Septembre 2009 - Odanak

cbodanak.com

Septembre 2009 - Odanak

W8BANAKI PILASKW

Le journal Abénaki d’Odanak Volume 3 Numéro 3 Septembre 2009

PHOTOS ANDRÉ GILL

FRANC SUCCÈS POUR LA 50 e ÉDITION DU POW WOW ABÉNAKI

Par Daniel G. Nolett

La 50 e édition du Pow Wow d’Odanak a connu un franc

succès.

Environ 2500 personnes ont participé aux activités de la

fin de semaine. Les joutes de crosse intertribales entre

Odanak, Wendake et Kanehsatake ont attiré une bonne

foule le samedi après-midi. La belle température du

dimanche a fait déplacer près de 1 000 personnes pour

la messe et les chants et les danses traditionnels.

Un gros merci à toutes ceux et celles qui se sont

impliqués dans l’organisation en tant que responsables

et/ou bénévoles. Un gros merci également à tous nos

commanditaires qui nous ont permis de réaliser le

Pow Wow.


2


Rick O’Bomsawin, Chef

Mot du Chef

Il me semble que c’était seulement hier que nous

avons entrepris notre mandat et nous voici maintenant

à son dernier trimestre. En me rappelant le début de

celui-ci, je médite sur notre parcours en tant que

communauté. Nous avons fait un bon bout de chemin.

Même si plus de temps et d’investissements seront

nécessaires pour atteindre notre autonomie, les

présents résultats sont encourageants et je crois que

nous sommes sur la bonne voie.

Au cours de ce mandat, nous avons pu clore d’anciens dossiers qui

nous empêchaient de progresser, par exemple les négociations

avec les gouvernements en ce qui concerne l’autoroute et l’acquisition

de terres appartenant au Dr Bouchard. Ces deux dossiers ont

été fermés à la suite de négociations respectueuses et prudentes.

Les sommes reçues à la fermeture du dossier de l’autoroute ont pu

être investies dans le parc industriel. Ce parc appartenant à la

communauté pourra accueillir les entreprises et contribuera à

stimuler notre économie. Au début, il y aura 4 à 6 espaces disponibles

pour le démarrage d’entreprises ou pour une location à des

entreprises existantes. Certains de ces espaces sont déjà occupés.

Le secteur est certainement destiné à croître au cours des

prochaines années. À long terme, nous espérons développer 6

autres complexes similaires et construire des entrepôts libreservice.

La construction de l’unité quatre logements est également

terminée. Elle a été réalisée pour nos gens, par nos gens. L’utilisation

de nos ressources, le « A-Team », a donné des résultats très

positifs. L’équipe a effectué de nombreux projets de rénovations.

Parmi ceux-ci, l’équipe a rénové la cabine de bain du parc, elle a

contribué aux rénovations très nécessaires à nos deux églises et au

centre Alnobaiwai (pour les personnes âgées). L’équipe a également

complété les rénovations de notre centre communautaire

pour la famille, du bureau de poste, de la salle des fêtes et du bâtiment

des pompes. Lorsque l’équipe n’était pas occupée à ces

projets, elle a effectué de nombreux petits travaux sur les immeubles

appartenant à la bande. Félicitations à l’équipe pour tout ce

bon travail!

Mot du directeur

Par Daniel G. Nolett

Directeur géréral

La Bande a pris possession du

restaurant Le Calumet le 1er juin

dernier. Nous bénéficions d’une

subvention du SAA (Secrétariat

des Affaires Autochtones) qui

couvre 50 % du coût d’achat des

actifs du Calumet. L’autre 50 %,

le Conseil a contracté un emprunt

auprès de la SOCCA (Société de

Crédit Commercial Autochtone)

de Wendake. Le coût de la transaction

demeure pour l’instant

confidentiel à la demande des

anciens propriétaires du restaurant.

Nous pouvons toutefois

vous rassurer, que le Conseil a

payé le juste prix de la valeur

marchande des actifs.

De plus, le Conseil a décidé par

résolution en début d’été, de

joindre les Premières Nations

d’Essipit, de Mashteuiatsh, de

Wôlinak et de Viger pour développer

un partenariat inter-nation

sur le territoire traditionnel des

Innus d’Essipit. Le site ciblé pour

le développement éventuel d’un

parc d’éoliennes démontre un

important potentiel. Nous vous

rappelons que suite à l’adoption

du décret par le gouvernement du

Québec à la fin du mois d’octobre

2008, le ministère des Ressources

naturelles du Québec alloue aux

Premières Nations un bloc de

250 MW pour des projets. Nous

vous tiendrons au courant des

développements.

En juin dernier, le Conseil a

finalement signé pour une

période de 35 ans avec le ministère

du transport du Québec

(MTQ) pour un droit d’utilisation,

permis portant sur l’occupation

et l’utilisation d’une partie de la

réserve d’Odanak aux fins de

chemins publics. Donc, pour la

portion de la 132, de la 226 et du

rang de l’Île qui sont sur le territoire

d’Odanak, le MTQ versera à

la bande d’Odanak un montant

de 800 000 $ pour les prochains

35 ans pour les chemins publics.

Le Conseil a amorcé des négociations

avec le MTQ vers 2003-

2004. Ce dossier est finalement

réglé. Le Conseil entend donc

utiliser une partie de ce montant

pour le développement du parc

industriel le long de la 132.

À la mi-juillet, nous avons

entrepris des travaux pour l’implantation

d’un motel industriel le

long de la route 132. Les travaux

pour amener les infrastructures

(eau et les égouts) débuteront

sous peu (début septembre). La

bâtisse du motel devrait avoir une

superficie de 5 850 pieds carrés.

Le bâtiment permettra à de

petites industries ou à des entreprises

de s’y installer vers le printemps

2010. L’automne s’annonce

donc assez mouvementé

avec les projets dans l’air.

Lors de L’assemblée générale

spéciale convoquée le 30 mai

dernier au sujet du Code de

citoyenneté, le Code de citoyenneté

a été amendé. Dorénavant,

les membres de la bande qui ont

transférés à une autre bande avant

l’entrée en vigueur du Code (12

janvier 2005), peuvent réintégrer

la bande d’Odanak sans avoir à

résider 12 mois à Odanak avant de

faire la demande de transfert.

De plus, les membres de la

bande présents en assemblée

ont élu, pour un mandat de deux

(2) ans, les trois (3) personnes

suivantes sur le comité d’appel

du Code de citoyenneté :

• M. Richard Côté;

• M. Michel O’Bomsawin ;

• Mme Nathalie Hamel.

La Cour fédérale d’appel de la

Colombie-Britannique a donné

raison à Mme McIvor suite à la

demande d’appel du Canada

dans son action contre les

aspects discriminatoires de la Loi

sur les Indiens. Elle a donné 1 an

au gouvernement fédéral pour

amender l’article 6 de la Loi sur

les Indiens qui est discriminatoire.

Mme McIvor, bien que la

Cour d’appel lui ait donné raison,

a décidé de porter cette décision

en appel à la Cour Suprême du

Canada. Nous devrions être fixés

par la suite pour notre propre

cause qui complète celle de Mme

McIvor. Pour l’instant, nos procureurs

préparent notre action pour

qu’elle soit prête à être soumise à

la Cour vers l’automne.

Finalement, comme nous

l’avions annoncé à l’assemblée

publique du 30 mai, les travaux de

démolition du quai près de l’ancien

pont du CN débuteront au

début de l’automne. Après avoir

fait une expertise à l’été 2008, le

MAINC doit le faire démolir

parce qu’il est jugé dangereux.

Une fois que ces travaux seront

terminés, le MAINC pourra

reconvertir le terrain en terre de

réserve au bénéfice de la bande.


L’acquisition du restaurant Calumet a certes été une de nos plus

importantes réalisations. Dans le court laps de temps depuis l’acquisition,

le restaurant a déjà connu une certaine croissance. Il

suivra assurément cette direction grâce au support des membres

de notre communauté.

De nouveaux projets sont sur la table pour l’année qui vient. Nous

prévoyons un travail de collaboration pour la création d’un parc

d’éoliennes. L’électricité ainsi générée pourra être vendue à

Hydro-Québec. Ces éoliennes seront localisées sur le territoire

ancestral, à l’extérieur de la communauté.

