03.11.2014 Views

Professeur territorial d'enseignement artistique

Professeur territorial d'enseignement artistique

Professeur territorial d'enseignement artistique

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

ABC<br />

catégorie<br />

juin 2008<br />

Concours<br />

FILIÈRE CULTURELLE<br />

ExamensConcoursExamensConcours<br />

ConcoursConcours<br />

Concours Examens Concours Examens<br />

Concours Examens Concours Examens Concours<br />

<strong>Professeur</strong><br />

<strong>territorial</strong><br />

d’enseignement<br />

<strong>artistique</strong><br />

Concours<br />

Concours Examens Concours Examens Concours


ExamensConcoursExamensConcours<br />

ConcoursConcours<br />

Concours Examens Concours Examens<br />

Concours Examens Concours Examens Concours<br />

<strong>Professeur</strong> <strong>territorial</strong><br />

d’enseignement<br />

<strong>artistique</strong><br />

Concours<br />

Concours Examens Concours Examens Concours


Sommaire<br />

Textes de référence ....................................................................................... 5<br />

L’emploi .............................................................................................................. 6<br />

Les conditions d’accès aux concours ................................................ 7<br />

1 Les conditions générales d’accès aux concours........................... 7<br />

2 Les conditions d’accès au concours externe ............................... 7<br />

3 Les équivalences de diplômes requises pour se présenter au<br />

concours externe .................................................................................. 9<br />

3.1 Dispositions générales............................................................................. 9<br />

3.2 La commission d'équivalence de titres et diplômes européens<br />

ou étrangers........................................................................................... 9<br />

3.3 La commission d'équivalence de titres et diplômes spécifiques français<br />

exigés pour le concours........................................................................... 10<br />

4 Les conditions d’accès au concours interne ................................. 11<br />

Les épreuves du concours ...................................................................... 12<br />

1 Les épreuves du concours externe......................................................... 14<br />

Spécialité musique........................................................................................ 14<br />

Spécialité danse............................................................................................ 15<br />

Spécialité art dramatique .............................................................................. 16<br />

Spécialité arts plastiques ............................................................................... 17<br />

2 Les épreuves du concours interne ...................................................... 18<br />

Spécialité musique........................................................................................ 18<br />

Spécialité danse............................................................................................ 31<br />

Spécialité art dramatique .............................................................................. 32<br />

Spécialité arts plastiques .............................................................................. 33<br />

3


La constitution du dossier de candidature ................................ 34<br />

1 Pièces à fournir pour le concours externe ....................................... 34<br />

2 Pièces à fournir pour le concours interne ................................... 34<br />

L’inscription sur la liste d’aptitude ................................................ 36<br />

La nomination, la formation et la titularisation ................... 37<br />

1 La nomination ................................................................................................ 37<br />

2 Les formations .............................................................................................. 37<br />

2-1 La formation d’intégration ....................................................................... 37<br />

2-1 La formation de professionnalisation ........................................................ 37<br />

3 La titularisation ............................................................................................. 37<br />

La carrière.......................................................................................................... 38<br />

1 L’avancement d’échelon et de grade ..................................................... 38<br />

1.1 Tableau des grades et échelons................................................................. 38<br />

1.2 L’accès au grade de professeur <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> hors classe ........ 39<br />

2 La rémunération .................................................................................. 39<br />

Coordonnées des délégations régionales<br />

et des centres interrégionaux de concours (CIC) ................... 40<br />

4


Textes de référence<br />

• Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des<br />

fonctionnaires ;<br />

• Loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à<br />

la fonction publique <strong>territorial</strong>e ;<br />

• Décret n° 85-1229 du 20 novembre 1985 modifié relatif aux conditions générales de<br />

recrutement des agents de la fonction publique <strong>territorial</strong>e ;<br />

• Décret n° 91-857 du 2 septembre 1991 portant statut particulier du cadre d'emplois<br />

des professeurs territoriaux <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> (musique, danse, art<br />

dramatique, arts plastiques) ;<br />

• Décret n° 92-894 du 2 septembre 1992 fixant les conditions d'accès et les modalités<br />

d'organisation des concours pour le recrutement des professeurs territoriaux<br />

<strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> ;<br />

• Décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises<br />

pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction<br />

publique.<br />

5


L’emploi<br />

Les professeurs territoriaux <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> constituent un cadre d'emplois<br />

culturel de catégorie A au sens de l'article 5 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984<br />

modifiée.<br />

Ce cadre d'emplois comprend les grades de professeur <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> de<br />

classe normale et de professeur <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> hors classe.<br />

Les professeurs <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> exercent leurs fonctions, selon les formations<br />

qu'ils ont reçues, dans les spécialités suivantes :<br />

1- musique ;<br />

2- danse ;<br />

3- art dramatique ;<br />

4- arts plastiques.<br />

Les spécialités musique, danse, art dramatique et arts plastiques comprennent<br />

différentes disciplines.<br />

Pour les spécialités musique, danse et art dramatique, les professeurs territoriaux<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> exercent leurs fonctions dans les conservatoires à<br />

rayonnement régional, départemental, communal ou intercommunal classés par l’Etat ;<br />

Pour la spécialité arts plastiques, ils exercent leurs fonctions dans les écoles régionales<br />

ou municipales des beaux-arts habilitées par l'Etat à dispenser tout ou partie de<br />

l'enseignement conduisant à un diplôme d'Etat ou diplôme agréé par l'Etat ;<br />

Les professeurs <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> assurent un enseignement hebdomadaire de<br />

seize heures.<br />

Les professeurs <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> sont placés, pour l'exercice de leurs<br />

fonctions, sous l'autorité du directeur de l'établissement <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong>.<br />

Ils assurent la direction pédagogique et administrative dans les conservatoires à<br />

rayonnement communal ou intercommunal, des établissements d’enseignement de la<br />

musique, de la danse et de l’art dramatique non classés et des écoles d'arts plastiques<br />

qui ne sont pas habilitées à dispenser tout ou partie de l'enseignement conduisant à un<br />

diplôme d'Etat ou à un diplôme agréé par l'Etat.<br />

6


Les conditions d’accès aux concours<br />

1 Les conditions générales d’accès aux concours<br />

Tout candidat doit être :<br />

- de nationalité française ou ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne, ou<br />

d’un Etat partie à l’Accord sur l’Espace économique européen,<br />

- en situation régulière au regard du code du service national pour les hommes nés au<br />

plus tard le 31 décembre 1978 ou avoir satisfait à l’obligation de recensement et, le<br />

cas échéant, avoir participé à l’appel de préparation à la défense pour les hommes nés<br />

après le 31 décembre 1978 et les femmes nées après le 31 décembre 1982 ou en<br />

position régulière au regard des obligations du service national de l’Etat dont il est<br />

ressortissant.<br />

Au moment de sa nomination, le candidat doit faire la preuve qu’il remplit les<br />

conditions physiques exigées pour l’exercice de la fonction et qu’il jouit de ses droits<br />

civiques. Le cas échéant, les mentions inscrites au casier judiciaire (bulletin n° 2) doivent<br />

être compatibles avec l’emploi postulé.<br />

2 Les conditions d'accès au concours externe<br />

Le concours externe est ouvert :<br />

- Pour les spécialités musique et danse, à l'un des concours externes sur titres avec<br />

épreuve ouverts dans l'une de ces spécialités et, le cas échéant, dans l'une des<br />

disciplines, aux candidats titulaires du certificat d'aptitude (CA) aux fonctions de<br />

professeur des écoles de musique contrôlées par l'Etat ou du certificat d'aptitude aux<br />

fonctions de professeur de musique ou de danse des écoles <strong>territorial</strong>es de musique,<br />

de danse et d'art dramatique.<br />

- Pour la spécialité art dramatique, à un concours externe sur titres avec épreuve ouvert<br />

aux candidats titulaires du certificat d’aptitude aux fonctions de professeur des écoles<br />

de musique contrôlées par l’Etat obtenu dans la discipline art dramatique.<br />

- Pour la spécialité arts plastiques, à un concours externe sur titres avec épreuves ouvert<br />

aux candidats titulaires d'un diplôme national sanctionnant un second cycle d'études<br />

supérieures figurant sur une liste établie par décret ou d'un titre ou diplôme de niveau<br />

