Spéciaux: - Transport Journal

transportjournal.com

Spéciaux: - Transport Journal

pour leTransport

International

ITJJournal

11 ·12 | 15 mars 2013

www.transportjournal.com

ÉDITION FRANÇAISE

(également disponible en

anglais etenallemand)

Spéciaux:

France

Supplément

Benelux 29

Port de Marseille

Croissance

àcontre-courant 14

Airbus et Boeing

Annulations

et commandes 18

La route vamieux

Transport Market Monitor

voit des signes positifs 24


jets.

rdé

ugge

M.

son

de t

re au

go de

bien

année

en. A

mois,

Photo: Photo: thinkstock thinkstock

me arunion

ses 70

trafic

grâce

mantes.

ouvert

tinental

les im-

nouveau pr

oduit

aux Pays-Bas

Airlin

es de sert

souvent Bru

e les

31

iège vise

eur pharma

ceutique

32 Les scoopèrent

avec Anve

Ro terdam plus de traf

dal avec l

Photo: thinkstock

Photo: thinkstock

Journal pour leTransport International 11-122013 L’essentiel

3

Le Beneluxetlaconjoncture

Une porte vers l’Europe

Grâce àleur force traditionne le, les nations commerciales que sont les Pays-Bas, la

Belgiqu et le Luxembourg ont assez bien traversé lacrise. Ce qui leur manque, c’est une

perspective de redressement conjoncturel et la capacité àréalise rapidement des projets.

Selon le Logistics Performance Index

2012 de la Banque mondiale, les Etats du

Benelux figurent parmi les plus forts. Les

Pays-Bas occupent actue lement lerang

5, la Belgique le 7 e et le Luxembourg le

15 e rang. Malgré leur tai le peu importante,

les Pays-Bas sont par exemple la

sixième pui sance économique del’UE.

Les portes d’entrée classiques vers lemarché

européen se sont avérées robustes en

2012: Ro terdam, le plus grand port du

continent, atraité 310 M. de tàl’entrée

et 131 M.detàlasortie, soit respectivement

+0,4% et +4,5%. L’aéroport

d’Amsterdam Schiphol –dont le volume

de fret aérien annuel étaitinférieurde8%

àcelui de 2011 –aterminél’année parson

mei leur trimestre (380000 t) et adonc

déma ré avec optimism en2013.

La Belgique n’a pas à se cacher de

son voisin du nord. Le port d’Anvers a

enregistré un résultat presque stable en

2012, soit 184 M. de tdefre transbordé

(–1,6%). Le port belge de Zeebrugge

garde lui au si le bon cap. Avec 1,2 M.

d’unités ro-ro en 2012, ilaprouvé son

importance dans ce secteur. 44 M. de t

de fret en 2012 co respondent en outre au

niveau d’avant-crise. Le secteur cargo de

l’aéroport deBruxe les, Brucargo, abien

tiré son épingle du jeu malgré une année

globalement faible pour le fret aérien. A

raison de 40000 tenmoyenne par mois,

ses résultats étaient stables.

Le Luxembourg s’est établi comme arrière-pays

des Etats membres del’union

douanière. Ce te dernière fêtera ses 70

années d’existence en 2014. En trafic

marchandises, il marque des points grâce

àdes liaisons fe roviaires performantes.

En septembre 2012 ad’ai leurs été ouvert

un nouveau chapitre intercontinental

avec une liaison vers Trieste pour les importations

etexportations turques. Donc

BENELUX

30 CEC: nouveau pr

oduit

aux Pays-Bas

31 Austrian Airlin

es de sert

plu souvent Bruxe les

31 L’aéroport deL

ge vi

le secteur pharmaceutique

32 Les ports russe

opèrent

avec Anvers

32 Ro terdam pour

plus de trafic

intermodal avec ’a rière-pays

30 CEC: nouveau produit

aux Pays-Bas

31 Austrian Airlines de sert

plu souvent Bruxe les

31 L’aéroport deLiège vise

le secteur pharmaceutique

32 Les ports ru ses coopèrent

avec Anvers

32 Ro terdam pour plus de trafic

intermodal avec l’a rière-pays

Le Benelux abesoin denouve les impulsions.

tout va très bien? Non, larégion logistique

Benelux n’a pas ét épargnée par la

crise. En plus del’intervention de l’Etat

luxembourgeoisenfaveurdeCargolux, il

afa lu cinq ans pour le premier coup de

pioche del’Eurohub sud àBe tembourg.

ARo terdam, c’est seulement au terme

de réclamations, notamment du secteur

fluvial, que l’on s’est enfin ataqué aux

problèmes decapacité avec la Maasvlakte

I. Le secteur belge du transport etdela

logistique s’est, lui, étonamment bientiré

de la crise nationale 2010/2011.

Christian Doepgen

Spéciaux dans ce numéro

FRANCE

11·12 | 15 mars 2013

Édition française

France

Supplément

Benelux 29

Le trafic conteneurisé 12

Ottmar Gast, porte-parole de la direction deHamburg

Süd, évoque dans une interview l’état actuel

de la navigation conteneurisée et les perspectives

àlong terme.

Les aéroports fret européens19

En janvier, le volume de transbordement defret

aconnu une évolution positive sur les aéroports

européens, lapremière depuis des années. Les

sites hors UEont une longueur d’avance.

La logistique du pain 22

La logistique produits alimentaires doit relever

des défis particuliers. La boulangerie industrielle

Ankerbrot deVienne approvisionne chaque jour

plus de 100 propres succursales etlecommerce

de détail.

5 Editorial

7 People &Companies /Marché del’emploi

10 Navigation &Ports

10 Maersk réalise unbénéfice en 2012

11 Les flottes des carriers

14 Marseille-Fos fait mieux

16 Taux de fret conteneurs endents de scie

17 Trieste veut promouvoir lefluvial

18 Trafic aérien

18 Bon démarrage pour Fraport Cargo Services

18 L’éternel duel des avionneurs

19 Finnair sous pression

20 Expédition &Logistique

20 Automates colis pour la Suisse

21 Dentressangle sedéploie enEspagne

21 DSV est satisfait dubilan

23 NV Logistics certifiée GDP

24 Transport routier/Intermodal

24 Transport Market Monitor pour l’Europe

24 La Thaïlande mise sur le trafic ferroviaire

26 IT/Logiciels pour lalogistique

26 Applis pour la gestion de parcs

27 Mieux gérer les créneaux horaires

28 Emballage

28 Thermo-emballage pliable

34 Echos des régions

34 Europe de l’Est

35 Pays nordiques/ Pays Baltes

36 Europe centrale

37 Divers /Impressum

38 Des choses de la vie /Liste des annonceurs

Couverture: cargo au port de Rotterdam

Photo: thinkstock


Journal pour leTransport International 11-122013 Editorial

5

Chère lectrice, cher lecteur,

Alors que les chefs d’Etat etdegouvernement de l’UE sont

encore occupés àappliquer les plans desauvetage de la

Grèce, voilà que l’île méditerranéenne de Chypre risque de

faire faillite. Lasituation n’est guère meilleure enMéditerranée

occidentale où quelque 500 salariés des palais royaux

espagnols envisagent l’impensable, àsavoir faire grève. Il

n’y ad’ailleurs pas que des jardiniers, chauffeurs, maîtres

d’hôtel etcuisiniers qui protestent contre des réductions

salariales et un allongement des horaires detravail, d’autres

métiers paraissant plus archaïques sont aussi représentés tels

que des garçons d’écurie et porteurs dehallebardes. En tant

que garde suisse, ces derniers marquent également l’image

d’un quartier romain où alieu actuellement leplus grand

chamboulement. Je pense bien sûr au Vatican et non pas à

la nouvelle tentative de Silvio Berlusconi de reconquérir le

Palais Chigi, lesiège duPrésident du conseil des ministres.

Quelques jours après les élections législatives, onaeneffet

appris, le 28 février, que non seulement l’Italie, mais aussi la

«ville etl’univers» n’ont plus de dirigeant.

Il est probable que nous connaîtrons le nom du nouvel

évêque de Rome, titre duchef del’église catholique romaine,

avant celui du nouveau chef du gouvernement italien. Même

si les cardinaux sont cloîtrés assez longtemps dans lachapelle

Sixtine pour élire lesuccesseur de Benoît XVI, certains signes

permettent d’espérer que le déclin de l’Occident n’est pas

pour tout de suite. En se retirant de ses fonctions, le dernier

Pape n’a-t-il pas pris une décision «moderne»?

Le pouvoir d’improvisation des Italiens fait lui aussi partie

deces signes. Malgré ledéferlement decroyants et de

médias, il permet d’organiser le marathon de Rome (un des

plus grands dumonde) dans les rues de la ville sainte, et ce

comme prévu le 17 mars. Rappelons que les organisateurs

du dernier marathon de New York ont capitulé face àun

ouragan. Prochain point encourageant: l’indice boursier se

trouve sur une vague record non seulement

dans les métropoles financières

mondiales, mais aussi àMilan, Madrid

et Athènes oùles bourses flambent.

Un supplément France ajouté à

ce numéro vous informera sur la

situation dans cepays. Je vous

souhaite bonne lecture!

Andreas Haug

Rédacteur trafic aérien


6 People &Companies Journal pour leTransport International 11-12 2013

Europe

P. Albarelli rejoint Agility

Pietro Albarelli est nouveau directeur

d’Agility pour larégion Europe duSud.

Hormis l’Italie, oùilcommencé enqualité

de CFO d’Agility, l’Espagne et le Portugal Pietro Albarelli

ainsi que les pays d’Europe centrale Slovénie,

République tchèque, Hongrie, Slovaquie,RoumanieetAutricherelèventdésormais

de son

ressort. P. Albarellitravaille depuis 20 anspourAgility et

sesprédécesseurs.Ces troisdernières années,ilaoccupé

le poste deCFO pour la région Europe du Sud.

H. Mehdorn àlarescousse du BER

HartmutMehdorn, CEO de longue date de DB Deutsche

Bahn et jusqu’àlafin 2013 présidentducomitédirecteur

d’AirBerlin,est le nouveauCEO du projetaéroportuaire

Berlin­Brandenburg (BER). La recherche d’un successeur

àRainerSchwarz,son prédécesseurlicencié, adurédeux

mois. La nominationaété confirméepar le ministre des

Transports, Peter Ramsauer. L’ouverture du grand aéroport

de Berlin, reportée àplusieurs reprises depuis la fin

2011, devrait avoir lieu en2014 après la suppression de

nombreuses malfaçons.

Photo: Agility

Vincent Pelletier

LH Cargo mise sur la continuité

Le conseil desurveillance deLufthansa Cargo AGa

prorogé prématurément le mandat de président dudirectoire

de Karl Ulrich Garnadt. Cedernier apris en

2011 le relais de Karl­Rudolf Rupprecht. Ilvadonc diriger

Lufthansa Cargo pendant une nouvelle période de

trois ans jusqu’en 2016. K.U.Garnadt, depuis 33ans au

service de la compagnie, aoccupé divers postes. Avant

sa nomination, il était responsable de 2007 à2010 des

secteurs services passagers et gestion de hub ausein du

directoire de Lufthansa traficpassagers.

Photo: Künz

Künz vise la France

Hans Künz GmbH, une société familiale

autrichienne qui exerce ses activités dans la

construction de portiques, acrééleposte de

chef d’équipe soutien commercial dans les

pays francophones. VincentPelletier occupe

ce postedepuislafin 2012.LeFrançais, qui

habite depuis 16 ans enAutriche, vient de

Liebherr Maritime où il atravaillé surlesegment

grues portuaires etgerbeurs de conteneurs

dans les régions Benelux, Moyen­

Orient et Afrique. Chez Künz,ilsoutientles

ventes de portiques àconteneurs, portiques

spéciaux et ponts roulants à électrolyses

dans les pays delangue française.

Chassé-croisé chez DSV

Harald Schefft, directeur de DSV Solutions

Allemagne, est depuis le 1 er mars

membre deladirection du groupe danois

DSV Solutions A/S. Directeur régional, il

est responsable del’Espagne, delaFrance,

de la Rép. tchèque etdelaSuisse. Il participe

aussi audéveloppement stratégique

et organisationnel. Alamême date, Søren

Schmidt est devenu CEO du département

DSV Road Holding. Depuis 1995 chez

DSV, il était endernier COO deRoad,

avant que Jens Bjorn Andersen, CEO de

DSV, ne lui confietoute la responsabilité.

Harald Schefft

Photo: DSV Solutions

Kühne+Nagel enquête d’un CEO

Le CEO du groupe Kühne +Nagel, Reinhard Lange, va

se retirerdeses fonctionspourraisons de santéaveceffet

au 7mai 2013. Ilrestera toutefois conseiller de la société

jusqu’à lafin de l’année. Karl Gernandt, président du

conseil desurveillance deKühne +Nagel International

AG, se chargera àtitre intérimaire des fonctions de

R. Lange auniveau dumanagement. La société, qui a

qualifié cette nouvelle de«surprise», estime que larecherche

d’un nouveau CEO pourrait durer jusqu’à la

findel’année 2013. R.Lange, qui aprésenté le 4mars

àZurich les résultats 2012 dugroupe Kühne &Nagel,

a évoqué une décision personnelle raisonnable prise

«envers etcontre son propre égo.»


Journal pour leTransport International 11-122013 People &Companies

7

DFDS Seaways promeut J.-C. Charlo

Jean­Claude Charlo aété nommé directeur France et

Méditerranée de la danoise DFDS Seaways.Ilest responsabledelaliaison

Marseille­Tunis, de cinq sitesenFrance

et d’un bureau commercial enEspagne.

Nouveau DGàMoscou

Air Charter Service (ACS) adésigné Azat

Mulgimov directeur général de la succursale

deMoscou. Placé sous les ordres

directs dugérant d’ACS, Tony Bauckham,

il aété ces cinq dernières années directeur

commercial etmembre dudirectoire dela

ligne fret charter russe Aviacon Zitotrans.

Il étaitsurtoutchargédes ventes et du marketing.

Précédemment, A. Mulgimov était

directeurd’une maison d’expédition russe.

Un CEO pour DHL Freight

Depuis le 1ermars, DHLFreightest dirigé en Allemagne

par Jeroen Eijsink. Ilest placé sous les ordres d’Amadou

Diallo, global CEO DHL Freight, qui occupait ceposte

àtitre intérimaire. J. Eijsink était endernier CEO von

DHL Freight auBenelux et au Royaume­Uni.

Proche-Orient

Le patron de la CTN

est nommé ministre

Jamel Gamra, président de la Compagnie

Tunisienne de Navigation/CTN, est depuis

le 8mars ministre duTourisme du

nouveau gouvernement tunisien. Fondée

en 1959, laCTN est spécialisée dans le

transport méditerranéen de vracs. En plus

de passagers, elle achemine enmoyenne

250 M.detdefret par an et 25000 TEU.

Azat Mulgimov

Jamel Gamra

Photo: ACS

Photo: ITJ/CTN

Jim Barber, Dan Brutto

Amérique

WPS International remanie

JimBarbersuccéderaenmai 2013 àDan Brutto au poste

de président UPS International. Actuellement président

d’UPS Europe, Moyen­Orient et Afrique, et membre de

la direction globale du groupe, iltravaille depuis 1985

pour UPS, notamment comme CFO UPS Europe.

Nouveau CEO Swissport Argentine

Swissport International apromu Marcela Gaboda CEO

de Swissport Argentine. Entrée enfonctions le 1 er mars,

elle acommencé sacarrière chez Intercargo, avant de

travailler pour Swissport GBH Peru et Avianca Airlines.

USA Truck change depatron

Photos: UPS

USA Truck anommé John Simone nouveau président

et CEO. Son prédécesseur Cliff Beckham arepris ses

anciennes fonctions de CFO.

(nau)

Nouvelle adresse

SAL Heavy Lift GmbH

Brooktorkai 20

D–20457 Hambourg

Tél.: +49 40 380 380 0

Fax: +49 40380 380 600

Mail: sal@sal-heavylift.com

www.sal-heavylift.com

Independent International Freight Forwarding &

Logistics &Logistics Experts Specialists at your disposal

at your disposal in the European in 21 European Countries Countries

E-mail: info@ifa-forwarding.net

e-mail: info@ ifa-forwarding.net

|www.ifa-forwarding.net

www.ifa-forwarding.net

AUSTRIA | BELGIUM | BULGARIA | CZECH REPUBLIC | DENMARK

AUSTRIA ESTONIA –BELGIUM | FINLAND –BULGARIA | FRANCE | GERMANY -CZECH REPUBLIC | GREAT BRITAIN –DENMARK | GREECE

ESTONIA HUNGARY –FINLAND | IRELAND –FRANCE | ITALY –GERMANY | LATvIA | LITHUANIA –GREAT BRITAIN | MALTA

HUNGARY NETHERLAND –ITALY | NORWAY –NETHERLAND | PORTUGAL –NORWAY | POLAND –POLAND | ROMANIA –ROMANIA | SLOvAKIA

SWEDEN

SLOvENIA

–SLOVENIA

| SPAIN |

–SPAIN

SWEDEN

–SWITZERLAND

| SWITZERLAND

–TURKEY

| UKRAINE


Journal pour leTransport International 11-122013 People &Companies

Asie-Pacifique

Nouveau bureau

en Australie deMartin Bencher

Le groupe danois Martin Bencher ouvre unnouveau

bureau àSydney enAustralie. Selon son chief executive

officer, PeterThorsoe Jensen, il réagit ainsiàlademande

croissante enAustralie.

Josefin Ahlgren, ancienne managerqualité de Martin

Bencher, prendladirection du nouveausite. Depuis plus

de sept ans auservice du groupe, elle anotamment mis

sur pied lasuccursale deStockholm.

Johannes Nicolin

Photo: AAE

Félicitations

Distinction européenne

La Communauté européenne durail (CER)

et l’Union des industries ferroviaires européennes

(Unife) ont remis àBruxelles le European

Rail Award 2013 àJohannes Nicolin.

Directeur technique d’AAE Ahaus Alstätter

Eisenbahn AG, il aeuceprix doté de10000

EUR pour saparticipation au développement

de wagons de chemins defer innovants, en

particulier pour leur utilisation en trafic intermodal.

Avant derejoindre AAE en1995, J. Nicolin était directeur

du développementdumatérielroulant du constructeur

de wagons Talbot àAix­la­Chapelle (Allemagne).

9

Autocritique et rayons de soleil

C’est avec des sentiments mitigés que les

trois groupes logistiques Kühne+Nagel,

DHL etPanalpina lancent uncoup d’œil

sur l’année passée etsur 2013.

Les dirigeants de grands groupes ne

sont pas obligatoirement connus pour

s’exprimer franchement. Ces jours­ci,

il n’y apas eu de manque en discours

directs et francs. Karl Gernand, président

du conseil d’administration de

Kühne+Nagel, adéclaré au cours de la

présentation du bilan annuel mi­figue,

mi­raisin de2012, qu’au «niveau interne

nous avons perdu lamaîtrise des coûts.»

Et d’ajouter: «Cela adonné un coup à

l’image que nous avons de nous­mêmes».

Monika Ribar, CEO de Panalpina,adressé

le bilan2012enévoquantdes «résultats

insatisfaisants» et en qualifiant même le

fret aérien, principal moteur entermes

de chiffre d’affaires, d’«enfant fragile».

Même le président ducomité directeur

de Deutsche Post DHL, Frank Appel,

qui s’est montré extrêmement satisfait du

quatrième trimestre 2012 très fort, adéclaré

àpropos de2013 que l’on s’attend à

«un premier semestre très difficile». Avec

toutes ces zones d’ombre d’où pourraient

bien venir quelques rayons desoleil?

Programmes de réduction des coûts

La direction de Kühne+Nagel a expliqué

qu’elle n’espère plus le soutien d’un

redressement conjoncturel. Des mesures

de baisse des coûts ont donc été décidées

tant au niveau deseffectifs quepar le biais

d’un «location masterplan» au niveau des

installationsdelalogistiquecontractuelle

(–30). La rationalisationdel’organisation

régionale, un concept «shared services»

pour les activités back­office centralisées

avec des sites àbas salaires àBelgrade

(Serbie),àSan José (Californie) et en Asie

ainsi que l’introduction de l’outil TISea­

Airlog sont les pierres angulaires du programme.Kühne+Nagel

compte atteindre

ainsi son objectif de rendement àmoyen

terme de1milliard de CHF par an.

Même son de cloche chez Panalpina.

L’entreprise fait également des provisions

pour unenouvelleréduction deseffectifs.

Hormis le changement de la structure

actuelle de l’entreprise, il est aussi prévu

de se séparer declients dont les ordres ne

paraissent pas assez rentables. Le secteur

logistique devrait croître dans certaines

niches choisies.

L’avenir est loin àl’Est

En plus de ces réactions défensives, ily

aégalement une tendance générale très

claire.«Follow thesun!»,c’est ainsique K.

Gernandt arésumé lastratégie générale

consistant àaccroître les propres activités

sur les marchés lucratifs de la région

Asie­Pacifique, àprofiter des impulsions

africaines depuis les pays arabes et à

maintenir les activités enEurope dans le

meilleur des cas àunniveau stable. DHL

mise aussi sur le marché USoùlesecteur

CEC adéjà«fourni en 2012 unecontribution

notable àl’évolution réjouissante de

la marche des affaires.» Christian Doepgen

Transporteur für Europa

+49 6867 500

www.fixemer.com


10 Navigation &Ports /Terminals Journal pour leTransport International 11-12 2013

Signal positifduleader delabranche

Maersk Line est sortie du rouge

Le groupe A.P. Møller-Maersk aclôturé l’exercice écoulé sur un résultat positif. En réalisant unbénéfice d’environ 4milliards d’USD,

le groupe danois anon seulement dépassé son résultat de2011 (3,4 milliards), mais aaussi fait mieux que les pronostics de novembre

2012 (3,7 milliards). L’excédent d’exploitation est néanmoins retombé à59milliards d’USD contre 60,2 milliards d’USD en 2011.