Le présent Conseil se voulait un gouvernement actif ayant un plan

d’action. Avoir des objectifs précis et travailler fort pour les

atteindre a été notre but. Tous nos efforts ont visé à développer

une communauté stable à partir de laquelle nous pourrons stimuler

la croissance économique. Je ne peux trop souligner la nécessité de

se préparer à l’avenir. Les contributions de la part du gouvernement

fédéral et nos budgets vont changer. Nous devons nous

retrousser les manches et prendre dès maintenant la responsabilité

de notre futur.

En toute paix et amitié,

Chef Rick O’Bomsawin

Le parc de développement économique accueillera un premier complexe de six unités.

Investir dans notre communauté ...

Par Rick O’Bomsawin

Chef du Conseil de Bande

Voici un bref aperçu du premier

complexe de 6 unités situé dans

notre parc de développement

économique. Ces unités constituent

la première étape d’une

initiative en vue d’un développement

économique stable à long

terme. Au fil du temps, les

espaces pourront être reloués à

d’autres entreprises si celles qui

les occupent viennent à cesser

leurs activités ou encore si un site

plus grand leur devient nécessaire.

Ceci fait du projet un

élément de développement

durable.

En accueillant des entreprises

dans notre communauté, nous

créerons de l’emploi et des

revenus. Le projet suscite actuellement

beaucoup d’enthousiasme.

(PHOTO ANDRÉ GILL)

Si vous désirez démarrer une

entreprise, n’hésitez pas à

discuter de votre projet avec le

responsable du développement

économique, M. Paul Gosselin.

Nous invitons également les

propriétaires d’entreprises qui

seraient intéressés à louer une des

unités à communiquer avec le

Chef et le Conseil. Ceux-ci pourront

vous diriger vers les

ressources appropriées.


3


Ouverture du Bureau Environnement et Terre

Par Michel Durand Nolett

Agent des terres

Suite au succès du «Projet

Tortue» des deux dernières

années, le Bureau Environnement

et Terre (NIGAWES AKI) a vu le

jour en janvier 2009 à Odanak.

Depuis son ouverture, le

Bureau Environnement et Terre a

deux principales fonctions. La

première fonction est d’assurer la

gestion des terres, soit le transfert,

l’achat ou la délimitation des

lots. La deuxième fonction est

d’assurer la conservation du territoire.

C’est une mission très large,

mais de façon générale, le volet

conservation a pour but d’enrichir

notre connaissance du territoire

w8banaki (NDAKINA) afin de

protéger et valoriser nos richesses

naturelles tout en développant le

potentiel éco-touristique et

économique de notre communauté.

Grâce à l’ouverture du bureau,

cet été, plus que jamais, beaucoup

a été fait pour la conservation du

territoire à Odanak. Premièrement,

vous avez sans aucun doute

remarqué la nouvelle clôture qui

borde le premier marais. C’est une

clôture de déviation qui va limiter

le déplacement des tortues dans le

village. Cette clôture devrait diminuer

la mortalité des tortues sur la

route, protéger les sites de pontes

et favoriser un développement

éco-touristique dans la communauté,

associé à l’observation des

tortues. Dans le même ordre

d’idée, 5 sites de pontes artificiels

ont été aménagés près du 1er

Marais. En plus d’assurer la reproduction

des tortues à long terme,

ces sites de pontes vont permettre

d’organiser des activités d’observation

de la reproduction des

tortues. Ces activités sont très

appréciées par les touristes à

travers le monde.

Toutes ces installations ont été

rendues possibles grâce à la participation

financière de la Fondation

Hydro-Québec pour l’environnement.

C’est pourquoi au

début octobre, une journée de la

Tortue aura lieu au Musée des

Abénakis. En plus des

nombreuses activités d’interprétation,

nous en profiterons pour

dévoiler, en présence des médias,

deux plaques permanentes qui

souligneront la contribution de la

Fondation à la protection et à la

mise en valeur des milieux naturels

de la communauté d’Odanak.

En parallèle, les activités avec le

Fonds autochtones pour les

espèces en péril se poursuivent.

Entre autres, nous avons inventorié

les oiseaux présents sur le

territoire et poursuivi nos recherches

sur les espèces rares de

moules d’eau douce, de tortues,

d’aubépines et de plantes médicinales.

Finalement, grâce au Fond pour

la protection de l’environnement

des terres du MAINC, nous avons

préparé 3 présentations sur la

valeur des milieux naturels de

notre territoire et proposé un plan

de zonage pour la Commune.

L’objectif de ce plan serait de

définir la Commune comme une

zone verte de conservation et

d’éducation à usages communautaires

pour assurer l’usage et la

conservation de la Commune

pour les générations à venir.

Le Bureau Environnement et

Terre est disponible en tout temps

pour répondre à vos questions

relatives aux terres ou à l’environnement,

Au plaisir de vous y accueillir.

Par Nicole O’Bomsawin

Conseillère

Je suis contente de prendre

contact avec vous. J’ai eu la chance

de rencontrer quelques-uns d’entre

vous au Pow-Wow, même si cela

est toujours trop court, car nous

sommes là avant tout pour célébrer

notre fierté. Je souhaiterais

avoir plus de feed-back de votre

part, connaître vos attentes, vos

besoins, entendre vos suggestions,

comment souhaitez-vous vous

impliquer? Quelles sont vos préoccupations

concernant l’avenir de

votre nation?

Nous avons entrepris d’avancer

sur la route de l’autonomie, celle

de la communauté et par conséquent

celle de ses membres. Nous

sommes conscients que cette

volonté doit se concrétiser par des

actions, qui dit actions dit changements.

Le changement fait peur et

c’est une réaction tout à fait

normale. Nous comprenons…

cela ne doit pas nous empêcher de

poursuivre notre objectif. Lentement

mais sûrement comme

Tolba, la tortue.

Quelques dossiers en cours :

Code électoral - Il y a quelques

mois un groupe de membres tous

résidents d’Odanak, se sont

penchés sur les critères que pourraient

contenir un code électoral

qui ressemblerait davantage à

notre réalité. Tout doit être

analysé :

La procédure des élections:

Nicole O’Bomsawin vous dit Kwaï! Kwaï !

Désignation d’un président

d’élection, mise en candidature,

bulletin de vote, vote postal,

tenue du scrutin.

La forme: Qui peut voter ? Qui

peut se présenter ? La durée du

mandat, la représentativité: est-ce

que l’on souhaite une représentativité

par famille comme à

Wendake ? Ou un siège réservé

aux membres vivant hors-réserve

comme à Eagle village ? Ou alors

un siège réservé aux femmes

comme à Mingan ou encore un

siège réservé à un jeune (18-35

ans) comme à Mashteuiatsh.

En ce moment nous devons

suivre les procédures selon la loi

sur les Indiens. Avant d’être en

vigueur notre code devra faire

l’objet d’un référendum et les

membres devront se prononcer

majoritairement en faveur. Les

travaux ont été suspendus cet été

mais sont au programme pour

septembre.

Nous avons discuté sans toutefois

faire l’unanimité sur l’obligation

pour un candidat de mettre

un montant d’argent ou encore

d’avoir une liste de membres qui

appuient sa candidature et signent

en sa faveur . Tout ceci afin de

prouver le sérieux de la démarche

du candidat et de démontrer sa

volonté de s’impliquer.

Si vous avez le goût de partager

vos idées, faites-nous parvenir

vos commentaires par courriel :

reception@cbodanak.com ou par

fax au 450-568-3553.

Politique culturelle - Après avoir

travaillé avec énergie, l’hiver et le

printemps derniers, en faisant

plus d’une dizaine de rencontres,

nous sommes en attente de vos

commentaires. Nous avons déjà

sollicité quelques personnes dans

la communauté pour répondre à

notre questionnaire. Il est maintenant

en ligne sous la rubrique:

information culturelle. Téléchargez,

faites des copies, répondez et retournez-le

au bureau du Conseil de

bande: reception@cbodanak.com

ou 450-568-3553.

