Rapport annuel 2006 - BNP Paribas

media.bnpparibas.com

Rapport annuel 2006 - BNP Paribas

Santé et solidarité

Dans le domaine de la santé, la Fondation BNP Paribas accompagne des chercheurs et médecins

œuvrant sur le double front de la recherche médicale et de ses applications cliniques. En

s’appuyant sur l’expertise d’organismes reconnus par la communauté scientifique, ses interventions

prennent le plus souvent la forme d’un soutien pluriannuel à des équipes nouvellement

implantées.

En matière de solidarité, la Fondation BNP Paribas a fait le choix d’intervenir sur des projets

pilotes qui visent à favoriser la réinsertion sociale et à lutter contre différentes formes d’exclusion.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le Projet Banlieues lancé fin 2005 et le programme

Coup de pouce aux projets du personnel, qui en quatre ans aura permis de soutenir des associations

dans lesquelles des collaborateurs de la banque sont impliqués à titre personnel.

Le Projet Banlieues de la Fondation BNP Paribas

Fin 2005, BNP Paribas décidait de contribuer à l’effort collectif en faveur des banlieues en

créant un programme spécialement dédié au développement de l’emploi et à l’intégration dans

les zones urbaines sensibles : le Projet Banlieues. Coordonné par la Fondation BNP Paribas,

ce programme a pu être lancé rapidement grâce aux engagements pris de longue date par la

Fondation dans le domaine de la solidarité, en particulier ses partenariats avec des associations

nationales dont l’action fait référence. Il implique une concertation avec les collectivités

territoriales concernées, s’appuie sur une équipe dédiée et repose sur la forte implication des

responsables locaux de BNP Paribas.

Trois millions d’euros sur trois ans sont affectés à ce programme. Les projets sont sélectionnés

et suivis par un comité de parrainage, composé de salariés de BNP Paribas, ainsi que

d’un représentant de la Fondation de France.Ce projet concerne en priorité 7 départements

(Alpes-Maritimes, Eure, Haute-Garonne, Rhône, Seine-Maritime, Essonne, Seine-Saint-

Denis) et s’articule autour de 3 axes :

Institut Curie

Le laboratoire Signalisation intracellulaire

et mort neuronale de l’Institut Curie – Orsay,

dirigé par Frédéric Saudou, et soutenu par la

Fondation BNP Paribas depuis 2001, a affiné

ses travaux sur la maladie de Huntington,

une maladie neurodégénérative grave pour laquelle

il n’y a actuellement pas de traitement.

En 2006, l’équipe a identifié une molécule, la

cystéamine, capable de ralentir la progression

de la maladie dans des modèles cellulaires et

animaux. Cette molécule étant déjà utilisée

en routine clinique pour une autre pathologie,

cette découverte a contribué à l’établissement

d’un essai clinique national qui devrait

débuter en 2007.

> L’aide à la création d’emplois par le microcrédit en partenariat

avec l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique)

Ce volet s’inscrit dans le prolongement du partenariat conduit par BNP Paribas depuis une

quinzaine d’années avec l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), qui aide

par le microcrédit des chômeurs et RMistes à créer leur entreprise. L’aide apportée par la

Fondation a pour objectif de créer six nouvelles antennes de microcrédit en trois ans dans

des zones urbaines sensibles pour accueillir et accompagner 700 nouvelles microentreprises.

En 2006, la première de ces nouvelles antennes a été ouverte à Marseille. Au-delà de

l’aide financière et de l’appui en compétences apportés par Cetelem, des salariés du groupe

BNP Paribas, parmi lesquels un nombre croissant de futurs retraités, s’investissent à titre

bénévole pour accompagner les créateurs clients de l’Adie.

> L’accompagnement scolaire en partenariat avec l’Afev

(Association de la Fondation étudiante pour la ville)

Depuis une dizaine d’années, la Fondation BNP Paribas apporte son soutien à l’Association de

la Fondation étudiante pour la ville (Afev), qui mobilise près de 5 000 étudiants investis dans

l’accompagnement scolaire de 10 000 jeunes en difficulté. L’aide supplémentaire apportée dans

le cadre du Projet Banlieues vise à renforcer l’action conduite par l’Afev dans les zones sensibles

où elle est implantée et à créer de nouvelles antennes pour accompagner 1 000 enfants

de plus. En 2006, la première d’entre elles a démarré à Nice et l’association a recruté 5 permanents.

BNP Paribas s’est par ailleurs engagé, à travers ses réseaux et par des actions de communication

ciblées, à promouvoir l’action de l’Afev et le bénévolat auprès des jeunes.

> Le soutien à des associations de quartiers

Ce troisième volet a pour vocation de permettre à des associations locales de développer

l’activité économique, d’aider l’insertion des jeunes et de créer du lien social. Trente-quatre

projets ont été retenus en 2006, avec l’implication des responsables locaux. Ils portent

essentiellement sur des thèmes liés à l’éducation, à l’insertion professionnelle, au développement

culturel et, enfin, à la formation. La dotation allouée à chacun facilite essentiellement

l’acquisition d’équipement.

Accompagnement scolaire

des Pavillons-sous-Bois,

Salon du livre, Montreuil

92-93

RESPONSABILITÉ SOCIALE

More magazines by this user
Similar magazines