Capelito, le champignon magique film d'animation ... - Atmosphères 53

atmospheres53.org

Capelito, le champignon magique film d'animation ... - Atmosphères 53

Capelito, le champignon magique

Film d’animation avec 8 courts métrages, animation de pâte à modeler, 42 minutes.

Réalisation et scénario Rodolfo Pastor, Espagne.

Sommaire :

I. Avant la projection

II. Présentation des histoires

III. Pistes d’exploitation : Le film / Les champignons / La magie

I. AVANT LA PROJECTION

Travail sur l’affiche : couleurs, Qu’y voit-on ? Qu’est ce que cela suggère ?


Travail sur le titre : Capelito veut dire petit chapeau en espagnol. Qu’est-ce que veut dire

magique ? : dont les effets sont extraordinaire.


Consignes pour la séance de projection (cf. plaquette Ciné Enfants).

1


II. PRESENTATION DES HISTOIRES

Pendant le générique, on voit le champignon changer de forme de chapeau chaque fois qu’il appuie sur son nez qui

fait alors « pouet, pouet » (bruit)

1- Les chapeaux fous

Résumé : Le nez de Capelito a une particularité : il transforme tous les chapeaux si on lui appuie dessus ! Deux

petits champignons viennent voir Capelito pour qu’il transforme leur chapeau. Leurs mamans ne l’entendent pas

de cette façon, le nez passe alors de main en main jusqu’aux papas et le pauvre Capelito a bien du mal à récupérer

son nez !

Capelito à sa fenêtre sent une fleur.

Deux enfants viennent voir Capelito et font changer leurs chapeaux en empruntant le nez de Capelito, puis ils le

posent sur une table et il roule et tombe dans un trou du coussin de la chaise. Capelito va chercher un chien pour

l’aider à retrouver son nez, alors que, pendant ce temps les parents essaient de retirer les nouveaux chapeaux des

enfants. Les mamans s’assoient sur la chaise et ont à leur tour leurs chapeaux transformés. Le chien retrouve le

nez, mais ensuite, il se colle sur le mur de la maison. Lorsque les papas des enfants arrivent, en croyant appuyer

sur la sonnette de Capelito, ils se retrouvent aussi avec un nouveau chapeau. Puis ils découvrent le nez collé sur le

mur et les deux familles récupèrent leurs vrais chapeaux et le garçon dépose le nez de Capelito dans la casquette.

Quand Capelito met la casquette, le nez est sur sa tête, dans son dos puis sur une souche d’arbre coupé, et finit

par rouler et tomber dans le trou du bousier. En arrosant une plante, elle monte et le nez se retrouve sur une

fleur. Capelito finira par récupérer son nez en sentant la fleur.


Raconter l’histoire : les personnages avec leur changement de chapeau, lele du chien, les

déplacements du nez…

2


2- Les voleurs de pastèque

Résumé : Le champ de pastèques de Capelito fait des envieux, surtout chez les lutins. Ces

derniers le piègent et lui dérobe toutes ses pastèques. Mais notre champignon n’a pas dit son

dernier mot, et met sur pieds un stratagème qui va prendre les lutins à leur propre jeu.

Capelito ramène une pastèque et la mange, tout en gardant les graines. Il change son chapeau en

bonnet de nuit et se couche, dort et rêve de la vente de toutes ses pastèques. Mais pendant ce temps des lutins

volent les pastèques. Comme il voit de grandes traces de pas, il construit un gros épouvantail sonore (fondu au

noir). Mais les lutins, qui ont vu la construction de l’épouvantail de Capelito, en ont construit un autre qui effraie

Capelito et ils volent d’autres pastèques. Capelito les suit et découvre les voleurs. (Fondu au noir). Il enterre ses

sous puis des graines de pastèques et fait croire qu’il a trouvé un trésor. (Fondu). De nuit, es nains reviennent avec

les pastèques et creusent, mais pas de trésor. Capelito les observe et rit beau coup. Il récupère ses pastèques.


