Magazine - Septembre 2010 - Santé Montérégie

santemonteregie.qc.ca

Magazine - Septembre 2010 - Santé Montérégie

Magazine

SEPTEMBRE 2010

CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX RICHELIEU-YAMASKA

p.4

Priorité personnes

âgées

p.8-9

Agrément

Horizon 2011

p.11

Miser sur

des saines habitudes

de vie O-5-30

Avis aux

créatifs!

Il est encore temps de nous

faire part de vos idées de noms

pour le nouveau magazine.

Merci à tous ceux qui nous

ont fait parvenir des suggestions.

Vous avez jusqu'au

24 septembre pour nous écrire,

à l'attention de

joanie.boulay@rrsss16.gouv.qc.ca.

Un prix de participation

sera offert à la personne ayant

soumis le nom gagnant!

Toute une

histoire

de pêche

Voir texte page 3

Agrandissement

du Centre

d'hébergement

Marguerite-Adam

à Beloeil

page 2


LES TRAVAUX D’AGRANDISSEMENT

DU CENTRE MARGUERITE-ADAM

AMÉLIORERONT LE MILIEU DE VIE

DES RÉSIDENTS

Le Centre d’hébergement

Marguerite-Adam de Beloeil

fera l’objet d’importants

travaux de rénovation qui, une fois

complétés en octobre 2011,

amélioreront de manière significative

la qualité de vie des résidents.

Les travaux qui s’élèveront à

4, 5 millions $ permettront à tous les

résidents d’avoir une chambre privée.

Le réaménagement des locaux se fera

par l’ajout d’une nouvelle aile de 21

lits permettant le transfert de 13

chambres et la transformation de

quatre chambres doubles en huit

chambres simples. Le centre verra sa

superficie totale augmenter de 700

mètres carrés avec cette nouvelle aile,

offrant ainsi plus de confort à la

clientèle. Le nombre de résidents

demeure inchangé à 70.

Ces modifications majeures

correspondent à la volonté du

CSSS Richelieu-Yamaska de se

conformer à l’approche qui prévaut

aujourd’hui, en matière de soins de

longue durée, notamment en ce qui

concerne l’accessibilité des aires

communes, la configuration des

espaces et la disponibilité des

installations sanitaires.

Parmi les changements prévus, on

retrouve le regroupement des locaux

des activités du Centre de jour, avec

entrée indépendante, pour faciliter

l’accès à la clientèle externe et ainsi

diminuer la circulation; un salon

mieux adapté pour les personnes

hébergées dans chacune des ailes;

une meilleure fonctionnalité et une

plus grande sécurité pour le

déplacement des résidents, incluant

l’installation de levier sur rail dans

toutes les chambres de même qu’une

salle à manger entièrement restaurée.

De plus, chaque unité de soins

disposera d’une salle d’eau avec bain

gériatrique ou douche adaptée.

Les travaux de rénovation

permettront aussi l’installation d’une

pharmacie et d’un poste de garde

central. Il est prévu également de

réaménager la salle « Aux 4 Saisons »

qui sera dorénavant consacrée

exclusivement aux loisirs pour les

résidents. Une nouvelle aire de culte

sera créée ainsi qu’un salon de

coiffure vitré sur l’extérieur. L’entrée

principale sera agrandie et un sas sera

ajouté pour éliminer les courants

d’air. Le vestiaire et le poste d’accueil

seront également refaits.

On retrouvera également une cour

intérieure agrandie et bien aménagée,

avec auvent; deux bureaux

respectivement pour le médecin et

l’infirmière; une utilité propre dans

chacune des ailes; un Centre de jour

indépendant; un fumoir; un bureau

pour les services de comptabilité

situés au rez-de-chaussée et, sans

oublier, l’installation de systèmes de

déshumidification des corridors pour

l’ensemble du centre. Toutes ces

modifications seront réalisées en trois

grandes étapes. Dans un premier

temps, de septembre 2010 à février

2011, débuteront, dans le cadre de la

phase I, la construction de l’aile E,

l’aménagement d’une buanderie et

l’ajout d’une salle électrique. La phase

II (février à juin 2011) inclura le

réaménagement des ailes existantes

et la transformation de l’aile du centre

de jour. Finalement, de juin à octobre

2011, la phase III comprendra le

réaménagement du poste d’accueil, de

la salle à manger, de la cour

intérieure, de l’entrée principale et

des locaux administratifs.

La planification des travaux a été

conçue pour réduire au minimum les

impacts et les inconvénients pour les

résidents. C’est pourquoi le projet

débute par la construction de la

nouvelle aile, permettant ainsi de

déménager temporairement les

résidents afin d’effectuer les travaux

dans l’aile inoccupée.

2 M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0


MOT DU

DIRECTEUR

GÉNÉRAL

Après le bel été ensoleillé et

chaud que nous venons de

terminer, la rentrée automnale

s’annonce chaude pour nos grands

dossiers organisationnels. Je souhaite à

tous une rentrée énergisante dont les

nombreux défis sauront susciter en

vous une motivation à contribuer à

l’atteinte de nos objectifs communs, ce

qui nous démarquera parmi les autres

CSSS comme une organisation de

qualité et d’une grande force vive.

À cet égard, après avoir établi depuis

quelques mois les premières bases de

notre planification stratégique pour

2010-2015, nous allons poursuivre

cette démarche dans le but d’adopter

un plan final au conseil

d’administration d’ici la fin de

l’automne. Ce plan stratégique définira

clairement la vision du CSSS Richelieu-

Yamaska en 2015 et quelles voies nous

y mèneront. Il va sans dire que nous

voulons exceller à tous les niveaux afin

que notre organisation soit reconnue

comme « chef de file parmi les CSSS,

pour l’intégration et la continuité de

nos services. » Notre nouveau plan

stratégique sera un instrument

primordial pour guider nos priorités

d’action dans les cinq prochaines

années.

Devenir chef de file en intégration et

continuité des services signifie aussi de

« placer le client au cœur de nos

actions ». Nous avons appliqué une

première action au printemps dernier

pour amorcer ce virage dans notre

approche clientèle en révisant le

règlement sur les modalités de visites

du CSSS. Ce changement doit permettre

une grande implication des familles

dans les plans thérapeutiques, tant

pour la planification de soins que dans

les efforts pour briser l’isolement

social, tout particulièrement lorsqu’il

s’agit des personnes âgées en perte

d’autonomie. D’ailleurs, nous vous

reviendrons dans un prochain numéro

du magazine avec un article sur

l’approche que doit appliquer notre

CSSS quant à la place des proches dans

nos plans d’intervention.

L’automne verra aussi nos efforts des

six derniers mois se poursuivre pour

améliorer la situation de notre urgence

et améliorer la durée de nos séjours

dans les unités d’hospitalisation. Nos

efforts et surtout nos résultats sont

remarqués. Ces résultats ne sont pas le

fruit du hasard, mais bien de nos

actions pour notamment améliorer la

prise en charge des personnes âgées

(voir article en page 4). Nous avons

reçu récemment une lettre de

félicitations de madame Claire Pagé,

présidente-directrice générale de

M. Daniel Castonguay, directeur général

LES ENJEUX DE LA

RENTRÉE AUTOMNALE

l’Agence régionale de la Montérégie,

soulignant nos extraordinaires résultats

depuis le 1er avril. J’ai le plaisir de

vous transmettre ces félicitations et de

vous dire merci pour votre collaboration

dans ce changement organisationnel.

