Un patrimoine d'exception très prisé - (CCI) de Montauban

montauban.cci.fr

Un patrimoine d'exception très prisé - (CCI) de Montauban

LE JOURNAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DE MONTAUBAN ET DE TARN-ET-GARONNE

www.montauban.cci.fr

Tourisme

Un patrimoine

d'exception

très prisé

ACTUALITÉS

Comment et

où consomment

les Tarn-et-Garonnais

(p.3)

ILS OSENT

Albaflor et Bioflore :

de la chimie au bio !

(p.12)

PRATIQUE

NACRE : nouvelle aide

à la création/reprise

d'entreprises (p.20)

FORMATION

Le challenge EGC (p.28)

N°94 - JUIN 2010

La CCI fait le bilan pour mieux préparer l'avenir ! (P.15-19)


Sommaire

Actualités ........... P.2 P2

▶ Marché immobilier : les fondations

de la reprise en 2010

▶ Enquête commerce : comment

et où consomment les Tarn-et-Garonnais ?

▶ Tourisme : un bâti de caractère très prisé

▶ Export :La Tunisie, partenaire

commercial n°1

▶ Le Nynja fait décoller Best Off !

▶ Intégrez de nouvelles compétences

avec Ardan !

▶ E-commerce, E-tourisme : au service

du développement des entreprises

Ils osent ! .......... P.12

▶ Albaflor et Bioflore : de la chimie au bio

Dossier .............. P.15

▶ Bilan de mandature : le CCI fait le bilan

pour mieux préparer l'avenir

Pratique ............ P.20

▶ NACRE : nouvelle aide à la création/

reprise d'entreprises

▶ Comment transmettre votre entreprise ?

▶ 2 e Rencontre Métier Emploi Territoire

du Pays Midi-Quercy

▶ Faciliter l'insertion professionnelle

des jeunes

Formation ......... P.27

▶ Challenge EGC : Apprendre

à Entreprendre, Gérer et Communiquer

▶ EGC Montauban : parrainage unique

et authentique signé Prooftag

▶ Choisir l'alternance pour former

et fidéliser vos futurs salariés

▶ AXA : une nouvelle formation

de conseiller en assurance et épargne

CCI Infos • Revue trimestrielle de la Chambre de Commerce et

d’Industrie • 22 allées de Mortarieu - BP 527 - 82065 Montauban

Cedex - Tél. : 05 63 22 26 26. Fax : 05 63 22 26 29 - E-mail : cci82@

montauban.cci.fr - site Internet : www.montauban.cci.fr • Directeur

de la publication : Jean-Louis Marty • Rédaction : Corinne Laval-

Duboul - Commission de la communication • Éditeur : ATC-

Edimétiers. Tél. : 03 87 69 18 18 • Régie publicitaire :

ATC-Edimétiers - Cédric Jonquières - Tél. : 06 10 34

81 33 • Rédaction graphique : Pixel Image • ISSN :

2103-8821 • Impression : Groupe Socosprint

imprimeurs / 88000 Épinal - Certifiée PEFC CTP/1-

013. Ce produit est issu de forêts gérées durablement

et de sources contrôlées.

Mesurons le passé pour

mieux préparer l’avenir !

La CCI de Montauban et de Tarn-et-Garonne représente en 2010

les 8 056 entreprises du département inscrites au Registre du

Commerce et des Sociétés, (7 044 entreprises inscrites en 2005).

Une progression qui atteste, malgré le contexte économique

particulièrement difficile, du réel développement économique

en Tarn-et-Garonne, avec plus de 1 000 entreprises créées sur la

période !

En dépit des radiations et cessations d’activités enregistrées

parallèlement sur cette même période, le solde reste largement

positif et en augmentation de 14 %.

Cinq ans après l’annonce du plan de mandature 2005-2009,

qu’en est-il des principales réalisations de la CCI sur cette

période ?

On retiendra des faits marquants et des chiffres parlants évoquant

un large panel de services et de prestations proposés aux

entreprises, aux porteurs de projets et aux collectivités locales

en termes de :

■ création, transmission, développement d’entreprise ;

■ production d’information économique ;

■ développement de formations diplômantes de niveau Bac à

Bac + 5.

Sous la conduite de Michel Martin, co-président de la

Commission Communication, un groupe d’élus consulaires

fortement attaché au « savoir-faire et au faire-savoir » de la CCI,

a choisi de vous présenter les grandes lignes du travail effectué

grâce à l’engagement des chefs d’entreprise élus et à l’expertise

des permanents de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de

son Centre de Formation.

Jetons un dernier coup d’œil dans le rétroviseur pour mieux

préparer l’avenir !

Franck ARAKELIAN, Christiane LECORRE-GUIRBAL,

Michel MARTIN, Éric MAURANES, Joël MOITIÉ,

Jean-Christophe RABES,

Les membres du groupe de travail « Bilan de Mandature 2005-2009

Horaires d'ouverture de la CCI

▶ Accueil général

Du lundi au jeudi,

de 8 h 30 à 12 h

et de 13 h 30 à 18 h.

Le vendredi, de 8 h 30

à 12 h et de 13 h 30

à 17 h 30.

▶ Centre de

Formalités des

Entreprises (CFE)

Du lundi au vendredi,

de 9 h à 11 h 30 et de

13 h 30 à 16 h. Fermé

le jeudi après-midi.

▶ CFE Autoentrepreneur

Du lundi au vendredi,

de 9 h à 11 h 30

▶ Doc-Info

Du lundi au vendredi,

de 9 h 30 à 12 h

et de 13 h 30 à

17 h 30.

Fermeture à 16 h

le vendredi.

Tél. : 05 63 22 26 26.

▶ Point A

Du lundi au vendredi,

de 9 h à 11 h 30

et de 13 h 30 à 17 h.

Les informations données dans ces pages ne peuvent en aucun cas se substituer à une recommandation

personnalisée. Les textes publiés sont indicatifs et ne sauraient engager la responsabilité de

l’éditeur, ni celles des experts cités.

ÉDITORIAL

1


ACTUALITÉS

INDICATEURS

ÉCONOMIQUES

Indices du Coût à la Construction

ICC, de référence des loyers IRL,

des loyers commerciaux ILC

▶ 4 e trimestre 2009

1507 (-1,05*)/ 117,47 / 101,07

▶ 3 e trimestre 2009

1502/ 117,41 / 101,21

▶ 2 e trimestre 2009

1498/ 117,59 / 102,05

▶ 1 er trimestre 2009

1503 / 117,70 / 102,73

▶ 4 e trimestre 2008

1523 / 117,54 / 103,01

*Les évolutions mentionnées sont sur un an.

Nouveauté : l’article 47 de la Loi

de modernisation de l’économie

du 4 août 2008 instaure l’indice

des loyers commerciaux (ILC). Le

décret n°2008-1139 du 4 novembre

2008 définit les activités concernées :

toutes activités commerciales y compris

celles exercées par les artisans.

Sont exclues du champ les activités

commerciales exercées dans des

locaux à usage exclusif de bureau,

y compris les plates-formes logistiques,

ainsi que les activités industrielles.

Rappelons que l’indice des loyers

commerciaux ne substitue pas à

l’indice du coût à la construction.

En conséquence, les parties doivent

choisir de faire référence au nouvel

indice pour qu’il s’applique.

▶ Plus d’infos sur www.insee.fr

ICC / Base 100 au 4 e trimestre 1953

IRL / Base 100 au 4 e trimestre 1998

ILC / Base 100 au 1 er trimestre 2008

Indice mensuel des prix

à la consommation (Ensemble

des ménages avec tabac)

Base 100 en 1998

▶ Mars 2010 : 120,94

(variation sur un an : + 1,6 %)

▶ Février 2010 : 120,36

▶ Janvier 2010 : 119,69

▶ Décembre 2009 : 119,96

▶ Novembre 2009 : 119,64

Valeur du Smic au 1 er janvier 2010

▶ horaire brut : 8,86 €

▶ mensuel brut pour 151,67 heures

(35 heures) : 1343,77 €

Plafond Sécurité Sociale

au 1 er janvier 2010

▶ Mensuel : 2885 €

▶ Annuel : 34620 €

▶ Informations disponibles

à DOC-INFO au 05 63 22 26 15

MARCHÉ IMMOBILIER

Les fondations

de la reprise

en 2010

La Chambre Interdépartementale des Notaires, représentée

en Tarn-et-Garonne par Maître Renaud, fait le point sur

les tendances de l’immobilier en 2009 et 2010.

Dans quel contexte national

se trouve le marché immobilier

depuis 2009 ?

En France, l’année 2009 a été marquée

par une baisse notable du volume des

ventes tous secteurs confondus, allant de

13 % pour le foncier à 25 % dans le

secteur des appartements anciens. La

Loi Scellier a néanmoins eu un effet

positif sur les investissements dans l’immobilier

neuf. De même, la politique de

baisse des taux d’intérêts bancaires a

permis une légère reprise générale au

2 e semestre.

Dans le Tarn-et-Garonne, l’année 2009,

dans le prolongement de l’année 2008,

aura été marquée par une forte dégradation

du volume des transactions immobilières,

malgré un rebond notable au

cours du 4 e trimestre. Parallèlement, les

prix varient à la baisse tout secteur

confondu, une tendance particulièrement

marquée sur le marché du collectif

(-10,4 % en un an).

Quelles sont les perspectives 2010 :

vers un regain de confiance ?

Si le marché a bénéficié en 2009 des

mesures mises en place par les pouvoirs

publics, après un marché frémissant

durant le 1 er trimestre, l’année 2010

pourrait annoncer un retour vers la normale.

Une reprise des échanges et la

stabilisation des prix sont à envisager.

Le premier trimestre 2010 ne marque

certes pas de baisse du volume des ventes

par rapport à l’année précédente,

mais il ne témoigne pas non plus d’une

reprise foudroyante.

Les petits appartements et le centre-ville

sont privilégiés par les acquéreurs.

Quel a été le marché le plus

fortement affecté par la crise ?

Plus touché que dans les départements

voisins, le marché des appartements, le

« collectif » dans le Tarn-et-Garonne,

affiche une baisse des prix de 10,4 %,

pour un prix moyen de 1 277 €/m 2 .

Les prix sont légèrement plus élevés sur

la ville de Montauban (1 303 €/m 2 ) qui

représente à elle seule 83 % des ventes.

À noter cependant : malgré la forte baisse

accusée en 2009, le marché des appartements

a gagné 16,7 % en 5 ans.

Qu’en est-il au niveau des maisons ?

Les maisons anciennes accusent une baisse

du prix moyen de 6,2 % en 2009, le secteur

de Quercy Ouest est fortement touché

(-11,7 %) tandis que le secteur Garonne et

confluent semble tirer son épingle du jeu

(-3,7 %). De même pour un prix de vente

moyen de 150 600 €, on note un écart de

près de 45 % entre les prix à Montauban

(169 500 €) et un secteur comme Gascogne

(116 100 €). Les cinq pièces dominent le

marché, malgré une situation très variable

selon le degré d’urbanisation du secteur.

ZOOM SUR…

Terrains à bâtir ?