Raconter l’histoire : la cueillette des pastèques, le rêve de Capelito, le vol des pastèques, la

construction d’épouvantails géants, le piège tendu aux lutins par Capelito


Imaginer d’autres épouvantails et les dessiner.

3


3- L’arbre coupé

Résumé : En vadrouille dans la forêt, Capelito croise un vieil arbre dont il se sert de l’écorce

pour ne pas avoir trop froid. Le printemps venu, il retourne à l’endroit précis où se tenait

l’arbre, mais il a disparu ! Avec l’aide des petits champignons, il va tout faire pour le sauver

d’un découpage à la menuiserie.

Capelito se perd dans la forêt, il a froid, découpe l’écorce pour s’abriter dedans. Il neige ; (Fondu au noir). Il

revient réparer l’arbre qui lui donne un gland ; (Fondu). Capelito plante le gland et quand il revient voir l’arbre au

printemps, il n’y est plus : il a été coupé. Un camion s’en va avec les troncs. (Fondu). Le lendemain, Capelito

caché dans un tronc arrive à la scierie, mais menacé d’être brûlé, il s’enfuit. (Fondu). Le lendemain Capelito

revient et débranche la machine à couper les planches, puis menacé il s’enfuit. (Fondu). Le jour d’après Capelito

et ses amis envoie des projectiles sur l’homme qui va couper le tronc, puis ils n’arrivent pas à arrêter la machine,

mais la scie dentée se casse sur le ciment. (Fondu). Lendemain, le menuisier jette le tronc qui roule jusqu’à la

maison de Capelito. Capelito et ses amis le transforment en support de balançoire. Le gland germe.


Raconter l’histoire : l’écorce retirée, la réparation, le gland donné, l’arbre coupé, le tronc envoyé à

la scierie, les efforts de Capelito et ses amis pour le sauver, le support de balançoire, le gland germé (un nouvel

arbre pousse, la nature est protégée)…

4


4- Le potier

Résumé : Une jarre brisée pousse Capelito à se mettre à la poterie pour la remplacer.

Mais ce n’est pas si simple lorsqu’on n’a pas de quoi se payer un tour à poterie digne de ce

nom. Il lui faut être ingénieux pour parvenir à ses fins sans en avoir les moyens.

Capelito veut transporter aider une femme qui porte une jarre pleine d’eau sur la tête. Après avoir installé la jarre

dans la remorque de son vélo, il arrive à une descente, le vélo va trop vite et la jarre est cassée. Il veut la

remplacer. Il casse sa tirelire pour aller chez les frères potiers. L’un d’eux malaxe l’argile avec les pieds. L’autre

est installé à un tour et fabrique une jarre. Comme il n’a pas assez d’argent, il ne peut s’acheter qu’une nouvelle

tirelire. Il va à la bibliothèque et prend un livre qui montre un four et un tour de potier. Il le construit mais

n’arrive pas à le faire tourner. C’est lui qui tourne autour de l’argile, mais cela ne donne rien (Fondu). Il essaie de

se suspendre sous une branche, puis de faire un Capelito en argile, mais il n’arrive toujours pas. Finalement, il fait

tourner un casque de gaulois et réussit à faire un vase. Les frères (jumeaux ?) potiers applaudissent.

Pendant toute l’histoire, on voit passer la femme pour aller chercher de l’eau, avec des seaux métalliques.


Raconter l’histoire : le service que Capelito croit rendre, la jarre cassée, le désir de remplacer la jarre

cassée, la visite au magasin des potiers, l’emprunt du livre à la bibliothèque, la construction du tour, les autres

essais non concluants, la réussite, l’applaudissement des potiers…


Essayer de façonner un objet en argile : un champignon par exemple.


Comparer avec d’autres films d’animation qui traitent du même sujet (poterie) : Barbapapa,

Kirikou…

5


5- L’œuf surprise

Résumé : Capelito prépare un oeuf en chocolat géant, se tenant au bord sur une échelle, il

s’apprête à en fermer le couvercle… quand il tombe dedans ! L’oeuf roule et dévale la

pente jusqu’à se planter dans un panneau, là où une petite famille d’autruche le recueille.