Dans le dossier de la pénurie de maind’œuvre,

nos efforts seront soutenus.

Déjà cet été, nous avons constaté une

amélioration appréciable de l’accès aux

ressources humaines, et ce, dans les

trois missions du CSSS. La situation

n’est pas encore parfaite, mais les

efforts de tous et la mobilisation seront

le gage de notre succès. Je tiens

d’ailleurs à remercier l’ensemble du

personnel pour la précieuse

collaboration au cours de l’été, ainsi

qu’à l’équipe des ressources humaines

ainsi qu’aux chefs d’unités et chefs de

service qui, en concertation, ont réussi

une planification gagnante des

ressources disponibles.

Bonne rentrée et soyez assurés que

je demeure disponible pour vous tenir

bien informés!

TOUTE UNE HISTOIRE DE PÊCHE

(suite de la page couverture)

Une dizaine de résidents du Centre d’hébergement

Marguerite-Adam ont taquiné la truite aux Étangs

Garand du mont St-Grégoire le 22 juillet dernier.

Les résidents ont également pu déguster leur prise

sur le gril et profiter d’une belle journée ensoleillée!

Sur la photo de gauche à droite, Mme Malvina Lebel,

âgée de 106 ans, ainsi que Mme Claire Audet,

résidentes du Centre d’hébergement Marguerite-Adam.

M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0 3


LA PERSONNE ÂGÉE AU

CŒUR DE NOS ACTIONS…

Le projet organisationnel du

CSSS s’appuie sur la

reconnaissance des besoins

de la population de son territoire

et sur la nécessité de disposer de

continuums assurant l’accessibilité,

la continuité et la qualité des

services.

La réalisation de ces concepts,

à l’intérieur de notre continuum

personne âgée, passe par une

vision renouvelée de la pratique,

pour placer la personne âgée au

centre de l’ensemble des

interventions afin d’assurer la

coordination et l’intégration des

soins et des services. Mais par où

commencer?

Comme il existe beaucoup

d’acteurs internes et externes qui

œuvrent pour desservir la personne

âgée, il s’agit donc de travailler

ensemble à raffiner nos processus

et notre niveau de concertation, au

profit de services intégrés,

cohérents, centrés sur la personne

âgée.

Nous tous, peu importe nos

champs de pratique, représentons

les pièces d’un ensemble qui, une

fois assemblées, constitueront le

continuum d’intervention personne

âgée.

Le but ultime du continuum est

d’arriver à une meilleure continuité

de services, sans duplication, à

rendre disponible une offre de

services avec plus de flexibilité,

adaptée aux besoins de nos

personnes âgées, tout en

développant de meilleurs liens avec

nos partenaires du réseau local

(résidences privées, médecins en

cabinets privés, pharmacies

communautaires, organismes

communautaires, etc.).

Trois aspects guideront nos travaux du continuum

personne âgée :

• Prévenir des problèmes de santé et des

problèmes sociaux;

• Guérir ou réduire la gravité des

problèmes grâce à une gamme étendue

d’interventions spécifiques;

• Soutenir efficacement les personnes aux

prises avec un problème persistant,

travailler avec leurs proches dans leur

démarche d’adaptation, de réadaptation

ou de réinsertion sociale.

Le vieillissement de la population et ses

effets sur la congestion de notre CSSS,

dont l’augmentation importante de la

Les réalisations à ce jour :

• la mise en place d’une équipe

d’intervention gériatrique (ECGT);

• la mise en place d’un guichet de relance

des personnes âgées de 75 ans et plus

qui reçoivent leur congé à la suite d’un

séjour à l’hôpital;

• la mise en place, au triage de l’urgence,

d’un outil de repérage dédié à la

personne âgée de 75 ans et plus,

permettant d’identifier les personnes à

risque de perte d’autonomie;

Les réalisations en cours :

• la mise en place d’un programme de

préservation de l’autonomie fonctionnelle

de la clientèle;

• la mise en place d’un programme

d’alimentation (dysphagie);

• la mise en place d’outils qui facilitent

l’intégration en ressources intermédiaires;

• la création d’un guide d’information des

services dédiés aux aînés;

durée moyenne de séjour hospitalier

(DMS), l’occupation de l’urgence et le

nombre croissant de personnes admises en

hébergement à partir du centre hospitalier,

nous ont incité, dans un premier temps, à

mettre l’accent sur le volet guérir afin

d’améliorer la prise en charge de la

personne âgée présente à l’urgence, à

l’hôpital et dans les résidences privées.

Ces enjeux ont d’ailleurs fait l’objet du

premier plan de travail, en lien avec la

construction du continuum personne âgée.

• la mise en place d’une équipe dédiée

aux résidences privées de notre territoire

afin d’assurer une meilleure coordination

des services, permettant de diminuer les

recours à l’urgence;

• la révision du processus d’accès à

l’hébergement afin d’éviter un séjour

hospitalier préalable à l’hébergement;

• la révision des modalités de référence

aux lits de programme (convalescence,

réadaptation fonctionnelle, etc.).

• la révision du rôle de la personne

responsable de la gestion de cas.

• l’élaboration d’un plan d’intervention

interdisciplinaire (PII);

• l’élaboration d’un outil de suivi identifiant

les obstacles au congé.

4 M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0


Des résultats…

Les premiers résultats démontrent

déjà les effets positifs du début de

la concertation des intervenants à la

réalisation de ce plan de travail. Ces

résultats se traduisent par une

baisse du taux d’occupation à

l’urgence. En effet, en 2009-2010,

nous avions maintenu un taux

d’occupation de 111 %, soit une

moyenne de près de 30 personnes

sur civière alors que notre capacité

réelle est de 26. Or, depuis le 1er

avril 2010, notre moyenne est à

moins de 21 personnes sur civière,

soit un taux d’occupation de 80 %.

Au cours des deux dernières années,

une personne âgée de 75 ans et plus

sur cinq occupant une civière à

l’urgence y séjournait plus de 48

heures. Depuis mars dernier,

pratiquement plus aucun séjour ne

dépasse 48 heures. Le séjour moyen

des personnes âgées est passé de 30

heures à 18 heures à l’urgence.

Quant au séjour hospitalier des

personnes âgées, il a diminué en

moyenne de 2.2 jours depuis le

début avril.

Au-delà de l’amélioration des

résultats statistiques, cette

importante transformation des

processus cliniques s’intègre à

l’intérieur du changement

organisationnel souhaité par la mise

en œuvre d’un processus

d’amélioration continue de la qualité

des soins et des services, ayant

comme fondement de placer la

clientèle au centre de ses actions.

Dans le contexte du long

cheminement à parcourir pour

l’actualisation des étapes du

continuum, nous vous garderons

informés de son évolution à chacune

des parutions du magazine.

Également, nous vous invitons à

nous faire connaître votre intérêt à

participer aux travaux en cours.

UNE AUDIOLOGISTE

HONORÉE PAR

L’UNIVERSITÉ DE

MONTRÉAL!

