Attaques informationnelles visant DHL - Base de connaissance AEGE

bdc.aege.fr

Attaques informationnelles visant DHL - Base de connaissance AEGE

ATTAQUES INFORMATIONNELLES

VISANT DHL

Stratégie de réponse de DHL face aux attaques informationnelles

sur le secteur de la messagerie express eu Europe

C’est l’entreprise allemande DHL qui est visiblement la cible favorite d’attaques

informationnelles polymorphes

22/06/2012

Auteur(s) :

Jean-Charles Christin, Damien Sopart, Coline Tiffoin, Laure Vassal, Michel Vuillemin

Avertissement et Copyright

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE.

Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil scientifique de l'Association. L'analyse,

l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent

être garantie. Sauf mention contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du

document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps. Le contenu de ces documents et/ou études n'a,

en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité

que de ses auteurs, il ne reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme

quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres concernés par ces

informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources

auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction, en totalité ou en partie, de ce document et/ou

étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 1

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du (des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Remerciements

Remerciements à Christian Harbulot, Charles de Marcilly et Patrice Salini.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 2

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Mots-clés

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 3

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Executive summary

A l’issue de deux décennies de rachats et de prises de participations tous azimuts, le

secteur de l’express en Europe semble être sur le point de se stabiliser. La structure devient,

à chaque étape, un peu plus oligopolistique.

Toutefois, il serait réducteur d’appréhender le marché de l’express par la seule lunette des

entreprises présentes sur le marché. Les activités liées à l’express étant fondées en majeure

partie sur la main-d’œuvre, d’autres acteurs doivent être considérés afin d’avoir la vision la

plus exhaustive possible d’un marché consolidé et fortement concurrentiel, où chaque

aspérité peut avoir des conséquences insoupçonnées.

A chaque nouvelle situation censément stabilisée correspond de nouvelles menaces

inédites. Malgré le poids financier et la puissance technologique des trois leaders majeurs

sur le marché européen de l’express, ces mastodontes ne sont nullement à l’abri de

déstabilisations qui se révèleraient immédiatement nuisibles à leurs activités et donc à leur

rentabilité.

C’est l’entreprise allemande DHL qui est visiblement la cible favorite d’attaques

informationnelles polymorphes. À l’image de « Respect@DHL », des opérations d’envergure,

extrêmement bien organisées, ont été menées à son encontre.

Quelque soit l’auteur de ces attaques et de ces tentatives de déstabilisation, DHL doit

répondre.

Quels que soient ses alliés et ses relais, DHL doit organiser une réponse mesurée et

structurée sur un temps long. Cette réponse devra nécessairement être plurielle, composée

de plusieurs facettes complémentaires toutes essentielles.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 4

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Table des matières

EXECUTIVE SUMMARY ........................................................................................................................................ 4

TABLE DES MATIERES .......................................................................................................................................... 5

INTRODUCTION .................................................................................................................................................... 6

Méthodologie ....................................................................................................................................................................... 6

ÉTAT DES LIEUX .................................................................................................................................................... 7

L’EXPRESS EN EUROPE : UN SECTEUR MATURE ET EXTREMEMENT CONCURRENTIEL ............................................ 7

Historique des acteurs majeurs ................................................................................................................................... 7

L’express, une activité à part entière ...................................................................................................................... 16

Le secteurdes marchandises : un marché mondial ........................................................................................... 17

Analyse financière des principaux acteurs du marché ................................................................................... 19

DHL : UNE ENTREPRISE ALLEMANDE PERFORMANTE FACE A LA CONCURRENCE ................................................ 26

DHL, une entreprise bientôt centenaire ................................................................................................................ 26

Le business model éprouvé .......................................................................................................................................... 27

Une entreprise aux multiples atouts ....................................................................................................................... 36

DECRYPTER LES ATTAQUES CONTRE DHL .................................................................................................................. 43

Historique des attaques................................................................................................................................................. 43

Présentation des forces en présence dans les attaques .................................................................................. 48

ANNEXES ............................................................................................................................................................ 55

RESEAU DE DISTRIBUTION DE FEDEX EN EUROPE ..................................................................................................... 55

RESEAU DE DISTRIBUTION DE TNT EXPRESS ET UPS .............................................................................................. 56

RESEAU DE DISTRIBUTION DE GEOPOST ...................................................................................................................... 58

LES CARACTERISTIQUES DU SECTEUR DE LA MESSAGERIE ........................................................................................ 59

PERSONNES CONTACTEES .............................................................................................................................................. 60

PRINCIPAUX RELAIS DU SECTEUR DE LA SOCIETE CIVILE DANS LE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE ........................ 61

Association Professionnelles ....................................................................................................................................... 61

Magazines ............................................................................................................................................................................ 61

Salons professionnels...................................................................................................................................................... 61

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 5

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Introduction

Vendredi 22 juin à 9h00, l’OPA amicale d’UPS sur son rival néerlandais TNT Express va

débuter sur les marchés financiers. Cette étape est la dernière d’une longue série de rachats

effectués par les leaders du marché de l’express en Europe : les américains UPS et FedEx,

l’allemand DHL et le néerlandais TNT. L’entreprise allemande qui jusqu'à présent dominait

largement le marché européen va devoir faire face à de nouvelles menaces. En plus de la

pression concurrentielle importante, DHL doit affronter une radicalisation des syndicats. À

l’image de « Respect@DHL », des opérations d’envergure, extrêmement bien organisées,

ont été menées à l’encontre de DHL. Dans un secteur où la main-d’œuvre a un poids

important et où les syndicats sont des parties prenantes essentielles, la réponse de DHL face

à la violence des attaques informationnelles doit être réfléchie et ambitieuse. Le plan

d’action proposé possède deux facettes complémentaires : défensive et offensive. Selon les

actions proposées, les cibles sont les syndicats, les concurrents ou bien l’ensemble des

clients de l’express. Chacune des propositions est détaillée, les moyens à mettre en œuvre et

les relais à utiliser sont décrits. L’ensemble de ce plan d’action a pour but dans un premier

temps de détourner l’attention et de contrer les attaques des syndicats pour ensuite

reprendre l’avantage informationnel, s’en servir afin de rester le leader du secteur en

Europe.

Méthodologie

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 6

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


État des lieux

L’express en Europe : un secteur mature et

extrêmement concurrentiel

Avant de présenter une description précise du secteur de la messagerie (2), un

historique retraçant les tendances et dernières acquisitions du secteur sera effectué (1). Ces

deux premiers points serviront de référence à l’analyse du secteur de la messagerie express

au niveau global (3) et une analyse financière poussée des principaux concurrents (4)

Historique des acteurs majeurs

Date de création : 1907. Prend le nom d’United Parcel

Service (UPS) en 1919.

Siège social : Atlanta. De 2002 à 2006, élue « La société

la plus admirée au monde » (magazine Fortune).

Présence en Europe : depuis 1945. Hub européen à

Cologne, agrandi en 2011.

Date de création : 1973.

Siège social : Memphis.

Présence en Europe :

En 1984, commence à desservir l’Europe et l’Asie.

En 1999, inauguration du hub européen à Roissy CDG.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 7

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Date de création : créée en 1969. Propriété de la

Deutsch Post depuis 1998.

Siège social : Bonn. Présente dès 1971 en Asie et dans le

Pacifique.

Présence en Europe :

1976 : DHL s’installe en France

1983 : DHL est la première société de transport express

à s’implanter en Europe de l’Est.

1985 : ouverture du premier hub européen à Bruxelles

Date de création : créée en 1946

Siège social : Bonn

Présence en Europe :

1992 : la compagnie TNT est rachetée par un consortium

de postes européennes et canadiennes

1996 : KPn (Pays-bas), rachète TNT.

2012 : rachat de TNT Express par UPS

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 8

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Historique de la restructuration des opérateurs de l’express sur le marché européen

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 9

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais

l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui

de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction, en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du

propriétaire des droits patrimoniaux.


AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 10

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais

l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui

de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction, en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du

propriétaire des droits patrimoniaux.


Source : Rapport « Transport Intelligence », 2011.

Le marché européen, caractérisé par son éclatement et sa multiplicité de structures

nationales, se voit restructuré en deux temps successifs à partir de l’année 1996. L’on

assiste dans un premier temps à une fuite en avant de la part des acteurs de taille mondiale

sur le marché européen. Cette course folle aux acquisitions a débuté avec le rachat de TNT

par KPN, l’opérateur néerlandais. La Deutsche Post fait montre d’encore plus d’appétit en

acquérant dans la décennie 1990 Danzas, Nedlloyd, Ducros Services Rapides, Omega

Express, Air Express International et DHL en 1999 1 . Cette position, que d’aucuns ont pu

qualifier de « boulimique » n’est pas sans intérêt lorsque l’on cherche à percevoir les

stratégies sous-jacentes à ces mouvements en apparence désordonnés.

Avant l’unification politique européenne à l’Est en 2005, les acteurs phares de l’express

avaient déjà établi de solides positions 2 . C’est UPS qui avait lancé la dynamique en

s’implantant dès l’année 1995 dans tous les pays de l’Europe de l’Est, notamment en

Pologne, avec deux centres aériens, en Lituanie ou en Slovénie. Fedex s’était étendu à la

1

« La grande mutation des postes européennes », Le Figaro, 18 Septembre 2000.

2

« La messagerie étend son territoire », Le Figaro, 8 mars 2004.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 11

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


République Tchèque, la Hongrie et la Pologne tandis que TNT possédait ses propres

installations en Lituanie, en Estonie, en Pologne ou en Turquie. Geopost a procédé

différemment 3 , pour un résultat équivalent : après être devenu actionnaire minoritaire en

2001 dans le « Baltic Logistics System International » (BLSI), la poste suédoise, Geopost a

racheté l’ensemble en 2004, s’implantant de facto dans les pays Baltes, la Pologne et la

Russie. Concurremment, le groupe s’est implanté en Bulgarie, en Roumanie et en Bosnie.

Dans un second temps, à partir de 2006, l’heure est à la structuration et à la consolidation

dans le « B-to-B » (entre entreprises) tout en n’omettant pas de se diversifier utilement dans

le B-to-C (Business to Customer). Quatre logiques différentes se font alors jour.

Les intégrateurs consolident leur position, en investissant désormais massivement dans les

plateformes européennes pour profiter au maximum de l’intensification des flux. Ils ont

choisi de garder l’ensemble des métiers de la chaîne des transports et de la logistique, dans

une logique d’intégration verticale. Cette intégration n’est possible qu’au prix d’une

concentration maximale des opérateurs sur le marché européen. C’est effectivement ce qui

s’est passé. Seul UPS a réussi ce pari jusqu’à maintenant, récemment couronné par le rachat

de TNT Express, le troisième « Big three », par une opération de croissance externe sans

précédent 4 .

