04.09.2014 Views

gérard sergent - Atmosphères 53

gérard sergent - Atmosphères 53

gérard sergent - Atmosphères 53

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

:::. GÉNÉRIQUE .:::

Auteur réalisateur

Gérard Sergent

Réalisateurs et dépositaires des films d'archives

Jean-Pierre Alexandre, Jacqueline Bessin, Marcel Courné, Pascal Erault, Roger Erault, Marc Girard,

Pierre Gohin, Abdelhadi Lasfar, Berthe Liebeaux, Rémy Lochain, M. Métairie, Lionel Monier, M.

Paquet, Véronique Pouteau, Claire Sabatier, Jean Thomas, Jean-Claude Verdier, Archives de l'atelier

municipal de Laval : Stéphane Piau, CEMCAT : Marc-Philippe Toitgans, Sébastien Joannès, Lycée Lavoisier

à Mayenne, TDV Industries.

Monteur Graphique

Jérémy Justice

Créateur sonore

Alain Philipon

Scénographie

Patricia Dezileaux

Graphiste

Marion Kadi

Passeurs de mémoire

Agence régionale du Centre pour le cinéma et l'audiovisuel : Emmanuel Porcher, Jocelyn Termeau,

Gaëlle Charvet, Julie Guillaumot, Olivier Fourel, Joël Géhanin. Archives départementales de la

Mayenne : Isabelle Las, Joël Surcouf . Atmosphères 53 : Fabienne Delannet, Georges Durand, Willy

Durand, Antoine Glémain, Michèle Glémain, Florence Houdou, Janick James, Raymonde Le

Gonidec, Catherine Le Guen, Jean-Claude Louarn, Josette Luciani, Imad Makhzoum, Nicole

Montaron, Armelle Pain, Jean-Yves Roy. Cinéma L’Aiglon de Saint-Pierre-des-Nids : Pierrick Le

Hec, Michel Marquet. France Bleu Mayenne : Vincent Grassin, Christine Lhôte. Hôpital local

d’Ernée : Paul Choisnet. Mairie de Jublains : Pierrick Tranchevent. Médiathèque Jean-Loup Trassard du

Pays de Mayenne : Jacques Mathien. Musée archéologique départemental de Jublains. Musée du moteur et

de l'outil à la ferme de Juvigné : Gérard Ruault. Musée des Tisserands d’Ambrières-les-Vallées : Catherine

Galienne. ORPAM : Fernand Bourge, Thérése Ménard. Technopole de Laval : Sandrine Trouillard.

Tisserande Méduline : Karine Berçon Mené. Anne Amblès, Maryline Barboreau, Marina

Chernelin, Raphaël Denis, Etienne Huard, Christophe Lambert, Simone et Roland Lévêque,

Evelyne Luais, Serge Mauny. Mariannick Roy, Michel Troadec.

Une Production Atmosphères 53

avec le concours de l'association Village.

Avec le soutien de

Agence Régionale du centre pour le cinéma et l'audiovisuel - Centre Images, Archives

départementales de la Mayenne, Cinémathèque de Bretagne, Communauté de communes du

Pays de Mayenne, Conseil général de la Mayenne, Conseil général de la Sarthe, Conseil régional

des Pays de la Loire, DRAC des Pays de La Loire, Label Otéro, Leader + (Union européenne),

Pays de la Haute Mayenne, TDV industries, Toiles de Mayenne, Ville de Mayenne, 24 Images.


:::. GÉRARD SERGENT .:::

Gérard Sergent se présente volontiers comme documentariste. S'iI a commencé sa

carrière comme photographe, on le trouve aujourd’hui beaucoup plus souvent derrière la

caméra : tantôt comme chef opérateur sur des documentaires, tantôt comme réalisateur de

ses propres projets. Photographe, il l’a d’abord été comme portraitiste de rue, puis

reporter au journal Jeune Afrique de 1984 à 1988. On l’a connu aussi photographe de

plateau sur les tournages de Cyril Collard ou les spectacles de Bob Wilson et de Carlos

Saura, par exemple. De fil en aiguille, la caméra a donc remplacé de plus en plus souvent

l’appareil photo et il s’est imposé au cours des années 2000 comme chef opérateur sur de

nombreux films documentaires (Au commencement était la vase de Luc Riolon, Elephas

Maximus de Philippe Gauthier…) mais aussi sur des courts-métrages de fiction (Pavane

de l’Ange de Patrick Pleutin, Films musicaux de la Mano Négra, de Philippe Katerine,

etc.).

Depuis quelques années, il est devenu le réalisateur et le créateur de ses propres projets qui

tiennent autant du documentaire poétique que du cinéma exposé. Il a commencé en

organisant des expositions dans son village, et travaille aujourd’hui à l’échelle du territoire,

mais toujours en lien étroit avec les habitants, leurs archives, leur mémoire, leur histoire.

Ainsi sont nés successivement Attention Fragile (la vie d’un village à 50 ans d’intervalle)

et La Trame des Jours, un documentaire exposé qui prend le tissu comme motif

d’exploration des âges de la vie en milieu rural.

