Dessins anciens - Tajan

tajan.com

Dessins anciens - Tajan

ÉTUDE TAJAN ■ VENDREDI 6 JUILLET 2001 ■ HÔTEL DROUOT

PARIS ■ VENDREDI 6 JUILLET 2001 ■ HÔTEL DROUOT


DESSINS ANCIENS

Vente organisée et dirigée par Maîtres Jacques et François TAJAN

PARIS - HÔTEL DROUOT - SALLE 5

9, rue Drouot, 75009 Paris - tél. 01 48 00 20 05


VENDREDI 6 JUILLET à 14 h 15


Assistés de

M. Bruno de BAYSER

Expert près la Cour d’Appel de Paris

et M. Patrick de BAYSER

69, rue Sainte-Anne, 75002 Paris

Tél. : 01 47 03 49 87 - Fax : 01 42 97 51 03


EXPOSITIONS PUBLIQUES

EXPOSITION A L’ESPACE TAJAN

Du lundi 25 juin au mardi 3 juillet 2001 de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h

A L’HÔTEL DROUOT

Le jeudi 5 juillet 2001 de 11 h à 18 h

Le vendredi 6 juillet 2001 de 11 h à 12 h


Téléphone pendant les expositions et la vente : 01 48 00 20 05

Pour tout renseignement concernant cette vente, veuillez contacter :

For all information regarding this sale, kindly contact :

Florence GRASSIGNOUX, au 01 53 30 30 47


37, RUE DES MATHURINS. 75008 PARIS. TÉL. : 01 53 30 30 30. FAX : 01 53 30 30 31

http://www.tajan.com E-mail : tajan@worldnet.fr Minitel 3617 Tajan

Jacques Tajan et François Tajan, commissaires-priseurs associés : Société civile professionnelle titulaire d’un office de commissaire-priseur.


CONDITIONS DE VENTE

La vente sera faite au comptant et conduite en Francs Français.

Les acquéreurs paieront, en sus des enchères,

les frais suivants : 10,764 %.

GARANTIES

Conformément à la loi, les indications portées au catalogue

engagent la responsabilité du Commissaire-Priseur, sous réserve

des rectifications éventuelles annoncées au moment de

la présentation de l’objet et portées au Procès-Verbal de la vente.

Une exposition préalable permettant aux acquéreurs de se rendre

compte de l’état des biens mis en vente, il ne sera admis aucune

réclamation une fois l’adjudication prononcée.

Le réentoilage, le parquetage ou le doublage constituant

une mesure conservatoire et non un vice, ne sont pas signalés.

L’état des cadres n’est pas garanti. Les dimensions ne sont données

qu’à titre indicatif.

Un compte rendu de l’état de conservation des œuvres

peut être demandé à l’Étude.

Attribué à : signifie que l’œuvre ou l’objet a été exécuté

pendant la période de production de l’artiste mentionné et que

des présomptions sérieuses désignent celui-ci comme l’auteur

vraisemblable. Entourage de : le tableau est l’œuvre d’un artiste

contemporain du peintre mentionné qui s’est montré

très influencé par l’œuvre de ce maître. Atelier de : sortie de

l’atelier de l’artiste, mais réalisée par des élèves sous sa direction.

Suiveur de : l’œuvre a été exécutée jusqu’à cinquante années

après la mort de l’artiste mentionné qui a influencé l’auteur.

Dans le goût de : l’œuvre n’est plus d’époque.


ENCHÈRES

Les enchères suivent l’ordre des numéros au catalogue.

Le commissaire-priseur est libre de fixer le rythme de progression

des enchères et les enchérisseurs sont tenus de s’y conformer.

Le plus offrant et dernier enchérisseur sera l’adjudicataire.

En cas de double enchère reconnue effective par le Commissaire-

Priseur, l’objet sera remis en vente, tous les amateurs présents

pouvant concourir à cette deuxième mise en adjudication.

■ Ordre d’achat : si vous souhaitez faire une offre d’achat

par écrit, vous pouvez utiliser le formulaire prévu à cet effet en fin

de catalogue. Celle -ci doit nous parvenir au plus tard 2 jours avant

la vente accompagnée de vos coordonnées bancaires. Déposez

vos offres le plus tôt possible. Dans le cas de plusieurs offres

d’achat d’égal montant, l’offre déposée la première l’emporte sur

les autres.

■ Enchères par téléphone : si vous souhaitez enchérir

par téléphone, veuillez en faire la demande par écrit, accompagnée

de vos coordonnées bancaires, au plus tard 2 jours avant la vente.

Les enchères par téléphone sont un service rendu aux clients

qui ne peuvent se déplacer. En aucun cas l’Étude Tajan ne pourra

être tenue responsable d’un problème de liaison téléphone dû

à des raisons techniques.


RETRAIT DES ACHATS

En cas de paiement par chèque ou par virement, la délivrance

des objets pourra être différée jusqu’à l’encaissement.

Dès l’adjudication, l’objet sera sous l’entière responsabilité

de l’adjudicataire.

L’acquéreur sera lui-même chargé de faire assurer ses acquisitions,

et l’Étude Tajan décline toute responsabilité quant aux dommages

que l’objet pourrait encourir, et ceci dès l’adjudication prononcée.

Les acheteurs sont invités à se renseigner auprès de l’Étude

(tél. : 01 53 30 30 04) avant de venir retirer leurs objets.

En effet l’Étude dispose de plusieurs lieux de stockage,

choisis en fonction des disponibilités et de la nature des ventes.

La formalité de licence d’exportation peut requérir un délai

de cinq à dix semaines, celui-ci pouvant être sensiblement réduit

selon la rapidité avec laquelle l’acquéreur précisera ses instructions

à l’Étude. Les objets d’une valeur supérieure à 100 000 FF figurant

dans nos catalogues sont vérifiés par l’association internationale

“The Art Loss Register” chargée de rechercher les œuvres d’art

volées ou dont les propriétaires auraient été spoliés.

AVIS

Le n o 126 est reproduit sur la couverture.

TERMS OF SALE

Purchased lots will become available only after payment infull

has been made.

The sale will be contucted in French Francs. Purchasers pay

in addition to the hammer price, a buyer’s premium of:

10,764%.

GUARANTEES

The auctioneer is bound by the indications in the catalogue,

modified only by eventual annoucements made at the time

of the sale noted into the legal records thereof.

An exhibition prior to the sale permits buyers to establish

the condition of the works offered for sale and therefore no claims

will be accepted after the hammer has fallen.

No mention shall be made for relining, mounting or cradling as

they are considered to be methods of preservation. Frames are not

guaranteed. Measurements are given only as an indication.

A condition report of the works is available at the Etude Tajan

upon request.

Attributed to: probably a work by the artist but without certainty.

Circle of: the painting is the work of a contemporary artist of

the named artist, who’s work is greatly influenced by him.

Studio of: coming of the artist’s studio, but executed by the pupils

under the artist’s direction.

Follower of: the work was executed up to 50 years after the death

of the mentionned artist, who greatly influenced the author.

Manner of: a work in the style of the artist but of a later date.


BIDS

Biddings will be in accordance with the lot numbers listed

in the catalogue or as announced by the auctionneer, and will be

in increments determined by the auctioneer.

The highest and last bidder will be the purchaser.

Should the auctioneer recognize two simultaneous bids on

an object, the lot will be put up for sale again and all those present

in the saleroom may participate in this second opportunity to bid.

■ Absentee bids: If you wish to make a bid in writing, you should

use the form included at the end of this catalogue. This should be

received by us no later than two days before the sale accompanied

by your bank references.

Please place your bids as early as possible. In the event of identical

bids, the earliest will take precedence.

■ Telephone bids: If you wish to make a bid by telephone,

please make your request to be called in writing, accompagnied

by your bank references to be received by us no later

than two days before the sale.

Telephone bids are a service designed for clients who are unable

to be present at an auction. The Etude Tajan cannot be held

responsible for any connection problems due

to technical difficulties.


COLLECTION OF PURCHASES

If payment is made by cheque or by wire transfer, lots may

not be withdrawn until the payment has been cleared.

From the moment the hammer falls, sold items will become

the exclusive responsibility of the buyer. The buyer will be solely

responsible for the insurance, Tajan assumes no liability

for any damage to items which may occur after the hammer falls.

Buyers at Etude Tajan are requested to confirm with the Etude

(tel. Nr. 33 1 53 30 30 04) before withdrawing their purchases.

The Etude Tajan has sevral storage warehouses depending

on the type of goods sold at the auctions.

An export license can take five to ten weeks to process,

although this time may be significantly reduced depending

upon how promptly the buyer supplies the necessary information

to Tajan. Objects with a value of more than 100 000 FF

are verified by the in international association

“The Art Loss Register”, wich researches stolen

or despoiled works of art.

1. Lucas CAMBIASO

(1527 – 1585)

Deux hommes assis

Plume et encre brune, lavis brun

21,5 x 31 cm

Annoté L. Cambiaso en bas à droite

Taches et pliures

30 000 / 40 000 FF

4 570 / 6 100 €

2. Ecole Italienne

de la première moitié du XVI e siècle

Triomphe de Titus, d’après le bas-relief

de l’Arc de Triomphe de Titus à Rome

Plume et encre brune, crayon noir

19,8 x 40 cm

Nombreuses inscriptions illisibles dans le bas

Cachet de collection anonyme (Lugt n°1045b) en

bas à gauche

Mauvais état (manques, déchirures, pliures et

taches). Collé en plein.

5 000 FF

760 €

3. Attribué à Giulio CAMPI

(1500 – 1572)

Sainte Catherine et le Christ en Salvator Mundi

Deux compositions au verso

Crayon noir et sanguine

16,6 x 14,9 cm

Annoté 1223 en haut à droite

Cachet de la collection Spencer (Lugt n o 1530) en

bas à droite

Restauration en bas au centre

8 000 / 10 000 FF

1 220 / 1 520 €

1

4. Entourage de Girolamo MACCHIETI

(1535 – 1592)

Homme nu agenouillé

Sanguine

32 x 17,5 cm 5 000 FF

Mauvais état 760 €

5. Entourage de Bartolomeo PASSAROTTI

(1529 – 1592)

Académie d’homme nu assis

Plume, encre brune

19,8 x 20,5 cm

Cachet de la collection Benjamin West (Lugt n o

419) en bas au centre et cachet de la collection A.

Normand (Lugt n o 153c) au verso

Mauvais état

5 000 FF

760 €

6. Jacopo NEGRETTI, dit PALMA le Jeune

(1544 - 1628)

Etude de figure sur un manuscrit

Plume et encre brune

21 x 14 cm

Manuscrit au verso également 8 000 / 10 000 FF

Taches et pliures 1 220 / 1 520 €

Provenance :

Ancienne collection C. de Barabowicz, cachet en bas à

gauche (Lugt n° 335a).

3


9

7. Attribué à Lodewyk TOEPUT

dit POZZOSSERATO

(1550 – 1603)

Suzanne et les vieillards

Plume et encre brune, lavis brun

20 x 27,5 cm 15 000 / 20 000 FF

Pliures, taches et déchirures 2 290 / 3 050 €

Annotation ancienne en bas à droite caravagio

7

8. Attribué à

Giovanni Battista di Matteo NALDINI

(1537 - 1591)

Etude de composition avec quatre personnages

dans une lunette

Plume et encre brune, lavis brun

14 x 20 cm 12 000 / 15 000 FF

Restaurations 1 820 / 2 290 €

9. Petrus TOLA, ou TOLAZZI

(1613 – 1699)

Vue de la ville de Livourne

Plume et encre brune

15 000 / 20 000 FF

18 x 53,7 cm 2 290 / 3 050 €

Signé et situé VEDUTA DELLA CITTA DI

LIVORNO DAL LA PARTE DI TONENTE en

bas à gauche

Taches. Restauré.

Provenance :

Ancienne collection de Sir Bruce Ingram (Lugt n°

1405a) ;

Ancienne collection P. de Boer.

10. Atelier d’Annibale CARRACCI

(1560 – 1609)

Etude de personnage en pied

Verso : étude de personnage endormi

Crayon noir sur papier gris

18,7 x 40,2 cm

Annoté dans le bas : Annibal Carrache 109

Restauration ancienne : bande de papier accolée sur

la droite, pliures, taches 12 000 / 15 000 FF

1 820 / 2 290 €

8

10

4 5


11. Ecole de Giulio ROMANO

Scène d’Histoire Ancienne

Plume et encre brune, lavis brun sur traits de

crayon noir

20,8 x 36,2 cm

Mauvais état (pliures et mouillures)

3 000 FF

460 €

11. Ecole Italienne du XVI e siècle

Bis Assemblée d’évêques et de prêtres

Plume et encre grise, lavis brun

16,5 x 32,5 cm

Taches et piqûres

Annoté au verso Matteo Rosselli

4 000 / 5 000 FF

610 / 760 €

12

13

12. Ecole Italienne du XVI e siècle,

entourage de PARMESAN

(1503 – 1540)

La Madone à la Rose

Lavis brun, rehauts de gouache blanche et crayon

noir sur papier beige

25,6 x 19,3 cm

Annoté F. Parmiagiano en bas à droite

Quelques taches. Restaurations. Collé en plein.

A mettre en rapport avec la gravure d’après Parmesan

répertoriée par Popham (OR 16, pl. 232) et le tableau

conservé à Dresde.

10 000 / 15 000 FF

1 520 / 2 290 €

13. Attribué à Ventura SALIMBENI

(1567 – 1613)

Etude de personnages : tête d’enfant, une étude de

femme nue debout et reprise de la même en orante

Trois crayons sur papier bleu-gris

27,5 x 18,7 cm

Cachet de collection anonyme (Lugt n° 1045b) en

bas à gauche

Collé en plein. Trou à gauche et petites taches

Provenance : Ancienne collection Von Licht, cachet

(Lugt n° 789b) en bas à droite.

10 000 / 12 000 FF

1 520 / 1 820 €

14. Atelier du Cavalier d’ARPIN

(1568 – 1640)

Etude de Vierge

Sanguine et crayon noir

15 000 FF

25,2 x 18,5 cm 2 290 €

Annoté au verso cavaliere d’arpino à la plume

Provenance :

Ancienne collection P. de Boer.

