La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

spcm.org

La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

La puissance d'en haut ♦ 29

que l’intelligence doit être cultivée dans ces établissements de

formation. Mais il est infiniment plus important que leurs

étudiants soient conduits à une connaissance personnelle profonde

de Christ, de la puissance de Sa résurrection, et de la

communion de Ses souffrances, afin d’être rendu conforme à Lui

dans Sa mort.

Un séminaire de théologie qui ne vise qu’à la culture de

l’intelligence et qui se contente de former des hommes instruits,

mais totalement dépourvus de ce revêtement de puissance d’en

haut, est un piège et une pierre d’achoppement pour l’Eglise.

Quelles que soient les qualifications intellectuelles de leurs

diplômés, les séminaires ne devraient en recommander aucun à

l’Eglise, s’ils sont dépourvus de la plus grande de toutes les

qualifications, c’est-à-dire le revêtement de la puissance d’en

haut. Les séminaires devraient être reconnus comme incapables

de former des candidats au ministère, s’ils ne produisent que des

hommes dépourvus de cette qualification essentielle. Les Eglises

devraient s’informer, et rechercher les séminaires formant

des ministères qui non seulement soient les mieux instruits,

mais qui possèdent aussi l’onction spirituelle la plus puissante.

Certes, on admet bien en général que le revêtement de la

puissance d’en haut soit une réalité, et qu’il soit essentiel à la

réussite d’un ministère. Mais, dans la pratique, les Eglises et les

écoles de théologie considèrent ce problème comme étant relativement

peu important. En théorie on reconnaît que cette

puissance est tout, mais en pratique on la considère comme si

elle n’était rien. Depuis le temps des apôtres jusqu’à nos jours,

on a constaté que des hommes très peu cultivés, mais revêtus

de cette puissance, ont réussi à gagner beaucoup d’âmes à

Christ. Alors que d’autres, pourtant très cultivés et dotés des

meilleures connaissances, ont fait preuve d’une totale impuissance

dans l’œuvre du ministère proprement dite. Pourtant,

nous continuons à accorder dix fois plus d’importance à la

culture humaine qu’au baptême du Saint-Esprit ! Dans la

pratique, la culture humaine est jugés infiniment plus importante

que le revêtement de la puissance d’en haut. Les séminaires

sont remplis d’hommes instruits, mais pas souvent d’hommes

remplis de puissance spirituelle. C’est donc qu’ils n’insistent

pas sur la nécessité de posséder ce revêtement de puissance

pour exercer le ministère. Les étudiants sont, presque au-delà

du supportable, écrasés de programmes visant à développer leur

More magazines by this user
Similar magazines