:::. NOTE D'INTENTION .:::

Trame des jours appartient à la catégorie du documentaire de création. Il est constitué de

deux films projetés en boucle sur des écrans de tissu. Le projet est né d’une double

rencontre placée sous le signe du hasard, de la poésie et de l’humanisme. La première

rencontre s’est faite avec l’association Atmosphères 53 qui œuvre à la promotion du

cinéma d'auteur. Elle organise en Mayenne le festival Reflets du cinéma. L’association m’a

passé commande d’un documentaire sur son département. Une nuit, le hasard des chemins

de campagne m’a conduit vers une ferme et vers ma deuxième rencontre. L’homme qui m’a

si généreusement accueilli portait des vêtements qui m’ont impressionné. La chemise épaisse

en toile de chanvre et le pantalon à rayure faisaient tellement corps avec l’homme qui les

portait que j’avais le sentiment que toute sa vie, toute son histoire étaient inscrits dans la

trame même du tissu. Je tenais là le vrai sujet de mon projet : la trame des jours. J’ai donc

décidé d’aller chercher toute la matière de mon projet chez les habitants. J’ai alors

découvert que leurs propres films de familles peuvent être parfois de véritables trésors

cinématographiques et ethnographiques cachés,ou oubliés. Remontés, ils composent une

partie de la bande-image de mon projet. Quant à la bande sonore, elle serait pour sa part

composée de récits enregistrés dévoilant toutes ces histoires intimes que peuvent entretenir

les habitants avec le vêtement et le tissu.

Trame des jours est un documentaire de création en deux films indépendants et

complémentaires intitulés : Images d'habitants et Paroles d’habitants.

Images d'habitants est un film de montage, muet et montré en boucle. À partir d’un

remontage de films d'amateurs, il cherche à lire la transformation de l'apparence des

hommes du point de vue si particulier du tissu lui-même. Ce film muet donne lieu à un

véritable et troublant processus de réapropriation de son propre vécu et tisse de cette façon

une véritable mémoire collective.

Paroles d’habitants est un film réalisé à partir des témoignages et des récits d’habitants

collectés en Mayenne. À travers ces témoignages (enfants, adolescents, adultes et personnes

âgées…), il cherche à dévoiler l’intimité de chacun dans le cadre familial, collectif ou

public. Le point de vue adopté est toujours celui, si singulier, de cette interface qu’est le

tissu.

Comme tous les projets que je développe, Trame des jours a pour vocation de susciter des échanges

entre villageois et acteurs de la vie artistique et culturelle locale. Le dispositif de monstration de ce

“cinéma exposé” invite le spectateur à mêler et à entrecroiser ses propres souvenirs et sa propre poésie à

ceux des films qu’il regarde.


:::. PRESENTATION .:::

Les tissus et les vêtements en particulier font partie de notre quotidien, de notre histoire

individuelle et collective. Ils nous habillent, nous protègent, nous soignent. Ils sont

imprégnés de nos humeurs, de nos rêves et de nos espoirs. En quelque sorte, ils constituent

l’étoffe de nos vies. Trame des jours est un projet documentaire original du réalisateur Gérard

Sergent explorant la mémoire du textile en Haute Mayenne à travers deux films.

Images d’habitants est un film muet réalisé à partir d’images d’archives glanées

auprès des habitants. On y découvre la transformation de l’apparence des hommes

du point de vue si particulier du tissu lui-même. (15 mn)

Paroles d’habitants est un film réalisé à partir de récits collectés auprès

d’enfants, d’adolescents, d’adultes et de personnes âgées. Ces paroles nous

dévoilent la relation intime que les hommes entretiennent avec le textile. (14 mn)

.

Trame des jours est présenté aux spectateurs en boucle sur deux écrans.

Une œuvre sensible sur un objet culturel commun à tous, qui révèle ici un intérêt insoupçonné.

Première production d’Atmosphères 53, avec le concours de Village et de Centre Images.

Atmosphères 53 est une association qui œuvre à la promotion du cinéma d’auteur. Elle organise en

Mayenne le festival "Reflets du cinéma" (en 2010 Reflets du cinéma français), programme des films

"Art & Essai", des séances scolaires... Elle se lance à présent dans la production de projets

artistiques.

Atmosphères 53

12, rue Guimond des Riveries - 53100 Mayenne

Tél. 02 43 04 20 46 - Fax : 02 43 04 96 48

contact@atmospheres53

www.atmospheres53.org

Page Facebook : Atmospheres 53

:::. TRAME DES JOURS AU FESTIVAL PREMIERS PLANS D'ANGERS .:::

Diffusion permanente du 23 au 31 janvier 2010 au Grand Théâtre d'Angers :

Samedi 23, mardi 26, mercredi 27, jeudi 28, vendredi 29, samedi 30 janvier de 12h à 19h.

Dimanche 24, lundi 25 et dimanche 31 janvier de 14h à 18h. Entrée libre.

:::. TRAME DES JOURS AU MUSEE DU CHÂTEAU DE MAYENNE .:::

Du 12 au 28 février 2010.

:::. TRAME DES JOURS AU MUSEE ARCHEOLOGIQUE DE JUBLAINS .:::

Du 9 mars au 9 avril 2010.

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!