Mais l’autruche se met à couver l’oeuf qui finit par fondre et d’où sort enfin Capelito. Il se

fait immédiatement adopter, ce qui n’est pas pour lui plaire…

Capelito fabrique des œufs en chocolat qu’il apporte à la boulangerie. Au retour, il croise une famille d’autruches.

Perché sur une échelle, il prépare un œuf géant mais tombe dedans et le couvercle se referme. Il ne peut pas

sortir. De l’intérieur, il le fait rouler. La mère autruche le trouve, le couve et veut que Capelito soit son bébé : il a

beau se servir de son nez pour lui monter qu’il est Capelito, elle ne veut rien savoir (Fondu).

Pour lui faire comprendre, il reconstitue le moment où il est tombé dans l’œuf au chocolat.

La mère autruche comprend que c’est Capelito et elle s’en va. Le voilà de nouveau enfermé. Il fait de nouveau

rouler l’œuf. Mais cette fois-ci, il se retrouve chez les cucuruchi, autres oiseaux et l’histoire recommence.…


Raconter l’histoire, la fabrication d’œufs en chocolat, leur transport, la réalisation d’un gros œuf, la

chute dedans, le déplacement de l’œuf, l’arrivée chez les autruches, la couvaison, l’adoption, la démonstration

qu’il est bien Capelito, la nouvelle chute dans l’œuf , le déplacement, l’arrivée chez les cucuruchis…

6


6- La chorale des moutons

Résumé : Un troupeau de moutons mélomanes s’intéresse à Capelito qui s’entraîne sur son piano. Celui-ci

entreprend donc de les produire en spectacle devant tout le monde. Il se donne alors bien du mal pour un

résultat…surprenant.

Capelito garde les moutons quand soudain apparaît un perroquet. Il lui apprend à chanter. (Fondu). Il veut se

produire au théâtre, mais le perroquet répète « bébélito » que scandent les moutons (Fondu). Capelito joue au

piano de la musique de Bach. Les moutons ont l’air intéressés. Capelito n’arrive pas à leur apprendre plusieurs

notes alors, il n’apprend qu’une note à chaque mouton. Il les fait répéter : chaque fois qu’il tire leur queue,

chaque mouton chante sa note. (Fondu). Il revient au théâtre. Le coiffeur leur fait de belles coiffures, mais elles ne

tiennent pas. Capelito leur fabrique des perruques et le concert peut avoir lieu : il a relié chaque note du piano à

une queue de mouton C’est un succès.


Raconter l’histoire : le souhait de Capelito d’apprendre à chanter à un perroquet, l’échec au théâtre,

l’apprentissage des notes chez les moutons, la séance de coiffure, la prestation des moutons, le succès…



Identifier le morceau de musique de Bach et l’écouter : Toccata en ré mineur.

Ecouter les notes de musique séparées pour les différencier.

7


7- La partie de pêche

Résumé : Capelina laisse la garde de son petit à Capelito, mais ce dernier avait prévu

d’aller à la pêche ce jour-là. Avec son acolyte il emmène finalement le petit au ruisseau

pour pêcher avec eux (le petit ayant avalé le nez de Capelito), et ce n’est pas celui qu’on

pense qui fera la meilleure prise.

Alors que Capelito veut partir pêcher, Capelina lui amène son bébé à garder. Le bébé avale son nez magique et

Capelito le met sur le pot. Mais le bébé casse la tirelire de Capelito et pour cacher cette bêtise, met les pièces dans

le pot. Finalement, avec son ami, ils partent pêcher, mais le bébé tape sur l’eau avec un bâton et cela permet

d’attraper un poisson. La mère revient et découvre : le pêcheur buvant du vin dans le biberon, le bébé buvant à la

gourde (qui contient le lait), le poisson dans le landau. Elle crie et s’enfuit avec son bébé. Capelito retrouve son

nez dans le pot. (Fondu). Les deux amis reviennent pêcher et tapent sur l’eau pour essayer d’attraper un poisson.


