1 - Sept jours à Brest

septjoursabrest.fr

1 - Sept jours à Brest

PHILIPPE PICQUETTE. SON ASSIETTE VERTICALE VA FAIRE UN CARTON P6

COMMERCES. OUVERTURE LE DIMANCHE : LE MATCH DES SALARIÉES P7

STADE BRESTOIS. MAIS QUI EST DONC ABDOU SISSOKO ? P10

VAUBAN. UNE NUIT DE DANSE ET DE BONNE MUSIQUE CONTRE... UN JOUET P19

MERCREDI .

5 DÉCEMBRE 2012 - Nº 46 - WWW.SEPTJOURSABREST.FR - HEBDOMADAIRE GRATUIT - NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE

MISS RONDE

LES BRESTOISES EN FORCE

Fous

RENDEZ-VOUS VITE EN PAGE 23 !

BR276051


CINQ BRESTOISES CONCOURENT SAMEDI À

BELLES ET EN PLEIN

2 MERCREDI

BREST DOSSIER

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

Elles sont rondes et

jolies. Et à les écouter,

Laura, Sarah, Aurélia,

Perrine et Sonia sont

2

encore plus belles depuis

qu’elles assument leurs

rondeurs. Samedi, ces

cinq Brestoises feront

même partie des sept

candidates de l’élection

Miss ronde Bretagne,

près de Ploudalmézeau.

Avec une idée derrière la

tête : casser la mauvaise

image qui colle aux

rondes.

1

4

/Photo 1 Farzteo

Pratique

Pour calculer son Indice de

masse corporelle (IMC), il

suffit, pour reprendre la

méthode de l’Organisation

mondiale de la santé (0MS),

de diviser son poids par sa

taille au carré. De 18,5 kg/m²

à 25 kg/m², on a une

corpulence normale. De 25 à

29,9, on est en surpoids.

Au-delà, on est en situation

d’obésité.

C’est vrai, elles ont des kilos en trop.

Laura Le Priol, Sarah Osmont, Aurélia

Kernéis, Perrine Pénisson et Sonia Zalczer

ne le nient pas. Mais ces cinq Brestoises

n’en font plus une affaire. Samedi

soir, elles montreront même leurs

formes à 200 personnes réunies au

manoir d’Enez Rous, près de Ploudalmézeau.

En jeu ? Le titre de Miss ronde Bretagne

à décrocher à l’issue de trois défilés

: « En tenue de ville, en robe de

mariée et en lingerie, détaille dans un

sourire Laura. On va pouvoir jouer les

princesses ». À choisir, elles auraient

préféré concourir avec toutes les

autres femmes. « Mais on n’y a pas

vraiment notre place, constate Sonia.

Dans l’idéal, cette élection ne devrait

pas exister ».

RONDE, UN ÉTAT D’ESPRIT

D’ailleurs, qu’est-ce qu’une femme ronde

? « La seule condition pour participer

à l’élection est de faire 6 kg de

plus que sa taille », explique Sarah.

Pas forcément le bon mode de sélection

reconnaissent les cinq candidates.

« Des profils très divers remplissent ce

critère, explique Laura. De la femme

en léger surpoids à celle souffrant

d’obésité ». Du coup, la cohérence est

à rechercher au-delà des critères physiques.

Être ronde, c’est d’abord un état

d’esprit. « Celui d’une femme qui s’assume

telle qu’elle est », raconte Perrine.

Là, aucun doute, les cinq Brestoises se

retrouvent toutes sur ce point. Rondes

depuis toutes petites, elles ont dû

batailler pour s’assumer. Faut dire

qu’elles n’ont pas toujours été aidées.

Elles ont dû faire face aux insultes à

l’école, à l’image de la femme taille

mannequin que renvoient les magazines

de mode, et « aux amies qui trouvent

des petits copains avant nous »,

ajoute Perrine.

TAILLE MANNEQUIN ? JAMAIS !

Mais le déclic a fini par se produire. Le

plus souvent grâce à un garçon qui a

fondu pour leurs rondeurs. « Ça aide

beaucoup de savoir qu’on peut plaire

», affirment Sonia, Aurélia et Laura.

Sarah dit aussi avoir fait un gros travail

sur elle-même : « Je faisais de longues

séances devant la glace, à essayer de

voir quels étaient vraiment mes

défauts et quels étaient mes atouts ».

Désormais, les cinq Brestoises sont formelles

: leurs rondeurs font partie de

leur charme, de leur personnalité. Toutes

aimeraient perdre quelques kilos.

Mais afficher une taille mannequin,

non, ça jamais. « Mieux vaut faire

envie que pitié », rigole Laura. Les complexes,

c’est fini. Sarah et Perrine

jouent même depuis quelques mois les

modèles pour les photographes professionnels.

Et les shootings s’enchaînent

! « J’en suis à une vingtaine

depuis mai », annonce Perrine.

PROMOUVOIR D’AUTRES

MODÈLES DE FEMMES

L’élection, samedi soir, sera une étape

de plus dans l’acceptation de soi. Surtout

pour Aurélia, la benjamine, « un

peu stressée à l’idée de défiler en lingerie

». Mais ça vaut le coup de se faire

violence.

Qu’elles gagnent ou qu’elles perdent,

toutes attendent de cette élection

qu’elle contribue à casser l’image négative

qui colle aux rondes. « Ce n’est

pas une maladie, ni toujours lié à une

mauvaise hygiène de vie », insistent

Laura et Sonia. « Et puis il est temps

de promouvoir d’autres modèles de

femmes, ajoute Perrine. On est loin de

s’habiller toutes en 36 ».

Sur ce point, à les écouter, il y a encore

du boulot. Toutes disent trouver

trop difficilement des vêtements à leur

taille dans les magasins. Elles ont

même dû aller à Rennes chercher leurs

robes de mariée pour le défilé.

FABRICE POULIQUEN


L’ÉLECTION DE MISS RONDE BRETAGNE

NE(S) FORME(S)

2

MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

3

RONDEURS. PAS

QU’UNE QUESTION

D’HYGIÈNE DE VIE

3

Est-ce que le surpoids est

forcément signe d’une

mauvaise hygiène de vie ?

Laura Le Priol et Sonia

Salzcer disent souvent

avoir affaire à ce genre de

raccourci rapide. « Mais ce

n’est pas toujours lié,

indique Marie-Alix Proft,

diététicienne rue

Jean-Jaurès. Les rondeurs

peuvent aussi être

génétiques. Une mère ou

un père rond peuvent

donner des prédispositions

à l’être également. Ça

dépend aussi du profil de

la personne. Certains

« ronds » ont les os

lourds, le bassin large…

C’est plus difficile, alors,

de se défaire de ses

kilos ».

4

1 et 3. Sarah Osmont (1), 21 ans, et Perrine

Pénisson (3), 23 ans, posent régulièrement

devant l’objectif de photographes pro.

2. Laura Le Priol, 21 ans a déjà participé à

Miss ronde Bretagne l’an dernier.

4. A 19 ans, Aurélia Kerneis sera la

benjamine de l’élection.

5. Sonia Zalczer, 22 ans, s’est déjà inscrite

quatre fois à l’élection, « sans jamais oser

aller au bout. Cette fois-ci, c’est la bonne ».

5

MISS RONDE FRANCE, À

PARIS, LE 19 JANVIER

L’élection Miss ronde ne s’arrête pas à

la Bretagne. La gagnante, samedi, se

rendra à Paris le 19 janvier, pour l’élection

nationale. « La cinquième du

nom », indique Thierry Frezard, l’organisateur.

Il y avait 37 candidates en 2007.

Elles sont plus de 1.000 cette année.

LES FEMMES RONDES SUR

LE DEVANT DE LA SCÈNE

L’humoriste Muriel Robin, l’actrice

Marianne James, Beth Ditto la chanteuse

de Gossip, la chroniqueuse Big Beauty...

Les rondes s’affichent de plus en

plus dans les médias. « Mais la mode

n’est pas aux rondeurs, estime Sonia

Zalczer. Juste à l’affirmation de soi ! »

14,8

En millions, le nombre de

personnes en France en

surpoids en 2012, selon

l’observatoire Obépi. Soit

un Français sur trois. Leur

indice de masse corporelle

(IMC) est alors compris

entre 25 kg/m² et 29,9.

À cela s’ajoutent 6 millions

de Français obèses, dont

l’IMC dépasse les 30 kg/m².

Ces derniers étaient deux

fois moins en 1997 !

BREST

Mensualités de 100€.

Montant total dû : 500€.

TAEG fixe : 0%.

UN CRÉDIT VOUS ENGAGE

ET DOIT ÊTRE REMBOURSÉ.

VÉRIFIEZ VOS CAPACITÉS

DE REMBOURSEMENT AVANT

DE VOUS ENGAGER.

BR307987

Offre valable sur tout le magasin du 21/11/2012 au 31/12/2012

pour un achat compris entre 150 € et 15 000 €.

ZAC de Kergaradec - 1 rue Gaston Planté - 29200 BREST

Exemple pour un crédit accessoire

à une vente de 500 € sur 5 mois

*Offre de crédit accessoire à une vente pour un achat compris

entre 150€ et 15000€ sur une durée de 5 mois du 21/11/2012

au 31/12/2012. Exemple hors assurance facultative: pour un

achat et un crédit accessoire à une vente de 500€ sur 5 mois

au taux effectif global de 0%, vous remboursez en 5

mensualités de 100€ au taux débiteur fixe de 0%. Montant

total dû : 500€. Le coût du crédit est pris en charge par votre

magasin. Le coût de l’assurance facultative (Décès, Perte total

et Irréversible d’Autonomie et Maladie Accident, Perte

d’emploi suite à licenciement, Garantie Achat) souscrite

auprès de Cardif Assurance Vie et Cardif Assurances Risques

Divers, est de 1€/mois, en sus de la mensualité. Sous réserve

d’étude et d’acceptation de votre dossier par Facet. Vous

disposez d’un droit de rétractation. Cette publicité est diffusée

par Conforama en qualité d’intermédiaire de crédit exclusif de

Facet. Conforama apporte son concours à la réalisation

d’opérations de crédit à la consommation sans agir en qualité

de Prêteur. Facet – SA au capital de 10 063 808€ - Siège social :

20 avenue Georges Pompidou 92300 Levallois-Perret – 340 503

614 RCS Nanterre. N° ORIAS 07 031 220 (www.orias.fr). Pour

plus de détails, renseignez-vous en magasin.


4 MERCREDI

L'ESSENTIEL

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

CARHAIX. BILLETS

DE NOËL POUR LES

VIEILLES CHARRUES

Une série limitée de forfaits trois

et quatre jours est mise en vente

ce mercredi par les Vieilles Charrues.

Vous pouvez vous les procurer

dès 10 h ce mercredi sur le

site internet du festival et sur les

réseaux habituels. Tarifs : 150 ¤

pour le forfait quatre jours et

105 ¤ pour le forfait trois jours.

PORT-LOUIS.

LES MAMANS

SE LA JOUENT SEXY

Pour financer les activités de leurs

enfants, les mères de famille de

Port-Louis, petite commune du

Morbihan, n’ont pas hésité à tomber

la chemise. Elles posent pour

un calendrier sexy, aux accents vintage,

qui est vendu 10 ¤. Carton

assuré. L’an passé, elles avaient

envoyé leurs maris devant les photographes

pour un autre calendrier

baptisé « Les dieux de la rade ».

DINAN. INVASION

DE DALMATIENS !

Ils étaient une trentaine ce weekend

à déambuler dans les rues de

Dinan, déguisés en dalmatiens.

Une opération caritative remarquée

avec comme moment fort :

un flash-mob devant la mairie,

rapporte Le Télégramme.

RENNES. LE PLUS

GRAND SQUAT

DE FRANCE ÉVACUÉ

L’association Droit au logement

(Dal) réquisitionnait depuis mai dernier

une ancienne maison de retraite

située à Pacé, près de Rennes.

183 migrants, dont 73 enfants, y

étaient logés. Ils ont été expulsés

par les forces de l’ordre la semaine

dernière. Des habitations ont été

mises à leur disposition par la préfecture.

Tous les migrants sont en situation

régulière sur le sol français.

FLORANGE. UN ACCORD MAIS PAS DE NATIONALISATION

C’est vendredi dernier que le Premier ministre a annoncé que, contrairement à

ce qu’envisageait le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, il

n’y aurait pas de nationalisation des hauts-fourneaux de Florange. Selon lui, un

accord a été trouvé avec Mittal, qui a promis d’investir 180 millions d’euros sur

les cinq années à venir à Florange. La plupart des syndicats et salariés sont

sceptiques quant à cette « promesse » du géant de la métallurgie. De plus, Le

Point a affirmé lundi que dans cet accord, le Premier ministre aurait négocié, en

secret, le maintien de l’activité d'un autre site du groupe : l'usine de Basse-Indre,

près de Nantes (fief de Jean-Marc Ayrault). Le gouvernement a démenti le

moindre « privilège » à un site en particulier, dans un communiqué. (Photo EPA)

LOGEMENTS VIDES. CÉCILE DUFLOT INTERPELLE L’ÉGLISE

La ministre du Logement Cécile Duflot, qui a annoncé la réquisition de

logements vides d’ici la fin de l’année, a écrit à l’archevêché de Paris en vue

d’utiliser des bâtiments « quasi vides » lui appartenant. « L’Église n’a pas

attendu la menace de réquisition brandie par la ministre Madame Duflot pour

prendre des initiatives », a répliqué le Diocèse de Paris et la Conférence des

religieux et religieuses en France. La présidente du Parti chrétien-démocrate

Christine Boutin s’est, elle, inquiétée lundi d'une « catholiphobie ». (Photo EPA)

CHINE. LA MAISON

SUR L’AUTOROUTE

A ÉTÉ RASÉE

Cette photo, symbole de la

résistance d’un

propriétaire chinois face

aux bulldozers et au

gouvernement depuis des

semaines a fait le tour du

web. Néanmoins, cette

fameuse « maison sur

l’autoroute » a finalement

été rasée. Le propriétaire

de la demeure, qui a

jusque-là refusé toutes les

propositions

d’indemnisation et de

relogement du pouvoir en

place a en fin de compte

cédé... contre 260.000

yuan (41.000 dollars) et un

nouveau terrain !

100.000

En couronnes (11.500 ¤), la

somme qu’auraient exigé

deux responsables d'un

restaurant McDonald’s de

Stockholm à des étrangers

en échange d'un travail

leur offrant un permis de

séjour. Une plainte a été

déposée. Ils risquent

quatre ans de prison.

NANTES. CAPITALE

VERTE DE L’EUROPE

Paradoxe. Nantes vient de décrocher

le titre de Capitale verte de

l’Europe pour 2013. Cette distinction

lui a été décernée par la Commission

européenne. Elle récompense

les bonnes pratiques environnementales.

« Dans les domaines de

la contribution locale au transport

durable et à l'utilisation des sols,

aux espaces verts urbains, à la

consommation d'eau et à la lutte

contre le changement climatique

mondial », précise la commission. À

quelques kilomètres de là, les militants

écologistes luttent encore

pour s’opposer au projet d’aéroport

de Notre-Dame-des-Landes,

alors que le gouvernement a mis en

place une commission de dialogue.

IMMATRICULATIONS. RENAULT PLONGE !

2012 pourrait bien être la pire année depuis 1997 en terme d’immatriculations de

voitures neuves. Elles ont connu une chute de 19,2 % en données brutes en

novembre (- 13,8 % sur les onze premiers mois de 2012), selon le Comité des

constructeurs français d'automobiles (CCFA). Parmi les constructeurs français, c’est

Renault qui enregistre le plus gros recul (- 33,5 % le mois dernier). Selon le président

du comité, Patrick Blain, la chute touchait à l’origine, les véhicules de particuliers

mais les ventes de « véhicules utilitaires légers » diminuent également. (Photo EPA)

UNE APPLICATION

SMARTPHONE

« PETITE-AMIE »

Évidemment, c’est

japonais. La société Ningen

Inc. a mis au point une

nouvelle application

smartphone permettant

d’avoir une charmante

compagnie (virtuelle) à

tout moment de la

journée. La fausse jeune

femme, en vidéo sur

l’écran, fait la discussion et

passe son temps à vous

admirer...


