Plan stratégique quinquennal (2014-2019) - CRIM

crim.ca

Plan stratégique quinquennal (2014-2019) - CRIM

PLANIFICATION

STRATÉGIQUE

2014-2019

CENTRE DE RECHERCHE

INFORMATIQUE DE MONTRÉAL


TABLE DES MATIÈRES

• Sommaire 12

• Processus 16

• Positionnement actuel 18

• Forces, faiblesses, opportunités, menaces 21

• Tendances technologiques, tendances marchés, analyse de l’environnement 23

• Choix des vecteurs de croissance 30

• Choix du moteur de performance 34

• Mission, vision, valeurs 37

• Stratégie 45

• Positionnement

• Objectifs CLT et objectifs corporatifs

• Initiatives stratégiques et plan d‟actions

• Cadre financier 77

2


AU COURS DU DERNIER PLAN

QUINQUENNAL 2008-2013


550 PROJETS D’INNOVATION

ET DE TRANSFERT


500 ENTREPRISES ET

ORGANISMES CLIENTS


600 EMPLOIS-ANNÉES

MAINTENUS ET CRÉÉS


200 CHERCHEURS

UNIVERSITAIRES ET

INDUSTRIELS IMPLIQUÉS


140 ÉTUDIANTS

UNIVERSITAIRES IMPLIQUÉS


150 ÉTUDES DE VEILLE

ET PUBLICATIONS


200 SÉMINAIRES ET

CONFÉRENCES SCIENTIFIQUES


8 000 PROFESSIONNELS

EN TI FORMÉS


SOMMAIRE


SOMMAIRE


Les TIC sont reconnues pour leur impact transversal et transformationnel, ainsi que pour leur grande

contribution à l’innovation (1) . Ce qui explique que les TIC génèrent des retombées économiques

plus larges que dans la moyenne des autres secteurs. Ceci est particulièrement vrai au Québec

où les TIC constituent le plus important secteur d‟activité de la province (2) .


Le modèle d‟innovation et de transfert du CRIM s‟arrime fortement à la mouvance mondiale actuelle

en innovation performante.


Les rapports et études Jenkins (3) , Westley Clover (4) , PROMPT (5) mettent tous l‟accent sur l‟importance

des notions d‟ « innovation collaborative », de « transfert », de « recherche appliquée », d‟organismes

« d’intermédiation », le tout dans un meilleur équilibre « tech push – market pull ». Ce sont tous des

éléments sur lesquels s‟appuie le modèle du CRIM depuis plus de 25 ans!


Les investissements du CRIM sont directement alignés sur les grandes tendances technologiques en

TI (6) et sont au cœur des enjeux critiques de société et des problématiques d’affaires complexes (7) .

13


SOMMAIRE


Le présent plan accélère les investissements du CRIM sur trois grands pôles : développement durable

(marché), analytique avancée (technologie et savoir-faire) et infrastructure de recherche de pointe

(infrastructure et outils - PSRv2 de 5,9 M$)


Grâce à ces investissements ainsi qu‟à sept autres initiatives stratégiques détaillées dans le présent plan,

le CRIM prévoit doubler ses revenus de transfert, de liaison et de valorisation d‟ici 5 ans, pour un total

de 34,9 M$ sur la durée du plan


Pour ce faire, le CRIM présente une demande de subvention de base de l’ordre de 28,4 M$ sur 5 ans,

soit le même niveau que 2012-2103, plus inflation. Le CRIM présente aussi une demande de subvention

stratégique de projets (fondée sur l’impact TIC + puissance du modèle d’innovation du CRIM) de l‟ordre de

6,5 M$ sur 5 ans.


En retour, les retombées économiques de ce plan seront de plus de 2,5 fois (8) les subventions de base

et stratégique octroyées par le gouvernement. Ce plan d‟investissements assure, entre autres, la création

et le maintien de plus de 1 000 emplois-années sur la durée du plan, en plus de l‟implication de

350 chercheurs et étudiants universitaires.

14


SOMMAIRE

1. Indice d‟innovation par les TIC, étude réalisée par le CEFRIO présentée dans le cadre du colloque Innovation et TIC – La clé de

l‟entreprise numérique, tenu à HÉC Montréal, le 13 novembre 2012

2. Profil de l‟industrie des TIC du Grand Montréal. TechnoMontréal en collaboration avec Montréal International, mars 2012

3. « Innovation Canada : Le pouvoir d‟agir ». Examen du soutien fédéral de la R-D – rapport final du groupe d‟experts

sous la présidence de M. Tom Jenkins. Bibliothèque et Archives Canada, « Brevet no 3738. Date de dépôt : 1874. »

4. http://www.collectionscanada.gc.ca/innovations/023020-2710-f.html

5. « The Challenge of Survival for Canada‟s Technology Sectors – A Review of Canada‟s Problems & prospects in Today‟s

« Flat World » - Can we do better? » Weslay Clover, 1er septembre 2011

6. « Activités et partenariats en matière de R-D des entreprises en TIC », CEFRIO, rapport final 4 juin 2012, étude réalisée

par le CEFRIO, pour le compte de PROMPT

7. Gartner, Hype Cycle for Emerging Technologies, 2012, publié le 31 juillet 2012. Analystes : Hung LeHong, Jackie Fenn

8. « The Global Information Technology Report 2008-2009 » chapitre 1.8 , p. 95 « R&D and Innovation in the ICT Sector : Toward

