04.11.2014 Views

Aossier de presse ARPE - Rhône-Alpes Solidaires

Aossier de presse ARPE - Rhône-Alpes Solidaires

Aossier de presse ARPE - Rhône-Alpes Solidaires

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

arpe42@yahoo.com<br />

siaeroanne42@gmail.com<br />

2e RENCONTRE <strong>ARPE</strong>/ACTEURS DU MONDE ECONOMIQUE<br />

" En région roannaise, les SIAE (Structures d'Insertion par l'Activité Economique) jouent un rôle actif mais<br />

souvent méconnu en faveur <strong>de</strong> l'emploi. Soucieuses d'améliorer leur notoriété et <strong>de</strong> créer <strong>de</strong>s passerelles<br />

avec le milieu ordinaire <strong>de</strong> travail, elles organisent, pour la <strong>de</strong>uxième année consécutive, une rencontre<br />

avec les entreprises locales. Sur le thème "Partageons une dynamique d'emploi dans le Roannais", l'édition<br />

2013 aura lieu le jeudi 13 juin, à 18 h, au domaine <strong>de</strong>s Palais à Ambierle.<br />

Regroupées au sein du collectif <strong>ARPE</strong> (Agir dans le Roannais Pour l'Emploi), les 13 structures <strong>de</strong> l'IAE<br />

(Valorise, Envie Loire, Plate-forme solidaire du Roannais, Visa Emploi, Tri d'Emma, Sésame-ACI Solidarité<br />

Logement, Jardins <strong>de</strong> Cocagne Roanne, La cuisine <strong>de</strong>s mélanges, Aid'Auto 42, Inserbâtivert, Autour du linge,<br />

Cause commune-ACORA, Emmaüs) enten<strong>de</strong>nt ainsi développer les liens amorcés l'an <strong>de</strong>rnier avec le mon<strong>de</strong><br />

économique, au moyen <strong>de</strong> stands d'exposition, témoignages, saynètes interactives. L'objectif consiste à<br />

créer une dynamique participative permettant aux entreprises <strong>de</strong> mieux connaître le mon<strong>de</strong> <strong>de</strong> l'insertion<br />

professionnelle et ce qu'il peut leur apporter.<br />

En effet, celles-ci constituent un vivier d'expériences, <strong>de</strong> modèles économiques et <strong>de</strong> nouveaux métiers en<br />

réponse aux besoins d'aujourd'hui. Par exemple, elles ont toujours été innovantes dans le domaine du<br />

traitement <strong>de</strong>s déchets. Elles vali<strong>de</strong>nt aussi <strong>de</strong> nouvelles compétences et métiers, en phase avec les<br />

évolutions <strong>de</strong> l'emploi.<br />

AID’AUTO 42 C3R INSERBATIVERT CAUSECOMMUNE ACORA


"Les SIAE, <strong>de</strong> vrais partenaires du mon<strong>de</strong> économique"<br />

UN CONSTAT<br />

CAUSECOMMUNE ACORA INSERBATIVERT VISA EMPLOI SESAME solidarité logement<br />

Leur mission est double : les SIAE (Structures d'Insertion par l'Activité Economique) doivent accompagner<br />

<strong>de</strong>s personnes en difficulté sociale et/ou professionnelle tout en développant une véritable activité<br />

économique. Cette ambition aux allures <strong>de</strong> défi exige <strong>de</strong> leur part <strong>de</strong> tisser <strong>de</strong>s liens étroits avec les<br />

entreprises. Les SIAE peuvent alors leur proposer les compétences <strong>de</strong> leurs salariés ou conclure avec elles<br />

d'authentiques partenariats économiques.<br />

Pour l'heure, cette collaboration reste encore timi<strong>de</strong>, en raison sans doute d'une méconnaissance commune.<br />

Dans la région roannaise, les SIAE jouent pourtant un rôle non négligeable en faveur <strong>de</strong> l'emploi. Elles<br />

souhaitent aujourd'hui sortir <strong>de</strong> l'ombre, combattre les préjugés dont elles sont parfois encore victimes et<br />

ai<strong>de</strong>r à sortir <strong>de</strong>s clichés. En faisant connaître leurs activités aux entreprises, les SIAE espèrent amener ces<br />