Vous recherchez

un bien immobilier ?

RESTAURANT DEL ARTE

BREST LIBERTÉ

Optez pour le choix

GRAND JEU

ANNIVERSAIRE

À GAGNER :

1 SÉJOUR à VENISE

POUR 2 PERSONNES

3

S

EO F F R E S P RI VIL È G

BULLETIN de participation

Nom :

Prénom :

Adresse :

Tél. :

E.mail :

3 Offres Spéciales

1 PIZZA

ACHETÉE

la 2 e au choix

1€ *

31/12/2012 dans le restaurant Del Arte

de Brest Liberté, en service à table uniquement, sur remise du

deux personnes prenant ensemble leur repas, hors menus. Non

cumulable avec toute autre promotion en cours de validité et

SUGGESTION DE PRÉSENTATION - RCS SNDA RENNES 424 886 653 - PHOTO : G.GAUTER

1 PASTA

ACHETÉE

la 2 e au choix

1€ *

31/12/2012 dans le restaurant Del Arte

de Brest Liberté, en service à table uniquement, sur remise du

deux personnes prenant ensemble leur repas, hors menus. Non

cumulable avec toute autre promotion en cours de validité et

du samedi 1er décembre au dimanche 16 décembre

2012

DOM-TOM). 1 seule participation par foyer (même nom, même adresse postale). Règlement complet du jeu

coordonnées sur le bulletin de participation disponible dans le restaurant Del Arte de Brest Liberté ou sur

participation vous permettra de gagner peut-être un séjour à Venise et de nombreux autres lots. Le

gagnant du séjour à Venise sera désigné par tirage au sort, sous contrôle d’huissier et sera informé de son

gain par courrier et/ou mail et sera invité à récupérer le bon pour le voyage dans le restaurant. Règlement

suppression des données les concernant sur simple demande écrite à l’adresse citée ci-dessus.

LOTS À GAGNER (voir modalités complètes en restaurant) :

1 séjour à Venise pour 2 personnes, d’une durée de 5 jours / 4 nuits au départ de Brest, en

chambre double, hôtel 4 étoiles, formule petit déjeuner, d’une valeur unitaire de 469 € TTC/personne. De

nombreux autres lots (voir détails en restaurant).

JEU ANNIVERSAIRE

À GAGNER

1 SÉJOUR

à VENISE

pour 2 personnes au départ de Brest

& DE NOMBREUX

AUTRES LOTS

SUGGESTION DE PRÉSENTATION - RCS SNDA RENNES 424 886 653 - PHOTO : G.GAUTER

-20% *

SUR VOTRE

ADDITION

(HORS MENUS)

Le meilleur des annonces

des professionnels de l’immobilier

BR009666

sur remise du coupon au moment de la commande. Non

cumulable avec toute autre promotion en cours de validité et

SUGGESTION DE PRÉSENTATION - RCS SNDA RENNES 424 886 653 - PHOTO : G.GAUTER

Jeu Anniversaire

en partenariat avec :

Pour participer, remplir le bulletin ci-dessus et le déposer

5 place de La Liberté - BREST

DEL ARTE À BREST

Place de la Liberté - Face au Multiplexe

02.98.20.10.20

Retrouvez-nous sur Facebook et sur delarte.fr

BR414368


6 MERCREDI

BREST INFOS

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

UNEL. METTEZ DE LA VERTICALITÉ

DANS VOS ASSIETTES !

Oubliez les verrines,

place aux assiettes

verticales ! Avec son

entreprise Unel, le

Landernéen Philippe

Picquette compte bien

apporter une nouvelle

manière de concevoir

à la fois la cuisine et la

façon de manger. Son

concept unique

pourrait bien séduire

aussi bien les

particuliers que de

grosses entreprises.

Des assiettes… verticales. Sans une

photo, impossible de visualiser le

concept. Pourtant, le principe est on

ne peut plus simple… et plutôt génial.

Le pire, c’est que Philippe Picquette,

directeur général d’Unel (« unique »,

en breton) a trouvé l’idée par accident

! « En fait j’avais une pile d’assiettes,

classiques mais avec des couvercles.

Celle du dessus est tombée à

la verticale et là j’ai eu un flash »,

raconte-t-il. Il a alors planché sur la

manière d’exploiter cette verticalité,

a dessiné une nouvelle forme d’assiette

et a déposé le croquis à l’INPI (Institut

national de la propriété industrielle).

LES YAOURTS « FRUITS

PÂTISSIERS », C’EST LUI !

Intéressons-nous un peu à Philippe

Picquette. Ce Landernéen d’origine a

travaillé vingt ans en Recherche et

Développement (R & D) dans l’agroalimentaire.

Il est notamment l’auteur,

avec sa société qui était basée dans

le Sud de la France, d’un produit que

vous connaissez forcément : la gamme

de yaourts aux "fruits pâtissiers"

(pomme façon tatin, tarte au citron

meringuée, etc.). De quoi lui donner

une certaine légitimité dans le domaine

de l’innovation.

De retour au pays, c’est tout logiquement

à Landerneau que Philippe Picquette

a décidé d’installer son

bureau et son laboratoire où il crée

des recettes.

Des recettes ? « Je n’avais pas envie

de me faire piquer l’idée des assiettes

verticales alors j’ai dû aller plus

loin et les remplir ! », précise-t-il. Il

endosse alors une casquette de « cuisinier-traiteur

» et met au point une

méthode permettant de « remplir »

ses assiettes de nourriture rapidement

: « le but, c’est de pouvoir faire

six assiettes à la minute ». Pour manger

dans ces récipients, rien de plus

simple, il suffit d’une cuillère et/ou

d’une fourchette. Tout est prédécoupé.

Créer des recettes originales et reproductibles

dans ce timing serré demande

beaucoup de travail. « Une semaine

environ et à la fin, on a juste une

envie, c’est de tout jeter par la fenêtre

tellement c’est usant ! », raconte

Philippe Picquette.

NOUVELLE ASSIETTE,

NOUVELLES RECETTES

Alors, qu’y trouve-t-on, dans ces

assiettes ? De tout : du sandwich,

totalement destructuré avec des tranches

de pains de différents goûts et

couleurs, aux petits légumes et saintjacques

collées aux parois de l’assiette

à l’aide d’un gélifiant naturel aux

algues.

Chacune des recettes (une soixantaine

pour le moment) doit répondre à

plusieurs exigences. Le résultat doit

être beau (Philippe Picquette n’hésite

d’ailleurs pas à parler d’art culinaire),

mais aussi savoureux, évidemment,

avec des produits naturels, de saison

et locaux dans la mesure du possible.

Pour l’heure, il n’y a que des plats

froids et peu de viandes. « J’ai encore

un peu de mal à mettre en valeur,

visuellement, la viande. J’y arrive

avec le filet mignon et le canard »,

confie-t-il.

AIR FRANCE SUR LE COUP

Mais alors, ces assiettes, en fin de

compte, c’est pour qui ? Ben, pour

tout le monde. Si vous avez un banquet

à organiser, le concept pourrait

étonner et séduire vos convives.

Mais le gros morceau, pour Philippe

Picquette, ce sont les agences événementielles

ou les entreprises. Exemple

? « Je suis en contact avec Air

France, Britanny Ferries, etc. Ça peut

se transformer en contrats juteux »,

annonce l’entrepreneur. En clair, si

Air France, intéressé par le concept

pour les vols en classe affaires,

concrétisait les choses, on parlerait là

d’environ 10.000 assiettes… à la journée.

Ce n’est pas Philippe Picquette

qui les produira. Lui, apporte le

concept et les recettes. Il travaille

avec des traiteurs (un à Brest et un à

Paris) qui se chargent de remplir les

assiettes. Ces dernières étant fabriquées

par une entreprise française.

IDÉAL POUR NOËL ?

Pour l’heure, le service aux particuliers

n’est pas encore tout à fait mis

en place (le site internet permettra, à

terme, de passer commande facilement).

Il est cependant possible,

pour Noël, de s’offrir des assiettes de

chocolats, de macarons et de bûches.

Pas mal pour impressionner ses convives,

non ? Et ça vous permettra en

plus de découvrir cette « nouvelle

manière d’envisager la cuisine » prônée

par Philippe Picquette.

EMMANUEL SAUSSAYE

Ü Infos et commandes sur

www.unel.fr et au 09 52 34 44 95.


MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

OUVERTURE LE DIMANCHE.

LE MATCH DES SALARIÉES

Il y a les pour et les contres. Mais une chose est sûre, le refus de la mairie de

laisser les commerces ouvrir le dernier dimanche avant Noël fait beaucoup

causer. Au magasin Printemps, on est allé sonder les deux camps.

7

MISS FRANCE.

JOUR J POUR ESTELLE

Nous l’avions rencontrée quelques

jours seulement après l’élection de

Miss Bretagne. Estelle Sabathier se

faufilait encore incognito dans la

foule de la foire Saint-Michel.

Samedi, elle sera sous les projecteurs.

Et tentera de succéder à Laury

Thilleman en décrochant le titre

de Miss France. À vos téléphones !

Ü Plus d’infos sur

www.septjoursabrest.fr

Faut-il laisser les commerces ouvrir leurs

portes le 23 décembre, dernier dimanche

avant Noël ? En France, les maires

ont le droit de déroger à la règle du

repos dominical cinq fois dans l’année et

celui juste avant Noël est souvent dans

le lot. Les exceptions ? « Nantes et

Brest », indique Sophie Mulle, déléguée

générale à Conseil du commerce de France.

François Cuillandre avait donné son

autorisation en 2005, 2006, 2009 et

2010. Mais depuis, c’est niet, au grand

dam des Vitrines de Brest, l’association

des commerçants.

« PEUR DE LA DÉRIVE »

Le sujet fait causer. Au sein même des

boutiques, le débat n’est pas tranché. Le

magasin Printemps par exemple. Près de

80 personnes y travaillent et difficile de

savoir quel camp compte le plus de partisans.

« Pour en discuter autour de moi,

il y a pas mal de contre », estime Audrey

Malleron (à droite sur la photo), partisane

du non. « J’aurais dit l’inverse »,

rétorque Stéphanie Morvan (à gauche

donc), qui penche pour l’autre camp.

Entre les deux employées, aucune animosité.

Mais chacune campe sur ses

positions. Pour Audrey Malleron, l’argument

est clair. « Je crains la dérive. En

ouvrant le 23 décembre, le risque est

qu’on nous demande peu à peu de travailler

d’autres dimanches, comme c’est

le cas dans les grandes villes ». À Paris,

par exemple, où le Printemps de la rue

Haussman est ouvert les trois derniers

dimanches avant Noël. « Notre profession

nous amène déjà à beaucoup travailler

le samedi ».

« AMBIANCE DE FÊTE »

« Moi, je suis d’accord juste pour un

dimanche, celui d’avant Noël », répond

Stéphanie Morvan. Déléguée CFDT, elle

va à l’encontre de son syndicat sur cette

question. « Mais parce que c’est dans

l’intérêt du magasin comme du salarié.

On est payé double et on a une journée

de récupération à la clé. L’ambiance est

aussi à la fête : la direction nous offre un

plateau-repas, les clients sont détendus…

».

Mais y’a du boulot ! En 2010, le Printemps

avait réalisé son meilleur chiffre

d’affaires de décembre sur ce fameux

dimanche. Le record aurait pu être battu

cette année avec les vacances qui démarrent

le vendredi 22 décembre. « Les

gens n’auront que le samedi et le lundi

pour faire leurs achats de Noël », déplore

Stéphanie Morvan. Là encore, l’argument

ne tient pas pour Audrey Malleron.

« On est ouvert tard le soir, c’est

tout de même possible d’anticiper

l’achat des cadeaux ».

50 VOLONTAIRES POUR OUVRIR

Bon, on arrête, on n’arrivera de toute

façon pas à les mettre d’accord. Pas grave

dans l’absolu. « Si on pouvait ouvrir,

on ne ferait appel qu’à des employés

volontaires, explique Michel Brin, directeur

du Printemps. J’aurais besoin de

50 personnes, je suis sûr que je les

aurais. » Pour l’instant, ça ne vaut pas le

coup de les chercher. Si les Vitrines de

Brest n’ont pas dit leur dernier mot, la

mairie de Brest reste formelle : le

23 décembre, c’est rideau fermé !

FABRICE POULIQUEN

287,17

En euros, la facture

envoyée, après plusieurs

avertissements, aux

mauvais colleurs. Depuis

janvier, la ville sanctionne

l’affichage sauvage dans le

centre, le port de co’ et

sur l’axe du tram. En

contrepartie, 37 nouveaux

panneaux d’affichage libre

ont été installés. Il y en a

désormais 154 sur Brest.

JOB-DATING. JEUDI,

LE CRÉDIT AGRICOLE

RECRUTE EN CDI

Sept minutes pour convaincre ! Il

faudra être en forme, ce jeudi

6 décembre, pour taper dans

l’œil des recruteurs du Crédit Agricole

Bretagne. La banque organise

un job dating régional spécial

CDI. À Brest, ça se passera 85, rue

de Siam, de 17 h à 21 h.

10% DE RÉDUCTION IMMÉDIATE*

Le Comptoir de la Mer

BREST - Port du Château - Quai Eric-Tabarly - Tél. 02 98 43 98 48

BREST - Port de Plaisance du Moulin Blanc - (à côté du Tour du Monde) Tél. 02 98 02 30 04

VENEZ DÉCOUVRIR NOTRE COLLECTION

*SUR PRÉSENTATION DE CE COUPON CE JOUR

OFFRE NON CUMULABLE AVEC TOUTE AUTRE RÉDUCTION OU PROMOTION

BR372101

MODE PÊCHE NAUTISME DÉCO LOISIRS ALIMENTAIRE CULTURE COSMÉTIQUES


8 MERCREDI

BREST INFOS

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

CONCOURS

DE BLAGUES À L’ESC

Quatre étudiants de l’ESC Brest viennent

de lancer un concours de blagues

en vidéo. Tout le monde peut

participer. C’est parti depuis lundi.

Swann Sauvage et ses potes ont

créé un blog, une page Facebook,

tourné une petite vidéo de présentation,

contacté des partenaires pour

obtenir des lots… Le concours s’achève

le 17 décembre. « Si vous n’avez

pas de caméra, on peut se déplacer

», assure le jeune homme. Une

dizaine de vidéos sont déjà en ligne.

PRÉPARATIFS DE NOËL.

LES SAPINS À LA MOULINETTE

Chaque année, c’est la même chose. Décembre arrive. Noël aussi. Va falloir

dégoter le bon sapin. Pour vous faciliter la tâche, on a testé les principaux

conifères en vente dans le coin. Avec l’aide d’Alain Direr, de Jardiland.

Ü Plus d’infos sur

www.septjoursabrest.fr

IDÉES CADEAUX.

80 ARTISTES AU

QUARTZ CE WEEK-END

Vous cherchez un cadeau original

pour Noël ? Allez faire un tour au

Quartz ce week-end. Dès vendredi,

80 exposants de toute la Bretagne

participent au salon l’Art à la pointe.

De la calligraphie, des bijoux, de

la peinture... Unique, forcément.

Ü L’Art à la pointe, du 7 au 10

décembre au Quartz. Entrée 4 ¤.

Gratuit pour les moins de 20 ans.

Tél. 06 87 75 25 91.

ÉLISEZ LA PLUS BELLE

VITRINE DE NOËL !

À partir de samedi, c’est vous,

consommateurs, qui pourrez élire

la plus belle vitrine de Noël de

Brest parmi plus de 70 participants

en glissant un bulletin chez les commerçants

concernés. Par ailleurs,

des objets insolites seront glissés

dans certaines de ces vitrines.