Globalization and Collaboration », par Graham Vickery et Sacha Wunsch-Vincent, OECD, p. 95. 2009 World Economic Forum

9. Basé sur la méthode d‟analyse avantages-coûts du CREXE (ENAP) présentement en élaboration

15


PROCESSUS


MÉTHODOLOGIE

CINQ GRANDES ÉTAPES (AOÛT À DÉCEMBRE)

1. Positionnement actuel, FFOM, objectifs corporatifs

2. Analyse de l‟environnement et des tendances; analyse et sélection des vecteurs

de croissance potentiels

3. Analyse et sélection du moteur de performance

4. Plan d‟action et d‟investissement; validation des objectifs corporatifs, de la mission,

de la vision, de l‟idéologie et des valeurs

5. Agrégation du plan et validation avec grands partenaires

TROIS ÉQUIPES DE NEUF, MULTIDISCIPLINAIRES

pour un TOTAL de 27 employés !

• Quatre plénières – mise en commun

• Trois réunions de travail pour chaque équipe

• Implication du CE aux étapes clés

Exercice naturel d’alignement et de mobilisation

17


POSITIONNEMENT ACTUEL


POSITIONNEMENT ACTUEL – INDUSTRIE DES TI

(1)

(1) Positionnement entreprises en général; certaines PME et grandes entreprises sont plus hautes dans l‟échelle

19


POSITIONNEMENT ACTUEL

• Le CRIM est reconnu pour son efficacité de transfert

• Compréhension de l‟environnement, des modes d‟opération et des enjeux des entreprises

• Compréhension de l‟environnement universitaire de recherche et accès aux programmes,

chercheurs et étudiants

• Centre intégré (technologies, prototypage, test, interopérabilité, expertise, méthodologies, formation)

facilitant les transferts rapides et concrets

• Le CRIM développe des technologies innovatrices et du savoir-faire de pointe

pour ses domaines ciblés

Le CRIM résout des problématiques complexes d’entreprises

et d’organismes en mode d’innovation collaborative avec ceux-ci

20


FORCES • FAIBLESSES

OPPORTUNITÉS • MENACES


FFOM

FORCES

• Neutralité, panquébécois

• Agile, créatif, flexible

• Orienté transfert

• 25 ans d‟expérience des réalités

universitaires et industrielles

FAIBLESSES

• Équipe et processus DDA

• Équipe et processus de valorisation

• Compréhension par les entreprises

de notre valeur ajoutée

• Propre équipe de recherche

• Texte / Vidéo / Audio

OPPORTUNITÉS

• Mouvance en innovation = modèle CRIM!

Rapport Jenkins

Étude Westley Clover

• TI de plus en plus transversales

• Demande accélérée pour nos domaines

clés

MENACES

• Pressions sur le financement universitaire

• Incertitudes sur les directions de la Politique

nationale pour la recherche et l‟innovation

• Incertitude au niveau de l‟évolution

de la fiscalité

22


• TENDANCES TECHNOLOGIQUES

• TENDANCES MARCHÉS

• ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT


TENDANCES – PAR TECHNOLOGIE (GARTNER ET C.S.)

À L’HORIZON

• Robustesse des systèmes critiques

• Interactions machines avec tous

les sens humains

• Avalanche de données (Big Data) - analytique

avancée

S’ACCÉLÈRENT

• Expérience utilisateur sociale

et contextuelle

• Analytique d‟affaires de prochaine

génération pour aide à la décision

• « Internet of everything »

STABLE

• Infonuagique. Hybride public/privé (architecture)

• « BYOD » (architecture)

• Catalogue entreprise d‟applications (architecture)

• Multiplicité des architectures et cadres en mobilité

EN COMPLÉMENT AU CRIM

• « In memory computing »

• Miniaturisation systèmes embarqués

• Serveur à très faible consommation

• Cyber sécurité

Le CRIM est/sera très présent dans

les grandes tendances technologiques

LÉGENDE :

• présent au CRIM

• présent + investissements

• complémentaire

24


TENDANCES – PAR TECHNOLOGIE - SUITE (GARTNER)

Horizon : CRIM = 2 à 5, et 5 à 10 ans

Impact : CRIM = « high »

et « transformational »

25


TENDANCES - PAR MARCHÉ (OCDE)

SOINS DE SANTÉ

• Dossiers de patients, banques

de données sur la santé,

systèmes d’information clinique

• Télémédecine, suivi médical

à distance, libération contrôlée

de médicaments par RFID

et biocapteurs

• Détection de problèmes de santé,

systèmes d‟alerte précoce

• Téléchirurgie par interfaces

haptiques, virtualisation et

technologie de réseau poussée

• Extraction de données en

imagerie médicale

• Collaboration en réseau et

calcul en réseau applicables

à la recherche médicale,

simulations de chirurgie

PROBLÈMES

ENVIRONNEMENTAUX

• TIC à haut rendement énergétique

destinées aux centres de données

et aux infrastructures Internet

• TIC pour industries énergivores

• Numérisation et livraison

numérique de biens et services

• Surveillance de la pollution à

l‟aide de réseaux de capteurs

adaptatifs

• Amélioration de la conception

de produits en vue d‟une

recyclabilité accrue

• Suivi des flux de déchets

par capteurs

• Systèmes d’information

environnementale à l‟intention

des décideurs, entreprises

et citoyens

TRANSPORT ET MOBILITÉ

• Systèmes de surveillance

et de contrôle de la circulation

• Informations routières sur mesure

• Systèmes d’aide à la conduite

misant sur les capteurs,

les mécanismes intégrés et la

technologie de réalité augmentée

• Logiciels d‟optimisation

de la planification du transport

de marchandises

• Systèmes de navigation

et de géolocalisation satellitaire

et par capteurs

• Systèmes de sécurité perfectionnés

adaptatifs par RFID

• Outils de télétravail

26


TENDANCES - PAR MARCHÉ (OCDE)

