plaquette SHN DRJSCS Rhône-Alpes

rhone.alpes.drjscs.gouv.fr

plaquette SHN DRJSCS Rhône-Alpes

SPORTS

HAUT NIVEAU

repères & actions

d r j s c s R h ô n e - A l p e s

DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE,

DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE


Le sport de haut niveau

au ministère chargé des sports

Des performances internationales,

une formation réussie, une intégrité physique préservée.

ÉDITO

«En Rhône-Alpes, comme ailleurs, le sport de haut niveau

constitue une vitrine pour les disciplines sportives. Il fixe

les niveaux d’exigence, détermine les axes de progrès et

donne du sens à toutes les formes de pratique.

C’est aussi le terrain de l’épanouissement personnel des

sportifs et un moyen d’expression de leurs talents.

L’Etat, les acteurs économiques, les collectivités

territoriales, le mouvement sportif se mobilisent pour

permettre à chaque sportif de haut niveau de réaliser son

double projet dans des structures de qualité.

Dans cette optique, la Direction régionale de la jeunesse,

des sports et de la cohésion sociale Rhône-Alpes souhaite

mettre à disposition des acteurs concernés cinq fiches

pratiques sur les thématiques suivantes :

Le suivi individuel des sportifs de haut niveau

Le suivi des parcours de l’excellence

sportive

La santé et le sport de haut niveau

Bonne lecture.

Le service SHN reste à votre disposition.»

Alain Parodi

Directeur régional

Le sport de haut niveau :

De quoi parle-t-on ?

Le sport de haut niveau représente l’excellence sportive. Il

est reconnu par différents textes législatifs et réglementaires

et par la charte du sport de haut niveau qui consacre

l’exemplarité du sportif de haut niveau.

Le sport de haut niveau repose sur des critères bien établis

qui sont :

La reconnaissance du caractère de haut niveau des

disciplines sportives :

La reconnaissance du caractère de haut niveau d’une discipline

est accordée pour la durée d’une olympiade. Celle-ci reste

automatique pour les disciplines inscrites au programme

des jeux olympiques et paralympiques. Les autres disciplines

peuvent, à la demande de la fédération délégataire concernée,

faire l’objet d’une procédure de reconnaissance auprès de la

Commission nationale du sport de haut niveau (CNSHN).

Les compétitions de référence :

- Les jeux olympiques et paralympiques

- Les championnats du monde

- Les championnats d’Europe

Les listes de sportifs reconnus par le ministère :

Nul ne peut être inscrit sur les listes des sportifs reconnus

par le ministère chargé des sports s’il ne pratique une

discipline sportive reconnue de haut niveau. Les inscriptions

sont réalisées annuellement sur proposition des Directeurs

Techniques Nationaux (DTN) des fédérations et arrêtées par

le ministère chargé des sports.

- La liste des Sportifs Haut Niveau (SHN) : jeune, sénior, élite

ou reconversion

- La liste des Espoirs

- La liste des Partenaires d’entraînement

La réactualisation des listes de Sportifs de Haut Niveau est

entérinée par le ministère chargé des sports le 1 er novembre

de chaque année.

Les parcours de l’excellence sportive

Les places de podium obtenues dans les compétitions

sportives internationales de haut niveau résultent d’une

préparation longue et très élaborée.

Le travail d’évaluation, de détection, de préparation et

d’entraînement des sportifs de haut niveau nécessite une

organisation propre à chaque discipline sportive, rigoureuse

et programmée :

LES PARCOURS DE L’EXCELLENCE SPORTIVE.

Ceux-ci tiennent compte des besoins du sportif depuis le

moment où il est repéré comme « sportif à fort potentiel »

jusqu’à l’aboutissement de sa carrière internationale et de

son insertion professionnelle.

Conformément aux Orientations nationales du Ministère

chargé des Sports, la DRJSCS Rhône-Alpes participe à la

réussite de ce double projet à travers 3 axes :

• Le soutien et l’accompagnement des structures Rhône-

Alpes du Parcours d’Excellence Sportive de chaque

fédération validées par le ministère chargé des sports.

Ce soutien a pour finalité la réussite sportive des SHN

dans les compétitions de référence (JO, Championnats

du monde et d’Europe).

• L’aménagement scolaire, universitaire et professionnel

des SHN afin de permettre aux sportifs de haut niveau de

réaliser des performances à la hauteur de leur potentiel,

tout en leur garantissant la poursuite d’une formation et

d’une insertion professionnelle correspondant à leurs

capacités et leurs aspirations.

• Le Suivi Médical Réglementaire dont bénéficient les SHN.

Ce suivi, à un rythme bisannuel, est global et permet de

vérifier que la santé du SHN est préservée tout au long de

sa carrière de haut niveau. Les sportifs relevant des PES

bénéficient par ailleurs d’un encadrement médical et

paramédical pour le suivi de terrain et la mise en œuvre

de la prévention tant en ce qui concerne la prévention des

blessures, du dopage et des conduites dopantes qu’en ce

qui concerne les rythmes de vie.

Jeune

466 (49%)

Répartition 2012 des sportifs de haut niveau

par catégorie en Rhône-Alpes

Reconversion

32 (3%)

Elite

95 (10%)

Senior

364 (38%)


Situation des SHN licenciés

en RHONE-ALPES en 2012

Répartition sur le territoire

• 2 e Région de France en nombre de SHN : 957

• 14% de l’effectif national répartis sur 49 disciplines

• 986 Espoirs et 19 Partenaires d’Entraînement

• Particularité : De part ces reliefs, les sports de

montagne et hivernaux y sont concentrés comme le ski

où 72% des skieurs de haut niveau sont rhônalpins.

Ain : 36 SHN

Ardèche : 11 SHN

Drôme : 33 SHN

Isère : 180 SHN

Loire : 75 SHN

Rhône : 220 SHN

Savoie : 202 SHN

Haute-Savoie : 195 SHN

Situation socio-professionnelle

62 % des SHN en formation

31 % des SHN en emploi

7 % des SHN se consacrent uniquement à leur activité sportive

400

350

300

250

200

150

100

50

0

393

Répartition par catégorie

162 171

51 61

22 20 10

Formation

Emploi

84 % des SHN en liste Jeune sont en formation

Les SHN en liste Sénior sont pour

45 % en formation et pour

47 % en emploi

64 % des SHN en liste Elite sont en emploi

63 % des SHN en liste reconversion sont en formation

Les Rhônalpins aux Jeux Olympiques et Paralympiques :

J.O. / J.P.