À côté de cette stratégie globale d’UPS, les autres acteurs principaux ont emprunté des voies

différentes. Fedex, l’autre grand américain, ne se détourne pas de l’Europe, mais préfère

collaborer avec des acteurs historiquement implantés sur ce marché, après avoir essuyé de

nombreux échecs depuis le début des années 1980 en essayant de s’implanter par ses

propres moyens. Ainsi, Fedex a signé un accord de coopération opérationnel dès l’année

2001 avec Geopost, valable jusqu’en 2013. Concrètement, les clients de Chronopost

International bénéficient du réseau aérien européen et intercontinental de Fedex tandis que

les clients de Fedex disposent désormais des infrastructures terrestres de Geopost dans les

zones desservies non directement par Fedex, notamment en France. Le déploiement de

Fedex s’accompagne de l’ouverture d’agences propres, 38 en Europe depuis l’année 2011.

L’ancien second acteur européen du marché européen était TNT Express, le néerlandais. Ce

groupe symbolise un non-choix. Doté d’une « vision stratégique hésitante » 5 , cet ancien

groupe public néerlandais a plusieurs fois changé de ligne stratégique. Privatisée en 1989

sous l’acronyme de KPN, cette entité rachète en 1996 l’australien TNT, groupe australien.

Dès 1998, TNT décide de se recentrer sur les télécoms et se scinde en plusieurs entités

distinctes. En 2006, la division logistique est cédée. De fait, un ancien grand groupe global

est découpé en plusieurs blocs vendus successivement. En 2010, le groupe TNT annonce la

3

« Les messagers poursuivent leur expansion à l’est », Le Figaro, 21 Mars 2005.

4

« UPS accélère son développement mondial », Les Echos, 1 er Avril 2012.

5

« Messagerie : les mastodontes vont-ils enfin stabiliser le marché ? », Les Echos, 16 Avril 2012.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 12

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


séparation des deux divisions : la distribution du courrier (PostNL) et le transport express

(TNT Express). Avant que TNT ne cède TNT Express à UPS, en juin 2012 6 . Pour ne pas avoir fait un

choix net, le n° 2 européen s’est retrouvé démembré.

Enfin, il existe la logique française du groupe Geopost. Cette entité est née en 1999 pour

fédérer les marques express du groupe La Poste. Elle symbolise la stratégie du groupe, que

l’on peut résumer comme suit : croissance externe combinée à une stratégie d’alliance

tous azimuts à un niveau régional élargi. Alliance avec les postes allemande, espagnole,

suisse et italienne et turc ; rachat de groupes à l’Est (Pologne) et accord opérationnel avec

Fedex. Cette logique a inquiété au début, car elle supposait une mobilisation de capitaux

assez importante qui a dégradé les comptes du groupe La Poste. C’était au début des années

2000. Aujourd’hui, la situation est toute autre. La situation financière s’est rétablie et

Geopost est un acteur profondément implanté, de façon régulière et durable, dans de

nombreux pays européens 7 . À noter qu’un rapprochement entre les deux grands acteurs

français, Geopost et Geodis (SNCF), est envisagé depuis 1999. Ce projet de « rapprochement

capitalistique » 8 donnerait à Geopost une nouvelle envergure, comblerait ses lacunes dans le

domaine logistique pour en faire le second acteur européen de l’express. Ce projet est

aujourd’hui au point mort.

Cette structuration complète utilement un élargissement de l’offre de ces grands acteurs.

Centrés sur le B-to-B, les acteurs de ce marché se sont récemment diversifiés sur le B-to-C.

Par quels chemins est passée cette diversification ? Dans un premier temps, par les points

relais. Les deux poids lourds des points relais en Europe de l’Ouest, Kiala et la Sogep, ont été

aujourd’hui soit rachetés soit approchés par les acteurs de l’express. Kiala a été racheté par

UPS en 2012 9 . La Sogep avait signé un accord en 2003 avec TNT Express, aujourd’hui racheté

par UPS. Dans un second temps, par la livraison en vélo dans les grandes villes 10 . Par

exemple, DHL a confié à « La Petite Reine » l’enlèvement et la distribution expresse de colis

à Lyon et à Bordeaux. Chronopost et Fedex le font également avec d’autres prestataires.

Avec la dernière étape de la reconfiguration actuelle que nous venons de vivre, deux

dynamiques antagonistes deviennent de plus en plus visibles : celle du numéro un et du

numéro deux à l’échelle européenne : UPS et DHL.

Les deux dynamiques peuvent apparaître aujourd’hui payantes du fait de la position

importante des deux acteurs sur le marché européen. Il convient néanmoins de nuancer le

propos. À travers une grille de lecture idoine, nous nous proposons d’analyser les forces et

les faiblesses de chacune de ces deux entités. Au regard de nos recherches, il nous est

6

« UPS entend s’imposer dans la messagerie rapide en Europe », La Croix, 20 mars 2012.

7

« L’express renforce ses positions », Les Echos, 17 Juin 2005.

8

« Le Président de La Poste ne renonce pas à un rapprochement entre Geopost et Geodis », Les Echos, 5 Juin 2001.

9

« Le géant américain UPS rachète les relais colis Kiala, Le Figaro, 16 Février 2012.

10

La livraison de colis à vélo : « Les Echos », 27 Octobre 2010

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 13

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


apparu quatre facteurs déterminants, aptes à caractériser le degré de solidité d’une

entreprise dans le domaine de l’express.

Acteurs

Facteurs

d’appréciation

Place sur leur marché

domestique respectif

Faible

Majoritaire et déterminante

Modèle d’entreprise Se devine, mais n’est pas théorisé Clair et rigoureux

Réputation

Régulièrement entachée depuis

quelques années (cf. l’affaire

« Respect@DHL en 2012)

Bonne (livreurs identifiables et

efforts portés sur la publicité)

Rapports avec les syndicats

Mauvais

Bons (pas d’arrêts de travail depuis

au moins une décennie)

DHL a choisi d’investir tous azimuts sans privilégier son marché domestique. Au contraire

d’UPS qui, malgré le fait qu’il soit un acteur global et internationalisé, réalise la majeure

partie de son chiffre d’affaires sur le sol des États-Unis. Cette nuance peut être perçue

comme un distinguo inutile. Néanmoins, en cas de crise, un acteur n’a aucune solution de

repli tandis que l’autre possède toujours une sorte d’espace protégé, où il peut

temporairement se replier.

Qu’est-ce que le modèle d’entreprise ? C’est l’ensemble des piliers organisationnels, des

identités (visuelles par exemple) et des habitudes reproductibles, qu’elles soient

vestimentaires ou logistiques, d’une entreprise. Dans le cas de DHL, il y a une évidente

identité visuelle. Les piliers organisationnels et la logique que cette entreprise suit lors de ses

opérations de croissance externe sont beaucoup plus flous. DHL ne semble pas avoir un

modèle unique et reproductible. Certaines marques rachetées gardent même leur identité

(Danzas ou Ducros). Ce qui brouille, in fine, l’image de marque. A contrario, UPS est connu

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 14

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


pour son « organisation disciplinée, uniformisée, quasiment militaire » 11 . Elle arrive même à

faire en sorte que certains grands médias publient des articles dithyrambiques sur cette

forme d’organisation. La couleur particulière, l’investissement dans le développement

technologique pour avoir des outils informatiques uniformisés représentent des éléments

qui existent certainement chez DHL, mais de façon moins visible et moins médiatique. Donc

moins utile.

La réputation est liée à la présence médiatique de chacune de ces marques. Les deux

groupes investissent massivement dans la publicité et dans leur image. Toutefois, eu égard

aux actualités deux dernières années, DHL a durablement été entaché par des grèves et des

opérations malheureuses de croissance externe tandis que l’image d’UPS est intacte, à tout

le moins sans qu’aucun élément négatif n’apparaisse dans la presse généraliste.

Enfin, la relation avec les syndicats. Dans un secteur où la main-d’œuvre est une composante

essentielle du bon fonctionnement de l’entreprise, les rapports entre représentants des

salariés et direction sont cruciaux. La campagne récente de la Fédération Internationale des

Ouvriers du Transport (ITF), la Confédération Syndicale Internationale (CSI) et UNI Global

Union (UNI) contre DHL, avec un retentissement médiatique certain, met en exergue les

mauvais rapports entretenus par DHL et les syndicats. Tandis qu’avec UPS, les rapports sont

beaucoup moins conflictuels et aucune action de cet acabit n’est venue mettre en difficulté

UPS.

Nous venons de le voir, les stratégies suivies par ces deux acteurs dominants connaissent des

fortunes diverses. À ce propos, la stratégie « boulimique » suivie par DHL dans les années

1990 et 2000 peut très bien expliquer les récents déboires médiatiques face aux syndicats.

L’affaire « Ducros Express » symbolise parfaitement cette situation. Ils ont acheté cette

entreprise sans penser aux doublons que cet achat allait occasionner. Dans un secteur aussi

concurrentiel, qui dit doublon dit restructuration. Ces restructurations donnent lieu à des

licenciements secs, donc à un certain mécontentement social et syndical. Dans le cas de

l’affaire « Ducros Express », DHL a donné gratuitement « Ducros Express » à un fonds

d’investissement, Caravelle 12 . Des licenciements ont déjà eu lieu 13 .

Dans le secteur de l’express, deux enjeux majeurs sont des facteurs inexpugnables d’un

développement pérenne sur le marché européen : la concentration et la structuration de

réseaux conséquents dans les grands ensembles régionaux. UPS semble avoir pris un temps

d’avance sur le marché européen, avec le rachat de TNT. Reste à savoir si le modèle

d’entreprise tant vanté d’UPS saura digérer l’acquisition de TNT et ses nécessaires doublons

11

« Express : la multinationale de la livraison est l’entreprise la plus disciplinée du monde. Partout où elle emploie les mêmes

outils et arbore le même look », Le Figaro, 9 Décembre 2002.

12

Ducros Express (L’Humanité, 7 Janvier 2011.

13

http://www.leparisien.fr/economie/ducros-express-annonce-557-licenciements-06-01-2011-1216003.php

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 15

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


L’express, une activité à part entière

Selon la nomenclature de l'INSEE, les activités de Messagerie et de Fret express sont définies

au sein du code NAF 63.4 A : « Messagerie et fret express ».