AUTONOMIE

ET INCLUSION SOCIALE

• Accessibilité aux outils de TIC

par les jeunes, les personnes

âgées et les personnes souffrant

d‟un handicap

• Optimisation de la convivialité

grâce au perfectionnement des

interfaces matérielles et logicielles,

notamment par la commande

en langage naturel et les

interfaces cerveau-ordinateur

• Surveillance mobile et détection

de problèmes de santé misant

sur l‟informatique « vestimentaire »

et à capteurs

• Domotique intelligente en

assistance aux personnes âgées

ou atteintes de maladies

chroniques

• Services en ligne adaptés facilitant

les tâches administratives

GESTION – URGENCES

ET CATASTROPHES

• Systèmes à capteurs de détection

à distance reliés à des systèmes

d’information géospatiale

• Réseaux mobiles ad hoc

permettant des secours

d‟urgence immédiats

• Interopérabilité des systèmes

d‟observation et de surveillance

• Systèmes d‟alerte globale

comprenant des outils liés à un

type de catastrophe en particulier

Le CRIM est présent

dans les enjeux marché TI

DÉFENSE

• Systèmes de commandement

et de contrôle

• Traduction de langues étrangères

en temps réel

• Robots de surveillance

(ex. : véhicules aériens sans pilote)

• Systèmes de réalité amplifiée

destinés à faciliter la prise de

décision sur les lieux d‟opération

• Détection des menaces

par capteurs (ex. : substances

biochimiques)

• Guerre électronique (ex. : brouillage

des radiofréquences)

• Simulation des combats misant

sur la réalité virtuelle immersive

• Réseaux mobiles ad hoc sur les

lieux d‟opération

27


ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT

GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

Plan numérique en préparation

• Rapport Jenkins et ses suites

très favorables au modèle CRIM

• Centre d‟excellence en recherche

et commercialisation, et incubateurs

favorisés/accélérateur technologique

• Partenariats pancanadiens favorisés

INDUSTRIE

• Productivité et compétitivité

Pression de plus en plus forte

Accent renouvelé sur l‟innovation

• Innovation ouverte

Ouverture aux partenariats

Mais ne comprennent pas / ne savent

pas comment le faire

• Indice de l‟innovation par les TIC

« plus une organisation fait une utilisation intensive

des TIC, plus elle est innovante »

GOUVERNEMENT PROVINCIAL

• Incertitudes quant au plan numérique et à la

Politique nationale de la recherche et de

l‟innovation

• Financement d‟opérations limité

• Financement par projet favorisé?

• Ouverture à l‟éligibilité au FRQ à confirmer

UNIVERSITÉS

• Financement

Modèle sous pression par l‟ensemble des parties

prenantes

Recentrage ou expansion?

• Transfert

Sondage PROMPT

– Lourdeur administrative

– Incompréhension des enjeux

Quartier Innovation ÉTS/McGill

28


MOUVANCE EN INNOVATION

Westley Clover (Terry Matthews) – The challenge of survival for Canada’s

technology sectors. September 2011

“…encourage tri-party university/industry anchors and stage partner firms, focusing

on market pull from anchor company clients…”

“…80% of university R&D in Canada is basic or curiosity research, versus about 54% in the US.

Canada has a very poor record of transferring & commercializing such research in private sector…”

“…gradually refocus some academic R&D from basic to applied…”

Rapport Jenkins

“Effective collaboration between the business and higher education sectors depends

on linking the „supply-push‟ of research and discoveries with the „demand-pull‟ of firms seeking

to exploit the commercial potential of new ideas.”

“…fundamentally new approach to building public-private research collaborations

in areas of strategic importance…”

“…this involves not only firms, universities, colleges and polytechnics, but also a spectrum

of intermediary players that belong to an innovation „ecosystem‟ characterized

by effective synergies, connections, and flows of knowledge and ideas.”

Clairement en ligne avec la mission et les forces du CRIM !

29


CHOIX DES VECTEURS DE CROISSANCE


LE MODÈLE

31


LE COEUR

32


LES VECTEURS DE CROISSANCE

33


CHOIX DU MOTEUR DE PERFORMANCE


LE MODÈLE

Centré INNOVATION

1. Générique/niche pour des marchés

de masse (Apple, consommateurs)

2. Générique pour des marchés spécifiques (Nuance)

3. Innovation pure, adéquation marché sous-jacente (3M)

• Capacités de R-D uniques

dans certains domaines

• Valorisation rapide

• Très forte analyse d‟adéquation

marché-techno

Centré OPÉRATION

4. Efficacité opérationnelle (Southwest)

5. Efficacité de distribution (Walmart)

• Processus, procédés, organisation,

modèle opérationnel hors pair

et distinctif

Centré CLIENT

6. Dessert tous les besoins d‟une catégorie de clients

ou de segments (grands bureaux de consultants)

7. Approche unique de vente (Avon, Tupperware)

• Proximité et compréhension

très grandes des enjeux clients

• Capacité de DDA forte

• Approche opérationnelle hyper flexible,

centrée client

35


LE MOTEUR DE PERFORMANCE

Centré

INNOVATION

Recentrer davantage

vers un moteur INNOVATION.