D’ÉTÉ

Pékin 2008 :

27 sélectionnés JO et 9 sélectionnés JP

8 % délégation française

Londres 2012 :

33 sélectionnés JO et 17 sélectionnés JP

10 % délégation française

+ 38 %

J.O. / J.P.

D’HIVER

Turin 2006 :

61 sélectionnés JO et 12 sélectionnés JP

64 % délégation française

Vancouver 2010 :

78 sélectionnés JO et 15 sélectionnés JP

69 % délégation française

+ 27 %


Pôles France (9)

LES 62 PES 2012 DE RHÔNE-ALPES

Pôles ESPOIR (26)

AVIRON

GYMNASTIQUE M

COURSE D’ORIENTATION

GYMNASTIQUE F

SKI

GYMNASTIQUE AEROBIC

HOCKEY SUR GLACE

VOL - LIBRE

MONTAGNE ESCALADE

loire

rhône

ain

isère

haute-savoie

savoie

CYCLISME

GYMNASTIQUE F

SKI

ATHLETISME

AVIRON

BASKET

FOOTBALL FEMININ

GYMNASTIQUE M

HANDBALL F

HANDBALL M

JUDO

NATATION SYNCHRONISEE

TENNIS DE TABLE

VOLLEY F & M

RUGBY

GYMNASTIQUE AEROBIC

HANDBALL F & M

SKI

ATHLETISME

TENNIS

SKI

BASKET BALL

BADMINTON

JUDO

Structures Associées (14)

HOCKEY SUR GLACE

ESCALADE (2)

SPORTS DE GLACE (4)

ESCALADE

KARATE

TRIATHLON

LUTTE M

LUTTE F

ESCALADE

CYCLISME

ardèche

drôme

centres de

formation des Clubs

Professionnels (13)

JL Bourg (Basket)

USO (Rugby)

Saint Vallier (Basket)

FCG (Rugby)

CSBJ (Rugby)

Bruleurs de Loup (Hockey)

Chorale Roanne (Basket)

ASSE (Football)

ASVEL (Basket)

Ol (Football)

LOU (Rugby)

Aix - Maurienne (Basket)

Chambéry Savoie

Hand ball (Handball)

Parcours de l’Excellence Sportive 2012

Pôles France

• Aviron Lyon

• Course d’orientation

St Étienne

• Gymnastique

masculine Lyon

• Gymnastique féminine

St Étienne

• Gymnastique Aix

• Hockey sur glace

Chambéry

• Escalade Voiron

• Ski Albertville

• Vol libre Chambéry

TOTAL 9

Pôles espoir

• Athlétisme Lyon

• Athlétisme Grenoble

• Aviron Grenoble

• Basket Lyon

• Basket Voiron

• Badminton Voiron

• Cyclisme St Étienne

• Football feminin

Vaulx en Velin

• Gymnastique masculine

Lyon

• Gymnastique féminine

St Étienne

• Gymnastique Aix

• Hand masculin

Chambéry

• Hand féminin Chambéry

• Hand féminin Lyon

• Hand masculin Lyon

• Judo Grenoble

• Judo Lyon

• Natation synchro Lyon

• Rugby Villefranche

• Ski Savoie Alberville

• Ski Mont Blanc Annecy

• Ski Dauphiné Grenoble

• Tennis Grenoble

• Tennis de table Lyon

• Volley masculin Lyon

• Volley féminin Lyon

TOTAL 26

StructureS Associées

• Cyclisme Chambéry

• Escalade Annecy

• Escalade Chamonix

• Escalade Gleize

• Escalade Chambéry

• Karaté Venissieux

• Hockey sur glace

Grenoble

• Lutte Cluses

• Lutte Saint Priest

• Sports de glace

Annecy (4)

• Tritahlon Messimy

TOTAL 14

centres de formation

• Basket Bourg en Bresse

• Basket St Vallier

• Basket Roanne

• Basket Villeurbanne

• Basket Aix les Bains

• Hand Chambéry

• Football Lyon

• Football St Étienne

• Rugby Oyonnax

• Rugby Lyon

• Rugby Grenoble

• Rugby Bourgoin

• Hockey sur glace

Grenoble

TOTAL 13


D R J S C S

R H O N E - A L P E S

SPORTS

HAUT NIVEAU

repères & actions

SUIVI INDIVIDUEL DES sportifs de haut niveau EN RHONE-ALPES

Organisation et Fonctionnement

Le sport de haut niveau

en Rhône-Alpes

Un réseau de partenaires

important

Le suivi individuel des sportifs

de haut niveau (SHN) ne pourrait

se faire sans une collaboration

étroite avec l’ensemble des

partenaires :

La double réussite sportive et professionnelle des sportifs de haut niveau constitue une

priorité de la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale

Rhône-Alpes.

Cette préoccupation est partagée par l’ensemble des acteurs régionaux du sport

de haut niveau. La DRJSCS mobilise un réseau de « personnes ressources » sur

cet objectif. Ce réseau recherche les solutions optimales à la variété des situations

des sportifs, quelles que soient les particularités de leur discipline et de leur projet

personnel.

Afin de mettre en œuvre ce double projet, la DRJSCS Rhône-Alpes effectue un suivi

individualisé des sportifs de haut niveau basé sur 3 axes forts :

l’Orientation, la Formation et l’Insertion

> Conseil régional : le partenariat

Région - DRJSCS est mis en place

depuis plus de 15 ans. La région

participe de manière forte au

financement du sport de haut niveau.

Ce partenariat financier permet de

renforcer l’impact de la politique

publique déployée pour les sportifs de

haut niveau.

> Directions techniques nationales des

fédérations : une étroite collaboration

a été instaurée avec les fédérations

par l’intermédiaire des directions

techniques nationales.

