21.06.2014 Views

French Horn & Tuba - Sample Modeling

French Horn & Tuba - Sample Modeling

French Horn & Tuba - Sample Modeling

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

<strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong><br />

Guide Utilisateur v. 1.02


Table des matières<br />

Avant de commencer 3<br />

Kontakt 4 3<br />

Installation 3<br />

Activation en ligne 3<br />

Convention de nommage des notes MIDI 3<br />

Configuration requise 4<br />

Charge CPU 4<br />

LE PLUS IMPORTANT 5<br />

Introduction 6<br />

Les Instruments 7<br />

Les sourdines 8<br />

L’interface Graphique (GUI) 9<br />

Réassignation de la Dynamique 10<br />

Boutons des contrôleurs 11<br />

Les Contrôleurs et leur fonction 12<br />

Volume contrôlé par CC7 14<br />

Les sourdines 15<br />

Réassignation des contrôleurs continus 15<br />

Mode Contrôleur à vent 16<br />

Mode Contrôleur de souffle 17<br />

Durée du Portamento 17<br />

Transposition 18<br />

Micro accordage 18<br />

Techniques de jeu 20<br />

“Ensemble” <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> 23<br />

Les commutateurs de jeu (Keyswitches) 24<br />

Support technique 28<br />

Mises à jour 28<br />

2


Avant de commencer<br />

Avant d’installer “<strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong>”, veuillez lire très attentivement ce qui suit :<br />

Lecteur Kontakt version 4<br />

The <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong> est fourni avec le lecteur Kontakt version 4.2 de NI, la version lecteur<br />

de l’échantillonneur phare de Native Instruments. Il apporte de nombreuses corrections et<br />

nouvelles fonctionnalités, incluant le support des processeurs multi-cœurs, de la mémoire<br />

étendue et des OS 64 bit, l’optimisation du streaming disque (DFD), une meilleur compatibilité<br />

avec certains OS et programmes hôtes, le support de l’aftertouch, etc... Le lecteur est fourni<br />

avec un programme d’installation séparé, et aucun logiciel supplémentaire n'est exigé pour<br />

pouvoir jouer de cet instrument. Le programme fonctionne aussi bien en mode autonome que<br />

sous forme de plugin. Les formats suivants sont supportés : VST, DXi, RTAS et AU. Pour plus de<br />

détails, référez-vous au manuel du lecteur Kontakt.<br />

Echantillonneur Kontakt version 4<br />

Les instruments peuvent également être chargés et joués dans l’échantillonneur Kontakt 4.2.<br />

Veuillez noter que, bien que nos instruments puissent être chargés et joués avec la version<br />

complète de Kontakt, ils ne peuvent ni être ouverts ni être modifiés, la programmation de<br />

l’instrument et l’accès aux échantillons n’étant pas permise.<br />

Kontakt 5<br />

Les utilisateurs de Kontakt 5 (version lecteur ou échantillonneur) peuvent charger et jouer<br />

<strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong>.<br />

Installation<br />

Lisez soigneusement et suivez les instructions contenues dans le guide d’installation séparé.<br />

Remarque : Si la version complète de Kontakt ou le lecteur Kontakt, version 4.2 ou<br />

supérieure, est déjà installée sur votre système, passez simplement la procédure<br />

d’installation du lecteur. Les versions plus anciennes de Kontakt ne sont pas<br />

utilisables.<br />

Remarque: Dans le cas où votre ordinateur ne possède pas de connexion internet et<br />

que l’activation offline est requise, ou bien si vous avez besoin de support<br />

lors de l’installation, l’activation ou l’utilisation des instruments, veuillez<br />

contacter le support de Native Instruments :<br />

http://www.native-instruments.com/support.info<br />

Remarque : la convention de nommage des notes MIDI utilisée est : le Do (C) du<br />

milieu est le Do3, correspondant à la note MIDI n°60.<br />

3


Systèmes d’exploitation<br />

Configuration requise<br />

PC:<br />

Windows 7, Vista ou XP, 32 ou 64 bit<br />

Mac:<br />

Processeur Intel uniquement, Mac OS 10.5, 10.6 ou 10.7<br />

Ordinateur<br />

The <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong>, comme les autres instruments <strong>Sample</strong>modeling (The Trumpet, the<br />

Trombone et la famille des saxophones) offre un réalisme et une expressivité sans précédent.<br />

Cependant il sollicite beaucoup la CPU. Un PC ou Mac avec un processeur Core2Duo d’au moins<br />

1,6 GHz CPU est requis.<br />

Des configurations plus anciennes et moins puissantes peuvent se montrer suffisantes.<br />

Cependant, ceci peut nécessiter d’agrandir la taille des buffers, d’augmenter la latence et de se<br />

limiter à un seul instrument actif à la fois.<br />

Remarque : cependant, ceci n’est pas un réel problème. Pour remédier à cela on peut<br />

utiliser la fonction de gel (freeze) ou, mieux encore, exporter la piste MIDI en audio.<br />

Remarque importante concernant la charge CPU<br />

Charger plusieurs instruments sur une seule instance de Kontakt conduit à une<br />

utilisation moins efficace des processeurs multi-cœurs, et à une<br />

charge CPU accrue. Dans le cas où vous rencontrez une charge excessive du<br />

processeur et/ou des décrochages du son, nous recommandons fortement d'utiliser<br />

une instance distincte de Kontakt pour chaque instrument.<br />

Carte audio<br />

Un matériel audio de bonne qualité ainsi que des pilotes (drivers) offrant une faible latence sont<br />

exigés (pilotes compatibles ASIO pour les PC). Nous recommandons une taille de buffer de 256<br />

échantillons ou 512 échantillons (latence plus élevée mais occupation CPU moins élevée).<br />

Interface MIDI<br />

Une interface MIDI sera requise pour l’utilisation d'un clavier MIDI, d’un autre contrôleur MIDI ou<br />

d'un séquenceur externe, à moins que la connexion soit établie par USB.<br />

Clavier ou contrôleur à vent<br />

Un clavier Midi de cinq octaves, assignable de Do -2 à Do 5, possédant une molette de pitchbend<br />

et de modulation (ou équivalent : joystick, …), une pédale d'expression (ou un contrôleur de<br />

souffle) ou bien un contrôleur à vent constituent le strict minimum pour un jeu en temps réel.<br />

Afin d’exploiter au mieux les capacités d'expressivité de l'instrument, nous vous recommandons<br />

l’utilisation d’un clavier Midi de 6 octaves et possédant plusieurs contrôleurs physiques<br />

assignables tels que les pédales d’expression et de soutien ou bien un contrôleur à vent.<br />

Séquenceur.<br />

Si le jeu temps réel n'est pas envisagé (vous raterez cependant quelque<br />

chose), l’utilisation d’un séquenceur peut éviter l’achat de plusieurs contrôleurs physiques MIDI,<br />

tout en gardant un contrôle total sur l'expressivité de l'instrument. “The <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong>” a<br />

4


été entièrement testé avec plusieurs séquenceurs, tel que Cubase, Ableton Live, Digital<br />

Performer, Logic et Sonar.<br />

Formats de Plugin supportés<br />

PC:<br />

VST ou RTAS, 32 ou 64 bit<br />

Mac:<br />

AU ou VST, 32 ou 64 bit<br />

(Pour plus de détails veuillez-vous référer aux spécifications de Kontakt 4.2 ou 5 sur le site internet de<br />

Native Instruments)<br />

LE PLUS IMPORTANT :<br />

A l’instar des vrais instruments, et contrairement aux librairies d’échantillons<br />

conventionnelles, <strong>French</strong> <strong>Horn</strong>& <strong>Tuba</strong> permet d’effectuer une transition continue de<br />

la dynamique (de ppp à fff) sans altération de la phase. Pour accomplir cela, un<br />

contrôleur physique MIDI continu approprié, tel qu’une pédale d’expression (CC11) ou<br />

de volume (CC7), un contrôleur de souffle ou à vent (CC2) est absolument<br />

nécessaire.<br />

SANS CES CONTRÔLEURS, L’INSTRUMENT NE FONCTIONNERA PAS ET AFFICHERA UN<br />

AVERTISSEMENT.<br />

D’autres contrôleurs physiques MIDI, tel que des potentiomètres linéaires ou rotatifs<br />

ou molette d’expression, bien que non recommandés, peuvent être utilisés à cet<br />

effet. Veuillez-vous référer à la section Réassignation de ce guide pour de plus amples<br />

détails.<br />

Astuce : En désactivant la piste de <strong>French</strong> <strong>Horn</strong>& <strong>Tuba</strong> les utilisateurs de Logic Audio<br />

réduiront sensiblement la charge CPU et amélioreront considérablement les<br />

performances globales du système.<br />

Astuce : Il se peut que certains utilisateurs de Sonar constatent un blocage de notes<br />

