La maison passive, pour vous et pour la terre ! - Notre Maison ...

maison.passive.be

La maison passive, pour vous et pour la terre ! - Notre Maison ...

La maison passive,

pour vous et pour la terre !


La viabilité de notre planète en péril.

Ne restons pas les bras croisés !

La construction d’habitations peu énergivores et de maisons passives est plus

simple qu’il n’y paraît : il suffit d’utiliser les matériaux de construction Silka et Ytong.

Quand on sait que 40 % de notre consommation annuelle d’énergie sont destinés

à l’habitation, on saisit l’importance des économies énergétiques et financières

par une construction plus efficace.

project:PLEIADE-Atelier d’Architecture Ph. Jaspard

Avec le tapage médiatique de ces

derniers mois, impossible de ne

pas avoir pris conscience de la

problématique du réchauffement

de la planète. Il est urgent de

définir une vision d’avenir claire et

efficace. Le secteur de la

construction peut y apporter une

contribution vitale, par les

habitations peu énergivores.

Cela n’est pas forcément plus

coûteux, bien au contraire.

Le but d’une maison passive

durable et bien pensée consiste à

réaliser des économies tant sur les

finances que sur l’énergie. Dans

plusieurs pays européens, comme

l’Allemagne, la Suède, la Suisse et

l’Autriche, le concept de maison

passive est largement répandu.

Pionnier en la matière, Xella a

maintenant une expérience de plus

de 10 ans. Les systèmes de

construction innovants de Ytong et

Silka conviennent à merveille pour

bâtir des maisons peu énergivores.

En Belgique, cette méthode de

construction mériterait

certainement un coup de pouce.

Arch. Matty Geerkens

Xella - maison passive


La maison passive et ses caractéristiques

Les caractéristiques essentielles

de la maison passive :

✓ Réduire les pertes thermiques

par une bonne étanchéité du

bâtiment et une isolation

poussée

✓ Éviter les ponts thermiques

✓ Températures de surface

adéquates

✓ Orientation de l’habitation et

des pièces de séjour en

fonction du soleil

✓ Systèmes de production d’eau

chaude économe en énergie,

appareillages à haut

rendement

✓ Bonne qualité de l’air par la

ventilation avec récupération

de chaleur

✓ Utilisation de l’énergie passive

et renouvelable (panneaux

solaires, pompe à chaleur...)

project:PLEIADE-Atelier d’Architecture Ph. Jaspard

Une maison passive est un bâtiment pouvant maintenir

une température intérieure agréable, sans système de

chauffage actif ni climatisation d’air. Il convient de

limiter la demande énergétique et d’exploiter au mieux

la chaleur passive du soleil, des appareils ménagers et

la chaleur corporelle des habitants.

La consommation énergétique totale d’une maison

passive est au moins inférieure au quart de la

consommation moyenne d’une habitation neuve bâtie

selon les prescriptions nationales actuellement en

vigueur.

La consommation totale

d‘énergie d’une maison passive

est inférieure à la consommation

moyenne d’électricité pour

les appareils ménagers et l’eau

chaude des habitions neuves en

Europe.


Xella - maison passive


Confort et économies d’énergie

grâce aux éléments de

construction Xella !

Privilégier le confort et

l’économie d’énergie

Hiver

Le froid reste

à l’extérieur

Chaleur

agréable à

l’intérieur

Le confort reste l’élément central

indispensable de notre vie

quotidienne. Nous utilisons de plus

en plus d’appareils qui, tous,

consomment de l’énergie.

Pour la plupart des gens,

construire de façon peu énergivore

n’est acceptable qu’à condition de

ne pas nuire au confort. Une

maison passive prouve que ces

deux facteurs sont conciliables.

Elle se révèle confortable tant en

hiver qu’en été, tout en allégeant la

facture énergétique.

Le fraîcheur

est

conservée

L’été

La chaleur est

rejetée

Plusieurs conditions pour une

maison passive concernent la

construction de l’habitation

proprement dite : étanchéité,

excellente isolation, pas de ponts

thermiques, températures de

surface adéquates. Avec les

matériaux de construction Ytong et

Silka, répondre à ces critères est

parfaitement possible.