> Rectorats, Universités et grandes

Ecoles : un réseau de référents a

été mis en place afin de répondre

plus efficacement aux différentes

problématiques des SHN.

> Réseau d’entreprises : ce réseau

permet de répondre aux sollicitations

des SHN dans le domaine de la

recherche de stages professionnels,

d’emploi et d’insertion. Il participe

à la mise en place des conventions

d’insertion professionnelle régionales.

Fédérations

Directions Techniques

Nationales

Entreprises

Recherche d’emploi

insertion

Aménagement d’emploi

CIP / Mécénat

Bilan d’orientation

Orientation

Bilan de compétence

DRJSCS

Rhône-Alpes

Suivi individualisé

des

Sportifs de Haut

Niveau

Conseil Régional

Rhône-Alpes

Rectorats / Universités

Grandes Ecoles

Aménagement

formation

Bourses

Fiche 1


PARTENARIAT

DRJSCS - CONSEIL REGIONAL Rhône-Alpes

Sport de Haut Niveau

Partenariat Global Région - DRJSCS Rhône-Alpes 2012

Une idée commune : Aider les SHN dans la réalisation de leur

double projet.

Ce partenariat a pour objectif de permettre aux sportifs de haut

niveau de concilier carrière sportive (accès au plus haut niveau de

performance) et développement personnel (insertion scolaire, sociale

et professionnelle).

729 000 €

45 %

898 830 €

55 %

Des conventions cadres : Un partenariat formalisé

Depuis 1994, ce partenariat est formalisé sous la forme de

conventions dans les différents domaines du sport de haut niveau

comme l’insertion et l’orientation.

Une étroite collaboration : Des réunions thématiques

La mise en place de réunions thématiques régulières entre le service

sport du CRRA et celui du sport de haut niveau de la DRJSCS permet

d’améliorer la cohérence et l’efficacité des actions dans les domaines

suivants :

- Les parcours d’excellence sportive

- Le suivi individuel

- L’aide au financement

- Le réseau d’entreprise

Un financement partagé : Une meilleure cohérence

La mutualisation des moyens entre la DRJSCS et le CRRA permet

d’améliorer l’impact des interventions sur le sport de haut niveau.

Exemple du fléchage des moyens financiers mobilisés sur le parcours

de l’excellence sportive :

- CRRA : matériel, soutien scolaire, déplacement

- DRJSCS : encadrement sportif et médical

Partenariats Région - Etat en Rhône-Alpes 2012

600 000 €

500 000 €

400 000 €

300 000 €

200 000 €

100 000 €

0 €

DRJSCS

CRRA

Parcours de l’Excellence Sportive

CRRA

DRJSCS

Suivi individuel SHN

Pour être exhaustif, il convient d’ajouter le financement des

cadres techniques d’Etat (CTS) de la DRJSCS qui interviennent

sur le haut niveau et qui sont impliqués au quotidien dans

l’encadrement et l’entraînement des structures du PES, estimé

à 2 000 000 €, soit environ 40 Équivalents Temps Plein Travaillés.

Le mot de la Région Rhône-Alpes

Gwendal PEIZERAT, Conseiller délégué aux sports à la Région Rhône-Alpes

«Rhône-Alpes, important “vivier“ pour

le sport olympique français, mobilise ses

compétences en matière d’éducation, de

formation et d’insertion professionnelle

pour aider les sportifs de haut niveau à

conjuguer les exigences de leur pratique

sportive avec leur scolarité et la préparation

d’une reconversion réussie.

Cette année encore, 400 d’entre eux ont reçu un soutien pour

leur formation et leur professionnalisation dans la continuité d’un

partenariat ancien, solide et efficace avec la DRJSCS

La Région Rhône-Alpes s’ouvre désormais aux disciplines

olympiques et paralympiques d’été et d’hiver ainsi qu’aux

disciplines non olympiques pour les athlètes engagés dans la

préparation à un championnat du monde.

C’est dans cette perspective qu’elle a lancé en 2012 la Team Rhône-

Alpes dont l’ambition est de conserver les athlètes Rhônalpins sur

son territoire, en les accompagnant au mieux vers la performance

et le plus en amont possible des grandes compétitions

internationales tout en soutenant les clubs formateurs qui les font

naître. En ce sens la Team Rhône Alpes se veut autant au service

des bénévoles des clubs que des sportifs qu’ils ont formés.

La Team Rhône-Alpes coordonne ainsi une aide anticipée et

régulière bien en amont des échéances sportives, une aide adaptée

aux besoins de chaque sportif : frais de transport, hébergement,

équipement, suivi médical et sportif, formation professionnelle ;

c’est-à-dire un accompagnement global et durable qui est la

marque du partenariat entre la DRJSCS et le Conseil Régional

Rhône Alpes.

Je souhaite que les sportifs élite aidés deviennent à leur tour tuteur

dans la Team Rhône-Alpes et dans leur club au service des jeunes

en devenir.»

Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Rhône-Alpes - 245, rue Garibaldi - 69422 Lyon cedex 03


D R J S C S

R H O N E - A L P E S

SPORTS

HAUT NIVEAU

repères & actions

SUIVI INDIVIDUEL DES sportifs de haut niveau EN RHONE-ALPES

Orientation et Formation

Accompagnement et suivi :

Comment procède t-on ?

Chaque année, tous les sportifs de

haut niveau rhônalpins :

• reçoivent un courrier et un mèl sur

les différentes aides que le service

sport de haut niveau de la DRJSCS

Rhône-Alpes peut leur apporter.

Un accompagnement individuel, une orientation choisie, un

aménagement prévu, un soutien financier optimal

En 2012, 597 sportifs de haut niveau rhônalpins sont inscrits en formation. Une majorité

d’entre eux suivent un cursus supérieur ou professionnel.

Seuls 67 sportifs ne sont pas en formation, soit par choix afin de se consacrer

exclusivement au sport de haut niveau, soit pour des soucis d’orientation ou

d’aménagement.

Répartition des SHN en formation en Rhône-Alpes

• bénéficient d’un entretien

individualisé avec un conseiller afin

d’effectuer un état des lieux de leur

situation et de déterminer un plan

d’action.