Repérez-les et vous aurez une chance

de gagner l’un des six chèques

cadeaux de 1.000 ¤ mis en jeu.

Trois sapins au banc d’essai de la

rédaction cette semaine : le Nordman,

le Nobilis et le Grandis.

Lequel ira le mieux chez vous ? Ça

dépend de vos goûts et de votre

budget. On a été voir ça de plus

près en suivant les conseils d’un pro

du sapin, Alain Direr, 20 ans d’expérience

dans le domaine.

Le plus régulier. Le Nordman est

incontestablement le sapin qui ressemble

le plus... à un sapin. Conique,

avec des étages suffisamment

espacés pour accueillir un max de

déco. « C’est la "Rolls", celui qui se

vend le plus », indique Alain Direr,

dans l’espace dédié aux sapins de

Jardiland. Le Grandis arrive derrière.

Le Nobilis par contre est beaucoup

moins formaté. Mais c’est le préféré

de notre guide, « le sapin du

connaisseur », assure-t-il.

Le plus odorant. Le Grandis est le

gagnant incontestable de cette catégorie.

Il suffit même, à la limite, de

glisser quelques branches de cette

essence à côté d’un sapin synthétique,

inodorant par nature, pour faire

parfaitement illusion. Le Nobilis

arrive deuxième et le Nordman, troisième,

assez loin derrière. « C’est le

seul vrai défaut de ce sapin », indique

Alain Direr.

Le plus résistant. Et c’est le Nobilis

qui gagne ! « Vous pouvez même

tomber dessus, il se relèvera ! »,

s’amuse notre pro du sapin. Il tiendra

plusieurs semaines sans flancher

de la branche. Le Nordman, très

résistant dans le temps, arrive en

deuxième position. Le Grandis ferme

la marche. « Il perd plus

d’aiguilles que les autres. Le balai

est nécessaire », indique Alain. Un

truc pour faire durer ces conifères ?

« Gardez-les un maximum de temps

en extérieur si vous le pouvez ».

Le plus inflammable. Aucun

gagnant, seulement des perdants.

On a peut-être tendance à l’oublier

mais le sapin flambe très vite. Et

pour l’instant, aucune variété résistante

au feu n’a été inventée.

Conseil simple donc : éviter de le placer

près d’une source de chaleur,

comme devant la cheminée, par

exemple. Ce serait dommage, en

plus, de bloquer la voie d’accès du

Père Noël !

Le moins cher. Ça dépend de la

taille évidemment. Alain Direr nous

promet qu’il peut nous avoir « un

sapin de 20 mètres » si on le souhaite.

« Il faut juste passer commande

», précise-t-il. Mais pour des spécimens

mesurant entre 1,50 m et

1,75 m, le Nobilis est le plus cher

(39,90 ¤), suivi du Nordman (34,90

¤) et du Grandis (18,90 ¤). Ces prix

étant indicatifs.

VINCENT LASTENNET

BR330515


MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

BREST CONSO

LES 6 TRÉSORS. REPRISE

EN MAIN SUR LES DOCKS

Départ raté pour Les 6 Trésors. Le resto asiatique, implanté sur les Docks du

château, veut redresser la barre. La solution ? Nouvelle carte, nouvelle ambiance.

La patronne Sylvie Boubel retourne aux fourneaux. Et l’expérimenté Luigi en salle.

BÛCHE DE NOËL.

LE TRAM À LA SIENNE

Emmanuel Hamon vient de sortir

son nouveau catalogue de bûches

de Noël. L’an dernier déjà, avec sa

bûche « Un Noël à New York », le

pâtissier de la rive droite avait coiffé

le Ritz au concours de la « Plus

belle bûche de l’année » du magazine

Macarons et Gourmandises. Cette

fois-ci, il rend hommage à Brest

avec une bûche mousse au chocolat-crème

brûlée au sommet de

laquelle on reconnaît la tour Tanguy,

le pont de Recouvrance et surtout

le tram, véritable star du dessert.

Il est temps de commander !

Ü Pâtisserie Hamon, 46, rue de

la Porte. Tél. 02 98 05 07 20.

Qui connaît le restaurant Les 6 Trésors

? Comment ça, personne ! C’est

bien le problème. Ouvert depuis juillet

dernier, l’établissement des Docks du

château n’a pas réussi à exister entre

le bar L’Arena et le restaurant Les

vieux gréements. Une vitrine invisible,

une cuisine pas mauvaise, mais difficilement

identifiable oscillant entre la tradition

française et les épices du monde.

Pour couronner le tout, l’espace

bar était mal défini et le temps d’attente

pouvait être assez long. Bref, comme

le résume la patronne Sylvie Boubel,

« on a raté notre lancement ».

CORÉE, THAÏLANDE, VIETNAM

Le chef cuistot s’est effacé et c’est elle

qui reprend la barre en cuisine revenant

clairement au concept initial : la

cuisine asiatique. Mais pas n’importe

laquelle. « Nous proposons maintenant

des plats traditionnels de trois pays : la

Corée, le Vietnam et la Thaïlande »,

indique Sylvie. La cuisine, c’est vraiment

son truc. Et elle semble soulagée

de laisser un peu de côté son rôle de

patronne pour retrouver les fourneaux.

Elle nous présente avec amour ses nouveaux

plats, les garnissant d’histoires.

Voilà « un pot au feu à la vietnamienne

», plat de son pays natal, héritage

du colonialisme. « À l’origine, c’est une

erreur des gouvernantes qui devaient

préparer le pot-au-feu pour les Français.

Elles ont raté la recette et pour

rattraper le plat ont ajouté nos épices

». Le résultat est excellent.

Impossible de l’arrêter. Sylvie nous fait

goûter une crêpe jaune garnie de soja,

de viande et de crevettes. Très bon. On

enchaîne sur des plats thaïlandais

« très épicés, avec de la coco, du

piment », puis coréens « un peu plus

doux, plus sucrés ». Et non, la cuisine

asiatique ne se résume pas aux nems

et au riz cantonais. Stop : on ne pourra

pas tout goûter ! « Ça ne fait pas grossir

», garantit la chef. Bon ok. C’est un

wok, ça ? Oui, au poulet, pour l’occasion.

« Mais on en fait aussi avec

d’autres viandes, et des pâtes différentes.

C’est parfait le midi. Le client choisit

et c’est prêt en cinq minutes ! ».

LUIGI À LA RESCOUSSE

« Ne t’avance pas trop... », lui intime

un homme assis juste à côté. Un certain

Luigi qui vient juste de fermer son

bistrot de la rue de Lyon pour venir au

secours du resto des Docks. La patronne

étant aux fourneaux, il va s’occuper

de gérer l’équipe en salle et de régler

le problème d’image de l’établissement.

Ses premières décisions ? « Réagencer

l’espace en délimitant bien le

restaurant et le bar ». Car oui, Les 6 trésors,

c’est aussi un bar. « Avec une

ambiance lounge, une musique jazzy,

dans lequel on peut discuter et partager

avec les autres ». Sans oublier les

tapas asiatiques, les vins du monde...

Cette « invitation au voyage » que Luigi

revendique. Plus de place pour parler

des animations proposées. Désolé.

Pour mieux connaître, Les 6 Trésors,

nouvelle formule, il va falloir se rendre

sur les Docks.

VINCENT LASTENNET

Ü Les 6 Trésors, quai Tabarly. Plats à

moins de 10 ¤. Tél. 02 98 44 61 74.

9BR410911

DOMINO’S PIZZA

OUVRE À GUIPAVAS

La chaîne de pizzerias, Domino’s,

vient d’ouvrir un troisième magasin

dans la région brestoise. Cette foisci

à Guipavas. La salle peut accueillir

une quarantaine de personnes et

vingt-cinq autres sur la terrasse couverte.

Nouveauté : un drive. Vous

pouvez commander votre pizza ou

les autres plats de la carte à l’avance

(15-20 minutes) et venir les chercher

sans sortir de votre voiture.

Ü Domino’s Pizza, 127 boulevard

de Coataudon, Guipavas. Rens au

02 98 03 99 99 et www.dominos.fr

LE MARCHÉ DE NOËL

DÉMARRE VENDREDI

Comme chaque année, la place de la

Liberté va se transformer en marché

de Noël pendant tout le mois. Début

des festivités ce vendredi. La liste

des commerces et le programme

des animations sur www.brest.fr

Des JEUNES

qui intègrent

les métiers de l’INDUSTRIE

en alternance SALARIÉE

POURQUOI PAS VOUS ?

DU DEFIT

2012/2013

INSCRIPTIONS

ENCORE POSSIBLE !

BAC général ou professionnel

ÉTUDIANTS DÉCROCHEURS

Renseignez-vous : 02 98 01 80 06 / 06 09 99 36 87

Infos : www.iut-brest.fr

BR283200

LM Lingerie

LINGERIE DE JOUR

Aubade - Lise Charmel

Marie-Jo - Huit - Oscalito

Lou - Chantal Thomass

LINGERIE DE NUIT

Régence - Lunadiseta

Canat - Marjolaine

47, rue Louis-Pasteur (face à l’Eglise St-Louis) - BREST


10 MERCREDI

STADE BRESTOIS

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

ABDOU SISSOKO.

LE « FRÈRE DE » SORT DE L’OMBRE

Il a gagné sa place

dans le milieu de

terrain brestois et

monte en régime au fil

des matchs. Mais qui

est donc Abdou

Sissoko ? Oriane

Marrec a partagé un

moment avec la

nouvelle sentinelle du

Stade Brestois. Au coin

du zinc. Quelques

semaines avant la

réception du PSG de

son frère, Momo

Sissoko.

Rencontre avec Abdou Sissoko, à l’Océania.

30 minutes de retard. Il arrive

enfin et se confond en excuses : « Je

peux être tête en l’air parfois… ». Son

grand et large sourire fait oublier instantanément

ces quelques minutes

d’attente. Il a tout juste 22 ans et pourtant

il en paraît bien plus. Derrière ce

bonhomme mystérieux et timide, se

cache une rage de vivre, de réussir.

« Oui, je suis heureux, j’ai la santé, j’ai

une famille, une petite fille de 9 mois,

c’est le principal ».

Né à Troyes, le jeune milieu de terrain

s’est rendu à 13 ans au Mali, son pays.

Il dit que cette expérience lui a permis

de relativiser. « C’est un beau pays,

qui a bien évolué. J’y retourne tous les

ans. J’y vais me ressourcer auprès de

ma famille et de mes amis. C’est très

important pour moi. Pour nous autres

Africains, la solidarité, la famille sont

des valeurs qui nous donnent de la force,

nous aident à avancer. Il faut aller

là-bas pour le ressentir. On sait d’où

l’on vient, il ne faut pas oublier ses racines

».

AU BOUT DE SES RÊVES

Cette rage de réussir, elle vient de

loin. D’une scène de son enfance. « La

clé de la réussite, c’est d’être bosseur.

Je me vois encore regarder par la fenêtre

mon père partir à 6 h du matin à

l’usine. Ça m’a motivé. Nos parents

nous ont offert à mes deux frères et à

mes deux sœurs une enfance heureuse,

ils nous ont mis à l’abri du besoin.

Ils nous ont toujours poussés à aller au

bout de nos rêves ». Abdou, lui, aspire

depuis son plus jeune âge, à évoluer

dans le milieu du foot. Et rien d’autre.

Pas même pompier ou astronaute ?

« Non, rigole-t-il. Je mangeais foot, je

dormais foot, je respirais foot ».

Quand il a commencé, son papa était

méfiant, il avait peur que ses enfants

deviennent « des voyous ». « Quand il

a vu que c’était un métier sérieux,

droit et que l’on travaillait dur, que

l’on donnait tout pour réussir, il a compris.

Alors, quand il retourne au pays

et qu’on le félicite, c’est sa plus grande

fierté ».

PAS DE REGRETS

Ce bonheur est arrivé très vite. « Honnêtement,

je ne pensais pas que ça

viendrait aussi tôt ». À 17 ans et demi,

il arrête l’école et devient pro. Abdou

ne se rend pas totalement compte de

ce qui lui arrive. À 18 ans, on est encore

à un âge où l’on aime faire des bêtises.

« Mais, ça ne m’a pas empêché

d’en faire !, s’exclame-t-il. Pourtant

dans ce milieu-là, il faut être sérieux, il

y a certaines contraintes : il faut se

coucher tôt, ne pas sortir la veille des

matchs, faire attention à ce que l’on

mange… ».

Et l’école ? « J’ai arrêté sans regrets.

J’ai un BEP vente en poche, mais ce

n’était pas mon truc. J’aimais le dessin

et le sport, les profs étaient gentils

avec moi… sauf la prof de musique !

Elle m’a dit des choses méchantes, m’a

promis que je n’allais pas m’en sortir

dans la vie. Je l’ai gardé en tête, même

si ça ne m’a pas déstabilisé. Mais

j’aimerais un jour aller la voir pour lui

dire que j’ai réussi », souffle-t-il avec

un sourire de gagnant.

LA FOI, UNE VALEUR D’ÉQUIPE

Si la famille et le foot occupent une place

très importante dans le cœur d’Abdou,

il existe une autre chose qui est

un véritable moteur pour lui, sa foi.

Abdou est musulman, croyant et pratiquant

depuis tout petit. « Ce qui m’a

le plus touché, lorsque je suis arrivé à

Brest dans l’équipe, c’est de voir les

joueurs prier ensemble, parler de religion

entre eux. Ça m’a beaucoup plu.

Il y a beaucoup de respect. C’est la première

fois dans un club que je vois cet

échange, ce partage et cette solidarité

». N’est-ce pas trop difficile d’être

musulman dans le contexte actuel ?

« On entend des choses et ça peut faire

mal… Il y a des gens qui critiquent,

alors qu’ils n’y connaissent rien ou

alors qu’ils ne l’appliquent pas à euxmêmes…

J’ai été éduqué avec ces

valeurs de foi, de respect d’autrui. Le

reste, ce ne sont que des on-dit ».

MOMO, SON HÉROS

Être le frère d’une star du football,

Momo Sissoko qui joue au PSG, n’estce

pas trop pesant parfois ? « J’avoue

qu’au début, ce n’était pas tous les

jours évident. Ça peut être lourd à porter.

Maintenant, ça va mieux, mais je

tiens à dire que j’ai toujours été très

fier de lui ». Sur le portable d’Abdou,

en fond d’écran, trône son idole,

Momo Sissoko aux couleurs du PSG.

« J’aimerais qu’un jour, on me dise :

Tiens, c’est Abdou Sissoko, et non plus

tiens c’est le petit frère de Momo Sissoko.

J’y travaille très fort. Il me donne

l’envie de progresser encore plus ».

ORIANE MARREC


MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

11

Photo Jean-Michel Louarn

Photo Patrick Tellier

ALEXIS THÉBAUX. LE

POINT FORT BRESTOIS ?

Oubliées les boulettes de début de

saison. Alexis Thébaux s’est depuis

rattrapé dans les cages du Stade

Brestois. Dimanche encore, le portier

a réalisé une partie de grande

classe, évitant à plusieurs reprises à

son équipe de prendre l’eau. Avec

une note moyenne de 5,73 cette

saison, le journal L’Équipe n’est

plus très loin de classer Alexis Thébaux

dans le top 5 des meilleurs gardiens

de L1 et fait de lui le mieux

noté des joueurs brestois.

CARTONS. LES

SUSPENSIONS VONT

FINIR PAR PESER

Dimanche dernier, Landry Chauvin a

dû se passer d’Eden Ben Basat, suspendu

pour avoir pris trois jaunes en

moins de dix matchs. Face à Rennes,

samedi, le coach brestois devra cette

fois-ci faire sans Mario Licka, puni

pour les mêmes raisons. Et trois

jours plus tard, ça sera au tour de

Benoît Lesoimier d’être suspendu.

Trois joueurs en forme du Stade, ça

commence à peser ! Et la série pourrait

se poursuivre avec Kamel

Chafni, déjà à deux cartons jaunes

sur les cinq dernières journées.

