04.09.2014 Views

la plaquette Ciné-Enfants 2011-2012 - Atmosphères 53

la plaquette Ciné-Enfants 2011-2012 - Atmosphères 53

la plaquette Ciné-Enfants 2011-2012 - Atmosphères 53

SHOW MORE
SHOW LESS

Do you know the secret to free website traffic?

Use this trick to increase the number of new potential customers.

CINÉ - ENFANTS

Année scolaire

2011-2012

L e c i n é m a

p o u r l e s é c o l e s

e n M a y e n n e

www.atmospheres53.org


C

iné-Enfants, créé par Atmosphères 53 en 1997, est un dispositif destiné

aux enfants des écoles de la Mayenne. Il s’agit d’une programmation

en salle de cinéma de films adaptés aux différents niveaux. Dans le

cadre de l’enseignement de l’histoire des arts | arts du visuel, il

permet de donner accès aux plus jeunes à des œuvres du XXe siècle ou plus récentes,

issues du monde entier.

Il s'organise autour de séances scolaires proposées en salles deux fois par an (en

octobre-novembre et en mars-avril), avec 6 films au choix pour chaque opération.

L'ensemble des salles de cinéma de la Mayenne, certaines collectivités locales, l'Inspection

académique, le Centre départemental de documentation pédagogique, la

Direction diocésaine de l'enseignement catholique et, bien entendu, les enseignants

sont impliqués dans Ciné-Enfants.

Des actions de formation des enseignants, en relation avec ce programme, sont

engagées sur le plan de la formation continue, dans l’enseignement public comme

dans le privé.

C O N TA C T S

12, rue Guimond-des riveries

53100 Mayenne

Tél. 02 43 04 20 46

Fax : 02 43 04 96 48

Coordination : Armelle Pain, médiatrice culturelle | 06 79 46 19 54

armelle.pain@atmospheres53.org

Bénévole référente pour Ciné-Enfants : Nicole Montaron

Bénévoles d’Atmosphères 53 | Ciné-Enfants :

Annick Duval, Janick James, Mariannick Glédel, Roland Lévêque,

Thérèse Lochain, Jacqueline Tonin.

Atmosphères 53 mène de nombreuses actions dans le domaine du cinéma en Mayenne.

Plus d’informations sur : www.atmospheres53.org

Toutes les informations sur Ciné-Enfants se trouvent dans la partie « Education au cinéma ».


P R O G R A M M AT I O N

La programmation, c’est-à-dire le choix des films, est élaborée par le comité de pilotage de Ciné Enfants,

composé d'enseignants, de représentants de l'Inspection Académique et de la Direction Diocésaine

pour l'Enseignement Catholique, de représentants des salles de cinéma et d'Atmosphères 53.

Au programme de cette année :

Des films d’animation en provenance de Lettonie, Tchécoslovaquie, Iran et Espagne ; des oeuvres du

patrimoine et des oeuvres récentes, qui permettent d’aborder des genres divers (aventure, polar, burlesque,

fables, conte…) et des thèmes variés (le jardin, la ferme, la différence, la marionnette, les animaux…).

Automne 2011 :

Vent de folie à la ferme

Le Criquet

Aladin et la lampe merveilleuse

Les Fables de Starewitch

Monte là-dessus (Safety last)

Rouge comme le ciel

Printemps 2012 :

Capelito, le champignon magique

Le Tigre et les animaux de la forêt

Perdu, retrouvé

Nocturna, la nuit magique

Une vie de chat

Le Signe de Zorro

Le détail des programmations se trouve dans les pages suivantes : synopsis, pistes d’exploitation,

ressources.


M O D A L I T É S

Les enseignants choisissent le(s) film(s) qu’ils souhaitent aller voir avec leurs classes en précisant les dates

et moments où les classes ne peuvent pas venir au cinéma (sieste, piscine, classe verte…).

A partir des voeux de toutes les écoles, Atmosphères 53 élabore un planning des séances en tenant

compte également de la disponibilité des salles de cinéma. Les copies des films circulent d’un cinéma à

l’autre pour amener les œuvres au plus près des écoles. En fonction des inscriptions, la copie reste plus

ou moins longtemps dans la salle de cinéma.

Chaque classe peut participer à l'une et/ou l'autre des opérations, en fonction de ses moyens et de son

projet.

CALENDRIER—MARCHE A SUIVRE

Séances du 1er trimestre 2011-2012 :

• INSCRIPTION AVANT LE 17 SEPTEMBRE 2011.

Cette inscription a valeur d’engagement ferme et définitif. Sur le formulaire d'inscription, les enseignants

précisent les impossibilités d’horaires ou de dates (1/2 journées ou journées prises par d’autres activités

: sorties, piscine, sieste des petits… qui empêcheraient d’aller à la séance de cinéma).

• DEBUT OCTOBRE, Atmosphères 53 envoie à chaque école le planning des

séances de la salle de cinéma où elle doit se rendre.

L’école doit alors noter la date de la ou des séances programmées et préparer la sortie : préparer la réception

du film, réserver le transport (sauf si la communauté de communes s’en charge), prévoir des

accompagnateurs…

Le planning ne peut être modifié qu’à la marge car il implique de nombreux acteurs. Néanmoins, en cas

de force majeure, les écoles peuvent demander une modification auprès d’Atmosphères 53 avant mioctobre.

• NOVEMBRE-DECEMBRE, séances en salles.

Séances du 2e trimestre 2010-2011 :

• INSCRIPTION AVANT LE 16 DECEMBRE 2011.

• MI-JANVIER 2012, Atmosphères 53 envoie à chaque école le planning des

séances de la salle de cinéma où elle doit se rendre.

• FEVRIER-AVRIL 2012, séances en salles.


COUTS DE L’OPERATION ET PRISE EN CHARGE

La salle de cinéma facture tous les billets de cinéma des élèves.

3€ Le Trianon (Bourgneuf-la-Forêt), Le Palace (Château-Gontier), Le Majestic (Ernée), Le Select (Evron),

cinéma municipal (Gorron), Le Majestic (Montsûrs), Vox (Renazé), L’Aiglon (Saint-Pierre-des-Nids).

3.50€ Cinéville (Laval), Le Vox (Mayenne)

Collectivités

Communauté de communes du Pays de Meslay-Grez

Communauté de communes d’Erve et Charnie

Communauté de communes du Bocage Mayennais, Communauté de communes

de l’Ernée, Commune de St Georges-Buttavent, Ville de Laval.

Communauté de communes du Pays de Loiron, Communauté de communes

du Pays d’Evron, Communauté de communes du Pays de Montsûrs.

Communauté de communes du Pays de Château-Gontier

Participations

1 transport par an et par école, avec un montant de dépense

globale plafonné à 2500 €

1, 25 €/enfant/séance

100 % des transports

100 % des transports + 0, 80 €/enfant/séance

100 % des transports pour une séance annuelle par classe

Communauté de communes de Saint Aignan-Renazé

Communauté de communes de Villaines-la-Juhel

Communauté de communes du Pays de Mayenne

Communauté de communes de Craon

100 % des transports pour une séance annuelle par enfant

100 % des transports, sous conditions

100 % des transports, sous conditions 1 transport par classe

assuré, 1 autre transport possible

20 % des transports

Ville de Mayenne

Ville de Cossé-le-Vivien

Communauté de communes des Avaloirs, Communauté de communes de Bais,

Communauté de commune de la région de Cossé-le-Vivien, Communauté de

communes de Le Horps-Lassay, Communauté d’agglomération de Laval sauf ville

de Laval.

