montréal - La Réussite

lareussite.com

montréal - La Réussite

140 000 LECTEURS

9 e année • numéro 1

« A m o u r , P a i x , S a n t é e t P r o s p é r i t é e n 2 0 0 7 »

Le journal des Gagnants

9 janvier 2007 1,88$

BONNE

ANNÉE !

ACCOMMODEMENT

Acquisition à

Gatineau P.12

EMBALLAGE

ROUVILLE

50 années

emballantes

J E M ’ A B O N N E !

1 877 GAG NANT

P.18

JA07137

RAISONNABLE OU

DÉRAISONNABLE ?

6500

succursales

P.23

ORIZON

MOBILE

Quand l’urgence appelle

P.30

L A R E U S S I T E . C O M


2 S EPT-ÎLES

Cylindr es 9 janvier 2007

JA07141

LES NOUVELLES DE MONTRÉAL

AU COEUR DE L’ACTION !

H.P.C.

HYDRAULIQUE

Allié sûr pour les minières

et les forestières

Fondée en 1987, H.P.C. Hydraulique se spécialise

en fabrication et réparation de cylindres

hydrauliques. Itinéraire d’une entreprise qui a

su s’adapter aux tendances du marché.

• Distribution postale ciblée

• L’actualité politique, économique sociale et culturelle

• Quoi suivre ! Quoi voir ! Quoi faire !

• Un investissement intelligent

• Tarification bien pensée en fonction de vos besoins !

Jacques BÉ LAN G E R

A

«

u départ, H.P.C. Hydraulique

était surtout présente

dans l’industrie de la pêche.

Cette stratégie a permis à l’entreprise

de se faire connaître et

de s’assurer une certaine stabilité,

afin de préparer le terrain pour la

conquête d’autres marchés», se

souvient Daniel Desbiens, président

et coactionnaire.

Le deuxième secteur à répondre

à l’offre de H.P.C.

Hydraulique est celui de l’industrie

minière, qui confie de

plus en plus de contrats à l’entreprise.

« En raison de notre

rapidité à effectuer les services

de réparation, nous avons pu

former une clientèle de plus en

plus fidèle. Entre-temps, nous

avons également réussi à effectuer

une bonne percée du côté

de l’industrie forestière. Ces

nouveaux contrats nous ont

permis de ne pas souffrir du

déclin du secteur de la pêche,

qui est survenu par la suite».

En 1991, H.P.C. Hydraulique

emménage dans de nouveaux

locaux situés au 294, avenue

Noël, à Sept-Îles, devenant ainsi

propriétaire. Le second tournant

majeur de H.P.C. Hydraulique

a eu lieu en 2002,

année où l’entreprise a été

achetée par quatre employés.

Aujourd’hui, H.P.C. Hydraulique

emploie dix personnes et

compte parmi sa clientèle les

compagnies minières I.O.C,

Wabush et Q.I.T. Fer et

Titane. Aussi, l’entreprise distribue

plusieurs produits dont

Vickers, Sun, Bosch, Lincoln,

Parker, Hydac, Gressen,

Rexroth, John Barnes, Gates

Twins et Seals, pour ne nommer

que ceux-là.

H.P.C. Hydraulique

294, avenue Noël

Sept-Îles (Qc) G4R 5J2

Tél.: 418 968-5411

Téléc. : 418 968-5121

10 numéros par année

230 000 lecteurs dans Ville-Marie

06 FÉVRIER 2007

06 MARS 2007

03 AVRIL 2007

01 MAI 2007

05 JUIN 2007

10 JUILLET 2007

04 SEPTEMBRE 2007

09 OCTOBRE 2007

13 NOVEMBRE 2007

20 DÉCEMBRE 2007

Montez à bord

du train dès

février 2007 !

514.286.6034

10 401, boul. Parkway

Ville d’Anjou

(Qc) H1J 1R4

NOS PRODUITS :

- FISHER

- WESTERN

- BLIZZARD

- FILLI FERRARI

- READING

- SUPERWINCH

- TOMMY LIFT

Tél. : (514) 353-1190

Sans frais: (877) 300-8946

Téléc. : (514) 353-1119

info@equipementstwin.ca

JA07005

JA07060


Plus de crucifix dans les salles de conseils, disparition des sapins dans

certains lieux publics, autorisation du port du kirpan, fenêtres d’un

centre de conditionnement occultées, pas de médecin masculin

pour les femmes musulmanes, pas de femmes policières pour interpeller

des Juifs Hassidiques. Parlons-nous vraiment d’accommodements

raisonnables?

SOMMAIRE

Accommodement

raisonnable ? . . . . . . . . . . 11

JA07111

9 janvier 2007 MONTRÉAL

À la une

Mot de l’éditeur

LES RÈGLES

DE LA MAISON

[ ]

C’EST L’HÔTE QUI DÉTERMINE

LES RÈGLES DE LA MAISON. LES

INVITÉS QUI CHOISISSENT D’Y

ENTRER DEVRAIENT S’Y CONFORMER

Le danger de ce genre de

débat, c’est de tomber dans

la stupidité. Je ne cèderai pas à la

tentation. À la place, je vous demande

un effort d’imagination.

Disons que demain je fais mes

valises. J’ai décidé d’immigrer

quelque part au Proche-Orient.

Là-bas, Noël n’existe pas, ni

aucun saint du ciel au visage

familier. J’arrive dans un pays

islamique. On y parle arabe et les

institutions sont islamiques. Tout

est fonction du Coran, de la prière

et d’une tradition que je ne

connais pas, mais que je vais forcément

découvrir. Des fois, le

petit occidental que je suis sera

choqué, d’autres fois, bouleversé.

Normal. C’est un choc culturel,

religieux, social. Mais, même

après des décennies de vie là-bas,

pensez-vous que j’aurai réussi à

ce qu’on accommode ma langue,

mes croyances, mon sens de

l’égalité des sexes ou le libéralisme

dans lequel j’ai grandi? Non.

Je ne fais pas ici le procès d’une

culture ou d’une autre. Mais,

comme le dit l’adage: À Rome,

fais comme les Romains. Si j’allais

quelque part au Proche-

Orient, je marcherais sur la

pointe des pieds pour n’offenser

personne, pour ne pas altérer ce

qui existe déjà. J’enlèverais mes

souliers là où me demanderait

de le faire. Je ne demanderais

pas de fourchette là où l’on

mange avec les mains. Alors

Maison Crowin . . . . . . . . . 8

Groupe Mobile . . . . . . . . 12

Dijitec Sherbrooke . . . . . 16

Emballage Rouville . . . . . 18

pourquoi, à l’inverse, lorsque la

terre d’accueil s’appelle Occident,

on sent le besoin d’accommoder

tout le monde?

C’est l’hôte qui détermine les règles

de la maison. Les invités qui

choisissent d’y entrer devraient

s’y conformer. Point final.

Stéphane Maestro

Éditeur

maestro@lareussite.com

A.W. Miller . . . . . . . . . . . . 21

Cantor . . . . . . . . . . . . . . . 22

CNIM Canada . . . . . . . . . 28

Orizon Mobile . . . . . . . . . 30

est publiée par

D I V E R T I S S E M E N T

417, rue St-Pierre, bureau 708

Montréal (Québec) H2Y 2M4

www.lareussite.com

RÉDACTION

(514) 286-6631

nouvelles@lareussite.com

Éditeur :

Stéphane Maestro Polo

Rédacteur en chef :

Richard Marcil

Journalistes :

Marcel Huguet, Sylvestre Rios Falcon,

Ariane Gagné, Catherine Quintal,

Jacques Bélanger, Katy Melançon

Collaborateurs : Bertrand Lussier,

Lawrence J.-E. Poole, Patrick Leroux,

Roger St-Hilaire, Steven Guilbeault,

Marc-André Morel

Photographes : René Robitaille,

Yves Pilon

PRODUCTION

Graphiste : François Sauriol

Correctrice : Annie Tremblay

Réviseur : Richard Gervais

PUBLICITÉ NATIONALE

(514) 286-2707

Directrice des ventes:

Céline Leclaire

(514) 286-7142

ABONNEMENT

Service aux abonnés (9h à 17h)

1-877-GAGNANT

1-877-424-6268

TÉLÉC. : (514) 286-7081

abonnement@lareussite.com

Tarif d’abonnement (au Québec)

Journal La Réussite (10 fois l’an)

1 an : 17,09 $ (taxes incluses)

2 ans : 31,70 $ (taxes incluses)

ADMINISTRATION

(514) 286-6034

Contrôleure : Carole Finlay

Adjointe administrative: Julie Trudel

Tirage : 40 000 exemplaires

Impression : Hebdo Litho

Distribution : Messageries Dynamiques,

24 Heures, Réseau La Réussite,

Presse Commerce

Dépôt légal Bibliothèque nationale

du Canada et du Québec

ISSN 1 481-0808

TIRAGE CERTIFIÉ

Convention de vente no :

1291459 Postes Canada

I.R.M. . . . . . . . . . . . . . . . . 35

Signel . . . . . . . . . . . . . . . . 42

Fournitures Select . . . . . 44

Citerne Bedard . . . . . . . . 47

SATISFACTION

GARANTIE

OU ARGENT REMIS

détails au centre

DESTINÉ À

RÉUSSIR

Marc André

MOREL

FAIS CE

QUE TU ES

«Je suis "moi-même" pour gagner ma vie».

- JAMES TAYLOR

Questionné sur ses stratégies de succès depuis plus d’un

quart de siècle, le célèbre parolier, compositeur et

interprète James Taylor exprimait, lors d’une récente entrevue,

à quel point sa vie et son métier étaient faciles pour lui.

Et que non seulement sa carrière lui procurait une profonde

satisfaction, mais qu'en plus, elle lui permettait de vivre

dans l'abondance, dépourvu de tensions néfastes. Il est luimême

et ça rapporte - autant sur le plan émotif, spirituel que

financier. Et il n'est pas le seul à être de cet avis. L'acteur

Anthony Hopkins répondait à son tour candidement, à une

journaliste qui lui demandait si faire la suite du Silence des

Agneaux avait été difficile: «Rien n'est difficile. Rien n'est difficile...».

À en juger par ces commentaires, beaucoup de travailleurs

nord-américains se font jouer un mauvais tour. En

effet, les statistiques démontrent que 54% des travailleurs souffriront

un jour ou l’autre d’épuisement professionnel. On se

sent bien loin de la philosophie de l’acteur. Et pourtant, nous

sommes tout près - elle habite en chacun de nous. C'est ce qui

vient le plus naturellement pour soi qui sera le plus bénéfique

pour nous et ceux que nous servons. Poursuivre sa mission personnelle,

c'est dire «oui» à ses talents. Et les utiliser.

Longtemps, nos générations précédentes ont cru que réussir

voulait dire travailler fort et longtemps. À la limite de ses

forces, parfois. En plus de se plier à l’effort, les plus grands pratiquent

le métier ou la profession qui leur ressemble. Le

contraire n’apporte que contrariétés et carences dans nos vies.

Chacun possède un talent particulier et une manière

unique de l’exprimer - un talent qui rend service à autrui, à

la collectivité. C’est dans l’expression de ce talent que s’articule

notre mission de vie. Dans la science védique, il s’agit

de la loi du dharma. En sanskrit, «dharma» veut dire «but

de la vie». Il est important de connaître son but de vie. Le

pouvoir de nous réaliser et d’attirer l’abondance existe dans

l’expression de cette flamme qui est en chacun de nous et

dont les pouvoirs de richesse sont illimités.

Nos talents, on s’en sert ou on les perd! Poursuivons notre mission

et, un jour, comme James Taylor, nous pourrons dire...

«Je suis moi-même pour gagner ma vie!». Fais ce que tu es.

Marc André Morel

3

Plus de 70 centres

www.energiecardio.com

CONDITIONNEMENT PHYSIQUE - DANSE AÉROBIQUE

KILO CARDIO - ENTRAÎNEMENT PRIVÉ

2955, St-Martin Ouest (au Centropolis)

(450) 686-4313


4 À COEU R LA PLAN ÈTE Envir onnement 9 janvier 2007

À COEUR LA PLANÈTE

LES LEÇONS

DE LA JUNGLE

Lawrence J.-E.

POOLE

BIOÉNERGIE

Retour aux sources de l’humanité

LA PRISE DE PUISSANCE

Je réponds souvent à des questions sur ma

propre courbe d’apprentissage durant la période

d’échange qui suit mes conférences,

sur l’innovation, la consolidation d’équipe, le

leadership ou l’empuissancement.

Après avoir digéré ce qui m’est arrivé–l’horrible accident

de voiture, mes expériences de mort imminente, une

longue hospitalisation et une paralysie permanente–les

gens sont curieux de savoir si j’ai fait une dépression et comment

je m’en suis sorti. Sans minimiser cette épreuve traumatique,

je n’ai jamais été déprimé car chaque fois que je

me sentais glisser dans un tel état, j’agissais immédiatement

pour le contrer.

En réalité, comme la dépression est une absence de volonté

d’avancer, la clé de l’empuissancement est de faire ce que

l’on aime. Si le désir d’être heureux est votre motivation

pour changer, il vous aiguille vers la direction recherchée

et vous évitez alors les pièges comme la dépression.

Quand on me demande des trucs sur la prise de puissance,

voici ce qui apparaît en tête de liste:

1. Éliminez votre résistance à réclamer votre puissance.

Examinez ce qui vous limite ou les situations qui provoquent

une réaction négative de votre part.

2. Cessez de vous préoccuper de ce que les autres pensent!

La raison de l’empuissancement est de ne plus

dépendre du BESOIN d’être estimé par les autres.

3. Prenez soin des situations non résolues. Fermer les

boucles n’est pas toujours facile mais voici un processus

en 3 étapes: 1) Reconnaissez-les; 2) Excusez-vous auprès

de toute personne que vous avez offensée et demandez:

Qu’est-ce que je peux faire pour redresser la situation?; 3)

Passez à autre chose–inutile de pleurer le passé!

4. Ouvrez-vous à de plus grandes possibilités. Il y a plus

d’une façon de résoudre un problème. Nous sommes

piégés lorsque nos options sont fermées et que nous mettons

en place les conditions de l’échec avec nos attentes,

peurs et préjugés.

5. Prenez un pas à la fois… peu importe d’où vous partez.

Ici et maintenant étant le seul espace/temps d’où nous

POUVONS partir, débutez là et réclamez votre puissance.

Tenant compte des formidables défis auxquels nous

faisons face pour laisser un monde décent à nos enfants,

il y a peu de choix sauf de continuer à voyager sur le chemin

le moins fréquenté… celui qui mène à notre puissance

personnelle.

La bioénergie est l’une des plus anciennes ressources énergétiques. Elle remonte aux

débuts de l’humanité. Les premiers hommes utilisaient le feu, non seulement pour la

cuisson, mais aussi comme source de chaleur et d’éclairage. L’industrialisation nous a

toutefois éloignés de l’utilisation raisonnée des énergies produites par la biomasse.

Richard MARC I L

La bioénergie est un type

d’énergie renouvelable issue

de la biomasse. Cette dernière,

quant à elle, est le matériel

produit par des organismes

vivants. Souvent, on y fait référence

via la matière végétale

produite par la photosynthèse.

Toutefois, une certaine proportion

émane des animaux et des

micro-organismes. Il existe deux

types de biomasse: brute et secondaire.

À titre d’exemple de

biomasse brute, nous pensons

notamment aux arbres matures

inappropriés pour la production

de bois d’œuvre ou de pâte

à papier, aux engrais d’animaux

et aux algues. Par biomasse

secondaire, nous entendons

tout matériel issu de la

biomasse brute ayant subi une

quelconque transformation

chimique et physique majeure.

Parmi les types de bioénergie

les plus courants, nous retrouvons

le bioéthanol, fabriqué à

partir d’amidon et de cellulose,

des composants qui émettent

très peu de gaz à effet de serre.

L’essence régulière est alors

mélangée au bioéthanol, afin

de réduire au minimum les impacts

nocifs des carburants sur

l’environnement. Déjà, on

retrouve ces mélanges dans

plus de 1 000 postes d’essence

dans l’Ouest canadien, en Ontario

et au Québec. Les constructeurs

automobiles s’ouvrent

de plus en plus à cette

nouvelle réalité en développant

des groupes motopropulseurs

acceptant ces nouveaux

combustibles. Un pas dans la

bonne direction!

Autre produit issu de la tendance

bioénergétique: le biodiesel.

Produit à partir d’huiles végétales

recyclées comme le canola

et le maïs, le biodiesel a rapidement

trouvé une niche auprès

des sociétés de transport

en commun. La plupart des

grandes villes canadiennes

comptent parmi leur flotte des

autobus propulsés au biodiesel.

Déjà considéré comme une

[ ]

QU’ON CESSE DE CRAINDRE LES

PUISSANTS CARTELS OU LES

LOBBYISTES QUI PRÔNENT LE

STATU QUO EN MATIÈRE D’ÉNERGIE

solution écologique des plus

valables, le transport en commun

en fait encore plus contre

les émissions de gaz à effet de

serre. Finalement, le gaz biologique,

produit par la décomposition

du fumier d’animaux et

des déchets des décharges publiques,

représente une alternative

intéressante au gaz naturel

comme source de chauffage et

d’électricité.

Alors que la notion de développement

durable s’incruste petit

à petit dans nos mentalités, la

bioénergie constitue un élément

non négligeable, voire essentiel

de ce développement,

car elle touche notre quotidien,

nos habitudes de vie mais, surtout,

notre avenir et celui de

nos descendants.

Le Canada figure parmi les

chefs de file mondiaux en matière

d’énergie renouvelable.

En 1997, la production d’énergie

primaire provenant de sources

renouvelables dépassait 2 424

pétajoules. De ce nombre, près

de 1 200 provenaient de la biomasse.

On inclut cependant

dans ces statistiques les énergies

éolienne, solaire, géothermique

et photovoltaïque. Malgré

ces données plutôt ronflantes,

les efforts restent encore

à faire. Prenons par exemple

les résidus du bois d’origine

industrielle. Les scieries produisent

des copeaux, de la sciure

et de l’écorce. Ces résidus se

chiffrent à près de 19 millions

de tonnes sèches par an, dont

10 millions sont utilisées à la

fabrication d’agglomérés ou à

la production d’énergie. Le

reste se retrouve dans les décharges

où sa décomposition

produira du méthane, issu des

gaz d’enfouissement. Or, le

méthane est le principal composant

du gaz naturel. Les décharges

équipées de systèmes

collecteurs de gaz actifs, situées

principalement au Québec, en

Ontario et en Colombie-Britannique,

réussissent à capter

près de 0,2 kilotonne du précieux

combustible chaque année.

À titre indicatif, la déchar-

JA07136

Auteur, conférencier et consultant en formation heuristique

Investissez dans votre capital créatif , IQ éditeur

Gestion Consult-IIDC Management Inc.

Tél.: 514-481-2835; www.consult-IIDC.com


9 janvier 2007 Envir onnement À COEU R LA PLAN ÈTE

5

À COEUR LA PLANÈTE

ge Saint-Michel (Ancienne carrière

Miron), située dans le

Nord de la ville de Montréal,

pourrait produire jusqu’à 25

mégawatts, soit près du tiers de

l’électricité générée par les

décharges publiques au pays.

Le traitement des eaux usées et

des boues industrielles constitue

une autre source de méthane.

Le gaz est alors obtenu par fermentation

anaérobique, c’est-àdire

sans oxygène. Deux usines

d’épuration des eaux, celles

d’Ottawa et de Calgary, totalisent

une capacité de production d’énergie

frôlant les 10 mégawatts.

Notre société de surconsommation

prend lentement conscience

de ses agissements néfastes

sur son environnement.

Les entreprises recyclent davantage

leurs résidus et polluent

moins. Mais la route est

longue vers une utilisation raisonnée

et profitable des ressources.

Dans bien des cas, elles

possèdent une deuxième

vie fort utile. Les recherches

poussent de plus en plus les

limites de leur utilisation. Il

suffit maintenant de mettre les

efforts requis pour conscientiser

et motiver le développement

de nouveaux procédés et

leur mise en application. C’est

à nos gouvernements que revient

cette tâche. Qu’on cesse

de craindre les puissants cartels

ou les lobbyistes qui prônent le

statu quo en matière d’énergie.

De nouvelles solutions existent.

Il suffit simplement d’avoir

le cran de les imposer. Par

ses objectifs de réduction

d’émissions de gaz à effet de

serre, le protocole de Kyoto

devait forcer le Canada à envisager

et développer de nouvelles

solutions énergétiques

plus propres. Encore faut-il

que le gouvernement en respecte

les énoncés et objectifs,

ce qui ne semble pas être l’une

des priorités de monsieur

Harper. Peut-être devons-nous

simplement rappeler à nos

élus que la bioénergie peut

également combattre la pauvreté

à l’échelle planétaire. À

elles seules, l’agriculture et la

foresterie pourraient aider pas

moins de deux milliards d’individus,

vivant pour la plupart en

Le maïs, nouvelle source de production de l’éthanol

zones rurales des pays en développement,

régions dépourvues

d’électricité ou de toute

forme d’énergie. Ainsi, cette

[ ]

LA DÉCHARGE SAINT-MICHEL,

SITUÉE DANS LE NORD DE MONTRÉAL,

POURRAIT PRODUIRE JUSQU’À 25MW,

PRÈS DU TIERS DE L’ÉLECTRICITÉ

GÉNÉRÉE PAR LES DÉCHARGES

PUBLIQUES AU PAYS

énergie renouvelable contribuerait

à la diversité des activités

agricoles et, par voie de

conséquence, améliorerait la

sécurité alimentaire. Ces pays

deviendraient peu à peu autosuffisants,

ce qui permettrait

aux pays industrialisés, comme

le Canada, d’utiliser les

sommes allouées (ou une partie

d’entre elles) à l’aide internationale

à d’autres fins, telles

le remboursement de la dette,

la santé ou l’éducation. «Aidetoi

et le ciel t’aidera», dit le

proverbe. «Aide-toi et la terre

t’aidera» serait ici plus propice

et plus profitable à tous.

Retournons à la terre.

Retournons à nos sources!

ACTION

Steven

GUILBEAULT

L’OR VERT QUI MET

TOUT À L’ENVERS

Un véritable vent de frénésie pour les

nanotechnologies s’empare actuellement

du monde des affaires.

Seulement au Québec, près de 140 M$ ont été investis en six

ans dans ce secteur technologique. 35 pays se sont lancés

dans la «course aux nanos» et on estime déjà qu’entre 2010 ou

2015, le marché vaudra à lui seul 1,5 milliards de dollars CAN.

Or, les investisseurs devraient y penser à deux fois avant d’engloutir

des capitaux dans la production atome par atome ou

molécule par molécule de nouveaux produits allant de l’électronique,

à l’industrie chimique en passant par la santé, l’énergie

et les secteurs manufacturiers.

En effet, certains rapports scientifiques ou publications officielles

d’organisations gouvernementales qui signalent les risques potentiels

des nanotechnologies sur la santé ou l’environnement

pourraient les faire déchanter. L’incertitude autour des nanotechnologies

est tellement sérieuse que les compagnies de réassurance

ne couvrent pas les risques reliés à cette technologie.

Quant au lobby industriel des nanotechnologies (ex.: Nano-

Québec), celui-ci demande un encadrement de ce secteur.

Des exemples ? L’Institut national de la santé publique du

Québec a illustré dans un rapport les types des risques potentiellement

catastrophiques pour la santé et l’environnement.

On peut lire que l’absorption de particules de nanotechnologies

par voie pulmonaire, cutanée et gastro-intestinale présente des

questions sérieuses pour la santé.

Récemment, la Commission de l’éthique de la science et de la

technologie du Québec a rendu ses recommandations publiques.

Elle en a profité pour lancer au gouvernement un appel

au principe de précaution, à l’incorporation du cycle de vie

complet des produits et à une évaluation de la toxicité des processus

et des produits issus des nanotechnologies avant d’en

autoriser la commercialisation.

Nanos et OGM. On compte déjà sur nos tablettes près de 700

produits issus de la nanotechnologie, comme certains cosmétiques.

