La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

spcm.org

La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

La puissance d'en haut ♦ 23

ministres de Christ se trouvent dans la même condition. Leur

démarche est hésitante, ils sont incapables de se consacrer

pleinement au salut des autres, parce qu’ils ne sont pas pleinement

assurés de leur propre salut. Il est étonnant de voir à quel

point l’Eglise a pratiquement perdu de vue la nécessité d’être

revêtue de la puissance de Dieu. Presque tout le monde parle en

abondance de notre dépendance du Saint-Esprit. Mais combien

cette dépendance est peu réalisée en pratique ! Chrétiens et

même ministères se mettent à l’œuvre tout de même. Je suis

désolé d’être obligé de dire que les rangs des serviteurs de Dieu

semblent se remplir de ceux qui ne possèdent pas cette puissance.

Que le Seigneur puisse nous faire miséricorde ! Me dirat-on

que je manque d’amour en faisant cette remarque ? Si c’est

le cas, que l’on se procure le rapport officiel de la Société

Missionnaire pour l’Amérique. Il y a certainement quelque chose

qui ne va pas.

Chaque missionnaire de cette Société gagne à Christ une

moyenne de cinq âmes par an. Ce résultat indique certainement

une faiblesse extrêmement alarmante dans l’exercice du ministère.

Est-ce que tous ces serviteurs de Dieu, ou même la majorité

d’entre eux, ont été revêtus de la puissance promise par Jésus-

Christ ? Si ce n’est pas le cas, quelle en est la raison ? Mais s’ils

en ont été revêtus, est-ce là tout ce que Christ avait l’intention

d’accomplir en nous donnant cette promesse ? J’ai dit dans un

précédent article que la réception de ce revêtement de puissance

était instantanée. Je ne veux pas affirmer par là que nous devons

nécessairement être tous conscients du moment précis où cette

puissance a commencé à se manifester en nous. Elle a pu

commencer comme une rosée et grandir au point de devenir une

averse ! J’ai fait allusion au rapport de la Société Missionnaire

pour l’Amérique. Je n’insinue pas que les frères employés par

cette Société soient tous exceptionnellement faibles dans leur foi

et leur puissance, dans les œuvres qu’ils accomplissent pour

Dieu. Au contraire, pour connaître certains d’entre eux, je les

considère comme des ouvriers pour la cause de Dieu, parmi les

plus consacrés et les plus désintéressés. Ce fait illustre bien la

faiblesse inquiétante qui se manifeste dans tous les domaines de

l’Eglise, chez les ministères comme chez les laïcs. Ne sommesnous

pas faibles ? Ne sommes-nous pas criminellement faibles

? On a dit de moi qu’en écrivant de la sorte j’offensais les

ministères et l’Eglise. Je ne peux croire que la simple affirmation

More magazines by this user
Similar magazines