La nomenclature se décline comme suit :

I Transports et communications

IA Transports et communications

63 Services auxiliaires des transports

63.4 Organisation du transport de fret

63.4 Messagerie et Fret Express

Cette classe comprend les activités suivantes :

• La collecte d'envois multiples (groupage) de moins de 3 tonnes groupés sur des

quais pour constituer des chargements complets aptes à remplir des véhicules de

transport pour dégroupage au quai du centre réceptionnaire et livraison au

domicile du destinataire

• Le fret express de marchandises

Cette classe ne contient pas les activités suivantes :

• L'acheminement du courrier (cf. 64.1)

• Les activités des coursiers urbains et taxis-marchandises (cf. 64.1C)

Cependant, nous avons décidé de tenir compte de l’acheminement de courrier dans notre

étude puisque bon nombre des acteurs principaux ont des activités de gestion de courrier, à

l’instar de la Deutsche Post AG (DHL) et La Poste.

Le Fret logistique rassemble l’ensemble des activités du transport de marchandises de plus

de 300kgs et dont le conditionnement est majoritairement traité en palettes. La messagerie

et le Fret Express se caractérisent par les activités de transport de marchandises dont le

poids varie entre 0 et 300kgs, dont le conditionnement est majoritairement géré au colis et

pouvant être livré jusqu’au domicile d’un particulier.

Le secteur de la « messagerie et du fret express » se distingue en trois grands métiers :

• la messagerie traditionnelle nationale pour des livraisons de 24 heures ou de 48

heures ;

• la messagerie rapide lorsque les colis sont enlevés le jour J pour une livraison en J + 1

ou J + 2

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 16

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


• la messagerie Express dans le cadre d'une livraison dans l'hexagone, les colis sont

enlevés le jour J, (souvent avant 18 heures) pour une livraison en J + 1 (souvent avant

12 heures).

Le secteurdes marchandises : un marché mondial

Le commerce mondial connaît une croissance forte, 6 % par an en moyenne depuis le début

des années 2000. Comme le montre le graphique ci-dessous, l’augmentation du volume du

commerce mondial est corrélée à l’augmentation du PIB global des pays.

Malgré la crise, le commerce mondial a connu une croissance exceptionnelle de 14 % en

2010.

L’évolution des volumes de marchandises échangés dans le monde est également en

augmentation puisqu’il suit naturellement le commerce mondial. Les zones les plus

importantes sont l’Europe et l’Asie du Sud-est qui concentrent à elles deux plus de60 % des

échanges internationaux en valeur.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 17

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Malgré cette dominance du marché européen et asiatique, il faut prendre en compte la

Communautés des États Indépendants, le Moyen-Orient et l’Amérique du Sud dont les

exportations sont en forte hausse de plus de 30 %. Même si ces marchés restent réduits par

rapport aux autres, ces zones peuvent être les relais de croissance de demain.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 18

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


La cartographie ci-dessus montre que les échanges en volume sont les plus importants sur le

marché asiatique. C’est la raison pour laquelle les principaux acteurs de la logistique

mondiale se disputent le marché. L’Asie du Sud-est, devenue l’usine du monde, concentre

naturellement l’ensemble de l’activité logistique mondiale. Que ce soit l’import, l’export et

les flux internes, le transport de marchandises en Asie est deux fois supérieures à l’Europe,

deuxième plus grand marché logistique en volume.

Analyse financière des principaux acteurs du marché

Les principaux acteurs du marché sont européens et américains. Seul TNT, depuis sa scission

avec Post NL, est spécialiste de la Messagerie Express. UPS vient d’acquérir TNT, en Mars

2012, pour plus de 5,1 milliards d’euros. Le groupe UPS/TNT, devient alors le numéro 1 de la

Messagerie et du fret Express en Europe avec 39 % de parts de marché (UPS 23 %, TNT 16 %)

contre 38 % pour DHL.

DHL est le numéro 1 mondial du transport logistique en chiffre d’affaires et en parts de

marchés alors que le leader mondial du Fret Express en termes de Chiffre d’affaires est UPS

depuis le rachat de TNT.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 19

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Country Core Business Net Sales (2011)

DHL Mail, Express, Supply Chain $ 70 billions

UPS Mail, Express, Supply Chain $ 53 billions

Fedex Mail, Express, Supply Chain $ 39,3 billions

LaPoste (et Geopost) Mail, Express $ 26,6 billions

Geodis (SNCF) Express, Supply Chain $ 8,7 billions

TNT Express $ 7,2 billions

Chiffre d’affaires

Fedex est l’entreprise la plus dynamique sur l’année 2011 puisqu’elle a augmenté son chiffre

d’affaires global de 11,6 %. UPS est deuxième avec 6,7 % de croissance alors que DHL est en

léger recul de 0,8 %.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 20

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Évolution 2011/2010

Au niveau du résultat net, c’est UPS qui est l’entreprise la plus rentable avec plus de 3,5

milliards de dollars de bénéfices. DHL arrive en deuxième position, mais a réduit ses

bénéfices de moitié par rapport à l’année précédente. La société allemande se maintient à

1,5 milliard de dollars de résultat net, soit un niveau de rentabilité égal à celui de l’américain

Fedex.

Ressources humaines

DHL est l’entreprise qui possède l’effectif humain le plus élevé du secteur. La politique de

croissance externe de DHL, qui a voulu s’appuyer sur les équipes en place pour assurer la

continuité des résultats, a alourdi considérablement la structure locale de DHL. Cette course

en avant a été privilégiée au détriment d’une vision globale et de l’application d’un modèle

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 21

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


d’entreprise commun. À l’inverse, UPS a une stratégie globale qui s’appuie sur l’application

systématique du modèle UPS et de l’ensemble de processus identiques dans le monde

entier.

Chiffre d’affaires par activités et répartition géographique

DHL possède des activités diverses comme le transport international

de marchandises (par avion, bateau et route) sous l’entité Global

Forwarding Freight (23 % du chiffre d’affaires), la Supply Chain (26 %),

qui sont les activités de stockage, de groupage et de

reconditionnement. Les activités de courriers (29 %) et enfin la messagerie Express qui

représente 22 % des activités de DHL.

Fin 2010, DHL réalisait 36 % de son chiffre d’affaires en Europe hors Allemagne et 34 %

spécifiquement en Allemagne. Elle réalisait donc 70 % de son chiffre d’affaires en Europe.

Aujourd’hui, l’entreprise a renforcé sa position en Asie du Sud-est, mais éprouve toujours

des difficultés sur le marché américain face aux deux géants d’origine américaine, Fedex et

UPS.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 22

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


UPS concentre 74 % de son chiffre d’affaires sur le territoire américain pour

seulement 26 % de ses revenus à l’international. Situation qui est en train de

changer puisque UPS vise le développement de son chiffre d’affaires à

l’international en maintenant sa compétition avec Fedex sur le marché

américain. Première priorité d’UPS, chasser DHL de la place de leader

incontesté de l’Europe, d’où le rachat de TNT. Par la suite, UPS se renforcera en Asie du Sudest.

UPS sépare ses activités en 3 divisions :

U.S. Domestic Package et International

Package qui représentent l’ensemble des

activités de courrier et de Messagerie et de

Fret express aux États-Unis et à

l’international, et l’activité Supply Chain

and Freight contient l’ensemble des

activités logistique. Cette dernière activité

ne représente que 17 % de son activité

totale.

Fedex concentre 62 % de son chiffre d’affaires sur son segment

Express, les activités de logistique et de transport représentant

33 % de l’activité de FedEx. Le numéro 1 aux USA concentre

71 % de ses activités sur le territoire américain alors qu’il reçoit 29 % de son CA à

l’international. FedEx est très présent sur le marché américain puisqu’il concentre 50 % des

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 23

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


parts de marché. Sur le marché international, la société est derrière DHL, UPS et TNT avec

seulement 10 % de parts de marché alors qu’il est très présent sur le marché asiatique (26 %

de parts de marché), juste derrière DHL (30 %)

TNT est spécialisé dans la messagerie et le Fret express depuis la

scission de la société TNT NV, qui contenait les activités postales

hollandaises et la messagerie Express sous la marque TNT Express.

Dès lors, l’ensemble des activités de courriers est géré par Post NL et les activités de Fret

Express sont devenues indépendantes sous la marque TNT.

Ainsi TNT est l’un des leaders mondiaux sur le marché de la Messagerie Express et est même

le troisième acteur en Europe derrière DHL et UPS. TNT est également la deuxième

entreprise du secteur sur la région EEMEA, également dominée par DHL.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 24

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Parts de marché de la Messagerie et du Fret Express (en 2010)

Source :Market Intelligence (2011)

En 2011, le marché du Fret Express sans la Messagerie en Europe est dominé par DHL avec

17,6 % de parts de marché. Depuis le rachat de TNT, UPS s’installe en deuxième position

passant de 7,7 % à 17,3 % 14 .

14 Étude Xerfi : Messagerie et Fret Express (avril 2012)

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 25

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


DHL : une entreprise allemande performante face à la

concurrence

DHL, longtemps leader du secteur du courrier express en Europe doit, après le rachat

de TNT par UPS, faire face à un concurrent de taille. Après un historique principalement

orienté sur l’activité de l’entreprise durant les trois dernières années (1), le business model

sera étudié (2), afin de tirer les forces et les faiblesses de l’entreprise (3).

DHL, une entreprise bientôt centenaire

Dans ce secteur extrêmement concurrentiel, les nouveaux entrants n’ont que très peu leur

mot à dire. Les leaders sont présents depuis plusieurs dizaines d’années à l’image de DHL,

dont la création remonte à 1924. Division du groupe Deutsche Post, cette dernière a

commencé à s’intéresser à l’entreprise de courrier express en 1998 en acquérant 25 % de

ses parts. Pour finalement, en 2002, posséder l’ensemble de DHL.

Entreprise leader en Europe, DHL a, durant ces trois dernières années, multiplié ses

partenariats et investissements. Bien que l’Europe soit le marché historique de DHL, les

investissements réalisés ces dernières années ont principalement été effectués en Asie.

Avec, en 2009, l’ouverture de trois nouveaux centres : Taipei, Shanghai et l’aéroport

d’Inchelon en Corée du Sud. Pareillement, des investissements à hauteur de 100 millions de

dollars ont été réalisés dans un nouveau centre de compétences à Singapour ou bien un

investissement de 33 millions de dollars dans la construction d’un hub multiservices à Hong-

Kong.

En Europe les actions de DHL visent principalement à ajuster son offre en Europe et assurer

sa croissance grâce à la signature nouveaux partenariats. En 2009, DHL a prolongé son

contrat afin d’être présent sur l’aéroport d’Heathrow, endroit stratégique pour le fret aérien,

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 26

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


jusqu’en octobre 2012. L’entreprise a créé de nouveaux couloirs aériens entre Paris,

Francfort et les États-Unis, entre Shanghai et Hambourg, ainsi qu’entre Hong-Kong, Los

Angeles et Leipzig. Les seules nouveautés en Europe concernent un centre de fret à Pratteln

en Suisse et un centre logistique à Kiev en Ukraine, alors que la même année, le groupe

annonçait la suppression de 285 emplois en France. Fin 2009, la décision a été prise de

transférer le siège européen de DHL de Bruxelles vers l’Allemagne et la République Tchèque.