Il y a fort à parier qu’une fois que les consommateurs se

rendront compte que les produits issus des nanotechnologies

qu’ils achètent n’ont pas fait l’objet d’un large débat public avant

leur introduction sur le marché ou encore d’une évaluation

rigoureuse des autorités, les entreprises exposeront leurs flancs à

la critique, aux poursuites en cas de dérapage technologique.

Une question nous hante: risque-t-on une répétition en règle de

la débâcle sur les OGM alimentaire?

Steven Guilbeault, Greenpeace

Tél.: (514) 933-0021 • www.greenpeace.org


ménageBureau.net

Entretien ménager régulier

JA07019

6 MONTRÉAL Infor matique 9 janvier 2007

SÉCURITÉ

FINANCIÈRE

Bertrand

LUSSIER

VOICI PLUSIEURS

RAISONS DE PLANIFIER

MAINTENANT VOTRE

SUCCESSION!

Vous aide à conserver votre argent pour vos héritiers.

Réduit au minimum les impôts sur le revenu et les

frais d’homologation (pas de frais d’homologation au

Québec); prévoit les dons de bienfaisance et fait part de

vos volontés quant aux soins de votre personne, particulièrement

aux traitements médicaux en phase terminale

et au don d’organes.

Permet de fractionner le revenu, ce qui est avantageux sur

le plan fiscal. Permet de distribuer votre actif comme

vous l’entendez, de mettre des fonds de côté pour couvrir

les frais funéraires et de maintenir le niveau de vie de

votre famille à court et à long terme. Permet de garantir

la continuité de l’entreprise dont vous êtes propriétaire.

Permet de choisir les personnes qui exécuteront vos dernières

volontés et qui s’occuperont de vos enfants

mineurs.

10 CONSEILS FISCAUX DE FIN D’ANNÉE !

1. Utilisez un REER lorsque vous atteignez 69 ans et

plus.

2. Utilisez un REER pour les enfants mineurs.

3. Tirez avantage des occasions de fractionnement du

revenu.

4. Optimisez le report de l’impôt pour les allocations de

retraite.

5. Faites des dons planifiés par des transferts de biens en

nature.

6. Envisagez d’investir dans une société de fonds communs

de placement.

7. Investissez pour l’éducation de vos enfants.

8. Faites en sorte que vos intérêts soient déductibles d’impôt.

9. Minimisez les droits d’homologation grâce à la copropriété.

10. Pensez aux épargnes fiscales sur l’actif successoral.

Bertrand Lussier, Pl. fin.

Conseiller en sécurité financière, Conseiller en assurances

et rentes collectives, Représentant en épargne collective

Rattaché à Investia Services Financiers inc.

Téléphone : 450 462-1013 • www.actionfinance.com

RÉSIDENTIEL • COMMERCIAL • INDUSTRIEL

514.327.8886

benchaibsonia@sympatico.ca

Lavage de murs et plafonds - Lavage de vitres

- Nettoyage de tapis et meubles rembourrés

- Nettoyage de stores - Étages

Travail rapide et garanti. Estimation gratuite.

Nous fournissons nos équipements et produits.

BINATEK

Des services de gestion clés en main

Depuis sa fondation en 1988, Binatek a développé une expertise de pointe dans le secteur

des logiciels d’impression sécuritaire de chèques et de gestion électronique de documents.

Marcel H U G U ET

NOMINATION

Monsieur Stéphane Maestro, président

de Maestro Media et éditeur

du Journal La Réussite, a le

plaisir d’annoncer la nomination

de Madame Céline Leclaire au

poste de directrice des ventes

pour le Journal. Oeuvrant pour

l’entreprise depuis près de deux

ans, à titre de directrice de

comptes et comme directriceadjointe

aux ventes, Madame

Leclaire a démontré un sens aigu

de l’organisation et de leadership.

Forte d’une expérience

d’une vingtaine d’années dans le

domaine bancaire, dont quinze

en ressources humaines, Madame

Leclaire sera un atout important

dans le développement de

Maestro Media, qui lancera le

mois prochain une deuxième

publication, le Journal Métropole.

L

«

’équipe de Binatek a créé 3

logiciels permettant d’encoder

et d’imprimer les chèques à

l’encre magnétique de qualité supérieure

(M.I.C.R.) sur demande

et en toute sécurité: Interlaser,

LaserPress et Chèque Officiel,

personnel et commercial. «Nos

logiciels permettent aux institutions

et aux entreprises d’imprimer

des chèques personnalisés

sur demande et dans les quantités

dont ils ont besoin, si minimes

soient-elles», précise le présidentfondateur,

Natale Sapone.

Interlaser et LaserPress peuvent

aussi servir à imprimer les factures,

les états de compte et tout

document relatif à l’administration

et à la gestion.

Binatek a développé également

deux logiciels très sophistiqués

pouvant servir à la gestion électronique

de documents: File-

Director et Scanfile. «Ce sont

des solutions peu coûteuses d’archivage

électronique pour les

entreprises», précise Jacques Lévesque,

vice-président des opérations.

Fini les filières encombrantes.

Ces logiciels sont conçus

de façon à permettre la consultation

des documents de façon instantanée,

ce qui n’est pas possible

avec le système traditionnel. De

plus, ils sont dotés d’un système

de verrouillage avec contrôles

d’accès réservés à ceux qui ont

l’autorisation de les consulter».

Flexibilité, sécurité, efficacité et

fiabilité, voilà ce qui caractérise

ces produits inventés par le concepteur

de logiciels Jean-Yves

Roy et l’équipe de Binatek.

JA07039

Natale Sapone, président, pose fièrement devant l’équipe de Binatek

«C’est très rassurant pour nos

clients», ajoute Natale Sapone.

«Comme nous sommes les

concepteurs, ils savent que nous

avons le plein contrôle de nos

logiciels. Non seulement nous

pouvons les perfectionner afin de

mieux les adapter au contexte de

fonctionnement des entreprises,

mais nous pouvons intervenir

très rapidement au besoin,

puisque notre service de support

technique et de suivi est à proximité.

Ce qui n’est pas le cas avec

les multinationales».

«Les caisses Desjardins ont été

les premières à utiliser nos services

de codage de chèques, ainsi

que nos produits de gestion électronique

de documents et autres

services», ajoute Natale Sapone.

«Notre clientèle actuelle compte

une centaine de caisses et un

nombre important d’entreprises,

PME et grandes entreprises, un

peu partout au Québec».

En plus de ces produits de haut

niveau, l’entreprise offre à peu

près tout ce qui concerne l’équipement

de bureau, incluant la

réseautique, la numérisation, la

consultation et la formation,

selon la formule «solutions clés

en main». Afin d’offrir un service

complet sous le même toit,

Binatek distribue aussi les produits

des plus grands fabricants

dans le monde.

L’entreprise, qui a son siège social

à Montréal, a des partenaires

d’affaires dans toutes les régions

du Québec, ainsi qu’un

bureau à Toronto et à Ventura,

en Californie.

«Nous sommes en train d’effectuer

une percée très importante

aux États-Unis», conclut

Natale Sapone.

Binatek

1201, rue de Condé

Montréal (Qc) H3K 2E4

Tél.: 514 933-3326

Téléc.: 514 933-3756

Sans frais : 1 800 463-0178

www.binatek.com


JA07071


8 SAI NTE-ROS E DE WATFORD Alimentation 9 janvier 2007

LA VENTE

Roger

ST-HILAIRE

LE SERVICE À LA

CLIENTÈLE… OLGUITA

S’EN OCCUPE

Il y a quelques temps, je séjournais à Cuba

et je fus vraiment à la fois étonné et impressionné

par le service que je recevais de

la responsable de l’entretien ménager qui

s’occupait de ma chambre à tous les jours.

Chaque jour, elle nous fabriquait un véritable chefd’œuvre

qu’elle déposait sur notre lit, en se servant d’une

serviette de bain comme on en voit de plus en plus dans les

hôtels haut de gamme et elle savait se renouveler comme le

font les grands artistes.

On ne peut rester indifférent à un service semblable, où quelqu’un

se fait un devoir à tous les jours d’apporter une touche

personnelle à son travail. Et ce qu’il y a de plus impressionnant

dans cette histoire, c’est qu’elle se donnait la peine de nous

écrire un message d’amour, un souhait, une remarque positive,

en se donnant la peine de mentionner nos noms.

On pourrait croire qu’une telle politique lui était dictée par

la direction, ce qui n’enlève en rien aux gestes posés, mais

l’application avec laquelle celle-ci le faisait était digne

d’une artiste de haut calibre.

Après deux jours de ce traitement inhabituel, j’ai commencé

à lui écrire à mon tour des mots de remerciements, de même

qu’à la complimenter sur ses délicates attentions. Croyez-moi,

ses réponses ne lui étaient aucunement dictées et on sentait

qu’elle écrivait avec son cœur et ses tripes.

N’est-ce pas là un exemple incroyable de quelqu’un de responsable,

qui fait tout son possible pour rendre la vie agréable

à ceux qui font l’honneur à ses dirigeants de leur visite, en leur

faisant confiance et en les choisissant parmi tant d’autres.

Quelqu’un a dit que « le travail payant commence quand le

travail payé finit ». On peut dire que cette aimable personne,

OLGUITA, doit être une merveilleuse personne à côtoyer et

une personne indispensable pour ses employeurs. Remarquez

que je n’ai pas fait l’éloge du président, ni du propriétaire de

l’hôtel, ni du personnel de direction, mais de quelqu’un qui,

sans être aux premiers rangs des «gens titrés» ou des hauts salariés,

a compris que le travail bien fait a toujours sa place.

Comme elle doit se sentir heureuse, le soir, après une journée

de travail – et on sait qu’à Cuba elles sont longues et

pas tellement bien rémunérées – d’avoir le sentiment qu’elle

a fait de son mieux.

On donne souvent des pourboires dans les restaurants, les

hôtels et les taxis et on remercie les gens pour les beaux gestes

et les attentions qu’ils ont à notre égard et malheureusement,

on a parfois l’impression que c’est pris pour acquis.

Selon mon expérience, celles qui font le travail d’Olguita figurent

parmi les plus reconnaissantes et Olguita en est la reine.

Dans un monde idéal, ne serait-ce pas beau et sain si tous

les employés et les dirigeants d’une entreprise s’y mettaient

pour que la relation avec la clientèle ne soit ni un mythe,

ni un slogan, mais une réalité… et tout le monde ne s’en

porterait que mieux.

Roger St-Hilaire, Instructeur de vente et conférencier

Tél.: 800-463-7246 • www.rogersthilaire.com

LA MAISON CROWIN

Des desserts simples et délicieux

Si, en faisant votre épicerie, vous ne savez pas de quel dessert vous allez vous régaler au

souper, pourquoi ne pas jeter un coup d’œil aux produits de la Maison Crowin, disponibles

entre autres dans tous les IGA de la province… Vous ne le regretterez pas.

Les employés de Maison Crowin, tous fiers de leur produit

Ariane GAG N É

Gâteaux étagés à la vanille,

à l’érable, au chocolat ou

aux fraises et la fameuse tarte

au sucre… les classiques quoi,

sont faits avec cœur et leur goût

maison est garanti. Il ne faut

surtout pas oublier les gros vendeurs

de la maison: la galette à

la mélasse et le carré aux dattes.

L’aventure de la Maison

JA07020

www.ddupont.com

bdupontautoinc@gmcanada.com président

Bureau: (418) 625-6701 1404, route 277

Direct Québec: 1 866 692-1881 Lac Etchemin

Téléc.: (418) 625-5114 (Qc) G0R 1S0

DESJARDINS, FIER PARTENAIRE FINANCIER

Sylvie Leclerc

Siège social

Directrice de 1275, boul. Dionne, C.P. 124

Comptes commerciaux Ville Saint-Georges, Beauce (Qc) G5Y 5C4

(418) 227-7028 ou 1-866-599-7001

Télécopieur : (418) 227-7098

sylvie.leclerc@desjardins.com

www.desjardins.com

Serge Dupont

FIER PARTENAIRE DE VOTRE RÉUSSITE !

JA07006

DVR V

Delisle Veilleux

Vallée Rodrigue

Comptables agréés

Société en nom collectif

S.S. PROPANE INC.

Crowin a débuté en 1984. «J’ai

acheté l’équipement de

Georges Crowin, qui faisait des

gaufres au sirop d’érable uniquement.

J’ai commencé la

production dans le sous-sol de

ma maison, comme les

Vachon, et j’allais les vendre

après», se rappelle Mario

Provençal, l’actuel propriétaire

de la Maison Crowin.

Peu à peu, la compagnie agrandit

son territoire et noue

contact avec quelques distributeurs

de la région de Québec et

de Trois-Rivières. « Bien vite,

les gaufres ne suffisaient plus à

combler la demande. J’ai commencé

à faire des beignes, puis

des pâtisseries. Et des gâteaux».

En 1993, Mario Provençal fait

construire une usine de 2 400

pi2 et triple la surface en

2003. Aujourd’hui, l’entreprise

compte 22 employés. Avec

un chiffre d’affaires de 2 M $,

Mario Provençal se dit plutôt

satisfait. Et il entend bien poursuivre

sur cette lancée.

La Maison Crowin

275, route 204

Sainte-Rose de Watford

(Qc) G0R 4GO

Tél.: 418 267-5102

Téléc.: 418 267-5102

www.maisoncrowin.com

305, 107e Rue, bureau 203, Ville de Saint-Georges

Beauce-Sud (Québec) G5Y 3J8

t.418.228.0024 | f.418.228.4231

info@dvvr.ca

Bravo aux multiples réussites de LA MAISON CROWIN !

JA07007

JA07021


9 janvier 2007 Matér iel d’ar tiste LONGU EU I L

9

MANUFACTURE DEMCO

L’art sans frontière

Manufacture Demco est une entreprise spécialisée depuis près de 50 ans dans la fabrication et la distribution de matériel

pour artistes et artisans.

duits fabriqués par Demco

sont utilisés quotidiennement

dans les écoles primaires et

secondaires et dans les écoles

spécialisées.

Gouaches, huiles, acryliques,

encres de Chine, à dessin, à sérigraphie,

marqueurs pour le bingo,

peintures à vitraux, adhésifs,

médium pour peinture, etc.,

sont au nombre des produits

fabriqués et distribués par Demco.

L’entreprise importe également

de Chine des toiles qu’elle

revend à des prix compétitifs.

«Nous vendons partout au

Canada et aux États-Unis»,

ajoute Gregory Jonker. « Nous

avons aussi des clients en France,

en Espagne, en Allemagne,

en Hollande, au Japon, en Nouvelle-Zélande

et au Mexique».

Manufacture Demco

5485, rue Ramsay

Longueuil (Qc)

J3Y 2S3

Tél.: 450 672-9931

Téléc.: 450 672-5393

www.demcomfg.com

Une partie de la gamme de produits de Demco

JA07134

Marcel H U G U ET

L

’entreprise fondée par

John Jonker en 1958 s’est

tout d’abord spécialisée dans

l’importation de matériel d’artistes

à partir de l’Europe, pour

distribution au Québec et au

Canada. «Mais, très tôt, mon

père s’est rendu compte que les

produits européens étaient très

chers et qu’il y avait un marché

au Canada pour des produits

de qualité à prix plus abordables»,

précise Gregory Jonker,

vice-président de l’entreprise

de Longueuil. «Il s’est alors

lancé dans la fabrication de

matériel pour les artistes et les

[ ]

DEMCO VEND PARTOUT AU CANADA

ET AUX ETATS-UNIS, EN FRANCE,

EN ESPAGNE, EN ALLEMAGNE,

EN HOLLANDE, AU JAPON, EN

NOUVELLE-ZÉLANDE ET AU MEXIQUE

JA07028

artisans. Avec, pour résultat,

que nous sommes aujourd’hui

les leaders dans ce domaine

au Canada ».

L’entreprise fabrique sous sa

propre marque et sous d’autres

marques vendues dans des

boutiques spécialisées et des

magasins comme Omer de

Serres, Wal-Mart, Sears, Costco,

L’Oiseau bleu, etc. Les pro-

Félicitations!

Votre succès est le nôtre!

Barry Stein

Vente

stratégique MD

· Conclure la vente

· Réfuter les objections

· Qualifier vos prospects

· Gérer votreclientèle

· Justifier vos prix

· Prospecter avec succès

· Argumenter avec aplomb

Durée : 2 jours · 475 $

Mtl : 11-12 janv. /5-6 févr.

Qué: 15-16 janv. /22-23 févr.

Vente

au détail

· Accueillir vos clients

· Qualifier vos clients

· Conclure la vente

· Répondre

aux objections

· Faire la vente

complémentaire

Séminaires approuvés par la Chambre

de la sécurité financière et la Chambre

de l’assurance de dommages.

avec

Roger & Simon

St-Hilaire

FORMATEURS ET CONFÉRENCIERS

219 000

PERSONNES L’ONT FAIT

Durée : 1 jour · 250 $

Mtl : 16 janv. / 27 févr.

Qué : 23 janv. / 6 mars

Mtl : 514-673-1124 www.rogersthilaire.com

Qué. : 418-626-7498 info@rogersthilaire.com

Sans frais : 1-800-463-7246

Télécopieur : 418-626-6264

Relation

avec la clientèle

· Traiter les plaintes

· Communiquer

efficacement

· Fidéliser votre clientèle

· Maîtriser le téléphone

· Améliorer votre image

· Maintenir votre

motivation

Durée : 1 jour · 250 $

Mtl : 17 janv. / 15 févr.

Qué: 24 janv. / 7 mars

Gérance

de vente

· Recruter des gagnants

· Entraîner votre personnel

· Évaluer leur performance

· Motiver votre équipe

· Exercer votre leadership

· Tenir des réunions stimulantes

· Organiser des concours

Durée : 3 jours · 795 $

Mtl : 12-13-14 fév.

Qué: 26-27-28 mars

Inscrivez-vous dès maintenant, le nombre de places est limité.

Formateurs agréés à Emploi-Québec /

Membres de l’Association canadienne

des conférenciers professionnels (CAPS)

CONTACTEZ-NOUS POUR DES CONFÉRENCES ET DES SÉMINAIRES ADAPTÉS À VOTRE ORGANISATION

JA07138


10 S H ERBROOKE Plastique 9 janvier 2007

DATRAN

Excellence technologique et humaine

Depuis son ouverture en 1992, Datran a connu une croissance fulgurante et s’est taillé une place de choix sur le marché du traitement

de surface des produits du plastique.

Marcel H U G U ET

N

«

otre force, c’est notre

grande capacité de production,

jumelée à notre flexibilité

opérationnelle. Nous

pouvons effectuer le traitement

de surface sur des pièces

de petites et de grandes dimensions,

telles que des capots

de voiture et des cabines

de VTT et de motoneige.

Nous pouvons ainsi répondre

aux besoins spécifiques de nos

clients, qu’il s’agisse de petites

ou de grosses commandes»,

précise Roch Prince, directeur

des services financiers.

Dans le traitement de surface

des pièces de plastique, l’entreprise

a développé deux spécialités:

la peinture et le transfert

de décor. Ce dernier procédé

est un traitement d’avant-garde

qui permet d’imiter

différents décors tels que le

bois, le marbre, la fibre de carbone,

le camouflage, etc. Les

procédés utilisés assurent aux

fabricants de pièces et aux

constructeurs OEM (Original

Equipment Manufacturer)

des produits qui surpassent les

standards de performance et

d’apparence.

Dans ce domaine, Datran a

développé une expertise de

pointe qui lui permet de desservir

des clients d’envergure

tels que Nissan et Toyota dans

le secteur de l’industrie de

l’automobile, ainsi que Honda,

Yamaha, Arctic Cat et

Bombardier dans celui des

véhicules récréatifs.

L’entreprise est certifiée ISO

9001-2000 et TS16949 (norme

de qualité internationale

dans le secteur de l’automobile).

«Nous pouvons également

compter sur l’engagement

indéfectible de notre personnel»,

ajoute Roch Prince.

«Sans nos employés, nous ne

serions pas aussi compétitifs».

Même si, après plusieurs

[ ]

DATRAN COMPTE DÉVELOPPER

PLUSIEURS UNITÉS DE PRODUCTION

SPÉCIALISÉES PAR GAMME DE PRODUITS

années de croissance accélérée,

l’entreprise a atteint sa

vitesse de croisière, elle est

toujours à la recherche de

personnel. « Nous continuons

à développer de nouveaux

marchés et nos clients aussi

sont en croissance», explique

Roch Prince. «Nous sommes

donc toujours à la recherche

d’employés compétents ».

Datran a un urgent besoin de

gens pour combler des postes

dans les secteurs de l’ingénierie,

de la technique, de l’administration,

de la qualité et

de la production.

L’entreprise dispose de trois

usines. La première a été

aménagée à Pointe-au-Père,

dans le Bas-Saint-Laurent. À

l’époque, Datran se spécialisait

dans la restauration de

téléphones. Avec l’apparition

d’une nouvelle gamme de services

destinés notamment au

secteur de l’automobile, l’entreprise

a fait aménager une

seconde usine de peinture et

de vernis, d’une superficie de

20 000pi 2 , dans le parc industriel

de Bromptonville, en

1999. Trois ans plus tard, suite

à l’expansion de l’entreprise,

la superficie de l’usine est

portée à 45 000pi 2 .

En mai 2003, Datran inaugure

une troisième usine à

Sherbrooke, d’une superficie

de 42 000pi 2 . Le nouveau site,

qui se spécialise dans le transfert

de décor, est doté d’équipements

avant-gardistes pouvant

traiter de très grandes

pièces de plastique. Le bassin

de trempage de Datran 3D est

le plus grand bassin de production

de ce genre en Amérique

du Nord.

Éventuellement, Datran

compte développer plusieurs

unités de production spécialisées

par gamme de produits.

afin de maximiser l’excellence

opérationnelle.

Datran

115, rue des PME

Sherbrooke (Qc) J1C 0R2

Tél.: 819 846-0220

Téléc.: 819 846-6776

www.datran.ca

JA07030

JA07001

Antoine Beaulieu

Directeur de succursale

www.du-fer.com

Nous sommes fiers de vous compter parmi notre clientèle depuis 6 ans.

2373, King Ouest 338, boul. Bourque

Sherbrooke / Québec Omerville / Magog / Québec

J1J 2G5

J1X 4G1

Tél. : (819) 566-5366 Tél. : (819) 843-6715

Téléc. : (819)566-8656 Téléc. : (819) 843-7951

antbea@megaburo.ca

JA07139

FÉLICITATIONS à

DATRAN, une telle performance

mérite d'être soulignée avec distinction.

Vos partenaires du Groupe des Revêtements

pour marchés spécialisés et industriels de BASF Canada

JA07026

BASF développe, fabrique et met en marché une gamme innovatrice de produits de haute qualité,

tels que les revêtements automobiles OEM, les produits de réfection de peinture et les revêtements

industriels, de même que les procédés nécessaires pour les appliquer.

www.basf.ca


9 janvier 2007 À la une MONTRÉAL

ACCOMMODEMENT RAISONNABLE OU

«PLAT-VENTRISME» DÉRAISONNABLE?

Le style de vie trépidant que nous menons nous pousse à faire certains choix déchirants.

Si l’on remonte d’à peine trois générations (pour les 40 ans et plus), les familles étaient

de 2 à 6 fois plus nombreuses qu’aujourd’hui. La famille typique québécoise du début du

21e siècle est composée de 2 adultes et de 1,4 enfant. Les démographes et sociologues

sont formels : une société va tout droit à l’extinction avec de telles statistiques.

Richard MARC I L

L

’une des solutions envisagées

par nos bons gouvernements

fut d’ouvrir les frontières

à l’immigration. Peu

importe leur provenance, le

Canada devenait la terre promise

pour ces centaines de milliers

de personnes qui, soit

devaient fuir leur pays d’origine,

soit voyaient en notre pays

l’Eldorado du 21e siècle.