(hanging note) lors de l'arrêt de la lecture de la séquence. Ceci est dû au fait que<br />

Sonar envoie une commande « All-Notes-Off » quand la touche "Arrêt" est pressée. Le<br />

problème peut être facilement résolu en cochant l’option « Accept all notes off/all<br />

sounds off » dans “Instrument Options -> Controller”, comme montré ci-dessous.<br />

5


Introduction<br />

Le cor d’harmonie est un instrument très polyvalent, expressif, dynamique et est utilisé dans la<br />

majorité des styles musicaux. Il couvre une gamme extrêmement large de dynamique. Avec sa<br />

sonorité riche et chaude, il se marie parfaitement avec les autres instruments. Avec son<br />

fortissimo plein et brillant, c’est un instrument indispensable pour toute orchestration<br />

spectaculaire « dans le style Hollywood ». Le cor d’harmonie est un instrument extrêmement<br />

difficile à jouer, nécessitant une pratique intensive et une grande dextérité. Il est<br />

également extrêmement difficile à imiter - un véritable défi pour les développeurs d'instruments<br />

virtuels. C'est pourquoi nous l’avons gardé pour la suite. Nous pensons que les résultats sont<br />

remarquables. Et, contrairement au vrai cor d’harmonie, notre cor d’harmonie virtuel est<br />

très facile à jouer ...<br />

<strong>Tuba</strong> – le plus grand des cuivres - couvre la gamme la plus grave de l'échelle musicale et n'est<br />

vraiment pas limité à un usage comique du tout ... Il contribue remarquablement à la plénitude<br />

de la sonorité orchestrale en doublant souvent les lignes de basse, mais sert aussi de basse<br />

dans les sections de cuivres ou les fanfares, ainsi que d'instrument soliste, jouant tous les<br />

styles musicaux possibles.<br />

A l’instar des autres instruments basés sur Kontakt de <strong>Sample</strong>modeling, <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong><br />

utilise la technologie propriétaire "Harmonic Alignment » de Giorgio Tommasini. Contrairement<br />

aux librairies d’échantillons conventionnelles, Il permet d’effectuer une transition continue de<br />

la dynamique (de ppp à fff) sans altération de la phase.<br />

En outre, <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong> utilise comme matériau de base des échantillons enregistrés à<br />

partir de vrais instruments. Ceci s’est révélé être le meilleur choix pour préserver les<br />

caractéristiques du timbre de l’instrument original. Nous avons employé des techniques<br />

d'enregistrement dernier cri et des placements de microphone avisés pour garder les<br />

caractéristiques de rayonnement du son de l’instrument. Tous les sons ont été enregistrés dans<br />

une pièce anéchoïde (chambre sourde).<br />

Pourquoi anéchoïde ?<br />

Le but de l'enregistrement en chambre sourde était triple :<br />

1) éviter la « contamination » des sons purs du cor d’harmonie ou du tuba par les<br />

résonances non contrôlées d'une acoustique particulière<br />

2) permettre un traitement de « l'alignement harmonique » sans artefact<br />

3) fournir des articulations et phrases propres comme base de données pour créer « le<br />

modèle adaptatif ». (Voir ci-dessous).<br />

Premières Réflexions<br />

Pour retrouver toute la richesse de timbre de l'instrument, y compris son rayonnement, nous<br />

avons développé notre propre réponse d’impulsion de “premières réflexions”, ajoutant un<br />

espace virtuel à ce son anéchoïque. L’intensité de cet effet peut varier de zéro (son pur<br />

totalement dépourvu d’écho) à légèrement “roomy”, et ceci reste sous le contrôle total de<br />

l’utilisateur.<br />

Ce que nous avons finalement obtenu est loin d’être le son «morne» à quoi pouvaient s'attendre<br />

certains mais au contraire, un timbre pur, vif, homogène et sans coloration.<br />

6


Les Instruments<br />

Le Pack « <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong> » inclus plusieurs instruments :<br />

- Solo <strong>Horn</strong> (“<strong>French</strong> <strong>Horn</strong>”) : recommandé pour n'importe quel usage en solo. Il possède un<br />

timbre bien équilibré et un motif de première réflexion neutre.<br />

- <strong>French</strong> <strong>Horn</strong>s 2, 3 and 4, qui non seulement sonnent légèrement différemment mais ont une<br />

réponse légèrement différente aux contrôleurs entrant. Ces instruments sont recommandés<br />

pour les ensembles utilisant des pistes MIDI séparées.<br />

- Quatre cors d’harmonie supplémentaires, contenant le terme "for Unison Ensemble",<br />

spécialement conçus pour l'obtention d'un effet d'ensemble réaliste, même lorsque pilotés<br />

par la même piste MIDI.<br />

- Un patch multi "Unison <strong>Horn</strong>s" prêt à l’emploi, incluant ces quatre instruments spécialement<br />

conçus, correctement réglés au niveau du volume et de la panoramique, plus<br />

une ambiance/réverbération à convolution appropriée. Cette configuration exploite<br />

un algorithme spécialement conçu de "fabricant d’ensemble", permettant d’obtenir un<br />

unisson réaliste même lorsque vous utilisez la même source MIDI pour tous les instruments.<br />

- Tous les cors couvrent la gamme La0 – Sol4.<br />

- Le <strong>Tuba</strong>, couvre la gamme de toute la famille tuba, du <strong>Tuba</strong> Contrebasse au <strong>Tuba</strong> Fa, à<br />

savoir : du Do0 au Fa3<br />

Tous ces instruments sont maintenant au bout de vos doigts… Vous pouvez vraiment les JOUER –<br />

former le son comme un vrai instrumentiste le ferait. Mais veuillez lire le manuel auparavant<br />

pour en apprendre d’avantage sur la façon d’en tirer le meilleur parti. C’est facile et intuitif<br />

mais, comme tout instrument de musique, « <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong> » nécessite une certaine<br />

pratique et expérience. Vous apprendrez certainement très rapidement à en jouer ! Les<br />

démonstrations que nous avons créé démontrent combien nos instruments sont réalistes. Si vous<br />

voulez en apprendre plus au sujet de la façon dont celles-ci ont été réalisées, visitez la page<br />

démonstration de “<strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong> » de notre site web et téléchargez les démos que nous<br />

avons créées pour vous ainsi que leur fichier MIDI.<br />

7


Les Sourdines<br />

Les sourdines sont des accessoires affectant le timbre et/ou le volume d'un instrument.<br />

Les sourdines pour cuivres sont le plus souvent en forme de cône et sont insérées dans le<br />

pavillon. Selon leur forme ou matériau (métal, bois, plastique) elles peuvent modifier le son de<br />

manière très significative.<br />

Les sourdines les plus communément utilisées pour le cor d’harmonie sont :<br />

Sèche « Straight » ou sèche en bois - en forme de cône et creuse - fournit un son plus<br />

« nasal et métallique ». Elle est disponible pour tous les cuivres.<br />

Sourdine d’arrêt, est uniquement pour le cor d’harmonie. C’est une petite cloche en<br />

cuivre insérée dans le pavillon de l’instrument, coupant complètement le flux d’air. Le<br />

résultat est un son “buzzy”, qui peut aussi être obtenu par le joueur de cor en insérant<br />

profondément sa main serrée dans le pavillon de l’instrument.<br />

Pour des besoins particuliers, certains effets supplémentaires peuvent être chargés à partir du<br />

menu Mute <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> : "Bell Res. 1-3 ".<br />