équivalent figurant sur la liste susmentionnée.<br />

7


La liste annexée établie par décret :<br />

Diplôme supérieur d'art plastique de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts.<br />

Diplôme de l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs.<br />

Diplôme de l'Ecole nationale supérieure de la création industrielle.<br />

Diplôme national supérieur d'expression plastique.<br />

Diplôme national des beaux-arts.<br />

Titre d'architecte diplômé par le Gouvernement.<br />

Diplôme de l'Institut français de restauration des œuvres d'art.<br />

Diplôme d'études supérieures de l'Ecole du Louvre.<br />

Diplôme de l'Ecole supérieure des arts appliqués aux industries d'architecture<br />

intérieure de l'ameublement Boulle.<br />

Diplôme d'architecture intérieure de l'école Camondo.<br />

Diplôme de l'Ecole supérieure des arts appliqués Duperré.<br />

Diplôme de l'Ecole supérieure Estienne des arts et industries graphiques.<br />

Diplôme de l'Ecole nationale des arts appliqués et des métiers d'arts Olivier de Serres.<br />

Diplôme de l'école spéciale d'architecture.<br />

Diplôme d'études supérieures spécialisées de l'Institut d'urbanisme de Paris VIII.<br />

Diplôme de l'Institut d'urbanisme de l'université de Paris - Val-de-Marne.<br />

Diplôme de paysagiste D.P.L.G. de l'Ecole nationale supérieure du paysage de<br />

Versailles.<br />

Diplôme d'ingénieur en génie mécanique, spécialisation Design de l'université<br />

technologique de Compiègne.<br />

Certificat de fin d'études de l'Institut des hautes études cinématographiques.<br />

Diplôme de la Fondation européenne des métiers de l'image et du son.<br />

Le concours externe est également ouvert, pour l'enseignement des arts plastiques, aux<br />

candidats justifiant d'une pratique <strong>artistique</strong> appréciée par le ministre chargé de la<br />

culture, après avis d'une commission créée par arrêté du même ministre.<br />

Les mères et les pères élevant ou ayant effectivement élevé au moins trois enfants sont<br />

dispensés de toute condition de diplôme, excepté pour le concours de professeur<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> spécialité danse (la danse est une profession réglementée).<br />

Les sportifs de haut niveau, figurant sur la liste des sportifs de haut niveau fixée chaque<br />

année par le ministre chargé de la jeunesse et des sports, sont dispensés de toute<br />

condition de diplôme (sauf danse).<br />

8


3 Les équivalences de diplômes requises pour se présenter au<br />

concours externe<br />

3.1 Dispositions générales<br />

Il est institué, conformément au chapitre III du décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux<br />

équivalences de diplôme, des commissions d’équivalence qui ont pour mission de se prononcer sur<br />

les demandes émanant de candidats ne possédant pas l’un des titres ou diplômes<br />

réglementairement requis mais qui justifient de qualifications au moins équivalentes attestées :<br />

- par tout autre diplôme ou titre sanctionnant une formation ou par toute attestation prouvant<br />

que le candidat a accompli avec succès un cycle d'études au moins équivalent à celui sanctionné<br />

par le diplôme requis. Seuls les titres de formation ou l'expérience professionnelle relevant du<br />

domaine d'activité de la profession à laquelle le concours donne accès peuvent être utilement pris<br />

en compte.<br />

Lorsque le candidat justifie, soit d'un titre de formation dont la durée est inférieure d'au moins un<br />

an à celle requise par le cycle d'études nécessaire pour obtenir le titre requis, soit d'un titre portant<br />

sur des matières substantiellement différentes de celles couvertes par le titre de formation requis, la<br />

commission, après avoir vérifié, le cas échéant, que les connaissances acquises par le candidat au<br />

cours de son expérience professionnelle sont de nature à compenser en tout ou en partie les<br />

différences substantielles de durée ou de matière constatées, peut exiger que le candidat, selon son<br />

choix, accomplisse un stage d'adaptation d'une durée maximale de trois ans ou se soumette à une<br />

épreuve d'aptitude préalablement à son inscription au concours.<br />

- par l'exercice d'une activité professionnelle salariée ou non salariée, exercée de façon<br />

continue ou non, pendant une durée totale cumulée d'au moins trois ans à temps plein dans<br />

l'exercice d'une profession comparable par sa nature et son niveau à celle de professeur <strong>territorial</strong><br />

d’enseignement <strong>artistique</strong>, le candidat peut également demander à la commission l'autorisation<br />

de s'inscrire au concours. Les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de<br />

la personne, ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel accomplis<br />

pour la préparation d'un diplôme ou d'un titre ne sont pas pris en compte dans le calcul de la<br />

durée d'expérience requise.<br />

Lorsque la commission constate que l'expérience professionnelle n'a pas été acquise dans une<br />

profession comparable, elle peut proposer au candidat de se soumettre, après en avoir défini le<br />

contenu, soit à un stage d'adaptation d'une durée maximale de trois ans, soit à une épreuve<br />

d'aptitude préalablement au concours.<br />

3.2 La commission d'équivalence de titres et diplômes européens ou étrangers<br />

Une première commission, placée auprès du ministre chargé des collectivités <strong>territorial</strong>es, est<br />

chargée de l'examen des demandes d'équivalence aux conditions de diplômes présentées par les<br />

candidats titulaires d'un diplôme ou titre délivré dans un Etat autre que la France (européen ou non<br />

européen). La commission est également compétente pour apprécier l'expérience professionnelle<br />

9


du demandeur en complément de ces mêmes diplômes et titres.<br />

Secrétariat de la Commission d'équivalence de titres et diplômes délivrés dans un Etat<br />

autre que la France<br />

Ministère de l’Intérieur<br />

Direction générale des collectivités locales<br />

Sous direction des élus locaux et de la fonction publique <strong>territorial</strong>e,<br />

Bureau FP1<br />

Place Beauvau<br />

75800 PARIS CEDEX 08<br />

3.3 La commission d'équivalence de titres et diplômes spécifiques français<br />

exigés pour le concours<br />

Une commission, placée auprès du président du Centre national de la fonction publique <strong>territorial</strong>e,<br />

est chargée de l'examen des demandes d'équivalence aux conditions de diplômes de candidats<br />

titulaires de diplômes français autres que ceux requis au concours ou se prévalant d'une expérience<br />

professionnelle, soit en complément de diplômes ou titres délivrés en France, autres que ceux qui<br />

sont requis, soit en l'absence de tout diplôme.<br />

Secrétariat de la Commission d'équivalence de titres et diplômes délivrés par la France<br />

Centre national de la fonction publique <strong>territorial</strong>e<br />

10-12 rue d’Anjou<br />

75381 PARIS CEDEX 08<br />

Les commissions sont souveraines et indépendantes des autorités organisatrices du concours. Elles<br />

ne sont pas permanentes. Il appartient au candidat de demander aux secrétariats des commissions<br />

la liste des documents à fournir à l’appui de sa demande afin de permettre aux commissions de se<br />

prononcer utilement. L’instruction de leur demande se fait à partir d’un dossier.<br />

Toute information utile relative à la commission de reconnaissance de l’expérience professionnelle<br />

en équivalence de diplômes (brochure d’informations, dossier de saisine, guide, etc.) est disponible<br />

en téléchargement sur le site Internet du CNFPT (www.cnfpt.fr), auprès des secrétariats des<br />

commissions ou auprès des services d’accueil des délégations régionales et des centres<br />

interrégionaux de concours (CIC).<br />

Attention : le dépôt d’un dossier d’inscription au concours ne vaut pas pour l’inscription à la REP<br />

concours. Deux dossiers distincts doivent être établis et déposés chacun à l’adresse concernée.<br />

Les commissions se prononcent par des décisions qui sont communiquées au candidat, à charge<br />

pour lui de la transmettre à l'autorité organisatrice pour l'admettre à concourir.<br />

Le candidat peut également se prévaloir d’une décision favorable pour toute demande d'inscription<br />

aux concours des trois fonctions publiques pour lesquels la même condition de qualification est<br />

requise.<br />

Lorsqu’elle est défavorable, le candidat ne peut représenter de demande qu’au terme d’un délai<br />