Les dirigeants politiques se

retrouvent cependant aujourd’hui

face à un problème

de taille: plus de 50% de la population

canadienne est constituée

d’ethnies aussi diversifiées

dans leur culture et leur religion,

que dans leur mode de

vie. Comprenons ici que nous

n’avons rien contre les minorités

qui constituent notre nouvel

environnement social et

culturel. Mais nous devons

amener un point important qui

a fait l’objet de plusieurs débats

récemment: la notion d’accommodement

raisonnable, la

réponse originale proposée

notamment par le Québec

pour gérer les interrelations

entre les communautés. L’accommodement

raisonnable,

principe enchâssé dans la loi

québécoise, oblige les organismes

d’État, les personnes et les

entreprises privées à modifier

certaines règles de vie en communauté,

pour tenir compte

des besoins particuliers de certaines

minorités. La Commission

des droits de la personne a

d’ailleurs émis, en 1995, un

avis favorable au port du voile

dans les écoles et, plus récemment,

la Cour Suprême du

Canada a autorisé, sous condition,

le kirpan en classe. Ce dernier

cas constitue un véritable

non-sens, puisqu’il permet le

port d’une arme blanche dans

un milieu scolaire. Si la religion

catholique avait permis par tradition

le port d’arme, nos jeunes

seraient, en vertu de ce jugement,

armés pour fréquenter

l’école. Quelle anarchie!

Il y a donc dans cette notion,

aux dires du chef de l’Action

démocratique du Québec,

Mario Dumont, un manque de

respect flagrant des milliers

d’immigrants qui ont su s’intégrer

à la vie québécoise mais,

en conservant leurs traditions

dans leur vie privée. Saurionsnous

imposer nos valeurs morales

ou religieuses, nos coutumes

et nos traditions dans

d’autres pays? J’en doute fort,

puisque nous ne réussissons

même pas à les imposer à l’intérieur

de nos propres frontières.

André Boisclair, chef du

Parti Québécois, va plus loin et

estime qu’il revient aux élus de

rappeler aux immigrants que

certains aspects de la vie en

société sont non-négociables.

Quant à lui, Stéphane Dion,

nouveau chef du Parti Libéral

du Canada, stipule qu’il est

juste d’aider les immigrants à

s’intégrer selon leur sensibilité,

mais certes pas au détriment

des institutions du pays. On ne

[ ]

IL EST JUSTE D’AIDER LES IMMIGRANTS

À S’INTÉGRER SELON LEUR SENSIBILITÉ,

MAIS CERTES PAS AU DÉTRIMENT

DES INSTITUTIONS DU PAYS

peut favoriser les traditions culturelles

ethniques sans faire

prévaloir préalablement les traditions

culturelles québécoises.

Cette lacune au niveau de l’intégration

des minorités se reflète

également dans leur répartition

géographique. À une

échelle aussi restreinte que

celle d’une ville, on assiste littéralement

à la ghettoïsation

des minorités. Fondamentalement

contradictoire, lorsque

l’on recherche l’intégration.

Des cas comme celui du

YMCA sont typiques de cette

ghettoïsation. Nous devons

alors nous poser la question

suivante: notre ouverture faitelle

le poids face aux traditions

des communautés? Il n’y a pas

que la langue que nous devons

protéger. Notre culture, nos

traditions, notre mode de vie,

sont autant d’éléments qui

nous caractérisent et qui doivent

traverser les époques et les

générations pour permettre à

notre identité de survivre. Estce

que notre manque de colonne

vertébrale ne finira-t-il pas

par créer un trop plein de demandes

spécifiques? Et lorsque

ce trop plein sera atteint, adopterons-nous

l’attitude contraire,

drastique et fermée? Les communautés

pourront alors crier

tout haut: Pourquoi eux et pas

nous? Il faut donc freiner l’hémorragie

avant qu’il ne soit

trop tard. Alors, quand on clame

que l’accommodement raisonnable

constitue une obligation

juridique à laquelle toute

institution et personne est tenue,

nous sommes maintenant

aussi en droit de le réclamer,

puisque nous ne constituons

plus la majorité de la population.

Nous pouvons alors revendiquer

nos droits au catholicisme,

exiger des écoles sécuritaires

pour nos enfants. Les

communautés ethniques seront-elles

aussi accommodantes

que nous le sommes? J’en

doute. Somme toute, il nous

est forcé d’admettre que la

notion d’accommodement

raisonnable semble plutôt

déraisonnable et qu’elle entraînera,

à cause de la croissance

du pluralisme ethnique,

des conflits de plus en plus

nombreux que le législateur

ne pourra ignorer.

MOTIVATION

Patrick

LEROUX

1. Identifiez vos «vraies» priorités

Qu’est-ce qui est le plus important à ce stade-ci de votre vie?

Ayez le courage d’abandonner ou de déléguer tout ce qui ne

vous rapproche pas de vos priorités actuelles. Assurez-vous

également d’avoir des priorités à réaliser autres qu’au travail.

Les gens qui ont plusieurs intérêts dans la vie vivent non seulement

plus longtemps, mais ils sont également plus heureux.

2. Planifiez vos semaines à l’avance

Comment devient-on équilibré? En le décidant et en le

planifiant. Prenez 15-20 minutes le vendredi après-midi ou

le dimanche soir et «bloquez» des périodes de temps spécifiques

dans votre agenda afin d’accomplir vos priorités

tant professionnelles que personnelles. Avant même de débuter

vos semaines, de 40 à 60% de votre temps devrait déjà

être planifié dans votre agenda afin d’accomplir vos priorités.

3. Apprenez à dire non

Cessez d’être trop gentil et bonasse et gardez en mémoire

vos priorités. N’oubliez pas que lorsque vous travaillez sur

les priorités des autres, vous ne travaillez pas sur les vôtres.

4. Prenez bien soin de votre corps

Mangez santé et faites de l’exercice au minimum trois fois

par semaine. Si vous manquez de motivation pour faire de

l’exercice, demandez à un ami de s’entraîner avec vous ou

embauchez un entraîneur personnel.

5. Prenez soin de votre esprit

Faites de la lecture quotidienne une discipline. Si vous

faites toujours les mêmes choses, vous obtiendrez toujours

les mêmes résultats. Si vous désirez obtenir des résultats

différents dans votre vie, vous vous devez d’apprendre de

nouvelles choses.

6. Prenez des vacances régulièrement

Pour certains, la seule preuve qu’ils étaient en vie l’année

dernière est leurs talons de chèques de paye. Ces

gens ont appris à gagner beaucoup d’argent, mais pas à

vivre vraiment. Je vous suggère de prendre des vacances

régulièrement. Une semaine de vacances à tous les trois

mois, si possible, plutôt que seulement une ou deux fois

par année.

7. Écrivez un journal personnel

Prenez un temps d’arrêt de trente minutes par semaine.

Inscrivez dans votre journal personnel vos émotions, vos

joies comme vos peines. Réfléchissez sur votre vie, vos

valeurs, vos projets, les gens qui vous entourent, etc.

Ces sept idées vous permettront de reprendre le contrôle

de votre vie et de retrouver votre équilibre. La plupart des

gens courent tellement après le bonheur qu’ils en

oublient d’être heureux.

Patrick Leroux CSP, Conférencier professionnel et

auteur de sept livres, vous pouvez le rejoindre au

(450) 563-1600 et vous inscrire à son bulletin

du succès au www.patrickleroux.com

11

RETROUVER L’ÉQUILIBRE

Êtes-vous stressé et fatigué ? Sentez-vous

parfois que vous avez trop de tâches à

accomplir et de responsabilités, au travail

et à la maison ? Voici sept idées qui vous

aideront à retrouver votre équilibre une

fois pour de bon.


12 LAVAL Entr epr eneur pétr olier 9 janvier 2007

GROUPE MOBILE

Une question de service avant tout

François Domingue, président

Performer et tenir le haut du pavé dans un marché limitatif comme celui des stationsservices,

voilà ce que François Domingue et son équipe ont réussi à accomplir.

Groupe Mobile est aujourd’hui le leader des installations pétrolières au Québec.

Richard MARC I L

Fondé en 1969 par Georges

Church et Jean Hébert, deux

ingénieurs civils de formation,

Groupe Mobile est, à ses débuts,

un laboratoire chargé

d’inspecter l’asphalte. Lentement,

l’entreprise en vient à

desservir l’industrie pétrolière,

grâce aux contacts de Georges

Church. «Ils ont donc alors

commencé à faire du service et

de l’installation pétrolière. On

faisait donc appel à une maind’œuvre

spécialisée, qui devait

installer la tuyauterie et les

réservoirs dans le respect de

normes très spécifiques de l’industrie,

qui sont accompagnées

d’un décret, semblable à celui

qui prévaut dans l’industrie de

la construction», explique en

substance le président, François

Domingue.

Entre 1969, année de sa fondation,

et 1986, Services et construction

Mobile constitue la

seule entité du Groupe. On fait

alors l’acquisition d’une entreprise

de distribution, Équipements

Dorion. Cette entreprise

distribue des produits tels

que des pompes et de la tuyauterie.

Cette intégration permet

[ ]

GROUPE MOBILE EST SANS

AUCUN DOUTE LE LEADER AU

NIVEAU DE L’INSTALLATION

PÉTROLIÈRE AU QUÉBEC

donc de présenter une offre

plus complète. À la fin des années

90, les fondateurs, arrivés

à la retraite, voient une bonne

occasion d’affaires dans la vente

du groupe à un consortium

canadien, qui procédait alors à

l’achat d’entrepreneurs pétroliers

à travers tout le pays,

dans le but de créer un réseau

pancanadien. Préalablement,

François Domingue avait été

approché pour fonder Gestion

Mobile, division pour laquelle

il agit comme directeur principal

dès sa création, en 1996.

«Ingénieur de formation, j’ai

travaillé pour une pétrolière

pendant huit ans. Je ne désirais

pas continuer ma carrière en

milieu corporatif. En arrivant

ici, j’ai fondé Gestion Mobile,

qui est la division de construction

du Groupe. C’est à partir

de ce moment que nous avons

JA07015

JA07087

2000, MANSFIELD

BUREAU 1400

MONTRÉAL (QC)

H3A 3A2

T 514 499-9400

F 514 499-9829

W W W.GPLEGAL.COM

Félicitations à

GREENSPOON

AVOCATS

PERREAULT

LAWYERS

G P

Fournisseur principal

des solutions intégrales

à l’industrie pétrolière

GROUPE MOBILE,

une telle performance mérite

Toujours au rendez-vous de l’excellence,

GROUPE MOBILE, un client dont nous sommes fiers !

w w w . w a y n e . c o m

d’être soulignée avec distinction.

Nous sommes fiers d’avoir contribué au

succès de l’équipe de GROUPE MOBILE

et nous sommes heureux de continuer à les

assister dans l’atteinte de leurs objectifs.

JA07091

1180, rue Lévis, Unité 5

Lachenaie (Québec) J6W 5S6

Téléphone: (450) 492-7111

Télécopieur: (450) 492-1191

SIMON LEVASSEUR, président

simon@sdl.qc.ca

www.sdl.qc.ca


9 janvier 2007 Entr epr eneur pétr olier LAVAL

13

ou de certains projets publics.

Certaines pétrolières optent

également pour ce processus.

«Nous sommes

l’une des

seules entreprises

à offrir

tous les services

sous un

seul guichet.

Généralement, les entreprises

distribuent, installent ou

construisent. Il est rare qu’on

puisse retrouver tous les services

sous un même toit. Au

sein d’une même pétrolière,

[ ]

GROUPE MOBILE EFFECTUE

AUSSI BEAUCOUP DE TRAVAUX

DE DÉCONTAMINATION DES SOLS

nous pouvons compter plusieurs

clients, car chaque aspect

de la distribution est géré

par un département différent.

Pour nous, il s’agit de clients

différents. En termes de positionnement,

les

alliances qui

nous lient à certaines

pétrolières

nous propulsent

vraiment au sommet

du marché.

C’est le cas, plus

spécifiquement,

en ce qui a trait à la construction

en tant que telle». Au

niveau du service, François

Lucie Bernard, Karine Boulais, Roberge Castonguay, Isabelle Gionet, Yvan Villeneuve, Sonia Esposito, Martine Arseneault et Alain Bérubé

commencé à livrer des stationsservice

complètes. Avant cette

date, nous avions réalisé quelques

petites stations, mais c’est

en 1996 qu’on bâtit les premiers

dépanneurs liés aux stations».

Actionnaire à part égale,

François Domingue demeure

au sein de l’entreprise

après la vente. «L’acheteur

voulait m’engager pour gérer

l’entreprise. C’est à ce moment

que j’en suis devenu le président,

même si l’entreprise ne

m’appartenait plus. En 2002, le

consortium fait faillite. J’ai

donc décidé de racheter l’entreprise».

L’entreprise, même

durant les années tumultueuses

de la vente et du rachat,

a toujours généré des profits.

Groupe Mobile n’a jamais

éprouvé de problèmes financiers.

Le Groupe compte alors

trois divisions et deux places

d’affaires, à Laval et Québec.

«C’était passablement gros à

gérer. J’ai donc fait appel à l’industrie

et Réginald Tremblay

s’est joint à moi pour racheter

Groupe Mobile. La partie la

plus difficile fut certes de

rehausser notre crédibilité auprès

de la clientèle. Mais comme

je connaissais l’entreprise

et sa rentabilité passée, ça facilitait

les choses».

Groupe Mobile poursuit sur sa

lancée en se portant acquéreur,

tout récemment, d’un

entrepreneur pétrolier de la

région de Gatineau. L’entreprise

compte déjà un troisième

bureau à Nepean, en banlieue

d’Ottawa. «On considère que

cette région est en pleine croissance,

actuellement. Cette région

est plus facile à desservir

de Montréal que de Toronto,

ce qui nous y confère un avantage

indéniable. Nous sommes

à intégrer les actifs et le personnel

de cette acquisition à notre

bureau de Nepean, que nous

relocaliserons», poursuit François

Domingue, sur l’historique

de l’entreprise.

Un marché en santé

Le marché se porte bien, selon

François Domingue, puisque

les pétrolières investissent considérablement

dans leur réseau.

«Nous avons développé

quelques alliances dans l’industrie,

qui ont permis d’activer

notre croissance. Nous avons

également développé le secteur

de la construction, aux niveaux

industriel et commercial,

notamment. Mais le domaine

pétrolier nous occupe pratiquement

à plein temps et ne

nous permet pas de développer

davantage les autres secteurs».

Bien que des ententes de services

à long terme – on parle ici

de durées de 5 ans – soient intervenues

entre Groupe Mobile

et certaines pétrolières, il

n’en demeure pas moins que

les processus d’appels d’offres

et de soumissions prévalent

encore pour une certaine proportion

du marché. C’est le cas

notamment des municipalités

Fiers partenaires

du

GROUPE MOBILE.

JA07013

JA07122

JA07014

JA07041


14 LAVAL Entr epr eneur pétr olier 9 janvier 2007

acheter certaines denrées alimentaires

nécessaires pour la

préparation du souper. On

retrouve même certaines alliances

avec des chaînes de restauration

rapide. «Auparavant,

Groupe Mobile effectue aussi

beaucoup de travaux de décontamination

des sols. «Les lois

environnementales ont évolué.

On doit construire des sites

avec des réservoirs à double ou

[ ]

GROUPE MOBILE POURSUIT SUR SA

LANCÉE EN SE PORTANT ACQUÉREUR,

TOUT RÉCEMMENT, D’UN ENTREPRE-

NEUR PÉTROLIER DE LA RÉGION DE

GATINEAU, UNE RÉGION EN PLEINE

CROISSANCE ACTUELLEMENT.

G u y l a i n e L o n g p r é , S h i r l e y B r i a n d , A n n e - M a r i e A u g e r , C h a n t a l e M a c k e n z i e , J o h a n n e L a p p e l l i e t L i n d a A l l e n

Domingue estime que Groupe

Mobile figure parmi les trois

premières au Québec, alors

que pour la construction de stations-services

proprement dite,

l’entreprise se positionne parmi

JA07088

les chefs de file. Enfin, Groupe

Mobile est sans aucun doute le

leader au niveau de l’installation

pétrolière au Québec.

Depuis la fondation de l’entreprise,

en 1969, le marché des

stations-services a connu d’importantes

révolutions. L’introduction

des stations libre-service,

dans les années 70, qui

nécessitaient un nouveau design.

Plus récemment, l’ajout de

dépanneurs, qui vient confirmer

la station-service comme

une entreprise multiservices où

le consommateur peut, outre

acheter de l’essence, se ravitailler,

manger sur le pouce ou

la réglementation ne permettait

pas d’offrir de l’essence

avec des produits d’alimentation.

Les stations traditionnelles

offrant des services de mécanique

ont pratiquement disparu,

outre quelques indépendants.

L’évolution technologique

des voitures est à la base

de cette disparition. Le mécanicien

ne peut plus composer

avec l’électronique sans se munir

d’appareils assez dispendieux.

La section alimentaire

du dépanneur est venue compléter

l’offre des pétrolières et

ajouter une source importante

de revenus et de profits. De plus,

on pouvait compter plusieurs

stations dans un même secteur.

Ce qui venait multiplier le

nombres de réservoirs d’autant.

Les préoccupations environnementales

ont rectifié le tout.

Aujourd’hui, on retrouve plutôt

deux grosses stations pour couvrir

le même territoire», explique

François Domingue.

à triple paroi. Des équipements

de détection de fuite sont insérés

entre les parois. Ces équipements

sont reliés à notre centrale

et transmettent des données 24

heures sur 24. L’installation pétrolière

est donc beaucoup plus

sécuritaire qu’elle ne l’était il y a

trente ans. Les réservoirs sont

également munis de boîtes antidéversement

qui permettent un

transfert plus propre du citerne

aux réservoirs, évitant ainsi la

contamination du sol », renchérit

le président de Groupe Mobile.

Entreprise de services

Questionné sur la philosophie

qui prévaut au sein de l’entreprise,

François Domingue ne

tarit pas d’éloges pour son personnel

et sa disponibilité envers

le client. «La compagnie est, à

la base, une compagnie de services.

On a développé une culture

de services. On est très

orienté vers le service aux clients

majeurs. On dessert la

totalité de leur réseau, qui

Félicitations à toute votre équipe!

JA07032

Nous sommes fiers d’avoir contribué au

succès de l’équipe de GROUPE MOBILE

et nous sommes heureux de continuer à les

assister dans l’atteinte de leurs objectifs.

JA07105

Jacques Veilleux

président

Patrick Veilleux

vice-président

Tél. : (514) 324-9680 Téléc. : (514) 324-2275

10534, rue Lamoureux, Montréal-Nord (Qc) H1G 5L3


9 janvier 2007 S anté & Sécur ité CH ICOUTI M I

15

GROUPE ID

Sécurité au travail

Vous avez vu cette publicité de la CSST où une

machine happe le bras d’un travailleur? Groupe

ID est là pour prévenir ce genre de tragédie.

D a n i e l M a i l l o u t , A l a i n D u b r e u i l , Pa s q u a l e B i o n d o l i l l o , M a r y s e B o y e r , F r a n ç o i s D o m i n g u e e t J e a n - F r a n ç o i s D e s c h a m p s

compte des centaines de stationsservices.

Au Canada, le marché

est tourné vers les majeurs. La

majeure partie du volume d’essence

est vendue par des grandes

pétrolières. Au Québec, on

compte environ 35 entrepreneurs

pétroliers, si l’on exclut les

one-man shows. De ce nombre,

quelques-uns, tout au plus, peuvent

desservir adéquatement les

pétrolières. Groupe Mobile s’affiche

comme le leader du marché.

Les pétrolières comptent sur

nous 365 jours par année. On est

un peu comme des réparateurs

Maytag. On a une flotte de camions

de services et une vingtaine

de techniciens, disponibles 24

heures sur 24, 7 jours sur 7, afin

de répondre aux quelque 15 000

appels de services annuels.

Chacun de ces camions comporte

un inventaire précis de tuyaux

et de pompes de marques de

commerce reconnues, qui composent

généralement l’équipement

de notre clientèle. Cette

disponibilité demande une grande

organisation et le service que

nous offrons requiert une excellente

formation. On n’a qu’à penser

à la santé et sécurité. Notre

travail implique la manipulation

de produits dangereux. On essaie

aussi de conserver une excellente

relation avec nos fournisseurs, car

nous sommes dans un domaine

où les commandes sont répétitives.

Nous ne sommes pas des

fly by night. Ça fait longtemps

qu’on est dans le secteur pétrolier.

Notre nom est fait et on

tient à le garder ».

Groupe Mobile

1820, place Martenot

Laval (Qc) H7L 5B5

Fondation : 1969

GROUPE MOBILE

Tél.: 450 629-2292

Téléc.: 450 629-5242

www.groupemobile.com

Entrepreneur pétrolier

Président : François Domingue

Employés : 100

Chiffre d’affaires : 27M$

Marché : Est du Canada (de Belleville à Moncton)

Notre plus belle réussite : Avoir conservé la confiance de

la clientèle et avoir assuré la continuité durant le tumulte

de la vente, de la faillite et du rachat de l’entreprise

Jacques BÉ LAN G E R

Nous sommes actifs dans trois

domaines, soit l’analyse des

risques associés aux machines

dangereuses, l’implantation de

programmes de cadenassage et

l’implantation de programmes de

permis de travail, dans lesquels on

indique les dangers potentiels

d’une tâche donnée», explique le

président, Mario Saucier.

Afin de bien gérer toutes les informations

nécessaires à ces champs

d’activité, Groupe ID a mis au

point le logiciel Conform IT, un

outil exclusif dont son président

n’est pas peu fier. «Le logiciel a

bien vite démontré qu’il était la

référence en ce domaine. En effet,

parmi les avantages, mentionnons

une diminution de 95% des

accidentsliésaucadenassage,une

diminutionde72%dutempsd’arrêt

des machines et une réduction

de 13% du temps supplémentaire

du personnel de Santé et Sécurité

au travail, pour ne mentionner

que ceux-là. Aussi, avec l’implantation

de cette nouvelle technologie,

nous avons vu le volume de

notre clientèle accroître de façon

considérable. Ainsi, au fil des

années,nousavonspunoustailler

une réputation enviable auprès

Mario Saucier, président

d’entreprisesd’envergurescomme

QIT Fer et Titane, Wyatt, Papiers

Rolland, Kraft et Danone».

Présentement,GroupeIDestprésent

aux quatre coins de l’Amérique

du Nord, mais entend mieux

sefaireconnaîtreauQuébec.«Nous

avonsd’intéressantsdébouchésqui

s’annoncentsurlemarchéquébécois

et nous comptons poursuivre

le développement de notre logiciel,

afin de mieux répondre aux

besoins spécifiques de nos clients»,

conclut Mario Saucier.

Groupe ID

(Div. de 6251374 Canada inc.)

125, rue Dubé, bureau 200

Chicoutimi (Qc) G7H 2V3

Tél.: 418 545-9265

Téléc.: 418 545-9664

www.groupid.com

JA07033

JA07017

JA07074

Richard Forest, Directeur

Tél. : (514) 956-0464 9260, boul. Henri-Bourassa Ouest

Cell. : (514) 781-8023 Ville St-Laurent (Québec)

forestrichard@bellnet.ca H4S 1K5

Bravo aux multiples réussites de Groupe Mobile!

VOTRE NOM, UN GAGE DE RÉUSSITE.

JA07055

« 20 ans de succès pour Groupe Mobile... Félicitations!»

DISTRIBUTEUR-GROSSISTE EN PLOMBERIE, CHAUFFAGE ET PRODUITS DE PROTECTION CONTRE L’INCENDIE 514 374-3110

www.deschenes.ca


16 S H ERBROOKE Technologie 9 janvier 2007

DIJITEC

Pour des solutions uniques

La mission de Dijitec ? Offrir des solutions de point de vente et de gestion de commerces de détail. Le résultat est surprenant.

Ariane GAG N É

La clientèle de l’entreprise

se divise en deux: ce qui

est du domaine de la restauration

et des bars, et le reste. «Les

applications ne sont pas les

mêmes, et pour traiter nos clients

le mieux possible, on préfère

traiter ces deux domaines

séparément», affirme le président,

Luc Riendeau.

