Précisions et modifications relativement aux ... - Karate Canada

karatecanada.org

Précisions et modifications relativement aux ... - Karate Canada

Précisions et

modifications

relativement aux

règlements de

championnats de la WKF

pour les compétitions

nationales

Révisé en décembre 2010

Droits d'auteur appartenant à Karaté

Canada

Tous droits réservés


COMPÉTITION DE KUMITÉ

Article 1 - Aire de compétition de kumité

Tatamis de compétition

Les tatamis doivent mesurer au moins 10 x 10 m

Les tatamis doivent s'emboîter les uns dans les autres et avoir une épaisseur d'un pouce

Les tatamis n'ont pas à être approuvés par la WKF

L'aire de sécurité autour du tatami doit être d'une largeur d'un mètre

Article 2 – Tenue officielle

2.1 Écussons sur le gi

Tous les athlètes ne porteront que l'écusson de leur province d'une taille respectant les règles de la

WKF, soit un maximum de 12 x 8 cm. Conformément au bulletin de la WKF, il est acceptable d'afficher

des marques de commanditaires, de la publicité et des bandes sur le gi.

2.2 Entraîneurs

En tout temps durant le tournoi, les entraîneurs doivent porter le survêtement officiel de la fédération de

leur province, des souliers de course et leur insigne officiel.

2.3 Protège- corps

Cadets : Le port d'un protège-corps approuvé par la WKF est obligatoire.

2.4 Masque

Cadets : Le port d'un masque est optionnel. Cependant, si on décide de le porter, il doit être approuvé par la

WKF.

2.5 Port du voile

Il faut présenter une demande écrite pour faire approuver le port d'un voile pour des raisons religieuses au

conseil de KC au moins 30 jours avant les championnats nationaux. L'athlète (ou un parent/gardien du

combattant s'il est âgé de moins de 18 ans) doit signer cette lettre et la faire cosigner par l'entraîneur en chef

provincial. Lorsque la demande est approuvée par le conseil de KC, la personne (homme ou femme) peut

porter un voile durant un combat de kumité lors d'un championnat national.

Cependant, s'il est choisi pour faire partie de l'équipe nationale, l'athlète ne sera pas invité à participer aux

événements de la PKF ou de la WKF sauf s'il est prêt à se conformer aux règlements de la PKF ou de la WKF

concernant le port d'un voile durant les combats.

Article 3 – Organisation des compétitions de kumité

3.1 Divisions de kumité - équipes cadets (âgés de 14 ou de 15 ans) et juniors (âgés de 16 et

de 17 ans)

3.1.2 Les équipes cadets masculines et féminines de kumité comprendront 4 membres dont

trois participant à des combats.

3.1.2 Les équipes juniors masculines et féminines de kumité comprendront 4 membres dont

trois participant à des combats.

3.1.4 Seulement 2 membres de chaque équipe pourront participer à une compétition de kumité.

3.2. Division des moins de 21 ans (- 21)


3.2.1 Les athlètes âgés de 18, de 19 et de 20 ans peuvent participer à des compétitions individuelles de -21,

ainsi qu'aux compétitions des divisions seniors individuelles et d'équipes seniors.

3.3 Division des maîtres en kumité

3.3.1 Cette division a été exclue des championnats nationaux.

3.4 Nombre maximal de participants par division

3.4.1 Chaque province/territoire a droit d'envoyer un maximum de deux compétiteurs par division

individuelle, excluant le champion de chaque division, et tous les athlètes ayant un statut international des

équipes nationales (dans toutes les divisions s'il y a lieu).

3.4.2 Chaque province/territoire a droit d'envoyer 1 membre de l'équipe cadet, de l'équipe junior et de

l'équipe senior pour chaque division de kumité d'équipe.

Article 4 – Groupe d'arbitres

4.1 Les arbitres des combats de kumité ne doivent pas être de la même province que les combattants.

4.2 Les juges des combats de kumité ne doivent pas, en principe, être de la même province que les

combattants; cependant, si le nombre de juges qualifiés est insuffisant, il est possible que des juges de la

même province que les athlètes participant à la compétition soient nommés comme juge 1 et juge 3 durant

le combat.

Article 8 – Comportement interdit

8.1 Mise au sol interdite

On considère que la technique Kani Waza (ciseau) est une mise au sol dangereuse. Il est interdit de l'utiliser

lors de compétitions nationales de KC.

8.2 Entraîneurs indisciplinés

Les membres du comité des officiels et les officiels peuvent, selon les règlements, imposer des pénalités

appropriées aux athlètes pour maîtriser le comportement indiscipliné des entraîneurs.