3, 25 €/enfant pour la 1ère séance, 1, 22 € pour la seconde

1 transport par an

Pas de participation

PARTICIPATION AUX FRAIS

Ciné Enfants est un dispositif pédagogique tout à fait singulier. Créé et mis en œuvre depuis une quinzaine

d’années par l’association Atmosphères 53, avec et pour les enseignants des écoles de la

Mayenne, il vise à un éveil critique des enfants aux images et aux sons et à une première initiation à l’art

cinématographique.

L’indépendance du dispositif a été la garantie de la rigueur de ses choix comme de la souplesse de son

fonctionnement, au plus près des attentes des enseignants. Cela lui a valu une reconnaissance massive des

écoles du département et un soutien renforcé, avec le temps, de ses fidèles partenaires : les salles de cinéma

de toute la Mayenne, l’Inspection académique, la Direction diocésaine de l’enseignement catholique,

le Conseil général, ainsi que les communautés de communes et autres collectivités locales. L’indépendance

de Ciné Enfants a un prix : sa mise en oeuvre – c’est-à-dire la préparation des comités de pilotage,

la gestion des inscriptions, l’élaboration des plannings, la conception des animations, des formations et de

la documentation pédagogique – est, pour l’essentiel, à la charge des salariés et bénévoles d’Atmosphères

53, sur la base des cotisations de ses adhérents et de financements publics. Ces derniers tendent malheureusement

à se restreindre, dans le contexte de crise que nous connaissons. Quant aux recettes des séances,

elles sont perçues, d’une manière légitime, par les salles de cinéma qui les accueillent ; aucune ne

revient à l’association.

Nous connaissons votre attachement à l’indépendance de Ciné Enfants, avéré sur une longue durée.

Nous vous demandons, à partir de cette année, de le manifester plus directement encore

par une participation aux frais de 15 euros. C’est une condition essentielle pour poursuivre le

travail engagé avec vous, dans l’intérêt des enfants du département. Merci pour votre compréhension.


R E S S O U R C E S

Atmosphères 53 produit et met en ligne sur son site internet www.atmospheres53.org des dossiers pédagogiques

complets sur chaque film de la programmation.

Atmosphères 53 met également à la disposition des enseignants un fonds documentaire sur le cinéma et

les DVD des films de la programmation.

Autres ressources utiles :

• CDDP de la Mayenne. Les arts ont fait l'objet d‘acquisitions, en liaison avec le Plan pour le développement

des arts et de la culture à l'école. Catalogue en ligne sur : www. cddp53.crdp-nantes.fr

• Le réseau des bibliothèques de la Mayenne

• Site image : www.site-image.eu

• Site www.zerodeconduite.net

F O R M AT I O N S

• 2 temps de formation sont mis en place par Atmosphères 53 dans le cadre du Plan Départemental de

Formation (dates et contenus communiqués en septembre 2011).

• Formation DDEC : une formation destinée aux enseignants des écoles privées est prévue sur Monte

là-dessus !, assurée par Yannick Quillet.

T E R R I T O I R E S

En lien avec les structures culturelles de certains territoires (bibliothèque de Château-Gontier, Pôle

culturel du SVET des Coëvrons, Réseau des bibliothèques et Saison culturelle de l’Ernée, Saison culturelle

du Pays de Loiron, Théâtre de Laval), nous vous suggérons quelques idées de parcours thématiques

alliant cinéma, spectacle vivant, lecture… à découvrir tout au long des pages qui suivent (encadré

« Territoires »). Ces pistes ne sont pas exhaustives, bien d’autres ressources sont disponibles sur les territoires

mayennais !

A noter :

Onze : 11 structures culturelles réparties sur la Mayenne, le Maine-et-Loire et la Sarthe s'associent

pour proposer une biennale consacrée à la marionnette et aux formes manipulées (soirées

Onze, à table !, expositions, ateliers…) en janvier-février 2012. Un parcours autour de la marionnette

pourra passer par une projection de Le Tigre et les animaux de la forêt ou de Les

Fables de Starewitch.

"Un livre, une toile / Littérature et cinéma" organisé par le réseau des bibliothèques de

l'Ernée : expositions, ateliers, projections en octobre-novembre 2011.

Autour du jardin : le spectacle Pomme proposé à Evron et à Loiron ; la

bibliothèque de Château-Gontier propose un partenariat avec les jardins

familiaux et une découverte de l'oeuvre d'Anne Crausaz...


E X P L O I T E R U N F I L M AV E C U N E C L A S S E

L’exploitation pédagogique d’un film, partie intégrante du programme d’arts visuels passe par 3 phases :

une phase de préparation au visionnage,

la séance au cinéma,

le temps d’exploitation de l’oeuvre en classe ensuite.

Beaucoup d’activités sont possibles et il conviendra à l’enseignant d’en choisir parmi le champ des possibles,

en fonction de ce qu’il souhaite développer chez ses élèves, en fonction aussi de la manière dont lui,

d’abord, aura reçu le film.

AVANT LA SÉANCE

Il est préférable que l’enseignant ait vu au moins une fois le film avant d’emmener ses élèves à la séance,

ceci afin d’envisager la meilleure préparation au film qui soit. Atmosphères 53 met à la disposition des

enseignants les DVD des films de la programmation (nous contacter). Le CDDP 53 dispose également de

DVD de certains films.

Les enfants doivent avoir une idée de ce qu’ils vont aller voir. Les préparer, c’est déjà les mettre en projet

pour la suite, leur montrer que la séance n’est pas là que dans le but de les distraire (même si, il faut le

souhaiter, ils trouveront du plaisir dans l’activité). C’est aussi susciter du désir et de la curiosité !

On peut mener ce travail de préparation quelques jours avant la projection. Ainsi, on peut utiliser l’affiche,

des photos du film…

Dans le cas de films muets ou en version originale sous-titrée, il importe d’expliquer aux élèves qu’ils

devront lire sur l’écran (cartons ou sous-titres) et qu’ils auront ainsi la chance de voir et d’entendre le

film avec les voix et les sons d’origine.

Il peut également être nécessaire de préparer les élèves sur ce qu’est la sortie au cinéma. Il s’agit de faire

en sorte que les élèves acquièrent les codes culturels et sociaux qui prévalent dans ces lieux. Il est donc

important d’expliciter les « règles du jeu » du visionnage en salle (voir page suivante).

Ressource utile : dossier Tous au cinéma du mensuel La Classe n°153 - nov. 2004.

La familiarisation avec la salle peut également passer par une rencontre avec l’exploitant de la salle de

cinéma en classe.


LA SÉANCE

Les élèves doivent avoir le temps de s’installer dans la salle.

Une présentation de la séance est toujours souhaitable, par l’exploitant de la salle de cinéma qui accueille

la séance et/ou par les enseignants volontaires et/ou par un bénévole d’Atmosphères 53. Cette

présentation peut porter sur la salle de cinéma, sur le film, ...

A la fin de la séance, on peut aussi ralentir le mouvement qui consiste souvent à quitter la salle le plus vite

possible.

Prendre son temps participe à la ritualisation du visionnage en salle. Ce temps va permettre de quitter

tranquillement le film, avant de retourner en classe, car c’est là le plus souvent que va se dérouler le moment

suivant des premières réactions à chaud.

Lors de la réservation des transports scolaires, pensez à prévoir tous ces temps essentiels

au bon déroulement de la séance.

Si vous souhaitez approfondir la découverte de la salle de cinéma, vous pouvez demander à l’exploitant

de la salle où vous allez une visite de la cabine de projection par petits groupes. Dans ce cas, convenez

d’une visite avec l’exploitant et prévoyez les horaires de transport en conséquence.

