La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

spcm.org

La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

30 ♦

intellect, alors qu’ils ont à peine une heure par jour consacrée à

la formation de l’expérience chrétienne. Je ne pense même pas

qu’une heure par jour soit consacrée à la formation de l’expérience

chrétienne dans les séminaires de théologie. Mais la

véritable religion est une affaire d’expérience et de prise de

conscience. Tout le secret de la puissance est dans une relation

personnelle avec Dieu. Les séminaires de théologie négligent

presque complètement ce vaste domaine d’apprentissage, pourtant

si essentiel. Ils considèrent comme vitales la doctrine, la

philosophie, la théologie, l’histoire de l’Eglise, la rhétorique,

mais négligent complètement l’étude d’une véritable union de

cœur avec Dieu. Ils ne laissent que très peu de place, dans leurs

enseignements, à la recherche d’une puissance spirituelle permettant

de toucher le cœur de Dieu et celui des hommes.

J’ai souvent été surpris de voir comment les hommes

considèrent l’utilité future des jeunes candidats au ministère. Je

constate que même des chrétiens engagés sont souvent très

séduits dans ce domaine. Si un jeune homme possède de bons

diplômes, s’il a une bonne plume, s’il est compétent en exégèse,

s’il fait preuve d’une grande culture intellectuelle, on place en lui

beaucoup d’espoirs, même s’il est impossible d’ignorer qu’il ne

sait pas prier, qu’il n’a aucune onction, aucune puissance dans

la prière, aucun esprit d’intercession, aucune hardiesse dans

son approche de Dieu. On attend pourtant que ce jeune homme,

en raison de sa culture, accomplisse un ministère remarquable

et soit exceptionnellement utile. Pour ma part, je n’attends rien

de tel d’un homme semblable. J’attends infiniment plus d’un

homme qui veut conserver à tout prix une communion quotidienne

avec Dieu, qui cherche ardemment à atteindre l’objectif

spirituel le plus élevé possible, et qui ne peut pas se passer de

mener chaque jour une vie de prière victorieuse et d’être revêtu

de la puissance d’en haut. Les Eglises, les conseils presbytéraux,

les associations, et tous ceux qui forment des jeunes gens

au ministère, portent souvent une lourde responsabilité dans ce

domaine. Ils passent des heures à se renseigner sur la culture

intellectuelle des candidats, mais à peine quelques minutes à

vérifier la culture de leur cœur, à contrôler ce qu’ils savent de la

puissance de Christ pour sauver les âmes et de la puissance de

la prière. Ils ne cherchent pas à savoir s’ils sont revêtus de la

puissance d’en haut pour gagner des âmes à Christ. Tout ce qui

est fait dans de telles occasions ne peut que laisser l’impression

More magazines by this user
Similar magazines