Le 14 juin dernier, la Faculté de médecine de l’Université de Montréal a décerné

le prix d’excellence en supervision de l’École d’orthophonie et d’audiologie de

l’Université de Montréal à Mme Marie-France Handfield, audiologiste à l’Hôpital

Honoré-Mercier. Cette marque de reconnaissance lui a été attribuée pour sa

constance et sa générosité dans l’offre de stages, l’appréciation des étudiants,

la qualité de sa supervision et son ouverture face aux nouvelles approches.

Le conseil multidisciplinaire et l’équipe des audiologistes et orthophonistes sont

fiers de leur collègue. Rappelons que le rôle de l’audiologiste est d’évaluer les

fonctions et troubles de l’audition.

CAPSULE

ENVIRONNEMENT

Connaissez-vous les 3RV?

Quand on parle des 3RV, on parle de la gestion des

matières résiduelles par la réduction, le réemploi, le

recyclage et la valorisation des richesses

environnementales sur son territoire.

Le Comité vert du CSSS entend soutenir chacun à agir sur les 3RV en misant sur

des actions concrètes.

Si vous avez des solutions innovantes à nous faire connaître, faites parvenir un

courriel à madame Yolaine Rioux, directrice des programmes de santé publique. Il

nous fera plaisir de diffuser l’information dans une prochaine capsule.

Principale source d’information : www.recyc-quebec.gouv.qc.ca

M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0 5


SIX PREMIERS MÉDECINS

FINISSANTS À L’UNITÉ DE

MÉDECINE FAMILIALE

RICHELIEU-YAMASKA

Le 1er juillet 2010 sera une date

qui restera gravée longtemps

dans la mémoire des médecins

et du personnel de l’UMF. Une date

importante inscrite au bas de la

mosaïque de la première cohorte de six

médecins qui graduent de l’UMF.

Ces six nouveaux médecins sont en voie

de terminer leur résidence de deux ans,

processus final avant de pouvoir

pratiquer seul auprès de la clientèle.

De ce nombre, deux nouveaux médecins

resteront sur le territoire du CSSS

Richelieu-Yamaska. Depuis la création

de l’UMF Richelieu-Yamaska en juillet

2008, il s’agit du premier groupe de

résidents qui termine sa formation. Une

belle réussite qui souligne également

que notre UMF a atteint sa pleine

maturité et accueillera cette année, huit

nouveaux résidents qui s’ajoutent aux

sept résidents déjà en place qui

entreprennent leur deuxième année de

résidence.

Cette première cohorte de diplômés

est une fierté pour Dre Jocelyne Bonin,

directrice de l’UMF, et aussi pour toute

son équipe des médecins superviseurs

heureux de former leurs pairs dans un

monde de pénurie de médecins de

famille. « Nous sommes fiers de la

réussite de ces nouveaux médecins de

famille. Ils sont le fruit de nos efforts

et surtout de leurs efforts depuis deux

ans », a mentionné Dre Bonin. « Voir

des jeunes motivés pratiquer notre

profession, c’est dynamisant! », a-t-elle

ajouté. « Nous sommes fiers de les

compter parmi nous comme collègues. »

Apport considérable pour le

CSSS Richelieu-Yamaska

Cette date d’anniversaire marque

également la deuxième année de

création de l’UMF qui a eu un impact

remarqué et important pour les

résidents eux-mêmes, mais aussi pour

les médecins superviseurs qui ont

investi beaucoup de leur temps. Tous

s’entendent pour affirmer que l’Unité de

médecine familiale a atteint un bon

rythme de croisière.

« Nous voulions être bien encadrés et

avoir des personnes intéressantes avec

qui travailler, mission accomplie, nous

sommes très contents », ont mentionné

d’emblée les finissants.

« Nous avons été très bien accueillis par

tout le personnel. Nous avons été les

premiers, nous avons eu l’impression

d’avoir fait une différence pour les

patients et beaucoup de monde vont

s’en souvenir », ont-ils ajouté.

La rigueur et le professionnalisme des

médecins et du personnel ont permis de

dynamiser le travail d’équipe.

« L’ouverture de tous pour la formation

et l’enseignement nous a permis de

devenir un milieu pro-enseignement »,

ont mentionné les médecins

superviseurs. « Nous avons réussi à

instaurer une véritable culture de

formation et d’enseignement qui

contribue à notre rayonnement

organisationnel », ont-ils ajouté.

Sur la photo : à l'arrière :

• Dr Yves Arpin, médecin superviseur,

• Dr Martin Lanoue, résident finissant,

• Dr Bastien Delage, résident finissant,

• Dr Mathieu Larrivée, résident finissant,

• Dre Geneviève Fontaine, médecin superviseur

à l'avant :

• Dre Joelle Bernatchez, résidente finissante,

• Dre Joanne Morneau, médecin superviseur,

• Dr Jean-Jacques Turcotte, médecin superviseur,

• Dre Julie- Christine Michaud, résidente finissante,

• Dre Marie-Hélène Clément, résidente finissante,

• Dre Julie Desmeules, médecin supervieur,

• Dre Jocelyne Bonin, directrice de l'UMF et

• Dre Caroline Godbout, médecin superviseur.

6 M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0


Suivi de la

démarche

d’inspection

professionnelle

OIIQ.

« JE SUIS FIÈRE

DE MON MÉTIER! »

C’est ainsi que se termine la lettre de candidature écrite par madame

Valérie Hébert, infirmière bachelière à l’Unité mère-enfant-famille et à

l’Unité de pédiatrie, qui a été lauréate de deux prix de l’Ordre régional

des infirmières et infirmiers de la Montérégie (l’ORIIM).

C’est lors du souper annuel organisé par l’ORIIM que Mme Valérie Hébert a

remporté deux prix : une bourse de 250 $ du comité jeunesse pour le prix de

la relève infirmière en Montérégie ainsi que le prix remis par les infirmières

retraitées, soit une bourse de 100 $.

Mme Hébert s’est démarquée à titre de représentante de la relève dans le milieu

de la santé en exerçant avec brio sa profession d’infirmière au sein de l’équipe

« mère-enfant-famille et pédiatrie » de notre CSSS. Elle se distingue non seulement

par son professionnalisme et par sa volonté d’accroître ses connaissances,

mais également par son attitude positive face aux changements et son intérêt à

relever des défis.

La Direction des programmes de santé mentale, famille-enfance-jeunesse et

déficience intellectuelle ainsi que Mme Sylvie Lachance, chef par intérim des unités

mère-enfant-famille et de pédiatrie ainsi que du Centre de consultation des femmes,

désirent féliciter Mme Hébert pour ses mentions ainsi que pour sa précieuse

collaboration au sein de son équipe.

« Nous sommes fières de toi! »

Le CSSS Richelieu-Yamaska a reçu,

le 14 juin dernier, les résultats de

l’inspection professionnelle effectuée,

le printemps dernier, par les

représentants de l’Ordre des

infirmières et infirmiers du Québec

(OIIQ).

Ces résultats permettront à la

Direction des soins infirmiers et des

pratiques professionnelles d’établir

un plan d’amélioration et des actions

à mettre en place pour améliorer la

qualité de pratique de la profession

des infirmières et infirmiers au sein

de l’établissement.