10


d’un an après la notification de cette décision.<br />

Les demandes d’équivalences de diplômes requises doivent être adressées par les agents par lettre<br />

recommandée avec accusé de réception au secrétariat de la commission concernée. Le candidat<br />

précise le titre du concours pour lequel sa demande est présentée. Pour être admis à concourir, le<br />

candidat devra obtenir la décision favorable de la commission au plus tard à la date à laquelle la<br />

condition de diplôme est exigée. A défaut de décision à cette date, le candidat se verra retirer leur<br />

admission à concourir à la session en cours. Ce retrait peut intervenir après une autorisation à<br />

participer sous réserve aux épreuves écrites du concours.<br />

Le décret n° 2007-196 du 13 février 2007 a supprimé l’intervention des précédentes commissions<br />

chargées de se prononcer sur les demandes de dérogation présentées par des candidats ne<br />

possédant pas un des diplômes requis mais pouvant justifier d'une formation équivalente<br />

(commission des diplômes européens, commission de recevabilité, commission des personnes<br />

handicapées).<br />

4 Les conditions d’accès au concours interne<br />

Le concours interne est ouvert dans l'une ou l'autre des spécialités et, le cas échéant, dans l'une des<br />

disciplines, aux assistants spécialisés <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> et aux assistants <strong>d'enseignement</strong><br />

<strong>artistique</strong> justifiant, au 1er janvier de l'année du concours, de trois années au moins de services<br />

publics effectifs compte non tenu des périodes de stage ou de formation dans une école ou un<br />

établissement ouvrant accès à un grade de la fonction publique.<br />

Les formations ou diplômes permettant de participer au concours interne dans les spécialités<br />

musique et danse sont précisés par décret. Il s’agit du Diplôme d’Etat (DE). Il s’agit d’un concours<br />

sur titres avec épreuves.<br />

Les candidats devront justifier avoir suivi la formation spécifique correspondant à l’un des diplômes<br />

exigés pour l’accès au concours externe d’assistant spécialisé d’enseignement <strong>artistique</strong> ou obtenu<br />

l’un de ces diplômes (DE ou DUMI). Cette condition de diplôme ou de formation ne concerne pas<br />

la spécialité art dramatique.<br />

Les candidats non titulaires du diplôme requis pour se présenter au concours interne de professeur<br />

<strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> sont invités à solliciter la décision de la commission d'équivalence de<br />

diplômes dans les mêmes conditions que celles pécisées pages 9, 10 et 11.<br />

Dans la spécialité arts plastiques, le concours interne est un concours sur épreuves.<br />

11


Les épreuves du concours<br />

Les concours interne et externe sont organisés par les délégations régionales ou<br />

interdépartementales du Centre national de la fonction publique <strong>territorial</strong>e.<br />

Le concours externe et le concours interne pour le recrutement des professeurs<br />

territoriaux <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> comprennent des épreuves d'admissibilité et des<br />

épreuves d'admission, à l'exception du concours externe sur titres avec épreuve pour les<br />

spécialités musique, danse et art dramatique.<br />

Les concours de recrutement pour l'accès au cadre d'emplois des professeurs<br />

territoriaux <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> comprennent un concours externe et un<br />

concours interne dans chacune des quatre spécialités : musique, danse, art dramatique,<br />

arts plastiques.<br />

Le candidat choisit au moment de son inscription au concours la spécialité et le<br />

cas échéant la discipline dans laquelle il souhaite concourir.<br />

La spécialité musique comprend les disciplines suivantes :<br />

- violon,<br />

- alto,<br />

- violoncelle,<br />

- contrebasse,<br />

- flûte traversière,<br />

- hautbois,<br />

- clarinette,<br />

- basson,<br />

- saxophone,<br />

- trompette,<br />

- cor,<br />

- trombone,<br />

- tuba,<br />

- piano,<br />

- orgue,<br />

- accordéon,<br />

- harpe,<br />

- guitare,<br />

- percussions,<br />

- direction d'ensembles instrumentaux,<br />

12


- chant,<br />

- direction d'ensembles vocaux,<br />

- musique ancienne (tous instruments),<br />

- musique traditionnelle (tous instruments),<br />

- jazz (tous instruments),<br />

- professeur coordonnateur des musiques actuelles amplifiées (tous instruments),<br />

- accompagnateur (musique ou danse),<br />

- formation musicale,<br />

- culture musicale,<br />

- écriture,<br />

- professeur chargé de direction (musique, danse, art dramatique).<br />

La spécialité danse comprend trois disciplines :<br />

- danse contemporaine,<br />

- danse classique,<br />

- danse jazz.<br />

La spécialité arts plastiques comprend les disciplines suivantes :<br />

- Cinéma, vidéo<br />

- Design d'espace, scénographie<br />

- Graphisme, illustration<br />

- Histoire des arts<br />

- Peinture, dessin, arts graphiques<br />

- Photographie<br />

- Sculpture, installation<br />

La spécialité art dramatique comprend la discipline :<br />

- art dramatique.<br />

Rappels :<br />

- Les épreuves écrites sont anonymes et font l'objet d'une double correction.<br />

- Toute note inférieure à 5 sur 20 à l’une des épreuves d'admissibilité entraîne<br />

l’élimination de la liste d’admissibilité.<br />

- Peuvent seuls se présenter aux épreuves d’admission les candidats déclarés<br />

admissibles par le jury.<br />

- Il est attribué à chaque épreuve une note de 0 à 20. Chaque note est multipliée par<br />

le coefficient correspondant.<br />

- Sont signalés en italique des compléments d’information sur les épreuves qui<br />

ne figurent pas dans les textes réglementaires.<br />

13


1 Les épreuves du concours externe<br />

Spécialité musique<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

–<br />

Les épreuves d’admission<br />

Le concours externe pour le recrutement des<br />

professeurs territoriaux <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong>,<br />

spécialité musique, doit permettre au jury d'apprécier<br />

les compétences et les qualités du candidat, après<br />

examen du certificat d'aptitude dont il est titulaire,<br />

ainsi que des titres et pièces dont il juge utile de faire<br />

état, portant sur l'une des disciplines choisie par le<br />

candidat au moment de son inscription au concours.<br />

L'entretien avec le jury doit permettre d'apprécier<br />

l'expérience professionnelle des candidats et leurs<br />

aptitudes à exercer leur profession dans le cadre des<br />

missions dévolues à ce cadre d'emplois.<br />

La durée de cet entretien est fixée à trente minutes.<br />

(coefficient 1)<br />

14


Spécialité danse<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

–<br />

Les épreuves d’admission<br />

Le concours externe sur titres avec épreuves pour le<br />

recrutement des professeurs territoriaux<br />

<strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong>, spécialité danse, doit<br />

permettre au jury d'apprécier les compétences et les<br />

qualités du candidat après examen du certificat<br />

d'aptitude dont il est titulaire ainsi que des titres et<br />

pièces dont il juge utile de faire état, portant sur l'une<br />

des disciplines choisie par le candidat au moment de<br />

son inscription au concours.<br />

L'entretien avec le jury doit permettre d'apprécier<br />

l'expérience professionnelle des candidats et leurs<br />

aptitudes à exercer leur profession dans le cadre des<br />

missions dévolues à ce cadre d'emplois.<br />

La durée de cet entretien est fixée à trente minutes.<br />

(coefficient 1)<br />

15


Spécialité art dramatique<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

–<br />

Les épreuves d’admission<br />

Le concours externe sur titres avec épreuve pour le<br />

recrutement des professeurs territoriaux<br />

<strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong>, spécialité art dramatique,<br />

doit permettre au jury d'apprécier les qualités du<br />

candidat après examen du certificat d'aptitude aux<br />

fonctions de professeur des conservatoires classés par<br />

l'Etat obtenu dans la discipline art dramatique dont il<br />

est titulaire ainsi que des titres et pièces dont il juge<br />

utile de faire état.<br />

L'entretien avec le jury doit permettre d'apprécier<br />

l'expérience professionnelle des candidats et leurs<br />

aptitudes à exercer leur profession dans le cadre des<br />

missions dévolues à ce cadre d'emplois.<br />

La durée de cet entretien est fixée à trente minutes.<br />

(coefficient 1)<br />

16


Spécialité arts plastiques<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat comprenant son curriculum<br />

