COMMENT BIEN GÉRER SON CAPITAL DE VIE? - SHEKINA

spcm.org

COMMENT BIEN GÉRER SON CAPITAL DE VIE? - SHEKINA

L’âme

Comment bien gérer son capital de vie?

A la place de déverser l'amour de Dieu autour

d'elle, l'humanité laisse chacun dans une détresse

affective aux conséquences incalculables.

Ainsi, chacun de nous cache dans son âme des

déserts affectifs, trahissant l'amour qu'il n'a pas...

– reçu (entourage n'exprimant pas l'amour de

Dieu);

– accepté (révoltes, non-respect des parents);

– donné (mauvaises attitudes, violence, haine,

indifférence, etc.).

Condamné à chercher

Comme l'estomac creux crie sa faim, ces

contrées intérieures arides causent des souffrances

profondes. Pour calmer les douleurs de son âme,

l'homme doit rechercher les moyens de remplir ses

«déserts d'amour». Ce besoin d'être rassasié détermine

l'homme dans ses voies et influence inconsciemment

le déroulement de sa vie.

Celui qui n'a pas reçu la révélation de l'amour

accueillant de Dieu par le ministère d'une «mère

aimante» va rechercher la chaleur et la sécurité

maternelles d'une manière inconsciente. Lorsque le

ministère paternel est inaccompli, ces carences

entraîneront la personne à rechercher les bases

nécessaires pour bâtir son identité. Sur le plan

affectif, elle restera un «enfant» affamé d'amour,

un désert assoiffé.

Cette quête fondamentale va s'exprimer dans la

vie par une poursuite effrénée d’autres sources

affectives. Remarquons en passant que la publicité

exploite souvent ce malaise profond pour suggérer

que la solution du mal de vivre se trouve dans l'usage

des biens matériels: argent, nouveautés, confort,

etc., d'où un matérialisme ravageur.

77