319

53 %

21

4 %

257

43 %

Etudes Supérieurs ou pro Collège Lycée

L’orientation des SHN,

un objectif commun en

Rhône-Alpes

Depuis 1997, la DRJSCS, le

conseil régional et l’AGEFOS PME

Rhône Alpes ont mutualisé leurs

moyens en proposant aux SHN

des actions d’accompagnement

afin de décliner leurs projets

professionnels.

En juillet 2012, cette collaboration

a été réaffirmée jusqu’en 2014

via une nouvelle convention de

partenariat.

Le dispositif d’orientation en Rhône-Alpes

Certains SHN, notamment ceux composant les équipes de France, ont de fortes

contraintes sportives et n’ont pas accès facilement à une orientation scolaire ou

professionnelle précise et rassurante en cours de carrière, ce qui hypothèque leurs

perspectives de reconversion.

Il est essentiel que l’athlète prenne conscience que son activité sportive est une

expérience à part entière, traduisant des compétences, qualités et valeurs, transférables

en entreprise.

Nous proposons aux SHN de la région Rhône-Alpes des bilans d’orientation. L’objectif est

de construire l’avenir professionnel, en élargissant le champ d’exploration à des pistes

autres que le secteur sportif (naturellement le mieux appréhendé). Un parcours formatif

adapté et compatible avec les engagements sportifs peut ensuite être élaboré. Nous

proposons également des actions d’appui à la reconversion afin d’anticiper au mieux la fin

du parcours sportif.

Ces deux types spécifiques d’accompagnement permettent l’élaboration et la validation

de projets professionnels réalistes, en accord avec le projet de vie, les compétences,

le potentiel, les intérêts et les aspirations du sportif. Ces actions, complètement

individualisées, sont conduites par des professionnels expérimentés et financées

intégralement par la DRJSCS, la région et l’AGEFOS PME Rhône-Alpes.

Fiche 2


Une offre de formation complète en Rhône-Alpes

> 2 Rectorats

> 5 pôles universitaires :

Lyon, Grenoble, St Etienne, Chambéry, Valence

> 21 écoles d’ingénieurs

> 6 écoles de management et de commerce

> 3 écoles d’architecture

> 7 écoles à enseignement spécialisé :

Ecole vétérinaire, École Nationale Supérieure des Sciences

de l’Information et des Bibliothèques, École Nationale

Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre

Un réseau territorial fort

Afin d’apporter un soutien plus précis aux SHN, la DRJSCS Rhône-

Alpes s’est entourée d’un réseau de référents, responsables du haut

niveau dans chaque université et école de la région. Cela permet de

répondre plus précisément aux problématiques des SHN.

Par ailleurs, une étroite collaboration existe entre la DRJSCS et les

Rectorats de Lyon et Grenoble. En effet, un groupe de pilotage se

réunit chaque année afin d’organiser les conditions d’accueil et de

scolarisation des sportifs de haut niveau.

Une offre de formation adaptée

Grâce au réseau territorial développé en Rhône-Alpes, les sportifs

de haut niveau bénéficient dans la mesure du possible d’une

offre de formation adaptée à leurs contraintes sportives. Cet

accompagnement se caractérise par l’aménagement de leur cursus

de formation afin de rendre possible leur pratique sportive.

> ZOOM

L’INSA de Lyon,

Pionnier sur l’aménagement pour les SHN

La Section Sport de Haut Niveau (SSHN) de l’INSA de Lyon a

été créée en 1981, dans un souci de prolonger le dispositif

« sport-études » mis en place dans les lycées dans les années

1970. Actuellement, 80 étudiants bénéficiant du dispositif

d’aménagement sont inscrits sur les listes du Ministère

chargé des Sports ou dans des clubs professionnels.

Un Aménagement Optimal

> Allongement du cursus de formation (sur-aménagement

éventuel)

> Report, anticipation d’examen si nécessaire et en fonction

des contraintes sportives

> Cours de soutien, tutorat scientifique

> Enseignement personnalisé des langues

> Accompagnement par un psychologue-préparateur

mental dans la gestion du double projet d’excellence

scientifique et sportive

> ZOOM

L’université Joseph Fourier Grenoble 1 (UJF)

Inter’val, un dispositif unique et innovant

Le dispositif Inter’val est un outil innovant, fruit d’un

partenariat tripartite entre l’UJF, la Fédération Française

de Ski et la DRJSCS Rhône-Alpes. Cet outil apporte une

réponse aux problématiques d’aménagement scolaire des

skieurs de haut niveau.

Un Aménagement Optimal

> La scolarité est individualisée : un enseignant

tuteur clairement identifié qui adapte les mesures

d’accompagnement à chacun, afin d’avancer à son

propre rythme.

> Scolarité asynchrone : décalage de la scolarité en

fonction de la saison hivernale des skieurs.

> Scolarité à distance : des supports permettent

d’optimiser le travail à distance (podcasts, création de

supports spécifiques, cours interactifs, éléments de

cours en ligne).

interviews

Nordine AIT IHYA - Étudiant à l’INSA

BOXE ANGLAISE

Département Génie Civil Urbanisme

Vice-champion d’Europe Junior 2007

Préparation olympique 2011-2012

«La SSHN est pour moi le moyen de poursuivre mon rêve

olympique. Elle est un support permanent dans ce dur projet

qu’est la conciliation du sport de haut niveau et des études

supérieures de qualité.

Sans cette section, j’aurais dû abandonner ce rêve dès sa

naissance.»

Marie DORIN - Étudiante à l’UJF

BIATHLON

1 ère année Master Recherche - Biodiversité,

Ecologie, Environnement (BEE)

Médaille d’argent en relais aux Jeux

Olympiques Vancouver

Médaille de bronze en sprint aux Jeux

Olympiques Vancouver

«Grâce à jeunesse et sports et à l’université Joseph Fournier, un

dispositif particulier a été mis en place afin de faciliter l’accès aux études

supérieures pour les sportifs de haut niveau : le dispositif Inter’Val.