Nous tiendrons le 27 septembre

prochain un forum culturel pour

vous permettre de vous exprimer

sur tous les aspects de la culture :

éducation, transmission, conservation,

promotion et ainsi nous

fournir du matériel pour écrire

une politique culturelle qui nous

ressemble tous.

Cours de culture à Wendake - Le

centre de formation et du patrimoine

de Wendake offre des

cours durant l’été pour permettre

à ses membres tant adultes

qu’étudiants de suivre des formation

de différentes techniques

traditionnelles: la fabrication d’un

canot d’écorce, le tannage des

peaux, la broderie de piquants de

porc-épic, etc,…et à l’occasion le

centre doit chercher les artisans à

l’extérieur de leur communauté

pour enseigner ces techniques.

Cet été, le centre a proposé une

formation en utilisant le frêne

blanc et le frêne noir. Et c’est chez

nous qu’ils ont trouvé les experts.

Jean-Paul Lamirande a enseigné

pendant 4 semaines la façon de

faire des manches de haches en

frêne blanc, un arc et des flèches

et un toboggan. Luc G Nolett et

Martin Gill ont, pour leur part,

partagé les étapes du battage, du

fendage et du polissage du frêne

noir. Au moment où j’écris ces

lignes Dolorès Wawanolett et

Annette Nolett transmettent, à

leur tour, les gestes du tressage

du foin et de la fabrication des

paniers. Le responsable m’a parlé

avec beaucoup d’éloges de la

performance de nos membres. La

propriétaire du gîte a aussi

exprimé des commentaires très

positifs suite à leur passage chez

elle. Bravo à nos artisans!

Assemblées publiques du Conseil de bande

Vous êtes invités à participer aux assemblées publiques du

Conseil de bande. Les assemblées publiques sont ouvertes aux

Abénakis(es) d'Odanak. Toutes les assemblées sont accessibles aux

personnes handicapées. Les membres du Conseil de bande ainsi

que la direction seront disponibles pour répondre aux questions.

Voici les dates

des assemblées

publiques :

- Samedi 26 septembre 2009

- Samedi 30 janvier 2010

- Samedi 30 mai 2010

Toutes les assemblées auront lieu à partir de 13:30 heures à la salle

communautaire au 58, rue Waban-Aki Odanak.

Code de conduite des

assemblées publiques à

Odanak

Les participants et participantes

à toutes assemblées publiques à

Odanak, obéiront au code de

conduite qui suit :

• Toutes les personnes qui participent

aux assemblées publiques

seront traitées avec dignité afin

que soient honorées leur unicité

et la valeur qu’elles apportent

aux discussions. Aucune discrimination

de quelque forme que

ce soit ne sera tolérée.

• Les participants et participantes

doivent échanger de

façon ouverte, honnête et

respectueuse. Aucun propos

haineux, diffamatoire et

déplacé ne sera toléré.

• Les participants et participantes

ne peuvent discuter de

leur dossier personnel en regard

à la prestation de services qu’ils

reçoivent du Conseil. Les assemblées

publiques traitent seulement

de sujets d’ordre général et

qui touchent l’ensemble des

membres de la communauté.

• Les participants et participantes

respectent le temps de parole qui

leur est alloué lors de la période

de questions et parlent au micro

de façon à ce que tous les autres

participants et participantes (y

compris les services de traduction

simultanée) entendent et

comprennent leurs propos.

• Tout participant et participante

qui contrevient à ce code de

conduite peut se voir expulser

de l’assemblée publique.

Mot de votre conseiller

Kwai, kwai,

J’aimerais débuter en soulignant

le triste anniversaire d’un infâme

évènement. Il y a 250 ans, le 4

octobre 1759, les miliciens des

Rogers Rangers s’introduisent à

l’aube pour massacrer hommes,

femmes et enfants de ce qui est

maintenant appellé Rogers Raid.

Nous sommes les descendants

des rescapés de ce raid. Il est

important de garder cet évènement

dans notre mémoire collective.

NEMIKWALDAMNANA.

Nous nous souvenons.

Aujourd’hui, la vie suit son cours

ici à Odanak. Je regarde vers l’avenir

avec confiance et optimisme. Les

deux dernières années furent plus

que mouvementées. Beaucoup de

changements et de nouvelles façons

de faire les choses. Le conseil a été

en mesure de mener à bon terme

plusieurs dossiers qui traînaient

depuis plusieurs années, voir des

décennies! Que ce soient le code de

citoyenneté, le terrain du juge Gill, le

dossier du Ministère du transport,

l’entente de police, les terrains du

C.N. ou encore la contestation de

l’article 6 de la Loi sur les Indiens.

L’attitude proactive du conseil ainsi

qu’une saine gestion nous a permis

de faire avancer tous ces dossiers.

Je termine sur les mots du chef

Clarence Louie de la communauté

des Osoyoos de la Nation des Okanaghan

de la Colombie-Britannique :

Le développement socio-économique

est le fondement de l’autosuffisance

des Premières Nations.

Nos communautés doivent être

enclines aux commerces pour

créer leurs propres emplois et

créer leurs propres sources de

revenu. Nous ne devons plus juste

administrer les programmes

gouvernementaux qui sont déjà

sous financés. Les Premières

Nations doivent reprendre leur

juste place pour le développement

de leur territoire.

Chaque Première Nation vient

d’une culture basée sur le travail,

nos ancêtres ont toujours travaillé

dur. La vie d’aujourd’hui est difficile

et compliquée, pour augmenter

notre qualité de vie il y a soit

l’école ou le marché du travail. Des

mots sans actions, des excuses et

des blâmes ne font qu’augmenter

la dépendance et la pauvreté. Le

temps où blâmer les autres et les

gouvernements est révolu!!!

Kchi wliwni

Jacques T. Watso

Podawazwinno


4


Démarrage d’entreprise : La planification

Par Paul Gosselin, agent de

développement économique

Au début de cette chronique

nous avons identifié les sept

étapes à franchir pour arriver au

démarrage de notre entreprise

soit :

ÉTAPE 1 : L’IDÉE (Chronique 1)

ÉTAPE 2 : L’ENTREPRENEUR

(Chronique 2)

ÉTAPE 3 : L’ÉTUDE DE MARCHÉ

(Chronique 3)

ÉTAPE 4 : LA PLANIFICATION

ÉTAPE 5 : LE PLAN D’AFFAIRES

ÉTAPE 6 : LE FINANCEMENT

ÉTAPE 7 : LE DÉMARRAGE

Nous en sommes rendus à la

quatrième étape soit la planification,

c’est-à-dire « Comment

préparer le démarrage de votre

entreprise ? »

Forme juridique

Quelle forme juridique répond

le plus à mes besoins?

Il faut prévoir l’immatriculation

et/ou l’incorporation de

votre entreprise auprès des institutions

concernées. Il existe

différentes options soit : l’entreprise

individuelle (immatriculation),

la société en nom collectif

(immatriculation), la compagnie

(incorporation), la coopérative

(incorporation), l’organisme à

but non lucratif ou l’entreprise

d’économie sociale.

Il est important de se rappeler

que le choix de la forme juridique

doit tenir compte des aspects

légaux et fiscaux tant au provincial

qu’au fédéral.

De plus, si vous démarrez votre

entreprise avec des associés ?

Prévoyez une convention d’actionnaires

afin de faciliter les relations

entre partenaires d’affaires.

Permis, licences,

enregistrements, etc.

Assurez-vous d’avoir les permis

nécessaires à l’exploitation de

votre entreprise. (Ex : Permis

d’affaires, permis de construction,

permis d’importation ou

autres permis)

Assurez-vous de vous

conformer à tous les règlements et

lois. Retenues à la source et

impôts provinciaux et fédéraux,

taxes et cotisations annuelles, lois

et règlements régissant: les conditions

de travail, l’environnement,

les droits de propriété intellectuelle

ou la langue au travail, etc.

Assurez-vous de détenir toutes

les couvertures d’assurances

nécessaires. Assurance de biens,

assurance responsabilité, assurance

vie et invalidité.

Où vous procurerez-vous les

équipements, marchandises et

fournitures dont vous aurez

besoin ?

• Identifiez vos besoins en fournitures,

marchandises, équipements.