2

Le nombre de buts en L1

inscrits par Benschop. En

scorant dimanche,

l’attaquant néerlandais a

marqué des points auprès

de Landry Chauvin.

RENNES-SB29. POUR UN VRAI CADEAU DE NOËL !

« L’objectif, d’ici Noël, est de décrocher un premier point à l’extérieur », déclarait

Landry Chauvin, début novembre. La mission est d’ores et déjà accomplie avec un

match nul sur la pelouse de Reims, il y a quinze jours. Mais ce maigre point a de quoi

laisser le supporter sur sa faim. Non, pas de doute, un vrai cadeau de Noël serait

une première victoire à l’extérieur. Contre le voisin rennais, samedi, ça serait encore

mieux. Le souci n’est pas que Brest encaisse trop de buts à l’extérieur. Quinze depuis

le début de la saison, y a pire ! Non le vrai problème est que les Ti Zefs marquent

trop peu. Seulement trois buts, contre Nice (2) et Toulouse (1). Seul Reims fait pire !

DOMICILE. LE STADE BRESTOIS TOMBE À LE BLÉ

Dure cette défaite face à l’OM ! Comme en février dernier, le Stade Brestois s’est

battu comme un beau diable face aux Marseillais, dimanche. Mais pas de victoire

au bout, cette fois-ci. Le Stade Brestois s’incline 2-1 dans un match où un score

nul aurait été largement mérité. Notamment après cette frappe de Dernis, dans

les arrêts de jeu, repoussée in extremis par Jérémy Morel. « Je suis déçu pour les

joueurs qui n’ont rien lâché », commentait après coup Landry Chauvin. Surtout, le

Stade Brestois arrête là sa série d’invincibilité à domicile en championnat. La

dernière défaite remontait tout de même au 21 avril dernier, face à Rennes.

Photo Jean-Michel Louarn Photo Jean-Michel Louarn

L’ADVERSAIRE.

LE PHÉNOMÈNE ROMAIN

ALESSANDRINI

Romain Alessandrini est la bonne

pioche de l’été pour le Stade Rennais.

Recruté à Clermont, club de

Ligue 2, le milieu de terrain offensif

n’a pas mis longtemps à s’adapter

à la division supérieure. Romain

Alessandrini en est à trois passes

décisives et cinq buts en douze

matchs. Et dans ses réalisations, il y

a quelques bijoux. Il sera d’autant

plus à surveiller samedi que le

joueur est en pleine forme ces derniers

temps. En un mois, il a planté

quatre buts en cinq rencontres.

BREST-MONTPELLIER.

ÇA JOUE MERCREDI !

Coincée entre l’OM et le PSG, on

aurait presque tendance à oublier

cette rencontre. Mais mercredi 12

décembre, il y a bien match à Francis-Le

Blé. Le Stade Brestois reçoit

Montpellier, à 19 h. Si le champion

de France en titre peine pour l’instant,

l’affiche reste belle. La billetterie

est ouverte depuis lundi.

C’EST NOËL À LA

BOUTIQUE DU STADE

La boutique officielle du Stade

Brestois, au 102 rue Jean-Jaurès, a

mis en place depuis la semaine dernière

ses coffrets Noël. Il y en a

cinq, du spécial bébé (avec bavoir

estampillé Stade Brestois quand

même) au coffret maillot adulte,

en passant par le coffret supporter

zef. Côté maillot, Eden Ben Basat,

Larsen Touré et Paul Baysse se classent

dans le top des ventes. Mais

Benschop, depuis son premier but

face à Bastia, rattrape son retard.

Un témoignage, une info,

une photo, une vidéo ?

BR011188

Partagez-les sur notre page Facebook

Sept jours à Brest

www. .fr


12 MERCREDI

PORTRAIT

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

COUPE DE FRANCE.

SAINT-RENAN RÊVE ENCORE

Chaque année, la coupe

de France de foot fait

crever l’écran à un club

amateur. Toujours le

même scénar’ : le petit

poucet s’en va défier les

pros. Cette fois-ci, la

magie a choisi Mathieu

Menguy et l’En Avant

Saint-Renan. Vendredi

soir, le club joue le FC

Nantes à Francis-Le Blé.

Le milieu de terrain

entend savourer.

Saint-Renan - FC Nantes

Vendredi 7 décembre,

à 20 h 30, à Francis-Le Blé.

Tarifs pleins : 13 ¤ en

Foucauld, 10 ¤ en Arkéa. À

voir aussi sur Eurosport

« Ça serait quand même sympa, un

jour, de jouer à Francis-Le Blé ! »

Gamin, c’était le genre de petite phrase

que Mathieu Menguy sortait à ses

potes, sur le ton de la plaisanterie. Sans

vraiment trop y croire. Le milieu défensif

de l’En Avant de Saint-Renan n’a

jamais cherché plus loin que le foot loisirs.

« Celui qui permet de se vider la

tête le soir après le boulot ou, petit, de

retrouver les copains de l’école »,

raconte-t-il.

21 ANS AU CLUB

Les amis d’enfance ont aujourd’hui raccroché

les crampons ou jouent dans

des petits clubs alentour. Mathieu Menguy,

lui, n’a pas bougé et entame sa 21 e

saison à Saint-Renan. « Ça commence à

faire beaucoup, lâche-t-il dans un sourire.

Mais c’est un peu une histoire de

famille. Mon grand-père, mon père et

mon frère ont joué avant moi au club ».

Une fidélité qu’on ne trouve plus,

aujourd’hui, dans le foot pro. Pourtant,

ça peut payer.

Depuis quatre saisons, Mathieu Menguy

a sa place dans l’équipe première

et enchaîne les matchs de Division supérieure

élite, l’équivalent de la sixième

division française. On reste dans l’amateurisme

pur, d’accord, mais à ce

niveau, ça commence à régaler la

chique et les rêves deviennent plus facilement

réalité.

Car, oui, Mathieu Menguy va bel et

bien jouer au stade Francis-Le Blé. Ce

vendredi, contre le FC Nantes Atlantique,

pour le 8 e tour de la coupe de France.

TIRAGE PARFAIT

« Le tirage parfait, raconte le Renanais.

Sur les quatre dernières saisons, on a

atteint trois fois le huitième tour. Là, on

passe une étape de plus. C’est historique.

On voulait une grosse équipe pour

marquer le coup. À ce stade de la compétition,

il n’y a pas mieux qu’une

Ligue 2, alors en plus le FC Nantes… ».

Forcément, Mathieu Menguy a en tête,

le Nantes des années 1995, avec Loko,

Pedros et Ouedec qui se trouvent en

une touche de balle sur le terrain. « Le

jeu à la Nantaise quoi, celui qui nous faisait

un peu tous rêver ».

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts

et, s’il continue à suivre de loin les Canaris,

Mathieu Menguy doit bien reconnaître

qu’il ne sait pas trop qui il aura sur

le dos vendredi.

Pas trop stressé le garçon. « Ça serait la

pire des erreurs, poursuit-il. Il faut

qu’on joue libéré, qu’on profite pleinement

de notre soirée ». C’est presque

l’entourage qui cause le plus du match

pour l’instant : « la famille, les collègues

de travail, les gens qu’on croise à

Saint-Renan… Dans les jours qui ont suivi

le tirage, on ne parlait que de ça,

c’était de la folie ». De quoi rendre fière

l’équipe, bien sûr. « Mais nous avions

la tête au championnat, reprend

Mathieu Menguy. Nous avons attendu

lundi, d’ailleurs, pour préparer la rencontre

».

LE GROS ET LE PETIT POUCET

Pourquoi faire plus de toute façon ?

Face à Nantes, il n’y a pas 36 solutions.

C’est le gros contre le petit poucet. Aux

Nantais, les qualités physiques et techniques

qu’on attend d’une équipe pro.

À Saint-Renan, la combativité, l’élan

d’un stade acquis à sa cause et la certitude

de vivre un match historique. Les

bookmakers vous diront que Nantes reste

favori. Pourtant, la coupe de France

a déjà vu une Ligue 2 se faire botter les

fesses par une équipe qui évolue cinq

divisions en dessous. Dernier exemple

en date ? Clermont sorti par les Alsaciens

de Schirrhein, en 2009.

Alors pourquoi pas Saint-Renan ! « On

ne partira pas vaincu d’avance », assure

en tout cas Mathieu Mainguy. Le milieu

de terrain commence à connaître la

magie de la coupe. « Des matchs jamais

fermés où il faut savoir se surpasser. Au

6 e tour, contre le TA Rennes (qui joue

une division au-dessus, NDLR), on ne

partait pas non plus favori. Pourtant,

on menait 2-0 au bout d’une demi-heure.

On a couru derrière le ballon le reste

du match, mais on a tenu ! »

Saint-Renan est prêt pour un nouveau

combat, les Nantais sont prévenus !

FABRICE POULIQUEN


MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

BREST SPORTS

13

HOCKEY. BREST

ENCHAÎNE À ANGLET

Les Albatros ont repris leur marche

en avant en décrochant cette victoire

à l’extérieur qui leur faisait défaut

depuis le 20 octobre. C’est Anglet

qui en fait les frais. Pourtant dominés,

les hommes de Sébastien

Oprandi finissent la rencontre sur un

score de 3-2 en leur faveur. Les Brestois

restent sur deux victoires de suite

avant d’affronter Lyon, le leader,

samedi (18 h 40) au Rïnkla Stadium.

FOOT US. DIMANCHE,

LE TONNERRE DÉFIE NANTES

HAND. NOUVEAU

REVERS DU BREST PAB

Contraintes par le calendrier à ne

rencontrer que des équipes de

haut de classement jusqu’à Noël,

les handballeuses du Brest PAB

avaient tout de même l’occasion

de souffler, samedi, face à Val-de-

Boutonne. Grosse désillusion pour

les Brestoises qui s’inclinent 32-29.

Brest reste deuxième avant de

recevoir Aulnay, le 15 décembre.

BASKET. L’ETENDARD

EST DEUXIÈME !

Ils n’ont plus perdu depuis le 20

octobre. Alors, forcément, les basketteurs

de l’Etendard commencent

à en récolter les fruits. Victorieux de

la Similienne Nantes, ce week-end,

les Brestois ont repris la deuxième

place de la N3. Samedi, ils jouent

Equeurdreville à Cerdran (20 h).

Tout baigne au Tonnerre de Brest. Le

club de football américain fête ses dix

ans en 2013, vient de se voir consacrer

une exposition photo et puis, surtout,

cartonne sur les terrains depuis le

début de la saison.

Trois matchs, deux victoires, un nul.

« C’est notre meilleur démarrage en

D3 (3 e niveau français) », affirme Christophe

Deudon, le président et entraîneur

du club. Et même lorsque des

joueurs cadres sont absents, on arrive

à obtenir de bons scores, comme ce

match nul à Angers (22-22) le weekend

dernier ».

« VISER LES PLAY-OFFS »

Pas étonnant. Le club a effectué une

grosse préparation physique cet été et

a changé sa façon de jouer. Résultat ?

Les Brestois en sont déjà à 9 touchdowns

en trois rencontres et ont

marqué autant de points lors du

match d’ouverture face à Saint-Brieuc

(41-6) que sur toute la saison dernière.

Brest est surtout invaincu avant de

recevoir les Dockers de Nantes, dimanche,

à 14 h, au Petit Kerzu. « C’est

incontestablement le poids lourd de la

poule, reprend Christophe Deudon. On

a toujours encaissé de sévères défaites

face à eux ». Mais cette fois pas si sûr.

Le Tonnerre de Brest, qui vise une place

en play-offs à la fin de saison, est

en pleine confiance.

FABRICE POULIQUEN

Ü Brest-Nantes, à 14 h, dimanche,

au Petit Kerzu.

BR414869


14 MERCREDI

AGENDA CONCERTS

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

LIIKOFA. UNE HISTOIRE

« D’AMITIÉ MUSICALE »

Les trois musiciens de Liikofa, anciennement Pamela’s Boobs tournent (un peu) la page

de la reprise pour se consacrer à la compo. Ils sortent un EP et donnent un concert jeudi.

Photo DR

JAZZ EN SCÈNE

AU VAUBAN

Dans le cadre du festival Jazz en scène,

Penn ar Jazz propose une soirée

avec deux concerts. Jukebox (photo),

en première partie de soirée,

jeune formation originaire de l’Ile

de France où cinq improvisateurs

proposent une réinterprétation

malicieuse et parfois déconcertante

des tubes des années 60. Ensuite,

place au quartet Edelin / Di Donato

/ Kerecki / Goubert, quatre improvisateurs

pour une occasion unique

d’assister à ce que la scène européenne

porte de plus remarquable.

Le quartet présente « Résurgence

», son album à paraître en 2013.

Photo Keltiek

Ü Jeudi, à 20 h 30, au Vauban.

14 ¤, 11 ¤ réduit, 8 ¤ adhérents.

Avant, ils s’appelaient Pamela’s

Boobs. Mais ça, c’était avant, du

temps où ils se consacraient à 100 %

à l’art de la reprise musicale. Désormais,

le guitariste Gwen Breton, le

bassiste Maurice Palusci et le batteur

Jeannick Kachroun forment

Liikofa. « Ça ne veut rien dire mais

on trouvait que ça symbolisait notre

amitié musicale », confie Gwen. Et

bien s’entendre, c’est important,

dans un groupe. Chez Liikofa, pas de

soucis, les trois compères se connaissent

depuis presque quatre ans.

DE LA REPRISE À LA COMPO

Petit retour en arrière. Gwen, Maurice

et Jeannick se sont retrouvés un

peu par hasard sur des scènes locales.

Pour des concerts de reprises.

« On sait jouer un répertoire d’environ

200 titres, de la pop au rock en

passant par le reggae et la variété.

Quand on donnait un concert, on

arrivait sans set list et on adaptait ce

qu’on jouait à l’ambiance, au public,

au lieu », raconte Gwen.

Mais depuis un an, Liikofa s’est collé

à la compo maison. « On commence

par imaginer une mélodie et on cherche

une bonne suite d’accords. La

question qu’on se pose après c’est,

qu’est ce qu’on va raconter là-dessus

? », résume le guitariste qui est

aussi chanteur, comme les deux

autres musiciens du groupe. Alors,

qu’est ce qu’ils racontent ? Il y a de

tout. L’un de leurs morceaux s’appelle

« La beauté d’Amsterdam » et évoque

l’enfermement d’Anne Franck

dans son appartement. « Révolution

», quant à lui, qu’on connaît

pour être le morceau du fameux clip

tourné cet été au port de Maison-

Blanche est plus… révolutionnaire :

« Il y a deux voix dans cette chanson.

Le chant en français, qui est blasé,

qui constate l’état du monde et

le chant en anglais plus engagé, plus

dans le côté qu’est ce qu’on attend

pour bouger ! », explique Gwen.

PREMIER EP !

Le 6 décembre, Liikofa jouera pour

la première fois sur scène sous ce

nom. Pas pour n’importe quelle raison

: la date coïncide avec la sortie

de leur EP de six titres. « On était

quasiment prêt pour un album mais

il attendra un peu, on veut vraiment

sortir un truc satisfaisant », précise

Gwen. La soirée sera organisée par

le Collectif de Keredern des Reporters

Solidaires et Actifs (CKRSA). L’occasion

de vendre les premiers exemplaires

de l’EP et de commencer à

« se construire un public pour ce

nouveau projet ».

EMMANUEL SAUSSAYE

Ü Jeudi, à 20 h 30, à l’espace

Léo-Ferré. Prix libre.

INITIATION AU

CHANT À L’ATTRIBUT

Pour les plus jeunes (de 3 à 5 ans),

Ludmila propose une initiation au

chant. L’idée ? À travers de petits

exercices, elle tâchera de mettre en

confiance l’enfant pour lui faire prendre

conscience de manière ludique

de cet outil précieux qu’est la voix.

Ü Samedi, à 10 h, à l’Attribut.

Prix libre.

