Iles Vanilles - Magazine Sports et Loisirs

sportsetloisirs.ch

Iles Vanilles - Magazine Sports et Loisirs

ÎLES ESSENTIELLES

Une vieille histoire d’amour unit les Suisses

à l’Océan indien, dont les escales idylliques

annoncent des nouveautés.

Texte et photos : Bernard Pichon

ÎLES VANILLES

sportsetloisirs.ch

89


UN PARFUM ATTIRANT

Près de 40% d’augmentation sur six

mois: le marché suisse est en passe de

battre un record absolu sur l’île

Maurice, et ce en dépit du fait

qu’Edelweiss Air (la deuxième compagnie

à desservir sans escale la destination

derrière Air Mauritius) n’a

pas volé entre les mois de mai et juin.

Les autres marchés émetteurs européens

n’ont, ensemble, affiché

qu’une faible hausse de 3,8%.

Sous l’appellation commune des Iles

Vanille, Maurice et la Réunion

s’unissent à d’autres territoires de

l’Océan Indien - dont les Seychelles

et Madagascar - pour développer

de nouvelles synergies. Premier

concerné : le secteur aérien, déterminé

à faciliter le louvoiement d’un

territoire à l’autre. Air Mauritius devrait

y jouer le premier rôle.

ILE

MAURICE

la plage...

et davantage

90

Long Beach Plage


« C’est un phénomène qui nous ravit:

souvent nostalgiques au moment de

quitter notre île, la plupart de nos hôtes

se promettent d’y revenir », affirme Karl

Mootoosamy, fort d’une longue carrière

dans le tourisme mauricien. Histoire de

se démarquer du banal marketing, le

voilà qui fait référence à de subtiles

énergies endémiques : « On s’imprègne

ici d’un climat spirituel très fort, véritable

concentré de croyances chrétiennes,

musulmanes, indiennes ou chinoises.

En marchant pieds nus sur le sable, il

m’arrive de ressentir d’étranges vibrations

». Pas sûr que tous les visiteurs de

l’île s’avèrent si réceptifs aux

courants mystiques. On les voit plutôt

rôtir sur des kilomètres de plages

blanches, s’ébrouer sur les greens ombragés

de casuarinas ou embarquer

joyeusement pour la pêche au gros. La

clientèle huppée des innombrables

établissements haut

de gamme célèbre un autre

culte : celui du bienêtre,

que de nouveaux espaces

luxueux dédient

à l’esthétique ou à la

remise en forme(s).

Port Louis

sportsetloisirs.ch

91


Au-delà de ces valeurs sûres,

les Mauriciens souhaitent

mieux promouvoir les richesses

culturelles et écologiques

de leur arrière-pays.

Ainsi tentent-ils de reconstituer

les forêts primaires sacrifiées

à la canne à sucre. Ils

chouchoutent leurs tortues

géantes et le folklore des

communautés, notamment

créoles.

Jardin Pamplemousses

92

Tortue géante au

Jardin Pamplemousses


RODRIGUES

a du coeur

Complément original à un séjour à Maurice et/ou La Réunion :

Rodrigues, la plus petite des 3 îles principales de l’archipel. A peine

18 km sur 8, mais suffisamment d’atouts pour justifier une découverte

de ses criques argentées et de ses vertes collines. Et ce n’est

pas Le Clézio qui contredira ce point de vue, lui dont les romans

Le chercheur d’or, La saison des pluies ou Sirandane évoquent si

bien le monde du grand-père.

sportsetloisirs.ch

93


Ile Cocos

JoeCool

Pour gagner ce mouchoir de poche qui

plaît à l’âme plus qu’aux sens, on passe

forcément par Maurice. Rodrigues en dépend

politiquement et n’est éloignée que

de 600 km (90 km de vol). Il faut arpenter

ses grandes étendues herbeuses - jaune

paille ou vert chlorophylle en fonction des

saisons - descendre le long des petites

vallées encaissées, découvrir une crique

isolée. Observer les piqueuses d’ourites,

armées d’un simple crochet métallique

qui, à marée basse, s’immergent jusqu’à la

taille en quête de ces poulpes. Assister à

94


Pratique / Maurice et Rodrigues

Hôtel Cotton Bay

la sortie colorée de l’église de St Gabriel,

le dimanche.

Parfois timides, toujours souriants, les autochtones

témoignent d’une joie de vivre communicative.

