La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

spcm.org

La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

82 ♦

Chapitre 12

La foi véritable

Je me suis efforcé jusqu’ici de montrer que la sanctification

est produite dans l’âme par l’Esprit de Christ, par la foi, avec

notre propre coopération, qui est indispensable. Je voudrais à

présent attirer l’attention sur la nature de la foi véritable. Mon

professeur de théologie soutenait que la foi est un acte intellectuel,

une conviction, une pleine persuasion que les doctrines de

la Bible sont vraies. Pour autant que je pouvais m’en rendre

compte, c’était la définition de la foi que j’entendais partout.

Je fis remarquer que des convictions intellectuelles n’étaient

pas volontaires, qu’elles ne pouvaient pas être produites par un

effort de la volonté, et que nous ne pouvions donc pas être obligés

d’exercer la foi. Dans ces conditions, si la foi était un acte

intellectuel, elle ne pouvait pas être une vertu.

On me répondit que nous contrôlons notre intelligence par

un effort de notre volonté, et que nous avons la responsabilité de

rechercher les arguments et les preuves capables de convaincre

notre intelligence. Dans ces conditions, l’incrédulité était un

péché, car elle ne faisait que prouver notre négligence à rechercher

et à accepter les preuves des vérités de la révélation. La foi

était donc bien une vertu, car elle impliquait un effort de notre

volonté pour chercher la vérité.

Depuis le début de mon ministère, j’ai été presque constamment

confronté à ce faux enseignement concernant la

nature de la foi chrétienne. Je me suis rendu compte à ce

moment-là que l’on insistait beaucoup sur la nécessité de “croire

les articles de foi.” On affirmait que la foi consistait à croire toute

la doctrine de Christ, avec une inébranlable conviction. La foi

était donc une pleine acceptation des doctrines, des doctrines de

l’Evangile.

More magazines by this user
Similar magazines