APRES LA SÉANCE

Le temps d’échange avec les élèves, qui doit avoir lieu assez rapidement après la séance au cinéma, vise 3

objectifs principaux :

- l’expression, par les élèves, de leurs impressions sur le film ; phase d’autant plus importante

que des enfants peuvent avoir eu peur de certaines scènes. Pour cette phase, lorsque l’âge des enfants

le permet, il est intéressant qu’ils puissent écrire quelques mots, avant de débuter l’échange,

afin d’en garder une trace. Ceci pourra aussi éviter peut-être une redite d’un élève à l’autre. Il

faut minimiser “l’uniformisation” des discours, notamment en insistant, au moment des échanges,

sur le fait que tous les avis sont acceptables s’ils sont argumentés, qu’il n’y a pas de bonnes ou

mauvaises réponses à donner.

- l’élucidation, par l’enseignant ou par d’autres élèves, d’éléments qui n’auraient pas été

compris par certains enfants au cours de la projection ; ainsi, il convient de s’assurer d’une

bonne compréhension des éléments importants du film (personnages, relations entre eux...)

- la mise en mémoire du film pour permettre ensuite le travail plus particulier que vont

constituer les analyses thématiques et filmiques.

Ces trois objectifs ne sont pas à séparer en soi : il sont mêlés dans ces premières séances d’après visionnage.

Toutefois, certains exercices viseront plus l’un ou l’autre. Un questionnaire sur le film permettra

de s’assurer de la bonne compréhension, l’utilisation d’images séquentielles ou de fiches de personnages

consolidera la mémorisation.

Mener tout ce dispositif - en sélectionnant quelques activités pertinentes - participe déjà à l’éducation à

l’image.

Amener des élèves à réfléchir sur un film, à donner un avis, à mémoriser des informations... est déjà une

gageure.

Pendant quelques heures, les élèves auront été acteurs devant un film.

Ils auront appréhendé un temps qu’un film est une œuvre, pas un simple produit de consommation.

Mais on peut aussi ne pas s’arrêter là. Si le film peut être étudié sous l’angle interdisciplinaire (lecture,

écriture...), il est aussi un objet d’analyse en soi. Il ne doit pas être rencontré, au cours de la scolarité

d’un élève, que comme un « prétexte » à d’autres apprentissages.


L E S « R È G L E S D U J E U » A U C I N É M A

Afin de préparer les élèves à la sortie au cinéma, vous pouvez construire avec eux une « charte » en partant

des droits et des devoirs du spectateur ; vous pouvez également imaginer un abécédaire à partir des

différentes étapes de la sortie (A : affiche ; B : bavardages (interdits) ; C : car…). Voici une proposition

que vous pouvez adapter :

Dans une salle de cinéma,

il fait noir,

l’image est grande,

on entend bien,

les fauteuils sont confortables

et « je fais le vide » juste avant d’entrer ;

je ne suis ni à l’école, ni au stade, ni à la maison.

Dans un cinéma,

on ne peut pas changer de film ou le prendre en cours de route

et attendre la publicité pour aller faire pipi,

on ne peut pas se déplacer, ni manger, ni boire,

ni faire du bruit pendant le film…

Je peux rire, pleurer, avoir peur, être ému

et ne pas tout comprendre du premier coup.

….

Après la projection,

j’évite les jugements brutaux et trop rapides.

J’essaie d’abord de retrouver tout ce que j’ai vu, entendu, compris.

J’ai absolument le droit de garder pour

moi les émotions très personnelles que

j’ai ressenties, mon interprétation du film,

même si ce n’est pas celle des autres.


AU TO M N E 2 0 1 1 | C Y C L E 1

V E N T D E F O L I E A L A F E R M E

Iran, 43 minutes, sans parole. Programme de 3 courts métrages d’animation :

Pistes d’exploitation possibles

Le Robot et le Fermier

de Abdollah Alimorad. Iran, 2011, 25 mn, Sans parole

Un étrange vaisseau, surgissant de nulle part, atterrit de toute urgence au milieu d’un

champ de pastèques sous les yeux affolés d’un fermier et de son âne fidèle.

"A propos du scénario, je suis parti à la rencontre d'une opposition entre la tradition et le modernisme.

C'est pourquoi j'ai mis en scène un robot et un paysan. L’idée de départ était de mettre en

évidence la confrontation de deux personnages et de deux mondes différents qui s’affrontent avant

de s’accepter. Après la peur et le rejet, l’amitié s’installe peu à peu entre ces deux personnages,

permettant ainsi de réunir le monde moderne avec celui du paysan."

Le Trésor

de Ahmad Arabani. Iran, 1989, 10 mn, Sans parole

La vie d’un paysan se trouve drôlement perturbée lorsque celui-ci découvre dans son

champ, un trésor !

« La Patience est vertu d’Âne »

Quelques synonymes : ASE - L âne en occitan - BOURI - âne en patois normand.

Si on associe l’âne à la bêtise, il est en réalité un animal sensible et intelligent, ils sont même plus

dociles que les chevaux car moins nerveux. Un âne ne fera pas une chose qu’il n’a pas comprise, il

est prudent. C’est pour cela qu’il est sûr en montagne.

La légende de Buridan dit : Un âne est mort de faim et de soif entre son picotin d'avoine et son seau

d'eau, faute de choisir par quoi commencer.

Le Canard et le Fermier

de Aviz Mirfakhraï. Iran, 2005, 6 mn, Sans parole

Un fermier paresseux va devoir se remettre en question face à son dévoué serviteur, le canard

!

Le Canard, un symbole ?

Pour les indiens d’Amérique, le canard est le guide infaillible aussi à l’aise dans l’eau que dans le ciel.

On emploie d’ailleurs ses plumes dans certaines cérémonies rituelles.

En Extrême-Or ient, les canards mandarins sont le symbole de l’Amour. Ils sont en couple pour la

vie. On dit aussi que si l’un meurt , l’autre reste seul et ne tarde pas à mourir de solitude.

• Le conte car dans les 3 histoires se produit une transformation qui modifie le cours

des choses .

• L’humour.

• Le monde paysan vu sous des angles différents.

• Tradition et modernité.

• L’image de l’âne et du canard (proverbes, préjugés sur les animaux).

• L’Iran.

• Les différentes techniques d’animation : dessin animé, volume...

TERRITOIRES

Exposition sur le dessin animé à la médiathèque Jean-Loup Trassard de Mayenne du 06 décembre au 28 janvier.

Ressources

• Site du distributeur : www.lesfilmsduwhippet.com (affiche, dossier de presse, photos à télécharger)

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film : www.atmospheres53.org/film.php?f=1581

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du film.


AU TO M N E 2 0 1 1 | C Y C L E 1

L E C R I Q U E T

de Zdenèk Miller, Tchécoslovaquie, 1978, 43 minutes, sans parole.

Programme de 7 courts métrages d'animation (dessin animé) :

L'Araignée sur le fil

Le Criquet passe devant la toile de l'araignée, pince l'un de ses fils comme une corde de

violon et s'en va. Mais l'araignée ainsi réveillée ne l'entend pas de cette oreille...

Le Violon cassé

Le Criquet joue au ballon avec ses amis quand celui-ci atterrit sur son violon et le brise en

mille morceaux...

Le Concert des coccinelles

Invité par les coccinelles, le Criquet monte sur une souche d'arbre et se lance dans un

concert de violon...

