La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

spcm.org

La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

La puissance d'en haut ♦ 57

Chapitre 9

Les divertissements innocents

On entend beaucoup dire aujourd’hui qu’il faut montrer de

l’indulgence pour les divertissements innocents. Il y a quelque

temps, j’ai entendu un pasteur dire à un grand rassemblement

de jeunes gens qu’il avait passé beaucoup de temps à organiser

des divertissements innocents à l’intention des jeunes. En

l’espace de quelques années, j’ai lu plusieurs sermons et de

nombreux articles plaidant pour que les chrétiens aient plus de

divertissements que ce à quoi nous étions habitués jusqu’ici. Si

vous le voulez bien, je souhaiterais faire quelques suggestions à

ce sujet. J’aimerais tout d’abord expliquer quels sont les divertissements

qui ne sont pas innocents, et quels sont ceux qui le

sont.

1. C’est en premier lieu une question morale.

2. Tout acte intelligent accompli par un être moralement

libre doit forcément être bon ou mauvais. Il n’y a rien d’innocent

dans les actes d’un être moralement libre qui ne vit pas en accord

avec la loi et l’Evangile de Dieu.

3. Le caractère moral de tous les actes accomplis par un

être moralement libre réside dans les motivations profondes de

ces actes. Je considère cette remarque comme évidente et

universellement admise.

4. Quel est donc le critère de jugement dans ce cas ?

Comment décider qu’un certain divertissement sera bon ou

mauvais, innocent ou coupable ?

Voici ma réponse :

1. Par la loi morale suivante : “Tu aimeras le Seigneur, ton

Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de

toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.”

Un acte intelligent accompli par un être moralement libre

ne peut être innocent ou juste que s’il procède d’un amour

More magazines by this user
Similar magazines