• Trouvez les fournisseurs et

sous-traitants et obtenez les

informations suivantes : prix et

qualité, délai de livraison et

mode de transport, disponibilité

et fiabilité et conditions de

paiement.

Quelle sera votre stratégie de

mise en marché ?

Place d’affaires

Pour déterminer votre place

d’affaires, vous devez considérer

les facteurs suivants : accessibilité,

potentiel de croissance du

secteur, visibilité, facilités de

stationnement, coût d’occupation,

proximité des clients, des

fournisseurs et de la concurrence.

Déterminez l’espace nécessaire

à court et moyen terme et

prévoyez les aménagements.

Sollicitation de vos clients :

de quelle façon allez-vous

procéder ?

Par sollicitation directe, par

Internet, par des représentants,

par des agents manufacturiers,

par des distributeurs, par des

grossistes ou autres.

Outils de publicité et de promotion

: quels outils vais-je privilégier

?

Logo et image corporative,

dépliants, envois postaux, sites

Internet, cartes d’affaires.

Quels moyens de communication

vais-je utiliser ?

Internet, les journaux, la radio,

la télévision, les pages jaunes, le

publipostage.

Dans quelles activités promotionnelles

vais-je m’impliquer ?

Les foires commerciales, les

expositions, les réseaux d’entreprises,

le télémarketing.

Quelle sera ma politique de prix ?

Escomptes, politique de crédit,

conditions de paiement (comptant,

30 jours, etc.)

Votre entreprise créera-t-elle des

emplois ?

• Identifiez vos besoins à court et

moyen terme en matière de

ressources humaines.

• Identifiez vos exigences en ce

qui a trait à la formation et l’expérience

requise pour chacun

des postes.

• Rédigez les descriptions de

tâches pour chacune des fonctions

y compris celles de

l’équipe dirigeante.

• Établissez à l’avance les conditions

d’emplois, les salaires et

les avantages sociaux.

• Envisagez la possibilité de

donner de la formation en

entreprise.

Aurez-vous besoin de financement

?

Quel sera le coût de votre projet

d’entreprise ?

• Immobilisation (équipements,

matériel roulant, immeuble, etc.)

• Fonds de roulement

Quel sera le potentiel de rentabilité

de votre projet ?

Voici les emplois qui ont été

créés depuis le dernier rapport:

Établissez les prévisions de

ventes, estimez les coûts d’opération

de votre entreprise,

élaborez vos états financiers

prévisionnels.

Quels seront vos besoins de financement

?

• Mises de fonds: Économies

personnelles, partenaires d’affaires,

parents ou amis (love

money) ou investisseurs privés.

• Institutions financières:

Banques, Caisses, Fiducies ou

Sociétés de financement

• Financement complémentaire:

Organismes de développement

économique, Organismes

gouvernementaux, Sociétés de

capital de risque, etc…

L’identification de tous ces

éléments est importante pour la

rédaction finale de votre plan d’affaires.

N’oubliez pas que les

divers organismes de financement

(subvention ou prêt) vont se baser

sur le plan d’affaires pour soutenir

ou non votre projet.

Ne sous-estimez pas le temps à

consacrer à votre projet d’affaires.

Votre service de développement

économique peut vous

aider à franchir ces différentes

étapes. N’hésitez pas à me

contacter au 450-568-2810 afin

de prendre rendez-vous et d’entreprendre

les étapes de la création

de votre entreprise.


Emplois qui ont été créés

Programmes d’habitation

Par Lyne Mailhot

Agente à l’habitation

Programme de prêt

Comme je vous en avais fait

part dans mon dernier article, le

Conseil a mis sur pied un

nouveau programme concernant

l’habitation intitulé Programme de

prêt. Nous sommes encore au stade

de l’élaboration du programme.

Alors, dès que les documents seront

tous prêts, je vous en aviserai.

Construction du nouveau

4 unités de logement

La construction du quatre

unités de logement situé sur la rue

Skamonal s’est terminée au mois

de juin dernier. Dès le 1 er juillet, le

Conseil a accueilli quatre familles.

Afin de répondre au besoin de la

communauté, le Conseil évalue

la possibilité d’une nouvelle

construction pour l’an prochain.

PHOTO ANDRÉ GILL

Dépôt d’une demande d’aide

financière pour les programmes

d’habitation

Je tiens à vous rappeler qu’il y a

une période spécifique dans

l’année durant laquelle vous

devez déposer vos demandes

concernant, les remises en état

des logements Parel, la construction

d’une maison et d’un logement.

Toutes les demandes

doivent se faire entre le 1 er janvier

et le 31 mars de chaque année.

Séance d’information

Je tiens à vous aviser qu’à l’automne,

il y aura une séance d’information

concernant l’entretien

des maisons.

Il me fait plaisir de travailler

avec vous afin d’améliorer la

qualité de nos maisons.

Pour toutes questions, veuillez

communiquer avec moi au

450 568-2810 poste 223.

Par Eleanor Hoff

Agente du CLPN

J’espère que vous avez

passé un bel été... Au bureau

de la bande, nous avons eu

beaucoup de travail relativement

aux nouvelles politiques

qui seront implantées. Le

département n’a subi aucun

changement depuis le dernier

rapport puisque nous attendons

toujours les dernières

recommandations. Il est

assez difficile de prévoir les

formations dont nous aurons

besoin et le type d’emplois

qui sera offert via le système.

Plusieurs des offres d’emploi

que je reçois sont situées à

l’extérieur de la province ou

trop loin de la communauté.

Elles sont de plus pour de très

courtes périodes... soit 26 ou

52 semaines.

• Le Chef et le Conseil ont créé

une équipe de construction.

Celle-ci était constituée de

quatre personnes possédant

une certaine expérience dans

le domaine (la durée des

emplois était de 26 semaines,

plus 26 semaines supplémentaires)

• Nous avons créé un poste

d’acheteur pour une petite

entreprise située hors de la

réserve. Cet emploi deviendra

un poste permanent.

• Nous avons alloué un

montant afin d’engager une

secrétaire-réceptionniste au

Musée pour une période de

26 semaines.

• Deux personnes prennent des

cours de mécanique

• 18 étudiants ont pu bénéficier

du programme d’emplois

d’été:

Centre de santé ............ 1

Musée ............................ 2

Bureau de la bande

(personnel volant) ........ 1

Employeurs privés ........12

Travail communautaire .. 2

• Trois personnes sont présentement

inscrites aux cours

aux adultes à St-François-dulac

• Trois autres personnes débuteront

une formation en soins

de santé

Un étudiant suit des cours de

mécanique à l’École des

métiers de l’aérospatiale de

Montréal

Ce sont les formations pour

lesquelles nous avons présentement

des allocations.

J’aimerais informer les

étudiants que l’envoi des

formulaires d’inscription pour

les emplois d’été 2010 s’effectuera

en janvier. Tous les

étudiants qui souhaitent un

travail d’été devront s’inscrire

rapidement pour être admissibles

au programme.

Pour plus d’information sur

les emplois d’été ou toute autre

formation, veuillez communiquer

avec le bureau au 450568-

2810, poste 229.


5


Registre et éducation : De nouveaux renseignements à partager

Par Eddy O’Bomsawin

Bonjour à tous !

CERTIFICAT SÉCURISÉ

DE STATUT D’INDIEN

J’ai de nouveaux renseignements

à partager avec vous.

Ils sont présentement en

période de vérification et cela se

déroule en 3 phases.

• Phase 1 : Les unités mobiles. Ils

vont visiter une vingtaine de

communautés qui longent les

frontières canado-américaines.

Une liste des communautés est

disponible sur internet au

http://www.ainc-inac.

gc.ca/br/is/scs/sch-fra.asp.

Il faut contacter la communauté

pour avoir la permission de se

présenter et faire une demande.

Les places sont limitées.

• Phase 2 : Les bureaux régionaux

du MAINC. Les équipements

seront installés au courant du

mois de janvier 2010. Il faudra

aussi contacter les bureaux

pour prendre un rendez-vous.

• Phase 3 : Les équipements

seront installés dans les

communautés à travers le

Canada. Aucune date n’est

précisée pour le moment.

