COMMENT BIEN GÉRER SON CAPITAL DE VIE? - SHEKINA

spcm.org

COMMENT BIEN GÉRER SON CAPITAL DE VIE? - SHEKINA

L’âme

Comment bien gérer son capital de vie?

Dans le creuset de nos souvenirs, les émotions

vont jouer un rôle méconnu et pourtant déterminant.

Comme des burins gravant la matière de notre âme,

ils tracent dans notre histoire psychologique l'empreinte

de nos souvenirs.

Suivant nos expériences émotionnelles, la matière

de notre âme se solidifiera sur un bon ou un mauvais

souvenir. Par la suite, il sera très difficile de corriger

le message inscrit profondément dans notre

personnalité.

Ce processus est facilement observable à travers

les peurs enfantines qui signalent telle ou telle

mauvaise expérience*. Les exemples de ces peurs

irraisonnées (chiens, eau, feu, nuit, claustrophobie,

etc.) qui troublent la vie de bien des adultes, ne

manquent malheureusement pas.

Les peurs

Par sa dimension émotionnelle, une peur, aussi intense

soit-elle, ne peut durer éternellement, au bout d'un certain

temps l'organisme finit par s'habituer et atténue la pression

émotionnelle à un niveau acceptable. Cette faculté d'adaptation

permet aux hommes d'accepter progressivement des

contraintes émotionnelles: vertige, sentiment de vitesse,

etc.

Pour mettre en échec ce mécanisme, il suffit de faire

varier l'intensité de l'émotion. Les émotions qui ne peuvent

pas trouver leur point d'équilibre ne diminueront pas. (Ce

principe est la clé de l'art dramatique qui alterne les

moments de calme et d'intensité pour donner davantage

d'impression.)

Le fonctionnement de ces mécanismes permet de comprendre

le chemin à suivre pour résoudre les peurs irraisonnées

qui nous habitent. Pour guérir des dérèglements de

Les émotions

sont des états affectifs

liés à une stimulation

extérieure.

Les sentiments

sont des états affectifs

stables, persistants

en l’absence de

toute stimulation

extérieure.

*

Précisons aussi que

les peurs sont contagieuses.

Chez l'enfant,

elles peuvent

être transmises par

les parents, car l'enfant

est très perméable

aux craintes

et aux angoisses de

ceux qu'il prend

comme appui.

(Suite: page suivante)

91

More magazines by this user
Similar magazines