<strong>de</strong>rnières à mieux saisir les avantages dont elles pourraient dégager d'un partenariat.<br />

UNE DEMARCHE<br />

En vue d’améliorer leur notoriété et <strong>de</strong> créer <strong>de</strong>s passerelles entre le milieu ordinaire <strong>de</strong> travail et le<br />

mon<strong>de</strong> <strong>de</strong> l'insertion, les SIAE du Roannais organisent, pour la <strong>de</strong>uxième année consécutive, une rencontre<br />

avec les entreprises locales. Sur le thème "Partageons une dynamique d'emploi dans le Roannais", l'édition<br />

2013 aura lieu le jeudi 13 juin, à 18 h, au Domaine <strong>de</strong>s Palais à Ambierle.<br />

Douze SIAE (10 en 2012) ont décidé d'unir leurs forces au sein du collectif <strong>ARPE</strong> (Agir dans le Roannais Pour<br />

l'Emploi) pour organiser cet événement : Valorise, Envie Loire, Plate-forme solidaire du Roannais, Visa<br />

Emploi, Tri d'Emma, Sésame-ACI Solidarité Logement, Jardins <strong>de</strong> Cocagne Roanne, La cuisine <strong>de</strong>s mélanges,<br />

Aid' Auto 42, Inserbâtivert, Cause-Commune-ACORA et Emmaüs.<br />

UN OBJECTIF<br />

PRESENTATION DES STRUCTURES PARTICIPANTES<br />

Les différentes structures du collectif <strong>ARPE</strong> ont souhaité organiser ensemble une rencontre avec les<br />

entreprises <strong>de</strong> tous les secteurs pour mieux se faire connaître à travers leurs champs d'activités,<br />

spécificités, produits et services. Ce travail <strong>de</strong> communication <strong>de</strong>vrait permettre <strong>de</strong> lever <strong>de</strong>s freins<br />

éventuels pour mieux nouer <strong>de</strong>s partenariats entre SIAE et entreprises.<br />

Les acteurs du mon<strong>de</strong> économique pourront constater que les entreprises d'insertion, loin d'être un secteur<br />

<strong>de</strong> secon<strong>de</strong> zone, constituent un vivier d'expériences, <strong>de</strong> modèles économiques et <strong>de</strong> nouveaux métiers en<br />

parfaite adéquation avec les besoins actuels. A titre d'exemple, elles se sont toujours situées à la pointe <strong>de</strong><br />

l'innovation dans le domaine du traitement <strong>de</strong>s déchets. Elles vali<strong>de</strong>nt aussi <strong>de</strong> nouvelles compétences et<br />

métiers, en phase avec les évolutions <strong>de</strong> l'emploi.


ACTIVITES DE L’EI : Buffets, repas servis à table, petits déjeuners, goûters… Prestations <strong>de</strong> services en Multi-accueil.<br />

Repas découverte (une fois par mois). Cours <strong>de</strong> cuisine. Animation d’ateliers.<br />

ACTIVITES DE L’AI : Service à la personne. Ai<strong>de</strong> à la cantine. Entretien <strong>de</strong>s espaces verts, d’immeubles, <strong>de</strong> locaux.<br />

Remplacement <strong>de</strong> personnel en arrêt maladie ou congé, surcroit <strong>de</strong> travail. Manutention. Installation <strong>de</strong><br />

manifestations. ACTIVITES DE L’ACI : Plâtrerie. Peinture. Pose <strong>de</strong> toile <strong>de</strong> verre. Petite menuiserie. Petits travaux<br />

d’aménagement intérieur. Parquet flottant. Débarras <strong>de</strong> logements vacants.<br />

ACTIVITES DE L’ACI : Recyclage <strong>de</strong>s papiers <strong>de</strong> bureau. Prise en charge <strong>de</strong>s documents confi<strong>de</strong>ntiels. Accompagnement<br />

social et professionnel <strong>de</strong> publics en gran<strong>de</strong> difficulté.<br />

ACTIVITES DE L’ACI : Rénovation <strong>de</strong> patrimoines. Bâtis et bâtiments. Travaux <strong>de</strong> maçonnerie. Plâtrerie peinture. Pose<br />

<strong>de</strong> sols divers. Entretien d’espaces verts.<br />

VISA EMPLOI est une entreprise <strong>de</strong> travail temporaire d’insertion VISA EMPLOI propose la mise à disposition <strong>de</strong><br />

personnel, un accompagnement et <strong>de</strong>s possibilités <strong>de</strong> formations. Socialement responsable VISA EMPLOI favorise une<br />

croissance durable humaine et solidaire grâce à une équipe toujours proche <strong>de</strong> vous et <strong>de</strong> vos attentes.