En mai 2012, décision a été prise par le groupe de l’ouverture d’un nouveau centre de

transfert de colis à proximité de l’aéroport de Bruxelles.

Afin de rester compétitifs, les acteurs du secteur donnent une place importante aux

investissements concernant les immobilisations. En 2009, DHL a signé l’achat de 4500

véhicules de livraison auprès d’IVECO, a commencé à introduire des Boeing 767 dans sa

flotte et a acquis 13 Airbus A300-600 afin de moderniser sa flotte en Europe. La même

année, d’importants investissements ont été effectués dans des appareils dernière

génération de gestion de courrier produits par Siemens et un partenariat avec T-Systems a

été signé afin de mettre en place un système de communication entre les différents centres

de données.

Le business model éprouvé

L’analyse du business model de DHL permet de mieux comprendre son organisation et de

mettre en lumière ses forces et faiblesses. Six différents éléments sont à prendre en compte.

Capital

DHL Express est une division du groupe Allemand Deutsch Post. Intéressé dès 1998 par le

domaine du courrier express, Deutsch Post devient actionnaire majoritaire en 2001 et

finalise le rachat total en 2002. Bien que l’entreprise soit totalement absorbée, la marque

DHL Express, plus connue sous le nom DHL représente l’ensemble des activités express du

groupe.

La Deutsch Post étant une entreprise privée depuis 1995, elle est cotée depuis l’an 2000 à la

Bourse de Francfort. Actuellement, 30,5 % des parts de DHL appartiennent à la banque

d’État allemande KFW, 2 % à la compagnie d’assurance AXA, 60 % à différents acteurs

institutionnels (compagnie d’assurance, fonds de pension, fonds d’investissements) et 7,5 %

à des investisseurs privés.

À noter qu’en février 2012, Deutsche Post DHL s’est complètement retiré du secteur

bancaire en transférant les parts qu’elle possédait encore dans Deutsche Postbank AG à la

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 27

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


anque allemande Deutsche Bank AG, et ce afin de se concentrer sur son cœur de métier : le

courrier et l’express.

Répartition du capital de l’entreprise Deutsch Post DHL

Bien qu’entité privée ayant une part importante de ses actions en circulation, la Deutsche

Post ne serait que très difficilement atteignable par une OPA. Le fait que la banque KFW

possède un tiers de l’entreprise montre l’importance que DHL représente pour l’Allemagne

et son gouvernement.

Métier

Le métier (ou Activité Stratégique – AS) est l’ensemble des savoirs et des compétences qui

participe à la plus-value de l’entreprise. Un métier peut se décomposer en trois éléments :

une technologie de transformation, un territoire stratégique, une gamme de produits.

• Technologie de transformation

DHL est une entreprise de service proposant des solutions logistiques quant à

l’acheminement express de courrier et de fret. Ses services sont fondés sur la rapidité

d’action et de livraison.

• Un territoire stratégique

DHL opère dans 220 pays. Au fil des années, l’entreprise s’est particulièrement illustrée

comme étant capable de transmettre du courrier dans des pays relativement fermés tels que

l’ancien bloc soviétique, l’Irak ou bien la Corée du Nord.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 28

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


En 2011, l’Europe représentait 64,8 % des revenus de DHL. L’Allemagne y contribuait à

hauteur de 50 %. Le continent américain représentait quant à lui 16,7 %, l’Asie-Pacifique

14,4 %.

Répartition des revenus de DHL par zone géographique

• Une gamme de produits

L’express représentant les activités très spécialisées d’un secteur entier, l’offre de services

proposée par DHL reste donc limitée. En Europe, le produit phare de l’entreprise est sa

livraison de colis le lendemain de l’envoi avant 12h (valable dans 66 pays au départ de

l’Europe). DHL offre évidemment une option envoi international avec la possibilité

d’atteindre 231 pays. L’entreprise a aussi développé des services spéciaux de fret et de

logistique pour les professionnels.

Organisation

Deutsch Post DHL est organisé en divisions : mail, global forwarding/ freight, supplychain et

express. Le « DHL Executive Comitee » dirige seulement les trois dernières divisions. Le cœur

de métier de DHL, la division intervenant dans la distribution de courrier express dans le

monde, est la division express. La division express est elle-même divisée en 4 unités : Express

Europe, Express Americas, Express Asia Pacific and Express EEMEA (Eastern Europe, the

Middle East and Africa).Concernant les revenus générés par chacune des décisions, il n’existe

pas d’écarts importants entre les divisions.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 29

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Cible

Répartition des revenus de DHL par divisions

La division express représente 22 % des revenus. Les clients de la division sont aussi bien des

particuliers que des professionnels. DHL possède 34 000 points de services dans 220 pays,

trois principaux hubs (Cincinnati, Leipzig et Hong-Kong), quatre Quality Control Center

(Cincinnati, Leipzig, Bonn, Singapour), qui ont la capacité de retracer chacun des envois et de

prévenir tous problèmes potentiels.

Positionnement

Le positionnement de l’entreprise correspond à la stratégie et aux cibles définies par

l’entreprise.

Avantage stratégique

Avantage stratégique fondé

sur le prix

Avantage stratégique fondé sur

le ressenti

Tout un secteur Volume Différenciation

Un segment du

secteur

Concentration

Focalisation

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 30

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Par rapport au secteur du courrier en général, DHL a clairement une position de focalisation.

L’express ne s’adresse qu’à une part restreinte du public visé par les opérations s d’échange

de courrier. Le prix –souvent élevé– n’est pas un facteur discriminant. L’important dans ce

secteur est le respect des engagements qu’a pris le transporteur, fondés sur la rapidité et

l’arrivée du colis à destination dans les conditions initialement prévues.

DHL et ses principaux concurrents ont le même positionnement. Bien que de légères

différences de prix et de services existent entre les leaders du marché, les caractéristiques

particulières du secteur du courrier express font que jamais aucune entreprise ne pourra

jouer un rôle majeur en choisissant une stratégie autre que celle de la focalisation.

Corporate Image

• Image de marque

DHL a mis en place une politique liée à son image extrêmement performante. Un site

complet (http://www.DHL-brandworld.com), couplé à des comptes Facebook et Twitter mis

très fréquemment à jour sont autant d’outils utilisés comme canaux de communication afin

de mettre en avant les différents partenariats de l’entreprise. DHL est en effet présent sur de

nombreux événements extrêmement variés permettant d’atteindre différents types de

publics :

Course automobile (Formule 1, Indy Car)

Voile (Volvo Ocean Race, Surf live Australia)

Sport d’équipe (Coupe du Monde de Rugby, Manchester United)

Semaine de la mode

Culture : partenaire de l’orchestre de Leipzig

• Lobby

D’un point de vue institutionnel, l’image et la stratégie de l’entreprise sont soutenues par un

très dense réseau de lobbyistes à Bruxelles. Deutsch Post DHL possède à Bruxelles

l’équivalent de 6 lobbyistes inscrits au registre officiel. Les coûts engendrés par cette

représentation peuvent être évalués à plus de 1,7 million d’euros. Comparé à d’autres

entreprises présentes sur place, c’est beaucoup plus élevé.

L’équipe sur place à Bruxelles est composée de :

Hess Carsten: vice-président, Head of Corporate Representation

Véronique Corduant : directrice du bureau de Bruxelles

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 31

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Annette Meijet

Christian Durig

Deutsch Post DHL est de plus présente, par l’intermédiaire de ses représentants, dans de

nombreux groupes, fédérations ou alliances :

Alliance for EuropeanLogistics (AEL)

American EuropeanCommunity Association (AECA) Association of European

Airlines (AEA)

BundesvereinigungDeutscherArbeitgeberverbände (BDA)

British Chamber of Commerce to the EU (BritChamEU)

CLECAT

DAI

ELUPEG (EuropeanLogisticsUsers, Providers and Enablers Group)

European-American Business Council (EABC)

European Cargo Alliance (ECA)

European Express Association (EEA)

European Policy Centre (EPC)

European Services Forum (ESF)

EU-Wirtschaftskreis (BDI-Initiative)

Federation of European Direct Marketing Associations (FEDMA)

Friends of Europe

IAB

Kangaroo Group

PostEurop

Rail Forum Europe (RFE)

Int. Yehudi Menuhin Foundation

Trois des ces groupes possèdent une importance particulière pour DHL. Il s’agit de l’Alliance

for European Logistics (AEL), de l’European Express Association et de la Federation of

European Direct Marketing Association (FEDMA)

L’Alliance for European Logisitic est une alliance d’entreprises venant de différents secteurs

(Air-France, Ebay, Carrefour, IVECO…), dont la mission est d’assister les différents organes de

la Commission Européenne concernant les questions de logistique. Le directeur général de

cette alliance est Hess Carsten.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 32

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


L’European Express Association est le principal groupe intervenant sur les questions de

l’express en Europe. Les 4 leaders du marché : DHL, UPS, TNT et FedEx en sont les membres

permanents. Employant 8 personnes et ayant déjà travaillé en partenariat avec d’importants

cabinets de lobbying tels que Fleishman-Hillard et APC Worldwide, la force de frappe de ce

regroupement est, comparativement à d’autres associations, extrêmement importante.

L’EEA est très proche du Global Express Association qui est une association internationale

présente dans plus de 200 pays et regroupant de nouveau les quatre leaders du marché.

La Federation of European Direct Marketing Associations s’intéresse aux problématiques

concernant la problématique du e-commerce et de la libéralisation du secteur postier en

Europe. La FEDMA est un acteur important concernant le secteur express car il est le

membre principal du Postal Users Group. Ce regroupement d’entreprises et de fédérations

promeut la libéralisation totale du secteur en Europe. Christian Durig, un des lobbyistes de

DHL est membre du board de la FEDM.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 33

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Cartographie des acteurs du secteur de l’express en Europe actif à Bruxelles

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 34

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement

fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque,

y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction, en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es)

rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Vision du dirigeant

La vision du dirigeant peut se décomposer en deux éléments : la perception (comment et de

quelle manière l’environnement est perçu) et la vigilance (prendre en compte les notions de

danger et les futurs projets à mettre en place). La vision du dirigeant est un élément

rassurant pour toutes les parties prenantes de l’entreprise. Toute déclaration, intervention,

peut être interprétée comme un plan stratégique.

Une des dernières interventions du CEO de DHL a eu lieu à Londres le 24 mai 2012. Le

groupe veut transmettre l’idée que les trois pivots de la stratégie sont : les clients, les

investisseurs et les employés.