Centré OPÉRATION

Centré CLIENT

36


RAPPEL MANDAT CLT

• MISSION • VISION • VALEURS


RAPPEL – MANDAT CENTRE DE LIAISON ET TRANSFERT (CLT)

Les CLT sont des agents de liaison entre les universités et les entreprises. Ils regroupent

des chercheurs (le CRIM possède sa propre équipe de chercheurs de pointe, une caractéristique distinctive

due aux particularités du secteur des TIC, notamment en termes de rapidité d’évolution

et de développement de solutions), et plusieurs universités ou centres de recherche qui s‟associent

à des partenaires industriels en vue de satisfaire quatre grandes ambitions du Ministère :

• Susciter des propositions de projets de recherche (le CRIM s’implique régulièrement à titre

de promoteur ou de collaborateur au développement de regroupements ou de projets

multipartenaires)

• Faciliter la conclusion d‟alliances stratégiques (le CRIM possède à son actif plus d’une vingtaine

d’alliances stratégiques avec d’autres centres de recherche et organismes de la chaîne d’innovation)

• Assurer le transfert de technologie (le CRIM possède une expertise unique et intégrée de transfert :

développement conjoint + prototypage + test + écosystème de parties prenantes pour accélérer la

commercialisation et en diminuer les risques)

• Contribuer à la formation d‟une main-d‟œuvre qualifiée (le CRIM forme plus de 1 500 professionnels

en TI de pointe annuellement. Le CRIM embauche plus de 30 étudiants universitaires annuellement

dans le cadre de ses projets. De très nombreux employés sont maintenant en industrie, après un

séjour formateur au CRIM)

38


RAPPEL MANDAT CLT - SUITE

Le tout par une offre de services diversifiée :

• Accès à une expertise confirmée (équipe chevronnée à l’interne et écosystème collaboratif très large à

l’externe)

• Soutien au maillage (plus de 50 événements de maillage, liaison et transfert annuellement)

• Élaboration de projets de recherche (plus de 100 projets de recherche et transfert annuellement)

• Financement de projets de recherche et développement (plus de 50 % des projets incluent un montage

financier au profit des entreprises et organismes)

• Diffusion des résultats de la recherche (plus de 40 activités de veille et publications annuellement)

• Accueil d‟étudiants inscrits à des programmes d‟études doctorales et postdoctorales (plus de 30 étudiants

universitaires annuellement – objectif de doubler sur 5 ans – dont plus de 10 de niveaux doctoral et

postdoctoral)

39


MISSION

Le CRIM est un centre de recherche appliquée en TI qui développe, en mode collaboratif

avec ses clients et partenaires, des technologies innovatrices et du savoir-faire de pointe,

et les transfère aux entreprises et aux organismes québécois afin de les rendre plus productifs

et plus compétitifs localement et mondialement :

• en équilibre « tech push » - « market pull »

• abordant des problématiques et des enjeux complexes d‟affaires et de société

• en mode « innovons ensemble » avec les entreprises et organismes

• en mode collaboration ouverte avec les partenaires

• par une approche intégrée (développement, prototypage, test) menant à des transferts concrets

et rapides

• se traduisant en améliorations importantes de productivité et/ou de compétitivité

40


VISION

Être reconnu par l’ensemble de l’écosystème comme

le centre de recherche et d'innovation collaborative en TI

• « Votre longueur d‟avance »

• reconnu comme s‟inscrivant dans la mouvance d‟innovation performante

• soit consulté et contribue à influencer les politiques, programmes et directions

Être un membre actif de l’écosystème canadien d’innovation en TI

• Wavefront (Colombie-Britannique)

• TR Tech et Alberta Research Council (Saskatchewan, Alberta)

• Canadian Digital Media Network et Ontario Center of Excellence (Ontario)

• faire partie des grands programmes cadres fédéraux avec ces joueurs

Être un acteur international reconnu dans ses domaines phares

• nous permettant ainsi d‟avancer plus vite en collaboration avec les experts internationaux

41


SIGNATURE

LOGO DU CRIM

• Le logo et la signature forment un tout cohérent. Cette version rajeunie du logo consiste

en une coupole du savoir plus affirmée, présente sur deux niveaux, afin d‟englober l‟acronyme

CRIM ainsi que sa nouvelle signature

• C‟est une déclinaison du logo classique qui est déjà bien connu et reconnu dans l‟écosystème TI

québécois

• La signature permet maintenant au CRIM de communiquer clairement son positionnement

« Votre longueur d‟avance »

42


SIGNATURE

VOTRE…

• Signifie que le CRIM est clairement au service des entreprises et organisations.