Un autre renseignement important,

à partir de décembre 2009,

il faudra vous procurer un passeport

car les certificats que nous

avons présentement ne seront

plus valides pour traverser les

frontières canado-américaines.

Pour ceux qui sont sur la liste

d’attente, je vais vous contacter

pour savoir si vous voulez

toujours attendre ou bien recevoir

les formulaires pour les

cartes que nous avons présentement.

Je vous demande d'être

patient car la liste est très longue.

CODE DE CITOYENNETÉ

Les personnes qui m'ont fait

parvenir les formulaires pour être

membres de la bande d'Odanak

en vertu du Code vont recevoir

une lettre de confirmation dans

les semaines qui suivent. Cette

lettre va expliquer si la personne

est acceptée, refusée ou s’il

manque des documents pour

finaliser leur dossier.

Cette lettre sera le document

officiel, car nous ne donnerons

plus de carte de membre comme

avec l'ancien Code.

ÉLECTIONS

Les élections arrivent à grand

pas et si vous voulez recevoir

toute l’information et documents

nécessaires pour effectuer votre

droit de vote, assurez-vous que

nous avons la bonne adresse pour

vous les faire acheminer. Ceci

s'applique aussi aux membres

assujettis au Code de citoyenneté.

ÉDUCATION

L'année scolaire 2009-2010

approche à toute vitesse alors

pour ceux du postsecondaire qui

ne m'ont pas fait parvenir le

formulaire d'aide financière, la

procuration, la preuve d'inscription

et leur bulletin de la dernière

session devront le faire le plus tôt

possible pour recevoir leurs allocations.

Et pour terminer, je vous

annonce le retour de Nathalie au

début du mois de septembre

prochain et mon départ. J'ai bien

aimé mon expérience de travail

pendant la dernière année avec

des gens sympathiques et compétents

ainsi qu'avec des membres

de la bande et les étudiants qui

ont montré une grande patience

envers un nouveau qui a pédalé

beaucoup pour donner un service

le plus professionnel possible.

Merci beaucoup et au plaisir de se

rencontrer un jour.

À la prochaine...

Monique O’Bomsawin

Secrétaire administrative

Kwai

En juin dernier, j’obtenais un

poste permanent en tant que

secrétaire administrative,

responsable de l’archivage,

auprès de l’équipe du Conseil

de Bande. Je suis très heureuse

de continuer à offrir mon expérience

au membres de la

communauté ainsi qu’à

l’équipe du Conseil.

J’ai aussi apprécié mon

expérience au sein de l’équipe

du Powwow 2009. Ce fut un

grand défi, grandement

récompensé par son succès.


Sécurité du revenu : Changement sur deux mesures locales depuis le 1 er avril 2009

Par Ann Landry

Agente d’aide socio-économique

ALLOCATION AU LOGEMENT

Pour faire suite à l’avis qui

vous a été envoyé le 10 décembre

2007 concernant l’allocation au

logement, le Conseil de bande a

décidé lors de la réunion du 17

mars 2009, d’abolir cette mesure

locale afin de se conformé à la

Politique Cadre sur la sécurité du

revenu des Première Nations du

Québec. Cette décision entre en

vigueur à partir du 1 er avril 2009.

Dorénavant, tous ceux et celles

qui feront une demande à la sécurité

du revenu ne bénéficieront

plus de l’allocation au logement.

Les bénéficiaires qui ne sont

pas propriétaires ou locataires,

c’est-à-dire, les personnes qui

habitent chez leurs parents, amis

ou en chambre, à partir du 1 er

juillet 2009, l’allocation au logement

ne leur est plus versé. Si

toutefois deux (2) membres de la

même famille habitent dans la

ENTRETIEN ET MAINTENANCE

(Tonte de gazon, Feuilles, Déneigement)

La présente est pour vous

informer que le Conseil de bande

d’Odanak a apporté un changement

au niveau de cette mesure

locale concernant la tonte de

gazon, le râtelage des feuilles et

le déneigement pour les membres

statués âgés de plus de 65 ans

résidents à Odanak.

Veuillez prendre note qu’à

compter du 1 er avril 2009, les

Bonjour à tous,

Dans la dernière édition, je vous

informais sur les changements qui

on été apportés au 1 er avril 2009

sur deux mesures locales soit

l’abolition du programme de l’aide

au logement ainsi que le l’entretien

et la maintenance. Comme prévu,

l’abolition de la mesure locale a

été appliquée en juillet et en

septembre. Pour des renseignements

supplémentaires, voici le

tableau publié dans l’édition

précédente.

CHANGEMENT SUR DEUX (2) MESURES LOCALES AU 1 er AVRIL 2009

même maison et que l’un deux

(2) est en logement, vous aurez à

prouvez que vous occupez l’espace

à titre de logement en

présentant votre compte d’électricité

et ou autres preuves à

votre nom et adresse.

Pour ceux et celles qui sont

propriétaires ou locataires, le

montant de l’allocation au logement

sera diminué de 50 $ à

chaque six(6) mois à partir du 1 er

septembre 2009. Voir le tableau

ci-dessous :

Exemple :

1 er septembre 2009

200.00 – 50.00 = $150.00

1 er mars 2010

150.00 – 50.00 = $100.00

1 er septembre 2010

100.00 – 50.00 = $50.00

1 er mars 2011

50.00 – 50.00 = $0

membres statués qui ont atteints

l’âge de 65 ans au 1 er janvier

2009 et qui résident sur la communauté

plus de 183 jours par

année, recevront un montant de

255 $. Ce montant couvre la

contribution du Conseil de bande

pour l’année 2009-2010. Si toutefois

il y a plus de un (1) membre

qui habitent statués de 65 ans et

plus qui habitent à la même

adresse, un (1) seul montant sera

accordés par résidence.

Un autre changement a été

apporté au 1 er avril 2009.

Nous ne pouvions vous en

informer avant car que nous

étions en attente de renseignements

essentiels afin d’être

conforme dans l’application de

ce changement. Voici le détail du

changement, effectif au mois de

mai 2009.

Transfert des clients nonautochtones

au Programme du

Ministère de l’emploi et de la

solidarité sociale

Attendu que le conseil de bande

ne reçoit pas de financement du

MAINC pour prendre en charge

les besoins de base des conjoints

non-autochtones des membres

statués et attendu que les nonautochtones

ne sont pas couverts

Critères d’admissibilités

Lors de mon article précédent,

Je vous informais aussi sur les

critères d’admissibilités du

programme de la sécurité du

revenu. Bientôt, les clients qui se

sont vu attribuer le critère de

« disponible » à l’emploi ou à

toute autre mesure d’employabilité,

devront effectuer des démarches

pour leur insertion ou réinsertion

au marché du travail. Je

vous informe donc, que prochainement,

les clients disponibles à

l’emploi seront contactés pour des

rencontres afin de préparer un

plan de développement individuel

vers l’insertion à l’emploi. Vous

trouverez ci-dessous, les règles à

respecter de la Politique Cadre

article 4.1 et 4.2 afin de

conserver votre éligibilité sans

pénalité au Programme de la

sécurité du revenu.

4.1 Disponible

L’allocation de disponibilité se

donne à un adulte prêt à entrer

dans une mesure de participation

active et qui ne présente aucune

contrainte à l’emploi, quelle soit

sévère ou temporaire, que l’adulte

par le programme des Soins de

santé Non-Assurés (SSNA) de

Santé Canada, le Conseil de

bande a résolu au 1er avril 2009 de

référer la clientèle non-autochtone

au programme du Ministère de

l’emploi et de la solidarité sociale.

Dorénavant, les conjoints nonautochtones

devront faire leur

demande de dernier recours au

CLE (Centre local d’emploi) de

Nicolet. Afin de facilité le transfert,

vous pouvez vous procurer le

formulaire de la Province au

bureau du Conseil de Bande.

Sur réception de la demande,

l’agent du CLE et l’agent du

Conseil de bande travailleront en

étroite collaboration afin de s’assurer

que les demandes soient

traitées en conformité selon les

règles d’admissibilités en vigueur.

n’est pas dans une mesure de

participation active ou que

l’adulte ait refusé ou abandonné

un emploi et(ou) une participation

active. Le taux de disponibilité est

attribué au client lorsqu’aucun

autre taux ne s’applique à ses

conditions et caractéristiques.