Activités <strong>de</strong> l’ACI : Actions d’insertion par l’économique respectueuses <strong>de</strong>s principes <strong>de</strong> développement durable.<br />

Production <strong>de</strong> légumes dans le respect <strong>de</strong> l’agriculture biologique. Accompagnement social et professionnel <strong>de</strong>s<br />

personnes en contrat d’insertion.<br />

Activités : Mise en place <strong>de</strong> zones <strong>de</strong> ramassage. Valorisation <strong>de</strong>s dons, manutention, gestion <strong>de</strong>s stocks et vente.<br />

Engagement d’actions <strong>de</strong> solidarité <strong>de</strong> proximité et <strong>de</strong> dimension internationale.<br />

ACORA est une ressourcerie créée par l'association Cause Commune.<br />

Activités <strong>de</strong> l’association : Susciter <strong>de</strong>s expérimentations économiques et sociales. Accompagner <strong>de</strong>s<br />

personnes rencontrant <strong>de</strong>s difficultés socioprofessionnelles pour accé<strong>de</strong>r à la formation et à l’emploi durable.<br />

Activités <strong>de</strong> l’ACI ACORA : Collecter <strong>de</strong>s déchets encombrants ménagers afin <strong>de</strong> les revaloriser dans ses ateliers<br />

artisanaux, <strong>de</strong> démantèlement. Mettre en place une traçabilité <strong>de</strong>s entrées et sorties. Vendre. Sensibiliser un large<br />

public au réemploi et à la prévention du déchet.<br />

Activités <strong>de</strong> l’ACI : Faciliter la mobilité quotidienne dans le cadre du maintien ou du retour à l’emploi avec les<br />

services <strong>de</strong> transports accompagnés à la <strong>de</strong>man<strong>de</strong>, <strong>de</strong> location <strong>de</strong> voitures, scooters ou vélos. Dispense <strong>de</strong> formations<br />

permettant un retour vers une autonomie <strong>de</strong> déplacement. Gestion d’un site <strong>de</strong> covoiturage : www.covoiturage-42.fr<br />

TRI D’EMMA VALORISE VALORISE AID’AUTO 42 C3R


Activités <strong>de</strong> l’EI : Collecte et tri <strong>de</strong>s encombrants en déchèterie auprès <strong>de</strong>s particuliers en vue <strong>de</strong> leur réemploi.<br />

Démantèlement en vue du recyclage <strong>de</strong>s objets ne pouvant être réemployés. Sensibilisation du grand public sur les<br />

objectifs <strong>de</strong> réemploi, réutilisation, recyclage.<br />

LE TRI D’EMMA<br />

Activités <strong>de</strong> l’EI : Collecte <strong>de</strong> textiles usagés. Tri par catégories et expédition vers <strong>de</strong>s<br />

structures <strong>de</strong> recyclage.<br />

Activités <strong>de</strong> l’EI : Rénovation, vente, livraison et dépannage d’appareils électroménagers, ordinateurs et TV. Collecte<br />

et recyclage <strong>de</strong> déchets électriques, bureautique/informatique + cartons/plastiques. Traçabilité assurée. Location <strong>de</strong><br />

contenants (caisses, bennes…). Transport <strong>de</strong> marchandises.<br />

CUISINE DES MELANGES JARDINS ROANNE ENVIE LOIRE ENVIE LOIRE TRI D’EMMA<br />

LE PROGRAMME DE LA RENCONTRE<br />

Pour développer les liens amorcés l'an <strong>de</strong>rnier avec le mon<strong>de</strong> économique, le collectif a opté pour une manifestation<br />

participative et ludique, le jeudi 13 juin, <strong>de</strong> 18 h à 21 h Au programme :<br />