Cet état de fait met aussi de l‟avant la notion de collaboration « nous innovons ensemble »

• Signifie que le CRIM est « votre » levier/outil privilégié pour avoir accès aux dernières

innovations et au savoir-faire de pointe

…LONGUEUR D’AVANCE

• Nos activités de « transfert » à l‟industrie vous maintiennent en avance

sur votre compétition

• Sous-entend que le CRIM maîtrise les dernières tendances et innovations

en termes de technologies et savoir de pointe pour lui-même être en avance

sur l‟industrie québécoise des TI

• Notre « longueur d‟avance » fait du CRIM un partenaire privilégié pour résoudre

des enjeux critiques de sociétés et des problématiques d‟affaires complexes

43


VALEURS

• L’INNOVATION, au cœur de notre mission, elle guide l’ensemble de nos activités

• LA CRÉATIVITÉ, la faculté d’imaginer ce qui n’est pas et qui pousse chacun à se dépasser,

à innover

• LA COLLABORATION, le reflet de notre culture organisationnelle et de nos pratiques

d’affaires

• L’INTÉGRITÉ, se traduit par notre professionnalisme et par la position de tiers neutre de

confiance que nous accordent nos clients et nos partenaires

• LA TRANSPARENCE, engendre la confiance, l’équité et favorise une communication

ouverte et efficace

44


STRATÉGIE

Positionnement


POSITIONNEMENT 5 ANS – INDUSTRIE DES TI

(1)

(1) Positionnement entreprises en général; certaines PME et grandes entreprises sont plus hautes dans l‟échelle

46


POSITIONNEMENT 5 ANS

• Positionnement renforcé

• Masse critique doublée permettant un volume, une capacité d’innovation

collaborative et une efficacité de transfert encore plus grande

• Augmentation du niveau de pointe avec l’investissement accéléré dans les

technologies d’avant-garde, notamment en analytique avancée (« smart/big

data »), et une concentration sur les méthodologies avancées en formation,

test et interopérabilité

47


ÉQUILIBRE « TECH PUSH » – « MARKET PULL »

Le CRIM contribue à augmenter le volume d’innovations commercialisées

grâce à son approche « tech push » – « market pull »

48


STRATÉGIE

Objectifs CLT et objectifs corporatifs


OBJECTIFS GOUVERNEMENTAUX ET CORPORATIFS

QUANTITATIFS

Cible

gouv.

Objectifs

corporatifs

Revenus externes et répartition des projets ↔ ou ↑ +15% / an

Événements scientifiques de liaison et de transfert (séminaires, conférences) ↔ ou ↑ 50 / an

Activités de veille (état de l’art dans les projets, publications) ↔ ou ↑ 40 / an

Activités de support (jury de thèses, évaluation de projets, …) n.d. 50 / an

Présence sur CA et tables sectorielles n.d. 20

Membres du Web social CRIM n.d. 0 → 1 500

Membership n.d. 150 → 200

Ratio avantages/coûts du financement de base reçu (modèle CREXE) > 1 >2

Taux d’autofinancement moyen (financement de fonctionnement) >50 % 50 % → 60 % +

Effet de levier moyen du financement de base reçu >2 >2,5

50


OBJECTIFS GOUVERNEMENTAUX ET CORPORATIFS - SUITE

QUANTITATIFS

Cible

gouv.

Objectifs

corporatifs

Effet de levier moyen de la R-D sur les projets du CRIM n.d. >2,5

Nombre d’étudiants de niveau universitaire participant aux projets n.d. 30 → 60/an

Nombre de chercheurs universitaires participant aux projets n.d. 15 → 30/an

Nombre de chercheurs industriels participant aux projets n.d. 25 → 40/an

Proportion des frais administratifs et de gestion dans les dépenses totales 5

Emplois créés et maintenus n.d. 170 → 280/an

Taux de satisfaction des utilisateurs de services >75 % >75 %

Utilisateurs de services ayant amélioré leur capacité d’innovation >60 % >75 %

Perception positive des chercheurs des retombées des activités du Centre >60 % >75 %

51


OBJECTIFS GOUVERNEMENTAUX ET CORPORATIFS - SUITE

QUALITATIFS

Qualité et caractéristiques distinctives de l’organisation

Risque de duplication et de concurrence avec d’autres organisations

Les pratiques de transfert

Présence de saines pratiques de gestion

Composition du conseil d’administration et ses responsabilités

Rôle et responsabilités du conseil scientifique et du conseil d’orientation

Inventaire des partenariats et collaborations avec d’autres organisations

Commercialisation des résultats de la recherche

Autres retombées socioéconomiques

Réponses

Mission unique

Mission unique

Au cœur de la stratégie

Saine gouvernance

Saine gouvernance

Mandat et composition

Au cœur de la stratégie

Une techno par année

Voir ci-après

Développement en région • CCTT à vocation TI

• Universités en région

• e-Learning du CFT

• infra « LaaS » du CTI

52


AUTRES RETOMBÉES

Accélération de nouvelles industries au Québec

• Tout comme nous l‟avons fait pour le logiciel libre et la formation de pointe

• Maintenant dans les domaines de « Big/Smart Data », « Open Data »

et innovation ouverte

Accélération des services aux citoyens

• Technologies pour les personnes aveugles et malvoyantes

• Technologies pour les personnes sourdes et malentendantes

• Technologies facilitant l‟inclusion sociale des personnes âgées, éloignées, …

Participation active à la résolution de grands enjeux de société au Québec

• Santé citoyenne avec Ma première ligne numérique en santé (avec Telus et le CEFRIO)

• Support aux communautés et aux PME pour le développement des ressources naturelles

avec le Guichet Nord et le 49ème Numérique (avec Cisco et le CEFRIO)

• Développement de notre économie verte de façon durable avec Québec Éco Numérique

(avec Ericsson, PROMPT)

• Support pour contrer le décrochage scolaire avec des projets d‟éducation collaborative

en mode numérique

53


STRATÉGIE

Initiatives stratégiques et plan d’actions


STRATÉGIE

Initiatives stratégiques (IS)

