Fiche Pratique : Les facteurs clés d'un bon positionnement des ...

quimper.cci.fr

Fiche Pratique : Les facteurs clés d'un bon positionnement des ...

Fiche Pratique : Les facteurs clés d’un bon positionnement

des pages de son site web sur Google

90 % des recherches sur le web passent par les moteurs de recherche.

90 % du trafic généré par les moteurs de recherche provient des 3 premières pages de résultats.

Google est de très loin le moteur de recherche le plus utilisé : Environ 90 % des « requêtes sur

moteur de recherche » en Europe.

L’optimisation de son référencement (positionnement) est le 1 er levier de la visibilité sur Internet.

Règle n°1 : Avoir un site bien fait, bien hébergé et rapide.




Le Noms de domaine : Il doit dans la mesure du possible contenir les mots clés stratégiques pour

votre activité. Mais il est aussi conseillé de ne pas changer de noms de domaine car l’ancienneté

est un critère pris en compte.

Le temps de chargement des pages : Critère qui a pris de l’importance ces dernières années

(Google Caféine). Il convient donc d’alléger (sans perdre en attractivité pour autant), optimiser le

poids des images et de bien dimensionner l’hébergement de son site web.

L’accessibilité des pages : Critère qui peut être très pénalisant. Il est donc impératif de ne pas

avoir dans son site web des pages « non trouvées » (erreurs 404) ou des liens cassés.

Les moteurs de recherche ne référencent pas des sites web mais des pages web. A l’exception des

critères ci-dessus, le travail d’optimisation de son référencement naturel se fait page par page.

Règle n°2 : Avoir du contenu texte de qualité et si possible en quantité.




Un gros site (plus de 100 pages) aura bien plus de chances d'être bien positionné qu'un petit site

de 10 pages.

Plus de contenu = plus de mots-clés susceptibles de correspondre à des recherches sur Google.

Attention aux sites en Flash… graphiquement très sympa mais pas facile à optimiser en termes de

référencement. Idem pour le Javascript et les frames.

C’est l’élément le plus important, car c’est la base qui permet de mettre en place les autres critères

importants pour l’optimisation du référencement.

Rappelez-vous que Google indexe la totalité de vos pages.

Mais votre contenu doit être pertinent et optimisé pour les internautes, il doit évoluer (mise à jour,

modification partielle, etc.) très régulièrement, et il doit aussi être pensé pour les robots de Google,

sans exagération !

18/01/2011 www.marketing-tourisme.net


Règle n°3 : Avoir une réflexion stratégique sur ses mots clés.

Tout travail d’optimisation du référencement de ces pages repose sur un choix pertinent de mots clés !




1 thème = 1 page, c’est très important. Il est quasiment impossible de référencer une page sur

plus de 2 ou 3 mots clés ou plus d’une expression (combinaison de + de 3 mots clés).

Il est primordial de bien définir les mots clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner et les

pages les plus pertinentes en termes de contenu que vous souhaitez optimiser sur ces mots clés.

Pour cela, vous pouvez :

o Chercher la cohérence avec votre contenu.

o Utilisez votre intuition.

o Utilisez les retours de vos clients (il faut leur demander !).

o Utiliser votre outil d’analyse statistique (quelles sont les pages les plus visitées, quels sont

les mots clés tapés ...).

Attention, le niveau de concurrence sur certains mots clés ou combinaison de mots clé doit

pondérer vos choix (rien ne sert d’affronter des très grands quand on est petit …).

Le générateur de mot clés Google (http://adwords.google.com/select/KeywordToolExternal)

donne une indication sur le niveau de concurrence, mais aussi le volume de recherche mensuel.

Le volume de pages indexées sur les requêtes (mots clés) ciblées est aussi un indicateur :

Jusqu’à 100.000 résultats : pas de soucis, on peut bien se positionner sur ce terme en

optimisant de façon professionnelle les pages web de son site : titre, texte visible, liens, etc.

De 100.000 à 500.000 résultats : la concurrence est plus forte, il sera donc plus complexe de

positionner ses pages, mais cela reste tout à fait possible. Cela prendra peut-être plus de

temps et demandera une optimisation plus fine.

Au delà de 500.000 résultats : l’approche est plus aléatoire et à priori il apparaît difficile de se

positionner sur ce terme.


Favoriser les expressions ou les combinaisons de mots clés à plus 3 mots, bien souvent moins

concurrentielles et plus ciblées, donc plus efficace (cf. longue traîne).

Règle n°4 : Concevoir chacune de vos pages pour les internautes mais aussi pour les robots de

Google !


