Guide de conception d'un scénario d'apprentissage

benhur.teluq.uquebec.ca

Guide de conception d'un scénario d'apprentissage

INF 9013 Les TIC et l’apprentissage en milieu de travail

Guide de conception d’un scénario d’apprentissage

Julien Contamines

Toute méthode ou démarche d’ingénierie pédagogique comprend une technique de

scénarisation pédagogique. Utiliser cette technique revient à définir un parcours pour

l’apprenant afin qu’il puisse réaliser ses apprentissages. Sachez que, dans le système scolaire, le

terme « planification de l’enseignement » est souvent utilisé pour faire référence à cette activité

de scénarisation pédagogique. Scénariser ou planifier est une activité incontournable lorsque

l’on conçoit une activité de formation ou plus spécifiquement un module e‐learning.

De manière simplifiée, un scénario d’apprentissage est un ensemble organisé d’activités

d’apprentissage dont l’objectif est le développement des compétences visées par une

formation.

Une activité d’apprentissage consiste en une situation dans laquelle l’apprenant va mener une

activité à l’aide de ressources lui permettant le développement d’une ou de plusieurs

compétences. Parfois, vous pourrez rencontrer aussi le terme situation d’apprentissage et

d’évaluation plutôt qu’activité d’apprentissage. Dans la méthode MISA introduite dans la tâche

1 du module 4, il est question plutôt d’unité d’apprentissage. Simple différence de termes dans

bien des cas!

Chaque activité d’apprentissage est décrite selon différents attributs : le titre, la description, la

durée, les ressources nécessaires pour sa réalisation, les productions réalisées pendant l’activité,

les modalités d’évaluation des apprentissages, les principes de réalisation. Le nombre d’attributs

peut varier selon le projet mené et la nature des activités proposées.

La présentation d’un scénario d’apprentissage peut prendre différentes formes, un texte

structuré, un tableau, un modèle graphique utilisant un formalisme particulier. La figure

suivante est un exemple partiel de scénario sous forme graphique :

1


INF 9013 Les TIC et l’apprentissage en milieu de travail

Le tableau 1 suivant est un autre exemple partiel de scénario d’apprentissage, n’y figure pas

notamment les compétences visées par chaque activité.

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

Activité

Durée

(h)

Ressources Productions Description Évaluation

1 Architecture des

SGBD

9

Guide d’étude

Texte

« Introduction

aux SGBD »

Texte « Objectifs

et architecture

des SGBD »

Questionnaire du

module 1

Consignes

Notes de lecture

Questionnaire rempli

Aborde l’évolution de la

gestion de données et

l’architecture fonctionnelle

et opérationnelle des

systèmes de gestion de

bases de données

modernes. Comme pour

toutes les activités,

l’étudiant étudie des

textes de référence et

dispose d’un questionnaire

pour vérifier sa

compréhension des

concepts et des

techniques.

Autoévaluation

avec le

questionnaire

2 Le modèle relationnel

27

Texte « Le

modèle

relationnel »

Questionnaire du

module 2

Cahier d’exercices

du module 2

Consignes

Notes de lecture

Questionnaire rempli

Exercices réalisés

Travail noté 1

Traite du modèle

relationnel, c’est‐à‐dire les

structures de données de

base, les règles d’intégrité,

les opérations

ensemblistes et l’algèbre

relationnel. Comme pour

toutes les activités,

l’étudiant étudie des

textes de référence et

dispose d’un questionnaire

pour vérifier sa

compréhension des

concepts et des

techniques. Réalisation du

travail noté 1 : Soit une

base de données, indiquer

le résultat prévu de

l’application de différentes

opérations ensemblistes.

Composer des opérations

pour répondre à une

requête particulière sur

une base de données.

Répondre aux questions

conceptuelles sur des

propriétés et des

Travail noté 1

15 % de la note

finale

2


INF 9013 Les TIC et l’apprentissage en milieu de travail

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

Activité

Durée

(h)

Ressources Productions Description Évaluation

équivalences entre

opérations.

3 Le langage SQL

35

Texte « Le

langage SQL 2 »

Texte « Intégrité

des bases de

données »

Texte « La gestion

des vues »

Questionnaire du

module 3

Cahier d’exercices

du module 3

Consignes

Notes de lecture

Questionnaire rempli

Exercices réalisés

Travail noté 2

Logiciel SGBD

Consacrée au langage de

description et

manipulation de données,

SQL 2 et à son utilisation.

Comme pour toutes les

activités, l’étudiant étudie

des textes de références et

dispose d’un questionnaire

pour vérifier sa

compréhension des

concepts et techniques.

Réalisation du travail noté

2 : À partir d’un cahier de

charge, utiliser SQL pour la

création et la manipulation

des données ainsi que

pour la gestion des vues et

le l’expression des

contraintes d’intégrité.

Tester la solution avec le

SGBD.

Travail noté 2

20 % de la note

finale

… … … … … …

Tableau 1. Exemple partiel de scénario d’apprentissage.

Dans le cadre du projet de conception, vous êtes invité à présenter le scénario sous la forme

d’un texte structuré. Rien ne vous empêche toutefois d’utiliser un tableau ou encore un

formalisme graphique si vous vous sentez apte à vous engager dans cette tâche.

Vous réalisez deux activités pour élaborer le scénario d’apprentissage : (1) une activité de

macro‐design et (2) une activité de micro‐design. Nous pourrions tout aussi bien parler de

macro‐scénarisation et de micro‐scénarisation. La première consiste à identifier de manière

générale les activités qui vont constituer le scénario. La seconde consiste à définir précisément

chacune des activités. Très souvent, le travail de micro‐design a un impact sur le macro‐design.