Le groupe Maersk aréalisé un bénéfice

en 2012 malgré une baisse del’excédent

d’exploitation.C’est dû en particulieraux

deux moteurs que sont Maersk Line et

l’exploitant de terminauxAPM Terminals

(APMT). Lerésultat montre clairement

le rôle important que ces deux champs

d’activité jouent encore pour le groupe,

et ce en dépitdel’environnement défavorable.

Maersk Line aréalisé l’année dernière

unbénéfice net de 461 M.d’USD,

àcomparer àune perte de553 M. d’USD

au cours de l’exercice précédent. C’est un

résultat réjouissant indiquant clairement

queleleaderdumarchéasus’adapter aux

nouvelles conditions. Des mesures telles

que leslow steaming, le déchirage oule

désarmement devieux tonnage ainsi que

les économies de carburant etlaréduction

des fréquences dans denombreux

secteurs (par exemple vers l’Extrême­

Orient) ont porté des fruits. S’y ajoute

que lasociété afait des économies considérables

concernant les effectifs du siège

social.

Pour APMT, l’année 2012 aégalement

été positive. L’exploitant de terminaux a

fait part d’un bénéfice de723 M. d’USD.

Le volume de transbordement de conteneurs

agrimpé de6%à35,4 M.deTEU.

Atitre de comparaison: le taux de croissance

moyen delabranche aété de 4%

pendant cette période.

L’évolution des taux de fret pendant

l’annéeencoursestactuellementlagrande

inconnue.MaerskLineacertesenregistré

en 2012 une augmentation moyenne des

taux d’environ 2%etvient, enjanvier, de

majorer ses taux pour conteneurs reefer

de parfois pas moins de 30% (!), mais on

peut se demander si le marché acceptera

ces hausses de façon durable. Les taux de

fret maritimes vont certainement demeurer

volatils pendant l’année encours.

L’offre detonnage sur lemarché joue

bien évidemment un rôle important en

matière dedéveloppement des taux. En

2012,MaerskLineaaccru sa propre flotte

pour la faire passer à2,6 M. de TEU, ce

qui correspond àune hausse de 4%. Un

L’«Emma Maersk» est immobilisé depuis février àlasuite d’une avarie.

pote­parole de la société asouligné que

cette hausse sera compensée, tout au

moins partiellement, par une réduction

du tonnage affrété.

Focus sur les marchés de croissance

Pendant l’année en cours, le groupe

Maersk continue de miser sur sa stratégie

consistant àseconcentrer sur les

marchés de croissance. L’utilisation des

navires Sammax etWafmax rend surtout

les secteurs de trafic vers l’Amérique du

Sud etl’Afrique de l’Ouest intéressants

pour Maersk Line.

Après lareprise couronnée desuccès

d’un terminal àGöteborg (Suède) et la

mise en service du JadeWeserPort en

Allemagne, APMT se concentre désormais

sur des investissements dans des

terminauxrussesetlatino­américains. En

Russie, l’exploitant de terminauxaacquis

unepartde37,5% de Global PortsInvestments

PLC. Denouveaux projets de terminaux

sont d’ores etdéjà encours entre

autres àLazaro Cardenas (Mexique) et

Ningbo en Chine. Il est enoutre prévu

d’agrandir Apapa TerminalsauNigeria et

de construire un nouveau port àl’ouest

de Lagos. Fin février, APMT aenoutre

annoncé qu’elle prévoit de construire

l’Aegean Gateway Terminal au nord

d’Izmir en coopération avec l’exploitant

portuaire turc Petkim.

Bien positionné

Le groupe va poursuivresastrictemaîtrise

descoûts pendantl’exerciceencours.Les

pertes financières qu’entraînera l’avarie

de l’Emma Maersk tombent donc particulièrement

mal. Rappelonsque ce navire

de classe Eaété endommagé début février

dans le canal deSuez par une voie d’eau

dans sa machine via le tunnel du propulseur

arrière. Ilvaprobablement être

immobilisé pendant plusieurs mois. Le

groupe prévoit néanmoins de réaliser un

taux de croissance en2013. Avec un taux

de propres capitaux d’environ 53% etdes

réserves de liquidités de 13,6 milliards

d’USD, il s’estime en effet bien positionné

pour opérer dans un environnement

difficile.

Antje Veregge

www.maerskline.com

Photo: Maersk


Journal pour leTransport International 11-122013 Navigation &Ports /Terminals

11

Groupe Hamburg Süd

Le point sensible sont les navires

Ottmar Gast, porte-parole de la direction dugroupe Hamburg Süd, aévoqué, au cours d’une manifestation duPropeller Club Port of

Basel, la situation actuelle du marché etles défis que doit relever lanavigation conteneurisée. Jutta Iten aprofité de l’occasion pour le

questionner sur lefutur développement delabranche.

«La marche des affaires est marquée par

le fait que les clients souhaitent payer

le prix le plus avantageux possible pour

le transport de conteneurs.» C’est ce

qu’Ottmar Gast aprécisé dès ledébut de

son intervention. Les acteurs du marché

sont donc obligés de proposer des prix

compétitifs, ce qui est uniquement possible

silecarrier aune certaine taille. A

l’aide d’un graphique, il amontré que le

classement des 20premiers armements

de trafic conteneurs du monde aucours

dessix dernièresannéesn’a pasfortement

changé. Les trois premiers – Maersk,

Mediterranean Shipping Company et

CMA CGM –sont les mêmes, mais leur

avance par rapport aux autres concurrents

ainsi que leurs parts demarché ont

augmenté.Danslereste du classement,il

yaeuquelques changements. Hamburg

Süd est passé du17 e au 12 e rang alors que

Hapag­Lloyd apar exemple maintenu sa

position. «Il est intéressant de constater

que pendant les années analysées il n’y

aeunifusion nifaillite decarriers», fait

remarquer O.Gast.

Ralentissement delacroissance

La crise est arrivée brusquement au

cours du troisième trimestre 2008 alors

que tout semblait encore pour lemieux.

Après une mauvaise année 2009, il ya

eu pendant quelques mois une amélioration

«artificielle» en 2010. Depuis, la

branche souffre de nouveau desurcapacités

etduprix élevé du carburant. «Ce

qui nous inquiète, c’est que la branche

continue de souffrir.En2013, la capacité

va probablement croître plus fortement

que lademande», explique O. Gast.

La fin brutale de la croissance

La croissance démesurée enregistrée

par le passé était due essentiellement

àdeux facteurs. Primo, certaines marchandises

n’étaient pas transportées

en conteneurs, mais par des navires

network.

Use our connections toyour advantage.

conventionnels. Depuis, cela a changé

fondamentalement. «Aujourd’hui,

nous transportons pratiquement tout

en conteneurs, même ducuivre envolumes

importants.» Secundo, larépartition

du travail, qui aralenti depuis à

l’échelle mondiale. Cela ne devrait pas

changer àl’avenir, d’autant plus qu’il y

adenouveau une légère tendance àla

commande de bâtiments neufs, etceen

dépit des risques desurcapacité. Explication:

des prix moins élevés combinés

àune efficacité croissante des navires

neufs enmatière d’exploitation.

Le problème des taux

La surcapacité a bien évidemment un

impact sur les taux de fret. Même sices

derniers se sont légèrement améliorés, le

prix de soutageaénormémentaugmenté

entre­temps et continuera de grimper

fortement pendant ces prochaines années,notamment

en raison desnouvelles

réglementations sur l'utilisation obligatoire

decarburants àteneur ensoufre

réduite. Parrapportaux coûtsduproduit

fini, les coûts detransport sont encore

peu élevés. Cela ne change rien aufait

que les acteurs du marché continuent de

faire baisser les taux enproposant un

prix moins élevéque lesconcurrentsafin

d’attirer des clients. L’objectif étant de

remplir les navires et d’accroître lapart

de marché. «Tant que lasurcapacité persistera,

il sera probablement impossible

de pousser les armateurs àuncomportement

rationnel», ajoute Ottmar Gast à

ce propos.

www.hamburgsud.com

Asuivre page 12

Le Top 20des carriers en février 2013 entermes deflotte (en 1000 TEU)

Part des coûts detransport dans leprix devente

1. APM-Maersk 2580 15,7%

2. MSC 2248

3. CMA CGM 1392

4. COSCO 721

5. Evergreen 721

6. Hapag-Lloyd 632

7. APL 590

8. Hanjin 580

9. CSCL 563

10. MOL 509

11.OOCL 455

12. HSDG 424

13. NYK 413

14. Yang Ming 359

Capacité delaflotte existante

15. KLine 353

16. Hyundai 352

17. ZIM 324

18. PIL 301

19. UASC 272

20. CSAV 259

0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 2000 2200 2400 2600

Part de marché dans la

capacité totale*

13,7%

8,5%

4,4%

4,4%

3,9%

3,6%

3,5%

3,4%

3,1%

2,8%

2,6%

2,5%

2,2%

2,2%

2,1%

2,0%

1,8%

1,7%

1,6%

*Capacité totale: 16,4 M.deTEU; part des 20 premiers: 86% Source: AXS-Alphaliner, février 2013

T-Shirts

Prix: environ 12 EUR/pièce

Transport*: env. 3cent./pièce

Part du shipping: 0,24%

Téléviseur

Prix: env. 400 EUR/pièce

Transport*: env. 4,30 EUR/pièce

Part du shipping: 1,1%

Chaussures

Prix: env. 50-125 EUR/paire

Transport*: env. 15cent./paire

Part du shipping: 0,1%-0,3%

Lecteur DVD /Blue-Ray

Prix: env. 150 EUR/pièce

Transport*: env. 40cent./pièce

Part du shipping: 0,3%

*Comprend le transport maritime, lechargement/déchargement, la manutention et l'assurance.

Ne sont pas compris: les droits dedouane etletransport terrestre.


12 Navigation &Ports /Terminals Journal pour leTransport International 11-12 2013

Interview d’Ottmar Gast

Que pensez-vous personnellement de

la situation actuelle?

Le marché va demeurer difficile et la

situation perdurer en matière decapacité

et de fléchissement delademande. Les

époquesdeforte croissancesontrévolues.

Quels sont vos points forts enmatière

de secteur detrafic?

Le point fort est comme jusqu’ici l’Amérique

duSud, puisque presque tous nos

services touchent l’Amérique du Sud. En

d’autres termes, nous relions l’Amérique

du Sudaureste du monde. Noussommes

en outre présents dans le monde entier,

en partie en détenant une part demarché

importante, àl’exception des routes

Asie–Europe etAsie–Amérique du Nord.

Entre l’Europe etl’Amérique duNord,

nous offrons toutefois un nombre limité

de slots.

De nouveaux navires arrivent sur le

marché malgré le risque de surcapacité.

C’est vrai. De nombreux contrats, ou

plutôt la livraison des navires, ont été

reportés. S’y ajoutent denouvelles commandes

portant sur des navires devenus

nettement moins chers etdont les équipements

techniques (slow­steaming etc.)

poussent àl’achat. Chaque armateur, y

compris évidemment Hamburg Süd,

essaie bien sûr d’optimiser les coûts et

il peut s’avérer tout à fait raisonnable

de commander des navires bien que des

unités soient disponibles. Les nouveaux

navires sont eneffet souvent plus avantageux

àl’exploitation que peut­être des

navires affrétés qui ne sont plus le bon

choix dans lasituation actuelle. Enqualité

d’acteur du marché, nous devons parveniràune

situationoptimalecôtécoûts.

Lorsqu’en Amérique duSud nous avons

besoin de navires plus grands et plus

avantageux qu’il est impossible d’affréter

avec letirant d’eau et la part de reefer

exigés, nous sommes donc obligés d’en

construire.

Photo: archives ITJ

Ottmar Gast, porte-parole de la direction du

groupe Hamburg Süd.

L’année dernière, nous avons achevé la

série des dix navires delaclasse «Santa»

(capacité de 7100 TEU). En mai sera

livré lepremier des six bâtiments «Cap

Santa» (9600 TEU, 2100 raccordements

pour conteneurs frigorifiques).Les autres

unitéssuivrontassez rapidementetladernière

devrait être livrée en janvier 2014.

En combinaison avec quatre navires affrétés

de même type, nous allons donc

exploiter dans notre réseau de lignes dix

navires identiques decette taille.

JAHRE

www.saco.de

... wir lieben neue Wege !

NVOCC

Services

worldwide

++ mehr als 200 direkte Destinationen ++ über 400 im Transshipment ++ FCL/FCL u. LCL/LCL ++ Export/Import ++


Journal pour leTransport International 11-122013 Navigation &Ports /Terminals

13

Et les nouveaux navires plus petits

pour le cabotage au Brésil?

Il est vrai que nous faisons construire

quatre navires plus petits enChine, qui

seront alignés comme vous venez de le

dire dans le cabotage au Brésil. Nous

n’avons guère le choix dans cepays: soit

nous yfaisons construire desnavires selon

la législationbrésilienne –cequi estextrêmement

difficile –soit nous importons

des bâtiments flambant neufs construits

ailleurs. La première unité a été livrée

peu avant Noël. Tous les navires neufs

ne vont pas obligatoirement augmenter

le tonnage, mais vont l’optimiser. Nous

rendons eneffet de l’ancien tonnage.

Cela implique certainement de gros

investissements, n’est-ce pas?

En matière decoûts, nous devons être

àlapointe. Si l’on n’est pas le meilleur

en termes de coûts, il est impossible de

survivre. Même àl’heure actuelle, ilest

possible qu’un client paie unpeu plus

pour un bon service, par exemple pour

renoncer au slow­steaming. Mais cette

prime, ou ce «revenu additionnel», est

très limité. Endéfinitive, c’est leprix qui

compte, plus précisément le taux de fret.

Le conteneur est un produit debase facilement

remplaçable. Ilexiste certes des

différences auniveau delaqualité mais,

commedit,leclientn’entient malheureusement

pas suffisamment compte.

Qu’en est-il de la coopération avec

d’autres carriers?

Hamburg Süd aconclu des accords de

coopération avec beaucoup de concurrents.

Nousnesommescertespas membre

d’un des grands groupements tels que

Grand Alliance ouG6, mais nous coopérons

dans certains trafics, par exemple de

l’Asie vers l’Amérique du Sud, avec divers

partenaires, parfois même avec des partenaires

changeants. C’est nécessaire pour

remplir lesgrandsnavires alignéspourdes

raisons decoûts.

Une question prudente: comment envisagez-vous

l’avenir?

(Ottmar Gast aseulement laissé entendre

qu’une fusion avec leconcurrent Hapag­

Lloyd, etles chances de succès d'une telle

mesure, sont des points encore complètement

ouverts).

Nous continuerons bien sûr de travailler

comme s’il n’y avait pas de fusion. Dans

le cas contraire, les deux carriers seront

plus compétitifs que chacun pour soi.

Mis àpart cela, jepense que laconcurrence

continuera comme jusqu'ici. Il y

aura certes régulièrement des périodes

plus positives, mais elles neseront que

de durée limitée.

La tendance ne changera pas: àsavoir

qu’au moindre signe desurcapacité, chacun

cherchera à remplir complètement

ses navires. Lorsque le volume de fret

swissmade.

Revolutionising transportation since 1972.

n’est pas suffisant, le seul moyen d’y

parvenir est par le biais duprix. Tous les

acteurs promettent de faire des efforts,

mais dans la pratique cela ne fonctionne

malheureusement pas jusqu’ici. Il n’y a

qu’une solution: être meilleurs que les

autres entermes decoûts.

Euro-Med Services

TRANSPORT OF ANY TYPE OF VEHICLE, EARTH MOVING EQUIPMENT, FORESTRY PRODUCTS,

STANDARD AND SPECIAL CONTAINERS, PROJECT AND HEAVY LIFT CARGO

Direct weekly service from/to:

• Alexandria • Esbjerg • Malta

• Antwerp • Flushing • Mersin

• Ashdod • Gemlik • Palermo

• Hamburg

• Beirut

• Piraeus

• Izmir

• Bristol (Prby) • Lattakia • Salerno

• Civitavecchia • Limassol • Savona

• Cork • Livorno • Setubal

• Southampton

• Tartous

• Tripoli (Lebanon)

• Tripoli (Lybia)

• Tunis and Rades

• Valencia

• Wallhamn

ANTWERP

Grimaldi Belgium

Tel: +32 35459430

Fax: +32 35414275

HAMBURG

Grimaldi Germany

Tel: +49 40 789707 12

Fax: +49 40 789707 71

NAPLES GRIMALDI HEAD OFFICE

Tel: +39 081 496111 Fax: +39 081 5517401

LONDON

Grimaldi AgencyUK

Tel: +44 207 9305683

Fax: +44 207 8391961

www.grimaldi.napoli.it


14 Navigation &Ports /Terminals Journal pour leTransport International 11-12 2013

Hausse del’emploi au port de Marseille

Un rôle moteur

pour l’économie locale

Même si les années écoulées n’ont pas fait partie des meilleures pour

le secteur maritime, leport deMarseille peut se vanter d’être l’un des

principaux employeurs delarégion Bouches-du-Rhône.

En juillet 2011, le grand port maritime de Marseille comptait 43500

emplois liés àl’activité portuaire, cequi correspond àune hausse de

5% par rapport à2007, soit avant ledébut de la crise économique mondiale.

L’emploi portuaire représente en outre 8%des emplois salariés

privés des Bouches­du­Rhône. Avec une valeur ajoutée de 3,5 milliards

d’EUR, le port et ses entreprises ont fourni pendant la même année

une contribution importante àlavaleur ajoutée de la France, unpays

en difficulté. LaFrance souffre en effet d’un taux dechômage record

d’environ 3,2 M. Les spécialistes s’attendent en outre àune croissance

zéro en 2013. Les pronostics en matière d’emploi sont par conséquent

très mauvais. Il est d’autant plus remarquable que lesecteur maritime

secoué par les crises se distingue des autres secteurs d’activité. Contrairement

àl’ambiance négative régnant actuellement dans la branche, le

port ad’ailleurs annoncé début 2013 une hausse duvolume detransbordement

en2012. Cette évolution réjouissante est surtout due au

En 2012, Fos acontribué au résultat positif deMarseille.

transbordement de conteneurs viaMarseilleFos.Ceport

situé àenviron 50 km de Marseille aenregistré en2012

un taux de croissance notable du volume de conteneurs

de 16% par rapport à2011.

av

www.marseille-port.fr

En bref

Hausse du bénéfice pour OOCL. Orient Overseas (International)

Ltd. (OOIL), basée àHongkong et société mère de la

compagnie denavigation deligne Orient Overseas Container

Line (OOCL), aréalisé en 2012 un bénéfice de296,4 M. d’USD

àcomparer àunbénéfice de 181,6 M.d’USD en 2011.

www.ooilgroup.com

Photo: Port deMarseille-Fos

Extension ducanal de Panama. La Panama Canal Authority

(ACP) aachevé l’aménagement duchenal le long du Cutebra

Cut. Il s’agit d’une étape importante dans le cadre duprojet

d’extension. Les travaux, lancés enmars 2008, étaient considérés

comme difficiles enraison de l’accès aucanal.

www.pancanal.com

Trimodales Containerterminal

Unsere Leistungen für Ihren Erfolg!

Wien Graz Wels Villach

Umschlag

Leercontainerdepot

Containerhandel

Containerreparatur

Trucking

Zollabwicklung

TEL +43 (0) 1727 72 0

Fax +43 (0) 1727 72 26

office@wiencont.com

www.wiencont.com


©2013 C.H. Robinson Worldwide, Inc. All Rights Reserved.

Connectez-vous àdes

solutions

d’approvisionnement

de classe mondiale.

Branchez-vous sur l’un des plus grands réseaux de transport mis en place

dans le monde. Demandez ànos experts en transport de vous proposer des

solutions sur-mesure.

info-europe@chrobinson.com | www.chrobinson.com


16 Navigation &Ports /Terminals Journal pour leTransport International 11-12 2013

Evolution destaux defretspot

Début d’année mouvementé

Les taux defret pour l’axe important

Est–Ouest demeurent volatils. Alors que

janvier paraissait prometteur, ilya

malheureusement euune chute après

les jours fériés.

Selon les estimations del’analyste britannique

Drewry, le World Container Index

(WCI)apoursuivi sa baisse en février.Les

taux de fret spot sur l’axe principal entre

l’Asie et l’Europe du Nord sont retombés

de 2472 USD/FEU (le 7février) à2067

USD/FEU (7mars).

Le mois dejanvier semblait pourtant

prometteur. L’East–West Freight Rate

Index deDrewry, qui tient compte non

seulement delamoyenne pondérée des

taux de fret conteneurs pour des transports

entre l’Asie et l’Europe mais aussi

des trafics transpacifiques ettransatlantiques,

amême atteint son niveau leplus

Source: World Container Index/Drewry

élevédepuisaoût2012grâce àune hausse

de 2,6%. Lacombinaison entre une demandeaccrueavant

le Nouvelanchinois

début février etune réduction des fréquences

aeudel’effet, mais entre­temps

ceteffet s’estestompé.Labaissetraditionnelledelademande

après leNouvelanva

probablement se poursuivre jusqu’à fin

mars. Certains carriers rouvrent en outre

leurs servicessuspendustemporairement.

L’Alliance G6 prévoit même delancer un

service Asie–Europe supplémentaire non

pas enavril, comme prévu àl’origine,

mais dès lemois demars.

av

www.drewry.co.uk

World Container Index: taux de fret conteneurs Shanghaï–Rotterdam (USD/FEU)

4000

3500

3000

2500

2000

1500

1000

500

Avril 12

Mai 12

Juin 12

Juil. 12

Août 12

Sept. 12

Oct. 12

Nov. 12

Déc. 12

Janv. 13

Fév. 13

Mars 13

Cagliari

Cagliari, the centre at Your Service.

ViSit Cagliari Port authoritY

Stand r054

Cagliari International Container Terminal (CICT)

Ready, Steady, Go.