4.1.1 Effort individuel

Pour se voir attribuer et

conserver le taux de disponibilité,

il est obligatoire pour le client de

compléter un profil individuel et

de se constituer un plan de développement

individuel. Pour se voir

octroyer ce taux, l’adulte doit

démontrer un minimum d’efforts

pour se trouver un emploi et bien

développer ses capacités d’employabilité.

4.2 Plan de développement

individuel

4.2.1 Recherche d’emploi

Le client a l’obligation :

• d’entreprendre des démarches

appropriées à sa situation afin de

se trouver un emploi convenable;

• de se conformer aux instructions

que peut lui donner le

conseiller de la Sécurité du

revenu à cette fin.

Cependant, aucune restriction

ne peut être donnée au client qui

se retrouve dans une des trois

situations suivantes :

• il présente des contraintes temporaires

ou sévères à l’emploi;

• il participe à une mesure active

ou à une autre activité ayant fait

l’objet d’une évaluation par le

conseiller d’aide à l’emploi et

d’une entente, notamment dans

le cadre d’un Plan de développement

individuel;

• il suit un cours ou un

programme de formation

reconnu par le conseiller de la

Sécurité du revenu.

Le Plan de développement individuel

vers l’insertion et l’emploi

débute au moment où le conseiller

de la Sécurité du revenu et le client

élaborent un plan d’intervention

dans lequel sont déterminés les

activités, mesures et programmes

appropriés aux besoins du client.

Le Plan de développement individuel

prend fin quand le

conseiller de la Sécurité du revenu

et le client conviennent que ce

dernier n’a plus besoin d’aide, soit

parce qu’il a trouvé un emploi ou

qu’il a atteint le niveau d’autonomie

souhaité. Le conseiller de la

Sécurité du revenu peut aussi

mettre fin au Plan de développement

individuel de façon unilatérale

s’il constate que le client a

abandonné sa démarche ou qu’il

ne respecte pas ses engagements.

Si vous avez besoin de renseignements

supplémentaires, n’hésitez

pas à communiquer avec moi.

Téléphone : 450 568-2810

Sans frais : 1 888 568-2810

Courriel:a.landry@cbodanak.com


6


Centre de Santé d’Odanak

Campagne de vaccination antigrippale

2009-2010 au Centre de santé Odanak

Par Daphnée Couture

Infirmière, responsable du

volet immunisation

L’influenza, communément

appelée « grippe », est une

infection respiratoire causée

par un virus. Il ne faut pas

confondre l’influenza et le

rhume, dont les inconvénients

sont plutôt mineurs.

L’influenza peut vous

empêcher de mener vos

activités quotidiennes et même

vous garder au lit pendant

plusieurs jours. Elle a parfois

Les autochtones et le diabète

Pourquoi êtes-vous plus à risque ?

Par Evelyne Boisvert

Infirmière, programme IDA

QUELQUES DONNÉES

STATISTIQUES

Avant 1940, le diabète était

une maladie presque inconnue

des membres des Premières

Nations. Près de 50 ans plus tard,

l’Enquête sur les Peuples

Autochtones (EPA) de 1991

révèle que le diabète a atteint un

stade épidémique alors que

8,5 % des autochtones vivant à

l’intérieur des réserves sont

Par Nathalie Harrisson

Infirmière

J’ai besoin de 3 bénévoles

pour former un groupe de

soutien en allaitement maternel.

Vous devrez être disponibles du

11 au 14 décembre 2009. Les

frais inhérents de la formation

seront défrayés par le CSO,

dans le cadre du programme

«SANTÉ MATERNELLE

INFANTILE ».

La formation est offerte par

Ingrid Bayot, sage-femme. Lieu

de la formation : Magog.

Qualifications requises:

• être mère ou grand-mère,

• croire en l’allaitement

maternel,

• être disponible pour offrir du

soutien à domicile à la mère

qui en fera la demande.

des conséquences plus graves

chez les personnes plus fragiles.

Rappelons que, malheureusement,

l’influenza et ses

complications font entre 1 300

et 1 600 décès au Québec

chaque année.

Le Programme de vaccination

gratuite vise les personnes

suivantes:

• les enfants de 6 à 23 mois;

• les personnes de 60 ans et

plus;

• femmes enceintes dont la date

diabétiques et que 23 % des 65

ans et plus sont touchés par le

diabète.

3 À 5 FOIS PLUS DE CAS CHEZ

LES AUTOCHTONES, MAIS

POURQUOI ?

Plusieurs théories soutiennent

que l’éclosion des cas de diabète

chez les peuples autochtones du

Canada serait le résultat de

l’abandon du mode de vie traditionnel

et de la transition rapide

vers un mode de vie occidental.

La prédisposition génétique

Par André Gill

Pour le comité du 20 e

prévue d’accouchement est

située pendant la période de

grippe (novembre à mai);

• les personnes âgées entre 2

et 59 ans souffrant de

maladie chronique (trouble

cardiaque, diabétique, déficit

immunitaire, trouble

pulmonaire, …);

• les personnes vivant en

contact étroit avec un individu

présentant l’une des

conditions mentionnées plus

haut et, finalement, les

travailleurs de la santé ont

des membres des Premières

Nations serait donc due aux

changements rapides et défavorables

du mode de vie et de l’environnement.

La diminution de l’activité

physique, l’apport alimentaire

accru en matières grasses et en

sucre, le niveau élevé de stress et

l’exposition aux polluants (air,

eau, aliments, ...) qui découlent

de ces changements ont

contribué à l’augmentation

rapide des cas de diabète au sein

des peuples autochtones.

Invitation pour 2010

C’est avec une grande joie que

nous vous annonçons la tenue de

la 3 e édition du Grand Rassemblement

du Centre Wapan pour

2010. Ce message s’adresse à

vous, anciens de Wapan, à vos

familles, ainsi qu’à tous les bénévoles

du Centre Wapan, depuis

les 20 dernières années.

Nous serions honorés de vous

compter parmi nous lors de ces

journées qui se dérouleront sous

le signe de la simplicité, de la

cordialité et de la bonne humeur.

Le comité organisateur accueillera,

avec reconnaissance, les

formes de commandites

suivantes :

• Artisanats ou autres : pour

tirage de prix de présence;

• Commandites en argent : dans

le but de nous aider à défrayer

les coûts de la main-d’œuvre,

des équipements nécessaires à

la réalisation de cet événement,

etc.;

• Le bénévolat : oui, vous pouvez

offrir votre temps en commandite

et nous l’apprécierons

grandement.

Afin d’être transparent, le

comité s’engage à publier un

rapport d’activités et financier

(des commandites) à partir du

site web de Wapan à:

droit de facto à ce vaccin, ainsi

que celles vivant sous le même

toit.

Surveillez l’Info-Grippe qui

vous sera posté, par le Centre

de santé Odanak, à compter du

début octobre pour connaître

les dates de vaccination.

Profitez donc de la campagne

pour vous faire vacciner et faire

vacciner les gens que vous

aimez !

L’équipe du Centre de santé

vous souhaite un bel automne…

en santé !


Bénévoles recherchées

pour former un

groupe de soutien en

allaitement maternel

Pour des renseignements

supplémentaires, n’hésitez pas

à me contacter. J’attends votre

appel avec impatience !

Nathalie Harrisson, infirmière,

au 450 568-6766, poste 233.

LES SOLUTIONS

Le retour à un mode de vie

plus traditionnel incluant l’accès

à des aliments sains et à des activités

sportives et de loisirs

(chasse et trappe, pêche, marche,

cueillette, ...) peut avoir plusieurs

effets bénéfiques pour la santé

des individus et de la communauté

: diminution du stress,

sentiment d’appartenance à sa

culture, régime alimentaire équilibré,

augmentation de la

pratique d’activité physique, ...

À vous de jouer !


Le 20 e anniversaire du Centre Wapan - Le Grand Rassemblement

«Anaskan*» 2010 de Wapan du 18 au 21 juin 2010

www.wapan.ca De plus, nous

publierons la liste de tous les

commanditaires et bénévoles de

cet événement, pour une période

de 6 mois.