LA MUSIQUE À L’HEURE

DU NUMÉRIQUE

Nombre de groupes se perdent

un peu dans la jungle d'information

du Web sur la production et

la diffusion musicale à l’heure du

numérique. Une conférenceéchanges

autour du sujet.

Ü Vendredi, à 18 h, à La

Carène. Sur inscription

uniquement au 02 98 46 66 00.

BR413988

34, quai Cdt-Malbert, Port de commerce

BREST - 02 98 80 25 88

Ouvert 7 jours sur 7

Repas

de fin d’année

Cuisine d’ici et d’ailleurs

Spécialités texanes, mexicaines, pizzas.... z Repas de fin d’année,

repas de groupes

partir de 14,90 €

À

comprenant plat au choix

+ dessert + boisson + café

et des formules jusqu’à 22 €

Renseignements et réservations au 02 98 80 25 88

BR415663

MUSIC STAR

à partir de 490 €

BATTERIEE

GUITARE

9 €


à partir de 69 €

PIANO

NUMÉRIQUE

à partir de

449 €

ARRANGEUR

30 rue Yves Collet - 29200 BREST

Tél. 02

98 44 31 98 - Fax 02 98 44 47 03

www.musicstar-brest.com

à partir de 157 €

AMPLI

à partir de

109 €


MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

15

LES CARÉNEURS. DÉCOUVREZ LA LUCHA

LIBRE, DONKEY SAPLOT ET SKANKAYA !

www. .fr

Les Caréneurs, le fameux rendezvous

des groupes qui répètent à La

Carène, c’est vendredi ! Toujours

une mine d’or pour découvrir des

groupes locaux de tous genres. Cette

édition est particulièrement

variée et éclectique.

La preuve ? Il y aura Donkey Saplot

avec son blues-rock’n’roll complètement

déglingo, mais aussi Skankaya

et son ska-reggae électrique aussi

engagé que festif. Enfin, on pourra

compter sur les trois larrons masqués

de la Lucha Libre, dont on a

déjà parlé dans nos colonnes. Leur

truc ? De l’electro-rock... 8 bit. Dit

comme ça, ça n’a l’air de ressembler

à rien, mais pourtant, leur

musique est diablement efficace et

originale ! Soirée à ne pas rater,

donc.

Ü Vendredi, à 21 h, au Club de

La Carène. 3 ¤.

MERCREDI

CHORALE DU FOYER

DE KERVALLON

CHORALE. Au Musée de la fraise et

du patrimoine (rue Louis-Nicolle), à

15 h, à Plougastel-Daoulas. À l’occasion

de la Journée internationale

des personnes handicapées, le

musée accueille la chorale du

Foyer de Kervallon, composée

d’adultes en situation de handicap.

Gratuit.

Tél. 02 98 40 21 18, ou e-mail,

animation@musee-fraise.net

PETER KERNEL + NO PILOT

ROCK INDÉ. Au cabaret Vauban

(17, avenue Clemenceau), à 21 h, à

Brest. Peter Kernel est un combo

helvético-canadien composé de

Aris Basseti et de Barbara Lenhoff

au sens mélodique inné et à la fougue

communicative. Au menu également,

les Brestois de No Pilot et

leur electro indéfinissable. Organisé

par CoNNe ActioN. 10 € en location,

15 € sur place.

Tél. 02 98 46 06 88, ou e-mail,

resa@hotelvauban.fr

JEUDI

PRINCE RINGARD

ROCK CONTESTATAIRE. Au Café de

la plage (place Guérin), à 21 h, à

Brest. Jean-Claude Lalanne, alias

Prince Ringard, est un chantre du

rock contestataire. Gratuit.

SCHRUBICUBE

MIX ROCK INDÉ. Au Cube à Ressort

(7, rue de l’Harteloire), à partir de

minuit, à Brest. Gratuit.

Tél. 02 98 43 97 70.

LA DIVINE

CINÉ-CONCERT. Au Mac Orlan (65,

rue de la Porte), à 20 h 30, à Brest.

Projection de La Divine, premier

film de Wu Yonggang (1934). Elle

est accompagnée par le Quatuor

Prima Vista, seul quatuor à cordes

à avoir inscrit les ciné-concerts à

son répertoire. 5 €, 3 € réduit.

Tél. 02 98 33 55 90, ou e-mail,

macorlan@mairie-brest.fr

VENDREDI

PVC SOUNDSYSTEM

MIX SOUL ROCK. Au Cube à Ressort

(7, rue de l’Harteloire), à partir

de minuit, à Brest. Gratuit.

Tél. 02 98 43 97 70.

LE TIGRE DES PLATANES +

CFA BLUES BAND

BLUES. A la Bodega Amaya (39, rue

Kérivin), à 21 h, à Brest. Gratuit.

SAMEDI

ITT + JOSÉ TAMARIN +

LES TRAFIQUANTS D’ÂMES +

THE BLACKSTARLINERS

REGGAE DUB. A l’espace Léo-Ferré

(1, rue du Quercy), à 21 h, à Brest.

Une soirée autour du reggae avec

ITT, José Tamarin (ex membre du

groupe Niagara), de la chanson

(reggae elle aussi) avec Les trafiquants

d’âmes et du dub pêchu

avec The Blackstarliners. Entrée à

prix libre.

CLOUD & SUN 2.0

POP-ROCK. A l’AtHome Café (8,

rue Hegel), à 21 h, à Brest. Gratuit.

Tél. 02 22 08 11 71, ou e-mail,

athomecafebrest@hotmail.fr

FADER FRAKER

TRIP-HOP. Au Cube à Ressort (7,

rue de l’Harteloire), à partir de

minuit, à Brest. Gratuit.

Tél. 02 98 43 97 70.

ET AUSSI…

LES CHŒURS DE NOËL

CHORALE. À l’hôtel de ville (rue Frézier).

Tout au long du mois de

décembre, à Brest, se succéderont

des chorales des quartiers de Brest

et des communes de BMO. Gratuit.

Vous souhaitez annoncer

dans nos colonnes un concert

dans un bar, une salle, ou

même dehors, à Brest ou

à proximité ? Rien de plus

simple : il suffit de se rendre

sur notre site Internet

www.septjoursabrest.fr.


16 MERCREDI

AGENDA LOISIRS

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

L’ENTONNOIR THÉÂTRE.

AMATEURS LIBÉRÉS

L’Entonnoir théâtre présente ce dimanche à la Maison du Théâtre sa dernière

pièce, Blituri. Rencontre avec Patrick Le Guillou, un artiste pas si amateur que ça.

Photo Alain Monot

NIQUE LA MISÈRE, DE

NOUARA NAGHOUCHE,

AU QUARTZ

Avec son précédent solo, Nouara

Naghouche a fait une tournée de

plus de 200 dates lors de laquelle

elle a été quasi unanimement

saluée. Sa sincérité, son talent

inné et sa forte personnalité ont

croisé l’acuité créatrice de Pierre

Guillois, le metteur en scène de

« Nique la misère », son nouveau

one-woman-show. Cette semaine,

c’est la dernière occasion de la

voir au Quartz.

Ü Mercredi, jeudi, vendredi à

19 h 30 et samedi à 18 h 30, au

Quartz. 23,50 ¤ ; 17,50 carte

Quartz.

Qu’est-ce qui différencie un artiste

amateur d’un professionnel dans le

monde du théâtre ? On aura tendance

à dire le niveau… Karine, de la Maison

du théâtre, a une autre définition.

« Aujourd’hui, ce qui fait le statut d’artiste

professionnel, c’est qu’il est au

chômage. Donc il choisit l’intermittence.

Alors que l’amateur a un travail ».

Pas faux. Et Patrick Le Guillou en est la

preuve. Il a un travail, donc il est amateur,

mais l’acteur-metteur en scène

place son niveau d’exigence « assez

haut ».

TROIS ANS DE PRÉPARATION

Du théâtre, il en fait depuis 23 ans

avec son compère Olivier Cariou. Les

deux hommes ont débuté à Saint-

Marc, avant de fonder la compagnie

Libido dans les années 90 avec ceux

qui par la suite créeront Impro Infini,

la troupe professionnelle brestoise.

Pourquoi ne pas avoir choisi également

d’en faire son métier principal ?

« Plusieurs personnes nous en parlent.

Être professionnel, c’est de la précarité.

J’en connais… J’ai l’impression

qu’ils passent plus de temps la tête

dans la paperasse que sur un plateau.

Mais je peux me tromper ». Toujours

est-il que Patrick Le Guillou n’est pas

amateur par défaut. Et qu’il voue énormément

de temps à sa dévorante passion.

Avec son compère Olivier Cariou, ils

forment L’Entonnoir Théâtre. À la différence

d’autres troupes, ils ne fournissent

pas un spectacle par an. Leur

précédente pièce, Cahin Caha, a été

façonnée pendant trois longues

années avant d’être jouée sur scène.

« Nous avons fait à peu près 80 dates

dans toute la France pendant les deux

années suivantes ». Et le spectacle a

remporté moult prix. On voit bien que

l’amateurisme prend ici une autre définition.

Même chose avec Blituri, leur nouvelle

production « 100 % brestoise ». Le

texte a été commandé à Yan Marchand,

philosophe du coin. « Les costumes

ont été faits à Brest, les sons captés

dans la foule lors d’une soirée au

Vauban… », raconte Patrick.

FABLE POLITIQUE

Et l’histoire ? Il s’agit d’une fable politique

mettant en scène Blituri, un dictateur

déboussolé le jour où son peuple

décide de se soumettre sans résistance

à son pouvoir. Patrick Le Guillou

joue ce tyran. Olivier Cariou interprète

Damassen, son éminence grise.

Karine a déjà vu la pièce en début

d’année. « J’ai hâte de la revoir. Il est

rarissime d’observer des hommes

matures aller dans des chorégraphies

aussi poussées. Avec toute la fragilité

que ça peut induire. Ils offrent un univers

singulier ». À découvrir dimanche,

à la Maison du Théâtre

VINCENT LASTENNET

Ü Blituri, dimanche à 16 h dans le

cadre de la session « Servis sur un

plateau » organisée par la Maison

du Théâtre. Suivi d’une rencontre

jouée avec les acteurs du théâtre de

L’emporte-Pièce. 6 ¤. Renseignement

au 02 98 47 99 13.

LES STUDIOS. KHAOS,

LES VISAGES HUMAINS

DE LA CRISE GRECQUE

ATTAC et le CAC (collectif pour un

audit citoyen de la dette publique)

organisent une diffusion du

film « Khaos, les visages humains

de la crise grecque », road-movie

documentaire d’Ana Dimitrescu,

suivie d’un débat.

Ü Jeudi, à 20 h, aux Studios.

4 ¤.

« LES CRÉATIVES »

AU MAC ORLAN

L’association Danse à tous les étages

développe à Brest, un projet

original en envisageant la pratique

artistique et notamment

chorégraphique comme levier

pour les femmes en situation d’insertion

socioprofessionnelle.

Ü Mardi, à 20 h 30, au

Mac Orlan. 2 ¤.

BR261260

C’est la f(eau)lie !

028 937

VENDREDI 7 DÉCEMBREDE 20H À 23H

1, boulevard Léopold Maissin • 29480 Le Relecq-Kerhuon • Tél. : 02 98 34 34 34 www.spadium.fr


MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

17

MERCREDI

LE PAPALAGUI

THÉÂTRE. À l’Alizé (rue du Commandant-Challe),

à 15 h, à Guipavas. La

compagnie des Singes Hurleurs raconte

la vision de Touiavii, chef de tribu

des îles Samoa au début du XX e , sur

les hommes blancs, après un voyage

en Europe. 9 € / 5 € / 3 €.

Tél. 02 98 84 87 14, ou e-mail,

accueil.alize@mairie-guipavas.fr

PSS PSS

THÉÂTRE. À la Maison du théâtre (12,

rue Claude-Goasdoue), à 15 h, à

Brest. « Pss Pss » est un spectacle

pour les rêveurs, petits et grands. Les

Baccalà clown ont parcouru le monde

avec cette histoire tendre et fascinante,

où tout leur est permis : les cascades

les plus époustouflantes, comme

de vous regarder, sans un mot, sans

un geste. Dès 7 ans. 8 ¤.

Tél. 02 98 47 33 42, ou e-mail,

accueil@lamaisondutheatre.com

JEUDI

CAFÉ INTERNATIONAL

SPÉCIAL INDE

ÉCHANGE D’EXPÉRIENCES. Au

Bureau information jeunesse (4, rue

Augustin-Morvan), à 18 h, à Brest.

Découvrez le voyage initiatique de

Marie qui a passé deux mois en Inde.

Elle partagera ses péripéties, coups

de cœur et son analyse des différences

culturelles. Gratuit.

Tél. 02 98 43 01 08, ou e-mail,

accueil@bij-brest.org

VENDREDI

LA TERRE POUR QUI ?

EXEMPLE DE L'INDONÉSIE

DÉBAT. À l’Attribut (rue Latouche-

Tréville), à 18 h 30, à Brest. Soirée en

partenariat avec CCFD Terre solidaire

pour discuter des paysans en lutte

contre l'accaparement des terres en

Indonésie, pourquoi pas autour d’une

soupe-fromage-gâteaux. 10 ¤ ou 9

héol, boisson non comprise.

Tél. 09 51 59 44 09, ou e-mail,

lattributbrest@gmail.com

SAMEDI

SOIRÉE ANNÉES 80

SOIRÉE DANSANTE. À l’Amicale laïque

(place Jules-Ferry), à partir de

20 h 30, à Plouzané. Soirée en faveur

du Téléthon animée par J*Rony Back

et à laquelle vous pouvez venir déguisé

! 5 ¤ avec une conso sans alcool.

PICCOLI SENTIMENTI

THÉÂTRE DE MARIONNETTES. À la

Maison du théâtre (12, rue Claude-

Goasdoue), à 11 h et à 17 h, à Brest.

L’unique personnage de ce spectacle

est une marionnette grande comme

une main. Elle éprouve toute la gamme

des « petits sentiments », sans un

mot. Dès 3 ans. 8 ¤.

Tél. 02 98 47 33 42, ou e-mail,

accueil@lamaisondutheatre.com

KNOCK

THÉÂTRE. À l’espace Avel-Vor (rue

Fontaine Blanche), à 16 h 30, à Plougastel-Daoulas.

La comédie théâtrale

« Knock » proposée par la compagnie

« Le rat qui rit », au profit du Télthon.

5 ¤.

SPEED BOOKING

LECTURE. À la médiathèque Anjela-

Duval (rue Louis-Nicolle), à 17 h, à

Plougastel-Daoulas. Le principe ? Présentez

un livre de votre choix à la personne

en face de vous pour lui donner

envie de le lire ! Gratuit.

Tél. 02 98 37 57 51, ou e-mail,

mediatheque@mairie-plougastel.fr

BRADERIE DE NOËL DU BOULON

BRADERIE. Au Boulon (61, rue Masssillon),

de 10 h à 18 h, à Brest.

Bric-à-brac avec des objets très

divers sur le thème de Noël. Gratuit.

Tél. 02 98 05 34 45.

DIMANCHE

ET PLOUFFF !

DANSE. Au Mac Orlan (65, rue de la

Porte), à 16 h, à Brest. Un passeur

doit emmener dans sa barque un

loup, une chèvre et un chou d’un

côté à l’autre du fleuve... 5 ¤, 3 ¤

réduit.

Tél. 02 98 33 55 90, ou e-mail,

macorlan@mairie-brest.fr

MARDI

CATH IMPRO DE NOËL

THÉÂTRE D’IMPRO. Au cabaret Vauban

(17, avenue Clemenceau), à

20 h 45, à Brest. Dans le cabaret

transformé en arène de catch, le

public qui propose les sujets sera seul

juge à la fin des joutes verbales pour

élire le duo des vainqueurs. 10 ¤ en

prévente, 12 ¤ sur place.

Tél. 02 98 46 06 88, ou e-mail,

resa@hotelvauban.fr

ET AUSSI…

UPRISING + THE ART OF NOT

LOOKING BACK

DANSE. Au Quartz (rue du Château),

vendredi à 20 h 30 et samedi à

19 h 30, à Brest. Deux spectacles à

découvrir. 27 ¤ ; carte Quartz :

19,50 ¤ ; carte Quartz + : 13,50 ¤.