A perfect cross roads in the centre of the Mediterranean,

proven “Just in Time” connections.

Mediterranean Sea

• Extended home port operations toNorth Africa.

• Gateway toSardinia.

• Ready togrow: quickly.

www.contshipitalia.com


Journal pour leTransport International 11-122013 Navigation &Ports /Navigation intérieure

17

Focus sur lesvoies navigables d’Europe centrale

Trieste vise l’est

Le port deTrieste dans le nord del’Italie joue un rôle important comme

hub àconteneurs méditerranéen. Actuellement, la plus grande partie des

conteneurs est acheminée vers l’arrière-pays par voie routière ou ferroviaire.

Lanavigation fluviale nedétient qu’une petite part dans ce trafic.

Les choses pourraient bientôt changer. L’autorité portuaire de Trieste,

qui exploite le port, participe avec effet immédiat àunprogramme de

l’UE pour la promotion des voies navigables etports de mer enEurope

centrale (Inwapo). Trieste touche environ 140000 EUR sur un total de

presque4M.d’EUR constituantlebudget de ce programme. Lesfonds

devraientpermettre àTrieste d’analyser le potentieldutransport fluvial

dans la région ainsi que les points faibles des infrastructures existantes.

Une étude de faisabilité sur leraccordement aux principaux centres

logistiques européens est également prévue. Ils’agira surtout demieux

profiter des capacités jusqu’ici insuffisamment utilisées dans letransport

vers les ports danubiens Vienne, Budapest, Bratislava, Komarno

et Sturovo. Des ports tchèques et polonais de la mer Baltique devraient

également être mieux desservis par le biais des fleuves Elbe, Vistule

et Oder. Leport deTrieste estime que les marchés est­européens sont

particulièrement prometteurs en matière devolume detransport. av

www.porto.trieste.it/

Al’avenir, Trieste compte miser davantage sur le fluvial.

Impact des réductionsdecoûts

Moindre perte pour NOL

Le carrier sud-est asiatique n’a certes pas réussi àsortir

du rouge en2012, mais il atout aumoins réussi àfaire

retomber la perte à419 M. d’USD.

Photo: Port ofTriest

SKILL &

Ship

Agency:

Custom

Broker:

Shipowner:

Depot and

Container

Repair Centre:

EFFICIENCY

Parrapportàlaperte essuyée en 2011,soit478 M. d’USD,

l’armementafaitunpas dans la bonnedirection.Les mesuresderéduction

descoûts appliquéespar NOLdevront

toutefois être maintenues. C’est essentiellement grâce à

deséconomies de carburant, uneoptimisation du réseau

et unehaussedelaproductivitédansles terminauxque le

groupe basé àSingapour aréussi àfaire baisser ses coûts

de 504 M.d’USD en 2012.

APL, la branche navigation deligne du groupe, a

amélioré son résultat de167 M. d’USD, mais atout de

même subi une perte de 279 M.d’USD. Avec une flotte

modernisée et réduite de8%, la compagnie aacheminé

davantage defret qu’en 2011 (+1%). Les taux moyens

d’APL, 1255 USD/TEU, n’ont pourtant pas varié par

rapport àl’année précédente.

Pour 2013,NOL s’attend de nouveauàunenvironnement

difficile, marqué essentiellement par des taux de

fret volatils. Lasociété estime toutefois tenir lebon cap

pour améliorer ses résultats.

www.nol.com.sg

Terminal

Operator:

Logistic

Operator:

Address

P.zza G.Alessi, 2/20

16128 Genova Italy

Phone

+39.010.5361.1

Fax

+39.010.585811

E-mail

finsea@finsea.it

Web

www.finsea.it

DAS RÄDERWERK

DER LOGISTIK

www.ennshafen.at


18 Trafic aérien Journal pour leTransport International 11-12 2013

Fraport Cargo Services

àfond lacaisse

L’année 2013 adémarré sur les chapeaux

de roue pour Fraport Cargo Services

GmbH (FCS). Deux gros clients de

longue date sur l’aéroport deFrancfort

(Allemagne) ont prorogé leur contrat à

long terme etdeux autres grands acteurs

de la branche ont opté pour FCS en qualité

de partenaire pour la manutentiondu

fret.

Un des deux clients existants est Emirates

Skycargo de Dubai (EAU), pour

lequel FCS fait le handling du fret depuis

plus de 25 ans. Au début de l’année, le

contrat encours aété prolongé. «Nous

sommes fiers d’être le partenaire de

handling de cette compagnie aérienne

premium etdelui offrir un service taillé

surmesure»,ont déclaréDiana Schöneich

et AndreasHelfer,gérants de FCS.Les locaux

de Skycargo àFrancfort se trouvent

surl’aireFCS et bénéficient d’unepropre

réception dufret.

Depuis le 1 er février,FCS compte la coréenne

Asiana Airlines parmi ses clients

(cf. ITJ 07­08/2013, page 19). Actuellement

elle travailled’arrache­piedàlamise

en placeduhandlingdefretdeSingapore

Airlines afin de garantir, àpartir du1 er

avril, un passage sans accrocs vers FCS.

SIACargo estun«client importantayant

un gros potentiel», souligne FCS. Lecarrier

offre eneffet des vols fret mondiaux

vers l’Afrique, l’Asie, l’Europe, l’Amérique

duNord etl’Océanie. Pour l’airline

sud­estasiatique,dontlaflottecompte14

avions all­cargo detype B747, Francfort

figure parmi les plus importantes destinations

européennes. S’y ajoute le fret

en soute sur les vols passagers de SIA qui

permet àFCS d’espérer unpartenariat à

long terme avec cenouveau client.

www.fraport-cargo.aero

Nouveaux bureaux d’AMI

La britannique Air Menzies International

(AMI), qui se qualifie elle­même de

«plusgrand grossiste mondialdes secteurs

fret aérien et express», acréé unnouveau

département régional en Inde. Depuis

Mumbai des stations seront créées àDelhi,Chennai,Bangalore

et Hyderabad. Ce

n’est pas une nouvelle station mais des

locaux modernes de 740 m 2 que lasuccursale

AMI de Manchester aouverts le

26 février. www.airmenzies.com

Airbus et Boeing ont bon espoir

Annulations et commandes

L’avionneur européen Airbus amieux démarré l’année que son concurrent USsur lequel

plane pas uniquement l’ombre du Dreamliner. L’Extrême-Orient joue un rôle important

pour les deux: il recèle àlafois denouveaux concurrents et une lueur d’espoir.

Cathay Pacific acertes commandé trois versions

fret du B747-8 (ci-dessus), mais annulé une commande

dehuit B777-200F. Entre-temps, Airbus

progresse grâce àlacertification de type Aesa

du réacteur de l’A350XWB.

Cela fait bientôt trois mois que les 50

B787 livrés sont immobilisés (cf. ITJ

05­06/2013, page 15). L’autorité US de

l’aviation civile FAA poursuit son enquête

pour trouver l’origine des risques

d’incendie àbord des Dreamliners provenant

des batteries lithium­ion. Boeing

s’attaquedefaçon offensiveàceproblème

et asoumis àlaFAA des propositions de

solutions àlong terme qui n’ont toutefois

pas été publiées.

Des pertes par millions

Les conséquences auniveau interne du

groupe se font déjà ressentir: gel de livraisons,

pas denouvelles commandes,

production freinée...Les premiers intérimaires

ont d’ailleurs déjà été licenciés

dans l’usine de North Charleston. On

considère cela comme le début d’une

réduction des effectifs qui devrait durer

toute l’année, d’autant que la findel’immobilisation

n’est pas en vue. Cela ternit

l’image de marque et coûte cher. Des

spécialistes estiment que Boeing pourrait

subir des pertes de 5milliards d’USD.

Et les clients? Les premiers acheteurs

des avions, qui ont lié très étroitement

leur destin àcelui de l’avionderêve, vont

aujourd’hui nettement moins bien, surtout

LOT Polish Airlines qui n’a jamais

été aussi proche d’échouer. D’autres

maintiennent leurs commandes. Air Berlin

envisage même depasser au B787­9

plus long de 6m.

Boeing atout aumoins son plus grand

avion, qui connaît un succès croissant,

pour le consoler. Débutmars, AirChina a

en effetcommandédeuxB747­8(ainsique

huit B777F et21autres unités) et Cathay

Pacifictrois versions fret. Airbus, dont la

société mère EADS aannoncé de bons

résultats pour 2012, booste le développement

de sonpropre«dreamliner», l’A350,

etfaitdesprogrèscôtébatteriesetréacteurs.

La Chine annonce quant àelle des progrès

dans le développementdeson propre

avion­cargo, le Yun­20 (cf. ITJ Daily du 5

février). L’année promet bien dususpens.

ah

www.avic2.com

www.airbus.com; www.boeing.com

Parts dumarché mondial de 30 à40%

Selon unpronostic présenté le 25 février à

Singapour, les lignes de la région Asie-Pacifique

vont développer leur leadership sur

le marché global aucours deces prochaines

années. Elles intégreront presque 10000

nouveaux appareils dans leur flotte, soit

35% des livraisons mondiales. Leur valeur

de marché de1,6 billion d’USD correspond à

40% duvolume global. La région dominera

aussi, avant l’Europe et l’Amérique du Nord,

en matière d’avions all-cargo. Leur nombre

passera de316 aujourd’hui à887 unités,

dont 251 prévues dès le début pour le fret,

soit 30% delaflotte mondiale.

ah

Photos: Boeing, Airbus


Journal pour leTransport International 11-122013 Trafic aérien

19

Début d’année positif sur les aéroports fret européens

«Le début d’année, en particulier lepremier

mois, aété difficile pour de nombreuses

compagnies aériennes.» Pour une

fois, le commentaire àtonalité négative

d’Olivier Jankovec, directeur général de

l’association des aéroports ACI Europe,

ne concernait pas lefret mais letrafic

passagers. Pour la première fois depuis

presque deux ans, le volume de fret traité

sur les aéroports européens aaugmenté

par rapport aumois précédent, de1,9%.

«C’est un signe réjouissant», adéclaré O.

Jankovec. Cela pourrait indiquer que le

PIBdel’UEafranchi le creuxdelavague

et que lademande externe attendue ces

prochains moins donnera un coup de

fouet aux activités économiques.

Pour l’instant cesont essentiellement

les aéroports hors UE qui font preuve de

beaucoup de dynamisme. Parmi les sites

aéroportuaires ayant un volume de fret

aérien notable figurent les deux grands

aéroports de la capitale russe Moscou.

Cheremetievo, dont levolume defret a

progresséde32% à10557 t, acette fois légèrement

devancéDomodedovo(+15,7%

à10030 t). Levolume aaugmenté plus

fortement (+17,4%) àOslo (Norvège) où

le volume de fret aatteint 6991 t. Destaux

de croissance comparables (+16,3%) ont

été constatés àSabiha Gökçen (2550 t),

le second aéroport d’Istanbul, alors que

pour une fois son «grand frère» Atatürk

ne s’est pas distingué parmi les dix premiers.

Milan aréintégré le cercle des top

ten avec unvolume plutôt surprenant.

L’évolution aété différente en Suisse,

non membre de l’UE. Zurich, de loin

le premier aéroport dupays, abien démarré

en2013. Genève et Bâle ont fait

le contraire del’année dernière lorsque

l’aéroport de l’ouest delaSuisse afortement

augmenté (+13%) alorsque celuidu

nord­ouest du pays aencore plus fortement

régressé (–16%).

ww.aci-europe.org

Volume de fret sur les principaux aéroports fret européens en janvier 2013

Rang (janvier 2012) Aéroport Pays Fret aérien ent ±%

1 (2) Francfort DE 140637 +1,0

2 (1) Paris–CDG FR 140290 –5,8

3 (4) Amsterdam NL 116137 +6,7

4 (3) Londres–LHR GB 106436 –5,2

5 (5) Leipzig-Halle DE 70 328 +14,8

6 (6) Cologne-Bonn DE 58322 +2,2

7 (8) Luxembourg LU 47 430 +6,7

8 (7) Liège BE 46736 –3,3

9 (9) Istanbul–IST TR 37 912 +2,8

10 (12) Milan–MXP IT 31 020 +11,8

Volume de fret sur les aéroports suisses en janvier 2013

1 (1) Zurich CH 22 233 +2,6

2 (2) Genève CH 3234 –8,5

3 (3) Bâle CH 3167 +5,8

Source: ACI Europe

En bref

Nouveaux emplacements. Les futures

générations d’avions auront besoin de

plus d’espace sur les emplacements. Afin

de maintenir les capacités existantes, les

exploitants del’aéroport de Zurich (Suisse)

construisent àpartir du18mars denouveaux

emplacements au nord dudock E.

www.flughafen-zuerich.ch

Moins defret. La compagnie aérienne

nordique Finnair asubi enfévrier une forte

chute dufret. Par rapport àfévrier 2012, le

volume achuté de 10,3% à7850,3 t,cequi

est surtout dû au recul du trafic avec l’Asie,

–13,3% à5542,9 t.Les vols longs-courrier

ont fait baisser les prestations de transport

de 21,9%. www.finnaircargo.com

Widebody vers le nord de l’Angleterre.

Pakistan International Airlines aéchangé le

13 mars l’avion utilisé entre Islamabad et

Leeds/Bradford. Au lieu d’un A310, c’est un

B777-200ER qui opère deux fois par semaine

entre les deux villes, cequi augmente

la capacité fret en soute de36ULD par

semaine.

www.piac.com.pk

www.leedsbradfordairport.co.uk

Première transformation. Jet Airlines,

basée àMichigan USA, aacheminé un

MD-83 vers Miami. En Floride, Aeronautical

Engineers transforme pour la première fois

un avion passagers de ce type en avioncargo.

www.usajetairlines.com

www.aeronautical-engineers.com

Subventions. La Commission de l’UE étudie

si les aides versées par l’Etat àlacompagnie

déficitaire Cyprus Airways (2012: 55,8 M.

d’EUR deperte) nesont pas contraires àla

législation communautaire enmatière de

concurrence. www.cyprusair.com


20 Expédition &Logistique Journal pour leTransport International 11-12 2013

Marché CEC

Vers des automates àcolis en Suisse

La Poste suisse étend ses services relatifs aux colis. Pendant l’année en cours, elle va

en effet installer de premiers automates àcolis dans différentes régions suisses sous le

nom de «My Post 24».

Ce quifonctionneavecsuccèsetest beaucoup

utilisé depuis bien des années dans

différents pays européens–des automates

à colis – va maintenant être introduit

également sur le territoire suisse. Grâce

au service gratuit MyPost 24, les clients

pourront retirer, déposer ou renvoyer des

colis àtout moment, sept jours sur sept

et 24 h/24. LaPoste investit actuellement

sur le marché en pleine croissance du

commerce électronique grâce àune série

de mesures.

Avec les automates àcolis My Post 24,

la Poste répond àl’évolution des besoins

des clients. Ceux­ci pourront ainsi effectuer

leurs opérations concernant lescolis à

toutdemomentetdemanière flexible.La

commande, lepaiement etleretrait d’un

colis seront simplifiés aumaximum. Les

clients pourront dorénavant choisir pour

chaque envoi si le colis doit être envoyé

dans un compartiment d’un automate à

colis MyPost 24ou, comme d’habitude

àdomicile, au lieu de travailoudansl’un

des 700 points de retrait PickPost situés

dans des offices postaux, dans des gares

CFF etdes stations­service.

A la commande, le destinataire indique

à l’expéditeur l’automate à colis

choisi comme adresse delivraison. Dès

que le colis arrive, le destinataire est

avisé par SMS oupar courriel. Ilsuffit

d’une inscription gratuite pour pouvoir

utiliser le service 24 h/24. Al’avenir, les

colis déposés àl’étranger pourront eux

aussi être livrés àunautomate àcolis.

Les éventuels frais dedouane pourront

directement être payés électroniquement

avec les cartes de crédit courantes oula

PostFinance Card. Outre le retrait de

colis, les automates permettront aussi

de déposer des colis et de retourner les

envois ducommerce par correspondance

de manière simple et conviviale. Après

une phase de démarrage, la palette de

services des automates àcolis My Post 24

Photo: LaPoste suisse

Les clients deLaPoste suisse profiteront bientôt

d’automates àcolis.

s’élargira progressivement. D’ici àlafin

de l’année2014, La PosteSuisseprévoitde

mettre en service 40 automates àcolis.Au

cours de cesprochaines années,unréseau

national doit être constitué. Les premiers

automates àcolis seront normalement en

service àl’automne 2013 dans les régions

de Zurich et Berne.

ra

www.post.ch

En bref

Agility exporte pour Ssab. Le prestataire de

services logistiques d’envergure internationale

Agility pilotera àl’avenir les exportations de

tôle forte du groupe sidérurgique suédois Ssab.

www.agilitylogistics.com

In Time Express Logistik. La société allemande

deservices coursiers etexpress In Time

Express Logistik, Hanovre, aenregistré en2012

un chiffre d’affaires de 108,7 M.d’EUR contre

115,8 M.d’EUR en 2011. www.intime.de

TNT Express. TNT Express amis en service un

centre de transbordement de1200 m 2 non loin

de l’aéroport international de la ville roumaine

de Timisoara.

www.tnt.com

Zollas Verzollungen GmbH

Auf Herdenen 24

D-78052 VS-Villingen

Areal Shell

Bodenseestraße 19

D-78187 Geisingen-K-Hausen

Haus der Spediteure

Zollstraße 33

D-78244 Gottmadingen-Bietingen

Zollas Verzollungen GmbH

Postfach 273

CH-8240 Thayngen

Tel. +49 77 21 94 47 633

Fax +49 77 21 94 47 635

Tel. +49 77 04 92 38 89 0

Fax +49 77 04 92 38 89 10

Tel. +49 77 34 93 65 90

Fax +49 77 34 93 65 929

Tel. [CH] +41 52 6491080

Fax [CH] +41 52 6493511

villingen@zollas.de

geisingen@zollas.de

info@zollas.de

info@zollas.de


Journal pour leTransport International 11-122013 Expédition &Logistique

21

Dentressangle sedéploie

en Espagne, bon cru 2012

Le groupe français de transport et de

logistique Norbert Dentressangle (ND)

aouvert récemment une nouvelle plateforme

logistique d’une superficie d’environ22000

m 2 àLes Franqueses delVallès,

dans la région de Barcelone (Espagne).

Cette installation, équipée de70portes

de chargement etdedéchargement, comprend

unentrepôt de8000 m 2 et des

bureaux totalisant 1200 m 2 .

ND aenoutre annoncé récemment

ses résultats 2012. Lechiffre d’affaires du

prestataire deservices agrimpé de8,5%

pour passer de 3,576 milliards d’EUR à

3,88 milliards d’EUR. Lesecteur transport

afourni laplus grande contribution

avec 2,04 milliards d’EUR, suivi de la

logistique (1,78 milliard) et du freight

forwarding (143 M. d’EUR). Le bénéfice

net aaugmenté de18% à74,7 M.

d’EUR (2011: 63,3 M.d’EUR) etl’Ebita

de 9,1% à142,3 M. d’EUR (2011: 130,4

M. d’EUR). ra

www.norbert-dentressangle.com

DSV est satisfaite

du résultat 2012

L’entreprise danoise de transport et de

logistique DSV, basée àBrøndby près de

Copenhague, aenregistré une hausse de

sonchiffred’affairesen2012puisqu’il est

passéde43,71 milliardsdeDKK (environ

5,88 milliards d’EUR) à44,91 milliards

de DKK (environ 6,02 milliards d’EUR).

Le résultat opérationnel (Ebita) aatteint

2,54 milliards deDKK (341 M. d’EUR)

contre 2,42 milliards deDKK (326,3 M.

d’EUR) en 2011.

Jens Bjørn Andersen, CEO de DSV,

adéclaré au cours de la présentation du

bilan 2012 que le groupe est satisfait des

chiffres,comptetenudel’environnement

difficile. En2013, DSV nes’attend pas à

une forte croissance, mais le groupe se

déclare «prudemment optimiste», précise

J. B. Andersen. Legroupe DSV compte

plus de 21 900 collaborateurs dans les

trois champs d’activité route (road), fret

aérien et maritime (air &sea)etsolutions.

ra

www.dsv.com

En bref

Asstra se porte bien. Pour la première fois

de son histoire, la société logistique Asstra

aréalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 200

M. d’EUR, ce qui correspond àunmieux de

12,5% par rapport àl’année précédente.

www.asstra.com

Damco fait mieux. Damco, la branche

expédition et logistique dugroupe Maersk,

fait état pour l’exercice écoulé d’un chiffre

d’affaires de 3,272 milliards d’USD àcomparer

à2,752 milliards d’USD en2011. Le

revenu brut aaugmenté de 7% à807 M.

d’USD.

www.damco.com

Goldhofer en Inde. La société Goldhofer

AG, spécialisée entre autres dans les

remorques, semi-remorques etsystèmes de

transport demarchandises lourdes, aprésenté

récemment unvéhicule automoteur de

type PST/SLE 6àsix lignes d’essieux lors du

plus important salon professionnel asiatique

d’engins de chantier, laBCIndia àMumbai.

Selon Goldhofer, l’engin aeudusuccès.

www.goldhofer.com

Logistics

SIL2013

BARCELONA

Internationality

International Logistics and

Material Handling Exhibition

11 th Mediterranean Logistics and Transport Forum

2 th Latin American Logistics and Transport Summit

NOVELTY

From 18 th to 20 th June

FIRA DE BARCELONA GRAN VIA VENUE

Barcelona –Spain

Organized by:

www.silbcn.com


22 Expédition &Logistique Journal pour leTransport International 11-12 2013

Logistique alimentaire

Pain frais jusqu’à la fermeture

La boulangerie industrielle Ankerbrot, basée àVienne, transporte chaque

jour quelque 200 tdepain etdepatisseries. Plus de100 succursales

Anker sont approvisionnées chaque jour en produits frais.

