Mobilier et objets d'art des 18e et 19e siècles - Tajan

tajan.com

Mobilier et objets d'art des 18e et 19e siècles - Tajan

PROVENANT D’UNE PROPRIÉTÉ DU XVIII E SIÈCLE D’ILE DE FRANCE

ET DE DIVERS AMATEURS

OBJETS D’ART & BEL AMEUBLEMENT

DES XVII E , XVIII E ET XIX E SIÈCLES

EXPERT

JACQUES SAINT-BRIS

PARIS - MERCREDI 24 OCTOBRE 2001 - HÔTEL DROUOT


Provenant d’une propriété du XVIII e

et de divers amateurs

siècle d’Ile de France

OBJETS D’ART & BEL AMEUBLEMENT

DES XVII e , XVIII e ET XIX e SIÈCLES

MERCREDI 24 OCTOBRE 2001 À 14 H 15

HÔTEL DROUOT - SALLES 5 ET 6

9 rue Drouot 75009 Paris tél +33 1 48 00 20 05

EXPOSITIONS PARTIELLES A L’ESPACE TAJAN

37, rue des Mathurins - Paris 8 e

Du lundi 8 octobre 2001 au samedi 20 octobre 2001

Du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h 30, le samedi de 11 h à 18 heures

EXPOSITIONS PUBLIQUES

À L’HÔTEL DROUOT - SALLES 5 ET 6

Mardi 23 octobre, de 11 h à 18 heures

Mercredi 24 octobre, de 11 h à 12 heures

POUR TOUS RENSEIGNEMENTS, VEUILLEZ CONTACTER

LAURENCE MAURY +33 1 53 30 30 60

33

EXPERT

JACQUES SAINT-BRIS

66 avenue Henri-Martin 75116 Paris

tél +33 1 45 04 40 24 fax +33 1 45 04 24 25

TAJAN 37 RUE DES MATHURINS 75008 PARIS

tél +33 1 53 30 30 30 fax +33 1 53 30 30 31 tajan@tajan.com www.tajan.com


CONDITIONS DE VENTE & ENCHÈRES

La vente sera faite au comptant et conduite en Francs Français. Les

acquéreurs paieront en sus des enchères, les frais suivants : 10,764 %.

GARANTIES

Conformément à la loi, les indications portées au catalogue engagent

la responsabilité du Commissaire-Priseur, sous réserve des rectifications

éventuelles annoncées au moment de la présentation de l’objet et

portées au Procès-Verbal de la vente. Une exposition préalable

permettant aux acquéreurs de se rendre compte de l’état des biens mis

en vente, il ne sera admis aucune réclamation une fois l’adjudication

prononcée. Le réentoilage, le parquetage ou le doublage constituant

une mesure conservatoire et non un vice, ne seront pas signalés. L’état

des cadres n’est pas garanti. Les dimensions ne sont données qu’à

titre indicatif. Un compte rendu de l’état de conservation des œuvres

peut être demandé à l’Etude.

ENCHÈRES

Les enchères suivent l’ordre des numéros au catalogue.

Le Commissaire-Priseur est libre de fixer l’ordre de progression des

enchères et les enchérisseurs sont tenus de s’y conformer.

Le plus offrant et dernier enchérisseur sera l’adjudicataire. En cas de

double enchère reconnue effective par le Commissaire-Priseur, l’objet

sera remis en vente, tous les amateurs présents pouvant concourir à

cette deuxième mise en adjudication.

Ordre d’achat : Si vous souhaitez faire une offre d’achat par écrit, vous

pouvez utiliser le formulaire prévu à cet effet en fin de catalogue. Celle-ci

doit nous parvenir au plus tard 2 jours avant la vente accompagnée de

vos coordonnées bancaires.

Enchères par téléphone : Si vous souhaitez enchérir par téléphone,

veuillez en faire la demande par écrit, accompagnée de vos coordonnées

bancaires, au plus tard 2 jours avant la vente.

Les enchères par téléphone sont un service gracieux rendu aux

clients qui ne peuvent se déplacer. En aucun cas l’Etude Tajan ne

pourra être tenue responsable d’un problème de liaison téléphonique

dû à des raisons techniques.

TERMS OF SALE & BIDS

Purchased lots will become available only after payment in full has been

made. The sale will be conducted in French Francs. Purchasers pay in

addition to the hammer price, a buyer’s premium of : 10,764 %.

GUARANTEES

The auctioneer is bound by the indications in the catalogue, modified

only by eventual announcements made at the time of the sale noted

into the legal records thereof. An exhibition prior to the sale permits

buyers to establish the condition of the works offered for sale and

therefore no claims will be accepted after the hammer has fallen. No

mention shall be made for relining, mounting or cradling as they are

considered to be methods of preservation. Frames are not guaranteed.

Measurements are given only as an indication. A condition report of the

works is available at the Etude Tajan upon request.

BIDS

Biddings will be in accordance with the lot numbers listed in the catalogue

or as announced by the auctioneer, and will be in increments determined

by the auctioneer.

The highest and last bidder will be the purchaser.

Should the auctioneer recognise two simultaneous bids on an object,

the lot will be put up for sale again and all those present in the saleroom

may participate in this second opportunity to bid.

Absentee bids : If you wish to make a bid in writing, you should use

the form included at the end of this catalogue. This should be received

by us no later than two days before the sale accompanied by your bank

references.

Telephone bids : If you wish to bid by telephone, please make your

request to be called in writing, accompanied by your bank references, to

be received by us no later than two days before the sale, accompanied

by your bank references.

Telephone bids are a free service designed for clients who are unable to

be present at an auction. The Etude Tajan cannot be held responsible

for any problems due to technical difficulties.

FAÏENCES ET PORCELAINES ANCIENNES

1. Paire de cache-pot de forme balustre en porcelaine blanche

à décor polychrome de dignitaires, personnages chinois et

arbustes.

Travail chinois dans le style du XVIII e siècle.

Haut. : 0,30 - Larg. : 0,38 m 10 000/15 000 FF - 1 500/2 250 €

2. Paire de potiches couvertes de forme balustre en porcelaine

corail.

Travail chinois dans le style du XVIII e siècle.

Haut. : 0,37 m 1 000/1 500 FF - 150/225 €

3. Statue représentant un chat en porcelaine blanche à décor Imari

de rosaces et branchages fleuris.

Travail chinois dans le style du XVIII e siècle.

Haut. : 0,52 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

Voir la reproduction.

4. Plat rond en porcelaine blanche à décor

Imari de pivoines et branchages fleuris. La

bordure à rinceaux dorés et frise d’oves.

Chine, XVIII e siècle. (usures).

Diam. : 0,40 m 1 000/1 500 FF - 150/225 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de

France.

3

RETRAIT DES ACHATS

En cas de paiement par chèque ou par virement, la délivrance des

objets pourra être différée jusqu’à l’encaissement. Dès l’adjudication,

l’objet sera sous l’entière responsabilité de l’adjudicataire. L’acquéreur sera

lui-même chargé de faire assurer ses acquisitions, et l’Etude Tajan

décline toute responsabilité quant aux dommages que l’objet pourrait

encourir, et ceci dès l’adjudication prononcée. Les acheteurs sont

invités à se renseigner auprès de l’Etude (tél +33 1 53 30 30 04)

avant de venir retirer leurs objets. En effet l’Etude dispose de plusieurs

lieux de stockage, choisis en fonction des disponibilités et de la nature

des ventes. La formalité de licence d’exportation peut requérir un délai de

cinq à six semaines, celui-ci pouvant être sensiblement réduit selon la

rapidité avec laquelle l’acquéreur précisera ses instructions à l’Etude. Les

objets d’une valeur supérieure à 100 000 FF figurant dans nos catalogues

sont vérifiés par l’association internationale « The Art Loss Register »,

chargée de rechercher les œuvres d’art volées ou dont les propriétaires

auraient été spoliés.

REMOVAL OF PURCHASES

If payment is made by cheque or by wire transfer, lots may not be

withdrawn until the payment has been cleared. From the moment

the hammer falls, sold items will become the exclusive responsability

of the buyer. The buyer will be solely responsible for the insurance.

Tajan assumes no liability for any damage to items which may occur

after the hammer falls. Buyers at Etude Tajan are requested to

confirm with the Etude (tel +33 1 53 30 30 04) before withdrawing

their purchases. The Etude Tajan has several storage warehouses

depending on the type of goods sold at the auctions. An export

license can take five to six weeks to process, although this time may

be significantly reduced depending upon how promptly the buyer

supplies the necessary information to Tajan. Objects with a value of

more than 100.000 FF are verified by the in international association

“ The Art Loss Register ”, which researches stolen or despoiled works

of art.

AVIS

M. Eric TURQUIN et M me Chantal MAUDUIT (69, rue Sainte-Anne, 75002 Paris - Tél. : 01 47 03 48 78) ont décrit le n° 25.

Le Cabinet DILLÉE (11, rue de Miromesnil, 75008 Paris - Tél. : 01 53 30 87 00) a décrit le n° 27.

M. Jacques SAINT-BRIS a décrit tous les autres numéros.

Le lot n° 116 est reproduit sur la couverture.

5

5. Paire de grands vases balustres, les cols

dentelés, en porcelaine blanche à décor

corail, bleu et or de phénix, arbustes fleuris

et rochers.

Japon, fin du XIX e siècle.

Haut. : 0,94 m

20 000/30 000 FF - 3 050/4 550 €

Voir la reproduction.

6. Coupe en faïence blanche à décor polychrome d’un loup dans une perspective de frondaisons.

XVIII e siècle. (égrenures).

Diam. : 0,32 m

Ensemble de sept assiettes en faïence blanche à décor polychrome d’armoiries surmontées de

couronnes de baron, comte et marquis et cantonnées de branchages fleuris.

(accidents).

Elles présentent des différences.

Soupière couverte en faïence blanche à décor camaïeu bleu de personnages, jonques et pavillons

chinois.

Ancien travail anglais. (fêle).

Pourront être divisés. 1 500/2 000 FF - 225/300 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

3


7. Coupe à anse de forme balustre en barbotine à décor polychrome de têtes de faunes et guirlandes de

pampres sur fond marbré bleu.

(quelques accidents et manques).

Haut. : 0,29 - Larg. : 0,34 m 600/800 FF - 90/120 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

8. Partie de service de table en faïence blanche à décor aux barbeaux, les bordures à denticules. Il est

marqué E. BOURGEOIS 21, rue Drouot Paris. Il comprend : une soupière couverte, quatre compotiers,

neuf présentoirs de forme ronde, une saucière et son plateau adhérent, cinq plats oblongs, un plat rond,

un ravier, cinquante-cinq assiettes plates, dix assiettes creuses et quarante assiettes à entremet.

(accidents et fêles). 2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

OBJETS DE DÉCORATION

9. Paire de bougeoirs de bureau en bronze argenté ciselé de

feuilles d’acanthe. Les fûts ornés de quatre amours en relief

symbolisant les saisons. Les bases ornées de cartouches et

rinceaux.

Travail dans le style de la Renaissance. (quelques usures).

Haut. : 0,18 m 8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

10. Christ en bois naturel.

Ancien travail populaire.

Il est présenté dans un cadre en bois sculpté et redoré à décor

de coquilles et feuillages.

Epoque Louis XIV. (accidents).

Dim. totales : Haut. : 0,47 - Larg. : 0,33 m

3 000/4 000 FF - 450/600 €

15. Cadre de forme mouvementée en bois sculpté et

redoré de rocailles ajourées, fleurettes, feuillages,

enroulements et treillis.

XVIII e siècle. (quelques restaurations et manques).

Dim. de la vue : 0,90 x 0,70 m

2 000/2 500 FF - 300/380 €

16. Cartel de forme violonnée en placage d’écaille brune

et marqueterie de cuivre à rinceaux feuillagés et filets

d’encadrements. Ornements de bronze ciselé à

rocailles ajourées, chimères, branchages fleuris et

cartouches. Le cadran de DECLÉ A PARIS.

Style Louis XV, XIX e siècle.

(accidents et manques).

On joint deux socles en placage d’écaille brune et

marqueterie de cuivre.

Haut. : 0,96 - Larg. : 0,44 m

10 000/15 000 FF - 1 500/2 250 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

17. Glace dans un cadre en bois sculpté et doré de

rinceaux feuillagés, feuilles d’acanthe, rocailles et

treillis. A l’amortissement une coquille ajourée cantonnée

de feuilles d’acanthe et branchages fleuris.

Epoque Louis XV. (quelques restaurations).

Haut. : 1,03 - Larg. : 0,68 m

15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

Provenant des collections de Monsieur et Madame B.

Voir la reproduction en couleurs page 13.

17

11. Chapiteau en pierre sculptée d’oiseaux, vase de fruits, feuilles

d’acanthe et enroulements.

Style Renaissance. (petits accidents).

Haut. : 0,31 - Larg. : 0,26 m 800/1 200 FF - 120/180 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

18. Christ en ivoire sculpté.

XVIII e siècle. (restaurations, petits manques et accidents).

Il est présenté dans un cadre en bois sculpté et doré à frise de lambrequins et treillis dans le goût de Bérain.

XVIII e siècle. (quelques accidents et la croix en bois doré rapportée).

Dim. totales : Haut. : 0,53 - Larg. : 0,46 m 6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

12

12. Cartel d’applique en forme de tête de poupée en placage

d’écaille brune et marqueterie en laiton de rinceaux feuillagés,

feuilles d’acanthe, treillis et enroulements dans le goût de Bérain.

Ornements de bronze ciselé et doré à amour ailé, feuilles

d’acanthe, coquille, têtes de béliers, nœuds de rubans,

médaillons à profils de personnages, frise de fleurons et culot. A

l’amortissement, un masque de jeune femme et lyre.

Il est marqué THURET PARIS.

Style Louis XIV. (quelques petits accidents et manques).

Haut. : 0,91 - Larg. : 0,31 m 15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

Voir la reproduction.

13. Coffret de forme mouvementée, le dessus bombé en bois laqué polychrome et doré dans le goût du

vernis Martin de personnages chinois, arbustes et branchages fleuris sur fond jonquille.