Cet exercice d’évaluation de l’OIIQ

s’inscrit dans une démarche continue

d’amélioration de la profession à

laquelle la direction du CSSS est

heureuse de contribuer. En effet,

différents dossiers, choisis de façon

aléatoire, ont été étudiés dans le but

de valider le travail des infirmières et

infirmiers pratiquant dans notre

établissement. Huit situations

cliniques à observer dans chacun des

dossiers ont été déterminées par

l’OIIQ en fonction des normes

professionnelles reliées à la

profession. Une équipe a étudié les

dossiers et remis des grilles

d’évaluation qui ont servi à identifier

des pistes d’amélioration.

Le plan d’amélioration doit être

transmis à l’OIIQ avant le 22 octobre

et sera, par la suite, mis en place

dans notre CSSS.

M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0 7


AGRÉMENT –

Notre organisation a obtenu son agrément en décembre dernier, confirmant ainsi que notre établissement répond

aux plus hauts standards de qualité parmi les établissements de santé de tout le Canada. Cette certification de

qualité est une source de grande fierté pour tout notre CSSS, mais ne doit pas nous faire oublier qu’elle s’inscrit

dans une démarche d’amélioration continue de la qualité. Il nous faut donc déjà nous préparer pour le

renouvellement de notre agrément et en prévision du retour des visiteurs d’Agrément Canada en 2011. Depuis

quelques semaines déjà, des équipes sont à pied d’œuvre pour Agrément – Horizon 2011. Voici ce qui s’annonce

pour les prochains mois.

Les équipes Qualité

en marche…

En vue de la visite de 2011, la

structure des équipes qualité a été

revue afin de mieux traduire la

réalité de nos soins et services. On

compte 16 équipes (voir tableau)

qui ont la responsabilité de préparer

les plans d’action qui assureront une

revue des critères d’évaluation

utilisés par Agrément Canada.

Les équipes seront alimentées avec

les résultats des sondages

d’autoévaluation qui seront

complétés à l’automne prochain.

Entre-temps, les chefs d’équipe ont

déjà amorcé l’élaboration des plans

d’action en utilisant les résultats du

dernier rapport d’évaluation de la

visite de 2008, tout particulièrement

la non-conformité à 23 critères

jugés de priorité élevée répartis

entre nos diverses équipes. Quatre

de ces critères doivent faire l’objet

de suivis en décembre 2010 auprès

d’Agrément Canada. Il s’agit de :

• La mise en place d’une stratégie

en matière d’éthique

• La revue de certains processus

pour la manipulation du linge

souillé et de matières à caractère

infectieux

• La mise en place d’un programme

de sécurité en imagerie médicale

• La réalisation d’exercices pratiques

du plan de préparation des

mesures d’urgence, à l’urgence

La démarche d’Agrément nous

demande également d’apporter une

attention particulière à des

pratiques organisationnelles

requises, aussi appelées POR. La

mise en place de ces pratiques est

un incontournable, car elles

constituent une exigence spécifique

du programme d’agrément pour tous

les établissements de soins de santé.

Les POR concernent directement la

sécurité des usagers. Depuis 2009,

dix nouvelles pratiques

organisationnelles requises ont été

ajoutées au programme d’Agrément

Canada :

Liste d’abréviations

dangereuses

• Sécurité liée à l’héparine

• Sécurité liée aux narcotiques

• Vérification de l’hygiène des mains

• Prévention des plaies de pression

• Prévention du suicide

• Liste de contrôle d’une chirurgie

• Prévention de la violence en

milieu de travail

• Évaluation des risques en matière

de soins à domicile

• Prophylaxie de la thromboembolie

veineuse

Démarrage d’un

nouveau cycle

d’agrément

Phase 1

Les 12 premiers mois du cycle sont en effet des

mois de fierté et de consolidation. Nous venons

de franchir une étape de mise en œuvre de

correctifs et de suivis demandés par Agrément

Canada à la suite de la visite de 2008.

Phase 2

Durant les douze prochains mois, nous devons

déjà nous préparer à recevoir nos visiteurs.

Pour ce faire, nous devons porter un regard

critique sur nos façons de faire.

C’est l’étape d’autoévaluation, d’identification et

de mise en œuvre des correctifs que nous

désirons apporter avant de recevoir notre équipe

de visiteurs (voir autre texte sur les sondages).

Phase 3

La troisième phase du cycle débute par l’arrivée

des visiteurs choisis par Agrément Canada. À

l’automne 2011, ces visiteurs auront le mandat

de juger de manière indépendante de la qualité

des processus en place tout en portant une

attention particulière à une prestation

sécuritaire des soins et services offerts à la

population.

À la suite de cette visite, un statut d’agrément

sera décerné, des recommandations seront

émises et des correctifs, au besoin, seront

demandés par Agrément Canada. Ce processus

d’accréditation suit un cycle de 3 ans.

8 M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0


HORIZON 2011

Que nous réservent

les prochains mois?

Septembre

et octobre 2010

- Sondage sur

la culture de sécurité

Agrément Canada utilise un outil de

sondage appelé « Culture de sécurité des

patients » pour évaluer plusieurs

dimensions liées à la culture de sécurité.

Cette évaluation permet de recueillir des

renseignements sur les perceptions du

personnel à l’égard de la sécurité des

usagers, fait ressortir les points forts, les

possibilités d’amélioration et les

paramètres nécessaires en vue de suivre

les changements qui s’opèrent dans un

organisme en matière de culture de

sécurité. Si vous faites partie du

personnel ciblé pour répondre à ce

sondage, votre chef de service vous

remettra un code d’accès et un mot de

passe vous permettant d’accéder au site

d’Agrément Canada. Il faudra répondre

avant le 31 octobre 2010 et prévoir

environ une quinzaine de minutes pour

compléter le sondage.

- Questionnaires d’autoévaluation

en ligne sur les normes

Ces questionnaires d’autoévaluation en

ligne sur les normes touchent à plus de

25 services ou secteurs différents.

Ils permettent d’estimer un degré de

conformité aux normes de qualité. Les

chefs d’équipe qualité détermineront les

personnes qui doivent répondre aux

questionnaires correspondant à leur

secteur d’activité. La participation des

personnes concernées est importante!

En effet, plus le taux de participation est

élevé, plus le portrait de l’établissement

est fidèle et plus le plan d’amélioration

sera pertinent et efficace. À cet effet, le

personnel sollicité se verra remettre un

mot de passe lui permettant d’accéder au

questionnaire directement sur le site

d’Agrément Canada. L’ensemble des

résultats compilés permettra aux équipes

qualité d’identifier les améliorations à

apporter au cours de 2011, avant l’arrivée

des visiteurs.

Hiver 2011

- Sondage sur la mobilisation

du personnel

Pendant que les équipes qualité seront

mobilisées en vue de mettre en place les

actions d’amélioration identifiées à la

suite des réponses obtenues aux

questionnaires en ligne, tous les employés

du CSSS seront appelés à transmettre par

la poste, de façon anonyme et

confidentielle, un sondage sur la

mobilisation du personnel.

Les résultats seront compilés par le

Conseil québécois d’agrément, organisme

d’agrément, partenaire d’Agrément

Canada.

De façon concomitante, un vaste sondage

de satisfaction de notre clientèle sera

effectué par le même organisme.