Il yadecela 122 ans, la «logistique pain» était déjà bien réfléchie. Le

fait d’avoir construit l’usine Ankerbrot sur leLaaer Berg dans la partie

sud deVienne, avait déjà unmotif logistique bien simple. C’est que

les charrettes tractées par des chevaux transportaient plus facilement le

pain et les petits pains en descente vers la ville deVienne. Au retour,

les charrettes vides amorçaient plus facilement la montée.

Le parc roulant d’Ankerbrot àVienne..

Photos: Ankerbrot

La boulangerie industrielle Ankerbrot est aujourd’hui

très souple surleplanlogistique. Le transportdequelque

200 tdepain/pâtisseries detous types constitue pour

elle une compétence clé stratégique, dit Andreas Raub,

responsable logistique d’Ankerbrot au Laaer Berg. L’entreprise

gère les transports vers ses succursales et vers le

commerce de détail en combinant ses propres camions

àceux deprestataires detransport externes car «de cette

façon nous sommes nettement plus souples côté dispatching»,

précise­t­il. Jusqu’aux années 1980, Ankerbrot a

aussi construit des carrosseries (et les superstructures de

ses camions). Aujourd’hui, elle fait toutefois appel àdes

partenaires externes.

Ankerbrotproduit chaquejourenviron 400différents

articles, depuis lepain jusqu’aux viennoiseries etpâtisseries.

Rien qu’à Vienne, Ankerbrot compte 100 succursales

arborant le logo bien connu. Les succursales,

approvisionnées plusieurs fois par jour enproduits frais

et réfrigérés, sont au service d’environ 100000 clients.

S’y ajoutent des livraisons aux grandes chaînes commerciales

telles queSpar, Rewe,LidlouZielpunkt.Lechiffre

d’affaires est divisé enfonction deces deux branches:

propres succursales et commerce de détail. En2011, Ankerbrot

aréalisé en Autriche unchiffre d’affaires de135

M. d’EUR avec quelque 1500 collaborateurs. Les succursales

sont en quelque sorte une «prolongation» de la

boulangerieindustrielle,puisque on yrepasse au four des

produits réfrigérés. Anker garantit eneffet des produits

frais etles clients s’attendent àtrouver dans les succursales

des petits pains croustillants même cinq minutes

avant lafermeture. Repasser les produits réfrigérés au

four dans lessuccurales estune activité quis’est développéeces

dernièresannées, toutcomme la tendance –dans

la logistique commerciale –àregrouper de plus en plus

les activités logistiques, explique A. Raub.

Créneaux étroits etgros problèmes

Les interdictions deplus deplus fréquentes concernant

l’approvisionnement des commerces pendant la nuit entravent

pourtant considérablement les efforts de regroupement.

Les limitations légales des horaires delivraison

prennent deplus enplus d’ampleur. «Pratiquement

chaque jour detelles interdictions entrent en vigueur et

ne permettent pas delivraisons avant 06 hdematin»,

regrette le manager. Ces nouvelles réglementations sont

souvent liées au fait que des magasins sont transformés.

Les autorités établissent alors une nouvelle licence d’exploitation

desinstallations.Dès qu’une telleautorisation

est accordée, l’équipe d’A. Raub afort àfaire car les

camionsdoivent alorsapprovisionnertousles magasins à

partir de 06 h. Parlepassé, les100 tournéesquotidiennes

àVienne étaient gérées de façon plus souple. C’est qu’à

03 hdumatin un camion traversant laville est plus économique

car plus rapide (une demi­heure seulement). A


Journal pour leTransport International 11-122013 Expédition &Logistique/Suisse

23

Premier coup depioche dunouveau centre

logistique de Streck Transport enSuisse

Streck TransportAG, baséeàMöhlinprèsdeBâle(Suisse), investit 12,5

M. de CHF dans unnouveau centre de transbordement et bâtiment de

bureauxàPfungen dans le canton de Zurich. Le premiercoupdepioche

aété donné le 25 février 2013.Lamiseenservice du nouveaucomplexe

estprévuefin septembre/début octobre. Surunterrain d’environ18300

m 2 est construit un centre de transbordement de 2800 m 2 équipé de 33

portes de chargement. Le bâtiment administratif BBC aura 820 m 2 de

bureaux et220 m 2 de locaux sociaux. La nouvelle installation répond

auxexigencesles plus sévèresenmatière de sécuritéetseraéquipée d’un

système decontrôle des accès, de video­surveillance, de détecteurs de

fumée etdelutte anti­incendie.

www.streck-transport.com

Feu vert pour NVLogistics àGenève

Un produit typique de la boulangerie industrielle Ankerbrot.

partir de 06 hdumatin,lacirculationest très denseetle

camion metalors uneheure de plus pour le même trajet.

Conséquences:plusforte consommation de carburantet

triplement des émissions de CO 2 .Ilarrive fréquemment

que deux adresses de livraison nesoient pas très éloignées,

mais la livraison denuit est interdite pour l’une

desdeux. Seulel’autre peut alorsêtreapprovisonnée vers

03/04hdumatin.A6hdumatin,lecamiondoitrevenir

pour approvisionner lapremière.

Transports respectueux del’environnement

Anker exploite exclusivement des véhicules de 12 trespectant

les plus récentes réglementations en matière

d’émissions. Tout le parc roulant propre àl’entreprise

est composé de véhicules Euro 5d’une durée d’exploitation

maximale de quatre ans. Chaque année, lasociété

investit dans quelque 25nouvelles unités delaclasse

Euro VI. Anker en ressent les conséquences au niveau

des coûts logistiques. A. Raub: «Les péages sont moins

élevés car nos camions sont plus propres.» Le manager

ne renoncepas entièrementàdes transporteurs externes.

Lesvolumes importants de matières premièresetdeproduits

finis entre Vienne etlesite deproduction deLeoben

sont p. ex. transportés par des prestataires externes.

Aprix internationaux etnon pas autrichiens, précise A.

Raub.

Josef Müller

La sociétéd’expéditionetdelogistiqueNVLogistics SA,basée àl’aéroport

de Genève et fondée en 2010, aobtenu l’accréditation pour le

transport etlestockage deproduits thérapeutiques. L’entrepôt de NV

LogisticsàMeyrinprèsdeGenèvevient de décrochercette accréditation

remise parSwissmedic, l’agence suisse pour lesproduitsthérapeutiques,

après neuf mois derédaction et de mise en œuvre dusystème de qualité

BDP (bonnes pratiques dedistribution). Au dire du fondateur et

directeur Thierry Moreno, NVest le seul transitaire enSuisse romande

àposséder cette accréditation.

www.nvlogistics.com

Nouvel entrepôt pour marchandises dangereuses

SPÉCIALISTE DES

MATIÈRES DANGEREUSES

Entreposage ettransports dans

toute laSuisse

Ankerbrot en bref

En 1891, Heinrich etFritz Mendl ouvrent une boulangerie

industrielle (pain et pâtisseries) au Laaer Berg àVienne.

Comme marque deconfiance et pour se distinguer des concurrents,

ils font tailler une ancre dans leur pain, cequi adonné

plus tard le nom de l’entreprise. Acette époque, 15 boulangers

produisent quelque 2000 pains par jour. En1965, la dernière

charrette àchevaux quitte l’usine etunparc roulant composé

de fougonnettes VWsecharge d’approvisionner Vienne. Par la

suite, la société aplusieurs fois changé demains. Depuis 2003,

le groupe allemand Ostendorf enpossède une participation

majoritaire.

Paul Leimgruber AG

CH-4133 Pratteln

Tel. +41 (0)61 337 3737

www.leimgruber.ag


24 Transport routier /Intermodal Journal pour leTransport International 11-12 2013

TransportMarket Monitor: amélioration auquatrième trimestre 2012

Vers des transporteurs plus détendus?

L’indicateur du marché dutransport européen publié chaque trimestre par Capgemini

Consulting en coopération avec la plate-forme logistique Transporeon, fait part d’une

évolution réjouissante de l’indice au quatrième trimestre 2012. La plate-forme de

Transporeon, qui met en réseau 450 chargeurs et22000 transitaires, gère des volumes

de fret annuels d’une valeur de2milliards d’EUR.

La 14 e édition del’indicateur dumarché

du transport(TransportMarketMonitor)

sur les développements des prix dutransport

àl’échelle européenne, présente les

chiffres du quatrième trimestre 2012.

L’indice des prix est retombé de100,0 au

cours du trimestre précédent à98,2points,

ce qui représente une baisse de1,8%. Par

rapport à2011, l’indice du quatrième tri­

Indicateur des prix et des capacités (chiffres mensuels)

Indice prix

105

100

95

90

85

80

92,7

89,0

95,1

100,0

98,8

100,6 100,6

mestre 2012 amême régressé de2,4%.

L’indice du prix du gazole est retombé à

109,2 points (–1,0%). Lacapacité exerce

bien sûrune grande influencesur lesprix.

L’indice correspondant a grimpé pour

passer de 87,2 points au troisième à95,0

points au quatrième trimestre (+8,9%).

Après deux trimestres enhausse, les prix

du transportont doncdenouveau baissé,

Janv. 12 Fév. 12 Mars 12 Avr. 12 Mai 12 Juin 12 Juil. 12 Août 12 Sept. 12 Oct. 12 Nov. 12 Déc. 12

Indice prix

98,2

Indice capacités

101,8

99,4

94,5

100,0

150

140

130

120

110

100

90

80

70

60

50

Indice des capacités

Source: Transport Market Monitor

ce qui est dû aux capacités accrues et àla

baisse du prix du carburant. Compte tenu

de l’évolutionsaisonnière desannéespassées,ons’attendpourlepremier

trimestre

2013 àune nouvelle baisse des prix.

Transporeon àl’international

En 2012, legroupe Transporeon, prestataire

desolutions e­logistiques, asurtout

misé sur l’international. Après avoir ouvert

un bureau àBerlin, ils’est attaqué

simultanément àquatre nouveaux marchés:

laTurquie, laRussie, les Etats­Unis,

et l’Asie. Le1 er novembre aenoutre été

ouvert un bureau àSingapour placé sous

la direction deMario Sander, nouveau

directeurAsie­PacifiquedugroupeTransporeon.

Legroupe compte aujourd’hui

des sites dans 22 pays du monde.

Le bilan2012deTransporeon estsatisfaisant.

«Nous avons réalisé degrandes

choses malgré l’instabilité économique»,

indique Peter Förster, dirigeant de Transporeon.

L’an dernier, legroupe agénéré

un chiffre d’affaires d’environ 24 M.

d’EUR, soit une croissance de20%.Depuis

sa création en 2000, lacroissance du

groupe atoujours été àdeux chiffres.

cd

www.transportmarketmonitor.com

www.transporeon.com

2milliards de CHF pour les routes

En 2013, laSuisse investira quelque 2milliards deCHF dans le

réseau desroutesnationales: 660M.seront allouésàlaconstruction

de nouveaux tronçons, tandis queprèsde1,26milliard sera

octroyé àl’aménagement etàl’entretien des liaisons existantes.

Par ailleurs, 130 M. de CHF seront destinés àl’élimination des

goulets d’étranglement. Durant sa session d’hiver 2012, leParlement

aapprouvéles créditsnécessaires.Laconseillèrefédérale

Doris Leuthard, cheffe du Detec, aquant àelle autorisé les

programmes de construction concernés.

Il s’agira avant tout depoursuivre les chantiers en cours suivants:

l’A9 en Haut­Valais, la Transjurane(A16) dans lescantons

de BerneetduJura, le tronçonest du contournementdeBienne

(A5), laroute de Brünig (A8) dans lecanton Obwalden (tunnel

Lungern) et la route duPrättigau (A28) dans le canton des Grisons

(poursuite des travaux principaux du tunnel de Küblis).

Les projets des pouvoirs publics pour lefinancement des

routes par lebiais de redevances plus élevées, également dela

part de la branche des transports, sont sévèrement critiquées

entre autres par l’association Astag.

www.uvek.admin.ch; www.astag.ch

La Thaïlande développe le fer

La Thaïlande poursuit ses investissements dans ledéveloppement

des infrastructures en vue delafuture communauté économique

Asean. Legouvernement débloque eneffet environ

56 milliards d’EUR pour 55 projets, dont 31dans lesecteur

ferroviaire. Lamême somme serait investie par le secteur privé,

dont feront aussi partie des investisseurs internationaux. Des

sociétés japonaises ont d’ores etdéjà fait part deleur intérêt.

Chadchart Sittipunt, ministre des Transports, a annoncé

qu’un des objectifs est de faire passer la part du transport ferroviaire

de marchandises dans levolume detransport global en

Thaïlandede12% actuellement à40%.Danslecadre desprojets

la priorité despriorités seraaccordée auxquatrenouvelles lignes

pour trains àgrande vitesse. La société nationale des chemins

de fer SRT sera enoutre réorganisée afind’opérer defaçon plus

efficace. Trois corridors logistiques seront ouverts: l’axe Nord–

Sudentre le suddelaChine et la frontièremalaise viaBangkok,

l’axe Est–Ouest de Mae Sot jusqu’au Laos et au Vietnam etle

corridor sud qui ira duMyanmar jusqu’au Cambodge et àHô­

Chi­Minh­Ville (Vietnam).

www.railway.co.th


Le futur du transport !

CH-FR-20130214

Evitez les voyages àvide coûteux et intensifiez les chargements de vos véhicules !

TC Truck &Cargo ® –leleader des bourses de fret et de véhicules en Europe, vous

donne l'accès àdenombreuses opportunités commerciales :300 000 offres de fret

et de véhicules internationales –une tendance croissante !Testez ce produit et ainsi,

vous pourrez confirmer l'adage :“TimoCom, mon atout numéro un.”

Plus d'informations sur TC Truck &Cargo ® et les autres produits TimoCom

par téléphone au 008000 8466266 (hotline gratuite àpartir d’un téléphone fixe).

Devenez fan !

www.timocom.fr


26 TI /Logicielspourlalogistique Journal pour leTransport International 11-12 2013

Présentation de l’appli Fleetexpress

Gestion conviviale de la flotte

De nombreux éléments doivent serecouper

pour qu’une gestion de flotte soit efficiente.

Trimble vient decréer Fleetexpress,

une application mobile qui fonctionne

aussi bien individuellement qu’en complément

sur des ordinateurs debord.

La gestion de la flotte via Android fonctionne avec etsans ordinateur de bord.

Dans le transport routier, une gestion performante

de la flotte est laclé d’un traitement

efficient des ordres et du regroupement

desdonnées essentielles. L’entreprise

Trimble Transport & Logistics (anciennement

Punch Telematix) présentera sa

solution télématique mobile Fleetexpress

(Fleetxps) àpartir du15mars, au salon

logistique Transporter Tage 2013 àBerlin.

Trimbleest domiciliéeenBelgiqueetpossède

despointsdevente et de service dans

toute l’Europe.

L’application smartphone pourAndroid

complète l’ordinateur de bord Carcube

et offre toutes les données télématiques

importantes, sans nécessiter l’installation

d’appareils fixes dans les poids lourds.

L’appli Fleetxps propose des fonctionnalitéstellesque

l’envoi et la réceptiondemessages

relatifs auxordresetaux statuts, ainsi

que lasaisie d’activités et la localisation

en temps réel devéhicules par GPS, permettantainsi

le regroupement de toutes les

données importantes.

Une simple série de questions conduit

de plus le chauffeur àlasaisie dutemps et

àl’enregistrement des activités effectuées.

L’application dispose enoutre d’une fonction

intégrée descanning decode barre

et de la possibilité de saisir une signature

électronique.Ilsuffitpourcela queletéléphone

portable del’utilisateur soit muni

d’un appareilphoto.Grâce auxconditions

d’utilisationexistantes, l’appli s’adapte aux

exigencescorrespondantes desentreprises.

«L’application est donc idéale pour les

transporteurs qui souhaitent réagir avec

flexibilité aux défis avec une télématique

avantageuse en termes de coûts», déclare

Carsten Holtrup, directeur de Trimble

Deutschland. www.trimble.com

Photo: Ag. Sputnik /Trimble Transport &Logistics

Transdata: bilan 2012

La sociétédematérieletlogiciels informatiques

Transdataentamesa25 e annéeavec

un vent favorable. Malgré un contexte

de marché difficile, le prestataire de

solutions logicielles pour le transport et

l’entreposage apuaugmenter son chiffre

d’affaires de 7,5% en 2012, par rapport à

2011. Outre un renforcement de la direction,

ledéveloppement denouveaux modèlesd’utilisation

du logiciel de transport

Komalog sepoursuit pour unmontant à

six chiffres. Pour cefaire, l’accent est mis

sur Software asaService (SaaS) comme

partie du CloudComputing,cequi signifieque

les logiciels et l’infrastructure informatique

d’une entreprise detransport

peuvent être externalisés vers unprestataire

comme Transdata. Ces nouvelles

offres «Software asaService» seront présentées

àtransport logistic Munich.

«Les bons chiffres montrent que nous

sommes surlabonne voie avecl’évolution

de notreproduit­clé Komalog. Et c’estsur

cette base que nous voulons poursuivre

notre développement», explique Helmut

Müller,directeur de Transdata. Le logiciel

de transport intégré, axé sur letransport

et l’entreposage et avecune largearchitecture

d’interfaces,devrait être renforcé davantage,

mais sans ignorer les demandes

du marché pour des solutions flexibles.

Les solutions correspondantes présentent

toujours un importantpotentiel de réduction

des coûts pour des clients comme

Leopold Schäfer GmbH ou BWGReimer

GmbH.

www.transdata.net

Die führende Software für Zollabwicklung

Import, Export und Transit

www.sisa.ch

Nutzen Sie die Vorteile der eVV Import bereits heute

Basel ·Lausanne ·Lugano


Journal pour leTransport International 11-122013 TI /Logiciels pour lalogistique

27

Nouvelle solution logicielle d’AEB

Gérer les créneaux horaires

L’éditeur de logiciels AEB alancé sur lemarché une nouvelle solution logicielle appelée

Time Slot Management. Lesystème degestion de créneaux horaires permet une planification

intégrée des processus detransport, chargement, expédition etentreposage.

En tant que partie dulogiciel Assit 4, le

nouveau produit d’AEB pour lagestion

de créneaux horaires permet de planifier

et d’optimiser les opérations auniveau

des quais de chargement et de réduire

ainsi les attentes àunstrict minimum.

La particularité: étant donné qu’Assist 4

contrôle et pilote également les processus

d’expédition, deréception des marchandisesetd’entreposage,le«time

slot management»

optimise nonseulement la planification

des opérations dechargement et

de déchargement, mais synchronise aussi

ce processus partiel avec les opérations

intralogistiques. Lorsqu’un envoi est par

exemple prêt àl’expédition, la gestion du

transport etdufret ainsi que lagestion

de l’entrepôt d’Assist 4sont enmesure,

en combinaison avec letime slot management,

de coordonner les aires demise

àdisposition àlasortie des marchandises

et les quais réservés.

La solution time slot management

d’AEB donne à l’entreprise une vue

d’ensemble de toutes les opérations:

quel transitaire aréservé quel créneau

horaire? Quels ordres sont attendus à

l’entrée des marchandises? Si le camion

transportant les marchandises est sur

place, Assist 4montre immédiatement

quel véhicule setrouve àquel quai. De

vastes fonctionsdereporting permettent

d’évaluer les temps d’attente et l’utilisation

des quais ainsi que le respect des

Photo: AEB

Grâce au Time Slot Management, il devrait y

avoir moins de bouchons etd’attentes aux quais.

horaires par les transitaires. Steffen Frey

d’AEB Suisse déclare que cela accroît

nonseulement l’efficacité desopérations

au quai, mais simplifie aussi lacoordination

entre chargeur ettransitaire en

amont dutransport.

www.aeb-schweiz.ch

VOTREATOUT POUR COMBATTREL’ECOTAXE !

www.transporeon.com/fr/ecotaxe

-13%DE KILOMETRES AVIDE!

Avec bestcarrier de TRANSPOREON,limitez les trajets àvide et par

conséquentles frais inhérents au transport, dontl’écotaxe,grâce

aux appelsd’offresspots sur notreplateformecollaborativefermée.

GAINSADDITIONNELS

Pour les industriels et distributeurs

baisse des coûts de transport

-30 %sur les fraisdegestionenviron

Pour les transporteurs

planification des tournées optimisée

gain de parts de marché

STAND Q129

ANTWERPEN |BARCELONA |GENOVA|KRAKÓW|LONDON|MOCКBA|PARIS |PHILADELPHIA |SINGAPORE |ULM


28 Emballage Journal pour leTransport International 11-12 2013

SMB: transvasement sûr

de fret dangereux

SMB International GmbH, basée à

Quickborn près de Hambourg (Allemagne),

explique comment elle aprocédé,

entant que spécialiste dutransvasement,auconditionnement

de fret liquide

dangereux dans des fûts en acier de210 l

pour le compte d’un client international.

Elle autilisé pour ce faire une nouvelle

installation composée essentiellement

d’une station de remplissage de fûts,

d’un poste delavage defûts etd’un

transrouleur motorisé avec entrepôt

pour fûts vides etpleins.

Via letransrouleur d’apport, les fûts

videsavecleurs couverclessontacheminés

jusqu’à l’installation de transvasement.Après

la fermeture du sasd’entrée

parunsystème àenclenchement mutuel

et l’arrivée àlaposition deremplissage,

un bras avec unréservoir collecteur de

poussière etdes grappins àvide enlève

le couvercle et ouvre lefût pour le remplissage.