XVIII e siècle. (restaurations et fentes).

Haut. : 0,17 - Larg. : 0,40 - Prof. : 0,28 m 4 000/5 000 FF - 600/750 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

14. Paire de bougeoirs de forme balustre en bronze ciselé et doré à décor gravé de branchages fleuris. Les

bases mouvementées gravées de rinceaux.

XVIII e siècle. (quelques usures).

Haut. : 0,26 m 5 000/6 000 FF - 750/900 €

20

19. Trumeau de glace rectangulaire en bois relaqué

gris et bois redoré orné de rocailles, feuilles

d’acanthe, branchages fleuris et enroulements. Il

est surmonté d’une peinture à sujet d’une

marine animée de personnages.

XVIII e siècle. (accidents et manques).

Haut. : 2,28 - Larg. : 0,88 m

10 000/12 000 FF -1 500/1 800 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

20. Paire de bougeoirs en bronze ciselé de

feuillages, rocailles ajourées et enroulements. Ils

sont ornés en porcelaine polychrome et dorée de

fleurettes et couples de la comédie italienne

dansant, Arlequin et Colombine, les costumes

ornés de cartes à jouer et ustensiles.

Style Louis XV.

(petits manques et percés pour l’électricité).

Haut. : 0,31 - Larg. : 0,18 m

8 000/12 000 FF - 1 200/1 800 €

Provenant d’une collection de Madame L.

Voir la reproduction.

4

5


24

21. Paire de glaces dans des cadres de forme mouvementée

en bois redoré, mouluré et sculpté de branchages

fleuris, feuilles d’acanthe et enroulements.

XVIII e siècle.

Haut. : 0,93 - Larg. : 0,68 m 6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

22. Paire d’appliques à deux bras de lumière en bois naturel

sculpté de personnages chinois, feuilles d’acanthe et

treillis.

(quelques accidents et montées pour l’électricité).

Haut. : 0,51 - Larg. : 0,30 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

23. Christ en ivoire sculpté.

XVIII e siècle. (accidents et quelques manques).

Il est présenté dans un cadre en bois sculpté et doré

surmonté d’une couronne fermée, branchages et draperies.

Fin du XIX e siècle.

Dim. totales : Haut. : 0,85 - Larg. : 0,51 m 8 000 FF - 1 200 €

24. Paire de lanternes à cinq bras de lumière, de forme

mouvementée en bronze ciselé et doré de rocailles,

feuilles d’acanthe, feuillages, enroulements et pommes

de pin.

Style Louis XV.

Haut. : 0,86 - Larg. : 0,46 m 40 000/50 000 FF - 6 100/7 600 €

Voir la reproduction.

25. Attribué à Gasparo LOPEZ (1650-1732)

Vase de fleurs sur un entablement.

Toile.

(manques et soulèvement).

0,165 x 0,235 m 8 000/12 000 FF - 1 200/1 800 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

26. Glace dans un cadre en bois redoré et bois relaqué corail à décor d’une frise de feuilles d’acanthe et

frise d’asperges.

Style du XVIII e siècle. (petits accidents).

Haut. : 1,07 - Larg. : 0,82 m 4 000/5 000 FF - 600/750 €

30. Jardinière de forme oblongue, la bordure à denticules

en tôle peinte noire à décor polychrome et doré de

personnages, pavillons chinois, balustrades, griffons et

branchages fleuris.

Ornements de bronze ciselé et doré à masques de

lions et anneaux.

Style du XVIII e siècle.

(quelques accidents et manque la doublure).

Haut. : 0,19 - Long. : 0,80 m 3 000 FF - 450 €

31. Lustre à huit bras de lumière en bronze ciselé d’enroulements

et tôle dorée. Il est orné de pendeloques à

plaquettes, gouttes, rosaces, poignards et boules.

Style du XVIII e siècle. (petits manques et certaines

pendeloques rapportées, monté pour l’électricité).

Haut. : 0,96 - Larg. : 0,59 m 4 000/5 000 FF - 600/750 €

Provenance : Collection de Madame L.

32. Bas-relief de forme rectangulaire à pans coupés en

terre cuite représentant un amour ailé auprès d’un autel.

Style du XVIII e siècle. (quelques accidents).

Haut. : 0,47 - Larg. : 0,44 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

33. Glace de forme mouvementée en bois relaqué gris et

bois redoré à décor de rosaces, fleurettes, frise

d’entrelacs, branchages de laurier et enroulements. A

l’amortissement un vase fleuri cantonné de laurier.

Fin de l’époque Louis XVI.

Haut. : 1,06 - Larg. : 0,68 m12 000/15 000 FF - 1 800/2 250 €

Provenance : Collection de Madame L.

Voir la reproduction en couleurs en page 2 de couverture.

34. Paire de candélabres à deux bras de lumière en bronze doré. Les fûts à canaux, asperges et perles. A

l’amortissement une urne flammée. Piédouches à canaux et canaux feuillagés. Dans le goût de Delafosse.

Epoque Louis XVI. (ils présentent une légère différence et accidents).

Haut. : 0,44 - Larg. : 0,26 m 15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

Voir la reproduction.

33

27. Vase ovoïde formant pot pourri, en marbre blanc mouluré. Belle monture de bronze ciselé et doré à

feuilles d’acanthe, prise en forme de gaine, perles, mufles de lion. Piétement à griffes. Anses ajourées

à serpent de bronze patiné. Petits pieds boules.

Epoque Louis XVI.

Haut. : 22 - Larg. : 25 - Prof. : 14 cm 8 000/10 000 FF - 1 200/14 500 €

28. Médaillon en terre cuite figurant le profil de Benjamin Franklin.

Il est marqué B. FRANKLIN AMERICAIN.

Signé NINI et daté 1777.

(éclat et restaurations).

Diam. : 0,12 m 1 200/1 500 FF - 180/225 €

29. Paire de candélabres à trois bras de lumière en bronze patiné et bronze ciselé de feuilles d’acanthe,

perles et enroulements. Les fûts formés de jeunes femmes drapées dans le goût de l’Antique tenant

des cornes d’où s’échappent les bras de lumière. Les socles cylindriques en marbre blanc et marbre

gris veiné sont terminés par des bases carrées.

Style Louis XVI, XIX e siècle.

(accidents et manque notamment un bras de lumière).

Haut. : 0,65 - Larg. : 0,26 m 8 000/12 000 FF - 1 200/1 800 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

34

6

7


35 40

35. Paire de lampes bouillotte à trois bras de lumière en bronze ciselé et doré de têtes de béliers, feuilles

d’acanthe, cols de cygnes et frises de tors de rubans. Les fûts balustres à canaux. A l’amortissement

une couronne de laurier. Les bases circulaires ajourées à l’imitation de la vannerie.

Les abat-jour en tôle peinte vert.

Style du XVIII e siècle.

Haut. : 0,74 - Larg. : 0,41 m 30 000/40 000 FF - 4 550/6 100 €

Voir la reproduction.

36. Paire de vases couverts de forme balustre en porcelaine dans le goût de Sèvres à décor polychrome

de paysages et pièces d’eau ou scènes villageoises dans des réserves dorées à rinceaux feuillagés et

treillis sur fond bleu céleste. Piédouches.

Montures en bronze ciselé de frises de perles, les prises en forme de grenades.

Style Louis XVI. (restaurations au couvercle de l’un d’eux).

Haut. : 0,65 m 20 000/30 000 FF - 3 050/4 550 €

37. Pendule de forme mouvementée en marbre blanc et bronze doré à nœud de rubans, carquois,

torches, frise de feuilles d’acanthe et grenades. Le cadran est surmonté d’une urne couverte ornée

de têtes de béliers.

Style Louis XVI.

Haut. : 0,43 - Larg. : 0,32 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

38. Glace de forme ronde dans un cadre en bois sculpté et doré d’une frise de fruits, feuillages et frise

d’oves.

Style du XVIII e siècle. (quelques accidents).

Diam. : 0,96 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

39. Petit bronze ciselé et doré à sujet d’attributs de la chasse, canards, poire à poudre, trompes…

Socle en marbre vert-de-mer.

(manque).

Haut. : 0,19 - Larg. : 0,20 m 1 500 FF - 225 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

40. Paire d’urnes couvertes en marbre brèche rouge. Piédouches et bases carrées. Ornements de bronze

verni à guirlandes de fleurs, frises de feuilles d’acanthe et perles. Les anses en forme de serpents entrelacés.

Les prises en forme de pommes de pin.

Style Louis XVI, seconde moitié du XIX e siècle. (montées pour l’électricité).

Haut. : 0,71 - Larg. : 0,32 m 30 000/40 000 FF - 4 550/6 100 €

Voir la reproduction.

41. Trumeau de glace de forme rectangulaire, la partie haute cintrée en bois relaqué gris mouluré et

sculpté de frises de rinceaux dans le goût de Bérain, frise d’oves à fleurons et feuilles d’acanthe. Il

est surmonté d’un ancien tissu à branchages polychromes.

Composé d’éléments anciens. (accidents et manques).

Haut. : 1,56 - Larg. : 1,18 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

42. Paire de candélabres à cinq bras de lumière en bronze ciselé et doré et porcelaine blanche à décor

polychrome de bouquets fleuris, nœuds de rubans ou amours musiciens. Les bases mouvementées

à décrochements.

Style Louis XVI. (quelques accidents).

Haut. : 0,51 - Larg. : 0,22 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

43. Buste en marbre blanc représentant un homme portant des favoris. Piédouche. Base carrée.

Signé DANLAN Je et daté 1837.

(petits accidents).

Haut. : 0,60 m 2 500/3 500 FF - 380/530 €

44. Barre de foyer en bronze à patine brune et bronze ciselé à décor de centaures musiciens et

palmettes. A l’amortissement un couple de personnages assis symbolisant la science.

Début du XIX e siècle. (quelques accidents et manques).

Haut. : 0,34 - Larg. : 1,32 m 2 500/3 000 FF - 380/450 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

8

9


45. Pendule borne en marbre vert-de-mer, bronze patiné et

bronze ciselé d’une frise de rais-de-cœurs, palmettes,

insectes, mufle de lion et athéniennes flammées. Le

cadran de RAVRIO Bronzier à Paris, Mesnil Hr est surmonté

d’un groupe représentant une jeune femme dans le

goût de l’Antique et un amour ailé.

La base rectangulaire est terminée par quatre patins.

XIX e siècle. (quelques accidents à l’émail du cadran).

Haut. : 0,45 - Larg. : 0,20 m 4 000/6 000 FF - 600/900 €

53. Barre de foyer en bronze à degrés, canaux, crosses et enroulements.

XIX e siècle. (quelques accidents).

Haut. : 0,20 - Long. : 1,20 m 400/600 FF - 60/90 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

54. Paire de candélabres à quatre bras de lumière en bronze et tôle dorés. Les fûts en forme de vases

d’où s’échappent les bras de lumière et branchages fleuris.

Fin du XIX e siècle. (quelques accidents).

Haut. : 0,59 - Larg. : 0,30 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

46. Chauffe-plat de forme ovale et sa cloche en métal argenté

ciselé de palmettes et enroulements. Il est gravé d’armoiries.

La prise en forme de fruit.

Fin du XIX e siècle. (usures).

Haut. : 0,37 - Larg. : 0,50 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

47. Groupe en bronze à patine brune représentant Hermès cantonné

d’un terme de faune. La base rectangulaire moulurée.

Signé Y. MOULIN.

Haut. : 0,49 - Larg. : 0,28 m 4 000/6 000 FF - 600/900 €

48. Paire de chenets en bronze de forme balustre. Ils sont

ornés de masques de Silène.

XIX e siècle. (avec leurs fers, quelques accidents).

Haut. : 0,42 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

49

49. Trumeau de glace de forme rectangulaire en bois repeint

vert et bois redoré. Il est surmonté d’une toile peinte du

XVIII e siècle à sujet de personnages dans un parc, ruines

dans le goût de l’Antique et balustrade.

XIX e siècle. (quelques accidents et parties refaites).

Haut. : 1,75 - Larg. : 0,80 m 4 000/5 000 FF - 600/750 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

50. Christ en ivoire. Il est présenté sur une croix en bois noirci à feuillages stylisés.

XIX e siècle. (restaurations).

Dim. totales : Haut. : 0,39 - Larg. : 0,21 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

55

51. Paire de candélabres à six bras de lumière en bronze doré et bronze argenté ciselé de palmettes et

feuillages dans le goût gothique. Les fûts en forme de colonnes ioniques sont cantonnés d’un couple de

personnages dans le goût de l’Antique. Bases en marbre noir terminées par quatre patins ornés

de griffes.

Seconde moitié du XIX e siècle. (accidents et manque des bobèches).

Haut. : 0,76 - Larg. : 0,32 m 6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

52. Paire d’appliques à deux bras de lumière en bronze patiné et bronze ciselé et doré de feuilles d’acanthe

et enroulements. Les fûts formés de termes de serviteurs noirs coiffés de turbans.

Style du XIX e siècle. (montées pour l’électricité).

Haut. : 0,33 - Larg. : 0,31 m 8 000/12 000 FF - 1 200/1 800 €

55. Groupe en bronze à patine brune représentant le Taureau Farnèse et racontant l’histoire de Dircé :

en punition du mauvais traitement qu’elle avait fait subir à Antiope à qui elle avait succédé comme

épouse de Lycos, roi de Thèbes, elle fut attachée à un taureau sauvage par les fils d’Antiope, Zethos

et Amphion.

XIX e siècle. (quelques accidents).

Haut. : 0,52 - Larg. : 0,43 m 40 000/50 000 FF - 6 100/7 600 €

Réf. : L’original en marbre de ce groupe, datant de l’époque Antique et mesurant 3,70 m fut découvert en 1545

lors des fouilles des termes de Caracalla. Il est conservé au Musée National de Naples. De nombreuses reproductions

de ce groupe furent exécutées, la plus connue d’entre elles est certainement celle du sculpteur florentin

Antonio SUSINI datée de 1613 et conservée à la villa Borghèse.

Cf. : l’ouvrage : « Pour l’Amour de l’Antique, la Statuaire Gréco-Romaine et le Goût Européen », par F. Haskell

et N. Penny, éditions Hachette, pages 337, 338 et 339 et page 76, planche 31.