Les blocs et éléments de pierre

silicocalcaire Silka et les blocs de

béton cellulaire Ytong cumulent à

la fois bonnes caractéristiques

physiques et facilité de traitement

sur chantier. Ils sont en plus

intéressants pour la conduction

et l’accumulation thermique, la

masse volumique, la capacité de

pénétration thermique et de

refroidissement.

Ytong et Silka sont très

adaptés pour les maisons

passives ou habitations

basse-énergie.

Ytong est un excellent

isolant qui évite les ponts

thermiques.

Silka accumule bien la

chaleur et présente

d’excellentes qualités

acoustiques.

Hippo Architecten

Xella - maison passive


Prendre garde aux détails !

L’apparence d’une maison passive peut être “traditionnelle” ou “moderne”, peu importe.

De même, les méthodes de construction conventionnelles sont envisageables, comme la

maçonnerie, le plâtrage etc. L’essentiel est de veiller aux détails.

Concept étanche

La ventilation naturelle semble être

l’idéal, mais elle est rarement constante.

Une ventilation contrôlée avec récupération

thermique est la solution actuelle,

qui permet une très bonne étanchéité de

l’habitation. Le confort de vie augmente

considérablement alors que les coûts de

chauffage diminuent et que l’état du bâtiment

est admirablement bien préservé.

En d’autres termes, la maison doit être

parfaitement étanche : les joints et la

finition doivent être exécutés avec minutie.

La différence entre une habitation peu

énergivore et une maison passive réside

dans les méthodes de finition poussées.

La seconde va encore plus loin que la

première. Avec les matériaux de

construction Xella, ces deux types de

construction sont possibles.

La différence entre une maison passive et une

maison basse-énergie se trouve dans la perfection

de certains détails. Une maison passive optimise la

demande d’énergie sans technologies sophistiquées.

L’économie d’énergie résulte principalement de la

mise en œuvre de stratégies passives. Avec les produits

de Xella il est possible de réaliser des maisons

basse-énergie ainsi que des maisons passives.

Maison basse-énergie

U


Arch. Bart Lannoy

Haute valeur isolante

Une grande qualité d’une maison

passive, c’est que ses habitants s’y

sentent bien. Par une très bonne

isolation thermique partout dans

l’habitation, on obtient des températures

de surface élevées, évitant

les déplacements d’air et les variations

dans la température de

rayonnement. Les murs extérieurs

doivent être particulièrement bien

isolés.

L’accumulation thermique revêt

toute son importance: en hiver, il

faut capter et conserver la chaleur

du soleil, alors qu’il faut l’évacuer

en été. Pour éviter les murs trop

épais, il suffit d’opter pour des

matériaux réduisant fortement la

conduction thermique.

Les ponts thermiques sont combattus efficacement

par Ytong

Le fonctionnement “d’isolant thermique monolithe”

des matériaux de construction Ytong a comme

avantage de minimiser les ponts thermiques. Comme

les blocs Ytong sont collés, ils résistent aussi à de très

fortes pressions. Joints à des techniques d’isolation

complémentaires, ces blocs (eux-mêmes porteurs et

isolants) procurent une valeur U bien meilleure par

rapport aux matériaux de maçonnerie conventionnels.

La quasi-absence de ponts thermiques réduit aussi

sensiblement les besoins en chaleur.

Les caractéristiques d’accumulation de

chaleur et d’humidité de Silka et Ytong

contribuent de façon tangible aux

températures intérieures agréables.

Par la spécificité de ces deux matériaux,

la température de surface des murs reste

optimale plus longtemps.

Variations de température

°C

30

20

10

Extérieur

Intérieur

0 6 12 18 24 0 6 12 18 24

Dephassage et amortissement thermique

°C

30

20

10

Xella - maison passive


Construction sans pont thermique

Dans le cas d’une maison passive,

il est important d’éviter la présence

de ponts thermiques. Par leur état

d’isolant thermique monolithe, les

murs bâtis en blocs Ytong minimisent

le risque de ponts thermiques,

tout en autorisant d’importants

efforts de pressions.