Lefût est soulevé et placé sous

la tête de remplissage. Leclapet d’étranglementdurécipient

contenant le liquide

s’ouvre etleremplissage piloté par une

balance est lancé. Dès que le poids fixé à

l’avance est atteint, lefût est denouveau

placé sur le transrouleur. Alaprochaine

station, le couvercle estfixésur le fût. Un

cylindre pneumatique centre etpousse le

couvercle dans le joint. Le fût est fermé

de façon semi­automatique et envoyé au

postedelavage. L’interruption de sécurité

ou d’urgence est effectuée àl’aide d’un

interrupteur de niveau limite de la société

sœur deSMB qu’est MBA Instruments

GmbH.

www.smb-group.de

Nouveau produit de Ratioformpour chaîne du froid intacte

Thermo-emballage pliable

Le négociant en emballages Ratioform opérant àl’échelle européenne offre avec effet

immédiat divers thermo-emballages et indicateurs detempérature. Ils permettent de

transporter defaçon sûre des produits alimentaires ou pharmaceutiques.

La thermobox pliable fait partie de la nouvelle

gamme élargie deRatioform. Photo: Ratioform

L’expédition de produits alimentaires

connaît unboom. De plus en plus de

commerçants approvisionnent leurs

clients enproduits frais ou réfrigérés. S’y

ajoutent des pharmacies qui font transporter

desmédicaments sous température

dirigée. C’est pour cefret que Ratioform

offre nouvellement des emballages spéciaux

prêts àl’expédition. La «Thermobox»

pliable, un des 200 nouveaux

produits figurant dans le catalogue

de printemps, isole

très bien malgré sesparois

fines. L’emballage àrevêtement

en aluminium est

livré àplat, ce qui permet

un gain de place de 80% à

l’entreposage par rapport aux

emballages traditionnels

en polystyrène. Si la boîte

est équipée de coussins réfrigérants

àgel, latempérature

est maintenue entre 0°C et 7°C pendant

unedurée maximale de 48 heures.

Une isolation d’une épaisseur de 6

cm de polystyrène extrudé, qui isole sept

fois mieux que le polystyrène, est une

autre caractéristique du thermo­conteneur

réutilisable. Ilseprête en particulier

au transport deproduits réfrigérés et

lorsqu’il est équipé d’accumulateurs de

froid,ces produits peuventêtreacheminés

àune température de–21°C pendant une

duréede96heures. Différents indicateurs

de température, nouvellement proposés

par Ratioform, contrôlent la température

pendant letransport et l’entreposage en

signalant defaçon fiable toute interruption

de la chaîne dufroid.

ah

www.ratioform.com

Lagern auch

Sie das Einpacken

aus!

Wir entwickeln Verpackungskonzepte,

bauen

Kisten, verpacken Ihre

Produkte, lösen Kapazitätsprobleme,

entlasten

Ihre Resourcen und schonen

Ihre Nerven.

Teilchenbeschleuniger

Zürich

Würenlos

Oberentfelden

Birr

Kleindöttingen

Exportverpackungen ● Kisten ● Verpackungskonzepte ● Kartonboxen ● Korrosionsschutz-Systeme ● www.egolfverpackungsag.ch


BENELUX

30 CEC: nouveau produit

aux Pays-Bas

31 Austrian Airlines dessert

plus souvent Bruxelles

31 L’aéroport de Liège vise

le secteur pharmaceutique

32 Les ports russes coopèrent

avec Anvers

32 Rotterdam pour plus de trafic

intermodal avec l’arrière-pays

Photo: thinkstock

Le Beneluxetlaconjoncture

Une porte vers l’Europe

Grâce àleur force traditionnelle, les nations commerciales que sont les Pays-Bas, la

Belgique etleLuxembourg ont assez bien traversé lacrise. Cequi leur manque, c’est une

perspective deredressement conjoncturel et la capacité àréaliser rapidement des projets.

Selon le Logistics Performance Index

2012 de la Banque mondiale, les Etats du

Benelux figurent parmi les plus forts. Les

Pays­Bas occupent actuellement lerang

5, la Belgique le 7 e et le Luxembourg le

15 e rang. Malgré leur taille peu importante,

les Pays­Bas sont par exemple la

sixième puissance économique de l’UE.

Les portes d’entrée classiques vers lemarché

européen sesont avérées robustes en

2012: Rotterdam, leplus grand port du

continent, atraité 310 M. de tàl’entrée

et 131 M.detàlasortie, soit respectivement

+0,4% et +4,5%. L’aéroport

d’Amsterdam Schiphol –dont levolume

de fret aérien annuel étaitinférieur de 8%

àcelui de 2011 –aterminél’année parson

meilleur trimestre (380000 t) et adonc

démarré avec optimisme en2013.

La Belgique n’a pas à se cacher de

son voisin dunord. Le port d’Anvers a

enregistré un résultat presque stable en

2012, soit 184 M. de tdefret transbordé

(–1,6%). Le port belge de Zeebrugge

garde lui aussi lebon cap. Avec 1,2 M.

d’unités ro­ro en 2012, ilaprouvé son

importance dans ce secteur. 44 M. de t

de fret en 2012 correspondentenoutre au

niveau d’avant­crise. Le secteur cargo de

l’aéroport de Bruxelles, Brucargo, abien

tiré son épingle du jeu malgré une année

globalement faible pour lefret aérien. A

raison de 40000 tenmoyenne par mois,

ses résultats étaient stables.

Le Luxembourg s’est établi comme arrière­pays

des Etats membres de l’union

douanière. Cette dernière fêtera ses 70

années d’existence en 2014. En trafic

marchandises, il marque des points grâce

àdes liaisons ferroviaires performantes.

En septembre 2012 ad’ailleurs été ouvert

un nouveau chapitre intercontinental

avec une liaison vers Trieste pour les importations

et exportations turques. Donc

Photo: thinkstock

Le Benelux abesoin de nouvelles impulsions.

tout vatrès bien? Non, larégion logistique

Benelux n’a pas été épargnée par la

crise. En plus de l’intervention de l’Etat

luxembourgeois en faveur de Cargolux,il

afallu cinq ans pour lepremier coup de

pioche del’Eurohub sud àBettembourg.

ARotterdam, c’est seulement au terme

de réclamations, notamment dusecteur

fluvial, que l’on s’est enfin attaqué aux

problèmes decapacité avec la Maasvlakte

II. Lesecteur belge du transport etdela

logistique s’est, lui, étonamment bien tiré

de la crise nationale 2010/2011.

Christian Doepgen


30 SpécialBenelux Journal pour leTransport International 11-12 2013

Marché CEC•GLS

Nouveau service

aux Pays-Bas

Le prestataire deservices colis GLS vient de lancer un nouveau produit aux Pays-Bas

appelé Flex Delivery. Ilpermet aux clients d’organiser la livraison des colis selon leurs

propres souhaits.

Grâce auservice Flex Delivery de GLS,

les particuliers destinataires d’un colis

peuvent choisir quel jour ils souhaitent

réceptionner l’envoi. Dès que l’expédition

alieu, le destinataire du colis ale

choix entre différentes options de livraison.

Parcourriel,ilest informésur le jour

de livraison prévu, lecréneau est même

réduit àtrois heures. Ledestinataire peut

alors mieux s’organiser. S’il sait qu’il ne

sera pas àlamaison, il adifférentes possibilités:

faire acheminer le colis vers un

des 400 relais colis deGLS et le récupérer

là­bas aumoment qui l’arrange. Ou

il fixe la livraison àdomicile àune autre

date àdéterminer au cours de cinq jours

ouvrables. Le destinataire peut faire part

de sonchoixjusqu’à 04 hdumatin le jour

de livraison prévu.

Le service pour particuliers va encore

plus loin. Silecolis devait être remis à

domicile mais que le destinataire était

absent, cedernier peut également changer

d’option et réceptionner le colis à

partir du lendemain. C’était déjà possible

jusqu’à présent. Le destinataire du

colis est informé non seulement par une

carte, mais égalementpar courriel.Ilpeut

Photo: GLS

Aux Pays-Bas, les clients de GLS ont plusieurs

options pour réceptionner leurs envois.

alors choisir entre une nouvelle livraison

àdomicile, la remise de l’envoi à unvoisin,

la remise dans le dépôt deGLS ou

la réception ducolis dans le relais colis

choisi.

www.gls-group.eu

Free

TECH TOC

Seminars

forterminal

operators

Book

now!

25-27 June 2013

Ahoy, Rotterdam, The Netherlands

The global container supplychain event forBCOs, 3PLs,

carriers, ports &terminals

High levelconference

World classexhibition

3 3 3

3 3

Networking platform

Terminal tours

NEW!

Bulk seminars

HostSponsor

Platinum Sponsor

Reception Sponsor

Sponsors

Global Media

Sponsor

KeyMedia Partner

Event Supporters

www.tocevents-europe.com


Journal pour leTransport International 11-122013 Spécial Benelux

31

Photo: Etihad Airways

Poignée de main entre Amsterdam etAbu Dhabi (de g. àd.): Pieter Elbers et Camiel Eurlings

(KLM), Kevin Knight et David Kerr (Etihad).

Un avion-cargo deKLM opère pour Etihad Cargo

Un avion all­cargo de type Boeing 747­

400ERF, jusqu’ici au service de KLM­

Martinair Cargo, va renforcer à partir

de finmars laflotte d’Etihad Cargo qui

comptera alors sept appareils. Uncontrat

wetlease correspondant aété conclu récemmentpar

ce carrier basé àAbu Dhabi

et son partenaire néerlandais.

Camiel Eurlings, managing director

de KLM etexecutive vice president

d’Air France­KLM Cargo, Pieter Elbers,

managing director et COO de KLM,

Kevin Knight, chief strategy and planning

officer d’Etihad Airways, ainsi que

DavidKerr, vice presidentcargo d’Etihad

Airways, ont qualifié l’accord conclu à

Amsterdam de «pierre angulaire» d’une

série d’initiatives visant une coopération

plus étroite entre le groupe Air France­

KLMetEtihad. Le partenariat stratégique

annoncé enoctobre dernier s’étend donc

désormais également au secteur dufret.

L’avion­cargo d’une charge utile de 124 t

reliera non seulement les deux points

nodaux du fret Amsterdam en Europe

et Abu Dhabi en Extrême­Orient, mais

permettra aussi d’accroître la capacité

vers Francfort (Allemagne), Hongkong

(Chine) etDhaka (Bangladesch).

ah

www.martinaircargo.com

www.etihadcargo.com

Quatre fois vers Bruxelles

Austrian Airlines accroît lenombre de

vols de/vers Bruxelles et offrira à partir

du5mai 2013 une fréquence quotidienne

supplémentaire entre lacapitale

belge Bruxellesetlacapitaleautrichienne

Vienne (et vice versa). La compagnie

autrichienne opérera donc aumaximum

quatre fois parjourde/vers Bruxelles. Elle

complète sa propre offre par des vols en

coopération avec sasociété sœur Brussels

Airlines. www.austrianairlines.ag

www.brusselsairport.be

Liège seprésente

Sous le patronage duministre de l’Economie

etduCommerce extérieur dela

Wallonie, Jean­Claude Marcourt, l’aéroport

belge de Liègeaprésenté le 27 février

dernier toutes les possibilités commerciales

qu’il offre aux sociétés tournées

vers l’export et l’import. Lehub fret liégeois

vise enparticulier labranche pharmaceutique.

www.liegeairport.com

PORT OFAMSTERDAM

MAKE IT YOURS

What sort of people do you want to work with? Enthusiastic,

committed, involved? Peoplewho careabout their company-and

yours? People who work with you to find the best possible

solution toyour supply chain needs? People who help you keep

yourcustomers happy? Then come to the PortofAmsterdam. The

portwith greataccessibility. The port wherepeople arepassionate

about your cargo. The port where you matter.

Please contact:

+31 (0)20 523 4560

cargo@portofamsterdam.nl

Port of Amsterdam Network

www.portofamsterdam.com


32 SpécialBenelux Journal pour leTransport International 11-12 2013

La Belgique et la Russie font équipe

Nouvelle connexion Est-Ouest

La Russie est undes principaux partenaires

commerciaux duport d’Anvers.

Un accord de coopération avec

Rosmorport, l’agence d’Etat qui défend

les intérêts des ports demer russes,

devrait améliorer les relations entre

les deux partenaires.

Le port d’Anvers mise sur la coopération avec Rosmorport.

Rien que l’année dernière, levolume de

fret entre ledeuxième port demer européen

et le marchédel’Est en pleinecroissance

aatteint 8,6 M.det.Environ 90%

concernaient le transport entre Anvers et

les ports russes de la mer Baltique, par

exemple Saint­Pétersbourg et Ust­Luga.

Parlebiais de cetaccord,PortofAntwerp

International, la branche internationale

de l’Autorité portuaire d’Anvers, compte

renforcer àl’avenir les liens avec laRussie.

Les deux partenaires ont l’intention

d’unir leurs connaissances et leurs forces

en ce quiconcernedes projetsdedéveloppement

desports et d’extensionduréseau

de transport etdelogistique. La nouvelle

coopérationdevrait égalementcontribuer

àattirer des investisseurs potentiels pour

de nouvelles installations portuaires. Il

est enoutre prévu d’étudier l’efficacité

énergétique des différentes installations.

L’accord aveclaRussietombeàpoint pour

le port belge. L’année dernière, Anvers a

en effet enregistré une baisse du volume

de transbordement de presque 2% par

rapport àl’année précédente puisque le

volume est retombé à184 M. de t.

av

www.portofantwerp.be

www.rosmorport.ru

Photo: Port d’Anvers

Davantage detransparence entrafic domestique

Le port de Rotterdam est leleader incontesté enmatière de

transbordement de conteneurs en Europe,notamment en raison

de ses liaisons avec l’arrière­pays. Mais sur les routes autour du

port néerlandais, il yadeplus enplus d’embouteillages. Environ

60% des conteneurs sont actuellement acheminés jusqu’à

destinationpar camion.Les barges et le rail détiennent unepart

de respectivement 30%et10%.Cen’est pasassez,estimel’autorité

portuairedeRotterdam.Enraisondes nombreusesoptions,

les chargeurs se sentent toutefois dépassés en matière detrafic

combiné. Bien souvent, ils ne connaissent pas assez les terminaux

intérieurs disponibles. Des critères tels que ladistance, la

durabilité,les fréquences destrafics et desservicesdouaniers ou

TI supplémentaires jouent unrôle important dans lechoix des

options detransport. Afindecréer davantage detransparence

dans ce contexte, l’autorité portuaire alancé, avec l’association

néerlandaise des terminaux intérieurs (Vito), l’initiative InlandLinks.

Il s’agit d’une plate­forme qui compare 31 terminaux

selon les critères susmentionnés.

Le projet indépendant présente au total 26 terminaux intérieurs

néerlandais, trois allemands et –depuis l’intégration du

port de Genk, début mars –également deux terminaux belges.

Un terminal peut être retenu pour cette comparaison s’il existe

uneliaison fluviale ou ferroviaire avecleportdeRotterdam.Le

port néerlandais espère qu’une amélioration desinformationsse

traduira par une hausse du volume en trafic combiné avec pour

conséquence undélestage du réseau routier.

av

www.inlandlinks.eu/en

www.portofrotterdam.com

Ethiopian Shipping &Logistics Services Enterprise

Services de lignes réguliers de et vers Djibouti

on inducement direct calls toPort Sudan -Hodeidah -Aden

Représentation E.S.L. pour l’Europe: B.P. 23118, 3001 KCRotterdam -Dienstenstraat 15, 3161 GNRhoon

Télex: 24 123,Tél.: 413 7455, Fax 413 34 91, E-mail: esLsc@planet.nl

HAMBOURG BREME TILBURY MIDDLESBROUGH ANVERS ROTTERDAM MARSEILLE LE HAVRE

Cargo-Levant Cargo-Levant Cory Brothers Cory Brothers Overseas Maritime Steder Group Société Maritime Société Maritime

Linienagenturen Linienagenturen Shipping Ltd Shipping Ltd Transport NV Liner Agencies BV International International

GENES LIVOURNE TRIESTE BARCELONE GOTHEMBOURG OSLO COPENHAGUE

Fratelli Fratelli Fratelli Romeu &Cia. S.A. Freightman Linjeagenturer AS. Scan Shipping

Cosulich Cosulich Cosulich


14-16 MAY2013

The Antwerp Expo, Antwerp, Belgium

Attend and exhibit at Breakbulk Europe -Europe’s largest gathering

forheavy-lift, projectcargo and breakbulk cargotransportation.

During this two-dayconference, industryleaders will discuss today’smost pressing transportation

issues,while apacked exhibition floor will offer apremier networking opportunitywith the world’s

leading specialized carriers,forwarders,ports,and terminals and serviceproviders.

Morethan 5000 breakbulk &projectcargo shippers,forwarders and service providers will

attend Breakbulk Europe. Whatdotheyknowthatyou don’t?

ATTEND

TheBreakbulk Europe Conferenceisthe largest

conferenceinEurope focused on traditional breakbulk

and projectcargo trade and transportation issues. This

conferencehas nearly doubled in sizeeach year since

its inception, an indication thatthereisagreat need

foreducation and networking in this market. During

this conference, shippers have the opportunityto

learn about breakbulk and projectcargo issues as they

relate to European trade and to meet with specialized

carriers,ports,terminals,freightforwarders,

equipmentcompanies and packers. Conference

program includes education sessions as well as

networking functions and an exhibit hall.

EXHIBIT

If youmarket to ahighly targeted audienceofsenior

transportation managers,you’ll want to explorethe

range of opportunities and benefits available at this

in-demand Breakbulk event.

Becoming ahighly visible exhibitor at Breakbulk

Europe is aprime opportunityto:

·Elevate your companyabove the competition

·Heightenyour global brand recognition

·Remind your customers of your market presence

·Generate sales

·Introducenew companyofficials

·Announceanew productorservice

·Haveface-to-facecontactwith potential customers

·Entertain clients

TO ATTEND: Visit www.breakbulk.com foradditional information and to register.

TO EXHIBIT OR SPONSOR:

EUROPE: ContactAdrian vanBeuningen at +32-2-808-4355 or avanbeuningen@breakbulk.com

NORTH &SOUTH AMERICA: ContactChristianThompson at +1-281-416-4672 or

cthompson@breakbulk.com

ASIA: ContactGaryTang at +852.2585 6199 or gtang@breakbulk.com

SPONSOR

Sponsoring at the Breakbulk Europe Conference&

Exhibition provides astrong in-person connection

forcompanies who areinterested in aggressively

marketing their services to European Project, Heavy-

Lift, RoRo and/orTraditional Breakbulk decision

makers in 2013. Sponsorships range in pricing and are

customized to meet the needs of companies who are

looking forlead generation and/or brand awareness.

Sponsorship opportunities include:

·Metal Sponsorships

·Welcome Reception/ Luncheons

·Golf or Bike

·EquipmentorProductPromotion

·Registration Area

·HospitalitySuites

·LiveWebcast on the ShowFloor

·Educational Sessions

·Marketing Material Distribution

·Program Guide &Breakbulk

Magazine Advertising

Official Publication:


34 Europe de l’Est Journal pour leTransport International 11-12 2013

Holleman:delaBulgarie àAnvers

Ponts bloqués pour une presse

Holleman (Bulgarie) aacheminé une presse industrielle de 120tdelaBulgarie jusqu’à Anvers. Letransport multimodal adu

être conduit du site de production Ruse, en Bulgarie, jusqu’au port deBelene, sur le Danube, pour ensuite être acheminé jusqu’à

Anvers (Belgique).

Une presse de120 tn’est pas une marchandise

banale. La filiale bulgare de

Holleman, entreprise germano­roumaine

créée en 1997 et spécialisée dans

la logistique de marchandises lourdes,

aréalisé un transport spécial en février

2013. Il s’agissait de transporter une

presse àforger de120 tdulieu deproduction

–Ruse, dans le nord de la Bulgarie

–jusqu’auport d’Anvers. La presse

seule, sans équipement supplémentaire,

mesurait 7,50 mdelong et 3,10 mde

haut et de large.

Le lieu de production aconstitué le

premier défi: la presse se trouvait en

effet encore dans lehall deproduction.

Quant ausite, il présentait de nombreux

obstacles et virages étroits par lesquels

il afallu passer. Lapresse afinalement

été déplacée au moyen dequatre vérins

hydrauliques fixéssur dessupportsenfer.

Le chargementalui seul aduréplusdesix

heures. Letransport routier aété assuré

par deux remorques de respectivement

quatre et dix essieux, dont le système

hydraulique avait déjà été utilisé lors du

Le blocage de ponts aété incontournable pour le transport terrestre de la presse bulgare.

chargement. Une fois sur les véhicules, la

cargaison afinalement atteint un poids

total de 165 tpour une longueur de 26

m, une largeur de 3,10 metune hauteur

de 4,20 m.

Les véhicules chargés ont entamé leur

voyage le 16 février 2013. Le transport

routier aconstitué la partie critique du

trajet, car l’étude de ce dernier arévélé

qu’il fallait traverser trois ponts relativement

étroits. Ces traversées ont pu être

maîtrisées grâce àlafermeture des ponts

àlacirculation etàl’aide d’une escorte

policière. Tout le déroulement aété enregistré

et posté sur Youtube. Dans le port

de Belene, lapresse aété transbordée au

moyen d’un pont­grue de 250 t.Dans le

port, les opérations d’arrimage et tous

les équipements nécessaires avaient par

ailleurs été préparées d’avance pour le

transport. Ce dernier afinalement quitté

Belene en bateau fluvial le24février, en

direction d’Anvers.

www.holleman.net

Photo: Holleman Bulgarie

Investissements dans lalogistique biélorusse

En dépit desapolitique de restriction en

matière deprogrammes d’investissement

pour 2013, legouvernement biélorusse a

annoncé uninvestissement d’un milliard

d’USDd’ici à2015dansledéveloppement

de son secteur logistique. 48projets différents

ont été cités, pour lesquels 380 M.

d’USD seront rapidement débloqués. Ces

projets seront financés surles deux années

àvenir. Quant aux facilités accordées par

décret en juin 2012 pour les activités des

entrepriseslogistiques étrangères,elles ont

été élargies etprécisées. Ilest évident que

ce pays exportateur espère redonner ainsi

uneimpulsion supplémentaire àsapropre

économie grâce ausecteur logistique.