Voir la reproduction.

10

11


56. Glace rectangulaire dans un cadre en bois noirci à décor

ondé. Il est orné de frises de branchages fleuris en laiton au

repoussé.

Seconde moitié du XIX e siècle.

(quelques accidents et manques).

Haut. : 0,62 - Larg. : 0,52 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

57. Paire de chenets en bronze ciselé de griffons ailés affrontés.

Ils sont surmontés d’urnes couvertes ornées de godrons.

XIX e siècle. (manques).

Haut. : 0,23 - Larg. : 0,50 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

58. Paire de vases couverts de forme balustre en bronze à

patine brun rouge. Ils sont ornés de chiens de Fô et

chimères. La base circulaire feuillagée.

Travail d’Extrême-Orient.

Haut. : 0,57 - Larg. : 0,33 m 2 500/3 000 FF - 380/450 €

59. Petit lustre à six bras de lumière en verre de Venise bleu et

blanc orné de fleurs et feuillages. Le fût balustre à croisillons.

(quelques accidents).

Haut. : 0,69 - Larg. : 0,51 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

60 Pendule lyre en placage de citronnier dans des encadrements

d’amarante. Ornements de bronze ciselé et doré à rosaces,

cornes fleuries, frise de roses et feuilles d’acanthe. La base

carrée est terminée par quatre patins.

Epoque Restauration. (petits accidents).

Haut. : 0,53 - Larg. : 0,23 m 8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Voir la reproduction.

60

61. Paire de vases en granit rose. Piédouches. Bases carrées. Les montures en bronze ciselé et doré de frises

de coquilles et feuillages, frises de perles et frises de palmettes. Les anses à cols de cygnes ailés.

Style Empire.

Haut. : 0,69 - Diam. : 0,53 m 40 000/50 000 FF - 6 100/7 600 €

Voir la reproduction.

17 92

61

127

12

13


62. Estampe en noir : « Vues des Galères de Naples » d’après Joseph Vernet.

J. P. LE BAS sculpteur.

(piqûres et accidents).

0,64 x 0,80 m

Cadre en bois redoré mouluré. (accidents). 300/500 FF - 45/75 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

63. Estampe en noir représentant une scène de famille d’après C.H. Benazech.

Marquée INGOUF Junior sculpteur 1789.

(rousseurs).

0,60 x 0,70 m

Cadre en bois et pâte dorés à perles de la fin du XIX e siècle. (accidents). 600/800 FF - 90/120 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

64. Estampe en noir représentant une scène de parc animée de personnages et sculptures et embarquement

d’après Antoine Watteau. (piqûres).

0,58 x 0,79 m

Cadre en bois et pâte dorés à frise de feuillages. (accidents). 400/500 FF - 60/75 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

126

65. Photo rehaussée représentant un piqueux d’après Tavernier.

0,67 x 0,53 m

Cadre en bois naturel et bois doré. (restaurations).

Estampe en noir à sujet d’une chasse au loup d’après Desportes.

Gravée par JOULLAIN. (rousseur).

0,47 x 0,58 m

Cadre en bois naturel et bois doré.

Estampe en noir rehaussée : « Chasse avec un chien d’arrêt » d’après David Lecanu.

(rousseurs).

0,37 x 0,44 m

Cadre en pitchpin.

Pourront être divisées. 600/800 FF - 90/120 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

66. Paire d’estampes en noir : « La Paix » et « La Guerre » d’après Gustave Doré et datées 1866.

(accidents et piqûres).

0,96 x 0,71 m

Cadres en bois doré mouluré de la fin du XIX e siècle. (accidents).

Estampe en noir : « Le Rhin Allemand » d’après Gustave Doré et datée 1870.

(quelques piqûres).

0,76 x 0,98 m

Cadre en bois doré. (quelques accidents).

Pourront être divisées. 500/800 FF - 75/120 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

151

67. Estampe en noir représentant un grognard blessé d’après Horace Vernet.

JAZET sculpteur.

(rousseurs).

0,53 x 0,62 m

Cadre en bois et pâte dorés à rosaces et palmettes d’époque Restauration.

(accidents et manques). 600/800 FF - 90/120 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

14

15


68. Estampe en noir : « Accordée de Village » d’après Greuze.

(piqûres et accidents).

0,51 x 0,64 m

Cadre en pitchepin.

Estampe en noir : « Retour de Rambouillet » d’après Paradis.

(rousseurs).

Cadre en pitchepin. (accidents).

Estampe en noir à sujet d’une scène de personnages et voitures.

Marquée BELLANGÉ 1830.

0,33 x 0,44 m

Cadre en pitchepin.

Deux estampes en noir représentant un enfant berger et un enfant endormi.

0,40 x 0,44 m

Cadres en bois doré à frises de palmettes. (petits accidents).

Pourront être divisées. 800/1 000 FF - 120/150 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

69. Estampe en noir représentant un paysage animé de personnages et troupeaux dans une perspective

de rivière et montagnes. D’après Claude Le Lorrain.

Elle est marquée John BOVDELL, 1783.

(piqûres et accidents).

0,56 x 0,78 m

Cadre en bois et pâte dorés à frise de feuilles d’acanthe et perles d’époque Restauration.

(quelques accidents). 800/1 000 FF - 120/150 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

74. Suite de six estampes en couleurs à sujet de vues d’architectures à Paris d’après J.C. Nattes.

(quelques accidents et rousseurs).

0,36 x 0,45 m

Cadres en pitchepin à filets de buis. 1 800/2 500 FF - 275/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

75. Paire d’estampes en noir : « Shooting » d’après Stubbs. Gravées par Woollett.

(quelques petits accidents).

0,59 x 0,69 m

Cadres en bois doré mouluré. (accidents). 1 500/2 000 FF - 225/300 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

76. Trois estampes en couleurs : « Fox Hunting, the Find », « Fox Hunting the Death » et « Fox Hunting,

Full Cry ».

D’après Herring. Gravées par L. Mackrell.

(piqûres).

0,71 x 0,88 m

Cadres en bois redoré mouluré. 2 500/3 500 FF - 380/530 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

77. Paul-Alexandre PROTAIS

Huile sur toile à sujet de deux éclaireurs dans un paysage.

Cadre en bois et pâte doré. (accident).

0,34 x 0,24 m 1 000/1 500 FF - 150/225 €

Paul-Alexandre PROTAIS (1826-1890).

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

70. Paire d’estampes en noir : « Fête flamande ». A madame la marquise de Pompadour.

D’après David Teniers.

J. Ph. LE BAS sculpteur.

(piqûres et accidents).

0,63 x 0,82 m

Cadre en bois et pâte dorés à rosaces, palmettes et rinceaux feuillagés.

(quelques accidents). 1 200/1 500 FF - 180/225 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

71. Estampe en noir : « Bataille de Waterloo ». 18 juin 1815. Peint par Steuben et gravée par Jazet.

(piqûres).

0,86 x 1,14 m

Cadre en bois et pâte dorés à palmettes, rosaces et rinceaux feuillagés d’époque Restauration.

(quelques accidents). 2 500/3 000 FF - 380/450 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

72. Deux estampes en couleurs représentant des vues du Palais Royal à l’époque de Louis-Philippe Duc

d’Orléans.

Par William Daniell.

0,50 x 0,73 m

Cadres en bois et pâte dorés à perles de la fin du XIX e siècle.

(accidents). 2 000/3 000 FF - 300/450 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

73. Quatre estampes à sujets de personnages orientaux ou scènes paysannes d’après Maiotto ou

Mengardi.

(quelques rousseurs).

0,23 x 0,28 m

Cadres en bois naturel mouluré. (accidents). 800/1 000 FF - 120/150 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

78

78. Paire de statuettes en terre cuite repeinte polychrome et redorée à sujet d’un couple de personnages

chinois. Leurs costumes ornés de phénix et nuages dans des réserves. Les têtes mobiles.

Chine, XIX e siècle. (quelques petits accidents aux bases).

Haut. : 0,28 et 0,26 m 10 000/12 000 FF - 1 500/1 800 €

Voir la reproduction.

79. Ensemble de quatorze reproductions en noir représentant des oiseaux.

Elles sont marquées : « Histoire Naturelle, Ornithologie » et Bernard DIREXIT.

Treize d’entre elles encadrées.

Haut. : 0,42 - Larg. : 0,32 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

16

17


80. Christ en bois repeint polychrome. Il est présenté sur une croix en bois repeint brun et noir orné de

flammes.

Ancien travail populaire. (accidents et restaurations, le socle rapporté).

Dim. totales : Haut. : 0,50 - Larg. : 0,37 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

81. Paire d’appliques à deux bras de lumière en bronze ciselé à décor ajouré de croisillons, rosaces,

feuillages et enroulements. (montées pour l’électricité).

Haut. : 0,70 - Larg. : 0,50 m

On joint une applique en bronze à deux bras de lumière d’un modèle différent.

4 000/6 000 FF - 600/900 €

83

82. Lampe à pétrole, le fût en forme

de colonne corinthienne en bronze

et tôle.

Fin du XIX e siècle. (accidents).

Haut. : 0,80 m

1 000/1 500 FF - 150/225 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

83. Curieuse pendule en bronze

ciselé de frises de feuillages,

feuilles d’acanthe et perles. Le

cadran de BOUQUET à PARIS

indique les heures et les minutes.

Elle présente un décor rayonnant

en verre taillé.

Style Charles X.

Haut. : 0,72 - Larg. : 0,72 m

8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Voir la reproduction.

84. Encrier en bronze ciselé. Il est orné de jeunes femmes dans le goût de l’Antique symbolisant la science

et présente deux sphynges cantonnant les godets. A l’amortissement un vase flammé. La base ornée

de draperie est terminée par quatre patins à canaux.

Style du XVIII e siècle.

Haut. : 0,29 - Larg. : 0,32 - Prof. : 0,17 m 800/1 200 FF - 120/180 €

85. Paire d’appliques à deux bras de lumière en verre de Murano à feuillages et fleurettes.

Lustre à six bras de lumière en verre blanc et doré de Murano. Le fût balustre. Il est orné de fleurettes

et feuillages.

Haut. : 0,97 - Larg. : 0,70 m

Pourront être divisés. 1 200/1 500 FF - 180/225 €

86. Christ en ivoire. Il est présenté sur une croix en bois naturel sculpté de branchages de lierre.

Fin du XIX e siècle.

Dim. totales : Haut. : 0,57 - Larg. : 0,26 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

87. Paire de statuettes en bronze argenté représentant des halbardiers en armures et casqués.

Signées BRISSON.

Contresocles circulaires en marbre brèche rouge. (usures).

Haut. : 0,23 et 0,22 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

88. Lustre à six bras de lumière en verre de Murano vert, violine, blanc et doré. Il est orné de fleurettes et

feuillages.

(quelques accidents et manques).

Haut. : 0,94 m 1 000/1 500 FF - 150/225 €

89. Drageoir couvert en verre blanc et rouge orné

de feuillages stylisés. Piédouche. (manque).

Haut. : 0,32 m 800/1 200 FF - 120/180 €

90. Service à café en métal doré comprenant un plateau

de service ciselé de coquilles et godrons, une

cafetière couverte, un sucrier couvert, un pot à eau

et un pot à crème. 1 500/2 000 FF - 225/300 €

91. Légumier couvert en métal doré ciselé de

coquilles et feuilles d’acanthe.

Saucière et son plateau adhérent en métal

doré ciselé de filets, feuillages et enroulements.

Plat oblong en métal doré. La bordure à

contours et filets.

Long. : 0,45 m

Pourront être divisés. 800/1 200 FF - 120/180 €

92. Paire de lustres à dix-huit bras de lumière en

deux étages en bronze et métal doré ciselé de

feuillages stylisés, côtes torses et enroulements.

Ils sont ornés de cabochons et fleurons en verre

de couleurs à l’imitation des pierres précieuses.

Travail dans le goût gothique de la fin du XIX e

siècle.

(montés pour l’électricité).

Haut. : 1,16 - Larg. : 0,52 m

30 000/40 000 FF - 4 550/6 100 €

Voir la reproduction en couleurs, page 13.

96

93. Paire de vases balustres en verre rouge et tors de filets

blanc.

Clichy.

Haut. : 0,36 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

94. Lampe à huile. Le fût et la base en onyx. Monture de

bronze ciselé et doré à chapiteau composite, embases,

grecques et feuillages.

Fin du XIX e siècle.

Haut. : 1,00 m 1 000/1 200 FF - 150/180 €

95. Bas-relief de forme ronde en cuivre à décor au repoussé

d’une jeune femme drapée cantonnée d’un amour et

branchages fleuris.

Signé J.B. GERMAIN et daté 1868.

Il présente la marque L. OUDRY P re EDITEUR..

(quelques chocs).

Diam. : 0,335 m 1 000/1 500 FF - 150/225 €

96. Buste en plâtre patiné à l’imitation de la terre cuite

représentant une jeune fille, un ruban dans les cheveux.

Signé A. CARRIER et porte la date 1862.

Socle en bois noirci mouluré.

(quelques petits accidents et manques).

Haut. : 0,56 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

92

18

19


99. Suite de dix chaises à dossier bandeau en bois naturel. Elles reposent sur des pieds gaines réunis

par une entretoise ajourée.

Style du XVII e siècle. (petits accidents).

Garniture de velours rouge.

Haut. : 1,04 - Larg. : 0,49 - Prof. : 0,43 m 10 000/15 000 FF - 1 500/2 250 €

97

97. Paire d’aiguières de forme balustre en bronze à patine brune ciselé de draperies, têtes de béliers et

godrons. Les anses formés d’enfants jouant. Piédouches et bases carrées.

Seconde moitié du XIX e siècle.

Haut. : 0,33 m 20 000/25 000 FF - 3 050/3 800 €

Voir la reproduction.

SIÈGES ET MEUBLES

98. Table de salon de forme rectangulaire en bois naturel. Elle ouvre à un tiroir en ceinture et repose sur

des pieds tournés en balustre et réunis par une entretoise.