15. Atelier de Guido RENI

(1575 – 1642)

Etude de femme

Crayon noir sur papier gris-bleu

25 x 19,5 cm 3 000 FF

Annoté Guido Reni en bas à droite 460 €

14

16. Attribué à Antonio CAMPI

(1536 – 1591)

Étude d’un ecclésiastique

Crayon noir et rehauts de craie blanche 4 000 FF

20,7 x 14,2 cm 610 €

Cachet de la collection A. Normand (Lugt n o 153c)

Taches

17. Attribué à Bernardino POCETTI

(1548 – 1612)

Étude de moine en pied

Crayon noir et rehauts de craie blanche sur papier

bleu

29 x 18,8 cm

Ebauche d’un portrait au crayon noir au verso

Annoté Titiano n o 12 en bas à gauche

Cachet de la collection A. Normand (Lugt n o 153c)

au verso

6 000 FF

Mauvais état 920 €

6 7


(Recto)

(Verso)

18. Maître de SANTO SPIRITO

(actif vers 1500 – 1515)

Recto : Vierge à l’Enfant avec Saint Jean-Baptiste

Verso : Sainte Famille avec Saint Jean-Baptiste

Plume et encre brune sur esquisse au crayon noir, lavis brun sur papier

préparé au lavis de sanguine

19 x 13,5 cm

Deux pliures

Deux coins supérieurs coupés, taches.

Petite pièce à droite sur la tête du Saint Jean-Baptiste

Porte un monogramme au verso : RV en haut à gauche

150 000 / 200 000 FF

22 870 / 30 490 €

C’est en étudiant deux dessins (recto-verso également) du Louvre que Catherine

Monbeig-Goguel a reconstitué un groupe d’œuvres graphiques attribuables au

Maître de Santo Spirito, qui semblerait pouvoir être identifié avec Agnolo et/ou

Lanino di Domenico del Mazziere, artiste ayant entre autre travaillé avec

Michel-Ange et dont Vasari vante le talent de dessinateur (le Libro dei disegni

contenait plusieurs feuilles de cet artiste) (voir Catherine Monbeig Goguel, A

propos des dessins du Maître de la femme voilée assise au Louvre, in Florentine

Drawings at the Time of Lorenzo the Magnificient, Papers from a Colloquium at the

Villa Spelman, Florence, 1992, ed. Nuova Alfa, Bologna, 1994, pp. 111-129, fig.

1 à 16). Par ses caractéristiques stylistiques, notre dessin est comparable aux

deux feuilles du Louvre ainsi qu’à un dessin conservé au Herzog Anton Ulrich

Museum de Braunschweig et un autre à la Central Library de Liverpool (opus

cité supra, fig. 1 à 4, 7 et 8).

8 9


19. Aurelio LUINI

(1556 – 1622)

Homme assis

Plume et encre brune sur traits de crayon noir, lavis

brun

22 x 23,5 cm

Inscription ancienne dans le bas

Taches

Provenance : Ancienne collection P. de Boer.

Cette étude d’après le modèle vivant a pu servir pour une

scène des Miracles de Saint François (Pise), où l’on

retrouve un personnage dans une pose similaire (voir R.P.

Ciardi, M.C. Galassi, P. Carofano, Aurelio Luini, Pise,

1989, n° 66, reproduit fig. 27).

15 000 / 20 000 FF

2 290 / 3 050 €

19

20

19. Ecole de Giulio ROMANO

bis Scène d’Histoire Ancienne

Plume et encre brune, lavis brun sur traits de crayon

noir

20,8 x 36,2 cm

Mauvais état (pliures et mouillures)

3 000 FF

460 €

20. Ecole Milanaise du XVI e siècle,

entourage de CAMPI

Le Christ guérissant l’aveugle

Plume et encre brune et rehauts de gouache

blanche

18,5 x 18 cm 6 000 / 8 000 FF

920 / 1 220 €

20. Ecole Bolonaise du XVI e siècle

bis Vierge à l’enfant

Plume et encre brune, lavis brun et crayon noir

21 x 14,5 cm

Piqûres

Cachet en bas à droite “G” (violet)

5 000 / 6 000 FF

760 / 920 €

21. Attribué à Giovanni Battista GAULLI,

dit Il BACICCIO

(1639 – 1709)

Apollon et Daphné

Plume et encre brune, lavis brun sur traits de crayon

noir

20,2 x 24,6 cm 15 000 / 20 000 FF

Annoté passeri en bas à gauche 2 290 / 3 050 €

Petite déchirure, pliure horizontale dans le haut et

taches

22. Attribué à Paolo Girolamo PIOLA

(1666 – 1724)

Quatre ermites priant dans un paysage rocheux

Plume, encre brune et lavis brun 2 000 FF

35 x 23,8 cm 310 €

Cachet de la collection A. Normand (Lugt n o 153c)

en bas à droite et au verso en bas à gauche

Mauvais état (manques en haut à gauche et en bas)

23. Ecole Italienne du XVII e siècle

Scène de bataille

Plume et lavis brun

8 000 / 10 000 FF

25,2 x 47,2 cm 1 220 / 1 520 €

21

24. Ecole Italienne du XVII e siècle

Projet de monument sculpté avec la Vierge et Sainte

Anne au temple

Plume, encre brune, lavis brun et rehauts de

gouache blanche

40,6 x 20,6 cm

Cachet de la collection A. Normand (Lugt n o 153c)

en bas à droite et à gauche 3 000 / 4 000 FF

Mauvais état 460 / 610 €

25. Ecole Bolonaise du XVII e siècle

Lavandières, ruisseau et ville

Plume et encre brune

16 x 22,4 cm 6 000 / 8 000 FF

Légères rousseurs 920 / 1 220 €

Bordure en papier brun ajouté sur les marges

26. Ecole Italienne du XVII e siècle

Le repas d’Emmaüs

Sanguine

14,5 x 20,5 cm 3 000 / 4 000 FF

Annoté sur le montage BAROCCI 460 / 610 €

Provenance :

Collection Dieudonné Duriez-Costes, cachet au dos du

cadre.

10 11


27. Giovanni Benedetto CASTIGLIONE,

dit il GRECHETTO

(1616 – 1670)

Scène pastorale, vers 1655

Pinceau et lavis brun, gouache et rehauts d’huile et sanguine

38,5 x 52 cm 500 000 FF

76 230 €

Provenance :

Ancienne collection William Mayor (cachet en bas à droite, Lugt n° 2799) ;

Ancienne collection Josephus Jitta ;

Ancienne collection P. de Boer.

Exposition :

Italiaansche Kunst in Nederlandsch Bezit, Amsterdam, 1934, n° 522.

Le Dessin Italien dans les collections hollandaises, Paris-Rotterdam-Haarlem, 1962,

n° 172, reproduit planche 126, catalogue par F. Lugt, J.Q. van Regteren Altena,

J-C Ebbinge Wubben.

Il existe plusieurs compositions assez proches sur le même thème, qu’Ann Percy

répertorie dans sa notice sur le dessin de la collection Benedict Nicolson (voir

Ann Percy, Giovanni Benedetto Castiglione, Philadelphia, 1971, sous le n° 59).

Notre dessin est un des plus poussés dans cette cuisine technique spécifique à

l’artiste, mélange de peinture à l’huile et de crayon et lavis. Ann Percy a reconnu,

en 1992, d’après une photographie, l’authenticité de cette œuvre (également

citée dans son catalogue d’exposition de 1971, sous le n° 59).

12 13


28. Francesco FONTEBASSO

(1709 – 1769)

Saint personnage en gloire, le même à côté d’un moine,

deux autres croquis

Plume et encre grise sur trait de sanguine

26 x 18,5 cm 10 000 / 12 000 FF

Verso : cavalier et tête de femme 1 520 / 1 820 €

Cachet de collection en bas à droite

Provenance : Ancienne collection P. de Boer.

30. Attribué à Bernardino MINOZZI

(1699 – 1769)

Le Colisée

Plume et encre brune, lavis gris

4 000 FF

11,2 x 22,5 cm 610 €

Cachet GC entrelacé violet en haut à droite

28

31. Attribué à Antonio del CASTILLO

(1616 – 1668)

Saint Jean Baptiste

Plume et encre brune sur traits de crayon noir

37,8 x 22,5 cm

Cachet de collection non identifié au verso

Mauvais état

6 000 / 8 000 FF

920 / 1 220 €

32. Ecole Française du XVIII e siècle

d’après un Maître Italien du XVII e siècle

Le martyre de Saint Pierre

Plume et encre brune, lavis brun et gris, rehauts de

gouache blanche

10 000 / 12 000 FF

46 x 35 cm 1 520 / 1 820 €

Pliure, petits manques dans les coins et déchirure

33. Ecole Italienne du XVIII e siècle

Le Christ, Lazare, sa mère et un ange

Plume et encre brune, lavis brun et rehauts de gouache

blanche sur papier beige

18,5 x 28,5 cm 4 000 FF

Oxydation, contrecollé 610 €

34. Ecole Italienne du XVIII e siècle

Adoration des bergers

Crayon noir et touches de lavis

43 x 27 cm

Cintré dans le haut

Annoté CM en bas au centre

2 000 FF

Rousseurs et mouillures dans le haut 310 €

Cachet de collection anonyme (Lugt n° 1045b) en bas

à gauche

35. Attribué à Bartolomeo Esteban MURILLO

(1618 – 1682)

Sainte Famille

Crayon noir et sanguine

23 x 17,5 cm

Annoté Mur o ft en bas à gauche

Cachet de la collection Gasc (L.543) en bas à

droite

20 000 FF

Mauvais état 3 050 €

La composition correspond à la Sainte Famille conservée

dans la collection du baron Forest à Biarritz (voir Diego

Angulo Iniguez, Murillo, catalogo critico, Madrid 1981,

tome II, n o 186, p. 171, reproduit dans le tome III, fig.

314). Iniguez mentionne une copie dessinée (Intituto

Jovellanos de Gijon). Les accents de sanguine dans les

ombres, les hachures parallèles et le fond non dessiné de

la composition sont des caractéristiques que l’on retrouve

dans les dessins de technique similaire préparatoires pour

les tableaux (voir Jonathan Brown, Murillo and his

drawings, Princeton, 1976, n os 25 - 26 - 30 - 31 - 32,

reproduits).

35

36. Ecole Italienne du XVIII e siècle

Trois personnages dans un salon de musique

Lavis gris, gouache blanche sur traits de crayon noir

18 x 26,5 cm

Ancienne attribution à Antonio Zucchi 3 000 FF

Quelques épidermures 460 €

37. GARLANDI

Jeune fille effeuillant des violettes

Aquarelle gouachée

30 x 43 cm 6 000 / 8 000 FF

Signée en bas à gauche 920 / 1 220 €

38. Giovanni LANZA

(1827 - ?)

Trois vues de Naples

Aquarelle, quelques rehauts de gouache, sur traits

de crayon noir et grattages

19,2 x 27,5 et 10,2 x 27 cm

Signés dans le bas Les trois dessins 15 000 / 18 000 FF

2 290 / 2 740 €

32

14 15


39

45

39. Seconde Ecole de Fontainebleau

Source jaillissant d’un arbre entaillé par un bûcheron

Crayon noir

19,5 x 30,8 cm, de forme ovale 10 000 / 12 000 FF

Taches 1 520 / 1 820 €

40. Ippolito CAFFI

(1809 – 1866)

Sept vues d’Italie

Plume et encre brune, crayon noir

12 x 16,5 cm

Monogrammés et situés Les sept dessins 6 000 FF

Quelques rousseurs 920 €

41. Ecole Napolitaine

Eruption du Vésuve une nuit de pleine lune

Gouache

39,5 x 49,7 cm

Annoté Napoli da Mare en bas au centre 4 000 FF

Quelques taches 610 €

42. Ecole Napolitaine

Vue de la baie de Naples

Gouache

27 x 35,5 cm 5 000 / 6 000 FF

Pliures 760 / 920 €

43. Ecole Napolitaine

Deux vues de la baie de Naples et un bord de mer

Gouache

Les trois 4 000 / 5 000 FF

22 x 35,5 cm et 15,5 x 23 cm 610 / 760 €

Pliures, taches et déchirures

44. Ecole Napolitaine

Deux vues de bord de mer animé de personnages

Gouache

24 x 37,5 cm Les deux 4 000 / 5 000 FF

Pliures, taches et déchirures 610 / 760 €

45. Attribué à Lazzaro TAVARONE

(1556 – 1641)

Enée et Anchise

Plume et encre brune, crayon noir et lavis brun,

rehauts de gouache blanche

15,5 x 23 cm 20 000 / 25 000 FF

Cachet en bas à droite “G” (violet) 3 050 / 3 810 €

Piqûres

Dans un cadre ancien en bois sculpté

Provenance :

Collection Lucien et Hélène Mellerio.

46. Ecole Italienne du XVI e siècle

Feuille d’étude

Plume et encre brune

24,5 x 17 cm 3 000 FF

Mauvais état 460 €

Provenance :

Ancienne collection Desperet, cachet en bas à droite.