LISTE DES ÉQUIPES

Équipe « Gouvernance » composée des membres du Conseil d’administration,

Équipe « Efficacité organisationnelle » composée des membres du comité de direction

Équipes de prestation de services :

Nom de l’équipe

Prévention et gestion des infections

Gestion des médicaments

Laboratoire

Imagerie diagnostique

Service de réadaptation (URFI)

Services de longue durée

Chirurgie (incluant bloc opératoire,

unité de chirurgie et stérilisation)

Urgence

Soins intensifs

Médecine

Soins ambulatoires

Services de traitement du cancer et oncologie

Services de santé communautaire

Soins et services à domicile

Obstétrique et périnatalité

Services de santé mentale

Chef d’équipe

Rachelle Vallée

Diane Pelletier

Johanne Lussier

Louise Léger

Stéphane Durocher

Chantal Savard

Claudine Desmarais

Myriam Fagnant

Lyne Beauregard

Nathalie Fontaine

Marie-Claude Allard

Marie-Claude Allard

Lise Langlois

Sylvie Dumont

Viviane Major

Maryse Hébert

M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0 9


UNE DÉMARCHE PARTICIPATIVE

POUR RECONNAÎTRE DAVANTAGE

LA CONTRIBUTION DES EMPLOYÉS

S’il y a une chose qui fait

l’unanimité, c’est bien

l’importance de la valorisation

et de la reconnaissance dans le cadre du

travail. Tout le monde y croit, beaucoup

d’experts ou de recherches le confirment,

il s’agit d’une dimension essentielle du

quotidien en milieu de travail.

Bien entendu, certains diront que la

motivation part d’abord de l’individu.

Chacun de nous est en soi responsable

de son bonheur. Par contre,

l’organisation du travail, le style de

gestion et l’ambiance au travail sont

des facteurs contribuant à augmenter

la mobilisation et le bien-être d’un

employé. Mais comment le faire?

Comment, jour après jour, s’assurer que

3 600 employés ayant des âges, des

préoccupations et des titres d’emploi

différents soient mobilisés, et ce, dans

un contexte où les ressources financières

sont limitées et les ressources humaines

en pénurie?

« Par une volonté sincère, beaucoup de

créativité et avec l’appui de comités de

travail avec des gens de terrain »,

déclare madame Vicky Lavoie, directrice

des ressources humaines, pour expliquer

comment le CSSS Richelieu-Yamaska

compte s’y prendre pour améliorer la

reconnaissance, la rétention, l’attraction

et le bien-être de ses employés au cours

de prochaines années. Récemment, trois

comités de travail regroupant des

employés, des gestionnaires et des

membres de la direction ont été créés

(comité rétention et attraction, comité

reconnaissance et un comité santé

mieux-être). La méthodologie est la

même pour les trois comités : structurée,

simple et efficace! Trois rencontres

uniquement seront nécessaires, la

première ayant déjà eu lieu. Avant de se

mettre en mode solution, les comités ont

pris le temps de bien comprendre les

causes et facteurs reliés à chacun de leur

thème. La méthode remue-méninge leur

a permis d’en identifier plusieurs et ils

sont présentement à cibler les causes

fondamentales avec l’aide de la méthode

Pareto. Cette méthode prouve à chaque

fois qu’en travaillant sur 20 % des

causes, nous allons chercher 80 % des

résultats. Lors de la deuxième rencontre,

chaque comité identifiera des solutions

qu’ils transformeront en plan d’action à

la troisième rencontre. Les syndicats

seront ensuite invités à participer à

cette démarche en bonifiant le travail

des comités dans le cadre d’une

rencontre prévue à cet effet.

Finalement, quelques représentants de

chaque comité présenteront leurs

travaux à l’automne.

« Il n’y aura évidemment pas de

solutions parfaites, mais c’est une

façon pour nous de travailler en

collaboration avec employés, syndicats

et gestionnaires à faire de notre CSSS

un milieu de travail stimulant et

valorisant », a ajouté Vicky Lavoie.

Nous vous présenterons les membres de chaque comité dans la prochaine

édition du Magazine. Mais d’ici là, voici quelques témoignages recueillis

auprès de certains d’entre eux :

« J’ai à cœur que les choses s’améliorent et espoir de trouver des

solutions. Les membres du comité santé mieux-être sont très ouverts

d’esprit, aucune contrainte, l’échéancier est rapide, c’est un projet concret.

Nous sommes parfois témoins de détresse que vivent des employés et ce

comité nous permet d’en parler. Je me sens privilégiée de participer

comme employé à ce comité », a indiqué Mme Brigitte Grenier,

inhalothérapeute.

«

«

« La reconnaissance est très importante pour moi, que ce soit par un

gestionnaire ou entre collègues, c’est très valorisant! Je suis heureuse de

faire partie du comité reconnaissance. Il y a beaucoup de secteurs de

représentés autour de la table et on sent beaucoup de respect », a déclaré

Mme Raja Lemssaoui, infirmière.

« Il faut attirer des gens à travailler chez nous et aussi, retenir ceux qui

travaillent dans notre service pour favoriser un climat de travail agréable.

Tous les membres du comité rétention et attraction sont intéressés et

désirent trouver des solutions, c’est très stimulant. Il faut être visionnaire.

La rétention et l’attraction du personnel, c’est l’affaire de tous! », a

affirmé Mme Nathalie Poirier, assistante-chef de nuit à l’Unité des soins

intensifs.

1 0 M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0


MISER SUR DES SAINES

HABITUDES DE VIE :

On sait maintenant qu’en vivant sans fumée, en ayant une bonne alimentation et

en pratiquant des activités physiques de façon régulière, on améliore notre santé et

notre qualité de vie tout en réduisant les risques de développer une maladie chronique.

Notre CSSS adhère à l'approche

0-5-30 COMBINAISON PRÉVENTION.

Promue par la santé publique,

l'approche 0-5-30 vise à faire la

promotion des saines habitudes

(« 0 » tabagisme, « 5 » fruits et légumes

par jour et « 30 » minutes d’activité

physique par jour) tout en favorisant

l’adoption de ces recommandations dans

l’ensemble de la population et au sein de

notre organisation.

Avec l’engagement du comité de

direction à implanter cette approche dans

notre établissement, un comité

« stratégique » 0-5-30, composé de

l’ensemble des directions, a été formé ce

printemps afin de déterminer les

orientations et les procédures

d’implantation de l’approche.

Vous adhérez à l’approche?

Impliquez-vous!

Afin de faciliter le déploiement de

l’approche dans nos installations et

d’assurer la bonne gestion des futures

activités de promotion des saines

habitudes de vie, le comité « stratégique »

0-5-30 invite les membres du personnel à

s’impliquer au sein de comités « locaux »

0-5-30 qui seront responsables de la mise

en œuvre des activités (un comité pour

chacun des cinq centres d’hébergement,

des trois CLSC et pour l’hôpital). Ces

comités doivent être formés d’un minimum

de 4 personnes (ex. : porteur de dossier et

représentant pour le « 0 », le « 5 » et le

« 30 »). Nous recherchons des gens

motivés, impliqués dans leur milieu de

travail et convaincus de la pertinence de

faire la promotion de « saines » habitudes

auprès de l’ensemble des employés. Vous

avez jusqu’au vendredi 17 septembre pour

manifester votre intérêt à faire partie d’un

comité en contactant Ian Bourgault,

responsable de l’approche 0-5-30, au

450 778-2572, poste 6632. Vous devez

avoir l’approbation de votre chef de

service. Par la suite, les membres des

différents comités participeront à une

conférence sur l’approche 0-5-30 et

recevront l’information pertinente

concernant son déploiement et les rôles de

chacun dans le but d’amorcer les activités

dès cet automne.