Epoque Louis XIII. (quelques accidents et restaurations).

Haut. : 0,76 - Larg. : 1,16 - Prof. : 0,64 m 30 000/40 000 FF - 4 550/6 100 €

Voir la reproduction.

100

100. Bureau Mazarin en placage d’ébène, bois noirci et marqueterie de cuivre à rosaces, rinceaux

feuillagés, trophées d’armes et enroulements dans des filets d’encadrements. Il ouvre à sept tiroirs

et présente un vantail. Le piétement rapporté présente des montants en gaines à cannelures simulées

réunis par des entretoises mouvementées et terminées par des pieds toupies.

Epoque Louis XIV. (quelques accidents et manques).

Ornements de bronze à chapiteaux et embases.

Haut. : 0,78 - Larg. : 1,17 - Prof. : 0,70 m 100 000/120 000 FF - 15 000/18 000 €

Voir la reproduction.

98

101. Paire de chaises à dossier bandeau en bois naturel. Les piétements tournés « en chapelets » sont

réunis par une entretoise et terminés par des boules rapportées.

Fin de l’époque Louis XIII. (quelques accidents et renforts).

Garniture de velours vert.

Haut. : 0,91 - Larg. : 0,52 - Prof. : 0,41 m 10 000/12 000 FF - 1 500/1 800 €

20

21


102

102. Fauteuil à haut dossier plat en bois naturel

sculpté de feuilles d’acanthe, fleurettes et enroulements.

Piétement tourné réuni par une entretoise

sculpté de rosaces et feuillages et terminés

par des boules.

Epoque Louis XIV. (parties refaites).

Garniture en tapisserie au point, à couple galant

et arbustes fleuris dans une réserve.

En partie du XVIII e siècle. (restauration).

Haut. : 1,22 - Larg. : 0,62 - Prof. : 0,58 m

20 000/25 000 FF - 3 050/3 800 €

Voir la reproduction.

103. Armoire en bois naturel et placage de bois naturel.

Elle ouvre à deux portes à panneaux moulurés et

repose sur des petits pieds rapportés.

XIX e siècle. (parties refaites dans les fonds).

Haut. : 2,15 - Larg. : 1,41 - Prof. : 0,56 m

2 000/2 500 FF - 300/380 €

104. Table de communauté de forme rectangulaire en

bois naturel mouluré. Elle ouvre à trois tiroirs en

ceinture. Pieds tournés en balustre et réunis par

une entretoise en « H ».

Ancien travail provincial. (parties refaites notamment

aux bouts de pieds et accidents).

Haut. : 0,77 - Larg. : 1,62- Prof. : 0,78 m

6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de

France.

Voir la reproduction.

105. Suite de quatre fauteuils à dossier cabriolet en bois

naturel mouluré et sculpté de fleurettes et feuillages.

Pieds cambrés terminés par des enroulements.

Style Louis XV. (quelques réparations).

Garniture de velours frappé beige.

Haut. : 0,88 - Larg. : 0,59 - Prof. : 0,51 m

5 000/6 000 FF - 750/900 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

106. Fauteuil à dossier plat en bois naturel mouluré et sculpté

de coquilles, rinceaux, feuilles d’acanthe, treillis et

enroulements. Accotoirs et pieds cambrés. Fond de

canne.

Epoque Régence. (restaurations et renforts).

Dessus de cuir rouge doré au petit fer.

(accidents).

Haut. : 1,01 - Larg. : 0,62 - Prof. : 0,52 m

8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Voir la reproduction.

107. Armoire en bois naturel. Elle ouvre à deux portes à panneaux moulurés et sculptés d’enroulements.

Les montants arrondis sont ornés de médaillons et étoiles. Pieds cambrés.

Travail provincial de la fin du XVIII e siècle. (quelques accidents et entures aux pieds).

Haut. : 2,36 - Larg. : 1,54 - Prof. : 0,65 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

108. Table de communauté en noyer. Le plateau sculpté d’une frise de feuillages. Les montants ornés d’aigles

aux ailes éployées, masques, enroulements et griffes sont réunis par une entretoise formant plinthe.

Travail de style Renaissance. (parties refaites).

Haut. : 0,93 - Long. : 2,61 - Prof. : 0,88 m 12 000/15 000 FF - 1 800/2 250 €

106

109. Table de salon de forme rectangulaire

en bois naturel. La ceinture

découpée. Pieds cambrés.

Ancien travail provincial.

(quelques accidents).

Haut. : 0,71 - Larg. : 0,77 - Prof. : 0,45 m

1 000/1 500 FF - 150/225 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

104

110

110. Paire de chaises à dossier en anse

de panier ajouré, en bois naturel mouluré

et sculpté de coquilles, feuilles

d’acanthe et treillis. Pieds cambrés

terminés par des sabots de biche.

Travail provincial du XVIII e siècle.

(quelques restaurations).

Garniture d’un tissu vert.

Haut. : 1,06 - Larg. : 0,45 - Prof. : 0,44 m

5 000/6 000 FF - 750/900 €

Voir la reproduction.

22

23


111

111. Petite commode de forme

rectangulaire en bois naturel à

panneaux moulurés de motifs

géométriques. Elle ouvre à

quatre tiroirs en trois rangs. La

ceinture découpée. Montants

arrondis. Petits pieds.

Travail provincial du XVIII e

siècle.

(quelques accidents, petites

réparations et mangeures).

Haut. : 0,83 - Larg. : 0,95 m

Prof. : 0,53 m

15 000/20 000 FF

2 250/3 050 €

Provenant d’une propriété du

XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

112. Chaise basse à dossier mouvementé en bois naturel mouluré et sculpté d’aigrettes et enroulements.

Pieds cambrés.

Style Louis XV.

Dessus de velours vert.

Haut. : 0,82 - Larg. : 0,56 - Prof. : 0,54 m 600/800 FF - 90/120 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

113. Encoignure de forme sinueuse en bois naturel à panneaux moulurés. Elle ouvre à deux portes et

repose sur des petits pieds.

Ancien travail provincial. (parties refaites).

Haut. : 0,84 - Larg. : 0,80 - Prof. : 0,55 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

116. Armoire en noyer blond, la partie haute

cintrée. Elle ouvre à deux portes à panneaux

moulurés et sculptés de motifs

géométriques, rosaces, ombilics, feuilles

d’acanthe, rinceaux feuillagés et fleuris.

Les montants arrondis. Pieds boules.

Travail provincial du début du XVIII e

siècle.

(quelques accidents et manques).

Haut. : 2,58 - Larg. : 1,76 - Prof. : 0,61 m

15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle

d’Ile de France.

Voir les reproductions en couleurs

sur les pages de couverture.

117. Suite de quatre chaises à dossier plat

en bois naturel mouluré et sculpté de

fleurettes, feuilles d’acanthe et rocailles.

Pieds cambrés terminés par des enroulements.

Début de l’époque Louis XV.

(quelques restaurations).

Fond de canne.

L’une d’elles présente de légères différences

et l’une porte l’estampille de

SENÉ Le Père.

Haut. : 0,95 - Larg. : 0,50 - Prof. : 0,44 m

12 000/15 000 FF - 1 800/2 250 €

Provenance :

Collection de Monsieur et Madame B.

Voir la reproduction.

116

114. Petite table de salon rectangulaire en bois relaqué

noir et redoré à décor de branchages fleuris et

feuillages stylisés. Elle ouvre à un tiroir sur le côté et

repose sur des pieds cambrés.

XVIII e siècle. (accidents et manques).

Haut. : 0,55 - Larg. : 0,50 - Prof. : 0,28 m

2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

115. Fauteuil à dossier plat en bois naturel mouluré et

sculpté de rocailles, agrafes, feuilles d’acanthe et

enroulements. Pieds cambrés.

Début de l’époque Louis XV. (quelques renforts et

réparations notamment aux pieds).

Garniture en tissu imitant la tapisserie.

Haut. : 0,95 - Larg. : 0,68 - Prof. : 0,58 m

4 000/5 000 FF - 600/750 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

115

117

24

25


118. Paire de chaises à dossier cabriolet en

bois naturel mouluré et sculpté de fleurettes,

feuillages et enroulements. Pieds

cambrés.

Estampillées FALCONET.

Epoque Louis XV. (quelques restaurations

et renforts).

Fond de canne.

Haut. : 0,82 - Larg. : 0,49 - Prof. : 0,42 m

6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Louis FALCONET, reçu Maître le 9 septembre

1743.

Voir la reproduction.

124. Homme debout en noyer à panneaux moulurés

et sculptés de pointes de diamants,

fleurs de lys, quadrilobes, rinceaux feuillagés,

enroulements et branchages fleuris. Il ouvre

à une porte en haut, un tiroir et présente un

vantail en bas. Pieds galettes rapportés.

Daté 1735.

Travail provincial du XVIII e siècle. (quelques

réparations et parties refaites dans les

fonds).

Haut. : 2,47 - Larg. : 1,30 - Prof. : 0,62 m

10 000 FF - 1 500 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de

France.

Voir la reproduction.

118

119. Armoire en noyer et chêne. Elle ouvre à deux portes à panneaux moulurés de motifs géométriques

et rocailles feuillagées dans les écoinçons. Elle présente deux tiroirs. La base est terminée par des

pieds galettes.

Travail provincial du XVIII e siècle. (petites restaurations).

Haut. : 2,34 - Larg. : 1,71 - Prof. : 0,73 m 15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

120. Fauteuil à dossier plat en bois naturel mouluré et sculpté de treillis, coquilles, feuilles d’acanthe et

enroulements. Pieds cambrés réunis par une entretoise ornée d’une rosace.

Epoque Régence. (parties refaites et pieds rehaussés).

Fond de canne.

Haut. : 1,05 - Larg. : 0,64 - Prof. : 0,51 m 4 000/5 000 FF - 600/750 €

121. Armoire en noyer à panneaux moulurés. Elle ouvre à deux portes et présente un tiroir en bas. La

corniche en anse de panier sculptée de rocailles et rinceaux feuillagés. Elle repose sur des pieds

galettes rapportés.

Travail provincial du XVIII e siècle. (accidents et parties refaites).

Haut. : 2,50 - Larg. : 1,58 - Prof. : 0,91 m 15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

122. Paire de chaises d’enfant, les dossiers en anse de panier. Elles reposent sur des pieds cambrés en

bois naturel sculpté de feuilles d’acanthe.

Style du XVIII e siècle.

Garniture en tissu rose rayé crème à branchages fleuris.

Haut. : 0,70 - Larg. : 0,50 - Prof. : 0,45 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

125. Chaise à dossier plat en bois naturel mouluré

et sculpté de rocailles et feuilles d’acanthe.

Pieds cambrés. Fond de canne.

Epoque Louis XV. (quelques restaurations et

renforts).

Haut. : 0,98 - Larg. : 0,49 - Prof. : 0,41 m

1 500/2 000 FF - 225/300 €

126. Commode de forme mouvementée en bois

naturel à panneaux moulurés. Elle ouvre à

quatre tiroirs en trois rangs. Montants arrondis.

Petits pieds.

Travail provincial du XVIII e siècle. (quelques

accidents, fentes et réparations d’entretien).

Haut. : 0,82 - Larg. : 1,26 - Prof. : 0,60 m

25 000/30 000 FF - 3 800/4 550 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de

France.

Voir la reproduction en couleurs, page 14.

124

123. Buffet de forme rectangulaire

en bois naturel à panneaux

moulurés. Il ouvre à trois tiroirs

en haut, une tirette rapportée et

présente quatre portes en bas.

Montants à canaux. Petits

pieds.

Travail provincial du XIX e siècle.

(parties refaites dans les fonds

et les deux pieds arrière entés).

Haut. : 0,87 - Larg. : 1,90 m

Prof. : 0,47 m

10 000/12 000 FF - 1 500/1 800 €

Provenant d’une propriété du

XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

123

126

26

27


127

127. Deux fauteuils pouvant former pendants à dossier plat en bois naturel mouluré et sculpté de fleurettes,

feuillages, agrafes et enroulements. Bras et pieds cambrés.

Epoque Louis XV. (quelques accidents, une traverse refaite au dossier de l’un d’eux et renforts).

L’un d’eux porte une estampille de J.B. BOULARD.

Haut. : 0,97 - Larg. : 0,67 - Prof. : 0,56 m

Haut. : 0,98 - Larg. : 0,68 - Prof. : 0,58 m 40 000/50 000 FF - 6 100/7 600 €

Voir la reproduction en couleurs, page 13.

128. Mobilier de salon à dossier plat en bois naturel mouluré et sculpté de rocailles, feuilles d’acanthe

et enroulements. Pieds cambrés.

Il comprend un canapé et cinq fauteuils.

Epoque Louis XV. (quelques restaurations, ont été décapés et renforts).

Fond de canne.

Garniture de galettes vertes.

Dim. du canapé : Haut. : 0,98 - Larg. : 1,90 - Prof. : 0,63 m

Dim. des fauteuils : Haut. : 0,94 - Larg. : 0,64 - Prof. : 0,48 m 40 000/50 000 FF - 6 100/7 600 €

Voir la reproduction.

129. Commode de forme mouvementée

en noyer mouluré.

Elle ouvre à trois rangs de

tiroirs. La ceinture festonnée.

Montants arrondis. Pieds

cambrés à enroulements.

Travail provincial du XVIII e

siècle. (quelques accidents,

réparations et fentes).

Haut. : 0,90 - Larg. : 1,30 m

Prof. : 0,63 m

15 000/20 000 FF

2 250/3 050 €

Provenant d’une propriété du

XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

130. Suite de six chaises et une paire de fauteuils en bois naturel. Les dossiers ajourés à barrettes.

Pieds balustres réunis par des entretoises tournées. Fond de paille.

Ancien travail provincial. (accidents).

Dim. des chaises : Haut. 1,01 - Larg. : 0,49 - Prof. : 0,40 m 3 000/3 500 FF - 450/530 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

131. Armoire en bois naturel teinté à l’imitation du bois. Elle ouvre à deux portes à panneaux moulurés et

sculptés de vases fleuris dans des médaillons, bouquets fleuris, branchages de laurier, rosaces et frises

de postes. A l’amortissement, un panier fleuri. Montants arrondis. Pieds cambrés à enroulements.