Les principes à respecter pour

répondre aux conditions d’une

maison passive sont :

- La rupture du pont thermique

au moyen d’un matériau isolant

- Réduire autant que possible la

surface du pont thermique

Le principal risque de formation de

ponts thermiques est la jonction de

deux parties. Des éléments comme

les fenêtres, portes et chambranles

requièrent une attention toute particulière.

La pose de ces éléments

sur la façade d’une maison passive

devra être réalisée avec beaucoup

de soin, sans pont thermique.

Températures de surface

adéquates

Le sentiment de bien-être à l’intérieur

d’une habitation est influencé

en grande partie par la température

de l’air dans la pièce. Mais pas

exclusivement. La température des

surfaces qui délimitent la pièce, les

murs intérieurs et extérieurs, planchers,

plafonds, mais aussi le

mobilier, les fenêtres, les organes

de chauffage, le taux d’humidité de

l’air et les déplacements d’air etc.,

tout cela fait en sorte qu’une pièce

semble agréable.

Les capacités d’accumulation de

chaleur et d’humidité de Silka et

Ytong peuvent y apporter une

contribution importante.

Une maison avec murs et toitures en béton

cellulaire est pratiquement hermétique et

sans ponts thermiques. Voilà les premières

exigences accomplies pour la réalisation

d’une maison basse-énergie. En intégrant

certaines optimalisations supplémentaires

il est possible de construire une maison

passive.


Xella - maison passive


Construction passive : pas seulement les

matériaux, mais aussi les conseils.

Xella est à vos côtés !

Orientation du bâtiment

Pour exploiter au mieux l’énergie

solaire, une orientation nord-sud

de l’habitation est essentielle. En

hiver, on tire profit du moindre

rayon de soleil. En été, on atténue

la chaleur en fermant les volets.

Les espaces de vie et de séjour

seront situés vers le sud, côté

soleil, et les autres locaux (garage,

escaliers, sanitaires...) du côté plus

frais de l’habitation.

A.R.T.-Arch. Collaer en Collaer

Une construction sans ponts thermiques

réalise des économies d’énergie.

Récupération thermique de l’air

ventilé

Dans une maison bien isolée (ou

totalement hermétique), il faut tout

particulièrement veiller à la qualité

de l’air intérieur. Le concept de

ventilation équilibrée permet de

récupérer jusqu’à 90 % de la

chaleur présente dans l’air : l’air

extérieur frais entrant dans la

maison est d’abord préchauffé par

l’air intérieur chaud, que l’on

évacue parce qu’il est vicié. En été,

ce principe fonctionne dans l’autre

sens, de façon à rafraîchir l’air

entrant. Comme l’air est constamment

renouvelé, on améliore la

qualité de vie à l’intérieur.

L’humidité reste au bon niveau, la

teneur en oxygène est optimale et

la température stagne

agréablement.

Solution durable

Pour une solution énergétique

durable, il faut éviter les concepts

d’installations trop complexes.

Keep it simple, but the devil is the

detail, comme disent les anglosaxons.

Il ne faut pas forcément

grand-chose, mais là où c’est

nécessaire, tout doit être bien

pensé pour obtenir un concept

intégral.

Pas seulement les constructions

neuves

À première vue, le principe

d’habitations peu énergivores ou de

maisons passives serait réservé

aux constructions neuves. Or il est

évident que ce sont précisément

dans les habitations existantes,

plus anciennes, que les économies

d’énergie envisageables sont les

plus importantes, en menant des

travaux de rénovation à haut

rendement, avec le souci du détail.

Là aussi, Ytong et Silka ont déjà

prouvé leurs mérites. Pour une

meilleure qualité de vie, une longévité

accrue du bâtiment et une

valorisation de celui-ci.

Xella - maison passive


Le mur thermique Silka

Haute perception du confort avec

les murs thermiques Silka

Dans une maison passive, la chaleur

est bien répartie dans toute

l’habitation, même auprès des

fenêtres.

Par les bonnes qualités isolantes,

les températures de surface des

sols, murs et vitrages sont élevées.