Les systèmes de point de vente

des restaurants, l’endroit où les

clients vont payer, sont aujourd’hui

tous informatisés. Au fil

des années, les différents équipements

et applications du

logiciel du point de vente peuvent

être modifiés, ce que ne

permettait pas la caisse enregistreuse

traditionnelle. Avec le

logiciel Maître D, disponible

sur le marché depuis 15 ou 20

ans et qui a été remis à jour

plusieurs fois, Dijitec a permis

à de nombreux clients d’évoluer.

«On a des clients qui sont

rendus à la troisième génération

d’équipement, mais qui

ont toujours le même logiciel

avec la même licence», affirme

Luc Riendeau.

Une autre beauté du point de

vente, c’est qu’il s’adapte en

fonction du commerce. Les

clients se munissent minimalement

des options pour contrôler

la liste de produits disponibles,

la gestion des caisses et

des prix. Ils peuvent ensuite

avoir besoin de gérer leur inventaire,

d’un système pour faire

payer par carte de crédit ou

JA07038

Les marchés d’alimentation figurent parmi la clientèle de Dijitec

de débit. Tout ça est intégré,

alors que ce n’était pas le cas

auparavant. Cela rend les choses

beaucoup plus faciles à balancer,

les mélanges entre l’argent

comptant et les cartes de

crédit ayant ainsi été éliminés.

«Il est là, l’avantage avec les

points de vente. Les clients ne

sont pas obligés de recommencer

chaque fois qu’ils veulent

changer de système».

Dijitec fournit aussi les caméras

de surveillance. L’intégration

de ces appareils au système

de point de vente est également

possible. «Je peux faire un zoom

sur un texte qui se déroule sur

une caisse. De cette façon, par

exemple, je pourrais découvrir

si un employé fait du favoritisme

lorsqu’il fait payer certains

clients», fait remarquer le président

de Dijitec, très satisfait de

la technologie qu’il distribue.

Luc Riendeau est particulièrement

fier de la qualité de la

ligne de ses produits. «On a

beaucoup de clients qui sont

[ ]

BEAUCOUP DE CLIENTS SONT

RENDUS À LEUR 2E OU 3E

GÉNÉRATION D’APPAREIL, CE

QUI PROUVE LEUR FIDÉLITÉ

rendus à leur deuxième ou troisième

génération d’appareil, ce

qui prouve qu’ils nous sont fidèles».

Pour faire en sorte que ce

client revienne, Dijitec offre un

service clé en main. Installation,

programmation, formation, suivi:

le client n’est jamais laissé à

lui-même. «Si on ne faisait pas

ça, notre raison d’être cesserait

d’exister. Le client n’aurait qu’à

aller dans un magasin d’informatique

et s’arranger», termine

Luc Riendeau, qui a manifestement

compris la psychologie de

sa clientèle.

Dijitec

4640, boul. Bourque

Sherbrooke (Qc) J1N 2A8

Tél.: 819 823-9685

Téléc.: 819 823-2287

www.dijitec.com

JA07067

JA07011

JA07056

JA07025


9 janvier 2007 Fabr icant de chaises PRI NCEVI LLE

17

FERMAR

Une chaise qui roule bien

La plupart des fabricants de mobilier en bois naturel vont opter pour une gamme plus ou moins élargie de leurs produits. En 1996,

trois ans après sa fondation, Fermar prend une décision osée, mais qui lui réussit depuis : se concentrer sur un seul produit.

Les 3 actionnaires de Fermar, soit Nicolas, Mario et Fernand Dufresne (assis)

[ ]

AVEC DES VENTES AU QUÉBEC,

EN ONTARIO, DANS L’OUEST CANADIEN

ET, MAINTENANT, AUX ETATS-UNIS, LE

CHIFFRE D’AFFAIRES ATTEINT 2,5 M$

Richard MARC I L

L

’entreprise de Princeville,

dans la région des Bois-

Francs, opte donc pour la fabrication

d’une ligne unique: la

chaise. «Mon père, en compagnie

de ma mère, a fondé l’entreprise

en 1993. Il était alors

sans emploi et décida de tenter

sa chance. Avec un employé,

ils fabriquent, à l’origine, des

meubles audio et du mobilier

de chambre à coucher. Mon

frère Mario, se joint à eux comme

actionnaire, puisqu’il a déjà

un emploi à temps plein.

Depuis un an, il travaille une

journée par semaine ici. Je me

suis joint à l’entreprise en 1996,

après avoir complété un baccalauréat

en génie industriel. Peu

de temps après, une importante

commande de chaises, pour

une institution de renom, nous

a amené à orienter toute notre

production sur ce seul et unique

produit», explique Nicolas

Dufresne, second fils du fondateur

et principal actionnaire de

l’entreprise. Dès l’année suivante,

on compte une vingtaine

d’employés et le chiffre d’affaires

passe de 500 000$ à

1,5M$. Aujourd’hui, avec 35

employés, Fermar dessert les

institutions telles les hôtels et

les restaurants, en plus d’une

nombreuse clientèle manufacturière

dont les produits sont

destinés au marché résidentiel.

Lorsque questionné sur cette

décision audacieuse, Nicolas

Dufresne explique que la demande

se faisait de plus en plus

forte mais que des aspects de

rentabilité ont motivé celle-ci.

«De plus, mon père possédait

une longue expérience et une

grande dextérité en fabrication

de chaises», tient-il à préciser.

Avec des ventes au Québec, en

Ontario, dans l’Ouest canadien

et, maintenant, aux Etats-Unis,

le chiffre d’affaires de Fermar

atteint 2,5M$. «Nous voulons

développer davantage le marché

américain avant de songer

à l’exportation outre-mer. Nous

voulons également élargir ici

nos secteurs-cibles, notamment

dans le secteur du troisième

âge, sans pour autant

délaisser les domaines de la restauration

et de l’hôtellerie.

Dans ces secteurs, la durée de

vie varie de cinq à dix ans, alors

JA07004

que pour le résidentiel on parle

du double. On pourrait même

dire que c’est pour la vie. Ce

n’est pas un marché renouvelable»,

poursuit Nicolas

Dufresne.

Chez Fermar, on se concentre

sur ce que l’on fait de mieux:

travailler le bois. «Nous ne fabriquons

que le cadre. Des

sous-traitants, ou les manufacturiers-clients,

appliqueront la

peinture ou la teinture et le vernis

et s’occuperont du coussin

et du rembourrage». Parmi les

essences de bois franc utilisées,

on pense au cerisier, au chêne,

au noyer, à l’érable et au hêtre,

pour n’en nommer que quelques-uns.

«Peu d’entreprises

travaillent le cerisier et le noyer

car ces essences sont très dispendieuses.

C’est pourquoi

nous pouvons dire, sans nous

tromper, que nos produits sont

de moyenne à haute gamme.

Parlant de gamme, nous comptons

une centaine de modèles

différents que nous produisons

en série. Parfois, nous pouvons

développer un échantillon

mais, il s’agit, dans la majorité

des cas, d’un prototype pour fins

JA07012

JA07002

de production future», explique

davantage Nicolas Dufresne.

Selon ce dernier, l’entreprise est

beaucoup plus à l’aise dans la

production de petits lots, bien

qu’elle fabrique des lots variant

de 25 à 1 000 unités. «Peu importe

la taille du lot, nous recherchons

constamment une

qualité supérieure afin de satisfaire

pleinement notre clientèle.

Nos employés le sont

tout autant et c’est, sans contredit,

notre plus belle réussite»,

conclut Nicolas Dufresne.

Fermar

90 rue Beaudet, Bureau 2

Princeville (Qc) G6L 4L4

Tél. : 819 364-3995

Téléc. : 819 364.3834

www.fermar.net

JA07003

1380, rue Edouard-Dufour, Plessisville (Qc) G6L 5S2

Téléphone: (819) 621-2121 ou 1-888-511-2121

Télécopieur: (819) 621-2337 ou 1-866-621-2337

MERCI DE LA CONFIANCE QUE VOUS NOUS TÉMOIGNEZ.


18 MARI EVI LLE

S acs en papier 9 janvier 2007

EMBALLAGE ROUVILLE

50 années emballantes

À l’origine fabricant de sacs de jute destinés au secteur agroalimentaire et oeuvrant sous le nom de Papier Rouville, l’entreprise

de Marieville a connu un tournant majeur à la fin des années 70. Aujourd’hui, Emballage Rouville est le plus gros manufacturier

de sacs en papier à parois multiples indépendant au Canada.

Richard MARC I L

C

’est un peu après avoir

célébré son 20e anniversaire,

en 1978, que l’entreprise

entreprend son virage investissement.

Paul Gélinas, l’actuel

président, se porte acquéreur

de l’entreprise. Il donne alors le

coup d’envoi à une série d’investissements

majeurs qui permettront

à l’entreprise de pouvoir

fabriquer une plus vaste

gamme de produits. «En 1986,

l’entreprise s’est doté d’équipements

pour la production de

sacs à valve. Au début de la

décennie suivante, nous avons

construit notre propre usine

d’extrusion de polyéthylène.

Nous avions connu certaines

difficultés d’approvisionnement

de pellicule au cours des

années précédentes. C’est ainsi

que Poly-Plus a vu le jour à

Farnham. Puis, en 2002, nous

avons fait l’acquisition d’une

presse flexographique et agrandi

l’usine. Des investissements

de 10M$. Cette presse nous

permet notamment d’imprimer

autant sur le papier que

sur le plastique, selon les

demandes et besoins de nos

clients», explique le directeur

des ventes, Benoît Audette.

Grâce à ces nombreuses améliorations,

Emballage Rouville

produit pas moins de 50 millions

de sacs en papier à parois

multiples annuellement, selon

Benoît Audette.

L’entreprise dessert principalement

différents secteurs industriels

et l’entreprise de détail,

tout spécifiquement l’industrie

de l’alimentation animale.

La majorité de nos sacs sont

destinés au secteur industriel.

Ils sont utilisés pour l’acheminement

de matières premières

qui entrent dans la fabrication

d’autres produits.

Afin d’offrir des délais de production

et de livraison plus

courts, Emballage Rouville dispose

d’un inventaire de papier

constant. «C’est sans aucun

doute l’un des avantages qui

nous démarquent de la concurrence.

Il faut aussi noter notre

équipe de représentants qui

sillonnent le Québec, le Canada

et le Nord-Est des États-

JA07046

JA07110

JA07129

Nous tenons à souligner l’excellence de notre

partenariat d’affaires avec EMBALLAGE ROUVILLE.

JA07106

Yvon Aubertin

T. 450 419 6955

4310, Grande-Allée, Boisbriand (Québec) J7H 1M9

JA07107

SIMEX

Consultants Inc.

Service IMport EXport

Nous tenons à rendre hommage à l’efficacité, au dynamisme

et au professionnalisme de EMBALLAGE ROUVILLE.

21, des Noyers, St-Philippe (Québec) J0L 2K0

Sans frais: (514) 990-5329 • Tél.: (450) 444-9003 • Téléc.: (450) 659-8024 • Courriel: carolemonette@simexconsultant.qc.ca


9 janvier 2007 S acs en papier MARI EVI LLE

19

Une partie de l’inventaire de 2 M $ d’Emballage Rouville

Unis, qui permettent un contact

constant avec la clientèle

et ses besoins. De nouveaux

matériaux font leur apparition

sur le marché et nous devons

être à l’affût des nouvelles tendances,

afin d’y répondre le

plus rapidement et le plus adéquatement

possible», affirme

le directeur des ventes.

Emballage Rouville fait dans le

sur-mesure. Bien que l’entreprise

offre une grande diversité

de types de sacs de base, elle

peut les adapter aux caractéristiques

exigées par le client.

Ainsi, une douzaine de produits

dérivés sont disponibles.

Plusieurs caractéristiques que

Benoît Audette qualifie de barrières

viennent en effet modifier

l’offre. «Au niveau de l’alimentation

animale, par exemple,

les sacs doivent offrir une

résistance au gras ou à l’humidité.

C’est en fait la densité et le

type de produit à ensacher qui

détermineront les caractéristiques

intrinsèques de l’emballage».

Les produits développés

par Emballage Rouville sont

uniques. «Nous produisons ce

que la concurrence ne veut pas

faire. Notre main-d’œuvre hautement

qualifiée nous procure

aussi un avantage concurrentiel

indéniable. Nous consacrons

d’ailleurs beaucoup de temps et

d’efforts à la formation. Nous

avons également instauré un

système de bonification en fonction

d’atteinte d’objectifs précis.

Ainsi, nous désirons souder

l’équipe, accentuer les interrelations

entre départements

pour créer de véritables solutions

d’équipe. L’emballage est

en constante évolution et

constitue un défi de tous les

instants. Nous devons offrir un

produit flexible. Étant manufacturier,

nous pouvons contrôler

toutes les étapes de production

et offrir une qualité supérieure

dans chaque lot. En

nous fixant des paramètres de

production rigoureux et des

normes supérieures de fabrication,

nous sommes en mesure

de garantir une qualité uniforme.

Offrir un tel niveau de

qualité exige toutefois une

[ ]

L’ALLIANCE A. W. MILLER ET MAZAK

IL Y A 36 ANS A DONNÉ LE COUP

D’ENVOI ET ASSURÉ LES PREMIERS

SUCCÈS DE L’ENTREPRISE EN 1971

grande expérience et une souplesse

exemplaire au niveau

des opérations. Nos 50 ans

nous procurent une telle expérience

et ce genre de souplesse

», poursuit fièrement

Benoît Audette.

L’approche client est aussi distinctive

chez Emballage Rouville.

«Nous travaillons, d’abord

et avant tout, à bâtir des partenariats

d’affaires durables. Chez

nous, on ne parle pas de client,

mais de partenaire. Notre principal

objectif est de créer des

solutions d’emballage qui

soient les plus intelligentes et

simplifiées, les plus profitables

et flexibles de l’industrie. Des

solutions qui pourront contribuer

au progrès et au leadership

de nos partenaires».

Afin de consolider sa position

sur le marché, Emballage

Rouville compte prioriser sa

percée du marché américain.

«Ici, au pays, nous comptons

environ 4 ou 5 compétiteurs

directs, alors que chez nos voisins

du Sud, la concurrence est

plus vive. Nous avons néanmoins

connu une croissance

marquée aux États-Unis, alors

que nos ventes y sont en constante

progression. Malgré les

contraintes constantes du marché,

c’est sans aucun doute notre

plus belle réussite», nous dit

Benoît Audette. De plus, Emballage

Rouville compte distribuer

des produits d’emballage

qu’elle ne fabrique pas, afin de

diversifier sa gamme et ce, dès

2007. Un excellent départ pour

le deuxième droit qui la mènera

au centenaire.

Emballage Rouville inc.

400, rue Henri-Bourassa

Marieville (Qc)

J3M 1R9

Tél.: 450 460-4466

Téléc.: 450 460-4764

www.rouville.com

JA07112

5 0 F O I S B R A V O !

JA07072

... et merci de nous permettre

de participer à votre réussite.

Alain Durocher

28, rue Foch, Saint-Jean-sur-Richelieu (Qc) J3B 2A3

T. (450) 347-4148 • Tc. (450) 347-4072


20 MONTRÉAL Technologie 9 janvier 2007

Lionel Bentolila, président et chef de la direction

ALDEAVISION

La transmission

télévisuelle

instantanée

Pour avoir développé une technologie

révolutionnaire, la firme montréalaise

AldeaVision est en train de conquérir le

marché hispanique mondial de la diffusion

télévisuelle.

JA07127

Marcel H U G U ET

Le

logiciel que nous avons

développé permet aux stations

de se relier entre elles sur

demande de façon instantanée,

ce qu’elles ne pouvaient faire

avec les technologies traditionnelles»,

précise le président et

chef de la direction, Lionel Bentolila.

«De plus, nous sommes

les premiers à offrir ce service sur

fibre optique à travers les trois

Amériques».

Le réseau développé par AldeaVision

lui permet de couvrir

le marché télévisuel instantané

du Canada, des États-Unis, du

Mexique, d’Amérique centrale,

de la Colombie, de l’Équateur,

[ ]

ALDEAVISION

A PERMIS AUX

ARGENTINS

DE SUIVRE LA

COUPE MONDIALE

DE FOOTBALL

du Venezuela, du Brésil, de l’Argentine,

du Pérou et du Chili.

À titre d’exemples, la technologie

d’AldeaVision a permis aux

Argentins de suivre en continu

tous les matchs de la Coupe

Mondiale de football diffusés en

2006, à partir de l’Europe. Elle a

aussi permis à CNN de diffuser

en direct, sur les réseaux américains

de télévision, une entrevue

avec Hugo Chavez, directement

de son palais de Caracas, le vendredi

précédent les élections présidentielles.

C’est également les

services d’aldeaVision que TVA

utilise lors de ses entrevues en

direct de Las Vegas. Prochaine

étape en 2007: expansion des

services en Europe.

AldeaVision

8550, chemin Côte-de-Liesse

Montréal (Qc) H4T 1H2

Tél.: 514 344-5432

Téléc.: 514 344-5439

www.aldeavision.com

OPTI-CENTRE

Une acquisition

bénéfique

Dans toute stratégie marketing, l’aspect de la

distribution est souvent l’élément qui garantira

le succès du produit. Même si l’on développe

le meilleur produit qui soit, sans distribution,

les résultats seront négligeables.

Richard MARC I L

C

’est en 2004 que la chance

sourit aux trois acionnaires

du Laboratoire Opti-Centre de

Sherbrooke, Leslie Donahue,

Serge Bélanger et Robert Mercure.

La qualité du produit qu’ils

ont développé, les lentilles de

contact double foyer, tombe dans

l’œil d’un des plus gros manufacturiers

de lentilles de contact en

Amérique, CooperVision. L’occasion

est alléchante pour que le

produit puisse bénéficier d’une

distribution mondiale. Aujourd’hui,

les lentilles UltraVue multifocales

et UltraVue toriques

multifocales, ainsi que les produits

Proclear multifocales de

CooperVision, sont parmi les

produits les plus vendus en Amérique.

L’industrie compte pourtant

des joueurs importants tels

Johnson & Johnson, Bush &

Lomb et CIBA.

Mais revenons en arrière. C’est

en 1983 que l’aventure Opti-

Centre s’amorce. «Serge Bélanger,

Robert Mercure et moi-même

travaillions au sein des Laboratoires

Veracon dans les années

70. Lorsqu’ils ont déclaré faillite,

en 1982, nous avons fait l’acquisition

des équipements et démarré

notre propre labo. Tout ce qui

sortait d’Opti-Centre était inventé,

conçu et fabriqué par notre

personnel. Jusqu’en 2000, nous

pouvions suffire à la demande.

Notre capacité de production est

alors devenue insuffisante. Nous

nous sommes tournés vers la

sous-traitance et vers Coopervision

pour abaisser le coût de

fabrication et avoir des lentilles

moulées jetables au mois. Pendant

quatre ans, c’est la relation

qui prévalait entre les deux entreprises.

CooperVision bénéficiait

de notre expertise alors que nous

profitions de leur force de distribution»,

explique le président,

Leslie Donahue. Depuis 2004,

Leslie Donahue cumule les

fonctions de président d’Opti-

Centre et de directeur des produits

spéciaux chez CooperVision,

signe de l’importance du

savoir-faire sherbrookois aux yeux

du géant américain.

Les presbytes sont évidemment

ciblés par les produits d’Opti-

Centre, maintenant division de

CooperVision. «La presbytie représente

un marché énorme et

constamment en croissance,

étant donné le vieillissement de

la population, plus particulièrement

au niveau des babyboomers,

marché-cible privilégié de

CooperVision. Au Canada seulement,

on parle de 5 à 6 millions

de porteurs, 70 millions en Amérique»,

conclut Leslie Donahue.

Laboratoire Opti-Centre

4375 rue Ouimet

Sherbrooke (Qc) J1L 1X5

Tél. : 819 564-8114

www.opti-centre.com

JA07126


9 janvier 2007 Machines-outils MONTRÉAL

21

A.W. MILLER ÉQUIPEMENT TECHNIQUE

Chef de file des machines-outils

A. W. Miller Équipement Technique est le chef de file au Canada de la distribution des machines-outils, autant sur le plan technologique

que celui du service technique après-vente.

Marcel H U G U ET

Une de nos forces, c’est que

«

nous distribuons les meilleures

marques au monde et

nous sommes très bien représentés

en région, ce qui nous permet

d’offrir des services de proximité

à notre clientèle, contrairement

à nos compétiteurs», précise

Albert Leblanc, vice-président

pour le Québec et les Maritimes.

A. W. Miller a conclu des alliances

stratégiques avec plusieurs

chefs de file mondiaux, dont elle

distribue les produits: les machine-outils

de Mazak Corporation

et de Mazak Optonics, les presses-plieuses

et les cisailles de

Warcom, les surfaceuses cylindriques

Okamoto, les surfaceuses

universelles et cylindriques

Shigiya et de plusieurs autres

manufacturiers.

«La tendance est actuellement

très forte pour les machines à

tâches multiples, telles que développées

par Mazak avec la ligne

de produits Intégrex», précise

Albert Leblanc, qui voit l’avenir

avec beaucoup d’optimisme.

C’est d’ailleurs l’alliance de A.

W. Miller et de Mazak, il y a 36

ans, qui a donné le coup d’envoi

et assuré les premiers succès de

l’entreprise, fondée par Al Miller

[ ]

L’ALLIANCE A. W. MILLER ET MAZAK

IL Y A 36 ANS A DONNÉ LE COUP

D’ENVOI ET ASSURÉ LES PREMIERS

SUCCÈS DE L’ENTREPRISE EN 1971

en 1971. Après seulement trois

ans en affaires, A.W. Miller est

devenu le distributeur exclusif

pour les États de la Pennsylvanie

et de New York pour la

Corporation Mazak, ce qui lui

a permis de s’entourer de techniciens

d’applications chevronnés

et de techniciens de service

compétents pour assurer le développement

de son entreprise.

Le premier centre technologique

a été ouvert à East Aurora,

dans l’État de New York, où se

trouve toujours le bureau-chef.

Un second centre a été ouvert à

JA07078

Albert Leblanc, vice-président opérations

Harmony, en Pennsylvanie, un

troisième, 15 ans plus tard, à

Ville Saint-Laurent au Québec

et, enfin, un quatrième à Mississauga,

en Ontario. A. W. Miller

dispose donc de quatre centres

technologiques situés dans des

endroits stratégiques, afin de

fournir un service hors-pair à sa

clientèle. «Nous avons également

des représentants et des

centres de services locaux dans

toutes les régions, y compris les

Maritimes, ce qui nous permet

d’offrir un service immédiat»,

ajoute Albert Leblanc.

«En janvier 2007, Mazak ouvrira

un nouveau centre technologique

à Cambridge, en Ontario,

afin de mieux service la clientèle

de A. W. Miller », ajoute-t-il.

375, McGregor Road South

Sarnia (Ontario) N7T 7H5

Téléphone : (519) 336-9854 / 336-9132

Sans frais

Canada: 1-800-265-7559

U.S.A. 1-800-265-0326

Télécopieur : (519) 339-9852

bpf-1@ebtech.net • www.bpf.ca

«Nous pouvons ainsi offrir des

services clés en main et tout le

support technique et d’aprèsvente

nécessaire. Nous formons

également le personnel qui est

appelé à travailler avec les machines

que nous vendons».

A. W. Miller s’est bâti une réputation

d’excellence, notamment

dans l’industrie de l’automobile,

de l’aérospatiale, des véhicules

récréatifs, du transport, des communications

et des équipements

forestiers et agricoles.

A.W. Miller

Équipement Technique

2685, boul. Pitfield

Montréal (Qc) H4S 1T2

Tél.: 514 333-9174

Téléc.: 514 333-9177

www.awmiller.com

Brian Pite

président

JA07113

MERCI DE LA CONFIANCE QUE VOUS NOUS TÉMOIGNEZ.

FRANC SUCCÈS À TOUTE L’ÉQUIPE.