D’après cette présentation, il est clairement visible que l’intérêt majeur du groupe réside

dans le marché asiatique. Finalement, la diapositive suivante (tirée de la présentation du 24

mai 2012) montre que DHL se voit maintenant comme le numéro deux en Europe derrière

UPS/TNT. L’entreprise est consciente qu’aucune autre importante acquisition au niveau

européen n’aura lieu et que la compétition aura dorénavant lieu entre les quatre leaders

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 35

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


existants.

Une entreprise aux multiples atouts

Le modèle SWOT et le modèle PESTEL sont deux outils qui peuvent être utilisés ensemble.

Afin d’obtenir une analyse plus précise des forces/faiblesses/menaces et opportunités

(SWOT) de DHL dans l’environnement actuel, les points cités précédemment seront

développés selon six critères : Politique, Economique, Sociétale, Technologique,

Environnemental et Législatif (PESTEL).

Politique

• Points forts

Historique de la Deutsche Post en Allemagne

Privatisée en 2000, Deutsche Post, la maison mère de DHL possède une importante histoire

en Allemagne. La Deutsche Post ayant longtemps été une entreprise privée, le groupe

Deutsche Post DHL bénéficie aujourd’hui d’un important capital de sympathie de la part des

Allemands et un important soutien gouvernemental.

• Opportunités

Privatisation du secteur postal

Depuis une dizaine d’années, le secteur du courrier en Europe voit apparaître un important

mouvement de privatisation. Officiellement privatisée en 2000, la Deutsche Post est

maintenant une entreprise privée extrêmement compétitive.

• Menaces

Attaques terroristes

Les menaces d’attaques terroristes sur les vols internationaux. Les vols de fret ne

transportant pas de passagers, ils ont des règles de sécurités moins importantes. Ils peuvent

donc se révéler être une cible plus facile à toucher.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 36

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Économique

• Points forts

Acteur leader

Deutsche Post DHL est l’un des leaders du secteur du transport logistique européen et de

service de fret maritime et aérien au monde (DHL représente 12 % du fret mondial aérien).

Ses 33 000 points de vente, ses 32 000 véhicules et ses 1 700 vols quotidiens lui permettent

d’assurer 439 millions d’expéditions dans plus de 220 pays et territoires. Le secteur

comportant une importante barrière à l’entrée, cela empêche l’arrivée de nouveaux

concurrents. La position de leader que DHL possède est indispensable et constitue un

avantage certain quant à la continuité de ses activités.

Un business model diversifié

Grâce à son intégration totale au sein du groupe Deutsche Post, DHL bénéficie d’un business

model extrêmement diversifié. Présent sur plusieurs continents et ayant différentes divisions

dont le chiffre d’affaires est relativement équilibré, la diversification de ses activités permet

à DHL et à son groupe de réduire les risques liés à son activité et d’identifier les opportunités

dans de nouveaux secteurs et marchés émergents.

• Point faible

Faible productivité des employés

Deutsche Pot DHL possède un faible revenu par employés. Comparé au nombre important

de ses employés (plus de 470 000), le chiffre d’affaires du groupe par employé est plus faible

par rapport à ses concurrents. Ce faible ratio indique une faible productivité des employés et

une inefficience opérationnelle, qui pourrait à terme limiter l’aptitude de l’entreprise à

continuer de jouer un rôle majeur face à ses compétiteurs.

• Opportunités

Croissance par les acquisitions

Une des stratégies de l’entreprise afin de continuer à croître repose sur l’acquisition d’autres

entités. Les derniers exemples d’acquisitions sont :

LifeConEx : en septembre 2011, DHL Global Forwarding, filiale de Deutsche

Post DHL a acquis cette entreprise basée aux États-Unis et spécialisée dans la

logistique relative à la chaîne du froid.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 37

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Tag : En Juillet de la même année, Williams Lea, autre filiale du groupe, a

acquis Tag, spécialisée dans le marketing digital, les campagnes télé, presse, le

packaging et l’envoi direct de publicité.

L’entreprise se développe petit à petit dans le secteur de l’Internet. Ce qui est

en concordance avec la stratégie « objectif 2015 », développée par le groupe.

Dans la même idée, DHL a aussi acquis en 2010 « Nugg.ad », un fournisseur de

publicité et d’annonces commerciales sur Internet. L’acquisition de

différentes entreprises spécialisées et ce, particulièrement dans le secteur des

services informatiques, permet au groupe d’être présent dans des activités

extrêmement précises et d’avoir une stratégie de croissance cohérente.

Offre de nouveaux services et expansion

En 2011, DHL a ouvert cinq nouvelles routes vers le Moyen Orient, l’Afrique du Nord et le

Caucase ainsi que différents points de services en Russie, Chine et Pakistan. L’entreprise a

aussi planifié l’achat de 11 nouveaux avions Boeing, d’ici 2012. DHL a massivement investi

dans les nouvelles technologies comme le montre le lancement en 2010 d’un nouveau

système de courrier électronique confidentiel ou le remplacement de 400 systèmes

informatiques majeurs aux États-Unis.

Croissance du marché express en Europe

En accord avec les études de marché, le secteur de l’express connaîtra dans les années à

venir une importance croissante en Europe. Après un déclin en 2010, les prédictions

montrent une croissance de près de 10 % par an dans les années à venir. Grâce à sa

présence historique en Europe, DHL devrait largement profiter de cette croissance.

Croissance des marchés émergents

En augmentant significativement sa présence et ses investissements en Asie, DHL compte

profiter la croissance économique que connaissent ces pays. La Chine est aujourd’hui, en

termes de volume, le second marché le plus important pour DHL. Comparée à ses

compétiteurs UPS et FedEx, la part de marché de DHL en Chine a, en 2011, augmenté de

36 %. Cette croissance en Asie permettra d’accroître les ressources du groupe, tant au

niveau de sa présence physique que de ses performances financières.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 38

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


• Menaces

Importante compétition dans le secteur

DHL fait face à une importante compétition sur le marché de l’express européen. En plus des

3 autres acteurs majeurs que sont TNT, UPS et FedEx, DHL doit faire face à deux autres types

de concurrents. D’une part, d’autres petits acteurs nationaux tels que Royal Mail et GeoPost,

mais aussi l’introduction de services d’offres postales de la part de certaines compagnies

aériennes qui concurrencent directement les activités du groupe. La compétition dans le

secteur de l’express est principalement fondée sur la fréquence des services, la capacité de

tracer les colis et la couverture géographique. Cette importante compétition en Europe

pourrait attaquer les parts de marché de l’entreprise et augmenter la pression sur les prix, ce

qui affecterait directement les résultats financiers de l’entreprise.

Volatilité des prix du pétrole

Ayant développé des services internationaux, DHL est extrêmement dépendant du prix du

pétrole, composante essentielle du carburant utilisé par l’importante flotte de l’entreprise.

Dû à une importante instabilité sur les marchés financiers mondiaux ces derniers mois, le

prix du baril de pétrole a connu d’importantes fluctuations. Cette importante volatilité

affecte directement les opérations de DHL et peut très rapidement impacter négativement

les résultats financiers de l’entreprise.

Sociétale

• Point fort

Forte reconnaissance de la marque DHL

DHL possède une image de marque extrêmement positive. En 2011, DHL a été classé sixième

marque la plus rentable en Allemagne : sa marque et son logo ont été estimés à plus de 18

millions de dollars. Au niveau mondial, DHL est dans le top 100 des marques les plus

reconnues. Une réputation importante et son nom associé à la Deutsche Post, symbole de

qualité, rendent l’entreprise encore plus attractive pour les consommateurs.

• Opportunités

Arrivé à bénéficier de l’augmentation du commerce en ligne

Le E-commerce a connu ces dernières années une importante croissance, dont la tendance

est toujours à la hausse. Cette augmentation représente une opportunité non négligeable

pour le secteur de la logistique qui peut maintenant faire plus facilement le lien entre les

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 39

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


entreprises et les consommateurs. En 2011, Deutsche Post DHL représente près de 40 % de

ce genre d’échanges sur le marché allemand.

Croissance des classes moyennes dans les pays en développement

Les pays en voie de développement (en premier lieu l’Inde et la Chine), qui sont aussi les

pays dans lesquels DHL souhaite jouer un rôle important dans les années à venir connaissent

une croissance importante de leurs classes moyennes. Étant donné que les services offerts

par DHL sont relativement chers vis-à-vis de l’expédition de courrier normal,

l’enrichissement d’une part importante de la population est une opportunité à ne pas

négliger.

Technologique

• Points forts

Supply chain organisée et performante

Présent dans plus de 200 pays, avec 4 hub, 6 centres régionaux de qualité, DHL est reconnue

comme l’une des entreprises les mieux organisées internationalement. Ses investissements

sans cesse renouvelés dans les moyens de distributions et les technologies permettant une

meilleure et plus rapide distribution du courrier, pré-requis qui permettent à l’entreprise de

rester l’un des leaders mondiaux du secteur.

• Menaces

Popularité grandissante des Email et de l’E-distribution

Bien que n’ayant pas de lien avec la division express, la partie courrier de Deutsche Post DHL

est la division la plus menacée par rapport à l’augmentation de l’utilisation du courriel.

L’envoi d’email ou de messages textes ont un impact extrêmement négatif sur le service de

courrier traditionnel.

Environnemental

• Menaces

La réduction de CO2

L’idée de protection de l’environnement et de développement durable jouant un rôle de

plus en plus important. Les activités liées à la logistique (transport aérien, routier) dégagent

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 40

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


d’importantes quantités de CO2 et doivent aujourd’hui être compensées, ce qui représente

d’importantes nouvelles dépenses.

Légal

• Point faible

Poursuites judiciaires

DHL est aujourd’hui impliqué dans certaines poursuites judiciaires pouvant potentiellement

avoir un impact sur son activité. La Commission Européenne étudie une plainte déposée par

la Deutsche Verband fur Post et Telekommunikation (qui est une association allemande de

poste et télécommunication) concernant des tarifs exagérément élevés pratiqués par DHL.

Le jugement n’est pas encore rendu. De plus, en 2008 une class action a été initiée dans le

district de New-York par des clients utilisant les services de fret de DHL. Encore en cours, le

résultat de cette affaire pourrait avoir des effets financiers négatifs sur la performance de

l’entreprise.