Il nous permet de continuer notre cursus scolaire en nous proposant

différentes formules : des cours particuliers en fonction de l’emploi du

temps de l’athlète et des professeurs référents ;

des entretiens via skype lors de nos déplacements en compétition ;

des enregistrements audio et/ou vidéo des cours se déroulant avec les

étudiants “normaux“ ; des examens particuliers à des dates choisies en

accord avec les professeurs et l’athlète ; des études pouvant s’étaler sur

plusieurs années... Tous ces aménagements m’ont permis d’avoir mon

Master 1 de Biologie Environnementale cette année en 2 ans.»

Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Rhône-Alpes - 245, rue Garibaldi - 69422 Lyon cedex 03


D R J S C S

R H O N E - A L P E S

SPORTS

HAUT NIVEAU

repères & actions

SUIVI INDIVIDUEL DES sportifs de haut niveau EN RHONE-ALPES

INSERTION PROFESIONNELLE

Partenariat des CIP en 2012

208 250 €

49 %

Aménagement de l’emploi

des SHN en Rhône-Alpes

190

65 %

Emploi sans aménagement

108 200 €

25 %

110 320 €

26 %

DRJSCS Région Fédération

105

35 %

Emploi avec CIP

La Convention d’Insertion

Professionnelle (CIP)

Une CIP définit les conditions dans

lesquelles l’employeur aménage le

temps de travail du sportif afin de lui

permettre de mener parallèlement sa

carrière professionnelle et son projet

sportif de haut niveau.

Deux types de CIP :

> Nationale : convention signée avec le

ministère chargé des sports.

> Régionale ou déconcentrée :

convention signée au niveau régional

entre la DRJSCS, l’employeur, la

fédération et le conseil régional Rhône-

Alpes.

Les conditions de mise en place

> Pour le sportif : Il doit figurer sur la

liste des sportifs de haut niveau éditée

par le ministère chargé des sports et

parmi les athlètes prioritaires identifiés

par le directeur technique national (DTN)

de sa fédération sportive. Il doit être

licencié dans un club rhônalpin.

Il fournit à son employeur un calendrier

précis de son programme sportif, validé

par sa fédération.

> Pour l’employeur : Il peut s’agir

d’une administration, d’une collectivité

territoriale, d’une entreprise ou d’une

association, qui emploie le sportif en

contrat à durée indéterminée (CDI).

Cette structure rémunère le sportif à

temps plein et offre un aménagement,

de préférence annualisé, de son

temps de travail en vue d’une mise à

disposition auprès de sa fédération

sportive.

L’employeur signant une CIP régionale

perçoit des aides de la DRJSCS, de la

fédération et du conseil régional

Rhône-Alpes qui compensent le

manque à gagner correspondant au

salaire du sportif pendant les journées

de travail libérées.

Les CIP en Rhône-Alpes

105 sportifs licenciés en Rhône-Alpes

bénéficient d’une CIP en 2012 : 61

signées avec le ministère chargé des

sports et 44 signées avec la DRJSCS.

Ainsi 35% des SHN rhônalpins en

situation d’emploi bénéficient d’un

aménagement de leur temps de travail

pour préparer les grandes échéances

internationales.

Le mécénat, un mode de financement spécifique…

Le mécénat consiste en un soutien matériel adapté, sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou une personne pour

l’exercice d’activités présentant un intérêt général.

En d’autres termes l’entreprise, qui emploie un sportif de haut niveau en CDI, peut effectuer un don à la fédération sportive sous forme de

mise à disposition de personnel. Ainsi, le sportif peut mener à bien son projet sportif, tout comme dans le cas d’une CIP. En contrepartie,

l’entreprise bénéficie, sous certaines conditions, d’une réduction d’impôt (60% maximum du don dans la limite de 0,05% du chiffre d’affaires

hors taxes).

En Rhône-Alpes, 6 CIP ont été signées sur ce mode de financement

Exemple de montage financier pour un sportif bénéficiant de 40% de mise à disposition

Contrat de travail 100 %

Présence en entreprise 60 % Aménagement 40 %

Coût Résiduel

Réduction d’impôt 60 % Employeur 40 %

= Subvention

Fiche 3


Le réseau de la DIRECTION RéGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHéSION SOCIALE

L’insertion professionnelle fait forcément appel au réseau d’entreprises et de professionnels, c’est pourquoi la DRJSCS travaille en

collaboration avec deux associations qui œuvrent pour l’accompagnement des sportifs de haut niveau.

Entente des Générations pour l’emploi et

l’Entreprise (EGEE)

http://www.egeera.com

Ces deux associations sont composées de dirigeants ou d’anciens

dirigeants d’entreprises de secteurs très variés qui souhaitent

mettre leur expérience professionnelle à la disposition des sportifs

de haut niveau qui sollicitent leur assistance.

Entreprendre et Sport

http://www.entreprendre-et-sport.org/

Avec un réseau très riche en Rhône-Alpes, la DRJSCS, via

Entreprendre et Sport et EGEE Rhône-Alpes, intervient dans la

recherche de stages en entreprise, propose des compétences, des

expériences, un savoir faire de professionnels motivés, disponibles

pour accompagner les sportifs de haut niveau dans tous les

domaines stratégiques de l’entreprise.

Les Rhônalpins en CIP à Londres…

Nicolas Moutton

Franck Solforosi

© CNOSF/KMSP

Aviron

7 e en quatre de

pointe

Employeur :

Groupe Lépine

Profession :

Chef de projet

Bureau d’études

© CNOSF/KMSP

Aviron

7 e en quatre de

pointe

Employeur :

Hôpital Est de Lyon

Profession :

Kinésithérapeute

Frédéric Janas

Alim Latrèche

David Smétanine

© Dominique Le Lann

Football

Paralympique

Médaillé de bronze

Employeur :

Léo Lagrange

Profession :

Animateur sportif

© Thierry Quehen

Escrime

Paralympique

Médaillé d’argent

Double médaillé de

bronze

Employeur :

Schneider Electric

Profession :

Ingénieur / chef de

projet

© Didier Echelard

Natation

Paralympique

Double médaillé

d’argent et médaillé

de bronze

Employeur :

Ville de Grenoble

Profession :

Chargé de mission

sport et handicap

> ZOOM sur la CIP de Nicolas MOUTTON

Le sportif de haut niveau :

Nicolas Moutton

Discipline : Aviron

Profession : chef de projet Bureau d’études

Palmarès :