Cette option émule les résonances métalliques typiques du cor et est plus efficace dans les<br />

dynamiques les plus élevées.<br />

Le <strong>Tuba</strong> peut être joué avec une énorme sourdine droite. Mettre en sourdine le <strong>Tuba</strong>, n'est<br />

cependant pas très commun. Nous avons employé des technologies sophistiquées pour capturer «<br />

l’empreinte acoustique » de chacune d’entre elle, « empreintes » qui ont été ensuite codées<br />

dans une impulsion de réponse appropriée. Ces impulsions peuvent être chargées en une fraction<br />

de seconde à partir d'un menu déroulant de l'interface graphique, ou par l'intermédiaire du<br />

protocole MIDI, en utilisant le contrôleur continu n° 100 (voir page 15).<br />

8


L’interface Graphique<br />

Voici comment se présente l'instrument au chargement. Un message d'avertissement<br />

apparaît, vous rappelant qu’un contrôleur d’expression (cc11, cc7 ou cc2) est<br />

absolument nécessaire pour le bon fonctionnement de l'instrument.<br />

Sur réception d’événement MIDI en provenance d’un des contrôleurs d’expression (à<br />

l’aide de votre clavier ou toute autre source Midi, tel qu’un contrôleur à vent ou un<br />

séquenceur), l'avertissement disparaît et l'instrument devient entièrement opérationnel.<br />

Le bouton gris situé dans le bon coin inférieur droit donne accès à un menu déroulant.<br />

Vous pouvez choisir parmi plusieurs options :<br />

9


Réassignation de dynamique<br />

Il est bien connu que les claviers Midi n'ont pas tous la même réponse à la<br />

dynamique voire même pour certains ont une réponse inégale. Ceci peut fortement<br />

influencer le jeu d'un instrument virtuel. Pour éviter ce problème, l'instrument<br />

détecte automatiquement le manque d'homogénéité ou la non-linéarité émise par<br />

le clavier au niveau de l'attaque et fournit une réassignation automatique pour chaque courbe de<br />

vélocité souhaitée.<br />

En sélectionnant « Vel.curve » dans le menu déroulant le logiciel affichera l’interface de<br />

réassignation de vélocité :<br />

Par défaut, la réassignation de vélocité est désactivée.<br />

La réassignation de vélocité est activée en cliquant sur le bouton « Mapping », bouton dont la<br />

couleur passera au jaune.<br />

Maintenant, le rapport entre la vélocité d’entrée (axe des abscisses) et la vélocité de sortie (axe<br />

des ordonnées) est représenté par le graphique supérieur. Une ligne droite partant du coin<br />

inférieur gauche au coin supérieur droit signifie une assignation de vélocité linéaire. Le<br />

graphique peut être directement édité avec votre souris, de sorte que vous puissiez programmer<br />

n'importe quelle réponse de vélocité donc vous auriez besoin.<br />

Pour compenser un comportement non linéaire de votre clavier, un procédé de calibrage<br />

automatique est fourni. Cliquez simplement sur le bouton « Calibration » et l’interface<br />

graphique s’affichera comme ceci :<br />

supérieur.<br />

Maintenant tout ce que vous avez à faire est de<br />

frapper n'importe quelle touche du clavier avec<br />

différentes vélocités au hasard, en essayant de<br />

couvrir la plage complète des vélocités. Chaque<br />

nouvelle vélocité de sortie apparaîtra comme une<br />

nouvelle barre dans le panneau inférieur. La courbe<br />

globale de vélocité en sortie de votre clavier sera<br />

progressivement mise à jour dans le panneau<br />

Réponse d'un clavier non linéaire.<br />

Après avoir fini avec le processus de réassignation<br />

automatique, c.-à-d. lorsque vous remarquez que<br />

plus aucune nouvelle barre de vélocité n'apparaît,<br />

désactivez la calibration en cliquant sur le bouton<br />

jusqu'à ce qu'il passe au gris. A partir de<br />

maintenant, la compensation de la non-linéarité du<br />

clavier sera effective si « Mapping » est activé (c’est<br />

10


à dire en jaune). Vous pouvez également corriger la courbe compensée avec votre souris.<br />

Veuillez noter que tous ces changements seront sauvegardés pour pouvoir être utilisés lors des<br />

prochains chargements de l'instrument.<br />

Boutons des contrôleurs<br />

Tous les contrôleurs requis pour le fonctionnement de<br />

l'instrument sont assignés à des boutons virtuels répartis<br />

sur trois panneaux de l'interface graphique, panneaux<br />

pouvant être activés via un menu déroulant. La fonction<br />

de chaque contrôleur est indiquée par l'étiquette<br />

associée. Les boutons virtuels permettent la surveillance des données Midi entrantes et peuvent<br />

aussi être utilisés pour contrôler l'instrument. Ceci permet aux personnes utilisant un clavier<br />

MIDI sans contrôleurs physiques d’explorer les possibilités expressives de « <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> &<br />

<strong>Tuba</strong> ».<br />

Veuillez noter que, pour un jeu réaliste et expressif, les boutons de contrôleur ne<br />

peuvent pas se substituer aux contrôleurs essentiels que sont : le CC11, les molettes<br />

de modulation (CC1) et de pitchbend, qui doivent être fournis par votre clavier ou<br />

séquenceur.<br />

Les trois interfaces «Controller»,<br />

affichent toutes les fonctions<br />

contrôlées par Midi ainsi que<br />

leur numéro de contrôleur<br />

continu associé et leur valeur<br />

actuelle. Chaque bouton est<br />

assigné de façon bidirectionnelle<br />

à son contrôleur continu. Ceci<br />

signifie que vous pouvez à la fois<br />

régler la valeur de chaque<br />

contrôleur continue en<br />

déplaçant le bouton associé et<br />

voir dans le même temps la<br />

réception de données MIDI se<br />

répercuter sur l’interface<br />

graphique (position du bouton et<br />

valeur mise à jour).<br />

11


Les Contrôleurs et leur fonction<br />

PB (molette de pitchbend, non affichée sur l’interface graphique) : assigné de façon<br />

linéaire à +/- un demi ton. Comme avec l'instrument réel, des effets d'annulation de phase et de<br />

flottement naturel sont produites par des changements de pitchbend.<br />

CC11: expression. Contrôle la transition continue de la dynamique, de ppp à ff, sans altération<br />

de la phase, grâce à notre technologie propriétaire d’alignement harmonique. Une pédale<br />

d'expression, ou un contrôleur de souffle, assigné au contrôleur continu n° 11, sont fortement<br />

recommandés pour un jeu temps réel des plus réalistes.<br />

CC1 (molette de modulation): modulation naturelle de la hauteur - intensité du vibrato -<br />

shake. La valeur du contrôleur CC1 entre 0 et 30 introduit une modulation naturelle de la<br />

hauteur. Le vibrato entre alors en jeu en augmentant de façon linéaire entre 30 et 96. Au dessus<br />

de 96, le vibrato laisse place à un « shake » complet d’un ton. L’intensité du « shake » augmente<br />

de façon linéaire avec la valeur du contrôleur CC1.<br />

CC19: vitesse du vibrato. The frequency range is approximately 2.5 – 8 Hz. Default = 90.<br />

La gamme de fréquence s’étend approximativement de 2.5 à 8 Hz. Valeur par défaut = 90.<br />

CC26: durée d’attaque par défaut sur note-on. Contrôle la durée de l’effet de crescendo qui<br />

rend le son du cor d’harmonie si caractéristique. Valeur par défaut = 64.<br />

CC27: durée de relâchement par défaut sur note-off. Valeur par défaut = 30.<br />

Remarque: CC26 et CC27 permettent aussi de modifier la durée relative de chaque<br />

keyswitch. (Voir “Performance Keyswitches” plus bas).<br />

CC21 : intensité du growl (hurlement). Un flottement peut être ajouté aux fréquences moyennes<br />

et aigües en agissant directement sur ce contrôleur, pour produire un son « sale, growly ». Valeur<br />

par défaut = 0.<br />

CC23 : intensité du frullato. Un effet de frullato (flottement de langue) peut être ajouté en<br />

agissant directement sur ce contrôleur. Valeur par défaut = 0.<br />

CC30: intensité de l’effet « buzz » (Cor d’harmonie seulement). Un frullato de haute fréquence<br />

peut être ajouté en agissant directement sur ce contrôleur afin de produire un son plus agressif,<br />

plus sale, plus « buzzy ». Valeur par défaut = 0.<br />

Astuce : Différents types de frullato peuvent être obtenus en ajoutant le CC21 au<br />

CC23.<br />

12


CC29 : premières réflexions. Comme indiqué précédemment, tous nos échantillons ont<br />

été enregistrés dans une pièce anéchoïde. Cette technique d’enregistrement fournit le son le<br />

plus propre possible, dépourvue de toute contamination qu’offrirait une acoustique particulière.<br />