MANUTENTION & TRANSPORT DE MACHINERIES INDUSTRIELLES

ENTREPOSAGE

CANADA / U.S.A.

JA07037

5500, Hochelaga, Local 650, Montréal (Québec) H1N 3L7

T. 514-355-6000 • Tc. 514-355-2676 • www.summersidetransport.com

JA07117


22 MONTRÉAL Alimentation 9 janvier 2007

DU RÉGAL ET DU BONHEUR

à la Boulangerie bon marché Cantor

À discuter avec Bernard Lash, le président de l’entreprise, on ne peut faire autrement que d’être impressionné par le bon fonctionnement

de la compagnie, le dynamisme de l’homme et la générosité dont il fait preuve envers les plus démunis. Tous simplement admirable.

Ariane GAG N É

L

«

a Boulangerie bon marché

Cantor est le plus grand

fabricant de pain de seigle dans

la province de Québec. En fait,

le pain de seigle Cantor est le

meilleur en ville. Un silo spécialement

dédié à sa fabrication

a d’ailleurs fait l’objet

d’une acquisition en 2002.

«Nous sommes les seuls à disposer

de ce type de silo », affirme

Bernard Lash.

Or, il peut nous arriver à tous

de goûter à ce pain sans même

s’imaginer qu’il s’agit d’un produit

de cette grande boulangerie.

« On fabrique des pains

pour beaucoup de marques

privées, pour des épiceries et

des boulangeries », précise

Bernard Lash. Au total, six

pains de seigle sont conçus

avec six étiquettes différentes. «

Nous sommes très productifs.

Jamais nous ne fermons, ni

même à Noël et au Jour de

l’An », ajoute le président. À la

Boulangerie bon marché

Cantor, la politique est de

livrer un pain frais en tout

temps. Pour cette raison, l’équipe

se montre toujours prête à

Bernard Lash, président

recevoir les commandes et à se

mettre les mains à la pâte.

Un point très important : à la

Boulangerie Cantor, tout est

fait de manière artisanale. Or,

on ne se limite pas à la fabrication

du pain artisanal. Autour

de 500 produits y sont disponibles.

Bûches de Noël,

gâteaux aux fruits, gâteaux de

noces, rien n’arrête la grande

boulangerie. Un autre département

de l’entreprise s’occupe,

lui, de la fabrication de pâtisseries

danoises et de muffins pour

les machines distributrices. «

Nous développons toujours de

nouveaux produits, c’est très

important. On se renouvelle

[ ]

CANTOR TRAVAILLE AUSSI BEAUCOUP

POUR LA COMMUNAUTÉ, POUR

DES TÉLÉTHONS D’ENFANTS ET

DES COMMISSIONS SCOLAIRES

constamment ». Et les nouvelles

techniques, la boulangerie

les connaît. Avec les nombreuses

diètes et les allergies de

toutes sortes, les demandes en

pain ont un peu baissé ces dernières

années. C’est pour cette

raison que la boulangerie a

senti le besoin de s’adapter, en

offrant des produits sans sucre,

sans allergènes. « En 2007,

nous allons lancer un nouveau

produit qui s’appellera Fait-enboîte.

Il s’agit d’une boîte qui

contient un gâteau avec les

ustensiles, les assiettes, les

verres. Tout ce dont on a

besoin pour faire un gros party

», précise Bernard Lash. Le

minimum sera pour 8 personnes,

et l’ajustement sera

possible ensuite pour deux personnes

de plus à la fois.

La Boulangerie bon marché

Cantor travaille aussi beaucoup

pour la communauté.

Elle fabrique notamment les

grands gâteaux pour des téléthons

d’enfants, pour des

commissions scolaires. Lors

de la tragédie de Katrina, elle

a fabriqué des biscuits à l’aide

de la farine Robin Hoods pour

aider les victimes de l’ouragan.

« Il s’agit d’une responsabilité

pour nous. Nous avons

du succès, mais nous voulons

aussi le faire partager aux gens

de la société qui ne sont pas

aussi chanceux que nous »,

explique le président.

Cantor

8785, 8e Avenue

Montréal (Qc)

H1Z 2X2

Tél.: 514 374-2700

Téléc.: 514 374-5501

www.cantors.ca

JA07080

JA07125

Bravo aux multiples réussites de CANTOR !

JA07066

Partenaire de votre succès.

JA07064

JA07104

JA07118

Félicitations à un partenaire de bon goût!


9 janvier 2007

Dossier spécial 80 ans UAP

MONTRÉAL

23

UNITED AUTO PARTS

Une restructuration en bonne voie de réalisation

Le chef de file canadien UAP est en train de réaliser un vaste plan de restructuration et de relance à travers tout le Canada. Ce

plan devrait également avoir des répercussions positives sur le réseau de GPC aux États-Unis.

Une partie de la flotte de camions de UAP, dans les années 30

Marcel H U G U ET

On sait que UAP, autrefois

connue sous le nom de

United Auto Parts, a été acquise

il y a quelques années par

son homologue américaine

Genuine Parts Company

(GPC) et qu’elle a entrepris

de se convertir progressivement

à la bannière NAPA, utilisée

par le géant américain.

Parallèlement, UAP en a profité

pour mettre sur pied un

vaste programme de redéfinition

de ses orientations et

fournir aux membres de son

réseau au Canada, notamment

les installateurs et les

magasins de détail, les outils

nécessaires pour qu’ils puissent

assurer leur croissance

dans le cadre des nouveaux

objectifs de l’entreprise.

Ce travail colossal, qui est en

bonne voie de réalisation, a

été confié à Robert Hattem,

président et chef de l’exploitation

de UAP et à son équipe.

C’est à la suite d’un vaste sondage,

notamment auprès des

1 500 installateurs à travers le

Canada et des magasins arborant

la bannière Autopro, que

Robert Hattem a pu redéfinir

les grandes orientations de

l’entreprise et mettre en place

[ ]

L’ÉQUIPE CANADIENNE A CONTRIBUÉ

À L’ÉTABLISSEMENT D’UN PREMIER

CENTRE DE DISTRIBUTION À

ATLANTA, QUI A OUVERT SES

PORTES LE 1ER JANVIER 2007

un programme qui répond

vraiment aux attentes du

réseau. « En gros, ce programme

permettra à nos membres

de partager une vision commune

des objectifs de l’entreprise

et de leur fournir les éléments

clés qui leur permettront

d’assurer leur croissance

et leur développement», précise

Robert Hattem. «Nous

pensons qu’il est plus important

pour eux de savoir comment

augmenter leurs parts

de marché de 20 %, plutôt

que de chercher à sauver 5%

sur leurs achats au niveau des

marges brutes».

On comprend que les membres

du réseau, que ce soit au

niveau des installateurs ou des

magasins de détails, disposeront

d’une plus large autonomie

au niveau du développement

de leurs affaires. «Il y a

encore beaucoup d’opportunités

d’affaires», ajoute Robert

Hattem. «Autrefois, leur

succès reposait sur le prix

d’achat, le service et les

bonnes relations d’affaires.

Désormais, nous allons leur

fournir les moyens d’augmen-

JA07086


24 MON RÉAL UAP Dossier spécial 80 ans 9 janvier 2007

ter leur part de marché dans

leur secteur, tout en partageant

une vision commune,

celle de la bannière Napa ».

Cette « réforme », souhaitée

par les membres du réseau

eux-mêmes, concerne pour le

moment les magasins corporatifs

du secteur des pièces

d’automobiles et de camions

lourds. «Nous allons d’abord

renforcer le corporatif», précise

Robert Hattem. «Lorsque

la preuve du succès sera faite,

nous la proposerons à nos

membres associés».

Robert Hattem n’est pas un

nouveau venu dans le domaine

de la distribution et du

commerce du détail. Il a

œuvré chez Sport Expert de

1973 à 1980. À 31 ans, il a été

[ ]

UNITED AUTO PARTS EST LA CRÉATION

D’UN QUÉBÉCOIS VISIONNAIRE,

CHARLES-ÉMILE PRÉFONTAINE.

SES ACTIVITÉS ONT DÉBUTÉ EN 1926

vice-président de BMR, où il

a travaillé pendant 7 ans. Il a

travaillé pendant 10 ans pour

Robert Hattem, président

JA07084

la compagnie pharmaceutique

Medys et 5 ans pour des

entreprises de fourniture de

meubles. Depuis 4 ans et demi,

il est avec UAP, où il a

débuté en s’occupant de la

division des pièces pour

camions et véhicules lourds,

avant d’occuper le poste de

président de UAP.

« Mon expertise se compose

de 80 % de connaissances de

base et de 20 % d’adaptation à

l’entreprise», se plaît-il à dire.

Il a développé un style de gestion

basé fortement sur l’écoute

de la clientèle, afin que

les stratégies répondent bien à

la réalité du « terrain». « Il s’agit

ensuite de mettre en place

des programmes et de mobiliser

les ressources humaines et

techniques qui vont permettre

à chacun de prospérer, tout

cela avec une vision commune

claire, afin que tout le

monde puisse travailler dans

le même sens», dit-il.

Et il avoue visiter régulièrement

les centres de distribution

de UAP au Canada et se

tenir très près du réseau.

« J’essaie de rester le plus près

possible des intervenants de

notre marché, afin de bien

cerner leurs besoins et la réalité

du marché ».

Robert Hattem avoue également

qu’il a été impressionné

[ ]

LA DIVISION DES PIÈCES D’AUTO EST

REGROUPÉE SOUS CINQ BANNIÈRES:

NAPA AUTOPRO, AUTOPRO CARROS-

SERIE, NAPA AUTO CARE, NAPA RÉCOM-

PENSES ET NAPA CARROSSIER AUTORISÉ

par les ressources humaines

chez UAP. « Nous avons un

département de ressources

humaines hors pair », dit-il.

« Des gens vraiment dévoués

à l’organisation. C’est une

grande force pour notre

entreprise ».


9 janvier 2007

Dossier spécial 80 ans UAP

MONTRÉAL

25

UAP, LA FORCE DU RÉSEAU

UAP est un chef de file canadien de la distribution, de la mise en marché et du réusinage de pièces et accessoires de remplacement

pour automobiles, camions et véhicules lourds.

L’image de UAP depuis l’association avec NAPA

Marcel H U G U ET

Même si, depuis 1999,

UAP est une filiale en

propriété exclusive de GPC,

elle demeure une entité légale

distincte. Et, en certains cas,

elle sert même de modèle au

développement du réseau aux

États-Unis. À preuve, l’équipe

canadienne a contribué récemment

à l’établissement d’un

premier centre de distribution

à Atlanta, qui ouvrira ses portes

le 1er janvier 2007. «Nous en

sommes très fiers», commente

Robert Hattem.

Depuis toujours, UAP est reconnue

pour l’excellence de ses

produits, la qualité de son service

à la clientèle et son activité

dynamique dans les marchés

qu’elle exploite. Ce dynamisme

lui a valu une expansion continuelle

depuis sa fondation, en

1926, sous le nom de United

Auto Parts Limited.

Les activités d’UAP à travers le

Canada sont concentrées dans

trois secteurs: la division des

pièces d’auto qui regroupe les

activités de vente, de distribution

[ ]

« DÉSORMAIS, NOUS ALLONS

FOURNIR AUX MEMBRES LES

MOYENS D’AUGMENTER LEUR PART DE

MARCHÉ DANS LEUR SECTEUR TOUT EN

PARTAGEANT UNE VISION COMMUNE,

CELLE DE LA BANNIÈRE NAPA »

et de mise en marché de fournitures

et de pièces de remplacement

pour automobiles et

camions légers, la division des

pièces pour véhicules lourds qui

s’adresse principalement aux

secteurs du transport et de la

construction, ainsi qu’aux industries

minières et forestières, et la

division fabrication, qui fabrique

et réusine des composants pour

véhicules lourds et légers.

Les 10 centres de distribution de

la division des pièces d’auto sont

stratégiquement établis, afin

d’approvisionner l’ensemble des

provinces et territoires canadiens.

Ils desservent près de 600

magasins NAPA Pièces d’auto et

20 magasins CMAX Peinture et

carrosserie. De ce nombre, 30%

sont des magasins corporatifs

appartenant à UAP et 70% sont

la propriété d’associés.

La division des pièces d’auto

offre également aux propriétaires

de centres de réparation

indépendants cinq bannières :

NAPA AUTOPRO, AUTO-

PRO Carrosserie, NAPA Auto

Care, NAPA Récompenses et

NAPA Carrossier Autorisé.

JA07081


26 MONTRÉAL UAP Dossier spécial 80 ans 9 janvier 2007

UAP

Un joueur de premier plan en Amérique du Nord

Ce n’est pas la première fois que UAP révise ses stratégies, afin de renforcer son réseau et de se rapprocher des consommateurs.

Le centre de distribution UAP-NAPA, dans l’Est de Montréal

JA07100

POMPES À ESSENCE

Master Parts Division

Airtex Products LP

407, West Main Street

Fairfield, IL 62837

Tél. : (618) 842-2111

Téléc. : (618) 842-4069

Félicitations

à l’équipe

et au

personnel

de

UAP NAPA

pour leur

réussite

ainsi que

pour le

dynamisme

de sa

direction.

Marcel H U G U ET

United Auto Parts est la création

d’un québécois visionnaire,

Charles-Émile Préfontaine.

Ses activités ont débuté

en 1926. À de nombreuses reprises,

l’entreprise fera l’objet de

plusieurs révisions stratégiques,

au fil des acquisitions, de l’apparition

de nouvelles bannières et

de nouveaux services, afin de

permettre son expansion à travers

le Canada. Mais la conversion

à la marque NAPA, la plus

récente, donne à l’entreprise

l’occasion de devenir un joueur

de premier plan sur l’ensemble

du territoire nord-américain.

Cette conversion est donc plus

qu’un changement d’enseigne.

Elle porte sur 6 points précis:

révision de l’emplacement des

magasins, formation du personnel

aux principes de base du service

à la clientèle, ajustement

de l’image en fonction des attentes

et besoins des consommateurs,

mise en valeur de la qualité

des produits, conversion de

l’identification extérieure selon

les normes NAPA et amélioration

des communications.

JA07090

Les ressorts Airide

de Firestone sont les

numéros un et sont

installés sur plus de

camions et remorques

que toute autre marque

en Amérique du Nord.

À titre de concepteur

du ressort à air moderne,

Firestone dispose de la plus

vaste gamme, avec plus de

500 modèles s’adaptant

aux équipements d’origine

des manufacturiers.

[ ]

« IL EST PLUS IMPORTANT POUR

NOS MEMBRES D’AUGMENTER LEURS

PARTS DE MARCHÉ DE 20 %, PLUTÔT

QUE DE CHERCHER À SAUVER 5 %

SUR LES ACHATS »

Les 650 magasins canadiens se

joignent ainsi aux quelque 5

800 magasins NAPA Auto Parts

des États-Unis et au réseau

Todo du Mexique, formant

ainsi le plus important réseau

de magasins de pièces d’auto

en Amérique du Nord.

UAP

FIRESTONE INDUSTRIAL PRODUCTS COMPANY

UAP inc.

7025, rue Ontario Est

Montréal (Qc)

H1N 2B3

Tél.: 514 256-5031

Téléc.: 514 256-6984

www.uapinc.com

Distribution, mise en marché et réusinage

de pièces de remplacement pour automobiles,

camions et véhicules lourds

Fondation : 1926

Président : Robert Hattem

Chiffre d’affaires : 1G$

Employés : 4000

Marché : Canada


9 janvier 2007 Technologie LAVAL

27

SIRIUS SERVICES

CONSEILS

Maximiser la valeur

C’est en janvier 1999 que SIRIUS Services Conseils,

une firme oeuvrant en gestion de projets qui

proposent des solutions de T.I. novatrices, est

créée. Ses trois fondateurs cumulent une vingtaine

d’années d’expérience dans le domaine.

Richard MARC I L

SIRIUS Services Conseils a

pour mission de maximiser

la valeur des entreprises en offrant

des solutions et des servicesconseils

professionnels destinés à

augmenter le rendement de leur

portefeuille de projets et à positionner

les technologies de l’information

comme élément clé de

leur stratégie d’affaires. En termes

clairs, SIRIUS Services Conseils

propose des stratégies qui permettront

aux gestionnaires d’entreprises

d’identifier, de prioriser et

de gérer les projets dans une perspective

d’ensemble. La firme

identifieraégalementlesdifférents

crédits et subventions publics disponibles,

afin de maximiser le

retour sur investissement.

«Nous avons récemment développé

une solution globale, un

outil d’aide à la décision destiné

aux gestionnaires de portefeuilles

de projets. NOVARIUS permet,

en tout premier lieu, de centraliser

les données stratégiques et

opérationnelles concernant chaque

unité de l’entreprise, afin de

déterminer les interrelations qui

existent entre elles. Le logiciel

développe des simulations, évalue

les impacts de différents scénarios

et identifie les projets

contribuant le plus aux bénéfices

de l’entreprise», précise le président,

Benoît Godbout. NOVA-

RIUS offre des bénéfices tangibles

et immédiats. Il facilite la

planification stratégique, maximise

l’utilisation des ressources,

rend plus efficace la gestion de

portefeuilles de projets et favorise

une gestion éclairée des budgets.

C’est en prônant des valeurs

telles l’engagement aux résultats,

l’intégrité, l’innovation, le développement

continu des compétences

et la passion que SIRIUS

Services Conseils a su établir sa

renommée auprès de sa clientèle

d’affaires, issue de différents secteurs

d’activités. En documentant

tous ses travaux, en assurant

la qualité des communications

écrites et orales avec les clients, en

dotant ces derniers de ressources

compétentes et expérimentées,

SIRIUS Services Conseils s’engage

à satisfaire pleinement le

client. «C’est plus qu’une promesse,

c’est notre garantie»,

conclut Benoît Godbout.

SIRIUS Services Conseils

1274, rue Jean-Talon Est

Bureau 204

Montréal (Qc) H2R 1W3

Tél.: 514 982-9444

Téléc.: 514 982-9451

www.SIRIUSconseils.qc.ca

CÂBLAGES INFORMATIQUES

INSTACABLE

C’est payant d’avoir la bonne connexion

Tout ce qui est vendu par Instacable est mis à l’essai avant d’être offert à la clientèle. L’entreprise

oriente cette dernière vers les choix les plus appropriés en fonction de leurs besoins.

Ariane GAG N É

Laisser décider le client du

«

produit qu’il va choisir

implique un risque qu’il soit

déçu si une évaluation des besoins

n’a pas été faite au préalable»,

explique le président,

Edgar Belleau. Chez Instacable,

on vend l’expérience et on s’assure

de la satisfaction du client.

Produits de connectivité pour

les réseaux de communication,

installation de câblage réseau

structuré, communication par

fibre optique, importation d’appareils

électroniques à grand

volume, sont autant de produits

et services offerts par l’entreprise.

Instacable dispose aussi d’une

division manufacture qui se spécialise

dans la fabrication de faisceaux

de câble pour le marché

de l’électronique, l’aéronautique,

les contrôles industriels,

l’informatique et la réseautique.

Depuis les 17 dernières années,

la compagnie a touché à tous les

types de réseaux de communication

qui ont existé sur le marché,

ce qui a permis de développer

une expérience hors du commun.

«On peut faire l’installation

dans les bâtiments commerciaux,

industriels, en construction

ou aérienne extérieure»,

explique Edgar Belleau.

Les bureaux d’Instacable, sur l’Autoroute 440, à Laval

[ ]

LE SITE INTERNET TRÈS

BIEN CONÇU PERMET DE

DÉVELOPPER TOUT UN

NOUVEAU MARCHÉ EN LIGNE

Le site Internet, très bien conçu,

permet à Instacable de développer

tout un nouveau

marché en ligne de commerce

B2B et B2C. L’entreprise a de

plus récemment mis sur pied

une salle d’exposition permanente

pour la distribution de

ses produits. «Tous les produits

que nous vendons sont

sur place. Les clients peuvent

venir les essayer et les voir.

C’est innovateur puisque cela

n’existait pas en distribution

JA07016

auparavant», conclut Edgar

Belleau. Une visite chez Instacable

est essentielle pour être à

l’avant-garde des technologies.

Câblages informatiques

Instacable

4451, Autoroute Laval Ouest

Laval (Qc) H7P 4W6

Tél.: 450 978-1300

Téléc.: 450 978-3216

www.instacable.com

Jean-Louis Pavao

Directeur national des ventes

CABINETS, CONSOLES ET ACCESSOIRES

POUR ÉQUIPEMENTS ÉLECTRONIQUES

ET DE TÉLÉCOMMUNICATIONS.

PRÉFILAGE ET CÂBLAGE

Nous souhaitons un succès continu à INSTACÂBLE !

PRODUITS DE CONNECTIVITÉ ETHERNET POUR APPLICATIONS

COMMERCIALES, INDUSTRIELLES ET POUR L’INDUSTRIE DU TRANSPORT

Instacâbles et EtherWAN, une relation gagnante depuis 6 ans.

Avec vous, nous anticipons une année 2007 productive !

Félicitations à toute l’équipe !

DEPUIS 1986

INSTACÂBLE

www.instacable.com

Téléphone : (450) 978-1300

ETHERWAN SYSTEMS INC.

www.etherwan.com

Téléphone : (714) 729-2400

JA07131


28 MONTRÉAL Escalier s mécaniques 9 janvier 2007

CNIM CANADA

Expertise de pointe au service des Canadiens

Depuis son implantation au Québec en 1996, le Groupe CNIM a connu une croissance particulièrement significative sur le territoire

canadien. CNIM Canada est aujourd’hui très active à Montréal, à Ottawa et à Toronto. Prélude à une poussée jusque dans

l’Ouest canadien et, éventuellement, aux États-Unis.

Marcel H U G U ET

Nous sommes très fiers de

nos réalisations au Canada»,

précise Susan Cockburn,

responsable du marketing

et du développement des

affaires. «Nous avons l’occasion

de faire valoir l’expertise

de plus de 40 ans du Groupe

CNIM, notamment dans le

domaine des escaliers mécaniques

et des ascenseurs. Et

notre équipe de techniciens a

pu, à plusieurs reprises, déployer

son sens de l’innovation,

notamment dans les

escaliers mécaniques en général

et dans la conception des

ascenseurs dans le nouvel édifice

de l’Université Concordia,

à Montréal».

Ladirectionimmédiatedel’entreprise

est assurée par Éric

Michaud, vice-président exécutif,

Jean Simon Chan, directeur

administratif et Fatma Kassem,

[ ]

C’EST AVEC L’OBTENTION D’UN PREMIER

CONTRAT D’ENVERGURE POUR LE

REMPLACEMENT DES ESCALIERS

MÉCANIQUES DU MÉTRO DE MONTRÉAL

QUE CNIM CANADA A PRIS SON ENVOL

Jean Simon Chan, direteur administratif et finance, Éric Michaud, vice-président exécutif et Fatma Kassem, directeur d'unité d'affaires

ingénieure principale et directrice

des opérations.

C’est avec l’obtention d’un

premier contrat d’envergure

pour le remplacement des

JA07132

JA07049

JA07024

DML

Partenaire d’affaires

et de votre réussite.

DISTRIBUTION MARLEY

Toujours au rendez-vous de l’excellence,

CNIM CANADA,

un client dont nous sommes fiers!

Félicitations!

Votre succès

est le nôtre!

JA07092

13 105, rue Jean-Grou

Montréal (Québec) H1A 3N6

Téléphone : 514.259.1535

Télécopieur : 514.259.4131

www.fortiergrue.com

JA07065


9 janvier 2007 Escalier s mécaniques MONTRÉAL

29

escaliers mécaniques du métro

de Montréal que CNIM

Canada a pris son envol. « En

fait, nous avons obtenu le

contrat pour le remplacement

de tous les escaliers

mécaniques du métro de

Montréal, incluant les nouvelles

installations du prolongement

à Laval, ce qui représente

110 nouvelles installations

et plus de 100 autres

prévues dans les 5 prochaines

années. À Laval, nous avons

aussi aménagé des ascenseurs

pour les usagers et nous avons

obtenu le contrat des portes

papillon ».