Théâtre-forum sur l'insertion avec saynètes interactives<br />

Témoignages <strong>de</strong> trois chefs d'entreprises<br />

Exposition sur chaque structure participante.<br />

Apéritif dînatoire et dégustation <strong>de</strong> "Côte Roannaise".<br />

En jouant cartes sur table, <strong>ARPE</strong> espère convaincre les dirigeants d'entreprises que le mon<strong>de</strong> <strong>de</strong> l'insertion<br />

professionnelle fonctionne et qu'il a peut-être quelque chose à leur apporter.


TEMOIGNAGES<br />

Damien, salarié d'Inserbativert :<br />

"Après avoir travaillé dans le textile, j'ai été licencié et suis resté onze mois sans activité. C'est alors que Pôle Emploi<br />

m'a proposé ce poste, avec un contrat <strong>de</strong> six mois, au sein d'Inserbâtivert. Ici, on fait <strong>de</strong> la peinture, <strong>de</strong>s fauxplafonds.<br />

L'équipe est super. Il règne une bonne ambiance et nous avons un bon encadrement. Cela m'a redonné le<br />

goût au travail, moi qui suis très manuel.<br />

Jérôme, salarié d'Inserbâtivert :<br />

"J'étais auparavant manutentionnaire et j'ai effectué <strong>de</strong>s missions d'intérim pendant près <strong>de</strong> <strong>de</strong>ux ans, avant <strong>de</strong> passer<br />

par la Mission Locale qui m'a proposé ce job, <strong>de</strong>puis trois mois J'ai fait mon apprentissage en plâtrerie-peinture, le<br />

placo c'est ce que j'aime. Ce contrat m'apporte <strong>de</strong> l'expérience en plus. On est une bonne équipe, on travaille dans<br />

une très bonne ambiance. Cela redonne le moral."<br />

Alain, peintre, suivi par Visa Emploi<br />

"Visa Emploi connaît bien mon parcours. Avec eux, j'ai fait plusieurs missions et j'ai pu développer mes compétences<br />

grâce à <strong>de</strong>s formations. Aujourd'hui, je me sens vraiment utile, j'ai remonté la pente grâce à mon travail et je viens<br />

<strong>de</strong> signer un CDI."<br />

Marie-Hélène, chef d'entreprise (Bâtiment)<br />

"Visa Emploi est soumis aux exigences d'une agence <strong>de</strong> travail temporaire. Sa différence principale : un meilleur suivi<br />

et une connaissance très approfondie du profil <strong>de</strong> chaque intérimaire. C'est une entreprise à taille humaine Ils sont<br />

venus nous rencontrer et connaissent bien notre société. Nous faisons appel à eux régulièrement et nous sommes très<br />

satisfaits <strong>de</strong> cette collaboration. Intérim et insertion sont <strong>de</strong>ux mots qui vont bien ensemble grâce à Visa Emploi."<br />

Philippe, chef d'entreprise (Bâtiment)<br />

"Nous avons répondu à un marché public et je dois avouer que la complexité <strong>de</strong>s documents et <strong>de</strong>s conditions à<br />

remplir m'effrayait quelque peu. Notre partenariat avec Visa Emploi a été très positif, ils nous ont accompagnés dans<br />

notre démarche. Visa Emploi a été d'un bon soutien, nous a transmis tous les documents nécessaires pour justifier <strong>de</strong>s<br />

clauses d'insertion. Cela a été un plus indéniable pour la réalisation <strong>de</strong> notre dossier."<br />

Isabelle, salariée d'Aid'Auto 42<br />

"Je travaillais autrefois en maison <strong>de</strong> retraite et j'ai été licenciée en 2009. En passant <strong>de</strong>vant Aid'Auto 42, j'ai<br />