Approche intégrée axes et centres

IS1

IS2

IS3

IS4

IS5 et 6

IS7

IS8

IS9

IS10

Marché

Technologies

Infrastructure de recherche

Collaborations universitaires

Montage de projets

Visibilité

Développement des affaires et valorisation

Outils de gestion

Ressources humaines

55


APPROCHE INTÉGRÉE

REGROUPEMENT EN TROIS AXES

Interaction et interfaces personne-système

• Voix, mouvement, émotions

• Réalité augmentée

Analytique avancée

• Analyse et traitement vidéo, imagerie, audio, texte

• Sémantique, traitement de langage naturel

• Imagerie géospatiale

Architectures et technologies avancées en développement et test logiciel

• Approches architecturales client / infonuagique / mobile

• Modélisation et automatisation de test

• Génération de code, inférence de modèle

• Méthodologies de développement, test et gestion technologique

56


APPROCHE INTÉGRÉE - SUITE

LIVRAISON À TRAVERS TROIS CENTRES

Centre de recherche appliquée (CRA) ee

Centre de tests et d’interopérabilité (CTI)

Centre de formation et de transfert (CFT)

Le tout basé et ciblant

• Technologies innovantes

• Savoir-faire de pointe

• Enjeux et problématiques d‟affaires et de société

NOTE : Le CRIM ne gère pas des environnements d‟opération.

57


APPROCHE INTÉGRÉE – SYNERGIES

58


MARCHÉ

Maintenir et augmenter notre position dans nos segments verticaux phares

RAPPEL

• Santé et bien-être

• Média et inclusion sociale

• Transport de personnes et de biens

• Gouvernements et associations

ACTIONS

• Enjeux et réponses

Plan de développement des affaires intégré

• Équipe matricielle

59


MARCHÉS PHARES

Enjeux

SANTÉ ET BIEN-ÊTRE

• Vieillissement

• Inclusion sociale

• Explosion des coûts et pression

sur le financement

• Changement de pratiques

• Médecine personnalisée

• Gestion de crise (pandémie)

Réponses

• Projet mobilisateur Ma première ligne

numérique en santé

• Télésoins et télémédecine

• Méthodologie et homologation MSSS

• Technologies d‟amélioration de productivité

en santé

• Interface / interactions personne-machine

(commandes vocales, authentification vocale)

• Analytique avancée

MÉDIA ET INCLUSION SOCIALE

• Déplacement des budgets de publicité

• Impacts des réseaux sociaux

• Explosion des médias

spécialisés – fragmentation

• Accessibilité et inclusion sociale

• Détection de mots / sujets clés

dans les publicités audio et vidéo

• Enrichissement de documents audio

et vidéo pour faciliter forage, agrégation,

manipulation par les moteurs textuels

• Interface / interactions personne-machine

(sous-titrage, vidéodescription) et influence

des normes du CRTC

• Réalité augmentée

60


MARCHÉS PHARES - SUITE

Enjeux

TRANSPORT

• Réduction des GES

• Réduction de la dépendance au pétrole

• Coûts et maintenance des infrastructures

• « Stress commuting »

• Cohabitation transport

en commun / vélo / auto

Réponses

• Projet mobilisateur Écolo TIC – Transport

intelligent (Fujitsu)

• Projet consortium NECSIS – Logiciel automobile

(IBM, GM)

• Projet Visa - Train du Futur (Bombardier)

• Projet Auto21 - Fatigue au volant

- consortium universitaire

• Projets de ville intelligente et urbanisme intégré.

Montréal Métropole Numérique et Quartier

de l‟innovation

GOUVERNEMENTS

ET ASSOCIATIONS

• Perte de connaissances

suite au départ/attrition personnel

• Pression sur la réduction des coûts

et l‟augmentation de la productivité

• Image auprès du public

• Décrochage scolaire

• Plateforme de formation à distance

• Plateforme de gestion des connaissances

• Technologies sémantiques et

d‟enrichissement de documents pour

automatisation du traitement et

repeuplement multiple de formulaires

intelligents et bases de données

• Technologies de collaboration

en apprentissage dans un environnement

scolaire numérique

61


INITIATIVE – NOUVEAU MARCHÉ

IS1 : Développer un cinquième segment vertical : Développement durable

Combiner le développement économique (ressources naturelles, production d‟énergie)

avec la protection de l‟environnement et de la culture

Enjeux

DÉVELOPPEMENT DURABLE

• Changements climatiques

• Protection eau, air, sol

• Gestion des matières résiduelles

• Développement des ressources naturelles

• Effet de l‟environnement sur la santé

• Mise en valeur de l‟économie du carbone

• Nouvelles technologies pour l‟énergie

• Volet social (communautés autochtones

et nordiques)

Réponses

• Projet Guichet Nord (CEFRIO, CRIQ, Cisco) –

téléprésence entre les grands centres et les acteurs

du développement nordique

• Projet 49ème Numérique (CEFRIO) – amélioration

de vie et protection de la culture par le numérique

pour les communautés autochtones

• Projet Québec Eco Numérique (PROMPT, CEFRIO,

Ericsson, … ) – économie du carbone, réseau

électrique intelligent, centre de données

• Technologies géosatellitaires (ex. : suivis des lacs

et rivières, couronne d‟arbres, …)

62


TECHNOLOGIES ET EXPERTISES

Maintenir et augmenter notre position dans nos domaines applicatifs phares

RAPPEL

• Interaction et interfaces personne-système

• Analytique. Analyse et traitement vidéo, imagerie, audio, texte

• Architectures et technologies avancées en développement et test logiciel

ACTIONS

Plan de développement des affaires proactif

• Arrimage enjeux - technologies

• Carte routière technologique pour les investissements sur 5 ans

63


INITIATIVE – TECHNOLOGIES ET EXPERTISES

IS2 : Accélérer le développement de l’analytique avancée (« Smart » et « Big Data »)

• Marché en pleine effervescence

• L’accessibilité aux données ouvre la porte à une vague de développements applicatifs

innovants sans précédent

• Le CRIM est idéalement positionné en « smart » - Variété, Vélocité

• Expert en données et environnements non structurés

• Expert d‟analyse en temps réel

• Combiner l‟expertise en audio, vidéo et texte - Unique!

