AVIGNON ACTUALITÉ

avignon.fr

AVIGNON ACTUALITÉ

4 - Juin 2007

AVIGNON ACTUALITÉ

Dossier

Le quartier Sud

se rénove

autour de la Rocade

Sortir les parents de l’isolement à travers

“La Parenthèse”, lutter contre l’exclusion et valoriser un

public fragile avec “Atouts”, soutenir les familles via le

“Point Info Famille”, proposer aux jeunes des activités

avec le “club ados” : le centre social de la Rocade mène

de nombreuses actions dans un secteur peu favorisé.

FAMILLE, PARENTALITÉ, SOUTIEN À LA JEUNESSE SONT PARMI LES ACTIONS DU CENTRE SOCIAL.

Rocade

La médiathèque, outil de promotion et de culture

Rocade

Le centre social sur tous les fronts

Seul centre social de la ville à être directement

géré par le CCAS (centre communal d’action sociale),

le centre social de la Rocade joue un rôle

central d’animation, de prévention et d’insertion

sur les secteurs Trillade, Cabrière ou Rocade. Sa

zone « d’influence » s’étend grosso modo de la sécurité

sociale jusqu’à la route de Tarascon. Une de

ses spécificités est d’être une antenne administrative

du CCAS pour le RMI et le 3ème âge (aide

à domicile, assistantes sociales, etc). Pour le reste,

ce centre social dirigé depuis septembre 2006 par

Evelyne Dor mène une action très forte en direction

des familles. Ainsi, « La Parenthèse », via un

accueil hebdomadaire de 16h, permet aux parents

et enfants de 0 à 4 ans de se rencontrer et de sortir

de l’isolement, avec l’appui de deux éducatrices.

« L’isolement est un des

phénomènes majeurs

des populations du secteur.

Par cette action,

les parents développent

des solidarités, et les

éducatrices sont là pour

valoriser leur potentiel.

C’est une action d’aide

à la parentalité », souligne

la directrice. La famille,

le soutien à la parentalité,

la lutte contre

l’isolement et l’exclusion

trouvent aussi leur

traduction à travers

« Atouts », une action de valorisation de la personne

via différents ateliers (coiffure, esthétique,

présentation vestimentaire, communication, relaxation).

Cette action pilotée par le Grand Avignon

touche 250 personnes par an, une population ayant

des ressources équivalentes au RMI et souhaitant

retrouver un emploi. « On leur donne des outils

pour être autonome et présentable à l’emploi »,

explique Evelyne Dor.

Point Info Famille

Le centre social vient également de se doter d’un

Point Info Famille inauguré en avril par le maire.

Ouvert le mardi (16h30 à 18h30), le jeudi (11h à

13h) et le vendredi (9h à 12h), le PIF est un lieu

d’accueil et de documentation qui permet aux familles

de trouver des réponses à toutes leurs questions

(conseil conjugal et familial, protection de

l’enfance, adoption, accueil du jeune enfant, accompagnement

à la scolarité, handicap, aides légales

et sociales etc).

« C’est un outil supplémentaire dans le dispositif

de soutien à la parentalité », précise la directrice.

Outre le CLSH de l’Escapade, qui mène une action

auprès des 3-12 ans autour de la nutrition et

le club ados, géré directement par le CCAS, qui

propose diverses activités de loisirs (patinoire, cinéma,

ateliers), le centre social mène aussi une

action avec les parents d’élèves et les enseignants

du collège Anselme Mathieu (Lire aussi ci-dessous).

A tour de rôle, chacun se relaie autour de

l’établissement afin d’en sécuriser les parcours et

les abords.

Implantée au cœur de la Rocade, juste en face du site

Guillaume Apollinaire (lire par ailleurs), la médiathèque

Jean-Louis Barrault a été construite en 1986 afin de

créer un deuxième pôle culturel extra-muros, pendant

de la médiathèque Ceccano. Loin d’être une « médiathèque

au rabais », elle met à disposition un fonds de 50

000 livres (30 000 adultes et 20 000 jeunesse), soit l’équivalent

de sa consœur du centre-ville. Unique pour

toutes les bibliothèques d’Avignon et le bibliobus, l’inscription

permet d’accéder à un ficher commun également

consultable à domicile via le site Internet de la Ville.

A la section adultes, les usagers peuvent consulter et

travailler sur place ou emporter l’ouvrage de leur choix

(60 000 livres prêtés annuellement). « Nous essayons

d’avoir des titres attrayants et d’être attentifs aux besoins

de tous les types de population », explique la directrice.Très

fournie, la section jeunesse fonctionne selon

le même principe pendant les heures d’ouverture. Elle

accueille par ailleurs de très nombreuses classes du

quartier et fait du soutien scolaire à travers l’aide documentaire.

Très prisé, l’espace multi-média permet un accès Internet

sur rendez-vous ainsi que la consultation de CD Roms

culturels en ligne.

Fréquentée par une population mixte, venue de tous les

horizons, la médiathèque est un élément pacificateur

auprès de la population et des jeunes. « Il est évident

que la médiathèque va mieux depuis la destruction de

la Croix des Oiseaux et de Guillaume Apollinaire, les problèmes

de sécurité ont disparu », confie la responsable.

Médiathèque Jean-Louis Barrault

6, rue Perrin Morel – La Rocade

T.04 90 89 84 58

Anselme Mathieu

Les abords du collège sécurisés

Dans le prolongement des actions

engagées par les parents d’élèves

et le collège Anselme Mathieu (lire

par ailleurs), la Ville d’Avignon a mis

en place un dispositif de sécurisation

des élèves aux abords de cet

établissement situé sur un axe à forte

circulation.

Ainsi, 23 barrières ont été placées

de part et d’autre du passage piéton

surélevé afin de canaliser le cheminement

et de protéger la traversée

des élèves. Une opération de 4.600

euros placée sous la responsabilité

de François Leleu, adjoint au maire

délégué aux déplacements urbains.

Philippe Marcucci, adjoint au maire

délégué au quartier sud, précise par

ailleurs que « des aménagements

complémentaires visant à renforcer

la sécurité des enfants ont d’ores et

déjà été mis à l’étude. Ces travaux

qui feront l’objet d’une inscription

prioritaire dans le prochain exercice

budgétaire pourraient consister en :

la création d’un îlot central sur le plateau

piéton pour que les élèves puissent

traverser en deux fois sans risquer

d’être percutés par un véhicule

cherchant à changer de voie ; une

pré-signalisation en peinture et l’implantation

d’un autre îlot central à

l’Est du carrefour avec l’avenue

Chevalier de Folard, destiné à ralentir

efficacement la circulation à l’approche

du collège ».

More magazines by this user
Similar magazines