La Danse du violoncelle

En vadrouille dans une maison, le Criquet perd son petit violon dans un grand violoncelle.

Grimpant dessus pour apercevoir son violon perdu, il tombe à l'intérieur !

La Poire du hérisson

Le Criquet se promène en forêt lorsqu'il croise la route du hérisson à bord de son automobile

fumante et pétaradante, transportant une grande poire...

La Scie chanteuse

Deux gros pucerons ravagent la forêt en dévorant tout sur leur passage. A l'aide de leur

scie ils découpent les tiges et grignotent toutes les feuilles...

La Berceuse en fanfare

Alors que le Criquet berce toute la forêt de sa douce mélodie, les petits s'endorment. Survient

alors le scarabée bombardier soufflant vigoureusement dans son gros tuba en réveil-

Pistes d’exploitation possibles

• Le personnage principal : un criquet et ses rencontres (cf. La Petite taupe).

• Le conte ou la fable.

• La musique : comparaison d’instruments, la musique dans le monde.

• Les animaux et leurs bruits.

• La protection de la nature.

• Les techniques d’un dessin animé.

TERRITOIRES

Exposition sur le dessin animé à la médiathèque Jean-Loup Trassard de Mayenne du

06 décembre au 28 janvier.

Ressources

• Site du film : www.lecriquet-lefilm.com (affiche, document pédagogique, dossier

de presse, photos, diplôme, jeu de cartes, coloriage)

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film :

http://www.atmospheres53.org/film.php?f=1619

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du film.


AU TO M N E 2 0 1 1 | C Y C L E 2

de Jean Image, France, 1969, 1h11.

Pistes d’exploitation possibles

A L A D I N E T L A L A M P E M E RV E I L L E U S E

Le Magicien d'Afrique qui vit caché dans l'oeil du Sphinx en Egypte est déterminé à s'emparer

de la lampe merveilleuse pour devenir le maître du monde.

Il convoque pour cela le Génie des ténèbres qui lui révèle l'endroit où se trouve la lampe

merveilleuse mais que seule une main innocente d'enfant pourra s'en emparer. Arrivé sur

place grâce à son tapis volant, le Magicien d'Afrique rencontre Aladin qui le prend pour

son oncle et l'invite chez-lui où il vit seul avec sa mère. Ils sont pauvres et lorsque le Magicien

d'Afrique propose de les aider et d'emmener Aladin pour un formidable tour du

monde, ce dernier est fou de joie. Il est alors loin de se douter des nombreuses aventures

qui l'attendent une fois le stratagème du Magicien découvert… Aladin et la lampe merveilleuse

est un merveilleux spectacle de couleurs, de chansons, de voyages et d'aventures.

• Le conte, en particulier Les Mille et Une Nuits et son adaptation.

• Les techniques d’un dessin animé, en particulier le graphisme, les décors, les couleurs.

• Les personnages :

∗ Aladin : Aladin a grandi dans les rues jusqu’à ce que la lampe merveilleuse change soudain sa destinée. Avec l’aide du

génie de la lampe, il va risquer sa vie pour l’amour de sa princesse bien-aimée.

∗ La princesse Badroulboudour : Fille d’un sultan vénérable, la jolie princesse fait bondir le cœur d’Aladin, mais l’infâme

Magicien d’Afrique veut se servir d’elle pour attirer le jeune héros dans son piège diabolique.

∗ Le Magicien d’Afrique : Ambitieux et fourbe, ce puissant sorcier est prêt à commettre les plus grandes atrocités

pour enfin pouvoir mettre la main sur la lampe merveilleuse, et ainsi devenir le maître du monde.

∗ Le Sultan : Souverain sévère mais juste, le sultan vit dans un palais grandiose, entouré de richesses convoitées par

tous. La plus précieuse d’entre elles est sa fille : la princesse Badroulboudour.

∗ La maman d’Aladin : Femme modeste, elle élève Aladin avec amour et bonté. Lorsqu’un inconnu se présente à sa

porte en prétendant être l’oncle du garçon, elle accueille cet étranger avec méfiance.

∗ Hou-hou le hibou et Can-can le perroquet : L’hibou malveillant assiste le Magicien d’Afrique dans sa vile tâche tandis

que le perroquet loufoque est l’animal de compagnie d’Aladin. Ces deux êtres à plumes drôles et cocasses provoquent

le rire de tous.

TERRITOIRES

Dans le cadre de "Un livre, une toile / Littérature et cinéma" organisé par le réseau

des bibliothèques de l'Ernée, Atmosphères 53 propose en lien avec le ciné-concert

sur Les Aventures du Prince Ahmed du 21 octobre et en lien avec la programmation de

Aladin et la lampe merveilleuse, des ateliers « Malle à histoires lumineuses » pour les

écoles de La Pellerine, Andouillé et Ernée (une malle et une animation conçues par les

plasticiennes de Pocosphère).

Fiche Atmosphères 53 sur Les Aventures du Prince Ahmed :

www.atmospheres53.org/film.php?f=1441

Exposition sur le dessin animé à la médiathèque Jean-Loup Trassard de Mayenne du 06

décembre au 28 janvier.

Ressources

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film : www.atmospheres53.org/

film.php?f=1602

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du film.

• Site du distributeur : www.carlottavod.com/film-616-aladin-et-lalampe-merveilleuse.html?vmcchk=1

(affiche, dossier de presse, photos à télécharger)


AU TO M N E 2 0 1 1 | C Y C L E S 2 e t 3

de Ladislas Starewitch, France, 1922-1932, 1h10. Film d’animation composé de 5 courts métrages dont le scénario est inspiré

de fables de Jean de La Fontaine réinterprétées par Ladislas Starewitch.

Le Rat des villes et le rat des champs

1926 / 11 min / 35 mm / noir et blanc

Promenades en automobile, tenues de soirée, chef d’orchestre et microsillons, mondanités et chuchotements,

tartes à la crème et cabaret, strass et stress, alerte au téléphone ! Urbanité et ruralité

dans le Paris des années folles, Joséphine Baker et un festival de rats ! La Fontaine totalement revisité

par Starewitch, le rythme et les gags du cinéma américain…

La Cigale et la fourmi

1927 / 15 min / 35 mm / couleur par virage et teintage

La cigale naît au premier rayon du printemps. Elle chante, elle danse sa joie et la partage avec de gais

compagnons. Jazz frénétique, bals bruissants. Douces et insouciantes passent les heures de l’été. Une

ultime farandole musarde sur les chemins où la fourmi se hâte pour bâtir et engranger…

Les Grenouilles qui demandent un roi

1922 / 16 min / 35 mm /couleur par virage et teintage

Ladislas Starewitch, qui a vécu trente-cinq ans sous le régime tsariste, qui a expérimenté la Russie

soviétique avant d’immigrer en France affirme, à sa manière, après La Fontaine et avant Winston

Churchill, que la démocratie pluraliste est le pire des régimes à l’exception de tous les autres.

Le Lion et le moucheron

1932 / 12 min / vidéo / noir et blanc

Le pouvoir est fragile et doit être exercé avec discernement et vigilance ! Tout en choisissant une

fable qui lui permet de réutiliser les marionnettes du Roman de Renard, Ladislas Starewitch poursuit

la description de son univers politique.

Le Lion devenu vieux

1932 / 8 min / vidéo / noir et blanc

La hiérarchie du pouvoir est-elle la seule trame des relations humaines ? Malheur à celui qui faiblit.

En complément un documentaire, Comment naît et s’anime une ciné-marionnette (1932) de 3mn, présente

Starewitch et sa fille Irène expliquant leur travail.

