COMMENT BIEN GÉRER SON CAPITAL DE VIE? - SHEKINA

spcm.org

COMMENT BIEN GÉRER SON CAPITAL DE VIE? - SHEKINA

Le cœur Comment bien gérer son capital de vie ?

grands-parents, huit arrière-grands-parents, etc. Si

l'une ou l'autre de ces personnes n'avait pas existé

ou n'avait pas donné la vie, nous ne serions pas là

aujourd'hui!

En comptant une génération moyenne de 25 ans,

et en poursuivant le calcul de nos ancêtres, il y a

800 ans nous aurions eu plus de quatre milliards

d'ancêtres, chiffre impossible, car vers 1600, la

population mondiale ne comptait que 500 millions

d'individus (250 millions au début de notre ère, 1

milliard vers 1830). Il faut donc tenir compte des

liens de cousinages qui diminuent le nombre des

ancêtres uniques. En tenant compte de ce facteur,

nous gardons cependant un lien génétique direct

avec une grande proportion de l'humanité.

«Il n'y a point de

juste, pas même un

seul, nul n'est intelligent,

nul ne cherche

Dieu, tous sont égarés,

tous sont pervertis,

il n'en est aucun

qui fasse le bien, pas

même un seul...».

(Romains 3:10-11)

Les nombreux vestiges

et ruines

antiques prennent un

autre intérêt quand

on imagine qu'ils

sont peut-être le fruit

du travail de l'un ou

l'autre de nos

ancêtres. De leurs

vies et de leurs

amours dépend notre

existence... Vertige!

Dans chaque siècle, nos ancêtres ont vécu leurs

destins. Successivement Barbares cruels, Romains

superstitieux, (peut-être irréductibles Gaulois),

Grecs, Perses, Babyloniens, Egyptiens, Chaldéens,

etc. Il y avait sans doute parmi eux des meurtriers,

des bandits, des prostituées, des esclaves, des

tyrans, des bourreaux... et d'autres personnages aux

activités peu recommandables.

Avec cet héritage génétique, les racines spirituelles

de notre cœur sont plantées dans un terrain

47

More magazines by this user
Similar magazines