téléchargement de impact avril 2013 [PDF] - Publisuisse SA

publisuisse.ch

téléchargement de impact avril 2013 [PDF] - Publisuisse SA

Agenda

Regard croisé

Une valeur de cœur

23 avril 2013

publisuisse mediavision 2013

L’évolution des valeurs s’est accélérée ces dernières années, notamment en raison de la numérisation progressive. Que signifie le changement

vertigineux pour les médias et les spécialistes du marketing? Pendant un après-midi, les experts des médias et du marketing ainsi

que des intervenants renommés se pencheront sur cette question. Le professeur Richard David Precht, auteur, philosophe et penseur

alternatif, consacre ainsi son intervention sur le thème de la morale et associe les dernières découvertes dans le domaine des neurosciences

à des réflexions philosophiques. Quant à Manfred Tautscher, directeur de l’institut Sinus, il explique les raisons du changement

social et de l’émergence de nouvelles valeurs en Suisse. Une table ronde animée par Urs Gredig réunissant des experts des médias et du

marketing complète la manifestation. Enfin, un buffet dînatoire offre l’occasion de faire la connaissance des intervenants et d’approfondir

le sujet avec d’autres participants.

SRF Studio 1 Zurich, à partir de 15 h 30

www.publisuisse-mediavision.ch/fr

23/24 mai 2013

SwissMediaForum

SwissMediaForum réunit des leaders d’opinion de la politique,

de l’économie et des médias – avec pour but d’échanger des avis

et de s’inspirer mutuellement. Le rendez-vous se passe sur fond

du changement médiatique fondamental qui modifie les modèles

commerciaux des entreprises de médias et redéfinit les jonctions

entre espace public, entreprise et politique. Les conférences,

panels et discussions ouvertes sont censés apporter des éclairages

révélateurs et créer une plus-value pour les participants.

KKL Lucerne

www.swissmediaforum.ch

7/8 juin 2013

Journée de la publicité et 88 e assemblée des délégués

de Publicité Suisse PS

Thème de cette année: «La publicité au service des consommateurs –

séduction ou information».

Neuchâtel

www.sw-ps.ch

13 juin 2013

Journée de la marque – Congrès suisse des marques 2013

Le Congrès suisse des marques réunit plus de 350 décideurs:

conférences et forums mettent en réseau de petites entreprises

B2B, des grandes agences de marketing et des associations.

The Dolder Grand, Zurich

www.marken-kongress.ch

12/13 septembre 2013

Congrès suisse des médias 2013

Le prochain Congrès suisse des médias sera consacré au thème

du changement dans la branche médiatique. La consommation

des médias est en pleine évolution et des titres connus disparaissent

ou ne sont plus disponibles qu’en format numérique.

Comme chaque changement apporte aussi des opportunités,

de passionnants exposés du Congrès suisse des médias éclaireront

la voie vers le renouveau.

Interlaken

www.schweizermedien.ch

A bientôt édition 2/13

Le prochain numéro du magazine impact avec le cahier inséré impact zoom paraîtra en juillet 2013.

Impressum

Edité par publisuisse SA: Giacomettistrasse 15, case postale 610, 3000 Berne 31, téléphone +41 (0)31 358 31 11, fax +41 (0)31 358 31 00,

www.publisuisse.ch. Equipe rédactionnelle: Markus Hollenstein, Reto Burkhalter, Alexa Henschel, Sabine Buri, Roland Kopf, Thorsten Kaletsch

(textatelier). Concept et maquette: tasty graphics gmbh, Berne. Rédaction: textatelier.ch, Bienne. Illustrations: dasross.ch. Traduction: François

Grundbacher. Droit d’auteur: l’utilisation d’articles parus dans impact n’est autorisée qu’en citant la source. Dans ce cas, veuillez nous envoyer

des exemplaires. Courrier des lecteurs, abonnements et changements d’adresses: SVP par e-mail à impact@publisuisse.ch. impact paraît trois

fois par année en version allemande et française et peut être abonné gratuitement sur www.publisuisse.ch / impact.

Un individu sans valeurs morales aura autant de mal qu’un autre serré

dans un corset de valeurs figées. Le premier patauge dans la mare du

nihilisme où plus rien n’a d’importance, le second est menacé par un

destin de fondamentaliste glissant subrepticement vers l’isolement social.

Ni l’inconsistance nihiliste ni la peur paralysante du changement sont des

bases de valeurs utiles.

La paix? Chacun l’acceptera sans doute comme une valeur désirable. La liberté?

Pareil. La solidarité? Quelques objections surgissent. Trop à gauche!

Il faut nous rapprocher davantage du sujet et regarder au-dedes valeurs

populaires comme la paix et la liberté. Celles-ci sont en effet incontestables.

Aucun changement n’est même envisageable.

Changement des valeurs? Cela me fait aussitôt penser à mes élèves du

gymnase de Zoug. Chaque fois que nous avons abordé la Genèse, ils ont

protesté. «Quel délire!» était le refrain repris quasi unanimement. «Sans

blague, Dieu aurait créé le monde en sept jours?» L’indignation des jeunes

gens renvoie au courant dominant de notre époque: seul est considéré

comme vrai ce qui peut être scientifiquement prouvé. Tout le reste n’existe

pas. Dictat de l’intellect!

Reconnaître par les seules forces de la raison est certes merveilleux mais

tout à fait partial. Il existe au moins une autre source de connaissance: le

cœur. Le philosophe Blaise Pascal avait déjà trouvé une formule concise:

«Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.» Le siècle des Lumières

a balayé les conceptions de Pascal. Mais à l’abri des regards, les

religions ont continué discrètement à veiller sur elles.

Changement des valeurs à notre époque? Pas vraiment. Plutôt la redécouverte

d’une valeur oubliée. En ce début de XXI e siècle, notre société est

sur le point d’exhumer la connaissance intuitive longtemps dédaignée.

La connaissance intellectuelle reste cependant à ses côtés comme valeur

égale. Dans ce sens, nous sommes témoin d’une évolution rampante. Je

parie qu’il en résultera une société plus pacifique.

Mes élèves ont cessé de rire quand ils ont découvert que le récit biblique

de la Genèse ne prétend à aucune explication scientifique. Ils ont saisi la

compétence fondamentale de ce texte mythologique qui entend thématiser

la question du sens de l’existence à laquelle la science n’a absolument rien

à contribuer. Les êtres humains ont besoin des deux: recevoir une explication

sur les mécanismes de la vie et y trouver un sens.

La science et la technique vantent les mérites de la curiosité. Cela est précieux

mais ne suffit pas parce qu’elles ne font pas complètement l’homme.

L’esprit rationnel est aujourd’hui accompagné de la vertu de modestie de ne

pas tout savoir – une valeur de cœur dont nous avons absolument besoin.

Pasteur et biographe de Hitzfeld

Josef Hochstrasser (66 ans) a été un prêtre de

l’église catholique romaine avant de tomber

amoureux d’une femme et de se marier. Il vit

depuis 24 ans comme pasteur réformé et a par

ailleurs enseigné jusqu’à il y a six mois au gymnase

de Zoug. Par ailleurs, Josef Hochstrasser

est l’auteur de plusieurs livres, dont une biographie

de l’entraîneur de l’équipe nationale de

football Ottmar Hitzfeld.

30

impact 1 | avril 2013

impact 1 | avril 2013 31

More magazines by this user
Similar magazines