Jeux Olympiques : 7 e en quatre de pointe

Championnats du monde : 7 e en 2010 et 10 e en 2011 en quatre de pointe

poids léger et 5 e en 2009 en huit de pointe avec barreur poids léger

Championnats d’Europe : 6 e en 2010 en quatre de pointe poids léger

Championnats de France : 1 titre senior et 2 e en 2012 en deux de pointe

sans barreur poids léger

L’employeur :

GROUPE LEPINE

Domaine d’intervention : la chirurgie orthopédique

3 idées fortes:

- Une spécialisation et un savoir-faire, jamais remis en cause

autant d’un point de vue chirurgical qu’industriel,

- Une volonté d’internaliser toutes les étapes de la conception,

de la fabrication, de la distribution et de la promotion des

implants orthopédiques

- Une anticipation constante des évolutions et des exigences

techniques, réglementaires et économiques

Particularité de la CIP

Nicolas s’entraîne 20 à 30h par semaine. La mise en place d’une CIP lui permet de mener de front son projet sportif et son projet

professionnel.

Le pourcentage de temps libéré augmente à l’approche des Jeux Olympiques. Pendant l’année pré-olympique, Nicolas bénéficie ainsi de

80 % de son temps de travail libéré pour l’entraînement et la compétition, pourcentage qui redescend à 50% les autres années.

De plus, le groupe Lépine partage les valeurs du sport de haut niveau et celle du projet de Nicolas puisque, outre l’aménagement de son

temps de travail, la société participe au financement de la CIP via du mécénat.

Les partenaires financeurs

DRJSCS Rhône-Alpes: 4 700 € Conseil Régional Rhône-Alpes: 3 400 € Fédération Française des Sociétés d’Aviron: 2 700 €

Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Rhône-Alpes - 245, rue Garibaldi - 69422 Lyon cedex 03


D R J S C S

R H O N E - A L P E S

SPORTS

HAUT NIVEAU

repères & actions

Suivi des Parcours de l’Excellence Sportive

Quelques repères :

Le PES – « parcours de l’excellence

sportive » est apparu en 2009.

C’est une évolution des filières

antérieures, visant à donner plus de

souplesse et d’efficacité aux structures

préparant les sportifs français aux

grandes échéances, tout en gardant

les grands principes d’organisation du

sport de haut niveau en France.

De quoi s’agit-il ?

Le parcours englobe les structures suivantes :

Parcours de

l’Excellence

Sportive

A cet effet, chaque fédération a été

amenée à réfléchir pour proposer

sa filière propre tenant compte de

ses particularités (sport individuel

ou d’équipe, matériel/ installation,

déplacement).

Depuis 2010, toutes les fédérations

d’été comme d’hiver ont validé leur

Parcours de l’Excellence Sportive

auprès du Ministère chargé des sports.

Cette validation prend la forme d’une

convention.

Pôles France et

Pôles France jeune

Pôles espoirs

Centres de formation des

clubs professionnels

Structures associées

Ce qu’il faut retenir !

Les pôles incarnent l’ancienne filière du sport de haut niveau, la plupart de ces pôles France ou espoirs sont maintenus et fonctionnent

suivant des modalités connues (encadrement, aménagement du temps, regroupement des sportifs de haut niveau ou espoirs).

Les centres de formation sont intégrés aux PES au motif que les finalités, notamment la double formation, sont assez similaires à

celles des pôles.

Cela traduit aussi la volonté du ministère de rapprocher les filières professionnelles des filières fédérales.

La vraie nouveauté du PES réside en la création des structures associées qui se subdivisent en plusieurs configurations possibles :

- structures familiales

- structures privées

- centres formateurs

- clubs élite

- centres locaux d’entraînement

- …

La liste n’est pas close, les différentes appellations étant propres à chaque fédération. Ces nouvelles structures devront être en

mesure d’assurer une formation sportive solide en garantissant également une formation scolaire et universitaire de qualité, de

même qu’un suivi médical efficient.

Fiche 4


Les Parcours de l’Excellence Sportive

en Rhône alpes

Etat des lieux

62 structures PES

- 9 pôles France

- 26 pôles espoir

- 14 structures associées

- 13 centres de formation de clubs

professionnels (CFCP)

En 2011, 8 nouvelles structures issues

du PES sont reconnues, dans les

disciplines escalade, lutte, karaté,

triathlon, hockey sur glace, patinage.

Très majoritairement sous forme de

club, elles ont un cahier des charges

similaire dans la philosophie à celui

des pôles avec l’entrainement des

sportifs à assurer, ainsi que leur

formation scolaire et leur suivi médical.

Ces préconisations sont tout de même

allégées au regard de la situation des

clubs et de leurs ressources humaines.

Modalités d’intervention de la DRJSCS Rhône-Alpes pour les

structures du PES

1. Labellisation :

La DRJSCS est l’organe territorial compétent pour attribuer le label attestant de la qualité

de la structure.

La DRJSCS et la direction technique nationale émettent chaque année un avis envoyé

au ministère qui accorde (ou pas s’il y a manquement au cahier des charges), le label

correspondant à la structure (France, espoir, structure associée).

Pour les CFCP, il s’agit d’un agrément accordé pour 4 ans suivant un processus identique

(avis croisés de la DR et de la DTN).

2. Accompagnement / Financement des Pôles et Structures Associées :

La DRJSCS participe au financement de l’encadrement sportif et médical.

Le partenariat existant entre le Conseil régional Rhône-Alpes et l’État permet aussi

d’allouer des aides dans le domaine du matériel, des déplacements ou des stages.

La DRJSCS et le conseil régional participent aussi au soutien scolaire des élèves des

structures, contribuant ainsi à la réalisation du double projet.

A ce titre, il faut également souligner la collaboration de la DRJSCS avec les 2 rectorats,

qui à leur tour peuvent flécher des aides sur les établissements scolaires référents des

Parcours Excellence Sportive.

Une visite annuelle systématique de la DRJSCS des structures du PES permet d’avoir une

vision régulièrement actualisée et pertinente de la situation.