<strong>de</strong>mandé s'ils recherchaient quelqu'un et c'était justement le cas ! J'ai fait <strong>de</strong>ux stages en initiation et<br />

perfectionnement à l'informatique. Cela m'a appris à avoir plus confiance en moi. Ici, notre travail consiste à<br />

véhiculer <strong>de</strong>s personnes ayant retrouvé un emploi mais ne disposant pas <strong>de</strong> moyen <strong>de</strong> locomotion. Nous emmenons<br />

aussi <strong>de</strong>s adhérents (courses, mé<strong>de</strong>cin...) et sous-traitons pour la STAR le transport <strong>de</strong> personnes à mobilité réduite.<br />

Nous distribuons "Le Petit Roannais". Il y a une bonne ambiance et je suis bien occupée."<br />

Gilles, salarié d'Aid'Auto 42<br />

"Ancien chauffeur-livreur à St-Germain-Laval, j'ai perdu mon emploi et suis venu ici suite en réponse à une offre <strong>de</strong><br />

Pôle emploi. On est une bonne équipe très soudée, bien encadrée et on s'entend super bien. Le travail me convient<br />

car j'aime le contact, les gens. De plus, on a un bon suivi socioprofessionnel. J'ai ainsi pu faire une formation <strong>de</strong><br />

cariste et obtenu les trois diplômes. La sortie, au bout <strong>de</strong> <strong>de</strong>ux ans <strong>de</strong> contrat, ne m'inquiète donc pas."<br />

Jean-Luc, salarié d'Aid'Auto 42<br />

"Après 23 ans passés au PACT du Roannais (amélioration du logement), j'ai été licencié. Cela m'a fait curieux <strong>de</strong> me<br />

retrouver au chômage. J'ai participé à un groupe seniors au sein <strong>de</strong> Pôle emploi . Ayant repéré une annonce, j'ai<br />

candidaté et je viens <strong>de</strong> signer pour un contrat <strong>de</strong> huit mois. Cela m'a vraiment fait plaisir d'obtenir ce travail."


Maryline, assistante <strong>de</strong> direction à Cause Commune<br />

"Agée <strong>de</strong> 35 ans, née à Roanne, je suis secrétaire, à la base. Nous avons vécu à Moulins avec mon mari, qui a été muté<br />

à Roanne. Suite à cela, j'ai fait <strong>de</strong> l'intérim et j'ai un peu galéré pendant un an, avant d'être engagée en contrat aidé à<br />

Cause Commune. Au bout <strong>de</strong>s <strong>de</strong>ux ans maximum que durait ce contrat, on m'a proposé une embauche. C'est rare <strong>de</strong><br />

passer d'un contrat aidé à un vrai contrat <strong>de</strong> travail : j'ai eu <strong>de</strong> la chance. Depuis septembre 2011, je m'occupe donc <strong>de</strong><br />

la gestion <strong>de</strong>s dossiers ressources humaines (arrêts maladie, paies, acci<strong>de</strong>nts du travail…) et du secrétariat <strong>de</strong><br />

direction. J’ai été formée pour cela. C'est un travail qui me plaît et me convient par sa diversité. Au sein <strong>de</strong> cette<br />

petite structure familiale, il règne une bonne ambiance. Je me sens très bien ici."<br />

Le responsable du magasin "Fly »<br />

"Depuis longtemps, nous avons l'habitu<strong>de</strong> <strong>de</strong> faire appel à Sésame ou à Valorise pour accueillir <strong>de</strong>s personnes qui<br />

réalisent <strong>de</strong> petits travaux pour notre magasin : ramassage <strong>de</strong> papiers, entretien <strong>de</strong>s espaces verts. Nous sommes<br />

toujours tombés sur <strong>de</strong>s gens extras. Bien sûr, on est là pour faire du profit mais pas à tous crins. Nous avons aussi un<br />

rôle social envers ces gens restés sur le bord <strong>de</strong> la route. Aujourd'hui, comme les affaires sont plus dures, on ne peut<br />

plus se disperser. A chaque fois, nous essayons <strong>de</strong> nous inscrire dans une démarche pour la cité. C'est mo<strong>de</strong>ste, mais on<br />

essaie <strong>de</strong> participer à notre façon. Si tout le mon<strong>de</strong> le fait un peu, nous aurons <strong>de</strong>s ressources pour faire face à nos<br />

