La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

spcm.org

La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

66 ♦

pasteurs, qui croient pouvoir amener des inconvertis à la foi en

partageant leurs plaisirs et en se précipitant avec eux dans leurs

divertissements. J’ai souvent été le témoin de telles erreurs. Les

chrétiens doivent vivre bien au-dessus de ce monde. Ils ne

doivent pas avoir besoin des plaisirs qu’il offre, ni les rechercher.

Ils doivent démontrer au monde que leur foi est la source du

bonheur le plus grand et le plus pur. Un inconverti doit être

attiré à la foi par l’apparence paisible, l’aspect joyeux, la sérénité

spirituelle et la bonne humeur d’un chrétien plein de vie ! Quand

les païens voient un chrétien heureux en Dieu, rempli d’une

sainte joie, vivant au-dessus du monde et fuyant ses divertissements,

il ne peut manquer d’être impressionné. Il ressent la

nécessité et l’attrait de la vie chrétienne. Mais que personne se

pense influencer les inconvertis en manifestant de la sympathie

pour leurs aspirations mondaines !

Peut-on dire qu’une telle règle soit un joug et un esclavage ?

Cela ne m’étonne pas qu’elle ait profondément troublé certains

esprits ! Les chrétiens qui aiment et recherchent le plaisir

considèrent cette règle comme impraticable. Pour eux, elle est

un corset ou une chaîne. Mais qui sont donc ces chrétiens ?

Sûrement pas ceux qui aiment Dieu de tout leur cœur et leur

prochain comme eux-mêmes ! Les vrais chrétiens ne trouvent

pas cette règle impraticable, car les vrais chrétiens aiment Dieu

par-dessus tout. Leurs intérêts et leur plaisir ne sont rien

comparés aux intérêts et au bon plaisir de Dieu. Ils ne recherchent

donc pour eux-mêmes aucun divertissement, à moins que

Dieu ne le leur demande. Il est naturel pour nous de chercher à

plaire à ceux que nous aimons par-dessus tout. Nous trouvons

notre plus grand bonheur à leur faire plaisir. Et nous éprouvons

un plaisir suprême à rechercher non pas notre propre plaisir,

mais le plaisir de ceux qui sont l’objet de toute notre affection.

Les chrétiens éprouvent donc leur plus grande joie et leur plus

grand plaisir quand ils peuvent plaire à Dieu, et quand ils

peuvent faire du bien à leurs semblables. Leur joie est d’autant

plus grande qu’ils ne le font pas pour être joyeux, mais parce

qu’ils obéissent à la loi de leur nouvelle nature.

Ceci est une réalité de la conscience chrétienne. Le meilleur

et le plus pur divertissement d’un chrétien est de faire la volonté

de Dieu. Les divertissements du monde sont insipides et sans

valeur aucune, comparés à la joie que nous éprouvons à faire la

volonté de Dieu. Celui qui aime Dieu plus que tout trouvera

More magazines by this user
Similar magazines