Cependant, même l'instrument le plus directionnel possède un diagramme de rayonnement<br />

complexe qui contribue à la richesse de son timbre. Pour retrouver cette caractéristique nous<br />

avons développé notre propre réponse d’impulsion de “premières réflexions”, ajoutant un<br />

espace virtuel à ce son anéchoïque. Chaque instrument est fourni avec sa propre impulsion de<br />

premières réflexions, produisant une réponse de phase et un timbre différent. L’intensité de cet<br />

effet peut être contrôlée par l’intermédiaire du contrôleur continu n°29.<br />

CC31 : pré-délai. L'intervalle entre le son brut et les premières réflexions, affectant la<br />

perception par l’auditeur de sa distance avec l'instrument, peut être contrôlée par CC31.<br />

Remarque : En réglant le CC29 à zéro les réflexions premières sont inhibées, ce qui<br />

aboutit à une baisse de la charge CPU. Ce réglage est généralement à éviter car<br />

il dégrade le son et la spatialisation de l'instrument. Dans tous les cas, il ne devrait<br />

être utilisé qu’en conjonction avec une unité de réverbération externe comprenant<br />

un algorithme adéquat de réflexions premières.<br />

CC22 : intensité du flottement sur les transitions. Des éclats de flottement de fréquences<br />

moyennes-aigües sont automatiquement produits sur les attaques et les transitions, reproduisant<br />

le comportement de l’instrument réel. Le contrôleur CC22 contrôle l'intensité globale de ce<br />

flottement. La gamme de valeurs recommandées va de 55 à 75. Valeur par défaut = 64<br />

CC24 : modulation de hauteur du son en fonction de la dynamique.<br />

Avec un vrai instrument, la hauteur du son est affectée par des changements passagers de la<br />

dynamique. <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong> reproduisent à la perfection ce comportement. L'intensité de ce<br />

changement de hauteur passager du son en fonction de la dynamique peut être modifiée avec le<br />

contrôleur CC24 pour coller au mieux aux différents styles. Par exemple, la musique baroque<br />

utilise généralement moins ces fluctuations, on peut dire que le jeu est beaucoup plus droit.<br />

Vous pouvez reproduire ce comportement en réglant le CC24 à des valeurs légèrement<br />

inférieures à la valeur par défaut (64). A l’inverse des réglages beaucoup plus élevés apportent<br />

l'intonation « précaire » typique d'un joueur débutant (voire d’un joueur saoul, voir<br />

http://www.sample-modeling.com/Demos/5-Oktoberfest.mp3 ).<br />

Astuce : Des réglages plus élevés du contrôleur CC24 permettent également de<br />

réaliser un vibrato réaliste à l’aide du contrôleur de souffle en modulant simplement<br />

la circulation d'air<br />

CC28 : désaccordage aléatoire. Le jeu réel est presque toujours caractérisé par de légères<br />

fluctuations de la hauteur, et la hauteur moyenne s'écarte souvent de la gamme tempérée. Ce<br />

dernier phénomène est plus particulièrement susceptible d'affecter la première partie de la<br />

note, avant que le retour amène le joueur à compenser. Ce comportement est reproduit avec<br />

The <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong>, selon un modèle pseudo-aléatoire. L'intensité de cet effet peut être<br />

contrôlé avec CC28. Zéro signifie pas de désaccord. Le réglage par défaut est 64.<br />

13


CC5 : durée du portamento. Par défaut, la durée du<br />

portamento est contrôlée par la vitesse de<br />

recouvrement des notes. Dans certaines circonstances,<br />

il peut être préférable de contrôler la durée du<br />

portamento avec un contrôleur continu dédié. C'est est<br />

particulièrement vrai lorsqu’on utilise un contrôleur à<br />

vent, pour lequel la vélocité de recouvrement des notes<br />

correspond basiquement à la dynamique de la note en<br />

cours de jeu. Une dynamique inférieure apportant<br />

inévitablement de longs portamentos et vice versa.<br />

En sélectionnant “Portamento time” dans le menu<br />

déroulant vous ouvrirez une fenêtre dédiée. Les deux<br />

boutons montrent comment la durée du portamento est<br />

actuellement contrôlée. Par défaut, la durée est<br />

contrôlée à 100% par la vélocité, comme déjà indiqué<br />

précédemment. En agissant sur les boutons, vous pouvez<br />

régler l’impact relatif de la vélocité par rapport au<br />

contrôleur CC5 pour contrôler la durée du portamento.<br />

CC100 : Chargement par MIDI des sourdines et des effets spéciaux de résonnance. Les sourdines<br />

et effets spéciaux pour le cor d’harmonie sont : “None” Aucune (défaut) (pour des valeurs de<br />

contrôleur CC100 situées entre 0 et 21), “Sourdine d’arrêt (22-42), “Sourdine droite” (43-63),<br />

“Résonance de pavillon 1” (64-85), “ Résonance de pavillon 2” (86-106), “ Résonance de pavillon<br />

3” (107-127). Pour le <strong>Tuba</strong> : “None” Aucune (défaut) (pour des valeurs de contrôleur CC100<br />

situées entre 0 et 63), “Sourdine droite” (64-127),<br />

CC129: (non montré sur l’interface graphique) Aftertouch par canal<br />

Astuce : L’aftertouch est très adapté au contrôle du Growl, du Flottement de lèvre et<br />

de l’effet « buzz ».<br />

Une légère augmentation de la pression sur la note en cours de jeu permet d’ajouter<br />

un peu de growl à la note initiale, permettant d’obtenir des effets très réalistes.<br />

Volume contrôlé par CC7<br />

Astuce : Si vous souhaitez contrôler le volume (pas la dynamique) de l'instrument par<br />

le contrôleur CC7, n'oubliez pas d’activer cette fonction en cochant la case « Accept<br />

standard controllers for Volume and Pan », dans “Instrument Options -> Controller”,<br />

comme montré ci-dessous.<br />

14


Les sourdines<br />

Les sourdines sont sélectionnées grâce au menu<br />

déroulant disponible à partir du bouton supérieur.<br />

Avec le cor d’harmonie vous pouvez choisir entre<br />

« Sourdine d’arrêt (brass Stop) » et « sourdine droite<br />

(Straight) ». En plus des sourdines traditionnelles, vous<br />

pouvez aussi sélectionner les résonances de pavillon 1 à<br />

3 (Bell Res.1 à Bell Res.3) pour ajouter les résonances<br />

métalliques typiques de cet instrument.<br />

Une résonance droite (Straight) est disponible pour le<br />

<strong>Tuba</strong>.<br />

Veuillez noter que l'activation de la sourdine prendra<br />

effet sur la première note détachée (c’est à dire la<br />

prochaine note séparée de la précédente), ceci afin de<br />

préserver la continuité d'un phrasé.<br />

Pour désactiver la sourdine et retrouver le son « normal<br />

» choisissez « None » dans la liste des sourdines. Le son<br />

« normal » se produira sur la première note détachée.<br />

Le chargement d’une sourdine peut aussi s’effectuer par MIDI en utilisant le CC100. (voir<br />

plus haut “Les Contrôleurs et leur fonction”)<br />

Remarque : Le cor d’harmonie et le <strong>Tuba</strong> n’utilisent pas l’effet “wah-wah”. Les<br />

commutateurs de jeu La#-1 et La#-2 sont donc désactivés.<br />

Réassignation des contrôleurs continus<br />

Trois panneaux de réassignation différents permettent la réassignation de n’importe quel<br />

contrôleur à n’importe quel contrôleur continu.<br />

15


Remarque : le Pitchbend (CC128) ne peut être réassigné ou utilisé pour<br />

contrôler d’autre paramètre. En tentant de faire cela, il sera<br />

automatiquement réassigné au CC129.<br />

Mode contrôleur à vent<br />

Cette option ouvre le panneau de contrôleur à vent.<br />

En cliquant sur le bouton “Use Windcontroller”,<br />

vous activerez le mode de contrôleur à vent universel.<br />

Le mode sélectionné apparaîtra sur la vue principale de<br />

l’interface graphique.<br />

Le mode “WC” assigne automatiquement la dynamique au CC2 et donne le contrôle complet<br />