Le marché se maintient. Le prix moyen

de vente des terrains à bâtir est de

50 300 €, en baisse d’à peine 3,2 % par

rapport à l’an dernier. Le secteur Sud

Tarn-et-Garonne demeure le plus cher

(59 700 €). La majorité des ventes

(66 %) concerne des terrains entre

900 m 2 et 2 500 m 2 . Exception notable :

le secteur Garonne et confluent, du fait

de ses prix attractifs, favorise l’achat de

terrains plus vastes (26 % des ventes

entre 2 500 m2 et 5 000 m 2 ).

2


ENQUÊTE COMMERCE

Comment et où consomment

les Tarn-et-Garonnais ?

Attendue par nombre de commerçants,

l’enquête sur la

consommation des ménages

réalisée par le cabinet AID Observatoire

à la demande de la CCI permet

aujourd’hui de mieux connaître les

dépenses des ménages et le potentiel de

développement de la consommation en

Tarn-et-Garonne.

Depuis la réunion de présentation du

8 avril dernier à la CCI, plusieurs entreprises

déjà se sont procuré les résultats

de cette enquête afin d’affiner leur stratégie

commerciale.

Autant d’éléments importants et chiffrés

qui ressortent des résultats de l’étude

menée auprès de 600 ménages tarn-etgaronnais.

Autre réalité que l’étude permet

aujourd’hui de relativiser : l’évasion

commerciale vers l’agglomération toulousaine,

qui reste relativement faible et

ne représenterait que 13 %. Via une liste

de 39 produits et au travers de l’opinion

exprimée des consommateurs sur les

différents pôles commerciaux et villes

du département, les objectifs affichés par

cette enquête recouvrent la valorisation

des dépenses des ménages, l’identification

des flux et la qualité des pôles commerciaux

dont nous disposons en Tarnet-Garonne.

▶ Contact CCI :

Mathieu Albert au 05 63 22 26 26

Mieux connaître les comportements d’achat des consommateurs pour affiner une stratégie

commerciale, tel est le but de l’enquête réalisée par la CCI et mise au service des

entreprises.

ACTUALITÉS

ZOOM SUR…

Dans le pneu depuis 3 générations !

Société Taquipneu - 31 agences dans le Grand Sud - 50 millions de CA - 280 salariés

« Chez Taquipneu, on est en veille permanente et en recherche d’informations stratégiques sur la consommation,

l’attractivité des zones commerciales, le profil des consommateurs, etc. Inutile de vous dire que les

résultats de cette enquête sur la consommation des ménages nous ont tout de suite sautés aux yeux ! Nous

ne sommes pas vraiment surpris par ses résultats mais, grâce à cette enquête, nous disposons aujourd’hui

de chiffres et d’éléments précis très intéressants pour affiner notre stratégie commerciale et nos plans de

développement. Il y a beaucoup d’informations exploitables. Notre société a vu son nombre d’implantations

multiplié par deux depuis l’an 2000. Nous avons une forte croissance sur le marché du pneumatique pour

les professionnels et les particuliers. Nous équipons tous types de véhicules à pneumatiques, même les plus

insolites comme ceux de la pente d’eau de Montech ! Nous sommes en veille et en action permanentes par rapport à une volonté de croissance

affichée. Nous mettons donc tout en œuvre pour nous donner les moyens de nos ambitions. L’enquête va nous aider à mettre en place divers outils

adaptés à nos cibles. Dans cet objectif de développement externe, il est pour nous essentiel de disposer d’informations concrètes sur les zones

commerciales actuelles et futures. Certains éléments viennent confirmer nos a priori et consolident nos projets. L’enquête nous permet aussi de faire

le point sur une zone où nous sommes implantés pour vérifier s’il est opportun ou non de développer certaines agences ou plutôt de chercher une

nouvelle implantation dans une autre zone plus attractive. »

3


ACTUALITÉS

TOURISME

Un bâti de caractère très prisé

Riche et varié le patrimoine foncier du département est une source de revenus complémentaire

qui, depuis plus de 50 ans, s’est beaucoup développée en Tarn-et-Garonne, notamment sous

le label « Gîte de France » présidé depuis 2008 par Adrien de Santi. Sa profession : architecte,

son engagement : sauvegarder le patrimoine et la créer de l’activité économique et touristique en

Tarn-et-Garonne. CCI Infos a souhaité zoomer sur le devenir du bâti de caractère en Tarn-et-Garonne.

Quelle est selon vous la particularité

touristique du Tarn-et-Garonne ?

Le département a un atout considérable :

son patrimoine exceptionnel. Nous disposons

d’un bâti de caractère et d’une

diversité rare : maisons de pierres du

Quercy, fermes, châteaux, pigeonniers

de différentes architectures et en nombre

important, etc. Nous avons un patrimoine

architectural extrêmement riche

et complet et il faut le garder.

Quel est le devenir du bâti

de caractère ?

Je suis très pessimiste et très frustré parfois

quand je vois la beauté de certains lieux du

département qui tombent en ruine ! L’hébergement

de caractère (de toute petite

taille comme les pigeonniers ou de grande

taille comme les quercynoises) est très

prisé. Beaucoup de touristes recherchent

ce type de biens à louer et nous enregistrons

tous les ans plus de demandes que

d’offres. Nous avons, j’en suis sûr, un

potentiel énorme non exploité et je pars

« en croisades » pour le faire savoir !

Que conseillez-vous aux

propriétaires de bâti de caractère ?

Je leur conseille de profiter des aides qui

existent depuis 1997 pour les aider à

restaurer leur patrimoine. En transformant

une habitation en gîte, nombreux

sont ceux qui ont réussi à sauvegarder un

patrimoine familial tout en créant une

ZOOM SUR…

Le camping en Tarn-et-Garonne

activité commerciale secondaire et parfois

même principale. Nous avons en

Tarn-et-Garonne quelques exemples de

gîtes qui fonctionnent toute l’année et

qui constituent pour leurs propriétaires

une activité commerciale rentable principale.

Gîte de France peut être une

solution pour ne pas laisser dormir ou

carrément dépérir une richesse architecturale

inestimable.

Qu’apporte de plus le fait

d’être labellisé Gîte de France ?

Gîte de France est le troisième label en

notoriété après le groupe ACCOR et Center

Park. Le réseau dispose de toute une

panoplie de services : depuis les demandes

de subventions pour des restaurations, en

passant par la centrale de réservation

L’association des campings de Tarn-et-Garonne qui regroupe une douzaine de bonnes adresses

vous accueille chaleureusement sur son nouveau site Internet. Elle vous invite à découvrir et

à profiter de la qualité des emplacements pour tentes, caravanes et camping-cars, ainsi que

du confort des chalets, mobile-homes, cottages et autres « bungatoiles »… En escapade

« week-end », en courts séjours thématiques ou pour se mettre au vert en famille une semaine,

le site donne une image dynamique et qualitative du camping en Tarn-et-Garonne.

www.campings-tarnetgaronne.com

EN CHIFFRES

Potentiel et taux

de fréquentation

des Gîtes en Tarnet-Garonne

?

La capacité d’accueil est d’environ

1 400 personnes pour 300 gîtes, 650

personnes en chambre d’hôtes et 300 en

camping labellisés. Le taux d’occupation

moyen annuel est de 13, 5 semaines

par an sachant que certains gîtes sont

occupés près de 20 semaines par an

pour le bâti de caractère (soit presque 5

mois de l’année).

nationale que nous avons créée, jusqu’à la

gestion des sinistres, nous gérons tout

« clé en main » pour nos adhérents. Le

choix du label est une plus-value indiscutable.

Le réseau est connu dans toute la

France et jouit d’une excellente réputation

à l’étranger. C’est un plus pour tout de

suite capter une clientèle attirée par ce

type d’hébergement. Nous sommes très

complémentaires des restaurateurs et

hôteliers et nous établissons certains partenariats

avec les professionnels car la

clientèle des gîtes est « le client idéal »,

très consommateur de services en tous

genres.

4


ZONE NORD DE MONTAUBAN

Plan de déplacements

inter-entreprises (PDIE)

L’augmentation du trafic automobile aux abords et au sein même de la zone industrielle Nord rend

aujourd’hui plus difficile l’accessibilité aux entreprises et aux commerces qui la composent.

Fort de ce constat, la CCI a lancé

une enquête auprès de 447 entreprises

pour initier un Plan de

Déplacement Inter-Entreprises (PDIE).

Le but est d’améliorer la fluidité et l’accessibilité

de la zone pour les salariés,

les clients et les fournisseurs. Le PDIE

permettra d’offrir des possibilités nouvelles

dans les choix liés aux déplacements

et contribuera à renforcer le

confort et la sécurité sur les axes routiers

très fréquentés à certaines heures.

L’élaboration du PDIE se décompose en

trois phases qui seront mises en place

d’ici septembre 2010.

■ Phase 1 : Diagnostic de la situation

actuelle (analyse terrain, collecte de

données, étude des potentiels d’utilisation

pour chaque mode de déplacements,

etc.).

■ Phase 2 : Enquête auprès des entreprises

et des salariés de la zone pour mieux

connaître les pratiques et les attentes de

chacun.

■ Phase 3 : Élaboration en commun d’un

plan d’action.

Dès octobre 2010, des actions seront

proposées pour la sécurité de tous les

usagers de la zone Nord.

Enjeux multiples du PDIE :

■ Améliorer les conditions d’accès à

l’entreprise pour les clients, salariés et

fournisseurs.

■ Optimiser les coûts de déplacements

réduire les risques routiers.

■ Diminuer les émissions de gaz à effet

de serre.

■ Proposer des déplacements et solutions

alternatives.

▶ Contact CCI :

Vincent Garnaud au 05 63 22 26 18

ACTUALITÉS

Catherine et Damien veulent plus de performance dans leur activité.

Nous les accompagnons

dans leurs choix énergétiques.

* Prix d’un appel local sauf surcoût imposé par votre opérateur de téléphonie. EDF SA au capital de 924 433 331 € – 552 081 317 RCS PARIS – Siège social : 22-30, avenue de Wagram 75008 Paris – Photo : © G. de Boismenu

94%

Pour tous les professionnels, comme pour Catherine et Damien

restaurateurs à Paris 18 e , la recherche d’efficacité est une préoccupation

quotidienne. EDF Pro les accompagne dans cette démarche en les conseillant

sur des solutions économes en énergie (en matière d’éclairage, de climatisation

réversible, de chauffage...) qui les aident à gagner en performance

et à développer leur activité.

Contactez EDF Pro au 0810 333 776 *

ou rendez-vous sur edfpro.fr

L’énergie est notre avenir, économisons-la !

Ces résultats sont issus des études : EDinstitut réalisée en mai-juin 2008 auprès

d’un échantillon de 14 045 clients et l’Enquête en ligne réalisée en avril 2009 par

Bearing Point et TNS Sofrès auprès de 4 000 clients et usagers représentatifs de

la population française.

5


ACTUALITÉS

EXPORT

La Tunisie : partenaire commercial n° 1

Dans le cadre du développement de vos projets à l’international, la CCI de Montauban et de Tarn-et-Garonne

vous propose de participer à la Mission de Prospection Multisectorielle du 17 au 21 octobre 2010.

La Tunisie représente un débouché

commercial non négligeable.