• Ajouter maintenant le volet « big » - Volume

Créneau principal : Extraction, analyse et compréhension de contenus multimédias, menant à leur

exploitation - Valeur

• Variété + vélocité (souvent en temps réel)

• Données et environnement semi ou non structurés

• Analyse de haut volume de données

• Appropriation des technologies « big data » des grands joueurs

64


ANALYTIQUE AVANCÉE, INTELLIGENCE DE DONNÉES ET DONNÉES MASSIVES

65


CARTE ROUTIÈRE – INVESTISSEMENTS TECHNOLOGIQUES

66


INITIATIVE – INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE

IS3 : Infrastructure interne de recherche collaborative avancée

67


INITIATIVE – INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE

IS3 : Infrastructure interne de recherche collaborative avancée

NIVEAU 1

• Aménagement d‟un espace de travail collaboratif multiéquipe, multicentre

• Espace physique réaménageable par projet afin d‟émuler les environnements d‟expérimentation

(ex. : classe numérique, bureau d‟ingénieur à distance, bureau d‟assistance technique à distance,

système de télésoins à domicile, …)

• Bibliothèque physique en support au développement (bornes de réalité augmentée,

système de téléprésence, pupitres et tableaux numériques tactiles, bibliothèques d‟appareils

mobiles de Wavefront, …)

NIVEAU 2

• Infrastructure de base

• Infrastructure « big data »

Lien RISQ aux grands calculateurs

Ententes et simulateur infonuagique

Renforcement de la capacité interne et virtualisée

68


INITIATIVE – INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE - SUITE

IS3 : Infrastructure interne de recherche collaborative avancée - suite

NIVEAU 3

Plateformes habilitantes de développement et de test

• pour applications mobiles

• pour applications en infonuagique

• modélisation et validation de tests

• collaboration et transfert de connaissances

• indexation et forage multimédia

• génération et/ou simulation de données à grand volume et variées

→ Soumettre une demande de subvention PSRv2 dès que possible

69


INITIATIVE – COLLABORATIONS UNIVERSITAIRES

IS4 : Augmenter de façon substantielle les collaborations universitaires

Plan étudiants

CRIM = milieu idéal

• Support de MITACS

• Investissement CRIM sous forme de concours

• Les collaborations chercheurs vont augmenter automatiquement

Plan chercheurs

• Cartographie des chercheurs et chaires en TI

• Arrimage bidirectionnel

• Cartographie des chercheurs et chaires pour d‟autres domaines

où la TI est essentielle, mais non le cœur du département

70


INITIATIVES – MONTAGE DE PROJETS

IS5 : Maximiser le financement par projet en déterminant et documentant les

meilleurs leviers entre les nombreux programmes

• Maximiser le levier sur les contributions des entreprises

• Idem pour les investissements incrémentaux CRIM – plan de continuité

• Déterminer et structurer les cheminements optimum interprogrammes

selon le niveau de maturité de la technologie

• Obtenir l’éligibilité au Fonds de recherche du Québec

• Influencer les politiques et les programmes québécois en matière d’innovation

par les TI, en collaboration avec nos partenaires

71


INITIATIVES – MONTAGE DE PROJETS

IS6 : Proactivement établir des liens avec les grands acteurs TI

canadiens en recherche et financement TI

• Dans le cadre d’initiatives fédérales, amener notre masse critique de recherche appliquée en TI

• Montage de projets stratégiques multipartenaires répondant aux grands enjeux critiques de société

et problématiques d’affaires complexes

• Levier potentiel ÉTS/McGill/TechnoMontréal - Quartier de l’innovation

• TR Tech & Alberta Research Council (Alberta, Saskatchewan)

• Canadian Digital Media Network & Ontario Center of Excellence (Ontario)

• Wavefront (Colombie-Britannique)

72


INITIATIVE – VISIBILITÉ

IS7 : Plan intégré de visibilité, liaison et transfert

• Veille

• Implantation d‟une plateforme de veille ouverte, le Carrefour TI

• Analyse et état de l‟art dans le cadre de tous les projets importants

• Liaison et transfert

• Boule de cristal. Augmenter à deux sessions par année (Montréal et Québec)

• 20 évènements scientifiques et technologiques ciblés

• Présentation et participation à plus de 30 conférences annuellement

• Écosystème

• Présence sur plus de 10 conseils d‟administration et tables sectorielles

• Participation à plus de 50 jurys d‟analyse de projets, de thèses

• Plus de 1 500 « followers » sur notre plateforme de Web social

73


INITIATIVE – DDA ET VALORISATION

IS8 : Plan intégré de développement des affaires et valorisation des technologies

• Équipes matricielles interne et externe par marché

• Problématiques et enjeux

• Arrimage marchés – technologies

• Investissement : Directeur DDA pour le Centre de recherche appliquée

• Levier DDA entre les trois Centres

• Valorisation des technologies

• Investissements

Directeur principal R-D du CRA, afin de libérer le 1er vice-président R-D et commercialisation

