Rapport annuel 2006 - BNP Paribas

media.bnpparibas.com

Rapport annuel 2006 - BNP Paribas

Appui à des initiatives à l’étranger qui reposent sur des coopérations culturelles avec la France,

soutien à des tournées, mise en place de programmes spécifiquement dédiés à l’international,

impulsion et coordination avec les politiques de mécénat mises en œuvre à l’étranger par les

directions territoriales, etc., la Fondation agit à l’image d’un Groupe qui a ses racines en France

mais est résolument international.

Forte des liens très étroits tissés avec ceux qu’elle accompagne, la Fondation n’hésite pas à

susciter des rencontres entre ses partenaires et le monde de la banque – personnel, clients,

actionnaires. Autant d’échanges qui placent la Fondation au carrefour de découvertes

réciproques et d’enrichissements mutuels.

Le Los Angeles County Museum of Art — Art européen

Pour marquer son engagement auprès de la communauté américaine, la Fondation

BNP Paribas a apporté son soutien en 2006 à la publication d’un ouvrage consacré au département

d’Art européen du Los Angeles County Museum of Art (Lacma). L’un des plus grands

musées nord-américains de l’ouest des États-Unis, ce musée encyclopédique conserve dans

ses collections plus de cent mille œuvres et objets d’art, de la préhistoire à nos jours, en

provenance de tous les continents.

Le département d’Art européen, dont les richesses ne cessent de croître grâce à une politique

d’acquisition ambitieuse, peut s’enorgueillir de présenter dans ses espaces des œuvres

majeures, du Moyen Âge à nos jours. Georges de La Tour, Véronèse, Rembrandt, Watteau,

Ingres, Degas, Gauguin, Cézanne, Matisse, Picasso sont quelques-uns des artistes présents

dans cet ouvrage, rédigé sous la direction de Patrice Marandel, responsable du département

d’Art européen du Lacma, et servi par des reproductions de grande qualité.

Cette action de mécénat s’inscrit dans le cadre du programme “Des musées à lire” qui a vu

la publication en 2006 de deux autres ouvrages : l’un consacré au palais des Beaux-Arts de

Lille, l’un des tout premiers musées de France par la richesse de ses collections, l’autre au

Centre Paul-Klee à Berne, construit par le grand architecte Renzo Piano et entièrement dédié

à l’œuvre de cet artiste.

Martin Zimmermann — Dimitri de Perrot

Voilà quelques années que ces deux Suisses impossibles à cataloguer se sont rencontrés.

L’un, Martin Zimmermann, après avoir obtenu un diplôme de décorateur, s’est formé au Centre

national des arts du cirque ; l’autre, Dimitri de Perrot, après des études au lycée italo-suisse

de Zurich, est devenu compositeur et platiniste. Leur univers est à la fois fantaisiste et très

construit. Martin Zimmermann ne se contente pas d’être acrobate, clown et scénographe ; il

assure aussi les mises en scène tandis que Dimitri le DJ accompagne le mouvement à moins

qu’il ne l’influence… Du dernier spectacle qu’ils ont mis en scène, en décor et en musique

pour la compagnie Anomalie, on a pu lire : “Ce sont des virtuoses de l’acrobatie, de l’image et

du son. Soutenu par les doigts de fée d’un DJ franchement inspiré, ce spectacle est un régal

tant pour les neurones que pour les zygomatiques.” En 2006, la Fondation BNP Paribas s’est

engagée aux côtés de ces deux artistes et de leur nouvelle création, Gaff Aff, promise à un

grand succès européen après son passage remarqué à Lausanne et Paris.

Le Concours Martial Solal

Créé en 1989 par le célèbre pianiste Martial Solal, qui en préside le jury, le Concours de piano-jazz

Martial Solal, très prisé des jeunes interprètes et des amateurs de la note bleue, est reconnu

comme l’un des plus prestigieux du genre. Cette compétition exigeante, qui réunit tous les

quatre ans une cinquantaine de participants en provenance de très nombreux pays (une

vingtaine en 2006), compte déjà quatre éditions à son actif et a permis de révéler de grands

interprètes. L’un des rares mécènes à apporter son soutien à des musiciens de jazz, la

Fondation BNP Paribas a décidé de s’associer au Concours Martial Solal en 2006, en dotant son

2 e Grand Prix. Tigran Hamasyan, son lauréat, est un jeune prodige de 19 ans. Né en Arménie,

boursier de l’Université de Caroline du Sud depuis 2003, il a déjà été récompensé par le prix

du Concours international Thelonious Monk et a enregistré un premier album à Los Angeles,

paru sous le label Nocturne Records.

Los Angeles County Museum of Art

Martin Zimmermann

More magazines by this user
Similar magazines