La France en est le premier

partenaire commercial : premier client

et premier fournisseur. De plus, ce

pays présente de nombreux avantages :

la proximité géographique, la francophonie,

la stabilité économique et la

croissance soutenue depuis plusieurs

années en font une destination porteuse

Le Nynja fait décoller Best Off !

En 1909, Louis Blériot entrait

dans l’histoire en traversant la

Manche aux commandes de

son aéroplane « ultra léger ». Un siècle

plus tard, c’est Philippe Prévot qui,

lui aussi, fait un exploit technique et

commercial. Aux commandes de la

société Best Off, le Montalbanais fait

faire le tour du monde à son ULM

Skyranger déjà vendu à plus de 1 200

exemplaires aux quatre coins du globe.

Cinq titres de champion du monde et

toutes les certifications françaises et

internationales sont à son palmarès.

Philippe Prévot revient sur les raisons

de ce succès et présente le dernier né

de la famille : le Nynja… qui se prépare

lui aussi à faire son tour du

monde !

À quoi tient le succès du

Skyranger ?

« Le succès tient aux qualités et aux

performances techniques reconnues

qu’offrent nos appareils aux amateurs

d’aviation de loisirs. Le Skyranger est

cinq fois vainqueur des championnats

www.bestoffaircraft.com

du monde, ce qui est inégalé à ce jour

et prouve les qualités de vol, de performance

et de fiabilité de ces appareils.

Notre "jeune" société a réussi à obtenir

les certifications les plus exigeantes.

Best Off conçoit et fabrique des

kits d’ULM et d’avions, en partie

fabriqués en sous-traitance par des

entreprises de la région, notamment

pour la fabrication de pièces en aluminium

ou aciers spéciaux (société Goubier

à Montauban), la sellerie habillage

intérieurs (société Guillem à Albias).

Notre volonté est de rapatrier un maximum

de fabrication en local. »

d’échanges. Pour ce déplacement, la

CCI organise pour chacune des entreprises

participantes un programme de

rendez-vous avec des contacts ciblés à

partir d’un cahier des charges renseigné

par vos soins et validés avec notre

consultant sur place. Une demande de

labellisation Ubifrance a été déposée et

devrait permettre, si elle est accordée,

de bénéficier d’une subvention pouvant

atteindre 50 % du coût de participation.

Si cette mission entre dans vos

objectifs de développement 2010, nous

vous invitons à prendre contact avec

Nadine Mothes.

▶ Contact CCI :

Nadine Mothes au 05 63 22 26 18

ou n.mothes@montauban.cci.fr

Recherche et innovation permanentes

: possible pour une PME ?

« Best Off travaille en partenariat avec

des écoles aéronautiques de Toulouse

(Sup et Aero, Ensica, Université) dans

le but permanent de concevoir, de tester

et d’améliorer les qualités structurelles,

aérodynamiques des appareils. Plusieurs

brevets sont déposés chaque

année. À notre grande satisfaction, le

Skyranger est devenu la référence de

simplicité de conception, de rapidité de

montage, et de robustesse des ULM. »

Et vos performances à l’export ?

« Le résultat a été long à venir mais il

est aujourd’hui assez exceptionnel : le

Skyranger s’est vendu dans le monde

entier. Nous produisons un à deux kits

par semaine et réalisons plus de 70 %

du chiffre d’affaires à l’export : Angleterre,

Espagne, Allemagne principalement

mais aussi Australie, Amérique

du Sud, USA et même en Chine, marchés

qui reprennent avec la baisse de

l’euro ! », résume Philippe Prévot, à

qui la passion donne des ailes.

INNOVEX ACCOMPAGNE LES PME INNOVANTES À L'INTERNATIONAL

Innovex est une aide spécifiquement destinée aux PME et TPE françaises innovantes. Rapide et simple d’accès, elle

accompagne leurs projets de développement à l’international en facilitant les mises en contact avec les opérateurs

étrangers. www.ubifrance.fr

6


FORMATION PROFESSIONNELLE

La CCI renforce son action

pour les entreprises

En 2010, la CCI renforce son

action auprès des entreprises pour

les aider en termes de gestion des

compétences de leurs équipes. Une nouvelle

équipe commerciale et de nouveaux

produits « Formation » ont été créés pour

apporter des réponses rapides et efficaces

aux besoins des entreprises, au travers :

■ du Pôle Relation Entreprise :

Quatre conseillers Formation partagent

le portefeuille clients permettant

à l’entreprise d’avoir un interlocuteur

unique. Ces conseillers dans le cadre

de cette nouvelle organisation présentent

l’offre globale formation proposée

par la CCI.

■ du Pôle Ingénierie Formation :

Créé pour étoffer l’offre de formation et

rechercher de nouveaux formateurs pour

être force de proposition auprès de nos

entreprises.

▶ Contact CCI Formation 82 :

Martine Montaut au 05 63 21 71 00

NOUVEAU À LA CCI !

Management : la clé de la réussite

ACTUALITÉS

Les entreprises qui réussiront

demain seront celles qui sauront

faire coïncider leurs projets stratégiques

et les compétences de leurs

salariés. Aussi, la CCI vous accompagne

de façon pratique et concrète au travers

de son nouveau service « Mission Emploi

Ressources Humaines » dans vos entreprises

ou lors des réunions d’informations

collectives, pour :

■ Vous informer : veille juridique et

sociale, aides à l’emploi, aides à l’embauche

(ne pas passer à côté d’une

aide…), formalités à l’embauche, contrat

de travail, charges sociales, bulletin de

paie, élaborer la fiche de poste, affichage

obligatoire.

■ Optimiser vos pratiques RH : évaluer

vos pratiques, diagnostiquer (analyse

sur-mesure « Diag RH »), formation,

VAE…, management d’équipes,

gestion des compétences, entretien professionnel,

politique et stratégie de

rémunération, intégration, communication

interne, échange d’expériences.

■ Vous aider à évaluer les risques professionnels

(santé, sécurité) : rédaction

du document unique, mise à jour du

document, identification de risques spécifiques

et planification d’actions.

▶ Contact CCI :

Brigitte Bru ou Mercédes Prieux

au 05 63 22 26 19

ou m.prieux@montauban.cci.fr

À NOTER

Calendrier

des réunions

■ Pénibilité et usure au travail :

comment prévenir ?

24 juin – 10 à 12 h

■ Actualité sociale :

23 septembre – 17 à 19 h

■ Évaluation des risques

au travail / Nouvelles

mesures AT/MP

2 novembre – 17 à 19 h

Coupon-réponse

"Management : clé de la réussite

pour faire progresser votre entreprise"

À renvoyer par fax au 05 63 22 26 29 ou mail : m.prieux@montauban.cci.fr

Entreprise : .........................................................................................................................................................................................................................................

Nom : .....................................................................................................................Prénom : .............................................................................................................

Adresse : .................................................................................................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................................................................................................................

Tél. : .......................................................................................................................Adresse mail : ...............................................................................................

❏ souhaite être contacté ou obtenir des informations sur : .......................................................................................................................


........................................................................................................................................................................................................................................................................

❏ participera au point d’information sur l’Actualité Sociale animée par Maître Verzi le 23 septembre 2010.

❏ participera au point d’information sur l’Évaluation des risques au travail le 2 novembre 2010.


ACTUALITÉS

DÉVELOPPEMENT DURABLE

État des lieux et état d’esprit !

Six ans après son entrée dans la démarche environnementale proposée par la CCI, la société Alinéa

revient sur les contraintes réglementaires d’hier qui font aujourd’hui sa force commerciale. Entretien

avec Hervé Hel, directeur général de la Société Alinéa Top’Alliance à Beaumont-de-Lomagne.

Dans quel but avez-vous engagé

une démarche environnementale ?

Dans un premier temps, la démarche

environnementale que nous avons

lancée en 2004 visait à faire un état

des lieux de nos trois sites de conditionnement

et de distribution d’ail et

autres condiments (Beaumont-de-Lomagne,

Lectoure, Lautrec) en vue

d’une mise en conformité réglementaire.

Suite à cet inventaire, nos efforts

ont conduit à des améliorations au

niveau de la sécurité et de l’organisation

de la production.

« 1, 2, 3 Environnement »

Profitez de l’opération régionale « 1, 2, 3 environnement » qui vous aidera à entreprendre une

démarche d’amélioration et de progrès environnemental. Trois étapes clés :

➜ Étape 1 : état des lieux.

➜ Étape 2 : plan d’action.

➜ Étape 3 : engagement formalisé.

▶ Contact CCI :

Olivier Aspe au 05 63 22 26 18

OPÉRATION SPÉCIALE

Quels bénéfices en tirez-vous

six ans plus tard ?

En 2010, le résultat c’est que nous

sommes prêts pour être, si nous le

décidons, certifiés ISO 14001 et nous

nous démarquons ainsi de la concurrence.

Nos clients sont de plus en plus

exigeants en termes de respect de l’environnement

et, en intégrant la démarche

environnementale il y a six ans,

nous avons devancé les contraintes

imposées aujourd’hui par nos clients.

Nous sommes dans ce domaine une

véritable force de proposition pour nos

clients. GMS et centrales d’achat sont

très à l’écoute des nouveaux produits

et nouveaux emballages que nous leur

proposons. Mais il ne faut jamais

oublier qu’au final le seul juge reste le

consommateur qui adhère ou pas au

concept !

Hervé Hel, DG d’Alinéa Top’Alliance, fait un bilan positif de la démarche environnementale mise en place en 2004.

8


APPUI AUX PME

Intégrez de nouvelles

compétences avec Ardan !

Ardan est une aide régionale de six mois qui permet d’intégrer de nouvelles compétences pour gérer

des « projets dormants » de diversification, de nouveaux produits ou marchés…

Impulsé il y a quelques années par

la Région Midi-Pyrénées, le Centre

National de l’Entrepreunariat

et le Conservatoire National des Arts

et Métiers, Ardan (Action Régionale

pour le Développement d’Activités

Nouvelles), s’adresse à toutes TPE,

PME-PMI de Midi-Pyrénées, ayant

plus d’un an d’existence et employant

moins de 50 salariés. Ce programme

s’adresse aux dirigeants qui souhaitent

intégrer de nouvelles compétences

dans leur entreprise.

Objectifs : développer de nouveaux marchés,

créer une entreprise filiale ou préparer

une transmission avec un repreneur

potentiel. Ardan permet d’intégrer pendant

six mois un « chef de projet » qui

perçoit de la Région un complément à

ses indemnités de chômage, tout en

« travaillant » pour l’entreprise dans le

cadre de la formation professionnelle

continue ; donc dans des conditions

avantageuses pour l’entreprise.

▶ Contact CCI :

Sylvie Deletang au 05 63 22 26 18

EXPÉRIENCE

Jean-Luc Besset, gérant

de la Société CADA à Caussade

Négoce et conseil en alimentation animale et matières premières agricoles.