Chaque matin, la radio annonce les

naissances, les décès ainsi que les objets perdus.

L’île compte bien une prison, mais il n’est

pas rare de surprendre ses locataires devant la

porte grande ouverte, quémandant des cigarettes

aux chauffeurs de bus passant par là.

Rodrigues, c’est vraiment top moumoute,

comme on dit là-bas, en créole, pour signifier

cool !

Ile Cocos

Y aller Depuis le 1 er octobre, Air Mauritius relie

chaque samedi Genève à Maurice sans escale.

Correspondances vers Rodrigues, La Réunion,

etc. www.airmauritius.com

Spécialiste de l’Océan Indien, Départ Voyages /

Albertsen Voyages offre un large éventail de

destinations insulaires. Tél. 021 729 50 00.

www.depart.ch

Séjourner Long Beach, le plus récent palace

mauricien (ouvert en avril 2011, sur la côte Est) se

démarque de la concurrence par une architecture

épurée, préférant le design au pittoresque.

www.longbeachmauritius.com.

A Rodrigues, les deux établissements les plus

prisés sont le Cotton Bay Hotel

(www.cottonbayhotel.biz)

et le Mourouk Ebony Hotel

(www.mouroukebonyhotel.com).

Se renseigner www.tourism-mauritius.mu.

www.tourism-rodrigues.mu.

sportsetloisirs.ch

95


LA

RÉUNION

bariolé de nature

Voisine de Maurice, l’ancienne Ile Bourbon

ne peut rivaliser en terme balnéaire. Mais elle

offre le grand spectacle de sa nature volcanique.

Cilaos, Mafate, Salazie...ces cirqueslà

n’engagent ni trapézistes, ni funambules.

Leurs à-pics n’en sont pas moins vertigineux

pour ceux qui s’y suspendent à des fils d’araignées.

« Escalade, VTT, rafting, parapente : tout

ce qui peut booster l’adrénaline se pratique

ici ! » commente Sylvain en guettant les

points de faiblesse du couvert nuageux pour

y insinuer son hélico. Les pâles frôlent

d’étroits couloirs moussus, des pans entiers

de falaises couvertes de lichens. L’engin et ses

passagers tressaillent au passage de remparts

dévoilant tantôt des perspectives tantôt lunaires,

tantôt luxuriantes, véritable cocktail

d’austérité minérale et de végétation dominée

par le volcan.

Tandis que nos survolons la grande cascade du

Trou-de-Fer, le pilote nous rassure : « Aucune

96


Mafate

Cascade du

Trou-de-Fer

sportsetloisirs.ch

97


faune ou flore dangereuse ne

peuple ces territoires verdoyants

». Le vert, à La Réunion,

c’est un peu comme

l’eau ou la lave : il dégouline

des montagnes, s’insinue

dans les interstices de terre,

s’emballe dans les ravines

jusqu’à l’océan et invite les

marcheurs à profiter activement

d’une nature exceptionnelle.

Au tarif d’une nuitée dans un

hôtel haut de gamme, le survol

de l’île s’impose comme la

meilleure façon d’en appréhender

les tumultueux reliefs,

avant d’aller les explorer au

niveau des fougères.

Vanille

et marrons

Clovis, guide érudit, raconte la

triste histoire des marrons, ses

lointains ancêtres malgaches,

fuyant l’esclavage des plantations

du XVIII e siècle pour se

réfugier sur les hauts. Il

évoque un certain Mussard

de sinistre mémoire, mandaté

par les autorités pour les y débusquer.

Une récompense lui

était versée pour chaque main

ou oreille rapportée en guise

de preuve.

« Ici, l’esclavage est souvent

Mafate

abordé comme un secret de famille.

Cette page historique

n’est pas simplement noire et

blanche». Et de relever aussi

bien la cruauté de certains individus

de couleur envers leurs

congénères que l’humanisme de

propriétaires éclairés. Clovis cite

l’exemple d’Edmond Albius,

l’enfant esclave qui découvrit

comment féconder manuellement

la fleur de vanille...

méthode révolutionnaire qui

- à défaut d’insectes assez

zélés - permet aujourd’hui encore

de transformer une plante

ornementale en épice à haute

valeur ajoutée. Généreusement

affranchi par son maître, le gosse

aurait dû faire fortune, mais il a

fini miséreux, pour des raisons

apparentée à une perte de brevet

. Reconnaissance posthume : en

passant, on pourra saluer sa statue

au Bocage.