• Menaces

Changement de la loi sur la TVA en Allemagne

DHL doit faire face à d’importants changements réglementaires, qui ont pour conséquence

d’augmenter la compétition dans le secteur. En juillet 2010, le gouvernement allemand a

aboli le fait que Deutsche Post DHL soit la seule entreprise exemptée de la taxe sur la valeur

ajoutée (TVA). L’entreprise était auparavant exemptée de payer la TVA de 19 % sur certains

services de livraison en Allemagne. Ce changement de loi, entrepris afin de mettre en accord

les pratiques du secteur du courrier en Allemagne avec les lois européennes, exempte de

TVA les services des entreprises livrant des colis de plus de 2 kilos et exempte partiellement

les services concernant les colis de 10 kilos et plus. Ces nouvelles lois visant à mettre sur le

même pied d’égalité l’ensemble des acteurs du secteur auront deux conséquences négatives

pour DHL. DHL va devoir d’une part payer une TVA plus importante que les années

précédentes et va d’autre part voir certains concurrents améliorer leurs offres de prix et

devenir ainsi beaucoup plus compétitifs.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 41

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Législatif

Environnementa

l

Technologique

Facteur PESTEL

Sociétal

Économique

Politique

Facteur SWOT

Interne à DHL

Lié à l’environnement

Points forts Points faibles Opportunités Menaces

Historique de la

Deutsche Post en

Allemagne

Privatisation du secteur

postal

Attaques terroristes

Acteur leader

Un business model

diversifié

Faible

productivité des

employés

Croissance par les

acquisitions

Offre de nouveaux services

et expansion

Croissance du marché

express en Europe

Importante

compétition dans le

secteur

Volatilité des prix du

pétrole

Croissance des marchés

émergents

Forte reconnaissance

de la marque DHL

Arrivé à bénéficier de

l’augmentation du

commerce en ligne

Croissance des classes

moyennes dans les pays en

développement

Supplychain organisée

et performante

Popularité

grandissante des Email

et de l’E-distribution

La réduction de CO2

Poursuites

judiciaires

Changement de la loi

sur la TVA en

Allemagne

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 42

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Décrypter les attaques contre DHL

Historique des attaques

DHL a subi plusieurs attaques informationnelles répétées.

Date

Description

17/02/2011 Le site internet www.weexpectbetter.org est mis en ligne.

09/06/2011 DHL lance une campagne de publicité à l’échelle mondiale. Elle est

intitulée « International Specialist ».

21/06/2011 Le site internet www.DHL-campaign.com est mis en ligne.

Document à télécharger : « Workers’ abuse at DHL is unacceptable ! »

24/06/2011 Les syndicats International Transport Workers’ Federation (ITF) et UNI

Global Union déposent une plainte auprès du bureau du Global

Compact pour violation du Global Compact.

20/02/2012 Le site www.respectatDHL.com est mis en ligne.

19/03/2012 UPS (Union Parcel Services), le leader mondial du transport express

rachète TNT pour 5,16 milliards d’euros.

La campagne « DHL-campaign »

Le site internet « DHL-campaign » est lancé le 21 juin, soit 12 jours après la campagne de

publicité à l’échelle mondiale de DHL. Il reprend la même charte graphique que celle de

l’entreprise et notamment les couleurs caractéristiques de l’entreprise allemande : le rouge

et le jaune.

Visuels de la campagne de publicité « DHL, International Specialist » lancée en juin

2011.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 43

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Ce site internet a été conçu pour alerter le grand public sur l’attitude de

DHL envers ses salariés dans le monde entier. Les syndicats de

travailleurs ITF et UNI Global Union en revendiquent la création. Lancé en

juin 2011, il fait non seulement écho à la campagne de publicité

mondiale, mais est aussi lancé quelques jours avant la Coupe du Monde

de football féminin qui s’est déroulée du 26 juin et 17 juillet en

Visuel du site internet

DHL-campaign

Allemagne. La Deutsche Post, dont DHL est l’une des principales filiales,

était l’un des sponsors nationaux du comité d’organisation allemand avec

les entreprises Deutsche Bahn, Allianz, Commerzbank, Deutsche Telekom

et Rewe.

Les syndicats ont donc profité de la place médiatique accordée à DHL pour pouvoir attaquer

l’entreprise. Le site internet a pour slogan « DHL fouls its own team », en anglais et en

allemand. Il s’accompagne d’une page facebook montrant des militants distribuant des

calendriers des rencontres de football avec le slogan « DHL fouls its own team » et des tracts

dénonçant l’attitude de DHL envers ses salariés. Ils accusent l’entreprise de violer les droits

des salariés dans le monde entier.

Cependant, la campagne fait peu de bruit. La page facebook compte seulement 136 likes et

le site internet a seulement un page rank de 3.

Le site est basé en Allemagne et a été enregistré par

JuriMaier, salarié d’une agence de communication

allemande du nom de wegewerkGmbH, localisée à

Berlin. Créé le 21 juin 2011, il expire le 21 juin 2012,

soit dans quelques jours. Il serait intéressant de voir ce

que le site internet va devenir dans quelques jours et si

le nom de domaine a été racheté par les syndicats. En

outre, le site internet est un site statique destiné

essentiellement à une campagne de communication

unique. Il peut donc être considéré comme quasiment

obsolète.

Outre cette campagne se concentrant essentiellement

sur l’entreprise DHL comme sponsor de la Coupe du

Monde féminine, figure sur le site internet un

Whois du site internet DHL-campaign document téléchargeable dénonçant l’attitude de

l’entreprise dans le monde entier (Italie, Nouvelle-

Zélande, Canada, Guatemala, États-Unis, Inde, Afrique du Sud, etc.). Ce document intitulé

« Workers’ abuse at DHL is unacceptable » regroupe des témoignages de salariés. Une fois

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 44

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


de plus écrit par les syndicats ITF et UNI Global Union, le document demande un accord

global entre les syndicats et l’entreprise, un traitement juste pour tous les travailleurs, une

solution pour les travailleurs incriminés et l’accès des salariés aux prévisions stratégiques de

l’entreprise.

La campagne « Respect@DHL »

La campagne « Respect@DHL » est de plus

grande ampleur que « DHL-campaign ». Elle n’est

pas ancrée sur un évènement donné (la coupe du monde féminine) et s’inscrit donc

davantage dans le temps.

Cette campagne se compose d’un site internet, d’un facebook, d’un compte twitter et d’une

étude rédigée et documentée de 33 pages. On est donc loin du simple calendrier distribué à

l’entrée des stades.

Whois du site internet

« respectatDHL »

Le site internet n’est plus hébergé en Allemagne,

mais en Belgique. Il est multilingue, a été créé le 20

février 2012 et a été enregistré par ITUC,

l’acronyme anglais de la Confédération syndicale

internationale (CSI). Y figure une adresse mail au

nom de Patrick Rijpers qui est, selon son profil

linkedin, le responsable informatique de l’ITUC en

Belgique.

La campagne est menée par les confédérations CSI,

ITF et le syndicat UNI.

Le designer du site est Ben Baudart et son contact

est contact@johndoe.be. Ben Baudart est un

designer belge qui travaille désormais pour

l’agence de communication Satisfaction

(http://www.the-satisfaction.com). Cette agence a

pour client ITUC. Elle a effectué quelques vidéos

pour des évènements organisés par la confédération internationale. Ben Baudart a travaillé

pour nombre d’entreprises américaines telles Maverick Jeans, Eastpack et Lee Coopers. Il

aurait été contacté par ITUC en novembre 2008 pour refaire leur site institutionnel 15 . Ben

15

http://www.pixeleyes.be/blog/2008/11/20/ituc-csi-survey-08/

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 45

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Baudart a aussi conçu le site internet www.weexpectbetter.org, un site créé par ITUC,

reprenant le même format que « respectatDHL.com », mais changeant les couleurs pour

s’adapter à la charte graphique de T-Mobile et Deutsche Telekom. Il a aussi conçu le site

www.changetheworld-now, créé par ITUC. Ces sites sont une fois encore des campagnes

médiatiques dénonçant les violations répétées des droits des travailleurs respectivement par

l’entreprise de télécoms allemande et par l’industrie en général.

En ce qui concerne la résonance de la campagne sur internet, le site internet a un page rank

de 3 et seulement 6 liens externes pointent vers ce dernier. La page facebook de la

campagne regroupe 127 likes ce qui est à peu près équivalent à la campagne DHL-campaign.

Quant au compte twitter, il a 26 abonnés, 24 abonnements et 44 tweets ont été postés. Le

site internet renvoie aussi à un compte flickr où sont postées des photos de militants. La

résonance de l’action sur internet est donc globalement faible.

Le rapport « Irresponsabilité d’entreprise » est téléchargeable sur le site internet. C’est un

document datant de mai 2012. Celui-ci accable DHL durant 33 pages, en dénonçant les

pratiques de travail de l’entreprise. Ainsi, pour les syndicats, alors que l’entreprise se vante

d’avoir une responsabilité sociale très élevée en Allemagne et de respecter le droit des

travailleurs allemand, elle néglige complètement ses salariés en dehors des frontières du

pays. DHL est accusé de priver ses salariés de leurs droits et de leurs libertés d’association,

les empêchant notamment de se syndiquer. Le recours fréquent aux travailleurs intérimaires

précaires est aussi dénoncé. Enfin, l’entreprise aurait eu recours à des détecteurs de

mensonges pour ses employés en Amérique du Sud.

Le rapport est étayé par différentes sources, dont des enquêtes menées par les syndicats

eux-mêmes. Il est légitimé par un rapport publié par « HumanRights Watch » en 2010 qui

corrobore les dires des syndicats. Selon eux, la solution pour DHL est la mise en place d’un

accord-cadre mondial afin de « veiller au respect de son Code de conduite, de la liberté

d’association et des principes de convention collective » 16 . Cet accord-cadre mondial est

censé mettre en place une relation durable entre les syndicats et l’entreprise. Les accordscadres

mondiaux sont appuyés par l’Organisation Internationale du travail et la Commission

Européenne soutient aussi activement ce type de démarche pour promouvoir la

Responsabilité Sociale en Entreprise.

16 Respect@DHL, Irresponsabilité d’entreprise, p.26

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 46

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


La campagne « Respect4workers »

La campagne « respect4workers » vise les quatre plus grandes entreprises mondiales dans le

secteur du fret express : UPS, TNT, Fedex et DHL. Cependant, en pratique, il s’avère que DHL

est davantage visé et critiqué que ses concurrents.

Partie intégrante du site internet itfglobal, les 4 sites internet sont en réalité des blogs créés

par ITF et UNI Global Union et dont les adresses sont les suivantes :

• http://www.itfglobal.org/FedEx_blog/

• http://www.itfglobal.org/Tnt_blog

• http://www.itfglobal.org/ups_blog

• http://www.itfglobal.org/DHLblog

Ces blogs sont censés promouvoir le respect des conditions des salariés de chaque

entreprise. Mais les entreprises ne sont pas toutes traitées de la même manière. De fait, le

premier article du blog de DHL aurait été écrit le 2 septembre 2009 alors que les premiers

articles des autres blogs ont été écrits en 2011. De plus, Il y a 184 articles répertoriés sur le

blog accablant DHL alors qu’il y en a seulement 12 pour Fedex, 13 pour UPS et 10 pour TNT.