Pistes d’exploitation possibles

L E S F A B L E S D E S T A R E W I T C H

• L’adaptation de 5 fables de La Fontaine et de leur morale.

• La faune et la flore. Insectes, rat, grenouille, grue : caractéristiques, modes de vie.

• Des techniques différentes de couleurs et de sonorisation : noir et blanc sonore (avec ou sans

parole) et couleurs (muets).

• La fabrication et l’animation de ciné-marionnettes.

TERRITOIRES

Pour approfondir la thématique de la marionnette, nombreuses propositions dans le cadre de « Onze »

en janvier et février 2012, et programmations jeune public en Mayenne : spectacle « La Reine des neiges

» 01 et 02 mars à Evron, atelier autour des marionnettes (Médiathèque d’Erve et Charnie), exposition

« Marionnettes, territoires de création » (Théâtre de Laval)…

Ressources

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film : www.atmospheres53.org/film.php?f=1655

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du film.

• Site du distributeur Les Acacias : www.acaciasfilms.com/index.php?page=Presse (dossier

pédagogique, affiche, dossier de presse


AU TO M N E 2 0 1 1 | C Y C L E S 2 e t 3

de Fred Newmeyer et Sam Taylor, USA, 1923, 1h20, muet. Avec Harold Lloyd, Mildred Davis, Bill Stother...

Un garçon quitte sa province natale pour la grande ville, Los Angeles ! Son ambition ?

Faire fortune, afin de pouvoir épouser celle qu’il aime. Il décroche un modeste emploi de

vendeur dans un grand magasin, où il doit faire face à des clientes… disons, un peu hystériques.

Il fait croire à sa famille qu’il tient un poste important, mais dans la réalité, il est à

deux doigts du renvoi. C’est alors qu’il décide de jouer la carte de la dernière chance, en

proposant à son patron de monter un gros coup de publicité : l’escalade de la façade du

magasin par un de ses amis, spécialiste des montées de gratte-ciels. Sauf que voilà, le jour

J, l’ami se défile, et c’est notre pauvre héros qui se voit obliger de grimper à mains nues le

très, très, trèèèès haut building…

L’ascension par Harold Lloyd du building dans Monte là-dessus est entrée dans le Panthéon du cinéma. Tout le monde ne connaît pas le

titre du film, ni même le nom de l’acteur. Mais tout le monde a en tête l’image iconique de ce jeune homme aux lunettes d’écaille,

suspendu dans le vide, seulement accroché aux aiguilles d’une immense horloge. Cette séquence a été maintes fois citée, copiée, parodiée

par la publicité, ou le cinéma : en 1985, dans Retour vers le futur de Robert Zemeckis, Michael J. Fox et Christopher Lloyd (qui

n’a pourtant pas de lien de parenté avec Harold) lui rendent un hommage… électrique ! D’autres séquences mythiques qui donnent

le vertige ? Le gorille en haut de l’Empire State Building dans King Kong (1933) ou James Cagney brûlant comme une torche « au

sommet du monde » dans L’Enfer est à lui (1949).

Pistes d’exploitation possibles

M O N T E L A - D E S S U S

• Le personnage principal en tant que héros plein de ressources.

• L’importance de l’espace (la ville) et du temps.

• Le burlesque, le comique, l’humour ou l’ironie.

• Les films en noir et blanc avec cartons.

• L’histoire du cinéma et l’évolution techniques.

• La ville (Los Angeles) et les buildings.

Secret de tournage :

Le procédé de la "transparence" n'existait pas en 1923. La séquence de l'escalade n'utilise donc

aucun truquage photographique et la majorité des plans a bien été tournée à la hauteur véritable,

le long d'une superstructure construite sur le toit d'un building dominant les rues de Los

Angeles, pour donner, sous un angle de prise de vues approprié, une impression de vide...

L'idée de départ du film est venu des exploits réels d'un casse-cou célèbre, Bill Strother, surnommé

" l'homme-araignée ", dont la spécialité était d'escalader la façade lisse d'un gratte-ciel.

Ressources

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film : www.atmospheres53.org/film.php?f=1069

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du film.

• Site de l’ABC : www.abc-lefrance.com/fiches/monteladessus.pdf

• Site de RESO+53 (réseau d’écoles du secteur de Craon) : http://resoplus53.free.fr

(dossier réalisé par Yannick Quillet)

• Nombreuses ressources sur l’histoire du cinéma, le cinéma muet, le burlesque au

CDDP53 : DVD de Buster Keaton, Charlie Chaplin, articles.


de Cristiano Bortone, Italie, 2004, 1h36, Version Originale (italien).

Pistes d’exploitation possibles

AU TO M N E 2 0 1 1 | C Y C L E 3

R O U G E C O M M E L E C I E L

En l'absence de ses parents, Mirco, 10 ans, tente de s'emparer de la carabine de son père

mais il chute et le coup part. Mirco est blessé et perd la vue. Il doit alors poursuivre sa

scolarité dans un institut spécialisé en ville. L'école est très stricte et part du principe que

les aveugles sont des handicapés qui auront toujours besoin d'être assistés et qui sont incapables

d'être véritablement créatifs...

Mirco n'entend pas se résigner et va s'acharner à prouver le contraire. Rouge comme le ciel

raconte l'histoire vraie de l'enfance d'un grand ingénieurs du son du cinéma italien, Mirco

Mencacci, qui a entre autre travaillé avec Michelangelo Antonioni. Le film dresse le portrait

de Mirco, de sa révolte et de la manière dont il développe envers et contre tous une

sensibilité pour les sons et l'imaginaire. Mais il s'agit aussi pour le réalisateur de raconter

une époque, les années 70, et ses aspirations à plus de libertés.

• Le genre du film : un mélodrame basé sur l’histoire vraie d’un enfant non-voyant.

• Le sujet : le handicap dans la famille, la société.

• Le personnage principal, son imagination, sa passion du cinéma et des sons…

• Le message du film : l’espoir, croire en soi et en ses rêves.

• La relation père-fils.

• La perception des couleurs autrement que par la vue.

• Le rôle de la bande son, les bruitages.

• L’Italie des années 1970.

Extraits de critiques rédigées par des élèves de 6e:

Ce film retrace la vie d’un petit garçon, Mirco devenu aveugle et grâce auquel les jeunes aveugles auront une vie plus colorée. Quand Mirco dit

que le rouge c’est comme le feu, le marron comme les écorces des arbres, c’est magnifique car il arrive à donner aux couleurs une texture. (…)

Je le conseille à tout le monde. Je pense qu’il nous aidera à admettre que les aveugles ont aussi des rêves qui ressemblent aux nôtres.

« Rouge comme le ciel » est un film magnifique. (…) Le magnétophone, je trouve, est l’objet fort. Grâce à lui, Mirco développe ses autres sens

pour ne pas se sentir déséquilibré. (…) Cela lui a permis de s’évader, d’oublier le monde dur de la vie pour laisser apparaître le monde des

sons, de l’imagination, de ce qu’on rêve et de ce qu’on voudrait voir disparaître. Ainsi, quand le film fut fini, moi aussi j’ai pris ses émotions,

son imagination pour embellir ma vie et mes idées d’enfance, car c’est l’un des plus beaux trésors que l’on puisse avoir.

TERRITOIRES | PAYS DE LOIRON

Pour approfondir la thématique de la différence, du son et de la créativité :

« Petit Pierre » par Et Compagnie. Théâtre d’objets à partir de 7 ans. Jeudi 26 avril 10:00 & 14:00 à Saint-Pierre-la-Cour.