Travail normand du XIX e siècle. (quelques accidents).

Haut. : 2,18 - Larg. : 1,46 - Prof. : 0,58 m 4 000/5 000 FF - 600/750 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

132. Table de chevet en bois naturel. Elle ouvre à un casier et deux tiroirs. Pieds gaines.

Ancien travail provincial. (quelques manques).

Haut. : 0,80 - Larg. : 0,40 - Prof. : 0,37 m 1 000/1 500 FF - 150/225 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

129

133. Table à jeu de tric-trac de forme rectangulaire

en bois naturel et placage de

bois de rose dans des encadrements

de bois de violette. Le plateau est marqueté

d’un damier en ivoire et ébène.

Elle ouvre à deux tiroirs sur les côtés et

repose sur des pieds cambrés.

Epoque Louis XV. (quelques accidents

et fente).

Ornements de bronze ciselé à rocailles

et feuillages.

Haut. : 0,75 - Larg. : 0,86 - Prof. : 0,67 m

20 000/25 000 FF - 3 050/3 800 €

Voir la reproduction.

128

133

28

29


134. Commode de forme galbée en

placage de bois naturel marqueté

en feuilles dans des filets d’encadrements

en satiné. Elle ouvre

à trois tiroirs en deux rangs. Les

montants arrondis à cannelures

simulées. Pieds cambrés.

Travail provincial du XVIII e siècle.

(quelques manques et fentes).

Dessus de marbre brèche

rouge. (éclats).

Haut. : 0,83 - Larg. : 1,14 m

Prof. : 0,57 m

25 000/30 000 FF - 3 800/4 550 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

138. Commode de forme mouvementée

en bois naturel à panneaux

moulurés. Elle ouvre à

cinq tiroirs en trois rangs. Les

montants arrondis. Petits pieds.

Travail provincial du XVIII e siècle.

(quelques parties refaites dans

les fonds et fentes).

Haut. : 0,83 - Larg. : 1,26 m

Prof. : 0,58 m

20 000/25 000 FF - 3 050/3 800 €

Voir la reproduction.

134

135. Table basse de forme rectangulaire en bois naturel. Le piétement est réuni par une entretoise.

Ancien travail provincial. (accidents).

Haut. : 0,34 - Larg. : 0,73 - Prof. : 0,36 m 600/800 FF - 90/120 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

136. Fauteuil de bureau de forme gondole en bois naturel mouluré et sculpté de feuillages, rocailles,

grenades et feuilles d’acanthe. Il repose sur quatre pieds cambrés.

Fond de canne.

Style Louis XV.

Haut. : 0,88 - Larg. : 0,66 - Prof. : 0,47 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

137. Paire de chaises à dossier plat en bois naturel mouluré et sculpté de coquilles, feuilles d’acanthe

et enroulements. Pieds cambrés.

Epoque Louis XV.

Chaise d’un modèle comparable en bois naturel mouluré et sculpté.

Epoque Louis XV.

Garniture de velours de Gênes crème et rose.

(quelques restaurations notamment aux pieds).

Haut. : 0,96 - Larg. : 0,52 - Prof. : 0,48 m

Haut. : 0,97 - Larg. : 0,47 - Prof. : 0,45 m 8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Voir la reproduction.

139. Coiffeuse de forme mouvementée en placage de bois de rose et marqueterie en sycomore et bois

teinté vert d’un panier fleuri, nœuds de rubans et branchages fleuris dans des encadrements de bois

de violette. Elle ouvre à trois tiroirs en ceinture et présente une tirette formant écritoire. Pieds cambrés.

Style Louis XV. (quelques accidents).

Haut. : 0,72 - Larg. : 0,715 - Prof. : 0,40 m 2 500/3 500 FF - 380/530 €

140. Lit, le chevet avant à fronton triangulaire en bois naturel sculpté de griffons ailés, frise d’arcatures et

fleurons, feuilles d’acanthe, chutes de feuillages, décor cordé, enroulements et rosaces. Les montants

arrière sont ornés de vases, pommes de pin et feuilles d’acanthe.

Travail provincial du XIX e siècle. (accidents et manques, a été agrandi).

Haut. : 1,45 - Long. : 2,14 - Prof. : 1,20 m 3 000/3 500 FF - 450/530 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

141. Suite de quatre chaises à dossier plat en bois naturel mouluré et sculpté de rocailles, agrafes, feuilles

d’acanthe et fleurettes. Pieds cambrés terminés par des enroulements. Fond de canne.

On joint une chaise d’un modèle différent à dossier plat sculpté de fleurettes et feuillages.

Style Louis XV. (quelques manques et réparations).

Haut. : 0,96 - Larg. : 0,50 - Prof. : 0,43 m 4 000/6 000 FF - 600/900 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction de trois d’entre elles.

138

142 142

141

141

141

142. Ensemble de six chaises à dossier plat

en bois naturel mouluré et sculpté de

rocailles, agrafes, feuillages et enroulements.

Pieds cambrés. Fond de canne.

Style Louis XV. (réparations à l’une

d’elles et quelques accidents).

(elles présentent quelques différences).

Haut. : 1,01 - Larg. : 0,51 - Prof. : 0,45 m

2 000/3 000 FF - 300/450 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle

d’Ile de France.

Voir la reproduction de quatre d’entre elles.

137

30

31


143. Commode de forme mouvementée

en placage de satiné marqueté en

feuilles dans des encadrements.

Elle ouvre à deux rangs de tiroirs.

Montants et pieds cambrés.

Epoque Louis XV. (quelques accidents

et restaurations notamment

dans les fonds).

Elle porte une estampille de GAR-

NIER.

Dessus de marbre brèche rouge.

Haut. : 0,82 - Larg. : 0,90 - Prof. : 0,52 m

40 000/50 000 FF - 6 100/7 600 €

Voir la reproduction.

143

144. Fauteuil à dossier légèrement incurvé en noyer. Le dossier ajouré à branchages de laurier et passementeries.

Pieds gaines réunis par une entretoise.

Travail provincial du XIX e siècle. (restaurations et anciennement paillé).

Haut. : 0,84 - Larg. : 0,54 - Prof. : 0,46 m 300/400 FF - 45/60 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

146

145. Table de salon de forme octogonale en

placage d’amarante et marqueterie d’une

rosace stylisée et draperie en sycomore,

citronnier et bois teinté vert dans des

encadrements de filets. Elle ouvre à une

tirette et repose sur des pieds gaines

réunis par une entretoise.

Travail dans le style Adams.

(quelques accidents).

Haut. : 0,73 - Larg. : 0,31 - Prof. : 0,30 m

1 500/2 000 FF - 225/300 €

146. Secrétaire de dame à doucine en placage

de satiné marqueté en feuilles dans

des encadrements d’amarante. Il ouvre à

un tiroir en haut, un abattant dissimulant

quatre petits tiroirs et des casiers et

présente deux portes en bas. Montants à

pans coupés. Pieds cambrés.

Epoque Louis XV.

(quelques restaurations au placage).

Dessus de marbre brèche rouge restauré.

Haut. : 1,26 - Larg. : 0,66 - Prof. : 0,25 m

20 000/30 000 FF - 3 050/4 550 €

Voir la reproduction en couleurs, page 47.

147

147. Bureau de pente de forme mouvementée en placage de satiné et marqueterie de bois de violette

en bois debout de rinceaux feuillagés et enroulements dans des encadrements de bois de violette

et filets de buis. Il ouvre à un abattant dissimulant trois petits tiroirs et un secret et présente deux

tiroirs en ceinture. Pieds cambrés.

Estampillé PERIDIEZ.

Epoque Louis XV.

Ornements de bronze ciselé à rocailles ajourées et feuillages.

Haut. : 0,89 - Larg. : 0,83 - Prof. : 0,50 m 80 000/120 000 FF - 12 200/18 000 €

Gérard PERIDIEZ reçu Maître le 27 juillet 1761.

Provenance :

– Vente Tajan, Nouveau Drouot, salles 5 et 6, le 16 juin 1981, n° 75.

– Collection de Monsieur M.

Voir la reproduction en couleurs en page 3 de couverture.

148. Lit de repos à dossier plat mouvementé en bois naturel mouluré et sculpté de fleurettes, feuillages

et enroulements. Il repose sur six pieds cambrés. Fond de canne.

Style Louis XV. (accidents).

Garniture de velours brique.

Haut. : 1,05 - Larg. : 2,12 - Prof. : 0,90 m 4 000/6 000 FF - 600/900 €

149. Bergère à dossier légèrement renversé en bois naturel mouluré et sculpté d’ombilics. Les supports

d’accotoirs à colonnes détachées. Pieds fuselés à bagues, pieds arrière sabres.

Travail provincial d’époque Directoire. (quelques accidents et manques).

Haut. : 0,90 - Larg. : 0,62 - Prof. : 0,50 m 3 500/4 000 FF - 530/600 €

150. Fauteuil à dossier médaillon en bois naturel mouluré et sculpté de fleurettes, nœuds de rubans et

feuillages. Les accotoirs en « coup de fouet », pieds cambrés.

Travail provincial, transition des époques Louis XV et Louis XVI.

(quelques accidents et restaurations).

Garniture d’un velours frappé cerise.

Haut. : 0,92 - Larg. : 0,61 - Prof. : 0,52 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

32

33


151

151. Paire de petites tables de salon de forme mouvementée en placage de satiné marqueté en

chevrons ou croisillons dans des encadrements d’amarante et filets de buis. Elles ouvrent à un tiroir sur

le côté et reposent sur des pieds cambrés réunis par une tablette d’entrejambe. Ornements de bronze

ciselé et doré à guirlandes de fleurs, nœuds de rubans, feuilles d’acanthe et encadrements. Dessus de

marbre brocatelle.

L’une d’elles signée SORMANI Paris 134, boulevard Haussmann.

Style du XVIII e siècle.

Haut. : 0,77 - Larg. : 0,46 - Prof. : 0,36 m 50 000 FF - 7 600 €

Provenance : Collection de Madame L.

Réf. : Paul-Charles SORMANI, fils de Paul, né à Paris le 5 février 1848. Il travailla avec son père puis après la mort de

ce dernier, il continua avec sa mère, sous la raison sociale SORMANI VEUVE PAUL ET FILS. Après la guerre de 1914,

ils s’associèrent avec THIEBAUX et la Maison fut transférée 134, boulevard Haussmann et cela jusqu’en 1934.

Cf. : L’ouvrage : « Le Mobilier Français du XIX e siècle » par Denise Ledoux-Lebard, éditions de l’Amateur, pp. 588-589.

Voir la reproduction en couleurs, page 14.

152. Table à jeu de forme rectangulaire en bois naturel et placage de bois naturel dans des encadrements

de filets de buis. Le dessus est marqueté d’un damier. Elle repose sur des pieds gaines rapportés.

Travail provincial de la fin du XVIII e siècle.

Haut. : 0,73 - Larg. : 0,78 - Prof. : 0,39 m 2 000/3 000 FF - 300/450 €

154

154. Console de forme rectangulaire en fer forgé à patine brune et tôle dorée. Elle est ornée d’un

masque de Silène, frise de rinceaux ajourés et enroulements, rosaces et feuilles d’acanthe. Elle

repose sur des piétements à enroulements, chutes de fruits, pampres, feuillages et vases fleuris

terminés par quatre patins.

XVIII e siècle. (quelques accidents).

Le plateau en placage de marbre vert-de-mer et motifs géométriques en marbre rouge.

Haut. : 0,91 - Long. : 2,92 - Prof. : 0,52 m 80 000/120 000 FF - 12 200/18 000 €

Voir la reproduction.

155. Armoire de forme rectangulaire, la partie haute cintrée, en chêne mouluré et sculpté de rosaces,

feuilles d’acanthe et branchages fleuris. Elle ouvre à deux portes ornées de frises de rais-de-cœur

et médaillons contenant des attributs du jardinage. Montants arrondis. Pieds cambrés.

Travail normand de la fin du XVIII e ou du début du XIX e siècle.

(accidents et réparations notamment aux pieds).

Haut. : 2,50 - Larg. : 1,64 - Prof. : 0,63 m 30 000/40 000 FF - 4 550/6 100 €

153

153. Bureau plat de forme rectangulaire

à coins arrondis en placage

de palissandre. Il ouvre à deux

tiroirs en ceinture et repose sur

des pieds cambrés.

Travail provincial du XVIII e

siècle.

(le plateau replaqué, quelques

accidents et réparations dans

les fonds).

Ornements de bronze ciselé à

rocailles, feuillages et cartouches.

Haut. : 0,79 - Larg. : 1,31 m

Prof. : 0,68 m 20 000/30 000 FF

3 050/4 550 €

Voir la reproduction.

156. Chaise à dossier carré en bois relaqué gris mouluré et sculpté de rosaces. Pieds fuselés, cannelés

et rudentés.

Epoque Louis XVI. (quelques restaurations).

Garniture de velours jaune.

Haut. : 0,92 - Larg. : 0,46 - Prof. : 0,44 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

157. Chaise à dossier carré en bois relaqué gris mouluré et sculpté de rosaces. Pieds fuselés et cannelés.

Epoque Louis XVI. (quelques restaurations).

Garniture de velours jaune.

Haut. : 0,91 - Larg. : 0,51 - Prof. : 0,47 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

158. Petite console de forme sinueuse en placage de bois de rose dans des encadrements d’amarante.

Elle repose sur des pieds gaines réunis par deux tablettes d’entrejambe à galerie de bronze ajouré.

Style Louis XVI. (quelques manques notamment à l’une des galeries).

Dessus de marbre blanc veiné.

Haut. : 0,83 - Larg. : 0,65 - Prof. : 0,23 m 3 000/3 500 FF - 450/530 €

34

35


159. Paire de meubles d’entre-deux

de forme rectangulaire à coins

arrondis en placage de satiné et

palissandre marqueté en feuilles

dans des filets d’encadrements. Ils

ouvrent à deux portes ornées de

panneaux en laque dans le goût

de la Chine à décor de personnages

et pavillons chinois, balustrades

et arbustes sur fond noir et

présentent à la partie supérieure

deux reliefs en bois doré à personnages

chinois tenant des éventails

dans des encadrements à rinceaux

feuillagés. Pieds cambrés.