« Nous avons repris la société CADA en 2005 avec un chiffre d’affaires de 2,5 millions

d’euros. En 2010, nous devrions atteindre 6,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le dispositif

Ardan nous a permis de prendre moins de risques et plus de temps pour réaliser notre

objectif de développement. Carine Notari a intégré la société comme chef de projet pour

mettre en place une nouvelle offre sur un nouveau de marché destiné aux éleveurs alors que

jusqu’ici notre activité ciblait seulement les industriels. Le projet consistait aux termes des six

mois de stage de Carine de créer une nouvelle société. Grâce à ses compétences d’ingénieur

agronome que nous n’avions pas en interne, Carine a créé une offre spécifique pour les éleveurs.

Son projet Ardan a abouti à l’objectif que nous nous étions fixé à savoir : la création

de la société AVENA, spécialisée dans le conseil et le négoce d’alimentation animale garantissant

un équilibre nutritionnel précis. Ardan nous a aidés à préciser le projet de développement

de notre activité tout en allégeant les coûts liés à la création d’un poste de haut niveau

pendant six mois. Mais ce dispositif s’inscrit dans un projet plus global et stratégique pour

l’entreprise, c’est plus qu’une aide à l’embauche. Ardan amène une réflexion sur la stratégie

de développement de l’entreprise et pas seulement sur le projet d’embauche. Sans la méthodologie,

la formation et les outils apportés par cette action régionale, nous aurions certainement

créé notre la société AVENA avec Carine mais peut-être pas de façon aussi rapide et si

sereine. Ardan nous a permis de mener à bien notre projet de création en apportant une souplesse

et un appui financier non négligeable pour une PME. Avec l’appui et les conseils de la

CCI, nous nous sommes posé les bonnes questions et nous avons trouvé les axes de réflexion

les plus pertinents pour construire notre stratégie de croissance »

ACTUALITÉS

COUP DE CHAPEAU

Championnat du monde des fleuristes

Gilles Pavan, fleuriste à Montauban, représentait la France en

mars dernier au Championnat du monde des fleuristes à Shanghai

aux côtés de quatre autres Français (dont un champion du monde).

« Participer aux championnats du Monde de notre profession est une façon de se

motiver et de stimuler notre niveau de création technique et artistique. Shanghai

fut une expérience très enrichissante même si nous rentrons un peu déçus du

résultat final ! On va tirer tous les enseignements de cette compétition pour faire

mieux dans quatre ans. Nous allons persévérer et nous préparer pour les prochaines

épreuves de 2014 en constituant une nouvelle équipe. De cette expérience, nous

ramenons énormément de contacts et nous avons noué des relations d’affaires

intéressantes sur place. On ne se jettera pas de fleurs cette année mais on est fiers

d’avoir participé et représenté la France et Montauban… jusqu’en Asie ! »

9


PARTENARIAT ENTREPRISES/CULTURE

Les Châteaux Chantants

10ACTUALITÉS

Depuis plus de 20 ans, l’Association

départementale pour

le développement des arts en

Tarn-et-Garonne (ADDA 82) organise

pendant les Journées européennes du

patrimoine (troisième week-end de

septembre) « Les Châteaux chantants »

pour faire (re)découvrir autrement le

patrimoine tarn-et-garonnais. Les visiteurs

sillonnent pendant trois jours le

territoire grâce au parcours musical

mis en place par l’ADDA 82. Plus de

2 000 personnes suivent cet événement

qui permet également de découvrir des

dynamiques économiques locales.

S’engager dans le partenariat avec

l’ADDA 82 autour des Châteaux

Chantants ouvre des portes sur la

manière de valoriser différemment son

entreprise.

▶ PLUS D’INFOS :

Tél. : 05 63 91 83 96

www.adda.cg82.fr

Association des restaurateurs

NOMINATIONS

Patrick Dumontier, (Restaurant Les Templiers à Dunes) et Cyril Rosenberg (Restaurant Les Boissières

à Bioule) ont été nommés co-présidents de l’Association des restaurateurs de Tarn-et-Garonne.

Ils succèdent ainsi à Jean-François Pech (Au fil de l’Eau à Montauban) et à Lucien Boldron (Le Tout

Va bien à Valence d’Agen). L’association qui compte 13 restaurants en Tarn-et-Garonne fait tout au long

de l’année la promotion de la gastronomie et des produits frais au travers de diverses manifestations

dans toute la France : Fête des Restaurateurs, Salon Saveurs à Paris en décembre…


18 OCTOBRE 2010 - 2 e FORUM DE L’INTERNET

E-commerce, E-tourisme :

au service du développement

de votre entreprise

Organisé par la CCI en partenariat

avec l’Agence de Développement

Touristique de Tarn-et-

Garonne et avec la collaboration de

l’ARDESI (Agence régionale pour le

développement de la société de l’information),

de La Mêlée Numérique, de la

CRCI, du Comité Régional au Tourisme

de Midi-Pyrénées et de La Poste, le 2 e

Forum de l’Internet a été conçu comme

une journée de réflexion pour les entreprises

sur ce que peut leur apporter Internet

dans le développement de leur activité.

Au programme

■ Des conférences

● « L’e-commerce, levier de croissance

pour votre entreprise ».

● « L’e-tourisme : perspectives d’évolution

du tourisme, comportements de

consommation, outils de promotion,

comportement et attentes des internautes

».

■ Des ateliers :

● Atelier 1 : Création d’un site Internet :

pourquoi créer un site Internet.

● Atelier 2 : Faites le diagnostic de la performance

de votre site Internet.

● Atelier 3 : E-commerce au service du

commerce de proximité : quel intérêt, quel

coût pour le commerçant ? Témoignages de

commerçants locaux engagés dans la

démarche.

● Atelier 4 : Formalités en ligne, marchés

publics…

● Atelier 5 : Le référencement performant

● Atelier 6 : Plateforme ADT : plateforme

départementale et régionale d’information

et de réservation mise en place par l’ADT.

● Atelier 7 : Web 2.0 :

- les outils participatifs sociaux,

- les avis des consommateurs,

- la surveillance de sa réputation en ligne.

● Atelier 8 : Internet dans l’Industrie.

CHIFFRES PARLANTS

■ Plus de 24 millions de Français achètent sur Internet.

● Atelier 9 : L’Internet de demain : la mobilité,

applications possibles avec le smartphone…

▶ Contacts CCI :

Catherine Maire et Sandrine

Volland au 05 63 22 26 08

▶ PLUS D’INFOS :

montauban.cci.fr/foruminternet

Programme, intervenants

et inscription en ligne

■ En 2009, le nombre de transactions par cartes bancaires enregistré par les plateformes

de paiement a augmenté de 31 % par rapport à 2008.

E-tourisme

■ En France, 64 % des internautes préparent leurs vacances sur Internet.

(Source: Opodo/Raffour interactif 2010)

■ 91 % des voyageurs s’informent sur Internet avant d’aller en agence.

(Source: Raffour interactif 2009)

Une croissance de 20 % pour l’e-tourisme sur le 1 er trimestre 2010. (Source: FEVAD)

ACTUALITÉS

IDE@L.GESTION

Professionnels, libérez-vous !

Votre temps est précieux,

Bénéficiez des services d’une

assistante de gestion expérimentée

pour vos travaux de secrétariat

administratifs, commerciaux

et comptables

Votre partenaire privilégié

consacrez-vous désormais

à votre métiers

et vos clients !

www.ideal-gestion.com

Une secrétaire-comptable à la carte : sur site ou à distance

Nous contacter :

06 29 87 95 27

yolande.hodin@ideal-gestion.com

Lieu-dit Périères - 82270 Montpezat-de-Quercy

Remplacement

Pare-Brise

PRET DE

VEHICULE

GRATUIT

CASTEL-MOISSAC

05 63 32 06 36

AGRÉÉ

ASSURANCES

"La Réponse au Bris de Glace"

Réparation

Glace latérale

Lunette arrière

Optique de phare

POSE

DE FILM

SOLAIRE

11


ALBAFLOR ET BIOFLORE

De la chimie au bio !

12ILS OSENT

Chimiste de formation, Guy

André a parcouru les forêts du

monde entier pour le compte

des grosses sociétés pour lesquelles

il a travaillé pendant plus de 30 ans.

À la retraite, il crée Albaflor pour

démarrer en 1992 une activité de vente

de matières premières et de plantes

rares pour l’industrie cosmétique et

alimentaire. Suite à l’éclosion de sa

première société, le chimiste cultive

son penchant pour la botanique. Avec

son associé Pascal Lescout, il crée la

société Bioflore, chargée de l’importation

du chewing-gum biodégradable

Chicza et de la culture de la Stevia,

une plante du Paraguay aux vertus

édulcorantes.

Un chewing-gum biodégradable

« En devenant l’importateur français

exclusif du chewing-gum biodégradable

Chicza, Bioflore contribue au commerce

et au développement durable des

peuples de la forêt maya du Mexique.

Finis donc les molécules synthétiques

issues de la pétrochimie, le Chicza

est 100 % bio, se dégrade comme

une feuille et ne colle pas ! Quitte à

mâcher, ne vaut-il pas mieux le faire

au naturel et contribuer au bien-être

des producteurs du sud du Mexique

et de la forêt tropicale mexicaine ?

La seule contrainte que nous avons

« Autre plante aux

propriétés rares

commercialisée par

Bioflore : la Stevia.

Une plante

ornementale

du Paraguay,

susceptible de

remplacer le sucre

dans ses fonctions

quotidiennes. »

Bioflore, implantée à Montauban, commercialise en exclusivité en France, le Chizca,

un chewing-gum mexicain biodégradable unique certifié Écocert.

concerne les quantités produites. Elles

sont étroitement liées au potentiel de

production de la forêt, car les Mexicains

avec qui nous travaillons ont fait

le choix de respecter et de promouvoir

le mode « équitable » de fabrication »,

explique Guy André.

Un chewing-gum « Nature »

Chicza est fabriqué à base de latex

obtenu de l’arbre de chicozapote que

l’on fait fondre pour obtenir la gomme

base. Encore chaude, les producteurs

lui ajoutent un sirop d’agave bio en

guise d’édulcorant, ainsi que des

saveurs.

La gomme bio est ensuite moulée en

tablettes de gomme à mâcher.

Chicza est un chewing-gum unique car

il contient près de 40 % de gomme que

les Mayas mastiquaient en raison de

ses vertus thérapeutiques ancestrales.

Le Chicza est une gomme 100 % naturelle fabriquée au Mexique à base de sève d’arbres

situés sur d’anciens sites mayas.


Dossier

BILAN DE MANDATURE

La CCI fait le bilan pour

mieux préparer l’avenir

2005-2009 : ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

ET OBJECTIFS PRIORITAIRES DE LA CCI

Renforcer l’attractivité du Tarn-et-Garonne :

➥ En valorisant sa situation géographique par l’accès aux grands équipements structurants : liaisons routières

et autoroutières, ligne TGV, aéroport, zones logistiques, voies navigables ;

➥ En organisant une offre de formation professionnelle adaptée aux besoins actuels et futurs des employeurs ;

➥ En construisant l’identité et en développant l’offre touristique du département.

Pérenniser le tissu économique existant :

➥ En facilitant la relation cédant/repreneur dans la période où les générations d’après-guerre

vont massivement partir à la retraite ;

➥ En renforçant les dispositifs d’accompagnement à la transmission/reprise d’entreprises.

