Rapport annuel 2006 - BNP Paribas

media.bnpparibas.com

Rapport annuel 2006 - BNP Paribas

anque de détail aux États-Unis

BancWest

L’activité de banque de détail aux États-Unis s’exerce au travers de BancWest Corporation, société issue du rapprochement intervenu en 1998

entre Bank of the West et First Hawaiian Bank et dont BNP Paribas détient la totalité du capital depuis fin 2001. BancWest a procédé à diverses

acquisitions depuis cette date : United California Bank en mars 2002, puis Community First National Bank et Union Safe Deposit Bank en

novembre 2004 et, plus récemment, Commercial Federal Corporation, acquise en décembre 2005.

Bank of the West propose désormais ses services de banque de détail à une clientèle de particuliers, de professionnels et d’entreprises dans

19 États de l’Ouest américain. Elle détient également des positions fortes dans certaines activités de financements spécialisés (financements

de bateaux, de véhicules de loisirs, des communautés religieuses, financements bonifiés aux PME), qu’elle exerce sur l’ensemble du territoire

des États-Unis.

Avec une part de marché de près de 40 % en termes de dépôts (source : SNL Financial, 30 juin 2006), First Hawaiian Bank est la plus importante

banque de l’État d’Hawaii où elle exerce son activité de banque de proximité, offrant aux particuliers et aux entreprises une large gamme de

produits et de services.

Au total, avec plus de 12 000 collaborateurs, forte d’un réseau de 742 agences et d’un total de bilan de 66,8 milliards de dollars au 31 décembre

2006, BancWest sert aujourd’hui quelque 4 millions de foyers et entreprises. Elle se place désormais, par les dépôts, au 5 e rang des banques

de l’ouest des États-Unis (source : SNL Financial, 30 juin 2006).

Poursuite du développement en 2006

L’année 2006 a été marquée par le ralentissement de la croissance de l’économie américaine,

notamment à partir du deuxième trimestre, ainsi que par une inversion de la courbe des taux

d’intérêt du dollar.

Cette moindre croissance est principalement imputable à la contraction marquée de l’investissement

résidentiel. Les autres composantes de l’économie américaine sont apparues jusque-là

résistantes, la consommation des ménages progressant notamment à un rythme relativement

élevé de près de 3 % ; le marché du travail est resté bien orienté, avec 1,8 million de créations

d’emplois en un an, permettant ainsi la stabilisation du chômage à 4,5 % de la population

active. Les entreprises américaines ont également enregistré de nouveaux records de profits

en 2006 ; l’investissement en équipements et logiciels ainsi que les dépenses publiques ont

contribué positivement à la progression de la demande intérieure.

More magazines by this user
Similar magazines