Les investissements sont focalisés sur

l’accessibilité et le développement des

centres logistiques du pays, etplus particulièrement

du hub intermodal dePrilesie,

situédanslazonedelibre­échangede

Minsk, pour lequel lepays apugagner

l’investisseur iranien Kayson comme

principal actionnaire et développeur.

Commencé en 2009, lecentre logistique

destiné às’étendre sur une surface de62

hectares, sera opérationnel en2013. D’ici

à2015, les capacités destockage seront

élargies à700000 m². Lecentre sesitue

sur lecorridor de transport européen n°2

(Berlin–Varsovie–Brest–Litowsk–Minsk–

Moscou), et plus précisément aunœud

autoroutier E30 (Moscou–Paris) et M4

(Minsk–Mogilev). Les connexions avec

l’aéroport de la capitale biélorusse, les

gares et l’autoroute urbaine de Minsk

sont assurées. Enoutre, une surface de

19 hectaresdudistrict Brest–Litowsk aété

dédiée àl’extension du terminal de fret

Kozlovichi­2, proche delafrontière, qui

proposera uncertain nombre deservices

supplémentaires, conformes aux normes

de l’UE. Leterminal du trafic frontalier

aveclaRussien’a étémis en service qu’en

2007.

La Biélorussie, en union douanière

avec laRussie etleKazakhstan, arécemment

annoncé une croissance ducommerce

avec les deux Etats partenaires

de 8,7% en 2012 –soit untotal de 68,6

milliards d’USD –etde3,2% avec les

pays tiers. La Biélorussie aaugmenté ses

propres exportations de10,2% pendant

cette même période et réduit ses importations

de6,9%.

cd

http://news.belta.by/en


Journal pour leTransport International 11-122013 Pays nordiques etPaysBaltes

35

Un gros contrat pour Cargonet

De l’Espagne jusqu’enNorvège

Compte tenu du retour croissant devolumes de transport durail vers laroute, également dans les pays nordiques, des contrats portant

sur des trains de marchandises sur de nouvelles liaisons sont très appréciés. Grâce àuntel contrat passé par l’armement britannique

MacAndrews, lacompagnie Cargonet est enmesure defreiner le recul dutrafic ferroviaire entre Göteborg (Suède) etOslo (Norvège).

La principale porte d’entrée delaNorvège

mène via Göteborg (Suède) àOslo.

Les travaux de mise à quatre voies de

la liaison Nord–Sud entre Trelleborg

(Suède)etKirkenes(Norvège),c’est­à­dire

l’autoroute européenne E6,seront bientôt

achevés. Ce projet aentraîné une baisse

sensible du trafic ferroviaire de marchandises

aucours des dernières années. Un

nouveau contrat de transport ferroviaire

de 2000 conteneurs par anest d’autant

plus apprécié. Passé par l’armement britannique

MacAndrews, une filiale de

CMA CGM, cecontrat aété décroché

par lanorvégienne Cargonet. Ils’agit en

fait d’un prolongement jusqu’enNorvège

de traficsshort seaentre l’Espagne, le Portugal,

l’Angleterre et la Suède.

Les conteneurs sont transbordés au

port de Göteborg et acheminés par Cargonet

jusqu’au terminal àconteneurs de

Drammen àl’ouest d’Oslo. Ce volume

de transport supplémentaire est chargé

sur untrain existant dont l’horaire aété

adapté àlafréquence hebdomadaire du

service maritime. Les boîtes destinées à

Stavanger etBergen sont transbordées à

Drammen. Le premiertransport aeulieu

le 1 er février 2013.MacAndrews alancé en

février 2012 le trafic avecleportdeGöteborg

avec dufret provenant d’Espagne,

de Grande­Bretagne etdePologne.

Avec plus de 50%, Göteborg fait partie

des ports européens dans lesquels le rail

détient laplus grande part dans larépartition

modale. Dans les plus grands ports

européens, Rotterdam et Hambourg, le

rail n’enregistre que respectivement 6%

et 36%. En coopération avec des sociétés

detransport ferroviaire de marchandises,

des transitaires etdes armements

aété créé un réseau de trains en trafic

combiné, Railport Scandinavia, qui relie

le plus grand port nordique directement

à26terminaux enSuède.

Jürg Streuli

Adaptation: cd

www.cargonet.no

www.macandrews.com

www.portofgothenburg.com

MacAndrews renforce ses trafics nordiques et mise sur les trains de marchandises avec Cargonet.

Postnord se maintient

Postnord, née en 2009 de la fusion de

Post Danmark A/S et de la suédoise Posten

AB, aréussi en2012 aplus oumoins

maintenir son chiffre d’affaires de2012

de 4,67 milliardsd’EUR (–1%). Lescoûts

de restructuration etles amortissements,

au total 168M.d’EUR,ont pourtant grevé

le résultat du groupe qui est retombé

à43,64 M. d’EUR (–76% par rapport à

l’année précédente). L’entreprise parle

d’un revirement nécessaire etcouronné

de succès et d’une réduction des coûts de

200 M.d’EUR essentiellement au niveau

de l’administration centrale.

Il est probable que leprogramme de

restructuration Roadmap Postnord 2015

va plomber le résultat égalementen2013.

Lars Idermark, CEO, qui aannoncé son

départ en décembre 2012, estime que

les récentes acquisitions dans le secteur

logistique,àsavoirByrknes Auto,Harlem

Transport et surtout le prestataire 3PL

Green Cargo Logistics, sont laclé du futur

succès. Ces acquisitions ont d’ailleurs

contribué en 2012 àl’excédentd’exploitation

puisqu’elles se sont traduites par un

chiffred’affairessupplémentaire de 86 M.

d’EUR.

cd

www.postnord.com

Plan GNL pour laBaltique

Le plan d’action GNL pour les ports de

la Baltique aété publié en février 2013.

Helsinki, Aarhus, Helsingborg, Copenhague­Malmö,

Tallinn, Turku et Stock

holm sont les sept ports participant à

cette initiative dont l’objectif est de trouver

une solution commune pour l’approvisionnement

desnavires en GNLenmer

Baltique. Leprojet est soutenu par l’UE

dans le cadre duRéseau Transeuropéen

de Transport (cf. ITJ 27­30/2012, page

36). D’ici 2014, un «LNG Guidebook»

définira une stratégie et infrastructure

communes en attendant l’entrée envigueur

des nouvelles normes enmatière

d’émissions desoufre le1 er janvier 2015.

Dans le cadre des options discutées

jusqu’ici, le port de Helsinki aprésenté

une analyse de la société conseil Pöyry

Oy sur lafaçon d’approvisionner les navires

enGNL dans ses ports (Sud, Katajanokka,

Ouest etVuosaari). L’étude se

penche sur diverses méthodes d’approvisionnement

–dans leport, par camionciterne

oudenavire ànavire –enprivilégiant

ladernière. AGöteborg, on aen

revanche opté pour un terminal GNLqui

sera ouvert par Swedegas d’ici 2015. cd

www.lnginbalticseaports.com

Photo: Streuli


36 Europe centrale Journal pour leTransport International 11-12 2013

DSTMöbel Mobil

Nouvelle plate-forme

près de Munich

Photo: DST

Le nouveau centre logistique deDST Möbel Mobil près deMunich.

Schiffahrts- und Speditions-Aktiengesellschaft

F I ATA

www.navis-ag.com

Hamburg·Bremen ·Hannover·Freiberg

Rotterdam ·Antwerpen ·Barcelona

La société de transport demeubles DST Möbel Mobil,

basée àRekingen (Suisse), aouvert début mars un centre

logistique de2000 m 2 équipé de douze rampes de chargement.

Il se trouve àKarlsfeld, dans labanlieue de Munich.

Le nouveauterminal logistique de DSTest utilisé, d’une

part, pour letransbordement demobilier dans lecadre

de transports au seindel’UEainsi qu’entre l’Allemagne,

l’Autriche etlaSuisse, et, d’autre part, comme entrepôt

export UE pour lesproducteurs de meublesetnégociants

suisses. Le centre logistique de Karlsfeld, situé aunordouest

deMunich àproximité des autoroutes A8etA99,

est lapremière installation logistique deDST en Allemagne.

La plate­forme, qui comprend des bureaux et

possibilités d’hébergement dechauffeurs, dispose d’une

aire d’entreposage de 2000 m 2 équipéededouze rampes,

dontsix pour desvéhicules de livraison. Surles airesnon

couvertes, il est possible d’entreposer des conteneurs et

caisses mobiles. Ilexiste enoutre sur ceterrain des possibilités

d’extension pour entrepôts couverts ounon. Le

centre logistique aune hauteur de8,5 mpour l’entreposage

sur rayonnages et l’entreposage en blocs.

Livraisons par équipes de deux

Depuis ce nouveau site, DST compte offrir des services

de distribution dans la région de Munich pour les producteurs

et le commerce de détail, etceàl’aide deses

équipes de deux personnes qui ont fait leurs preuves.

«Nousavonsmis en placedanscedomaine un système

rentable déjà appliqué avec succès dans lepays àprix

élevés qu’est la Suisse. Nous disposons d’ores et déjà de

premières demandes émanant de magasins munichois»,

précise Christine Grübl, gérante deDST Möbel Mobil.

www.moebelmobil.ch


Journal pour leTransport International 11-122013 Divers

37

UPS étend son engagement dans lesport automobile

Big Brown auservice des Rouges

Peu avant le début de la nouvelle saison de Formule 1,le17mars, le prestataire international

de services logistiques UPS aannoncé vouloir élargir son rôle de sponsor dans le

sport automobile àlaclasse la plus rapide. Son partenaire est lacélèbre Scuderia Ferrari.

UPS aconclu uncontrat de sponsoring

avec Scuderia Ferrari. La collaboration

aété annoncée le 19 février àBarcelone

(Espagne). Fernando Alonso, pilote automobile

deFerrari, alui aussi participé

àlamanifestation. Par la suite, il afait

quelques tours de piste avec lenouveau

bolide de la saison 2013 arborant le logo

d’UPS.

Par lebiais de ce partenariat, leprestataire

deservices colis et express basé à

Atlanta GA(USA), compte accroître sensiblementsaprésence

surlemarchémondial.

LaScuderia Ferrari, fondée en1947,

participe auchampionnat du monde de

F1 qui sedéroule dans 19 pays. Depuis

l’Australie, où la première courseauralieu

le 17 mars àMelbourne,jusqu’auBrésilen

novembre. Cette écurie automobile ades

fans dans le mondeentier. Le logo d’UPS

sera sur le bolide d’Alonso et de son collègue

Felipe Massa, sur les combinaisons

des pilotes, leparc devéhicules de transport

et les équipements de piste del’écurieautomobileitalienne.UPS

va en outre

lancer un vaste programme d’actions au

niveau du groupe et àl’échelle mondiale.

UPS devient de plus sponsor officiel

de Ferrari en matière delogistique

et de transport. Le groupe fournit ainsi

des prestations de service importantes et

compliquées (transport et livraison) pour

l’équipe la plus connue et ayant eu le plus

de succès dans lesport automobile. Scuderia

Ferrari est eneffet la seule àavoir

participé aux courses sans interruption,

Photo: UPS

Avec UPS dans lanouvelle saison: le«ferrarista»

Fernando Alonso, champion dumonde de F1 en

2005 et 2006.

depuis la création du championnat du

monde deF1en1950. Elle détient pratiquement

tous les records.

La plate­forme mondiale de sponsoring

d’UPS sera donc une nouvelle fois

agrandie. Elle comprend déjà les courses

Nascar, le golf professionnel, les Jeux

olympiques etparalympiques 2012.

www.ups.com

Impressum

Rédaction etédition

swissprofessionalmedia AG

Grosspeterstrasse 23,Postfach, CH-4002 Bâle

Tél.: +41 58958 95 00

Fax: +41 58958 95 90

E-mail administration: info@transportjournal.com

E-mail rédaction: transport@transportjournal.com

E-mail individuel: prénom.nom@transportjournal.com

Internet: www.transportjournal.ch

Direction:

Oliver Kramer

Rédacteur enchef/Directeur depublication:

(cd) christian.doepgen@transportjournal.com +4158958 95 10

Rédactrice en chef adjointe:

(it) jutta.iten@transportjournal.com +4179776 51 30

Rédaction:

(ra) robert.altermatt@transportjournal.com +4158958 95 03

(ah) andreas.haug@transportjournal.com +4158958 95 22

(av) antje.veregge@transportjournal.com +4158958 96 58

Réseau mondial de correspondants:

Johannes Angerer (Feldkirch)

Eckhard-Herbert Arndt(Hambourg)

Rüdiger Arndt(Ferrol)

Dr.AndréBallin(Moscou)

Eckhard Boecker(Kisdorf)

SebastianBecker(Varsovie)

Claudia Benetti (Effretikon)

Martin Brückner (Francfort s. M.)

AnthonyCoia (Washington)

JosW.Denis (Heesch)

Lutz Ehrhardt(Hambourg)

Gordon Feller (San Rafael)

JosephRichard Fonseca (Mumbai)

Anitra Green (Muttenz)

Harald Jung(Milan)

Beat Keiser (Lugnorre)

Ralf Klingsieck (Paris)

Dr.Robert Kluge (Leipzig)

Dr. Christine Kulke-Fiedler (Berlin)

IrisMartin (Hambourg)

Manik Mehta (New York)

JosefMüller (Vienne)

Barbara Odrich (Yokohama)

Katja Ridderbusch (Atlanta)

Dirk Ruppik (Surat Thani)

Holger Schlote (Istanbul)

Angelo Scorza (Gênes)

Wilf Seifert (Zurich)

Heiner Siegmund (Hambourg)

Traduction:

andree.schwarz@transportjournal.com +4158958 95 23

gyan.sharan@transportjournal.com +4158958 95 21

Maquette:

olivier.kilchherr@transportjournal.com +4158958 95 11

david.jentzen@transportjournal.com +4158958 95 17

nicole.huebner@transportjournal.com +4158958 96 04

Abonnement/Diffusion:

sabrina.schaub@s-p-m.ch +4158958 96 48

Publicité:

Salons et nouveaux marchés, Amérique latine:

ernst.littig@transportjournal.com +4158958 95 14

Mobil: +4179225 18 78

Suisse alémanique (sauf annonces d’emploi/annonces

immobilières), Bavière (codes postaux 8+9),

Autriche, Grande-Bretagne (expédition+trafic aérien),

Turquie, Iran:

roland.hofacker@transportjournal.com +4158958 95 07

Mobile:+41 79 3054840

Allemagne, Benelux, Pays nordiques, Royaume-Uni,

Irlande, Japon, Corée duSud, Afrique du Sud:

siegfried.angeli@transportjournal.com +4158958 95 04

Mobile:+41 78 688 87 90

Europe centrale et de l’Est, Asie centrale, Grèce, Chypre:

elina.marauska@transportjournal.com +4158958 95 27

Mobile:+41 78 688 87 92

France, Italie, Espagne, Portugal, Pays des Balkans,

Malte, Afrique duNord, Israël:

mirko.vasiljevic@transportjournal.com +4158958 96 88

Mobile: +41 79 4663595

Suisse romande, Suisse italienne, Emirats Arabes Unis,

Annonces d‘emploi/Annonces immobilières:

werner.kestenholz@transportjournal.com +4158958 95 16

Mobile: +41 79 6742952

Gestion annonces:

patricia.hunziker@s-p-m.ch +41 58 9589512

vreni.haab@s-p-m.ch +41 58 9589629

Marketing:

david.pereira@s-p-m.ch +41 58 9589639

Comptabilité:

brigitta.meyer@s-p-m.ch +41 58 9589618

Fax: +4161564 37 00

Impression et expédition:

Printec Offset, D-34123 Kassel

Référence bancaire:

Credit Suisse, Bâle, Swift CRES CH ZZ 80A

IBAN: CH2304835030828631000CHF

IBAN: CH7504835030828632004EUR

Lieu d’exécution etdejuridiction: Bâle, Suisse

Toute reproduction ou représentation,mêmepartielle, des pages

publiées est soumise ànotre autorisation expresse.LeJTI décline

toute responsabilité quant aux documents qui lui sontsoumis.

74e année ISSN 2235-8099

Parutionbimensuelle/Abonnement: 220 CHF(fraisdeportensus)

Swissprofessionalmedia AG est membre associé

de la Fiata etdelaTiaca.


38 Des choses delavie /Liste des annonceurs Journal pour leTransport International 11-12 2013

Avec plaisir

«Dieu veut que l’homme s’amuse.»

Thérèse d’Avila (sainte catholique)

Sans plaisir, la vieest bien moins

agréable. Tout le mondeest unanime

là-dessus. Et pourtant,les plaisirs ont

quelquepeu perdu les faveurs de certaines

personnes, cesdernières n’étant

cependantpas uniquement des fanatiques

delavertu,aigris etchagrinés.

Lesuns déplorentlasaturation, les

autres lesconséquences néfastes. Mais

qu’est doncleplaisir pour les gens. Le

chef d’orchestreetcompositeur Gustav

Mahler,qui,ensaqualité de musicien,

savait certainementdequoiilparlait,

adit parexemple: «Ilyune grande différence

entreles divertissementsetle

plaisir. Pour ma part,jen’aique rarement

prisplaisir àdes soi-disant divertissements.»Etl’écrivaineanglaiseElizabeth

Barrett-Browning affirmemême: «Le

plaisirest un succédanébon marché du

bonheur.»«Blablabla!», voilà ceque

j’en dis. Un vrai plaisir est aussi unvrai

bonheur.

De plus, leplaisirn’existe passeulement

pour faire dubien, il est aussi

extrêmementutile. D’une part, il permet

d’économiserdel’argent. Maintes

études empiriques ont prouvé qu’une vie

plaisanteades répercussionspositivessur

la santé. Je ne suispas une lectriceassidue

de ce genred’études,maisjenedoute pas

une seconde qu’ilexistetoujourssuffisamment

de cinglés quisedonnent la peinede

justifierceladansdes étudesempiriques. Et

ils en retirent même sans douteuncertain

plaisir. Bref, le plaisirprofite auxcaisses

de maladie qui, du coup, ontmoins à

débourser. Et n’est-ce pasnotre butàtous

aujourd’hui,que de soulager lescaisses de

maladie?

D’autrepart, le plaisirn’est pasunpassetemps,

mais unenécessitéabsolue. Ceux

quin’ont pasmatière àriredépérissent et

sont très vite dans l’incapacité d’assurerun

travailraisonnable.«Il fautsouvent entreprendrequelque

chosedesympathique afin

de retrouverunbut àsavie durantquelque

temps»,reconnaît Johann Wolfgang von

Goethe. Quiparleici d’exubéranceetde

sans-gêne? Il s’agit de simplesurvie.

Car endéfinitive, celuiqui ne s’accorde

aucun plaisirfinit,àplusoumoins longue

échéance, parneplusêtreagréablepour

sescongénères. C’est donc, en dernier

ressort, unequestiondepolitesse quede

se faire plaisirleplussouvent possible et

suffisamment.

Reste une question:queltype deplaisir

estlebon? Bienentendu,iln’existe

pasderecette brevetée.Jesouhaite

néanmoinstirer une chose au clair:le

plaisirnesetrouve pas uniquementlà

où l’agréable vadepair avec l’inutile.

Voici quelquesexemples:faire dubienà

quelqu’un. Trouverune vérité.Seconsacrer

avec passionàlamusique,ladanse

ou l’art. Deschosestrèsutilesensomme.

Etlaliste estillimitée.

Mais comments’y prendre? Que se

passe-t-il s’il m’arrive de ne pasm’amuseretque

la vie mesembletoujours plus

ou moinstriste? Le psychologue et philosopheaméricain

William Jamesnous

conseillecequi suit: «Pourêtre debonne

humeur,ilfautsemontrer content,

regarder autour de soi avecsatisfaction

et se comportercommesionétait déjà

de bonne humeur.»Cela nefonctionne

pastoujours,jevousl’accorde.Maisc’est

un début.

Iris Martin

Liste des annonceurs

A.MCargo ForWorld Transportation ................22

Asstra Association TrafficAGMinskRepresentative

Office ..........................................5

C.H. Robinson Worldwide, INC. .....................15

Contrade Shipping&TransportS.A. ..................13

Contship Italia S.P.A. .............................16

Direct Mail Logistik AG ............................36

Egolf VerpackungsAG . ...........................28

EHGEnnshafen GmbH . ...........................17

Emirates Sky Cargo ................................2

EmonsSpeditionGmbH . ...........................6

EthiopianShippingLines Share Company ..............32

Finsea .........................................17

FixemerLogistics GmbH ............................9

Franzosini SA ....................................3

Grimaldi Cia di Navigazione ........................13

I.F.A. Int. Forwarding Association CooperatieU.A. .......7

Paul Leimgruber AG ..............................23

LKWWALTERInternat. TransportorganisationAG .......40

MEETINGYSALONES,S.A. ........................21

NAVISSchiffahrts- u. Speditions AG ..................36

Port of Amsterdam ...............................31

RussianRailwaysJSC RZDOAO ......................4

Saco Shipping GmbH .............................12

SATI SA de Transports Internationaux .................19

SISAStudio Informatica SA .........................26

Swissterminal AG ..........................11,13, 14

TimoComSoft- undHardwareGmbH .................25

TOCEventsWorldwide ............................30

TransContainer JSCO ..............................8

TRANSPOREON .................................27

UBMGlobal Trade ...............................33

Ultra-BragAG ..................................39

WienCont Containerterminal GmbH ..................14

Zollas Verzollungen GmbH .........................20


En 1925, Marcel Breuer concevait

cettechaisedevenue célèbre.

La même année, nousavons fondé

notre entreprise.

Depuis,noussommestousdeux...

... EN AVANCESUR

NOTRE TEMPS.