Article 11 – Protestation officielle

11.1 L'entraîneur en chef ou le président d'une OSP/OST peut présenter une protestation écrite

immédiatement après l'événement qu'il souhaite protester. La protestation sera présentée au jury des

appels à l'aide du formulaire officiel de KC, accompagnée d'une somme de 100 $ pour les frais appropriés et

de la preuve vidéo appuyant l'argument.

Article 12 – Pouvoirs et obligations

12.1 Contrôleur d'aire de compétition (CAC)

1. Les CAC seront nommés par le CO de KC et peuvent comprendre des membres du CO de KC.

2. Les CAC peuvent faire partie du jury des appels (sauf les CAC prenant part à une protestation

ou à un appel).

3. Un CAC peut arbitrer seulement si un officiel qualifié de la même province que le CAC de ce

ring est absent, sauf s'il est membre du CO.

12.2 Comité d'officiels (CO)

1. Les membres du CO ne peuvent pas être arbitres lors d'un championnat national de KC.


COMPÉTITION DE KATA

Article 2 – Tenue officielle

2.1 Port du voile

Il faut présenter une demande écrite pour faire approuver le port d'un voile pour des raisons religieuses au

conseil de KC au moins 30 jours avant les championnats nationaux. L'athlète (ou un parent/gardien du

combattant s'il est âgé de moins de 18 ans) doit signer cette lettre et la faire cosigner par l'entraîneur en chef

provincial. Lorsque la demande est approuvée par le conseil de KC, la personne (homme ou femme) peut

porter un voile durant un combat de kata lors d'un championnat national.

Cependant, s'il est choisi pour faire partie de l'équipe nationale, l'athlète ne sera pas invité à participer aux

événements de la PKF ou de la WKF sauf s'il est prêt à se conformer aux règlements de la PKF ou de la WKF

concernant le port d'un voile durant les compétitions de kata.

Article 3 – Organisation d'une compétition de kata

3.1 Division de kata - équipes cadet et junior

3.1.1 Les compétitions de kata d'équipes cadet et junior seront regroupées dans une même division pour les

14 à 17 ans.

3.1.2. Dans cette division, les provinces peuvent envoyer un maximum d'une équipe masculine et d'une

équipe féminine.

3.1.3 Si la date de naissance des athlètes de kata individuels et d'équipes cadet/junior leur permet de

participer aux compétitions des -21 ou des divisions senior de kata au prochain événement international

durant la même année civile, les athlètes junior de kata peuvent participer à plus d'une division de kata lors

des championnats nationaux.

3.2. Division des moins de 21 ans (- 21)

3.2.1 Les athlètes âgés de 18, de 19 et de 20 ans peuvent participer à des compétitions individuelles de -21,

ainsi qu'aux compétitions des divisions seniors d'équipes.

3.3. Division des maîtres de kata

3.3.1 Cette division comprend les hommes et les femmes des divisions individuelles de maîtres de kata.

3.3.2 Chaque province peut envoyer le nombre de participants admissibles qu'elle souhaite.

3.3.3 Les athlètes maîtres de kata ne peuvent pas participer à des compétitions d'autres divisions.

3.3.4 Le résultat est déterminé par élimination simple sans repêchage.


3.4 Shitei et tokui kata

3.4.1 Les listes de shitei et de tokui kata comprendront la liste de WKF, ainsi que les listes de Chito ryu shitei

katas Sanshiryu et Bassai et tokui katas ci-dessous :

1. Kihon Kata - Ichi/Ni/San

2. Shihohai

3. Niseishi - Dai

4. Rohai – Sho

5. Rohai – Dai

6. Seisan

7. Bassai

8. Chinto

9. Sochin

10. Tenshin

11. Sanshiryu

12. Ryusan

13. Kusanku

14. Sanchin

3.4.2 Tout athlète utilisant une technique chito ryu shitei ou tokui kata et choisi pour faire partie de l'équipe

nationale doit être prêt à utiliser le shitei à un niveau suffisant pour répondre aux attentes de compétitions

internationales de la WKF.

3.5 Nombre maximal de participants par division

3.5.1 Chaque province/territoire a droit d'envoyer un maximum de trois compétiteurs par division

individuelle, excluant le champion de chaque division, et tous les athlètes ayant un statut international des

équipes nationales (dans toutes les divisions s'il y a lieu).

3.5.2 Chaque province/territoire a droit d'envoyer 1 équipe de kata par division d'âge (cadet/junior ensemble

et senior).

Article 4 - Juges de kata

Habituellement, les juges d'un combat de kata ne doivent pas être de la même province que les participants.

Cependant, si la représentation régionale est insuffisante, les juges 3 et 4 (soit ceux derrière la position de

départ de l'athlète) doivent venir de la même province que les participants à un combat de kata.

More magazines by this user
Similar magazines