Autre effigie au centre de Saint-

Denis, Chef-lieu de la Réunion:

celle du fameux Roland Garros,

pionnier de l’aviation, natif de

cet amas volcanique craché par

l’océan il y a 3 millions d’années.

Aux voisins bureaux du

Comité du Tourisme, on espère

que les amoureux de l’Océan indien

seront de plus en plus nombreux

à savourer le cari pimenté

et danser le séga.

98


sportsetloisirs.ch

99


100

MAYOTTE

vulnérable

jardin d’Eden


En atterrissant sur le 101 e Département

français, quelques repères

par trop connus - enseignes et sigles

métropolitains - parasitent

l’attente d’exotisme.

Mais au large, plus question de

confondre barrière corallienne et

banlieue parisienne. Encore

quelques îlots à dépasser pour atteindre

le sanctuaire où, durant la

saison sèche, des chants étranges

se font entendre et des gerbes

d’eau jaillissent du bleu profond

: comme chaque année, la baleine

à bosse est revenue pour mettre

bas et arbitrer les joutes des mâles

rivalisant pour la séduire. Incroyable

! Voici maintenant le ballet

des dauphins. Ces derniers sont

des dizaines à s’ébrouer autour

du bateau, chevauchant les vagues

par petits groupes.

« Ce genre de spectacle constitue

notre trésor naturel, affirme Nadira,

du Comité du Tourisme.

L’ylang-ylang (fleurs utilisées en

parfumerie) et la vanille étant en

perte de vitesse, c’est sur notre

secteur que se concentrent désormais

tous les espoirs de revenus.

Malheureusement nous souffrons

encore d’insuffisance hôtelière

».

Dilemme cornélien : l’urbanisation

entraînant les conséquences

que l’on sait, la seule véritable

protection environnementale serait

que l’île ne se développe pas.

Mais on est déjà passé de la génération

coco à la génération Coca.

Tout cela dans un contexte d’incurie

politique endémique.

sportsetloisirs.ch

101


Côté cour, côté jardin

A l’évidence, Mayotte a de quoi satisfaire

le Robinson qui sommeille en nous:

moiteur africaine, parfums capiteux, fruits

en abondance, faune diversifiée et inoffensive

(bonjour au maki, adorable

lémurien que les locaux préfèrent néanmoins

éloigner de leur verger, compte

tenu de sa gloutonnerie). Les bungalows

des quelques établissements installés en

pleine nature assurent un confort basique,

dont le charme unique permet d’oublier

certains hôtels au luxe standardisé,

comme il en fleurit chez quelques voisins.

Alors, l’Océan Indien : le paradis sur

terre? Ce serait ignorer les effets pervers

du chômage et de l’alcoolisme, la sueur

des cultivateurs de canne à sucre, les embouteillages,

la corruption, les inégalités

salariales, l’immigration clandestine,

voire la brutalité des alternances climatiques.

« C’est vrai : on vit un peu comme sur des

charbons ardents, admet un scientifique

attaché à la préservation des tortues

marines. A certains égards, la période

actuelle peut laisser l’impression d’une

régression vers le braconnage, la piraterie,

la destruction sociale. Mais parallèlement,

le temps a façonné ici une vraie

tolérance, un désir de rayonnement, une

ouverture au monde bienvenue dans

notre contexte de globalisation».

Cueilleuses de L’ylang-ylang

Maquillage et masque

102


Pratique / La Réunion et Mayotte

Y aller Voyagiste spécialisé dans les destinations

insulaires, « La Clé des Iles » propose ses

séjours à La Réunion / Maurice et autres paradis

tropicaux.

Tél. 021 943 03 10. www.lacledesiles.ch

Air-France dessert La Réunion à raison de 12

vols par semaine. Plus abordables que ceux de

la classe Affaires, les 36 sièges du compartiment

Alizé offrent un supplément de confort bienvenu

pour un vol de presque 11 heures.

www.airfrance.ch

Séjourner A La Réunion, au top de l’hôtellerie :

le Saint-Alexis, à Saint-Gilles-les-Bains

(www.hotelsaintalexis.com), le Palm & Spa à

Petite-Ile (www.palm.re) et le Blue Margouillat,

à Saint-Leu (www.blue-margouillat.com).

Se renseigner : www.reunion.fr,

www.mayotte-tourisme.com,

www.franceguide.com

sportsetloisirs.ch

103

More magazines by this user
Similar magazines