vitae, une présentation écrite de son<br />

expérience antérieure et une<br />

présentation de ses oeuvres, travaux<br />

ou recherches personnels.<br />

La présentation écrite consiste en une<br />

note détaillée de dix pages<br />

dactylographiées au maximum<br />

présentant la démarche de recherche<br />

et de création du candidat.<br />

(coefficient 2)<br />

1- Une épreuve pédagogique correspondant aux<br />

fonctions à exercer en présence d'étudiants.<br />

(durée : vingt minutes; coefficient 2)<br />

2- Un entretien avec le jury au cours duquel le<br />

candidat présente un exposé sur la manière dont il<br />

envisage l'exercice des fonctions auxquelles il<br />

postule et pendant lequel est appréciée son<br />

aptitude à les exercer. A cette occasion, le jury<br />

interroge également le candidat sur le dossier qu'il<br />

a présenté à l'épreuve d'admissibilité.<br />

(durée : trente minutes ; coefficient 3)<br />

3- Une épreuve orale facultative de langue vivante<br />

portant sur la traduction, sans dictionnaire, d'un<br />

texte en anglais, allemand, italien, espagnol, grec,<br />

portugais, néerlandais, russe ou arabe moderne,<br />

selon le choix du candidat exprimé au moment de<br />

l'inscription, et suivie d'une conversation.<br />

(préparation : quinze minutes ; durée : quinze<br />

minutes ; coefficient 1)<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s'ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l'admission.<br />

17


2 Les épreuves du concours interne<br />

Spécialité musique<br />

1. Disciplines instrumentales et chant<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant<br />

spécialisé d’enseignement <strong>artistique</strong><br />

ou obtenu l’un de ces diplômes, son<br />

curriculum vitae et une présentation<br />

écrite, de vingt pages<br />

dactylographiées au maximum, de<br />

son expérience antérieure et de son<br />

projet pédagogique.<br />

(coefficient 2)<br />

1- Epreuve pédagogique, en présence d’un ou de<br />

plusieurs élèves de troisième cycle. L’épreuve débute<br />

par une démonstration instrumentale et pédagogique<br />

d’une oeuvre ou d’un ou plusieurs extraits d’oeuvre,<br />

choisis par les correcteurs dans le programme imposé<br />

au candidat lors de son inscription au concours.<br />

Cette prestation est suivie d’un cours portant en partie<br />

sur l’œuvre ou un extrait d’oeuvre interprété.<br />

(durée totale de l’épreuve : trente-cinq minutes, dont<br />

quinze minutes au maximum pour la démonstration<br />

instrumentale et pédagogique ; coefficient 4)<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2)<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation.<br />

(préparation : quinze minutes ; durée de l’épreuve :<br />

quinze minutes ; coefficient 1)<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

18


Spécialité musique<br />

2. Discipline direction d’ensembles instrumentaux<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant<br />

spécialisé d’enseignement <strong>artistique</strong><br />

ou obtenu l’un de ces diplômes, son<br />

curriculum vitae et une présentation<br />

écrite, de vingt pages<br />

dactylographiées au maximum, de<br />

son expérience antérieure et de son<br />

projet pédagogique.<br />

(coefficient 2)<br />

1- Séance de travail avec un orchestre composé d’élèves<br />

sur une oeuvre choisie par les correcteurs dans le<br />

programme imposé au candidat lors de son inscription<br />

au concours. (durée : trente minutes ; coefficient 4)<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2)<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation. (préparation : quinze minutes ;<br />

durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1)<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

19


Spécialité musique<br />

3. Discipline direction d’ensembles vocaux<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier<br />

comprend obligatoirement la<br />

justification que l’intéressé a suivi<br />

la formation spécifique<br />

correspondant à l’un des diplômes<br />

exigés pour l’accès au concours<br />

externe d’assistant spécialisé<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> ou<br />

obtenu l’un de ces diplômes, son<br />

curriculum vitae et une<br />

présentation écrite, de vingt pages<br />

dactylographiées au maximum, de<br />

son expérience antérieure et de<br />

son projet pédagogique.<br />

(coefficient 2)<br />

1- Séance de travail avec un ensemble vocal à voix<br />

mixtes sur une oeuvre choisie par les correcteurs<br />

dans le programme imposé au candidat lors de son<br />

inscription au concours.<br />

(durée : trente minutes ; coefficient 4)<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice<br />

des fonctions auxquelles il postule et pendant<br />

lequel est appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2)<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles<br />

peuvent subir une épreuve d’admission commune<br />

à toutes les disciplines de la spécialité musique<br />

consistant en une épreuve orale facultative de<br />

langue portant sur la traduction, sans dictionnaire,<br />

d’un texte anglais, allemand, italien, espagnol,<br />

grec, portugais, néerlandais, russe ou arabe<br />

moderne, selon le choix du candidat exprimé au<br />

moment de l’inscription, et suivie d’une<br />

conversation.<br />

(préparation : quinze minutes ; durée de l’épreuve :<br />

quinze minutes ; coefficient 1)<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

20


Spécialité musique<br />

4. Discipline musique ancienne<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant<br />

spécialisé d’enseignement <strong>artistique</strong><br />

ou obtenu l’un de ces diplômes, son<br />

curriculum vitae et une présentation<br />

écrite, de vingt pages<br />

dactylographiées au maximum, de<br />

son expérience antérieure et de son<br />

projet pédagogique.<br />

(coefficient 2)<br />

1- Epreuve pédagogique, en présence d’un ou de<br />

plusieurs élèves de troisième cycle. L’épreuve débute<br />

par une démonstration instrumentale et pédagogique<br />

d’une oeuvre ou d’un ou plusieurs extraits d’oeuvre,<br />

choisis par les correcteurs dans le programme imposé<br />

au candidat lors de son inscription au concours.<br />

(durée du programme : trente minutes)<br />

Cette prestation est suivie d’un cours portant en partie sur<br />

l’œuvre ou un extrait d’oeuvre interprété.<br />

(durée totale de l’épreuve : trente-cinq minutes, dont<br />

quinze minutes au maximum pour la démonstration<br />

instrumentale et pédagogique ; coefficient 4)<br />

Le candidat devra préciser au moment de son inscription<br />

au concours le ou les instruments dont il jouera au cours<br />

de la démonstration instrumentale et pédagogique. Le<br />

candidat recevra le programme imposé après instruction<br />

faite de l’ensemble des dossiers de candidature dans cette<br />

discipline (décembre 2008). Les élèves mis à disposition<br />

des candidats joueront le même instrument que celui<br />

pratiqué par les candidats eux-mêmes.<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2)<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation. (préparation : quinze minutes ;<br />

durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1)<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

21


Spécialité musique<br />

5. Discipline musique traditionnelle<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant<br />

spécialisé d’enseignement <strong>artistique</strong><br />

ou obtenu l’un de ces diplômes, son<br />

curriculum vitae et une présentation<br />

écrite, de vingt pages<br />

dactylographiées au maximum, de<br />

son expérience antérieure et de son<br />

projet pédagogique.<br />

(coefficient 2)<br />

1- Epreuve pédagogique, en présence d’un ou de<br />

plusieurs élèves de troisième cycle. L’épreuve débute<br />

par une démonstration instrumentale et pédagogique<br />

d’une oeuvre ou d’un ou plusieurs extraits d’oeuvre,<br />

choisis par les correcteurs dans le programme imposé<br />

au candidat lors de son inscription au concours.<br />

(durée du programme : trente minutes)<br />

Cette prestation est suivie d’un cours portant en partie<br />

sur l’œuvre ou un extrait d’oeuvre interprété<br />

(durée totale de l’épreuve : trente-cinq minutes, dont<br />

quinze minutes au maximum pour la démonstration<br />

instrumentale et pédagogique ; coefficient 4)<br />

Le candidat devra préciser au moment de son inscription<br />

au concours le ou les instruments dont il jouera au cours<br />

de la démonstration instrumentale et pédagogique. Le<br />

candidat recevra le programme imposé après instruction<br />

faite de l’ensemble des dossiers de candidature dans<br />

cette discipline (décembre 2008). Les élèves mis à<br />

disposition des candidats joueront le même instrument<br />

que celui pratiqué par les candidats eux-mêmes.<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2)<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation. (préparation : quinze minutes ;<br />

durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1)<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