Tél. 02 98 33 70 70, ou e-mail,

lequartz@lequartz.com

Vous souhaitez annoncer dans

nos colonnes un événement,

une animation, à Brest ou

à proximité ? Rien de plus

simple : il suffit de se rendre

sur notre site internet

www.septjoursabrest.fr.

BR421421


( ILLUSTRATIONS PHILIPPE BIARD )

( ILLUSTRATIONS PHILIPPE BIARD )

PHOTOS SIMON COHEN

PHOTOS SIMON COHEN

CORENTINE LE TALLEC

AU SERVICE DE L’HISTOIRE

Née voici trois ans de l’imagination

de l’historien Alain

Croix, Corentine Le Tallec

est un personnage fictif.

Le plus souvent journaliste,

Corentine est l’occasion

pour la rédaction de

Bretagne Magazine de

parler différemment de

l’histoire, d’une manière

ludique qui ne renie pas

CORENTINE LE TALLEC

la rigueur scientifique. Pour

AU SERVICE DE L’HISTOIRE

la troisième

Née voici

fois

trois

de

ans

son

de l’imagination

histoire, c’est

de

l’ethnologue

l’historien Alain

Fanch

Croix,

Postic,

Corentine

ingénieur

Le Tallec

d’études

est un

au

personnage

CNRS (CRBC)

fictif.

qui

Le

tient

plus

la plume

souvent

de

journaliste,

notre

reporter.

Corentine

Grand

est

connaisseur

l’occasion

de la

pour

littérature

la rédaction

orale

de

bretonne,

Bretagne

mais aussi

Magazine

des traditions

de

parler

populaires

différemment

de cette

de

région,

l’histoire,

il nous

d’une

avait

manière

déjà

permis,

ludique

via Corentine,

qui ne renie pas

de revivre

la rigueur

le pardon

scientifique.

aux

Pour

oiseaux

la troisième

du pays

fois

de Quimperlé

de son

histoire,

(Bretagne

c’est

Magazine

l’ethnologue

n°59)

Fanch

ainsi

Postic,

qu’une

ingénieur

journée

de noces

d’études

en presqu’île

au CNRS (CRBC)

de

Plougastel

qui tient

en

la

janvier

plume

1910

de notre

(Bretagne

reporter.

Magazine

Grand connaisseur

n°57).

de la littérature orale bretonne,

mais aussi des traditions

29populaires de cette

22

région, il nous avait 35déjà

56

permis, via Corentine,

de revivre le pardon 44aux

oiseaux du pays de Quimperlé

(Bretagne Magazine

n°59) ainsi qu’une journée

de noces en presqu’île de

Plougastel en janvier 1910

(Bretagne Magazine n°57).

29

22

56

35

44

DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE, CORENTINE LE TALLEC

DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE, CORENTINE LE TALLEC

0

0

Actuellement en kiosque

Actuellement en kiosque

Les Les manoirs manoirs à la la une une

de de Bretagne Bretagne Magazine Magazine

CE NUMÉRO DISPOSE DE

DEUX COUVERTURES MAIS

CE NUMÉRO DISPOSE DE

D'UN CONTENU IDENTIQUE

DEUX COUVERTURES MAIS

D'UN CONTENU IDENTIQUE

DOSSIER | MANOIRS

Le manoir du

Plessis-Josso

logis, pièce ouest, cuisine

tourelle à escalier (1)*

grande salle du

premier étage (2)*

salles d’apparat (3)* lucarne (4)*

HISTOIRE

Bâti sur la commune de Theix

| ANATOLE LE BRAZ

DOSSIER | MANOIRS

grande salle du

tourelle à escalier (1)*

premier étage (2)* salles d’apparat (3)* lucarne (4)*

dans le Morbihan, le logis

seigneurial du Plessis-Josso

Été 1892, Anatole Le Braz

logis, pièce ouest, cuisine

peine pour justifier la confiance dont

présente Le manoir la particularité du d’avoir

traverse le Finistère en quête

monsieur Ministre a bien voulu m’honorer

; mais si pourtant champ où j’ai

pavillon est, cuisine (7)*

conservé son enceinte. Visite

de récits et de légendes sur

mission de glaner était vide ! Si pourtant

guidée Plessis-Josso

d’une demeure typique

les saints bretons. Tout ouïe,

les derniers épis en avaient été dispersés

au vent de l’oubli ! »

GROIX

Le voyage d ’Anatole Le Braz

des Bâti manoirs sur la des commune XV e -XVI e de siècles. Theix

Corentine Le Tallec accompagne

le cueilleur d’histoires.

ran, l’instituteur de Brasparts, est là qui,

Dès le lendemain, au petit matin, M. Clé-

lucarne (5)*

dans le Morbihan, le logis

un

dans la voiture de Michel Le Goff, nous

communs est,

conduit à Saint-Rivoal. Au sortir du bourg,

seigneurial du Plessis-Josso

MONDE

Été 1892, Anatole Le Braz

logis, grande salle avec

four à pain, chauffoir

crédence de justice,

nous peine tournons pour justifier à gauche la et confiance nous voilà dont

présente la particularité d’avoir

traverse le Finistère en quête

cheminée monumentale

uelle expédition pour rejoindre m’intéresse, c’est la mission officielle

dans monsieur la montagne le Ministre - oui, oui, a bien la montagne voulu m’honorer

; mais si pourtant le champ où j’ai

-

et armoire murale

pavillon est, cuisine (7)*

à

Brasparts, où monsieur Le Braz dont le ministre l’Instruction publique

et la descente est presque vertigineuse

conservé son enceinte. Visite

Q de récits et de légendes sur

m’a donné rendez-vous en ce vient de le charger pour recueillir les traditions

saints orales bretons. liées aux saints Tout bretons. ouïe,

puis les M. derniers le Braz relève épis en les avaient inscriptions été disper-

du

vers Saint-Rivoal : nous visitons l’église,

PART (

mission de glaner était vide ! Si pourtant

TEXTES SANDRINE PIERREFEU

guidée d’une écuries, demeure typique

lundi 1 er août, à l’auberge où il vient d’arriver

de Quimper en compagnie de son « C’est la première fois, me confie-t-il, non

calvaire, sés au avant vent de croquer l’oubli ! sur » son carnet

les

GROIX

communs ouest

des manoirs des XV e -XVI e siècles.

épouse. Je suis frappée par l’élégance et Corentine sans appréhension, Le Tallec qu’une accompagne

ce genre le est cueilleur tentée dans d’histoires.

le domaine de

Sur ran, la place, l’instituteur il engage de Brasparts, la conversation est là qui,

enquête de

une Dès vieille le lendemain, maison à auvent.

petit matin, M. Clé-

lucarne (5)*

la grande simplicité d’un homme qui, à

un

mur d’enceinte crénelé (6)*

33 ans, commence à se faire un nom l’hagiographie populaire bretonne. Je suis

avec dans un vieillard la voiture en costume de Michel de Le la contrée. Goff, nous

communs est,

MONDE

comme poète et écrivain. Mais ce qui résolu à n’épargner ni mon temps, ni ma

M. Cléran conduit a à l’obligeance Saint-Rivoal. de Au me sortir servir du d’interprète

nous quand, tournons dans à gauche l’auberge et nous voisine, voilà

bourg,

logis, grande salle avec

four à pain, chauffoir

crédence de justice,

cheminée monumentale

uelle expédition pour rejoindre m’intéresse, c’est la mission officielle

Yves dans Turnier, la montagne fier de ses - oui, 76 ans, oui, la parle montagne des -

et armoire murale

à

Brasparts, où monsieur Le Braz dont le ministre de l’Instruction publique

légendes et la descente du marais, est ce presque fameux vertigineuse

Yeun Elez

Q

m’a donné rendez-vous en ce vient de le charger pour recueillir les traditions

orales liées aux saints bretons.

midi. puis Intarissable M. Braz relève ce M.Turnier, les inscriptions dont du

qui vers est à Saint-Rivoal notre programme : nous visitons de l’après-

l’église,

PART ( TEXTES SANDRINE PIERREFEU

écuries,

lundi 1 er août, à l’auberge où il vient d’arriver

de Quimper en compagnie de son « C’est la première fois, me confie-t-il, non

M. Le calvaire, Braz note avant chaque de croquer propos. sur son carnet

communs ouest

Huelgoat

épouse. Je suis frappée par l’élégance et sans appréhension, qu’une enquête de

une vieille maison à auvent.

la grande simplicité d’un homme qui, à ce genre est tentée dans le domaine de

[Au Sur cœur la place, du il engage Youdig] la conversation

mur d’enceinte crénelé (6)*

33 ans, commence à se faire un nom l’hagiographie populaire bretonne. Je suis

Au retour, avec un nous vieillard longeons en costume la montagne de la contrée.

comme poète et écrivain. Mais ce qui résolu à n’épargner ni mon temps, ni ma

Saint-Michel, M. Cléran a flamboyante l’obligeance de dans me le servir soleil d’interprète

pour quand, retrouver dans la l’auberge route princi-

voisine,

L’ILLUSTRATEUR

de midi,

Après des études aux Beaux-Arts et

pale Yves à Corn-Cam. Turnier, fier La de ses touffe 76 ans, de gui parle au-dedessus

légendes la porte du marais, annonce fameux une auberge. Yeun Elez

Arts appliqués de Paris, Philippe Biard

BANLIEUE INSULAIRE DE LORIENT,

commence à travailler dans la publicité,

* Les éléments

Nous qui entrons est à notre dans programme la masure aux de murs l’aprèsmidi.

Intarissable Notre arrivée ce ne M.Turnier, perturbe en dont

puis avec des architectes-décorateurs.

architecturaux qui

L’ÎLE DE GROIX EST UN UNIVERS

de schiste.

Depuis 1987, il est illustrateur pour la

portent un numéro,

Le lycée de Quimper où

presse et l’édition jeunesse, documentaire

et fiction, ainsi que pour l’archi-

pages 30 et 31.

occupa Huelgoat le poste de profes-

nous dit M. Cléran devant notre air inter-

sont détaillés en

EN SOI, QUI CONCENTRE TOUTES

rien M. un Le vieillard Braz note assis chaque près de propos. l’âtre : « Ici,

l’érudit Anatole Le Braz

tecture et des guides de voyages. Il

LES BEAUTÉS DU MONDE ET LES

seur de littérature à partir

rogatif, [Au on cœur se sert du soi-même, Youdig] il suffit

enseigne également l’illustration dans

QUESTIONS DE CEUX QUI Y VIVENT.

de la rentrée de 1886.

de Au laisser retour, une nous pièce longeons sur la table. la montagne Il ne Anatole Le Braz et Augustine, son épouse depuis 1890, posant devant leur maison de Quimper.

une école de communication à Paris.

Saint-Michel, flamboyante dans le soleil

L’ILLUSTRATEUR

BRETAGNE MAGAZINE EST ALLÉ À

de midi, pour retrouver la route principale

à Corn-Cam. La touffe de gui au-

28

Après des études aux Beaux-Arts et

29

80

81

Arts appliqués de Paris, Philippe Biard

LA RENCONTRE DE SES HABITANTS.

BANLIEUE INSULAIRE DE LORIENT,

dessus de la porte annonce une auberge.

commence à travailler dans la publicité,

* Les éléments

Nous entrons dans la masure aux murs

puis avec des architectes-décorateurs.

architecturaux qui

L’ÎLE DE GROIX EST UN UNIVERS

de schiste. Notre arrivée ne perturbe en

Depuis 1987, il est illustrateur pour la

portent un numéro,

Le lycée de Quimper où

presse et l’édition jeunesse, documentaire

et fiction, ainsi que pour l’archi-

pages 30 et 31.

occupa le poste de profes-

nous dit M. Cléran devant notre air inter-

sont détaillés en

EN SOI, QUI CONCENTRE TOUTES

rien un vieillard assis près de l’âtre : « Ici,

l’érudit Anatole Le Braz

tecture et des guides de voyages. Il

LES BEAUTÉS DU MONDE ET LES

52 53

seur de littérature à partir

rogatif, on se sert soi-même, il suffit

enseigne également l’illustration dans

QUESTIONS DE CEUX QUI Y VIVENT.

de la rentrée de 1886.

de laisser une pièce sur la table. Il ne Anatole Le Braz et Augustine, son épouse depuis 1890, posant devant leur maison de Quimper.

une école de communication à Paris.

BRETAGNE MAGAZINE EST ALLÉ À

28 29

80

81

LA RENCONTRE DE SES HABITANTS.

LE PAYS DES MANOIRS

De Tronjoly à Mézédern, du

Plessis-Josso LE PAYS DES MANOIRS à Kernault,

Bretagne De Tronjoly Magazine à Mézédern, pousse du

la Plessis-Josso porte des manoirs. à Kernault,

Bretagne Magazine pousse

la porte des manoirs.

VIVRE À GROIX

Pêcheurs, étudiants,

commerçants...

VIVRE À GROIX

Des Pêcheurs, Groisillons étudiants, dressent

le portrait commerçants... de leur île.

Des Groisillons dressent

le portrait de leur île.

52 53

COLLECTION CHRISTIAN LE CORRE

HISTOIRE | ANATOLE LE BRAZ

Le voyage d ’Anatole Le Braz

BR011865

COLLECTION CHRISTIAN LE CORRE

ANATOLE LE BRAZ

Été 1892, Anatole

ANATOLE Le Braz traverse LE BRAZ le

Finistère Été sur 1892, les Anatole traces

des Le Braz saints traverse bretons. le

Finistère sur les traces

des saints bretons.

COLLECTIONS MUSÉE DE BRETAGNE

COLLECTIONS MUSÉE DE BRETAGNE


MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

BREST LA NUIT

19

Photo DR

SOIRÉE MONKEY

PUFF AU 22 BIS

Pour la première fois, l’association

étudiante Opium de l’IUP Génie

Mécanique et Productique de

Brest en collaboration avec Monkey

Puff et Electro News, organise

une toute nouvelle soirée electro

à Brest. C’est vendredi au 22 Bis

que ça se passe, avec QG (photo),

as du remix et du show live, mais

aussi Noay Jabok (résident des soirées

Monkey Puff), Jack Striker

(eletro-trash et dubstep) et le Brestois

Mr Stronger (electro-rock).

Une soirée aussi folle que pointue.

VAUBAN. UN JOUET CONTRE

UN ACCÈS AU DANCEFLOOR !

Les Brestois ont du cœur passent en mode dancefloor vendredi toute la nuit au

Vauban ! L’entrée coûte... un jouet neuf. Solidaire ET fun.

Ü Vendredi, à minuit, au 22 Bis.

13 ¤.

MAËVA CARTER

À LA VILLA

Pour ses trois ans, La Villa fait

fort ! Avant David Vendetta la

semaine prochaine, c’est la Djette

Maëva Carter qui enflammera le

dancefloor samedi ! L’art de

mêler charme et bonne musique.

Ü Samedi, à minuit, à La Villa,

à Guipavas. 10 ¤.

SWIMMING POOL PARTY

AU SPADIUMPARC

Vendredi, la piscine Spadiumparc

passe en mode « dancefloor aquatique

» avec DJ’s, lasers et

ambiance club. Allez, jetez-vous à

l’eau et (essayez de) danser !

Ü Vendredi, dès 20 h, au

Spadiumparc. Tarifs habituels.

Pour la quatrième année, l’Amicale des

fauteurs de trouble cherche à poursuivre

la dynamique solidaire lancée jadis

par « Les rockeurs ont du cœur » avec…

« Les Brestois ont du cœur ». Chaque

année, le concept change un peu. Il y a

eu des concerts, un grand goûter pour

les enfants l’an passé mais cette fois-ci,

l’asso passe en mode « Friday Xmas

Night ». En clair, c’est la grosse teuf au

cabaret Vauban.