48. Ecole Italienne du XVI e siècle

Etude de tête et de mains

Sanguine

28 x 16,5 cm 8 000 / 10 000 FF

Petites déchirures 1 220 / 1 520 €

49. Ecole Italienne du XVI e siècle

Deux apôtres

Sanguine

43 x 24 cm

Cachet de collection anonyme (Lugt n° 1045b)

en bas à gauche

4 000 / 5 000 FF

Restaurations. Contrecollé. 610 / 760 €

50. Attribué à Carlo MARATTA

(1625 – 1713)

Plusieurs études de figures mythologiques

Crayon noir

33 x 22 cm 4 000 FF

Piqûres et pliures 610 €

16 17


51. Ecole Flamande du milieu du XVI e siècle

La Tentation de Saint Antoine

Plume et encre brune, lavis gris

24,7 x 20,2 cm 8 000 / 10 000 FF

Mauvais état 1 220 / 1 520 €

51

52. Jan MIEL

(1599 – 1663)

Personnage et ânes traversant un pont

au-dessus d’un torrent

Lavis brun sur traits de crayon noir

17,9 x 28,3 cm

Annoté J. Miel en haut à droite

Au verso : études d’ânes et personnages

Quatre coins coupés

5 000 / 6 000 FF

Mauvais état 760 / 920 €

53. Ecole Allemande du XVII e siècle

Le bain de Vénus entourée de nymphes

Crayon noir

2 000 / 3 000 FF

26,5 x 17 cm 310 / 460 €

54. Attribué à Pieter van MOL

(1599 – 1650)

Vierge à l’Enfant entourée d’angelots

Crayon noir sur papier beige

22,7 x 19,7 cm

Annoté Van Mol en bas au centre

Taches et usures

15 000 / 18 000 FF

2 290 / 2 740 €

55. Ecole Flamande du XVII e siècle

Cheval

Sanguine et rehauts de craie blanche sur papier

beige

17 x 15,5 cm 4 000 FF

Quelques taches 610 €

56. Attribué à Jan BOTH

(vers 1618 – 1652)

Personnages dans un paysage

Crayon noir, pinceau et lavis gris 3 000 FF

30 x 27 cm 460 €

57. Attribué à Jacob de WITT

(1695 – 1754)

La prédication de Moïse

Plume et encre noire, lavis gris sur traits de

sanguine

12,5 x 31,5 cm 12 000 / 15 000 FF

Annoté en bas à gauche J d witt 1 820 / 2 290 €

Pliures et déchirure

Dans un cadre ancien en bois sculpté

58. Ecole Flamande du XVII e siècle,

d’après Ludovico Cardi da CIGOLI

(1559 – 1613)

Saint Pierre guérissant un estropié

Plume et encre brune, lavis brun 2 000 / 3 000 FF

40 x 27 cm 310 / 460 €

Esquisses de pieds et de mains au verso

Cachet de collection en bas à droite

Mauvais état

59. Atelier de van der MEULEN

Vue de la ville de Voorn en Hollande

Crayon noir

26,5 x 133,5 cm, sur quatre feuilles assemblées

Annoté Meuse / Voorn / Bommel / Wael à la plume

Annoté N o 72 Voorn au verso 6 000 / 8 000 FF

Trous, taches et déchirures 920 / 1 220 €

60. Attribué à Jacob de WITT

(1695 – 1754)

Etude d’angelots

Plume et lavis gris

6 x 18 cm

Insolé et contrecollé

4 000 FF

Annoté Witt en bas à gauche 610 €

57

61. Entourage de Jan van HUYSUM

(1682 – 1749)

Vase de fleurs sur un entablement

Plume et encre brune, aquarelle sur traits de crayon

noir

37,8 x 17 cm, sur deux feuilles assemblées

Cachet de la collection Rouzé-Huet (Lugt n° 1742)

en bas à droite

Coins coupés dans le haut 6 000 / 7 000 FF

Taches, pliures et déchirures 920 / 1 070 €

62. Ecole du Nord de la fin du XVII e siècle

Paire de marines

Plume et encre brune, lavis gris et rehauts de

gouache blanche sur l’un

10,5 x 19,7 cm La paire 6 000 / 8 000 FF

Taches et petits manques 920 / 1 220 €

63. Ecole Flamande du XVII e siècle

Le Christ et les pèlerins d’Emmaüs

Plume et encre noire, lavis brun 5 000 FF

20 x 29,5 cm 760 €

Annoté Dominique sculpteur-les pèlerins d’Emmaüs

au verso

Rousseurs

On peut mettre ce dessin en rapport avec l’œuvre du

sculpteur Dominique Barbière ou Dominique Florentin.

64. Ecole Hollandaise du XVIII e siècle

Quatre scènes de combat de l’armée romaine

Plume et encre brune, lavis gris

12,5 x 7,2 cm chaque Les quatre 12 000 / 15 000 FF

1 820 / 2 290 €

54

18 19


71

65. Franz Napoléon HEIGEL

(1813 – 1888)

Portrait de jeune homme en buste

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

24,5 x 19,8 cm 10 000 FF

Signé et daté de 1833 en bas à droite 1 520 €

Petite déchirure en haut à gauche, papier

légèrement bruni

66. Attribué à Louis Jean-Jacques DURAMEAU

(1733 – 1796)

Académie d’homme

Pierre noire sur papier gris-beige

54,5 x 29,5 cm 4 000 FF

Cachet en bas à droite 610 €

Mauvais état (pliures, taches et très abîmé dans le

haut)

67. Ecole Hollandaise du XVIII e siècle

Deux scènes de rue

Plume et encre brune, lavis brun et aquarelle

9 x 14,5 cm La paire 10 000 / 12 000 FF

Taches 1 520 / 1 820 €

65

68. Ecole Autrichienne du XVIII e siècle

Allégorie, projet pour un plafond

Plume et encre brune lavis gris et rehauts de

gouache blanche sur papier bleu vert

31 x 19 cm de forme chantournée 3 000 FF

Tache et petite déchirure 460 €

69. Agnès STEINER

(1845 – 1925)

Projet d’éventail : couple dans une barque

Gouache sur soie

5 000 FF

19,5 x 62 cm 760 €

Signé et daté du 18 decre 1887 en bas à droite

70. Bartholomeus-Johannes van HOVE

(1790 – 1880)

Vue d’une ville animée

Aquarelle sur traits de crayon noir 4 000 FF

17,8 x 25,2 cm 610 €

Signé et daté de 1852 en bas à gauche

Annoté a son ami Anthiame DEC. 16. 1944 en bas

au centre

71. Ecole Hollandaise du XVIII e siècle,

d’après WOUWERMAN

(1629 – 1666)

Caroussel flamand ou course au chat

Plume et encre noire, lavis gris et rehauts de

gouache blanche

63,5 x 96,5 cm

Sur deux feuilles assemblées

20 000 FF

Taches et restauration dans le haut 3 050 €

72. Bartholomeus-Johannes van HOVE

(1790 – 1880)

Patineurs

Aquarelle sur traits de crayon noir 6 000 FF

14,5 x 22,2 cm 920 €

Signé et daté de 1852 en bas à gauche

Annoté a son ami anthiame en bas au centre

73. Johan Barthold JONGKIND

(1819 – 1891)

Marine

Aquarelle et crayon noir

6 000 / 8 000 FF

11 x 18,8 cm 920 / 1 220 €

Cachet de la signature en bas à droite (Lugt 1401)

Restaurations

74. DIETRICH (Ecole Allemande du XVIII e siècle)

Agar et l’Ange

Plume et encre noire, rehauts de gouache blanche

sur papier brun

18,3 x 14,8 cm 3 000 FF

Signé et daté Dietrich 1731 en bas à droite 460 €

75. Victor EECKHOUT

(1821 – 1879)

Regneville, Personnages dans les dunes du Havre

Fusain et pastel

5 000 FF

32,5 x 50,5 cm 760 €

Signé, situé et daté Regneville 6 sep 1865 en bas à

droite

Cachets de la vente en bas à gauche

Bords abîmés (pliures, déchirures, brunis)

76. Victor EECKHOUT

(1821 – 1879)

Regneville, Personnages dans les dunes du Havre

Pastel

5 000 FF

32,5 x 50,5 cm 760 €

Signé et daté de 1865 en bas à droite

Situé Le Havre Les Dunes Règneville en bas au centre

Cachet de la vente en bas à gauche

Bords abîmés (pliures, déchirures, brunis)

20 21


77. Attribué à François QUESNEL

(1545 – 1616)

Portrait d’homme en buste

Trois crayons

33 x 22 cm

Rousseurs et manques dans le bas 30 000 / 40 000 FF

Collé en plein 4 570 / 6 100 €

On peut rapprocher notre dessin du portrait de François

de La Madeleine, sire de Ragny, exécuté par François

Quesnel vers 1587 et conservé à la Bibliothèque

Nationale (voir E. Jollet, Jean et François Clouet, Paris,

1997, ed. de La Lagune, p. 89, reproduit).

78. Attribué à Nicolas LAGNEAU

(actif vers 1590 – 1610)

Portrait de femme en buste

Trois crayons et estompe

21 x 15,5 cm 3 000 FF

Rousseurs 460 €

79. Michel CORNEILLE

(1642 – 1708)

D’après Guido RENI

Les anges musiciens

Crayon noir sur papier bleu

25,5 x 39,5 cm 5 000 / 6 000 FF

Mauvais état (taches) 760 / 920 €

77

80. Attribué à Nicolas LAGNEAU

(actif vers 1590 – 1610)

Portrait d’homme

Crayon noir et sanguine

28 x 23,5 cm 10 000 / 12 000 FF

Restauré 1 520 / 1 820 €

Provenance : Ancienne collection Jean Thesmar, cachet

en bas à gauche (Lugt 1544a).

83

80

81. Entourage de Antoine COYPEL

(1661 – 1722)

Etude d’enfant

Trois crayons sur papier beige 2 000 / 3 000 FF

23,8 x 23,3 cm 310 / 460 €

82. Attribué à Antoine MONNOYER

(1670 – 1747)

Etudes de fleurs

Plume, encre brune, lavis brun et rehauts d’encre

violette sur traces de crayon noir

24,9 x 18 cm

Porte le n o 4 en haut à droite

Cachet de la collection Deglatigny (Lugt n o 1768a)

en bas à droite

Ancienne atribution à Jean-Baptiste Monnoyer

Déchirures et restaurations sur la droite

Montage ancien

3 000 FF

460 €

83. Nicolas LAGNEAU

(actif vers 1590 – 1610)

Portrait de vieil homme à la collerette, vu en buste

Trois crayons et estompe

38 x 27,5 cm, quatre coins coupés

Déchirure (1,5 cm) en haut au centre, égratignures

et rousseurs

Petit trou à gauche

30 000 / 40 000 FF

4 570 / 6 100 €

84. Ecole Française du XVII e siècle

Portrait du Chevalier d’Alaigre,1642

Pierre noire, estompe, sanguine et aquarelle

43 x 32,5 cm

Mouillures, déchirures et épidermures

Annoté en haut LE CHEVALIER D’ALAIGRE

1642 5 000 / 6 000 FF

760 / 920 €

85. Ecole Française du XVII e siècle,

d’après Nicolas POUSSIN

Scène mythologique

Plume et encre brune, crayon noir et lavis brun

12,2 x 19,5 cm

Annoté n64 en bas à gauche

4 000 FF

Petite déchirure en bas à gauche 610 €

Provenance :

Ancienne collection Calando, cachet en bas à gauche ;

Ancienne collection Catroux.

86. Ecole Française de la fin du XVII e siècle

L’adoration des bergers

Gouache sur vélin

8 000 / 10 000 FF

16,5 x 12,5 cm 1 220 / 1 520 €

22 23


87

87. Claudine BOUZONNET STELLA

(1636 – 1697)

Trois relieuses

Plume et encre brune, lavis gris 6 000 / 8 000 FF

16,2 x 24,5 cm 920 / 1 220 €

88. Attribué à MARTIN DES BATAILLES

(1659 – 1735)

Scène de bataille

Encre noire et lavis gris

21 x 35,5 cm 15 000 / 20 000 FF

Piqûres 2 290 / 3 050 €

89

89. Peter OLIVIER

(vers 1594 – 1647)

La Vierge et l’Enfant,

entouré de Saint Sébastien et Sainte Cécile

Plume et encre brune, sanguine 8 000 / 10 000 FF

18 x 17,5 cm 1 220 / 1 520 €

Signé et daté 1644 en bas au centre

Mauvais état (mouillures)

90. Henri BELLANGE

(1613 – 1680)

Portrait d’homme en buste

Crayon noir et sanguine, rehauts de peinture dorée

sur vélin

8,6 x 8,2 cm 3 000 FF

Contrecollé et frotté 460 €

91. Attribué à Jean-Baptiste OUDRY

(1686 – 1755)

Étude de fleurs et de légumes

Crayon noir et rehauts de craie blanche sur papier

bleu

30,4 x 48,8 cm

Petites pliures et quelques manques vers la droite,

usures dans le bord inférieur

3 000 FF

Collé sur un ancien montage 460 €

92. Attribué à Jean-Baptiste MASSÉ

(1687 – 1767)

Portraits d’homme et de femme

Trois crayons

21,5 x 16 cm Les deux 6 000 / 8 000 FF

Taches 920 / 1 220 €

88

24 25


Collection Marcel Jeanson

du n° 93 au n° 102

Ensemble de dessins provenant sans doute de l’atelier des Gobelins,

d’artistes proches de Adam Franz Van der MEULEN (1632 – 1690)

Tous les dessins présentés dans cette section proviennent d’un recueil ayant

appartenu à Marcel Jeanson. Exécutés entre 1670 et 1690, ils semblent

revenir à des artistes travaillant aux Gobelins, la plupart des sujets étant en

rapport avec les tapisseries, tableaux et objets produits aux Gobelins. A part

un dessin relié à l’œuvre de Jean Cotelle et un autre à celle de Sébastien

Leclerc, la majorité des œuvres nous ramène vers Van der Meulen et son

atelier, en particulier la série des Mois ou des Demeures Royales, qui, bien que

placée sous l’égide de Le Brun, est en grande partie due à Van der Meulen. Le

thème des Maisons royales, déjà présent dans les tapisseries des Saisons, est

repris par Le Brun dans la série des Mois, en associant les douze signes du

zodiaque aux résidences royales, devant lesquelles se déroulent des scènes de

chasse, de promenade ou des spectacles. Tissée entre 1668 et 1690 à de

nombreux exemplaires (la série vient en tête des tissages exécutés aux

Gobelins), la série décore les demeures royales, ou est donnée en cadeau.

Formidable propagande de “l’art de vivre à la cour de France”, les Mois sont

offerts, par exemple, au roi du Danemark et au roi d’Angleterre en 1682. Les

dessins de notre série reprennent largement les motifs centraux de cette Suite,

mais les nombreuses variantes et les changements d’associations entre les

signes du Zodiaque et les demeures font penser qu’il s'agit là d’un projet

différent, peut-être un calendrier à graver.