22


Spécialité musique<br />

6. Discipline jazz<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant<br />

spécialisé d’enseignement <strong>artistique</strong><br />

ou obtenu l’un de ces diplômes, son<br />

curriculum vitae et une présentation<br />

écrite, de vingt pages<br />

dactylographiées au maximum, de<br />

son expérience antérieure et de son<br />

projet pédagogique.<br />

(coefficient 2)<br />

1- Mise en place et exécution de l’orchestration d’une<br />

mélodie pour une formation, donnée au moment de<br />

l’épreuve et incluant des moments d’improvisation. La<br />

formation instrumentale ne doit pas excéder six<br />

intervenants.<br />

(temps de préparation : quinze minutes ; durée de<br />

l’épreuve : trente minutes ; coefficient 4)<br />

Le candidat s’intègre lors de la première épreuve<br />

d’admission soit instrumentalement soit vocalement dans<br />

le groupe et participe conjointement avec les musiciens à<br />

l’exécution et à l’improvisation.<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2)<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation. (préparation : quinze minutes ;<br />

durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1)<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

23


Spécialité musique<br />

7. Discipline accompagnateur (musique et danse)<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant spécialisé<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> ou obtenu<br />

l’un de ces diplômes, son curriculum<br />

vitae et une présentation écrite, de<br />

vingt pages dactylographiées au<br />

maximum, de son expérience<br />

antérieure et de son projet<br />

pédagogique<br />

(coefficient 2).<br />

1- Le candidat concourt dans celle des deux épreuves<br />

suivantes qu’il a choisie au moment de son inscription :<br />

a) Pour accompagnateur danse : accompagnement d’un<br />

cours de danse s’adressant à des élèves en fin de<br />

cursus. Ce cours comporte notamment des exercices<br />

permettant d’apprécier la capacité du candidat à<br />

improviser.<br />

(durée : trente minutes ; coefficient 4) ;<br />

b) Pour accompagnateur musique (instruments ou<br />

chant) : accompagnement d’une oeuvre exécutée par<br />

un élève de troisième cycle, instrumentiste ou<br />

chanteur. Cet accompagnement est suivi d’un travail<br />

sur l’œuvre avec l’élève pendant environ quinze<br />

minutes.<br />

(préparation : trente minutes ; durée de l’épreuve : vingt<br />

minutes ; coefficient 4)<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2)<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation (préparation : quinze minutes ;<br />

durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1).<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

24


Spécialité musique<br />

8. Discipline formation musicale<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant spécialisé<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> ou obtenu<br />

l’un de ces diplômes, son curriculum<br />

vitae et une présentation écrite, de<br />

vingt pages dactylographiées au<br />

maximum, de son expérience<br />

antérieure et de son projet<br />

pédagogique (coefficient 2).<br />

1- Cours dispensé à un groupe d’élèves du troisième<br />

cycle<br />

(durée : trente minutes ; coefficient 4).<br />

Un piano et un appareil de reproduction sonore sont mis<br />

à la disposition du candidat lors de cette épreuve.<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2).<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation (préparation : quinze minutes ;<br />

durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1).<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

25


Spécialité musique<br />

9. Discipline culture musicale<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de son<br />

inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant spécialisé<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> ou obtenu<br />

l’un de ces diplômes, son curriculum<br />

vitae et une présentation écrite, de<br />

vingt pages dactylographiées au<br />

maximum, de son expérience<br />

antérieure et de son projet<br />

pédagogique (coefficient 2).<br />

1- Cours dispensé à un groupe d’élèves, portant sur<br />

l’analyse et les aspects historiques, sociaux et<br />

esthétiques d’un sujet choisi par le candidat dans une<br />

liste communiquée lors de son inscription au concours<br />

(durée de l’épreuve : trente minutes ; coefficient 4).<br />

Un piano et un appareil de reproduction sonore<br />

sont mis à la disposition du candidat lors de cette<br />

épreuve.<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2).<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation (préparation : quinze minutes ;<br />

durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1).<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

26


Spécialité musique<br />

10. Discipline écriture<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant spécialisé<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> ou obtenu<br />

l’un de ces diplômes, son curriculum<br />

vitæ et une présentation écrite, de<br />

vingt pages dactylographiées au<br />

maximum, de son expérience<br />

antérieure et de son projet<br />

pédagogique (coefficient 2).<br />

1- Cours d’écriture musicale dispensé à un groupe<br />

d’élèves à partir d’oeuvres proposées au candidat lors<br />

de la préparation<br />

(temps de préparation : deux heures ; durée de<br />

l’épreuve : trente minutes ; coefficient 4).<br />

Un piano est mis à la disposition du candidat dans la salle<br />

de préparation de cette épreuve.<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2).<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation (préparation : quinze minutes ;<br />

durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1).<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

27


Spécialité musique<br />

11. Discipline professeur coordonnateur des musiques<br />

actuelles amplifiées<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de son<br />

inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant spécialisé<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> ou obtenu<br />

l’un de ces diplômes, son curriculum<br />

vitae et une présentation écrite, de<br />

vingt pages dactylographiées au<br />

maximum, de son expérience<br />

antérieure et de son projet<br />

pédagogique (coefficient 2).<br />

1- Travail avec un groupe de musiciens de niveau<br />

préprofessionnel :<br />

a) le groupe joue une partie de son répertoire devant le<br />

candidat.<br />

(durée maximum : dix minutes.)<br />

b) à l’issue de cette écoute, le candidat dispose de trente<br />

minutes pour conduire avec le groupe un travail<br />

pédagogique individuel et collectif qui prend en compte<br />

l’ensemble des paramètres d’une prestation publique.<br />

(durée totale de l’épreuve : quarante minutes ;<br />

coefficient 4.)<br />

Le candidat peut s’intégrer instrumentalement ou<br />

vocalement au groupe de travail lors cette épreuve<br />

d’admission.<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2).<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines de la spécialité musique consistant en une<br />

épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation (préparation : quinze minutes ;<br />

durée de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1).<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

28


Spécialité musique<br />

12. Discipline professeur chargé de direction (musique, danse,<br />

art dramatique)<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a suivi la formation<br />

spécifique correspondant à l’un des<br />

diplômes exigés pour l’accès au<br />

concours externe d’assistant spécialisé<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> ou obtenu<br />

l’un de ces diplômes, son curriculum<br />

vitae et une présentation écrite, de<br />

vingt pages dactylographiées au<br />

maximum, de son expérience<br />

antérieure et de son projet<br />

pédagogique (coefficient 2).<br />

1-<br />

- Pour les candidats dans la spécialité musique : travail<br />

avec un ensemble instrumental, vocal ou mixte sur une<br />

œuvre ou un extrait choisi par le jury au moment de<br />

l’épreuve sur une liste d’œuvres<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 4)<br />

(la liste des œuvres sera communiquée au candidat lors<br />

de son inscription).<br />

- Pour les candidats dans la spécialité danse : séance de<br />

transmission d’un extrait de chorégraphie du répertoire<br />

ou d’une chorégraphie personnelle d’une durée<br />

maximale de trois minutes en direction d’un groupe<br />

d’élèves danseurs de troisième cycle de conservatoire<br />

national de région ou de haut niveau ; le candidat<br />

indique lors de son inscription au concours l’extrait qu’il<br />

souhaite transmettre, le nombre d’élèves filles et<br />

garçons dont il a besoin (8 au maximum), et apporte le<br />

jour du concours un CD ou une cassette audio<br />

d’enregistrement de la musique lui servant de support.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 4)<br />