Projet de comédie musicale : « Gouttes de paix », proposé par 5 écoles primaires du Pays de Loiron et l’Ecole de Musique et d’Arts Plastiques.

Représentations : 31 mai à Saint-Ouen-des-Toits et 1er juin au Genest-Saint-Isle.

Il était une fois il n’y avait plus d’Arc-en-ciel, les Couleurs s’étaient séparées et la violence menait son monde par le bout du nez... Il était, cette fois-là, Léa, une

petite fille éprise de paix, qui s’était promis de ramener les Couleurs à la raison, de ramener l’Arc-en-ciel à la maison… Mais comment faire la paix ?

Ressources

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film :

www.atmospheres53.org/film.php?f=1531

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du film.

• Site du distributeur : www.lesfilmsdupreau.com/prog.php?code=rge (dossier de presse et document

pédagogique)

• Base de données de sons et de bruits : www.sound-fishing.net/familles_bruitages.html


C I N E - E N FA N T S | I N S C R I P T I O N | A U T O M N E 2 0 1 1

A retourner avant le 17 septembre 2011 à :

Atmosphères 53 / 12 rue Guimond des Riveries / 53100 Mayenne

Tel : 02 43 04 20 46 – Fax : 02 43 04 96 48

armelle.pain@atmospheres53.org

La présente inscription a valeur d'engagement ferme et définitif.

Les souhaits indiqués ci-dessous seront respectés sauf cas particulier (Atmosphères 53 contacte les écoles dans ces cas-là, très rares). Le

planning des séances sera transmis début octobre aux écoles inscrites.

Les écoles inscrites s’engagent à faire le nécessaire pour se rendre à la séance en temps et en heure. Si la classe ne peut se rendre à la

séance (grève, intempéries...), elle s'engage à prévenir le cinéma au plus tard le jour-même à l'heure prévue de la séance.

Nouveau : pour participer à Ciné-Enfants, l'école doit verser à Atmosphères 53 une participation aux frais de 15€ pour

l'année scolaire.

ETABLISSEMENT : École ...............................

ADRESSE complète : …..................................................................... 53... …...........................

TELEPHONE : …........................................ MAIL DE L'ETABLISSEMENT : …...........................

ENSEIGNANT RESPONSABLE DE L'ACTIVITE CINE-ENFANTS :

NOM et prénom : …..................................... MAIL DE L'ENSEIGNANT : ….......................

FONCTION - NIVEAU DE CLASSE : …......................

VOUS ALLEZ DANS LA SALLE DE CINEMA DE (commune) : ….........................

VOS SOUHAITS :

FILMS

COMBIEN

DE CLAS-

SES POUR

CHAQUE

FILM ?

QUELLES CLASSES ?

indiquer le niveau de chaque

classe et le nom de l'enseignant

concerné

(ex : CE2 A – Mme Hélène

Raymondeau)

(mention obligatoire)

COMBIEN D'EN-

FANTS ?

indiquer le nombre

d'élèves pour chaque

classe

(mention obligatoire)

COMBIEN D'AC-

COMPAGNATEU

RS ?

indiquer le nombre

d'accompagnateurs

pour chaque classe

(mention obligatoire)

DATES ET HEU-

RES EXCLUES

à quel moment estce

impossible de

fixer la séance ?

matin ? après-midi ?

jour de la semaine ?

période?

Vent de folie à la ferme

Le Criquet

Aladin et la lampe merveilleuse

Les Fables de Starewitch

Monte là-dessus

Rouge comme le ciel

Suggestions et remarques :

………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

Le responsable de l'école, après avoir pris connaissance de la programmation et des conditions de participation à Ciné-Enfants, s'engage à

respecter lesdites conditions et à joindre la somme de 15€ en règlement de la participation aux frais de Ciné-Enfants pour 2011-2012.

Date Signature

cochez ici si vous souhaitez recevoir un reçu pour le versement de la somme de 15€.


P R I N T E M P S 2 0 1 2 | C Y C L E 1

C A P E L I T O , L E C H A M P I G N O N M A G I Q U E

de Rodolfo Pastor, Espagne, 2009, 45 mn, sans parole.

Programme de 8 courts métrages d'animation (pâte à modeler):

Les Chapeaux fous

Le nez de Capelito a une particularité : il transforme tous les chapeaux si on lui appuie dessus ! Deux petits

champignons viennent voir Capelito pour qu’il transforme leur chapeau. Leurs mamans ne l’entendent pas

de cette façon, le nez passe alors de main en main jusqu’aux papas et le pauvre Capelito a bien du mal à

récupérer son nez !

Le Potier

Une jarre brisée pousse Capelito à se mettre à la poterie pour la remplacer. Mais ce n’est pas si simple lorsqu’on

n’a pas de quoi se payer un tour à poterie digne de ce nom. Il lui faut être ingénieux pour parvenir à

ses fins sans en avoir les moyens.

La Chorale des moutons

Un troupeau de moutons mélomanes s’intéresse à Capelito qui s’entraîne sur son piano. Celui-ci entreprend

donc de les produire en spectacle devant tout le monde. Il se donne alors bien du mal pour un résultat…

surprenant.

L'Arbre coupé

En vadrouille dans la forêt, Capelito croise un vieil arbre dont il se sert de l’écorce pour ne pas avoir trop

froid. Le printemps venu, il retourne à l’endroit précis où se tenait l’arbre, mais il a disparu ! Avec l’aide

des petits champignons, il va tout faire pour le sauver d’un découpage à la menuiserie.

L'Oeuf surprise

Capelito prépare un oeuf en chocolat géant, se tenant au bord sur une échelle il s’apprête à en fermer le

couvercle… quand il tombe dedans ! L’oeuf roule et dévale la pente jusqu’à se planter dans un panneau, là

où une petite famille d’autruche le recueille. Mais l’autruche se met à couver l’oeuf qui finit par fondre et

d’où sort enfin Capelito. Il se fait immédiatement adopté, ce qui n’est pas pour lui plaire.

Les Voleurs de pastèques

Le champ de pastèques de Capelito fait des envieux, surtout chez les lutins. Ces derniers le piègent et lui

dérobe toutes ses pastèques. Mais notre champignon n’a pas dit son dernier mot, et met sur pieds un stratagème

qui va prendre les lutins à leur propre jeu.

La Partie de pêche

Capelina laisse la garde de son petit à Capelito, mais ce dernier avait prévu d’aller à la pêche ce jour-là.

Avec son acolyte il emmène finalement le petit au ruisseau pour pêcher avec eux (le petit ayant avalé le nez

de Capelito), et ce n’est pas celui qu’on pense qui fera la meilleure prise.

Les Trois poux

Les poux sont en ville ! Trois d’entres eux visent le chapeau de Capelito comme terrain de jeu, et ce dernier

va devoir tout mettre en oeuvre pour s’en débarrasser.

Pistes d’exploitation possibles

• Les champignons à chapeau (Capelito est un bolet).

• Les différentes rencontres, activités et aventures de

Capelito (poterie, musique, jardin, pêche, …).

• La magie. Pouvoir magique du nez de Capelito.

• Les techniques du cinéma d’animation.

TERRITOIRES

Pour approfondir la thématique du jardin :

« Le Jardin du possible » par Benoît Sicat - Cie 16 rue de plaisance. Installation-spectacle

à partir de 16 mois. Mardi 15 novembre au Genest-Saint-Isle.

Mai 2012 : la bibliothèque de Château-Gontier propose un partenariat avec

les jardins familiaux et une découverte de l'oeuvre d'Anne Crausaz.

