Rapport annuel 2006 - BNP Paribas

media.bnpparibas.com

Rapport annuel 2006 - BNP Paribas

La banque s’est également implantée dans de nouveaux pays avec l’ambition d’y devenir

rapidement un acteur important :

• En Mauritanie, BNP Paribas a obtenu en août l’agrément des autorités locales pour ouvrir

une banque universelle. Elle mettra à la disposition des acteurs locaux une large gamme de

produits et services et sera intégrée au réseau international des Trade Centers. Cette nouvelle

implantation renforce la présence déjà forte du Groupe au Maghreb.

• Par ailleurs, BNP Paribas a ouvert en novembre une succursale de plein exercice en Israël.

Le Groupe est présent dans ce pays depuis 1998 au travers d’un bureau de représentation.

Désormais, la succursale s’organise autour de quatre centres de profits : la Banque Privée,

la Banque Commerciale, une plate-forme de trésorerie et un Trade Center. BNP Paribas est

positionné pour devenir la banque européenne de référence dans ce pays.

• Le Groupe travaille également au lancement d’une activité de banque de proximité en Russie.

Parallèlement, les implantations lancées récemment poursuivent leur développement :

• En Algérie, BNP Paribas El Djazaïr, inaugurée en 2002, compte aujourd’hui près de 350 collaborateurs

et s’appuie sur un réseau de 23 agences. Dans un environnement favorable, la filiale a

fortement développé son activité essentiellement orientée sur le financement des entreprises,

le trade finance et la clientèle des particuliers.

• En 2005, deux succursales étaient ouvertes en Arabie Saoudite et au Koweït où BNP Paribas

avait obtenu les premières licences de plein exercice accordées à des banques étrangères

(non régionales). Ces entités ont rapidement été opérationnelles grâce à l’appui de la structure

régionale basée à Bahreïn. Elles offrent leurs services à une clientèle de particuliers et

d’entreprises et se développent conformément aux objectifs fixés.

En 2006, plusieurs opérations de croissance externe ont également été réalisées qui donnent

une nouvelle envergure au métier.

• En Ukraine, le Groupe a acquis en avril 51 % d’UkrSibbank qui a connu un fort développement

de ses activités et revenus en 2006, grâce notamment aux synergies dégagées avec les

métiers du Groupe (cf. ci-contre).

• Au Vietnam, BNP Paribas a conclu un accord en novembre en vue d’acquérir 10 % du

capital de la banque vietnamienne Orient Commercial Bank (OCB). La participation dans cette

banque de détail sera portée à 20 % quand la législation nationale le permettra. Les termes de

l’accord portent sur la création d’un partenariat stratégique pour le développement de la banque

vietnamienne dans les domaines de la banque de détail et du crédit à la consommation.

Dans tous ces pays, les réseaux servent de point d’appui aux autres métiers du Groupe pour le

développement de leurs activités. Les récents partenariats avec TEB en Turquie et UkrSibbank

en Ukraine sont des fers de lance de cette stratégie. La plupart des métiers du Groupe sont

désormais présents dans ces deux pays ou y ont des projets à l’étude. Par ailleurs, de nombreuses

synergies ont été mises en œuvre tels le partenariat entre Cetelem et BNP Paribas

El Djazaïr en Algérie, l’élargissement à l’Égypte du partenariat avec la Banque Privée

Internationale, tandis que la collaboration avec les métiers du pôle BFI se développe dans

tous les territoires notamment en matière de financement export et de matières premières.

>>> La microfinance au sein du métier

Dans les pays émergents, où la microfinance connaît un développement rapide (pouvant

atteindre 20 à 30 % par an), plusieurs banques du Groupe sont engagées dans le refinancement,

en monnaie locale, d’IMF (institutions de microfinance) exerçant sur leurs territoires.

• La BICI de Guinée refinance depuis 2002 le Crédit Rural de Guinée, principale IMF du pays

qui touche quelque 150 000 emprunteurs finaux.

• Au Maroc, la BMCI est en relation avec les principales institutions de microfinance.

• En Égypte, BNP Paribas a réalisé au mois de septembre une opération de financement d’IMF

en partenariat avec la Grameen Foundation.

• Enfin, la BMOI à Madagascar a également lancé cette activité.

Dans le cadre de l’engagement du Groupe dans le microcrédit, ces initiatives sont appelées

à se renforcer.

UkrSibbank

La croissance du PIB ukrainien a été de

6,5 % sur les 10 premiers mois de 2006.

Dans cet environnement très favorable, le

secteur bancaire a connu une croissance

de ses actifs de 59 % entre les premiers

semestres 2005 et 2006. Pour sa part,

UkrSibbank enregistre un développement

à la mesure de la bancarisation rapide de

la population ukrainienne. Fin 2006, elle

compte 985 points de vente contre 733

fin 2005. Le total de ses actifs s’élève à

3,5 milliards de dollars, contre 2,1 milliards

début 2006. Sa part de marché est passée

de 5 % à 6,2 % en un an. UkrSibbank est

devenue la 3 e banque ukrainienne par le

total de ses actifs, alors qu’elle était 5 e à

fin 2005 (source : National Bank of Ukraine)

lorsque BNP Paribas est entré à son capital.

UkrSibbank a de très fortes positions en

banque de détail pour les clients particuliers

et entreprises et elle fait partie des leaders

en Ukraine en banque d’investissement.

En décembre, UkrSibbank a procédé avec

succès à une émission d’Eurobonds de

500 millions de dollars à 5 ans. Cette émission

vise à soutenir le rapide développement de la

banque pour les années à venir. UkrSibbank a

pour objectif en 2007 d’accroître encore sa

part de marché en poursuivant sa croissance,

notamment grâce à la diversification de son

offre de crédits et de placements.

54-55

SERVICES FINANCIERS ET BANQUE DE DÉTAIL À L’INTERNATIONAL

More magazines by this user
Similar magazines