Les candidats devront choisir au moment de leur<br />

inscription la discipline dans laquelle ils souhaitent<br />

concourir parmi les trois disciplines suivantes : danse<br />

classique, danse contemporaine ou danse jazz.<br />

- Pour les candidats de la spécialité art dramatique : cours<br />

d’interprétation dispensé à un groupe d’élèves inscrits<br />

dans un cursus d’enseignement supérieur dans l’un des<br />

neuf établissements signataires avec l’Etat de la « plateforme<br />

de l’enseignement supérieur pour la formation<br />

des comédiens ».<br />

(durée : trente cinq minutes ; coefficient 4)<br />

Le candidat fournira aux correcteurs, avant le début de<br />

cette épreuve, une liste de cinq textes dramatiques<br />

dialogués, dont deux textes écrits après 1960. Les<br />

correcteurs choisiront dans cette liste le texte que le<br />

candidat fera travailler au groupe d’élèves qui lui sera<br />

confié. Le candidat se présentera à cette épreuve muni<br />

des textes proposés, en cinq exemplaires destinés aux<br />

élèves.<br />

29


Spécialité musique<br />

12. Discipline professeur chargé de direction (musique, danse,<br />

art dramatique) (suite)<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2).<br />

3- En outre, les candidats déclarés admissibles peuvent<br />

subir une épreuve d’admission commune à toutes les<br />

disciplines consistant en une épreuve orale facultative de<br />

langue portant sur la traduction, sans dictionnaire, d’un<br />

texte anglais, allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l’inscription, et suivie<br />

d’une conversation (préparation : quinze minutes ; durée<br />

de l’épreuve : quinze minutes ; coefficient 1).<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

30


Spécialité danse<br />

Disciplines : danse contemporaine, danse classique, danse jazz<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

Examen du dossier individuel du<br />

candidat, constitué au moment de<br />

son inscription. Ce dossier comprend<br />

obligatoirement la justification que<br />

l’intéressé a obtenu l’un des diplômes<br />

exigés pour l’accès au concours<br />

externe d’assistant spécialisé<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong>, son<br />

curriculum vitae et une présentation<br />

écrite, de vingt pages<br />

dactylographiées au maximum, de<br />

son expérience antérieure et de son<br />

projet pédagogique (coefficient 2).<br />

1- Cours dans la discipline choisie dispensé à un groupe<br />

de six élèves au moins, du niveau du deuxième ou<br />

troisième cycle du cursus A. Ce cours est accompagné<br />

par un musicien mis à la disposition du candidat.<br />

(durée : quarante minutes ; coefficient 4).<br />

2- Entretien au cours duquel le candidat présente un<br />

exposé sur la manière dont il envisage l’exercice des<br />

fonctions auxquelles il postule et pendant lequel est<br />

appréciée son aptitude à les exercer.<br />

(durée : vingt minutes ; coefficient 2).<br />

3- Epreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d’un texte anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé lors de l’inscription au concours, et<br />

suivie d’une conversation<br />

(préparation : quinze minutes ; durée de l’épreuve :<br />

quinze minutes ; coefficient 1).<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s’ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l’admission.<br />

31


Spécialité art dramatique<br />

Discipline : art dramatique<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

1- Une leçon avec des élèves portant<br />

sur la technique respiratoire,<br />

vocale ou corporelle, au choix du<br />

jury, sans préparation.<br />

(durée : dix minutes ; coefficient 2) ;<br />

2- Une leçon d'interprétation et de<br />

mise en scène, avec le concours<br />

des élèves nécessaires, portant sur<br />

une scène choisie par le jury dans<br />

le répertoire français.<br />

(temps de préparation : quinze<br />

minutes ; durée de l'épreuve : quinze<br />

minutes au maximum ; coefficient 2).<br />

Cette épreuve est enchaînée à la<br />

précédente. Le temps de préparation<br />

intègre la préparation de la première<br />

épreuve.<br />

1- Une leçon à l'intention des élèves sur un texte littéraire<br />

(prose ou poésie) choisi par le jury. Cette épreuve<br />

consiste en une lecture et une explication de texte<br />

assorties d'un travail technique sur la diction.<br />

(temps de préparation : trente minutes ; durée de<br />

l'épreuve : quinze minutes ; coefficient 2)<br />

2- Un entretien avec le jury qui a pour but d'apprécier les<br />

connaissances théâtrales, l'esprit de curiosité et de<br />

recherche du candidat ainsi que ses options<br />

pédagogiques.<br />

(durée de l'épreuve : vingt minutes ; coefficient 3)<br />

3- Une épreuve orale facultative de langue portant sur la<br />

traduction, sans dictionnaire, d'un texte en anglais,<br />

allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l'inscription et suivie<br />

d'une conversation (temps de préparation : quinze<br />

minutes ; durée de l'épreuve : quinze minutes ;<br />

coefficient 1).<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s'ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l'admission.<br />

32


Spécialité arts plastiques<br />

Les épreuves d’admissibilité<br />

Les épreuves d’admission<br />

EExamen du dossier individuel du<br />

candidat comprenant son curriculum<br />

vitae, une présentation écrite de son<br />

expérience antérieure et une<br />

présentation de ses œuvres, travaux<br />

ou recherches personnels.<br />

La présentation écrite consiste en une<br />

note détaillée de dix pages<br />

dactylographiées au maximum<br />

présentant la démarche de recherche<br />

et de création du candidat (coefficient<br />

2).<br />

1- Une épreuve pédagogique correspondant aux<br />

fonctions à exercer en présence d'étudiants.<br />

(durée: vingt minutes ; coefficient 2)<br />

2- Un entretien avec le jury au cours duquel le candidat<br />

présente un exposé sur la manière dont il envisage<br />

l'exercice des fonctions auxquelles il postule et<br />

pendant lequel est appréciée son aptitude à les<br />

exercer. A cette occasion, le jury interroge également<br />

le candidat sur le dossier qu'il a présenté à l'épreuve<br />

d'admissibilité.<br />

(durée : trente minutes ; coefficient 3)<br />

3- Une épreuve orale facultative de langue vivante<br />

portant sur la traduction, sans dictionnaire, d'un texte<br />

en anglais, allemand, italien, espagnol, grec, portugais,<br />

néerlandais, russe ou arabe moderne, selon le choix du<br />

candidat exprimé au moment de l'inscription, et suivie<br />

d'une conversation (préparation : quinze minutes ;<br />

durée : quinze minutes ; coefficient 1).<br />

Seuls les points excédant la note 10 à cette épreuve<br />

facultative s'ajoutent au total des notes obtenues aux<br />

épreuves obligatoires et sont valables uniquement à<br />

l'admission.<br />

33


La constitution<br />

du dossier de candidature<br />

1 Pièces à fournir pour le concours externe<br />

1) Un dossier individuel d’inscription délivré par le CNFPT dûment rempli et signé.<br />

2) La copie du titre ou du diplôme requis pour participer aux épreuves du concours.<br />

3) Le cas échéant, la décision favorable de la commission d’équivalence de diplômes, ou<br />

à défaut la copie du courrier de saisine de ladite commission.<br />

4) Toute pièce que l’administration jugera utile de demander pour l’instruction des<br />

dossiers.<br />

(se reporter au dossier individuel d’inscription pour les autres pièces éventuelles à<br />

fournir et notamment à la fiche d’aide à la constitution du dossier professionnel)<br />

2 Pièces à fournir pour le concours interne<br />

1) Un dossier individuel d’inscription délivré par le CNFPT dûment rempli et signé.<br />

2) Un état détaillé des services publics effectifs accomplis par les assistants spécialisés<br />

<strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> et les assistants <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> depuis la date<br />

d’entrée dans la fonction publique comportant le (ou les) visa(s) de(des) l’autorité(s)<br />

compétente(s) (formulaire délivré par le CNFPT).<br />

3) Une copie de l’arrêté justifiant du grade ou de l’emploi détenu au moment de<br />

l’inscription avec indication de l’échelon détenu et de l’indice y afférent ou une copie<br />

du contrat, et du dernier avenant le cas échéant, pour les agents non titulaires.<br />

4) Un dossier professionnel comprenant obligatoirement :<br />

- la justification que le candidat a suivi la formation spécifique correspondant à l’un<br />

des diplômes exigés au concours externe d’assistant spécialisé d’enseignement<br />

<strong>artistique</strong> ou obtenu l’un de ces diplômes (à mettre en évidence),<br />