Promouvoir les produits et savoir-faire de nos entreprises :

➥ En leur facilitant l’accès à de nouveaux marchés en France et à l’étranger ;

➥ En développant des outils et moyens individuels et collectifs d’information et de communication.

Les chefs d’entreprise, élus de

la CCI, ont travaillé au sein

des commissions pour mener

à bien ces objectifs. Ils ont élaboré

des plans d’actions que les services

ont mis en œuvre, soit directement

soit dans le cadre de partenariats

avec les autres acteurs du développement

économique : l’État, les

collectivités, les institutions, les

organisations professionnelles…

Les pages qui suivent illustrent de

façon non exhaustive et synthétique

les réalisations et l’action de la

CCI sur le terrain depuis 2005. La

CCI de Montauban et de Tarn-et-

Garonne se veut plus que jamais au

service des intérêts économiques de

son territoire. N’hésitez pas à solliciter

ses compétences et à profiter

des opérations qu’elle organise.


Bilan de mandature

RENFORCER L’ATTRACTIVITÉ

DU TARN-ET-GARONNE POUR LES ENTREPRISES

QUELLE A ÉTÉ L’ACTION DE LA CCI ?

Militer pour la création d’équipements structurants

comme la future LGV et le projet d’aéroport

➥ Adhésion en 2006 à l’association Eurosud Transport

➥ Contribution à la rédaction du cahier des acteurs publics de la LGV

Former et fidéliser les compétences en Tarn-et-Garonne

➥ Création de la plate-forme de formations à distance EfiLearn

➥ Ouverture de la 2 e Licence Professionnelle « Développement Durable »

en partenariat avec l’Université Toulouse 1 Capitole

➥ Extension du Centre de Formation de la CCI


Bilan de mandature

Contribuer à la création d’entreprise

➥ 700 créations d’entreprise enregistrées par an en moyenne

➥ Déploiement du dispositif national « Entreprendre en France »

et obtention du label en février 2010

➥ Mise en place du dispositif « CCI Suivi » pour renforcer accompagnement

des jeunes entreprises

➥ Création d’un accompagnement spécifique pour les créateurs

de société de services à la personne

Promouvoir et participer au développement durable

(Sécurité – environnement – écologie industrielle…)

➥ Opération « Mortarieu Propre » : 400 entreprises concernées

➥ Évaluation des risques professionnels : 304 entreprises aidées

➥ Gestion du risque chimique : 34 entreprises

➥ Sensibilisation aux Troubles Musculo-Squelettiques : 20 entreprises

➥ Démarche Développement Durable : 10 entreprises

➥ Gestion en Froid Industriel et Commercial : 30 entreprises

➥ Accompagnement au Management Environnemental : 53 entreprises

➥ Accompagnement Innovation (avec l’INPI) : 82 entreprises

➥ Prestations Technologiques de Réseau (PTR) : 17 entreprises

Initier et renforcer les partenariats avec les conseils privilégiés des entreprises

(Associations, professionnels, institutionnels, professions libérales…)

➥ Au total, 76 conventions signées et formalisées en 5 ans


Bilan de mandature

FACILITER LA RELATION CÉDANT/REPRENEUR

ET RENFORCER LES DISPOSITIFS

SUR LA TRANSMISSION

©FOTOLIA.COM

LES RÉPONSES DE LA CCI ENTRE 2005 ET 2009 ?

Optimiser l’accueil client :

➥ + de 3 000 entreprises renseignées à la CCI par an et plus de 700 visites par an sur le terrain

➥ Obtention du Label National Marianne le 11 février 2008

➥ Identification des clientèles prioritaires

Accroître la présence terrain

➥ Création du catalogue « Produits et prestations CCI » destiné aux clients CCI

(créateurs, entreprises, collectivités)

➥ 10 % de nouveaux clients par an : 41 % Commerce - 24 % Industrie - 25 % Services - 10 % Autres

Développer une approche par filières

➥ Sensibilisation au Développement Durable (SESAT)

➥ Promotion des entreprises sur les salons professionnels

➥ Enquêtes flash sur la conjoncture économique

➥ Création du Club Dynam’Éco

➥ Montage de dossiers de subventions (tourisme : 25 dossiers)

Renforcer les dispositifs liés a la transmission

➥ 15 réunions délocalisées

➥ 150 entreprises accompagnées individuellement

➥ Partenariat CCI renforcé avec les partenaires incontournables de la transmission :

avocats, notaires, experts professionnels et partenaires, association EGEE, etc.


Bilan de mandature

PROMOUVOIR LES PRODUITS ET SAVOIR-FAIRE

DE NOS ENTREPRISES

Faciliter l’accès à de nouveaux marchés « export »

➥ 11 missions export : à raison de deux missions par an, la CCI 82 s’est spécialisée dans l’accompagnement

des entreprises sur le Moyen-Orient et les États-Unis (New York) : une centaine d’entreprises ont été

accompagnées par la CCI avec l’aide financière de la Région

➥ 12 réunions d’informations et rencontres entre acheteurs étrangers

➥ Plus de 2000 formalités « export » enregistrées par les services de la CCI chaque année

(carnets ATA, certificats d’origine, visas de facture, etc.)

Participer à la qualification des zones d’activités

➥ Création de la bourse des locaux et de l’Atlas des zones d’activités sur www.montauban.cci.fr

➥ Participation à l’élaboration, à la révision ou à la modification de 64 PLU depuis 2005

Développer des outils de marketing territorial

➥ Pour « vendre » le département aux futurs créateurs et aux investisseurs, la CCI poursuit une politique

volontariste en termes d’accueil de nouvelles implantations (cf encadré)

Quels outils ?

➥ Portraits de territoire (info éco Obs’Eco) pour aider à la constitution

de dossiers économiques

➥ Présence du Tarn-et-Garonne sur les Salons professionnels

➥ Création d’une communication « Le Tarn-et-Garonne : créateur

d’entrepreneurs »


20CAHIER PRATIQUE

CRÉATION D’ENTREPRISE

NACRE : nouvelle aide

à la création/reprise

d’entreprises

« J’ai eu envie de créer mon

entreprise suite à un licenciement

mais j’y pensais depuis longtemps.

L’idée de créer une activité de

livraison à domicile de produits

frais locaux m’est venue car j’allais

régulièrement faire mon marché

chez les producteurs locaux.

J’ai alors pensé que cela pouvait

se transformer en activité à part

entière en créant ce service sur

Internet avec livraison à domicile.

« Les Blettes sauvages », c’est le

nom de l’entreprise et du site

Internet qui, avec ma camionnette,

est ma seule vitrine commerciale.

Quatre mois après le

lancement de l’activité, je livre

déjà une trentaine de clients par

semaine, ce qui est un bon début

mais j’espère vite pouvoir faire

beaucoup mieux.

Grâce aux conseils de la CCI j’ai

pu créer mon entreprise dans les meilleures conditions en bénéficiant

de toutes les aides possibles en termes juridique, technique

et financier. J’ai intégré le dispositif NACRE, pour compléter

le financement bancaire par un prêt à taux zéro et pendant

PAROLES DE CRÉATEURS…

Nordin Sehili, 38 ans, créateur de la société « Les Blettes sauvages »

En tant que partenaire naturel des entreprises et

expert dans la création d’entreprise, la CCI 82 a

été choisie pour accompagner les créateurs dans

leur projet et dans les trois ans qui suivent la création

au travers du dispositif NACRE. Cet accompagnement

concerne les demandeurs d’emplois qui peuvent bénéficier

pour leur création d’activité d’un suivi, de l’expertise

d’un consultant-conseil et de sources de financement

à taux zéro. L’objectif de ce dispositif est

d’aider les jeunes entreprises à mettre toutes les chances

de leur côté pour passer le cap difficile des premières

années et ainsi acquérir de bonnes bases pour se

développer.

▶ Contact CCI :

Véronique Michel Operti au 05 63 22 26 15

▶ Plus d’infos pratiques sur la création

d’entreprise :

www.montauban.cci.fr/createurs

www.entreprendre.midipyrenees.fr

Nordin Sehili a créé son emploi en bénéficiant du dispositif NACRE avec

l’accompagnement post-création sur trois ans proposé par la CCI aux créateurs.

trois ans je bénéficie d’un suivi personnalisé dans la gestion de

mon entreprise. Cet accompagnement CCI permet d’avoir un

regard professionnel sur ce que je fais : achats, gestion, marges,

prévisionnel, etc. C’est rassurant et très utile au démarrage ! »


« Après 17 ans d’expérience dans la maîtrise d’œuvre et 8 ans en

assistance à la maîtrise d’ouvrage, la création de ma société est

l’aboutissement d’un projet personnel de longue date. J’ai enfin

décidé de m’installer après une étude de marché qui m’a confirmé

qu’auprès des petites collectivités et des mairies, il y avait un marché

à prendre. La conduite d’opérations intervient en amont des marchés

publics ou privés liés au BTP. Elle consiste à assister, voire remplacer,

le maître d’ouvrage dans toute la gestion du projet. Cette assistance

peut éviter pas mal de surprises à la réception du chantier et pendant

l’année qui suit. Quand j’interviens en conseil en amont des appels

d’offres, j’apporte un appui technique et juridique dans la rédaction

du cahier des charges, la consultation et le choix des intervenants,

dans la recherche de subventions, etc. Dans le cadre de mes fonctions

précédentes d’ingénieur thermicien, d’assistant à la maîtrise

d’ouvrage et de directrice commerciale, j’avais constaté que les

petites communes étaient souvent démunies sur le sujet et, parfois,

certains projets étaient bloqués ou retardés en raison de soucis

d’ordre juridique ou technique. J’ai préparé mon projet pendant 7

mois et en à peine un mois, grâce à l’accompagnement de la CCI et

du dispositif NACRE, tout était bouclé. Sans l’appui de la CCI,

j’aurais créé ma société mais je n’aurai jamais démarré si vite. »

PAROLES DE CRÉATEURS…

Claudine Gibrin, 42 ans, Créatrice de la société CGI Ingénierie

Claudie Gibrin a créé sa société CGI Ingénierie avec

l’accompagnement de la CCI et du dispositif NACRE

qui l’ont aidé à démarrer très vite son activité d’assistance

à la maîtrise d’ouvrage

CAHIER PRATIQUE


22CAHIER PRATIQUE

TRANSMISSION/REPRISE

Comment transmettre

votre entreprise ?

Vous souhaitez transmettre votre entreprise ou commencer à vous préparer dans

les meilleures conditions ? La CCI vous propose un panel de prestations-conseils lié

à l’accompagnement du cédant et du repreneur pour mettre toutes les chances de réussite

de votre côté. Jean-Philippe Bésiers, co-président de la Commission Création-Transmission

à la CCI, répond à nos questions sur ce thème.

Comment la CCI peut-elle être utile à un chef

d’entreprise qui souhaite céder son entreprise ?

La transmission d’entreprise touche différents périmètres

: comptable, fiscal, social. La CCI aide les dirigeants

à diagnostiquer leur entreprise dans le cadre des projets

de transmission au-dede la simple évaluation financière

de l’entreprise. Attention d’ailleurs aux évaluations trop

rapides basées uniquement sur un pourcentage du chiffre

d’affaires. La conseiller de la CCI balayera avec le dirigeant

tous les points importants de la transmission qui

permettront de bien passer le relais. Il fera également le

lien avec les partenaires du dirigeant : expert-comptable,

avocat, caisses sociales.