UN JOUET = UNE ENTRÉE

Le principe de base reste inchangé : on

ne paye pas l’entrée en euros… mais

avec un jouet neuf d’une valeur de 8 ¤

minimum. Les jouets collectés seront

ramassés au cours de la soirée par le

Secours populaire. « Il y a un vrai

besoin avant Noël. Le Secours pop’ fournit

des jouets à environ 2.500 familles

en situation précaire sur Brest », affirme

Mathilde (au premier plan). Même

si la soirée ne vous intéresse pas, vous

pouvez faire un beau geste et venir, dès

15 h, déposer des jouets au Vauban.

Et sinon, y’aura quoi à cette fameuse

soirée ? Du lourd ! Les bénévoles de

l’asso font venir, entre autres, Max Taylor,

Bob Seclair, les Paft Dunk… Bon, ok,

ça, c’est pour la blague. Si David et

Cathy Ghetto seront bien présents pour

un mix bien dansant, l’animation de la

soirée (voire de la nuit puisque le Vauban

ne fermera ses portes qu’à 4 h)

sera assurée par de talentueux DJ brestois

qui joueront bénévolement.

L’ambianceur DJ Momo ouvrira la soirée

tandis que se succéderont aux Platines

« Le thon, la truite et le goëland »,

les Ghetto et « Champagne et petits

fours ». Au passage, ces derniers sont

de gros collectionneurs de vinyles qui

vont proposer une séquence bien vintage

et rockabilly.

BOUM POUR ADULTES

Cette organisation bon enfant correspond

bien à ce qu’est l’Amicale des fauteurs

de trouble : une asso familiale où

l’on retrouve des bénévoles de tout

âge. « On fonctionne à fond sur la solidarité,

le réseau, confie Cathy Ghetto

(au milieu). On a plein de partenaires

qui nous aident bénévolement ». Bref,

un simple jouet pour accéder à une bonne

grosse « boum pour adultes », c’est

pas cher payé.

EMMANUEL SAUSSAYE

Ü Vendredi, de 21 h à 4 h,

au Vauban. Un jouet

neuf = une entrée.

Achat - vente devises

Disponibilité immédiate

Achetons or, pièces, lingots…

Soumis à une obligation fiscale (reçu, information...). Paiement par virement ou par chèque uniquement. L’activité de rachat d’or est interdite aux mineurs.

7, rue Comtesse de Carbonnières - BREST

02 98 44 17 71

RCS 499 565 257 RENNES

BR260014

BR011523

Tous les concerts

brestois

www. .fr


20 MERCREDI

CINÉMA

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

C oups de Cœur

© gaumont distribution

© the Walt disney Company France

© mars distribution

Mais qui a re-tué

PaMela rose? HHH

Comédie d’Olivier Baroux et Kad Merad.

Avec Kad Merad, Olivier Baroux.

Quand il reçoit un appel du shérif de Bornsville

lui annonçant que le cercueil de Pamela

Rose a été volé, l’agent Douglas Riper voit là

une occasion de renouer avec son ancien

coéquipier Richard Bullit. Un ex-ami avec

lequel il est brouillé, depuis des années, suite

à une histoire de femme et de Fuego.

CeLtiC, 14h, 16h, 18h, 20h, 22h. Liberté,

mer sam 11h, 14h, 16h, 18h, 20h, 22h; jeu ven

lun mar 14h, 16h, 18h, 20h, 22h; dim 11h,

13h45, 16h, 18h, 20h, 22h.

n ouveAuTés

AnnA KArénine

Drame de Joe Wright. Avec Aaron Taylor-

Johnson, Keira Knightley.

Liberté, mer sam dim 10h45, 13h45,

16h25, 19h05, 21h45; jeu ven lun mar

13h45, 16h25, 19h05, 21h45.

CogAn : Killing Them sofTly

Thriller d’Andrew Dominik. Avec Brad Pitt,

Richard Jenkins. Interdit -12 ans.

Liberté, mer sam dim 10h50, 13h50,

15h55, 20h10; jeu ven lun mar 13h50,

15h55, 20h10. (en VOST) 18h05, 22h15.

hors les murs

Drame de David Lambert. Avec Guillaume

Gouix, Matila Malliarakis et David Salles.

StudioS, mer ven sam dim 16h, 20h; jeu

16h15; lun mar 16h15, 20h.

le noir (Te) vous vA si bien

Drame de Jacques Bral. Avec Sofiia Manousha.

StudioS, 16h (sf mer sam dim), 18h, 20h, 22h.

TAbou

Drame de Miguel Gomes. Avec Teresa

Madruga, Laura Soveral et Ana Moreira.

StudioS, (en VOST) 14h, 16h, 20h.

Trois mondes

Drame de Catherine Corsini. Avec Raphaël

Personnaz, Clotilde Hesme et Arta Dobroshi.

Liberté, mer sam dim 10h50, 13h35,

15h45, 17h55, 20h05, 22h15; jeu ven lun

mar 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h15.

A l'AffiChe

le hobbiT : un voyAge inATTendu

Aventure de Peter Jackson.

CeLtiC, (en avant-première, en 3D) mar 0h.

Liberté, (en avant-première, en 3D) dim 11h.

l’odyssée de pi

Aventure d’Ang Lee.

Liberté, (en avant-première, en 3D) dim 11h.

Télé gAuCho

Comédie de Michel Leclerc.

Liberté, (en avant-première) ven 20h.

les Mondes de ralPh HHHH

Film d’animation de Rich Moore.

Dans une salle d’arcade, Ralph la Casse est le héros mal aimé d’un jeu des années

19 1980. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose,

être aimé de tous… Vanellope Van Schweetz quant à elle, évolue dans un jeu de

course , fabriqué uniquement de sucreries. Son gros défaut : être une erreur de

programme, ce qui lui vaut d’être interdite de course et rejetée de tous… Ces deux

personnages n’auraient jamais dû se croiser… et pourtant, Ralph va bousculer les

règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre

son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros… Ensemble, arriveront-ils à

atteindre leurs rêves ?

CeLtiC, mer jeu ven sam lun 14h, 22h; dim 11h, 14h; mar 14h. (en 3D) mer jeu ven sam

lun 16h, 18h, 20h; dim 16h, 18h, 20h30; mar 16h, 18h, 21h. image, mer 14h; sam dim

17h. (en 3D) mer ven 20h45; mar 20h30. Liberté, mer sam dim 13h40, 18h, 22h15;

jeu ven lun mar 13h40, 16h, 20h. (en 3D) mer sam 15h50, 20h; jeu ven lun mar 18h,

22h15; dim 13h45, 15h50, 20h10.

Après mAi

Drame d’Olivier Assayas.

StudioS, 13h45, 17h45.

Argo

Thriller de Ben Affleck.

StudioS, (en VOST) mer sam dim 13h45,

16h, 20h, 22h10; jeu lun mar 16h, 20h,

22h10; ven 16h15, 20h, 22h10. Liberté,

mer sam 10h45, 16h30, 19h15, 21h45; jeu

ven lun mar 14h, 16h30, 19h15, 21h45;

dim 10h45, 14h, 16h30, 19h15, 21h45.

AsTérix eT obélix :

Au serviCe de sA mAjesTé

Comédie de Laurent Tirard.

Liberté, sam dim 14h.

Au-delà des Collines

Drame de Cristian Mungiu.

StudioS, (en VOST) 16h30.

AugusTine

Drame d’Alice Winocour.

StudioS, mer sam dim 14h, 18h; jeu ven

lun mar 18h. image, jeu 14h, 20h45; dim

17h15, 20h45; lun 14h15, 20h45; mar 14h.

ChAsing mAveriCKs

Drame de Michael Apted et Curtis Hanson.

Liberté, 22h15; sup. sam 13h35.

lA ChAsse

Drame de Thomas Vinterberg.

StudioS, (en VOST) 18h, 22h.

les Cinq légendes

Film d’animation de Peter Ramsey.

CeLtiC, mer 14h, 16h, 18h, 20h, 22h; jeu

ven lun mar 14h, 20h, 22h; sam 14h; dim

11h, 14h. (en 3D) 16h, 18h, (sf mer); sup.

dim 20h30. image, jeu 14h15; sam dim

14h. (en 3D) sam mar 20h45. Liberté,

mer sam dim 11h, 14h, 16h, 20h10; jeu ven

lun mar 14h, 18h, 22h15. (en 3D) mer dim

18h, 22h15; jeu ven lun mar 15h50, 20h10;

sam 18h.

Comme des frères

Comédie de Hugo Gélin.

image, jeu ven sam dim 20h30; lun 14h,

20h30. Liberté, mer sam dim 11h15,

13h45, 15h50, 17h55, 20h, 22h05; jeu ven

lun mar 13h45, 15h50, 17h55, 20h, 22h05.

lA dernière odyssée

de lA jeAnne

Documentaire.

CeLtiC, mer 20h.

le gruffAlo

Film d’animation de Jakob Schuh et Max

Lang.

image, sam 17h15.

les invisibles

Documentaire de Sébastien Lifshitz.

StudioS, 16h, 20h.

KhAos - les visAges humAins

de lA Crise greCque

Documentaire d’Ana Dumitrescu.

StudioS, (en VOST) jeu 20h (suivi d’un

débat).

mAuvAise fille

Drame de Patrick Mille.

Liberté, mer sam dim 10h50, 15h45, 20h;

jeu ven lun mar 15h45, 20h.

niKo le peTiT renne 2

Film d’animation de Kari Juusonen.

StudioS, mer sam dim 14h, 16h. image,

mer sam dim 14h15. Liberté, mer sam

dim 11h, 14h, 16h, 18h.

opérA : un bAl mAsqué

Musical de Fabio Luisi.

CeLtiC, (en VOST) sam 18h55. Liberté,

(en VOST) sam 18h55.

operACión e

Drame de Miguel Courtois Paternina.

StudioS, (en VOST) 22h, (sf jeu).

rengAine

Comédie dramatique de Rachid Djaïdani.

StudioS, 18h15.

royAl AffAir

Drame de Nicolaj Arcel.

StudioS, (en VOST) 14h (sf lun), 20h45.

silenT hill: revelATion

épouvante de Michael J. Bassett. Interdit

-12 ans.

CeLtiC, (en 3D) 14h, 16h (sf sam), 20h (sf

dim), 22h (sf dim); sup. dim 20h45. Liberté,

(en 3D) 13h50 (sf dim), 18h, 22h15.

PoPulaire HHHH

Comédie de Régis Roinsard. Avec Romain

Duris, Déborah François, Bérénice Bejo.

Printemps 1958. Rose Pamphyle, 21 ans, vit

avec son père dans un petit village normand.

Sur le point d’épouser le fils du garagiste, elle est

promise au destin d’une femme au foyer. Mais

Rose ne veut pas de cette vie. Elle part pour

Lisieux où Louis Echard, 36 ans, patron d’un

cabinet d’assurance, cherche une secrétaire.

CeLtiC, mer jeu ven lun 14h, 16h30, 17h50, 19h30,

21h45; sam 14h, 16h30, 19h30, 21h45; dim 11h,

14h, 16h30, 17h50, 20h30, 21h45; mar 14h,

16h30, 17h50, 19h30. Liberté, mer sam dim

10h50, 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h15; jeu

ven lun mar 13h35, 15h45, 17h55, 20h05, 22h15.

sKyfAll

Aventure de Sam Mendes.

CeLtiC, mer 14h; jeu ven sam lun mar 14h,

19h30; dim 11h, 14h, 20h30. Liberté, mer

sam dim 10h45, 14h, 17h, 20h30; jeu ven

lun mar 14h, 17h, 20h30. mer sam dim

10h45, 14h, 17h, 20h30; jeu ven lun mar

14h, 17h, 20h30.

sTArs 80

Comédie de Frédéric Forestier.

Liberté, mer 14h, 19h45, 22h05; jeu ven

lun mar 14h, 16h30, 19h45, 22h05; sam 14h,

20h10, 22h10; dim 16h30, 19h45, 22h05.

TAngo libre

Drame de Frédéric Fonteyne.

StudioS, 16h (sf mer sam dim), 19h10, 22h.

TempêTe sous un Crâne

Documentaire de Clara Bouffartigue.

image, mer 20h30 (en présence de la réalisatrice).

The impossible

Drame de Juan Antonio Bayona .

Liberté, mer lun 16h30, 19h45, 22h10;

jeu ven mar 14h, 16h30, 19h45, 22h10;

sam 19h45, 22h10; dim 14h, 19h45, 22h10.

Thérèse desqueyroux

Drame de Claude Miller.

CeLtiC, mer jeu ven sam lun mar 14h,

16h30, 19h30, 22h; dim 11h, 14h, 16h30,

20h30. Liberté, mer dim 10h50, 13h35,

15h45, 17h55, 20h05; jeu lun mar 13h35,

15h45, 17h55, 20h05; ven 13h35, 15h45,

17h55; sam 10h50, 15h45, 17h55.

TwilighT - ChApiTre 5 :

révélATion 2 e pArTie

Fantastique de Bill Condon.

CeLtiC, mer jeu ven sam lun mar 14h,

16h30, 19h45, 22h; dim 11h, 14h, 16h30,

19h45, 20h30, 22h. Liberté, mer sam dim

10h55, 14h, 16h40, 19h30, 22h; jeu ven lun

mar 14h, 16h40, 19h30, 22h.

une nouvelle ChAnCe

Drame de Robert Lorenz.

CeLtiC, jeu ven sam lun mar 16h45, 22h10;

dim 16h45.


MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

SÉLECTION TÉBÉO

21

TÉBÉO. OFFREZ UN

STEVEN LE ROY POUR NOËL

C’est le cadeau 100 % brestois de cette fin d’année. Steven Le Roy sort son DVD.

Une compil’ de ses meilleures « Brèves de trottoirs » qui cartonnent depuis trois

ans sur Tébéo. T’as qu’à met’ sous le sapin !

HOCKEY. LES

ALBATROS EN LIVE !

Bonne nouvelle pour les fans de

hockey ! Tébéo vient de s'associer

au club des Albatros de Brest pour

vous proposer de voir ou revoir certains

matches de la saison. Ça commence

dès dimanche à 20 h 45

avec la diffusion en différé de la

rencontre Brest-Lyon de samedi,

en attendant l’arrivée prochaine de

la fibre optique qui permettra la diffusion

de ces matchs en direct.

Il a commencé comme ça, pour voir,

« une semaine après la naissance de

Tébéo ». Trois ans plus tard, Steven Le

Roy et ses "Brèves de trottoirs" cartonnent

sur la télé locale et sur le net. Plus

de 35.000 vues YouTube pour les

« Vacances à Plouguerneau », la chronique

qui lui a valu une certaine célébrité

dans le coin. On exagère ? T’as qu’à croire.

« PAS BESOIN

DE ME FORCER »

On l’a vu de nos propres yeux cet été

sur les quais pendant les Tonnerres.

Impossible de discuter cinq minutes

avec le gazier sans qu’un Ti’zef vire de

bord pour lancer un « ça gaze » bien

accentué avant de le congratuler d’un

« excellent ce que tu fais mais dès fois

t’exagères un peu trop quand même ».

Un peu, parfois, peut-être. Mais pas tant

que ça.

L’accent brestois, Steven l’a naturellement.

« Et mes enfants aussi ! », reconnait-il.

Un fardeau au quotidien ? Non,

une fierté. « Ras-le-bol d’entendre que

l’accent du sud c’est super, c’est chantant...

Je veux rendre au parler brestois,

plus rugueux, ses lettres de noblesses ».

Et les Ti’zefs l’en remercient. Car Steven

Le Roy a créé un univers complet en

trois années. Avec la « grande Catherine

», sa « bourgeoise », des expressions

directement sorties des ateliers de l’arsenal

ou des bistrots de la place Guérin...

Le tout entrecoupé de coups de gueule

et d’imitations de Geneviève de Fontenay

ou de Philippe Manoeuvre.

« SOUS LA DOUCHE »

Comment prépare-t-il ses brèves ? « J’y

pense le matin en me douchant » et pis

c’est tout. « Au début j’écrivais les textes.