- un curriculum vitae,<br />

- un dossier professionnel de 20 pages dactylographiées présentant l’expérience<br />

antérieure,<br />

- un projet pédagogique.<br />

34


5) Toute pièce que l’administration jugera utile de demander pour l’instruction des<br />

dossiers.<br />

Dans la spécialité arts plastiques, le concours interne est un concours sur épreuves et,<br />

dans les spécialités musique et danse, le concours interne est un concours sur titres et<br />

épreuves.<br />

Les formations ou diplômes permettant de participer au concours interne dans la<br />

spécialité musique, ainsi que les diplômes le permettant dans la spécialité danse, sont<br />

précisés par décret.<br />

(se reporter au dossier individuel d’inscription pour les autres pièces éventuelles à<br />

fournir et notamment à la fiche d’aide à la constitution du dossier professionnel)<br />

35


L’inscription sur la liste<br />

d’aptitude<br />

A l'issue des épreuves d'admission, les jurys arrêtent, dans la limite des places mises au<br />

concours, une liste d'admission distincte pour chaque concours. Cette liste fait mention<br />

de la spécialité et, le cas échéant, de la discipline choisie par le candidat.<br />

Le délégué régional de la délégation régionale ou interdépartementale du CNFPT arrête<br />

la liste d'aptitude de chaque concours par ordre alphabétique et fait mention de la<br />

spécialité et, le cas échéant, de la discipline choisies par chaque candidat.<br />

L'inscription sur la liste d'aptitude ne vaut pas recrutement. Il appartient aux lauréats<br />

de se rapprocher des collectivités qui ont déclaré des emplois vacants, seules investies<br />

du pouvoir de nomination.<br />

L'inscription sur la liste d'aptitude est valable un an, renouvelable deux fois sur la<br />

demande de l'intéressé(e), dans le mois qui précède le terme de la 1re et de la 2e<br />

années d’inscription.<br />

Le décompte de cette période de trois ans est suspendu, le cas échéant, durant<br />

l’accomplissement des obligations du service national ou en cas de congé parental ou<br />

de maternité.<br />

Lorsqu’il est mis fin au stage par l’autorité <strong>territorial</strong>e en raison de la suppression de<br />

l’emploi ou pour toute autre cause ne tenant pas à la manière de servir, le fonctionnaire<br />

<strong>territorial</strong> stagiaire est, à sa demande, réinscrit de droit sur la liste d’aptitude.<br />

Il y demeure inscrit jusqu’à l’expiration du délai de trois ans à compter de son inscription<br />

initiale (sous réserve de demander son renouvellement) ou, si aucun concours n’a été<br />

organisé dans ce délai, jusqu’à la date d’organisation d’un nouveau concours.<br />

La liste d’aptitude prend fin au terme des trois années possibles ou jusqu’à<br />

l’établissement de la liste d’aptitude suivante.<br />

Par ailleurs, lorsque le candidat admis est déjà inscrit sur une liste d’aptitude à un<br />

concours d’un même grade d’un même cadre d’emplois, son inscription sur une<br />

nouvelle liste d’aptitude est subordonnée au choix de la liste sur laquelle il souhaite être<br />

inscrit.<br />

A cet effet, il adresse à l’autorité organisatrice de chacun des concours, dans un délai<br />

de quinze jours à compter de la notification de son admission, par lettre recommandée<br />

avec accusé de réception, sa décision d’opter pour son inscription sur la liste d’aptitude<br />

choisie et de renoncer à l’inscription sur une autre liste.<br />

36


La nomination, la formation et la<br />

titularisation<br />

1 La nomination<br />

Les candidats inscrits sur la liste d'aptitude prévue à l'article 4 du décret n° 91-857 du<br />

2 septembre 1991 modifié et recrutés sur un emploi d'un des établissements<br />

mentionnés à l'article 2 du même décret sont nommés professeurs <strong>d'enseignement</strong><br />

<strong>artistique</strong> stagiaires par l'autorité <strong>territorial</strong>e investie du pouvoir de nomination pour<br />

une durée d'un an.<br />

2 Les formations<br />

2-1 La formation d’intégration<br />

Au cours de leur stage, ils sont astreints à suivre une formation d’intégration dans les<br />

conditions prévues par le décret n° 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation<br />

statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux et pour une durée totale de cinq<br />

jours.<br />

2-1 La formation de professionnalisation<br />

Après leur nomination, ils sont astreints à suivre une formation de professionnalisation<br />

tout au long de leur carrière, dans les conditions prévues par le décret précité.<br />

3 La titularisation<br />

La titularisation des stagiaires intervient à la fin du stage par décision de l'autorité<br />

<strong>territorial</strong>e. Cette titularisation intervient au vu notamment d’une attestation de suivi de<br />

la formation d’intégration établie par le Centre national de la fonction publique<br />

<strong>territorial</strong>e.<br />

Lorsque la titularisation n'est pas prononcée, le stagiaire est soit licencié s'il n'avait pas<br />

auparavant la qualité de fonctionnaire, soit réintégré dans son cadre d'emplois, corps<br />

ou emploi d'origine.<br />

Toutefois, l'autorité <strong>territorial</strong>e peut, à titre exceptionnel, décider que la période de<br />

stage est prolongée d'une durée maximale de six mois.<br />

37


La carrière<br />

1 L’avancement d’échelon et de grade<br />

Le grade de professeur <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> de classe normale comprend neuf<br />

échelons.<br />

Le grade de professeur <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> hors classe comprend sept échelons.<br />

1.1 Tableau des grades et échelons<br />

L’échelonnement indiciaire et les durées maximale et minimale du temps passé dans<br />

chacun des échelons des grades sont fixés comme indiqué dans le tableau ci - après.<br />

DURÉE<br />

GRADES ET ÉCHELONS Maximale Minimale Indices<br />

bruts<br />

<strong>Professeur</strong> <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> hors classe<br />

7 e échelon. ............................................... - - 966<br />

6 e échelon ................................................ 3 ans 1 mois 2 ans 11 mois 910<br />

5 e échelon ................................................ 3 ans 1 mois 2 ans 11 mois 850<br />

4 e échelon ................................................ 2 ans 7 mois 2 ans 5 mois 780<br />

3 e échelon ................................................ 2 ans 7 mois 2 ans 5 mois 726<br />

2 e échelon ................................................ 2 ans 7 mois 2 ans 5 mois 672<br />

1 er échelon ............................................... 2 ans 7 mois 2 ans 5 mois 587<br />

<strong>Professeur</strong> <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> de classe normale<br />

9 e échelon ................................................ - - 801<br />

8 e échelon ................................................ 3 ans 6 mois 3 ans 741<br />

7 e échelon ................................................ 3 ans 6 mois 3 ans 681<br />

6 e échelon ................................................ 3 ans 6 mois 3 ans 633<br />

5 e échelon ................................................ 3 ans 2 ans 6 mois 583<br />

4 e échelon ................................................ 3 ans 2 ans 6 mois 534<br />

3 e échelon ................................................ 3 ans 2 ans 6 mois 499<br />

2 e échelon ................................................ 2 ans 6 mois 2 ans 466<br />

1 er échelon ............................................... 1 an 6 mois 1 an 433<br />

38


1.2 L’accès au grade de professeur <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> hors<br />

classe<br />

Peuvent être nommés au grade de professeur <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> hors classe,<br />

après inscription sur un tableau d'avancement, dans la limite d'une nomination pour un<br />

effectif de sept professeurs <strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> de classe normale, les professeurs<br />

<strong>d'enseignement</strong> <strong>artistique</strong> de classe normale ayant atteint le 6e échelon de leur grade.<br />

Les fonctionnaires promus sont classés à l'échelon comportant un indice égal ou, à<br />

défaut, immédiatement supérieur à celui détenu dans leur précédent grade. Ils<br />

conservent leur ancienneté d'échelon dans la limite de l'ancienneté maximale exigée<br />

pour une promotion à l'échelon supérieur lorsque l'avantage qui résulte de leur<br />

nomination est inférieur à celui qu'ils auraient retiré d'un avancement d'échelon dans<br />

leur ancien grade.<br />

2 La rémunération<br />

Les fonctionnaires stagiaires sont classés au 1er échelon du grade de professeur<br />