Le comité, travaille depuis déjà

quelques semaines, à la planification

et l’organisation des activités

pour cette belle fin de

semaine. Nous demeurons

ouverts à vos suggestions jusqu’au

31 mars 2010.

Nous pouvons confirmer que

des emplacements de camping

seront disponibles pour cet

événement. Le nombre de places

reste à être déterminé.

Veuillez S.V.P. confirmer votre

présence par téléphone au

819 523-7641 ou par courriel à

wapan@lino.sympatico.ca

* Anaskan, mot atikamekw qui

signifie : chercher du sapinage. Le

nom Anaskan a été choisi simplement

pour nous rappeler les

multiples usages traditionnels du

sapinage chez les Premières

Nations.

Mot de l’archiviste

médicale

Par Lyne Jutras

Archiviste médicale

De façon générale, l'archiviste

médicale veille à la gestion de

votre dossier médical. Le but est

de conserver toutes les informations

médicales nécessaires afin

de s'assurer que vous bénéficiez

des meilleurs soins adaptés à

votre état de santé.

1. Ouverture d'un dossier médical lors

de votre première visite au CSO.

2. Classement, de façon ordonnée,

de tous les documents dans

votre dossier médical (dans le

but de permettre aux professionnels

de la santé de retrouver

facilement et rapidement les

informations médicales pertinentes).

3. Fermeture de dossier lors d'un

décès et conservation de

certains documents.

Merci et bonne journée !

•••

Nouvelle intervenante

sociale pour le CSO

Par Joanie Chapdelaine

Psychoéducatrice

Bonjour à tous les gens de la

communauté d’Odanak,

Je me permets de vous écrire

un petit mot aujourd’hui afin que

vous me connaissiez davantage.

Mon nom est Joanie Chapdelaine

et je suis la nouvelle intervenante

sociale au Centre de santé (CSO).

J’ai complété un baccalauréat

en psychoéducation en 2007 et je

viens de terminer ma maîtrise,

également en psychoéducation,

en avril 2009 à l’Université de

Sherbrooke. J’ai fait des stages et

j’ai travaillé dans différents

domaines et avec diverses clientèles;

personnes âgées, enfants et

adultes ayant une déficience

physique ou un trouble de langage

et en déficience intellectuelle. Je

suis membre en règle de l’OC-

COPPQ depuis juin 2009 (Ordre

professionnel des conseillers et

des conseillères en orientation et

des psychoéducateurs et psychoéducatrices

du Québec) afin de

vous offrir des services des plus

professionnels et confidentiels.

Présentement, j’occupe le

poste d’intervenante sociale pour

le Grand Conseil de la Nation

Waban-Aki inc. pour la communauté

d’Odanak depuis le mois

d’avril 2009. Il me fera grand

plaisir de vous rencontrer.

N’hésitez pas à venir me

consulter en cas de besoin. Vous

pouvez me joindre au numéro

suivant : 450 568-6766.


7


La création du Corps de Police des Abénakis

Ci-dessus : le personnel et les policiers du Corps de Police des Abénakis, qui dessert les territoires Abénakis d’Odanak et de Wôlinak.

PHOTOS: ANDRÉ GILL

Par Eric Cloutier, Directeur

Corps de Police des Abénakis

Bonjour à tous,

J'aimerais vous rappeler

qu'une inauguration a eu lieu ce

19 juin 2009 afin de célébrer la

création du nouveau Corps de

Police des Abénakis. Cette

inauguration a été un grand

succès. Plusieurs personnalités

importantes dans le monde

policier étaient présentes pour

cette journée très importante

pour votre Corps de Police :

telles que Monsieur Robert

Lafrenière, Sous-ministre à la

Sécurité publique, des

représentants des gouvernements

provinciaux et fédéraux,

des hauts dirigeants de la Sûreté

du Québec et de la Gendarmerie

Royale du Canada, le Directeur

de police de la ville de Trois-

Rivières, plusieurs médias

d'information ainsi que nos élus

et les élus de Wôlinak.

Cette inauguration c'est

déroulée comme suit: lors de leur

arrivée au poste de Police, après,

les invités étaient reçus par une

haie d'honneur composée des

aspirants policiers qui sont

présentement à finir leurs

formations à l'École nationale de

police du Québec. Ensuite, ils ont

visité le poste de Police et assisté

à la bénédiction du poste de

police par notre curé M. Pierre

Houle et à la purification par M.

Réjean O'bomsawin.

Par la suite, les invités étaient

reçus à la salle communautaire

d'Odanak pour les discours des

dignitaires. Un dîner et une visite

du musée ont clôturé cette

magnifique journée.

Plusieurs réalisations

Nous avons aussi organisé une

journée d'identification des

jeunes de la communauté avec la

collaboration de la firme

Biométrick. Cette journée a servi

à identifier les jeunes en prenant

leurs photos que l'on apposait sur

une carte d'identité qui

comporte différentes données

sur l'enfant, ce qui facilitera la

vitesse de réponse des policiers

en cas de sa disparition. Nous

savons que lorsqu' un enfant

disparaît, chaque minute est

importante, donc grâce à cette

technologie nous pourrons

réagir beaucoup plus

rapidement. D'ailleurs, une

journée semblable a été

organisée pendant le Pow-wow

de Wôlinak afin d'offrir le même

service aux Abénakis de

Wôlinak.

Le corps de Police des

Abénakis a commencé un projet

de patrouilles à vélo. Deux

cadets policiers ont participé à

cette première qui s'est avéré un

franc succès. La Police

communautaire est un des

premiers aspects de notre Corps

de Police et grâce à ce projet,

nous voyons un rapprochement

de la population face à son Corps

de Police.

Au niveau de la formation,

tous les membres du Corps de

Police ont suivi une formation en

déploiement rapide ce qui a pour

but de préparer les policiers pour

toutes interventions nécessitant

Une voiture de patrouille du Corps de Police des Abénakis.

une intervention rapide à haut

risque comme par exemple une

prise d'otage.

Au cours des prochaines

semaines, nous commencerons

les négociations entre les gouvernements

fédéral et provincial

afin de renouveler notre entente

quadripartite. Nous sommes à

préparer cette entente pour une

durée de 5 ans, ce qui assurera la

stabilité du Corps de Police.

Également, à surveiller au mois

d'octobre la venue de deux

nouveaux policiers abénakis. Ces

deux policiers viendront se

greffer à l'équipe déjà existante

afin d'apporter un soutien très

attendu par les autres policiers.

Merci et soyez prudent.

M. Robert Lafrenière, Sous-ministre à la Sécurité publique, M. Eric Cloutier, directeur du

Corps de Police des Abénakis et M. Yves Guay, commandant du district Mauricie et

Centre-du-Québec de la Sûreté du Québec, lors de l’inauguration.

M. Robert Lafrenière, Sous-ministre à la Sécurité publique et M. Eric Cloutier, directeur

du Corps de Police des Abénakis, de chaque côté de M. Rick O’Bomsawin, chef du

Conseil de bande d’Odanak, après la cérémonie protocolaire du 19 juin dernier.


8


Du nouveau au Musée des Abénakis!

De bas en haut, Hélène Gill et Arianne L.-Chapdelaine, Michelle

Bélanger, directrice générale, et Johanne Lachapelle, Marc-Olivier

O’Bomsawin, Mathieu G. O’Bomsawin et Mélanie O’Bomsawin,

Réjean O’Bomsawin, Guillaume Bergeron et Vicky Desfossés-Bégin.

Par Michelle Bélanger, directrice

générale, et l’équipe du Musée

Depuis le printemps dernier,

un vent de changement souffle

sur le Musée des Abénakis,

premier musée autochtone du

Québec. Nouvelle direction,

nouveaux employés, nouvelles

expositions temporaires et une

boutique renouvelée !

Le 4 mai dernier, c’est avec un

immense plaisir que j’acceptais

la direction du Musée. Mon

mandat : assurer le développement

et le rayonnement de

l’institution en développant une

programmation culturelle et

éducative de qualité et des

activités de financement.