On constate donc un traitement asymétrique de l’information par ITF en ce qui concerne ces

4 entreprises. DHL est clairement visé par un procès d’intention.

Entreprise

Date du

premier

article

Nombre d’articles publiés par année

2009 2010 2011 2012 TOTAL

Fedex 28/04/2011 0 0 10 2 12

UPS 03/02/2011 0 0 9 4 13

TNT 25/02/2011 0 0 5 5 10

DHL 02/09/2009 28 73 65 18 184

Conclusion

Respect@DHL

DHLcampaign

DHLworkers

TNT

workers

UPS

workers

Fedex

workers

Page rank 3 3 5 3 n/a n/a

Twitter 21 0 10 10 10 10

Liens

externes

6 3 6 3 3 3

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 47

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Les différentes campagnes menées contre DHL par les syndicats internationaux ont été

comparées grâce au page rank qui montre la résonance des sites internet. Le page rank de

DHL-workers est le plus élevé des 6 sites évalués. Concernant les liens twitter, c’est le site

respect@DHL qui en a le plus. 21 tweets l’ont mentionné. En ce qui concerne les liens

externes qui pointent vers le site, il y en a 6 pour DHLworkers et respect@DHL.

Bien que les chiffres soient à relativiser puisque relativement faibles pour être discriminants,

il s’avère que de tous les sites évalués, les plus résonants sur le web sont les sites

« respect@DHL » et DHLworkers.

Le site « DHL-campaign » est un site de circonstance qui a vraisemblablement du être

rapidement abandonné puisqu’attaché simplement à la Coupe du Monde féminine de

football. Le site « respect@DHL » reprend le même argumentaire et s’inscrit davantage dans

le temps. C’est un site qui est davantage relayé par les réseaux sociaux que le site

DHLworkers, visuellement moins travaillé. Cependant, une fois encore, les arguments sont

identiques.

Les sites d’UPS et de Fedex de la campagne respect4workers ont un page rank inconnu, ce

qui montre leur invisibilité sur la toile comparé aux autres sites et notamment à celui de

DHLworkers.

Globalement, il s’avère que DHL est davantage visé par les syndicats que les autres

entreprises du secteur de la messagerie et du fret express. Selon les syndicats, la situation

des travailleurs dans cette entreprise est très précaire et beaucoup plus alarmante que

n’importe quelle entreprise du secteur. Les travailleurs y sont harcelés, soumis au détecteur

de mensonges, dans l’impossibilité de se syndiquer, licenciés abusivement, etc.

Présentation des forces en présence dans les attaques

Les attaques portées contre DHL l’ont été de manière insidieuse. Afin de préparer une

stratégie de riposte efficace, il est impératif de bien connaître les forces en présence, les

acteurs avérés ou supposés qui pourraient jouer un rôle dans ces attaques.

Les syndicats

Les syndicats sont extrêmement puissants dans le secteur des transports et en particulier

dans celui du transport express. En effet, les syndicats ont un poids très fort qui leur permet

de contraindre des groupes comme DHL. Ils sont actifs à deux niveaux : au niveau national

ainsi qu’au niveau international. Nationalement, ces syndicats obtiennent généralement de

nombreux avantages pour leurs syndiqués. On citera sur ce point l’Allemagne où les

syndicats sont très puissants – dans le transport express comme dans les autres secteurs —

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 48

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


et entretiennent un dialogue constructif, mais ferme avec les dirigeants d’entreprise. Les

syndicats sont regroupés en confédérations syndicales internationales qui ont une force de

frappe considérable du fait de leurs tailles et leurs représentations mondiales.

Ces confédérations syndicales internationales — organisées en réseaux — se sont

développées en même temps que les groupes multinationaux et se sont érigées en rempart

de protection pour les travailleurs face à la tendance au dumping social qui a accompagné la

mondialisation. Cependant ces alliances syndicales veulent aujourd’hui structurer toute

l’industrie et, du fait de leur force de frappe énorme, sont de très sérieux contre-pouvoirs

qui ont les moyens de faire pression pour qu’une entreprise comme DHL se plie à leur

volonté. C’est ce qu’il s’est passé en 1997 lors de la grève des salariés d’UPS : ITF, syndicat

international de travailleurs, a organisé un conseil mondial qui fédérait tous les syndicats

affiliés aux travailleurs d’UPS (World Council of UPS Trade Unions).

Toutes les preuves des attaques informationnelles contre DHL convergent vers ces

fédérations syndicales qui cherchent à soumettre les groupes mondiaux à leur bon vouloir.

S’ils font — à priori — pression sur DHL, c’est à cause du refus répété au cours des cours de

nombreux mois, de l’entreprise de signer un accord cadre qui contraindrait DHL partout dans

le monde. Les accords mondiaux ont une importance capitale dans la lutte syndicale. En

effet, un tel accord permet de contraindre plus facilement une entreprise partout dans le

monde et ce, quelle que soit la législation du travail en vigueur. Ainsi DHL a signé le Pacte

mondial des Nations Unies (Global Compact) en 2006. C’est au nom de ces principes que UNI

Global Union et ITF ont attaqué DHL en 2012 dans la campagne « respect@DHL ». Comme

on l’a vu plus haut, la campagne « respect@DHL » résulte d’une recherche entreprise par

UNI Global Union et l’ITF (Fédération internationale des ouvriers du transport), appuyée par

le rapport de Human Rights Watch sur les conditions de travail chez DHL (cf. paragraphe La

société civile). La campagne a été soutenue par la Confédération syndicale internationale

(CSI), forte de 175 millions de membres.

Les confédérations syndicales internationales n’en seraient pas à leur coup d’essai en

matière de campagne d’influence de grande ampleur. Ainsi, en février 2011, l’ITUC

(International Trade Union Confederation) a lancé une campagne de dénonciation contre T-

mobile et Deutsche Telekom : « weexpectbetter » qui – comme pour la campagne

« respect@DHL » — reprenait la charte graphique de T-mobile et Deutsche Telekom.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 49

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


• UNI Global Union

UNI Global union est une fédération syndicale internationale, créée le 1er janvier 2000, qui

représente 20 millions de travailleurs du secteur des services (services d’entretien et de

sécurité, du commerce, de la finance, du jeu, des secteurs graphiques et de l’emballage, de

la coiffure et de l’esthétique, des médias, du spectacle et des arts, de la poste et de la

logistique, des assurances sociales, du sport, des agences de travail temporaire et du

tourisme) dans 150 pays.

UNI Global Union s’est donné pour mission d’améliorer les conditions de vie des travailleurs

(pour plus de justice et de sécurité sociale) du secteur des services en renforçant ses

syndicats affiliés dans tous les pays du monde : « UNI Global Union coopère avec ses

syndicats membres pour changer les règles du jeu sur le marché mondial du travail. La

stratégie “Aller de l’avant” d’UNI est notre plan pour syndiquer la main-d'œuvre du secteur

des services et garantir le respect et la dignité sur les lieux de travail à l’échelle mondiale. »

Grâce à son système d’affiliation, la couverture mondiale d’UNI est excellente. Le syndicat

international a signé 43 accords mondiaux avec des multinationales pour les contraindre à

reconnaître les droits des travailleurs en Afrique, dans les Amériques, en Asie-Pacifique et en

Europe.

Partant du principe que les multinationales exportent leur culture d’entreprise et leurs

conditions de travail partout dans le monde et qu’il est – par conséquent — important pour

les travailleurs d’établir des stratégies mondiales pour traiter avec ces entreprises, la

fédération cherche à faire signer des accords-cadres à ces entreprises afin d’obtenir une

protection et une égalité de traitement des salariés partout dans le monde. Ces accords qui

ont une valeur stratégique dans la lutte syndicale (cf. paragraphe Les syndicats).

• ITF (International Transport Workers' Federation)

L’International Transport Workers' Federation ou Fédération internationale des ouvriers

du transport est une fédération syndicale internationale. Basée à Londres, elle regroupe 779

syndicats dans 155 pays et représente plus de 5 millions de travailleurs. Elle fut – à l’origine –

fondée par des dockers. Elle est aujourd’hui associée à la Confédération syndicale

internationale. UNI Global Union et ITF sont engagés dans l’action face aux multinationales

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 50

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


(accords-cadres internationaux au nombre de 60 et comités d’entreprises internationaux

créés) en faveur de la santé et de la sécurité au travail. L’ITF est membre de l’ITUC.

• ITUC (International Trade Union Confederation)

L’ITUC, en français Confédération syndicale internationale (CSI) et en allemand

InternationalerGewerkschaftsbund (IGB) a été fondée en 2006. Elle est aujourd’hui la plus

importante organisation syndicale internationale en termes d'organisations affiliées et

d'adhérents. L’ITUC a été créée pour lutter de manière plus offensive contre la

mondialisation de l’économie et du capital. Elle a également été constituée pour peser d’un

poids plus important dans les actions de lobbying des instances internationales telles que

l’OMC, la Banque Mondiale ou le FMI.

Les concurrents

Avant d’entamer l’analyse des concurrents, il convient de préciser qu’il n’y a aucune

preuve formelle de la participation des concurrents de DHL aux attaques auxquelles le

groupe allemand a dû faire face. Dans cette partie nous nous contenterons de rappeler les

grandes affaires qui ont touché les concurrents de DHL ainsi que les rapports ambigus

entretenus par UPS – principal concurrent de DHL— et les syndicats du secteur.

Il faut cependant noter que les concurrents de DHL sur le marché de l’express entretiennent

des rapports ambigus avec les syndicats. L’affaire qui a opposé UPS à Teamsters aux États-

Unis est emblématique de cette ambiguïté. L’International Brotherhood of Teamsters est l’un

des syndicats les plus puissants du monde et des Etats-Unis avec 1,4 million de membres.

C’est également le 11e plus gros contributeur financier de la campagne présidentielle

américaine (le syndicat a contribué au financement de la campagne d’Obama en 2008). En

août 1997, ils ont fait grève contre UPS pendant 15 jours. Au cours de cette grève, Teamsters

a été soutenu par ITF. Au bout de 15 jours, UPS a négocié avec Teamsterset un accord a été

passé, accord dont les termes restent secrets encore à ce jour. Depuis, Teamsters reste

étrangement muet face aux violations sociales constatées au sein d’UPS alors que le syndicat

est particulièrement virulent à l’encontre de DHL ou FedEx. Teamsters a même poussé la

compromission un peu plus loin : en 2010, UPS s’était allié à Teamsterpour déstabiliser

FedEx aux États-Unis.

