La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

spcm.org

La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

68 ♦

tout près de Dieu. La Bible affirme partout que nous pouvons

trouver une joie véritable dans cette vie, mais que toute véritable

paix de l’esprit réside dans notre communion avec Dieu et dans

notre consécration à rechercher Sa gloire. Cela doit être le seul

et unique but de notre vie. La Bible nous exhorte à veiller, et nous

affirme que nous devrons rendre compte de toute parole vaine,

au Jour du Jugement. Elle ne nous dit nulle part que la fête et

l’hilarité sont la source de notre joie. Elle ne nous promet nulle

part de pouvoir rester tout près de Dieu et de garder la paix de

l’esprit et la joie dans le Saint-Esprit, si nous courons partout à

la recherche de divertissements.

D’ailleurs, cet enseignement de la Bible n’est-il pas en

accord complet avec l’expérience humaine ? Avons-nous besoin

que ceux qui nous enseignent nous poussent à rechercher les

divertissements mondains ? La dépravation de la nature humaine

ne suffit-elle pas à nous entraîner dans cette direction,

sans avoir besoin d’y être stimulée par la voix d’un prédicateur ?

Si l’Eglise a besoin que ses conducteurs la poussent à se divertir

et à s’amuser un peu, est-ce parce qu’elle a trop travaillé pour

Dieu et pour le salut des âmes ? Est-ce parce que les chrétiens

sont trop surmenés par les efforts qu’ils font pour arracher les

pécheurs aux flammes de l’enfer ? Est-ce parce que leur ferveur

spirituelle risque de les rendre fous ?

Qu’est-ce que cela peut signifier ? N’est-il pas vrai qu’une

telle attitude ouvre la porte à presque tous les dangers que nous

courons ? La nature humaine n’a que trop tendance à aller dans

cette direction. Ne devons-nous donc pas être sur nos gardes, et

constamment exhorter l’Eglise à ne pas chercher à faire la fête

et à se divertir, au péril de son âme ? Est-ce donc un esclavage

que de rechercher uniquement le bon plaisir et la gloire de Dieu

dans tout ce que nous faisons ? Qui donc trouve cela difficile ?

Christ a dit que Son joug était doux, et Son fardeau léger. Devoir

tout faire pour la gloire de Dieu, voilà certainement le joug de

Christ ! C’est Sa volonté clairement exprimée. Qui dira que c’est

un joug dur et un fardeau pesant ? Cela n’est ni dur ni pesant

pour celui qui aime Dieu et qui veut faire Sa volonté.

Ce qui est demandé ici est naturel à tous ceux qui aiment

véritablement Dieu et qui sont consacrés à leur Sauveur. Aimer

Jésus, n’est-ce pas avoir un cœur décidé à Lui obéir en toutes

choses ? La liberté chrétienne n’est-elle pas le privilège de faire

More magazines by this user
Similar magazines