(100%) de la durée du portamento au contrôleur CC5.<br />

En mode « Clavier », la durée du portamento est déterminée par la vitesse de recouvrement des<br />

notes. Etant donné que la valeur de vélocité des notes sortant des contrôleurs à vent correspond<br />

généralement à la valeur du CC2, la durée du portamento varie donc en fonction de la<br />

dynamique. Ceci n’est pas souhaitable, étant donné que, par exemple, le jeu pianissimo donnera<br />

toujours de longs portamentos et vice versa. La possibilité de lier la durée du portamento à un<br />

contrôleur continu séparé, tel que le n°5 (CC5), permet de dépasser cette limitation. La durée<br />

du portamento peut donc maintenant être contrôlée à partir de n'importe quel contrôleur<br />

physique assigné au CC5. Si aucun contrôleur n'est disponible, il est toujours possible de régler la<br />

valeur du contrôleur CC5 en agissant directement sur le bouton ad-hoc avec la souris (ce bouton<br />

est affiché dans le panneau des contrôleurs n°1)<br />

16


Un comportement mixte est également disponible en liant<br />

partiellement la durée du portamento à la dynamique (vélocité)<br />

et au contrôleur CC5, permettant ainsi encore plus de flexibilité<br />

et d’expressivité.<br />

Un bouton de sensibilité à la hauteur du son est fourni pour<br />

compenser des différences parmi les différentes marques de<br />

contrôleur à vent. Par exemple, la sortie du signal de Pitchbend du<br />

Yamaha WC5 est moins élevée, ce qui ne permet pas de couvrir<br />

facilement l’étendue des deux-demi-tons. Ceci peut être résolu en réglant la sensibilité de<br />

hauteur du son à une valeur plus élevée (200%). Le réglage par défaut (100%) devrait dans la<br />

plupart des cas être bien adapté aux appareils Akai.<br />

Le mode « WC » est désactivé en cliquant sur le bouton jaune. Le contrôle de la dynamique sera<br />

automatiquement réassigné au contrôleur CC11.<br />

17


Mode contrôleur de souffle<br />

Cette option ouvre le panneau de contrôleur de souffle.<br />

En cliquant sur le bouton “Use Breathcontroller”, vous<br />

activerez le mode contrôleur de souffle.<br />

Le mode sélectionné apparaîtra sur la vue principale de<br />

l’interface graphique.<br />

Le mode BC assigne automatiquement la dynamique au contrôleur continu n° 2.<br />

En outre, c’est maintenant le contrôleur de souffle qui déclenchera les débuts et fins de note<br />

(événements MIDI note-on et note-off) lorsque le joueur dépassera un certain seuil ou retombera<br />

au-dessous de celui-ci. Comme avec un vrai instrument à vent, la note pressée ne détermine que<br />

la note qui sera jouée, et non son déclenchement.<br />

La vitesse de déclenchement de la note est liée à la pente initiale du contrôleur CC2, de sorte<br />

qu’une valeur de CC2 augmentant rapidement déclenchera une attaque plus forte.<br />

Ceci ne s'applique pas aux notes jouées légato, pour lesquels la durée du legato/portamento est<br />

déterminée, comme d'habitude, par la vitesse de recouvrement des notes.<br />

Le mode « BC » est désactivé en cliquant de nouveau sur le bouton jaune. Le contrôle de la<br />

dynamique sera automatiquement réassigné au contrôleur CC11.<br />

Durée du Portamento<br />

Cette option ouvre le panneau de durée du<br />

Portamento.<br />

En mode « Clavier » (mode par défaut), la durée du<br />

portamento est déterminée par la vitesse de<br />

recouvrement des notes. Bien que ceci représente une<br />

approche très pratique du contrôle du portamento, dans<br />

certains cas, il serait préférable de lier la durée du<br />

portamento à un contrôleur séparé (comme le CC5).<br />

En réglant le bouton droit à 100%, la durée du portamento pourra être liée à n’importe quel<br />

contrôleur physique assigné au contrôleur CC5.<br />

Un comportement mixte est également disponible en liant partiellement la durée du portamento<br />

à la vélocité et au contrôleur CC5, permettant ainsi encore plus de flexibilité et d’expressivité.<br />

18


Dans cet exemple, la durée du portamento est déterminée à 30% par la vitesse de recouvrement<br />

des notes, et à 70% par CC5.<br />

Transposition<br />

Cette option ouvre le panneau de Transposition.<br />

C'est la façon la plus commode de transposer le flux<br />

midi entrant afin de faire face aux caractéristiques de<br />

l'instrument. Par exemple, le tuba est assigné aux notes<br />

Do 0 à Fa 3. Les commutateurs de jeu sont par<br />

conséquent assignés aux notes C-2 - C-1. Même si vous<br />

utilisez un clavier de sept octaves, la transposition de<br />

deux octaves vers le bas du flux midi est la seule façon permettant de rendre cet instrument<br />

jouable.<br />

Remarque : Nous recommandons fortement d'utiliser ce bouton Transpose au lieu de<br />

"MIDI Transpose" disponible sous Instrument Options. En effet le bouton “Transpose”<br />

transpose à la fois les notes et les commutateurs de jeu, ce qui est la seule option<br />

viable si on doit utiliser les commutateurs de jeu.<br />

Micro accordage (microtunning)<br />

Cette option ouvre le panneau du Microtuning.<br />

Il s'agit d'une fonctionnalité totalement<br />

nouvelle, permettant de faire face aux exigences des<br />

musiciens utilisant des gammes non tempérées.<br />

Notre approche du micro accordage donne un maximum<br />

de flexibilité à l’utilisateur en lui permettant de définir<br />

ses propres gammes en réglant par le biais d'une barre<br />

coulissante chaque note de façon précise avec une<br />

amplitude de désaccordage de +60/-60 cents. La gamme<br />

peut être sauvegardée et rappelée avec le preset.<br />

La note de référence et le pourcentage global<br />

de désaccord peuvent être adaptés à chaque preset en<br />

agissant respectivement sur les boutons "Key" et "Amount".<br />

19


En outre, un désaccord sélectif peut être appliqué à des notes individuelles en temps réel. En<br />

utilisant des commutateurs de jeu de troisième niveau, semblables à ceux utilisés pour le<br />

portamentos séparés, les « falls » et les « doits ». Dans ce cas, toutes les notes sont des presets<br />

désaccordées par un montant prédéterminé (-50 cents), montant qui peut toutefois être modifié<br />

par l'utilisateur :<br />

L’utilisation directe d’un tel réglage n'aurait pas de sens puisque toutes les<br />

notes seraient désaccordées de la même manière. Etant donné que le joueur ne<br />

souhaite désaccorder que certaines notes, il lui suffit de maintenir enfoncée la pédale de<br />

soutien (CC 64) tout en appuyant sur les notes qu'il veut désaccorder dans la gamme de<br />

commutateur de jeu suivant : Do-1 à Do 0 pour le cor d’harmonie, Do-2 à Do-1 pour la <strong>Tuba</strong>. Par<br />

exemple, en appuyant sur la pédale de soutien plus les notes Ré-1, Fa# -1 et La-<br />

1 désaccordera toutes ces notes avec le montant prédéfini. Les notes actuellement<br />

désaccordées sont maintenant affichées sur l'interface graphique, comme indiqué ci-dessous.<br />

Chaque fois que l'on appuie sur la pédale de soutien, le désaccord est remis à zéro, permettant à<br />

une nouvelle série de notes d'être désaccordées.<br />

Remarque : L’utilisation de la pédale de soutien à cette fin exige que l’option<br />

"CC only" soit activée dans le menu Options -> Controller (voir ci-dessous). Cela<br />

correspond au réglage par défaut.<br />

20


Techniques de jeu<br />

En dépit de sa complexité structurelle, ces instruments sont très intuitifs et faciles à jouer.<br />

« The <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> and <strong>Tuba</strong> » n'utilisent pas d’articulations préenregistrées, et la formation du<br />

son est du ressort de l’instrumentiste, en utilisant de façon appropriée un petit nombre de<br />

contrôleurs Midi. Cependant, l'utilisation étendue de techniques d'Intelligence Artificielle (IA)<br />

avancées facilite considérablement cette tâche.<br />

Notre approche révolutionnaire « de modèle adaptatif » agit en réduisant au minimum les<br />

différences avec l’instrument réel, quel que soit l'articulation ou le phrasé joué. Vous pouvez<br />

donc vous concentrer sur la création musicale, plutôt qu’à la maîtrise de la gestion de banque<br />

d’échantillons complexes.<br />

Néanmoins, la connaissance totale des contrôleurs et des commutateurs de jeu ainsi qu’une<br />

certaine pratique sont certainement nécessaires pour obtenir des effets de virtuose.<br />

Avant de commencer à jouer, assurez-vous que votre pédale d'expression (ou contrôleur de<br />

souffle) est reliée au clavier et correctement assignée au contrôleur CC11 (ou CC2).<br />