Quels sont les enjeux de la transmission pour

une petite entreprise ?

Les petites entreprises doivent anticiper leur transmission

cinq ans avant deder. L’objectif est de dresser les points

forts et les pistes d’amélioration afin de rendre l’outil de

production attractif pour un repreneur, vendable et rentable.

Un tiers des dirigeants sera en âge de partir à la

retraite et de vendre d’ici dix ans. Mais seules les transmissions

bien préparées pourront être bien valorisées.

Quels sont les outils dont dispose la CCI pour aider

la mise en relation ?

La CCI accompagne les dirigeants à trois niveaux :

1. répondre aux premières questions des chefs d’entreprises

lorsqu’ils commencent à se préoccuper de la retraite

notamment sur les points suivants : le calcul des droits à

la retraite, les modalités de cession du fonds de commerce,

la recherche de repreneurs ;

2. réaliser un prédiagnostic de l’entreprise en évaluant les

forces et les pistes d’amélioration ;

3. évaluer l’entreprise : pour cela le réseau des Chambres

de Commerce et d’Industrie, des Chambres de Métiers et

de l’Artisanat, la Région Midi-Pyrénées et le réseau des

experts-comptables de Midi-Pyrénées ont mis en place

une prestation d’évaluation de l’entreprise.

◾ Pour les entreprises de commerce et services : prise en

charge par la Région Midi-Pyrénées à hauteur de 80 % des

coûts de l’expert-comptable dans la limite de 2 000 €.

◾ Pour les PME/PMI : prise en charge par la Région Midi-

Pyrénées à hauteur de 80 % des coûts de l’expert-comptable

dans la limite de 5 000 €.

Jean-Philippe Bésiers, co-président de la

Commission Création-Transmission à la CCI.

PRATIQUE

Passer le relais nécessite

de se pencher sur des

questions importantes…

■ Le matériel est-il suffisamment récent pour apporter toutes

les garanties nécessaires au repreneur ?

■ Quel est l’impact de la vente sur le patrimoine du chef

d’entreprise ?

■ Les bilans sont-ils rassurants pour un repreneur ?

■ Le prix de vente estimé est-il cohérent ?

■ Le repreneur peut-il vivre de l’activité ?

Toutes ces questions doivent être abordées en amont pour

permettre d’entreprendre une mise en vente tenant compte de

tous les paramètres de l’entreprise.

▶ Contact CCI :

Caroline Guilhem-Floris au 05 63 22 26 05


DROIT DU TRAVAIL

Les Urssaf agissent

contre le travail illégal

Travail au black, travail au noir… ça peut coûter très cher !

En cas de dissimulation d’activité ou de dissimulation de

salarié, l’employeur s’expose à des poursuites civiles et

pénales pouvant aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et

45 000 € d’amende. Pour un seul salarié dissimulé, il

peut également perdre toutes les exonérations de charge

dont il a bénéficié.

Les enjeux de la lutte contre le travail illégal

La lutte contre le travail illégal vise à garantir une concurrence

loyale entre les entreprises, à protéger l’emploi et

les conditions de travail. Elle permet d’assurer le maintien

des grands équilibres de l’État et de la protection sociale

en France. De l’efficacité de cette lutte dépend le devenir

de notre système de Sécurité sociale.

Les chiffres 2009 du travail dissimulé en Midi-Pyrénées :

plus de 1 300 opérations « terrain »

et 2 220 000 euros de cotisations redressées.

Retrouvez plus d’infos pratique, juridique,

sociale, réglementaire…

sur www.montauban.cci.fr

NOUVEAU !

Rubrique Entreprise :

■ Gérer vos ressources humaines.

■ Absences et congés suite au blocus aérien,

en cas de déplacement professionnel ou

personnel.

■ Négociation d’un accord visant à indemniser

des entreprises victimes du blocus

aérien.

■ Chômage partiel : nouvelle prise en

charge par l’État.

■ Rupture conventionnelle et PSE : précision

de la Direction Générale du Travail.

■ Journée de solidarité : rappel.

■ Travail à domicile et indemnité spécifique.

■ L’inaptitude peut être constatée en

dehors de la visite médicale de reprise.

■ Changement temporaire du lieu de travail

: le salarié doit être informé.

■ Prise d’acte de la rupture du contrat par le salarié.

■ Travail à domicile et indemnité spécifique.

■ Rappel sur les mesures à l’embauche : dispositif zéro charge.

■ Signature des contrats d’apprentissage : contactez le « POINT A » à la CCI au 05 63 22 26 16.

CAHIER PRATIQUE

23


24CAHIER PRATIQUE

FORMATION - EMPLOI

2 e Rencontre Métier Emploi

Territoire du Pays Midi-Quercy

Partenaire naturel de la création d’entreprise et de la formation, la CCI s’est associée

à l’organisation et à l’animation de la 2 e Rencontre Métier Emploi Territoire qui a eu lieu

à Caussade le 5 mai dernier.

Cette journée, organisée par la Maison Commune

Emploi Formation du Pays Midi-Quercy, a permis

de renseigner demandeurs d’emplois, étudiants

et porteurs de projets sur de nombreux secteurs

d’activités mais également sur les accompagnements

proposés par les structures présentes dans la définition

d’un projet professionnel. Grâce au concours de nombreux

professionnels et chefs d’entreprise, elle a contribué

à mettre des entreprises qui recrutent en relation avec

des candidats à l’embauche mais également d’expliquer

comment créer son propre emploi en se mettant à son

compte ou en reprenant une entreprise. Sur cette thématique

de la création d’entreprise, au-dedes conseils et des

théories apportés par les divers organismes présents

(CCI, CMA, Pôle Emploi, CREER, EGEE…), cinq jeunes

chefs d’entreprise ont apporté leur témoignage au

cours d’un atelier-débat organisé et animé par la CCI et

les différents partenaires de la création d’entreprise.

➜ Bernard Linon, A2E Autonomee

J’ai passé trois ans dans la pépinière Ozon avant de

lancer mon activité. Cela m’a permis de tester mon marché

et de voir si le potentiel existait. Pour moi, ce fut une

façon de bâtir les fondations de mon projet de création

car je me lançais dans une activité nouvelle. Il était donc

essentiel que je me fasse connaître et que je développe

mon réseau professionnel pour être connu, reconnu et

bien ancré sur le territoire régional. La première commande

d’un client est importante mais la deuxième est

essentielle ! C’est pourquoi il faut construire pas à pas

son entreprise sur son territoire avec des « fondations »

solides en pensant moyen et long terme ! L’accompagnement

en pépinière m’a permis d’appuyer mon développement

sur des chiffres prévisionnels et des outils de gestion

qui m’ont beaucoup aidé à faire décoller mon

activité.

➜ Christophe Plassard, Couleur Pollen

Avant de créer mon studio de communication, j’ai passé

deux années à tester le marché au sein d’une couveuse

puis d’une coopérative (Ozon et Altitude). Cette démarche

de prospection et d’observation m’a permis de

confirmer la viabilité de mon projet et l’existence d’un

marché potentiel, tout en limitant la prise de risque et

l’investissement au démarrage. Aujourd’hui, installé

dans la pépinière Sud Émergence, je bénéficie d’un

accompagnement « post-création » par un cabinet en

stratégie de développement d’entreprise, grâce au dispositif

« CCI Suivi » proposé gratuitement par la CCI et

qui m’est très profitable, pour acquérir un guide de bonnes

pratiques de gestion.

Les structures d’accompagnement constituent une vraie

passerelle et une synergie de partenaires pour permettre

de concrétiser un projet de création.

➜ Caroline Hebert, Hebert Courtage Travaux

L’activité que j’ai choisi de créer (le courtage en travaux)

est peu connue et le fait d’avoir été accompagnée

dans la phase de création, par un conseiller de la structure

EGEE, qui connaît et maîtrise ce métier, m’a

confortée et m’a fortement aidée à finaliser mon projet

avant de me lancer. Il est très rassurant de savoir que je

peux encore m’appuyer sur leur expertise et leur savoirfaire

en cas de besoin.

➜ Valérie Dolzan, Déménagements Coquès

J’ai trouvé des gens formidables dès le début pour m’accompagner

moralement et techniquement dans la reprise

de l’entreprise dans laquelle mon mari était salarié.

Pas facile de passer de l’autre côté de la barrière : le

salarié qui devient patron doit trouver sa légitimité.

Dans une reprise d’entreprise, la règle d’or est d’impliquer

les salariés au maximum car c’est eux la vraie

richesse de l’entreprise et c’est eux qui font notre

meilleure publicité.

La reprise d’entreprise présente aussi l’avantage par

rapport à la création, d’afficher une meilleure crédibilité

vis-à-vis des banques.

➜ Jean-Luc Besset, Districa

Passer du statut de salarié à celui de patron nécessite de

faire ses preuves en tant que tel auprès de la clientèle.

Mon associé et moi avons eu la chance d’être aidés par

le cédant qui nous a permis de proposer aux banques un

rachat de la société en trois temps. Nous avons bénéficié

des conseils précieux d’un conseiller EGEE, ancien dirigeant

d’entreprise, qui nous a aidés bénévolement en

matière de gestion et de développement. Il est essentiel

d’être entouré et de ne pas hésiter à lever le nez du guidon

de temps en temps pour s’interroger sur notre environnement

et prendre le recul nécessaire pour continuer

à avancer ! Le fait d’adhérer à l’association Dynam’Éco,

animée par la CCI, m’a permis également de rompre

l’isolement inévitable du chef d’entreprise.


APPRENTISSAGE

Faciliter l’insertion

professionnelle des jeunes

En vigueur depuis juin 2009, les aides liées au plan

de retour à l’emploi devraient être reconduites,

notamment la prime de 1800 € pour l’embauche

d’un apprenti supplémentaire.

POINT A : comme Apprentissage

Pour faciliter l’insertion des jeunes dans l’entreprise, la

CCI propose aux entreprises et aux jeunes depuis plus

d’une trentaine d’années un service apprentissage.

Très prisé et reconnu, à la fois des jeunes et des entreprises,

le Point A est au plus près des besoins des entreprises.

Il aide chaque année à la signature de près de

500 contrats et accompagne les chefs d’entreprise et les

jeunes tout au long de la période d’apprentissage.

De la mise en relation (Bourse de l’apprentissage) à

l’accomplissement des formalités, le service POINT A

se charge de tout pour le compte de l’entreprise.

Après une évaluation des besoins et des désirs de l’une

et l’autre des parties, les conseillers de la CCI les informent

sur les diverses possibilités d’embauche en alternance.

Le chef d’entreprise bénéficie d’un accompagnement

personnalisé pendant toute la durée du contrat.

▶ Contact CCI :

Nicole Virgolin au 05 63 22 26 16

Corinne Rouges au 05 63 22 26 42

COUPON-RÉPONSE

➜ Vous êtes à la recherche d’un candidat

pour un contrat d’apprentissage ?

➜ Vous souhaitez obtenir des informations

sur les mesures liées à l’embauche

en apprentissage

Renvoyez-nous ce coupon

par fax au 05 63 22 26 29.