Ressources

• Site du film : www.capelito-lefilm.com

(document pédagogique, document atelier, dossier de presse, affiche, photos)

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film :

www.atmospheres53.org/film.php?f=1472

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du film.


P R I N T E M P S 2 0 1 2 | C Y C L E 1

L E T I G R E E T L E S A N I M A U X D E L A F O R E T

de Dace Riduze et Janis Cimermanis, Lettonie, 2010, 40 mn, sans parole.

4 courts métrages d'animation (marionnettes) :

Souris mon amie !

Dans la forêt un petit cochon tombe amoureux. Malheureusement il lui manque quelques dents.

Quand le dentier du père de la famille des castors disparaît, tous les animaux sous la conduite du

hibou se mettent à la recherche du voleur...

Le Bonheur des cochons

Lorsque la famille des cochons s'installe pour les vacances au bord du lac, les habitants ne peuvent

plus vivre paisiblement à cause du bruit et surtout de tous les détritus que cette famille jette partout.

Il s'agit de trouver un moyen de les faire partir...

La Chasse

Dans la forêt le vieux garde chasse vit en harmonie avec les animaux. Mais un jour un chasseur

arrive. Il s'agit de trouver un subterfuge pour le contenter sans qu'il n'y ait la moindre victime...

Le Tigre

Le cirque Valentino arrive en ville mais sur la route une caisse tombe d'un camion. Intrigué par

l'objet les habitants l'ouvre et libère les tigres qui s'y trouvaient. Cependant le cirque a remarqué

la disparition et le vilain dompteur veut récupérer ses tigres...

Pistes d’exploitation possibles

• La forêt .

• La protection de la nature.

• Les animaux des différents continents.

• Le cirque.

• L’entraide.

• Les techniques du cinéma d’animation : animation en volume avec des marionnettes.

TERRITOIRES

Pour approfondir la thématique de la marionnette, nombreuses propositions

dans le cadre de « Onze » en janvier et février 2012, et programmations

jeune public en Mayenne :

« Pomme » par la Compagnie Garin Trousseboeuf. Marionnettes à partir de

3 ans. Jeudi 26 Janvier dans le Pays de Loiron et le lundi 23 janvier à

Evron.

Atelier autour des marionnettes (Médiathèque d’Erve et Charnie), exposition

« Marionnettes, territoires de création » (Théâtre de Laval)…

Ressources

• Site du film : www.letigre-lesanimaux.com

(document pédagogique, document atelier, dossier de presse,

affiche, extraits, photos)

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film :

www.atmospheres53.org/film.php?f=1577

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du

film.

• Exposition « La forêt, une communauté vivante » du CDDP53.


P R I N T E M P S 2 0 1 2 | C Y C L E 2

P E R D U ? R E T R O U V E !

Programme de 3 courts métrages d'animation, 41 minutes, Version Française.

Pink Nanuq

Suisse, 2009, 6 mn

Réalisation : Jeanine Reutemann

À cause de la fonte des glaces, un ourson blanc migre vers le continent européen qui a désormais

pris des allures tropicales.

Le silence sous l'écorce

France, 2010, 11 mn

Réalisation : Joanna Lurie

Dans une forêt couverte d'un grand manteau blanc, deux jeunes créatures découvrent la neige.

Perdu ? Retrouvé ! (Lost & found)

Grande Bretagne, 2008, 24 mn

Réalisation et scénario : Philip Hunt d'après le livre d'Olivier Jeffers

Musique : Max Richter

Par un beau matin d'automne dans une petite ville du bord de mer, la sonnette retentit chez un

jeune garçon : derrière la porte se trouve un pingouin ! Après de multiples tentatives pour se

débarrasser de ce visiteur inattendu, le garçon va finalement décider de le ramener chez lui… au

Pôle Sud !

Pistes d’exploitation possibles

• Le thème de la différence : ne pas être à sa place parmi d’autres,

être physiquement atypique, celui qu’on ne reconnaît pas

comme l’un des siens.

• L’amitié entre un jeune garçon et un manchot qui les entraînera

jusqu’au pôle sud.

• Les conséquences du réchauffement climatique sur la vie des

animaux.

• Un conte initiatique dans une forêt sous la neige.

• Les techniques d’animation : images de synthèse par ordinateur,

comment adapter un livre ?

Dessin préparatoire pour Pink Nanuq

Ressources

• Site du distributeur : www.lesfilmsdupreau.com

(documents pédagogiques, dossier de presse, affiche, extraits,

photos)

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film :

www.atmospheres53.org/film.php?f=1526

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du

film à partir de décembre 2011.


Pistes d’exploitation possibles

P R I N T E M P S 2 0 1 2 | C Y C L E 2

• Les sensations, la magie et les habitants de la nuit.

• La peur de l’obscurité.

• Le conte initiatique.

• La solitude, la mort, la solidarité.

N O C T U R N A , L A N U I T M A G I Q U E

(en remplacement de Les Aventures de Don Quichotte, non disponible)

de Adrian Garcia et Victor Maldonado. Espagne, 2007, 1h20, VF.

Dès l’instant où Tim, assis sur le toit de l’orphelinat, a vu Adhara, sa minuscule étoile toute

fragile, tomber du ciel, il a senti que quelque chose ne tournait pas rond. S’il ne s’était pas

penché pour voir où elle était tombée, il n’aurait pas glissé du toit et n’aurait pas été secouru

par le berger et son incroyable horde de chats.

Dans le monde de « Nocturna » une ribambelle de petites créatures travaille pour faire de la

nuit un endroit magique où tout est possible. Les rencontres que Tim fera tout au long de sa

quête lui donneront-elles la force et le courage de surmonter sa peur du noir ?

Qu’est-ce qui rend la nuit si mystérieuse ?

Qui se cache derrière toutes ces choses inexplicables qui arrivent à la nuit tombée ?

Qu'est-ce qui fait que l’on s’endort et que l’on rêve ?

Pourquoi se réveille-t-on les cheveux en bataille et les pieds pendants sur le côté du lit ?

Que devient notre deuxième chaussette ?

Et qu’en est-il de ce besoin irrépressible d'aller faire pipi ?

Se pourrait-il qu’il y ait quelqu'un, quelque part, qui s'assure du bon déroulement de toutes ces choses ?

NOTES DE VICTOR MALDONADO ET ADRIÁ GARCIA

La nuit et plus particulièrement l’obscurité qui la constitue font certainement partie des

peurs les plus universelles. Même adultes, certains d’entre nous restent effrayés quand

ils sont dans une pièce obscure.

Pour Nocturna, nous sommes partis de cette réalité universelle pour créer une histoire

qui n’est attachée à aucun lieu ou époque définis, tout en préservant l’esprit des contes

de fées classiques. Référence directe aux contes d’Andersen ou des Frères Grimm, cet

esprit continue à fasciner les enfants d’une génération à l’autre. De telles histoires sont

toujours basées sur un concept simple, auquel le jeune public s’identifie immédiatement.

Sur le principe d’une fable moderne, Nocturna se veut un voyage initiatique où

chaque spectateur peut s’identifier au héros, tout en se rappelant éventuellement comment

il a pu surmonter ses propres peurs du noir.

Ressources

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film : http://www.atmospheres53.org/

film.php?f=484. Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche

du film.