Visiteznotre siteweb: www.ultra-brag.ch

ULTRA-BRAG AG Südquaistrasse 55

Postfach

CH-4019 Basel

Tél. +41 61639 72 00

Fax+41 61 639 7210

E-Mail info@u-b.ch

TRANSBORDEMENT DE MARCHANDISES DE DETAIL &ENVRAC

HEAVYLIFT


Vos transports par

lots complets

en UNE SEULE main

Le transporteur européen


FRANCE

11·12 | 15 mars 2013

Édition française


INTERNATIONAL EXHIBITION

FOR LOGISTICS, CARGO

TRANSPORT AND

INTERNATIONAL TRADE

WHERE

THE INDUSTRY

DOES BUSINESS

Improve your logistics and

transportation strategy at

national and international levels

Find new solutions to overcome logistic

challenges, reduce costs and improve

delivery times!

2 - 4

April 2013

1-9pm

Transamerica Expo Center

São Paulo -Brazil

2 ND LARGEST EXHIBITION IN

THE WORLD FOR THE LOGISTICS,

CARGO TRANSPORT AND

INTERNATIONAL TRADE SECTORS

THE INTERMODAL WORLD

IN EXHIBITION

■ Airports

■ EADIs

■ Ports

■ Terminals

■ Services and

Transportation Systems

■ Logistics

■ International Trade of

Goods

■ Equipment and

Technologies

MORE EXHIBITION SPACE IN 2013 -

36,000 SQ.M.

MORE EXHIBITORS, MORE

SOLUTIONS, MORE NETWORKING

MORE THAN 27 DIFFERENT

MANUFACTURING SEGMENTS

VISITED THE EXHIBITION IN 2012

Perform your pre-registering online and avoid queues!

The online pre-registration is free of charge for industry professionals. On-site registrations will incur acharge of R$ 50.00.

www.intermodal.com.br

Organiser

Sponsors

Last booth spaces available. More information:

Bruna Sá: +55114878 5922 -info@intermodal.com.br


Journal pour leTransport International 11-122013 SpécialFrance

3

Transport

Zeitschrift

ITJInternationale

11 ·12 | 15.Mai 2013

www.transportjournal.com

DEUTSCHE AUSGABE

(auch in identischer englischer und

französischer Version verfügbar)

Ce Spécial fait partie du numéro

11-12/ 2013 de l’ITJ

Chère lectrice,

cher lecteur,

Projet d’aménagement

de la Seine

VNF (Voies navigables deFrance) met au

gabarit 2500 tletronçon delaSeine entre

Bray-sur-Seine et Nogent-sur-Seine afin de

développer le trafic fluvial Paris–Le Havre.

06

Special:

Frankreich Beilage

Benelux 29

Hafen Marseille

Wachstum gegen

den Trend 14

Airbus und Boing

Beste lungen der

Fluglinien stabil 18

Strasse im Aufwind

Transport Market Monitor

sieht positive Zeichen 24

Logistique automobile: STVA

en Europe et en Afrique

STVA aétendu son réseau de façon constante

et vient des’implanter au Maroc dans le sillon

de Renault. Elle nourrit de grandes ambitions

àl’international.

08

La France est championne: non seulement

championne olympique de handball,

mais aussi en matière d’infrastructures.

Aucun autre pays européen ne

dispose par exemple d’un réseau fluvial

de 8500 km. Découvrez àlapage 6de

notre Spécial undes projets dedéveloppement

deceréseau.

De nombreuses sociétés françaises

de transport etdelogistique jouent de

plus en plus la carte del’international

pour contrer les perspectives moroses

régnant dans leur pays. SDV ouSTVA

–présentes en Europe, enAsie eten

Amérique en passant par l’Afrique –

prouvent qu’un positionnement habile

sur différents marchés permet de réagir

de façon plus souple aux aléas économiques.

L’équipe del’ITJ se réjouit devous

accueillir àlaSITL àParis-Villepinte du

26 au 28 mars (stand: M27).

Abientôt etbon courage!

04 AF-KLM:

La compagnie aérienne

est sur labonne voie

07 Carrier Transicold:

Road Show pour legroupe

frigorifique Pulsor jusqu’en Corse

07 Andsoft:

Logiciel multilingue déployé

chez Dentressangle Pologne

10 SDV:

Depuis la base africaine

vers l’international

12 Renault:

Le constructeur de véhicules

innove sur laroute

14 Künz:

Le spécialiste enportiques

voit des chances enFrance

14 Transfreight Europe:

Entrepôt central àDourges

pour produits finis de Yamaha

14 Goodman:

Vers un nouveau centre logistique

d’Amazon àLauwin-Planque

14 Dachser:

Inauguration d’un site

au nord de Roissy

14 Vinci:

Le groupe BTP reprend ANA,

exploitante dedix aéroports

15 Timocom:

Coopération avec Astre

prolongée de 18 mois

15 Impressum

Couverture: Arc de Triomphe

Photo: thinkstock

Christian Doepgen

Rédacteur en chef


4 SpécialFrance Journal pour leTransport International 11-12 2013

Conférence de presse biland’Air France-KLM

Réduction des pertes

Transform, le plan de restructuration d’Air France-KLM, plombe certes le bilan, mais il

commence àporter des fruits. C’est ce que notre correspondant, Ralf Klingsieck, aappris,

entre autres, àlaconférence de presse bilan dugroupe àParis.

Fin février, legroupe franco­néerlandais

aannoncé que lechiffre d’affaires (hors

change) a augmenté de 2,5% à 25,63

milliards d’EUR. Les pertes ont baissé

puisque le résultat d’exploitation net a

été ramené de–353 M.d’EUR en 2011 à

–300 M. d’EUR. Les chiffres rouges sont

surtout dus àl’augmentation de890 M.

d’EURdelafacture pétrolière.Legroupe

aeneffet dépensé autotal 7,2 milliards

d’EUR pour le carburant, a souligné

Jean­Cyril Spinetta, président duconseil

d’administration et P­DG. Lerésultat net

aété de –1,19 milliard d’EUR, dont 471

M. d’EUR decharges de restructuration

(surtoutdes indemnités de licenciement).

Jean­Cyril Spinetta pense que leprogramme

de restructuration aura également

un impact sur 2013, mais compte

tenu de la situation incertaine dumarché

mondial ilnesouhaite pas faire depronostics.

Il asouligné qu’en 2012 c’est en

particulier lesecteur fret qui asouffert

de la crise persistante, delastagnation

du commerce mondial etdelabaisse des

transports, surtout enprovenance d’Asie.

C’est ainsi que les prestations dutrafic

fret ontbaisséde6,3%à10577 M. de tkt,

ce qui n’a pas puêtre compensé par une

réduction des capacités detransport de

3,5% à16409 M. de tko. Conséquence: le

taux d’utilisation des capacités fret achuté

de 1,9% à64,5% et lesrecettes partkm

offerte (rtko) de 3,8% (hors change). En

raison de la baisse du volume, lechiffre

d’affaires de ce secteur d’activité, 3,6

milliards d’EUR, était inférieur de 6,4%

(hors change) àcelui de l’exercice 2011.

Le résultat d’exploitation aété de –222

M. d’EUR àcomparer à–60 M. d’EUR

en 2011.

Le fret souffre beaucoup

Parmi les points forts cités par Jean­

Cyril Spinetta pour l’année en cours

figure le «contrôle strict des capacités».

Dans le secteur fret, cela va se traduire

par denouvelles réductions de la flotte

d’avions­cargos en fonction de la demande.

Sur les 25 avions­cargos dont disposait

AF­KLM­Martinair en 2009,iln’en

resteplusque 13.Ils’agitplusprécisément

de quatre avions all­cargo AFdes types

B747 et B777 stationnés à Paris­CDG

Jean-Cyril Spinetta, P-DG d’Air France–KLM

et de neuf appareils de KLM oudesa

filialeMartinair (MD­11 et B747)stationnés

àAmsterdam. Plus récentes mesures

de réduction des capacités: trois avions

ont été rendus aux sociétés de leasing et

un autre aété loué au partenaire Etihad

basé àAbu Dhabi (Emirats Arabes Unis;

cf. page 31). Dans lecadre d’une société

conjointe avec Kenya Airways, un autre

appareil opère en trafic de ligne entre la

Chine etl’Afrique.

Une nouvelle adaptation des capacités,

et donc delaflotte d’avions­cargos,

dépendra du développement del’économie

mondiale. J.­C. Spinetta adémenti

de façon catégorique toutes les rumeurs

selon lesquelles legroupe aurait l’intention

de se séparer complètement de ses

avions­cargos.Lerapportentre fret àbord

d’avions passagers et fret transporté

par des avions all­cargo, de 50:50 ily

aquelques années etde80:20 actuellement,vacontinuer

d’évoluerenfaveurdu

fret en soute des avions passagers.

www.afklcargo.com

Photo: Ralf Klingsieck

MD Sigrist Logistics

Votre partenaire àMarseille

Algérie

Tunisie

Maroc

Egypte

Liban

www.sigrist-logistics.com

GPMM |Hangar 19 |F-13344 Marseille cedex 15 |Phone +33 491 428 747 |Fax +33 491 036 874 |info@sigrist-logistics.com


6 SpécialFrance Journal pour leTransport International 11-12 2013

Le tronçon delaSeine qui sera mis au gabarit 2500 t.

Vers un aménagementdelaSeine en région parisienne

Plus de bateaux sur la Seine

La navigation fluviale sur la Seine, entre LeHavre et la région parisienne, est actuellement

limitée, en particulier ausud-est de la capitale française. Les unités d’un port en

lourd de 3000 à5000 tpeuvent uniquement opérer sur untronçon de80kmentre Paris

et l’écluse de la Grande Bosse près deBray-sur-Seine.

Aprèscette écluse, située àl’avalimmédiat

de Bray­sur­Seine, lesecond plus grand

fleuve français est seulement navigable

pour des bateaux de 650 t.Les choses

devraient pourtant changer. Ilest prévu

d’aménager la Seine pour des unités plus

grandes, sur environ 27 km entre Braysur­Seine

etNogent­sur­Seine. En 2012,

Voies navigables deFrance (VNF) aen

effet décidé lamise àgrand gabarit dece

Photo: Voies navigables de France

tronçon. Des bateaux de la classe dite Va,

c’est­à­dire desunitésdontles dimensions

maximales sont 110 mdelong, 11,4 mde

largepouruntirantd’eau de 2,8m,pourront

donc accéder àNogent­sur­Seine. La

capacité maximale de ces unités est de

2500 t, respectivement 130 TEU. Les travaux

d’aménagement coûteront environ

214 M.d’EUR et permettront d’accroître

le trafic de 75% d’ici 2020. Enplus du

rehaussement de quelques ponts, de la

construction d’une écluse près deJaulnes

et d’un approfondissement du chenal,

il est également prévu deconstruire un

canal à grand gabarit entre Villiers et

Nogent, parallèle aucanal de Beaulieu,

afin d’éviter les méandres delaSeine. Le

début des travaux est prévu en 2016 et la

mise en service du tronçon en2020.

Marc Papinutti, directeur général de

VNF, souligne qu’il yaune plus forte

demandedecapacitésdetransport fluvial

en particulierenraisondel’augmentation

desexportationsdeproduitsagricolesdepuis

la région parisienne vers Le Havre

ou Rouen.

Ralf Klingsieck/av

www.vnf.fr

ANEW HUB

IN EUROPE

Dunkirk offers outstandingadvantages for distribution businesses.

Ideally situated near the city of Lille, in the heart of the London-

Paris-Brussels triangle and amarket of more than 100 million

consumers, Dunkirk has made the most of its geographic location

and its excellent road links to develop logistics and distribution

activities in the port.

•The logistics warehouses are very close to the container

terminal and RoRo services to Great Britain.

Dunkerque-Port's

logistics AREA

•Its geographic location is ideal for serving London and

south-east England, Benelux and north-eastern France.

•Dunkirk is a major centre for the distribution of fruit and other

goods imported by sea and for distribution to Great Britain.

•Throughout Dunkirk’s logistics area, all operations in private

warehouses are carried out by the operator’s own staff.

/dunkerqueport

/DunkerquePort

• More than 120 000 m² of warehouses are already installed in

the Western Port.

Terminal des

Flandres


Journal pour leTransport International 11-122013 SpécialFrance

7

Photos: Carrier Transicold

Des distinctions pour un groupe frigorifique français

Carrier Transicold aété distingué àDubaï (EAU; àgauche) etenPologne.

Alors qu’à l’occasion desa100 e édition

le Tour de France débutera pour lapremière

fois enCorse, les deux principales

villes de l’île française, Bastia et Ajaccio,

seront les27et28mars2013les dernières

étapes d’une campagne deCarrier Transicold

pour présenter son groupe frigorifique

Pulsor (technologie tout­électrique

associée à un inverter et un compresseur

hermétique àvitesse variable). Ce

prestataire français d’équipements et de

services pour letransport routier defret

frigorifique arécemment été récompensé

bien au delà des frontières nationales et

européennes. Fin 2012, la technique Pulsor

afait partie àVarsovie (Pologne) de

quatre «produits logistiques innovants»

qui ont été distingués. Les performances

de cette gamme de groupes frigorifiques

ont aussi su convaincre un jury de Dubaï

(Emirats Arabes Unis), un pays au climat

très chaud et aride. Lejury aremis à

Carrier Transicold le «Best Manufacturer

Award for Transport Refrigeration». ah

www.carriertransicold.eu

www.carrierpulsor.com

Andsoft équipe

Dentressangle

Andsoft, une société de développement

de progiciels spécialisée dans lacréation

d’outils de gestion avancés pour les secteurs

transport & logistique, a déployé

sa solution e­TMS ausein delasociété

polonaise dufrançais Norbert Dentressangle.

Le prestataire de services logistiques

d’envergure internationale utilise

cette plate­forme basée sur la toile pour

les activités de transport enaval deses

entrepôts. Selon Andsoft, le logiciel aété

retenu pour ses qualités desouplesse et

d’ouverture.

E­TMS permet aux services informatiques

internes d’accéder aux sources et

d’enrichir des modules de la plate­forme

e­TMS entoute autonomie. Les solutions

Andsoft, société fondée ilya15ans en

Andorre, sont multimodales etmultilingues.

Elles répondent ainsi aux besoins

d’utilisateurs de langue anglaise, française,

espagnole et russe dans lecadre de

leurs activités quotidiennes internationales.

www.and-soft.com


8 SpécialFrance Journal pour leTransport International 11-12 2013

Transport d’automobiles plus multimodaletinternational

Services rentables

Dans le secteur du transport d’automobiles, le prix n’est pas le seul facteur

intéressant, la valeur ajoutée générée par les services l’est aussi.

La construction automobileaune longue traditionenFrance. Troisdes

transporteurs d’automobiles opérant àl’échelle européenne sont français.

Parmi les leaders du marché figure legroupe STVA qui appartient

àhauteurde100%augroupeSNCFGeodis. Spécialisé dans lesservices

de logistique automobile, le groupe compte 2500 collaborateurs, 3200

wagons porte­autos, 800 propres camions porte­autos et en moyenne

200 véhicules supplémentaires par an appartenant àdes sous­traitants.

En 2012, STVA apréparé 650000 automobiles et atransporté plus de3

M. d’unités, dont2,4 M. parvoie routière et 800000 parvoie ferroviaire.

Son chiffre d’affaires 2012 s’est élevé à360 M. d’EUR.

Rayon d’action: Europe et Afrique du Nord

«Nos racines sont certes françaises, mais nous devenons de plus en

plus un groupe européen», souligne lors d’un entretien Pierre Enderlé,

président dudirectoire deSTVA. Le groupe a44succursales dans neuf

pays et arécemment, dans le sillon de Renault, étendu ses activités au

Maroc. STVA ne travaillepas exclusivementpourunconstructeurautomobile.

«Forts denotre croissance historique en France, nous figurons

aujourd’hui parmi les leaders du marché européen», précise P. Enderlé

Photos: Klingsieck

P. Enderlé, président du directoire,

est satisfait de l’expansion

au Maroc oùSTVA exploite un

terminal àTanger Med.

sans cacher sa fierté. Hormis des marques automobiles

européennes, asiatiques et américaines, les sociétés Gefco

et CAT font également partie des trois douzaines de

clients deSTVA. «Sur ce marché, STVA,Gefco et CAT

sont àlafois des partenaires etdes concurrents, ce qui

n’est pas toujours facile», admet P.Enderlé.

STVA compte 15 succursales en France et de nombreuses

participations àl’étranger: en Allemagne dans

les sociétés Egerland (74%) et Helf (95%), en Pologne

50% delajoint­venture Mostva, en Roumanie 51% de

Benga (Bucarest), enEspagne 25% deSetram (Barcelone)

etenItalie 5%deSitfa (Turin). Les sociétés belge

NEW BRANCH:

LUANDA,

ANGOLA

The BEST TOTAL LOGISTICS SOLUTIONS, performed with efficiency,

quality, professionalism and innovation that make you our loyal

partner and member of the grand OLICARGO FAMILY.

concepção edesign: www.sweet-lemon.pt

AIR FREIGHT SEA FREIGHT ROAD FREIGHT LOGISTICS

WWW.OLICARGO.PT |FACEBOOK.COM/OLICARGO


Journal pour leTransport International 11-122013 SpécialFrance

9

Transvoiture et britanniqueCar &Commercialainsi que

STVA UK appartiennentà100%augroupe. Lesmarques

historiques opèrent avec l’ajout STVA.

La plus récente participation sont 85% delasociété

GSTM au Maroc (depuis 2012). Les automobiles produites

surles nouveaux sitesRenault sont acheminéespar

rail jusqu’au port Tanger Med dans leterminal automobile

exploité parSTVA, puis chargéessur desnavires vers

l’Europe. Leterminal sert aussi de porte d’entrée pour

lesimportationsd’automobiles au Marocetdehub pour

le réacheminement d’automobiles asiatiques par navires

côtiers vers d’autres pays méditerranéens.

L’éventail de services crée de la valeur ajoutée

«Notre stratégie consiste àoffrir ànos clients toutes les

activités logistiques, ycompris des transports porte­àporte

depuis l’usine ou depuis le port import jusqu’au

concessionnaire ou destinataire final», souligne Pierre

Enderlé. STVA exploite 42 centres techniques enEurope

où lesvéhicules sont préparés pour la livraisonetéquipés

de certains accessoires (attache­remorque, aménagement

intérieur etc.). Les véhicules d’occasion sont réparés et

repeints. STVA tient en particulier àaccroître et perfectionner

ces services supplémentaires, car c’est cequi crée

de la valeur ajoutée.

Pour l’entreposage intermédiairedevéhicules neufsou

d’occasion, legroupe dispose d’aires non couvertes de

520 ha. Les transports d’automobiles peuvent être suivis

par les clients entemps réel par GPS. STVA assure aussi pour le compte

de sociétés de location de véhicules le transport entre les différentes

stations.Ellesechargeaussi du systèmed’information TI surladisponibilité

desvéhicules auxstations, du retourdes automobiles,d’éventuelles

réparations, de travaux depeinture etdelapréparation pour la vente.

Transportd’automobiles multimodal et rentable

«Nos activités sont très multimodales», ajoute P.Enderlé, «et puisque

nous nous appuyonsessentiellement surnos proprescapacitésenoffrant

tous les services àguichet unique, nous garantissons ànos clients des

solutions solides, bon marché etdehaute qualité.» En tant que filiale

de SNCFGeodis, STVA privilégie le transportferroviaire en particulier

sur delongues distances. Les sociétés de chemins defer sont choisies

exclusivement sur la base de critères économiques etlatraction est

confiéetantàdes compagnies historiquesqu’àdes compagnies privées.

Le pré­ et postacheminement ainsi que ladistribution autour des sites

de production et desports sont assuréspar destransporteurs d’automobiles

spéciaux.

Ralf Klingsieck

ConneCtingWorlds.

Be it in China, Russia orFrance:

We understand logistic requirements and have the fitting

answers. Thanks toour dense network weare at home

at 100 locations inover 30countries –and speak your

language, too! See for yourself what our local know-how

and innovative spirit can dofor you.

www.mumnet.com


10 SpécialFrance Journal pour leTransport International 11-12 2013

Groupe SDV

Expansion internationale

De l’Afrique vers l’Europe via l’Asie:

la société logistique SDV, qui fait partie

du groupe Bolloré, met le paquet sur

l’extension deson réseau international

de sites. Actuellement, elle investit aussi

en particulier dans lemarché européen.

SDV veut passer àlavitesse supérieure

en Europe. Ens’appuyant sur sa position

historique forte enAfrique et sur l’extension

couronnée desuccès deses activités

en Asie, labranche transport dugroupe

mixte français Bolloré opérant sous cette

marque àl’échelle mondiale compte rejoindre

les grands acteurs européens de

la branche. En témoignentnotamment de

récentes acquisitions d’entreprises etdes

projets d’achat dans les pays voisins. La

branche transport représente pour Bolloré

57% duchiffre d’affaires. Les bénéfices

stables réalisés ainsi permettent au

groupe – qui exerce ses activités entre

autresdansles secteurs communications/

médias et stockage d’électricité, produit

du papieràcigarettesetexploite desplantations

depalmiers àhuile en Asie et en

Afrique–des’engager de façoncroissante

depuis quelques années dans le développement

et la construction de véhicules

électriques.Ilinvestitd’ailleurs fortement

dans ce secteur d’avenir.

Les racines historiques des activités

transport du groupe Bolloré, qui a regroupé

au début des années 1990 les différentes

sociétés acquises sous lamarque

SDV, se trouvent en Afrique etdans le

trafic entre l’Europe etlecontinent noir.

C’estlàque le groupe ainvesti et continue

d’investir dans le parc roulant, les sites

logistiquesetlatechniquesdes terminaux

dans les ports de mer. Il est vrai que Bolloré

acédé en2005 son armement Delmas,

spécialiste dutrafic avec l’Afrique,

au groupe CMA­CGM, mais il ne cesse

de faireappel àlui pour sestransportssur

l’axe nord–sud. Aujourd’hui, 22000 des

32 000 collaborateurs de SDV travaillent

dans 43 pays africains. Lestransportsvers

l’Afrique représentent 30% du chiffre

d’affaires de SDV en Europe. A noter

que les deux tiers dutrafic SDV depuis

l’Afrique sont destinés àl’Europe.