Tessiture<br />

La tessiture du cor d’harmonie va du La 0 au Sol 4<br />

Les notes Do-1 à Do 0 sont réservées aux commutateurs de jeu.<br />

La tessiture du <strong>Tuba</strong> va du Do 0 au Fa 3<br />

Les notes Do-2 à Do-1 sont réservées aux commutateurs de jeu.<br />

Techniques de jeu basiques<br />

Notes détachées<br />

Une note détachée (jouée non légato) est une note séparée de la précédente par un certain laps<br />

de temps. Elle se compose d'une attaque, d'un soutien et d'une phase de relâchement.<br />

Le type de l'attaque dépend de l'interaction entre la vitesse d’enfoncement de la note et la<br />

valeur du contrôleur CC11. Plus la vitesse d’enfoncement (vélocité) est élevée, plus l’attaque<br />

sera « pêchue ». Cependant, une approche beaucoup plus sophistiquée, permet au joueur de<br />

former pratiquement n’importe quelle attaque : un crescendo (faible vélocité), une attaque<br />

neutre (vélocité moyenne) ou bien forte (vélocité élevée) pour un effet de sforzato.<br />

On peut aussi faire varier la durée globale de l’attaque, sa modulation de hauteur du son et<br />

l’intensité du flottement naturel associé en agissant respectivement sur les contrôleurs CC26,<br />

CC24 et CC22.<br />

D’autres modulations d’attaques peuvent être obtenues en utilisant les commutateurs de jeu<br />

« déclenchables » à l’enfoncement (nécessitent d’être pressés avant). Do-1 (Do-2 pour le <strong>Tuba</strong>)<br />

permet d’obtenir un effet de sforzato, alors que Do# -1 et Ré-1 (Do# -2 & Ré-2 pour le tuba),<br />

permettent d’obtenir deux types différents de crescendo.<br />

21


La dynamique de la phase de soutien est entièrement sous le contrôle du contrôleur CC11. Vous<br />

pouvez la faire varier de façon ininterrompue de pp à ff en agissant sur votre pédale<br />

d'expression ou votre contrôleur de souffle.<br />

Une courbe normale d’extinction du son est appliquée lors du relâchement de la note. La durée<br />

par défaut d’extinction du son peut être modifiée via le contrôleur CC27. Le réglage par défaut<br />

(30) correspond à un affaiblissement très court.<br />

Pour plus de détails, veuillez-vous référer à la section « contrôleurs » ci-dessus.<br />

Notes jouées Légato ou avec Portamento<br />

« Légato » signifie « lié ensemble » : les notes jouées légato ne sont pas séparées, mais plutôt<br />

reliées entre elles par une certaine forme de transition. La durée de transition entre les notes<br />

suivantes (et son type) représente l’un des éléments les plus importants de l'expression. Si la<br />

durée est courte, on appelle cela habituellement « légato ». Si elle dépasse un certain temps, la<br />

transition peut « transporter » d'une note à l'autre par un glissement, qui s'appelle « portamento<br />

». Sur un vrai instrument, ceci peut être réalisé par un contrôle habile de la tension des lèvres,<br />

ou « en modifiant » la longueur du tube avec les pistions.<br />

Il est en effet très facile d'obtenir un légato ou un portamento avec notre cor d’harmonie et<br />

notre tuba virtuels. Vous devez seulement recouvrir deux notes avec la vitesse appropriée. La<br />

durée du legato/ portamento s'étend de 30 ms à environ 1 seconde, suivant la vitesse de<br />

recouvrement des notes et de l'intervalle joué. Le legato normal est obtenu avec des vélocités<br />

comprises entre 70 et 90. Des valeurs inférieures conduisent à un effet de portamento. Le<br />

portamento peut cependant être interrompu en recouvrant une nouvelle note. Ceci conduit à un<br />

effet très réaliste de portamento séparé, tout particulièrement lorsqu’on joue un large<br />

intervalle de la façon d’un arpège.<br />

Veuillez noter que des vélocités très basses (inférieures à 10), nécessaires pour de plus<br />

longs portamentos, pourraient être difficiles à jouer sur certains claviers, aussi le calibrage<br />

correct de la réponse à la vélocité de votre clavier peut s’avérer très utile pour cela. A cet<br />

effet, nous recommandons fortement d'utiliser notre outil de réassignation de vélocité. Veuillezvous<br />

référer à la description du menu ci-dessus pour en savoir plus sur la façon de procéder.<br />

Son de demi-piston<br />

Ceci s’applique au tuba et partiellement au cor d’harmonie. Pour effectuer un<br />

legato/portamento sur un tuba, l’instrumentiste applique fréquemment la technique<br />

communément appelée « half-valve » ou « demi-piston ». En n’enfonçant le piston qu’à micourse<br />

environ la note « s'effondre », fournissant un son « pressé/serré » très caractéristique.<br />

Une sorte de technique de demi-piston, mais un peu plus difficile, peut également être<br />

réalisée sur le cor d’harmonie. Pendant cet état très instable de l'instrument le joueur peut<br />

effectuer, dans une certaine limite un glissando presque continu. Avec nos instruments virtuels,<br />

le son de demi-piston est automatiquement activé si une vélocité réduite est appliquée. Veuillez<br />

noter qu’afin de préserver le réalisme, de plus grands intervalles de portamento ne devraient<br />

pas être joués entièrement avec le son de demi-piston; au lieu de cela, quelques notes<br />

intermédiaires et fixes devraient être insérées. Ceci pourrait parfois être assez difficile à<br />

effectuer en temps réel - pour cette raison certains commutateurs de jeu ont été programmés<br />

pour effectuer des transitions prêtes à l’emploi de type « portamento séparé ». Veuillez-vous<br />

référer à la section des commutateurs de jeu pour plus de détails.<br />

Vibrato<br />

Un élément extrêmement important de l'expression musicale. Le vibrato d'un vrai cuivre possède<br />

une « anatomie » très complexe qui peut être décrite comme une sorte de modulation de la<br />

hauteur du son, de l'intensité et du timbre. Aussi, l'intensité et la fréquence du vibrato varient<br />

énormément dans le temps. Nos instruments virtuels reproduisent un vibrato réaliste en<br />

reproduisant ces variations subtiles grâce à des techniques avancées d’intelligence artificielle.<br />

L'intensité de Vibrato est contrôlée par la molette de modulation (CC1) et sa vitesse par le<br />

contrôleur CC19 (disponible aussi sur l’interface graphique de l'instrument).<br />

22


Remarque : un type particulier de vibrato expressif de transition peut être<br />

ajouté en pressant sur le commutateur de jeu Ré#-1 (Ré#-2 pour le tuba)<br />

(commutateur en cours de jeu).<br />

Vibrato de fin<br />

Si on analyse n'importe quel phrasé de cuivre réel, vous noterez que beaucoup de notes<br />

comportent sur la toute fin un bref vibrato de très bon goût. La plupart du temps, ce vibrato<br />

représente juste une longue oscillation simple (une période), et ajoute une expression très<br />

typique au son. Cette articulation, presque impossible à effectuer par l'interaction des<br />

contrôleurs principaux, peut facilement être obtenue par une simple pression d’un commutateur<br />

de jeu. Le commutateur Mi-1 (Mi-2 pour le tuba) déclenche un vibrato caractéristique peu<br />

profond de transition. Le commutateur Fa-1 (Fa-2 pour le tuba) fournit un vibrato de fin des plus<br />

typiques. Le commutateur Fa#-1 (Fa#-2 pour le tuba) déclenche un vibrato de fin très court et<br />

très expressif. Le commutateur Sol-1 (Sol-2 pour le tuba) déclenche un crescendo de<br />

transitoire qui peut être exécuté immédiatement avant une articulation legato, pour<br />

conférer une forme d'accent. Les commutateurs de jeu M-1 à Fa# 0 s’activent en cours de jeu et<br />

affectent instantanément la note jouée. D’autres commutateurs de jeu (Sol#-1 à La-1)<br />

fournissent des articulations qui sont activées lors du relâchement de la note.<br />

Le Sol#-1 (Sol#-2 pour le tuba) et La-1 (La-2 pour le tuba) donnent respectivement un vibrato de<br />

fin long et court.<br />

Etant donné que l'intensité (par l'intermédiaire de la vitesse d’enfoncement du commutateur) et<br />

la durée de ces effets (en agissant sur le CC26 tout en pressant sur le commutateur) sont<br />

entièrement sous votre contrôle, ces commutateurs de jeu sont l'un des outils d'articulation les<br />

plus importants vous permettant d’atteindre facilement un réalisme incroyable.<br />