Impossible de relever ce défi

seule. Ainsi, madame Johanne

Lachapelle, membre de la

communauté d’Odanak, s’est

jointe à l’équipe à titre d’adjointe

administrative. Durant la saison

estivale, une équipe de six

guides expérimentés, provenant

en majorité de la communauté

abénakise, a pris en charge

l’accueil et l’animation au

Musée : Réjean, Mélanie, Marc-

Olivier et Mathieu O’Bomsawin,

Arianne Chapdelaine et Vicky

Desfossés-Bégin. Guillaume

Bergeron, technicien en

muséologie, a rendu possible la

présentation de trois expositions

temporaires en plus de veiller à la

collection d’artefacts du Musée.

Le développement des clientèles

touristiques et scolaires a été

confié à Jennifer Trudeau,

membre de la communauté

d’Odanak. Un petit nouveau a

joint les rangs du Musée cet été:

Jacob Nolett-Descheneaux. Il a

assumé diverses tâches dont

l’entretien extérieur. Finalement,

madame Hélène Gill, responsable

de la boutique, s’est occupée de

diversifier la gamme de produits

offerts à la boutique Kiz8bak.

Une place de choix est réservée à

nos artisans locaux.

Nos visiteurs peuvent découvrir

depuis la fin mai de nouvelles

expositions présentées jusqu’en

décembre 2009 : Iroquoiens du

Saint-Laurent, peuple du maïs et

L’écrit de la terre. Une nouvelle

exposition, qui sera inaugurée

officiellement fin septembre,

mettra en vedette deux artistes

autochtones : Christine Sioui

Wawanoloath, Abénakise-

Wendat et Eruoma Awashish,

Atikamekw. Une belle rencontre

artistique en perspective.

L’été tire à sa fin. Nous nous

préparons à ouvrir nos portes

aux nombreux groupes scolaires

qui viendront découvrir une

riche culture à travers des

ateliers d’artisanat, des

animations ludiques et des

contes et légendes. Autant de

sourires et de yeux brillants qui

nous apportent satisfaction du

travail accompli, soit de partager

avec le plus grand nombre les

différentes facettes de l’histoire

et de la culture des Abénakis et

des Premières Nations du Québec.

Le Musée des Abénakis est un

organisme important dans le

développement culturel,

touristique et économique

d’Odanak. J’invite tous les

membres de la communauté

abénakise à devenir membre de

la Société historique d’Odanak,

gestionnaire du Musée. Un petit

geste qui démontre votre

support à l’institution culturelle,

phare de la nation abénakise,

vouée depuis près de cinquante

ans à la diffusion et à la préservation

de sa culture.

J’espère avoir le plaisir de vous

croiser au Musée au cours des

prochaines semaines.


C'est parti

mon tipi !

Par Lyne Mailhot

Les 1 er , 2 et 3 mai derniers, il y

a eu un tournage à Odanak pour

une nouvelle émission de télévision

qui sera diffusée au réseau APTN.

C'est parti mon tipi!, c'est une

émission à laquelle des ados, filles

et garçons de notre communauté

ont participés. Ils ont uni leurs

idées afin de trouver des activités

originales et trippantes à faire en

compagnie d'un artiste invité.

C'est par l'intermédiaire de M.

Sylvain Rivard, que la communauté

d'Odanak a été approchée afin de

faire partie de cette belle aventure.

Nous avons sollicité les ados et 17

d'entre eux ont répondu à l'appel.

L'enregistrement a duré trois

jours. Le vendredi soir, l'équipe

de production ainsi que

l'animateur M. Charles Bender

ont partagé un souper avec les

ados afin de leur expliquer le

déroulement de la fin de semaine.

Le lendemain, première vraie

journée de tournage ! L'équipe

de production accueille, discute,

fait des blagues avec les ados, en

attendant l'arrivée de leur idole:

Jason Roy Léveillée, comédien

qui a participé à plusieurs

émissions pour les ados.

L'excitation était palpable,

soudainement, Jason fait son

apparition, plus un son, on ne

voyait que des jeunes heureux

avec des sourires radieux mais

surtout des étincelles dans les

yeux ! Jason a pris le temps de

tous les saluer mais surtout de

leur dire qu'il était très content

d'être là pour eux et impatient

que les activités commencent.

En quelques minutes, Jason était

devenu pour eux comme un ami

mais surtout un complice.

La fin de semaine s'est très

bien déroulée, les ados ont vite

compris que de participer à un

tournage demandait beaucoup

de temps et de patience. Une de

leurs activités, était de faire le

ménage sur le bord de la rivière.

Avec les objets qu'ils y ont

ramassés, ils ont construit une

structure. Cette œuvre ECOART

est érigée en permanence sur le

terrain du Musée des Abénakis.

Ils avaient tous les mêmes

buts : avoir du plaisir, pouvoir

échanger quelques mots avec

leur idole mais surtout contribuer

à la réussite de cette belle

aventure. Leur récompense sera

de voir le résultat final : la

diffusion de leur émission.

Ce tournage n'aurait pu être

réalisé sans la participation et

l'implication de nos ados. C'est

pour cela que je tiens à les

remercier et à les saluer un à un :

Roxanne Gill, Thomas Gill,

Noémie Boisclair, Valérie

Boisclair, Nakia Constant-Nolett,

Ozalée Constant-Nolett, Cléophée

Lachapelle, Kassandra Lachapelle,

Sigwanis Lachapelle, Sandryne

Côté, Akian Nolett-Desmarais,

Alexandra-Kim Maher-Normand,

Charles-William Maher-Normand,

Maude Courchesne, Wideline

Courchesne, Janice Cardin-Boucher

et Nickolas Verville-Panadis.

Je me suis impliquée avec enthousiasme

dans divers événements au

sein de la communauté car je

crois sincèrement au potentiel,

au développement et l'avenir

d'Odanak.

L'épisode de la série C'est

parti mon tipi!, avec Jason

Roy-Léveillé tournée à Odanak,

sera présenté sur notre signal

standard du réseau APTN le

lundi 14 septembre à 10h et

16h ainsi que le dimanche 20

septembre à 10h. La diffusion

sur notre signal HD (sur Bell

Express Vu poste 808) sera le

lundi 14 septembre à 9h et 16h,

le jeudi 17 septembre à 9h et le

dimanche 20 septembre à 9h.

Inauguration du VCA Mamilossa

Mamilossa, nom en

langue abénaquise

qui signifie «qui

marche de la berge

jusque sur l'eau»

Le 30 juillet dernier l’honorable

Gail Shea, ministre des

Pêches et des Océans du

Canada, a procédé à Trois-

Rivières à l’inauguration de

mise en service du VCA Mamilossa,

le nouveau véhicule à

coussins d’air de la Garde

côtière canadienne.

Le VCA Mamilossa est un

véhicule lourd, puissant et

amphibie qui sera utilisé pour le

déglaçage des rivières et des

endroits difficilement accessibles

aux brise-glace conventionnels.

Il jouera ainsi un rôle

essentiel dans la prévention des

inondations dans l’est du

Canada.

Le nouvel aéroglisseur sera

utilisé à la fois comme baliseur

pour le mouillage, l’entretien et

l’enlèvement des bouées, et

pour l’exécution de travaux de

construction et d’entretien des

aides à la navigation. Il sera

aussi régulièrement appelé à

intervenir lors de missions de

recherche et de sauvetage.

« En raison de sa grande polyvalence,

le VCA Mamilossa

permettra d’accroître la sécurité

maritime des citoyens tout

en positionnant la Garde côtière

canadienne (GCC) comme un

chef de fil international en

matière de déglaçage, de balisage,

d’interventions environnementales

et de recherche et

sauvetage », a déclaré la

ministre Shea.

Le VCA Mamilossa, dont le

nom en langue abénaquise

signifie « qui marche de la berge

jusque sur l'eau », est basé à

Trois-Rivières et comme tous les

bâtiments de la GCC, il pourra

être déployé rapidement sur

tout le territoire de la région du

Québec. Pour cette raison, M.

Réjean O’Bomsawin a procédé

à une cérémonie de purification

conjointement avec l’abbé Onil

Marchand, prêtre catholique,

qui a béni l’appareil.

Source: Site Web Pêches et

Océans Canada

More magazines by this user
Similar magazines