Bibliographie générale :

Emmanuel Starcky, Catalogue d’Exposition A la gloire du Roi : Van der Meulen, peintre

des conquêtes de Louis XIV, Dijon et Luxembourg, 1998-1999, éd. Imprimerie

Nationale

Dossier de l’Art, Tapisseries françaises du XVII e , n° 32, septembre 1996

Versalia, Revue de la Société des Amis de Versailles, 1998, n° 1, Gérard Mabille, Les

tables d'argent de Louis XIV, pp. 60-64

Laure Starcky, Paris, Mobilier National, dessins de Van der Meulen et de son atelier, Paris,

1988, éd. RMN

Maurice Fenaille, Etat général des Tapisseries de la Manufacture des Gobelins, Période

Louis XIV, 1662 – 1699, Paris, 1903, éd. Imprimerie Nationale.

93. Ecole Française de la fin du XVII e siècle,

entourage de Adam Franz Van der MEULEN

(1632 – 1690)

Vue du grand escalier et de l’Orangerie du château de Versailles

Vue du Bassin de Neptune dans les jardins de Versailles

Pierre noire et reprise à la plume et encre brune

64,2 x 91,2 et 65 x 91,5 cm Les deux 30 000 / 40 000 FF

Quelques taches 4 570 / 6 100 €

26 27


94. Ecole Française de la fin du XVII e siècle,

entourage de Adam Franz Van der MEULEN

(1632 – 1690)

Deux vues d’un potager sous des angles différents

Pierre noire

64 x 99 cm les deux

Pliures au centre et quelques taches Les deux 30 000 / 40 000 FF

Bordures irrégulières 4 570 / 6 100 €

95. Ecole Française de la fin du XVII e siècle,

entourage de Sébastien LECLERC

(1637 – 1714)

La Grande Galerie de Versailles, avec le mobilier d’argent

Crayon noir

64 x 47 cm

Deux taches

50 000 / 60 000 FF

Annoté Versailles 7 620 / 9 150 €

On peut rapprocher ce dessin d’une étude de Sébastien Leclerc ayant servi pour illustrer Les Conversations (1680) de

Mademoiselle de Scudery (voir Sébastien Leclerc, Nancy, 1937, p. 21, reproduit). Notre dessin, à quelques détails près (la fresque

en demi-lune au fond de la Galerie), correspond au frontispice illustrant cet ouvrage (voir G. Mabille, Les Tables de Louis XIV,

in Versalia, n° 1, 1998, p. 64, reproduit).

Grâce à son amitié avec Le Brun, Leclerc avait obtenu un logement aux Gobelins et était l’un des quatre professeurs de

l’Académie de dessin créée pour l’instruction des élèves-tapissiers (opus cité supra, p. 24-25).

28 29


96. Atelier de Van der MEULEN

(1632 – 1690)

Le siège de Namur et celui d’une autre ville,

projets en rapport avec la décoration de Marly

Crayon noir

64 x 46,5 cm Les deux 10 000 FF

Petites déchirures sur l’un 1 520 €

Un dessin en sens inverse de Van der Meulen (Londres, British Museum),

préparatoire pour une des peintures de Marly, est maintenant donné à Jean-

Baptiste Martin (voir E. Starcky, opus cité supra, fig. 41, p. 136).

97. Ecole Française de la fin du XVII e siècle,

entourage de Jean COTELLE

(1607 – 1676)

Le château de Marly, vers 1680-85

Crayon noir

57 x 45 cm

Pliure au centre

20 000 / 30 000 FF

Annoté marly 3 050 / 4 570 €

Cette vue de Marly ornée d’allégories mythologiques rappelle les projets de

Cotelle pour le Trianon qui représentent les Bosquets des jardins de Versailles

dans un esprit semblable.

30 31


99

98

98. Atelier de Van der MEULEN

(1632 – 1690)

Siège d’une ville fortifiée

64 x 98 cm

Salissures, pliures et taches

10 000 FF

Bordures irrégulières 1 520 €

99. Atelier de Van der MEULEN

(1632 – 1690)

Le passage du Rhin, vers 1672-74

Pierre noire et reprise à la plume

64 x 97,5 cm 30 000 / 40 000 FF

Trois pliures verticales 4 570 / 6 100 €

Ce dessin est à rapprocher des nombreuses études peintes

et dessinées pour la même composition.

Notre dessin correspond plus précisément à la gravure

publiée par Simonneau en 1688, avec l’arbre sur le côté

(opus cité supra fig. 67, p. 150).

32 33


101. Ecole Française du XVII e siècle, entourage de Adam Franz Van der MEULEN

(1632 – 1690)

Calendrier zodiacal inspiré de la Suite des Mois ou des Demeures Royales

a) Janvier, signe du Verseau : une chasse devant le château de Chambord

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

Quelques taches

Annoté chambord

300 000 FF

45 740 €

b)Février, signe du Poisson : la représentation d’un Opéra, Psyché, devant la colonnade du Louvre en fond

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

Insolé

c) Mars, signe du Bélier : le Roi à la chasse au bois de Boulogne devant le château de Madrid

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

d)Avril, signe du Taureau : la chasse au loup devant le château de Monceaux

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

e) Mai, signe des Gémeaux : le Roi se promène avec la Reine et ses suivantes à cheval devant le château neuf de Saint-Germain

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

f) Juin, signe du Cancer : le Roi à la chasse à Fontainebleau

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

g) Août, signe de la Vierge : une chasse du Roi devant le château de Marimont en Hainaut

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

h)Septembre, signe de la Balance : une promenade en carrosse devant le château de Blois

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

100. Atelier de Van der MEULEN

(1632 – 1690)

La reddition de la citadelle de Cambrai, le 18 avril 1677

Pierre noire

64 x 55 cm 40 000 / 50 000 FF

Pliure au centre 6 100 / 7 620 €

Dessin ayant servi à faire une contre épreuve

A la demande du Roi, Van der Meulen, Le Nôtre et Le Brun assistèrent au siège et à la reddition de Cambrai. Nivelon précise

Le Lendemain (le 18 avril), Sa Majesté les accueillent avec une familiarité toute royale (…). Sa Majesté montant à cheval, ordonna que

l’on amenât des chevaux pour les artistes (…). Enfin ils assistèrent auprès de sa Majesté, à la sortie de la garnison quand la citadelle se

fut rendue (voir E. Starcky, opus cité supra ; p. 214). Pour le décor de l’Escalier des Ambassadeurs, Le Brun demanda à Van der

Meulen quatre compositions qui devaient s’intégrer dans un décor de tapisseries feintes. La reddition de Cambrai était l’une de

celles-ci. Transposée au milieu du XVIII e siècle, la fresque de la reddition de Cambrai est la seule partie qui a survécu à la

destruction de l’escalier (1752) (opus cité supra fig. 80). On connaît également une esquisse préparatoire avec variantes (opus

cité supra, n° 90, reproduit), ainsi qu’une gravure de Surugue, à laquelle notre dessin correspond (opus cité supra, fig. 81).

i) Octobre, signe du Scorpion : vue du château de Versailles avec une file de carrosses

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

j) Octobre, signe du Scorpion : entrée en carrosse devant le château de Meudon

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

k)Novembre, signe du Sagittaire : arrivée en carrosse devant le château vieux de Versailles

Pierre noire et craie marron

64 x 47 cm

l) Décembre, signe du Capricorne : une chasse devant le château de Vincennes

Pierre noire et craie marron, reprise à la plume et encre brune

64 x 47 cm

34 35


101a

101b

101e

101f

101c

101d

101g

101h

36 37


101i

101j

102. Adam Franz Van der MEULEN

(1632 – 1690)

Groupe de cavaliers, pied à terre, écoutant Turenne

Pierre noire sur fond de contre épreuve de pierre noire

64 x 100 cm

Papier filigrane avec un cœur entre un I et un G

Pliures

20 000 FF

3 050 €

101k

101l

38 39


103. Ecole Française du XVII e siècle,

entourage de Louis de Boulogne

Diane chasseresse

Pierre noire et rehauts de craie blanche sur

papier beige

31 x 13 cm 6 000 / 8 000 FF

Légères rousseurs 920 / 1 220 €

104. Jean-Baptiste LALLEMAND

(1716 – 1803)

Pêcheurs au milieu de rochers

Plume et encre brune, lavis gris sur traits de

crayon noir

24 x 37 cm 4 000 / 5 000 FF

Pliure centrale, épidermures 610 / 760 €

Provenance :

Ancienne collection du chevalier Damery, cachet en bas

à gauche (Lugt 2862).

103

105. Ecole de François BOUCHER

(1703 – 1770)

Scène galante auprès d'une bergère

Crayon noir

3 000 FF

27 x 32,5 cm de forme ovale 460 €

106

106. Ecole Française du XVI e siècle

Etude d'après une statue antique, un soldat en armure

Sanguine

28 x 13,2 cm

Manque en haut à droite, rousseurs

Cachet anonyme (Lugt n° 1045b) en bas à gauche

6 000 / 8 000 FF

920 / 1 220 €

107. Attribué à Jean-Baptiste MASSÉ

(1687 – 1767)

Portraits d'homme et de femme

Trois crayons

21,5 x 16 cm Les deux 6 000 / 8 000 FF

Taches 920 / 1 220 €

108. Charles PARROCEL

(1688 – 1752)

Cavalier chargeant

Crayon noir

53 x 35 cm 3 000 / 4 000 FF

Annoté Parrocel en bas à droite 460 / 610 €

109. Eustache LE SUEUR

(1616 – 1655)

Etude d'homme drapé, debout,

vu de dos aux trois-quarts

Pierre noire et rehauts de craie blanche sur papier gris

30,3 x 19 cm

Annoté Le Sueur en bas à gauche et en bas à droite

Annoté A3 à la plume et encre brune en bas

à gauche

Collé en plein. Mouillures et taches

Cachet de collection anonyme (Lugt n° 1045 b) en

bas à gauche

40 000 / 50 000 FF

6 100 / 7 620 €

Provenance :

Ancienne collection Lempereur, cachet (Lugt n° 1740)

en bas à droite.

109

111. Jean-Jacques LAGRENÉE

(1739 – 1821)

Scène mythologique

Plume et encre grise, lavis brun

28 x 21 cm

Signé et daté du 30 mars 1774 en bas au centre sur

le montage

6 000 / 8 000 FF

Epidermures 920 / 1 220 €

112. Attribué à Jean-Baptiste PILLEMENT

(1727 – 1808)

Monument en ruine

Crayon noir

20,6 x 16 cm

Manque en bas à gauche et rousseurs

2 000 / 2 500 FF

310 / 380 €

40 41


113

116

113. Jean-Baptiste Marie PIERRE

(1714 – 1789)

Tête de femme, étude pour Antiope

Pastel sur papier bleu-gris 60 000 / 80 000 FF

39,2 x 31,1 cm 9 150 / 12 200 €

Contrecollé sur son passe-partout ancien. Traces

de colle

Dans un cadre ancien en bois sculpté

Bibliographie :

Olivier Aaron, Jean-Baptiste Marie Pierre, Paris,

Cahiers du Dessin Français, ed. galerie de Bayser, n° 33,

repr. en 4 e de couverture.

Provenance :

Ancienne collection Babault, sa vente, Paris, 24 janvier-

5 février 1763, Maître Picard et Glomy, n° 400

Ancienne collection du duc de Chabot, sa vente, Paris,

10-15 décembre 1787, n° 187

Ancienne collection de la Princesse Galitzine

Etude pour la tête d'Antiope, pour le dessus de porte

Jupiter et Antiope, exposé au Salon de 1748 et conservé

au Prado.

114. Simon Mathurin LANTARA

(1729 – 1778)

Paire de paysages

Crayon noir

5,3 x 8 cm

Cachet à sec FRO sur le montage en bas à droite

Annotations au dos

La paire, 4 000 FF

Taches 610 €

115. Louis Félix de LA RUE

(1731 – 1756)

Neptune sur son char

Plume et encre noire, lavis gris et bleu

23 x 37,5 cm 3 000 / 4 000 FF

Mauvais état (trous, taches et insolé) 460 / 610 €

116. Attribué à Nicolas de LARGILLIÈRE

(1656 – 1756)

Etude de tête de jeune homme

Crayon noir et craie blanche sur papier gris

15,5 x 10 cm 10 000 / 12 000 FF

Collé en plein, taches 1 520 / 1 820 €

Provenance :

Ancienne collection prince de Mérode

Ancienne collection Merckx, Bruxelles, 1908

117. Attribué à Louis Jean Jacques DURAMEAU

(1733 – 1796)

Académie d'homme

Pierre noire sur papier gris-beige

54,5 x 29,5 cm 4 000 FF

Cachet en bas à droite 610 €

Mauvais état (pliures, taches et très abîmé dans

le haut)

118. Louis CARROGIS dit CARMONTELLE

(1717 – 1806)

Madame de Lancise

Trois crayons et aquarelle

29 x 22 cm

Montage ancien annoté M me de Lancise

Quelques taches

60 000 / 80 000 FF

9 150 / 12 200 €

119. Attribué à Etienne de LAVALLÉE-POUSSIN

(1733 – 1793)

Allégorie de Rome

Plume et encre brune, lavis gris sur traits de

crayon noir

20,8 x 24,5 cm

Pliures aux coins

4 000 / 5 000 FF

610 / 760 €

118

120. Louis MOREAU

(1740 – 1806)

Parc animé de scènes galantes

Gouache sur papier tendu sur bois

12,5 x 15,5 cm 4 000 / 5 000 FF

Ecaillures 610 / 760 €

Provenance :

Ancienne collection Gilbert Lévy, 6/1987, Paris, Hôtel

Drouot, n° 69.

A rapprocher d’une gouache cataloguée par Wildenstein

dans son livre sur Louis Moreau sous le n° 155 autrefois

dans la collection Weil-Picart.