Trilles / “shakes” & ornementations<br />

Des trilles, ornementations et « shake » réalistes peuvent être obtenues en les jouant tout<br />

simplement sur le clavier. Cependant, une fonction de ré enclenchement de note facilite<br />

considérablement cette tâche : lors du relâchement d'une note recouverte, la note précédente<br />

sera rejouée (réenclenchée) si la touche est toujours enfoncée. Afin de jouer un trille,<br />

maintenez enfoncée la note initiale tout en enfonçant et relâchant l'autre note. Essayez<br />

différentes vitesses, ceci détermine sensiblement le caractère du trille/« shake ». Cette<br />

technique fonctionne également dans des ornementations plus complexes utilisant le<br />

recouvrement de deux notes ou plus. Des « shake » typiques peuvent être joués en employant la<br />

technique décrite ci-dessus ou bien en poussant la molette de modulation (CC1) à des valeurs<br />

comprises entre 110 et 127. Dans ce dernier cas, vous obtiendrez une transition vibratovers-«<br />

shake » très réaliste.<br />

Glissandi / Rips<br />

Des glissandos (glissandi) peuvent aussi être joués au clavier ou via contrôleur à vent, ou<br />

directement programmés dans le séquenceur. Le glissando est une articulation très typique du<br />

cor d’harmonie car il sonne bien en raison des harmoniques partielles très proches et denses –<br />

plus proches que les autres cuivres. Le glissando le plus répandu est sans doute le "rip". C’est un<br />

glissando puissant allant vers le haut avec accentuation de la note finale. Pour obtenir cet effet,<br />

utilisez une vélocité et dynamique élevés (CC11), ainsi qu’un réglage plus élevé du flottement<br />

de lèvre (CC22). Evitez d’utiliser trop de notes intermédiaires (partielles) pour obtenir les<br />

meilleurs résultats.<br />

Des rips réalistes peuvent aussi être obtenus en utilisant des commutateurs de jeu de deuxième<br />

niveau. Essayez par exemple Do0 + Do#-1 et Do et Ré#-1.<br />

23


Falls<br />

Les « falls » (chutes en français) sont des glissandos descendants vers nul part, c’est-à-dire que<br />

le son s’étouffe progressivement et ne s'arrêtent pas sur une note en particulier. Lorsqu’ils sont<br />

joués en utilisant seulement les sons de demi-piston, ce qui est plus approprié pour des longues<br />

chutes, ils sonnent plus lisses et plus doux. Si un fall « pêchu » ou « pentu » est nécessaire, une<br />

série de notes (habituellement jouées fortissimo) est jouée – soit de façon chromatique, ou tout<br />

autre série de notes harmoniques.<br />

Ces articulations peuvent être directement jouées sur le clavier par des joueurs habiles.<br />

Cependant, et pour plus de commodité, le même effet sera obtenu en utilisant les<br />

commutateurs de jeu dédiés. Pour plus de détails veuillez-vous rapporter à la section «<br />

Commutateurs de jeu » ci-dessous.<br />

Hurlement, Flottement de lèvre & “Buzz”<br />

Ces techniques de jeu fournissent un son « sale » caractéristique, qui est un résultat d'une<br />

modulation des fréquences du son. Le plus commun est le hurlement (growling), effectué en<br />

chantant une note différente (vocalise) en même temps que l’on joue une note. Le flottement<br />

de lèvre (frullato) est effectué en modulant le flux d’air : tout en jouant une note,<br />

l’instrumentiste fait flotter sa langue en faisant le son typique « Frrrrr » - comme s’il roulait un<br />

« R ». Le « Buzz » imite le son « sale humide » caractéristique du cor d’harmonie. « The <strong>French</strong><br />

<strong>Horn</strong> » utilise 3 contrôleurs pour obtenir ces effets : les contrôleurs CC21, CC23 et CC30. Le <strong>Tuba</strong><br />

n’utilise pas le « buzz » mais seulement les contrôleurs CC21 et CC23 pour respectivement le<br />

hurlement et le flottement de lèvres. Ces effets peuvent être utilisés séparément ou mélangés<br />

entre eux dans différentes proportions.<br />

<strong>French</strong> <strong>Horn</strong> "ensemble"<br />

Le pack comprend quatre cors d’harmonie qui diffèrent légèrement de par leur timbre, leur<br />

réponse à la dynamique, leur dérive naturelle de la tonalité, leur motif de premières réflexions,<br />

etc… Une attention toute particulière a été portée à la création d'ensembles réalistes à<br />

partir d’instruments solistes, qu'ils soient pilotés à partir de pistes MIDI distinctes ou bien joués à<br />

l'unisson. Un «fabricant d’ensemble" avancé a été développé, affectant la synchronisation,<br />

l'évolution statique et dynamique de la tonalité, la phase, la réponse à la dynamique, le<br />

pitchbend, la vélocité, la durée du portamento, de telle sorte que chaque instrument de<br />

l'ensemble sonne comme s’il était piloté à partir d'une autre piste même lorsqu’il est joué à<br />

l'unisson. Contrairement aux bibliothèques d’ensemble classiques, chaque articulation sonnera<br />

toujours de façon différente, mais réelle. Un multi prêt-à-utiliser, incluant quatre cors<br />

d‘harmonie spécialement conçus, adaptés pour un jeu à l'unisson à partir d'une seule<br />

source MIDI, avec une ambiance/réverbération à convolution appropriée est inclus dans le pack :<br />

24


La réverbération à convolution est accessible via la section Output de Kontakt ou du lecteur<br />

Kontakt. [BC] et [WC] sont des versions prêtes à jouer avec un contrôleur de souffle ou<br />

contrôleur à vent.<br />

Remarque : En ouvrant un multi, la question suivante apparait “Replace multi (pressing `No` will<br />

merge in the new instruments)?” Cliquez sur “YES” si vous souhaitez charger le multi avec la<br />

réverbération à convolution. Cliquez sur “NO” seulement si vous souhaitez utiliser votre propre<br />

réverbération ou bien souhaitez une configuration sans ambiance/réverbération.<br />

Remarque : le chargement de plusieurs instruments sur une seule instance de<br />

Kontakt conduit à une utilisation moins efficace des coeurs multiples et à une<br />

charge CPU accrue. Dans le cas où vous observez une charge excessive du<br />

processeur et/ou des décrochements du son avec ce multi, il est fortement<br />

recommandé d'utiliser une instance distincte de Kontakt pour chaque<br />

instrument. Veuillez charger les quatre cors d’harmonie libellés "for<br />

unisson ensemble". Ils sont parfaitement adaptés pour le jeu à l'unisson même lorsque<br />

pilotés à partir d'une source MIDI unique. Veuillez noter que dans ce<br />

cas l'ambiance/réverbération doit être fournie par l'utilisateur.<br />

25


Les commutateurs de jeu (keyswitches)<br />

Concepts de base<br />

Les commutateurs de jeu « keyswitches » (KS) ont été conçus pour vous simplifier la tâche qui<br />

consiste à former des articulations ou phrasés complexes, tâches qu’il serait impossible ou trop<br />

difficile à exécuter avec l'interaction habituelle de la pédale, des molettes de pitchbend et<br />

modulation.<br />

Par exemple, l’accent, le crescendo, le crescendo plus lent, la modulation en cours de jeu et<br />

les différents types de relâchement, peuvent être obtenus par une simple pression sur un des<br />

commutateurs de jeu de modulation.<br />

Les commutateurs de jeu non-modulant effectuent plusieurs tâches spécifiques, tel que<br />

l’activation de portamento séparés automatisés et le déclenchement d’un « fall » par défaut.<br />

La rangée réservée aux « keyswitches » est Do-1 à Do 0 (cor d’harmonie) ou Do-2 à Do-1 (<strong>Tuba</strong>).<br />

Assignation des commutateurs de jeu<br />

Trois types de KS de modulation sont disponibles :<br />

1) KS à l’enfoncement. (Do-1 à Ré-1) (Do-2 à Ré-2 pour le <strong>Tuba</strong>). Quand ils sont maintenus,<br />

ces KS affecteront les prochaines notes jouées « détaché ».<br />

2) KS en cours de jeu (Ré#-1 à Sol-1) (Ré#-2 à Sol-2 pour le <strong>Tuba</strong>). Ils affectent la note en<br />

cours de jeu, avec des modèles de modulation caractéristiques.<br />

3) KS de relâchement. (Sol#-1 à La-1) (Sol#-2 à La-2 pour le <strong>Tuba</strong>). Ils affectent les<br />

prochaines notes relâchées.<br />

Trois types de KS non-modulant sont également disponibles :<br />

1) Activation d’un commutateur de jeu de second niveau (Do0 plus Do-1 à Si-1) (Do-1 plus Do-2 à<br />