> ZOOM

Pôle France de ski Albertville

> ZOOM

Structure Associée

Encadrement sportif : 16 entraîneurs

Interview : Rémi Sella cadre de la FFS

“Le pôle France de la FFS, pour les disciplines du ski alpin,

snowboard et freestyle, s’appuie pour le double projet sur trois

établissements scolaires, dont le lycée Jean Moulin à Albertville

qui regroupe l’élite du ski français dans la discipline du ski

alpin plus particulièrement. C’est ici que les athlètes trouvent

le meilleur compromis pour assurer de front études et carrière

sportive.

Le plus de cette structure est indéniablement la scolarité décalée

et étalée.

- Décalée car la scolarisation se fait d’avril à novembre, laissant

libre toute la période hivernale pour les compétitions.

- Etalée car le cycle secondaire se fait en 4 ans au lieu de 3 ans,

permettant une modularité dans les emplois du temps.

A noter en plus, une flexibilité à certaines périodes clés de

l’entrainement, pour s’adapter aux conditions climatiques si

besoin.

Tout cela est possible grâce au soutien de l’éducation nationale

qui met à disposition des moyens et une équipe pédagogique

spécifique.“

Centre Local d’Entrainement Escalade Annecy

Encadrement sportif : 1 entraîneur breveté d’Etat

Interview : Régine Policard, responsable du CLE

“Devenir centre local d’entrainement apporte au club une

reconnaissance de son engagement pour l’escalade de

compétition. Être reconnu pour mettre en place de façon

pérenne le cadre nécessaire au parcours de l’excellence sportive

(équipements performants, financement…).

Cela motive et conforte les dirigeants bénévoles à poursuivre

dans ce sens. Obtenir une écoute et un soutien financier aide le

club à avoir une vision sur le long terme ; de la détection au haut

niveau.

Apporter les meilleures conditions d’entraînement dans le

respect de la santé et de la scolarité c’est aussi pour obtenir l’aval

des parents. Le jeune sportif peut donc s’engager sereinement

dans son parcours d’excellence sportive.

En résumé :

Etre reconnu pour être entendu

Etre entendu pour être soutenu

Etre soutenu pour rester motivé

Etre motivé pour accompagner

Etre accompagné pour réussir.“

Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Rhône-Alpes - 245, rue Garibaldi - 69422 Lyon cedex 03


D R J S C S

R H O N E - A L P E S

SPORTS

HAUT NIVEAU

repères & actions

santé & sports de haut niveau

La recherche d’un état de santé optimal grâce à un réseau de

professionnels de santé compétents et impliqués en Rhône-Alpes

La santé des sportifs,

un suivi cohérent

Des réunions regroupant les

professionnels de la santé et du sport

en charge des sportifs de haut niveau

sont organisées par la DRJSCS.

Elles réunissent les personnels des

Plateaux Techniques de Médecine du

Sport (PTMS) et les équipes médicales

et sportives encadrant les pôles Espoir

et France dont le suivi est réalisé

sur ces PTMS. Les réunions sont

organisées annuellement par PTMS.

Ce temps d’échanges professionnels

entre les équipes de pôles et celle du

PTMS permet de faire le point sur la

saison écoulée et les éventuels points

à améliorer.

J.F. LUCIANI (médecin du sport,

responsable du PTMS de l’hôpital

Edouard Herriot LYON) :

« Le rôle des professionnels de santé

auprès des SHN est de permettre au

sportif de préserver sa santé et de

pratiquer sa discipline dans de

bonnes conditions de sécurité :

la performance sur le long terme ».

Equipes médicales auprès

des structures des PES

Les sportifs de haut niveau des

structures du PES bénéficient d’un

encadrement médical de proximité.

L’équipe est composée d’un médecin

et le plus souvent au minimum d’un

kinésithérapeute. Elle peut être

complétée par un psychologue, un

diététicien... Le médecin coordonne

l’équipe et organise le suivi des sportifs

tant en ce qui concerne la surveillance

médicale réglementaire que la prise en

charge des pathologies et les aspects

préventifs (prévention des blessures,

de la fatigue…).

En Rhône-Alpes cette présence santé

au plus près des sportifs de haut niveau

représente pour les pôles Espoirs et les

pôles France:

> 21 Médecins

> 23 Kinésithérapeutes

> 4 Psychologues

> 2 Préparatrices mentales

> 2 Diététiciennes

> 1 Sophrologue

La DRJSCS participe au financement

de ces équipes en ce qui concerne les

aspects de coordination et de prévention.

Plateaux Techniques de

Médecine du Sport

En Rhône-Alpes le Suivi Médical

Réglementaire (SMR) des sportifs en

structure est le plus souvent réalisé

sur l’un des 4 plateaux techniques

référents de la DRJSCS. Ce sont des

structures hospitalières (CH d’Albertville

Moutiers, CHU de Grenoble, CHU de

Lyon, CHU de Saint Etienne) expertes en

médecine de l’exercice et du sport. Les

personnels de ces structures (médecins,

infirmières, techniciens, psychologues,

diététiciennes, kinésithérapeutes…)

reçoivent les populations des parcours

de l’excellence sportive tant pour la

réalisation du SMR que pour la prise

en charge de pathologie ou le suivi de

l’entraînement.

Une coordination entre ces plateaux

techniques est mise en place depuis

plusieurs années permettant de

travailler à la cohérence des actions

au niveau régional. Les médecins

responsables de ces structures sont

réunis régulièrement autour de thèmes

tels que : le suivi médical, la prévention,

l’enseignement, la recherche…

Coordonnées des PTMS agréés pour le

suivi des SHN en Rhône-Alpes :

http://www.rhone-alpes.drjscs.gouv.fr/

IMG/pdf/PTMS_RA_liste_2012.pdf

Le Suivi Médical Réglementaire (art L231-6 du code du sport, arrêté du 11 février 2004, arrêté du 16 juin 2006)

Les sportifs de haut niveau bénéficient d’un Suivi Médical Réglementaire mis en place par la loi Buffet (1999).

Quelle que soit leur discipline, un socle commun d’examens doit être réalisé régulièrement tout au long de leur carrière.

Un bilan initial (avant l’entrée sur la liste) est réalisé dans les 3 mois qui précèdent l’entrée sur liste.