problèmes. Si tous les citoyens se prenaient la main..."<br />

Michèle, salariée à Sésame<br />

"J'ai travaillé plusieurs années pour Sésame avant <strong>de</strong> trouver un emploi puis je suis retournée chez eux. Je fais du<br />

ménage chez <strong>de</strong>s particuliers. Avec l'association, on est sûr d'avoir du travail, une activité, et cela permet aussi <strong>de</strong> voir<br />

du mon<strong>de</strong>. Mieux vaut travailler même très peu que <strong>de</strong> rester à la maison. L'association nous accompagne par <strong>de</strong>s<br />

réunions, <strong>de</strong>s stages. Si on a un problème <strong>de</strong> CV, ils sont toujours là pour nous ai<strong>de</strong>r. Les associations comme celle-là<br />

permettent <strong>de</strong> sortir la tête <strong>de</strong> l'eau. C'est intéressant."<br />

Nicolas, salarié à Sésame (Solidarité Logement)<br />

"Salarié à Sésame (Solidarité Logement) jusqu'en février 2014, je me suis découvert une voie. A ma sortie <strong>de</strong> l'école,<br />

après un bac scientifique, j'ai décidé d’arrêter : j'avais envie <strong>de</strong> travailler, <strong>de</strong> bouger, <strong>de</strong> découvrir <strong>de</strong> nouvelles<br />

choses. Je ne me voyais pas rester toute la journée assis. Ici, on fait un peu <strong>de</strong> tout, chez <strong>de</strong>s particuliers : plâtrerie,<br />

peinture, faïence, carrelage, espaces verts... J'aimerais bien continuer dans le bâtiment, passer un diplôme pour me<br />

professionnaliser et trouver un emploi dans une entreprise. Ici, j'ai découvert ce que c'était que <strong>de</strong> travailler. Je suis<br />

très content <strong>de</strong> cette expérience."<br />

Sylvie, ai<strong>de</strong> encadrante technique d’insertion chez ACORA (Cause Commune)<br />

"Pendant 25 ans, j'ai travaillé dans l'industrie <strong>de</strong> l'habillement, comme responsable qualité. Suite à une<br />

restructuration, j'ai quitté mon poste en juillet 2012. Après un bilan <strong>de</strong> compétences, je suis venue frapper à la porte<br />

d'ACORA, où j'ai été recrutée, <strong>de</strong>puis trois semaines, en contrat aidé, comme ai<strong>de</strong> encadrante technique d'insertion,<br />

jusqu'en janvier 2014, sous réserve d'embauche définitive. Tout se passe bien. J'ai trouvé ce que je cherchais. Je suis à<br />

l'atelier <strong>de</strong> confection, où j'essaie d'amener les filles dans les meilleures conditions, tout en respectant leur créativité.<br />

Je me sens bien ici, acceptée par les salariés, dans une ambiance intéressante, un climat <strong>de</strong> solidarité. Il n'y a plus la<br />

notion <strong>de</strong> rentabilité et <strong>de</strong> productivité. La relation humaine prime et ça me convient."<br />

Patrick, encadrant technique chez ACORA<br />

"J'ai occupé <strong>de</strong> nombreux emplois dans le textile, la bonneterie, comme chef d'équipe. Cela m'a ouvert la voie <strong>de</strong><br />

l'encadrement. En 2011, j'ai fait une reconversion en tant qu'encadrant technique en insertion au sein d'ACORA, où je<br />

suis maintenant embauché. On fait la collecte d'objets, du grenier à la cave, et on recycle ce qui peut être réparé, en<br />

s'adaptant aux compétences <strong>de</strong> chaque personne. Ce travail me permet <strong>de</strong> me sentir plus utile par son côté humain,<br />

l'accompagnement <strong>de</strong> personnes en difficulté. Pour elles, c'est un tremplin. J'essaie <strong>de</strong> transmettre ce que je sais<br />

faire, d'être à l'écoute, <strong>de</strong> régler les conflits éventuels, <strong>de</strong> donner <strong>de</strong>s valeurs, <strong>de</strong> faire respecter le règlement et ainsi<br />

<strong>de</strong> les remettre dans le circuit du travail."<br />

Document <strong>ARPE</strong> du 19 avril 2013

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!