ch

Swissfilm Association – Association suisse

des producteurs de films de télévision,

de films de commande et de publicité

www.swissfilm-association.ch

telesuisse – Association des télévisions

régionales suisses

www.telesuisse.ch

Viscom – Association suisse pour

la communication visuelle

www.viscom.ch

VWP – Association des techniciens

en publicité

www.verband-werbetechnik-print.ch

Recherche et statistiques

ASMS – Association suisse des recherches

de marché et sociales

www.vsms-asms.ch

Fondation Statistique Suisse en Publicité

www.werbestatistik.ch

Media Focus – Entreprise d’études

de marché sur la mesure de la pression

publicitaire

www.mediafocus.ch

Mediapulse SA – Mesure de données

Internet, radio et TV

www.mediapulse.ch

OFS – Office fédéral de la statistique

www.bfs.admin.ch

Publica Data SA – Commercialisation

de données d’utilisation des médias

électroniques, radio et télévision

www.publicadata.ch

SPR+ – Swiss Poster Research Plus SA

www.spr-plus.ch

WEMF REMP SA – Recherche et études

sur les médias publicitaires

www.wemf.ch


Contacts 138 | 139

Régies

Internet TV/Publicité extérieure/

Radio privé/TV privé

www.goldbachgroup.ch

Marketing direct

www.direct-mail-company.com

Marketing direct

www.kbdirect.ch

Médias électroniques

www.goldbachmedia.ch

Médias électroniques

(programmes de SRG SSR)

www.publisuisse.ch

Presse/publicité en ligne/cinéma

www.publicitas.ch

ProSieben / Sat.1 / kabel eins / N24

www.sevenonemedia.ch

Publicité cinéma

www.cinecom.ch

Publicité en ligne

www.adkey.ch

Publicité en ligne

www.admazing.ch

Publicité en ligne

www.tradedoubler.ch

Publicité en ligne/Presse

www.adx.ch

Publicité en ligne/Presse

www.publimedia.ch

Publicité extérieure

www.apgsga.ch

Publicité extérieure

www.citylights.ch

Publicité extérieure

www.clearchannel.ch

Publicité extérieure

www.neoadvertising.com

Publicité extérieure

www.starplakat.ch

Publicité stations radio privées

www.spotpromotion.ch

Publicité stations radio privées/

TV régionales/Publicité extérieure/

cinéma

www.covermedia.ch

Screens (Health & Beauty Channels)

www.excommedia.ch

Télétexte (programmes de SRG SSR)

www.swisstxt.ch

TV privé

www.joiz.ch

TV privé

www.startv.ch

TV/Radio régional

www.belcom.ch

Zattoo

www.zattoo.com


NOTES


NOTES


NOTES


NOTES

More magazines by this user
Similar magazines