42 43


122. Jean-Baptiste LALLEMAND

(1716 – 1803)

Vue du jardin d’une villa italienne

Plume et encre grise, lavis gris

23,2 x 34,6 cm

Collé en plein, taches

8 000 / 10 000 FF

1 220 / 1 520 €

122

123. Attribué à Jean-Baptiste LALLEMAND

(1716 – 1803)

Ruines animées

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

20,2 x 29,5 cm

Pliure centrale et rousseurs

10 000 / 12 000 FF

1 520 / 1 820 €

124. Alexandre NOËL

(1752 – 1834)

Pêcheurs au bord d’une rivière

Lavandière au pied d’un château

Plume et encre brune, lavis brun et gris, crayon noir

et aquarelle, rehauts de gouache blanche

16 x 25,5 cm chaque La paire 8 000 / 10 000 FF

Annoté noël sur les montages 1 220 / 1 520 €

124

125. Jean François LE GILLON

(1739 – 1797)

Musiciens dans une ferme

Crayon noir, lavis gris et rehauts de gouache blanche

37 x 50,2 cm 12 000 / 15 000 FF

Signé en bas à gauche 1 820 / 2 290 €

Annoté Présenté à Monsieur le Marquis de Timbrune

par son très humble Serviteur de la Marche cadet

Gentilhomme à L’Ecole R le Militaire sur le montage

123

125

44 45


126. Jean-Baptiste GREUZE

(1725 – 1805)

Les amoureux profitent du sommeil de la grand-mère

Plume et encre brune, lavis gris et crayon noir

32,5 x 51 cm

Typique scène “greuzienne”, d’un mouvement très enlevé et d’esprit spontané. La remarquable rapidité d’exécution sert le sujet,

la jeunesse piaffant d’impatience voluptueuse qui déjoue la surveillance sociale, le carcan adulte. La fraîcheur du lavis rend

la lumière de cette scène étourdissante, à l’image de l’excitation des jeunes gens.

400 000 / 500 000 FF

60 980 / 76 230 €

Provenance :

Collection Lucien et Hélène Mellerio.

46 47


127

127. Jean-Baptiste GREUZE

(1725 – 1805)

Berger et son chien

Plume et encre brune, lavis gris

26,2 x 17,7 cm

Annoté AC en bas à droite

Rousseurs

Provenance :

Ancienne collection du chevalier de Damery, cachet

en bas à droite (Lugt 2862)

Notre dessin peut être daté vers 1800.

20 000 / 25 000 FF

3 050 / 3 810 €

128. Simon Mathurin LANTARA

(1729 – 1778)

Ruisseau et rochers

Crayon noir et craie blanche sur papier gris

21 x 26,5 cm 4 000 FF

Signé en bas à droite 610 €

129. Attribué à Jean Jacques de BOISSIEU

(1736 – 1810)

Portrait de vieille femme

Sanguine

12 000 / 15 000 FF

27,5 x 20,5 cm 1 820 / 2 290 €

130. Etienne JEAURAT

(1699 – 1789)

La fontaine publique

Plume et encre brune, lavis brun 15 000 / 18 000 FF

20,5 x 18,5 cm 2 290 / 2 740 €

133. Joseph Benoît SUVÉE

(1743 – 1807)

Tombeau de Cécilia Metella

Sanguine

40 x 29,5 cm 20 000 / 25 000 FF

3 050 / 3 810 €

134. Pierre THION

(Ecole Française du XVIII e siècle)

Madame d’Archiag et sa fille

Plume et encre noire, aquarelle et rehauts de

gouache blanche (oxydations)

26,3 x 22,7 cm

Signé et daté de 1744 en bas à gauche

Titre annoté dans un cartouche sur le montage

ancien

8 000 / 10 000 FF

1 220 / 1 520 €

135. Attribué à Louis-Roland TRINQUESSE

(vers 1746 - vers 1800)

Portrait de femme en pied

Pierre noire et craie blanche sur papier gris

31 x 26 cm

Annoté Dessiné à Paris par Trinquesse en 1780

Gertrude Sico en haut à gauche 5 000 / 7 000 FF

760 / 1 070 €

136. Jean-Pierre NORBLIN DE LA GOURDAINE

(1745 – 1830)

Scène d’Histoire Ancienne

Plume et encre grise, lavis gris sur traits de

crayon noir

25 x 24,8 cm 15 000 / 20 000 FF

2 290 / 3 050 €

133

131. Attribué à Jean-Michel MOREAU LE JEUNE

(1741 – 1814)

Assemblée

Plume et encre grise, lavis brun

3 000 FF

17 x 27,2 cm 460 €

132. Pierre LELU

(1741 – 1810)

Deux femmes à la fontaine

du couvent de la Trinité des Monts

Plume et encre noire, lavis brun

15,3 x 19 cm

Annoté Couvent de la Trinité des Monts en bas

à droite

Au verso : croquis au crayon noir et sanguine ;

annotations au crayon noir (illisibles)

Rousseurs

3 000 / 4 000 FF

460 / 610 €

137. Attribué à Pierre Paul PRUD’HON

(1758 – 1823)

Tête d’enfant

Fusain et craie blanche sur papier gris

35 x 26,5 cm

Annoté Prud’hon en bas à droite

Rousseurs, manque en bas à droite

Collé en plein

6 000 / 8 000 FF

920 / 1 220 €

138. Attribué à Antoine-Jean GROS

dit BARON GROS

(1771 – 1835)

Portrait d’homme en buste

Crayon noir, estompe et rehauts de craie blanche

19 x 16 cm, de forme ovale

Signé Gros en bas à droite

2 000 FF

Provenance :

310 €

Vente du 5 décembre 1983, Paris, Hôtel Drouot, Maître

Solanet, n° 109.

130 136

48 49


139

139. Victor-Jean NICOLLE

(1754 – 1826)

Vue d’une place romaine avec la colonne Trajan

Aquarelle, plume et encre brune

17,5 x 29,7 cm

Signé en bas à droite

Légèrement insolé et petite piqûre

Provenance :

Vente Georges Lasquin, Paris, Galerie George Petit, 7 et

8 juin 1928, n° 161, reproduit

Vente anonyme, Paris, Maître Ader, 18 décembre 1957,

n° 74.

40 000 FF

6 100 €

140. Joseph PETITOT

(né en 1771)

Portraits d’un homme et d’une femme

Pastel

51 x 41,5 cm

Signé et daté Petitot Pinx 1817 en haut sur l’un.

Petites éraflures

8 000 / 10 000 FF

1 220 / 1 520 €

141. François ROETTIERS

(1702 –1777)

Bacchanale

Plume et encre brune

2 000 / 3 000 FF

18,7 x 17,2 cm 310 / 460 €

142. Louis-Gabriel MOREAU dit MOREAU L’AÎNÉ

(1740 – 1806)

Ruines animées

Lavis gris et brun, crayon noir

19,5 x 23,3 cm 4 000 FF

Annoté LG Moreau au verso 610 €

Cachet de la collection A. Normand (Lugt n° 153 c)

au verso

Provenance :

Ancienne collection Gilbert Lévy, 6/1987, Paris, Hôtel

Drouot, n° 69.

A rapprocher d’une gouache cataloguée par Wildenstein

dans son livre sur Louis Moreau sous le n° 155 autrefois

dans la collection Weil-Picart.

143. Achille Etna MICHALLON

(1796 – 1822)

Vue de la villa Médicis et de la Trinité des Monts dans

l’encadrement de fenêtre du Pavillon San Gaetano

Crayon noir

28,5 x 27,5 cm

Signé, situé et daté michallon Roma 1819 en bas à

gauche

40 000 / 50 000 FF

Salissures 6 100 / 7 620 €

Provenance :

Ancienne collection Chennevières, (cachet en bas à

gauche, Lugt n° 2072) ; 2 e vente Chennevières, Paris,

les 4-7 avril 1900, partie du n° 685

En 1817, Michallon devint le premier lauréat du Prix de

Rome dans la nouvelle section de “Paysage Historique”.

Il a vécu à Rome de 1817 à 1821. En 1806, le Pavillon

San Gaetano avait été habité par Ingres, qui en faisait

un dessin (voir Hans Naef, Rome vue par Ingres, Lausanne

1960, n° 9).

143

144. Ecole Française du XVIII e siècle

Paysage fluvial

Sanguine

31 x 42 cm 2 000 / 3 000 FF

Pliures et petits trous 310 / 460 €

145. Ecole Française du XVIII e siècle

Etude de main

Sanguine et craie blanche sur papier beige

22 x 29,6 cm 5 000 FF

Légères pliures et rousseurs 760 €

145. Attribué à Hubert ROBERT

bis (1733 – 1808)

Cheval dételé d'une carriole

Crayon noir

13,2 x 18 cm 4 000 / 5 000 FF

Tache 610 / 760 €

50 51


146. Ecole Française du XVIII e siècle

Paysage animé

Gouache

Diamètre : 11,2 cm

4 000 FF

Ecaillures 610 €

152. Ecole Française fin du XVIII e siècle

Jeunes femmes assises au pied d’un arbre

Crayon noir et rehauts de craie blanche sur papier

beige

14,5 x 15 cm 1 500 FF

Piqûres 230 €

147. Ecole Française du XVIII e siècle

Tête d’homme jouant de la flûte

Fusain et rehauts de craie blanche sur papier bleu

37,2 x 26,5 cm

Quatre coins coupés

2 000 / 3 000 FF

Mauvais état (pliures, déchirures) 310 / 460 €

148. Ecole Française du XVIII e siècle

Les plaisirs de Lesbos et Jours tranquilles à Lesbos

Plume et encre grise, lavis gris et brun

29,4 x 42 et 3 à,8 x 40,8 cm

Ancienne attribution à Lagrenée

Pliures et déchirures

La paire 12 000 FF

1 820 €

153. Ecole Française du XVIII e siècle

Ange apparaissant à Saint Pierre prisonnier

Crayon noir et lavis de sépia

31 x 25 cm

Rousseurs

Dans une baguette ancienne en bois sculpté

6 000 / 8 000 FF

920 / 1 220 €

154. A. PREVOST

(Ecole Française du XVIII e siècle)

Six oiseaux : Troch Fallax, Troch Gayi, Troch Barotti,

Troch Temmenchi, Troch Cyanifrons, Troch Prevotii

Aquarelle gouachée et crayon noir

27,5 x 22,5 cm chaque

Tous signés en bas au centre 30 000 / 40 000 FF

Annotés en bas à droite 4 570 / 6 100 €

149. Ecole Française du XVIII e siècle

Scène de port

Plume et encre noire, lavis gris

19,5 x 31,5 cm

Ancienne attribution à Ozanne sur le montage

Légèrement insolé

1 500 / 2 000 FF

230 / 310 €

150. Ecole Française du XVIII e siècle

Lot de 8 dessins : portraits et une académie

Sanguine, et contre-épreuve de sanguine. L’un est

au trois crayons et un autre au crayon noir et craie

blanche sur papier bleu

Les huit dessins 5 000 FF

760 €

151. Ecole Française du XVIII e siècle

Chasseurs dans un paysage

Gouache

8,5 x 11,2 cm, de forme ovale 1 500 FF

Quelques petites écaillures 230 €

155. Eugène GIRAUD

(1806 – 1881)

La petite fenêtre de la mosquée El Eym à Zétuan

Verso : prière sur la grande place

Plume et encre brune, gouache et crayon noir

9,2 x 15,3 cm 2 000 FF

Annoté du titre 310 €

156. Eugène GIRAUD

(1806 – 1881)

Danseuse espagnole

Aquarelle gouachée sur papier beige

45,5 x 30 cm

Cachet de la vente en bas à droite 3 000 FF

Insolé et rousseurs 460 €

157. Eugène GIRAUD

(1806 – 1881)

Femme arabe, vue en pied

Aquarelle gouachée sur papier bleu

33,5 x 18 cm 3 000 FF

Cachet de la vente en bas à droite 460 €

158. Philippe Auguste HENNEQUIN

(1762 – 1833)

Les martyres de Prairial

Plume et encre brune, lavis gris

30 000 / 35 000 FF

34 x 53 cm 4 570 / 5 340 €

Annoté Scène de la Révolution Française / Le 29 Prairial an III, en sortant du tribunal révolutionnaire qui venait de

les condamner à mort les Députés Soubrany, Bouchotte, Duroy, Romme, Goujon, se suicident dans leur prison

(Insurrection contre la Convention du 1 er Prairial an III)

Epidermures

Après la journée du 1 er Prairial an III (20 mai 1795), qui vit l’invasion de la Convention par les Sans-Culottes, l’Assemblée vota

l’arrestation des Montagnards, dont font partie les députés représentés. Ils étaient surnommés les Crêtois, en raison de leur

situation sur les bancs les plus élevés de la Montagne. Condamnés à mort, ils choisirent le suicide, mais s’étant manqués,

ils furent portés moribond à la guillotine (voir : Jérémie Benoit, Philippe-Auguste Hennequin, Paris, 1994, ed. Arthéna, p. 213).

Il existe trois études différentes pour cette composition (opus cité supra, D306 à D308) ; la composition de notre dessin inédit

est à rapprocher du dessin conservé à Liège (D306).

52 53


163

159. Pierre Paul PRUD’HON

(1758 – 1823)

La toge de Joseph ramenée à Jacob

Crayon noir, estompe et traces de rehauts de craie

blanche sur papier bleu

37,5 x 32 cm 60 000 / 70 000 FF

Daté de 1783 en bas à gauche 9 150 / 10 670 €

Dans un cadre du XIX e siècle en bois doré

160. Pierre CORNIL

(Ecole Française du XIX e siècle)

Un album comportant 48 dessins représentant Dieppe

et ses environs

Crayon noir sur papier beige ou bleu vert

23 x 31 cm 3 000 / 4 000 FF

460 / 610 €

159

161. Pierre CORNIL

(Ecole Française du XIX e siècle)

8 albums

Crayon noir et aquarelle

162. Charles GIRAUD

(1819 – 1892)

3 000 / 4 000 FF

460 / 610 €

Vue d’un village

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir, sur

papier bleu

16 x 24,7 cm

Signé en bas à droite et annoté, Breil 15 août 80 en

bas à gauche

Petite déchirure à droite

2 000 FF

310 €

163. Jacques Louis DAVID

(1748 – 1825)

Menelas (ou Ajax) et Patrocle

Plume et encre noire, lavis gris 90 000 / 100 000 FF

21,2 x 15,2 cm 13 720 / 15 250 €

Inscriptions, en bas au centre nel museo del cavaliere

Mengs, et en haut à droite 30

Provenance :

27 juin 1826, partie du lot n° 66.

