La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

spcm.org

La puissance d'En Haut - Mission Chrétienne Globale

La puissance d'en haut ♦ 89

choix et d’une intention préalables. Elle est aussi la cause d’une

action de notre corps, ou de changements ultérieurs dans notre

intellect ou notre sensibilité. Vouloir, c’est faire. Tout ce que

nous faisons, nous le faisons par une décision de notre volonté.

Mais une décision volontaire, en elle-même, ne constitue pas un

acte libre, parce qu’elle est causée par quelque chose d’autre.

Elle n’a donc aucun caractère moral en soi. Il faut remonter à la

cause première qui a motivé la décision, pour juger de son

caractère moral.

C. La justice ne consiste pas à faire un choix secondaire.

Quand je choisis un but ultime et suprême, je ne suis motivé que

par ce but, et par rien d’autre. Je ne le choisis pas pour obtenir

autre chose, mais parce que c’est ce but qui m’intéresse, et lui

seul. C’est ce que j’appelle un choix ultime. Je peux faire d’autres

choix pour m’aider à atteindre ce choix ultime. Ces autres choix

ne seront que des choix secondaires, qui appartiennent au

domaine des causes et des effets. Ils ne sont faits que parce qu’il

existe un choix ultime. Ces choix secondaires ne sont donc pas

réellement libres, parce qu’ils sont causés par un choix ultime

dont ils dépendent. C’est en cela qu’ils n’ont aucun caractère

moral en soi, parce qu’ils découlent de la cause première, ou du

choix ultime.

D. La justice n’est pas une émotion, ni un état de la

sensibilité. Par sensibilité, je veux parler des sentiments, des

désirs, des peines et des joies. Tous les états de la sensibilité sont

involontaires. Ils appartiennent au domaine des causes et des

effets. La volonté ne peut pas les contrôler directement, ni

parfois indirectement, et nous pouvons nous en rendre compte.

Puisque ces états de la sensibilité sont provoqués par une cause,

ils ne sont pas libres. Ils ne peuvent avoir aucun caractère moral

en soi, tout comme nos pensées, nos décisions de la volonté, et

nos choix secondaires, quand ils découlent d’une cause ultime.

2. Ce qu’est la justice.

La justice est la rectitude morale, la droiture morale, et la

conformité à la loi morale de Dieu. Mais quelle opération mentale

intelligence exige de nous la loi de Dieu ? La loi est une règle

d’action. La loi morale exige une action, une action intelligente,

responsable, et donc libre. Quelle forme particulière d’action

exige donc la loi morale ?

Une action libre est une certaine forme d’action de la

volonté. C’est la seule action que l’on puisse appeler libre, au

More magazines by this user
Similar magazines