Style du XVIII e siècle.

(quelques accidents et manques).

Haut. : 1,22 - Larg. : 1,04 m

Prof. : 0,42 m

20 000/30 000 FF - 3 050/4 550 €

Voir la reproduction.

159

160

160. Suite de six chaises à dossier

cabriolet en bois naturel mouluré et

sculpté de fleurons. Pieds fuselés,

cannelés et rudentés.

Travail provincial, transition des

époques Louis XV et Louis XVI.

(accidents, restaurations et renforts).

Fond de canne. (accidents).

Haut. : 0,93 - Larg. : 0,46 - Prof. : 0,43 m

12 000/15 000 FF - 1 800/2 250 €

Voir la reproduction.

162

162. Commode de forme rectangulaire à léger ressaut en placage de bois de rose marqueté en feuilles

dans des encadrements de filets à damiers, filets de bois teinté vert et buis. Elle ouvre à cinq tiroirs

en trois rangs. Les montants à pans coupés. Pieds cambrés.

Transition des époques Louis XV et Louis XVI. (quelques accidents et manques).

Elle porte une estampille de J. LAPIE.

Dessus de marbre brèche rouge. (quelques accidents).

Haut. : 0,83 - Larg. : 1,31 - Prof. : 0,56 m 40 000/60 000 FF - 6 100/9 150 €

Voir la reproduction.

163. Bergère à dossier arrondi en bois relaqué gris mouluré et sculpté de rosaces et canaux. Pieds fuselés,

cannelés et rudentés.

Epoque Louis XVI. (quelques petits manques et mangeures).

Garniture d’une soierie verte.

Haut. : 1,00 - Larg. : 0,68 - Prof. : 0,57 m 4 000/5 000 FF - 600/750 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

161. Canapé à dossier plat en bois relaqué

gris mouluré et sculpté de frises de

postes, frises de tors de rubans et

perles. Il est orné de feuilles

d’acanthe, rosaces et enroulements.

A l’amortissement des grenades.

Pieds fuselés, cannelés et rudentés.

Epoque Louis XVI. (quelques réparations

aux pieds et a été diminué).

Garniture d’un tissu rose à feuillages.

Haut. : 1,00 - Larg. : 1,79 - Prof. : 0,61 m

8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle

d’Ile de France.

Voir la reproduction.

164. Bergère à dossier arrondi en

bois relaqué gris mouluré et

sculpté de rosaces et enroulements.

Pieds fuselés, cannelés

et rudentés.

Epoque Louis XVI.

(quelques restaurations).

Garniture d’un damas jaune à

croisillons.

Haut. : 0,98 - Larg. : 0,68 m

Prof. : 0,48 m

5 000/6 000 FF - 750/900 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

161

163 164

36

37


166. Fauteuil à dossier chapeau légèrement

incurvé en bois relaqué gris

mouluré et sculpté de rosaces, frises

de rais-de-cœur et canaux. Les montants

à colonnettes détachées. Pieds

fuselés et cannelés.

Attribué à Sulpice BRIZARD.

Epoque Louis XVI. (quelques restaurations

et accidents).

Garniture de velours frappé jaune.

Haut. : 0,88 - Larg. : 0,58 - Prof. : 0,52 m

5 000/7 000 FF - 750/1 050 €

Sulpice BRIZARD, reçu Maître le 13

février 1762.

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle

d’Ile de France.

Voir la reproduction.

168

165

165. Commode de forme rectangulaire

en acajou et placage d’acajou à

panneaux moulurés. Elle ouvre à

cinq tiroirs en trois rangs dont

deux sans traverse. Montants à

canaux. Pieds fuselés et cannelés.

Epoque Louis XVI.

(quelques manques et restaurations

dans les fonds).

Dessus de marbre veiné rose et

gris.

Haut. : 0,86 - Larg. : 1,13 m

Prof. : 0,51 m

10 000/15 000 FF - 1 500/2 250 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

166 167

167. Fauteuil à dossier chapeau en bois relaqué gris mouluré et

sculpté de rosaces, brettées, enroulements et culots. Pieds

fuselés, cannelés et rudentés.

Epoque Louis XVI. (quelques réparations notamment à un pied).

Garniture de velours jaune. (accidents).

Haut. : 0,90 - Larg. : 0,58 - Prof. : 0,50 m

2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

168. Bergère à dossier arrondi en bois naturel mouluré et sculpté

de rosaces. Pieds fuselés, cannelés et rudentés.

Epoque Louis XVI. (restaurations).

Garniture de velours jaune.

Haut. : 0,96 - Larg. : 0,64 - Prof. : 0,51 m

5 000/6 000 FF - 750/900 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

169. Petit canapé à dossier plat en anse de panier en bois

laqué crème et bleu mouluré et sculpté de rosaces,

frises de rais-de-cœur, frises de postes, perles, feuilles

d’acanthe et à l’amortissement des grenades. Pieds

fuselés et cannelés.

Style Louis XVI.

Garniture d’un tissu gris.

Haut. : 1,01 - Larg. : 1,16 - Prof. : 0,57 m

5 000/6 000 FF - 750/900 €

170. Armoire basse de forme rectangulaire en placage

d’acajou. Elle ouvre à deux portes à panneaux moulurés

et foncés de glace. Montants arrondis à canaux.

Petits pieds fuselés et cannelés.

Style Louis XVI. (quelques accidents).

Haut. : 1,82 - Larg. : 1,20 - Prof. : 0,47 m

2 000 FF - 300 €

171. Paire d’importantes colonnes en chêne mouluré et

sculpté de canaux, godrons et asperges. Les chapiteaux

composites à feuilles d’acanthe, fleurons et

enroulements.

Elles reposent sur une base ronde moulurée, terminée

par un socle rectangulaire.

XVIII e siècle. (petits accidents).

Haut. : 3,35 - Larg. : 0,48 - Prof. : 0,49 m

40 000/60 000 FF - 6 100/9 150 €

Voir la reproduction.

173

172. Fauteuil à dossier légèrement renversé en acajou

et placage d’acajou mouluré et sculpté de

rosaces, enroulements et denticules. Pieds

balustres, pieds arrière sabres.

Attribué à Jean-Baptiste DEMAY.

Fin du XVIII e siècle.

(quelques accidents et manques).

Garniture d’un tissu rouge.

Haut. : 0,90 - Larg. : 0,58 - Prof. : 0,48 m

6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Jean-Baptiste-Bernard DEMAY reçu Maître le 4 février

1784.

173. Secrétaire de forme rectangulaire en acajou, placage

d’acajou et encadrements de moulures de cuivre.

Il ouvre à deux tiroirs en haut, un abattant dissimulant

six petits tiroirs et des casiers et présente trois

tiroirs en bas. Les montants arrondis à canaux. Pieds

toupies à bagues et sabots de bronze.

Fin de l’époque Louis XVI.

(fentes et petits accidents).

Haut. : 1,51 - Larg. : 0,84 - Prof. : 0,38 m

10 000/15 000 FF - 1 500/2 250 €

Voir la reproduction.

171

38

39


174. Commode de forme rectangulaire

en chêne et incrustations de filets

d’encadrements en amarante à

grecques. Elle ouvre à trois rangs

de tiroirs. Les montants à cannelures

rudentées. Pieds gaines à

canaux.

Travail provincial de la fin du XVIII e

siècle.

(quelques accidents et manques).

Haut. : 0,85 - Larg. : 1,22 m

Prof. : 0,62 m

15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

179. Commode de forme rectangulaire

en noyer et encadrements

de moulures de cuivre. Elle présente

des incrustations en laiton

de losanges et motifs géométriques.

Elle ouvre à cinq tiroirs

en trois rangs. Les montants à

canaux, pieds gaines.

Fin du XVIII e ou début du XIX e

siècle. (quelques accidents,

fente et petites restaurations).

Le dessus de marbre gris.

Haut. : 0,93 - Larg. : 1,29 m

Prof. : 0,58 m

20 000/25 000 FF - 3 050/3 800 €

Voir la reproduction.

174

175. Chaise à dossier légèrement renversé en bois relaqué

gris mouluré et sculpté de rosaces et losanges.

Le dossier ajouré orné d’une palmette. Pieds fuselés

à bagues et denticules. Pieds arrière sabres.

Epoque Directoire.

(quelques réparations et renforts).

Haut. : 0,84 - Larg. : 0,45 - Prof. : 0,36 m

1 000/1 200 FF - 150/180 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

176. Coiffeuse de forme rectangulaire en acajou et placage

d’acajou. Elle ouvre à deux tiroirs en ceinture

et repose sur des pieds fuselés à étranglements.

Fin du XVIII e siècle.

(quelques accidents et manques).

Haut. : 0,74 - Larg. : 0,86 - Prof. : 0,50 m

8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

177. Petite console de forme rectangulaire en bois laqué gris. Elle ouvre à

un tiroir en ceinture. Les montants fuselés et cannelés sont réunis par

une tablette d’entrejambe et terminés par des petits pieds

toupies.

Style Louis XVI. (quelques accidents).

Dessus de marbre gris Saint Anne.

Haut. : 0,87 - Larg. : 0,82 - Prof. : 0,50 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

176

178. Table de chevet rectangulaire en placage de palissandre marqueté

en feuilles dans des encadrements de filets de buis. Elle ouvre à un

casier et présente deux vantaux. Pieds gaines.

Fin du XVIII e siècle. (quelques accidents et manques).

Dessus de marbre brocatelle accidenté.

Haut. : 0,87 - Larg. : 0,47 - Prof. : 0,36 m 4 000/5 000 FF - 600/750 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

178 183

180. Bergère à dossier légèrement renversé en bois naturel sculpté de rosaces, losanges et palmettes.

Pieds en balustre, pieds arrière gaines arqués.

Travail provincial d’époque Directoire. (quelques réparations et manques).

Garniture de velours vert.

Haut. : 1,00 - Larg. : 0,75 - Prof. : 0,50 m 2 000/3 000 FF - 300/450 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

181. Petite bergère à dossier gondole en acajou et placage d’acajou mouluré et sculpté de rosaces,

feuillages et enroulements. Pieds en console, pieds arrière sabres.

Estampillée LORET.

Début de l’époque Restauration. (accidents et restaurations).

Garniture de velours vert.

Haut. : 0,81 - Larg. : 0,53 - Prof. : 0,41 m 6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

François LORET, établi au 34 de la rue de Charenton en 1814 et au 30 de 1823 à 1832. Sous la Restauration

il exécuta principalement des sièges.

182. Paire de fauteuils à dossier légèrement incurvé en acajou et placage d’acajou mouluré et sculpté

de palmettes, feuilles de lotus et feuilles d’eau. Pieds sabres.

Epoque Restauration. (quelques accidents et restaurations).

Garniture en tissu crème à fleurs cerise.

Haut. : 0,93 - Larg. : 0,58 - Prof. : 0,51 m 6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

179

183. Commode de forme rectangulaire en

noyer blond mouluré. Elle ouvre à

deux rangs de tiroirs. Les montants à

canaux. Pieds gaines à cannelures

rudentées.

Travail provincial de la fin du XVIII e

siècle.

(quelques accidents et manques).

Haut. : 0,70 - Larg. : 1,07 - Prof. : 0,54 m

6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle

d’Ile de France.

Voir la reproduction.

40

41


184. Secrétaire de forme rectangulaire en noyer

blond. Il ouvre à un tiroir, un abattant dissimulant

sept petits tiroirs et des casiers et présente

deux portes en bas. Les montants

arrondis à canaux. Petits pieds fuselés à

étranglements.

Travail provincial de la fin du XVIII e ou du début

du XIX e siècle.

(quelques accidents et restaurations).

Dessus de marbre gris veiné fracturé.

Haut. : 1,42 - Larg. : 0,96 - Prof. : 0,39 m

8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de

France.

Voir la reproduction.

187. Guéridon en placage d’acajou. Il repose sur des pieds en jarrets

d’animaux en bois repeint brun et bois redoré sculpté de masques,

réunis par une tablette d’entrejambe rapportée et terminés par des

sabots de biche.

Début du XIX e siècle. (parties refaites).

Le plateau en ardoise.

Haut. : 0,73 - Diam. : 0,80 m 8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

188. Fauteuil à dossier légèrement incurvé en acajou et placage d’acajou

mouluré et sculpté de feuilles de lotus et palmettes. Pieds

balustres à étranglements. Pieds arrière sabres.

Travail provincial d’époque Restauration.

(restaurations notamment aux pieds arrière).

Haut. 0,94 - Larg. : 0,60 - Prof. : 0,47 m 1 000/1 200 FF - 150/180 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

189. Lit d’enfant à dossier chapeau en bois laqué vert et corail mouluré

et sculpté de rosaces. Pieds fuselés, cannelés et rudentés.

Style Louis XVI.

Garniture en tissu crème orné de bouquets fleuris polychromes.

Haut. : 1,00 - Long. : 1,87 - Prof. : 0,89 m 2 000/3 000 FF - 300/450 €

184

185. Commode de forme rectangulaire en noyer

blond mouluré. Elle ouvre à cinq tiroirs en trois

rangs. Montants arrondis à canaux. Pieds

fuselés à étranglements.

Travail provincial de la fin du XVIII e siècle.

(quelques accidents, manques et fentes).

Haut. : 0,85 - Larg. : 1,13 - Prof. : 0,56 m

6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de

France.

Voir la reproduction.

185

190. Horloge de parquet en acajou à panneaux moulurés. Les montants

ornés d’une frise de canaux. A l’amortissement un nœud de

rubans et branchages de laurier.

Travail de port, Nantes, XVIII e siècle.

(quelques accidents et restaurations).

Le cadran en émail blanc et bronze orné d’un coq, amours et

oiseaux.

Haut. : 2,13 - Larg. : 0,50 - Prof. : 0,26 m

8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Voir la reproduction.

191. Table à écrire de forme rectangulaire en acajou et placage d’acajou. Elle ouvre à un tiroir sur le côté

et présente une tirette formant écritoire. Pieds gaines.