Entreprise : .....................................................................................................................................

Nom :.................................................................................................

Prénom :............................................................................................

Adresse : ............................................................................................

..........................................................................................................

Adresse mail :.....................................................................................

◻ Souhaite être contacté ou obtenir des renseignements sur :..............

..........................................................................................................

..........................................................................................................

..........................................................................................................

..........................................................................................................

CAHIER PRATIQUE

Une vision globale du patrimoine

Une vision globale du patrimoine

Christophe SAHUC

www.agespim.com

L’assurance vie : quel autre produit permet en quasi - franchise de fiscalité,

d’être investi sur fonds euro, SCPI, actions ? Avec un horizon d’investissement global ?

Il est encore temps de prendre date dans un ou plusieurs contrats modernes, multisupports et surtout multi gestionnaires…

Adhérent de la

Assurances – GEStion du Patrimoine – IMmobilier

5 avenue Charles de Gaulle 82000 MONTAUBAN – 05 63 91 20 90

S.A.R.L. au capital de 20.000 euros – R.C.S. 82 445 229 149 – APE 741 G – N° TVA Intracommunautaire FR 78445229149 ORIAS N O 07 002 441

Société de courtage d’assurances : Orias 07 002 441 - www.orias.fr

Agent immobilier : Carte professionnelle gestion et transaction sur immeubles et fonds de commerce N°136 délivrée par la Préfecture de Tarn-et-Garonne

Démarcheur financier inscrit au fichier Banque de France - AMF sous le n° 2050980834 VB

25


26CAHIER PRATIQUE

RESTAURATION

Stage

d’hygiène

Depuis une quinzaine d’années, la CCI organise des

stages pratiques pour aider les restaurateurs dans

leurs bonnes pratiques en matière d’hygiène. Le

but de cette formation obligatoire est d’informer les restaurateurs

sur la réglementation en vigueur et de les aider à

mettre aux normes leurs installations et leurs pratiques

(Règlement CE n°852/2004).

La particularité de la CCI est de dispenser cette formation

au travers de l’intervention d’un formateur sur place en

entreprise. Les restaurateurs bénéficient autant d’un apport

d’informations théoriques que d’un audit de leur outil de

travail en matière d’hygiène.

Programme :

◾ Rappeler les règles fondamentales d’hygiène en restauration

: hygiène du personnel, marche en avant, hygiène

des équipements et du matériel, hygiène des matières

premières.

◾ Méthode HACCP - Analyse des dangers : nature des

agents dangereux, fréquence des dangers, risques.

◾ Méthode de lutte contre les dangers : méthode globale,

méthode ponctuelle, maîtrise des procédés - S’approprier le

Guide des Bonnes Pratique en Hygiène.

▶ Contact CCI :

Sandrine Volland au 05 63 22 26 08

Dématérialisation

des marchés publics

Consciente que les entreprises ont de plus en plus

besoin de savoir se tourner vers de nouveaux marchés,

la CCI a mis en place une formation-action

afin de vous aider à :

◾ comprendre ce qu’est la dématérialisation ;

◾ comprendre le cadre juridique de la dématérialisation des

marchés publics ;

◾ connaître les outils nécessaires à la dématérialisation.

Contenu :

◾ Définition de la dématérialisation.

◾ Ses objectifs et son évolution.

◾ Ses atouts et ses freins.

◾ L’article 56 du Code des marchés publics.

EXPÉRIENCE

La formation m’a donné

de bonnes recettes !

Alain Faivre – Hôtel-Restaurant Le Luxembourg

à Moissac- 6 salariés

« Au-delà du fait que cette formation est obligatoire, elle

nous enseigne surtout le minimum à maîtriser pour tous les

professionnels, à plus forte raison quand on n’est pas du

métier, comme moi ! En effet, j’ai repris l’établissement en

2009 suite à une reconversion professionnelle. J’étais directeur

financier dans un grand groupe. Avant de reprendre

l’hôtel-restaurant, j’ai passé plus de six mois à m’informer

et à lire énormément de documentations professionnelles

sur la restauration pour connaître les règles du métier. Malgré

cette démarche préparatoire, j’ai découvert d’autres

bonnes pratiques d’hygiène grâce à la formation. J’en retire

quelques recettes faciles à mettre en place et bénéfiques

pour tous ! Les enseignements que peut apporter un formateur

spécialisé sont très intéressants et l’analyse qui est

faite suite à l’observation de nos pratiques me confirme que

nous sommes sur le bon chemin. Il y a toujours des points à

améliorer et des « plus » à mettre en place, mais les efforts

que nous avons accomplis avec notre équipe, pour aller bien

au-delà du minimum imposé, ont tout de suite été remarqués

par le formateur. Quand j’ai repris l’établissement en 2009,

j’ai repris un outil de travail en bon état et aux normes mais

j’ai mis en place de nouvelles pratiques pour aller plus loin.

En tant que restaurateur, on se doit d’être irréprochable en

matière d’hygiène et donc je recommande vivement à tous

les professionnels cette formation qui est, au quotidien, une

aide précieuse »

◾ Le décret N°2008-1334 du 17 décembre 2008.

◾ Connaître les obligations des pouvoirs publics en matière

de dématérialisation.

◾ Consulter, télécharger et transmettre des documents.

◾ La plateforme de dématérialisation.

◾ Le certificat électronique.

Une signature électronique sécurisée.

▶ Contact :

▶ Sébastien Tauzin au 05 63 21 71 00

Liens utiles :

www.marches.cci.fr, www.marches-publics.gouv.fr


CHALLENGE EGC

Apprendre à Entreprendre,

Gérer et Communiquer

L’EGC forme aussi à la création d’entreprise ! La preuve avec le Challenge EGC, une initiative

exceptionnelle qui permet aux étudiants de troisième année de l’EGC de se glisser dans la peau

d’un créateur d’entreprise…

Le Challenge EGC, créé avec les

partenaires incontournables de

l’entreprise que sont les expertscomptables,

banquiers et avocats, a été

attribué cette année par M. Jérôme

Dauris, cabinet Alliance Expert, représentant

les experts-comptables du

Réseau Excel, partenaires de l’EGC, à

Luc Christ, Arnaud Degeilh, Cédric

Faure et Gaël Ortolan, quatre étudiants

récompensés pour leur projet de création

d’un restaurant à thème, « Au Tastou

» : établissement qui propose des

plats à base de produits frais des différentes

régions de France avec une carte

qui changent à chaque saison !

FORMATION

Quatre autres projets de création

d’entreprise présentés :

■ Création d’une salle de jeux de stratégies

à base d’armes laser (Laser game

évolution).

■ Création d’une pâtisserie spécialisée

dans les macarons en tout genre, sucrés,

salés (Secret de macarons).

■ Création d’un « fast-food » en centreville

avec des produits frais et où l’on

choisit ce que l’on veut mettre dans son

hamburger (The 5 th avenue).

■ Création d’une plate-forme logistique

en dehors du centre-ville où les commerçants

se feraient livrer par transports

AVIS D’EXPERT

Jérôme Dauris, expert-comptable

« Les créateurs d’entreprises sont parfois loin des réalités du marché. Notre profession a un

rôle important à jouer en termes de prévention et de conseil. Cette année encore en raison de

la qualité des projets présentés par les étudiants de l’EGC, on a oublié que nous étions face à

des étudiants : on s’est pris au jeu en s’adressant à ces futurs professionnels comme à de vrais

créateurs d’entreprise. Comme les étudiants, les entrepreneurs ne doivent pas hésiter à venir

nous rencontrer pour se donner toutes les chances de réussir leur création et de passer le cap

difficile des premières années. Il y a des outils et des conseils en matière de gestion qui sont

utiles pour bien démarrer. Le message que nous avons voulu leur faire passer est simple : ne

vous lancez pas tête baissée, consultez les professionnels ! »

électriques et à la demande au fur et à

mesure (CDU).

« Entreprendre, Gérer, Communiquer

», tel est l’objectif fixé aux étudiants

de troisième année de l’EGC qui

se sont glissés dans la peau d’un créateur

d’entreprise au travers d’un projet

tutoré sur la création d’entreprise. Étude

de marché, procédé de fabrication,

hypothèses de ventes, implantation sur

le territoire, étude comptable, structure

juridique, stratégie de communication…

toutes les facettes de la création

sont abordées. Au-dede l’exercice

pédagogique et de l’émulation qu’il

produit entre les projets présentés par

les étudiants, l’objectif du Challenge

est bien de se confronter aux réalités

économiques environnantes.

À l’occasion du jury d’évaluation des

projets, des experts-comptables, des

banquiers, des avocats et des conseillers

de la CCI ont accompagné ces jeunes

créateurs. Une occasion de rappeler

combien l’aide et le conseil de ces professionnels

sont précieux pour un chef

d’entreprise…

L’EGC remercie tous les partenaires et

sponsors qui accompagnent les projets des

étudiants tout au long de l’année, et

notamment le CIC, BNP Paribas, le Crédit

Agricole Nord Midi-Pyrénées, la Société

Générale ainsi que le Groupe Excel, qui se

sont investis dans ces Challenges.

▶ Contact CCI :

EGC - Centre de Formation

Consulaire au 05 63 21 71 00

27


28FORMATION

DES PARRAINS

PRESTIGIEUX

◾ Louis Gallois, Président Directeur Général de

l’Aérospatiale, puis Président de la SNCF et

actuel Président d’EADS et d’Airbus.

◾ Christian Peugeot, Directeur Marketing

d’Automobiles Peugeot.

◾ Christian Sastre, Président Directeur Général

du groupe AZUR-GMF Assurances.

◾ Bernard Haurie, Directeur Marketing de

La Poste et actuel Directeur de l’innovation et

du développement des e-services de la Poste.

◾ Claude Moscheni, Directeur Général Hôtellerie

affaires et loisirs d’ACCOR.

◾ Didier Quillot, Directeur d’Orange et actuel

Président des directoires de Hachette Filipacchi

et de Lagardère Active.

◾ Francis Niss, Président du Directoire de Liebherr

Aerospace Toulouse et actuel Président de

Liebherr Aerospace et Transportation SAS.

◾ Daniel Havis, Président Directeur Général

de la Matmut.

◾ Gérard Lopez, Président de BVA.

◾ Jean-Pierre Fauché, Président du groupe

Jean-Pierre Fauché.

◾ Gérard Mulliez, Président fondateur du

groupe Auchan.

◾ François Drouin, Président du Crédit Foncier

de France

◾ Jean-Claude Périé, créateur dans l’optique,

deux fois SILMO d’or.

◾ Joël Séché, Président Directeur Général de

Séché Environnement et Président exécutif de

SAUR.

EGC MONTAUBAN

Parrainage unique

et authentique

signé Prooftag !

L’EGC Montauban se réjouit de célébrer le parrainage

de sa 24 e promotion par Francis Bourrières (Sociétés Novatec

et Prooftag) et de procéder à la remise des diplômes

de la promotion Gérard Mulliez (Groupe Auchan).

