Etude archéologique et historique de l'Arc boisé - Conseil général ...

cg94.fr

Etude archéologique et historique de l'Arc boisé - Conseil général ...

L’Homme et la foret

4. La mise en défense du camp retranché de Paris

La mise en défense du Camp retranché de Paris a également

entraîné d’importantes modifications de l’espace boisé au début du

XXe siècle.

Les militaires ont élaboré plusieurs plans concernant la protection

de la capitale. Ainsi en 1904, dans le plan XV, sont recensés les

déboisements défensifs prévus dans la région du Sud-Est. Il est projeté

une « large coupure dans le bois Notre-Dame, prolongeant la ligne

Villecresnes-Marolles depuis la porte de Lésigny (domaine de Grosbois),

dans la direction Marolles-Noiseau ». Ce déboisement doit s’étendre

jusqu’au Carrefour des Huit-Routes 84 (Figure 13).

Figure 13, photographie aérienne, bois des Friches, 1949

(IGN)

5. La création de lotissements

La croissance urbaine a contribué à la création de lotissements,

essentiellement populaires.

Des projets naissent au début du XXe siècle mais n’aboutissent pas,

faute d’accord entre les propriétaires. Le prince de Wagram s’oppose

en 1900 à la construction d’un lotissement dans les Bois de La Grange,

à côté de Grosbois, afin de préserver la perspective de son château 85 .

Après la Première Guerre Mondiale, l’urbanisation se développe dans les

communes bordant l’espace forestier. A Boissy-Saint-Léger, en 1920, la

Société du Bois Notre-Dame, qui deviendra ensuite la Société Immobilière

de Boissy-Saint-Léger, achète le terrain du Bois Clary pour le lotir. De

nouvelles routes sont ouvertes et le bois est divisé en 656 lots 86 (Figure

14).

84

Service Historique de la Défense,

désormais indiqué Serv. Hist.

Défense, 7N 1877.

85

NICOL (J.-P.), 1996, p. 39.

86

GUILLEMARD (R.), 1992, p. 113.

24

More magazines by this user
Similar magazines