XIX e siècle. (quelques accidents).

Ornements de bronze à bagues et asperges.

Haut. : 0,75 - Larg. : 0,66 - Prof. : 0,41 m 6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

190

186

186. Commode de forme rectangulaire à coins

arrondis en acajou, placage d’acajou et

encadrements de moulures de cuivre. Elle

ouvre à trois rangs de tiroirs. Les montants

arrondis, pieds toupies.

Fin du XVIII e ou début du XIX e siècle.

(quelques accidents et fentes sur les côtés).

Ornements de bronze à astragales, brettées,

bagues et sabots.

Dessus de marbre blanc veiné à galerie de

bronze ajouré.

Haut. : 0,86 - Larg. : 0,52 - Prof. : 1,10 m

15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

Voir la reproduction.

192

192. Console de forme rectangulaire

en bois peint gris mouluré

et sculpté d’une frise de

canaux et motifs géométriques.

Pieds fuselés, cannelés

et rudentés diminués.

Style Louis XVI.

(quelques accidents, mangeures

et renforts).

Dessus de marbre rose

fracturé.

Haut. : 0,73 - Larg. : 1,44 m

Prof. : 0,88 m

5 000/7 000 FF - 750/1 050 €

Provenant d’une propriété du

XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

42

43


194. Table à jeu de forme rectangulaire en placage d’acajou

flammé. Elle repose sur des pieds gaines.

XIX e siècle. (quelques restaurations et fente).

L’intérieur garni d’un drap vert.

Haut. : 0,75 - Larg. : 0,56 - Prof. : 0,56 m

4 000/6 000 FF - 600/900 €

195. Fauteuil à dossier bandeau légèrement incurvé en

acajou et placage d’acajou flammé mouluré et sculpté

de palmettes et rosaces. Le dossier ajouré est sculpté

d’une palmette dans un encadrement. Les supports

d’accotoirs en balustre. Pieds fuselés à bagues, pieds

arrière sabres.

Attribué à Georges JACOB.

Travail autour de 1800. (quelques restaurations).

Haut. : 0,90 - Larg. : 0,53 - Prof. : 0,47 m

15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

George JACOB, reçu Maître le 4 septembre 1765.

Provenant des collections de Madame de D.

Voir la reproduction.

196

193

193. Paire de guéridons en bronze

doré ciselé de frises de perles

et draperies. Les montants à

doubles colonnettes, réunis par

une entretoise ajourée surmontée

d’une grenade sont terminés par

des pieds cambrés feuillagés. Les

plateaux en marbre sarancolin

encastré.

Style Louis XVI d’après un modèle

de Weisweiler.

Haut. : 0,71 - Diam. : 0,43 m

40 000/60 000 FF - 6 100/7 600 €

Voir la reproduction.

195

196. Tabouret de pied de forme rectangulaire

en bois relaqué gris mouluré. Petits

pieds balustres.

Il présente la marque au fer du Château

de Fontainebleau et les numéros d’inventaire

F7804.

Début du XIX e siècle.

Il présente une ancienne étiquette :

« Garde-Meuble de la Couronne

Impériale ».

Garniture en tapisserie à sujet d’une

jeune femme tenant une lyre. (usures et

accidents).

Haut. : 0,17 - Larg. : 0,41 - Prof. : 0,36 m

5 000/6 000 FF - 750/900 €

Voir la reproduction.

197. Table travailleuse de forme rectangulaire en placage

d’acajou flammé. Elle ouvre à un abattant

dissimulant divers casiers. Les montants en forme

de lyre sont réunis par une tablette d’entrejambe

incurvée et terminés par une base rectangulaire à

pans coupés agrémentée de roulettes.

Estampillée CHAPUIS.

Début du XIX e siècle. (quelques accidents et

manques).

Haut. : 0,72 - Larg. : 0,52 - Prof. : 0,31 m

20 000/30 000 FF - 3 050/4 550 €

Jean-Joseph CHAPUIS (1765-1864), ébéniste bruxellois

actif jusqu’en 1830.

Réf. : Une table travailleuse d’un modèle comparable

mais en amboine et ébène est reproduite page 119 de

l’ouvrage : « Le Mobilier Français du XIX e siècle » par

Denise Ledoux-Lebard, éditions de l’Amateur.

Voir la reproduction en couleurs, page 47.

198. Guéridon en placage de palissandre mouluré. Le fût balustre. La base tripode terminée par des boules.

Première moitié du XIX e siècle. (quelques accidents).

Dessus de marbre veiné beige mouluré réparé.

Haut. : 0,80 - Diam. : 1,00 m 4 000/6 000 FF - 600/900 €

199. Fauteuil de bureau à dossier gondole en placage d’acajou orné d’enroulements et palmettes. Pieds

en consoles, pieds arrière sabres.

Epoque Restauration. (réparations).

Garniture de velours beige. 2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

200. Fauteuil à dossier légèrement incurvé en bois naturel mouluré et sculpté de palmettes et rosaces.

Les accotoirs sculptés de feuilles de lotus. Pieds gaines arqués.

Travail provincial d’époque Restauration. (quelques restaurations et renforts).

Garniture de velours jaune.

Haut. : 0,91 - Larg. : 0,58 - Prof. : 0,48 m 1 500 FF - 225 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

201

197

201. Suite de huit chaises à dossier

légèrement renversé en

acajou et placage d’acajou

mouluré. Pieds fuselés à

bagues, pieds arrière sabres.

Style Directoire.

(quelques restaurations).

Ornements de bronze ciselé

à rosaces.

Garniture de velours frappé

bleu.

Haut. : 0,92 - Larg. : 0,51 m

Prof. : 0,44 m

12 000/15 000 FF

1 800/2 250 €

Provenance :

Château du Bordelais.

Voir la reproduction.

44

45


202. Bureau plat de forme rectangulaire à

caissons en placage d’acajou flammé. Il

ouvre à quatre tiroirs en ceinture et repose

sur des pieds en forme de colonnes à

chapiteaux et embases en bronze doré,

terminés par des boules rapportées.

XIX e siècle. (quelques accidents, manques

et restaurations au plateau).

Le dessus de cuir vert, doré au petit fer.

Haut. : 0,76 - Larg. : 1,30 - Prof. : 0,65 m

20 000/30 000 FF - 3 050/4 550 €

203

203. Secrétaire de forme rectangulaire en

noyer blond. Il ouvre à un tiroir et un

abattant dissimulant six petits tiroirs à la

partie supérieure et présente trois tiroirs à

la partie inférieure. Les montants à

pilastres. Pieds arrondis.

Travail provincial du début du XIX e siècle.

(quelques accidents et mangeures).

Dessus de marbre noir rapporté.

Haut. : 1,37 - Larg. : 0,89 - Prof. : 0,43 m

8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile

de France.

Voir la reproduction.

197

204. Fauteuil à dossier légèrement incurvé en bois naturel mouluré et sculpté d’une urne couverte et palmettes.

Pieds en glaives, pieds arrière sabres.

Travail provincial d’époque Restauration. (un bout de pied refait).

Garniture d’un velours frappé moutarde.

Haut. : 0,92 - Larg. : 0,58 - Prof. : 0,47 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

230

205. Table à jeu de forme rectangulaire en acajou et placage d’acajou flammé. Elle repose sur des pieds

balustres à godrons.

XIX e siècle. (quelques accidents).

Haut. : 0,76 - Larg. : 0,87 - Prof. : 0,43 m 2 000/2 500 FF - 300/380 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

206. Chaise de harpiste en acajou et placage d’acajou. Le dossier incurvé à denticules. Le fût à pans

terminé par trois patins sculptés de palmettes et terminés par des griffes.

Epoque Restauration. (quelques accidents et parties refaites).

Haut. : 0,78 - Larg. : 0,39 - Prof. : 0,39 m 5 000/6 000 FF - 750/900 €

207. Bibliothèque rectangulaire en acajou et placage d’acajou flammé. Elle ouvre à trois portes, la partie

haute vitrée, sculptées de rosaces et rosaces stylisées. La corniche moulurée, la base à décrochements

formant socle.

Première moitié du XIX e siècle.

Haut. : 2,70 - Larg. : 2,28 - Prof. : 0,52 m 20 000/25 000 FF - 3 050/3 800 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction en couleurs, ci-contre.

146

207

46

47


208. Table à ouvrage en placage d’acajou flammé. Le plateau en cuvette. Elle ouvre à deux tiroirs en

ceinture et repose sur des pieds cambrés réunis par une tablette d’entrejambe.

XIX e siècle. (quelques accidents et manques).

Haut. : 0,70 - Larg. : 0,51 - Prof. : 0,33 m 1 000/1 500 FF - 150/225 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

209. Coiffeuse rectangulaire en placage d’acajou flammé à panneaux

moulurés. Elle est surmontée d’une psyché octogonale

et présente un tiroir en ceinture. Les montants tournés

réunis par une entretoise à palmettes et terminés par quatre

patins.

Seconde moitié du XIX e siècle.

(quelques accidents et manques).

Dessus de marbre blanc.

Haut. : 1,37 - Larg. : 0,85 - Prof. : 0,54 m 3 000 FF - 450 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

210

210. Fauteuil anciennement à châssis, à dossier renversé en

acajou et placage d’acajou sculpté de palmettes, frises de

palmettes et enroulements. Les accotoirs à crosses. Les

piétements « curule » à palmettes et enroulements.

Haut. : 0,89 - Larg. : 0,61 - Prof. : 0,51 m

10 000/12 000 FF - 1 500/1 800 €

Voir la reproduction.

243

211. Commode de forme rectangulaire

en placage d’acajou flammé.

Elle ouvre à quatre rangs de

tiroirs. Les montants à pilastres.

Pieds griffes en bois noirci.

Fin de l’époque Empire.

(quelques accidents, fentes et

restaurations).

Ornements de bronze doré à

macarons, chapiteaux à palmettes

et embases.

Dessus de marbre noir.

Haut. : 0,91 - Larg. : 1,28 m

Prof. : 0,58 m

10 000/15 000 FF - 1 500/2 250 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

211

212

212. Console de forme rectangulaire en acajou et placage d’acajou flammé mouluré et sculpté d’enroulements.

feuillages, palmettes, perles et rosaces. Les montants en forme de colonnes à frises et

tors de godrons. Elle est foncée d’un miroir rapporté.

Milieu du XIX e siècle.

Dessus de marbre dans le goût des « pietra dura » orné de motifs géométriques, blanc veiné,

brèche rouge, gris veiné et jaune de Sienne dans des encadrements de filets en marbre noir.

Elle présente l’ancienne étiquette : « E.V.H. » pour Elisabeth Von HOHENZOLLERN et porte un

numéro d’inventaire 11.P.866.

Haut. : 0,89 - Larg. : 0,99 - Prof. : 0,60 m 30 000/40 000 FF - 4 550/6 100 €

Réf. : Vente Sotheby’s, Stuttgart, 15 octobre 2000.

Voir la reproduction en couleurs page ci-contre.

48

49


213. Banquette en acajou, placage

d’acajou et incrustations en

sycomore de rosaces et palmettes.

Elle est sculptée de

palmettes, feuilles de lotus et

enroulements. Les accotoirs à

crosses. La base moulurée formant

plinthe.

Epoque Restauration.

(quelques accidents).

Haut. : 0,94 - Long. : 1,50 m

Prof. : 0,70 m

10 000/15 000 FF - 1 500/2 250 €

Voir la reproduction.

216. Table à ouvrage rectangulaire en placage de

noyer et ronce de noyer. L’abattant découvre

divers casiers. Elle ouvre à deux tiroirs en ceinture

et repose sur un piétement en « X » réuni

par une entretoise tournée.

XIX e siècle.

(quelques accidents et réparations).

Haut. : 0,76 - Larg. : 0,57 - Prof. : 0,38 m

1 500/2 000 FF - 225/300 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de

France.

213

214. Paire de fauteuils à dossier légèrement

renversé en acajou et placage

d’acajou. Les accotoirs ornés d’enroulements

et palmettes. Pieds en

console, pieds arrière sabres.

Epoque Restauration.

(quelques accidents).

Haut. : 0,95 - Larg. : 0,60 - Prof. : 0,49 m

6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle

d’Ile de France.

Voir la reproduction.

217. Secrétaire rectangulaire en placage de palissandre

et marqueterie en sycomore et buis de

branchages fleuris et chutes de guirlandes de

fleurs retenues par des nœuds de rubans. Il

ouvre à un tiroir en haut, un abattant dissimulant

deux petits tiroirs et des casiers et présente

quatre tiroirs en bas. Pieds toupies.

Epoque Napoléon III. (petits accidents).

Dessus de marbre brèche rouge.

Haut. : 1,31 - Larg. : 0,72 - Prof. : 0,35 m

6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Voir la reproduction.

218. Table à volets de forme rectangulaire en acajou et placage

d’acajou. Elle ouvre à deux petits tiroirs sur les

côtés. Les montants à canaux. Elle repose sur quatre

patins terminés par des griffes.

Angleterre, XIX e siècle. (manques).

Haut. : 0,77 - Larg. : 1,37 - Prof. : 0,90 m

3 000/4 000 FF - 450/600 €

217

214

215

215. Commode rectangulaire en noyer

blond. Elle ouvre à quatre rangs de

tiroirs. Les montants à colonnes

détachées. Pieds boules.

Travail provincial du début du XIX e

siècle. (quelques restaurations,

fentes et pieds arrière rapportés).

Ornement de bronze à chapiteaux,

embases, poignées et entrées de

serrures à rinceaux fleuris.

Dessus de marbre noir accidenté.

Haut. : 0,89 - Larg. : 1,30 m

Prof. : 0,60 m

10 000/12 000 FF - 1 500/1 800 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

219

219. Table travailleuse de forme rectangulaire, le plateau en

cuvette, en bois naturel et placage de citronnier dans

des encadrements de filets d’amarante. Elle ouvre à un

tiroir en ceinture. Les montants reposent sur une base

ouvrant à un abattant découvrant un casier.

Epoque Restauration. (quelques accidents et fentes).