• Site du distributeur : http://www.gebekafilms.com/gebeka.php – onglet

CATALOGUE, puis dans la liste de films chercher NOCTURNA (dossier

de presse, dossier pédagogique, vidéos, photos, affiche)

• fiche ABC Le France (extraits de presse) : http://www.abc-lefrance.com/

fiches/Nocturnanuitmagique.pdf

• dossier pédagogique Les Grignoux (extrait) : http://www.grignoux.be/

dossiers-pedagogiques-259

• Affiche en anglais (illustration de Enrique Fernández) : http://

www.catsuka.com/interf/icons2/nocturna_poster3.jpg


P R I N T E M P S 2 0 1 2 | C Y C L E 3

L E S I G N E D E Z O R R O

de Rouben Mamoulian, Espagne/Etats-Unis, 1h34, 1940, Version Originale (anglais). Avec Tyrone Power, Linda

Darnell, Basil Rathbone.

1820. Don Diego Vega, fierté de l'Académie Militaire de Madrid, retourne en Californie, sa

terre natale, pour apprendre que son père, le gouverneur de Los Angeles, a été dépossédé de

son titre par un tyran, Don Luis Quintero. Il fait la connaissance du capitaine Esteban Pasquale,

âme damnée de 1'ursupateur et bretteur émérite. Mais Diego feint de ne rien entendre

aux armes...

La nuit cependant, le jeune homme revêt le costume noir de Zorro le justicier, le héros du

peuple, qui devient bien vite le symbole de la résistance à la tyrannie. Son identité est connue

du père Felipe seul. Lolita, la nièce de Quinteros, est amoureuse de ce héros romantique,

d'autant plus que Diego ne semble pas lui vouer un intérêt passionné.

Mais, poursuivi par les hommes du gouverneur, Zorro, un jour, est contraint de lui révéler sa véritable identité. Le capitaine Pasquale

arrête le père Felipe dans le but d'attirer le justicier. Ce dernier se manifeste et un duel oppose les deux hommes au cours duquel Pasquale

trouve la mort. Le gouverneur fait arrêter Don Diego. Mais le glas a sonné pour le tyran : Zorro parvient a s'évader et conduit le

peuple à la révolte. Son père sera replacé à la tête de l'état tandis que Diego et Lolita vivront des jours heureux ensemble.

Pistes d’exploitation possibles

• Le genre du film : film d’aventure et de cape et d’épée.

• L’histoire de Zorro : un justicier qui est un personnage double.

• Les héros dans la littérature ou le cinéma.

• Les personnages et leurs relations.

• Hollywood.

• Happy end.

• Rébellion, soulèvement populaire.

• Romantique.

• Humour et malice.

Ressources

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film. Dossier pédagogique en pdf

téléchargeable depuis la fiche du film.

• Site image : http://site-image.eu/index.php?page=film&id=416

• Critique du film : www.critikat.com/Le-Signe-de-Zorro.html


P R I N T E M P S 2 0 1 2 | C Y C L E 3

U N E V I E D E C H A T

de Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli, France, 2010, 1h10.

Dino est un chat qui partage sa vie entre deux maisons. Le jour, il vit avec Zoé, la fillette

d’une commissaire de police. La nuit, il escalade les toits de Paris en compagnie de Nico,

un cambrioleur d’une grande habileté.

Jeanne, la commissaire de police, est sur les dents. Elle doit à la fois arrêter l’auteur de

nombreux vols de bijoux, et s’occuper de la surveillance du Colosse de Nairobi, une statue

géante convoitée par Costa, le criminel responsable de la mort de son mari policier.

Depuis ce drame, la fillette ne dit plus un mot. Les événements vont se précipiter la nuit

où Zoé surprend Costa et sa bande. Une poursuite s’engage, qui durera jusqu’au matin, et

qui verra tous les personnages se croiser, s’entraider ou se combattre, jusque sur les toits

de Notre-Dame…

Pistes d’exploitation possibles

• Le film policier et les gangsters au cinéma.

• Les différents personnages et leur relation.

• L’importance du chat.

• Paris.

• L’analyse filmique : lieux, décors, cadrage, points de vue,

bande-son…

• Le dessin animé, les techniques d’animations, réaliser un flipbook...

Ressources

• Site du film : www.uneviedechat-lefilm.fr/

(dossier de presse, affiche, extraits, photos)

• Site pédagogique du film : uneviedechat.crdp-lyon.fr (coulisses,

travailler la bande-annonce, ressources…)

• Site d’Atmosphères 53 | fiche du film :

www.atmospheres53.org/film.php?f=1492

Dossier pédagogique en pdf téléchargeable depuis la fiche du

film.


C I N E - E N FA N T S | I N S C R I P T I O N | P R I N T E M P S 2 0 1 2

A retourner avant le 16 décembre 2011 à :

Atmosphères 53 / 12 rue Guimond des Riveries / 53100 Mayenne

Tel : 02 43 04 20 46 – Fax : 02 43 04 96 48

armelle.pain@atmospheres53.org

La présente inscription a valeur d'engagement ferme et définitif.

Les souhaits indiqués ci-dessous seront respectés sauf cas particulier (Atmosphères 53 contacte les écoles dans ces cas-là, très rares). Le

planning des séances sera transmis courant janvier aux écoles inscrites.

Les écoles inscrites s’engagent à faire le nécessaire pour se rendre à la séance en temps et en heure. Si la classe ne peut se rendre à la

séance (grève, intempéries...), elle s'engage à prévenir le cinéma au plus tard le jour-même à l'heure prévue de la séance.

Nouveau : pour participer à Ciné-Enfants, l'école doit verser à Atmosphères 53 une participation aux frais de 15€ pour

l'année scolaire.

ETABLISSEMENT : École ...............................

ADRESSE complète : …..................................................................... 53... …...........................

TELEPHONE : …........................................ MAIL DE L'ETABLISSEMENT : …...........................

ENSEIGNANT RESPONSABLE DE L'ACTIVITE CINE-ENFANTS :

NOM et prénom : …..................................... MAIL DE L'ENSEIGNANT : ….......................

FONCTION - NIVEAU DE CLASSE : …......................

VOUS ALLEZ DANS LA SALLE DE CINEMA DE (commune) : ….........................

VOS SOUHAITS :

FILMS

COMBIEN

DE CLAS-

SES POUR

CHAQUE

FILM ?

QUELLES CLASSES ?

indiquer le niveau de chaque

classe et le nom de l'enseignant

concerné

(ex : CE2 A – Mme Hélène

Raymondeau)

(mention obligatoire)

COMBIEN

D'ENFANTS ?

indiquer le nombre

d'élèves pour

chaque classe

(mention obligatoire)

COMBIEN

D'ACCOMPA-

GNATEURS ?

indiquer le nombre

d'accompagnateurs

pour chaque classe

(mention obligatoire)

DATES ET HEU-

RES EXCLUES

à quel moment estce

impossible de

fixer la séance ?

matin ? aprèsmidi

? jour de la

semaine ? période?

Capelito

Le Tigre et les animaux de la forêt

Perdu ? Retrouvé !

Nocturna, la nuit magique

Le Signe de Zorro

Une vie de chat

Suggestions et remarques :

………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

Le responsable de l'école, après avoir pris connaissance de la programmation et des conditions de participation à Ciné-Enfants, s'engage à

respecter lesdites conditions et à joindre la somme de 15€ en règlement de la participation aux frais de Ciné-Enfants pour 2011-2012 (si

1ère participation pour 2011-2012).

Date Signature

cochez ici si vous souhaitez recevoir un reçu pour le versement de la somme de 15€.


CINÉ - ENFANTS

Bonnes séances !

L e c i n é m a

p o u r l e s é c o l e s

e n M a y e n n e

www.atmospheres53.org

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!