Promotion dans l‟équipe Vision et imagerie afin de libérer le Directeur scientifique

• Carte routière technologique - candidats à la valorisation

• Développement d‟un écosystème externe de valorisation

74


INITIATIVE – OUTILS DE GESTION

IS9 : Revoir et optimiser notre infrastructure et nos outils de gestion internes

• Optimisation du système de gestion de projets (intelligence d’affaires)

• Optimisation de l’ensemble de l’infrastructure progiciel de gestion

• Choix d’un CRM et intégration

• GED avec options d’indexation et de forage avancées

• Bureautique collaborative

75


INITIATIVE - RESSOURCES HUMAINES

IS10 : Plan RH intégré

• Culture

• Recentrée sur notre idéologie cœur : innovation collaborative ouverte

• Balance délicate entre processus / contrôles structurés et agilité

• Attraction et rétention

• Programme de rétention de nos ressources scientifiques et technologiques de pointe

• Programme de développement du personnel

• Positionnement du CRIM comme lieu unique d‟enrichissement de carrière

• Positionnement du CRIM comme environnement exceptionnel d‟apprentissage

pour les étudiants

• Mobilisation

• Approche de gestion et de communication adaptée au plan stratégique

• Compréhension et alignement face au plan stratégique, permettant

un niveau d‟initiative et d‟autonomie élevé

76


CADRE FINANCIER


PLAN FINANCIER 2014-2019

Nouvelle Convention

(12 mois, 5 ans)

Plan Stratégique

2014/15 2015/16 2016/17 2017/18 2018/19 Total

REVENUS

Revenus Externes

Centre de Recherche Appliqué (CRA) 2 754 3 168 3 643 4 189 4 817 18 571

Centre de Test et d'Interopérabilité (CTI) 700 910 1 183 1 538 1 999 6 330

Centre de Formation et de Transfert (CFT) 1 143 1 177 1 213 1 349 1 391 6 273

Autres Revenus 707 721 735 750 765 3 678

Total 5 304 5 976 6 774 7 826 8 972 34 853

Subvention de base 5 682 5 682 5 682 5 682 5 682 28 412

Subvention infrastructures 525 697 1 017 419 675 3 332

Financement stratégique de projets 500 750 1 250 1 750 2 250 6 500

(NéoTIC, modalités frais indirects, …)

Revenus Totaux 12 011 13 106 14 723 15 677 17 580 73 096

Ratios

Rev Externes/ (Rev tot - Fin strat - Subv infra) 48,3% 51,3% 54,4% 57,9% 61,2% 55,1%

Rev Externes / (Rev tot - Subv infra) 46,2% 48,2% 49,4% 51,3% 53,1% 50,0%

Frais administratifs / Dépenses totales 13,8% 12,6% 11,8% 10,8% 10,1% 11,6%

Gradués universitaires (employés et projets) 12 14 16 19 23 23%

DÉPENSES

Rémunération 7 236 8 004 9 016 10 142 11 592 45 991

Honoraires 1 004 1 023 1 167 1 666 1 719 6 578

Dépenses d'exploitation 2 934 3 007 3 082 3 159 3 238 15 422

Amortissement 838 1 072 1 457 710 1 030 5 106

Dépenses Totales 12 012 13 106 14 723 15 677 17 579 73 097

Renversement provision rémunération variable

EXÉCEDENT ou (DÉFICIT) (0) $ (0) $ (0) $ 0 $ 0 $ (0) $

POPULATION (permanents)

Centre de Recherche Appliqué (CRA) 38 42 47 53 63

Centre de Test et d'Interopérabilité (CTI) 5 6 7 8 8

Centre de Formation et de Transfert (CFT) 4 4 4 4 4

Bureau de projets 3 4 4 5 5

Comm, Mktg, Services aux membres 3 3 4 4 4

Valorisation de la propriété intellectuelle 2 2 2 2 2

Services informatiques 4 4 4 4 5

Ressources humaines 2 2 2 2 2

Ressources matérielles (réception, location salles, sous location) 4 4 4 4 4

Administration 7 7 7 7 7

TOTAL 72 78 85 93 104

78


PLAN FINANCIER 2014-2019

Nouvelle Convention

(12 mois, 5 ans)

Plan Stratégique

2014/15 2015/16 2016/17 2017/18 2018/19 Total

INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE

Stockage 500 000 $ 375 000 $ 375 000 $ 750 000 $ - $ 2 000 000 $

Calculateurs - $ 150 000 $ - $ 150 000 $ - $ 300 000 $

Serveurs, licences et postes de travail 230 000 $ 30 000 $ 30 000 $ 200 000 $ 310 000 $ 800 000 $

Matériel spécialisé 300 000 $ 600 000 $ 300 000 $ 300 000 $ 100 000 $ 1 600 000 $

UPS, réseau, climatisation 400 000 $ 50 000 $ - $ 50 000 $ - $ 500 000 $

Honoraires professionnels 37 500 $ 75 000 $ 37 500 $ 37 500 $ 12 500 $ 200 000 $

Contingence 100 000 $ 100 000 $ 150 000 $ 150 000 $ - $ 500 000 $

1 567 500 $ 1 380 000 $ 892 500 $ 1 637 500 $ 422 500 $ 5 900 000 $

79

More magazines by this user
Similar magazines