Chargement defret aérien par leprestataire français de services logistiques SDV.

Le continent noir est également leprincipal

moteur dugroupe aupoint de vue

économique puisque son taux de croissanceest

de 5% et queson rendementdépasse

celui des autres régions du monde.

«Contrairement àd’autres groupes, SDV

n’est pas concentré sur l’Afrique del’Est

ou de l’Ouest, mais sur tout le continent,

par le biais deses propres sociétés

affiliées oudes partenaires locaux forts

ainsi que quelque hubs régionaux. SDV

accompagne donc ses clients partout en

Afrique», explique Olivier Bedois, directeur

du marketing chez SDV, lors d’un entretien

avec l’ITJ. «Notre longue présence

sur cecontinent se traduit par une vaste

expérience du travaildansdes conditions

difficiles etdans des régions instables, ce

qui peut tout à fait s’avérer utile dans

d’autres régions du monde.»

L’Afrique etle«reste dumonde»

Aujourd’hui, SDV fait partie des dix

groupes logistiques leaders à l’échelle

mondiale. Si l’Afrique est son premier

pilier, les activités développées plus tard

sur les autres continents constituent son

second pilier. Ce«reste dumonde» aété

divisé par SDV en quatre marchés: Europe,

Asie/Pacifique, Sud del’Asie/Inde,

Amérique du Nord/Amérique du Sud.

Le chiffre d’affaires transport de SDV,

au total 4,9 milliards d’EUR, provient à

hauteur de43% de l’Afrique, loin devant

l’Europe (35%), l’Asie (15%) etl’Amérique(7%).Après

l’Afrique, lestransports

se sont surtout développés en Asie, puis

entre l’Amérique duNord etl’Amérique

du Sud, mais aussientre l’Afriqueetl’Asie

ou entre leBrésil, l’Afrique, l’Inde et la

Chine. SDV aune structure très souple,

souligne O. Bedois. Chaque unité commerciale

régionale est économiquement

indépendante et responsable. «Cela permet

deréagir rapidement aux nouvelles

conditions de marchéouaux souhaits des

clients. La centrale fournituniquementla

lignestratégique et coordonne lesactivités

mondiales pour les plus grands clients.»

C’est grâce àcette souplesse qu’il aété

possible, lors duchangement des conditions

économiques, de mettre nouvellement

l’accent sur tel ou tel marché. Au

cours des années de crise, la société a

ainsi enregistré une rentabilité relativement

élevée. «Hormis enAfrique, SDV

est une société d’expédition qui ne

dispose pas de ses propres navires ou

avions, exploite peudecamions en propre

et achète toutes les capacités de transport»,

précise Olivier Bedois. «En plus de

nos activités clés fret aérien et maritime,

nous avons développé beaucoup d’autres

activités afin derépondre aux exigences

croissantes de nos clients.» SDV dispose

de peu depropres sites logistiques, mais

Photo: SDV


Journal pour leTransport International 11-122013 SpécialFrance

11

ceux qu’elle asetrouvent àdes endroits

stratégiques, par exemple les hubs régionaux

de Singapour, Shanghaï, Miami ou

Le Havre. L’éventail de servicesvadufret

aérien et maritime, ycompris les formalités

douanières, jusqu’au pilotage mondial

de la chaîned’approvisionnement en

passant par lalogistique d’entreposage et

la distribution. Pour offrir ces services, la

société utilise des TIperformantes.

«Les grands clients s’attendent aujourd’hui

àceque les transports mondiaux

soient organisés deAàZetque

toutes les autres prestations de services

soient elles aussi d’un seul jet. Depuis

l’achat dematières premières et de pièces

jusqu’à la rétrologistique et l’approvisionnement

en pièces de rechange en

passant par l’entreposage et la distribution

des produits finis, le tout àl’échelle

mondiale», explique O. Bedois. Parmi les

gros clients deSDV figurent des avionneurs

tels qu’Airbus etEurocopter oudes

compagnies aériennes dont lalogistique

pièces derechange est organisée par SDV

de façon àceque les avions nesoient

pas trop longtemps bloqués au sol. Un

autre champ d’activité sont les transports

souvent très compliqués d’installations

très grandes etlourdes pour les secteurs

pétrole et gaz. La logistique pharmaceutique

etses exigences élevées en matière

de compétences professionnelles dupersonnel

et de fiabilitédelachaînedufroid

est enrevanche relativement récente.

Les produits de luxe ont lacote

Pour le prestataire deservices logistiques

français, le transport et la distribution

de produits de luxe (essentiellement du

parfum et des produits debeauté) constituentaussi

un secteurimportant.Ilexiste

par exemple unhub spécial àSingapour

approvisionné par voie maritime. Ony

prépare des envois adaptés aux besoins

spéciaux des différents pays de la région.

Lesenvoissontcomplétéspar desnotices

dans la langue appropriée ouemballés

comme cadeaux avant d’être livrés au

commerce. Pour les importations, par

exemple de biens deconsommation provenant

de Chine, il existe un site àShanghaï

oùles livraisons de marchandises du

pays entier sont regroupées puis acheminées

par navire. Dans le sens contraire,

on yréceptionnedes envoisprovenant de

l’étranger pour les distribuer dans toute

la Chine. SDV dispose de hubs comparables

àMiami (USA) pour larégion de

la Caraïbe et au Havre (France) pour les

importations/exportations françaises.

Henri LeGouis, directeur Europe de

l’Ouest chez SDV, déclare àpropos dela

stratégie en Europe:«Nousvoulons transférer

àl’Europe les expériences faites en

France et les pratiques qui ont fait leurs

preuves, etceafin denous hisser au niveau

desconcurrentscomparables.» Dans

ce contexte, SDV aquelques partenaires

importants et de longue date –les compagniesaériennes

AirFranceKLM Cargo

et Lufthansa Cargo, l’armement CMA­

CGM –car l’activité clé enEurope est

aussi lefret aérien etmaritime. SDV ade

propres sociétés affiliées au Benelux, en

Grande­Bretagne, au Portugal, enItalie,

en République tchèque, en Pologne ainsi

que des partenaires parmi les leaders du

marché dans d’autres pays européens.

SDV amême acquis des participations

dans certains partenaires, notamment

afin d’avoir son mot àdire enmatière de

qualité.

Ralf Klingsieck

www.sdv.com

Virginie,

responsable

transport,

achoisi

la qualité.

MedLink ports

estsoutenu par

medlinkports.fr


12 SpécialFrance Journal pour leTransport International 11-12 2013

Un véhicule utilitairestylé

Un Renault très robuste

Le Renault Kerax Adventure marie la fiabilité de ce camion, qui afait ses preuves sur les

chantiers, àl’esprit d’aventure duconstructeur français de véhicules utilitaires qui adéjà

participé àdenombreuses expéditions.

Le Renault Kerax Adventure acomplètement

changé delook. Avec sa calandre

grise marquée dulabel Adventure, son

solide pare­buffleetsaviscopetyperallye

raid siglée Renault Kerax, ilenimpose.

Le sentiment de robustesse, propre au

Kerax, s’en trouve renforcé. Sur lehaut

de la cabine, lecamion reçoit des cornes

de brumes chromées en guise deklaxon,

bien utiles lorsque le véhicule évolue

par mauvais temps etque le conducteur

veut s’annoncer alors que la visibilité fait

défaut. Endehors del’Europe etdans

des environnements dégageant beaucoup

de poussière ou de sable, le camion est

équipé d’un filtre d’atmosphère poussiéreuse.

Disponible sur les véhicules Euro

3, il permet de sécuriser la durée devie

du moteur etd’espacer les changements

de filtre àair.

Enfin, chacune des portes arbore le

logo officiel Renault Trucks Adventure.

Il évoque, àlui seul, 30ans de participation

au Rallye Dakar etàdenombreuses

autresexpéditions (route de la Soie,Cape

to Cape etc.) tout aulong de l’histoire

de Renault Trucks. A noter que le kit

Renault Kerax Adventure est compatible

avec tous les Renault Kerax, quelles que

soient leur configuration etleur motorisation.

Comme l’ensemble de la gamme

construction, le Renault Kerax Adventure

intègre les solutions optifuel de Renault

Trucks visant àréduire la consommation

de carburant, souvent lepremier

Photo: Renault Trucks

Un camion pour chantiers etaventures.

postededépenses pour uneentreprisedu

secteurBTP (bâtimentettravaux public).

Pour réduire ces coûts, Renault Trucks

propose différents outils spécifiques à

la gamme construction comme la boîte

robotisée optidriver+ qui dispose par

exemple d’un mode off road spécialement

adapté aux terrains difficiles.

www.renault-trucks.com

All Kuenz projects have one goal:

Successful and satisfied customers.

High performance intermodal Container Cranes

Hans Kuenz GmbH

6971 Hard -Austria -T+43 5574 6883 0

sales@kuenz.com -service@kuenz.com

www.kuenz.com


S.I.T.T.A.M.

Spedizioni Internazionali

Trasporti Terrestri Aerei

Marittimi S.r.l.

OURRACEFOR QUALITY

HAS NO FINISH LINE

S.I.T.T.A.M. S.r.l.

via Monzoro, 100 –20010 Cornaredo –ITALY

Tel. +39.02.93.480.1 –Fax +39.02.93.56.30.84

E-mail info@mail.sittam.it – www.sittam.it

Italianlogistics,rearranged.

>COUVERTURE COMPLETE

>LIVRAISONS NEXTDAY

>TRACK &TRACE

>RECEPISSE’EMARGE’ONLINE

>SERVICE ADR

OneExpress est un réseau systématisé pour le transport demarchandises

sur palettes, assurant des liaisons rapides et fiables àtravers son réseau

de plus de 70 partenaires partout en Italie. Nous traitons tout type

d’envoi, de la palette jusqu’au lot partiel et offrons des délais garantis

de 24 heures pour le Nord etleCentre d’Italie et de 48/72 heures pour le

Sud, avec unsystème de track and trace fiable jusqu’à destination finale.

One Express Italia Spa

Blocco 2.1 Interporto Bologna +39 051 3766611-import@oneexpress.it -www.oneexpress.it


14 SpécialFrance Journal pour leTransport International 11-12 2013

Photo: Künz GmbH

PortiquesdeKünz

Le marché français en point demire

La société familiale autrichienne Hans Künz, fondée en 1932, espère de nouveaux débouchés

sur le marché français. Leconstructeur de portiques àconteneurs, portiques spéciaux

et ponts roulants àélectrolyses est d’ores etdéjà présent sur le marché français.

Des portiques au cœur des activités intermodales.

La société Künz, basée àHard enAutriche,

est spécialisée dans les portiques

et ponts roulants ainsi que dans les équipements

pour centrales hydroélectriques.

Ses portiques à conteneurs en font en

outre unspécialiste de l’intermodal.

En France, le port

autonome de Strasbourg

exploite aujourd’hui avec

succès deux portiques à

conteneurs fluviaux,livrés

resp. en2004 eten2010.

Les portiques (entraxe de

32 m, 40 tsous spreader)

ont fait leurs preuves, dit

Lionel Husser, responsable

de terminal. A la

mi­2013, le port alsacien

va d’ailleurs recevoir un

portique ferroviaire Künz pour trafics

multimodaux. Depuis 2011, Paris Terminal

SAopère aussi unportique àconteneurs

Künz sur son terminal multimodal

de Gennevilliers(entraxede30metcapacité

de levage de 35 tsousspreader).Selon

Eric Attalah, directeur d’exploitation, la

performance des portiques avoisine les

40 boîtes/h en pointe et 30 boîtes/h en

moyenne.

Les portiques Künz sont équipés d’un

système breveté d’adaptation aux irrégularités

des voies deroulement et d’un

système desupervision avec lapossibilité

d’une télé­assistance depuis l’usine.

Des RMG entièrement automatisés de

marque Künz sont exploités chez CTA

àHambourg etbientôt chez APM Terminals

àMaasvlakte II, Rotterdam. Des

équipements techniques pour centrales

hydroélectriques, entre autres pour la

CNR deLyon, complètent l’offre. Vincent

Pelletierest depuis peuchefd’équipe

soutien commercial pour lemarché français

(cf. page 7).

cd

www.kuenz.com

En bref

Dachser en Ile-de-France. Le groupe logistique

allemand d’envergure internationale

Dachser aouvert une nouvelle plate-forme

Cargoplus Nord dans leparc d’activité de

Vémars (Val-d’Oise), aunord del’aéroport

de Paris Roissy-CDG. Ce site aune superficie

d’exploitation de5000 m 2 et un espace de

bureaux de600 m 2 .Ilest dédié aux transports

pour les marchés de la CEI (Russie,

Biélorusse, Kazakhstan, Moldavie etOuzbékistan),

du Maghreb etdelaTurquie.

www.dachser.com

MGI enMartinique. La société Port+, qui

commercialise lemodule aérien ducargo

community system AP+ auprès delacommunauté

portuaire de Fort-de-France, asigné

un contrat avec l’éditeur de logiciels Marseille

Gyptis International (MGI) portant sur

l’utilisation d’Airport+ jusqu’en 2016.

www.gyptis.fr

www.martinique.aeroport.fr

Vinci auPortugal. Fin février, le groupe

français du secteur BTP Vinci aacquis la

société ANA, concessionnaire pendant une

durée de50ans de dix aéroports portugais.

Les concessions valent plus de 3milliards

d’EUR. Vinci aremporté l’appel d’offres lancé

par Lisbonne etportant sur laprivatisation

d’ANA (cf. ITJ 01–04/2013, page 36).

www.vinci.com

Nouveau centre logistique

d’Amazon en France

Le groupe Goodman, un promoteur,

investisseur et gérant du secteur immobilier

logistique, élargit sa coopération

avec Amazon enEurope. Le leader du

commerce électronique aeneffet chargé

Goodman de créer un nouveau centre

logistique en France. Ce dernier sera

construit àLauwin­Planque dans la région

de Douai (Nord­Pas­de­Calais). Le

nouveau projet immobilier est le dixième

réalisé enEurope par Goodman pour le

compte d’Amazon. Après l’achèvement

destravaux,lepromoteurvaaussi se charger

delagestion du bâtiment abritant le

centre logistique et comprenant 90000

m 2 d’entrepôts etdebureaux. Pour réaliser

ce projet, Goodman aacheté unterrain

de 170000 m 2 àLauwin­Planque. Ce

terrainest bien desservi parles autoroutes

A21 etA1.

En France, l’entreprise adéjà aménagé

106000 m 2 pour le compte d’Amazon, à

Orléans etàMontélimar. Les deux sites

ontété acquis parleGoodmanEuropean

Logistics Fund. La gestion des bâtiments

est pilotée par une équipe administrative

propre au groupe.

www.goodman.com

Transfreight Europe

au service deYamaha

La société logistique Transfreight Europe

aremporté récemment uncontrat d’une

duréedecinqans passéparle grandgroupe

japonais Yamaha. Cecontrat porte sur la

logistique des produits finis. Transfreight

Europe pilote dans ce contexte les flux

de 25000 unités Yamaha enEurope. Il

s’agit entreautresdutraitementlogistique

de motos, scooters, quads, moteurs horsbord

et autres produits. Pour exécuter

ce contrat dans les règles de l’art, TransfreightEuropes’est

implantéesur la plateforme

multimodale Delta 3deDourges,

située à20kmausud de la ville deLille

(Nord). Pour l’entreposage de produits

Yamaha, Transfreight Europe dispose

d’une surface totale de42000 m 2 dans

cette ville française.

Le prestataire deservices 4PL Transfreight

Europe est en fait une société

conjointe des groupes japonais Mitsui et

Fujitrans. Le groupe mixteMitsuidétient

une participation de 70% dans lecapital

de Transfreightalors queles 30%restants

appartiennent auprestataire de services

logistiques Fujitrans, spécialisé dans le

fret maritime.

www.transfreight-europe.com


Journal pour leTransport International 11-122013 SpécialFrance

15

AstreetTimocom jouent lesprolongations

L’union fait la force

Le groupement Astre (Association des Transporteurs Européens) et Timocom Soft- und

Hardware GmbH, fournisseur de la bourse de fret et de véhicules TC Truck&Cargo, ont

choisi de poursuivre leur collaboration pendant 18 mois.

C’est début 2013 que l’Association des

Transporteurs Européens (Astre) et Timocom

Soft­ und Hardware GmbH ont

décidé de poursuivre leur coopération.

LesFrançaisespèrent, parlebiais de cette

coopération, renforcer leur implantation

commerciale en Allemagne.

Le réseau Astre, présent dans 21pays

européens, couvre avec ses membres une

multitude de chargements complets et

partiels ainsi que des livraisons plus réduites.

Labourse defret etdevéhicules

de Timocom profite justement aux PME

du transport et de l’affrètement, et ce

depuis 2010 déjà. Leprésident d’Astre,

Jean­ClaudePlâ,commenteainsi la poursuite

decette collaboration: «La collaboration

avec Timocom est une évidence.

La bourse defret etdevéhicules permet

en effet aux utilisateurs de notre réseau

d’accéder àunpool d’offrants àl’échelle

européenne, deproposer leurs offres de

transport de manière encore plus efficace

et de prévenir les kilomètres àvide.

Nousavons connudebonnesexpériences

avec TCTruck&Cargo et l’outil enligne

s’inscrit parfaitement dans notre stratégie

internationale. Nous sommes ainsi

en train decréer une organisation propre

en Allemagne dont l’objectif est de permettre

aux membres français de trouver

plus facilement des partenaires en Allemagne,

et inversement.»

Photo: Timocom

La bourse de fret Timocom permet aux membres

d’Astre d’opérer plus facilement outre-Rhin.

Avantages: bourse interne

et interface TC Connect incluses

En plus de l’offre defret etdevéhicules,

le groupement Astreprofite d’unebourse

interne ausein delabourse defret etde

véhicules TC Truck&Cargo. «Nos utilisateurs

peuvent, pendant une période

déterminée, échanger en quasi temps

réel des offres adéquates avec d’autres

participants exclusifs de la bourse interne

avant que l’offre ne soit publiée

dans la bourse de fret», explique J.­C.

Plâ. Ilvoit unavantage supplémentaire

dans l’interface de programmation TC

Connect, par l’intermédiaire de laquelle

les partenaires d’Astre sont connectés à

TC Truck&Cargoàl’échelle européenne:

«Lasaisiedes offres de fret et de véhicules

s’effectuedésormais dans un seul système.

L’interfaceinterne permet ànos membres

de gagner du temps etdel’argent.» cd

www.astre.fr

www.timocom.com

Impressum

SpécialFrance – ITJ

Rédaction etédition

swissprofessionalmedia AG

Grosspeterstrasse 23,CH–4002 Bâle

Tél.: +41-58 958 9500

Fax: +41-58 958 9590

Rédaction: transport@transportjournal.com

Administration: info@transportjournal.com

www.transportjournal.com

Rédacteurenchef/Directeurdepublication:

(cd) christian.doepgen@transportjournal.com

Rédaction:

(ra) robert.altermatt@transportjournal.com

(ah) andreas.haug@transportjournal.com

(av) antje.veregge@transportjournal.com

(it) jutta.iten@transportjournal.com

Réseau mondial de correspondants:

JohannesAngerer (Feldkirch)

Eckhard-Herbert Arndt(Hambourg)

Rüdiger Arndt(Ferrol)

Dr.André Ballin(Moscou)

Sebastian Becker(Varsovie)

ClaudiaBenetti (Effretikon)

Eckhard Boecker(Kisdorf)

Martin Brückner (Francfort s. M.)

AnthonyCoia (Washington)

Lutz Ehrhardt (Hambourg)

Gordon Feller (San Rafael)

JosephRichard Fonseca(Mumbai)

Anitra Green (Muttenz)

Harald Jung(Milan)

Beat Keiser (Lugnorre)

Ralf Klingsieck (Paris)

Dr.RobertKluge (Leipzig)

Dr. Christine Kulke-Fiedler(Berlin)

IrisMartin (Hambourg)

Manik Mehta (New York)

Josef Müller (Vienne)

Barbara Odrich (Yokohama)

Katja Ridderbusch (Atlanta)

Dirk Ruppik (Surat Thani)

Holger Schlote (Istanbul)

Armin F. Schwolgin (Weil amRhein)

Angelo Scorza (Gênes)

Wilf Seifert (Zurich)

Heiner Siegmund (Hambourg)

Frank Stier (Sofia)

Traduction:

andree.schwarz@transportjournal.com

gyan.sharan@transportjournal.com

Maquette:

olivier.kilchherr@transportjournal.com

david.jentzen@transportjournal.com

nicole.huebner@transportjournal.com

Gestion annonces:

patricia.hunziker@s-p-m.ch

vreni.haab@s-p-m.ch

Direction: Oliver Kramer

Impression et expédition:

Printec Offset, D-34123 Kassel

Référence bancaire:

Credit Suisse,Bâle

Swift CRES CH ZZ 40A

IBAN CH2304835030828631000

Lieu d’exécution etdejuridiction:

Bâle, Suisse

Toute reproduction ou représentation,

même partielle, des pages publiées estsoumise

ànotre autorisation expresse.LeJTI décline

toute responsabilité quantaux documentsqui

lui sont soumis.

Liste des annonceurs

Dunkerque Port . ...........................................................6

Hans Künz GmbH . .........................................................12

Intermodal Organizacao de EventosS/A ..........................................2

MedLink Ports . ...........................................................11

M&MMilitzer &Münch InternationalHoldingAG .................................9

MD Sigrist Logistics .........................................................4

Naviland Cargo ............................................................5

OlicargoTransitario Ltd ......................................................8

OneExpress Italia Spa .......................................................13

Port Autonome de la Guadeloupe .............................................16

PRISMALOGISTICS SpA ......................................................7

Ritschard S.A. ..............................................................9

S.I.T.T.A.M. S.r.l. ...........................................................13

More magazines by this user
Similar magazines