Exposition :

Louis David, dessins de premier séjour romain 1775-1780,

Galerie de Bayser, n° 23

Bibliographie :

Cassou-Adhémar, David, naissance du génie d’un peintre,

1953, pl. 186

D’après une relique du groupe de la Loggia dei Lanzi

à Florence. Le peintre allemand Mengs fut un des

précurseurs du retour à l’antique. Il mourut à Rome en

1779. David le fréquenta mais appréciait sans doute plus

ses collections que sa peinture. Le thème de la mort

du héros a beaucoup retenu David pendant son premier

séjour romain.

164. Lot de cinq dessins et une contre-épreuve :

Cavalier

Plume et encre brune.

Famille de bergers

Plume et lavis gris

Paysage

Crayon noir

Homme en armure

Contre-épreuve au crayon noir, deux gouaches de

Jean Dessès.

Les six 2 000 / 3 000 FF

310 / 460 €

165. L. VIDAL (vers 1754 - ?)

Nature morte aux oiseaux

Aquarelle gouachée

73 x 54,5 cm 12 000 / 15 000 FF

Signé en bas à droite L vidal vx 1 820 / 2 290 €

54 55


166. Horace VERNET

(1789 – 1863)

Cavalier persan ou de l’ancien empire russe

Aquarelle, plume et encre grise

33 x 24,5 cm

Signé et daté 1839 en bas à droite

Epidermures et insolé

25 000 / 30 000 FF

3 810 / 4 570 €

167. Paul GAVARNI

(1804 – 1866)

Vous lui direz que c’est une jolie dame qui m’a dit de

vous remettre ceci

Plume et encre brune, aquarelle et rehauts de

gouache blanche sur papier beige

21,3 x 13 cm

Signé en bas à droite

4 000 FF

Piqûres 610 €

166

168. RANDOLF (Ecole Anglaise du XIX e siècle)

Vues des villes de Quimper et d’Auray

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

34,2 x 24,5 cm

Situé et signé Market Day St Auray Brittany, An Old

Street Quimper Brittany / Randolf

La paire 3 000 FF

460 €

169

169. Ecole Française du XIX e siècle

Une femme tenant une lettre et son cheval

Gouache

21,3 x 17,5 cm

Signé indistinctement en bas à gauche, daté de 1786

Ecaillures

25 000 FF

3 810 €

170. DE TOURVILLE

Fleurs : Calle de Sondi

Crayon noir et aquarelle gouachée

33,5 x 23 cm

Signé en bas à gauche et annoté Calle de Sondi page

Taches et déchirures

3 000 FF

460 €

171. Charles ERARD

(Ecole Française du XIX e siècle)

Sept études d’ornements de la basilique de Parenzo et

deux de Pompose

Aquarelle et gouache

Monogrammés, et titrés Les neuf dessins 4 000 FF

Traces de colle dans les coins 610 €

172. Jean-Auguste Dominique INGRES

(1780 – 1867)

Etude pour le Prêteur du martyre de Saint Symphorien

Crayon noir, mise au carreau au crayon noir sur

papier calque contrecollé

32,2 x 20 cm

Signé et titré J. Ingres pour le St Symphorien dans le bas

Rousseurs, pliures en bas à droite et petits trous

30 000 / 40 000 FF

4 570 / 6 100 €

Etude préparatoire pour le Martyre de Saint Symphorien

(1884) de la cathédrale de Saint Lazare à Autun. Ingres

travaille de 1825 à 1834 à l’élaboration du tableau ;

il existe de nombreuses études pour le Prêteur conservées

au musée Ingres de Montauban (voir Georges Vigne,

Dessins de Ingres, Paris, 1995, éd. Gallimard, RMN,

n° 521 à 524, n° 593) 604, reproduits. Les plus proches

sont les n° 593-594).

172

173. Attribué à Auguste LE LOIR

(1809 – 1892)

Scène romantique

Aquarelle gouachée

2 000 FF

20 x 14,5 cm 310 €

174. Stanislas LEPINE

(1835 – 1892)

Vues de Villeneuve-les-Avignon et de Tarascon

Crayon noir sur papier bleu

13,2 x 21 et 13,2 x 24,7 cm

Situés et annotations diverses

Pliures. Bande de papier rajoutée pour l’un

Les deux dessins 3 000 FF

460 €

56 57


175

175. Eugène DELACROIX

(1798 – 1863)

Paysage de bord de mer, ciel orageux

Aquarelle

11,5 x 21,5 cm

Monogrammé et daté du 13 avril en bas à droite

Annoté Offert par l’artiste à M me Clesinger fille de

G. Sand au verso, au crayon noir

Situé à La Haye, au crayon noir sur le montage

Solange, la fille de George Sand, a épousé le

sculpteur Auguste Clesinger.

30 000 / 40 000 FF

4 570 / 6 100 €

176. Amable Paul COUTAN

(1792 – 1837)

Etudes de femmes et reprises des têtes

Aquarelle et crayon noir

22,8 x 32 cm

Signé en bas à droite

Annoté Gia en bas à gauche

4 000 FF

Bords brunis 610 €

177. Attribué à Louis-René BOQUET

(1717 – 1814)

Deux études de costume de théâtre :

La confidente d’Athalie et un jeune homme

Aquarelle et rehauts de gouache, plume et encre

noire sur traits de crayon noir

36,5 x 27 et 36 x 28 cm

L’une et annoté La Confidente d’Hatalie en bas

au centre

Rousseurs

La paire 6 000 FF

920 €

178. Ecole Française du XIX e siècle

Vue d’une ville traversée par un torrent

Plume et encre brune, lavis brun

21,2 x 26,2 cm

Annoté De Boissieu en bas à gauche

Petite déchirure en haut au centre, taches

2 000 FF

310 €

179. Eugène DELACROIX

(1798 – 1863)

Etudes de femmes et tête d’homme en turban

Plume et encre brune

19 x 27 cm

Situé et daté en bas à droite Tréport août 1838

Cachet de l’atelier en bas à gauche (Lugt 838 a)

Pliures et déchirures en bas à gauche et en haut

à gauche

80 000 / 100 000 FF

12 200 / 15 250 €

180. Ecole Française du XIX e siècle

Portrait du roi de Rome

Crayon noir et estompe

33,5 x 26,2 cm 3 000 / 4 000 FF

Piqûres 460 / 610 €

179

181. Attribué à Eugène LE POITTEVIN

(1806 – 1866)

Chevaux de course montés par des lads

Plume et encre brune, rehauts de gouache blanche

et rouge sur papier beige

19 x 38 cm

Monogrammé LP en bas à gauche 4 000 / 6 000 FF

Insolé et piqûres 610 / 920 €

182. Ecole Française du XIX e siècle

Portrait de jeune fille en buste

Trois crayons et estompe

35,5 x 27,5 cm 2 000 / 3 000 FF

Taches 310 / 460 €

58 59


ENSEMBLE DE DESSINS par Osmond ROMIEUX - Ecole Française du XIX e siècle

du n° 183 au n° 209

Natif de Rochefort (34 rue du Rempart, Rochefort). Les dessins sont tous au crayon noir, parfois rehaussés

d’aquarelle et de gouache. Certains sont sur papier beige, bleu ou gris. Quelques dessins présentent des

pliures, des déchirures et des rousseurs. La plupart sont signés et portent le cachet de la signature.

183. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Lot de cinq dessins dont : une vue du souk d’Alger,

septembre 1864

Un Touareg en guerre

Une femme d’Alger

Une femme Turque

Une femme et un enfant dans une ruelle, titré Vue de

mon bureau

2 000 FF

310 €

184. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Onze vues du Liban dont :

Une vue du couvent du Carmel à Kaiffa, 6 octobre

1860 (au verso, vue de Baalbeck à la sanguine)

Deux vues de Baalbeck

Une vue du moulin à Zahlé

8 000 FF

Une vue de Bek-Faya 1 220 €

185. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Six vues du Brésil dont :

Rio Janeiro (baie du Bon Voyage, Playa Grande, Fort

Villegagnon, Albatur)

186. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Cinq vues de la Nouvelle Calédonie,

3 000 / 4 000 FF

460 / 610 €

4 000 FF

en avril 1880 et 1882 610 €

187. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Lot de huit dessins dont : Cinq vues de Guam

Personnages devant la Pagode de Rochers à Macao et

une étude de chinois assis

Une vue du Port de Manille, 1852

Une vue de la Frégate d’Algérie dans le Port d’Hong-

Kong, 1851

188. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Dix vues du Chili dont :

Huit vues de Valparaiso

Une vue de la route de Santiago

5 000 FF

760 €

6 000 / 8 000 FF

Une vue du Fort Gabriel Calcamanos 920 / 1 220 €

189. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Cinq vues des Seychelles dont : Une vue de Nouttina et

deux rues de Mahé, 1852

2 000 FF

310 €

190. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Quatre vues d’Hawaï : Vaï Raokon

Les quatre dessins 3 000 FF

460 €

191. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Lot de quatre dessins dont :

Deux vues de Jérusalem et de S t Jean d’Acre, en avril

1864

Deux paysages fluviaux, le 28 Août 95

Les quatre dessins 1 500 FF

230 €

192. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Deux études de grecs et Onze vues de Grèce, datées

d’octobre 1861 dont :

Trois vues d’Athènes, dont deux du temple de Thésée

Une vue d’Argos

Deux vues de Milo

Trois vues de Mycènes, dont deux de la porte des Lions

et une de la tombe d’Agamemnon 2 000 / 3 000 FF

Deux vues de Rhodes 310 / 460 €

193. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Parsis à Bombay

Une femme à Bombay, septembre 1869

Vilnoun Pondichéry Les trois dessins 1 500 FF

Rousseurs 230 €

194. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Neuf vues d’Italie datées de 1853-54 et représentant

des vues de Rome, Naples, Civita Vecchia.

Les neuf dessins 1 500 FF

230 €

195. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Dix paysages de la campagne française

et une famille paysanne devant sa maison

Certains sont situés au verso

On joint deux personnages montés sur des chameaux

et une scène de danse en Inde en forme d’éventail

(mauvais état)

Les treize dessins 3 000 FF

460 €

195

196

196. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Cinq vues de l’Equateur situées

(Guayaquiel et la Puna)

Situés et signés

Les 5 dessins 10 000 / 15 000 FF

1 520 / 2 290 €

60 61


197

199

197. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Dix vues du Pérou : situées (Lima et Callao)

Les dix dessins 10 000 / 12 000 FF

1 520 / 1 820 €

198. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Lot de dix dessins dont :

Deux scènes de Beyrouth : l’Ecole turque

Deux vues de Smyrne

Une vue du Bosphore

Une scène de rue à Constantinople

Quatre études de personnages d’Orient

Les dix dessins 5 000 FF

760 €

199. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Lot de dix feuilles comprenant :

Trois scènes d’un pont de bateau, le Tage 1880

Etudes de bateaux à Bahia

Une vue de Toulon

Deux vues du bateau La Melpomène au port de

Rochefort, 1890

Les préparatifs de l’abattage en carène de la frégate

La Virginie à Papeete le 19 avril 1845 : (dessins et

documents manuscrits)

Trois marines signées (crayon noir)

Documents de défense des bâtiments au mouillage

contre l’attaque des canots forte-torpille, 1875

Les 10 dessins 8 000 FF

1 220 €

200. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Lot de cinq albums divers

Crayon noir et aquarelle

201. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Cinq albums avec des vues du port de Toulon,

de la Rochelle, de la côte vendéenne

Crayon noir et aquarelle

3 000 / 4 000 FF

460 / 610 €

3 000 / 4 000 FF

460 / 610 €

202. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Cinq vues de Tahiti : deux scènes de danses,

deux scènes de pêche et une scène de village

Trois sont situées Les cinq dessins 5 000 / 6 000 FF

760 / 920 €

203. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Six scènes d’Orient dont : le mur des Lamentations,

un cavalier et une fileuse de Syrie

Lavis gris et rehauts de gouache blanche sur traits

de crayon noir sur papier bleu gris

Taches sur certains Les six dessins 2 000 FF

310 €

204. Osmond ROMIEUX

(Ecole Française du XIX e siècle)

Dix-huit vues de Beyrouth en septembre et octobre 1861,

dont :

Neuf dessins représentant des groupes de personnages,

fumant ou jouant

Six scènes de rue

Une vue du port

Une vue de la ville

Un paysage fluvial

Certains sont situés et titrés

Déchirures. Les dix-huit dessins 15 000 / 20 000 FF

2 290 / 3 050 €

198

62 63


205

205. Rodolphe BRESDIN

(1822 – 1865)

Trois personnages

Plume et encre noire, sur calque

9,5 x 15 cm 20 000 / 30 000 FF

Manque dans le haut 3 050 / 4 570 €

206. Ecole Française du XIX e siècle

Vue de Bacanga, Brésil

Aquarelle

41 x 29 cm

Annoté Bacanga 1839 maragnan en bas à droite et

au verso au crayon noir

3 000 FF

Pliures et taches 460 €

207. Ecole Française du XIX e siècle

Vue de Guarapiranga, Brésil

Aquarelle vernissée

29 x 41,5 cm

Situé et daté du 5 janvier 38 sur le montage

Pliure centrale, mouillures sur la droite et craquelures

par endroits

3 000 FF

460 €

208. Albert MARQUET

(1874 – 1947)

Femme théière

Pinceau et encre de Chine, sur papier beige

17,7 x 13,2 cm

Monogrammé en bas à droite

4 000 FF

Déchirures dans le haut 610 €

209. Lionel PERAUX

(1871 - ?)

Jeune couple dans une gondole à Venise

Aquarelle et rehauts de gouache blanche

44 x 31 cm

Signé en bas à droite

8 000 / 10 000 FF

Mis au carreaux 1 220 / 1 520 €

210. Jean-Louis FORAIN

(1852 – 1931)

Nettoyage d’un Rembrandt

Crayon noir et lavis d’encre de Chine

36 x 50 cm

Signé en bas à droite

Annoté en haut à gauche Nettoyage d’un Rembrandt

et en bas à gauche Apporte-moi donc la raclette !