Une partie de ce bilan est ensuite répétée deux fois par an.

Il comprend un examen médical réalisé par un médecin

du sport comportant notamment :

-un bilan anthropomorphique

-un bilan diététique

- un bilan psychologique

- une recherche par bandelette urinaire

(protéinurie, glycosurie, nitrites, hématurie)

Il comprend également :

-un électrocardiogramme

- une échographie cardiaque

- un bilan dentaire

- une épreuve maximale d’exercice.

Pour certaines disciplines des examens supplémentaires sont demandés.

Fiche 5


Au-delà du soin, l’accès à la prévention

et à l’éducation à la santé…..

Les rythmes de vie, la prévention des blessures,

du dopage et des conduites dopantes, des

conduites à risque…

Le suivi médical réglemenaire et la présence de l’équipe médicale

de la structure participent à la prévention des blessures et accidents

liés à la pratique sportive intensive. Une prévention plus globale

doit également être mise en place. Ainsi le cahier des charges des

structures des parcours prévoit la réalisation au minimum une fois

par an d’une intervention collective sur la thématique de l’hygiène

vie et une sur celle du dopage.

Au-delà de ces temps fort les équipes sportives et médicales

encadrant les structures œuvrent à la prévention dans leurs actions

quotidiennes auprès des sportifs.

Les plateaux techniques participent également à cette dimension

de prévention et de promotion de la santé

Marie Philippe ROUSSEAUX-BLANCHI (médecin du sport,

responsable du PTMS d’Albertville) :

« L’ensemble du suivi permet de mettre en place des actions

de prévention individualisées et adaptées à chaque discipline

sportive ».

Réseau PREVDOP

Un réseau d’acteurs de prévention du dopage et des conduites

dopantes a été mis en place en Rhône-Alpes par la DRJSCS,

l’Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé et

l’Antenne Médicale de Prévention du Dopage.

Ce réseau propose des interventions adaptées au contexte et aux

spécificités du public sous forme :

- d’accompagnement méthodologique à la mise en place d’actions,

à la recherche de financement ;

- d’intervention auprès des publics avec les outils adaptés.

Il est intervenu auprès d’une dizaine de structures des parcours en

ayant formulé la demande en 2011-2012.

Vous pouvez télécharger le livret de présentation du réseau :

http://www.rhone-alpes.drjscs.gouv.fr/IMG/pdf/livret-PREVDOPdef.pdf

Témoignage de Cécile Locatelli : coordonnatrice du pôle Espoir

de foot féminin (Vaulx en Velin)

« L’intervention sur la lutte contre le dopage a permis aux joueuses

du pôle espoir foot féminin de Vaulx-en-Velin de prendre conscience

des écarts entre les valeurs positives du sport et celles qui sont

néfastes et véhiculées parfois dans la pratique. De plus en tant

qu’entraîneur cela m’a encouragé à entretenir une attitude

défavorable envers le dopage, à sensibiliser l’entourage de la sportive

et améliorer l’environnement de celle-ci au sein du pôle espoir ».

antenne médicale de prévention du dopage Rhône-Alpes

Les AMPD ont été mise en place à partir de 2001 avec pour missions notamment le soin, la prévention, l’information et la recherche en ce qui

concerne le dopage et les conduites dopantes. Les AMPD sont financées via le Centre National de Développement du Sport.

L’AMPD Rhône-Alpes a la particularité de comporter 3 sites implantés dans 3 des PTMS référents de la DRJSCS (CHU de Grenoble, Lyon et Saint

Etienne). La coordination est réalisée par le site de Grenoble.

Les consultations à l’AMPD sont gratuites et peuvent être anonymes.

Les coordonnées des sites de l’AMPD Rhône-Alpes :

Site Médecin responsable Coordonnées téléphoniques Coordonnées électroniques

GRENOBLE Dr Michel GUINOT 04 76 76 93 03 ou 04 76 76 93 04 MGuinot@chu-grenoble.fr

Secrétariat : DRoux@chu-grenoble.fr

LYON Dr Bernard BRUNET 04 72 11 91 01 ou 04 72 11 76 09 bernard.brunet@chu-lyon.fr

SAINT ETIENNE Dr Roger OULLION 04 77 12 73 73 roger.oullion@univ-st-etienne.fr

Témoignage du Dr Brunet, Dr Guinot et Dr Oullion (médecins de l’AMPD Rhône-Alpes) :

« Les sportifs sont amenés à consulter un médecin de l’antenne médicale de prévention du dopage s’ils ont fait l’objet d’une sanction pour dopage

(obligation réglementaire avant la reprise des compétitions) ou spontanément, notamment en cas d’inquiétude :

- lorsqu’ils sont des usagers de produits dopants

- lorsqu’ils s’interrogent sur une consommation de produits en vue d’améliorer leurs performances.

Cette consultation permet notamment au sportif d’évaluer si cette consommation a des retentissements sur sa santé physique mais aussi

psychologique.

Par ces consultations, l’AMPD aide et accompagne les personnes dans une optique de préservation de leur santé. »

Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Rhône-Alpes - 245, rue Garibaldi - 69422 Lyon cedex 03


Pour plus d’informations

Service Sport de Haut Niveau de la DRJSCS

Secrétariat :

Josette CARRET

Tél : 04 72 61 34 71

Mail : drjscs69-haut-niveau@drjscs.gouv.fr

Suivi individuel des Sportifs de Haut Niveau

Conseillers :

Sébastien COUTANT : sebastien.coutant@drjscs.gouv.fr

Boris SAUNIER : boris.saunier@drjscs.gouv.fr

Suivi des Parcours de l’Excellence Sportive

Conseiller :

Bruno BOYER : bruno.boyer@drjscs.gouv.fr

Santé et Sport de Haut Niveau

Médecin conseiller :

Maud OTTAVY : maud.ottavy@drjscs.gouv.fr

Site internet de la DRJSCS Rhône-Alpes :

http://www.rhone-alpes.drjscs.gouv.fr

Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Rhône-Alpes

245, rue Garibaldi

69422 Lyon cedex 03

Création :

SPORTS

HAUT NIVEAU

repères & actions

More magazines by this user
Similar magazines