Par exemple, nous nous penchons sur une activité précise (micro‐design) et nous nous rendons

compte qu’elle devrait être scindée en deux activités. Un retour sur le macro‐design s’avère

alors nécessaire. Inversement, il peut arriver qu’en travaillant en détail sur une activité, nous

nous rendions compte que cette activité ferait mieux d’être fusionnée avec une autre. Là aussi,

nous devons retourner sur le macro‐design avant de poursuivre le travail de micro‐design. En

bref, considérez cela comme un travail itératif entre le macro et le micro!

3


INF 9013 Les TIC et l’apprentissage en milieu de travail

Voyons en détail chacune de ces deux activités.

1. Macro‐design du module e‐learning

La forme la plus basique d’un scénario est un ensemble d’activités d’apprentissage que

l’apprenant réalise dans l’ordre de son choix (forme A). Forme basique qui est toutefois rare,

car, dans la grande majorité des situations, l’ordre de réalisation des activités a une importance

sur le plan des apprentissages à réaliser. Bien souvent, la forme classique est une séquence

d’activités où chaque activité doit être terminée afin de passer à la suivante (forme B). Hormis

ces formes basique et classique, de multiples possibilités s’offrent à vous. Des activités peuvent

être réalisées en parallèle (forme C). Des activités peuvent être décomposées (forme D). Un

retour sur une activité peut être envisagé après la réalisation d’une autre (forme E). Dernier

exemple, un choix d’activités parmi un ensemble est prévu (forme F).

Forme A

Forme B

Forme C

Forme D

4


INF 9013 Les TIC et l’apprentissage en milieu de travail

Forme E

Forme F

Il est important toutefois de garder en tête que l’agencement des activités doit être justifié.

Proposer un agencement élaboré avec des choix, des activités en parallèle, des retours, des

décompositions peut mener à un scénario esthétique, mais qui n’aura pas de sens sur le plan

pédagogique et surtout qui sera déroutant pour l’apprenant. L’objectif d’un scénario, c’est

d’offrir un certain guidage à l’apprenant et non un parcours compliqué! L’adage « tous les

chemins mènent à Rome » ne s’applique pas quand on élabore un scénario pédagogique. Le plus

simple et court chemin est à privilégier tout en respectant les besoins auxquels répond le

scénario.

En vous appuyant sur les orientations pédagogiques énoncées au préalable et en gardant

toujours près de vous la liste des compétences visées par le module e‐learning, identifiez les

activités d’apprentissage que les apprenants devront réaliser pour développer la compétence ou

les compétences visées par votre module.

Conseils

‐ Les connaissances et les compétences constituent des points de départ naturels pour

découper la formation en activités. Mais le découpage en activités peut suivre une

logique autre, en particulier si l’ensemble du scénario se fond sur une métaphore ou

une stratégie pédagogique générale.

‐ Un scénario d’apprentissage ne doit pas contenir trop d’activités. Il est préférable d’en

décomposer plusieurs en deux sous‐activités plutôt que d’avoir un scénario avec une

dizaine d’activités.

‐ Une compétence peut se développer lors de plusieurs activités et de manière graduelle.

‐ Une même activité permet le développement de plusieurs compétences.

‐ Pour chaque activité, indiquez les compétences visées.

‐ Pour chaque activité, choisissez un titre court qui fera sens pour les apprenants.

‐ Comme le macro‐design évolue généralement pendant le travail de micro‐design, cela

n’est pas nécessaire de chercher le scénario général parfait. En réalisant le micro‐design,

vous allez être amené à revenir à cette étape.

2. Micro‐design du module e‐learning

Lorsque vous avez une première version du (macro) scénario d’apprentissage, vous pouvez vous

centrer sur chacune des activités qui le compose.

5


INF 9013 Les TIC et l’apprentissage en milieu de travail

Pour chaque activité d’apprentissage :

‐ Décrivez en quelques lignes en quoi consiste l’activité. Sur le plan cognitif et pratique,

qu’est‐ce que l’apprenant sera amené à faire?

‐ Combien de temps sera nécessaire pour réaliser l’activité? Il est question d’une

estimation.

‐ Quelles sont les ressources qui seront utilisées par l’apprenant? Des textes, des images,

des vidéos, des logiciels, des ressources web, des guides, des objets matériels, etc.

Tentez de ne rien oublier, car tous ces éléments devront être conçus, produits ou

réutilisés s’ils existent déjà.

‐ Quelles productions seront réalisées par l’apprenant pendant l’activité? Cela peut être

tangible ou non.

‐ Quelles modalités d’évaluation sont prévues? Autoévaluation, évaluation formative par

un intervenant, évaluation sommative menant à une note, etc. Il est possible qu’il n’y ait

pas de modalité d’évaluation et que les acquis réalisés pendant une activité soient

évalués plus tard au cours de la formation.

‐ Quels sont les liens qu’entretient l’activité avec les autres activités (réalisation en

séquence de plusieurs activités, choix d’activités, etc.)?

‐ Au besoin, quelle est l’implication d’autres intervenants pendant la réalisation de

l’activité? Par exemple, un tuteur, un formateur ou d’autres apprenants pourraient être

amenés à jouer un rôle pendant la réalisation de l’activité.

À tout moment, vous serez possiblement amené à revoir votre macro‐design, à modifier, ajouter

ou supprimer une activité ou encore à fusionner une activité ou à scinder plusieurs d’entre elles.

Chaque fois que vous intervenez sur votre macro‐design, assurez‐vous bien que votre scénario

répond toujours aux besoins, c’est‐à‐dire aux compétences visées par le module e‐learning.

6

More magazines by this user
Similar magazines