5 000 / 6 000 FF

760 / 920 €

211. Georges ROCHEGROSSE

(1859 – 1938)

Jeune femme endormie dans un paysage

Lavis d’encre noire et rehauts de gouache blanche

23,5 x 32 cm

Signé en bas à droite

2 000 FF

Rousseurs 310 €

212. Louise ABBEMA

(1858 – 1927)

Paysage fluvial

Crayon noir et estompe

28,5 x 53 cm 2 000 / 3 000 FF

Signé et daté de 1879 en bas à droite 310 / 460 €

213. Eugène LAMI

(1800 – 1890)

Le Derby

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

16,5 x 24,5 cm

Au verso : études de chevaux et personnages au

crayon noir

20 000 FF

Annoté Eugène Lami au verso 3 050 €

215. Sharena GRAY-PARKER

(Ecole anglaise du XIX e siècle)

Les coulisses de l’Opéra

Plume et encre brune

3 000 FF

18 x 22,5 cm 460 €

Signé et daté Fait le 30 janvier 1868 en bas à droite

217. Charles ANASTASI

(1820 – 1889)

Paysage de Fontainebleau

Crayon noir et gouache blanche sur papier beige

27,1 x 36,7 cm

Situé et daté Fontainebleau 1848 en bas à droite

Cachet de la vente d’atelier (Lugt n° 60) en bas

au centre

Insolé. Déchirures à droite, coin manquant en bas

à gauche

On joint une Ecole Française du XVIII e siècle,

Deux naïades sur un monstre marin, à la sanguine

(18 x 26,5 cm, Cachet de la collection Adam en bas

à droite. Salissures)

3 000 FF

460 €

213

218. Raymond BALZE

(né en 1818)

Italienne

Crayons de couleurs

33,5 x 23,2 cm

3 000 / 4 000 FF

460 / 610 €

219. Adolphe APPIAN

(1818 – 1898)

Jeune femme assise au bord d’un étang

Pierre noire, estompe, rehauts de gouache blanche

sur papier beige

46 x 75 cm

Signé et daté 1865 en bas à gauche

Déchirure

5 000 / 6 000 FF

760 / 920 €

220. Pauline GIRARDIN

(1818 – 189?)

Deux branches fleuries

Crayon noir et lavis gris

29,5 x 22 cm et 30,5 x 22 cm

Collé sur une même feuille d’album

4 000 / 5 000 FF les deux

610 / 760 €

64 65


221. Constantin GUYS

(1805 – 1892)

Lorette au ruban bleu, très admirée par les hommes

Aquarelle, plume et encre brune sur traits de crayon noir

22,9 x 17,3 cm

Déchirures, épidermures et manque important en

bas à droite

25 000 FF

3 810 €

222. Pauline GIRARDIN

(1818 – 1894)

Coquelicots et pâquerettes

Aquarelle et rehauts de gouache blanche sur vélin

22,5 x 28,5 cm 8 000 / 10 000 FF

Signé en bas à droite 1 220 / 1 520 €

221

224

223. Pauline GIRARDIN

(1818 – 1894)

Cinq roses

Crayon noir et aquarelle

Collés sur la même feuille d’album

Signés et monogrammés

Annoté solfatar

Les cinq 4 000 / 5 000 FF

Taches et piqûres 610 / 760 €

224. Jean Jacques WALTZ dit HANSI

(1873 – 1951)

Huit dessins préparatoires pour l’illustration de

l’Histoire d’Alsace racontée aux petits enfants :

- Première page, crayon noir, p. 7

- La Fête druidique au Maennelstein, plume et encre

noire, crayon noir et crayons de couleur, p. 22

- Château d’Ortenberg près de Schlestadt en 1389 ;

au verso étude de coq, aquarelle, crayons de couleur

et plume et encre noire, p.47

- Soldats partant à la guerre avec une horloge sous le bras,

Quatre époques différentes (407, 1674, 1792, 1818)

aquarelle, plume et encre noire, pp. 20, 66, 79, 88

- Les Germains aperçoivent l’Alsace de l’autre côté du

Rhin, aquarelle, plume et encre noire, p. 13

- Branche de gui, annoté 4h10 soir, Bruit souterrain

roulement de tonnerre éloigné 12-12-1915, aquarelle

et crayon noir

On joint le livre édité chez H. Floury, Paris, 1919 et

un dessin représentant un motif géométrique

Les dessins sont parfois annotés des titres et signés.

Légères pliures dans le coin en bas à droite pour

deux

15 000 / 20 000 FF

2 290 / 3 050 €

225. Pauline GIRARDIN

(1818 – 1894)

Fleurs et fougères

Crayon noir et aquarelle

30,5 x 38 cm

Signé et annoté en bas au centre Polypodium vulgare

Cachet à sec en haut à gauche de la marque

de papier

6 000 / 8 000 FF

Légères taches 920 / 1 220 €

227. Constantin GUYS

(1805 – 1892)

Tribunal militaire

Plume et encre brune, lavis gris

19 x 33,5 cm 12 000 FF

Pliures 1 820 €

Exposition :

Constantin Guys, Gallery Malborough Fine Art Ltd.,

Londres, 1956.

228. Jules NOËL

(1815 – 1881)

Débarcadère dans une ville antique

Crayon noir

1 500 / 2 000 FF

14 x 20 cm 230 / 310 €

Signé en bas à droite et daté 1847

229. Eugène CICERI

(1813 – 1890)

Cavalier dans un paysage orageux

Aquarelle et rehauts de gouache blanche

11 x 7,8 cm 1 500 / 2 000 FF

Signé en bas à droite 230 / 310 €

230. Eugène CICERI

(1813 – 1890)

Paysage animé

Aquarelle gouachée

7 x 10,4 cm 2 500 / 3 000 FF

Signé en bas à droite 380 / 460 €

On joint un paysage double face au crayon noir

d’Eugène Isabey

227

231. Eugène DEVERIA

(1805 – 1865)

Daphnis et Chloé

Lavis brun et rehauts de gouache blanche sur traits

de crayon noir

2 000 / 3 000 FF

25,2 x 18,7 cm 310 / 460 €

Signé et daté 1821 en bas à gauche

232. Jacques-Raymond BRACASSAT

(1804 – 1887)

Paysage

Crayon noir

25,6 x 41 cm 1 500 FF

Insolé 230 €

Deux sanguines sur papier gris (9 x 13,5 cm), insolées.

Dans le même montage

233. Théodore GUDIN

(1802 – 1880)

Le Correyon, à marée basse

Aquarelle gouachée et crayon noir

16 x 28,5 cm

Signé et situé en bas à gauche 2 000 / 2 500 FF

Quelques rousseurs 310 / 380 €

234. Ecole anglaise, d’après David ROBERTS

(1796 – 1864)

Vue de Jérusalem

Aquarelle gouachée

31,5 x 45 cm

Annoté en bas à gauche David 5 000 / 6 000 FF

Contrecollé et restauration 760 / 920 €

66 67


LES SALONS LITTÉRAIRES ET ARTISTIQUES après la guerre de 1870.

Série de dessins reproduits dans Le Monde d’il y a Vingt Ans publié dans le Figaro illustré

racontant les réunions et les fêtes qui rythmaient la vie Parisienne.

du n° 235 au n° 260

235. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Intérieur de l’Hôtel de la Trémoille

Pierre noire et pastel sur papier bleu

32,5 x 25 cm 5 000 / 6 000 FF

Annoté en bas à gauche Hotel de la trémoille et signé en bas à droite 760 / 920 €

236. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Le salon de Madame Beulé : de gauche à droite le

prince de Valory, Pailleron, l’architecte Garnier,

Madame Beulé, E. Caro, baron de Saint Amand,

comte de Béthune, marquis de la Ferrière

Plume et encre brune, lavis brun et crayon noir,

gouache blanche

32,5 x 25 cm 5 000 FF

Signé en bas à droite 760 €

Le Salon de Madame Beulé se tenait le jeudi matin

avec l’appellation de Jeudi Académique car on y

recevait surtout le monde intellectuel et artistique.

237. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Chez la baronne de Poilly : de gauche à droite

la duchesse de Gramont, François Coppée, le comte et

la comtesse de Brigode, le marquis du Hallay, le comte

et la comtesse de Bresson, Barbey d’Aurevilly,

D r Robin et Paul Bourget.

Plume et encre noire, crayon noir, lavis brun et gris,

gouaches

33 x 25 cm

Signé en bas à droite

8 000 / 10 000 FF

Déchirures sur les bords 1 220 / 1 520 €

238. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Chez Madame la princesse de Sagan : le prince et

la princesse de Galles

Plume et encre noire, crayon noir et lavis gris,

gouache blanche

33 x 24,5 cm

Contrecollé, piqûres et taches 8 000 / 10 000 FF

Signé en bas à droite 1 220 / 1 520 €

Ce Salon, très cosmopolite, était nommé le Salon de

la Haute élégance.

239. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Chez Madame de La Rochefoucauld, duchesse de

Brisaccia et duchesse de Doudeauville

Plume et encre brune, crayon noir, lavis gris et

brun, rehauts de gouache blanche

32,5 x 24,5 cm

Signé en bas à droite

6 000 FF

Piqûres 920 €

Le duc de La Rochefoucauld député de la Sarthe,

était le représentant de la Monarchie. En l’absence

des Princes, il tenait “la Cour”. On y donnait le thé

chaque soir, puis grand dîner, dîner de gala.

240. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Chez Madame la comtesse de la Ferronnaye :

de gauche à droite Mr Andrieux, Mr Wencker,

la duchesse Decazes, la comtesse de La Rochefoucauld,

le chevalier Hidalgo, la comtesse de la Ferronnaye,

la marquise de Beauvoir et le duc de Chartres.

Plume et encre noire, crayon noir, lavis gris et brun,

rehauts de gouache blanche et rose

32,5 x 25 cm

Piqûres et trou en bas à droite

Signé en bas à droite

Ce Salon était nommé Le Salon des Princes car on y

rencontrait toute la “Maison de France” ainsi que

de nombreux politiques.

6 000 FF

920 €

241. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Portrait de Lord Lytton, ambassadeur d’Angleterre

à Paris

Pierre noire, estompe et rehauts de pastel sur papier

bleu

29 x 23 cm

Signé en bas à droite

Annoté et daté 1894 sur le montage

4 000 / 5 000 FF

610 / 760 €

242. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Portrait de Monsieur Hugo Oberndöerffer

Portrait de Monsieur Lange

Pierre noire et pastel sur papier bleu

32 x 24,5 cm

Signés et annotés

Les deux, 4 000 FF

610 €

243. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Vingt portraits dont Poincaré, Jules Vallès, E. Detaille

Crayon noir

Tous sont signés et identifiés

Les vingt, 10 000 FF

1 520 €

244. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Vingt-huit portraits dont Sa Majesté la reine d’Espagne,

la comtesse de Noailles, Paul Deschanel, Gambetta

Crayon noir

Tous sont signés et identifiés

Les vingt-huit 10 000 FF

1 520 €

68 69


236 241

240 237

238 239

242 254

70

71


245. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Chez la baronne Adolphe de Rothschild : de gauche

à droite La comtesse de la Rochefoucauld, le prince et

la princesse de Galles, le grand duc et la grande

duchesse Wladimir, le baron A. de Rothschild,

Alexandre Dumas, M. Lambert, La marquise

d’Harvey de Saint Denis, Eugène Lami.

Plume et encre noire, crayon noir, lavis gris et brun,

rehauts de gouache blanche et rose

32 x 24,5 cm 10 000 / 12 000 FF

Signé en bas à droite 1 520 / 1 820 €

Cet hôtel du Parc Monceau fut le rendez-vous

des souverains étrangers et des princes qui se

plurent y à tenir leur cour.

252. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Concert de Franz Litz

Plume et encre noire, lavis brun et gris, crayon noir

et rehauts de gouache blanche

32,5 x 25 cm

Signé en haut à droite

8 000 / 10 000 FF

1 220 / 1 520 €

253. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Portrait de Monsieur de Lapommeray

Fusain, estompe et pastel sur papier bleu

26 x 21 cm

Signé et daté 1891 en bas à droite

2 000 FF

310 €

245 252

246. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Intérieur de Monsieur le duc de La Rochefoucault, duc

de Doudeauville

Pierre noire et pastel sur papier bleu

32,5 x 25 cm

Annoté en bas à droite Larochefoucault Doudauville

5 000 / 6 000 FF

760 / 920 €

247. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Portrait d’un archéologue dans son bureau

Fusain, estompe et rehauts de pastel sur papier bleu

31 x 24 cm 3 000 FF

Signé en bas à gauche 460 €

248. Louis Félix de LA RUE

(1731 – 1756)

Neptune sur son char

Plume et encre noire, lavis gris et bleu

23 x 37,5 cm 3 000 / 4 000 FF

Mauvais état (trous, taches et insolé) 460 / 610 €

249. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Vingt vues de Sèvres, Billancourt, Courbevoie, Bel Air,

Nanterre, Clamart, et Meudon

Crayon noir

Tous sont situés, et quelques uns datés

Les vingt 5 000 / 6 000 FF

760 / 920 €

250. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Seize dessins autour du siège de Paris de1870

Crayon noir

Les seize, 5 000 FF

Tous sont situés et certains datés 760 €

Félix Régamey séjourna au Japon, où il accompagna

Emile Guimet, dont il illustra l’ouvrage Les Promenades

Japonaises.