Virage santé au CSSS

Depuis quelque temps, un comité de

travail incluant des membres de la

Direction des programmes de santé

publique ainsi que de la Direction des

ressources techniques et services

d’hôtellerie est en place pour la mise en

œuvre d’une nouvelle politique pour une

saine alimentation dans notre CSSS,

élaborée notamment à partir du cadre de

référence du MSSS « Miser sur une saine

alimentation : une question de qualité ».

Le but de cette politique, adoptée par le

conseil d’administration le 16 juin dernier,

est de contribuer à la mission du CSSS,

soit de maintenir et d’améliorer la santé et

le bien-être de la population, incluant les

employés. Un plan d’action pour la mise

en œuvre de la politique, processus qui

doit être terminé pour mars 2012, à la

demande du MSSS, a été élaboré et vise

à promouvoir une saine alimentation.

Vous avez peut-être remarqué les

nouvelles collations dans les machines

distributrices de l’Hôpital Honoré-

Mercier… Des changements s’amorceront

de façon graduelle dans les autres

installations de l’organisation,

surveillez-les!

Au casse-croûte de l’hôpital, une

bonification de l’offre alimentaire saine

s’est amorcée durant l’été et se poursuit.

Pizza santé, nouveaux choix de sandwichs

frais et même sushis font partie des

nouveautés offertes!

En ce qui concerne les centres

d’hébergement, le comité virage santé

prévoit amorcer le processus de

bonification dès l’automne.

M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0 1 1


UNE PREMIÈRE

CANADIENNE

Une mère et une fille,

infirmières, honorées

Diane Beauregard, infirmière, et sa

fille Karine Rodier, infirmière

consultante en soins palliatifs,

toutes deux à l’emploi du CSSS

Richelieu-Yamaska, ont réalisé une

première canadienne en obtenant

simultanément leur certification en

oncologie de l’Association des

infirmières et infirmiers du Canada

(AIIC).

Pour Mme Rodier, il s’agissait d’une

deuxième certification, puisqu’en

2009, elle avait complété sa

formation en soins palliatifs.

« C’est ma mère qui, après s’être

inscrite au programme de

certification, m’a encouragée à

en faire autant. Après plusieurs mois

d’études et avec le soutien de

Mme Anne Plante, conseillère

spécialisée au Centre intégré de

cancérologie de la Montérégie/Réseau

cancer Montérégie, nous avons

toutes les deux obtenu, en avril

dernier, notre certification en

oncologie. »

La certification a permis à Karine

Rodier d’acquérir de nouvelles

connaissances et de poser un regard

critique vis-à-vis de sa pratique

clinique en réalisant l’importance de

la maîtrise des connaissances et des

liens à faire entre la logique

théorique et la manière d’offrir des

soins.

« Grâce à notre formation, non

seulement les personnes atteintes

de cancer et leurs proches y gagnent,

mais les professionnels de l’équipe

interdisciplinaire aussi, car nous

maîtrisons mieux notre contribution

spécifique et nous devenons de

meilleures alliées pour tous »,

conclut Mme Rodier.

Au pays, 16 242 infirmières

détiennent une certification

dans l’une des dix-neuf

spécialités/domaines de pratique

infirmière. Au Québec, l’oncologie

demeure la spécialité pour laquelle

il y a le plus d’infirmières certifiées.

PARTY

DE NOËL... DÉJÀ

Le 3 décembre 2010, laissez-nous vous

gâter et vous permettre de vous amuser un

peu! Et oui… déjà! Effectivement, c’est à

cette date que se tiendra le Party de Noël de tous

les employés du CSSS Richelieu-Yamaska. Il s’agit

d’une occasion pour nous de vous dire merci pour

tout le travail accompli. C’est une occasion de

laisser tomber les vêtements de travail et de se

côtoyer dans une atmosphère complètement

différente. Et c’est aussi une façon

d’entreprendre les vacances des fêtes. Nous

aimerions sincèrement vous voir en très grand

nombre cette année!

À cet effet, le comité organisateur est déjà en

pleine action pour la planification de cette fête.

Alors, si vous avez aimé y participer l’année

passée, dites-le à vos collègues et invitez-les.

Si exceptionnellement, vous n’avez pas pu y

participer l’an dernier, organisez-vous dès

maintenant pour y être cette année.

Vous ne le regretterez pas. Et s’il y a longtemps

que vous n’êtes pas venu au Party de Noël, faites

la différence cette année, joignez-vous à votre

équipe et venez voir ce qu’est devenue cette

soirée organisée pour vous.

De sorte à tisser davantage de liens entre nos

installations et ainsi mieux se connaître, le

comité prévoit faire une rétrospective des

événements marquants de l’année. C’est pourquoi

les membres sollicitent votre collaboration et

aimeraient recevoir plein de photos illustrant des

événements importants qui se sont déroulés dans

vos installations, depuis le 1er janvier 2010.

Une adresse électronique a été créée en ce sens,

vous permettant de communiquer directement

avec les membres organisateurs, soit :

party.noel.employes.csssry@rrsss16.gouv.qc.ca.

Les photos numériques devront être

accompagnées d’une brève description de

l’événement (ex. : titre de l’événement, date, lieu,

personnes présentes sur la photo, détails).

Vous avez jusqu’au 3 novembre pour

les acheminer.

Assemblée générale du comité des usagers

Le 4 juin dernier avait lieu l'assemblée générale du

comité des usagers. Les détails de cette assemblée

ainsi que le rapport annuel sont disponibles sur

Internet à l'adresse :

www.santemonteregie.qc.ca/richelieu-yamaska,

dans la section « À propos de nous ».

1 2 M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0


NOUVELLES DU C.A.

Le conseil d’administration a tenu sa séance régulière le 16 juin dernier.

Rapport annuel de la

commissaire aux plaintes et

à la qualité

Mme Danielle Théorêt, commissaire

locale aux plaintes et à la qualité des

services, a présenté son rapport

annuel 2009-2010 concernant

l’application de la procédure d’examen

des plaintes, en lien direct

avec les droits et les responsabilités

des usagers. La commissaire a traité

160 plaintes et 254 demandes

d’assistance. Ces demandes se sont

soldées en 187 nouvelles mesures de

corrections et d’amélioration.

La commissaire a souligné la ferme

volonté et l’engagement des

gestionnaires dans la satisfaction de la

clientèle et l’amélioration de la qualité

des services.

Politique pour une saine

alimentation

Une nouvelle politique pour une

saine alimentation a été adoptée, en

conformité avec le Plan d’action

gouvernemental de promotion des

saines habitudes de vie et de

prévention des problèmes reliés au

poids 2006-2012 - Investir pour

l’avenir. Le CSSS souhaitait se doter

d’une politique pour une saine

alimentation, en accord avec sa

mission et ses responsabilités de

contribuer à l’amélioration de la

qualité de l’alimentation au sein de

l’établissement, et ce, en ce qui

concerne les usagers, les membres du

personnel, les médecins, les bénévoles

et les visiteurs.