Raconter l’histoire : l’arrivée imprévue de Capelina avec son bébé alors que Capelito a prévu d’aller

à la pêche, le nez de Capelito avalé, le pot, la tirelire cassée, le départ pour la pêche, la façon de pêcher du

bébé, l’inversion des boissons, le retour le Capelina et ce qu’elle découvre, le nez retrouvé de Capelito, le

départ de la maman, la nouvelle partie de pêche de Capelito et son ami…


Noter tout ce qui fait rire.

8


8- Les trois poux

Résumé : Les poux sont en ville ! Trois d’entres eux visent le chapeau de Capelito comme terrain de jeu, et ce

dernier va devoir tout mettre en oeuvre pour s’en débarrasser.

Capelito va chez le coiffeur Figaro qui ne veut pas lui faire une coiffure compliquée.

Capelito se fait une coiffure grâce à son nez magique, mais trois poux, qui attendent sur une borne postale jaune,

sautent dans ses cheveux et le piquent. Capelito essaie de les chasser : le traitement anti-poux échoue, ainsi que

l’écrasement avec une écumoire Avec un cintre et un balai, il imite le coiffeur Figaro (chant), mais les poux ne

quittent pas son chapeau. Finalement, il va à la rivière et les poux sautent dans un bateau en papier que récupère

un moine qui pêchait et qui avait trop chaud. Capelito sort de chez le coiffeur avec sa belle coiffure, croise le

moine qui le salue et les poux reviennent sur Capelito.


Raconter l’histoire : l’envie d’une belle coiffure par Capelito, le refus du coiffeur, la réalisation de la

coiffure grâce au nez magique, l’arrivée des 3 poux, les différents traitements pour les éliminer, la ruse de se

plonger dans la rivière, les poux dans le bateau, le bateau récupéré par un moine qui pêche, le retour des poux

dans la belle coiffure de Capelito qui sort de chez le coiffeur…

III. Pistes d’exploitation

1- Le film

* Le réalisateur : Rodolfo Pastor est un scénariste et réalisateur de film d'animation. En 1972, il forme la

Coopérative de Production et Distribution pour Enfants à Buenos Aires.

26 courts-métrages sortiront de sa coopérative, issus de techniques différentes, comme la série "Tito l'éléphant".

En 1980, il installe son studio à Barcelone. Il commence par y réaliser des publicités et des films institutionnels

avant de se lancer à nouveau dans des séries comme “Cartas de un Papá”, “ Langostino” et “Capelito”.

Rodolfo Pastor est également enseignant en cinéma, scénario et animation aussi bien en Argentine qu'en Espagne.

Il organise également des ateliers dans ses studios aussi bien qu'en itinérant. Rodolfo Pastor est également juré

dans de nombreux festival en Espagne, en Argentine et au festival du film d'animation d'Annecy.

* Le genre du film :

- Film d’aventures : au cours des diverses aventures, Capelito fait des rencontres, pratique des activités (jardinage,

fabrication d’œufs en chocolat, poterie, pêche…)

Les raconter.

- Film d’humour : certaines situations dans lesquelles Capelito est placé font rire.


Trouver des exemples : dans la partie de pêche (le vin dans le biberon, le poisson dans le landau, le

bébé qui boit dans la gourde…), dans l’épisode de la chorale

9


- Film d’animation de pâte à modeler.

* Durant la projection d’un film, le mouvement continu qui apparaît sur l’écran n’est qu’une illusion. Il résulte

d’un ensemble de techniques mises en œuvre pour obtenir la restitution du mouvement, décomposé lors de la

prise de vues en milliers d’images fixes. Nos yeux perçoivent cette succession d’images comme une recomposition

du fait de la persistance des images rétiniennes : l’œil conserve pendant environ 1/10ème de seconde l’image qu’il

vient de voir même quand elle a disparu.

Pour reconstituer le mouvement, il faut projeter 24 images par seconde. Il en faut 25 par seconde pour la vidéo.