CNIM Canada a également

obtenu un contrat de 9 M$

pour l’installation de 9 escaliers

mécaniques à l’Oratoire

Saint-Joseph et elle a développé

une clientèle importante

dans l’installation et l’entretien

d’ascenseurs dans le secteur

résidentiel à Montréal.

L’expansion de CNIM Canada

se réalise selon la stratégie

du client unique, qui consiste

à créer une filiale dédiée

exclusivement à la gestion du

contrat obtenu dans une ville

ou une communauté urbaine.

C’est pourquoi CNIM

CANADA a aussi pignon sur

rue à Ottawa et à Toronto, où

elle a obtenu des contrats

[ ]

importants.

« À Ottawa, en plus de nos

400 clients résidentiels, nous

avons obtenu des contrats très

JA07085

prestigieux au Musée des civilisations,

à l’Ambassade des

«A L’AÉROPORT LESTER-B. PEARSON,

NOUS VENONS DE COMPLÉTER

UNE COMMANDE DE 66 ESCALIERS

MÉCANIQUES ET DE 39 TROTTOIRS

POUR UNE VALEUR DE 35 M $. C’EST

LE PLUS GROS PROJET DU GENRE

EN AMÉRIQUE DU NORD. »

États-Unis et à Place du

Portage, pour la phase III »,

précise Susan Cockburn. « À

l’aéroport Lester-B. Pearson,

nous venons de compléter

une commande de 66 escaliers

mécaniques et de 39

trottoirs, pour une valeur de

35 M $. C’est le plus gros

projet du genre en Amérique

du Nord ».

Les escaliers mécaniques

conçus et fabriqués par

CNIM Canada sont équipés

du système BUS ASI, une

technologie innovatrice de

contrôle et de surveillance. À

Concordia, CNIM a aussi

innové en utilisant, pour les

ascenseurs, un mécanisme

sans engrenage tout à fait innovateur

et contrôlé par ordinateur.

« C’est l’une de nos

plus belles réalisations »,

conclut fièrement Susan

Cockburn.

CNIM CANADA

1499, rue William

Montréal (Qc)

HEC 1R4

Tél.: 514 932-1220

Téléc.: 514 932-1321

www.cnim.com

CNIM

Escaliers mécaniques, trottoirs roulants,

ascenseurs, portes palières

Fondation : 1996

Vice-président exécutif : Éric Michaud

Chiffre d’affaires : 30M$ pour le Canada

Employés : 200

Marché : Canada

✔ Oui, nous embauchons !

ERRATUM

Dans notre édition d’octobre (volume 8 numéro 9), un

reportage était présenté sur la compagnie Merga

Industriels en page 40. Certaines erreurs se sont glissées

dans l’article. Nous aurions dû lire Merga Industriels et

non industrie. De plus, les numéros de téléphone et de

télécopieur sont respectivement les (450) 668-5010 et

(450) 668-5090. Nous tenons à nous excuser auprès du

client et de nos lecteurs.


30 QU ÉBEC Télécommunications 9 janvier 2007

ORIZON MOBILE

Référence en matière de communications sans fil

Permettre aux gens de communiquer en tout lieu, voilà le formidable défi que relève quotidiennement Orizon Mobile, dont le

siège social est situé à Québec.

Les services d‘urgences font confiance à Orizon Mobile depuis plusieurs années

Jacques BÉ LAN G E R

Fondée en 1992 par Yves

Laverdière et Robert Duchesne,

l’entreprise démarre

sous la raison sociale de Radio-

Onde. «Peu après notre ouverture,

nous avons ouvert une

succursale à Chicoutimi et une

autre en Beauce», explique

Yves Laverdière, président de

l’entreprise, qui précise que le

véritable coup d’envoi sera

donné lors de l’achat des actifs

de la division des radiocommunications

de Telus. «Ça nous a

permis d’ajouter une dizaine

d’autres bureaux à notre offre

de services et de couvrir tout le

territoire québécois». Plus tard,

Radio-Onde se porte acquéreur

[ ]

ORIZON MOBILE PEUT MONTER DES

SYSTÈMES DE TRANSMISSION DE DON-

NÉES HAUTE VITESSE PERMETTANT DE

LIER DEUX SUCCURSALES ENTRE ELLES

de Communication BV, située

à Québec.

En mai dernier, l’entreprise

change sa raison sociale pour

Orizon Mobile, un nom qui

répond davantage à sa mission.

«Aussi, nous avons choisi un

nom facile à prononcer tant en

français qu’en anglais, puisque

nous comptons effectuer une

percée en dehors des frontières

du Québec».

Une clientèle provenant de

tous les horizons

Interrogé sur le type de clientèle

que dessert son entreprise,

Yves Laverdière répond qu’elle

est constituée de toute personne

ou organisation ayant besoin

de communication sans fil.

«Nous répondons autant à la

demande des personnes utilisant

la téléphonie cellulaire

qu’à celle des entreprises qui

nécessitent d’importants moyens

de radiocommunications

JA07008

Partenaire de votre croissance.

500, rue Bouvier, bureau 301

Québec (Québec) G2J 1E3

T. (418) 266-1030

Sans frais: 1-866-906-1030

Tc. (418) 266-1040

JA07010

JA07009

JA07018


9 janvier 2007

Télécommunications

QU ÉBEC

31

comme les services de police,

les forces armées, les pompiers

et les ambulanciers, pour ne

mentionner que ceux-là. Nous

sommes également présents

dans l’industrie du camionnage,

de la construction, de même

qu’au sein de la sécurité

publique. D’ailleurs, c’est à

Orizon Mobile que le gouvernement

du Québec a confié

l’entretien de tout son réseau

de communication».

À ces secteurs s’ajoutent des

spécialisations qui font d’Orizon

Mobile une véritable référence

en matière de communication

sans fil. «Certaines installations

nécessitent l’apport

d’une technologie plus sophistiquée

que les autres. Prenez

par exemple l’industrie minière.

Plusieurs signaux ne fonctionnent

pas sous terre, mais il

est essentiel de conserver un

lien avec les mineurs qui travaillent

en bas et les gens à la

surface. Dans ce cas, nous

sommes équipés pour redistribuer

un branchement Internet

dans les mines. Les travailleurs

ont donc un lien de communication

avec leur famille et les

dirigeants de l’entreprise utilisent

le Web pour transmettre

leurs données techniques et

faire part de leurs besoins.

Parfois, l’installation de ce genre

de système nécessite l’apport

de câblage et Orizon Mobile

fournit toutes les solutions

nécessaires pour y parvenir».

Au chapitre de la téléphonie

sans fil, l’entreprise fait la joie

d’une clientèle qui accorde

[ ]

LE CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUEL EST

DE 15,5 M $ ET SON CARNET DE

COMMANDES COMPREND QUELQUE

6 000 ENTREPRISES DONT ULTRAMAR,

ALCOA, ALCAN ET LE CAA

une attention particulière au

service. «Orizon Mobile est

reconnue pour la qualité de

son service, tant au niveau de la

mise en ligne que de l’installation

de systèmes. Dans le cas

de l’appareil Bluetooth, par

exemple, nous pouvons effectuer

le branchement du récepteur

sur la radio du véhicule de

l’utilisateur, afin qu’il puisse effectuer

des conversations à

mains libres. Aussi, ce qui nous

distingue de la concurrence,

c’est notre approche basée sur

l’écoute, afin de bien cerner les

besoins réels de nos clients et

Yves Laverdière, président-directeur général

JA07095

JA07051

Nous félicitons la société ORIZON MOBILE

pour son dynamisme et sa contribution à l’essor

de l’économie québécoise.


32 QU ÉBEC Télécommunications 9 janvier 2007

de les guider dans leurs choix

technologiques».

Quant aux solutions destinées

aux entreprises, elles sont multiples.

«Orizon Mobile peut

monter des systèmes de transmission

de données haute

vitesse permettant de lier deux

succursales entre elles. L’avantage

de cette technologie,

c’est qu’elle ne nécessite que

des coûts liés à l’installation.

Par la suite, il n’y a aucun coût

mensuel à défrayer, ce qui se

traduit par des économies d’échelle

intéressantes pour les

entreprises».

Futurs enjeux et nouveaux

marchés

Interrogé sur les futurs enjeux

[ ]

ORIZON MOBILE

COMPTE 15 SUCCURSALES

AU QUÉBEC ET EMPLOIE

125 PERSONNES

des communications sans fil,

Yves Laverdière répond que les

innovations numériques apportées

sur les appareils cellulaires,

au cours des dernières années,

JA07108

TELUS

est fière d’être partenaire

des succès en affaires

d’ORIZON MOBILE,

une entreprise en

perpétuelle quête d’innovation.

FÉLICITATIONS à

MM. Laverdière et Duchesne :

vous avez su vous entourer

d’une équipe professionnelle

et dynamique à votre image.

Jean Roch Bugeaud,

Directeur développement

des affaires, Québec.

Avec Orizon Mobile, Hydro-Québec est en contact constant avec ses monteurs de lignes

sont à peu près complétées.

«L’arrivée du multimédia a

permis de munir les cellulaires

d’appareils photo, de télévisions,

de lecteurs MP3, sans

oublier l’ouverture à l’accès

Internet. Au chapitre des radiocommunications,

le processus

de numérisation est plus lent,

mais fait tout de même son

chemin. Reste à intégrer cette

formidable technologie à notre

vie, tant personnelle que professionnelle.

À ce sujet, je pense

à la tragédie du viaduc de la

Concorde. Si l’employé de la

voirie avait pris une photo de

l’état de la structure et l’avait

fait parvenir au service d’ingénierie,

nous aurions peut-être

pu éviter ce genre de catastrophe.

Les outils existent, reste

maintenant à les inclure dans

les domaines où ils peuvent

être davantage utilisés par les

professionnels».

Au moment où l’on écrit ces

lignes, Orizon Mobile compte

15 succursales au Québec et

emploie 125 personnes, dont

38 dans ses bureaux de Québec,

de même que 50 techniciens.

Aussi, l’entreprise possède

deux boutiques cellulaires

dans la région de Québec,

l’une sur la rue Marais, l’autre

rue de la Concorde, à Saint-

Romuald. Son chiffre d’affaires

annuel est de 15,5M$ et son

JA07079


9 janvier 2007 Télécommunications QU ÉBEC

33

bile est fin prête à se tourner

vers la conquête de nouveaux

marchés. « Nous restons à l’affût

de toute bonne occasion

qui pourrait se présenter, comme

l’acquisition d’une entreprise

où toutes les infrastructures

et le personnel seraient

déjà en place. Nous comptons

également ouvrir des bureaux à

l’extérieur du Québec, afin

[ ]

«NOUS RÉPONDONS À LA DEMANDE

DES ENTREPRISES QUI ONT D’IMPOR-

TANTS MOYENS DE RADIOCOMMUNICA-

TIONS COMME LA POLICE ET L’ARMÉE»

carnet de commandes comprend

quelque 6 000 entreprises

dont Ultramar, Alcoa,

Alcan et le CAA.

Après avoir passé par une phase

de consolidation, Orizon Mo-

d’étendre notre marché. Présentement,

ce dernier se répartit

comme suit: 2,5M$ va au

marché des téléphones cellulaires,

8M$ provient des entre-

JA07083

JA07029

JA07093


34 QU ÉBEC Détail 9 janvier 2007

prises et 5M$ est attribué aux

travaux de main-d’œuvre. Au

cours des prochaines années,

le secteur des radiocommunications

connaîtra de nombreux

bouleversements, en

raison de l’arrivée de nouveaux

produits. La table est

donc mise pour l’ouverture de

ORIZON MOBILE

nouveaux marchés», conclut

Yves Laverdière.

Orizon Mobile

6655, boul. Pierre-Bertrand

Bureau 140

Québec (Qc) G2K 1M1

Tél.: 418 622-9153

Téléc.: 418 622-0365

www.orizonmobile.com

Communications mobiles sans fil

Président : Yves Laverdière

Fondation : 1992

Employés : 125

Chiffre d’affaires : 15,5M$

Marché : province de Québec

Clientèle : toute entreprise qui requiert un système de

communication sans fil

Notre plus belle réussite : la croissance fulgurante que

l’entreprise a connue depuis sa fondation

L’ENTREPÔT DU HOCKEY

Lance et compte, en avantage numérique!

Depuis son ouverture, en 1992, L’Entrepôt du hockey a vu sa superficie passer de

8 000 à 25 000 pi 2 . Bienvenue dans le plus gros temple du hockey à Québec !

Jacques BÉ LAN G E R

Pas besoin de faire partie de

la Ligue Nationale pour

franchir les portes de l’Entrepôt

du hockey, qui loge boulevard

Pierre-Bertrand, à Québec.

«Notre commerce s’adresse

à toute personne intéressée

au hockey», soutient Jean Marois,

directeur général. «Pour

les patins, par exemple, les prix

de vente oscillent entre 60$ et

800$, ce qui signifie que nous

pouvons répondre à toutes les

bourses et à toutes les exigences».

JA07140

Interrogé sur ce qui fait la spécificité

de son commerce, Jean

Marois répond qu’elle réside

dans l’étendue du choix.

«Souvent, nous achetons 1 000

paires de patins de chaque

modèle mis sur le marché et il

donner l’heure juste aux clients.

Aussi, l’entreprise a mis sur pied

la Fondation L’Entrepôt du hockey,

qui a permis de venir en

aide à 300 jeunes démunis, l’an

passé. «Ce programme jouit de

l’appui de l’Association des

Merci ORIZON MOBILE pour la confiance

que vous nous témoignez et félicitations

pour votre réussite.

STANDARD LIFE CANADA

Régimes d'épargne et de retraite collectifs

1220, boul. Lebourgneuf

Bureau 250, Québec (Qc) G2K 2G4

1-800-503-2358

[ ]

LA FONDATION L’ENTREPÔT

DU HOCKEY A PERMIS

DE VENIR EN AIDE À 300

JEUNES DÉMUNIS L’AN PASSÉ

en est de même avec les gants

et les autres accessoires. En

d’autres termes, cela signifie

que si une nouveauté arrive sur

le marché, le client est assuré

de la trouver chez nous. De

plus, notre immense pouvoir

d’achat nous permet d’afficher

des prix très compétitifs».

Quant au personnel de vente,

il n’est formé que de joueurs de

hockey, plus en mesure de

joueurs de la Ligue Nationale et

permet aux jeunes de pratiquer

leur sport favori et ce, quelle que

soit leur condition sociale»,

conclut Jean Marois.

L’Entrepôt du hockey

915, boul. Pierre-Bertrand

Québec (Qc) G1M 1E7

Tél.: 418 681-0787

Téléc.: 418 681-1074

www.entrepotduhockey.com

JA07027


9 janvier 2007 S anté MONTRÉAL

35

L’INSTITUT DE RÉADAPTATION DE MONTRÉAL

Un cinq étoiles de la santé

L’institut de réadaptation de Montréal (IRM) est à la fois un centre hospitalier de soins aux personnes souffrant de déficiences

physiques sévères, un centre de formation universitaire et un centre de recherche de renommée internationale.

Un client ayant subi un AVC sur un appareil d'équilibre accompagné d'une préposée

Marcel H U G U ET

Nous sommes le seul établissement

au Québec qui a

«

les ressources nécessaires pour la

réadaptation des Christopher

Reeve de ce monde», précise le

directeur général, Jacques R.

Nolet. «La réadaptation, ce n’est

pas que de la rééducation physique.

Nos équipes sont multidisciplinaires.

Elles ont pour

tâche d’apporter tout le soutien

physique, psychologique et social

nécessaire pour que le patient

puisse retrouver son autonomie

et réapprendre à vivre».

La clientèle de l’IRM se retrouve

parmi les gens souffrant de déficiences

physiques résultant

d’une lésion médullaire (moelle

épinière), d’atteintes au système

nerveux central (accident vasculaire

cérébral, traumatisme cranio-cérébral),

troubles locomoteurs

graves (amputation d’un ou

de plusieurs membres), de blessures

orthopédiques et d’atteintes

au système musculosquelettique.

À titre d’exemple, les accidentés

du travail et de la route référés

par la CSST et la SAAQ

constituent une part importante

de la clientèle de l’IRM.

«Nous traitons de 60% à 70%

des cas publics au Québec»,

ajoute Jacques R. Nolet.

La mission de l’IRM comporte

également un volet éducatif et

un volet de recherche. On y dispense

l’enseignement des techniques

de réadaptation aux niveaux

collégial et universitaire.

C’est aussi le seul établissement

affilié à l’Université de Montréal

à donner la formation en physiatrie

au Canada. On y accueille les

étudiants et les stagiaires. «Ceuxci

doivent obligatoirement passer

un an dans l’établissement pour

obtenir leur spécialité en physiatrie»,

précise le directeur général.

L’Institut fait également partie du

consortium de recherche CRIR,

[ ]

«NOUS SOMMES LE SEUL

ÉTABLISSEMENT AU QUÉBEC QUI A

LES RESSOURCES NÉCESSAIRES POUR

LA RÉADAPTATION DES CHRISTOPHER

REEVE DE CE MONDE»

qui regroupe 6 établissements de

réadaptation, 3 universités et 2

fonds de recherche médicale.

«Le CRIR nous permet d’élargir

le champ de nos recherches afin

de couvrir toute la gamme de

services requis par les exigences

d’autonomie fonctionnelle de

nos patients», précise Denis

Mauger, directeur du développement

organisationnel et directeur

général adjoint.

L’IRM c’est aussi le plus important

laboratoire de prothèses et

d’orthèses en Amérique et le seul

laboratoire public de prothèses

pour les membres supérieurs au

Québec. «Nos spécialistes travaillent

étroitement avec les chercheurs,

les fabricants et les techniciens,

afin d’explorer l’univers

complexe des technologies qui

peuvent permettre à un patient

de devenir plus autonome», précise

Kateri Leclair, directrice des

technologies de réadaptation.

JA07068

JA07059

JA07073

JA07035

Merci de la confiance que vous nous témoignez. Franc succès à toute l’équipe.


36 SAI NT-ANTOI N E Détail 9 janvier 2007

L’IRM est reconnu internationalement

pour la qualité de ses

soins, de son enseignement et de

sa recherche.

«Nous avons agi à titre de conseillers

pour la construction de

deux hôpitaux de réadaptation

au Brésil», souligne fièrement

[ ]

L’IRM EST LE PLUS IMPORTANT

LABORATOIRE DE PROTHÈSES

ET D’ORTHÈSES EN AMÉRIQUE

Jacques R. Nolet, qui compare

son établissement à un «5 étoiles».

Et nous sommes régulièrement

consultés par les pays africains,

particulièrement ceux où

il y a des blessés de guerre».

C’est d’ailleurs pour soigner les

blessés de la Seconde Guerre

mondiale que le Dr Gustave

Gingras a fondé l’Institut en

1949, avec l’aide d’un groupe

d’hommes d’affaires faisant partie

du Club Rotary.

L’IRM est un hôpital agréé par le

Conseil canadien d’agrément

des services de santé.

Institut de réadaptation

de Montréal

6300, rue Darlington

Montréal (Qc) H3S 2J4

Tél.: 514 340-2085

Téléc.: 514 340- 2714

www.irm.qc.ca

JAC MOTO SPORT

Numéro 1 au Canada

Établi à Saint-Antoine, dans les Basses-Laurentides, depuis septembre

2002, Jac Moto Sport est l’endroit à visiter avant d’acquérir

une moto ou un VTT.

JA07128

Le nouveau Jet Ski Kawasaki, Ultra 250X, 2007

Richard MARC I L

Dès son ouverture, le

concessionnaire se démarque

de l’industrie en n’offrant

que la gamme Kawasaki.

«Je suis un mordu, un passionné

de la moto. J’ai toujours

conduit une Kawa. Je

connais le produit comme le

fond de ma poche. Je peux

donc conseiller les clients sur

le meilleur choix à faire»,

affirme l’un des copropriétaires,

Claude Labrèche. Cette

passion, il a réussi à la

transmettre à toute l’équipe,

ce qui a mené Jac Moto Sport

a remporté plusieurs distinctions

au gala annuel du fabricant

japonais depuis sa fondation.

Parmi celles-ci, notons

le prix « Étoile montante »,

dès sa première année d’opération,

le prix « 5 Étoiles »

durant trois années consécutives

ainsi que le prix pour le

volume de vente le plus élevé

au Canada, tous produits

confondus en 2003 et 2005.

Outre la passion qui anime

toute l’équipe, Claude Labrèche

explique ainsi les succès

de l’entreprise. « En tout

temps, nous gardons en vue

l’importance de personnaliser

notre approche-client.

Nous comptons sur un produit

de qualité mais nous

devons constamment mettre

les efforts afin de conserver

notre positionnement sur le

marché. Que ce soit au niveau

du service à la clientèle

JA07040

JA07075


9 janvier 2007 Roulottes et r emor ques GRAN BY

37

ou de la gestion, nous innovons

régulièrement afin de

nous démarquer davantage.

C’est ce qui fait notre force». À

ce chapitre, la direction a mis

en place un système d’heures

de travail flexible afin d’accommoder

le personnel face à

leurs obligations familiales.

«Les horaires de travail sont

adaptés à chacun, ce qui favorise

l’équilibre travail-famille.

Notre personnel apprécie

cette attention et demeure

avec nous plus longtemps»,

poursuit Claude Labrèche.

Mais on ne se repose pas sur

ses lauriers. On est à réaménager

certaines sections du

commerce afin d’ajouter de

nouvelles lignes de produits.

«Dans quelques semaines,

nous offrirons des produits de

chasse et de pêche, armes,

vêtements et accessoires. De

plus, comme nous sommes

PRÊT POUR LA ROUTE AVEC

REMORQUES LA CHEVAUCHÉE

Depuis 1996, la compagnie se spécialise dans la distribution de roulottes, tentes roulottes, caravanes portées,

remorques fermées, «trailers» de tous genres, plates-formes pour machinerie lourde; bref, tout le secteur de la

remorque est couvert par l’entreprise.

[ ]

L’ENTREPRISE GARDE

PLUS DE 800 UNITÉS

EN INVENTAIRE

ques la Chevauchée sont tissés

serrés : les employés y sont

réunis comme dans une petite

famille. Rien de mieux

qu’une entreprise en santé

pour prospérer.

Remorques La Chevauchée

1546, rue Principale

Granby (Qc) J2G 8C8

Tél.: 450 375-2203

Téléc.: 450 375-6063

remorqueslachevauchee.com

JAC

MOTO SPORT

A REMPORTÉ

PLUSIEURS

DISTINCTIONS

AU GALA

ANNUEL

L’équipe de La Chevauchée, une famille tissée serrée

REMORQUES LA CHEVAUCHÉE

Distributeur de roulottes, caravanes,

remorques en tous genres

Président : Michel Fournier

Employés : environ 25, durant l’hiver

Marché : Canada

Notre plus belle réussite : la croissance de la compagnie

DU FABRICANT

JAPONAIS

DEPUIS SA

FONDATION

DONT LE PRIX

5 ÉTOILES,

TROIS ANNÉES

CONSÉCUTIVES

dépositaire du fabricant le

plus innovateur, nous consacrerons

une toute nouvelle

section aux Jet Ski de Kawasaki.

Combinés aux motos et

VTT, nous offrirons très bientôt

la gamme complète de

fabricant japonais», conclut

fièrement Claude Labrèche.

Jac Moto Sport… gagnant sur

toute la ligne !

Ariane GAG N É

La force de Remorques La

Chevauchée est justement

la variété de produits disponibles.

De la remorque à jardin

pour mettre en arrière du

petit tracteur à gazon, jusqu’à

la remorque pour pelle mécanique,

tout y est. Remorques

La Chevauchée, en fait, c’est

le plus gros distributeur de

remorques au Canada. L’entreprise

garde d’ailleurs plus de

800 unités en inventaire, dans

ses quatre grandes cours. «De

cette façon, le client qui vient

ici est pratiquement sûr de

trouver sur place ce qu’il veut

JA07101

et de ne pas devoir attendre

plusieurs semaines avant de

l’avoir», souligne Éric Richer,

représentant des ventes.

