Championnat du Monde - Magazine Sports et Loisirs

sportsetloisirs.ch

Championnat du Monde - Magazine Sports et Loisirs

TRIATHLON

VIDY - LAUSANNE

Viviane Scaramiglia

Photos Peter Witek

Coupe du Monde, départ des femmes

116


Le gotha mondial

a fait vibrer

la cité des J.O.

Théâtre d'un wek-end

de triathlon, le site de

Vidy à Lausanne, a

vu s'affronter l'élite

mondiale et les beaux

élans populaires.

Du suspense à haute

tension à l'amitié :

une grande fête

du sport.

Carla Moreno - Brésil

(dossard 102, n° 9 mondial)

à la sortie du parcours de natation

117

sportsetloisirs.ch


A peine fini le verre de l'amitié

au lendemain du "Tri" 2001,

que les idées pour la nouvelle

édition lausannoise fusaient

dans les esprits aiguisés du

comité. Une équipe de passionnés,

plus soucieux d'améliorer

que de se taper sur le

ventre de contentement.

Tout était ainsi fin prêt,

comme observe le président

Claude Thomas, pour que l'un

des plus populaires triathlons

mondiaux soit une réussite sur

le site de Vidy. Et ce n'est

certes pas le temps pluvieux

de ce premier week-end de

septembre qui a freiné les

élans de la crème mondiale de

la spécialité, engagée dans la

8 e étape de la Coupe du

monde. Ni ceux des triathlètes

populaires qui ont fait palpiter

la journée du dimanche, marquée

par un joli succès en

terme de participation. Avec

1349 inscrits, la version 2002

s'est octroyée une bonne vingtaine

de pourcents de plus que

l'an dernier. Elle a surtout marqué

l'explosion de la participation

féminine.

(de gauche à droite et

de haut en bas) :

- Coupe du

Monde, départ

des hommes

- Cours Pro,

- Présentation des

triathlètes,

- Sortie de l'eau de

la Coupe du monde

des femmes,

- Passage intermédiaire

entre les

2 boucles de natation,

- Zone de change

Coupe du monde.

Au plus proche du spectateur

Sur un parcours remanié,

répondant aux impératifs de

visibilité de l'épreuve définis

par la Fédération internationale

(ITU), les neuf Suisses engagés

dans la Coupe du Monde

de Lausanne ont eu affaire à

forte partie. Dont l'exploit historique

de l'Américaine Siri

Lindley qui s'est imposée pour

la troisième fois consécutives

dans une course de Coupe du

monde ITU. Du jamais vu.

Chez les messieurs, Reto Hug,

en treizième position, a perdu

son titre acquis de haute lutte

l'an dernier au profit du

Tchèque Filip Ospaly, qui s'est

118


(de gauche à droite et de

haut en bas) :

- Richie Cunningham,

Australie (dossard 10,

n° 17 mondial),

Parcours à vélo,

- Coupe du monde

des hommes. Après

l'effort, le réconfort

d'une couverture

isolante,

- Coupe du monde

des hommes, peloton

lors du parcours à

vélo, dossard 52

Sven Riederer - Suisse

(champion suisse

2002, 166 mondial),

dossard 12 Eneko

LLanos - Espagne (20

mondial),

- Coupe du monde

femmes, peloton lors

du parcours à vélo,

- Coupe du monde

femmes, Jessica

Mayon - Belgique

(dossard 137,

122 mondial)

et Giunia Chenevier -

Italie (dossard 136 ,

113 mondial), dans la

dernière ligne droite.

imposé en grand dominateur

dans sa première course de la

saison, au nez du grand favori,

l'Australien Greg Bennett,

numéro 2 au classement de

l'ITU. Dans les pronostics de la

veille, on reconnaissait aussi

par mal d'arguments au Néo-

Zélandais Bevan Docherty et

au Tchèque Martin Krnavek

pour décocher la palme. Avec

soixante-huit concurrents au

départ, cinquante-quatre à l'arrivée,

le suspense était jouissif.

Chez les quarante femmes

engagées, cinq abandons dont

la Zougoise Brigitte McMahon,

classée quatrième l'an dernier

et dont on espérait la forme

qui lui avait permis de décrocher

le titre olympique de

Sydney.

Formules victorieuses ou

couacs, les nombreux spectateurs

ont pu suivre de près

les événements. L'une des

nouveautés de cette édition

consistait précisément à faire

passer les concurrents, sur la

phase course à pied du parcours,

quatre fois devant le

prestigieux siège du CIO.

Tandis que les rumeurs circulent

sur l'éventuelle disparition

du triathlon au J.O. de

Pékin de 2008 au profit de

nouvelles disciplines, les

potentiels "fossoyeurs" avaient

ainsi tout le loisir d'admirer la

force de l'exercice et de

remettre en question leur position.

Tous les changements, y compris

les cyclistes qui ont effectué

six boucles passant à

chaque tour dans la zone de

change située au bas des tribunes

sur l'esplanade des

Cantons, devaient rendre le

triathlon encore plus attractif.

