La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

spcm.org

La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

26 ♦

dit qu’il était nécessaire de l’obtenir, cela aurait-il été peu

charitable, déraisonnable et contraire aux Ecritures ?

N’est-il pas vrai que tous ceux qui ont reçu l’ordre de faire

du monde entier des disciples, et ceux qui ont reçu la promesse

de cette puissance, sont en fait disqualifiés pour cette tâche, en

particulier pour toute position officielle, s’ils ne parviennent pas

à obtenir ce don, à cause de quelque manquement ou de quelque

défaut ? Ne sont-ils pas en réalité disqualifiés pour toute fonction

de direction du troupeau ? Sont-ils qualifiés pour enseigner

ceux qui doivent accomplir la mission ? S’il est vrai qu’ils n’ont

pas cette puissance, quelle que soit la raison de cette déficience,

il est également vrai qu’ils ne sont pas qualifiés pour enseigner

le peuple de Dieu. Et s’ils sont considérés comme disqualifiés

parce qu’ils n’ont pas cette puissance, il doit être raisonnable,

juste et conforme aux Ecritures de les traiter et de les juger de

cette manière, et de les exhorter à obtenir cette puissance. Qui

aurait le droit de s’en plaindre ? Sûrement pas eux ! L’Eglise de

Dieu doit-elle s’encombrer d’enseignants et de conducteurs qui

ne possèdent pas cette qualification fondamentale, et ceci par

leur propre faute ? Il est stupéfiant de voir avec quelle apathie,

quelle indolence, quelle ignorance et quelle incrédulité on considère

ce problème. Ces hommes sont inexcusables. Ce sont des

criminels, sans aucun doute. Alors que l’ordre du Seigneur

Jésus de convertir le monde résonne à nos oreilles ! Alors qu’Il

nous a enjoints d’attendre que nous recevions cette puissance,

dans une prière constante et ardente ! Ayant une telle promesse,

faite à chacun de nous par un tel Sauveur, de recevoir de Christ

Lui-même toute l’aide dont nous aurons besoin, quelle excuse

pouvons-nous donner pour notre impuissance à accomplir cette

grande tâche ? Quelle terrible responsabilité repose sur nous,

sur toute l’Eglise, et sur chaque chrétien !

On pourrait demander comment, dans de telles circonstances,

l’apathie, l’indolence et la négligence fatale et généralisée,

sont-elles encore possibles ? Si l’un des chrétiens de l’Eglise

primitive n’était pas parvenu à recevoir cette puissance, ne

penserions-nous pas qu’il aurait été hautement condamnable ?

Si une telle déficience aurait pu leur être comptée comme un

péché, à combien plus forte raison peut-elle l’être pour nous, qui

bénéficions de toute la lumière de l’histoire et des faits accomplis,

lumière que les premiers chrétiens n’avaient pas ? Certains

ministères et beaucoup de chrétiens traitent cette question

More magazines by this user
Similar magazines