Le contenu textuel de votre site doit être riche (règle n°2) et ciblé page par page.

Ce contenu doit mettre en exergue les mots clés que vous avez pris soin de définir (règle n°3) :

o dans l’url

o dans les titres, sous-titres et en début de paragraphe.

o dans le contenu texte (gras, couleur, souligné…).

o dans des liens hypertexte.

De la même manière ce qui se voit pour l’internaute doit se voir pour les moteurs de

recherche.

18/01/2011 www.marketing-tourisme.net


Vous devez prendre soin de bien renseigner :

o Les balises «META» dont la balise «META Title». (Attention : un titre différent pour chaque page).

o Les balises sémantiques


Le traitement des images doit également être optimisé en rajoutant une balise de description

(balise ALT) pour chaque élément graphique de la page. Cette description textuelle doit être

en cohérence avec les contenus textuels de la page.


Le maillage interne de vos pages au moyen de liens ciblés sur vos mots clés (en plus de

l’arborescence) est un point important (bannir les « cliquer ici »).

Règle n°5 : Avoir un maximum de liens externes (Backlinks) pertinents et qualitatifs sur les

pages importantes de son site web.

C’est sans aucun doute le meilleur moyen d’optimiser le positionnement de vos pages.







Privilégiez les liens avec des sites web cohérents par rapport à votre activité. Google analyse la

cohérence des mots clés entre les sites qui sont « en lien ». Lorsque ça n’a rien à voir, ça ne joue

pas en faveur du positionnement.

Utilisez autant que possible les mots clés sur lesquels vous voulez vous positionner dans ces

liens. Google considère que lorsqu’un lien est fait sur un mot clé ou une expression, cela signifie

que la page en question est pertinente sur ce mot ou cette expression.

Privilégiez le fait d’avoir des liens avec des pages ayant un bon « Page Rank ». Pour afficher le

Page Rank sur son navigateur, il suffit de télécharger la barre d’outils Google (lien) et de cocher

l’option Page Rank

Augmenter le nombre de vos backlinks de manière régulière (pas tout d’un coup).

Si possible, favoriser les échanges de lien à plusieurs (en réseaux). Le site A fait un lien vers le

site B, le site B fait un lien vers le site C qui lui fait un lien vers le site A.

Assurez-vous que les backlinks qui pointent vers les pages de votre site web sont bien fait

(techniquement parlant). (voir exemples ci-après)

18/01/2011 www.marketing-tourisme.net


Exemple d’un bon lien en texte :

Bon car l’information sémantique (texte cliquable) est stratégique pour la page cible « hôtel de

charme dans le Finistère ». Cela favorise le positionnement de la page concernée sur la requête

« hôtel de charme dans le Finistère ».

Exemple d’un bon lien en image :

Bon car l’information sémantique (attribut ALT / TITLE) est complète et aide pour la requête « hôtel

de charme dans le Finistère », et l’attribut TITLE améliore la lisibilité du lien.

Règle n°6 : Développer sa présence et des actions sur les médias sociaux.

Les médias sociaux sont de plus en plus impactant pour le positionnement :

Plus vos pages seront partagées, aimées (Facebook), retweetées (Twitter) ou notées (sites d’avis), plus

vous allez améliorer leur référencement naturel. C’est un critère qui prend une importance grandissante

dans l’algorithme de Google (Idem pour Bing).

Mais attention, c’est la mise en œuvre d’une stratégie intelligente et pas mal de temps consacré aux

média sociaux qui engendre des backlinks et pas l’inverse.

On ne peut et on ne doit pas utiliser les médias sociaux simplement pour obtenir des backlinks. D’ailleurs,

il n’y a à peu près aucune chance pour que cela fonctionne, mais ce qui peut arriver, c’est que ce type de

démarche se retourne contre vous et nuise à votre e-réputation.

Quelques ressources utiles :

http://www.woorank.com/ est un outil gratuit (version de base) et assez précis aux dires des spécialistes

du référencement. Il vous attribue une note en fonction de l’évaluation de nombreux critères. Et surtout

vous permet de voir quels sont les principaux leviers d’amélioration.

NB : Ce n’est pas exhaustif, mais c’est déjà pas mal). Attention : il note très sévèrement 60/100 est une bonne note.

http://www.webrankchecker.com/ est un outil gratuit qui permet de tester le positionnement de vos

pages sur des mots clés.

http://www.google.fr/intl/fr/webmasters/guidelines.html : Les règles données par Google.

http://www.google.fr/intl/fr/webmasters/seo.html : Les outils recommandés par Google.

18/01/2011 www.marketing-tourisme.net

More magazines by this user
Similar magazines