Quant à l'épreuve de natation

(1500 m), avec départ sur un

nouveau ponton fixe, en parallèle

de la berge et non dirigé

119

sportsetloisirs.ch


vers la côte française

comme l'an dernier,

elle s'offrait au

plus proche du

spectacle. Scindée

en deux trajets, elle

présentait un bref

passage hors eau

qui permettait de

se faire une première

idée des

ambitions de

chacun. Les trois

cercles ainsi

formés par la

natation, le

vélo et la

course se rapprochaient

davantage.

A deux mois des

Championnats du

monde de Cancun,

au Mexique, les triathlètes

avaient à

cœur de marquer

l'épreuve lémanique

d'une trace

qui pouvait constituer

des points pour

les J.O. d'Athènes de

2004.

Il y a pourtant des

jours sans, comme

celui de Brigitte Mc

Mahon, qui a toutefois

atteint la 3 e place de

la Course "pro" du

dimanche, derrière

Nicola Spirig arrivée en

tête. La jeune Zurichoise,

qui avait consolé les

spectateurs du samedi en

arrachant une quinzième

position, prouve

qu'elle a un beau

potentiel. Cette sportive

polyvalente, très

forte au vélo et à la

course à pied et qui

travaille beaucoup

la natation, a tout

intérêt à gérer

ses qualités pour

devenir une des

chances suisses à

Athènes.

120

Coupe du monde femmes,

Nicola Spirig - Suisse (dossard 111,

championne suisse 2002, 42 mondial).


Coupe du

monde messieurs,

Didier Broccard - Suisse

(dossard 35,

85 mondial),

Grand animateur de la

partie à vélo.

Côté messieurs, avec

Reto Hug en recul, c'est

le Vaudois Didier

Brocard qui a porté les

couleurs suisses sur les

deux premiers tiers du

parcours, s'élançant

même en tête à l'épreuve

pédestre. Trop coûteuse,

c'est à son énergique

échappée cycliste

qu'il a dû de se ranger à

la 24 e place.

Si les Suisses n'ont pas

réussi à jouer le premier

rôle sur leur terrain, il

est vrai que les adversaires

de Siri Lindley

- et notamment la Belge

Kathleen Smet, deux

fois championne d'Europe

et valeur montante

qui s'est classée troisième

à Vidy - savent

désormais qu'il faudra

faire fort pour déposséder

la numéro un mondiale

d'une tactique

sans faille. Sortir de

l'eau avec les meilleures

nageuses, appuyer immédiatement

sur les

pédales pour distancer

le peloton de tête de ses

poursuivantes, assurer

un parcours cycliste

parfait, puis allonger la

foulée pour porter un

coup fatal à celles qui

l'auraient suivies jusque-là.

"En Suisse

romande, je me sens

comme à la maison"

déclarait-t-elle en fin de

parcours. Siri Lindley

vient effectivement

s'entraîner depuis des

années à Leysin, dans

la Vallée de Joux et à

Lausanne en particulier

où elle avoue retrouver

rapidement ses

marques.

121

sportsetloisirs.ch


Belles émotions

"Côté émotionnel, c'est assurément

le parcours des écoliers

qui s'est déroulé le samedi

entre la Coupe du Monde

Femmes et la Coupe du

Monde Hommes, qui m'a le

plus marqué. Certains démontrent

déjà de belles attitudes

sportives" déclarait Thierry

Bertinotti, répondant du

Crédit Suisse, sponsor principal

de la Fédération Suisse du

Triathlon depuis sept ans, qui

participe aussi au dynamisme

de l'ITU de Lausanne. Engagés

en deux catégories, les 6-11

ans et les 12-15 ans, les élans

spontanés qui ont marqué

l'exercice ne pouvait que faire

vibrer.

Palpitantes, ces journées l'ont

été chacune à leur façon.

Suspense en haute tension

autour de l'élite mondiale,

atmosphère sympathique et

conviviale le dimanche autour

du succès du triathlon populaire

qui a rassemblé des sportifs

de tous âges et tous

niveaux, la discipline garde en

commun son esprit sportif et

"fun" où il est autant question

de rapports amicaux que d'hygiène

de vie. Un climat ressenti

jusque dans l'organisation.

Responsable du projet

lausannois, Bertinotti souligne

l'esprit actif et coopératif entre

les différents sponsors :

"Tranchant avec les relations

traditionnelles, nous menons

tous un vrai partenariat".

(de gauche à droite

et de haut en bas) :

- Coupe du monde

hommes, le podium de

gauche à droite

Greg Bennett,

Australie (3e),

Filip Ospaly,

CZE/Tchéquie (1 er ) et

Andrew Johns, Grande

Bretagne (3 e ),

- CDM messieurs,

Filip Ospaly, CZE/

Tchéquie (dossard 17,

27 mondial)

dans la ligne d'arrivée,

- CDM messieurs, Greg

Bennett, Australie

(dossard 1, 2 mondial)

en plein effort,

- CDM femmes, le

podium de

gauche à droite

Jill Savege, Canada

(3 e , 15 mondial),

Siri Lindley, USA (1 er ,

1 mondial) et

Kathleen Smet,

Belgique (2 e ,

4 mondial et

championne d'Europe

2002,)

- CDM femmes,

Siri Lindley, USA

franchissant la ligne

d'arrivée, pour la 3 e

fois de suite, vainqueur

de la CDM de

Lausanne,

- CDM femmes,

Kahleen Smet,

Belgique, 3 e à

Lausanne.

122

More magazines by this user
Similar magazines