Jean-Louis Marty, président de la

CCI, rappelle l’origine et l’importance

des parrainages de l’EGC

Montauban. Une idée originale initiée

par Guy Pécou en 1995, qui met à

l’honneur les relations école/entreprise

grâce à l’engagement chaque année

d’une personnalité du monde économique.

Une reconnaissance aussi pour

l’École de Gestion et de Commerce de

la part des entreprises qui permet aux

étudiants d’approcher toujours d’un peu

plus près le monde économique et ses

décideurs.

Francis Bourrières, parrain

de la 24 e promotion

Président de Novatec et de Prooftag,

deux sociétés montalbanaises dont les

noms et les savoir-faire font aujourd’hui

le tour du monde, Francis Bourrières

devient le 15 e parrain de l’EGC Montauban.

Un entrepreneur de renommée

internationale et créateur, entre autre, du

fameux « code à bulles », une technologie

qui permet d’assurer une authentification

formelle, unique et infalsifiable

de l’élément qu’il certifie.

L’histoire de Francis Bourrières com-


mence à Montauban en 1973. Diplômé

d’un IUT toulousain, le jeune Lotois

propose sa candidature aux Établissements

Delmas qui lui conseillent la porte

d’en face : l’entreprise Bouyer, spécialisée

en électro-acoustique. Une semaine

après, il y est embauché et il y restera

sept ans avant d’intégrer la société Talco,

rachetée plus tard par Sagem. Là, il

occupe successivement la direction de la

production chez le premier et d’essaimage

technologique de fabrication électronique

pour toutes les unités du groupe

chez le second.

C’est en 1995 qu’il se met à son compte

en créant la société Novatec. Viennent

très vite les récompenses : grand Award

de Los Angeles, San José, Singapour,

une reconnaissance sur le marché mondial

de l’électronique. En 1999, commence

l’aventure Prooftag : trois ans de

recherche, quatre ans de développement

et enfin, depuis trois ans, une

mise en application pour faire des preuves

de concept réussies avec une trentaine

de personnes. À présent Prooftag



va pouvoir se tourner vers des applications

de grandes envergures au niveau

mondial et un projet industriel ambitieux

est en train de naître. L’entreprise









en pleine expansion est porteuse d’un

projet de développement avec création

d’un site industriel et création d’emplois

à la clé d’ici 2011.







ZAC Albasud - Avenue d’Europe

82 000 MONTAUBAN - 05 63 02 88 88

29FORMATION


30FORMATION

L’ALTERNANCE

Une bonne école

pour apprendre à travailler

L’agence Domifacile (services à

la personne : ménage, repassage,

garde d’enfants, petits travaux,

jardinage, etc.), créée à Montauban

en 2007, fait partie du réseau

national de services à la personne

agréés. Sa responsable, Caroline

Miraumont, est convaincue des bienfaits

pour l’entreprise de l’intégration

de jeunes en alternance.

Une formule très « porteuse » pour

le jeune et un apport de compétences

certain pour l’entreprise.

« D’un point de vue personnel, je

considère que le terrain et la pratique

sont indispensables pour apprendre à

travailler. Au-delà du savoir-faire que

l’on apprend à l’école, le savoir-être

s’apprend en entreprise. Domifacile a

souhaité favoriser l’embauche de jeunes

en contrat en alternance et nous

avons fait ce choix dans le cadre de

notre développement. Mélanie est chez

nous trois jours par semaine et s’occupe

en priorité du conseil à la clientèle

de particuliers. Les jeunes ont

peut-être tout à apprendre en quittant

les bancs de l’école, mais ils apprennent

vite au contact du terrain. Je crois

Cours d’été en langues

Mélanie est en formation BTS management des unités commerciales à l’Institut

de Formation par Alternance. Elle effectue son contrat en entreprise chez Domifacile

à Montauban, réseau d’agences de services à la personne.

beaucoup à ce mode de formation qui

allie à merveille la théorie et la pratique.

L’alternance est à mon sens une

voie « royale » pour s’insérer dans la

vie professionnelle.

Côté employeur, il ne faut pas se voiler

la face, la formule a aussi des avantages

d’un point de vue financier et c’est

NOUVEAU À LA CCI

un excellent mode de recrutement.

L’objectif est de former, de tester et

d’embaucher le jeune à l’issue de la

formation. C’est ainsi que nous voyons

les choses chez Domifacile et ça marche

! », assure Caroline Miraumont,

responsable de l’agence Domifacile à

Montauban.

La CCI propose des stages de remise à niveau en langues avec des formateurs professionnels pour les collégiens et lycéens.

➜ Anglais, espagnol, allemand, italien

Du 5 au 9 juillet ou du 23 au 27 août 2010, le matin de 9h00 à 12h00

Objectifs :

◾ Remise à niveau

◾ Révision des mécanismes grammaticaux

◾ Amélioration de la compréhension et l’expression à l’écrit comme à l’oral

◾ Préparation au niveau supérieur

▶ Contact CCI :

Su Lalande au 05 63 21 71 00

Centre de Formation Consulaire, 61 avenue Gambetta à Montauban.


CHOISIR L’ALTERNANCE

Pour former et fidéliser

vos futurs salariés

Laurent Wauquiez, secrétaire d’État chargé de l’Emploi a souhaité répondre aux questions

de CCI Infos pour nous éclairer sur l’intérêt des entreprises concernant l’embauche de jeunes

en alternance.

Pourquoi souhaitez-vous promouvoir

davantage l’embauche de jeunes en

alternance auprès des entreprises ?

L’apprentissage et l’alternance, c’est un

choix gagnant pour tout le monde :

◾ pour l’entreprise, c’est la possibilité de

former des salariés directement à ses

métiers, de fidéliser les jeunes dans le

cadre de leurs politiques de recrutement

et de s’enrichir au niveau du capital

humain.

◾ pour le jeune, c’est l’assurance d’accéder

à une formation débouchant sur un

diplôme ou une qualification professionnelle

reconnue, de percevoir une rémunération

et d’acquérir une expérience ;

c’est l’accès à un véritable contrat de

travail, à une véritable communauté de

travail et d’insertion dans l’emploi durable

à la sortie.

Nous avons engagé, avec le dispositif

« zéro charge », les aides directes au

recrutement, les 500 développeurs de

l’apprentissage et de l’alternance, des

actions fortes en faveur de l’alternance

dès juin 2009. La rentrée de septembre

2009 a ainsi été sauvée. Il nous faut

désormais franchir un palier supplémentaire

avec l’objectif ambitieux de

800 000 jeunes en formation par alternance

à l’horizon 2015 : c’est dans cette

optique que j’ai créé les « Ateliers de

l’apprentissage et de l’alternance ».

Parmi les propositions de ces ateliers, je

retiendrais les points suivants : la création

d’une journée d’information dans

les collèges et les lycées pour sensibiliser

directement les jeunes aux avantages de

la formation par alternance, la mise en

place d’un « Meetic de l’alternance », la

simplification des démarches administratives,

ou encore la pérennisation et

l’augmentation des développeurs de

l’apprentissage et de l’alternance. À l’occasion

du sommet social du 10 mai, le

président de la République et le Premier

Ministre m’ont confié la mission de présenter,

d’ici à l’été, un plan d’action en

faveur de l’alternance à horizon 2015.

À qui s’adressent les formations

en alternance et à quels niveaux

d’études ?

Notre devoir est de bousculer des systèmes

de pensée qui ont la vie longue,

notamment en convainquant les jeunes

et les familles que cette formation est la

solution : que l’on souhaite être artisan,

chef d’entreprise, maçon, ingénieur en

génie civil ou travailler dans les ressources

humaines, l’alternance, c’est l’assurance

de pouvoir être rapidement en

contact avec la réalité de ces professions.

Pour y arriver, je souhaite que les réseaux

consulaires évoluent davantage encore

vers les filières d’excellence et développent

les formations de niveau supérieur.

Ces filières porteuses d’emplois sont

celles qui font appel à l’économie de la

connaissance, aux activités de services,

au développement durable, c’est-à-dire

aux métiers de la croissance verte. Ces

filières doivent être partout promues et

être accessibles par l’apprentissage et

l’alternance.

FORMATION

31


32FORMATION

AXA

Une nouvelle formation de

conseiller en assurance et épargne

En réponse à un déficit de formations de vendeurs « terrain », Axa complète le dispositif classique de

recrutement de ses commerciaux par une formation qualifiante mise en place en partenariat avec la

CCI de Montauban et l’IFPASS (Institut de Formation pour la Profession de l’Assurance).

Jean-Pierre Duvignac, responsable

du recrutement Axa Sud-Ouest.

conseiller en assurance et épargne :

Une formation qui assure ! Après l’ILFA

de Libourne et le CFA Commerce et Services

de Blagnac, le groupe AXA a choisi

Montauban pour ouvrir en mars 2010 une

formation de conseiller en assurance et

épargne. Il s’agit d’une formation en alternance

de douze mois délivrée dans le cadre

d’un partenariat à trois : la profession

(IFPASS) qui délivre une qualification

professionnelle, la CCI (Institut de formation

par alternance - IFA) qui prépare à ce

titre professionnel, le groupe AXA qui

assure la formation pratique en entreprise.

Pourquoi ouvrir cette formation

à Montauban, et pourquoi

en partenariat avec la CCI ?

Montauban est au centre de la région, ce

qui permet de faire venir des candidats de

tous les départements de notre région

AXA Sud-Ouest. À Montauban, la CCI

est un acteur incontournable en matière

de formation. J’ai prospecté et j’ai vite vu

que les formations commerciales en alternance

proposées à l’IFA de Montauban

sont de très bons niveaux, ce qui est une

opportunité. La CCI affiche de bons

résultats aux examens et sa notoriété

auprès des jeunes et des entreprises est

forte pour des raisons évidentes : la diversité

et la qualité des formations proposées

de niveaux Bac à Bac+5 dans divers

domaines dont évidemment ceux qui

nous intéressent : la négociation, le commerce

et la vente.

Quels sont vos besoins

de recrutement ?

Nous recrutons chaque année 130 chargés

de relation client et 40 d’entre eux arrivent

par la voie de l’alternance, ce qui

représente un tiers de nos recrutements.

Face au manque de candidats formés sur

le marché et pour palier à la concurrence

très vive sur ces profils commerciaux,

nous avons mis en place en interne,

depuis 2002, des formations diplômantes

(licence professionnelle) ou qualifiantes

(conseiller assurance épargne) spécifiques

aux métiers de l’assurance. Diplômes de

niveau Bac+3 (licence) ou Bac+2 (CAE)

reconnus par toute la profession.

Quels sont les profils de vos futures

recrues ?

Actuellement, nous avons une centaine de

jeunes dans tout le grand Sud-Ouest qui

se préparent à intégrer la société à l’issue

de leur formation. Les profils sont variables

mais nous exigeons un niveau Bac +2

et une très grande motivation. Être motivé,

c’est la clé de la réussite dans le métier de

commercial qui est une excellente voie

pour ceux qui aiment le contact, le conseil

et les relations humaines fortes.

▶ Cette formation vous intéresse ?

Une nouvelle promotion est prévue en

octobre 2010 en Midi-Pyrénées. Pour

postuler :

service.recrutementsudouest@axa.fr

ou contactez la CCI de Montauban.

More magazines by this user
Similar magazines