- L’animation en 3 dimensions (3D) utilise une caméra placée en face du

plateau de tournage et les objets sont déplacés devant la caméra. On peut

animer des objets rigides, des objets flexibles (fil de fer…), des personnages

en pâte à modeler, des marionnettes…

La photo montre le réalisateur en train de placer Capelito et d’autres

champignons.


On peut construire un personnage simple en pâte à modeler : un champignon à chapeau par exemple

et le photographier en modifiant, entre chaque photo, un détail : par exemple, il penche la tête de plus en plus

puis la relève. Lorsque les photos sont développées, on les superpose dans l’ordre des prises de vue. En les

tenant sur un côté, on les fait tourner rapidement (comme un folioscope) et on a l’illusion du mouvement.


Comparer avec d’autres films d’animation utilisant de la pâte à modeler.

* Dans ce film d’animation, il n’y a pas de dialogues. Les personnages émettent des sons, divers bruits ou

prononcent quelques mots Capelito, cuchi cuchi, béé béé pour les moutons…) qui sont en espagnol (le réalisateur

est espagnol). Les bruitages, la musique, l’expression des personnages permettent de comprendre les histoires.


Dessiner ou mimer des expressions du visage qui montrent qu’on est contents, triste, mécontent….

Dans le film on voit la forme de la Capelito qui sourit, la souche d’arbre coupée…

* Le FONDU : c’est le trucage qui conduit à la disparition ou à l’apparition progressive des images.

Ce procédé permet de passer d’une action ou d’un lieu à un autre, de montrer que du temps a passé…

Dans le film, on voit des fondus enchaînés : passage progressif par superposition d’une image et de la suivante

(bien visible par arrêt sur image) et des fondus au noir : effacement progressif de l’image jusqu’au noir ou

apparition progressive de l’image à partir du noir.

2 – Les champignons

Il existe beaucoup de variétés de champignons (cf. illustration dans le livret pédagogique de Capelito :

www.capelito-lefilm.com)

Capelito est un champignon à chapeau, un bolet bai à chapeau de couleur brune. C’est un

champignon comestible. Il pousse en automne au pied des châtaigniers, chênes ou hêtres.

Le dessiner.


Regarder des photos de bolets.

10


Rechercher une recette avec des bolets.

Tous les champignons ne sont pas comestibles.


Rechercher des exemples de champignons toxiques voir

mortels (Amanites).

La forme et la couleur des chapeaux sont variables. Parfois, il n’y a pas de chapeau.


Comparer (Ici, une girolle ou chanterelle et une russule vineuse)

Dans le film aussi, les champignons ont des chapeaux différents.

Les champignons ne possédant pas de chlorophylle doivent se nourrir à partir de matières organiques fabriquées

par d’autres organismes ; ils peuvent être parasites (dépendance d’autres êtres vivants) ou saprophytes (utilisant

des matières organiques mortes : humus, débris végétaux…)

3- La magie

* Le nez : Capelito tient ses pouvoirs magiques de son nez.

Il existe une série télé Ma sorcière bien aimée où une femme et sa fille font aussi de la magie lorsqu’elles remuent

leur nez.

Le nez de Pinocchio s’allonge quand il ment.

* Les autres objets magiques : la baguette des fées ou du magicien ; la lampe d’Aladin qui

en la frottant fait apparaître un génie permettant de réaliser les vœux (voir le film Aladin

et la lampe merveilleuse) ; le miroir magique dans Blanche Neige ; Jack et le haricot

magique

Chercher des exemples dans des contes connus.

Ressources :

Site : www.capelito-lefilm.com document pédagogique de 6 pages avec la famille des champignons, des jeux, la

panoplie du cueilleur de champignon, une recette… + un document atelier de 6 pages pour la fabrication d’un

décor à colorier, découper et coller.

Livre : Champignons comestibles et vénéneux de Locquin et Cortin, Fernand Nathan.

Document réalisé par Nicole Montaron, Atmosphères 53. Septembre 2011.

11

More magazines by this user
Similar magazines