Cette politique s’inscrit dans le cadre

des activités déjà entreprises dans

l’organisation concernant le virage

santé et l’approche 0-5-30

COMBINAISON PRÉVENTION

(« 0 » tabac, « 5 » portions de fruits

et de légumes et « 30 » minutes

d’exercice par jour). La mise en œuvre

de cette nouvelle politique doit être

réalisée pour mars 2012.

Adoption du rapport financier

annuel 2009-2010 et

présentation du budget initial

2010-2011

Le conseil d’administration a adopté

le rapport financier pour l’année 2009-

2010 pour lequel le CSSS Richelieu-

Yamaska a terminé en équilibre

budgétaire. De plus, le conseil a

adopté le budget initial du CSSS

Richelieu-Yamaska pour l’année 2010-

2011, budget qui sera de 223 millions

de dollars.

Politique de gestion de la

présence d’animaux dans les

installations du CSSS – Révision

La nouvelle politique de gestion de

la présence des animaux dans les

installations du CSSS a été modifiée à

la lumière d’un avis de la Direction de

santé publique qui, en plus de

confirmer son accord avec le contenu

de la politique, nous suggère d'y

ajouter des notions de risques

d’exposition aux allergènes et de

risques de chute. Les sessions de

zoothérapie se poursuivront dans le

respect de certaines règles et critères

qui permettent d’assurer la sécurité

des résidents, des usagers, des

visiteurs et du personnel.

Belle performance de l’urgence

Le directeur général a informé les

administrateurs de la belle

performance de l’urgence découlant de

l’instauration du nouveau plan d’action

à la fin de l’hiver dernier.

Nos indicateurs de performance à

l’urgence indiquent une nette

amélioration de la durée moyenne de

séjour qui s’établit maintenant à 18

heures au lieu de 24 heures. Nous

notons également une baisse marquée

des séjours de 48 heures et plus. Cette

baisse est attribuable à une plus

grande collaboration entre les unités

de soins, en lien avec les CLSC et les

médecins de la première ligne.

Changement dans l'équipe

médicale et nouveaux médecins

Docteur Mario Lapointe a été nommé

chef du département de médecine

générale, pour une période quatre ans,

et ce, à compter du 1er mai 2010.

Également, notre établissement est

heureux d’accueillir plusieurs nouveaux

médecins au sein de son organisation.

Des privilèges de travail ont été octroyés

à huit résidents de la nouvelle cohorte

de l’Unité de médecine familiale

Richelieu-Yamaska. Le conseil a de plus

entériné le changement de statut du

docteur Patrice Gosselin, omnipraticien,

qui revient à titre de membre actif avec

privilèges mineurs en hospitalisation.

Également, docteure Céline Valiquette,

omnipraticienne, s’est vue accorder des

privilèges d’hospitalisation en gériatrie à

l’Unité des soins palliatifs du Centre

d’hébergement de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-

Hyacinthe

Nouvelles heures et

modalités de visites

Afin de favoriser le maintien des liens

avec les familles et les proches des

personnes hospitalisées ou hébergées,

le conseil a adopté de nouvelles heures

et modalités des visites dans ses

différentes installations.

Ces modifications visent à favoriser la

présence des familles et des proches

aidants. Les nouvelles heures et

modalités des visites sont affichées

à l’entrée des différentes installations

du CSSS.

PROCHAINE ASSEMBLÉE

RÉGULIÈRE : LE MARDI

(exceptionnellement un mardi)

21 SEPTEMBRE 2010

M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0 1 3


NOUVEAUX GESTIONNAIRES

Isabelle Tardif

Conseillère en gestion de programmes (soins et approche gériatrique)

Direction du programme santé physique

La nouvelle conseillère en gestion de programmes (soins et approche gériatrique) est entrée

en fonction le 1 er juin dernier. Détentrice d’une maîtrise en sciences infirmières, madame Tardif occupait le poste de conseillère

en gestion de programmes (soins infirmiers) au sein de la Direction des soins infirmiers et des pratiques professionnelles de notre

CSSS depuis août 2009. Elle compte plus de sept années d’expérience à titre d’infirmière. Elle a notamment travaillé comme auxiliaire

à l’enseignement et à la recherche à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval et comme infirmière clinicienne en soutien à

domicile au CSSS de la Vieille-Capitale.

Pour la joindre, composez le 450 771-3333, poste 4899.

Sylvie Paradis

Coordonnatrice au bloc opératoire

Direction du programme de santé physique

Madame Paradis occupait l’intérim de ce poste depuis novembre 2009 et elle a officiellement débuté son mandat le

7 juin dernier. Elle possède 15 années d’expérience au bloc opératoire de l’Hôpital Honoré-Mercier ayant d’abord œuvré comme

inhalothérapeute, puis comme inhalothérapeute en salle d’opération. Elle a aussi occupé le poste de coordonnatrice technique

en anesthésie durant sept ans pour notre organisation. Madame Paradis détient un certificat en inhalothérapie : anesthésie et soins

critiques de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et a participé au programme de formation à l’intention des nouveaux cadres.

Elle complète présentement un certificat en gestion des services de santé et des services sociaux de la TÉLUQ.

Pour la joindre, composez le 450 771-3333, poste 4141.

Johanne Lussier

Chef des services de biologie médicale

Direction des affaires médicales

La nouvelle chef des services de biologie médicale est entrée en fonction le 16 août dernier. Depuis 2009, madame Lussier

était coordonnatrice des services de biologie médicale au CSSS Haute-Yamaska à Granby. Elle possède également une grande

expérience de la biologie médicale au sein de notre organisation puisqu’elle y a œuvré pendant près de 30 ans. Madame Lussier

termine actuellement un baccalauréat en administration et possède une technique en biologie moléculaire du Collège Maisonneuve-

Rosemont de Montréal ainsi qu’une technique de laboratoire médical du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Pour la joindre, composez le 450 771-3333, poste 3543.

Vivianne Major

Chef des unités mère-enfant-famille et de pédiatrie

Direction des programmes de santé mentale, famille-enfance-jeunesse et déficience intellectuelle

La nouvelle chef des unités mère-enfant-famille et de pédiatrie est entrée en fonction le 9 août 2010. Madame Major cumule

plusieurs années d’expérience dans le milieu de la santé. Elle a notamment travaillé durant neuf ans au sein de l’Hôpital Pierre-

Boucher comme adjointe clinico-administrative au service de natalité où elle a implanté avec succès le programme qualité AMPRO

au service mère-enfant-famille. Détentrice d’un baccalauréat en sciences infirmières et d’un certificat en gestion des services de la

santé, madame Major est actuellement en voie de terminer une maîtrise en administration des services de santé.

Pour la joindre, composez le 450 771-3333, poste 3486.