251. Félix RÉGAMEY

(1844 – 1907)

Mousmée

Homme se faisant laver les pieds

Plume et encre noire

L’un signé et annoté

L’autre monogrammé

3 000 / 4 000 FF

9,7 x 13 cm 460 / 610 €

254. Frédéric RÉGAMEY

(1849 – 1925)

Quatorze sujets d’escrime

Plume, pastel et lavis

Signés et annotés

On y joint deux gravures

10 000 FF

1 520 €

255. Félix RÉGAMEY

(1844 – 1907)

Portrait de Monsieur Kawanabé, maître lacqueur,

professeur à l’Ecole des Beaux Arts à Tokyo

Crayon noir

6,6 cm de diamètre

Monogrammé en bas à gauche

Annoté sur le montage

Collé aux coins

256. Félix RÉGAMEY

(1844 – 1907)

Scène de rue

Plume, encre noire et brune, gouache

18 x 26 cm

Signé et daté 77 en bas à gauche

3 000 FF

460 €

2 000 FF

310 €

257. Félix RÉGAMEY

(1844 – 1907)

Deux portraits de Doumer les quatre 2 000 FF

Crayon noir 310 €

On y joint deux autres dessins, un paysage et

une femme

258. Guillaume RÉGAMEY

(1837 – 1875)

Six dessins et une photo de militaires

Crayon noir

Les sept 4 000 / 5 000 FF

Cinq sont signés et datés 66 ou 65 610 / 760 €

259. Guillaume RÉGAMEY

(1837 – 1875)

Un Spahi

Pierre noire sur papier bleu Les cinq 2 000 FF

45 x 30 cm 310 €

Annoté en bas de mon frère Guillaume Frédéric

Régamey

On y joint deux autres dessins et deux

photographies

260. Guillaume RÉGAMEY

(1837 – 1875)

Quinze dessins et une gravure

1 000 FF

150 €

72 73


261A

263

261. François RIVOIRE

(1842 – 1919)

Fleurs

Aquarelles sur traits de crayon noir

39 x 54 cm La paire 50 000 FF

Signées 7 620 €

261B

262. Constantin GUYS

(1805 – 1892)

Réunion d’hommes

Plume et encre brune, lavis gris

13,2 x 15,7 cm 3 000 / 4 000 FF

Légères rousseurs 460 / 610 €

263. Paul SIGNAC

(1863 – 1935)

Le port de Suresnes

Pinceau et lavis d’encre de Chine sur traits de

crayon noir

26,5 x 42,5 cm

Signé en bas à gauche

Situé en bas à droite

60 000 / 80 000 FF

9 150 / 12 200 €

264. Attribué à Thomas Charles NAUDET

(1773 – 1810)

Vue de ruine avec lavandières à la fontaine

Aquarelle, plume et encre grise

23,5 x 14,5 cm 5 000 / 6 000 FF

760 / 920 €

265. Henri MORET

(1856 – 1913)

La côte à Morgat, en Bretagne

Aquarelle gouachée

3 000 / 4 000 FF

18 x 23 cm 460 / 610 €

Signée et située Morgat Bretagne en bas à gauche

266. Ecole italienne du XIX e siècle

Trois cartes à jouer avec en motif :

Quatre épées entrecroisées

Trois pièces dorées entourées de rubans et de fruits

Une épée portant une couronne, sur des rubans entrelacés

dans une couronne de blé

Gouache et rehauts dorés

13 x 8,8 cm

Une inscription en bas au centre Non vale saper

ziogar quando la fortuna non incontra.

Les deux initiales A et M sont inscrits dans des

petits carrés dorés.

Taches, épidermures et écaillures

Les trois 5 000 / 6 000 FF

760 / 920 €

267. Alfred Philippe ROLL

(1846 – 1919)

Couple de mineurs

Crayon noir et estompe

34 x 25 cm

Signé en bas au centre, dédicacé à M Haloxgran

souvenir de la gloire des Mineurs et daté 1880 en bas

à droite

1 500 FF

Taches 230 €

74 75


INDEX

268. ROUSSEAU DE SIBILLE

(Ecole Française du XIX e siècle)

Revue militaire à Alger

Aquarelle et crayon noir, lavis brun et rehauts de

gouache blanche

55,5 x 45 cm

Signé, situé et daté 1855 en bas à gauche

Piqûres. Dans un cadre ancien en bois sculpté et

doré.

10 000 / 12 000 FF

1 520 / 1 820 €

268

270. Auguste COUDER

(1790 – 1873)

Le songe d’Athalie

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

17 x 21,5 cm, quatre coins coupés

Signée en bas à droite

Annoté Deux fois mes tristes yeux se sont vu retracer

le même enfant toujours tout prêt à me percer (Songe

d’Athalie) sur le montage

3 000 FF

460 €

ABBEMA Louise 212

ANASTASI Charles 217

APPIAN Adolphe 219

ARPIN Cavalier d’(atelier du) 14

BALZE Raymond 218

BELLANGÉ Henri 90

BOISSIEU Jean-Jacques de (attribué à) 129

BOQUET Louis-René de (attribué à) 177

BOTH Jan de (attribué à) 56

BOUCHER François (école de) 105

BOUZONNET STELLA Claudine 87

BRACASSAT Jacques-Raymond 232

BRESDIN Rodolphe 205

CAFFI Ippolito 40

CAMBIASO Lucas 1

CAMPI Antonio (attribué à) 16

CAMPI Giulio (attribué à) 3

CARRACCI Annibale (atelier de) 10

CARROGIS Louis dit CARMONTELLE 118

CASTIGLIONE Giovanni Benedetto dit Il GRECHETTO 27

CASTILLO Antonio del (attribué à) 31

CICÉRI Eugène 229 - 230

CORNEILLE Michel 79

CORNIL Pierre 160 - 161

COUDER Auguste 270

COUTAN Amable-Paul 176

COYPEL Antoine (entourage de) 81

DAVID Jacques-Louis 163

DELACROIX Eugène 175 - 179

DE TOURVILLE 170

DEVERIA Eugène 231

DIETRICH 74

DURAMEAU Louis-Jean-Jacques (attribué à) 66 - 117

École ANGLAISE 234

École ALLEMANDE du XVII e siècle 53

École AUTRICHIENNE du XVIII e siècle 68

École BOLONAISE du XVI e siècle

20 bis

École BOLONAISE du XVII e siècle 25

École FLAMANDE du milieu du XVI e siècle 51

École FLAMANDE du XVII e siècle 55 - 63

École FLAMANDE du XVII e siècle, d’après Ludovico Cardi da CIGOLI 58

École FRANÇAISE du XVI e siècle 106

École FRANÇAISE du XVII e siècle 84

École FRANÇAISE du XVII e siècle, entourage de Louis de BOULOGNE 103

École FRANÇAISE de la fin du XVII e siècle, entourage de Sébastien LECLERC 95

École FRANÇAISE de la fin du XVII e siècle,

entourage de Adam Franz van der MEULEN 93 - 94 - 101

École FRANÇAISE du XVII e siècle, d’après Nicolas POUSSIN 85

École FRANÇAISE de la fin du XVII e siècle 86

École FRANÇAISE de la fin du XVII e siècle, entourage de Jean COTELLE 97

École FRANÇAISE du XVIII e siècle, d’après un Maître Italien du XVII e siècle 32

École FRANÇAISE du XVIII e siècle 144 - 145 - 146 à 153

École FRANÇAISE du XIX e siècle 169 - 178 - 180 - 182 - 206 - 207

Seconde école de FONTAINEBLEAU 39

École HOLLANDAISE du XVIII e siècle 64 - 67

École HOLLANDAISE du XVIII e siècle, d’après WOUWERMAN 71

École ITALIENNE première moitié du XVI e siècle 2

École ITALIENNE du XVI e siècle 11 bis - 46 - 48 - 49

École ITALIENNE du XVI e siècle, entourage de PARMESAN 12

École ITALIENNE du XVII e siècle 23 - 24 - 26

École ITALIENNE du XVIII e siècle 33 - 34 - 36

École ITALIENNE du XIX e siècle 266

École MILANAISE du XVI e siècle, entourage de CAMPI 20

École NAPOLITAINE 41 à 44

École du NORD de la fin du XVII e siècle 62

EECKHOUT Victor 75 - 76

ÉRARD Charles 171

FONTEBASSO Francesco 28

FORAIN Jean-Louis 210

GARLANDI 37

GAULLI Giovanni Battista dit Il BACICCIO 21

GAVARNI Paul 167

GIRARDIN Pauline 220 - 222 - 223 - 225

GIRAUD Eugène 155 à 157 - 162

GRAY-PARKER Sharena 215

GREUZE Jean-Baptiste 126 - 127

GROS Antoine-Jean (attribué à) dit BARON GROS 138

GUDIN Théodore 233

GUYS Constantin 221 - 227 - 262 - 269

HEIGEL Franz Napoléon 65

HENNEQUIN Philippe Auguste 158

HOVE Bartholomeus-Johannes van 70 - 72

HUYSUM Jan van (entourage de) 61

INGRES Jean-Auguste-Dominique 172

JEAURAT Étienne 130

JONGKIND Johan-Barthold 73

LAGNEAU Nicolas 83

LAGNEAU Nicolas (attribué à) 78 - 80

LAGRENÉE Jean-Jacques 111

LALLEMAND Jean-Baptiste 104 - 122

LALLEMAND Jean-Baptiste (attribué à) 123

LAMI Eugène 213

LANTARA Simon-Mathurin 114 - 128

LANZA Giovanni 38

LARGUILLIÈRE Nicolas de (attribué à) 116

LA RUE Louis-Félix de la 115

LAVALLÉE POUSSIN Étienne (attribué à) 119

LE GUILLON Jean-François 125

LE LOIR Auguste (attribué à) 173

LELU Pierre 132

LEPINE Stanislas 174

LESUEUR Eustache 109

LUINI Aurelio 19

MACCHIETI Girolamo (entourage de) 4

MARATTA Carlo (attribué à) 50

MARQUET Albert 208

MARTIN des BATAILLES (attribué à) 88

MASSÉ Jean-Baptiste (attribué à) 92 - 107

MEULEN van der (atelier de) 59 - 96 - 98 -99 100

MEULEN van der 102

MICHALLON Achille Etna 143

MIEL Jan 52

MINOZZI Bernardino (attribué à) 30

MOL Pieter van (attribué à) 54

MONNOYER Antoine (attribué à) 82

MOREAU Le JEUNE 131

MOREAU dit MOREAU L’AÎNÉ 142

MOREAU Louis 120

MORET Henri 265

MURILLO Bartolomeo Esteban (attribué à) 35

NALDINI Mattéo (attribué à) 8

NAUDET Thomas-Charles (attribué à) 264 - 271

NEGRETTI Jacopo 6

NICOLLE Victor-Jean 139

NOËL Alexandre 124

NOËL Jules 228

NORBLIN de la GOURDAINE Jean-Pierre 136

OLIVIER Peter 89

OUDRY Jean-Baptiste (attribué à) 91

PARROCEL Charles 108

PASSAROTTI Bartoloméo (entourage de) 5

PÉRAUX Lionel 209

PETITOT Joseph 140

PIERRE Jean-Baptiste-Marie 113

PILLEMENT Jean-Baptiste (attribué à) 112

PIOLA Paolo Girolamo (attribué à) 22

LE POITTEVIN Eugène (attribué à) 181

POCETTI Bernardino (attribué à) 17

PRÉVOST A. 154

PRUD’HON Pierre-Paul (attribué à) 137 - 159

QUESNEL François (attribué à) 77

RANDOLF 168

RÉGAMEY Frédéric 235 à 260

RENI Guido (atelier de) 15

RIVOIRE François 261

ROBERTS David (d’après) 234

ROCHEGROSSE Georges 211

ROLL Alfred Philippe 267

ROMANO Giulio (école de)

11 - 19 bis

ROETTIERS François 141

ROMIEUX Osmond 183 à 204

ROUSSEAU DE SIBILLE 268

SALIMBENI Ventura (attribué à) 13

SANTO SPIRITO Maître de 18

SIGNAC Paul 263

STEINER Agnès 69

SUVÉE Joseph-Benoît 133

TAVARONE Lazarro (attribué à) 45

THION Pierre 134

TOEPUT Lodewyk dit POZZOSSERATO 7

TOLA Petrus 9

TRINQUESSE Louis-Roland (attribué à) 135

VIDAL L. 165

VERNET Horace 166

WALTZ Jean-Jacques dit HANSI 224

WITT Jacob de (attribué à) 57 - 60

269. Constantin GUYS

(1805 – 1892)

Promeneurs à Hyde Park

Plume et encre brune, aquarelle

16,8 x 17,5 cm

Piqûres

4 000 / 5 000 FF

610 / 760 €

271. Attribué à Thomas Charles NAUDET

(1773 – 1810)

La Grotte d’Apollon à Versailles

Aquarelle, plume et encre noire

35 x 52 cm

Ancienne attribution à Hubert Robert sur le montage

Pliure centrale et taches

4 000 / 5 000 FF

610 / 760 €

76


37, rue des Mathurins, 75008 Paris

Tél. 01 53 30 30 30 - Fax 01 53 30 30 31

http://www.tajan.com E-mail : tajan@worldnet.fr

ORDRE D’ACHAT / ABSENTEE BID FORM

DESSINS ANCIENS

PARIS - HÔTEL DROUOT

VENDREDI 6 JUILLET 2001

A 14 h 15

nom et

prénom

name and

first name

j

adresse

address j

A renvoyer à / Please Mail To :

Etude TAJAN

37, rue des Mathurins, 75008 Paris

Tél. 01 53 30 30 30 - Fax 01 53 30 30 31

Tél. : Bur / Office

Dom./ Home

PROCHAINE VENTE DE

DESSINS ANCIENS

NOVEMBRE 2001

Après avoir pris connaissance des conditions de vente décrites dans le catalogue, ainsi que des conseils aux acheteurs, je déclare les accepter et vous

prie d’acquérir pour mon compte personnel aux limites indiquées en francs français, les lots que j’ai désignés ci-dessous.(Les limites ne comprenant pas

les frais légaux).

I have read the conditions of sale and the guide to buyers and agree to abide by them. I grant you permission to purchase on my behalf the following

items within the limits indicated in French Francs. (These limits do not include fees and taxes).

Références bancaires (si l’enchérisseur n’est pas connu de l’ETUDE TAJAN :

Bank references (if bidder is unknown to ETUDE TAJAN :

LOT

DESCRIPTION DU LOT

LOT DESCRIPTION

LIMITE EN FRANCS FRANÇAIS

TOP LIMIT OF BID IN FRENCH FRANCS

VOUS ONT ÉTÉ

ADJUGÉS

PRICE REALIZED


Signature

obligatoire :

Required

Signature :

Date :

TOTAL ADJUGÉ / TOTAL REALIZED

FRAIS LÉGAUX / FEE ET TAXES :

TOTAL GÉNÉRAL

More magazines by this user
Similar magazines