Haut. : 0,73 - Larg. : 0,55 - Prof. : 0,39 m

6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Voir la reproduction.

220. Bureau plat de dame en placage d’acajou flammé. Il ouvre à deux tiroirs en ceinture et présente

deux tirettes formant écritoire sur les côtés. Pieds gaines terminés par des sabots de bronze agrémentés

de roulettes.

XIX e siècle. (quelques accidents et manques notamment le cuir du plateau).

Haut. : 0,73 - Larg. : 0,87 - Prof. : 0,49 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

50

51


221. Paire de fauteuils à dossier légèrement

incurvé en bois naturel sculpté

de palmettes et feuillages. Pieds

gaines arqués.

Travail provincial d’époque Restauration.

(quelques restaurations et

renforts).

Garniture d’un tissu crème et beige à

feuillages.

Haut. : 0,93 - Larg. : 0,56 m

Prof. : 0,46 m

4 000/5 000 FF - 600/750 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

221

222. Quatre chaises à dossier bandeau légèrement incurvé en acajou et placage d’acajou. Pieds gaines

arqués.

XIX e siècle. (restaurations et renforts).

Garniture de velours rouge.

Elles présentent des différences. 1 200/1 500 FF - 180/225 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

225

225. Table de salon de forme rectangulaire à coins arrondis en placage d’acajou flammé et incrustations

en houx de palmettes, rinceaux feuillagés, rosaces et enroulements. Elle ouvre à un tiroir et repose

sur des montants « en console » terminés par quatre patins agrémentés de griffes.

Epoque Restauration. (quelques restaurations au placage et fente).

Haut. : 0,76 - Larg. : 0,84 - Prof. : 0,65 m 40 000/60 000 FF - 6 100/9 150 €

Voir la reproduction.

226. Suite de six chaises à châssis à dossier bandeau légèrement incurvé en acajou et placage d’acajou

sculpté de feuillages stylisés et enroulements. Pieds balustres, pieds arrière sabres.

Seconde moitié du XIX e siècle. (quelques restaurations et accidents).

Garniture de velours rouge.

Haut. : 0,89 - Larg. : 0,47 - Prof. : 0,43 m 10 000/12 000 FF - 1 500/1 800 €

223

223. Bureau plat rectangulaire à caissons en placage d’acajou flammé. Il ouvre à trois tiroirs en ceinture

et présente deux tirettes formant écritoire sur les côtés. Pieds gaines.

XIX e siècle. (petits accidents).

Dessus de cuir vert doré au petit fer.

Haut. : 0,77 - Larg. : 1,53 - Prof. : 0,73 m 20 000/30 000 FF - 3 050/4 550 €

Voir la reproduction.

224. Secrétaire de forme rectangulaire en placage de noyer et loupe de noyer. Il ouvre à un tiroir à la

partie supérieure, un abattant dissimulant six petits tiroirs, un casier et deux secrets et présente trois

tiroirs à la partie inférieure. Petits pieds rapportés.

Epoque Louis-Philippe. (petits accidents et fentes).

Dessus de marbre gris veiné. (manques).

Haut. : 1,58 - Larg. : 0,98 - Prof. : 0,43 m 5 000/6 000 FF - 750/900 €

227. Paire de bergères à dossier gondole

en acajou et placage d’acajou

moluré. Pieds cambrés agrémentés

de roulettes.

Epoque Napoléon III.

(quelques accidents et restaurations).

Haut. : 0,90 - Larg. : 0,67 m

Prof. : 0,54 m

6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

Provenant d’une propriété du XVIII e

siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

227

52

53


228. Secrétaire de forme rectangulaire en

acajou et placage d’acajou flammé

mouluré. Il ouvre à un tiroir à la partie

supérieure, un abattant dissimulant six

petits tiroirs en placage de palissandre

et marqueterie de rosaces en sycomore

et bois teinté vert. Il présente

trois tiroirs à la partie inférieure. Les

montants en colonnettes tournées.

Pieds toupies.

Travail étranger du XIX e siècle.

(quelques accidents, manques et

fentes).

Haut. : 1,58 - Larg. : 1,07 - Prof. : 0,53 m

12 000/15 000 FF - 1 800/2 250 €

Voir la reproduction.

231

228

229. Guéridon formant table de salle à manger en

placage d’acajou à panneaux moulurés. Le fût à

pans, terminé par une base triangulaire évidée

agrémentée de griffes feuillagées.

Travail anglais de la fin du XIX e siècle. (quelques

restaurations).

Il présente une allonge en placage d’acajou et

deux autres en bois teinté.

Haut. : 0,73 - Larg. : 1,20 - Prof. : 1,23 m

25 000/35 000 FF - 3 800/5 350 €

231. Lit à chevets renversés en acajou et placage d’acajou à ramages. Les montants sont ornés de têtes de

béliers, chutes de feuilles de chêne, enroulements et palmettes en bois peint gris. Il repose sur des pieds

en jarrets d’animaux terminés par des griffes en bois noirci.

Attribué à CHAPUIS.

Epoque Empire. (quelques accidents, manques et restaurations).

Ornements de bronze ciselé et doré à masque de personnages ailés, têtes de béliers, amours

chevauchant des centaures musiciens, enfants chevauchant des dauphins et losanges.

Haut. : 0,99 - Larg. : 2,34 - Prof. : 1,52 m

Dim. du couchage : Long. : 1,96 - Prof. : 1,44 m

40 000/50 000 FF - 6 100/7 600 €

Jean-Joseph CHAPUIS (1765-1864), ébéniste bruxellois actif jusqu’en 1830.

Réf. : Un lit d’un modèle comparable d’époque Empire et ayant appartenu à la Maréchale Marmont, dans son

château de Viry-Chatillon, a été vendu par l’Etude Tajan le 16 octobre 1997 sous la lettre L.

Voir la reproduction.

230. Bibliothèque en placage d’acajou flammé. Elle

ouvre à deux portes vitrées en haut et présente

deux vantaux en bas. Base moulurée formant

plinthe.

XIX e siècle.

(quelques restaurations d’entretien).

Elle présente dans sa partie supérieure les inscriptions

en application : « Théâtre Poésie ».

Haut. : 2,57 - Larg. : 1,59 - Prof. : 0,48 m

20 000 FF - 3 050 €

Voir la reproduction en couleurs, page 47.

230

232. Table à ouvrage de forme mouvementée en placage de palissandre marqueté d’oiseaux et branchages

fleuris en sycomore dans des encadrements de filets de buis. Elle ouvre à un abattant foncé

de glace découvrant divers casiers. Pieds cambrés.

Epoque Napoléon III. (quelques restaurations et manque un sabot).

Haut. : 0,70 - Larg. : 0,50 - Prof. : 0,36 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

54

55


TAPIS ET TAPISSERIE

233 238

233. Tapis au point de forme rectangulaire à décor polychrome de bouquets fleuris dans des réserves

mouvementées sur fond crème ou rosaces crème et bleu turquin sur fond crème ou bleu. La bordure

rapportée ornée d’une frise de branchages fleuris et feuillages polychromes sur fond crème.

Style Napoléon III. (quelques accidents).

4,45 x 3,93 m 15 000/20 000 FF - 2 250/3 050 €

Voir la reproduction.

234. Tapis de forme rectangulaire à décor de fleurs de lys et rinceaux feuillagés dorés ou rose sur fond

lie-de-vin. La bordure à frise de fleurs de lys et rinceaux dans des réserves cerise sur fond crème.

Seconde moitié du XIX e siècle.

2,62 x 2,30 m 6 000/8 000 FF - 900/1 200 €

235. Tapis au point de forme rectangulaire à décor polychrome de rosaces et losanges dorés sur fond

tête-de-nègre. La bordure à trois galons d’encadrements à frise de branchages fleuris et rosaces

sur fond tête-de-nègre et doré.

4,90 x 3,90 m 20 000/30 000 FF - 3 050/4 550 €

236. Garniture de fauteuil en tapisserie au point à branchages fleuris polychromes sur fond crème. Elle

comprend le dossier, l’assise et les deux manchettes.

XVIII e siècle. (quelques usures et restaurations). 3 000/4 000 FF - 450/600 €

237. Petit tapis du Caucase de forme rectangulaire à décor de motifs géométriques crème et lie-de-vin

sur fond bleu.

(quelques accidents et restaurations).

1,63 x 1,06 m 1 000/1 500 FF - 150/225 €

238. Tapis d’orient de forme rectangulaire à décor de losanges et motifs stylisés bleu et brique sur fond

beige. Le contrefond orné de motifs stylisés beige. La bordure à trois galons d’encadrements sur

fond brique ou bleu-nuit. (usures et accidents).

4,70 x 3,43 m 8 000/10 000 FF - 1 200/1 500 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

Voir la reproduction.

239. Tapis d’orient à décor au centre d’une rosace stylisée et motifs géométriques bleu-nuit, rose et

crème sur fond bleu turquin. La bordure à cinq galons d’encadrements ornés d’une suite de motifs

stylisés bleu-nuit, rose et crème sur fond bleu turquin. (usures, accidents et taches).

4,86 x 4,11 m 4 000/5 000 FF - 600/750 €

Provenant d’une propriété du XVIII e siècle d’Ile de France.

240. Tapis persan rectangulaire à décor de motifs géométriques, rosaces et croisillons polychromes sur

fond bleu nuit. La bordure à trois galons d’encadrements à motifs stylisés sur fond brique et bleu

ciel. (usures et restaurations).

5,00 x 2,28 m 3 000/4 000 FF - 450/600 €

241. Tapis chinois à décor polychrome de grecques, vases fleuris, branchages fleuris et papillons sur

fond bleu. La bordure à quatre galons d’encadrement ornée de guirlandes de fleurs sur fond moutarde

et bleu. (quelques usures et accidents).

3,07 x 2,68 m 1 500/2 000 FF - 225/300 €

242. Petit tapis Boukkara de forme rectangulaire à décor de motifs géométriques bleu-nuit et crème sur

fond vieux-rose. Trois galons d’encadrements.

1,38 x 1,01 m 800/1 200 FF - 120/180 €

56

57



ORDRE D'ACHAT / ABSENTEE BID FORM

OBJETS D’ART & BEL AMEUBLEMENT DES XVII e , XVIII e ET XIX e SIÈCLES

PARIS - HÔTEL DROUOT SALLES 5 ET 6 - MERCREDI 24 OCTOBRE 2001 À 14 H 15

NOM ET PRÉNOM / NAME AND FIRST NAME

ADRESSE / ADDRESS

TÉL / PHONE

PORTABLE / MOBILE

FAX

RÉFÉRENCES BANCAIRES (SI L'ENCHÉRISSEUR N'EST PAS CONNU DE L’ETUDE TAJAN) / BANK REFERENCES (IF BIDDER IS UNKNOWN TO ETUDE TAJAN)

LOT N O

DESCRIPTION DU LOT

LOT DESCRIPTION

* LIMITE EN FRANCS FRANCAIS

TOP LIMIT OF BID IN FRENCH FRANCS

243

243. Tapisserie de forme rectangulaire représentant un épisode de roman médiéval et figurant une jeune

femme vêtue dans le goût de l’Antique, une couronne dans la main de droite, assise dans un char

cantonné de personnages tenant des palmes. Dans la partie gauche, une licorne dans une perspective

d’architectures, montagnes et frondaisons. La bordure à couples de personnages, tritons

tenant des cornes, jeunes femmes et centaures, vases de fleurs et fruits et aigle aux ailes éployées

cantonné de dieux de l’Olympe dans un décor rayonnant.

Flandres, fin du XVI e ou début du XVII e siècle. (accidents et restaurations).

Haut. : 3,35 - Larg. : 3,05 m 50 000/60 000 FF - 7 600/9 150 €

Voir la reproduction en couleurs, page 48.

* LES LIMITES NE COMPRENANT PAS LES FRAIS LÉGAUX / THESE LIMITS DO NOT INCLUDE FEES AND TAXES

** RÉSERVÉ À L’ETUDE / FOR ETUDE USE

FRAIS LÉGAUX / FEE ET TAXES

TOTAL ADJUGÉ / TOTAL REALIZED

APRÈS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DES CONDITIONS DE VENTE DÉCRITES DANS LE CATALOGUE, AINSI QUE DES CONSEILS AUX ACHETEURS, JE DÉCLARE

LES ACCEPTER ET VOUS PRIE D'ACQUÉRIR POUR MON COMPTE PERSONNEL AUX LIMITES INDIQUÉES EN FRANCS FRANÇAIS, LES LOTS QUE J'AI DÉSIGNÉS CI-DESSUS.

I HAVE READ THE CONDITIONS OF SALE AND THE GUIDE TO BUYERS AND AGREE TO ABIDE BY THEM. I GRANT YOU PERMISSION TO PURCHASE ON MY BEHALF

THE FOLLOWING ITEMS WITHIN THE LIMITS INDICATED IN FRENCH FRANCS.

TOTAL

DATE

SIGNATURE OBLIGATOIRE / REQUIRED SIGNATURE

58

FAXER À / PLEASE FAX TO ETUDE TAJAN +33 1 53 30 30 31


CORRESPONDANTS EN FRANCE ET À L’ÉTRANGER

RÉGION EST

FRÉDÉRIC GASSER

Cours Albert Schweitzer - 55A, rue du Val St Grégoire - 68000 Colmar

tél +33 3 89 30 14 53

RÉGION SUD OUEST

BERNARD BRUEL

16, rue Saint Julien - 81000 Albi

tél +33 5 63 38 20 28

RÉGION CENTRE

BRUNO PERRIER

Avenue du Clos Mouron, BP85 - 71700 Tournus

tél +33 3 85 51 13 59

BELGIQUE

PHILIPPE SAINT

Rue Coppens, 3 - 1000 Bruxelles

tél +32 2 511 64 27

PRINCIPAUTÉ DE MONACO

ART MONACO S.A.

Le Vallespir - 25, boulevard du Larvotto - MC98000 Monaco

tél +377 93 50 73 15

SUISSE

CATHERINE NIEDERHAUSER

8, rue du Grand Chêne - 1003 Lausanne

tél +41 21 312 98 18

147

More magazines by this user
Similar magazines