Diana Milette

Chef de l’administration des programmes au CLSC des Maskoutains

Direction des services ambulatoires et de première ligne

Madame Milette est actuellement psychoéducatrice et chef d’équipe au suivi intensif dans le milieu à

la Direction des programmes santé mentale, famille-enfance-jeunesse et déficience intellectuelle. Elle sera responsable

des équipes psychosociales adultes à domicile et des services courants, de même que de l’accueil psychosocial et

du secrétariat du soutien à domicile du CLSC des Maskoutains. Madame Milette détient un diplôme d’études supérieures spécialisées

en administration de l’Université de Montréal et a d’ailleurs effectué son stage universitaire de deuxième cycle en gestion au sein de

l’équipe du soutien à domicile à la Direction des services ambulatoires et de première ligne de notre organisation. Madame Milette a

débuté au mois d’août ses nouvelles fonctions à temps partagé avec son présent mandat et occupera son nouveau rôle à temps complet

au cours du mois de septembre.

Pour la joindre, composez le 450 771-3333, poste 6019.

1 4 M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0


NOS FONDATIONS

EN ACTIVITÉ!

La saison estivale est synonyme de tournois de golf et d’activités sportives

pour nos fondations qui profitent de cette saison pour organiser différents

événements de financement.

• Le 24 mai, la Fondation Honoré-Mercier a organisé la

première édition du « Tour de la Montagne », une course à

pied de 23 km à laquelle 258 coureurs ont participé.

Cette activité a été organisée en partenariat avec la Ville

de Mont-Saint-Hilaire et Desjardins. La présidence du

comité organisateur de cette première édition était

assumée par M. José Lobato, président du Groupe Carolco,

qui s’est dit très fier des résultats atteints par le comité

organisateur alors qu’il a remis un chèque de 66 000 $.

• La Fondation Santé Daigneault-Gauthier de la MRC-d’Acton

a organisé la 3e édition du Défi cycliste Daigneault-

Gauthier d’Acton Vale, le 6 juin, activité à laquelle plus

de 175 cyclistes ont participé. Cet événement cycliste

permettait d’effectuer une randonnée, selon trois parcours

différents, à travers les huit municipalités de la MRC

d’Acton. Cette année, un montant de plus de 19 500 $ a

été amassé.

• Plusieurs tournois de golf organisés en juin par différentes

entreprises du territoire de la Vallée-du-Richelieu auront

permis à la Fondation du CLSC-CHSLD des Patriotes

d’amasser plus de 50 000 $. La deuxième édition du

tournoi de golf de la Brasserie La Poudrière, qui a eu lieu

le 6 juin, malgré une température désastreuse, a permis

d'amasser plus de 14 000 $.

L’entreprise BMC pièces de carrosseries a remis, le 11 juin

dernier, les bénéfices de son tournoi annuel, soit plus de

21 000 $ à la Fondation. La même journée, la Chambre de

Commerce et de l’industrie de la Vallée-du-Richelieu tenait

quant à elle sa Classique Gilbert Desrosiers. Le président

sortant de l’organisme, M. Christian Faubert, a remis un

chèque de 15 000 $.

• Le 10 juin avait lieu la 14 e édition du Tournoi de golf de

la Fondation Honoré-Mercier présidée par M. Jean

Sylvestre, directeur, BMO Banque de Montréal.

Cette activité a permis de recueillir plus de 112 000 $.

• La 5 e édition de la Journée de golf Germain Larivière s’est

tenue le 5 août dernier au Club de golf Saint-Hyacinthe.

Plus de 180 joueurs ont assisté à l’événement qui a permis

d’amasser 22 755 $.

• Le 21 août, avait lieu la troisième édition du Défi Vélo

Santé de la Fondation Aline-Letendre. Quatre parcours de

17 à 80 km étaient proposés aux cyclistes.

Cette troisième édition aura permis de recueillir 20 000 $.

OLO

LE MÉGA

PARTY

DU CMDP

Le 18 juin, le comité des loisirs du Conseil des

médecins, dentistes et pharmaciens a organisé une

soirée où des artistes de notre établissement ont fait

connaître leur talent sur scène. La vente des billets de

cette soirée a permis d’amasser 1 975 $, montant qui a

été partagé entre les quatre fondations de notre CSSS.

En mai dernier, une campagne pour

appuyer la Fondation OLO a été

organisée dans les CLSC de notre

territoire.

Cet événement a permis de recueillir la

somme de 2 477 $. L’argent sera remis

à la Fondation OLO qui aide les bébés

à naître en santé en offrant œufs, lait,

jus d’orange et suppléments aux futures

mamans.

L’équipe du CLSC des Maskoutains

désire remercier particulièrement le

groupe Marco et les Torvis qui ont

donné un spectacle le 17 décembre

2009 au Zaricot au profit de la

Fondation OLO.

M A G A Z I N E S E P T E M B R E 2 0 1 0 1 5


CALENDRIER DES ACTIVITÉS

Septembre

RH

1 er au

15 septembre :

Choix de vacances

à inscrire

(voir babillards

prévus à cet effet)

Octobre

25 septembre :

Rendez-vous d’automne

Marche/course à pied

Information

Dave McQuillen au

450 778-2572,

poste 6637

RH

3 au

18 septembre :

Impression

des horaires

1 er octobre :

« Journée ruban rose »

Mois du sein

26 septembre :

Messe annuelle

des soins palliatifs

à la chapelle du

C.H. de l’Hôtel-Dieude-Saint-Hyacinthe

1 er au 7 octobre :

Semaine de

l'allaitement

maternel

17 septembre :

Date limite inscription

comité 0-5-30

Ian Bourgault :

450 778-2572,

poste 6632

28 septembre :

Assemblée

générale du

CECII

RH 1 er au

16 octobre :

Impression

des horaires

21 septembre :

Conseil

d’administration

du CSSS

Richelieu-Yamaska

RH

6 octobre :

Date limite pour

effectuer un

changement de

disponibilité

13 octobre

Journée carrières

« portes ouvertes »

au CSSS

Richelieu-Yamaska

20 octobre :

Conseil

d'administration

du CSSS

Richelieu-Yamaska

22 octobre :

Souper

spaghetti

du Centre

d’hébergement

Andrée-Perrault

RH

: dates importantes à noter concernant les ressources humaines.

La 6 e édition de la loterie « Un p’tit 1 000 $ Plus »

de la Fondation Aline-Letendre est en marche.

1200 billets en circulation au coût de 144 $ chacun.

Trois tirages chaque semaine, les mardis à compter du 7 septembre 2010.

Un 1 er prix de 1 000 $, un 2 e prix de 300 $ et un 3 e prix de 200 $.

Renseignements : 450 771-3600 ou au 450 771-3333, poste 2110.

À inscrire à votre agenda!

3 novembre : date limite envoi photos party Noël

party.noel.employes.csssry@rrsss16.gouv.qc.ca

Party de Noël du CSSS Richelieu-Yamaska

vendredi 3 décembre 2010

Prochaine parution du Magazine :

Octobre 2010

Date limite pour suggestion de sujets :

Mardi 21 septembre 2010

Date limite pour activités à inscrire au

calendrier des activités :

Vendredi 24 septembre 2010

Magazine

Le Magazine est

une réalisation de la Direction des

communications et des relations

publiques.

Si vous avez des nouvelles ou des

commentaires, n’hésitez pas à les transmettre

à Joanie Boulay, conseillère en

communication, par courriel :

joanie.boulay@rrsss16.gouv.qc.ca ou par

téléphone : 450 771-3333, poste 4986

www.santemonteregie.qc.ca/richelieu-yamaska

Infographie

Denis Kiopini

Impression

Imprimerie Maska

More magazines by this user
Similar magazines