Mais ça ne collait pas à l’oral.

Aujourd’hui, je me fais un plan dans la

tête et je laisse aller ». Une prise, deux

prises maxi. C’est dans la boîte. Et t’as

plus qu’à met’ à l’antenne !

Steven peut ensuite revenir à son vrai

métier, journaliste au Télégramme, spécialisé

dans les faits divers et la justice.

Pas de problème de crédibilité ? « Non.

Pour l’instant, ça n’interfère pas. Y’a

bien quelques anecdotes. Comme le

directeur d’exploitation de Bibus qui au

lieu de me dire un bonjour classique me

lance un "ça gaze" en me voyant arriver.

Les gens sont gentils à Brest. C’est facile

». Voilà.

30 CHRONIQUES

Reste à (re)découvrir ses brèves de trottoirs

dans le DVD qui vient de sortir.

« J’ai compilé le meilleur des trois saisons.

Ça donne 30 chroniques, plus des

bonus ». Et y aura-t-il une suite ? « On

va peut-être changer un peu de format.

En essayant de séparer les billets d’humeur

et les chroniques... Mais c’est trop

tôt pour en parler ».

VINCENT LASTENNET

Ü DVD « Brèves de trottoirs ». À

commander sur tebeo@tebeo-tv.fr.

9,90 ¤ si vous le retirez au 19, rue

Jean-Macé et 14,90 ¤ si vous souhaitez

vous le faire livrer.

Photo MacNéma

MUSIQUE. LES TRANS’

EN DIRECT

Les Transmusicales, vous connaissez,

vous aimez, mais vous ne

pourrez pas y être ? Voici une

consolation : samedi prochain,

Tébéo sera en direct de Rennes

pour vous faire vivre pendant

trois heures la 34 e édition de ce

festival qui réunit chaque mois de

décembre plusieurs dizaines de

milliers de festivaliers venus voir

des artistes des cinq continents.

Mermonte, Phoebe Jean & The

Airforce, O’Children, Melody’s

Echo Chamber, Hot Panda ou

encore Von Pariahs (photo).

Ü Samedi, de 21h à minuit.

sur la TV

CANAL

246

Maintenant DISPONIBLE

partout en France

BR010980


22 MERCREDI

JEUX

5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

QUIZ

SPORTS

Découvrez le nom d’un ancien

champion de ski français. Inscrivez

la lettre correspondant à la bonne

réponse dans la case portant le

numéro de la question.

1. Aux anneaux, qu’est-ce qu’une

dislocation ?

E - Une chute.

L - Un tour en suspension.

U - Une équerre.

2. Sur quelle surface joue-t-on à

Wimbledon ?

U - Sur gazon.

T - Sur terre battue.

R - Sur revêtement synthétique.

3. Au football, qu’est-ce qu’un

libéro ?

T - Un entraîneur.

P - Un attaquant.

C - Un défenseur.

4. Quelle position consiste à se

coucher sur sa moto ?

A - La limande.

E - La carpe.

H - Le brochet.

5. Comment s’appelle la surface

dont le gardien de but au football

ne peut sortir ?

R - La surface de préparation.

L - La surface de réparation.

H - Les six mètres.

6. La course cycliste des Six jours de

Paris durait...

P - 144 heures.

Q - 72 heures.

U - 168 heures.

7. En athlétisme, sur quelle distance

au maximum, un sprint se

court-il ?

S - 200 mètres.

H - 400 mètres.

C - 800 mètres.

8. Dans le jargon de l’escrime,

qu’est-ce qu’une botte ?

A - Un coup de pointe porté à

l’adversaire.

M - Le fait de frapper la lame

adverse.

N - Une parade.

9. Quel poids de boxeur n’existe

pas ?

A - Mouche.

N - Poussin.

U - Coq.

10. Quel nom de sport est d’origine

allemande ?

P - Le rugby.

R - Le volleyball.

D - Le handball.

APEI-Jeux : Les jeux de l’écrit et du web

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

1

2

9

5

8

4

6

Facile

9

8

Difficile

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

6

2

7

5

5

6

2

7

4

7

6

9

1

2

4

3

1

6

7

4

8

2

7

5

4

9

2

5

7

8

4

6

3

2

1

3

1

5

8

9

5

2

6

HORIZONTALEMENT – A – Etat dans lequel les effets de l’attraction

terrestre sont annihilés. – B – Fait avancer son deuxroues.

Sélection. – C – Elles permettent d’éclaircir la situation.

– D – Il reçoit les lauriers. Hep là ! Commune de l’Aveyron (...-Le-

Château). – E – Font des vers. Trois points sur carte. – F – Fut

l’esclave des Spartiates. Pour le sélénium. – G – Cité bourguignonne.

Administrer ses affaires. – H – Cation quand il est positif.

Vent du désert. – I – Ville de Russie sur l’Oka. Sorte ou espèce.

– J – Parmi nous. Réduits en morceaux.

VERTICALEMENT – 1 – Vision d’un être... invisible. – 2 – Plat

ou frisé, il devient coriandre quand il est arabe. Division de

la couronne danoise. – 3 – Ville palindrome. Religieux vivant

retirés du monde. – 4 – Petits sacs. – 5 – Atteint de troubles

mentaux. – 6 – Arrivés ici-bas. Grand multiplicateur. – 7 – Elle

devint furieuse, lorsqu’elle fut piquée par un taon envoyé par

Héra. Répands à même le sol. – 8 – Créerons une véritable surprise.

– 9 – Ces boîtes-là reçoivent des bulletins. Elle arrose

Chartres. – 10 – Rabais sur les prix indiqués.

Définion du mot à découvrir grâce aux cases

numérotées : PARFUM INDIEN.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 2 3 4 5 6 7

1

2

3

9

6

2

3

7

1

9

BOXEUR

PROJEC-

TEUR

a

MINIME

TOUR DE

RAQUETTE

a

ÎLE

DU PONANT

VISIBLES À

LA LUMIÈRE

a

NOTRE

SEIGNEUR

SUCCUR-

SALES

a

MASSES

INFORMES

a

PLEINES DE

FICELLES

VOIE

D’EAU

a

BIEN

ARRIVÉE

a

ENFILE

5

ÉCORCE

DE CHÊNE

b

c

c

c

c

c

c

FEU ROUGE

INSUPPOR-

TABLE

d

4

b

ALUMINIUM c

D’HUMEUR

SEREINE

d

3

GRANDE

ÉPOQUE

RAYONS

DE RÊ

SENSATION

DE DÉGOÛT

d

TRANS-

METTEUR

DE

MESSAGES

SORTIE

DU BAR

ÔTER

LE NOYAU

c

c

d

2

COURS

D’ITALIEN

GAZ RARE

d c

7

Animalis

les animaux à vivre et à aimer

Zone du Froutven (proche Boulanger)

Tél. 02 98 38 24 12

Nos chiots vous attendent toute l’année

en pleine forme, équilibrés, issus

d’élevages français sélectionnés

sur des critères stricts

Vaccinés, contrôlés et suivis par

nos vétérinaires

b

1

IL GLISSE

SUR DES

PLANCHES

d

C’EST

UN SPÉCIA-

LISTE

d c

© FOTOLIA.

LETTRES

DU

DOCTEUR

d

OUVERTURE

DU RAYON

Eau de mer

BR245847

PÉRIODES

DE DÉLIBÉ-

RATION

d

6


MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 - SEPT JOURS À BREST

HOROSCOPE

23

BÉLIER (21.3 - 20.4) LION (23.7 - 22.8) SAGITTAIRE (22.11 - 20.12)

Travail : Vous devez redoubler d’efforts si vous

voulez suivre le rythme imposé par vos supérieurs.

Amour : Célibataire, vous avez du pain

sur la planche pour séduire une personne rencontrée

depuis peu. Santé : Tout va bien.

Travail : Vous devez aller de l’avant ! Vous

éterniser sur les erreurs du passé ne vous

aidera en rien ! Amour : Célibataire, donnezvous

le temps de réapprendre à aimer ! Vous

ne pouvez pas cicatriser d’une blessure aussi

rapidement ! Santé : Excellente forme !

Travail : Vous devriez être plus attentif aux

besoins des personnes qui travaillent à vos

côtés, car vous n’êtes pas le nombril du monde.

Amour : Vous êtes sur la même longueur

d’ondes que votre partenaire, alors que demander

de plus ? Santé : Légère fatigue.

SOLUTION DES JEUX

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

A P E S A N T E U R

P E D A L E T R I

P R E C I S I O N S

A S H E O N E T

R I M E N T N S O

I L O T E S E U

T I S G E R E R

I O N S I M O U N

O R E L G E N R E

N E S C A S S E S

1 8 6 5 9 3 4 7 2

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

Mots fléchés :

VÉTIVER

Quiz : LUC AL-

PHAND

TAUREAU (21.4 - 20.5) VIERGE (23.8 - 22.9) CAPRICORNE (21.12 - 19.1)

S S

8 2 1 9 7 4 6 3 5

Facile

V E T A R N

R E G R O S

4 3 5 2 1 6 7 9 8

5 7 9 4 8 2 3 6 1

2 4 3 7 6 1 8 5 9

Travail : Vous montrez votre volonté de

conserver des avantages acquis par le passé.

Mais, certains de vos collègues ne l’entendent

pas de cette oreille. Amour : Vous êtes en

pleine réflexion sur le plan affectif. Vous aspirez

à bien plus que vous ne pouvez avoir actuellement.

Santé : Ménagez vos articulations.

Travail : Vous recherchez une forme d’équilibre

dans le domaine professionnel qui vous

fait actuellement défaut. Amour : Les célibataires

pourraient bien revoir leurs priorités,

alors que les personnes en couple trouvent

leur quotidien de plus en plus insipide. Santé :

Maux de tête.

Travail : Vous devez prendre un peu de recul

sur les faits qui vous sont présentés pour

préserver votre intégrité professionnelle.

Amour : Ne venez pas tout gâcher avec vos

caprices incessants ! Vous devez vous comporter

en adulte et ce, rapidement. Santé : Rien

à signaler.

9 6 7 3 5 8 2 1 4

3 9 4 1 2 7 5 8 6

6 1 2 8 3 5 9 4 7

7 5 8 6 4 9 1 2 3

Difficile

N E E P O

E T I E R I

R U S E E S

P A Q U E T S

P A L E

A G E N C E S

N S U V

D I U R N E S

R E E R E

G R I P B

A D O

S P O T

GÉMEAUX (21.5 - 21.6) BALANCE (23.9 - 22.10) VERSEAU (20.1 - 18.2)

Travail : Votre persévérance et votre patience

vont enfin payer. Une promotion viendra sous

peu. Amour : Vous avez de plus en plus de

mal à comprendre votre partenaire qui change

d’avis sans arrêt. Santé : Maux de gorge.

CANCER (22.6 - 22.7) SCORPION (23.10 - 21.11) POISSONS (19.2 - 20.3)

Travail : Vous avez fait le choix de déléguer

certaines de vos responsabilités à une personne

de confiance. Vous devez maintenant

veiller au grain ! Amour : Vous souffrez de

plus en plus d’une certaine solitude. En couple,

vous avez le sentiment de ne pas être écouté.

Santé : Faites le plein de vitamines.

Travail : Ne perdez pas à l’esprit que vous

travaillez avant tout pour vous et non pour

satisfaire les caprices des autres. Amour :

Vous avez du mal à vous concentrer sur votre

vie affective. Votre esprit est complètement

ailleurs. Santé : Evitez les excitants.

Travail : Certaines personnes vous encouragent

à vous lancer dans une entreprise a

priori douteuse. Demandez-vous si vous pouvez

leur faire confiance. Amour : Une bonne

nouvelle est à attendre en début de journée.

Elle vient ouvrir de nouvelles perspectives et

vous redonne le sourire. Santé : Faites du

sport.

Travail : Vous êtes d’humeur battante ! Rien

ne vous effraie et vous avez l’opportunité de

faire vos preuves. Amour : Vous élaborez de

nouveaux projets et cela à un moment où vous

aviez bien besoin de changement. Santé :

Energie contagieuse.

Travail : Vous êtes de plus en plus performant

et cela semble profiter à tout le monde.

Cependant, restez modeste tout de même !

Amour : Vous ne voulez plus des compromis à

sens unique et des situations trop strictes. Vous

avez besoin de prendre le large, seul ou accompagné.

Santé : Mangez léger.

Editeur de la publication :

Société Valo, 19 rue Jean-Macé, 29200 Brest

Directeur de la publication :

Bernard Hellequin

Rédaction :

- Vincent Lastennet, rédacteur en chef,

Tél. 02 98 33 86 13 - v.lastennet@septjoursabrest.fr

- Fabrice Pouliquen, tél. 02 98 33 38 07

f.pouliquen@septjoursabrest.fr

- Emmanuel Saussaye, tél. 02 98 33 74 98

e.saussaye@septjoursabrest.fr

E-mail : redaction@septjoursabrest.fr

Marketing, distribution :

Alain Cadiou

Contact distribution : distribution@septjoursabrest.fr

Tél. 02 98 33 74 15

Publicité :

publicite@septjoursabrest.fr

Audrey Maquart, tél. 02 98 33 80 42

Maquette :

Carolinas Rojas. Studio ALQ.

Imprimerie : Le Télégramme

Dépôt légal : à parution

N°ISSN : 2257-4123

Tirage moyen : 25 000 exemplaires

Une publication du :

CADEAUX

à

Prix Fous !

JUSQU’AU

8 DÉCEMBRE 2012

349 €

APPAREIL PHOTO

NUMÉRIQUE

299 €

Dont éco-participation 0,10 €

NOUVEAUTÉ

Réf. DMCFZ 62K :

• Capteur 16 millions de pixels

• Zoom optique 24 x (équivalent 25 / 600 mm)

• Objectif ultra grand angle 25 mm LEICA DC VARIO ELMARIT F2,8 - 5,2

• Stabilisateur optique, mode auto intelligent + mode scènes

• Rafale (10 images/s) sensibilité 100 à 6400 iso

• Enregistrement vidéo HD avec bouton d’accès direct

• Écran 7,5 cm

• Compatible carte SD / SDHC/SDXC, livré avec : batterie, chargeur, câble audio / vidéo et USB

• Garantie 1 an

HD

1080p

Zoom optique x24

Mode vidéo HD

pour 54,90€

Voir conditions en page 4

BR276053

RETROUVEZ

LE CATALOGUE COMPLET SUR :

www.e-leclerc.com/magasin/gouesnou


TRAVAILLER, SE DIVERTIR,

SE CULTIVER, S’ÉPANOUIR…

NOUVEAU

BREST CENTRE

rue Yves Collet

Flashez

pour découvrir

la vue du quatrième

niveau

VIVRE EN VILLE !

Avec une vue exceptionnelle sur la rade,

le Grand Panorama révèle un cadre de vie unique en centre-ville.

Travailler, se divertir, se cultiver, s’épanouir : vivre en ville

Un emplacement hors du commun au cœur de la cité,

l’alliance entre élégance et exception.

44 appartements BBC du T2 au T5

Ascenseur, parking sécurisé, terrasses.

Prestations haut de gamme

g p Plans personnalisés

VUE MER

Plein sud et face à la mer,

l’harmonie met en scène la différence

férence

NOUVEAU

À BREST !

À

Flashez

et découvrez

la vue du 1 er niveau

Entre pureté des structures et sobriété des ornements,

conçue avec justesse et en totale harmonie avec les lieux,

la Résidence des Jardins de le Falaise porte la signature de l’exception.

Véritable promontoire sur la mer, elle se situe plein sud,

à deux pas du centre-ville et proche de la gare

en un lieu qui revient à sa vraie nature : le calme à l’abri des vents.

27 appartements du T2 au T5

Prestations haut de gamme

Plans et prestations personnalisés

02 98 46 48 56 www.bretagne-immobilier.com

contact@bretagne-immobilier.com

BR411934

More magazines by this user
Similar magazines