Le site Internet de la compagnie

se dédie de plus en plus à

la vente en ligne. «On a beaucoup

d’exemples de produits.

Les gens peuvent magasiner

en ligne, nous envoyer des

courriels et nous téléphoner»,

affirme la contrôleure, Caroline

Bélisle. Les représentants

bilingues de Remorques La

Chevauchée favorisent également

son développement

dans un contexte mondialisé.

De plus, depuis novembre

2006, il est également possible

de louer camions, cargos,

pick ups et cubes, qui servent

beaucoup lors de déménagements.

« Nous complétons

ainsi le service qu’on offre à

nos clients», ajoute-t-elle. En

pleine croissance, l’entreprise

est sur une excellente lancée.

Le client est comblé, avec les

7 portes de garage mises à sa

disposition pour le servir. Les

liens de l’équipe de Remor-

Pascal Bélanger

Directeur de comptes

Partenaire de votre réussite.

... à l’écoute de vos besoins

2060, Route 222

St-Denis de Brompton (Qc) J0B 2P0

JA07096

Bureau du Val-St-François

et d’Asbestos

89, 2e Avenue, Windsor (Qc) J1S 1Z5

(819) 845-2424, poste 226

Sans frais: 1-866-845-2424

Télécopieur: (819) 845-4770

pascal.k.belanger@desjardins.com

JA07023

Jac Moto Sport

855 boul. des Laurentides

Saint-Antoine (Qc) J7Z 4M9

Tél. : 450 431-1911

Téléc. : 450 431-5457

www.jacmotosport.com

FÉLICITATIONS À LA CHEVAUCHÉE

POUR SON 10 E ANNIVERSAIRE !

www.mariusgaron.com

Distributeur provincial d’attaches-remorques et accessoires

BUREAU : 819-846-2622

www.remorqueslaroche.com


38 QU ÉBEC Constr uction 9 janvier 2007

DISTRIBUTIONS DRYVIT QUÉBEC INC.

Solutions intéressantes pour bâtiments commerciaux

Dryvit occupe une place de choix dans le secteur commercial, avec son offre exclusive de parements extérieurs sur mesure.

Jacques BÉ LAN G E R

N

« otre marché est majoritairement

constitué d’entreprises

désireuses de diffuser et

entretenir leur image de marque.

À titre d’exemple, les succursales

de PFK, de McDonald’s

et les concessionnaires

GM et Volvo de la région font

appel à Dryvit Québec pour la

pose et l’entretien de leurs parements

extérieurs».

Normand Morin, directeur et

actionnaire, ajoute qu’à ce souci

esthétique se greffe une dimension

non négligeable, un rendement

énergétique qu’il qualifie

d’exceptionnel. «On applique

sur la surface du bâtiment un

panneau de polystyrène expansé,

sur lequel sera apposé le recouvrement

conçu par Dryvit».

Et les choix sont nombreux.

Outre les commandes spécifiques

des clients regroupés sous

une bannière commune, Dryvit

Québec offre des recouvrements

répondant aux exigences architecturales

les plus poussées.

«Parmi les dernières innovations,

on peut mentionner les

produits Lymestone, Ameristone

et Terra Neo, trois gammes

de revêtements naturels

exempts de coloration. Ces produits

conviendront aux clients

désirant conserver un cachet

architectural à la fois sobre, élégant

et procurant un bon rendement

énergétique», explique

Normand Morin, qui précise

que ces finis acryliques texturés

sont légers, durables et peuvent

contribuer à donner du relief

aux surfaces murales qui ont

besoin d’une touche de fantaisie.

À ces produits à texture de

pierre, s’ajoute également un

revêtement s’apparentant à s’y

méprendre à la brique, le Custom

Brick, notamment utilisé

par les institutions. «Et c’est

également un très bon investissement

pour les résidences privées,

puisque dans certains cas,

on obtient des économies de

coûts d’énergie qui peuvent

dépasser le cap des 20%».

Un peu d’histoire

Les systèmes d’isolation par l’extérieur

avec enduit mince

(EIFS, pour Exterior, Insulation

and Finishing System) ont été

mis au point en Allemagne

après la Seconde Guerre mondiale.

Les bâtiments endommagés

nécessitaient des réparations

et il fallait également en construire

de nouveaux et ce, dans

Normand Morin, directeur général

[ ]

LA TECHNOLOGIE EIFS A ÉTÉ

INTRODUITE AUX ETATS-UNIS PAR

LE FONDATEUR DE DRYVIT,

FRANK MORSILLI, EN 1969

des délais rapides. «En raison

des pénuries de matériaux de

construction, à l’époque, et des

ressources énergétiques limitées,

il fallait songer à trouver

des produits possédant une efficacité

accrue. C’est durant cette

même période que le polystyrène

expansé a fait son apparition.

Aussi, lorsque les polymères

acryliques ont été mis au point,

on a découvert qu’ils pouvaient

modifier de façon importante

les propriétés du ciment».

La technologie EIFS est classifiée

en deux types, soit la classe

PB et la classe PM. La classe PB,

qui compte pour 75% de toutes

les installations d’EIFS aux États-

Unis, est composée d’une couche

de base dont l’épaisseur varie

en fonction des couches devant

être apposées. L’épaisseur de ce

type d’EIFS oscille entre 1,6 et

6,4 mm et la base du matériel de

renforcement utilisé est principalement

constituée de fibre de

verre. Quant à la classe PM, son

matériel de renforcement consiste

en une fibre de verre appliquée

sur le panneau d’isolation

et fixée mécaniquement sur la

couche inférieure.

Normand Morin explique que

cette technologie a été introduite

aux États-Unis par le fondateur

de Dryvit, Frank Morsilli,

en 1969. «Les circonstances

étaient favorables puisque, à

partir de 1970, la crise énergétique

a entraîné la recherche de

solutions destinées à rendre les

bâtiments plus économes en

énergie. Et, de nos jours, cette

façon de faire est plus que jamais

d’actualité, puisque les

coûts de chauffage ont atteint

des sommets. Ainsi, chaque

jour, Dryvit fait la conquête de

nouveaux clients qui s’avèrent

pleinement satisfaits, ce qui explique

la réalisation de plus en

plus de projets nécessitant l’apport

de l’EIFS aux quatre coins

du Québec. Nous avons une

solide expertise que nous offrons

aux entreprises et aux particuliers

désireux d’effectuer des économies

intéressantes, tout en profitant

des avantages d’un bâtiment

architecturalement esthétique»,

conclut Normand Morin.

Un rayonnement international

Rappelons que Dryvit possède

l’accréditation ISO 9001-2000.

Au chapitre international, qui

comprend un réseau de plus

d’une trentaine de distributeurs,

l’entreprise soutient qu’elle effectue

des contrats dans des zones

JA07052

JA07116

VINCE ROOT - Ventes, Centre et Est du Canada

1055, Leicz’s Bridge Road, Leesport, PA 19533

Tél.: 610-916-9308

Sans frais: 800-872-5625

Téléc.: 800-854-6614

vince.root@wind-lock.com

www.wind-lock.com

EIFS - ICF - STUCCO

Votre

fidèle

partenaire

d’affaires

JA07124

JA07094

FÉLICITATIONS à DRYVIT,

notre fier partenaire !

1346, Tees, St-Laurent (Québec) H4R 2A7

Tél.: (514) 335-0990 • Téléc.: (514) 335-3772


9 janvier 2007 Constr uction QU ÉBEC

39

DRYVIT QUÉBEC

extrêmement chaudes (Arabie

Saoudite), très froides (la Sibérie),

qu’elle peut résister au

taux d’humidité élevé que connaît

Singapour et qu’elle possède

également une solide expertise

pour les lieux affligés par de nombreuses

secousses sismiques.

Fabrication de parements extérieurs

Fondation : 1994

Président : Normand Morin

Employés : 7

Marché : Centre-du-Québec et tout l’Est du Québec,

incluant le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord

L’entreprise est présente au

Canada depuis plus de trois

décennies, ayant ouvert une

usine à Stouffville, en Ontario.

Quant à Dryvit Québec,

son rayonnement couvre les

secteurs du Centre-du-Québec

et de l’Est du Québec,

incluant le Bas-Saint-Laurent

et la Côte-Nord.

Dryvit Québec

2575, avenue Watt

bureau 2, 1er étage

Québec (Qc) G1P 3T2

Tél.: 418 653-6807

Téléc.: 418 653-8480

www.dryvit.com

Les revêtements proposés par Dryvit rehaussent l’aspect et la valeur de votre maison

TECHNOFIX

ANCRAGES MÉCANIQUES inc.

Attaches pour isolant / Vis

Fiers de contribuer à une réussite

bâtie sur l'exellence et la loyauté.

JA07115

9051, NW 97th Terrace

Miami, Florida 33178

305/885-0561

800/327-7077

www.plasticomponents.com

FÉLICITATIONS

À DRYVIT !

JA07109

Sans frais: 1-800-263-3496

jmbernier@jmbernier.qc.ca

JA07042

Sans frais : (877) 563-6995

Tél. : (819) 563-6995

www.technofix.cc Téléc. : (819) 566-1504

LES CONCEPTEURS DE MOULURES EN PVC POUR LES SYSTÈMES EIFS.

75, des Érables, Métabetchouan, Lac-à-la-Croix (Québec) G8G 1P9

Tél. : (418) 349-3496 • Téléc. : (418) 349-2159 • www.jmbernier.qc.ca

Toujours au rendez-vous de l’excellence, DRYVIT-QUÉBEC, un client dont nous sommes fiers!

JA07114


40 QU ÉBEC Systèmes d’alimentation 9 janvier 2007

BATTERIES DE LA CAPITALE

Fiabilité à l’année longue

Depuis 1985, les grandes organisations peuvent compter sur le savoir-faire de Batteries de la Capitale inc. (BDLC), une entreprise

spécialisée en service d’analyse et d’expertise en matière de systèmes d’alimentation DC et AC.

était là et j’ai tout simplement

saisi l’opportunité d’affaires»,

précise-t-il pour expliquer les

débuts de BDLC. Bien que ce

départ fut modeste, aux dires

mêmes du président-fondateur,

BDLC se distingue aujourd’hui

Parmi les plus grandes réalisations

effectuées par cette entreprise,

mentionnons le réseau de

la direction générale des télécommunications

du gouvernement

du Québec. «C’est ce

réseau qui dessert les services de

[ ]

BDLC EMPLOIE UNE DIZAINE

DE PERSONNES ET RÉALISE

UN CHIFFRE D’AFFAIRES

D’ENVIRON 5 M$

Jacques Boucher, président, devant une installation type chez Telus

Jacques BÉ LAN G E R comme les mines et les papetières,

que les sociétés de télé-

formation, Jacques Boucher

Technicien en électronique de

Nous pouvons fournir des communications comme Telus,

«

systèmes d’alimentation Telebec et Vidéotron, sans oublier

BATTERIES DE LA CAPITALE

statique (UPS, en anglais) DC

et AC pour toute entreprise ou

institution qui en éprouve le besoin.

Notre clientèle comprend

autant les industries primaires

les entreprises spécialisées

en énergie comme Hydro-Québec

et les autres PME spécialisées

en ce domaine», explique

le président, Jacques Boucher. Fondation : 1985

JA07120

JA07044

JA07069

bénéficiait d’une expérience

dans le domaine. «La demande

Vente, installation et entretien

de systèmes d’alimentation DC et AC

Président : Jacques Boucher

Employés : 12

Marché : Québec, Canada, États-Unis

de la concurrence en offrant un

service clé en main. «Certains

vendent les systèmes et/ou l’entretiennent

uniquement. D’autres

ne touchent pas à certains

éléments comme la pile d’alimentation.

BDLC s’occupe de

tout: on vend, on installe et on

entretient le matériel, batterie

incluse», affirme fièrement le

président. Cette spécialisation a

littéralement dépassé nos frontières

car BDLC effectue des

travaux aux Etats-Unis, dans les

Caraïbes, à Cuba et même sur

les bateaux alors qu’ils naviguent.

Grâce à sa main-d’œuvre

hautement spécialisée, formée

en usine, en Allemagne et aux

Etats-Unis, Batteries de la Capitale

inc. constitue un véritable

guichet unique pour tous vos

besoins en alimentation.

police et la SAAQ, entre autres,

soit quelque 135 sites au Québec.

Nous nous assurons qu’ils

ne manqueront pas de courant

si jamais une panne se présentait.»

Batteries de la Capitale

inc. assure donc en quelques

sortes la fiabilité et la permanence

des communications

d’urgence à travers la province.

Outre la région de Québec, qui

abrite son siège social, BDLC

possède un bureau à Montréal,

responsable de la division Ontarienne

de l’entreprise, Falcon

Batteries. «À Québec, nous

coordonnons les activités se

déroulant aux Maritimes», précise

Jacques Boucher. Batteries

de la Capitale inc. emploie une

dizaine de personnes et réalise

un chiffre d’affaires d’environ

5M$. BDLC n’exporte pas

pour le moment.

L’entreprise représente plusieurs

manufacturiers de taille

dont, en exclusivité au Québec,

Système UPS SAFT (AEG), au

niveau de l’ASSC et SAFT

Power Systems, en matière de

chargeur, convertisseurs et

blocs d’alimentation. Quant

aux batteries, l’entreprise utilise

celles de SAFT Power Systems,

Enersys, Panasonic et quelques

autres manufacturiers.

Batteries de la Capitale inc.

(BDLC)

75, rue des Épinettes

Québec (Qc)

G1L 1N6

Tél. : (418) 622-9050

Téléc. : (418) 622-9183


9 janvier 2007 Ar ts MONTRÉAL

VÊTEMENTS

PERLIMPINPIN

A VINGT ANS!

Que les tout petits et leurs jeunes aînés se réjouissent:

l’entreprise qui les a tenus au chaud en

hiver célèbre deux décennies de franc succès!

COMPRESSEURS

ROBITAILLE

Qualité, précision,

durabilité

Compresseurs Robitaille s’est taillé une

place enviable sur le marché québécois des

compresseurs.

41

ARTISTICA

Croire en ses rêves

L’histoire d’Artistica est étonnante. Un couple se

rencontre à l’Université McGill, dans des cours

d’art et de littérature. «Quand on étudie dans

ces domaines, les débouchés ne sont pas nombreux»,

affirme Arthur Périllat, président de la

compagnie. Histoire d’un couple débrouillard.

Danielle Déry, présidente et Isabelle Matte vice-présidente

Jacques BÉ LAN G E R

C

’est en 1986, à Québec,

que Danielle Déry et

Isabelle Matte fondent Perlimpinpin,

une entreprise spécialisée

en confection de vêtements

de neige pour les enfants.

Quelques années plus

tard, la collection Perlimpinpin

s’enrichit de deux autres

divisions, l’une consacrée à la

conception et à la vente de produits

de literie (1990), l’autre

dédiée aux accessoires (1992).

Après avoir traversé des années

de tourmente en raison de la

forte concurrence asiatique,

l’entreprise est fin prête à faire

face à de nouveaux défis.

«En confiant la fabrication de

nos vêtements aux usines chinoises,

nous avons pu concentrer

nos forces dans le secteur

du design. Et, maintenant que

c’est chose faite, nous concentrons

nos efforts sur la promotion

de notre image de marque»,

précise Danielle Déry.

Cette diffusion s’effectue, entre

autres, par le biais de partenariats

avec d’autres entreprises.

«Dans le cadre du 15e anniversaire

du Salon Maternité

Paternité Enfants, qui se tiendra

entre le 29 mars et le 1er

avril prochain, à la Place

Bonaventure, à Montréal, nous

avons organisé le concours Perlimpinpin,

un décor de rêve.

Les visiteurs voteront pour leur

décor préféré et pourront ainsi

courir la chance de remporter

la chambre de rêve primée».

À ceci. s’ajouteront d’autres

ententes qui serviront, elles

aussi, à la diffusion de l’image de

marque de Perlimpinpin. Rappelons

que l’entreprise emploie

directement et indirectement

une quarantaine de personnes

au Québec et possède 500 points

de vente en Amérique du Nord.

Les Vêtements Perlimpinpin

1200, avenue Saint-Jean-Baptiste

Bureau 109

Québec (Qc) G2E 5E8

Tél.: 418 877-4042

Téléc.: 418 877-5485

www.perlimpinpin.com

Une partie de la salle de montre

Marcel H U G U ET

E

«

n fait, nous sommes le

plus important distributeur

de la région des Cantons

de l’Est», précise Louis Robitaille,

vice-président de l’entreprise

de Sherbrooke. «Nous

distribuons des produits de

marque allemande de la meilleure

qualité, de grande précision

et très durables».

L’entreprise a été fondée en

1981 par Raymond Robitaille,

le père de Louis. Celui-ci s’est

joint à l’entreprise en 1995 et il

a développé les marchés commercial

et industriel.

Compresseurs Robitaille est

spécialisée dans la vente, l’installation,

l’entretien, la réparation

et la remise à neuf de compresseurs

à vis et à piston. Elle

distribue également des

sécheurs d’air, des produits de

filtration de l’air comprimé et

de traitement des condensats,

des soufflantes, de l’équipement

de protection respiratoire

et des pompes à vide (vacuum).

«Nous avons l’exclusivité de la

vente des compresseurs de marque

Kaeser pour le Centre du

Québec et l’exclusivité des pompes

à vacuum de marque Oerlikon

Leybold pour toute la province»,

précise Louis Robitaille.

L’entreprise dispose d’un magasin

servant à la vente des

équipements et de pièces, mais

l’équipe de Compresseurs

Robitaille s’est acquis une excellente

notoriété dans la réalisation

de projets clés en main.

Compresseurs Robitaille

4420, boul. Industriel

Sherbrooke (Qc)

J1L 2S8

Tél.: 819 346-7721

Téléc.: 819 562-2274

www.compresseursrobitaille.com

Ariane GAG N É

Ils voulaient d’abord ouvrir une

librairie, mais n’en avaient pas

les moyens. «Ma femme est

allée étudier à la Sorbonne. Elle

y a rencontré un peintre, qui l’a

initiée à la reproduction d’art»,

raconte Arthur Périllat. Elle

revient avec quelques copies au

Canada, où le couple en vend

quelques-unes. «C’était un peu

trop spécial et trop dispendieux

pour le marché canadien»,

poursuit-il. Le couple se tourne

alors vers des expositions au cercle

universitaire de la rue Saint-

Denis. «On les a fait encadrer.

Puis, on s’est fait des cartes de

visite. On a trouvé quelques preneurs

». Très décidé, il trouve un

éditeur de livres d’art, qui lui fait

des petites reproductions de 8

par 10. «Ma première vente de

ces cartes s’élevait à 86 sous», se

souvient Arthur Périllat, qui

continuait en parallèle à peindre

des reproductions sur toiles.

Avec le père de sa femme, il va

voir un commerçant qui tient

une galerie d’art sur la rue Laurier.

Pour l’encadrer, il leur demande

40$. À ce stade de l’histoire,

Arthur Périllat s’exclame:

«Vous imaginez, 40$, c’était le

salaire d’une semaine que faisait

ma femme comme secrétaire!

Je me suis donc dit qu’il y avait

un commerce à faire là-dedans».

Le couple ouvre une boutique

de reproduction et d’encadrement

dans l’Ouest de Montréal.

«Je travaillais le soir et je vendais

le jour». Aujourd’hui, dans l’édifice

de 16 000pi 2 , on fait aussi

des vases et des objets pour la

cuisine avec des reproductions

imprimées. En janvier 2007, le

couple envisage de prendre sa

retraite et de transmettre l’entreprise

aux employés. «C’est un

travail que nous avons beaucoup

aimé et qui nous a fait

vivre. Nous espérons que notre

compagnie saura durer encore

plusieurs années».

Artistica

401, rue des Érables

Montréal (Qc) H8S 2P8

Tél.: 514 364-6090

Téléc.: 514 365-7471

www.artistica.com

JA07053

JA07058

fabrique et distribue une gamme complète

de séparateurs d’air et d’huile de

remplacement, de filtres à air et de filtres

à l’huile pour plusieurs marques

renommées de compresseurs d’air.

Les produits de filtration FAI sont

conçus avec les matériaux de la plus

haute qualité afin de répondre, et

même surpasser les normes de performance

des fabricants.

Avec plus de 1 000 filtres disponibles

en inventaire, nous pouvons expédier

le jour même pour livraison le

lendemain à travers tout le pays.

2871, Brighton Road, Oakville (Ontario) L6H 6C9

T. 905-829-9666 1-800-951-0777 Tc. 905-829-8331 www.cagpurification.com

JA07089


42 SAINT-MATHIEU-DE-LAPRAIRIE Signalisation 9 janvier 2007

SIGNEL SERVICES

La route du succès toute tracée

La vie est faite d’événements et de situations prévues. Il n’y a pas de hasard, même en ce qui a trait aux mauvais côtés de la vie, comme une

perte d’emploi, par exemple. Et lorsque cette situation se présente simultanément pour un couple, le coup est souvent plus dur à encaisser.

Raphael Gagné, directeur production, Danny Saint-Cyr, directeur ingénierie, Caroline Trudel, directrice ventes et marketing,

Sylvain Gauthier, président, Martine Dionne, directrice administration et David Mulin, directeur bureau industrialisation

Richard MARC I L

C

’est ce qui est arrivé à

Sylvain Gauthier et son

épouse, en 1993. Tous deux

travaillaient pour la même entreprise,

qui éprouvait de sérieuses

difficultés financières,

jusqu’à en déclarer faillite. Ça

n’a pourtant pas arrêté le couple,

qui fonde alors sa propre

entreprise, Signel Services, spécialisée

en signalisation routière.

«Comme bon nombre de

PME, Signel a pris naissance

dans un coin du sous-sol et le

garage du domicile familial.

Pendant les huit premières

années, soit jusqu’en 2001, il

s’agissait plutôt pour moi d’une

activité secondaire, car je travaillais

pour une entreprise en

électronique. Mon épouse, assistée

d’un employé occasionnel,

s’occupait de toutes les activités

de la compagnie», explique

le président, Sylvain

Gauthier. C’est à ce moment

que Sylvain Gauthier quitte

son emploi pour se consacrer à

plein temps aux destinées et au

développement de Signel.

L’entreprise connaît rapidement

ses premiers besoins de

croissance en espace et, par

voie de conséquence, en personnel.

Un premier déménagement

survient. L’entreprise

s’installe alors dans un local de

1 000pi 2 . L’espace devient rapidement

exigu, si bien qu’à

peine huit mois plus tard, on

doit emménager dans un local

cinq fois plus grand. En 2005,

[ ]

SIGNEL SE SPÉCIALISE EN

SIGNALISATION ROUTIÈRE,

PRINCIPALEMENT EN BORDURES

DE CHANTIERS DE CONSTRUCTION

une nouvelle relocalisation, à

Saint-Mathieu-de-Laprairie,

porte la superficie à 18 000pi 2 .

Signel se spécialise en signalisation

routière, principalement

en bordures de chantiers de

construction. «Nous fournissons

en location des équipements

de signalisation tels que

des balises, des remorques de

signalisation et des panneaux à

messages variables. Nous fabriquons

nos propres produits. En

vertu de nos investissements

constants en recherche et développement,

nous élaborons régulièrement

de nouveaux concepts

et des produits toujours

plus performants», précise Sylvain

Gauthier. Signel a, entre

autres, développé les flèches

lumineuses qui ornent de plus

en plus les voitures de la Sûreté

du Québec. Parmi les produits

qui constituent la gamme de

Signel, nous retrouvons les

feux de circulation mobiles

pour chantiers, les barrières, les

barricades, les glissières de béton,

mieux connues sous le

nom de New Jersey, les clôtures

et les filets de protection, les

lampes stroboscopiques et les

gyrophares, pour n’en nommer

que quelques-uns. En fait, peu

importe les besoins en signalisation,

orientation de la circulation

ou protection de chantiers,

Signel est l’adresse tout

indiquée pour les entrepreneurs

routiers. Signel offre

RAYMOND LECLERC,

A.I.A.C., T.P.I., C.D’A.Ass.