La probabilité d’une attaque contre DHL portée ou soutenue par un concurrent reste

faible. Les retombées pour un concurrent seraient catastrophiques en termes d’image.

Cependant, le secteur de l’express est très concurrentiel et les prévisions pour 2012 sont

mauvaises, ainsi qu’on l’a vu plus haut. Les attaques contre DHL sont donc une très bonne

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 51

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


nouvelle pour UPS qui vient de racheter TNT et voit – avec ces attaques – trébucher son

principal concurrent sur le marché européen.

La société civile

Les attaques portées contre DHL par la société civile seront les plus difficiles à contrer car la

caution morale des associations issues de la société civile est très forte. En effet, les

représentants de la société civile sont des contre-pouvoirs très forts aux entreprises dont

l’image est souvent mauvaise dans l’opinion publique. En cas d’attaque, il faut savoir qu’une

entreprise – quelle que soit sa culpabilité dans l’affaire en cours – sera perçue comme

l’agresseur.

À notre connaissance, seul le Human Rights Watch a rédigé un rapport condamnant DHL. Le

rapport se concentre sur la filiale de DHL à Allentown en Pennsylvanie (États-Unis). Cette

étude extrêmement négative à l’encontre de l’entreprise allemande est très circonstanciée

et explique en détail les abus relevés dans la filiale de DHL suite à des enquêtes menées au

sein du personnel : interdiction de former des syndicats, licenciements sans motif, mauvais

traitement de la part des supérieurs hiérarchiques, crainte des employés de signaler une

blessure au travail de peur de perdre leur travail, attitude méprisante des supérieurs envers

la main d’œuvre d’origine hispanique, manquement aux normes de sécurité… La liste est

longue et le constat accablant pour DHL, d’autant que la réaction de la filiale américaine de

DHL a été très violente.

Selon le rapport, DHL aurait embauché des consultants pour animer des débats en

entreprise visant à décrédibiliser les syndicats en distillant rumeurs et fausses informations.

La direction a distribué des tracts particulièrement agressifs sur les pratiques des syndicats

tout en empêchant ces mêmes syndicats de répondre ou d’organiser des réunions publiques.

Lors des réunions publiques – organisées par les dirigeants de la filiale de DHL aux États-

Unis—, les managers de DHL ont même menacé de remplacer l’intégralité de la force de

travail si une grève était organisée dans l’entreprise. Enfin, les employés ont été dissuadés

un par un de voter l’implantation d’un syndicat dans l’entreprise.

L’installation d’un syndicat a finalement été votée par les employés. Une fois le vote passé,

les membres les plus actifs (distribution de tracts, tentative de convaincre les employés) ont

été menacés physiquement et l’entreprise a fait intervenir les forces de sécurité pour

perturber leurs événements. DHL a fourni une réponse au rapport publié par HRW en

affirmant que ses relations avec ses salariés étaient excellentes et que l’entreprise avait

toujours respecté les conventions internationales en citant sa participation au Global

Compact de l’ONU.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 52

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Conclusion

Avant même de tirer des conclusions et d’avancer des hypothèses dans cette campagne

d’influence, il convient de relever les incohérences qui doivent attirer l’attention des

dirigeants de DHL. En premier lieu, le traitement des affaires impliquant UPS et la justice par

les syndicats est très inégal. Très peu d’affaires sont rapportées par les délégués syndicaux

sur d’éventuelles implications de l’entreprise en justice. Une des affaires les plus choquantes

est celle qui a impliqué un manager d’un « sub-contractor » d’UPS en Turquie. En juillet

2010, les salariés d’UPS en Turquie manifestaient contre le licenciement abusif de 150

salariés syndiqués quand un manager d’un « sub-contractor » d’UPS a tout simplement tiré

sur eux. L’incident a été complètement minimisé par ITF qui n’en a fait qu’une simple

mention sur son blog et n’a même pas parlé de l’incident dans des discussions qu’elles

conduisaient à l’époque avec le gouvernement turc.

L’entreprise DHL est elle réellement coupable de violations des droits de l’homme ?

Le rapport « Irresponsabilité d’entreprise » se base essentiellement sur des témoignages

émanant d’enquêtes conduites par les syndicats eux-mêmes. Ces témoignages n’ont donc

aucune valeur légale. Le rapport se base sur des faits sans aucune preuve avérée. Il cite des

témoignages relatant des intimidations, la non-reconnaissance de syndicats par l’entreprise

DHL, le harcèlement de militants syndicalistes et la distribution de brochures

antisyndicalistes. Les sources et l’entière partie des témoignages ne sont pas accessibles.

Selon le document, la société aurait licencié abusivement six employés en Turquie en mars

2012 et une employée en Norvège en mai 2011. Lorsqu’on sait que la société emploie

500 000 employés dans plus de 220 pays, ces affaires paraissent bien peu. On est clairement

loin d’un scandale de grande envergure.

En ce qui concerne les rapports entre DHL et la justice, l’entreprise a été poursuivie pour

discriminations raciales entre mars et septembre 2011 aux États-Unis. DHL a été condamné à

payer 180 000 $. Le 21 février 2012, la compagnie Exel a été condamnée pour violations des

règles en matière de santé et de sécurité au travail. Le rapport « Irresponsabilité

d’entreprise » accable DHL, mais Exel n’est qu’une filiale du groupe qui ne figure pas

nommément dans le rapport judiciaire. Outre ces deux condamnations, il n’y a aucune autre

trace de poursuites judiciaires contre l’entreprise DHL.

On peut donc constater l’existence d’un véritable lynchage médiatique de l’entreprise DHL.

Le 22 mars 2012, Fedex a été accusé de discrimination envers des salariés. L’entreprise a du

payer trois millions de dollars. Seulement deux articles relaient cette information sur le site

Fedex workers alors que pour les affaires précédemment citées, 184 articles dénoncent les

pratiques de DHL.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 53

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


En conclusion, il y a une asymétrie de l’information avérée et une différence de traitement

entre les entreprises du secteur de la messagerie et de l’express. Les fautes de DHL

concernant les travailleurs sont surexploitées par rapport à celles de ses concurrents.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 54

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Annexes

Réseau de distribution de Fedex en Europe

Source : http://images.fedex.com/gb/smallbusiness/docs/Insert_Europe_GB_LR.pdf

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 55

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Réseau de distribution de TNT Express et UPS

Source : http://www.centreforaviation.com/analysis/ups-takes-long-view-of-europe-in-making-its-long-awaited-run-at-tnt-70158

Source :http://www.tnt.com/content/dam/corporate/pdfs/Archive/Quarterly%20reports/2012/Q4/tnt-express-4Q11-presspresentation.pdf

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 56

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Source :http://www.postnl.com/Images/20071206_tnt_2007_analysts_meeting_presentation_marie_christine_lombard_english_tcm

216-542211.pdf

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 57

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Réseau de distribution de Geopost

Source : www.geopost.fr

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 58

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Les caractéristiques du secteur de la messagerie

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 59

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Personnes contactées

Patrice Salini : Professeur des Universités Associé à temps partiel (Université Paris 4

Sorbonne) — Directeur Scientifique du Master Transport, Logistique, Territoires,

Environnement.

Membre du Conseil National des Transports, consultant indépendant spécialiste de la

logistique, il est souvent appelé à intervenir dans les médias (Les Echos).

Charles de Marcilly : Responsable du bureau de Bruxelles de la Fondation Robert Schuman.

Service presse de DHL : Représenté par Grayling

Participation à la conférence : « Regards croisés sur la gestion de la sûreté dans des groupes

mondiaux » organisée par ANAJ-IHEDN le 20 juin 2012 et à laquelle participait Léo

Jankowski, Vice-président de DHL chargé de la sécurité et gestion de crise.

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 60

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.


Principaux relais du secteur de la société civile dans le

secteur de la logistique

Association Professionnelles

Centre d’Études sur les Réseaux de Transport et l’Urbanisme (CERTU)

Centre National d’InformationRoutière (CNIR)

Comité National Routier (CNR)

Centre National du Transport (CNT)

European Express Association

Fédération des Entreprises de Transport et Logistique de France

Fédération des Entreprises de Vente à Distance (FEVAD)

Fédération Européenne pour le Transport et l’Environnement

Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR)

Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité (INRETS)

Ministère de l’Équipement, des Transports, Tourisme et de la Mer

Organisation des Transports Routiers Européens (OTRE)

Syndicat National des Transporteurs Légers (SNTL)

Union Française de l’Express (UFEX)

Union Nationale des Organisations Syndicales des Transports

Routiers Automobiles (UNOSTRA)

Union Routière de France (URF)

Magazines

Bulletins des Transporteurs et de la Logistique (www.lamy.fr)

La Centrale du Transporteur Routier (www.groupeliaisons.fr)

L’Officiel des Transporteurs (www.officiel-transporteurs.presse.fr)

Logistique Magazine

Groupe Industrie Service Infos (GISI) (www.strategielogistique.com)

Transports Actualités (www.groupeliaisons.fr)

Salons professionnels

SITL Europe (Semaine Internationale du Transport et de la Logistique)

SOLUTRANS (Salon Européen des Solutions Transport)

AEGE - Réseau d’experts en Intelligence Economique© 61

Ce document d’analyse, d’opinion, d'étude et/ou de recherche a été réalisé par un (ou des) membre(s) de l’AEGE. Préalablement à leurs publications et/ou diffusions, elles ont été soumises au Conseil

scientifique de l'Association. L'analyse, l'opinion et/ou la recherche reposent sur l'utilisation de sources éthiquement fiables mais l'exhaustivité et l'exactitude ne peuvent être garantie. Sauf mention

contraire, les projections ou autres informations ne sont valables qu'à la date de la publication du document, et sont dès lors sujettes à évolution ou amendement dans le temps.

Le contenu de ces documents et/ou études n'a, en aucune manière, vocation à indiquer ou garantir des évolutions futures. Le contenu de cet article n’engage la responsabilité que de ses auteurs, il ne

reflète pas nécessairement les opinions du(des) employeur(s), la politique ou l’opinion d’un organisme quelconque, y compris celui de gouvernements, d’administrations ou de ministères pouvant êtres

concernés par ces informations. Et, les erreurs éventuelles relèvent de l’entière responsabilité des seuls auteurs.

Les droits patrimoniaux de ce document et/ou étude appartiennent à l'Association, voire un organisme auquel les sources auraient pu être empruntées. Toute utilisation, diffusion, citation ou reproduction,

en totalité ou en partie, de ce document et/ou étude ne peut se faire sans la permission expresse du(es) rédacteur(s) et du propriétaire des droits patrimoniaux.

More magazines by this user
Similar magazines