Il ne faut pratiquement pas d’appoint

d’énergie. Mieux le concept

aura été pensé en fonction des saisons,

plus l’installation sera simple.

Si en revanche l’architecte

ignore certains aspects physiques,

une installation optimale sera

impossible. L’intérêt d’un dispositif

de chauffage pour la perception du

confort peut se révéler suffisant

pour justifier un tel équipement.

C’est possible sous la forme d’un

chauffage complémentaire du sol

ou des murs. Le mur thermique

Silka est une solution parfaite.

Système efficace

Le mur thermique Silka a brillamment

recours au principe de la

chaleur de rayonnement. Les éléments

et blocs collés du mur ont

été préalablement percés, d’un

côté, de fentes où ont été aménagées

des conduites dans lesquelles

circulent un liquide conducteur de

30 à 50°C. La chaleur de rayonnement

et la distribution thermique

diffuse donnent l’impression d’une

température 3°C supérieure à la

température réelle de l’air.

Ainsi, l’impression de confort est

plus haute, alors même que le

thermostat est réglé sur une

température inférieure.

Le mur thermique Silka peut

parfaitement être combiné aux

sources énergétiques alternatives,

comme la pompe à chaleur ou les

collecteurs solaires.Le mur

thermique Silka est recouvert

d’une fine couche de plâtre.

L’impression de confort augmente

alors que les dépenses en

chauffage diminuent.

Le mur thermique Silka peut être

enduit avec une couche mince.

L’impression de confort dans la

maison augmente, alors que les

dépenses de chauffage diminuent.

Hippo Architecten

10

Xella - maison passive


La maison passive n’est pas que

purement théorique

La maison passive est un magnifique

exemple de solutions écologiques

qui s’attaquent à la source du

problème. La réduction de la pollution

environnementale n’est pas

obtenue en aval, par des filtres ou

des mesures compensatoires, mais

en amont, par l’intégration dès le

début du produit (dans notre cas,

une maison), de façon à limiter

notre empreinte écologique. Les

besoins énergétiques subsistants

d’une maison passive, réellement

modestes, peuvent être couverts

par des sources énergétiques

renouvelables, sans incidence sur

l’environnement. À l’avenir, les

maisons passives pourront être

entièrement autoalimentées par les

énergies renouvelables. Plusieurs

architectes y sont déjà parvenus.

travail de développement des

débuts était nécessaire, parce qu’il

fallait prouver scientifiquement

qu’une amélioration radicale de

l’efficience énergétique donnait

également de bons résultats en

pratique. Les principes de base de

la technologie des maisons passives

sont désormais si faciles à

expliquer, que les architectes, ingénieurs

et hommes de métier peuvent

facilement contribuer à leur

perfectionnement.

Xella s’investit volontiers dans la

discussion sociale sur la construction

(la rénovation) peu énergivore.

Cette brochure sert d’élément de

base pour nouer la concertation

entre les intervenants dans le secteur

de la construction. Les avis et

contributions à ces discussions

sont les bienvenus.

Les technologies des maisons passives

ont franchi le stade théorique

de la recherche pour atteindre celui

de l’application grand public. Le

Arch. Luk Peeters

Ytong présente une haute valeur d’isolation

thermique, Silka une haute inertie

thermique ; ces deux matériaux sont en

mesure d’accumuler la chaleur, évitant les

variations de températures.

Récupération des déchets sur chantier et

retour en usine pour recyclage. Les matériaux

de construction Xella sont d’emblée

conçus en fonction de l’environnement et

s’intègrent parfaitement dans un concept de

construction passive.

Xella - maison passive

11


Xella BE nv/sa

Kruibeeksesteenweg 24

B-2070 Burcht

www.xella.be

Service commercial Blocs Ytong et Silka

Tél.: 0032(0)3.250.47.00

Fax: 0032(0)3.250.47.06

ytong-be@xella.com

silicaat-be@xella.com

Service commercial Eléments Silka

Tél.: 0032(0)3.250.47.96

Fax: 0032(0)3.250.14.00

elementen-be@xella.com

03-2007

More magazines by this user
Similar magazines