<strong>territorial</strong> d’enseignement <strong>artistique</strong> sous réserve des dispositions du décret n° 2006-<br />

1695 du 22 décembre 2006.<br />

Le traitement mensuel brut est de 1740 euros (valeur du point au 1er mai 2008).<br />

Les stagiaires qui justifient d’exercice d’activité(s) professionnelle(s) privée(s)<br />

susceptible(s) d’être rapprochées de celles exercées par les professeurs territoriaux<br />

d’enseignement <strong>artistique</strong> sont classés à un échelon déterminé en prenant compte la<br />

moitié dans la limite de 7 ans de cette durée totale d’activité professionnelle privée.<br />

Les stagiaires qui avaient auparavant la qualité de fonctionnaire ou d’agent non titulaire<br />

continuent de percevoir le traitement correspondant à leur situation antérieure si ce<br />

traitement est supérieur à celui correspondant au 1er échelon du grade de professeur<br />

<strong>territorial</strong> d’enseignement <strong>artistique</strong>.<br />

Le traitement ainsi perçu est au plus égal à celui afférent à l’échelon terminal du grade<br />

auquel ils sont nommés.<br />

Une même personne ne peut bénéficier que d’une seule modalité de classement et une<br />

même période ne peut être prise en compte qu’au titre d’une seule modalité de<br />

classement.<br />

En outre, en application du décret n° 91-875 du 6 septembre 1991 et de l'arrêté<br />

interministériel du 6 septembre 1991, les collectivités <strong>territorial</strong>es peuvent fixer pour<br />

leurs agents un régime indemnitaire. Celui-ci est variable selon la collectivité mais ne<br />

doit pas en tout état de cause être plus favorable que celui dont bénéficient les<br />

fonctionnaires de l'Etat exerçant des fonctions équivalentes.<br />

39


Coordonnées des délégations<br />

régionales et des centres<br />

interrégionaux de concours (CIC)<br />

CNFPT - Siège<br />

10-12, rue d’Anjou<br />

75381 Paris Cedex 08<br />

Tél.: 01 55 27 41 61<br />

ALSACE - MOSELLE<br />

5, rue des Récollets - B.P. 4093<br />

57040 METZ Cedex 01<br />

Tél.: 03 87 39 97 40<br />

AQUITAINE<br />

Centre interrégional des concours<br />

71, allée Jean Giono<br />

33075 BORDEAUX Cedex<br />

Tél.: 05 56 99 93 50<br />

AUVERGNE<br />

23, Place Delille - BP 397<br />

63011 - CLERMONT-FERRAND<br />

Cedex 1<br />

Tél.: 04 73 74 52 20<br />

BOURGOGNE<br />

Centre interrégional des concours<br />

6-8, rue Marie Curie<br />

B.P. 37904 - 21079 DIJON Cedex<br />

Tél.: 03 80 74 77 01<br />

BRETAGNE<br />

Centre interrégional des concours<br />

2D, allée Jacques Frimot<br />

CS 71104 - 35011 RENNES cedex<br />

Tél.: 02 99 54 80 54<br />

CENTRE<br />

6, rue de l’Abreuvoir - B.P. 33<br />

45015 ORLÉANS Cedex 1<br />

Tél.: 02 38 78 94 94<br />

CHAMPAGNE-ARDENNE<br />

1, esplanade Lucien Péchart<br />

B.P. 3046 - 10012 TROYES Cedex<br />

Tél.: 03 25 83 10 60<br />

LANGUEDOC-ROUSSILLON<br />

337, rue des Apothicaires<br />

Parc Euromédecine<br />

34196 MONTPELLIER Cedex 5<br />

Tél.: 04 67 61 77 77<br />

LIMOUSIN<br />

CHEOPS 87<br />

55, rue de l’Ancienne École<br />

Normale d’Instituteurs - B.P. 339<br />

87009 LIMOGES Cedex<br />

Tél.: 05 55 30 08 70<br />

LORRAINE<br />

39, rue de Beauregard -B.P. 23604<br />

54016 NANCY Cedex<br />

Tél.: 03 83 95 51 51<br />

MIDI-PYRÉNÉES<br />

9, rue Alex Coutet - B.P. 82312<br />

31023 TOULOUSE Cedex<br />

Tél.: 05 62 11 38 00<br />

NORD PAS-DE-CALAIS<br />

Centre interrégional des concours<br />

10, rue Meurein - B.P. 2020<br />

59012 LILLE Cedex<br />

Tél.: 03 20 15 69 69<br />

BASSE NORMANDIE<br />

17, Avenue de Cambridge - CITIS<br />

14209 HEROUVILLE-ST-CLAIR<br />

Cedex<br />

Tél.: 02 31 46 20 50<br />

HAUTE NORMANDIE<br />

20, quai Gaston Boulet - BP 4072<br />

76022 ROUEN Cedex<br />

Tél.: 02 35 98 24 30<br />

PAYS DE LA LOIRE<br />

60, boulevard Victor Beaussier<br />

BP 40205 - 49002 ANGERS cedex 1<br />

Tél. : 02 41 77 37 37<br />

PROVENCE-ALPES-COTE D’AZUR<br />

Centre interrégional des concours<br />

Le Mansard - Bât. C<br />

1, place Martin Luther-King<br />

13097 AIX-en-PROVENCE cedex 2<br />

Tél.: 04 42 52 28 80<br />

RHONE ALPES (Grenoble)<br />

440, rue des Universités<br />

B.P. 51<br />

38402 SAINT MARTIN D’HERES<br />

Tél.: 04 76 15 01 00<br />

RHONE ALPES ( Lyon)<br />

18, rue Edmond Locard<br />

69322 LYON Cedex 05<br />

Tél.: 04 72 32 43 00<br />

PREMIERE COURONNE<br />

Centre interrégional des concours<br />

145, avenue Jean Lolive<br />

93695 PANTIN Cedex<br />

Tél.: 01 41 83 30 25<br />

GRANDE COURONNE<br />

Quartier des Chênes<br />

7, rue Emile et Charles Pathé<br />

78048 GUYANCOURT cedex<br />

Tél.: 01 30 96 13 50<br />

GUYANE<br />

26, rue François Arago - B.P. 27<br />

97321 CAYENNE cedex<br />

Tél.: 05 94 29 68 00<br />

GUADELOUPE<br />

17, avenue Paul Lacavé<br />

B.P. 575<br />

97108 BASSE TERRE Cedex<br />

Tél.: 05 90 99 07 70<br />

MARTINIQUE<br />

Centre interrégional des concours<br />

Maison des collectivités <strong>territorial</strong>es<br />

ZAC Etang Z’abricots<br />

B.P. 674<br />

97264 FORT DE FRANCE Cedex<br />

Tél.: 05 96 70 20 70<br />

CORSE<br />

57, avenue de Verdun<br />

Route du Salario - 20000 AJACCIO<br />

Tél.: 04 95 50 45 00<br />

FRANCHE COMTÉ<br />

3 bis, rue André Boulloche<br />

Planoise - B.P. 2087<br />

25051 BESANÇON Cedex<br />

Tél.: 03 81 41 98 49<br />

PICARDIE<br />

16, square Friant<br />

Les Quatre-Chênes<br />

80011 AMIENS Cedex 01<br />

Tél.: 03 22 33 78 20<br />

POITOU-CHARENTES<br />

13, rue Saint Hilaire - B.P. 384<br />

86010 POITIERS Cedex<br />

Tél.: 05 49 50 34 34<br />

MAYOTTE<br />

Ex-CFA - B.P 678 - ZI KAWENI<br />

97600 MAMOUDZOU<br />

Tél.: 02 69 64 85 00<br />

RÉUNION<br />

4, rue Camille Vergoz<br />

B.P. 822<br />

97476 St DENIS DE LA RÉUNION<br />

Cedex<br />

Tél.: 02 62 90 28 28<br />

40


Ce document d’information<br />

ne revêt pas un caractère<br />

réglementaire.<br />

Centre National de la Fonction Publique Territoriale<br />

10-12, rue d’Anjou - 75381 Paris Cedex 08<br />

www.cnfpt.fr<br />

© 08/7485/AJ/NPC - CNFPT Compogravure - Imprimerie CNFPT de Lille

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!