Si-2 pour le <strong>Tuba</strong>).<br />

2) Activation d’un portamento séparé automatisé, base sur une série harmonique (Do0) (Do-1<br />

pour le <strong>Tuba</strong>).<br />

3) Chute “Fall” par défaut (Si-1) (Si-2 pour le <strong>Tuba</strong>).<br />

Les commutateurs de jeu à l’enfoncement, au relâchement, de type légato/portamento ou « à<br />

la volée» ne produisent pas d’effet répétitifs stéréotypés, comme le feraient des articulations<br />

pré échantillonnées. En revanche, ils agissent en modulant la note de sorte que la dynamique, la<br />

hauteur du son et son évolution soient préservées. Ceci permet d’obtenir une série de nuances<br />

pratiquement infinies en pressant sur un simple commutateur.<br />

L'intensité de l'effet produit par un “keyswitch” de modulation est liée à la vitesse<br />

d’enfoncement du KS (de nul à légèrement excessif, pour des effets spéciaux).<br />

La durée de l'articulation du KS de modulation a une valeur par défaut de 64, valeur qui est<br />

généralement la plus appropriée. Elle peut, cependant, être modifiée en maintenant<br />

simplement le KS choisi tout en modifiant la valeur du contrôleur CC26 (pour les commutateurs<br />

agissant lors de l’enfoncement de note ou « à la volée ») ou CC27 (pour les commutateurs<br />

agissant lors du relâchement).<br />

26


Commutateurs à l’enfoncement et legato/portamento<br />

Do-1 : Accent. Donne un accent (sforzato) aux prochaines notes jouées détachées.<br />

Do#-1 : Crescendo. Donne un crescendo aux prochaines notes jouées détachées ou légato.<br />

Ré-1 : Crescendo plus lent. Idemn Do#-1, mais plus lent.<br />

Commutateurs joués à la volée (en cours de jeu)<br />

Ré#-1: Vibrato de transition. Ajoute un vibrato de transition particulièrement expressif à la note<br />

en cours de jeu.<br />

Mi-1: Vibrato de fin #1. Donne un vibrato de fin typique à la note en cours de jeu.<br />

Fa-1: Vibrato de fin #2. Donne un vibrato de fin, plus court et plus « définitif » à la note en cours<br />

de jeu.<br />

Sol-1 : « swell » court. Déclenche un effet rapide et transitoire de crescendo-decrescendo, qui<br />

peut être effectuée immédiatement avant une articulation legato, ce qui confère un accent<br />

particulier.<br />

Commutateurs sur relâchement de note<br />

Sol#-1 : Vibrato de fin sur relâchement #1. Donne à la prochaine note relâchée un étouffement<br />

du son avec un vibrato de fin caractéristique.<br />

La-1 : Vibrato de fin sur relâchement #2. Donne à la prochaine note relâchée un étouffement du<br />

son avec un vibrato de fin caractéristique plus prononcé.<br />

Astuce : tous les types de KS (à l’enfoncement, en cours de jeu, sur relâchement)<br />

peuvent être actionnés simultanément pour des modulations multiples. Par exemple,<br />

en maintenant les touches Do-1 et La-1 enfoncées on peut obtenir un accent suivi<br />

d’un vibrato de fin sur la prochaine note jouée staccato.<br />

Remarque : le contrôleur CC26 permet également de modifier la durée relative de<br />

chaque KS de type « à l’enfoncement » ou « en cours de jeu ». Pour effectuer ceci,<br />

vous devez régler le contrôleur tout en maintenant enfoncé le commutateur de jeu.<br />

De même, le contrôleur CC27 permettra de modifier la durée relative de chaque KS<br />

de relâchement. Un message sur la barre inférieure affichera la nouvelle valeur.<br />

Veuillez noter que cette nouvelle valeur sera stockée et remplacera celle par défaut.<br />

En pressant un commutateur, la valeur associée sera affichée sur l’interface<br />

graphique au niveau des boutons des contrôleurs CC26 et CC27.<br />

Commutateurs non-modulants<br />

La#1 : Effet Wah-wah. Non utilisé, donc inactive pour le cor d’harmonie et le tuba.<br />

Si-1 : “chute” courte. Ce commutateur reproduit une « chute » courte typique sur la note en<br />

cours de jeu. Ceci évite de jouer très rapidement une gamme en staccato pour obtenir le même<br />

effet. Les « chutes » débutent lors de l’enfoncement du commutateur. La durée de la chute est<br />

déterminée par la vitesse d’enfoncement du KS. La chute peut être interrompue, avant sa fin<br />

normale, en relâchant le commutateur ou bien en jouant une nouvelle note pendant la chute.<br />

27


Do 0 : portamento séparé automatisé. Ce commutateur modifie le modèle normal de portamento<br />

en un portamento séparé basé sur l’harmonie, très typique des cuivres. Ceci évite de jouer un<br />

arpège très complexe en staccato, au lieu de seulement recouvrir la note de début et celle de<br />

destination. La durée globale du portamento est semblable à celle d'un portamento normal, et<br />

est donc déterminée par la vitesse d’enfoncement de la note recouverte, et aussi par l'intervalle<br />

joué.<br />

Remarque : En pressant la touche Do avec un autre commutateur situé entre Do-1 et La#-1,<br />

d’autres types de portamento séparés et de « fall » (différent de celui par défaut) seront<br />

activés :<br />

Do 0 + Do-1 : portamento séparé chromatique<br />

Do 0 + Do-1 : rip ou glissando séparé en forte I<br />

Do 0 + Ré-1 : portamento séparé de demi -piston<br />

Do 0 + Ré#-1 : rip ou glissando séparé en forte II<br />

Do 0 + Mi-1 : portamento séparé diminué<br />

Do 0 + Fa-1 : mode mixte glissando<br />

Do 0 + Fa#-1 : “doit”, ou “fall” allant vers le haut<br />

Do 0 + Sol-1 : “doit” demi-piston<br />

Do 0 + Sol#-1 : “fall” chromatique long<br />

Do 0 + La-1 : “fall” chromatique<br />

Do 0 + La#-1 : “fall” demi -piston<br />

28


Support Technique<br />

Toutes questions relatives à l’installation ou l’activation de <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong>, celles en<br />

rapport avec le lecteur/échantillonneur Kontakt, ou bien concernant le logiciel hôte<br />

(séquenceur, …) devront être adressées en priorité au support de Native Instruments :<br />

http://www.native-instruments.com/support.info<br />

Les questions spécifiques concernant l’utilisation des instruments, de ses contrôleurs, de ses<br />

commutateurs de jeux (keyswitches), ou celles en rapport avec d’éventuels dysfonctionnements<br />

devront être adressées à <strong>Sample</strong>modeling via la page contact de notre site internet<br />

http://www.samplemodeling.com/en/contact.php, ou bien grâce à l’adresse e-mail suivante :<br />

info@samplemodeling.com,<br />

Pensez à nous fournir le maximum d’informations concernant la configuration utilisée :<br />

Système d’exploitation,<br />

Carte son,<br />

Echantilloneur et séquenceur ainsi que leurs paramétrages<br />

Un fichier midi mettant en évidence le problème peut s’avérer une aide précieuse pour<br />

reproduire le problème.<br />

Les questions en rapport avec la technologie, le partage d’expérience, les astuces, exemples et<br />

démos (mp3) peuvent être postées sur notre forum par les membres enregistrés :<br />

http://www.samplemodeling.com/forum<br />

Pour les mises à jour de « the <strong>French</strong> <strong>Horn</strong> & <strong>Tuba</strong> » vérifiez l’onglet UPDATE dans l’utilitaire<br />

Service Center de Kontakt. Veuillez-vous référer au manuel de Kontakt pour plus de détails<br />

Copyright © 2010 Giorgio Tommasini & Peter Siedlaczek.<br />

Tous droits réservés.<br />

Première édition 2012<br />

Ce guide a été rédigé par Giorgio Tommasini et Peter Siedlaczek..<br />

29

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!