Courtier en assurance de dommages

JA07057

8694, Saint-Denis,

Montréal (Québec) H2P 2H3

Tél. : 514-384-1460 / 1-888-478-1460

450-678-6902

Téléc. : (514) 384-1524

rleclerc@jsassurance.ca

C A B I N E T D E S E R V I C E S F I N A N C I E R S

JA07050

JA07054

JA07061

Fier partenaire

de votre réussite.

Fière partenaire de votre réussite !


9 janvier 2007 Usinage SAI NT-J ÉRÔM E

43

USINAGE TAC

Un succès de 3 M$

Depuis 1946, l’Atelier d’usinage Tac offre un service personnalisé et

rapide à ses clients, souvent pris avec des problèmes urgents.

également les services de

signaleurs pour les chantiers.

«Tous nos signaleurs doivent

suivre une formation complète

préparée par l’Association

québécoise du Transport et

des Routes, mais dispensée

par un formateur interne en

vue de l’obtention des permis

et du droit de signaler. Cette

formation est d’ailleurs exigée

par le ministère des Transports

du Québec».

Outre la croissance rapide et la

notoriété acquise au cours des

cinq dernières années, Sylvain

Gauthier exprime la fierté de

travailler avec des gens dévoués

et loyaux. «Ici, tout fonctionne

par la confiance et le respect.

Nous laissons à nos employés

l’autonomie nécessaire. Nous

mettons de l’avant le travail

d’équipe, fait commun dans

les petites entreprises. Avec

nos 35 employés, une soixantaine

durant la haute saison,

nous réalisons des ventes de

près de 5M$. 93% de cellesci

sont destinées au marché

canadien, presque exclusivement

au Québec. Nous exportons

environ 2 % de notre production

en France et 5 % vers

les États-Unis», poursuit Sylvain

Gauthier.

Mais ce dont Sylvain Gauthier

retire le plus de satisfaction

est sans aucun doute

d’avoir créé une synergie avec

tous les acteurs du monde de

la signalisation. « La plupart

de nos compétiteurs sont aussi

nos fournisseurs ou nos clients

Fondation : 1993

SIGNEL SERVICES

et même, dans plusieurs des

cas, de bons amis. Dans l’industrie,

on se respecte, on s’entraide,

on compétitionne et on

se complète. C’est vraiment

spécial», conclut le président.

Signel Services inc.

700, Montée Monette

Saint-Mathieu-de-Laprairie

(Qc) J0L 2H0

Tél.: 450 444-0006

www.signel.ca

Fabrication et location

de produits de signalisation

Président : Sylvain Gauthier

Employés : 35

Marchés : Canada, France, États-Unis

Chiffre d’affaires : 4,5M$

Notre plus belle réussite : avoir créé une synergie

avec toute l’industrie

Katy M E LAN ÇO N

Depuis que Vincent TAC

Desjardins a fondé son usine,

beaucoup de choses ont

changé. Notamment, elle est devenuelaplusgrandeentreprisede

soudure, d’usinage, de pliage et

de balancement des Laurentides,

mais la recette de son succès

demeure la même: le service personnalisé,

chaleureux et rapide.

Benoit Casavant, petit-fils, et Éric

St-Denis, petit-fils par alliance du

fondateur, aiment répondre aux

besoins particuliers des clients.

«Si la pièce n’existe pas, nous la

confectionnerons pour eux. Si

nous n’avons pas les outils pour le

faire, nous la ferons faire ailleurs,

mais nous leur donnerons toujours

un produit final impeccable

qui répond à leur besoin».

L’atelier TAC travaille les métaux

comme l’acier ou l’aluminium

pour concevoir et assembler des

pièces d’outillage et de machinerie

lourde. Leur expertise dans le

balancement industriel des

arbres de transmission est également

très prisée. «Quatre-vingtcinq

pour cent de notre clientèle

provient du secteur industriel:

aéronautique, transport, excavation,

imprimerie, alimentaire,

etc., et dans 20% des cas, les

clients se présentent au comptoir

avec un besoin urgent, car leur

usine est en arrêt de production»,

précise Éric St-Denis.

Les valeurs familiales sont vraiment

au cœur de l’entreprise. Les

décisions ne sont jamais imposées,

mais discutées. Chacun a

son mot à dire. «Nous comptons

sur l’expérience individuelle et

nous nous occupons de motiver

les troupes. Nous faisons en sorte

que les employés soient dispersés

dans les différents départements

spécialisés, selon leurs compétences

et intérêts. Quelques-uns

sont parfois sollicités par les

grandes compagnies concurrentes

qui recherchent une maind’œuvre

qualifiée, mais ils préfèrent

rester chez nous, car ils sentent

qu’ils font partie de la famille»,

poursuit Éric St-Denis.

Bien qu’ils soient bien occupés à

répondre à leur clientèle grandissante

et à prévoir un plan pour

l’éventuel manque d’espace, Éric

et Benoit considèrent que l’enjeu

le plus important à long terme

demeure le manque de finissants

avec un DEP en soudure ou en

usinage. «Nous prévoyons une

pénuriedemain-d’œuvredansles

années à venir, c’est pourquoi

nous ne refusons jamais les demandesd’emplois»,concluent-ils.

Atelier d’Usinage Tac Inc.

264, rue Montigny

Saint-Jérôme (Qc) J7Z 5P9

Tél.: 450 438-1279

Téléc.: 450 438-0813

www.ateliertac.com

JA07070

JA07082

JA07076

Marc Legault, CGA Associé

124, St-Vincent

Ste-Agathe-des-Monts

(Québec) J8C 2B1

Tél. : (819) 326-3400

Téléc. : (819) 326-8839

533, Deslauriers, St-Laurent (Québec) H4N 1W2

Tél. : (514) 745-4464 Téléc. : (514) 745-4465

www.labo-circuits.ca info@labo-circuits.ca

Sans frais 1 877 326-3400

À vos côtés pour votre prospérité

JA07062

JA07102

JA07047

Fier partenaire de votre réussite !

Merci pour votre fidélité.


44 MONTRÉAL Équipements d’entr etien 9 janvier 2007

FOURNITURES SÉLECT

Pour les professionnels du nettoyage spécialisé

Fournitures Sélect est une entreprise oeuvrant dans la fourniture d’équipements de nettoyage spécialisé.

JA07036

Félicitations! Votre succès est le nôtre!

Marcel H U G U ET

N

«

ous sommes la seule

entreprise au Québec à

offrir un service aussi complet

et à donner des formations

aux professionnels du nettoyage

en français », affirme le

président, Vincent Bégin.

Les équipements et les produits

vendus par Fournitures

Sélect sont surtout utilisés

par les spécialistes de la restauration

après sinistre, dans

les cas de dégât d’eau, d’incendie,

de contamination par

refoulement d’égout, de mauvaises

odeurs, etc. « Ceux-ci

représentent le plus gros de

notre clientèle », ajoute

Vincent Bégin. Nous avons

également des clients parmi

les entrepreneurs en nettoyage,

notamment de conduits

de ventilation et de tapis, les

compagnies d’assurance et,

de plus en plus, les entrepreneurs

en construction et en

rénovation.

« Nos fournisseurs proviennent

des États-Unis et sont

parmi les mieux cotés dans le

domaine que nous desservons»,

précise Vincent Bégin.

Fournitures Sélect est en

mesure d’équiper complètement

un professionnel du

nettoyage et de lui offrir toute

la formation nécessaire en

français.

« La plupart de ces formations

sont données dans notre salle

de cours, ici à Montréal, par

des représentants de nos four-

Téléphone : (514) 821-7746

Robert Gough

Conseiller

Consultinfo R.G. Inc 1085, rue Normandie, Blainville (Québec) J7C 2C3

Télécopieur : (450) 971-1201

rgough@consultinfo.com

Nous sommes fiers de vous compter

parmi notre clientèle depuis 4 ans.

Consultation • Vente • Intégration • Services

Partenaire Microsoft Small Business Server

JA07045

JA07077


9 janvier 2007 Équipements d’entr etien MONTRÉAL

45

Vincent Bégin, président

nisseurs », explique Vincent

Bégin. « Les gens viennent de

partout au Québec pour les

suivre. Les professionnels

peuvent y apprendre à manipuler

les équipements qu’on

leur vend et raffiner leurs

techniques. D’autres formations

sont données à l’extérieur,

aux États-Unis par

exemple, comme celle que

nous venons de donner à

Nashville, au Tennessee ».

Le Centre de séchage restauratif

avancé de Nashville est

l’école de formation théorique

et pratique la plus reconnue

de l’industrie de la restauration

après dommages

causés par l’eau. « Nous faisons

tout cela sous la forme

d’un voyage organisé. Les traductrices

nous accompagnent

et le manuel est traduit en

français. Ce cours est particulièrement

utile aux restaurateurs

après sinistre, car les

compagnies d’assurance exigent

de plus en plus qu’ils

soient accrédités ».

Vincent Bégin accorde une

importance particulière au

service à la clientèle. « Notre

service après-vente est d’une

extrêmement importance et

notre personnel est bien formé

pour cela. Le client doit

toujours repartir avec le sourire

et le sentiment d’avoir été

satisfait. C’est l’une de nos

forces », ajoute-t-il.

[ ]

L’ENTREPRISE OFFRE ÉGALEMENT

UN SERVICE DE LOCATION

D’ÉQUIPEMENTS POUR

LES SITUATIONS D’URGENCE

Cette attention va jusqu’à

offrir des services-conseils

permettant aux entrepreneurs

de mieux s’outiller et de bien

gérer leur entreprise. Fournitures

Sélect publie, à leur

intention, « Le journal des

professionnels » sur son site

Internet. Ce journal, constamment

remis à jour, leur

fournit de l’information utile :

des conseils et des trucs, des

nouvelles de l’industrie, un

calendrier des événements

JA07121

FOURNITURES SÉLECT

qui les concernent, un service

gratuit de petites annonces,

une foire aux questions, un

guide de détachage et des

liens avec les fournisseurs.

L’entreprise offre également

un service de location d’équipements

pour les situations

d’urgence. « Tous les professionnels

ne peuvent pas détenir

un inventaire complet »,

ajoute Vincent Bégin. « Alors,

nous leur offrons ce service

24 heures sur 24, 7 jours par

semaine. Notre inventaire

nous permet des approvisionner

sur demande, sans délai ».

Fournitures Sélect

1290, Montée de Liesse

Montréal (Qc)

H4S 1J4

Tél.: 514 339-9919

Téléc.: 514 339-2755

www.fournituresselect.qc.ca

Fourniture d’équipements pour le nettoyage

spécialisé et formations professionnelles

Fondation : 1989

Président : Vincent Bégin

Employés : 10

Marché : tout le Québec

JA07119

JA07099


46 BEAU HARNOIS Four gons 9 janvier 2007

ATELIER GÉRARD

LABERGE

Loin devant...

L’Atelier Gérard Laberge s’est spécialisé dans la

boîte à fourgons pour la chaîne du froid. Bernard

Laberge, n’est pas en reste pour trouver des idées

novatrices qui font le bonheur de ses clients.

GROUPE NORRIZON

Se lance dans le

docteur detailing

C’est grâce à ses gestionnaires chevronnés

et à sa force de vente extraordinaire que le

Groupe Norrizon inaugurera un nouveau

service docteur detailing, dès 2007.

ÇA ROULE

CHEZ BATTERIE

UNIVERSELLE

Que les clients aient besoin d’une batterie de

télécom, de locomotive, d’ordinateur, de chariot

élévateur ou de n’importe quel autre type de

batterie, elle l’attend chez Batterie Universelle.

JA07043 JA07031

Les Revêtements

AGRO-15inc.

PARTENAIRE DE VOTRE RÉUSSITE.

1195, Principale, Granby (Québec) J2G 8C8

Tél.: (450) 776-1010 • Téléc. : (450) 776-7009

1 800 463-2906 • mmarcoux@agro115.qc.ca

Ariane GAG N É

Si vous voyez un camion

Yoplait sur la route, vous

pouvez penser sans vous tromper

qu’il vient de l’Atelier

Gérard Laberge. Car toutes les

boîtes de Yoplait, en partant

des Maritimes jusqu’à Windsor

en Ontario, sont fabriquées par

la compagnie.

Les fourgons isothermes de

l’entreprise, faits un peu comme

un sandwich – une peau

de fibre de verre à l’extérieur,

un isolant au milieu et une

seconde peau de fibre de verre

à l’intérieur – et exempts de

points de transmission de froid

ou de chaleur, protègent la

marchandise de toute variation

qui cause parfois des pertes

énormes. «Nous avons un très

bon nom dans le marché. Je ne

vise que l’excellence», affirme

Bernard Laberge.

La nouvelle ligne de boîtes

Frio, qui sortira bientôt sur le

marché, en est une bonne

illustration. Conçue en 5 panneaux,

un plancher, un toit,

deux parois et un avant, on lui

a éliminé tous les joints. De

plus, souligne Gérard Laberge,

«les grandeurs non-standards

n’existent plus. Les blocs isolants

et les panneaux de fibre

de verre sont coupés selon les

désirs du client».

Nouveaux produits améliorés,

lumières LED qui consomment

très peu d’énergie pour

les fourgons, cadre arrière en

acier inoxydable plutôt qu’en

acier galvanisé peinturé, garantie

de 5 ans qu’ils ont été longtemps

les seuls à offrir: sur le

plan des innovations, l’Atelier

Gérard Laberge se retrouve

toujours quelques années devant

ses compétiteurs, au plus

grand bénéfice de ses clients.

Atelier Gérard Laberge

8, route de Maple Grove

Beauharnois (Qc)

J6N 1K3

Tél.: 450 429-5750

Téléc. : 450 429-7405

www.fourgons-laberge.com

Recouvrement GLIS-TOUT

pour camion à benne

basculante

Feuilles de plastique

HDPE-HMW-UHMW

Fibre de verre pour

l’intérieur de remorque

Toit translucide

pour remorque

Pièces & Accessoires pour

remorques fermées, boîte

de camion réfrigérées,

plates-formes, etc.

Jacques Gravel, président

Katy M E LAN ÇO N

Cette entreprise de Laval

offre des services de vente et

de mise en marché aux manufacturiers

et à leurs clients, principalement

dans le domaine

pharmaceutique. Elle répond

aux besoins des entreprises qui

désirent réduire leurs coûts

d’opération ou qui possèdent une

marque de produit qui ne justifie

pas une force de vente, ou bien

encore aux entreprises qui désirent

se concentrer uniquement

sur la recherche et le développement

de produits. «Par exemple,

si Procter and Gamble décide de

ne pas gérer son équipe de vente

à l’interne, nous lui fournirons les

représentants nécessaires pour

aller cogner aux portes des Jean

Coutu, Pharmaprix, Uniprix,

pour vendre, éduquer et informer

sur le produit, mais aussi

pour s’assurer que le plan marketing

soit bien appliqué en magasin»,

tient à préciser le président

développement des affaires,

Jacques Gravel.

«Comme nous sommes une petite

entreprise avec des ressources

limitées, nous devons être créatifs.

Notre principale force est

l’expérience de nos gestionnaires

et nos principes directeurs sont

inspirés du livre Good to great, de

Jim Collin: avoir les bonnes personnes

dans le bon siège et les

mettre dans le bon bus qui s’en va

dans la bonne direction. Notre

but ultime est de créer une synergie

avec le client, pour qu’il nous

considère comme un précieux

partenaire sur lequel il peut

compter en tout temps».

Comme Norrizon vise la qualité

avant tout, il ne refuse jamais de

candidats potentiels. La majorité

des postes sont de 24 h semaine,

ce qui lui permet de profiter

d’une disponibilité de maind’oeuvre

extraordinaire, car beaucoup

de femmes aux talents exceptionnels

veulent concilier travail-famille.

« Notre principal défi

est de s’assurer que le client nous

donne les outils financiers pour

reconnaître le talent de cette

main-d’œuvre. Quant à nous,

nous le reconnaissons grandement,carc’estgrâceàluiquenous

inaugurerons notre nouveau servicedocteurdetailing(représentation

auprès des médecins), dès

2007», conclut Jacques Gravel.

Groupe Norrizon

2540, boul. Daniel-Johnson

Bureau 207

Laval (Qc) H7T 2S3

Tél.: 450 682-6227

www.norrizon.com

JA07123

Mark-André Lebeau, directeur des ventes

Ariane GAG N É

Batterie Universelle a l’avantage

d’appartenir à la grosse

manufacture québécoise Power

Batterie, dont les activités

s’étendent à l’échelle internationale.

«Il y a des ingénieurs,

chez Power Batterie, qui sont

dans le marché depuis 40 ans.

Leur expertise est très importante

et nous rend service,

parce qu’on distribue des produits

dont on est certain de la

qualité», affirme Mark-André

Lebeau, directeur des ventes.

La clientèle de Batterie Universelle

est très diversifiée: écoles,

gouvernements, compagnies

privées; elle vend vraiment un

peu partout où il y a des besoins

en batteries. L’entreprise rencontre

beaucoup de compétiteurs

sur le marché. «Notre service

nous permet de nous distinguer

d’eux. On est honnête,

on ne force personne à acheter

et on explique toutes les options

aux clients», explique Mark-

JA07098

André Lebeau. Un autre avantage

de Batterie Universelle sur

ses compétiteurs, est qu’ils se

concentrent la plupart du

temps sur une seule sorte de

batterie. Or, Batterie Universelle

porte bien son nom: elle

couvre tout le marché de la batterie.

«Si Kraft Canada a besoin

d’une batterie de chariot élévateur

à 5 000$, il va appeler chez

nous; s’il veut une petite batterie

pour un éclairage d’urgence,

il va appeler chez nous aussi. Le

client sait qu’il peut se fier à

nous, peu importe son besoin».

La réputation de Batterie Universelle

n’est plus à faire. Appartenir

à une compagnie qui fonctionne

à l’échelle internationale

semble être payant, en cette ère

mondialisée.

Batterie Universelle

6290, boul. des Grandes-Prairies

Montréal (Qc) H1P 1A2

Tél.: 514 322-3311

Téléc.: 514 322-3353

www.batterie.qc.ca

CONFERENCING

Marie-Claude (MC) Hébert

Directrice, Partenaires Stratégiques

Téléphone: (416) 645-5375, poste 5351

Sans Frais: 1-866-454-1232

Télécopieur: (416) 645-5376

mc.hebert@canada.acttel.com

www.acttel.com

ACT Teleconferencing Canada, Inc.

300, The East Mall, Bureau 100, Toronto (ON) M9B 6B7

Félicitations!

Votre succès

est le nôtre!


9 janvier 2007

Citer nes-r emor ques

MONTRÉAL

47

CITERNES BEDARD

Qualité, innovation, performance

Citernes Bedard est une entreprise innovatrice spécialisée dans la conception, la fabrication, la vente et le service après-vente de citernes sur

remorques. L’entreprise profite d’une réputation d’excellence qui dépasse les frontières du Québec et du Canada, voire de l’Amérique du Nord.

Marcel H U G U ET

Michael Wolf, directeur opérations, John Mortimer, directeur achats, Gérard Kouby, directeur

projets, Robert Poissant, directeur ventes, Roger Houle, contrôleur et Nabil Attirgi, président

Chacune de nos citernes remorques

est une unité spé-

«

ciale fabriquée sur mesure pour

répondre à des besoins spécifiques

de notre clientèle», précise

le président, Nabil Attirgi.

«C’est pourquoi le service que

nous offrons est très personnalisé.

De plus, nos citernes répondent

aux normes les plus rigoureuses

de l’industrie, selon les usages

auxquels elles sont destinées».

Fondée en 1966 et acquise par

Nabil Attirgi en 1990, en pleine

récession, l’entreprise a toujours

appuyé sa croissance sur la qualité

et l’innovation, afin de mettre

en marché des citernes qui

répondent aux critères de performance

de sa clientèle. Encore

tout récemment, elle a lancé

les modèles «Concorde» et

«Bullet», qui sont en train de

redéfinir la norme dans l’industrie.

«Mais avec passion, persévérance

et persistance, aujourd’hui,

16 ans plus tard, Citernes

Bedard présente une situation

financière solide et un carnet de

commandes bien rempli. Je

crois sincèrement que l’équipe

dont nous disposons, qui travaille

à surpasser les exigences des

clients, a fait de Citernes Bedard

une entreprise à succès et prospère»,

poursuit le président.

«L’aérodynamisme de ses nouveaux

designs permet de minimiser

la résistance de l’air et de

diminuer la consommation d’essence»,

explique Nabil Attirgi.

«De plus, le système dit monocoque

que nous avons mis au

point, offre une répartition des

charges mieux équilibrée, la

structure est d’une plus grande

solidité et plus durable. C’est une

conception unique. Nous sommes

les seuls au Canada à fabriquer

de cette façon».

Les citernes destinées aux matériaux

secs/vrac, de différentes

capacités (800 à 3000pi 3 ) sont

construites en aluminium, en

acier ou en acier inoxydable.

Elles peuvent comporter de une

à sept trémies. Elles sont utilisées

pour le transport de matériaux

tels que le ciment, la

chaux, la farine, la bille de plastique,

l’émulsion et tout autre

produit similaire. Les citernes

destinées aux liquides, également

de différentes capacités,

sont construites en acier inoxydable,

en aluminium ou en acier

de conception cylindrique.

Elles sont utilisées pour le transport

de produits comme le caustique,

l’acide sulfurique, le peroxyde

d’hydrogène et autres

produits similaires.

URÉTHANE

GICLÉ & INJECTÉ

• Résidentiel

• Industriel

• Commercial

437, Côte Sud, Boisbriand

(Québec) J7E 4H5

Téléc.: (450) 433-3204

Les citernes destinées aux gaz

comprimés liquéfiés sont de différentes

capacités et construites

en acier trempé et revenu ayant

une pression d’opération élevée.

Elles servent au transport du

bioxyde de carbone, de fluides

réfrigérants et autres produits du

genre. Les unités servant au

transport de produits cryogéniques,

tel que l’azote liquide, l’oxygène

liquide ou l’hélium font

l’objet d’une isolation particulière

permettant de maintenir le

IGNIFUGATION SUR ACIER ET URÉTHANE

RBQ #262-6136-63

Denis Gouin, président

contenu au niveau de température

requis pendant le transport.

En plus de la fabrication, Citernes

Bedard offre les services de

réparation et de pièces, ainsi

que les inspections B620 et

HM183 sur plusieurs types de

citernes transportant des matières

dangereuses.

Citernes Bedard

5785, place Turcot

Montréal (Qc) H4C 1V9

Tél.: 514 937-1670

www.bedardtankers.com

CELLULOSE

SOUFFLÉE OU

INJECTÉE POUR :

• Garages

• Chambres froides

• Entrepôts

• Sous-sol

• Boîtes de camions

• Insonorisation

• Etc

Votre savoir-faire mérite cette mention.

JA07048

PROPRIÉTÉS PLACE TURCOT INC.

JA07034

GILLES POULIN

JA07063

Félicitations

à l’équipe CITERNES BEDARD !

AVOCAT - LAWYER

Fier partenaire de votre réussite

Espace industriel à louer

dans le Sud-Ouest de Montréal

Tél. : [514] 933-6346

JA07022

PLACE PRESTIGE

400, boul. St-Martin Ouest, bureau 309, Laval (Qc) H7M 3Y8

Tél. : (450) 663-4333 Téléc.: (450) 663-3504

gillespoulinavocat@bellnet.ca

JA07130

JA07133

Alignement,

Pneus automobiles et camions

Équilibrage, Freins et suspension

Service rapide et spécialisé garanti

Personnel qualifié pour tout type de roue

JA07097

578, St-Joseph, Lachine (Québec) H8S 2L9

T. 514-637-4603


JA07103

FIERS DE CONTRIBUER À UNE RÉUSSITE

BÂTIE SUR L’EXCELLENCE ET LA LOYAUTÉ.

1-866-438-NAPA

www.napacanada.com

More magazines by this user
Similar magazines